Mon pays, c est l hiver

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mon pays, c est l hiver"

Transcription

1 Mon pays, c est l hiver GUIDE 3 e CYCLE Page 1

2 Remerciements Lorraine Trudel et Annie A. Alaku, conseillères pédagogiques, Commission scolaire Kativik o L idée à l origine de la présente SAÉ a émergé lors d un travail de collaboration au printemps Yvan Lévesque, conseiller pédagogique, Commission scolaire des Rives- du- Saguenay o La SAÉ a été expérimentée par Pascale Tremblay et Cathie Desgagné à l école Saint- Félix de la CSRS. Zoo sauvage de St- Félicien o Pour nous permettre d utiliser les photographies de l ours noir, du phoque commun et du harfang des neiges. Pour la révision linguistique : Lucie Brouillette Remarque : La forme au masculin a été retenue dans le but d alléger le texte. Page 2

3 Mon pays, c est l hiver en un coup d œil Cette SAÉ a été conçue afin de soutenir les enseignants du 3 e cycle pour qu ils puissent s approprier la démarche générale d apprentissage en science et technologie au primaire. Cette appropriation pourra se faire lors de la réalisation de la tâche avec les élèves. Le thème permet l apprentissage de certains concepts de la Progression des apprentissages, dont plusieurs concernent l univers vivant, dans le cadre d une tâche complexe où l élève aura à mettre en œuvre une expérimentation scientifique. Tâche complexe proposée aux élèves Découvrir, à l aide d une expérimentation, l efficacité d une adaptation physique qui permet à certains animaux de se tenir au chaud. En activité d apprentissage : Le thermomètre Principaux apprentissages visés (p. 4 à 6) Se familiariser avec la démarche (dirigée) ou réaliser la démarche de façon relativement autonome, particulièrement pour ce qui concerne les résultats et leur traitement. Utiliser adéquatement des instruments de mesure (temps, température) Connaître différents concepts liés à la chaleur et à la protection contre le froid chez les animaux. Ëtre conscient que les facteurs expérimentaux doivent être isolés. Conceptions erronées ciblées (p. 10) Concepts de chaleur, de temps, de température Page 3

4 Mon pays c est l hiver Science et technologie - 3e cycle Canevas Intentions pédagogiques Cette situation d apprentissage permet à l élève de : Mettre en application la démarche générale d apprentissage en science et technologie au primaire. Cette démarche vise l appropriation d un processus de résolution de problème en contexte. Découvrir l importance et la complexité d isoler les facteurs expérimentaux. Reconnaître que certaines caractéristiques permettent aux animaux de s adapter à leur environnement. Temps estimé : 150 minutes et courte recherche en devoir (à valider) Domaine général de formation Environnement et consommation Présence à son milieu : sensibilité à l environnement naturel et humain; compréhension de certaines caractéristiques et de phénomènes de son milieu; représentation spatiale (orientation, localisation, tracé, plan, etc.); identification des liens entre les éléments propres à un milieu local ou régional, à une saison; reconnaissance de l interdépendance entre l environnement et l activité humaine. Compétences Proposer des explications ou des solutions à des problèmes d ordre scientifique ou technologique Mettre à profit les outils, objets et procédés de la science et de la technologie Communiquer à l aide des langages utilisés en science et en technologie Énoncés de la Progression des apprentissages (3 e cycle du primaire) En complément aux énoncés ci- dessous, un lexique et des références complémentaires ont été ajoutés aux pages 6 et 7. Légende : : Travaillé dans la SAÉ : Cycle(s) précédent(s) + : Si désiré Univers matériel A.1.e. Décrire la forme, la couleur et la texture d un objet ou d une substance (2 e cycle) A.1.j.Décrire diverses autres propriétés physiques d un objet, d une substance ou d un matériau + B.1.b. Identifier des sources d énergie dans son environnement B.2.a. Distinguer les substances qui sont des conducteurs thermiques de celles qui sont des isolants thermiques B.3.c. Expliquer les propriétés isolantes de diverses substances La Terre et l espace + B.2.a. Décrire les modes de transmission de l énergie thermique (rayonnement, convection, conduction) D.4.b. Expliquer les sensations éprouvées (chaud, froid, confortable) liées à mesure de la température (1 er cycle). Page 4

5 Univers vivant A.1.b. Décrire les activités liées au métabolisme des êtres vivants (transformation de l énergie, croissance, entretien des systèmes, maintien de la température corporelle) D.1.a. Décrire des caractéristiques physiques qui témoignent de l adaptation d un animal à son milieu (1 er cycle) D.1.f. Expliquer des adaptations d animaux permettant d augmenter leurs chances de survie (2 e cycle) E.1.a Utiliser adéquatement des instruments de mesure simples (règles, compte- gouttes, cylindre gradué, balance, thermomètre) F.1.a. Utiliser adéquatement la terminologie associée à l univers vivant F.1.b. Distinguer le sens d un terme utilisé dans un contexte scientifique et technologique du sens qui lui est attribué dans le langage courant Communiquer à l aide des modes de représentation adéquats dans le respect des règles et des conventions propres à la science et à la technologie (symboles, graphiques, tableaux, dessins, croquis) Stratégies Stratégies d exploration o Émettre des hypothèses (ex. : seul, en équipe, en groupe) o Prendre en considération les contraintes en jeu dans la résolution d un problème ou la réalisation d un objet (ex. : cahier des charges, ressources disponibles, temps alloué). Stratégies d instrumentation o Recourir à des outils de consignation (ex. : schéma, graphique, protocole, tenue d un carnet ou d un journal de bord). Évaluation des apprentissages Les critères d évaluation ainsi que les éléments favorisant la compréhension des critères en lien avec les activités proposées sont intégrés au cahier de l élève. Comme il s agit d une tâche en contexte et faisant appel à l élaboration d une démarche, tous les critères peuvent faire l objet d une rétroaction de la part de l enseignant. Lorsqu une activité présentée dans le cahier est très encadrée par l enseignant (impose une façon de faire), le critère est présenté en grisé dans le cahier de l élève. Ceci indique qu il n est alors pas souhaitable d évaluer l élève sur cet élément. Liens interdisciplinaires En mathématique Cette SAÉ permet de travailler une partie du champ de la statistique pour la collecte, l organisation, l interprétation et la représentation des données. Statistique 2. Collecter, décrire et organiser des données (classifier ou catégoriser) à l aide de tableaux 3. Interpréter des données à l aide c. d un tableau, d un diagramme à bandes, d un diagramme à pictogrammes, d un diagramme à ligne brisée et d un diagramme circulaire 4. Représenter des données à l aide b. d un tableau, d un diagramme à bandes, d un diagramme à pictogramme et d un diagramme à ligne brisée Page 5

