César doit mourir Vittorio TAVIANI Paolo TAVIANI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "César doit mourir Vittorio TAVIANI Paolo TAVIANI"

Transcription

1 2012

2 Cette compilation de textes a été réalisée par l équipe documentation de LA MAISON DE L IMAGE à Aubenas à l occasion des RENCONTRES DES CINEMAS D EUROPE 2012

3 César doit mourir Vittorio TAVIANI Paolo TAVIANI PAYS :ITALIE PRODUCTION :2011 DATE DE SORTIE :17 OCTOBRE 2012 GENRE : DRAME DURÉE :76 MIN REALISATEUR : VITTORIO TAVIANI, PAOLO TAVIANI ACTEURS :COSIMO REGA, SALVATORE STRIANO, GIOVANNI ARCURI, ANTONIO FRASCA, JUAN DARIO BONETTI DISTRIBUTEUR :BELLISSIMA FILMS FORMAT DE TOURNAGE : 35 MM RATIO D'IMAGE : 1.85 COULEUR & NOIR ET BLANC Théâtre de la prison de Rebibbia. La représentation de "Jules César" de Shakespeare s achève sous les applaudissements. Les lumières s éteignent sur les acteurs redevenus des détenus. Ils sont escortés et enfermés dans leur cellule. Mais qui sont ces acteurs d un jour? Pour quelle faute ont-ils été condamnés et comment ont-ils vécu cette expérience de création artistique en commun? Inquiétudes, jeu, espérances... Le film suit l élaboration de la pièce, depuis les essais et la découverte du texte, jusqu à la représentation finale. De retour dans sa cellule, "Cassius", prisonnier depuis de nombreuses années, cherche du regard la caméra et nous dit : "Depuis que j ai connu l art, cette cellule est devenue une prison."

4 Les frères Paolo et Vittorio Taviani avec leur Ours d'or pour le film "Cesare deve morire" à la 62e Berlinale, le 18 février REUTERS/TOBIAS SCHWARZ Quand les triomphateurs de la 62 e Berlinale ont commencé à faire du cinéma, en 1954, le régime de la RDA venait d'écraser un soulèvement ouvrier. Cinquante-huit ans plus tard, Paolo (80 ans) et Vittorio (82 ans) Taviani ont remporté l'ours d'or, pour Cesare deve morire (César doit mourir), tourné dans une prison romaine, où des détenus ont monté une représentation du Jules César de Shakespeare. Cette brève fiction a emporté la conviction du jury présidé par Mike Leigh.

5 "Cesare deve morire", de Paolo et Vittorio Taviani (Italie) Déjà récompensés à plusieurs reprises, notamment à Cannes par une Palme d'or en 1977 pour Padre padrone et par un Grand Prix en 1982 pour La Nuit de San Lorenzo, les frères Taviani, fils d'un avocat anti-fasciste et vétérans du cinéma italien (162 ans à eux deux), ont remporté la récompense suprême de la 62 e Berlinale face aux 17 autres films en compétition cette année. Le "César" des frères Taviani, Ours d'or à Berlin

6 !"# $!%" &'(')* +)(,(-./ :52 *- ('./(*-; *<' =- >(/? ('./(*- A.) B.+/+ *' C(''+)(+ D.E(.-(F <+)'( *- GHIGJ K/ *<' L+??* =- M+L=N>(L'(+-F A.) M*< A.) /*?*''*=) *- <LO-* P.Q(+ R.E.//( S F *' (/ *<' *- A.)'(* *- -+() *' Q/.-L T* >(/? ).L+-'* /.?(<* *- <LO-* M* UVW23 1X345F M* Y(//(.? Z[.\*<A*.)*F A.) /*< M]=- ^=.)'(*) M* [.='* M* /. A)(<+- M* _*Q(QQ(.F ` _+?*J M= >(/? *<' E*-=*.=a >)O)*< D.E(.-(./+)< ^=](/<.<<(<'.(*-' ` =-* M* /]bcd25 M* e.-'* ` _*Q(QQ(. f J T* Ig GHIGF /* >(/? )*?A+)'* /]h=)< M]+) M=?*(//*=) >(/? /+)< M* /. ig M* /. k*)/(-./* l J [''A0mm> )Jn(\(A*M(.J+),mn(\(mY(\(AoRpoqrM(.0qLL=*(/sA)(-L(A./ ssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss

7 FILM César doit mourir A plus de 80 ans, les fameux frères Taviani ont créé la surprise avec ce nouveau film, Ours d'or du dernier festival de Berlin. Les auteurs de Padre Padrone (1977) et de La Nuit de San Lorenzo (1982), qui avaient pu donner le sentiment de s'être endormis sur leurs lauriers, ont mis dans ce César doit mourir une étonnante radicalité. Ils l'ont entièrement tourné dans une prison romaine où des détenus préparent puis donnent une représentation théâtrale. Tout est vrai, mais est-ce pour autant un documentaire? Avec un regard à la fois généreux et plein d'autorité, les Taviani taillent dans cette réalité un film en noir et blanc où chaque plan est réfléchi et cadré, superbement. Un exemple. Les deux frères cinéastes montrent le casting, la distribution des rôles. Un prisonnier est choisi pour être un musicien : justement, il sait jouer de l'harmonica et il s'y met! Sur sa musique défilent alors, en gros plan, les visages des autres détenus acteurs, avec mention de leurs peines en bas de l'écran : dixsept ans pour trafic de stupéfiants ; quatorze ans et huit mois pour association mafieuse ; perpétuité pour homicide... Aussi lourds le passé et la sentence, aussi léger l'air d'harmonica. De ce rapprochement, on tirera une émotion, une réflexion, ce qu'on voudra : les Taviani ne font aucun commentaire, n'imposent aucune lecture. Ils préfèrent s'en remettre au pouvoir de la mise en scène : ouvrir sans cesse des perspectives, des pistes que chacun est libre de suivre. ;

8 La pièce qu'ils ont choisie, le Jules César de Shakespeare, est évidemment chargée de sens : la faute, la responsabilité, le châtiment... Mais, de la «fiction» historique à la réalité de la prison, les correspondances n'ont rien de sentencieux. La durée même du film, étonnamment court, reflète un souci constant de mesure. Plutôt qu'humanistes didactiques, les Taviani se font humbles témoins d'un mystère : des condamnés jouent, toujours enfermés et pourtant portés vers une autre dimension. Celle de l'art, celle de l'imagination. Qu'est-ce qui est en question, finalement, dans cette expérience du jeu? La foi. En un rôle, en un texte, en soi. En quelque chose. Le film en fait simplement le constat. Avec beaucoup de force. Frédéric Strauss <

9 Une scène du film documentaire italien de Paolo et Vittorio Taviani, "César doit mourir" ("Cesare Deve Morire"). BELLISSIMA FILMS Ses yeux sont remplis d'ombre. Fébrile, chaque geste décomposé en saccades, Brutus se tourne vers ses compagnons, l'un après l'autre, pour qu'on l'aide à mourir. De refus en refus, enfin le glaive s'étend et le transperce de part en part. Il s'affaisse, puis se relève, lorsqu'un autre acteur vient lui tendre la main pour le salut final de Jules César. Le public se relève en même temps que lui, applaudit à tout rompre. 9

10 Jusqu'ici, la pièce de Shakespeare semblait faire l'objet d'une représentation comme les autres. Un peu brouillonne peut-être, dans l'ardeur sans technique qu'y déploient les acteurs. Un peu trop dépouillée dans ses décors et costumes pour que l'on ne devine pas la modestie des moyens. Mais le dernier salut fait et le public parti, les acteurs quittent la scène escortés - un peu bousculés même - par des gardes, et regagnent chacun leur cellule. Nous sommes à Rebibbia, dans une prison de haute sécurité dont les détenus sont d'anciens mafieux, meurtriers et grands criminels. Beaucoup sont condamnés à la perpétuité. Le film revient quelques semaines plus tôt, à la séance de mise en place de l'atelier. La pièce est proposée, les auditions commencent. La prison se démultiplie en scènes : couloirs et cours, cellules, lieux de vie pénitentiaire, se font espaces de jeu. La tragédie qui s'y construit, unissant le complot au crime, a pour beaucoup d'entre eux des échos d'histoire vraie. En retournant en arrière, on est passé au noir et blanc. Très contrasté, avec des effets de lumière vive qui donnent à chaque visage en gros plan le relief un peu outré d'un portrait Harcourt. Cette image très visiblement travaillée n'est que le premier signe que César doit mourir n'est pas un documentaire comme les autres. En effet, les frères Taviani ont proposé la pièce, participé à son élaboration à chaque étape, collaboré à la lecture. Proposé aux acteurs de traduire chacun leur rôle dans leur dialecte, pour prêter au texte de Shakespeare les couleurs les plus vives d'une Italie multiple et populaire. Aux yeux d'une certaine école du documentaire, le film irait même à contresens du genre. Loin de respecter vis-à-vis du sujet la distance scrupuleuse que l'on est tenté d'attendre, il assume passionnément la conviction que le regard de l'observateur modifie nécessairement l'expérience. Tout en mettant la pièce en scène, les frères Taviani font de leur film une mise en scène seconde, où chaque cadre est pensé comme un choix théâtral : pour accroître la force dramatique de l'étrange réalité qu'il capte. Cette visibilité des procédés serait une forme de maniérisme si elle ne trouvait pas dans le contraste avec l'âpreté de jeu des acteurs un formidable équilibre. Là où la caméra pose, ils bougent trop, parlent trop fort, roulent des yeux comme on n'ose plus le faire. Mais il y a dans cet excès une urgence à dire et à se dire qui lui confère une vérité troublante. D'une répétition à l'autre, les masques se dessinent et les prisonniers se dévoilent jusqu'à ce que l'on retourne enfin à la couleur, à la mort de Brutus, à l'ovation finale. C'est bien la première scène du film qui revient le conclure, mais tout est différent. Si nous ne voyons plus le même spectacle, c'est qu'au fil de l'expérience, notre regard a changé. $!!!" ############################################################################ =

11 Oscars 2013 : «César doit mourir» des frères Taviani proposé par l'italie «César doit mourir» de Paolo Taviani et Vittorio Taviani Umberto Montiroli / Bellissima Films Le film a remporté l Ours d or du dernier Festival du film de Berlin. «Cesare deve morire» des frères Taviani, lauréat de l'ours d'or à Berlin, a été sélectionné pour représenter l'italie aux Oscars, a annoncé mercredi l'association nationale des industries cinématographiques (Anica). «Nous sommes heureux mais c'est seulement le début d'un beau voyage, il y a beaucoup de route à parcourir,» ont commenté les deux frères avant de s'envoler pour New-York où ils doivent participer à un Festival de cinéma. «Cesare deve morire» («César doit mourir») a remporté en février dernier l'ours d'or récompensant le meilleur film de la 62 ème édition de la Berlinale. 7

12 Le film de Paolo et Vittorio Taviani, deux fois récompensés à Cannes (Palme d'or 1977 avec «Padre Padrone» et Grand Prix pour «La Nuit de San Lorenzo» en 1982), est une libre adaptation du «Jules César» de Shakespeare, interprété par des détenus du quartier de haute sécurité de la prison de Rebbibia près de Rome. Tourné dans les cellules, les couloirs et les terrasses de la section de haute sécurité, le film mêle des images de la vie quotidienne des prisonniers, les répétitions, leurs doutes quand ils mémorisent leur texte, la trame de la pièce se confondant souvent avec les tensions de leur détention. Fortement marqués par le maître du néo-réalisme Roberto Rossellini, les frères Taviani, fils d'un avocat antifasciste de San Miniato en Toscane, ont toujours pratiqué un cinéma engagé, ancré dans la réalité sociale de leur pays. La 85 ème cérémonie des Oscars aura lieu le 24 février 2013 Par CinéObs avec AFP 26 septembre 2012

