César doit mourir Vittorio TAVIANI Paolo TAVIANI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "César doit mourir Vittorio TAVIANI Paolo TAVIANI"

Transcription

1 2012

2 Cette compilation de textes a été réalisée par l équipe documentation de LA MAISON DE L IMAGE à Aubenas à l occasion des RENCONTRES DES CINEMAS D EUROPE 2012

3 César doit mourir Vittorio TAVIANI Paolo TAVIANI PAYS :ITALIE PRODUCTION :2011 DATE DE SORTIE :17 OCTOBRE 2012 GENRE : DRAME DURÉE :76 MIN REALISATEUR : VITTORIO TAVIANI, PAOLO TAVIANI ACTEURS :COSIMO REGA, SALVATORE STRIANO, GIOVANNI ARCURI, ANTONIO FRASCA, JUAN DARIO BONETTI DISTRIBUTEUR :BELLISSIMA FILMS FORMAT DE TOURNAGE : 35 MM RATIO D'IMAGE : 1.85 COULEUR & NOIR ET BLANC Théâtre de la prison de Rebibbia. La représentation de "Jules César" de Shakespeare s achève sous les applaudissements. Les lumières s éteignent sur les acteurs redevenus des détenus. Ils sont escortés et enfermés dans leur cellule. Mais qui sont ces acteurs d un jour? Pour quelle faute ont-ils été condamnés et comment ont-ils vécu cette expérience de création artistique en commun? Inquiétudes, jeu, espérances... Le film suit l élaboration de la pièce, depuis les essais et la découverte du texte, jusqu à la représentation finale. De retour dans sa cellule, "Cassius", prisonnier depuis de nombreuses années, cherche du regard la caméra et nous dit : "Depuis que j ai connu l art, cette cellule est devenue une prison."

4 Les frères Paolo et Vittorio Taviani avec leur Ours d'or pour le film "Cesare deve morire" à la 62e Berlinale, le 18 février REUTERS/TOBIAS SCHWARZ Quand les triomphateurs de la 62 e Berlinale ont commencé à faire du cinéma, en 1954, le régime de la RDA venait d'écraser un soulèvement ouvrier. Cinquante-huit ans plus tard, Paolo (80 ans) et Vittorio (82 ans) Taviani ont remporté l'ours d'or, pour Cesare deve morire (César doit mourir), tourné dans une prison romaine, où des détenus ont monté une représentation du Jules César de Shakespeare. Cette brève fiction a emporté la conviction du jury présidé par Mike Leigh.

5 "Cesare deve morire", de Paolo et Vittorio Taviani (Italie) Déjà récompensés à plusieurs reprises, notamment à Cannes par une Palme d'or en 1977 pour Padre padrone et par un Grand Prix en 1982 pour La Nuit de San Lorenzo, les frères Taviani, fils d'un avocat anti-fasciste et vétérans du cinéma italien (162 ans à eux deux), ont remporté la récompense suprême de la 62 e Berlinale face aux 17 autres films en compétition cette année. Le "César" des frères Taviani, Ours d'or à Berlin

6 !"# $!%" &'(')* +)(,(-./ :52 *- ('./(*-; *<' =- >(/? ('./(*- A.) B.+/+ *' C(''+)(+ D.E(.-(F <+)'( *- GHIGJ K/ *<' L+??* =- M+L=N>(L'(+-F A.) M*< A.) /*?*''*=) *- <LO-* P.Q(+ R.E.//( S F *' (/ *<' *- A.)'(* *- -+() *' Q/.-L T* >(/? ).L+-'* /.?(<* *- <LO-* M* UVW23 1X345F M* Y(//(.? Z[.\*<A*.)*F A.) /*< M]=- ^=.)'(*) M* [.='* M* /. A)(<+- M* _*Q(QQ(.F ` _+?*J M= >(/? *<' E*-=*.=a >)O)*< D.E(.-(./+)< ^=](/<.<<(<'.(*-' ` =-* M* /]bcd25 M* e.-'* ` _*Q(QQ(. f J T* Ig GHIGF /* >(/? )*?A+)'* /]h=)< M]+) M=?*(//*=) >(/? /+)< M* /. ig M* /. k*)/(-./* l J [''A0mm> )Jn(\(A*M(.J+),mn(\(mY(\(AoRpoqrM(.0qLL=*(/sA)(-L(A./ ssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss

7 FILM César doit mourir A plus de 80 ans, les fameux frères Taviani ont créé la surprise avec ce nouveau film, Ours d'or du dernier festival de Berlin. Les auteurs de Padre Padrone (1977) et de La Nuit de San Lorenzo (1982), qui avaient pu donner le sentiment de s'être endormis sur leurs lauriers, ont mis dans ce César doit mourir une étonnante radicalité. Ils l'ont entièrement tourné dans une prison romaine où des détenus préparent puis donnent une représentation théâtrale. Tout est vrai, mais est-ce pour autant un documentaire? Avec un regard à la fois généreux et plein d'autorité, les Taviani taillent dans cette réalité un film en noir et blanc où chaque plan est réfléchi et cadré, superbement. Un exemple. Les deux frères cinéastes montrent le casting, la distribution des rôles. Un prisonnier est choisi pour être un musicien : justement, il sait jouer de l'harmonica et il s'y met! Sur sa musique défilent alors, en gros plan, les visages des autres détenus acteurs, avec mention de leurs peines en bas de l'écran : dixsept ans pour trafic de stupéfiants ; quatorze ans et huit mois pour association mafieuse ; perpétuité pour homicide... Aussi lourds le passé et la sentence, aussi léger l'air d'harmonica. De ce rapprochement, on tirera une émotion, une réflexion, ce qu'on voudra : les Taviani ne font aucun commentaire, n'imposent aucune lecture. Ils préfèrent s'en remettre au pouvoir de la mise en scène : ouvrir sans cesse des perspectives, des pistes que chacun est libre de suivre. ;

8 La pièce qu'ils ont choisie, le Jules César de Shakespeare, est évidemment chargée de sens : la faute, la responsabilité, le châtiment... Mais, de la «fiction» historique à la réalité de la prison, les correspondances n'ont rien de sentencieux. La durée même du film, étonnamment court, reflète un souci constant de mesure. Plutôt qu'humanistes didactiques, les Taviani se font humbles témoins d'un mystère : des condamnés jouent, toujours enfermés et pourtant portés vers une autre dimension. Celle de l'art, celle de l'imagination. Qu'est-ce qui est en question, finalement, dans cette expérience du jeu? La foi. En un rôle, en un texte, en soi. En quelque chose. Le film en fait simplement le constat. Avec beaucoup de force. Frédéric Strauss <

9 Une scène du film documentaire italien de Paolo et Vittorio Taviani, "César doit mourir" ("Cesare Deve Morire"). BELLISSIMA FILMS Ses yeux sont remplis d'ombre. Fébrile, chaque geste décomposé en saccades, Brutus se tourne vers ses compagnons, l'un après l'autre, pour qu'on l'aide à mourir. De refus en refus, enfin le glaive s'étend et le transperce de part en part. Il s'affaisse, puis se relève, lorsqu'un autre acteur vient lui tendre la main pour le salut final de Jules César. Le public se relève en même temps que lui, applaudit à tout rompre. 9