6 Le lexique de la Progression des apprentissages Mon pays, c est l hiver Le lexique 3 e cycle du primaire Air Besoin Camouflage Chaleur Chaud Chronomètre, chronométrer Confortable, confort Couleur Énergie Forme Froid Isolant, isolation, isoler Loupe Mammifère Mesurer Métabolisme Observer Oiseau Peau Saison Température Temps Texture Thermique Thermomètre Le lexique associé à la démarche générale d apprentissage en science et technologie Confirmer, infirmer (l hypothèse) Échantillon Expérimentation, expérimenter Facteur expérimental, facteurs expérimentaux Hypothèse Protocole Lexique complémentaire Ce lexique n est pas objet d'évaluation formelle, mais il est recommandé que l élève l ait sous les yeux afin d amorcer son utilisation. Cuir Graisse, gras Pelage, fourrure Plumage Plumes Poil Page 6

7 Références complémentaires Démarche générale d apprentissage en science et technologie au primaire outils- ressources.html Vignettes (illustrations) L encyclopédie canadienne Tourisme au Nunavik - La faune tourism.com/la_faune.aspx Ministère des Ressources naturelles du Québec La page Éducation sur la faune : Fiches notionnelles du site Allô Prof et- technologie/l'univers- vivant/la- diversite- de- la- vie/la- diversite- chez- les- vivants/les- adaptations- physiques- et- comportementales.aspx Thouin, Marcel, Enseigner les sciences et la technologie au préscolaire et au primaire, Éditions Multimondes, Sainte- Foy, L énergie : page 29 La chaleur : pages 31 et 32 Thouin, Marcel, Notions de culture scientifique et technologique : concepts de base, percées historiques et conceptions fréquentes, Éditions Multimondes, Sainte- Foy, L énergie : pages 40 à 42 La chaleur : pages 48 à 51 Éclairs de sciences - Univers Vivant 1 er cycle - Activité 5 Les animaux en hiver: Contenu notionnel scientifique, pages 4 et 5 Page 7

8 Description de la situation d apprentissage Phase de préparation Contexte lié à la vie quotidienne o Reformulation du problème Idées initiales Page du cahier de l élève Page 1 Page 1 Page 2 (ouvert) Phase de réalisation Hypothèses Planification (Matériel) Planification (Protocole) Réalisation (Résultats) Bilan (Réajustements) Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 (ouvert) Phase d intégration Bilan (Retour sur les idées initiales et l hypothèse) Bilan (Imprévus ou problèmes rencontrés) Bilan (Mes apprentissages) Activités d apprentissage (à placer au moment jugé opportun) Page 6 Page 6 Pages 6 et 7 Facultatif Le thermomètre* Le chronomètre* Les mots nouveaux * Pour ces activités d apprentissage, il est possible d utiliser des activités déjà existantes comme, par exemple, celle qu on retrouve dans le matériel de mathématique pour l apprentissage de la mesure. Page 8

9 Guide d animation Important! Les prochaines pages de ce guide sont liées au cahier de l élève. On y retrouve des propositions pour l animation de la situation d apprentissage. Pour l activité Mon pays, c est l hiver, il existe deux versions du cahier de l élève : Un cahier «dirigé» Un cahier «ouvert». Les extraits de ce cahier se distinguent par un encadré pointillé. Pour répondre à une intention pédagogique adaptée, on utilisera le modèle de cahier en fonction de la classe visée, du moment dans le cycle et de l expérience (ou autonomie) des élèves. L utilisation du cahier ouvert est un idéal à atteindre, mais l enseignant doit planifier un enseignement qui permet à l élève de parvenir à un certain degré d autonomie. Nous avons produit un seul guide d animation afin d éviter la multiplication des documents. Tout en proposant de faire vivre aux élèves une démarche d apprentissage en science et technologie, nous proposons dans les prochaines pages des suggestions pour l animation en lien avec l un ou l autre des cahiers. L animation proposée peut paraître linéaire. Toutefois, tout comme cela se fait chez les scientifiques et les technologues, il est possible et même suggéré de permettre aux élèves de revenir sur certains éléments afin de se réajuster. Les seuls éléments qu on demandera aux élèves de ne pas modifier sont les idées initiales et l hypothèse. Page 9

10 Phase de préparation Contexte lié à la vie quotidienne Temps estimé : 15 minutes (à valider) 1. Lire la question avec les élèves et s assurer de leur compréhension par une discussion. Les réponses des élèves peuvent être très variées. La plupart des élèves devraient avoir des connaissances antérieures sur le sujet. Certaines réponses formulées par les élèves peuvent être en lien avec des adaptations comportementales, par exemple, l hibernation ou les migrations. D autres réponses se classeront plutôt parmi les adaptations physiques, par exemple, la mue ou le stockage de graisses. D autres idées pourraient surgir durant la discussion. Il est important de souligner aux élèves qu il n y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. 2. Classer les idées selon les catégories : adaptations physiques ou adaptations comportementales. En réponse à ce classement, il est important de mentionner aux élèves que «Mon pays c est l hiver» est en lien avec les adaptations physiques des animaux qui passent l hiver ici. Page 10