13 "Cesare deve morire" des frères Taviani proposé par l'italie aux Oscars Cesare deve morire" des frères Taviani, lauréat de l'ours d'or à Berlin, a été sélectionné pour représenter l'italie aux Oscars, a annoncé mercredi l'association nationale des industries cinématographiques. "Cesare deve morire" des frères Taviani, lauréat de l'ours d'or à Berlin, a été sélectionné pour représenter l'italie aux Oscars, a annoncé mercredi l'association nationale des industries cinématographiques (Anica). "Nous sommes heureux mais c'est seulement le début d'un beau voyage, il y a beaucoup de route à parcourir", ont commenté les deux frères avant de s'envoler pour New-York où ils doivent participer à un Festival de cinéma. "Cesare deve morire" (César doit mourir) a remporté en février dernier l'ours d'or récompensant le meilleur film de la 62e édition de la Berlinale. Le film du duo fraternel deux fois récompensé à Cannes (Palme d'or 1977 avec "Padre Padrone" et Grand Prix pour "La Nuit de San Lorenzo" en 1982") est une libre adaptation du "Jules César" de Shakespeare,

14 interprété par des détenus du quartier de haute sécurité de la prison de Rebbibia près de Rome. La séance de casting, partie intégrante du film, avec les essais des détenus devant la caméra, est particulièrement émouvante: y défile une humanité sans femmes, condamnée à de lourdes peines pour meurtres, trafic de drogue, infractions multiples aux lois anti-mafia. Tourné dans les cellules, les couloirs et les terrasses de la section de haute sécurité, le film mêle des images de la vie quotidienne des prisonniers, les répétitions, leurs doutes quand ils mémorisent leur texte, la trame de la pièce se confondant souvent avec les tensions de leur détention. Fortement marqués par le maître du néo-réalisme Roberto Rossellini, les frères Taviani, fils d'un avocat antifasciste de San Miniato en Toscane, ont toujours pratiqué un cinéma engagé, ancré dans la réalité sociale de leur pays. La 85e cérémonie des Oscars aura lieu le 24 février

15 Cinéma: Berlin récompense les frères Taviani d'un Ours d'or A la 62e Berlinale, le duo italien remporte un Ours d'or du meilleur réalisateur pour "César doit mourir", adaptation du "Jules César" de Shakespeare jouée par des prisonniers. Les frères Paolo et Vittorio Taviani remportent un Ours d'or à la 62e Berlinale du cinéma, à Berlin. L'inséparable duo italien des frères Taviani, 162 ans au total, a remporté ce samedi soir l'ours d'or de la 62e Berlinale pour "César doit mourir", adaptation libre du "Jules César" de Shakespeare interprétée par des détenus d'un quartier de haute sécurité à Rome.

16 Paolo et Vittorio Taviani ont toujours travaillé en duo et refusé de distinguer la part de l'un de celle de l'autre. Ils ont remporté cet Ours d'or devant 17 autres films en compétition depuis le 9 février. Le jury, présidé par le cinéaste britannique Mike Leigh, était notamment composé d'acteurs -Jake Gyllenhaal, Charlotte Gainsbourg et Barbara Sukowa- et de réalisateurs -l'iranien Asghar Farhadi, Ours d'or 2011, le Français François Ozon et le Néerlandais Anton Corbijn. "L'Enfer" de Dante leur a donné l'idée L'idée de "Cesare deve morire" ("César doit mourir"), en partie filmé en noir et blanc, est venue aux deux frères alors qu'ils assistaient à une représentation de "L'Enfer" de Dante au coeur de la centrale de Rebibbia à Rome. "J'espère que quand ce film sera montré au public, certains en rentrant chez eux se diront (...) que même des criminels endurcis, condamnés à la perpétuité, sont et restent des hommes", a déclaré Paolo Taviani, 80 ans, en recevant le prix. Les prisonniers ont fait ça avec une grande conviction et c'est à eux que va notre salut "Cela a permis pendant quelques jours (aux prisonniers) de revenir à la vie. Cela n'a duré que quelques jours, mais ils ont fait ça avec une grande conviction et c'est à eux que va notre salut". La séance de casting, partie intégrante du film avec les essais face caméra, fait défiler une humanité sans femmes, condamnée à de lourdes peines pour meurtres, trafic de drogue, contraventions multiples aux lois anti-mafia. Quant au choix de "Jules César", il est lié à une phrase de la pièce, où il est dit de l'assassin de César: "Brutus est un homme d'honneur". "C'est un langage à la sicilienne, qui parle à ces hommes issus de la mafia, de la 'Ndrangheta (la mafia calabraise), de la Camorra (la mafia napolitaine): les complots, les secrets, les trahisons, eux aussi ils connaissent", avait relevé Vittorio Taviani après la projection. Fils d'un avocat anti-fasciste, les frères Taviani sont connus pour leur cinéma engagé dans la réalité sociale de leur pays. "C'était important

17 que le film soit présenté à un festival où l'on est conscient des problèmes du monde", a commenté Paolo. afp.com/john Macdougall

18 «César doit mourir» des frères Taviani remporte l'ours d'or de la Berlinale Les réalisateurs italiens Vittorio (g) et Paolo Taviani. REUTERS/Fabrizio Bensch Le film italien «Cesare deve morire» («César doit mourir») a reçu ce samedi soir 18 février, l'ours d'or lors de la cérémonie de clôture de la 62ème édition du festival international du film de Berlin. Le film des frères Paolo et Vittorio Taviani est une adaptation libre du «Jules César» du dramaturge britannique William Shakespeare. Ce n est pas un film qui figurait parmi les favoris qui remporte l Ours d or du festival du film de Berlin. Le jury présidé par le réalisateur britannique Mike Leigh a surpris en récompensant le film des frères Paolo et Vittorio Taviani : César doit mourir. Pour cette oeuvre, les deux octogénaires italiens ont plongé dans la dure réalité d une prison où des condamnés à de lourdes peines montent une pièce de théâtre de Shakespeare. «La trahison et le meurtre figurent dans l œuvre de Shakespeare et renvoient à la réalité des détenus. Bien sûr ils sont coupables mais ils n en sont pas moins des êtres humains», ont expliqué les réalisateurs en recevant le prix. Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