10 Jusqu'ici, la pièce de Shakespeare semblait faire l'objet d'une représentation comme les autres. Un peu brouillonne peut-être, dans l'ardeur sans technique qu'y déploient les acteurs. Un peu trop dépouillée dans ses décors et costumes pour que l'on ne devine pas la modestie des moyens. Mais le dernier salut fait et le public parti, les acteurs quittent la scène escortés - un peu bousculés même - par des gardes, et regagnent chacun leur cellule. Nous sommes à Rebibbia, dans une prison de haute sécurité dont les détenus sont d'anciens mafieux, meurtriers et grands criminels. Beaucoup sont condamnés à la perpétuité. Le film revient quelques semaines plus tôt, à la séance de mise en place de l'atelier. La pièce est proposée, les auditions commencent. La prison se démultiplie en scènes : couloirs et cours, cellules, lieux de vie pénitentiaire, se font espaces de jeu. La tragédie qui s'y construit, unissant le complot au crime, a pour beaucoup d'entre eux des échos d'histoire vraie. En retournant en arrière, on est passé au noir et blanc. Très contrasté, avec des effets de lumière vive qui donnent à chaque visage en gros plan le relief un peu outré d'un portrait Harcourt. Cette image très visiblement travaillée n'est que le premier signe que César doit mourir n'est pas un documentaire comme les autres. En effet, les frères Taviani ont proposé la pièce, participé à son élaboration à chaque étape, collaboré à la lecture. Proposé aux acteurs de traduire chacun leur rôle dans leur dialecte, pour prêter au texte de Shakespeare les couleurs les plus vives d'une Italie multiple et populaire. Aux yeux d'une certaine école du documentaire, le film irait même à contresens du genre. Loin de respecter vis-à-vis du sujet la distance scrupuleuse que l'on est tenté d'attendre, il assume passionnément la conviction que le regard de l'observateur modifie nécessairement l'expérience. Tout en mettant la pièce en scène, les frères Taviani font de leur film une mise en scène seconde, où chaque cadre est pensé comme un choix théâtral : pour accroître la force dramatique de l'étrange réalité qu'il capte. Cette visibilité des procédés serait une forme de maniérisme si elle ne trouvait pas dans le contraste avec l'âpreté de jeu des acteurs un formidable équilibre. Là où la caméra pose, ils bougent trop, parlent trop fort, roulent des yeux comme on n'ose plus le faire. Mais il y a dans cet excès une urgence à dire et à se dire qui lui confère une vérité troublante. D'une répétition à l'autre, les masques se dessinent et les prisonniers se dévoilent jusqu'à ce que l'on retourne enfin à la couleur, à la mort de Brutus, à l'ovation finale. C'est bien la première scène du film qui revient le conclure, mais tout est différent. Si nous ne voyons plus le même spectacle, c'est qu'au fil de l'expérience, notre regard a changé. $!!!" ############################################################################ =

11 Oscars 2013 : «César doit mourir» des frères Taviani proposé par l'italie «César doit mourir» de Paolo Taviani et Vittorio Taviani Umberto Montiroli / Bellissima Films Le film a remporté l Ours d or du dernier Festival du film de Berlin. «Cesare deve morire» des frères Taviani, lauréat de l'ours d'or à Berlin, a été sélectionné pour représenter l'italie aux Oscars, a annoncé mercredi l'association nationale des industries cinématographiques (Anica). «Nous sommes heureux mais c'est seulement le début d'un beau voyage, il y a beaucoup de route à parcourir,» ont commenté les deux frères avant de s'envoler pour New-York où ils doivent participer à un Festival de cinéma. «Cesare deve morire» («César doit mourir») a remporté en février dernier l'ours d'or récompensant le meilleur film de la 62 ème édition de la Berlinale. 7

12 Le film de Paolo et Vittorio Taviani, deux fois récompensés à Cannes (Palme d'or 1977 avec «Padre Padrone» et Grand Prix pour «La Nuit de San Lorenzo» en 1982), est une libre adaptation du «Jules César» de Shakespeare, interprété par des détenus du quartier de haute sécurité de la prison de Rebbibia près de Rome. Tourné dans les cellules, les couloirs et les terrasses de la section de haute sécurité, le film mêle des images de la vie quotidienne des prisonniers, les répétitions, leurs doutes quand ils mémorisent leur texte, la trame de la pièce se confondant souvent avec les tensions de leur détention. Fortement marqués par le maître du néo-réalisme Roberto Rossellini, les frères Taviani, fils d'un avocat antifasciste de San Miniato en Toscane, ont toujours pratiqué un cinéma engagé, ancré dans la réalité sociale de leur pays. La 85 ème cérémonie des Oscars aura lieu le 24 février 2013 Par CinéObs avec AFP 26 septembre 2012

13 "Cesare deve morire" des frères Taviani proposé par l'italie aux Oscars Cesare deve morire" des frères Taviani, lauréat de l'ours d'or à Berlin, a été sélectionné pour représenter l'italie aux Oscars, a annoncé mercredi l'association nationale des industries cinématographiques. "Cesare deve morire" des frères Taviani, lauréat de l'ours d'or à Berlin, a été sélectionné pour représenter l'italie aux Oscars, a annoncé mercredi l'association nationale des industries cinématographiques (Anica). "Nous sommes heureux mais c'est seulement le début d'un beau voyage, il y a beaucoup de route à parcourir", ont commenté les deux frères avant de s'envoler pour New-York où ils doivent participer à un Festival de cinéma. "Cesare deve morire" (César doit mourir) a remporté en février dernier l'ours d'or récompensant le meilleur film de la 62e édition de la Berlinale. Le film du duo fraternel deux fois récompensé à Cannes (Palme d'or 1977 avec "Padre Padrone" et Grand Prix pour "La Nuit de San Lorenzo" en 1982") est une libre adaptation du "Jules César" de Shakespeare,

14 interprété par des détenus du quartier de haute sécurité de la prison de Rebbibia près de Rome. La séance de casting, partie intégrante du film, avec les essais des détenus devant la caméra, est particulièrement émouvante: y défile une humanité sans femmes, condamnée à de lourdes peines pour meurtres, trafic de drogue, infractions multiples aux lois anti-mafia. Tourné dans les cellules, les couloirs et les terrasses de la section de haute sécurité, le film mêle des images de la vie quotidienne des prisonniers, les répétitions, leurs doutes quand ils mémorisent leur texte, la trame de la pièce se confondant souvent avec les tensions de leur détention. Fortement marqués par le maître du néo-réalisme Roberto Rossellini, les frères Taviani, fils d'un avocat antifasciste de San Miniato en Toscane, ont toujours pratiqué un cinéma engagé, ancré dans la réalité sociale de leur pays. La 85e cérémonie des Oscars aura lieu le 24 février

15 Cinéma: Berlin récompense les frères Taviani d'un Ours d'or A la 62e Berlinale, le duo italien remporte un Ours d'or du meilleur réalisateur pour "César doit mourir", adaptation du "Jules César" de Shakespeare jouée par des prisonniers. Les frères Paolo et Vittorio Taviani remportent un Ours d'or à la 62e Berlinale du cinéma, à Berlin. L'inséparable duo italien des frères Taviani, 162 ans au total, a remporté ce samedi soir l'ours d'or de la 62e Berlinale pour "César doit mourir", adaptation libre du "Jules César" de Shakespeare interprétée par des détenus d'un quartier de haute sécurité à Rome.

16 Paolo et Vittorio Taviani ont toujours travaillé en duo et refusé de distinguer la part de l'un de celle de l'autre. Ils ont remporté cet Ours d'or devant 17 autres films en compétition depuis le 9 février. Le jury, présidé par le cinéaste britannique Mike Leigh, était notamment composé d'acteurs -Jake Gyllenhaal, Charlotte Gainsbourg et Barbara Sukowa- et de réalisateurs -l'iranien Asghar Farhadi, Ours d'or 2011, le Français François Ozon et le Néerlandais Anton Corbijn. "L'Enfer" de Dante leur a donné l'idée L'idée de "Cesare deve morire" ("César doit mourir"), en partie filmé en noir et blanc, est venue aux deux frères alors qu'ils assistaient à une représentation de "L'Enfer" de Dante au coeur de la centrale de Rebibbia à Rome. "J'espère que quand ce film sera montré au public, certains en rentrant chez eux se diront (...) que même des criminels endurcis, condamnés à la perpétuité, sont et restent des hommes", a déclaré Paolo Taviani, 80 ans, en recevant le prix. Les prisonniers ont fait ça avec une grande conviction et c'est à eux que va notre salut "Cela a permis pendant quelques jours (aux prisonniers) de revenir à la vie. Cela n'a duré que quelques jours, mais ils ont fait ça avec une grande conviction et c'est à eux que va notre salut". La séance de casting, partie intégrante du film avec les essais face caméra, fait défiler une humanité sans femmes, condamnée à de lourdes peines pour meurtres, trafic de drogue, contraventions multiples aux lois anti-mafia. Quant au choix de "Jules César", il est lié à une phrase de la pièce, où il est dit de l'assassin de César: "Brutus est un homme d'honneur". "C'est un langage à la sicilienne, qui parle à ces hommes issus de la mafia, de la 'Ndrangheta (la mafia calabraise), de la Camorra (la mafia napolitaine): les complots, les secrets, les trahisons, eux aussi ils connaissent", avait relevé Vittorio Taviani après la projection. Fils d'un avocat anti-fasciste, les frères Taviani sont connus pour leur cinéma engagé dans la réalité sociale de leur pays. "C'était important

17 que le film soit présenté à un festival où l'on est conscient des problèmes du monde", a commenté Paolo. afp.com/john Macdougall

18 «César doit mourir» des frères Taviani remporte l'ours d'or de la Berlinale Les réalisateurs italiens Vittorio (g) et Paolo Taviani. REUTERS/Fabrizio Bensch Le film italien «Cesare deve morire» («César doit mourir») a reçu ce samedi soir 18 février, l'ours d'or lors de la cérémonie de clôture de la 62ème édition du festival international du film de Berlin. Le film des frères Paolo et Vittorio Taviani est une adaptation libre du «Jules César» du dramaturge britannique William Shakespeare. Ce n est pas un film qui figurait parmi les favoris qui remporte l Ours d or du festival du film de Berlin. Le jury présidé par le réalisateur britannique Mike Leigh a surpris en récompensant le film des frères Paolo et Vittorio Taviani : César doit mourir. Pour cette oeuvre, les deux octogénaires italiens ont plongé dans la dure réalité d une prison où des condamnés à de lourdes peines montent une pièce de théâtre de Shakespeare. «La trahison et le meurtre figurent dans l œuvre de Shakespeare et renvoient à la réalité des détenus. Bien sûr ils sont coupables mais ils n en sont pas moins des êtres humains», ont expliqué les réalisateurs en recevant le prix. Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

19 Les liens du sang César doit mourir réalisé par Paolo et Vittorio Taviani

20 L unanimité du Tabou de Miguel Gomes parmi les festivaliers de la Berlinale en février dernier n a pas rendu justice au film des frères Taviani, qui n a pourtant pas démérité l Ours d or. Évoluant sur le fil ô combien fragile de la fiction théâtrale et du documentaire carcéral, César doit mourir convoque les fantômes shakespeariens au cœur d un quartier de haute sécurité de la centrale de Rebibbia. Longues peines et perpétuités y tiennent le rôle de leur (propre) vie, dans une mise en scène qui joue habilement des contraintes de l espace carcéral. L exercice est plus périlleux qu il n y paraît : prenant un moindre risque, il se serait effacé derrière une captation témoignant sans apprêt du spectacle monté par les détenus de cette centrale de banlieue romaine sous l impulsion d un metteur en scène fabuleux, Fabio Cavalli. Lorgnant vers la fiction de réhabilitation, il aurait pris des airs de success story et rejoint la cohorte de films-guinness où des octogénaires montent des groupes de rock et autres chorales humanitaires. Le pari des frères Taviani tient de la performance d un équilibriste, toujours sur le point de chuter et jamais très loin de toucher les cieux. Découvrant cette troupe de comédiens amateurs constituée de condamnés à perpétuité, ils leur proposent de monter le Jules César de Shakespeare, tragédie antique nourrie des cauchemars et des haines sanglantes du dramaturge britannique, aussi éloignée que singulièrement proche des vies de ces détenus. Les premiers plans du film sur les derniers moments de la pièce donnent raison aux cinéastes : la mort de Brutus, renonçant à sa vie comme un homme qui sait sa faute impardonnable, y est poignante de vraisemblance. Une fois le rideau tombé, c est encadrés de surveillants en uniformes que les comédiens quittent la scène pour rejoindre leurs cellules, tandis que le public sort de la salle sous l oeil des miradors. Le film bascule alors vers un noir et blanc plein de saillies et de clartés, moins subterfuge narratif valant pour un flashback que parti-pris esthétique d une abstraction de l espace de la prison. La mise en scène intègre adroitement le décor carcéral, comme le cadre grandiose d une Rome impériale sclérosée par les conjurations fratricides. Le scénario suit les actes de la pièce dans ce lieu d enfermement où, au fil de répétitions, les profils s aiguisent et les langues s affûtent, trouvant de terribles échos dans les vies chaotiques des comédiens. Les murs de briques bruissent de mille complots, les assassinats se fourbissent à l ombre de tristes cellules, les cours de bitume résonnent des plaintes endeuillées des partisans vaincus de César, et les grillages et barreaux cachent les regards de témoins. Cette déréalisation de l espace carcéral parvient du même coup à piéger le regard dans un dédale de coursives et de murs qui démultiplie les potentialités de cet espace panoptique. Par le truchement de la mise en scène théâtrale, toutes les scènes sont jouées à l intention d un spectateur invisible, matérialisé par la présence de la caméra ou bien celle

21 d observateurs inopinés, comme ces surveillants qui attendent le dénouement d une scène pour sonner la fin de la promenade. Le montage détourne avec une même habilité les codes du film de prison, quand il élude par exemple ce triste équivalent cinématographique de la photographie judiciaire consistant à présenter face caméra un portrait de chaque détenu assorti du motif et de la durée de sa condamnation, en offrant à chaque protagoniste une scène où se présenter, casting improbable alternant tristesse et colère qui, ailleurs, aurait fini dans les bonus DVD. Alternant répétitions et représentations, régimes documentaire et dramatique, le film évolue avec agilité hors des continuités narratives ou chronologiques. Qu on ne s y trompe pas pourtant, César doit mourir tient plus de la fiction que du documentaire. Il y a bien longtemps que les deux frères italiens, ne reconnaissant pour maître que Rossellini et ayant fait leurs armes aux côtés de Joris Ivens [1], ont pris conscience que leur écriture les portait du côté de la fiction [2]. C est ici la puissance de création de l esprit humain, quelles que soient les conditions dans lesquelles il se trouve entravé, qui fascine les cinéastes. Voilà plus de quarante ans, Giulio, le prisonnier anarchiste de Saint Michel avait un coq (1971), revendiquait envers et contre tout, son droit à la parole dans l isolement de sa cellule. Les prisonniers de Rebibbia prolongent son cri. Leur langue est dialectale, comme l était celle du petit berger sarde de Padre Padrone (1977). Chez ces personnages quasi-mythologiques, la parole est le lieu de l identité en même temps que de l apprentissage du monde. Aussi ne s étonnera-t-on pas qu elle favorise l intrication des temporalités : celle, resserrée et intense, de la tragédie croisant le présent perpétuel de la prison et le passé mythique de la Rome antique. On imagine aisément combien les luttes fratricides et les guerres de clans de cette république décadente revue et corrigée par Shakespeare ont pu rencontrer les propres vies de ces comédiens amateurs au parcours atypique, et nourrir cet entrelacement des temps et des registres du réel et du texte. En 1989, les deux frères avaient croisé Howard Hawks, de passage à Rome. Celui-ci leur avait expliqué : «Vous voulez donner au public quelque chose qu il ne connaît pas, moi je cherche à lui donner ce que je crois qu il aime. Mais nous avons un maître commun : Shakespeare, qui faisait les deux, et qui, comme vous et moi, savait qu un drame doit avoir une fin ouverte, et non une conclusion totale.» Il ne croyait pas si bien dire. [1] Sur le tournage de L Italie n est pas un pays pauvre, en [2] Au point de tourner à nouveau sous la forme d une fiction, La Nuit de San Lorenzo en 1982, leur premier film documentaire, San Miniato luglio 44.[ 3] Cité dans Gérard Legrand, Paolo et Vittorio Taviani, Paris, Cahiers du cinéma, 1990, Alice Leroy

22 TURIN e BERLINALE César doit mourir, les frères Taviani remportent l Ours d Or ÉCRIT PAR TURIN Le film documentaire des frères Paolo et Vittorio Taviani Cesare deve morire, consacré à des détenus qui montent Jules César de Shakespeare dans une prison de haute sécurité de la banlieue de Rome, a remporté l Ours d Or de la 62e édition du Festival de Berlin "Nous avons pris la liberté de maltraiter Shakespeare, nous l avons démonté, déstructuré et reconstitué. Mais je pense qu il aurait aimé voir son Jules César mis en scène dans une prison" confiait Paolo Taviani il y a quelques jours, à l'occasion de la conférence de presse de présentation de Cesare deve morire au Festival de Berlin. Tourné dans la prison de haute sécurité de Rebibbia, dans la banlieue de Rome, où un groupe de détenus montent Jules César de Shakespeare, ce docufilm vient de remporter l Ours d Or à la 62 Berlinale. Les acteurs sont des détenus pour des délits de mafia ou de camorra, des uomini d onore - d où le choix de la pièce-, certains d entre eux sont en train de purger des peines à perpétuité, d autres sont à peine sortis de prison. Confrontés à l intensité bouleversante de la tragédie shakespearienne qui éveille des émotions fortes en abordant des thèmes comme l amitié et la trahison, le meurtre et le prix du pouvoir, la vérité et la complexité de la vie, les acteurs/détenus découvrent la force thaumaturgique de l art

23 mais également tout ce qu ils ont perdu : "Depuis que j ai connu l art, cette cellule est devenue une prison" dira l un d entre eux à la fin du film. Un tournage en dialecte et en noir et blanc C est en assistant au travail de Fabio Cavalli, metteur en scène de théâtre qui travaille depuis des années dans les prisons, que les frères Taviani ont eu l idée du film. Réciter l Enfer de Dante dans leur propre enfer, porter sur scène La tempête ou Jules César de Shakespeare signifie puiser au plus profond des émotions de ces acteurs/détenus qui jouent en dialecte afin de redonner aux mots leur sens caché ; une manière d'intérioriser ces derniers en y mettant toute la douleur et la frustration de leur expérience personnelle. Le film documentaire se caractérise aussi par un choix bien précis concernant l alternance de l utilisation du noir et blanc et de la couleur. "Aujourd hui, la couleur indique l objectivité naturaliste. Pour évoquer la renaissance de l âme de Brutus, nous voulions créer au contraire quelque chose de différent, d'irréaliste. C est pour cela que nous avons opté pour le noir et blanc, avant de retourner à la couleur pour la représentation théâtrale". Cet Ours d Or attribué à César doit mourir vient s ajouter au palmarès des frères Taviani (âgés de 80 et de 82 ans) qui ont déjà été reçu la Palme d or pour Padre Padrone en 1976 et le Grand Prix du Jury pour La Nuit de San Lorenzo en ÉCRIT PAR TURIN

24 ROME "Cesare deve morire" des frères Taviani proposé par l'italie aux Oscars ROME - "Cesare deve morire" des frères Taviani, lauréat de l'ours d'or à Berlin, a été sélectionné pour représenter l'italie aux Oscars, a annoncé mercredi l'association nationale des industries cinématographiques (Anica). Les réalisateurs Vittorio (g) and Paolo Taviani, le 29 février 2012 à Rome afp.com/tiziana Fabi

25 "Nous sommes heureux mais c'est seulement le début d'un beau voyage, il y a beaucoup de route à parcourir", ont commenté les deux frères avant de s'envoler pour New-York où ils doivent participer à un Festival de cinéma. "Cesare deve morire" (César doit mourir) a remporté en février dernier l'ours d'or récompensant le meilleur film de la 62e édition de la Berlinale. Le film du duo fraternel deux fois récompensé à Cannes (Palme d'or 1977 avec "Padre Padrone" et Grand Prix pour "La Nuit de San Lorenzo" en 1982") est une libre adaptation du "Jules César" de Shakespeare, interprété par des détenus du quartier de haute sécurité de la prison de Rebbibia près de Rome. La séance de casting, partie intégrante du film, avec les essais des détenus devant la caméra, est particulièrement émouvante: y défile une humanité sans femmes, condamnée à de lourdes peines pour meurtres, trafic de drogue, infractions multiples aux lois anti-mafia. Tourné dans les cellules, les couloirs et les terrasses de la section de haute sécurité, le film mêle des images de la vie quotidienne des prisonniers, les répétitions, leurs doutes quand ils mémorisent leur texte, la trame de la pièce se confondant souvent avec les tensions de leur détention. Fortement marqués par le maître du néo-réalisme Roberto Rossellini, les frères Taviani, fils d'un avocat antifasciste de San Miniato en Toscane, ont toujours pratiqué un cinéma engagé, ancré dans la réalité sociale de leur pays. La 85e cérémonie des Oscars aura lieu le 24 février Par

26 César doit mourir" des frères Taviani : un élixir de jouvence LE PLUS. Certes, les frères Taviani ne font pas partie des cinéastes les plus attendus. Mais, à 90 ans, leur dernier film confirme une tendance étonnante : sur la scène du cinéma d'auteur, le troisième âge ne s'est jamais si bien porté. Par Vincent Malausa, critique aux "Cahiers du cinéma" et chroniqueur au Plus. Les frères Vittorio et Paolo Taviani, réalisateurs du film "César doit mourir", le 29 février 2012, à Rome (T.FABI/AFP). CRITIQUE CINÉ. Y aurait-il un élixir de jouvence propre au cinéma du troisième âge? Après le fringant centenaire Manoel de Oliveira ("Gebo et l'ombre") et le voyageur du temps Alain Resnais ("Vous n'avez encore rien vu"), les frères Paolo et Vittorio Taviani, respectivement nés en l'an 1929 et 1931, viennent à leur tour porter un coup dur aux défenseurs de la retraite à 60 ans en proposant l'un des films les plus frais et les plus expérimentaux de cette fin d'année.

27 Deux films en un Ours d'or au dernier Festival de Berlin, "César doit mourir" est la chronique d'une mise en scène de théâtre au cœur d'une prison de la périphérie romaine. En adaptant "Jules César" de Shakespeare avec un casting de prisonniers, les deux frères reprennent une longue tradition, celle du théâtre en prison, qui n'a pas forcément donné, vue à travers le cinéma, que des bons films. On connaît la chanson (l'art comme catharsis, le théâtre classique comme remise en scène du petit théâtre de la vie...), mais la force du film des Taviani est double. Sur le terrain "social", elle fait grâce au spectateur du cliché du "work in progress", prétexte à une approche reportage (façon "Strip-Tease ou émission de Mireille Dumas), pour lui préférer deux films en un plutôt qu'un long documentaire : il y a l'horizon de la pièce, mais aussi celui de sa mise en scène, qui elle-même est réalisée comme une fiction, à partir d'un scénario et de dialogues appris par les prisonniers. Même lorsqu'ils répètent et apprennent la pièce, les acteurs jouent. Le miracle du film se produit dans cette idée assez géniale, qui fait que le cinéma est partout dans le film, à de multiples niveaux, empêchant l'ensemble de se résumer à un simple exercice sociologique pour soirée/débat de cinéma associatif de banlieue ou soirée spéciale de la chaîne "Prison" sur le câble. Esthétiquement superbe Cela a pour effet principal de transformer le décor sinistre de la prison en pur espace de poésie : à plusieurs reprise, lors des scènes-clés de la pièce le meurtre de César et les discours enflammés sur la place publique qui s'ensuivent, l'espace de la prison se transcende en un lieu hors du temps, habité de corps possédés, évoquant le cinéma populaire italien le plus échevelé des années 1960 (on songe à Vittorio Cottafavi et à ses péplums fonctionnant comme de sublimes tragédies grecques ou de bouleversants mélodrames). Sans rien enlever à la puissance réaliste et aux enjeux politiques du projet les acteurs conservant notamment leurs dialectes et s'exprimant avec une authenticité toute néoréaliste, "César doit mourir" fonctionne ainsi comme une épopée en chambre. Le noir et blanc magnifique du film, la musique qui accompagne les scènes avec une tonalité tour à tour

César doit mourir. Cesare Deve Morire. de Paolo et Vittorio Taviani

César doit mourir. Cesare Deve Morire. de Paolo et Vittorio Taviani César doit mourir Cesare Deve Morire de Paolo et Vittorio Taviani Un documentaire sur la vie carcérale ou une fiction sur Shakespeare? la création de la pièce de Le film a été récompensé par plusieurs

Plus en détail

César doit mourir. Entrée en matière

César doit mourir. Entrée en matière Entrée en matière Pour commencer Paolo et Vittorio Taviani, respectivement nés en 1929 et 1931, ont débuté par la mise en scène de théâtre expérimental et le documentaire avant de réaliser leur premier

Plus en détail

Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie de travail

Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie de travail Ernest et Célestine Benjamin Renner,Vincent Patar et Stéphane Aubier 2012 France, Belgique, Luxembourg, 76 minutes, dessin animé, couleur Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie

Plus en détail

Courts. Les César. pour un César. mode d emploi. Trophée en bronze poli conçu par César en 1975 et décerné lors de la Cérémonie des César depuis 1977.

Courts. Les César. pour un César. mode d emploi. Trophée en bronze poli conçu par César en 1975 et décerné lors de la Cérémonie des César depuis 1977. mode d emploi Les César Trophée en bronze poli conçu par César en 1975 et décerné lors de la Cérémonie des César depuis 1977. Courts pour un César largeur 8 cm / hauteur 29 cm / poids : 3,6kg mode d emploi!3

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000)

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Depuis Septembre 1997, un groupe composé de patients et de soignants

Plus en détail

Le reportage VIDEO de mariage

Le reportage VIDEO de mariage Le reportage VIDEO de mariage Si le reportage photo semble incontournable lors d'un mariage, avez-vous pensé d'y ajouter une vidéosouvenir en qualité HD? Indépendant dans le monde de la vidéo depuis plusieurs

Plus en détail

Films disponibles au Bureau national

Films disponibles au Bureau national Films disponibles au Bureau national Pour vous procurer les films stockés au bureau national, vous pouvez contacter Sacha, le responsable de l ISP au bureau national (01 45 88 37 00 ou communication@genepi.fr),

Plus en détail

# DOSSIER DE PRESSE #

# DOSSIER DE PRESSE # La troupe de théâtre engagé du CAC SUD 22, Les poules qui lèvent la tête Présente # DOSSIER DE PRESSE # Cette pièce mérite d être vue par un maximum de gens, elle est même d utilité publique Guy, un spectateur

Plus en détail

Activité 4. CE et CO / PO et PE. Analyser l écriture cinématographique. A vous maintenant! L écriture cinématographique

Activité 4. CE et CO / PO et PE. Analyser l écriture cinématographique. A vous maintenant! L écriture cinématographique B1 Activité 4 Analyser l écriture cinématographique CE et CO / PO et PE Durée de l activité : 2 séances de 60mn Être capable de - Identifier les échelles de plans et les interpréter - Mettre en relation

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses!

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses! LE SPECTACLE Dolores Dulce, une vieille dame venue d'un pays lointain d'amérique latine, Cuba, parcourt le monde avec son chariot porteur de friandises et d'histoires. Au passage, elle partage son univers

Plus en détail

Décembre, le mois du cinéma à l Atelier Numérique

Décembre, le mois du cinéma à l Atelier Numérique CONF ÉRENCES Décembre, le mois du cinéma à «Comment réaliser un court métrage», par Ari pictures Vendredi 13/12-19h30 Arthur Choupin, réalisateur, et Sébastien Baudier, producteur, proposent de partager

Plus en détail

Dossier de presse HOTEL PARADISO. par Familie Flöz (Allemagne)

Dossier de presse HOTEL PARADISO. par Familie Flöz (Allemagne) Dossier de presse HOTEL PARADISO par Familie Flöz (Allemagne) Les artistes seront présents sur le territoire du 25 juin au 14 juillet 2014 2 HOTEL PARADISO Comédie masquée, à partir de 7 ans Durée : 1h30

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010 TABLEAU SYNOPTIQUE Court métrage Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois Animation - 12 00 2009 Thèmes L adolescence, le sentiment amoureux,

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur Rétrospective Le Secret Vincere, de Marco Bellochio Italie 2009 1h59 - Couleur Fiche pédagogique réalisée par Sébastien Farouelle Scénario : Marco Bellocchio, Daniela Ceselli Image : Daniele Ciprì Montage

Plus en détail

http://independencia.fr/festivals/cinema_du_reel_2011_10.html

http://independencia.fr/festivals/cinema_du_reel_2011_10.html http://independencia.fr/festivals/cinema_du_reel_2011_10.html 33e CINÉMA DU RÉEL PARIS 24 mars- 5 avril 2011 billet #10 UN MÈTRE POUR DISPARAITRE RENCONTRE AVEC RUTH BECKERMANN American Passages, blockbuster

Plus en détail

L Œil du Baobab Production. présente L AUTO STUDIO TOURNAGE DANS UN TAXI ANGLAIS LE CINEMA DANS VOTRE ENTREPRISE

L Œil du Baobab Production. présente L AUTO STUDIO TOURNAGE DANS UN TAXI ANGLAIS LE CINEMA DANS VOTRE ENTREPRISE L Œil du Baobab Production présente L AUTO STUDIO TOURNAGE DANS UN TAXI ANGLAIS LE CINEMA DANS VOTRE ENTREPRISE Contact Chef de projet / Marc Pueyo 0033 (0)6 60 28 49 48 L ŒIL DU BAOBAB PRODUCTION «Notre

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

Exploiter une sortie culturelle dans le cadre de l'accompagnement personnalisé au lycée

Exploiter une sortie culturelle dans le cadre de l'accompagnement personnalisé au lycée éduscol Sorties scolaires Constat Exploiter une sortie culturelle dans le cadre de l'accompagnement personnalisé au lycée Ressources accompagnement personnalisé Les sorties scolaires sont souvent l occasion

Plus en détail

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature au cycle 3 Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature et programme 2008 SOCLE COMMUN Compétence 1 : Maîtrise de la langue française lire seul des textes du patrimoine

Plus en détail

CAMPAGNE DE LANCEMENT INTERNATIONAL 2012

CAMPAGNE DE LANCEMENT INTERNATIONAL 2012 CAMPAGNE DE LANCEMENT INTERNATIONAL 2012 Tout a commencé par une lettre. À l attention des messieurs de «trip advisor», Je m appelle Juan, John ou Jungen, selon l adresse IP que j ai au bureau. Si je m

Plus en détail

Autour du cinéma pour former des spectateurs de plus en plus connaisseur

Autour du cinéma pour former des spectateurs de plus en plus connaisseur Autour du cinéma pour former des spectateurs de plus en plus connaisseur «À l heure où tout est prétexte à capturer les images et à les diffuser, il est important d offrir aux jeunes une éducation au regard.

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. Guy LUISIER. Marie et l'icône

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. Guy LUISIER. Marie et l'icône LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Guy LUISIER Marie et l'icône Dans Echos de Saint-Maurice, 1988, tome 84, p. 67-72 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Marie et l'icône On parle beaucoup d'icônes ces

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

L Œil du Baobab Production. présente L AUTO STUDIO TOURNAGE DANS UN TAXI ANGLAIS LE CINEMA DANS VOTRE ENTREPRISE

L Œil du Baobab Production. présente L AUTO STUDIO TOURNAGE DANS UN TAXI ANGLAIS LE CINEMA DANS VOTRE ENTREPRISE L Œil du Baobab Production présente L AUTO STUDIO TOURNAGE DANS UN TAXI ANGLAIS LE CINEMA DANS VOTRE ENTREPRISE Contact Chef de projet / Marc Pueyo 0033 (0)6 60 28 49 48 L ŒIL DU BAOBAB PRODUCTION MOTIVATIONS

Plus en détail

ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS

ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS création janvier 2016 SAISON 2015 2016 texte Magali Mougel / mise en scène Johanny Bert Vee Speers THÉÂTRE POUR FILLES, GARÇONS, FEMMES ET HOMMES DÈS 7 ANS DURÉE 1 HEURE

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

COUP DE POKER COMPAGNIE. Un spectacle d une richesse foisonnante. Le Dauphiné Vaucluse. Drôle, émouvant. Les comédiens sont remarquables.

COUP DE POKER COMPAGNIE. Un spectacle d une richesse foisonnante. Le Dauphiné Vaucluse. Drôle, émouvant. Les comédiens sont remarquables. Un spectacle d une richesse foisonnante. Le Dauphiné Vaucluse Drôle, émouvant. Les comédiens sont remarquables. Avignews Une mise en scène délicieusement fantastique et pleine d invention. Les Trois Coups

Plus en détail

M entends-tu? Qui me parle?

M entends-tu? Qui me parle? M entends-tu? Qui me parle? 3 :20 à 5 :56 M entends-tu? Qui me parle? A. La voix là : 4 :41 Procédé narratif consistant à faire commenter l'action d'un film par un narrateur, qui peut être ou non l'un

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveaux B2/C1 : en bref trouble Thème : quand le cœur tressaille et que naît le Après une entrée dans le film par le titre et la scène

Plus en détail

Passages de Paris 8 (2013) 13-19 UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION

Passages de Paris 8 (2013) 13-19 UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION Passages de Paris 8 (2013) 13-19 www.apebfr.org/passagesdeparis UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION Entretien avec Nino MONTALTO Nino Montalto est né en Sicile. Très jeune, il travaille dans un

Plus en détail

Vous propose une large gamme de

Vous propose une large gamme de Vous propose une large gamme de Notre équipe est composée d auteurs, de réalisateurs et de comédiens professionnels formés à l improvisation www.elipsagence.com Notre agence conçoit et scénarise les Team

Plus en détail

Contrat à Las Vegas. A vous de jouer! Écrit et édité par Marie, Mélanie, Alexandre, Dany, Dylan, Matthias, Pierre, Rafaï et Steven.

Contrat à Las Vegas. A vous de jouer! Écrit et édité par Marie, Mélanie, Alexandre, Dany, Dylan, Matthias, Pierre, Rafaï et Steven. A vous de jouer! Écrit et édité par Marie, Mélanie, Alexandre, Dany, Dylan, Matthias, Pierre, Rafaï et Steven. Editions Végas Etats-Unis. «Non, on ne part pas pour travailler mais pour se reposer. Nous

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

Ecole du spectateur : des pistes pour accompagner le jeune public

Ecole du spectateur : des pistes pour accompagner le jeune public Depuis 7 ans, la ville de St-Julien-en Genevois met en place un parcours culturel à destination des écoles primaires de la ville. Le service culturel développe des outils à destination des enseignants

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

Provocation à la Sécurité Routière

Provocation à la Sécurité Routière Compagnie LEZ ARTS VERS 28bis, rue Denis Papin 49100 Angers 06 28 33 49 63 www.lezartsvers.com tournées/diffusion : Louise Moissonnié spectacles@lezartsvers.com Provocation à la Sécurité Routière La forme

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Trente-troisième dimanche du temps ordinaire B livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13, 24-32 Jésus parlait à ses disciples

Plus en détail

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde «Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde Nous sommes tous en quête de bonheur et de plénitude et souvent profondément insatisfaits de notre

Plus en détail

«la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation au travers des affiches.

«la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation au travers des affiches. Oui, mais c'est l œuvre de quelqu'un d'autre 1 «On parle souvent des cinéastes qui, à Hollywood, déforment l œuvre originale. Mon intention est de ne jamais faire cela»¹ «la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes

Ministère des Affaires étrangères et européennes Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la coopération culturelle et du français Regards VI, DVD 1 Culture Réalisation Isabelle Barrière, Thomas Sorin (CAVILAM) Rédaction Thomas Sorin

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Le cahier de vie. Fonctions et apprentissages. Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008

Le cahier de vie. Fonctions et apprentissages. Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008 Le cahier de vie Fonctions et apprentissages Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008 Plan de l animation I Les origines du cahier de vie II Les fonctions III Les apprentissages IV Le cahier

Plus en détail

2est-il un chiffre bleu? Le Collectif blop (Interjection) présente

2est-il un chiffre bleu? Le Collectif blop (Interjection) présente Le Collectif blop (Interjection) présente 2est-il un chiffre bleu? J avale une gorgée d eau et j entends ma voix commencer : «trois virgule un quatre un cinq neuf deux six cinq trois cinq huit neuf sept

Plus en détail

PAOLO & VITTORIO TAVIANI

PAOLO & VITTORIO TAVIANI LYCÉENS ET APPRENTIS AU CINÉMA PAOLO & VITTORIO TAVIANI César doit mourir par Carole Baltiéri MODE D EMPLOI Ce livret se propose de partir des contextes de la création du film pour aboutir à la proposition

Plus en détail

Parfois la nuit... Tout public à partir de 18 mois. Durée 30 min. Jauge : 80 pers. Max.

Parfois la nuit... Tout public à partir de 18 mois. Durée 30 min. Jauge : 80 pers. Max. Parfois la nuit... Tout public à partir de 18 mois. Durée 30 min. Jauge : 80 pers. Max. Compagnie Monna de Trieste association «le Phare d'escabel» rue de Jailly les moulins 21350 Villeberny Sarah Voisin

Plus en détail

dossier de presse saison 1 saturdayman - doyobi sentaï - l escadron du samedi -

dossier de presse saison 1 saturdayman - doyobi sentaï - l escadron du samedi - dossier de presse saison 1 saturdayman - doyobi sentaï - l escadron du samedi - 1 dossier de presse saison 1 saturdayman - doyobi sentaï - l escadron du samedi - saturdayman qu est-ce? SaturdayMan est

Plus en détail

GENEPI. 7 ème Printemps des Prisons Avril 2011 DOSSIER DE PRESSE. Contacts : genepi.bordeaux@gmail.com 06 30 70 89 41. Qui sommes-nous?

GENEPI. 7 ème Printemps des Prisons Avril 2011 DOSSIER DE PRESSE. Contacts : genepi.bordeaux@gmail.com 06 30 70 89 41. Qui sommes-nous? GENEPI 7 ème Printemps des Prisons Avril 2011 DOSSIER DE PRESSE Contacts : genepi.bordeaux@gmail.com 06 30 70 89 41 Qui sommes-nous? 1 Le GENEPI, Groupement Étudiant National d Enseignement aux Personnes

Plus en détail

DOSSIER ARTISTIQUE. THEATRE Conçu à partir des documents fournis par la compagnie www.tres-tot-theatre.com TRES ARTISTIQUE TOT DOSSIER

DOSSIER ARTISTIQUE. THEATRE Conçu à partir des documents fournis par la compagnie www.tres-tot-theatre.com TRES ARTISTIQUE TOT DOSSIER Consultez le dossier «préparer sa venue au spectacle» sur notre site web : Ce dossier a été créé pour les adultes qui accompagnent les enfants au théâtre. Il propose quelques pistes et suggestions sur

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

CONCEVOIR UN ATELIER CINÉMA

CONCEVOIR UN ATELIER CINÉMA PASSEURS D'IMAGES Formation des animateurs Auteur Michel Meyer Date CONCEVOIR UN ATELIER CINÉMA 14 décembre 2010, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy Descriptif Comment et pourquoi mettre en place

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

PSYCHOSE EDITION 50EME ANNIVERSAIRE

PSYCHOSE EDITION 50EME ANNIVERSAIRE LE CHEF D OEUVRE LEGENDAIRE D ALFRED HITCHCOCK FETE SES 50 ANS ET RESTE UN DES FILMS D HORREUR LES PLUS TERRIFIANTS A CE JOUR PSYCHOSE EDITION 50EME ANNIVERSAIRE DISPONIBLE LE 9 AOUT 2010 POUR LA PREMIERE

Plus en détail

école de théâtre Formation de l'acteur, pour la scène et la caméra www.ecole-artefact.com

école de théâtre Formation de l'acteur, pour la scène et la caméra www.ecole-artefact.com école de théâtre Formation de l'acteur, pour la scène et la caméra www.ecole-artefact.com ARTEFACT, POUR UNE ENTRÉE GAGNANTE DANS LES MÉTIERS DU SPECTACLE Déclinée sur trois années, la formation ARTEFACT

Plus en détail

Le Métier de survivre Le Métier Roman de survivre

Le Métier de survivre Le Métier Roman de survivre Marcelo Mariano Damiani Siskind Marcelo Damiani Marcelo Damiani Comme Le on Métier part, de comme survivre on reste Le Métier de survivre Le Métier Roman de survivre Roman Roman Traduit de l espagnol (Argentine)

Plus en détail

Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image

Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image Une fonction descriptive Par la redondance avec le texte, elle apporte des précisions quand à la description des lieux et de personnages,

Plus en détail

Le livre Interpréter / Imaginer / Raconter

Le livre Interpréter / Imaginer / Raconter Fénautrigues/Fiche atelier N 4 Le livre Interpréter / Imaginer / Raconter Objectif de l'atelier : Produire, sélectionner et organiser des images afin de constituer un récit Fénautrigues / Fiche Livre 1

Plus en détail

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises VIDEO FADA un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises Le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) est un réseau d associations, basées en Afrique et en Europe, qui a pour objectif d organiser

Plus en détail

un Film de DAVID PUJOL Antoni Pitxot - Montse Aguer - Salvador Dalí

un Film de DAVID PUJOL Antoni Pitxot - Montse Aguer - Salvador Dalí un Film de DAVID PUJOL Antoni Pitxot - Montse Aguer - Salvador Dalí Production IVAN CARRERO Scénario MONTSE AGUER et DAVID PUJOL Photographie IVAN CARRERO Édition et son JORDI MUÑOZ Documentation LUCIA

Plus en détail

Métier : comédien. I - Contexte actuel du métier. Annexe de l'arrêté du 1er février 2008

Métier : comédien. I - Contexte actuel du métier. Annexe de l'arrêté du 1er février 2008 Annexe de l'arrêté du 1er février 2008 Relatif au diplôme national supérieur professionnel de comédien et fixant les conditions d'habilitation des établissements d'enseignement supérieur à délivrer ce

Plus en détail

Cyclone à la Jamaïque

Cyclone à la Jamaïque La punition des enfants Cyclone à la Jamaïque d Alexander Mackendrick 1 2 3 4 5 6.a 6.b 7.a 7.b 8 9.a 9.b 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20.a 20.b 21 22 23 24 25 26 27 28 29.a 29.b 29.c 30 31 32 33.a 33.b

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

Complément du pronom et complément de l adjectif

Complément du pronom et complément de l adjectif ET MATÉRIEL COMPLÉMENT POUR DE L ADJECTIF ALLOPHONES 1 Fonctions de base Complément du pronom et complément de l adjectif 1 CARACTÉRISTIQUES DU COMPLÉMENT DU PRONOM Tout comme le complément du nom, le

Plus en détail

Alain Fleischer, ou le devenir de l identité

Alain Fleischer, ou le devenir de l identité > Art plastique Alain Fleischer, ou le devenir de l identité Entretien avec Henri-François Debailleux «On ne peut réduire un personnage de littérature, et encore moins un être humain, à une identité unique

Plus en détail

PASCALE KAPARIS ENTRETIEN AVEC SYLVAIN MASSCHELIER

PASCALE KAPARIS ENTRETIEN AVEC SYLVAIN MASSCHELIER PASCALE KAPARIS ENTRETIEN AVEC SYLVAIN MASSCHELIER LILLE, TRI POSTAL, JANVIER 2008 SM : IL Y A CE PLAN DANS LE FILM ET CE ZOOM SUR UNE PHOTO EN NOIR ET BLANC, UN PORTRAIT DE JEUNE FEMME, ET EN LE REGARDANT

Plus en détail

Kamishibaï. Kami signifie «papier» et Shibaï signifie «théâtre» (drame) d où la traduction littérale «pièce de théâtre sur papier»

Kamishibaï. Kami signifie «papier» et Shibaï signifie «théâtre» (drame) d où la traduction littérale «pièce de théâtre sur papier» Kamishibaï Kami signifie «papier» et Shibaï signifie «théâtre» (drame) d où la traduction littérale «pièce de théâtre sur papier» CG63/MD/Pôle Action culturelle Guide Kamishibaï Mise à jour juillet 2011

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Pour le concours «Itinéraires Humanistes», nous avons jugé nécessaire de récompenser un second projet qui nous a marqué par son originalité.

Pour le concours «Itinéraires Humanistes», nous avons jugé nécessaire de récompenser un second projet qui nous a marqué par son originalité. Pour le concours «Itinéraires Humanistes», nous avons jugé nécessaire de récompenser un second projet qui nous a marqué par son originalité. Le projet intitulé «Dire le monde, dire mon monde : émotions

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

Métier d élève Apprendre à s organiser au collège

Métier d élève Apprendre à s organiser au collège Champ Compétence Métier d élève Apprendre à s organiser au collège Séance 0 : Entretien individuel avec l élève Séance 1 : Se repérer dans l établissement Objectifs : - Mettre en confiance l'élève. - Mise

Plus en détail

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m.

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m. CHAOS Pièce en 14 tableaux de m. 1995 1 TABLEAU 1 L'UNE : Je t'aime. L'AUTRE : Chut... As-tu entendu ce bruit-là? L'UNE : Quel bruit? L'AUTRE : Le même bruit et pratiquement à la même heure. Le bruit de

Plus en détail

L AFFICHE : DES ENTRÉES MULTIPLES POUR L APPROCHE D UN SPECTACLE

L AFFICHE : DES ENTRÉES MULTIPLES POUR L APPROCHE D UN SPECTACLE Saison 2015-2016 2011-1012 L AFFICHE : DES ENTRÉES MULTIPLES POUR L APPROCHE D UN SPECTACLE Par Catherine Le Moullec, coordonnatrice académique théâtre OBJECTIFS ET ENJEUX Au théâtre, l affiche est un

Plus en détail

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe SEUL LE PRONONCE FAIT FOI! 17.06.2014 Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe 19 e Conférence du Conseil

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Sociologie La mise en liberté sous condition Descriptif Le module La mise en liberté sous condition permet aux étudiants de démystifier le processus

Plus en détail

insieme, juin 2015 15

insieme, juin 2015 15 Cinq minutes émouvantes Le film «5min insieme, un monde ensemble» est visible sur internet depuis le 25 avril. Il montre des personnes avec et sans handicap mental qui se rencontrent pour la première fois.

Plus en détail

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Bruno Pompili Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Nous avions cru que c était vrai, et que les sculptures de Jean-Pierre Duprey étaient définitivement perdues. Un

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE CITRON BIEN présente «Récession Terminale» : un film en animation de sable de David Myriam diffusé sur Arte. COMMUNIQUE DE PRESSE Après le lancement le 9/9 de «Paphù contre les Idoles» : la 1ère série

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

SYNOPSIS CRÉDITS ACTEURS

SYNOPSIS CRÉDITS ACTEURS SYNOPSIS Un garçon de 17 ans. Tout ce qu il veut, c est ressentir quelque chose. N importe quoi. Un jour, il pousse son désir à l extrême. CRÉDITS Réalisateur & scénariste: Producteur & co-scénariste:

Plus en détail

Jour 2. Jour 3. Jour 1. - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace

Jour 2. Jour 3. Jour 1. - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace Jour 1 - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace Jour 2 - Shakespeare globe Theatre - London Eye - Natural History Museum - Temps libre

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable La magie des mots Bienvenue Un poème Merci à tous Les mots Etre une chanson Juste un petit mot L aigle et le vermisseau La prière de la dent L oiseau Une note de musique L amour Ma naissance Fleur d amour

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012 M me Marie Desplechin et le Comité de pilotage de la consultation pour un accès de tous les jeunes à l'art et à la culture Ministère de la Culture et de la Communication 182, rue Saint-Honoré 75033 Paris

Plus en détail

Gabor Szilasi. Gabor Szilasi Clip 1

Gabor Szilasi. Gabor Szilasi Clip 1 Gabor Szilasi Gabor Szilasi Clip 1 Comment je suis devenu photographe C est, c est pas ce que je voulais devenir, photographe, mais j ai commencé à étudier en médecine et je voulais me sauver en 49 de

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Droit Le système correctionnel canadien : un travail d équipe Descriptif Le module Le système correctionnel canadien : un travail d équipe permet

Plus en détail