11 Phase de préparation et amorce de la phase de réalisation Idées initiales et hypothèses Temps estimé : variable, selon la familiarité des élèves avec la démarche générale d apprentissage en science et technologie 1. Donner la consigne aux élèves de formuler une hypothèse en lien avec l ensemble des images présentées (page 1 du cahier) et en lien avec les adaptations physiques de ces animaux. Les élèves ne doivent pas considérer un seul animal. À ce moment, ou un peu avant, il est essentiel de présenter la démarche générale d apprentissage en science et technologie aux élèves et de leur faire remarquer que les pictogrammes utilisés dans le cahier sont directement en lien avec les «moments forts» de la démarche. Les élèves qui émettent une hypothèse pour la première fois peuvent avoir besoin d aide. Une activité d apprentissage en lien avec la formulation d hypothèse pourrait être prévue. 2. Demander aux élèves d utiliser un crayon à l encre pour la formulation de l hypothèse. Il est important d insister sur la formulation du «parce que». Les élèves doivent formuler cette explication à partir de leurs impressions, de leurs connaissances antérieures, d observations. Il n y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Il est possible que l élève réalise que son hypothèse est infirmée en cours d expérimentation. Il pourrait alors être tenté de la modifier en croyant que sa réponse était «mauvaise». Voilà pourquoi l utilisation de l encre est utile. Au moment du bilan, l élève aura l occasion de revenir sur son hypothèse et d expliquer sa nouvelle compréhension du problème. En fait, lorsque l élève formule son hypothèse, il est intéressant que cette hypothèse présente une conception erronée. Ainsi, l élève aura l occasion de faire un réel apprentissage. Page 11

12 3. Quelques conceptions erronées Il est recommandé à l enseignant de réviser sa compréhension des concepts de chaleur, de température et de froid. Sans devoir expliquer en détail ces concepts, il lui sera alors plus aisé de soutenir adéquatement les apprentissages des élèves. Quelques ressources accessibles sont mentionnées à la fin du présent guide. Voici quelques conceptions erronées pouvant être énoncées par les élèves. Autour du concept de chaleur (Thouin, 2003, pages 50 et 51) La chaleur est une substance qui se déplace Tous les solides conduisent la chaleur de la même façon Chaleur et température sont des synonymes Autour du concept de froid Tout comme on peut ajouter de la chaleur pour faire augmenter la température d une substance, plusieurs croient qu on peut ajouter du froid pour faire diminuer la température. Autour de la couleur d un animal Les pelages et les plumages foncés sont plus chauds que les pâles. Au sujet du froid et de la chaleur Il est fréquent d entendre que pour refroidir une substance, il suffit de lui ajouter du froid. Cette conception est erronée. L enseignant du primaire pourra éviter de l alimenter en ajustant simplement son discours lorsque vient le temps de parler de chaleur et de froid, même au quotidien. En fait, le froid, ce n est que l absence de chaleur. On peut donc retirer ou ajouter de la chaleur, mais pas du froid! Pour les curieux, la lecture de la page Web suivante est recommandée : Elle traite de la démythification de l existence du froid. Page 12

13 Phase de réalisation Planification et réalisation Temps estimé : 60 minutes (à valider) 1. Former des équipes de deux (2) élèves. Il est suggéré de former des dyades. Chaque élève devrait cependant compléter son cahier individuellement. La dimension «planification et réalisation» de la démarche peut aussi se faire en atelier. On prendra alors soin de réserver un coin de la classe où les élèves pourront travailler avec le matériel. 2. Présenter l ensemble du matériel aux élèves 1 Que l on utilise le cahier «dirigé» ou le cahier «ouvert», il est proposé de présenter aux élèves l ensemble du matériel. 3. Attention! Il est important de préciser aux élèves qu il est interdit d ouvrir les sacs d échantillons. Il est possible que certains sacs se perforent à l usage. Il faudra inviter les élèves à les manipuler soigneusement pour éviter les dégâts. On pourra prévoir quelques sacs de remplacement. 3. Planifier et réaliser les manipulations Compléter le tableau des facteurs expérimentaux. Ce tableau est prévu dans le cahier dirigé afin d amener l élève à réfléchir sur la nécessité de faire varier un seul facteur expérimental à la fois. L enseignant peut le compléter avec les élèves moins expérimentés. Cette partie de la démarche devrait se faire avant la planification, mais il a été remarqué lors des expérimentations en classe qu il était préférable, avec des élèves novices, d y revenir après la réalisation du protocole. 1 Tous les détails concernant le matériel se trouvent dans la section Propositions sur le matériel à la fin du présent guide. Page 13

14 Dans le cahier «dirigé», la démarche expérimentale est proposée à l élève. L élément «planification de la démarche» ne peut donc pas faire l objet de rétroaction. Note : Dans le cas de l expérimentation, un seul facteur expérimental doit être testé à la fois. Pour cette expérimentation, seule la substance testée devrait varier. Le temps d exposition au froid et la technique utilisée devraient demeurer identiques. Dans le cahier «ouvert», l élève doit planifier sa démarche en utilisant le matériel qu il aura à sa disposition. Pour consigner les traces de sa planification, l élève n est pas obligé d écrire un texte. Il peut, à son choix, utiliser un croquis, un texte ou encore un diagramme. Il est suggéré de valider la démarche avant de commencer la manipulation afin d éviter les accidents ou les situations dangereuses ainsi que le bris de matériel. La validation peut être fait oralement pour les élèves qui ont besoin d expérimenter avant de procéder à la planification. 4. Quelques recommandations Sur le plan du protocole : Un temps d attente de 2 minutes est suffisant pour obtenir des données significatives. Au- delà de ce temps, tous les échantillons atteindront une température trop semblable. Suggestion : Il est intéressant de demander aux élèves d utiliser un crayon de couleur pour la planification initiale. En cours d expérimentation, des ajustements s avèrent souvent nécessaires : des crayons de couleurs différentes peuvent alors servir à annoter la planification initiale. Page 14

15 6. Consigner les données recueillies. Dans le cahier «dirigé», un tableau de consignation des données est prévu. Il faut s assurer que les élèves ont bien compris le protocole présenté. Dans le cahier «ouvert», il appartient à l élève de présenter ses données recueillies de façon concise. Il en va de même pour le traitement des données. Le diagramme à bandes est exploité dans le cahier «dirigé» alors que dans le cahier «ouvert», il appartient à l élève de faire ressortir, au moyen de son choix, la tendance observée dans ses données. Page 15

16 Exemples de résultats pour un temps d exposition au froid de 2 minutes Ces valeurs sont données à titre indicatif. Il ne faut pas s attendre à obtenir ces mêmes résultats. Titre : Écart de température de différentes substances Substances Température de départ ( C) Température finale ( C) Écart (différence) de température ( C) Cuir ou suède (peau) Gras (saindoux) Fourrure Duvet Pour compléter l analyse des résultats Deux questions sont présentées aux élèves afin de guider la réflexion sur les résultats observés. Ces questions amènent l élève à produire une explication en lien avec la démarche. Ici, il est important de faire remarquer aux élèves que ce n est pas la substance qui présente le plus grand écart de température qui est le meilleur isolant. En effet, un plus grand écart de température signifie que cette substance isole moins bien que les autres. Page 16

17 Phase de réalisation (fin) et phase d intégration Bilan Temps estimé : 30 minutes ou plus si l on veut que chaque élève puisse s exprimer. Note à l enseignant : Il est important de mentionner aux élèves, et encore aux d élèves peu expérimentés, de retourner à l hypothèse et aux éléments de discussion notés aux pages 1 et 2 de leur cahier pour expliquer de la réponse est essentielle. Il ne s agit pas de répondre par «oui» ou par «non». Attention! Quel que soit le modèle de cahier utilisé, il est primordial que la conclusion, les réalisations et les explications de l élève fournies dans cette section reflètent les données recueillies. Il se peut qu un imprévu soit survenu en cours d expérimentation. L élève pourra tenter de l expliquer en comparant ses résultats avec ceux de ses pairs. Il sera donc important de prévoir un moment d échanges avec les élèves afin de s assurer que tous ont identifié le gras comme étant la meilleure protection au froid et qu il s agit donc d un excellent isolant thermique. Les problèmes les plus fréquents : - Le réservoir du thermomètre n est pas protégé par l échantillon (ex. : directement en contact avec la glace); - la température initiale du thermomètre n est pas redevenue normale (température de la pièce); - le temps d exposition à la glace est trop long et toutes les substances finissent par atteindre la même température; - la substance testée est mal répartie dans le sac; - les échantillons de fourrure et de duvet sont trop comprimés (il n y a pas assez d air ou le sac est perforé; - une erreur de lecture du thermomètre est survenue. Note: Il serait surprenant qu aucun imprévu ou aucune difficulté ne soit survenu à l un ou à l autre moment de la démarche. La difficulté peut être apparue au moment de la formulation de l hypothèse, au moment de la planification, ou dans la recherche de stratégies pour la communication des résultats. Il peut être nécessaire de fournir une explication ou une aide aux élèves pour compléter cette section. Page 17

18 Démonstration suggérée pour l intégration des apprentissages : 1. Remplir un bac à vaisselle d eau froide et de glaçons. 2. Demander à des élèves volontaires de s enduire une main d un corps gras (beurre, graisse végétale, saindoux ou gelée de pétrole). Il est important que l autre main demeure intacte. 3. Demander aux élèves volontaires de plonger simultanément leurs deux mains dans l eau glacée. 4. Demander aux élèves volontaires de décrire la sensation. Explications : Les élèves ressentiront beaucoup moins le froid par la main enduite d un corps gras. Puisque la main est protégée par un bon isolant thermique (le gras), la chaleur corporelle de la main est mieux conservée. Ce fait est exploité par les nageurs en eaux libres qui s enduisent le corps d une substance grasse avant une course. Ceci leur permet de conserver leur chaleur corporelle et de diminuer les risques d hypothermie. Réinvestissement des apprentissages (facultatif) 1. Attribuer à chaque élève un des animaux représentés. L élève devra effectuer une recherche d informations en consultant minimalement deux sources d informations distinctes et citer les sources consultées. Il devra rédiger un court texte présentant les stratégies de protection de l animal au froid. Les résultats de la recherche de l élève peuvent aussi être présentés sous la forme d un diaporama, d une affiche ou de tout outil de communication autre qu un texte soutenu. L élève pourra distinguer les adaptations physiques des adaptations comportementales. La date de remise du travail devra être communiquée aux élèves. Page 18

19 2. Demander aux élèves de compléter la fiche de lexique Le tableau suggéré facilite la construction d un lexique de mots utilisés en science et technologie qui sont liés à la Progression des apprentissages ou à la démarche. L élève qui choisit de représenter un concept ou un mot par une image ou un dessin peut utiliser la deuxième colonne du tableau. Cette stratégie peut s avérer utile pour les élèves pour qui la langue parlée ou écrite présente un défi particulier. Page 19

20 Propositions pour le matériel Matériel à mettre à la disposition des élèves pour une classe de 28 élèves. Items 14 paires d objets très froids 14 paires d échantillons de duvet 14 paires d échantillons de suède ou de cuir 14 paires d échantillons de gras 14 paires d échantillons de poil 14 thermomètres 28 lunettes de sécurité 14 chronomètres Sachets à fermeture hermétique (5 cm x 8 cm) Notes La tâche a été expérimentée avec des blocs réfrigérants (Ice pack) de format «boîte à lunch»). On peut utiliser les sachets de gel réfrigérant (Gel pack), des glaçons dans un sac à fermeture hermétique (Ziploc) ou de la neige compressée. Le duvet peut provenir d un coussin ou d un oreiller. L échantillon de suède ou de cuir sert à représenter de la peau nue (sans protection). Ce cuir, ou ce suède peut provenir de chamois destiné au nettoyage des voitures. Pour le gras, utiliser de la graisse végétale (shortening), du saindoux ou de la margarine. Il est à noter que le saindoux est un meilleur isolant thermique que le shortening. Il est possible de se procurer des poils dans un salon de toilettage pour animaux. Le thermomètre sera utilisé pour mesurer la différence de température entre les échantillons lorsqu ils sont placés entre les blocs réfrigérants. Il faudra prévoir un temps assez long pour que le thermomètre reprenne la température de la classe avant de travailler avec un second échantillon. Parce que le bris d un thermomètre est possible, on recommande que les élèves portent des lunettes de sécurité. Cela permet aussi aux élèves de s initier au port de cet objet. Le chronomètre est utilisé pour mesurer le temps d exposition des échantillons. Il peut être actionné par l enseignant si l on opte pour une expérimentation synchronisée. On peut utiliser les versions numériques du TNI, de l ordinateur, de la tablette tactile ou d une montre. Ces sachets de types Ziploc sont utilisés pour les échantillons de duvet, de cuir, de gras et de poils. Ces sachets devraient être préparés à l avance, particulièrement dans les classes où des élèves sont allergiques au duvet ou aux poils. Ces sachets permettent de conserver les échantillons pour un usage ultérieur. Remarques supplémentaires : Il est recommandé de fournir plusieurs types d échantillons à tester. Ces échantillons doivent représenter ce qu on retrouve généralement chez les animaux : poil, gras, cuir, duvet. Il est important que les sacs d échantillons demeurent scellés. Les échantillons de duvet et de poils doivent contenir de l air pour simuler adéquatement le plumage ou le pelage d un animal. Il faudra le mentionner aux élèves. En effet, leur capacité isolante respective réside dans la couche d air emmagasinée. Des tests effectués en comprimant les échantillons de duvet ou de poils (sans air) leur confèrent environ la même protection que la peau sans protection nue. Page 20

21 Allergies : Si un élève présente une allergie sévère, il est possible de remplacer le poil d animaux par de la fourrure synthétique. Le duvet pourrait quant à lui être remplacé par de la bourre synthétique. Utilisation du thermomètre : Afin d obtenir une bonne prise de température, il est recommandé de fonctionner avec deux sachets échantillons, de placer le thermomètre entre les deux sachets et de placer le tout entre deux Ice Pack tel qu illustré ci- dessous. À propos des lunettes des lunettes de sécurité : Bien que cette tâche présente un très faible risque d accident, il est recommandé de faire porter des lunettes de sécurité aux élèves lorsqu ils manipulent le thermomètre. Ceci évitera toute conséquence fâcheuse advenant le bris d un thermomètre. Suggestion pour l organisation du matériel : Les sachets d échantillon, le chronomètre et les lunettes de protection peuvent être placés dans une boîte translucide. Pour protéger les lunettes, on recommande de les recouvrir d une chaussette. Centre de développement pédagogique Printemps 2013 Page 21

22 Proposition en littérature jeunesse Avant de proposer la tâche aux élèves ou bien après avoir réalisé toutes les activités en classe, il est possible d entrer dans l univers d un album, d un récit, d un conte, d un roman en lien avec le thème de la chaleur, du confort thermique, des adaptations physiques des animaux pour se protéger du froid. Malheureusement, ces thèmes ont peu été exploités dans la littérature jeunesse récente. Il est donc recommandé aux enseignants d être attentifs aux nouveautés. Le défi nordique Auteur : Diane Groulx Éditeur : Les éditions du soleil de minuit, 2009 ISBN : , 9,95$ Dans ce roman, Julien déménage au Nunavik et découvre la culture et la langue des Inuits. Il pourrait servir de mise en situation et servir de transition avant de poser aux élèves la question de départ de la SAÉ (Qu est- ce qui garde un animal au chaud?) Page 22

23 L évaluation Le tableau ci- dessous permet de retracer les éléments d évaluation qu on peut retrouver dans le cahier de traces de l élève. Synthèse des traces de l évaluation Critère d évaluation Éléments favorisant la compréhension des critères Page Résultat Cr1 Description adéquate du problème Reformulation du problème Formulation d une explication ou d une solution provisoire Page 1 à l oral Page 2 Cr2 Mise en œuvre d une démarche appropriée Planification du travail Réalisation de la démarche Cahier dirigé N/A Cahier ouvert page 3 Page 4 Réajustement de la démarche, au besoin Page 5 c) Manipulation d objets, d outils ou Cr3 Utilisation appropriée d instruments Page 3 (déroulement) d instruments, d outils ou de techniques Respect de la sécurité Page 3 (déroulement) Cr4 Utilisation appropriée des connaissances scientifiques et technologiques Maîtrise des connaissances ciblées par la progression Production d explications ou de solutions Utilisation de la terminologie, des règles et des conventions L univers matériel La Terre et l espace L univers vivant Page 5 b) Page 6 a) Page 5 a) Page 5 et 7 des apprentissages 2 Stratégies 3 Commentaires : 2 Il est important d inclure les apprentissages liés aux techniques et instrumentations (section E) et au langage approprié (section F) de chaque univers. 3 Cet élément doit faire l objet d une rétroaction à l élève, mais ne doit pas être considéré dans les résultats communiqués à l intérieur des bulletins. Page 23

Il fait beau, mais il fait chaud!

Il fait beau, mais il fait chaud! Il fait beau, mais il fait chaud! GUIDE 1 er CYCLE DU PRIMAIRE Page 1 Remerciements Pour l expérimentation de la tâche, nous remercions les personnes suivantes : Marie- Josée Boisclair, enseignante, et

Plus en détail

GUIDE DE L ENSEIGNANT

GUIDE DE L ENSEIGNANT Au ménage! GUIDE DE L ENSEIGNANT 2010-2011 -1- Description de la situation d apprentissage Préparation Activité 1 À leur entrée en classe, les élèves découvrent quatre bouteilles sur le bureau de l enseignante

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions.

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant Ils (les élèves) découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. Le goût Objectifs : Reconnaitre les

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation. Guide de l élève

Situation d apprentissage et d évaluation. Guide de l élève Parcours de formation axée sur l emploi Formation préparatoire au travail (FPT) Autonomie et participation sociale Situation d apprentissage et d évaluation NOM : GROUPE : Guide de l élève Commission scolaire

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR Le programme ordinateur consiste à utiliser l ordinateur comme outil d apprentissage lors des interventions en soutien scolaire réalisées

Plus en détail

Découvrir le monde à l école maternelle

Découvrir le monde à l école maternelle Découvrir le monde à l école maternelle Faire des sciences à l école en se questionnant et se confrontant au réel en mettant en œuvre une démarche d investigation en ayant un regard critique en travaillant

Plus en détail

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation thermique Quelques éléments théoriques à propos de la propagation de chaleur Fiche I1 : Le chaud et le froid - Expérience

Plus en détail

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada Les enfants sont exposés aux livres illustrés tôt

Plus en détail

Cours Informatique de base INF-B101-2. Alphabétisation

Cours Informatique de base INF-B101-2. Alphabétisation Cours Informatique de base INF-B101-2 Alphabétisation Présentation du cours Informatique de base «La curiosité mène à tout : parfois à écouter aux portes, parfois à découvrir l'amérique.» José Maria Eça

Plus en détail

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION Compétence : Découvrir les parties du corps et les 5 sens. Leurs caractéristiques et leurs fonctions. Finalité : Préparer

Plus en détail

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes).

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes). Grille de planification Expédition météo Spécialiste de l atmosphère Spécialiste des vents Spécialiste des nuages Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

Document à l attention de l enseignant Grande section

Document à l attention de l enseignant Grande section ÉCOLE : CLASSE : Numéro confidentiel de saisie : Document à l attention de l enseignant Grande section Passation 1 Évaluations «prévention de l illettrisme» - 31-2010-2011 Présentation générale Dans le

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur Votre contact: pedago@edumedia-sciences.com Guide de l utilisateur Votre établissement vient de s abonner à edumedia. Ce document est là pour vous aider dans la prise en main des ressources du site www.edumedia-sciences.com

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

À l école pour développer des compétences

À l école pour développer des compétences _x áxüä vx wxá ÜxááÉâÜvxá wâvtà äxá tâå }xâçxá 2007-2008 2008 À l école pour développer des compétences -au préscolaire- - 1 - - 2 - Mot de présentation Votre enfant entre à la maternelle cette année.

Plus en détail

Ni chaud ni froid! CONTRAINTES THERMIQUES EN MILIEU DE TRAVAIL. Cahier de l élève

Ni chaud ni froid! CONTRAINTES THERMIQUES EN MILIEU DE TRAVAIL. Cahier de l élève Ni chaud ni froid! CONTRAINTES THERMIQUES EN MILIEU DE TRAVAIL Cahier de l élève Janvier 2011 Table des matières Mise en situation... 3 Réfléchissons un peu... 4 Qu est-ce que j en sais?... 5 Qu est-ce

Plus en détail

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu :

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu : Organiser l espace dans une classe de maternelle : I - Les textes officiels : Quelques idées «L aménagement des salles de classe doit offrir de multiples occasions d expériences sensorielles et motrices.

Plus en détail

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale)

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) 8h45-9h00 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE Titre : Le détective des sens Thème : Les 5 sens Cycle visé : 1 er cycle Durée : 5 heures Auteures et auteur Fernand Frigon, enseignant Céline Leblanc,

Plus en détail

ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer

ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer NIVEAU DISCIPLINE CAPACITÉ COMPÉTENCE MOTS CLÉS ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer 1. TITRE : TRIER

Plus en détail

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction SEQUENCE LES 5 SENS COMPETENCES Découverte du monde du vivant - Découvrir les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonction (organes associés) - Observer, décrire, manipuler

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Cours Numération Mathématique de base 1 MAT-B111-3. Alphabétisation

Cours Numération Mathématique de base 1 MAT-B111-3. Alphabétisation Cours Numération Mathématique de base 1 MAT-B111-3 Alphabétisation Présentation du cours Numération «L esprit de l homme a trois clés qui ouvrent tout : le chiffre, la lettre et la note.» Victor Hugo

Plus en détail

1 Grand sac d'école (minimum 10" x 14") (suggestion : un sac solide et imperméable) 1 Couvre-tout (sarrau) à manches longues

1 Grand sac d'école (minimum 10 x 14) (suggestion : un sac solide et imperméable) 1 Couvre-tout (sarrau) à manches longues 2014-2015 ÉCOLE NOTRE-DAME-DE-FATIMA PRÉSCOLAIRE MATERNELLE LISTE DES ARTICLES SCOLAIRES À PROCURER À VOTRE ENFANT. Les items suivants devront être tels que demandés, y compris les couleurs pour les cahiers

Plus en détail

D ordre personnel et social, méthodologique, intellectuel, de la communication

D ordre personnel et social, méthodologique, intellectuel, de la communication Activité : La sculpture au temps du Moyen-Âge Période : Moyen-Âge Technique : sculpture Cycle : 1 re année du 3 e cycle Site Web : www.cslaval.qc.ca/lignedutemps But du projet de la ligne du temps virtuelle

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Le toucher. Pistes d activités pour la Moyenne Section REALISER UN ALBUM A TOUCHER (UN PAR GROUPE) Le thème des animaux : intérêts et limites.

Le toucher. Pistes d activités pour la Moyenne Section REALISER UN ALBUM A TOUCHER (UN PAR GROUPE) Le thème des animaux : intérêts et limites. Le toucher Pistes d activités pour la Moyenne Section REALISER UN ALBUM A TOUCHER (UN PAR GROUPE) Les albums à toucher présents en classe ou en bibliothèque plaisent aux enfants. C est pourquoi on leur

Plus en détail

Petit guide pédagogique

Petit guide pédagogique Petit guide pédagogique des 1. Peux-tu résoudre cette énigme? Mon premier se trouve dans un musée; mon deuxième est le petit de la biche; mon troisième a six faces et est utile dans un jeu; mon quatrième

Plus en détail

LE RÔLE DE LA STATISTIQUE DANS UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION

LE RÔLE DE LA STATISTIQUE DANS UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION LE RÔLE DE LA STATISTIQUE DANS UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION Sylvie Gervais Service des enseignements généraux École de technologie supérieure (sylvie.gervais@etsmtl.ca) Le laboratoire des condensateurs

Plus en détail

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires!

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! COUVERT Atelier 10 Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! Thème La chauve-souris Cycle visé : 1 er cycle du secondaire Résumé de l atelier Permettre aux élèves d approfondir leurs connaissances

Plus en détail

CHAPITRE 8 ORGANISATION DE LA COMMUNICATION

CHAPITRE 8 ORGANISATION DE LA COMMUNICATION ORGANISATION DE LA COMMUNICATION Pour toute communication, il est important de bien cibler l objectif à atteindre. Sans une démarche de planification et d organisation de celle-ci, les probabilités de

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

2/ DIFFICULTES A L ECRIT

2/ DIFFICULTES A L ECRIT Adaptations Primaire Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustifs) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu

Plus en détail

Ajouter un questionnaire

Ajouter un questionnaire Ajouter un questionnaire Contenu Survol... 2 Ajouter un questionnaire... 2 Consulter les résultats... 7 Corriger une copie de questionnaire... 9 Suivi des tentatives... 10 Réactiver une tentative d un

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Dans le cadre du plan DUNE, l école a reçu, pour une période de 5 mois, 6 tablettes

Plus en détail

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement, MELS, novembre 2011 Page 1 Document

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE. La feuille dans tous les sens >>MS, GS & CP

DOSSIER PEDAGOGIQUE. La feuille dans tous les sens >>MS, GS & CP π DOSSIER PEDAGOGIQUE La feuille dans tous les sens >>MS, GS & CP Présentation de l atelier L objectif de l atelier est d utiliser ses sens pour découvrir une sélection de plantes. Bruissement, couleur,

Plus en détail

En choisissant l option Créer une ligne du temps, vous accédez à la page à partir de laquelle vous construirez une nouvelle ligne du temps.

En choisissant l option Créer une ligne du temps, vous accédez à la page à partir de laquelle vous construirez une nouvelle ligne du temps. TUTORIEL DE L APPLICATION WEB DE LA LIGNE DU TEMPS L application Web de la Ligne du temps du Service national du RÉCIT de l univers social permet de créer une ligne de temps ou un scénario, ou encore d

Plus en détail

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive.

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive. L ANALYSE ET L INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS Une fois les résultats d une investigation recueillis, on doit les mettre en perspective en les reliant au problème étudié et à l hypothèse formulée au départ:

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

LA MESURE DU VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT

LA MESURE DU VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT LA MESURE DU VENT Réalisation : Laurent Chevallier La Cinquième, Hachette, Tout l univers, Cité des sciences et de l industrie de La Villette, Les Films d ici, 1995 Durée : 02 min

Plus en détail

Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire

Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire Délégation territoriale du Val-d Oise Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire Maîtriser la température de l eau chaude sanitaire L exploitant d un réseau d eau

Plus en détail

Le présent document se trouve dans le site du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/docinfosec.htm].

Le présent document se trouve dans le site du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/docinfosec.htm]. Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2012 ISSN : 1927-8527 (en ligne) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2012 Le présent document se trouve

Plus en détail

Thermodynamique (Échange thermique)

Thermodynamique (Échange thermique) Thermodynamique (Échange thermique) Introduction : Cette activité est mise en ligne sur le site du CNRMAO avec l autorisation de la société ERM Automatismes Industriels, détentrice des droits de publication

Plus en détail

S organiser autrement

S organiser autrement S organiser autrement Dominique Tibéri enseignant en cycle 3 et formateur à l IUFM Nancy (54) propose ici une alternative à la préparation de classe telle qu elle est demandée par l Institution. Préparer

Plus en détail

Indications pour une progression au CM1 et au CM2

Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Objectif 1 Construire et utiliser de nouveaux nombres, plus précis que les entiers naturels pour mesurer les grandeurs continues. Introduction : Découvrir

Plus en détail

Le contexte de mise en place

Le contexte de mise en place Le contexte de mise en place Depuis 2006, l Ecole des mines de Saint-Etienne collabore avec la main à la pâte, la direction des services départementaux de l éducation nationale de la Loire, et les autorités

Plus en détail

Technologie 9 e année (ébauche)

Technologie 9 e année (ébauche) Conseil scolaire acadien provincial École secondaire du Sommet Élaboré par M. J. Saldaña T., BPhB, BEd, MSc Année scolaire 2014 2015 Technologie 9 e année (ébauche) DESCRIPTION DU COURS Pour réussir dans

Plus en détail

Pour un bronzage sage. Guide pour un utilisateur averti de banc solaire

Pour un bronzage sage. Guide pour un utilisateur averti de banc solaire Pour un bronzage sage Guide pour un utilisateur averti de banc solaire -18 C est surtout durant les longs mois d hiver que le manque de soleil incite les amateurs de soleil à aller le chercher ailleurs

Plus en détail

Programmation découverte du monde (autre que mathématiques):

Programmation découverte du monde (autre que mathématiques): Programmation découverte du monde (autre que mathématiques): Période 2: Apprenons à toucher! Compétence MA01 : Reconnaître, nommer,décrire, comparer, ranger et classer des matières, des objets selon leur

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens.

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. Les cinq sens cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS École secondaire Louis-Philippe-Paré 235, boulevard Brisebois, Châteauguay (Québec) J6K 3X4 Téléphone : 514 380-8899 Télécopieur : 450 692-0031 Site Web : http://lpp.csdgs.qc.ca/ Courriel : lpp@csdgs.qc.ca

Plus en détail

Une vue sur la vidéo On ne perd plus le nord

Une vue sur la vidéo On ne perd plus le nord Déclic Techno-Sciences est une série de Ressources naturelles Canada offrant de l information sur la recherche scientifique ainsi que sur la profession de chercheur. Autour de chaque vidéo, vous trouverez

Plus en détail

COMMENT REDIGER UN RAPPORT TECHNIQUE?

COMMENT REDIGER UN RAPPORT TECHNIQUE? COMMENT REDIGER UN RAPPORT TECHNIQUE? Christiaens Sébastien Université de Liège Département PROMETHEE Institut de Mécanique et de Génie Civil, Bât. B52 Chemin des Chevreuils, 1 B-4000 Liège, Belgique Janvier

Plus en détail

Développer les compétences ECRITES. Pour tous types de salariés

Développer les compétences ECRITES. Pour tous types de salariés ECRITES - Etre capable d identifier des pictogrammes, d utiliser des éléments de signalisation - Etre en mesure de déchiffrer une consigne écrite. - Etre capable de recopier des informations, compléter

Plus en détail

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement MESURES DE PRÉVENTION POUR LES ÉTABLISSEMENTS OFFRANT DE L HÉBERGEMENT Les travailleurs œuvrant dans les établissements de santé ou communautaire offrant de l hébergement sont susceptibles d être confrontés

Plus en détail

L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES AU SECONDAIRE CADRE DE RÉFÉRENCE. Version préliminaire

L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES AU SECONDAIRE CADRE DE RÉFÉRENCE. Version préliminaire L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES AU SECONDAIRE CADRE DE RÉFÉRENCE Version préliminaire Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but d alléger le texte.

Plus en détail

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE Académies : Martinique Guadeloupe Session : ETABLISSEMENT... EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE NOM Prénom EVALUATION EN CENTRE Situation Pratique (45 min maximum) DATE. SITUATION SE DEROULANT

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS Chez les jeunes de 15 à 24 ans, 54 % des accidents du travail surviennent dans les six premiers mois de l emploi. Pour tous

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Compétences transversales mobilisés. Disciplines et savoirs essentiels travaillés DESSINE-MOI UN VER!

Compétences transversales mobilisés. Disciplines et savoirs essentiels travaillés DESSINE-MOI UN VER! DESSINE-MOI UN VER! Thème : Vers de terre / anatomie Objectif pédagogique : formuler des questions et hypothèses et y répondre à l'aide de la méthode scientifique Matière : Sciences et technologies Cycle

Plus en détail

Janvier 2011 CHIMIE. Camille de BATTISTI. Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER

Janvier 2011 CHIMIE. Camille de BATTISTI. Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER CHIMIE Camille de BATTISTI Janvier 2011 Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER TABLE DES MATIERES Pages 1. LES OBJECTIFS VISÉS ET LE SOCLE COMMUN 2 1.1. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

2. Indique le type de chacune de ces contraintes. a) L objet doit avoir des couleurs neutres. Contrainte humaine.

2. Indique le type de chacune de ces contraintes. a) L objet doit avoir des couleurs neutres. Contrainte humaine. ACTIVITÉS 1. Avant d entreprendre un projet technologique, il est important de prendre connaissance de son cahier des charges. Quelle est l utilité d un cahier des charges? Un cahier des charges définit

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

Et si j étais Marty Mac Fly Ou comment remonter le temps avec une tablette tactile (Ipad)

Et si j étais Marty Mac Fly Ou comment remonter le temps avec une tablette tactile (Ipad) Et si j étais Marty Mac Fly Ou comment remonter le temps avec une tablette tactile (Ipad) Résumé L'idée de départ pour ce projet est de permettre à des élèves de CP/CE1 et de CM2 de prendre conscience

Plus en détail

Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape :

Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape : Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape : Peut-on chauffer de l eau avec le soleil? Les différents groupes ont posé un simple récipient au soleil dans la cour. Le constat de l élévation

Plus en détail

Projet 1 : Utilisation de tablettes électroniques pour la conception de capsules vidéo

Projet 1 : Utilisation de tablettes électroniques pour la conception de capsules vidéo Projet 1 : Utilisation de tablettes électroniques pour la conception de capsules vidéo Endroit : Centre des Belles-Rives, Vaudreuil-Dorion Par : Marie-France Beaumont Clientèle : classe de FBC (pré secondaire,

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

Rédiger et administrer un questionnaire

Rédiger et administrer un questionnaire Rédiger et administrer un questionnaire Ce document constitue une adaptation, en traduction libre, de deux brochures distinctes : l une produite par l American Statistical Association (Designing a Questionnaire),

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Exposition temporaire «Très toucher»

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Exposition temporaire «Très toucher» COMMUNIQUÉ DE PRESSE Exposition temporaire «Très toucher» Du 7 juillet au 7 décembre 2012 à L Arche des Métiers L ARCHE DES MÉTIERS - CCSTI de l Ardèche Place des Tanneurs BP 55-07160 LE CHEYLARD Tél.

Plus en détail

Introduction à la méthodologie de la recherche

Introduction à la méthodologie de la recherche MASTER DE RECHERCHE Relations Économiques Internationales 2006-2007 Introduction à la méthodologie de la recherche geraldine.kutas@sciences-po.org Les Etapes de la Recherche Les étapes de la démarche Etape

Plus en détail

Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques?

Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques? Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques? Première partie : Expérimentation de tablettes numériques Lycée La Herdrie Expérimentation de tablettes Une proposition

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Mesurer en système métrique et impérial de mesure

Mesurer en système métrique et impérial de mesure Plan de leçon n o 15 Mesurer en système métrique et impérial de mesure Niveaux NCLC: 4 à 6 Habiletés langagières NCLC: Expression orale, Compréhension écrite Compétences essentielles: Calcul, Utilisation

Plus en détail

Classe ipad. Recommandations suite à l an 1 du projet

Classe ipad. Recommandations suite à l an 1 du projet Classe ipad Recommandations suite à l an 1 du projet ]É{tÇÇx UxtâÄ xâ Conseillère pédagogique en intégration des TIC Secteurs primaire et secondaire Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Iles

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires E Les programmes des Services éducatifs complémentaires X Juin 2006 T Services éducatifs particuliers et complémentaires R A OBJECTIF 3.1 Accompagner l élève, de façon continue, dans la construction de

Plus en détail

Fiche professeur. Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu

Fiche professeur. Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu Fiche professeur TEME du programme : Comprendre ous-thème : Cohésion et transformations de la matière Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu Type d activité : Activité expérimentale

Plus en détail

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur Diapositive 1 Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur L animateur se présente; ensuite, il présente le thème ainsi que les membres du groupe. Diapositive 2 Après les présentations,

Plus en détail

Utilisation du TNI en classe d anglais. PROJET INNOVANT présenté par la SECTION D ANGLAIS du Lycée Jean-Paul de Rocca Serra, 20137 Porto-Vecchio

Utilisation du TNI en classe d anglais. PROJET INNOVANT présenté par la SECTION D ANGLAIS du Lycée Jean-Paul de Rocca Serra, 20137 Porto-Vecchio Touch N Invent! Utilisation du TNI en classe d anglais PROJET INNOVANT présenté par la SECTION D ANGLAIS du Lycée Jean-Paul de Rocca Serra, 20137 Porto-Vecchio Sylvie Chiariglione, Brigitte Collomb, Régine

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013)

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) Le générique masculin est utilisé sans discrimination uniquement dans le but d alléger le texte. 1. OBJECTIFS Gérer efficacement

Plus en détail

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES Performance des dispositifs pare soleil par Aziz Laouadi CNRC CONSTRUCTION SOLUTIONS CONSTRUCTIVES N o 77, juin 2011 Ce numéro décrit les résultats d une étude sur un certain nombre de dispositifs pare

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Maintenant, c est à votre tour de vous présenter. Chaque classe va nous informer du nom de son école et de son degré.

Maintenant, c est à votre tour de vous présenter. Chaque classe va nous informer du nom de son école et de son degré. 1. Pour débuter notre beau projet scientifique en ligne, nous allons nous présenter. Nous sommes Maryse et Guylaine, les deux assistantes du prof Albert. Nous essayons d expliquer certains phénomènes scientifiques.

Plus en détail

la comparaison des ampoules

la comparaison des ampoules description la comparaison des ampoules 6 e année, Sciences et technologie Source : Adapté de TDSB, Heat in the Environment Au cours de cette activité d apprentissage, les élèves exploreront leur utilisation

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

Arts CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Arts CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE Arts VISÉES PRIORITAIRES Découvrir, percevoir et développer des modes d expression artistiques et leurs langages, dans une perspective identitaire, communicative et culturelle. CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Plus en détail