19 Les liens du sang César doit mourir réalisé par Paolo et Vittorio Taviani

20 L unanimité du Tabou de Miguel Gomes parmi les festivaliers de la Berlinale en février dernier n a pas rendu justice au film des frères Taviani, qui n a pourtant pas démérité l Ours d or. Évoluant sur le fil ô combien fragile de la fiction théâtrale et du documentaire carcéral, César doit mourir convoque les fantômes shakespeariens au cœur d un quartier de haute sécurité de la centrale de Rebibbia. Longues peines et perpétuités y tiennent le rôle de leur (propre) vie, dans une mise en scène qui joue habilement des contraintes de l espace carcéral. L exercice est plus périlleux qu il n y paraît : prenant un moindre risque, il se serait effacé derrière une captation témoignant sans apprêt du spectacle monté par les détenus de cette centrale de banlieue romaine sous l impulsion d un metteur en scène fabuleux, Fabio Cavalli. Lorgnant vers la fiction de réhabilitation, il aurait pris des airs de success story et rejoint la cohorte de films-guinness où des octogénaires montent des groupes de rock et autres chorales humanitaires. Le pari des frères Taviani tient de la performance d un équilibriste, toujours sur le point de chuter et jamais très loin de toucher les cieux. Découvrant cette troupe de comédiens amateurs constituée de condamnés à perpétuité, ils leur proposent de monter le Jules César de Shakespeare, tragédie antique nourrie des cauchemars et des haines sanglantes du dramaturge britannique, aussi éloignée que singulièrement proche des vies de ces détenus. Les premiers plans du film sur les derniers moments de la pièce donnent raison aux cinéastes : la mort de Brutus, renonçant à sa vie comme un homme qui sait sa faute impardonnable, y est poignante de vraisemblance. Une fois le rideau tombé, c est encadrés de surveillants en uniformes que les comédiens quittent la scène pour rejoindre leurs cellules, tandis que le public sort de la salle sous l oeil des miradors. Le film bascule alors vers un noir et blanc plein de saillies et de clartés, moins subterfuge narratif valant pour un flashback que parti-pris esthétique d une abstraction de l espace de la prison. La mise en scène intègre adroitement le décor carcéral, comme le cadre grandiose d une Rome impériale sclérosée par les conjurations fratricides. Le scénario suit les actes de la pièce dans ce lieu d enfermement où, au fil de répétitions, les profils s aiguisent et les langues s affûtent, trouvant de terribles échos dans les vies chaotiques des comédiens. Les murs de briques bruissent de mille complots, les assassinats se fourbissent à l ombre de tristes cellules, les cours de bitume résonnent des plaintes endeuillées des partisans vaincus de César, et les grillages et barreaux cachent les regards de témoins. Cette déréalisation de l espace carcéral parvient du même coup à piéger le regard dans un dédale de coursives et de murs qui démultiplie les potentialités de cet espace panoptique. Par le truchement de la mise en scène théâtrale, toutes les scènes sont jouées à l intention d un spectateur invisible, matérialisé par la présence de la caméra ou bien celle

21 d observateurs inopinés, comme ces surveillants qui attendent le dénouement d une scène pour sonner la fin de la promenade. Le montage détourne avec une même habilité les codes du film de prison, quand il élude par exemple ce triste équivalent cinématographique de la photographie judiciaire consistant à présenter face caméra un portrait de chaque détenu assorti du motif et de la durée de sa condamnation, en offrant à chaque protagoniste une scène où se présenter, casting improbable alternant tristesse et colère qui, ailleurs, aurait fini dans les bonus DVD. Alternant répétitions et représentations, régimes documentaire et dramatique, le film évolue avec agilité hors des continuités narratives ou chronologiques. Qu on ne s y trompe pas pourtant, César doit mourir tient plus de la fiction que du documentaire. Il y a bien longtemps que les deux frères italiens, ne reconnaissant pour maître que Rossellini et ayant fait leurs armes aux côtés de Joris Ivens [1], ont pris conscience que leur écriture les portait du côté de la fiction [2]. C est ici la puissance de création de l esprit humain, quelles que soient les conditions dans lesquelles il se trouve entravé, qui fascine les cinéastes. Voilà plus de quarante ans, Giulio, le prisonnier anarchiste de Saint Michel avait un coq (1971), revendiquait envers et contre tout, son droit à la parole dans l isolement de sa cellule. Les prisonniers de Rebibbia prolongent son cri. Leur langue est dialectale, comme l était celle du petit berger sarde de Padre Padrone (1977). Chez ces personnages quasi-mythologiques, la parole est le lieu de l identité en même temps que de l apprentissage du monde. Aussi ne s étonnera-t-on pas qu elle favorise l intrication des temporalités : celle, resserrée et intense, de la tragédie croisant le présent perpétuel de la prison et le passé mythique de la Rome antique. On imagine aisément combien les luttes fratricides et les guerres de clans de cette république décadente revue et corrigée par Shakespeare ont pu rencontrer les propres vies de ces comédiens amateurs au parcours atypique, et nourrir cet entrelacement des temps et des registres du réel et du texte. En 1989, les deux frères avaient croisé Howard Hawks, de passage à Rome. Celui-ci leur avait expliqué : «Vous voulez donner au public quelque chose qu il ne connaît pas, moi je cherche à lui donner ce que je crois qu il aime. Mais nous avons un maître commun : Shakespeare, qui faisait les deux, et qui, comme vous et moi, savait qu un drame doit avoir une fin ouverte, et non une conclusion totale.» Il ne croyait pas si bien dire. [1] Sur le tournage de L Italie n est pas un pays pauvre, en [2] Au point de tourner à nouveau sous la forme d une fiction, La Nuit de San Lorenzo en 1982, leur premier film documentaire, San Miniato luglio 44.[ 3] Cité dans Gérard Legrand, Paolo et Vittorio Taviani, Paris, Cahiers du cinéma, 1990, Alice Leroy

22 TURIN e BERLINALE César doit mourir, les frères Taviani remportent l Ours d Or ÉCRIT PAR TURIN Le film documentaire des frères Paolo et Vittorio Taviani Cesare deve morire, consacré à des détenus qui montent Jules César de Shakespeare dans une prison de haute sécurité de la banlieue de Rome, a remporté l Ours d Or de la 62e édition du Festival de Berlin "Nous avons pris la liberté de maltraiter Shakespeare, nous l avons démonté, déstructuré et reconstitué. Mais je pense qu il aurait aimé voir son Jules César mis en scène dans une prison" confiait Paolo Taviani il y a quelques jours, à l'occasion de la conférence de presse de présentation de Cesare deve morire au Festival de Berlin. Tourné dans la prison de haute sécurité de Rebibbia, dans la banlieue de Rome, où un groupe de détenus montent Jules César de Shakespeare, ce docufilm vient de remporter l Ours d Or à la 62 Berlinale. Les acteurs sont des détenus pour des délits de mafia ou de camorra, des uomini d onore - d où le choix de la pièce-, certains d entre eux sont en train de purger des peines à perpétuité, d autres sont à peine sortis de prison. Confrontés à l intensité bouleversante de la tragédie shakespearienne qui éveille des émotions fortes en abordant des thèmes comme l amitié et la trahison, le meurtre et le prix du pouvoir, la vérité et la complexité de la vie, les acteurs/détenus découvrent la force thaumaturgique de l art

23 mais également tout ce qu ils ont perdu : "Depuis que j ai connu l art, cette cellule est devenue une prison" dira l un d entre eux à la fin du film. Un tournage en dialecte et en noir et blanc C est en assistant au travail de Fabio Cavalli, metteur en scène de théâtre qui travaille depuis des années dans les prisons, que les frères Taviani ont eu l idée du film. Réciter l Enfer de Dante dans leur propre enfer, porter sur scène La tempête ou Jules César de Shakespeare signifie puiser au plus profond des émotions de ces acteurs/détenus qui jouent en dialecte afin de redonner aux mots leur sens caché ; une manière d'intérioriser ces derniers en y mettant toute la douleur et la frustration de leur expérience personnelle. Le film documentaire se caractérise aussi par un choix bien précis concernant l alternance de l utilisation du noir et blanc et de la couleur. "Aujourd hui, la couleur indique l objectivité naturaliste. Pour évoquer la renaissance de l âme de Brutus, nous voulions créer au contraire quelque chose de différent, d'irréaliste. C est pour cela que nous avons opté pour le noir et blanc, avant de retourner à la couleur pour la représentation théâtrale". Cet Ours d Or attribué à César doit mourir vient s ajouter au palmarès des frères Taviani (âgés de 80 et de 82 ans) qui ont déjà été reçu la Palme d or pour Padre Padrone en 1976 et le Grand Prix du Jury pour La Nuit de San Lorenzo en ÉCRIT PAR TURIN

24 ROME "Cesare deve morire" des frères Taviani proposé par l'italie aux Oscars ROME - "Cesare deve morire" des frères Taviani, lauréat de l'ours d'or à Berlin, a été sélectionné pour représenter l'italie aux Oscars, a annoncé mercredi l'association nationale des industries cinématographiques (Anica). Les réalisateurs Vittorio (g) and Paolo Taviani, le 29 février 2012 à Rome afp.com/tiziana Fabi

25 "Nous sommes heureux mais c'est seulement le début d'un beau voyage, il y a beaucoup de route à parcourir", ont commenté les deux frères avant de s'envoler pour New-York où ils doivent participer à un Festival de cinéma. "Cesare deve morire" (César doit mourir) a remporté en février dernier l'ours d'or récompensant le meilleur film de la 62e édition de la Berlinale. Le film du duo fraternel deux fois récompensé à Cannes (Palme d'or 1977 avec "Padre Padrone" et Grand Prix pour "La Nuit de San Lorenzo" en 1982") est une libre adaptation du "Jules César" de Shakespeare, interprété par des détenus du quartier de haute sécurité de la prison de Rebbibia près de Rome. La séance de casting, partie intégrante du film, avec les essais des détenus devant la caméra, est particulièrement émouvante: y défile une humanité sans femmes, condamnée à de lourdes peines pour meurtres, trafic de drogue, infractions multiples aux lois anti-mafia. Tourné dans les cellules, les couloirs et les terrasses de la section de haute sécurité, le film mêle des images de la vie quotidienne des prisonniers, les répétitions, leurs doutes quand ils mémorisent leur texte, la trame de la pièce se confondant souvent avec les tensions de leur détention. Fortement marqués par le maître du néo-réalisme Roberto Rossellini, les frères Taviani, fils d'un avocat antifasciste de San Miniato en Toscane, ont toujours pratiqué un cinéma engagé, ancré dans la réalité sociale de leur pays. La 85e cérémonie des Oscars aura lieu le 24 février Par

26 César doit mourir" des frères Taviani : un élixir de jouvence LE PLUS. Certes, les frères Taviani ne font pas partie des cinéastes les plus attendus. Mais, à 90 ans, leur dernier film confirme une tendance étonnante : sur la scène du cinéma d'auteur, le troisième âge ne s'est jamais si bien porté. Par Vincent Malausa, critique aux "Cahiers du cinéma" et chroniqueur au Plus. Les frères Vittorio et Paolo Taviani, réalisateurs du film "César doit mourir", le 29 février 2012, à Rome (T.FABI/AFP). CRITIQUE CINÉ. Y aurait-il un élixir de jouvence propre au cinéma du troisième âge? Après le fringant centenaire Manoel de Oliveira ("Gebo et l'ombre") et le voyageur du temps Alain Resnais ("Vous n'avez encore rien vu"), les frères Paolo et Vittorio Taviani, respectivement nés en l'an 1929 et 1931, viennent à leur tour porter un coup dur aux défenseurs de la retraite à 60 ans en proposant l'un des films les plus frais et les plus expérimentaux de cette fin d'année.

27 Deux films en un Ours d'or au dernier Festival de Berlin, "César doit mourir" est la chronique d'une mise en scène de théâtre au cœur d'une prison de la périphérie romaine. En adaptant "Jules César" de Shakespeare avec un casting de prisonniers, les deux frères reprennent une longue tradition, celle du théâtre en prison, qui n'a pas forcément donné, vue à travers le cinéma, que des bons films. On connaît la chanson (l'art comme catharsis, le théâtre classique comme remise en scène du petit théâtre de la vie...), mais la force du film des Taviani est double. Sur le terrain "social", elle fait grâce au spectateur du cliché du "work in progress", prétexte à une approche reportage (façon "Strip-Tease ou émission de Mireille Dumas), pour lui préférer deux films en un plutôt qu'un long documentaire : il y a l'horizon de la pièce, mais aussi celui de sa mise en scène, qui elle-même est réalisée comme une fiction, à partir d'un scénario et de dialogues appris par les prisonniers. Même lorsqu'ils répètent et apprennent la pièce, les acteurs jouent. Le miracle du film se produit dans cette idée assez géniale, qui fait que le cinéma est partout dans le film, à de multiples niveaux, empêchant l'ensemble de se résumer à un simple exercice sociologique pour soirée/débat de cinéma associatif de banlieue ou soirée spéciale de la chaîne "Prison" sur le câble. Esthétiquement superbe Cela a pour effet principal de transformer le décor sinistre de la prison en pur espace de poésie : à plusieurs reprise, lors des scènes-clés de la pièce le meurtre de César et les discours enflammés sur la place publique qui s'ensuivent, l'espace de la prison se transcende en un lieu hors du temps, habité de corps possédés, évoquant le cinéma populaire italien le plus échevelé des années 1960 (on songe à Vittorio Cottafavi et à ses péplums fonctionnant comme de sublimes tragédies grecques ou de bouleversants mélodrames). Sans rien enlever à la puissance réaliste et aux enjeux politiques du projet les acteurs conservant notamment leurs dialectes et s'exprimant avec une authenticité toute néoréaliste, "César doit mourir" fonctionne ainsi comme une épopée en chambre. Le noir et blanc magnifique du film, la musique qui accompagne les scènes avec une tonalité tour à tour

César doit mourir. Cesare Deve Morire. de Paolo et Vittorio Taviani

César doit mourir. Cesare Deve Morire. de Paolo et Vittorio Taviani César doit mourir Cesare Deve Morire de Paolo et Vittorio Taviani Un documentaire sur la vie carcérale ou une fiction sur Shakespeare? la création de la pièce de Le film a été récompensé par plusieurs

Plus en détail

César doit mourir. Entrée en matière

César doit mourir. Entrée en matière Entrée en matière Pour commencer Paolo et Vittorio Taviani, respectivement nés en 1929 et 1931, ont débuté par la mise en scène de théâtre expérimental et le documentaire avant de réaliser leur premier

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses!

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses! LE SPECTACLE Dolores Dulce, une vieille dame venue d'un pays lointain d'amérique latine, Cuba, parcourt le monde avec son chariot porteur de friandises et d'histoires. Au passage, elle partage son univers

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe SEUL LE PRONONCE FAIT FOI! 17.06.2014 Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe 19 e Conférence du Conseil

Plus en détail

«la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation au travers des affiches.

«la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation au travers des affiches. Oui, mais c'est l œuvre de quelqu'un d'autre 1 «On parle souvent des cinéastes qui, à Hollywood, déforment l œuvre originale. Mon intention est de ne jamais faire cela»¹ «la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation

Plus en détail

PAOLO & VITTORIO TAVIANI

PAOLO & VITTORIO TAVIANI LYCÉENS ET APPRENTIS AU CINÉMA PAOLO & VITTORIO TAVIANI César doit mourir par Carole Baltiéri MODE D EMPLOI Ce livret se propose de partir des contextes de la création du film pour aboutir à la proposition

Plus en détail

Vous propose une large gamme de

Vous propose une large gamme de Vous propose une large gamme de Notre équipe est composée d auteurs, de réalisateurs et de comédiens professionnels formés à l improvisation www.elipsagence.com Notre agence conçoit et scénarise les Team

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes

Ministère des Affaires étrangères et européennes Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la coopération culturelle et du français Regards VI, DVD 1 Culture Réalisation Isabelle Barrière, Thomas Sorin (CAVILAM) Rédaction Thomas Sorin

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

L Œil du Baobab Production. présente L AUTO STUDIO TOURNAGE DANS UN TAXI ANGLAIS LE CINEMA DANS VOTRE ENTREPRISE

L Œil du Baobab Production. présente L AUTO STUDIO TOURNAGE DANS UN TAXI ANGLAIS LE CINEMA DANS VOTRE ENTREPRISE L Œil du Baobab Production présente L AUTO STUDIO TOURNAGE DANS UN TAXI ANGLAIS LE CINEMA DANS VOTRE ENTREPRISE Contact Chef de projet / Marc Pueyo 0033 (0)6 60 28 49 48 L ŒIL DU BAOBAB PRODUCTION MOTIVATIONS

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Bruno Pompili Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Nous avions cru que c était vrai, et que les sculptures de Jean-Pierre Duprey étaient définitivement perdues. Un

Plus en détail

Jouer, c'est vivre! Repères sur le jeu en Action Catholique des Enfants

Jouer, c'est vivre! Repères sur le jeu en Action Catholique des Enfants Présentation du livre Jouer, c'est vivre! Repères sur le jeu en Action Catholique des Enfants 17 X 23 cm, 100 pages, 2014, 12 Pourquoi un livre sur le jeu? Parce que jouer est un droit fondamental de l'enfant,

Plus en détail

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef Il n'y a rien de plus beau qu'une clef (tant qu'on ne sait pas ce qu'elle ouvre) Spectacle de contes, à partir de 12 ans. Durée 1h Synopsis Deux conteuses Une panne de voiture Un petit village vendéen

Plus en détail

TARIFS FORFAITAIRES 2015 VIDÉO - PHOTO - ÉVÉNEMENT

TARIFS FORFAITAIRES 2015 VIDÉO - PHOTO - ÉVÉNEMENT TARIFS FORFAITAIRES 2015 VIDÉO - PHOTO - ÉVÉNEMENT QUI SOMMES-NOUS? Nous sommes une équipe : CRÉATIVE, PROFESSIONNELLE ET FORT SYMPATHIQUE :) QUE FESONS-NOUS? De la vidéo et de la photo. Nous produisons,

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 1. La fête de la musique Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Murielle Bidault, CAVILAM

Plus en détail

La danse contemporaine à la maternelle

La danse contemporaine à la maternelle La danse contemporaine à la maternelle «Quand une image présente ne nous fait pas penser à des milliers d images absentes, il n y a pas d imagination» G.Bachelard Danse et Arts visuels-a partir de Matisse-Ecole

Plus en détail

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI Simon P Laurent - Artiste - www.lotus-mineral.com - 2012 - REMERCIEMENTS Le présent travail est une commande de l'école Nationale Supérieure

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

Vous propose ses visites guidées animées par des artistes. adaptées en team-building

Vous propose ses visites guidées animées par des artistes. adaptées en team-building Vous propose ses visites guidées animées par des artistes adaptées en team-building Fort du succès populaire des Visites-Spectacles L Esprit de Montmartre et L Enigme des Passages Couverts, nous vous proposons

Plus en détail

Scènes du Répertoire

Scènes du Répertoire Ateliers artistiques de la Francophonie 2015 - Dinard du 24 au 29 août 2015 au Château Hébert Comédienne intervenante : Marie Frémont productions du dauphin Scènes du répertoire Ce stage sera l occasion

Plus en détail

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres.

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. DIDON Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. Didon construisant Carthage. William Turner, 1815. 155,5 cm x 23,2 cm L'oeuvre: Le beau se déplace donc

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette. Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant. Pascale PAULY Accordéon, piano et chant

Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette. Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant. Pascale PAULY Accordéon, piano et chant Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant Pascale PAULY Accordéon, piano et chant Bruno PAULY Guitare et piano Spectacle «traces» Myspace yiddishka.htm Création

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

Livret-jeu à partir de 11 ans

Livret-jeu à partir de 11 ans Livret-jeu à partir de 11 ans Cliché Liberté Beau Surprise En plein air Famille Mignon Voyage Tendresse Rêverie Poésie Posé Amateur Studio Sauvage Quotidien Bonheur Spontané Professionnel Sage Méchant

Plus en détail

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution?

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France.

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

Attaques graves sur les détenus

Attaques graves sur les détenus La violence et le suicide dans les établissements canadiens : statistiques récentes Au regard de la violence et du suicide dans les établissements fédéraux du Canada, les nouvelles sont tantôt bonnes,

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions.

Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions. Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions. Ces quelques lignes ne rendent pas compte d une expérimentation organisée à priori mais d un changement de pratique qui demeure en évolution.

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

AN EPISODE IN THE LIFE OF AN IRON PICKER

AN EPISODE IN THE LIFE OF AN IRON PICKER Dossier de presse trigon-film AN EPISODE IN THE LIFE OF AN IRON PICKER Un film de Danis Tanovic Bosnie-Herzégovine, 2013 DISTRIBUTION trigon-film Limmatauweg 9 5408 Ennetbaden Tél: 056 430 12 30 Fax: 056

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

NON MAIS T AS VU MA TÊTE!

NON MAIS T AS VU MA TÊTE! La compagnie Lucamoros présente NON MAIS T AS VU MA TÊTE! et autres images (portrait volé, face à face) Spectacle sans paroles et en 3 tableaux pour un peintre-clown et sa toile Compagnie Lucamoros 1 Premier

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique

Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique D UN SYNTAXE MOT OU D UN GROUPE SYNTAXIQUE 1 Problèmes fréquents Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique Les erreurs d ordre syntaxique contenues dans cet exercice sont multiples

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

La caméra Embarquée et subjective

La caméra Embarquée et subjective La caméra Embarquée et subjective La caméra embarquée et subjective L utilisation de la caméra subjective permet une très forte identification du spectateur aux personnages et par conséquent des sensations

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

Commandements prospection téléphonique Market-Pie - 2013. Décrocher des rendez-vous au téléphone! Les 13 Commandements

Commandements prospection téléphonique Market-Pie - 2013. Décrocher des rendez-vous au téléphone! Les 13 Commandements Décrocher des rendez-vous au téléphone! Les 13 Commandements Les commandements de la prospection téléphonique Market-Pie - 2013 1. L image du Téléprospecteur, tu effaceras! La prospection téléphonique

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Education à l ' image par l' analyse, et la réalisation.

Education à l ' image par l' analyse, et la réalisation. Jean Luc Laupeze Prestataire,intervenant spécialisé cinéma colonies, classes découvertes, mjc,croisières. Education à l ' image par l' analyse, et la réalisation. Présentation Je travaille depuis 10 ans

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

A propos du spectacle

A propos du spectacle A propos du spectacle En 2002, j ai découvert les masques balinais lors d un stage d acteurs avec la compagnie l Entreprise. Fascinée par la force de ce langage, j ai voulu remonter à la source En mars

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Fruit de la perception, il notera l'émotion. Ce qui n'est pas si facile en photographie où tout le contexte est saisi uniformément.

