Mon pays, c est l hiver

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mon pays, c est l hiver"

Transcription

1 Mon pays, c est l hiver GUIDE 3 e CYCLE Page 1

2 Remerciements Lorraine Trudel et Annie A. Alaku, conseillères pédagogiques, Commission scolaire Kativik o L idée à l origine de la présente SAÉ a émergé lors d un travail de collaboration au printemps Yvan Lévesque, conseiller pédagogique, Commission scolaire des Rives- du- Saguenay o La SAÉ a été expérimentée par Pascale Tremblay et Cathie Desgagné à l école Saint- Félix de la CSRS. Zoo sauvage de St- Félicien o Pour nous permettre d utiliser les photographies de l ours noir, du phoque commun et du harfang des neiges. Pour la révision linguistique : Lucie Brouillette Remarque : La forme au masculin a été retenue dans le but d alléger le texte. Page 2

3 Mon pays, c est l hiver en un coup d œil Cette SAÉ a été conçue afin de soutenir les enseignants du 3 e cycle pour qu ils puissent s approprier la démarche générale d apprentissage en science et technologie au primaire. Cette appropriation pourra se faire lors de la réalisation de la tâche avec les élèves. Le thème permet l apprentissage de certains concepts de la Progression des apprentissages, dont plusieurs concernent l univers vivant, dans le cadre d une tâche complexe où l élève aura à mettre en œuvre une expérimentation scientifique. Tâche complexe proposée aux élèves Découvrir, à l aide d une expérimentation, l efficacité d une adaptation physique qui permet à certains animaux de se tenir au chaud. En activité d apprentissage : Le thermomètre Principaux apprentissages visés (p. 4 à 6) Se familiariser avec la démarche (dirigée) ou réaliser la démarche de façon relativement autonome, particulièrement pour ce qui concerne les résultats et leur traitement. Utiliser adéquatement des instruments de mesure (temps, température) Connaître différents concepts liés à la chaleur et à la protection contre le froid chez les animaux. Ëtre conscient que les facteurs expérimentaux doivent être isolés. Conceptions erronées ciblées (p. 10) Concepts de chaleur, de temps, de température Page 3

4 Mon pays c est l hiver Science et technologie - 3e cycle Canevas Intentions pédagogiques Cette situation d apprentissage permet à l élève de : Mettre en application la démarche générale d apprentissage en science et technologie au primaire. Cette démarche vise l appropriation d un processus de résolution de problème en contexte. Découvrir l importance et la complexité d isoler les facteurs expérimentaux. Reconnaître que certaines caractéristiques permettent aux animaux de s adapter à leur environnement. Temps estimé : 150 minutes et courte recherche en devoir (à valider) Domaine général de formation Environnement et consommation Présence à son milieu : sensibilité à l environnement naturel et humain; compréhension de certaines caractéristiques et de phénomènes de son milieu; représentation spatiale (orientation, localisation, tracé, plan, etc.); identification des liens entre les éléments propres à un milieu local ou régional, à une saison; reconnaissance de l interdépendance entre l environnement et l activité humaine. Compétences Proposer des explications ou des solutions à des problèmes d ordre scientifique ou technologique Mettre à profit les outils, objets et procédés de la science et de la technologie Communiquer à l aide des langages utilisés en science et en technologie Énoncés de la Progression des apprentissages (3 e cycle du primaire) En complément aux énoncés ci- dessous, un lexique et des références complémentaires ont été ajoutés aux pages 6 et 7. Légende : : Travaillé dans la SAÉ : Cycle(s) précédent(s) + : Si désiré Univers matériel A.1.e. Décrire la forme, la couleur et la texture d un objet ou d une substance (2 e cycle) A.1.j.Décrire diverses autres propriétés physiques d un objet, d une substance ou d un matériau + B.1.b. Identifier des sources d énergie dans son environnement B.2.a. Distinguer les substances qui sont des conducteurs thermiques de celles qui sont des isolants thermiques B.3.c. Expliquer les propriétés isolantes de diverses substances La Terre et l espace + B.2.a. Décrire les modes de transmission de l énergie thermique (rayonnement, convection, conduction) D.4.b. Expliquer les sensations éprouvées (chaud, froid, confortable) liées à mesure de la température (1 er cycle). Page 4

5 Univers vivant A.1.b. Décrire les activités liées au métabolisme des êtres vivants (transformation de l énergie, croissance, entretien des systèmes, maintien de la température corporelle) D.1.a. Décrire des caractéristiques physiques qui témoignent de l adaptation d un animal à son milieu (1 er cycle) D.1.f. Expliquer des adaptations d animaux permettant d augmenter leurs chances de survie (2 e cycle) E.1.a Utiliser adéquatement des instruments de mesure simples (règles, compte- gouttes, cylindre gradué, balance, thermomètre) F.1.a. Utiliser adéquatement la terminologie associée à l univers vivant F.1.b. Distinguer le sens d un terme utilisé dans un contexte scientifique et technologique du sens qui lui est attribué dans le langage courant Communiquer à l aide des modes de représentation adéquats dans le respect des règles et des conventions propres à la science et à la technologie (symboles, graphiques, tableaux, dessins, croquis) Stratégies Stratégies d exploration o Émettre des hypothèses (ex. : seul, en équipe, en groupe) o Prendre en considération les contraintes en jeu dans la résolution d un problème ou la réalisation d un objet (ex. : cahier des charges, ressources disponibles, temps alloué). Stratégies d instrumentation o Recourir à des outils de consignation (ex. : schéma, graphique, protocole, tenue d un carnet ou d un journal de bord). Évaluation des apprentissages Les critères d évaluation ainsi que les éléments favorisant la compréhension des critères en lien avec les activités proposées sont intégrés au cahier de l élève. Comme il s agit d une tâche en contexte et faisant appel à l élaboration d une démarche, tous les critères peuvent faire l objet d une rétroaction de la part de l enseignant. Lorsqu une activité présentée dans le cahier est très encadrée par l enseignant (impose une façon de faire), le critère est présenté en grisé dans le cahier de l élève. Ceci indique qu il n est alors pas souhaitable d évaluer l élève sur cet élément. Liens interdisciplinaires En mathématique Cette SAÉ permet de travailler une partie du champ de la statistique pour la collecte, l organisation, l interprétation et la représentation des données. Statistique 2. Collecter, décrire et organiser des données (classifier ou catégoriser) à l aide de tableaux 3. Interpréter des données à l aide c. d un tableau, d un diagramme à bandes, d un diagramme à pictogrammes, d un diagramme à ligne brisée et d un diagramme circulaire 4. Représenter des données à l aide b. d un tableau, d un diagramme à bandes, d un diagramme à pictogramme et d un diagramme à ligne brisée Page 5

6 Le lexique de la Progression des apprentissages Mon pays, c est l hiver Le lexique 3 e cycle du primaire Air Besoin Camouflage Chaleur Chaud Chronomètre, chronométrer Confortable, confort Couleur Énergie Forme Froid Isolant, isolation, isoler Loupe Mammifère Mesurer Métabolisme Observer Oiseau Peau Saison Température Temps Texture Thermique Thermomètre Le lexique associé à la démarche générale d apprentissage en science et technologie Confirmer, infirmer (l hypothèse) Échantillon Expérimentation, expérimenter Facteur expérimental, facteurs expérimentaux Hypothèse Protocole Lexique complémentaire Ce lexique n est pas objet d'évaluation formelle, mais il est recommandé que l élève l ait sous les yeux afin d amorcer son utilisation. Cuir Graisse, gras Pelage, fourrure Plumage Plumes Poil Page 6

7 Références complémentaires Démarche générale d apprentissage en science et technologie au primaire outils- ressources.html Vignettes (illustrations) L encyclopédie canadienne Tourisme au Nunavik - La faune tourism.com/la_faune.aspx Ministère des Ressources naturelles du Québec La page Éducation sur la faune : Fiches notionnelles du site Allô Prof et- technologie/l'univers- vivant/la- diversite- de- la- vie/la- diversite- chez- les- vivants/les- adaptations- physiques- et- comportementales.aspx Thouin, Marcel, Enseigner les sciences et la technologie au préscolaire et au primaire, Éditions Multimondes, Sainte- Foy, L énergie : page 29 La chaleur : pages 31 et 32 Thouin, Marcel, Notions de culture scientifique et technologique : concepts de base, percées historiques et conceptions fréquentes, Éditions Multimondes, Sainte- Foy, L énergie : pages 40 à 42 La chaleur : pages 48 à 51 Éclairs de sciences - Univers Vivant 1 er cycle - Activité 5 Les animaux en hiver: Contenu notionnel scientifique, pages 4 et 5 Page 7

8 Description de la situation d apprentissage Phase de préparation Contexte lié à la vie quotidienne o Reformulation du problème Idées initiales Page du cahier de l élève Page 1 Page 1 Page 2 (ouvert) Phase de réalisation Hypothèses Planification (Matériel) Planification (Protocole) Réalisation (Résultats) Bilan (Réajustements) Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 (ouvert) Phase d intégration Bilan (Retour sur les idées initiales et l hypothèse) Bilan (Imprévus ou problèmes rencontrés) Bilan (Mes apprentissages) Activités d apprentissage (à placer au moment jugé opportun) Page 6 Page 6 Pages 6 et 7 Facultatif Le thermomètre* Le chronomètre* Les mots nouveaux * Pour ces activités d apprentissage, il est possible d utiliser des activités déjà existantes comme, par exemple, celle qu on retrouve dans le matériel de mathématique pour l apprentissage de la mesure. Page 8

9 Guide d animation Important! Les prochaines pages de ce guide sont liées au cahier de l élève. On y retrouve des propositions pour l animation de la situation d apprentissage. Pour l activité Mon pays, c est l hiver, il existe deux versions du cahier de l élève : Un cahier «dirigé» Un cahier «ouvert». Les extraits de ce cahier se distinguent par un encadré pointillé. Pour répondre à une intention pédagogique adaptée, on utilisera le modèle de cahier en fonction de la classe visée, du moment dans le cycle et de l expérience (ou autonomie) des élèves. L utilisation du cahier ouvert est un idéal à atteindre, mais l enseignant doit planifier un enseignement qui permet à l élève de parvenir à un certain degré d autonomie. Nous avons produit un seul guide d animation afin d éviter la multiplication des documents. Tout en proposant de faire vivre aux élèves une démarche d apprentissage en science et technologie, nous proposons dans les prochaines pages des suggestions pour l animation en lien avec l un ou l autre des cahiers. L animation proposée peut paraître linéaire. Toutefois, tout comme cela se fait chez les scientifiques et les technologues, il est possible et même suggéré de permettre aux élèves de revenir sur certains éléments afin de se réajuster. Les seuls éléments qu on demandera aux élèves de ne pas modifier sont les idées initiales et l hypothèse. Page 9

10 Phase de préparation Contexte lié à la vie quotidienne Temps estimé : 15 minutes (à valider) 1. Lire la question avec les élèves et s assurer de leur compréhension par une discussion. Les réponses des élèves peuvent être très variées. La plupart des élèves devraient avoir des connaissances antérieures sur le sujet. Certaines réponses formulées par les élèves peuvent être en lien avec des adaptations comportementales, par exemple, l hibernation ou les migrations. D autres réponses se classeront plutôt parmi les adaptations physiques, par exemple, la mue ou le stockage de graisses. D autres idées pourraient surgir durant la discussion. Il est important de souligner aux élèves qu il n y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. 2. Classer les idées selon les catégories : adaptations physiques ou adaptations comportementales. En réponse à ce classement, il est important de mentionner aux élèves que «Mon pays c est l hiver» est en lien avec les adaptations physiques des animaux qui passent l hiver ici. Page 10

11 Phase de préparation et amorce de la phase de réalisation Idées initiales et hypothèses Temps estimé : variable, selon la familiarité des élèves avec la démarche générale d apprentissage en science et technologie 1. Donner la consigne aux élèves de formuler une hypothèse en lien avec l ensemble des images présentées (page 1 du cahier) et en lien avec les adaptations physiques de ces animaux. Les élèves ne doivent pas considérer un seul animal. À ce moment, ou un peu avant, il est essentiel de présenter la démarche générale d apprentissage en science et technologie aux élèves et de leur faire remarquer que les pictogrammes utilisés dans le cahier sont directement en lien avec les «moments forts» de la démarche. Les élèves qui émettent une hypothèse pour la première fois peuvent avoir besoin d aide. Une activité d apprentissage en lien avec la formulation d hypothèse pourrait être prévue. 2. Demander aux élèves d utiliser un crayon à l encre pour la formulation de l hypothèse. Il est important d insister sur la formulation du «parce que». Les élèves doivent formuler cette explication à partir de leurs impressions, de leurs connaissances antérieures, d observations. Il n y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Il est possible que l élève réalise que son hypothèse est infirmée en cours d expérimentation. Il pourrait alors être tenté de la modifier en croyant que sa réponse était «mauvaise». Voilà pourquoi l utilisation de l encre est utile. Au moment du bilan, l élève aura l occasion de revenir sur son hypothèse et d expliquer sa nouvelle compréhension du problème. En fait, lorsque l élève formule son hypothèse, il est intéressant que cette hypothèse présente une conception erronée. Ainsi, l élève aura l occasion de faire un réel apprentissage. Page 11

12 3. Quelques conceptions erronées Il est recommandé à l enseignant de réviser sa compréhension des concepts de chaleur, de température et de froid. Sans devoir expliquer en détail ces concepts, il lui sera alors plus aisé de soutenir adéquatement les apprentissages des élèves. Quelques ressources accessibles sont mentionnées à la fin du présent guide. Voici quelques conceptions erronées pouvant être énoncées par les élèves. Autour du concept de chaleur (Thouin, 2003, pages 50 et 51) La chaleur est une substance qui se déplace Tous les solides conduisent la chaleur de la même façon Chaleur et température sont des synonymes Autour du concept de froid Tout comme on peut ajouter de la chaleur pour faire augmenter la température d une substance, plusieurs croient qu on peut ajouter du froid pour faire diminuer la température. Autour de la couleur d un animal Les pelages et les plumages foncés sont plus chauds que les pâles. Au sujet du froid et de la chaleur Il est fréquent d entendre que pour refroidir une substance, il suffit de lui ajouter du froid. Cette conception est erronée. L enseignant du primaire pourra éviter de l alimenter en ajustant simplement son discours lorsque vient le temps de parler de chaleur et de froid, même au quotidien. En fait, le froid, ce n est que l absence de chaleur. On peut donc retirer ou ajouter de la chaleur, mais pas du froid! Pour les curieux, la lecture de la page Web suivante est recommandée : Elle traite de la démythification de l existence du froid. Page 12

13 Phase de réalisation Planification et réalisation Temps estimé : 60 minutes (à valider) 1. Former des équipes de deux (2) élèves. Il est suggéré de former des dyades. Chaque élève devrait cependant compléter son cahier individuellement. La dimension «planification et réalisation» de la démarche peut aussi se faire en atelier. On prendra alors soin de réserver un coin de la classe où les élèves pourront travailler avec le matériel. 2. Présenter l ensemble du matériel aux élèves 1 Que l on utilise le cahier «dirigé» ou le cahier «ouvert», il est proposé de présenter aux élèves l ensemble du matériel. 3. Attention! Il est important de préciser aux élèves qu il est interdit d ouvrir les sacs d échantillons. Il est possible que certains sacs se perforent à l usage. Il faudra inviter les élèves à les manipuler soigneusement pour éviter les dégâts. On pourra prévoir quelques sacs de remplacement. 3. Planifier et réaliser les manipulations Compléter le tableau des facteurs expérimentaux. Ce tableau est prévu dans le cahier dirigé afin d amener l élève à réfléchir sur la nécessité de faire varier un seul facteur expérimental à la fois. L enseignant peut le compléter avec les élèves moins expérimentés. Cette partie de la démarche devrait se faire avant la planification, mais il a été remarqué lors des expérimentations en classe qu il était préférable, avec des élèves novices, d y revenir après la réalisation du protocole. 1 Tous les détails concernant le matériel se trouvent dans la section Propositions sur le matériel à la fin du présent guide. Page 13

14 Dans le cahier «dirigé», la démarche expérimentale est proposée à l élève. L élément «planification de la démarche» ne peut donc pas faire l objet de rétroaction. Note : Dans le cas de l expérimentation, un seul facteur expérimental doit être testé à la fois. Pour cette expérimentation, seule la substance testée devrait varier. Le temps d exposition au froid et la technique utilisée devraient demeurer identiques. Dans le cahier «ouvert», l élève doit planifier sa démarche en utilisant le matériel qu il aura à sa disposition. Pour consigner les traces de sa planification, l élève n est pas obligé d écrire un texte. Il peut, à son choix, utiliser un croquis, un texte ou encore un diagramme. Il est suggéré de valider la démarche avant de commencer la manipulation afin d éviter les accidents ou les situations dangereuses ainsi que le bris de matériel. La validation peut être fait oralement pour les élèves qui ont besoin d expérimenter avant de procéder à la planification. 4. Quelques recommandations Sur le plan du protocole : Un temps d attente de 2 minutes est suffisant pour obtenir des données significatives. Au- delà de ce temps, tous les échantillons atteindront une température trop semblable. Suggestion : Il est intéressant de demander aux élèves d utiliser un crayon de couleur pour la planification initiale. En cours d expérimentation, des ajustements s avèrent souvent nécessaires : des crayons de couleurs différentes peuvent alors servir à annoter la planification initiale. Page 14

15 6. Consigner les données recueillies. Dans le cahier «dirigé», un tableau de consignation des données est prévu. Il faut s assurer que les élèves ont bien compris le protocole présenté. Dans le cahier «ouvert», il appartient à l élève de présenter ses données recueillies de façon concise. Il en va de même pour le traitement des données. Le diagramme à bandes est exploité dans le cahier «dirigé» alors que dans le cahier «ouvert», il appartient à l élève de faire ressortir, au moyen de son choix, la tendance observée dans ses données. Page 15

16 Exemples de résultats pour un temps d exposition au froid de 2 minutes Ces valeurs sont données à titre indicatif. Il ne faut pas s attendre à obtenir ces mêmes résultats. Titre : Écart de température de différentes substances Substances Température de départ ( C) Température finale ( C) Écart (différence) de température ( C) Cuir ou suède (peau) Gras (saindoux) Fourrure Duvet Pour compléter l analyse des résultats Deux questions sont présentées aux élèves afin de guider la réflexion sur les résultats observés. Ces questions amènent l élève à produire une explication en lien avec la démarche. Ici, il est important de faire remarquer aux élèves que ce n est pas la substance qui présente le plus grand écart de température qui est le meilleur isolant. En effet, un plus grand écart de température signifie que cette substance isole moins bien que les autres. Page 16

17 Phase de réalisation (fin) et phase d intégration Bilan Temps estimé : 30 minutes ou plus si l on veut que chaque élève puisse s exprimer. Note à l enseignant : Il est important de mentionner aux élèves, et encore aux d élèves peu expérimentés, de retourner à l hypothèse et aux éléments de discussion notés aux pages 1 et 2 de leur cahier pour expliquer de la réponse est essentielle. Il ne s agit pas de répondre par «oui» ou par «non». Attention! Quel que soit le modèle de cahier utilisé, il est primordial que la conclusion, les réalisations et les explications de l élève fournies dans cette section reflètent les données recueillies. Il se peut qu un imprévu soit survenu en cours d expérimentation. L élève pourra tenter de l expliquer en comparant ses résultats avec ceux de ses pairs. Il sera donc important de prévoir un moment d échanges avec les élèves afin de s assurer que tous ont identifié le gras comme étant la meilleure protection au froid et qu il s agit donc d un excellent isolant thermique. Les problèmes les plus fréquents : - Le réservoir du thermomètre n est pas protégé par l échantillon (ex. : directement en contact avec la glace); - la température initiale du thermomètre n est pas redevenue normale (température de la pièce); - le temps d exposition à la glace est trop long et toutes les substances finissent par atteindre la même température; - la substance testée est mal répartie dans le sac; - les échantillons de fourrure et de duvet sont trop comprimés (il n y a pas assez d air ou le sac est perforé; - une erreur de lecture du thermomètre est survenue. Note: Il serait surprenant qu aucun imprévu ou aucune difficulté ne soit survenu à l un ou à l autre moment de la démarche. La difficulté peut être apparue au moment de la formulation de l hypothèse, au moment de la planification, ou dans la recherche de stratégies pour la communication des résultats. Il peut être nécessaire de fournir une explication ou une aide aux élèves pour compléter cette section. Page 17

18 Démonstration suggérée pour l intégration des apprentissages : 1. Remplir un bac à vaisselle d eau froide et de glaçons. 2. Demander à des élèves volontaires de s enduire une main d un corps gras (beurre, graisse végétale, saindoux ou gelée de pétrole). Il est important que l autre main demeure intacte. 3. Demander aux élèves volontaires de plonger simultanément leurs deux mains dans l eau glacée. 4. Demander aux élèves volontaires de décrire la sensation. Explications : Les élèves ressentiront beaucoup moins le froid par la main enduite d un corps gras. Puisque la main est protégée par un bon isolant thermique (le gras), la chaleur corporelle de la main est mieux conservée. Ce fait est exploité par les nageurs en eaux libres qui s enduisent le corps d une substance grasse avant une course. Ceci leur permet de conserver leur chaleur corporelle et de diminuer les risques d hypothermie. Réinvestissement des apprentissages (facultatif) 1. Attribuer à chaque élève un des animaux représentés. L élève devra effectuer une recherche d informations en consultant minimalement deux sources d informations distinctes et citer les sources consultées. Il devra rédiger un court texte présentant les stratégies de protection de l animal au froid. Les résultats de la recherche de l élève peuvent aussi être présentés sous la forme d un diaporama, d une affiche ou de tout outil de communication autre qu un texte soutenu. L élève pourra distinguer les adaptations physiques des adaptations comportementales. La date de remise du travail devra être communiquée aux élèves. Page 18

19 2. Demander aux élèves de compléter la fiche de lexique Le tableau suggéré facilite la construction d un lexique de mots utilisés en science et technologie qui sont liés à la Progression des apprentissages ou à la démarche. L élève qui choisit de représenter un concept ou un mot par une image ou un dessin peut utiliser la deuxième colonne du tableau. Cette stratégie peut s avérer utile pour les élèves pour qui la langue parlée ou écrite présente un défi particulier. Page 19

20 Propositions pour le matériel Matériel à mettre à la disposition des élèves pour une classe de 28 élèves. Items 14 paires d objets très froids 14 paires d échantillons de duvet 14 paires d échantillons de suède ou de cuir 14 paires d échantillons de gras 14 paires d échantillons de poil 14 thermomètres 28 lunettes de sécurité 14 chronomètres Sachets à fermeture hermétique (5 cm x 8 cm) Notes La tâche a été expérimentée avec des blocs réfrigérants (Ice pack) de format «boîte à lunch»). On peut utiliser les sachets de gel réfrigérant (Gel pack), des glaçons dans un sac à fermeture hermétique (Ziploc) ou de la neige compressée. Le duvet peut provenir d un coussin ou d un oreiller. L échantillon de suède ou de cuir sert à représenter de la peau nue (sans protection). Ce cuir, ou ce suède peut provenir de chamois destiné au nettoyage des voitures. Pour le gras, utiliser de la graisse végétale (shortening), du saindoux ou de la margarine. Il est à noter que le saindoux est un meilleur isolant thermique que le shortening. Il est possible de se procurer des poils dans un salon de toilettage pour animaux. Le thermomètre sera utilisé pour mesurer la différence de température entre les échantillons lorsqu ils sont placés entre les blocs réfrigérants. Il faudra prévoir un temps assez long pour que le thermomètre reprenne la température de la classe avant de travailler avec un second échantillon. Parce que le bris d un thermomètre est possible, on recommande que les élèves portent des lunettes de sécurité. Cela permet aussi aux élèves de s initier au port de cet objet. Le chronomètre est utilisé pour mesurer le temps d exposition des échantillons. Il peut être actionné par l enseignant si l on opte pour une expérimentation synchronisée. On peut utiliser les versions numériques du TNI, de l ordinateur, de la tablette tactile ou d une montre. Ces sachets de types Ziploc sont utilisés pour les échantillons de duvet, de cuir, de gras et de poils. Ces sachets devraient être préparés à l avance, particulièrement dans les classes où des élèves sont allergiques au duvet ou aux poils. Ces sachets permettent de conserver les échantillons pour un usage ultérieur. Remarques supplémentaires : Il est recommandé de fournir plusieurs types d échantillons à tester. Ces échantillons doivent représenter ce qu on retrouve généralement chez les animaux : poil, gras, cuir, duvet. Il est important que les sacs d échantillons demeurent scellés. Les échantillons de duvet et de poils doivent contenir de l air pour simuler adéquatement le plumage ou le pelage d un animal. Il faudra le mentionner aux élèves. En effet, leur capacité isolante respective réside dans la couche d air emmagasinée. Des tests effectués en comprimant les échantillons de duvet ou de poils (sans air) leur confèrent environ la même protection que la peau sans protection nue. Page 20

21 Allergies : Si un élève présente une allergie sévère, il est possible de remplacer le poil d animaux par de la fourrure synthétique. Le duvet pourrait quant à lui être remplacé par de la bourre synthétique. Utilisation du thermomètre : Afin d obtenir une bonne prise de température, il est recommandé de fonctionner avec deux sachets échantillons, de placer le thermomètre entre les deux sachets et de placer le tout entre deux Ice Pack tel qu illustré ci- dessous. À propos des lunettes des lunettes de sécurité : Bien que cette tâche présente un très faible risque d accident, il est recommandé de faire porter des lunettes de sécurité aux élèves lorsqu ils manipulent le thermomètre. Ceci évitera toute conséquence fâcheuse advenant le bris d un thermomètre. Suggestion pour l organisation du matériel : Les sachets d échantillon, le chronomètre et les lunettes de protection peuvent être placés dans une boîte translucide. Pour protéger les lunettes, on recommande de les recouvrir d une chaussette. Centre de développement pédagogique Printemps 2013 Page 21

22 Proposition en littérature jeunesse Avant de proposer la tâche aux élèves ou bien après avoir réalisé toutes les activités en classe, il est possible d entrer dans l univers d un album, d un récit, d un conte, d un roman en lien avec le thème de la chaleur, du confort thermique, des adaptations physiques des animaux pour se protéger du froid. Malheureusement, ces thèmes ont peu été exploités dans la littérature jeunesse récente. Il est donc recommandé aux enseignants d être attentifs aux nouveautés. Le défi nordique Auteur : Diane Groulx Éditeur : Les éditions du soleil de minuit, 2009 ISBN : , 9,95$ Dans ce roman, Julien déménage au Nunavik et découvre la culture et la langue des Inuits. Il pourrait servir de mise en situation et servir de transition avant de poser aux élèves la question de départ de la SAÉ (Qu est- ce qui garde un animal au chaud?) Page 22

23 L évaluation Le tableau ci- dessous permet de retracer les éléments d évaluation qu on peut retrouver dans le cahier de traces de l élève. Synthèse des traces de l évaluation Critère d évaluation Éléments favorisant la compréhension des critères Page Résultat Cr1 Description adéquate du problème Reformulation du problème Formulation d une explication ou d une solution provisoire Page 1 à l oral Page 2 Cr2 Mise en œuvre d une démarche appropriée Planification du travail Réalisation de la démarche Cahier dirigé N/A Cahier ouvert page 3 Page 4 Réajustement de la démarche, au besoin Page 5 c) Manipulation d objets, d outils ou Cr3 Utilisation appropriée d instruments Page 3 (déroulement) d instruments, d outils ou de techniques Respect de la sécurité Page 3 (déroulement) Cr4 Utilisation appropriée des connaissances scientifiques et technologiques Maîtrise des connaissances ciblées par la progression Production d explications ou de solutions Utilisation de la terminologie, des règles et des conventions L univers matériel La Terre et l espace L univers vivant Page 5 b) Page 6 a) Page 5 a) Page 5 et 7 des apprentissages 2 Stratégies 3 Commentaires : 2 Il est important d inclure les apprentissages liés aux techniques et instrumentations (section E) et au langage approprié (section F) de chaque univers. 3 Cet élément doit faire l objet d une rétroaction à l élève, mais ne doit pas être considéré dans les résultats communiqués à l intérieur des bulletins. Page 23

Il fait beau, mais il fait chaud!

Il fait beau, mais il fait chaud! Il fait beau, mais il fait chaud! GUIDE 1 er CYCLE DU PRIMAIRE Page 1 Remerciements Pour l expérimentation de la tâche, nous remercions les personnes suivantes : Marie- Josée Boisclair, enseignante, et

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE. Titre : Comment peut-on décolorer du papier de couleur?

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE. Titre : Comment peut-on décolorer du papier de couleur? PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE Titre : Comment peut-on décolorer du papier de couleur? Thème : Les produits chimiques et les composés organiques Niveau(x) scolaire(s) : 2 e ou 3 e

Plus en détail

Activité d analyse et de langage graphique

Activité d analyse et de langage graphique Activité d analyse et de langage graphique Les cuillères à crème glacée Cahier de l enseignante ou enseignant 3 e cycle Suggestions relatives aux activités Document de travail 1- Analyser, de manière générale,

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE TITRE : LA BOISSON ÉNERGISANTE RÉSUMÉ DE LA PROBLÉMATIQUE CRÉATION D UNE BOISSON DE RÉHYDRATATION MATÉRIEL POUR L ENSEMBLE DE LA PROBLÉMATIQUE : Activités

Plus en détail

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom :

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom : 27. Projet d exposé Discours analytique : Des vampires aux Bermudes Français 20-2 Cahier de l élève Nom : Des vampires aux Bermudes DESCRIPTION DU PROJET Tu auras l occasion de faire un exposé où tu analyseras

Plus en détail

GUIDE DE L ENSEIGNANT

GUIDE DE L ENSEIGNANT Au ménage! GUIDE DE L ENSEIGNANT 2010-2011 -1- Description de la situation d apprentissage Préparation Activité 1 À leur entrée en classe, les élèves découvrent quatre bouteilles sur le bureau de l enseignante

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

2 périodes de 40 minutes

2 périodes de 40 minutes Faire de l argent! NIVEAU 4 Vous êtes-vous déjà demandé qui choisissait les images et les mots figurant sur les pièces de monnaie et les billets de banque? Et comment ces images et ces mots étaient choisis?

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

Cinématique et optique géométrique

Cinématique et optique géométrique Cinématique et optique géométrique PHY-5061-2 Activité notée 4 Date de remise :... Identification Nom :... Adresse :...... Tél :... Courriel :... Note :... /100 PHY-5061-2 CINÉMATIQUE ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE Titre : À vous les architectes! Thème : Technologie Niveau(x) scolaire(s) : 2 e cycle Durée : 4 heures Préalables : Matériel pour l ensemble de la problématique

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

Projet 8INF206 (3cr) Guide

Projet 8INF206 (3cr) Guide Module d informatique et de mathématique Projet 8INF206 (3cr) Guide Version avril 2012 Université du Québec à Chicoutimi Département d'informatique et de mathématique TABLE DES MATIÈRES INFORMATION GÉNÉRALE...

Plus en détail

Conceptualiser et concevoir un programme de formation

Conceptualiser et concevoir un programme de formation Conceptualiser et concevoir un programme de formation Les informations obtenues à partir de l évaluation des besoins de formation vous aideront à concevoir le programme de formation. Ce travail doit s

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Guide à l intention des écoles et des commissions scolaires Formation générale des jeunes Partie II Instrumentation Volet 6 Stratégies de

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Réalisation d une bande dessinée en univers social

Réalisation d une bande dessinée en univers social Réalisation d une bande dessinée en univers social 2 e et 3 e cycles du primaire 1.3.7 fr Pour Windows Document pour l enseignant(e) Suzanne Harvey et Mireille Moyen Service locaux du RÉCIT Commission

Plus en détail

Français : écrire des textes variés. Arts plastiques : réaliser des créations plastiques personnelles.

Français : écrire des textes variés. Arts plastiques : réaliser des créations plastiques personnelles. Fiche pédagogique Magazine Les Débrouillards Conception: Marie-Claire Daneault Mai 2015 Titre : Rouler en banane Page : 48 Rubrique : Étonnant 100 % vrai Thème : Une voiture originale COMPÉTENCES : Français

Plus en détail

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous POURQUOI? COMMENT? comparatif 2008/2015 PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière

Plus en détail

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique Novembre 2014 Table des matières Introduction de la séquence d enseignement...3 Canevas de la séquence d enseignement...3

Plus en détail

Devoir 7. Première partie Le thème de la première partie de ce devoir est l ouvrage suivant : le pont urbain de la ville de Compiègne

Devoir 7. Première partie Le thème de la première partie de ce devoir est l ouvrage suivant : le pont urbain de la ville de Compiègne Devoir 7 Page 1/8 Devoir 7 Ce devoir comporte huit exercices ainsi que trois documents à découper et à coller pour les joindre au devoir. Les exercices portent sur les séquences 6 et 7. Tu peux utiliser

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les éléments du Cadre FL2 (M-8) sont formulés en termes de résultats d apprentissage généraux, de résultats d apprentissage

Plus en détail

Bande dessinée IMG2 Cahier du participant

Bande dessinée IMG2 Cahier du participant Bande dessinée IMG2 Cahier du participant Formation continue dans un contexte d apprentissage en ligne pour l intégration des TIC dans le domaine des arts. Bonne pratic! Description du cours Titre du cours

Plus en détail

LE RÔLE DE LA STATISTIQUE DANS UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION

LE RÔLE DE LA STATISTIQUE DANS UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION LE RÔLE DE LA STATISTIQUE DANS UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION Sylvie Gervais Service des enseignements généraux École de technologie supérieure (sylvie.gervais@etsmtl.ca) Le laboratoire des condensateurs

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE Il est très important de comprendre l élève dans ses différences et ses défis; N hésitez pas à discuter avec l élève. Il pourra vous informer

Plus en détail

Titre:Un déversement en haute mer

Titre:Un déversement en haute mer PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE Titre:Un déversement en haute mer Thème: Univers matériel, la matière Niveau(x) scolaire(s): 2 e cycle Durée : 2h30 Préalables : Avoir fait certains

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

1 Commencer dans TalentLink Sélectionnez Formation dans le menu déroulant pour consulter vos assignations et vos ressources d apprentissage.

1 Commencer dans TalentLink Sélectionnez Formation dans le menu déroulant pour consulter vos assignations et vos ressources d apprentissage. Apprentissage : Introduction à l intention des employés Le système TalentLink > Apprentissage vous permet de participer à des activités de formation. Ici, vous pouvez vous assigner des cours (activités)

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation. Guide de l élève

Situation d apprentissage et d évaluation. Guide de l élève Parcours de formation axée sur l emploi Formation préparatoire au travail (FPT) Autonomie et participation sociale Situation d apprentissage et d évaluation NOM : GROUPE : Guide de l élève Commission scolaire

Plus en détail

PRÉPARER UNE SORTIE DE FIN D ANNÉE

PRÉPARER UNE SORTIE DE FIN D ANNÉE Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans PRÉPARER UNE SORTIE DE FIN D ANNÉE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ En tenant compte des préférences de

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective régime d assurance collective L heure d adhérer Ma ligne de vie Ma ligne de santé Ma ligne de protection de revenu 2 Bonjour, je suis Fiche Adhésion, la toute dernière de la série des fiches. Ma mission

Plus en détail

THÉÂTRE EXERCICES EN ÉCRITURE DRAMATIQUE

THÉÂTRE EXERCICES EN ÉCRITURE DRAMATIQUE THÉÂTRE EXERCICES EN ÉCRITURE DRAMATIQUE Au regard des programmes-cadres Éducation artistique, Le curriculum de l Ontario, 9e et 10e année 2010 (révisé) et Éducation artistique, Le curriculum de l Ontario

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets?

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Séquences 1-2 Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Pourquoi trouve-t-on différents modèles pour ce produit de communication? Nous avons chez nous différents modèles de téléphones

Plus en détail

ANGLAIS, LANGUE SECONDE

ANGLAIS, LANGUE SECONDE ANGLAIS, LANGUE SECONDE PRÉSECONDAIRE ANG-P005-2 ANG-P006-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MARS 1999 Quebec ANGLAIS, LANGUE SECONDE PRÉSECONDAIRE ANG-P005-2 ANG-P006-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MARS

Plus en détail

Atelier 7 : Le secret du dentifrice Guide de l enseignant et corrigé

Atelier 7 : Le secret du dentifrice Guide de l enseignant et corrigé Atelier 7 : Le secret du dentifrice Guide de l enseignant et corrigé Mon nom: Le nom de mon coéquipier ou de ma coéquipière : INTRODUCTION : Lire la page 45 du manuel d atelier BUTS : Réaliser que certains

Plus en détail

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable IUT de La Rochelle, 2015 (Version provisoire v.2 du 21/11/2014) Article 1 Participants Concours ouvert aux étudiants de tous les

Plus en détail

ANALYSER LA PUBLICITÉ

ANALYSER LA PUBLICITÉ Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans ANALYSER LA PUBLICITÉ NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ L élève apprend à reconnaître une publicité et à

Plus en détail

SECRETARIAT : ATELIER DE PROJET PROFESSIONNEL

SECRETARIAT : ATELIER DE PROJET PROFESSIONNEL MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION SECRETARIAT

Plus en détail

ALPHABÉTISATION ATELIER D. Atelier 6. Module 2 Stages exploratoires. Je me prépare pour mon stage en entretien ménager

ALPHABÉTISATION ATELIER D. Atelier 6. Module 2 Stages exploratoires. Je me prépare pour mon stage en entretien ménager ATELIER D ALPHABÉTISATION Module 2 Stages exploratoires Atelier 6 Je me prépare pour mon stage en entretien ménager Gestion de projet : Christiane Tremblay Conception et rédaction : Carole Dupuis Révision

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

Projet : La découverte du ver à soie. Résumé du projet

Projet : La découverte du ver à soie. Résumé du projet Projet : La découverte du ver à soie Résumé du projet Exploration des différentes étapes de la vie du ver à soie, de la chenille au papillon, en finissant avec la ponte des oeufs (cycle de vie complet).

Plus en détail

Études sociales M-3. Guide de mise en œuvre. Francophone

Études sociales M-3. Guide de mise en œuvre. Francophone Études sociales M-3 Guide de mise en œuvre Francophone Version provisoire 2005 Remarque. Dans cette publication, les termes de genre masculin utilisés pour désigner des personnes englobent à la fois les

Plus en détail

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice?

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? Type d'activité : Démarche d investigation 1) Compétences En réponse à une situation-problème (le problème

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers

Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers (mardis soirs) Hiver 2015 Paul Bourget 514-376-1620, poste 7349; pbourget@crosemont.qc.ca Thématique générale

Plus en détail

Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015

Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015 École de la Mosaïque 2264, rue Lemieux, Québec (Québec) G1P 2V1 Information aux parents DOCUMENT À CONSERVER Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015 Classes

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Se loger en 1500 GUIDE. 2 e CYCLE DU PRIMAIRE. Printemps 2013. Centre de développement pédagogique se_loger_guide.docx

Se loger en 1500 GUIDE. 2 e CYCLE DU PRIMAIRE. Printemps 2013. Centre de développement pédagogique se_loger_guide.docx Se loger en 1500 GUIDE 2 e CYCLE DU PRIMAIRE Page 1 Remerciements Pour l expérimentation de la tâche : Julie Chabbert, enseignante, et Marie- Claude Girard, conseillère pédagogique, école Marie- Favery,

Plus en détail

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Printemps des sciences 2008 Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Objectifs L objectif de cette petite démonstration est double : 1. Démontrer l importance d une bonne isolation thermique sur les

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon Niveau : 11 e année Matière : Français (10331-10332), Informatique et société (63311A), Introduction à la programmation informatique (02411E)

Plus en détail

Comparaison de services de téléphonie cellulaire

Comparaison de services de téléphonie cellulaire Comparaison de services de téléphonie cellulaire Résultat d apprentissage Description Mathématiques 10C, Relations et Fonctions, n o 1 Interpréter et expliquer les relations parmi des données, des graphiques

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Aider les enseignants en formation à établir un plan d action

Aider les enseignants en formation à établir un plan d action Aider les enseignants en formation à établir un plan d action La préparation TESSA devrait toujours permettre aux enseignants en formation de faire l expérience des activités TESSA d'une manière pratique

Plus en détail

SNC1D/SNC1P Caractéristiques de l électricité/applications de l électricité. Durée

SNC1D/SNC1P Caractéristiques de l électricité/applications de l électricité. Durée SNC1D/SNC1P Caractéristiques de l électricité/applications de l électricité Activité par les élèves Circuits en série Sujets électricité dynamique circuits en série Durée préparation : 5 min activité :

Plus en détail

Présentation de l application de programmation LEGO MINDSTORMS Education EV3

Présentation de l application de programmation LEGO MINDSTORMS Education EV3 Présentation de l application de programmation LEGO MINDSTORMS Education EV3 LEGO Education a le plaisir de présenter l édition pour tablette du logiciel LEGO MINDSTORMS Education EV3, un moyen amusant

Plus en détail

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION (Gérard Scallon, 2005) PLAN DE FORMATION À L ÉVALUATION Introduction L évaluation des apprentissages est sans contredit un élément clé de tout programme de formation.

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

Stage Mathématiques au cycle 1 Bourgoin Mardi 7 février 2012. Evelyne Touchard - CPC Grenoble 4

Stage Mathématiques au cycle 1 Bourgoin Mardi 7 février 2012. Evelyne Touchard - CPC Grenoble 4 Stage Mathématiques au cycle 1 Bourgoin Mardi 7 février 2012 Objectifs - Proposer une réflexion sur l utilisation des coins en maternelle : quels coins? Pour faire quoi? - Identifier les coins permettant

Plus en détail

Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques?

Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques? Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques? Première partie : Expérimentation de tablettes numériques Lycée La Herdrie Expérimentation de tablettes Une proposition

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada?

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? Aperçu de la leçon L'élève doit répondre à la question problème : «L'énergie éolienne permet-elle d'assurer

Plus en détail

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Rôle des membres du comité de rédaction dans le processus de révision d un article : 1. Rôle de la Rédactrice en chef 2. Rôle des Rédacteurs adjoints 3. Rôle

Plus en détail

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires!

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! COUVERT Atelier 10 Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! Thème La chauve-souris Cycle visé : 1 er cycle du secondaire Résumé de l atelier Permettre aux élèves d approfondir leurs connaissances

Plus en détail

Situation d apprentissage ouverte ÉLABORÉE PAR Stéphanie Belfort, Joanne Guèvremont, Marie-Hélène Daphnis et Harold Andrieux

Situation d apprentissage ouverte ÉLABORÉE PAR Stéphanie Belfort, Joanne Guèvremont, Marie-Hélène Daphnis et Harold Andrieux Situation d apprentissage ouverte ÉLABORÉE PAR Stéphanie Belfort, Joanne Guèvremont, Marie-Hélène Daphnis et Harold Andrieux Présenté dans le cadre du cours DID8542 Université du Québec à Montréal 25 juin

Plus en détail

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Les compétences de base et la communication dans les Secteurs du Tourisme et des Loisirs Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES. EXEMPLE DE SUJET n 1

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES. EXEMPLE DE SUJET n 1 Exemple de sujet n 1 Page 1/7 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES EXEMPLE DE SUJET n 1 Ce document comprend : Pour l examinateur : - une fiche descriptive du sujet page 2/7 - une fiche

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon. Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411)

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon. Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411) PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon Niveau : 10 e et 12 e année Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411) Titre de la leçon : Prendre position

Plus en détail

Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1

Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1 Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1 CP Dans toutes les situations de somme et de différence (rappel : on est dans les deux cas dans le «champ additif) on demandera aux élèves de ne pas

Plus en détail

Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées

Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées VISITE D ENTREPRISE INTERVENTION DE PROFESSIONNELS EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE TABLE RONDE Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées Edition 2013 SOMMAIRE

Plus en détail

1.2.2. Accompagnement du salarié dans l atteinte de ses objectifs

1.2.2. Accompagnement du salarié dans l atteinte de ses objectifs LA GESTION DU RENDEMENT Plan Introduction 1.1. Définition 1.2. Gestion du rendement dans une entreprise 1.2.1. Étapes d un processus de gestion du rendement 1.2.2. Accompagnement du salarié dans l atteinte

Plus en détail

5.4 L art et l argent

5.4 L art et l argent 5.4 L art et l argent Lors de Show Math, on a montré que, souvent, l art et les mathématiques se rencontrent, que ce soit avec Esher et la peinture ou avec la musique et les techniques de reproduction

Plus en détail

Préparer la classe outils méthodologiques

Préparer la classe outils méthodologiques Préparer la classe outils méthodologiques Formation du 19 novembre 2008 Dijon CRDP Enseigner. Concevoir. Anticiper. Planifier. Ce qui implique : Des choix philosophiques Des obligations institutionnelles

Plus en détail

À noter (partie 2) Que faire après la prise de notes? et Prise de notes à partir de manuels scolaires

À noter (partie 2) Que faire après la prise de notes? et Prise de notes à partir de manuels scolaires À noter (partie 2) Que faire après la prise de notes? et Prise de notes à partir de manuels scolaires Apprentissage critique Adopter un comportement approprié après la prise de notes. S exercer à prendre

Plus en détail

Sites et logiciels. Quel que soit le revendeur, il n y a pas que les albums, mais aussi les posters, t-shirts

Sites et logiciels. Quel que soit le revendeur, il n y a pas que les albums, mais aussi les posters, t-shirts Sites et logiciels Le but étant de préparer toute la mise en page de votre album en choisissant : - la couleur de fond ou un motif, - le placement de vos photos, - des éléments décoratifs (encadrements,

Plus en détail

UNITÉ D ENSEIGNEMENT

UNITÉ D ENSEIGNEMENT UNITÉ D ENSEIGNEMENT Volet : Titre : Matière d enseignement recommandée : Autre(s) matière(s) pertinente(s) : Investir de l argent Les principes de base de l investissement Français Mathématiques Le projet

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007 Expérimentation du logiciel de la ligne du temps (Version bêta) Cahier de l élève Je suis un élève du : 1 er cycle du primaire 2 e cycle du primaire 3 e cycle du primaire 1 er cycle du secondaire 2 e cycle

Plus en détail

RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ÉLÈVE

RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ÉLÈVE RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ÉLÈVE Mise à jour Mars 2014 RÉALISATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC Résolution

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline Langue anglaise et communication Compétence 4SA1 Communiquer en anglais avec une certaine aisance. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités Objectif Énoncé de la compétence Standard

Plus en détail

Technologie du dessin industriel

Technologie du dessin industriel Technologie du dessin industriel Compétences fondamentales RAG F1 Communication technique : Communiquer les idées et dessins techniques de façon efficace et appropriée. Résultat(s) d apprentissage spécifique(s)

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL 1. Objectifs Une période de stage obligatoire en milieu professionnel est organisée pour le candidat au brevet de technicien supérieur Bâtiment. Ce stage est un

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail