La réfrigération CO 2 : quelles sont les applications?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réfrigération CO 2 : quelles sont les applications?"

Transcription

1 La réfrigération CO 2 : quelles sont les applications? Représentant de Roche ltée, groupe conseil Gabriel Montminy, ing., PA LEED Plan de présentation Présentation de l organisation Présentation du conférencier Qu est-ce que la réfrigération é au CO 2 Performances Applications Projet concret Avantages et inconvénients Mise en garde Efficacité énergétique / Mise en service Conclusion 2 1

2 Présentation de Roche ltée et de son secteur d activités Génie-conseil Mécanique, électricité, efficacité énergétique, développement durable, commissioning et éclairage architectural Nouveaux bâtiments, réaménagement, modernisation (rétrofit), avant-projet 3 Présentation du conférencier Gabriel Montminy Ingénieur depuis 2005 Professionnel agréé LEED Programme de remise au point des systèmes mécaniques des bâtiments Responsable de discipline en Efficacité énergétique 4 2

3 Qu est-ce que le CO 2? L histoire du CO 2 en réfrigération Classification Performances Pourquoi le CO 2 en réfrigération? 5 Qu est-ce que le CO 2? Histoire: -Avant 1900: congélateurs industriels (premier brevet en 1850) - Entre 1920 et 1940: très grande popularité -Entre 1940 et 1985: Perte de popularité en raison des hautes pressions et de l arrivée des réfrigérants synthétiques -Après 1985: Nouvelle hausse de popularité 6 3

4 7 Qu est-ce que le CO 2? Classification Réfrigérant naturel Groupe A1 du code de réfrigération mécanique B52 Attention: c est tout de même un réfrigérant! 8 4

5 Qu est-ce que le CO 2? Performances! Les performances de réfrigération ne sont pas meilleures que d autres réfrigérants. C est l ensemble des composantes du système qui peut devenir performant. Particularités: Point critique à basse température comparativement aux autres. Réfrigérant réfrigérants R404a NH3 CO2 Point critique 542/ / /88 (PSI/F) Point critique: Point au-dessus duquel l état liquide n existe pas. 9 Qu est-ce que le CO 2? Pourquoi le CO 2? Élimination progressive des réfrigérants synthétiques Abondance du réfrigérant Avantages dans différentes situations Récupération d énergie à haute température 10 5

6 Applications! Toutes les applications! Refroidissement d un bâtiment Arénas Complexes sportifs Production centrale de refroidissement (Distribution de refroidissement en réduisant l énergie de pompage) Salle de serveurs Production d eau chaude domestique Mais 11 Applications! Systèmes disponibles Chauffe-eau domestique Pompe à chaleur Refroidisseur de bâtiment Systèmes de réfrigération 12 6

7 Applications! Quand? Lorsqu il y a une demande d eau chaude à haute température Lorsque cette demande est relativement en même temps que la demande de refroidissement et/ou de réfrigération. Pour le transport d énergie froide d un bâtiment à un autre. 13 Applications! Exemples: Exemple 1: Bâtiment t avec chauffage à résistance électrique Petite consommation d eau chaude domestique Est-ce qu on l applique? Réponse: probablement pas avantageux 14 7

8 Applications! Exemple 2: Bâtiment avec chauffage à résistance électrique Cafétéria avec lave-vaiselle Est-ce qu on l applique? Réponse: c est probablement intéressant car la demande d eau chaude est annuelle et en même temps que la demande de climatisation en été. 15 Thermopompes au CO

9 Projet concret Aréna Marcel-Dutil St-Gédéon de Beauce Système S 100 % CO 2 Production d eau chaude domestique via la récupération d énergie Production d eau chaude pour le chauffage 17 Avantages /Inconvénients Avantages Non toxique et ininflammable Sans risque environnemental Réduction des gaz à effet de serre Réfrigérant abondant et économique Bonne efficacité énergétique Excellente capacité thermique Diamètre de la tuyauterie Très faible viscosité Faible énergie de pompage Inconvénients Asphyxiant à haute concentration (+ de 4%) Haute pression de fonctionnement Système de refroidissement généralement plus dispendieux 18 9

10 Mise en garde Chauffe-eau de type thermopompe air/eau: À installer dans des endroits où il y a de grands dégagements de chaleur Le CO 2 est un réfrigérant, le code de réfrigération mécanique s applique. Un calcul de rentabilité est de mise avant une installation utilisant le CO 2 comme réfrigérant, même dans des cas similaires. (ex: arénas) 19 Mise en service Garder un suivi sur l opération du bâtiment pour s assurer de rencontrer les performances énergétiques. Permet un retour sur les économies proposées

11 Conclusion Amélioration dans les projets futurs. Avenir de l efficacité énergétique; beaucoup de place pour le CO 2. Réaliser une analyse de rentabilité avant l implantation au CO Place aux questions La parole est à vous! 22 11

Le concept de conduits minimalistes propulse une nouvelle solution globale

Le concept de conduits minimalistes propulse une nouvelle solution globale Le concept de conduits minimalistes propulse une nouvelle solution globale Marc Dugré, ing. Président Claude Routhier Président Première partie De l idée à la solution Claude Routhier CSO, LEED AP BD+C

Plus en détail

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016 Applications avec les accumulateurs thermiques et technologies pour aider à réduire la consommation de combustibles fossiles Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire

Plus en détail

La réfrigération au CO 2 : Luc Simard, ing. M.Sc. Janvier 2013

La réfrigération au CO 2 : Luc Simard, ing. M.Sc. Janvier 2013 La réfrigération au CO 2 : Luc Simard, ing. M.Sc. Janvier 2013 Contenu de la Présentation Introduction au CO2 Les applications transcritiques Composantes principales Efficacité énergétique Questions Caractéristiques:

Plus en détail

Chaleur et froid renouvelables Exemple Centre Migros Oberland Thun

Chaleur et froid renouvelables Exemple Centre Migros Oberland Thun Chaleur et froid renouvelables Exemple Centre Migros Oberland Thun Hier steht ein Bild randabfallend. Wenn kein Bild vorhanden ist, bitte Folie 2 benutzen. Marcus Dredge, Responsable Efficacité énergétique

Plus en détail

COLLOQUE DE L AGPI. Bibliothèque de la Ville de Châteauguay. École du Tournant de la Commission scolaire des Grandes Seigneuries

COLLOQUE DE L AGPI. Bibliothèque de la Ville de Châteauguay. École du Tournant de la Commission scolaire des Grandes Seigneuries Les pompes à chaleur pour la récupération d énergie COLLOQUE DE L AGPI RENDEZ-VOUS HYDRO-QUÉBEC École du Tournant de la Commission scolaire des Grandes Seigneuries Bibliothèque de la Ville de Châteauguay

Plus en détail

La réfrigération dans le secteur agroalimentaire

La réfrigération dans le secteur agroalimentaire La réfrigération dans le secteur agroalimentaire 1 Daniel Giguère, CanmetÉNERGIE-Varennes, Longueuil 17 septembre 2010 Le programme Le contexte La part énergétique de la réfrigération dans un procédé industriel

Plus en détail

Sommaire Annexe 18 Chauffage ventilation climatisation... 2 Installations de chauffage des locaux... 2 Installations de ventilation...

Sommaire Annexe 18 Chauffage ventilation climatisation... 2 Installations de chauffage des locaux... 2 Installations de ventilation... Sommaire Annexe 18 Chauffage ventilation climatisation... 2 Installations de chauffage des locaux... 2 Exigences relatives aux installations de chauffage... 2 Limitation de la température du chauffage...

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LES SUPERMARCHÉS. Projet pilote d un système de réfrigération à boucles secondaires au Loblaws de Repentigny

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LES SUPERMARCHÉS. Projet pilote d un système de réfrigération à boucles secondaires au Loblaws de Repentigny EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LES SUPERMARCHÉS Projet pilote d un système de réfrigération à boucles secondaires au Loblaws de Repentigny Préparé par : Centre de la technologie de l énergie de CANMET - Varennes

Plus en détail

Syndicat National des Patinoires Installations de réfrigération: Evolutions réglementaires et solutions pour y répondre.

Syndicat National des Patinoires Installations de réfrigération: Evolutions réglementaires et solutions pour y répondre. Syndicat National des Patinoires Installations de réfrigération: Evolutions réglementaires et solutions pour y répondre. 00/00/2016 1 Contexte général Réglementation: F-Gas pour les fluides frigorigènes,

Plus en détail

FREECOOLING DX FREECOOLING DX RÉCUPÉRATION DE CHALEUR TROP D ÉNERGIE GASPILLÉE, NUIT GRAVEMENT À LA PLANÈTE

FREECOOLING DX FREECOOLING DX RÉCUPÉRATION DE CHALEUR TROP D ÉNERGIE GASPILLÉE, NUIT GRAVEMENT À LA PLANÈTE FREECOOLING DX RÉCUPÉRATION DE CHALEUR FREECOOLING DX TROP D ÉNERGIE GASPILLÉE, NUIT GRAVEMENT À LA PLANÈTE Un acte responsable Une stratégie durable Gaspiller l énergie c est contribuer aux inévitables

Plus en détail

Siège Social - Caisse Desjardins Ouest de la Mauricie

Siège Social - Caisse Desjardins Ouest de la Mauricie Siège Social - Caisse Desjardins Ouest de la Mauricie Martin Roy et associés, 8 mai 2013 Siège Social - Caisse Desjardins Ouest de la Mauricie Étude Net-Zéro Design préliminaire Concept proposé Leed Platine?

Plus en détail

PRESENTATION DU GROUPE CARREFOUR

PRESENTATION DU GROUPE CARREFOUR PRESENTATION DU GROUPE CARREFOUR Mars 2015 Carrefour et les fluides Naturels 1 :Hyper La Chapelle ST luc (03) : Retour d expérience Amoniac Co2 pump (11/2012) 2 :Market Beaurains les Arras (62): Retour

Plus en détail

Le programme Bâtiments et des exemples de projets. 1 er juin 2012 Audrey Belley, ing. Chargée de compte ÉnerCible

Le programme Bâtiments et des exemples de projets. 1 er juin 2012 Audrey Belley, ing. Chargée de compte ÉnerCible Le programme Bâtiments et des exemples de projets 1 er juin 2012 Audrey Belley, ing. Chargée de compte ÉnerCible Programme Bâtiments Un programme qui vise à stimuler la réalisation de projets en efficacité

Plus en détail

Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées

Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées Mesures à PRI très courte Installation d un refroidisseur permettant la récupération de chaleur Gestion de l apport d air extérieur par

Plus en détail

Récupération d énergie thermique par dispositifs mécaniques

Récupération d énergie thermique par dispositifs mécaniques Alain Chouinard, ing. Récupération d énergie thermique par dispositifs mécaniques Sujets abordés o Types de réseaux o Objectifs de récupération o Dispositifs traditionnels o Nouvelles technologies o Règles

Plus en détail

GeniLac Réseau thermique du centre ville de Genève par l eau du Léman

GeniLac Réseau thermique du centre ville de Genève par l eau du Léman GeniLac Réseau thermique du centre ville de Genève par l eau du Léman Présentation au 5 ème Forum des coopératives suisses d habitation le 27 septembre à Lucerne GeniLac : Lignes directrices 1. Un réseau

Plus en détail

HFO : la 4 ème génération de fluides frigorigènes. les solutions actuelles pour le futur

HFO : la 4 ème génération de fluides frigorigènes. les solutions actuelles pour le futur HFO : la 4 ème génération de fluides frigorigènes les solutions actuelles pour le futur 2. HFO : fluides 4 ème génération à impact réduit sur l environnement Les HFO déjà disponibles HFO-1234yf HFO-1234ze

Plus en détail

Description des sous-catégories spécialisées concernant les appareils de chauffage, de ventilation et de réfrigération

Description des sous-catégories spécialisées concernant les appareils de chauffage, de ventilation et de réfrigération Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

LA RÉFRIGÉRATION CO2 DANS LES ARÉNAS PERFORMANCE ET RÉCUPÉRATION

LA RÉFRIGÉRATION CO2 DANS LES ARÉNAS PERFORMANCE ET RÉCUPÉRATION LA RÉFRIGÉRATION CO2 DANS LES ARÉNAS PERFORMANCE ET RÉCUPÉRATION PAR MARC GOSSELIN, ing., P.eng. FORMATEUR Président de Fixair inc. AGENDA : LA RÈGLEMENTATION : ÉTATS PHYSIQUES DU DIAGRAMME P/H ; L EFFICACITÉ

Plus en détail

Proxy Delhaize à Tihange Jusqu au bout des économies d énergie

Proxy Delhaize à Tihange Jusqu au bout des économies d énergie Proxy Delhaize à Tihange Jusqu au bout des économies d énergie En 2010, M. Vanvinckenroye décide de réaliser d importants investissements pour agrandir le Proxy Delhaize à Tihange qu il vient de racheter

Plus en détail

Diagnostic énergétique d établissements de santé

Diagnostic énergétique d établissements de santé Diagnostic énergétique d établissements de santé Florence LAVRARD Juin 2012 1 Sommaire Etat des lieux Les enjeux Le diagnostic énergétique? Obligations des établissements? Démarche Etat des lieux Etablissement

Plus en détail

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE ET DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE ET DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS GUIDE MÉTHODOLOGIQUE ET DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS Volet sur mesure Exclusivement pour les arénas et les centres de curling Hydro-Québec Version 2.1 1 er avril 2015 Portée du document

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur Aussi, afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle Environnement a prévu la mise en oeuvre d un programme de réduction des consommations

Plus en détail

Propriétaire Municipalité Année de construction 1978 Année de réfection 2001 Patinoire et gradins. Volume m 3 ( pi 3 )

Propriétaire Municipalité Année de construction 1978 Année de réfection 2001 Patinoire et gradins. Volume m 3 ( pi 3 ) Profil de projet d innovation technologique en réfrigération PARB PROGRAMME D ACTION EN RÉFRIGÉRATION POUR LES BÂTIMENTS Colisée des Bois-Francs de Victoriaville (Québec) RÉFECTION MAJEURE Sommaire Capacité

Plus en détail

DES SYSTÈMES HAUTE PERFORMANCE CONTRE TOUTE ATTENTE

DES SYSTÈMES HAUTE PERFORMANCE CONTRE TOUTE ATTENTE TOUR AIMIA CONDOS ALTORIA: DES SYSTÈMES HAUTE PERFORMANCE CONTRE TOUTE ATTENTE DANIEL ROBERT, ING, PA LEED ET STANLEY KATZ, PA LEED KOLOSTAT Agenda Survol de la tour particularités des 3 usages Évolution

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable

Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable GAMME EAU CHAUDE SANITAIRE 1 kw CONSOMMÉ 3 kw DE CHAUFFAGE jusqu à 70% d économie

Plus en détail

Combinaison économie d espace

Combinaison économie d espace GAMME Unités extérieures VRF 3 Tubes Unités extérieures VRF 3 Tubes à récupération d énergie : À la pointe de la technologie, cette gamme étendue allant de 8 à 48 CV permet de connecter une grande variété

Plus en détail

Eau Usée Source inépuisable d énergie renouvelable. International Wastewater Systems

Eau Usée Source inépuisable d énergie renouvelable. International Wastewater Systems Eau Usée Source inépuisable d énergie renouvelable International Wastewater Systems International Wastewater Systems Notre monde est continuellement à la recherche de nouvelles sources d énergie verte

Plus en détail

P32- Valoriser la chaleur basse température de la récupération à la pompe à chaleur. Programme

P32- Valoriser la chaleur basse température de la récupération à la pompe à chaleur. Programme Les techniques pour économiser l énergie dans le bâtiment industriel P32- Valoriser la chaleur basse température de la récupération à la pompe à chaleur Etienne de Montigny DTC sa Programme Au départ de

Plus en détail

RACCORDEMENT DES LAVE-LINGE ET LAVE-VAISSELLE À L EAU CHAUDE

RACCORDEMENT DES LAVE-LINGE ET LAVE-VAISSELLE À L EAU CHAUDE RACCORDEMENT DES LAVE-LINGE ET LAVE-VAISSELLE À L EAU CHAUDE Economiser de l électricité pour laver votre linge et votre vaisselle De nos jours, de plus en plus de lave-linge sont équipés pour un raccordement

Plus en détail

29e congrès de l AQME

29e congrès de l AQME Le 6 mai 2015 29e congrès de l AQME Capsule technique Optimisez la performance de votre refroidisseur en alimentant, à partir du même système, deux circuits d eau refroidie, ayant deux points de consigne

Plus en détail

Certains bâtiments consomment de l énergie, d autres en produisent. Cogénérations. Découvrez l autonomie grâce à la cogénération.

Certains bâtiments consomment de l énergie, d autres en produisent. Cogénérations. Découvrez l autonomie grâce à la cogénération. Certains bâtiments consomment de l énergie, d autres en produisent Cogénérations Découvrez l autonomie grâce à la cogénération. Qu est-ce que la cogénération? La cogénération est la production simultanée

Plus en détail

Le chauffage à distance

Le chauffage à distance Le chauffage à distance L ÉNERGIE DE CONFORT Réseau thermique du centre ville de Genève et de la zone aéroportuaire par l utilisation de l eau du Léman De GLN à GeniLac Chauffage à distance et de proximité

Plus en détail

30 e Congrès de l AQME 11 & 12 mai 2016

30 e Congrès de l AQME 11 & 12 mai 2016 30 e Congrès de l AQME 11 & 12 mai 2016 Projet de récupération d énergie à Citadelle Présenté par : Marc Gosselin, ing., P.eng. Ingénieur en réfrigération chez Zéro-C/Fixair Citadelle Que font ils? : surtout

Plus en détail

IUT1 Grenoble - Département Génie Thermique et Energie

IUT1 Grenoble - Département Génie Thermique et Energie Carte d identité GThE Grenoble Génie Thermique et Energie est un des 9 départements de l IUT1 de l Université Joseph Fourier : Génie civil, Génie électrique et informatique industrielle, Génie mécanique

Plus en détail

Chauffage et climatisation

Chauffage et climatisation Chauffage et climatisation BRISE Thomas Deville Facilitateur Bâtiment Durable Objectif(s) de la présentation Comprendre le fonctionnement d une installation de chauffage / d ECS / de refroidissement Reconnaître

Plus en détail

GeniLac Réseau thermique du centre ville de Genève par l eau du Léman

GeniLac Réseau thermique du centre ville de Genève par l eau du Léman GeniLac Réseau thermique du centre ville de Genève par l eau du Léman Jean-Louis CHAMOSSET Directeur Commercial Présentation de la société Agences Siège social: 14, chemin du Foron, C.P.216 CH-1226 Thônex-Genève

Plus en détail

Table Ronde Chaleur Fatale

Table Ronde Chaleur Fatale Table Ronde Chaleur Fatale DANJOU FREDERIC Responsable Maintenance et Energie QUIBEL NICOLAS Ingénieur Process _ Référent Energie FOIREST MICKAEL Chef de service - Energie 1 - Entreprise Familiale créée

Plus en détail

WPL 13 E 55 C 35 C A ++ A + A B C D E F G A + A kw kw. 56 db. 64 db

WPL 13 E 55 C 35 C A ++ A + A B C D E F G A + A kw kw. 56 db. 64 db 55 C 35 C A A A B C D E F G A A 56 db 8 kw 8 kw 64 db 2015 812/2013 Classe d efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage des locaux Classe d efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage

Plus en détail

Fluides frigorigènes Solstice. Feuille de route des fluides frigorigènes Solstice : l art de la technologie

Fluides frigorigènes Solstice. Feuille de route des fluides frigorigènes Solstice : l art de la technologie Fluides frigorigènes Solstice Feuille de route des fluides frigorigènes Solstice : l art de la technologie L avenir des fluides frigorigènes commence avec la gamme Solstice de Fluide frigorigène traditionnel

Plus en détail

Mécanique de bâtiment de notre temps CAMPUS DE LONGUEUIL

Mécanique de bâtiment de notre temps CAMPUS DE LONGUEUIL Mécanique de bâtiment de notre temps CAMPUS DE LONGUEUIL René Dansereau, T. P. Le 5 octobre 2011 1 + Description du bâtiment : Université de Sherbrooke Campus Longueuil + Développement durable 2 2 Description

Plus en détail

Performax LT (R-407F) La solution de remplacement du R-404A

Performax LT (R-407F) La solution de remplacement du R-404A Performax LT (R-407F) La solution de remplacement du R-404A Le marché des fluides frigorigènes et son avenir 1 ère génération Protocole de Montreal 2 ème génération CFC / HCFC 3 ème génération HFC Protocole

Plus en détail

Géothermie résidentielle

Géothermie résidentielle Géothermie résidentielle Appuis financiers disponibles d'hydro-québec Présentation au Regroupement Technologique en Habitation du Québec (RTHQ), le 2 décembre 2008 Objet de la présentation Programmes "Clients

Plus en détail

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique Le contexte Le cahier SIA 2031: principes Méthodes Le certificat Applications et perspectives

Plus en détail

Refroidissement liquide des équipements télécoms & IT

Refroidissement liquide des équipements télécoms & IT Refroidissement liquide des équipements télécoms & IT 25/11/2016, David Nörtershäuser Orange Labs Lannion, Département Research on Energy and Environment 1 Sommaire 1/ Introduction - Problématique 2/ Conditionnement

Plus en détail

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement énergétique QUESTIONNAIRE: «RT2012»

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement énergétique QUESTIONNAIRE: «RT2012» QUESTIONNAIRE: «RT2012» http://www.rt-batiment.fr/batiments-neufs/reglementation-thermique-2012/presentation.html 1. QUE SIGNIFIE «RT»? Résistance Thermique Règlementation Thermique Régulation Thermique

Plus en détail

Département Génie des Procédés Industriels

Département Génie des Procédés Industriels Département Génie des Procédés Industriels Réalisé par : El Yagoubi Amine 1ère Année Génie Energétique ENIM Dans un proche avenir le Maroc doit faire face à une progression rapide de la demande énergétique

Plus en détail

Présenté par Sami Maksoud ing. M.Ing. MBA, CMVP 22 février 2017

Présenté par Sami Maksoud ing. M.Ing. MBA, CMVP 22 février 2017 Efficacité énergétique: une solution clé en main Présenté par Sami Maksoud ing. M.Ing. MBA, CMVP 22 février 2017 Gaz Métro et les énergies renouvelables 2 Outils de rentabilité et d efficacité de Gaz Métro

Plus en détail

Thermodynamique des boucles de réfrigération secondaire

Thermodynamique des boucles de réfrigération secondaire 1 Thermodynamique des boucles de réfrigération secondaire M. Pons CNRS-LIMSI, Orsay http://perso.limsi.fr/mpons/ Journée SFT - 30 janvier 2015 Les hydrates, de leur caractérisation à leur application FORMHYDABLE

Plus en détail

IBM et l efficacité énergétique : Recommissioning des systèmes mécaniques Stéphan Lamontagne et Pierre Lefebvre Congrès AQME 2014

IBM et l efficacité énergétique : Recommissioning des systèmes mécaniques Stéphan Lamontagne et Pierre Lefebvre Congrès AQME 2014 IBM et l efficacité énergétique : Recommissioning des systèmes mécaniques Stéphan Lamontagne et Pierre Lefebvre Congrès AQME 2014 Agenda IBM Bromont et son programme de gestion de l énergie Projet de recommissioning

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Chapitre I Chapitre II

TABLE DES MATIÈRES Chapitre I Chapitre II TABLE DES MATIÈRES Avant-propos 3 Table des matières 4 Chapitre I La machine frigorifique 10 2. Quantité de chaleur 10 3. La vaporisation 11 a. Les changements d états 12 b. Application à la machine frigorifique

Plus en détail

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 NOTICE EXPLICATIVE Facilitateur énergies renouvelables - grands systèmes Contact : Philippe Delaisse Tél. 0800 85 775 fac.her@ibgebim.be

Plus en détail

Découvrez les réseaux de chaleur

Découvrez les réseaux de chaleur Découvrez les réseaux de chaleur hiffres CLÉS Les réseaux de chaleur évitent la production et le rejet de 2,3 millions de tonnes de CO 2 par an (comparaison avec les émissions du chauffage au gaz pour

Plus en détail

MESURES IN SITU DES PERFORMANCES DES APPAREILS DE PRODUCTION THERMODYNAMIQUE

MESURES IN SITU DES PERFORMANCES DES APPAREILS DE PRODUCTION THERMODYNAMIQUE MESURES IN SITU DES PERFORMANCES DES APPAREILS DE PRODUCTION THERMODYNAMIQUE Cédric TEUILLIÈRES (*), Odile CAURET (*), Dominique MARCHIO (**), Philippe RIVIERE (**) (*) EDF R&D, Département ENERBAT (**)

Plus en détail

Mountain Equipment Co-op

Mountain Equipment Co-op Projet Béton EcoSmart MC Le 2 mars 2004 L utilisation du béton EcoSmart MC dans le nouveau bâtiment de Mountain Equipment Co-op Montréal Conférencière: Vouli Mamfredis, architecte, Studio MMA, Atelier

Plus en détail

Economie d Energie. Les ateliers de transformation

Economie d Energie. Les ateliers de transformation Economie d Energie Les ateliers de transformation Economie d Energie Mesure des consommations électrique de l atelier, Comparaison de ces consommations à des références, Analyse des pratiques Propositions

Plus en détail

Système HC/HFC-CO2 en cascade Régulation du système

Système HC/HFC-CO2 en cascade Régulation du système Application Guide Système HC/HFC-CO2 en cascade Régulation du système ADAP-KOOL Refrigeration control systems AK-PC 783 Danfoss R64-2108.10 DCR GD/DGS AKS 2050 ETS EVR AK-SC 355/ AK-SM 350/ AK-SM 720/

Plus en détail

LHC: REFROIDISSEMENT A EAU, CRITERES DE CHOIX DES COMPOSANTS

LHC: REFROIDISSEMENT A EAU, CRITERES DE CHOIX DES COMPOSANTS LHC: REFROIDISSEMENT A EAU, CRITERES DE CHOIX DES COMPOSANTS B. Pirollet Division ST - Groupe Refroidissement et Ventilation (ST-CV) CERN, Genève, Suisse Résumé De nombreux équipements de la machine LEP

Plus en détail

Refroidissement écologique en pratique Chaîne du froid durable Colruyt Group

Refroidissement écologique en pratique Chaîne du froid durable Colruyt Group Refroidissement écologique en pratique Chaîne du froid durable Colruyt Group Collin Bootsveld Julien Meert 10/05/2017 Colruyt Group, une famille d entreprises T&I = service technique interne pour la Belgique,

Plus en détail

L'efficacité énergétique : facteur de compétitivité pour les entreprises

L'efficacité énergétique : facteur de compétitivité pour les entreprises L'efficacité énergétique : facteur de compétitivité pour les entreprises 15 novembre 2012 Présentation: Philippe VINCENT Votre contact (département 44): Samy GUYET samy.guyet@ademe.fr l ADEME en quelques

Plus en détail

Pompes A Chaleur Géothermie. Quand l énergie de la terre tient chaud. Seulement 25 % d énergie électrique pour 100 % des besoins de chauffage.

Pompes A Chaleur Géothermie. Quand l énergie de la terre tient chaud. Seulement 25 % d énergie électrique pour 100 % des besoins de chauffage. Pompes A Chaleur Géothermie Arcoa O/O Prix p. 63 46 HABITAT BASSE Quand l énergie de la terre tient chaud Seulement 25 % d énergie électrique pour 100 % des besoins de chauffage. COP > 4. PAC réversibles

Plus en détail

Logatherm WPL 31 I C 35 C A ++ A + A B C D E F G. db kw kw /2013

Logatherm WPL 31 I C 35 C A ++ A + A B C D E F G. db kw kw /2013 Ι 55 C 35 C A B C D E F G 68 28 30 27 28 29 31 db kw kw 55 db 2015 811/2013 Ι A B C D E F G 2015 811/2013 Fiche de produit relative à la consommation énergétique Les données ci-dessous satisfont aux exigences

Plus en détail

P 31 LES ÉCHANGEURS DE CHALEUR. DECLAYE Sébastien GENDEBIEN Samuel LEMORT Vincent

P 31 LES ÉCHANGEURS DE CHALEUR. DECLAYE Sébastien GENDEBIEN Samuel LEMORT Vincent P 31 LES ÉCHANGEURS DE CHALEUR DECLAYE Sébastien GENDEBIEN Samuel LEMORT Vincent Contenu de la présentation Introduction Principe de base des échangeurs de chaleur Classification des échangeurs Exemples

Plus en détail

Comment pouvons-nous approvisionner nos bâtiments en énergies tout en réduisant leurs émissions?

Comment pouvons-nous approvisionner nos bâtiments en énergies tout en réduisant leurs émissions? Comment pouvons-nous approvisionner nos bâtiments en énergies tout en réduisant leurs émissions? Vivre sans émission carbone 2 SOL est le système garantissant le confort des habitations et lieux de travail

Plus en détail

// Mitsubishi Electric Headquarter

// Mitsubishi Electric Headquarter DES SYSTÈMES DE CLIMATISATION À GRANDE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE // Mitsubishi Electric Headquarter Mitsubishi Electric a équipé son nouveau centre de Ratingen, en Allemagne, de solutions de climatisation

Plus en détail

Génie technique du froid Précision de pointe jusqu au zéro absolu

Génie technique du froid Précision de pointe jusqu au zéro absolu Génie technique du froid Précision de pointe jusqu au zéro absolu Avec des agents réfrigérants éprouvés pour des solutions efficaces ENGIE est le leader de la planification, de la construction et de l

Plus en détail

La production de vapeur

La production de vapeur Fiche technique Chaufferie vapeur Utilisées dans de nombreuses industries, les chaufferies à vapeur ont un potentiel d économies d énergie parfois méconnu. Cette fiche technique, qui présente les différents

Plus en détail

Pompes A Chaleur Aérothermie. Le confort écologique à petit prix avec un crédit d impôts de 50 % Un système innovant qui réduit les consommations

Pompes A Chaleur Aérothermie. Le confort écologique à petit prix avec un crédit d impôts de 50 % Un système innovant qui réduit les consommations Pompes A Chaleur Aérothermie Arcoa R/O 107-127 Prix p. 63 44 HABITAT BASSE Le confort écologique à petit prix avec un crédit d impôts de 50 % Les pompes à chaleur réversibles monobloc air/eau sont parfaites

Plus en détail

TACSOL - Le froid thermoacoustique solaire

TACSOL - Le froid thermoacoustique solaire Journée SFA/SFT Machines thermoacoustiques 10 Décembre 2010 TACSOL - Le froid thermoacoustique solaire Patxi DUTHIL duthil@ipno.in2p3.fr Sommaire Contexte Machine thermoacoustique pour la réfrigération

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL : Le CO 2 en serre (troisième partie) Le CO 2 pur

DOSSIER SPÉCIAL : Le CO 2 en serre (troisième partie) Le CO 2 pur Tom Pousse SSeemaai innee 1144 maarrss 22000099 Bulletti in no 03 Contenu : Dossier spécial : Le CO 2 en serre (troisième partie). DOSSIER SPÉCIAL : Le CO 2 en serre (troisième partie) Comme vues précédemment,

Plus en détail

AICVF 2010 : Meilleurs vœux! 1 DaiKin France

AICVF 2010 : Meilleurs vœux! 1 DaiKin France AICVF 2010 : Meilleurs vœux! 1 DaiKin France AICVF 2010 : Meilleur vœux! Présentation : Thomas NOISIEZ (Service Prescription Montpellier) Stéphan VLAEMINCK VLAEMINCK (Service Prescription Montpellier)

Plus en détail

Programme National de maîtrise de l énergie. Hotel Hilton 04 mars 2013

Programme National de maîtrise de l énergie. Hotel Hilton 04 mars 2013 Premier Forum Algéro- Britannique Programme National de maîtrise de l énergie Par Mohamed Salah Bouzeriba Directeur Général de L APRUE Hotel Hilton 04 mars 2013 1 Sommaire I. Le Contexte de l Algérie II.

Plus en détail

Développement durable. Gestion durable de l hôpital

Développement durable. Gestion durable de l hôpital Développement durable Gestion durable de l hôpital Gestion - Durable Action de gérer - Administrer pour son propre compte ou le compte d un autre - Gouverner Pour l hôpital : - Assurer la pérénité de son

Plus en détail

Action collective d économie d énergie. Diner/débat CECM Jeudi 10 Avril 2014

Action collective d économie d énergie. Diner/débat CECM Jeudi 10 Avril 2014 Action collective d économie d énergie Diner/débat CECM Jeudi 10 Avril 2014 Contenu de l accompagnement complet et clé en main La participation à l action collective permet aux entreprises de bénéficier

Plus en détail

Le programme, les nouveautés et l équipe 26 e congrès de l AQME. 4 mai 2012 Conrad Larivière, ing. Directeur principal ÉnerCible

Le programme, les nouveautés et l équipe 26 e congrès de l AQME. 4 mai 2012 Conrad Larivière, ing. Directeur principal ÉnerCible Le programme, les nouveautés et l équipe 26 e congrès de l AQME 4 mai 2012 Conrad Larivière, ing. Directeur principal ÉnerCible Programme Bâtiments Un programme qui vise à stimuler la réalisation de projets

Plus en détail

Fiche Produit Applications chauffage

Fiche Produit Applications chauffage Marque commerciale Nom du modèle Atlantic Loria 6004 Loria 6006 Loria 6008 522 259 522 260 522 261 Applications chauffage 35 C 55 C 35 C 55 C 35 C 55 C Pompe à chaleur air/eau Equipée d'un dispositif de

Plus en détail

Implantation d un système de gestion environnementale (SGE) Objectifs de la présentation. 1. Concentration de CO2 dans l atmosphère

Implantation d un système de gestion environnementale (SGE) Objectifs de la présentation. 1. Concentration de CO2 dans l atmosphère Implantation d un système de gestion environnementale (SGE) Visez Vert Des gestes durables Montréal Antonin Bouchard, ing. M.Sc.Adm. Directeur associé Ingénierie et opérations Claire Garon, M. Env Coordonnatrice

Plus en détail

Mon école passive et moi Guide d utilisation

Mon école passive et moi Guide d utilisation Mon école passive et moi Guide d utilisation Rue Simons Chaussée d Anvers, 1000 Bruxelles ² Nous sommes heureux de vous accueillir dans votre nouvelle école passive! La construction de ce bâtiment passif

Plus en détail

Fiche de produit relative à la consommation énergétique Supraeco A SAS15s-2 ASMS

Fiche de produit relative à la consommation énergétique Supraeco A SAS15s-2 ASMS Les données ci-dessous satisfont aux exigences des règlements (UE) N 811/2013, N 812/2013, N 813/2013 et N 814/2013 complétant la directive 2010/30/UE. Caractéristiques du produit Symbole Unité Pompe à

Plus en détail

Séance d information. Les systèmes de climatisation/réfrigération approvisionnés en eau potable

Séance d information. Les systèmes de climatisation/réfrigération approvisionnés en eau potable Séance d information Les systèmes de climatisation/réfrigération approvisionnés en eau potable Objectifs de la séance Sensibiliser les citoyens à éviter le gaspillage de l eau potable Distinguer les systèmes

Plus en détail

Réglementation sur les équipements frigorifiques

Réglementation sur les équipements frigorifiques Réglementation sur les équipements frigorifiques «Contexte global» TECHNIFUTUR, 20/10/2009 Pascal Théate Agence Wallonne de l Air et du Climat tel: 081/321188 - fax: 081/321177 pascal.theate@spw.wallonie.be

Plus en détail

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE Dans les bâtiments performants, la quantité d énergie utilisée pour la production de l eau chaude représente une part importante des besoins d énergie et, si

Plus en détail

HAUTE EFFICACITÉ RÉCUPÉRATEUR D ÉNERGIE INDUSTRIEL. par des gens d ici. Conçu et fabriqué

HAUTE EFFICACITÉ RÉCUPÉRATEUR D ÉNERGIE INDUSTRIEL. par des gens d ici. Conçu et fabriqué RÉCUPÉRATEUR D ÉNERGIE INDUSTRIEL HAUTE EFFICACITÉ LE SYSTÈME LE PLUS SILENCIEUX DE TOUTE L INDUSTRIE SYSTÈME EXTÉRIEUR EN PVC ANTIROUILLE GARANTIE À VIE UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE À TOUTES LES TEMPÉRATURES

Plus en détail

EQUIPEMENTS SNOW DOMES / SKI DOMES

EQUIPEMENTS SNOW DOMES / SKI DOMES SNOW DOMES / SKI DOMES Les besoins frigorifiques des snow dômes et ski dômes peuvent varier de manière importante en fonction de plusieurs facteurs: La taille du dôme les conditions climatiques extérieures

Plus en détail

ECONOMIES D ÉNERGIE DANS L INDUSTRIE

ECONOMIES D ÉNERGIE DANS L INDUSTRIE ECONOMIES D ÉNERGIE DANS L INDUSTRIE Isoler vos cuves et tuyauteries Un investissement plus que rentable! Euro Isolation Isothermic 1 Euro Isolation Isothermic 2 1 La mise en œuvre du calorifuge sur les

Plus en détail

ECONOMIES D ÉNERGIE DANS L INDUSTRIE

ECONOMIES D ÉNERGIE DANS L INDUSTRIE ECONOMIES D ÉNERGIE DANS L INDUSTRIE Isoler vos cuves et tuyauteries Un investissement plus que rentable! Euro Isolation Isothermic 1 Euro Isolation Isothermic 2 La mise en œuvre du calorifuge sur les

Plus en détail

LORIA 6000 POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER MOYENNE TEMPÉRATURE CHAUFFAGE SEUL. Pompes à Chaleur et Chaudières. print-pdf features-only">

LORIA 6000 POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER MOYENNE TEMPÉRATURE CHAUFFAGE SEUL. Pompes à Chaleur et Chaudières. print-pdf features-only> print-pdf features-only"> Pompes à Chaleur et Chaudières Les autres sites Particulier? MENU PRODUITS Aérothermie Gamme Loria LORIA 6000 POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER MOYENNE TEMPÉRATURE CHAUFFAGE

Plus en détail

70% d économies (1) sur votre facture de chauffage? Toutes nos solutions pour le résidentiel! jusqu à

70% d économies (1) sur votre facture de chauffage? Toutes nos solutions pour le résidentiel! jusqu à jusqu à 70% d économies (1) sur votre facture de chauffage? Toutes nos solutions pour le résidentiel! Comment ça marche? Il existe 2 types de pompes à chaleur Hitachi : le système LE SYSTÈME et AIR/EAU

Plus en détail

pac facteur 7 Sourcéo L eau grise Source d énergie

pac facteur 7 Sourcéo L eau grise Source d énergie Sourcéo pac facteur 7 L eau grise Source d énergie www.france-air.com Un pas vers 2020 Répondre aux exigences des futurs labels énergétiques dans les logements collectifs La réglementation thermique 2012

Plus en détail

Fiche Produit Applications chauffage

Fiche Produit Applications chauffage Marque commerciale Nom du modèle Atlantic Loria 6004 Loria 6006 Loria 6008 522 259 522 260 522 261 Applications chauffage 35 C 55 C 35 C 55 C 35 C 55 C Pompe à chaleur air/eau Equipée d'un dispositif de

Plus en détail

Fluides frigorigènes

Fluides frigorigènes ORRchim 1.12.2012 Ordonnance sur la réduction des risques liés aux produits chimiques Annexe 2.10 (art. 3) Fluides frigorigènes Présentation : Robert Dumortier Ingénieur Frigoriste Expert technique de

Plus en détail

Réglementation thermique 2012

Réglementation thermique 2012 Réglementation thermique 2012 Présentation générale Janvier 2011 Evolution des réglementations thermiques Les objectifs affichés de la RT2012 o Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012

Plus en détail

Système HC/HFC-CO2 en cascade Régulation du système

Système HC/HFC-CO2 en cascade Régulation du système Guide d application Système HC/HFC-CO2 en cascade Régulation du système Danfoss R64-2050.11 EKC 313 DCR GD/DGS AKS 2050 ETS EVR AK-SC 255/ AK-SM 350/ AK-SM 720/ AKA 245 AK-CC 450 AKS 2050 Pump EVRH SGN

Plus en détail

Chauffage collectif avec une pompe à chaleur à absorption

Chauffage collectif avec une pompe à chaleur à absorption Chauffage collectif avec une pompe à chaleur à absorption KVBG ARGB L'efficacité énergétique avec de l'énergie renouvelable La technique de pompes de chaleur à absorption utilise l'énergie naturelle et

Plus en détail

Recommissioning à la Résidence Riviera (CHSLD) 6 mai 2015 Martin Bazinet, ing., CEM

Recommissioning à la Résidence Riviera (CHSLD) 6 mai 2015 Martin Bazinet, ing., CEM Recommissioning à la Résidence Riviera (CHSLD) 6 mai 2015 Martin Bazinet, ing., CEM Agenda Mandat; Gestion énergétique; Analyse des résultats; Un défi réussi. 2 Cofely Services Depuis1992 800 employés

Plus en détail

Une Stratégie Européenne Chauffage et Refroidissement pour une "Énergie propre pour tous les Européens"

Une Stratégie Européenne Chauffage et Refroidissement pour une Énergie propre pour tous les Européens Une Stratégie Européenne Chauffage et Refroidissement pour une "Énergie propre pour tous les Européens" Audition par la Commission des Affaires européennes du Sénat Mercredi 14 juin 2017 Introduction Les

Plus en détail

Imprimé sur papier recyclé

Imprimé sur papier recyclé Programme ÉNERGIE Imprimé sur papier recyclé Allier performance industrielle et responsabilité environnementale > Développement des capacités de cogénération d électricité du Groupe > Mise en place de

Plus en détail

Le choix du réfrigérant. Comment faire le choix qui vous rapporte?

Le choix du réfrigérant. Comment faire le choix qui vous rapporte? Le choix du réfrigérant Comment faire le choix qui vous rapporte? Sommaire 1. Historique Gaz (F) et premiers gaz frigorifiques 2. Valeurs O.D.P. et G.W.P. d un gaz frigorifique 3. Nouvelle Loi EU N 517/2014.

Plus en détail

L optimisation du. une stratégie payante

L optimisation du. une stratégie payante L optimisation du mix énergétique : une stratégie payante Colloque multi énergies de l AGPI - Avril 2013 1 Plan de présentation 1. L énergie au Québec 2. Des choix importants 3. Pistes de solution 4. Cas

Plus en détail