Fruit de la perception, il notera l'émotion. Ce qui n'est pas si facile en photographie où tout le contexte est saisi uniformément. Le haïku de voyage Serge Tomé Présentation à Baie Comeau 2007 Le haïku : un outil pour noter Caractéristiques utiles du haïku Le haïku est un petit objet qui peut servir à noter l'essentiel de ce qui est

Plus en détail

TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE

TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE 2 TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE Application Icône Catégorie Compétence Description Prix Les jeux de puzzles pour les enfants Jeux Apprendre des mots en faisant des cassetête Le jeu de puzzle est unique

Plus en détail

Le prisonnier de l'eau

Le prisonnier de l'eau 1 Un tunnel temporel en 1320? e professeur Auvernaux fit entrer ses quatre visiteurs dans l appartement et leur montra l entrée du salon. En même temps, il s excusa en quelques mots. L«C est gentil à vous

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Robert Tirvaudey. E(lsa). N(in).

Robert Tirvaudey. E(lsa). N(in). Robert Tirvaudey E(lsa). N(in). 2 2 «Parler d amour, c est faire l amour» Balzac 2 3 24 Syndrome de Stockholm : L occurrence en question est le fait d un psychiatre, Nils Bejerot en 1973. Mais il revient

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Georges BORGEAUD La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir Dans Echos de Saint-Maurice, 1966, tome 64, p. 18-22 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Souvenir

Plus en détail

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à :

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à : Allocution présentée par la surintendante Julie Dickson Bureau du surintendant des institutions financières Canada (BSIF) dans le cadre du Colloque des affaires réglementaires du Bureau d assurance du

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

CorVest Mise en scène : Tayeb Hassini et Gilles Richard www.lezartikal.com

CorVest Mise en scène : Tayeb Hassini et Gilles Richard www.lezartikal.com présente CorVest Mise en scène : Tayeb Hassini et Gilles Richard www.lezartikal.com Le spectacle CorVest est un personnage nature. Plein de bonne volonté, il doit tout gérer, seul, et tente de s en accommoder.

Plus en détail

* Nom : * Lien avec la production : * Numéro de téléphone (le jour) : * Numéro de téléphone (en soirée) : * Courriel :

* Nom : * Lien avec la production : * Numéro de téléphone (le jour) : * Numéro de téléphone (en soirée) : * Courriel : MEILLEUR LONG MÉTRAGE Ce prix reconnaît le meilleur long métrage dans son ensemble. Les soumissions seront évaluées selon les critères suivants : transmission des émotions, personnages et distribution,

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Histoires de pauv filles et drôles de dames

Histoires de pauv filles et drôles de dames Histoires de pauv filles et drôles de dames Les Dieselles Comédie LES DIESELLES Né en 2006 de la rencontre de deux comédiennes autour de la découverte de textes d auteurs contemporains, le duo professionnel

Plus en détail

ix questions à Guy Bérubé galeriste

ix questions à Guy Bérubé galeriste D ix questions à Guy Bérubé galeriste Guy Bérubé a complété des études dans le domaine de la photographie à Ottawa. Il a ensuite été photographe professionnel pendant dix ans. De 1990 à 2000, il a vécu

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

Commentaire par Gabriela LEGORRETA * du film

Commentaire par Gabriela LEGORRETA * du film Commentaire par Gabriela LEGORRETA * du film Il y a longtemps que je t aime France (2008) réal. et écrit par Philippe Claudel, avec Kristin Scott Thomas, Elsa Zylberstein, Serge Hazanavicious.117 min.

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco L Association Nous Jouons pour les arts Présente Li fhamator (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco Une Production «Nous Jouons pour les arts» Mise en scène et dramaturgie : Adil

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

SEUL EN SCENE. Créé au Théâtre du Chêne noir au festival d Avignon 2013 En 2014 au théâtre des Béliers à Avignon. En tournée dans toute la France

SEUL EN SCENE. Créé au Théâtre du Chêne noir au festival d Avignon 2013 En 2014 au théâtre des Béliers à Avignon. En tournée dans toute la France SEUL EN SCENE Créé au Théâtre du Chêne noir au festival d Avignon 2013 En 2014 au théâtre des Béliers à Avignon En tournée dans toute la France écrit et interprété par ALI BOUGHERABA Création 2013 Télérama

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille L Illusion comique De Corneille L œuvre à l examen oral Par Alain Migé Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille PREMIÈRE QUESTION : L ÊTRE ET LE PARAÎTRE Le titre même de L illusion

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

SAÉ - arts plastiques - secondairee GUIDE

SAÉ - arts plastiques - secondairee GUIDE SAÉ - arts plastiques - secondairee GUIDE Andrée-Caroline Boucher, service national du RÉCIT, domaine des arts RÉSUMÉ DE LA SITUATION Secondaire : facile à adapter au 3e cycle du primaire Il s agit d une

Plus en détail

Centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan Landes

Centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan Landes L agence publique pour l immobilier de la Justice (APIJ) est un établissement public administratif créé le 31 août 2001, sous la tutelle du ministère de la Justice. Principal service constructeur du ministère,

Plus en détail

LE THEATRE-FORUM 1- Qu est-ce que le théâtre-forum? 2- Ce que le théâtre-forum fait travailler : 3- Les quatre points-clefs du théâtre-forum :

LE THEATRE-FORUM 1- Qu est-ce que le théâtre-forum? 2- Ce que le théâtre-forum fait travailler : 3- Les quatre points-clefs du théâtre-forum : LE THEATRE-FORUM 1- Qu est-ce que le théâtre-forum? C est une des techniques du théâtre de l Opprimé, méthode théâtrale élaborée par le Brésilien Augusto Boal dans les années 1970. Né en 1931, Augusto

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail