Surélévations et extensions en bois

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Surélévations et extensions en bois"

Transcription

1 Organisé par la guidance technologique éco construction et développement durable de la Région de Bruxelles Capitale subsidiée par l Institut Bruxellois pour la Recherche et l Innovation (InnovIRIS) Surélévations et extensions en bois Stéphane Charron ir. Chef du laboratoire Bois et Coatings Confédération de la construction, 05 mars 2015 Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 1 En raison de sa légèreté, sa polyvalence et la rapidité de mise en œuvre possible, le bois est un matériau particulièrement adapté à la construction d extensions et de surélévations. Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 2 1

2 Gestion de l eau et de la vapeur d eau 1. Pluie 2. Remontées capillaires 3. Défaut d étanchéité à l air, nœuds constructifs 4. Eau contenue dans les matériaux 5. Vapeur d eau Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 3 Gestion de la vapeur d eau Extérieur Intérieur Pvapeur Int. Pvapeur Ext. Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 4 2

3 Gestion de la vapeur d eau Empêcher la migration de la vapeur Contrôler la migration de la vapeur Paroi étanche à l air Etanchéités à l air et à la vapeur d eau ne peuvent être contournées mais ne sont pas nécessairement les mêmes! Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 5 Gestion de la vapeur d eau Empêcher la migration de la vapeur avec un pare-vapeur 1.Bardage 2.Lattage extérieur 3.Pare-pluie 4.Montant d ossature 5.Isolation 6.Panneaux contreventement 7.Pare-vapeur 8.Lattage 9.Panneaux de plâtre Pare-vapeur : membrane bloquant la quasi totalité du flux de vapeur à travers la paroi. («Sd 10 à 15») Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 6 3

4 Gestion de la vapeur d eau Contrôler la migration de la vapeur par le choix des matériaux 1.Bardage 2.Lattage extérieur 3.Panneaux fibre de bois 4.Montant d ossature 5.Isolation cellulose 6.OSB (contreventement & frein-vapeur) 7.Lattage + Isolation 8.Panneaux de plâtre Frein-vapeur : membrane bloquant partiellement le flux de vapeur à travers la paroi. («Sd 10») Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 7 Gestion de la vapeur d eau Contrôler la migration de la vapeur par le choix des matériaux Sd intérieur >>>> Sd extérieur Constructions en Extensions bois Cours et surélévations d hiver en bois 05/03/2015 Page 8 8 4

5 Gestion de l eau Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 9 x membrane bitumineuse de 2 3 mm membrane polyéthylène, polypropylène, élastomère, ou toute autre matériau répondant aux contraintes : d étanchéité (EN 1928) ; de durabilité (EN 1296 et EN 1928) ; de résistance à la déchirure au clou : > N (EN ) Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 10 5

6 Les nœuds constructifs : conception et détails de mise en œuvre Jonction Dalle - mur Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 11 Recouvrement de 10 cm collé / 20 cm sans collage Continuité des angles Continuité avec la membrane sous la dalle et l étanchéité extérieure Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 12 6

7 Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 13 Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 14 7

8 Mauvaise mise en œuvre Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 15 œuvre Jonction Dalle - mur Jonction Les nœuds en pied constructifs de mur : conception et détails de mise en Mauvaise mise en œuvre Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 16 8

9 min. 20 cm 20 cm Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 17 Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 18 9

10 Sources d humidité!! Min. 20 cm Constructions Extensions bois Journée et surélévations IFAPME en 2013 bois 05/03/2015 Page Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 20 10

11 Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 21 Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 22 11

12 Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 23 Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 24 12

13 Couche isolante 1 Eléments isolants interposés PEB CONFORME Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 25 Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 26 13

14 Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 27 Constructions Extensions bois et surélévations en bois 05/03/2015 Page

15 Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 29 Jonction avec le mur existant Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 30 15

16 Jonction avec le mur existant Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 31 Jonction avec le mur existant Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 32 16

17 Jonction avec le bâtiment existant Performances mécaniques du complexe toiture existant?? Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 33 Jonction avec le bâtiment existant Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 34 17

18 Jonction avec le bâtiment existant Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 35 Jonction avec le bâtiment existant Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 36 18

19 Jonction avec le bâtiment existant Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 37 Jonction avec le mur existant Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 38 19

20 Jonction avec le mur existant Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 39 Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 40 20

21 Merci de votre attention Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 41 Centre Scientifique et Technique de la Construction Stéphane Charron Chef du laboratoire Bois et Coatings Avenue P. Holoffe Limelette Tél Fax Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 42 21

22 Centre Scientifique et Technique de la Construction Les copies des notes de cours ne font pas parties d une des séries des publications officielles du CSTC et ne peuvent donc être utilisées comme référence ; la reproduction ou la traduction, même partielle de ces notes, n est permise qu avec l autorisation du CSTC. Extensions et surélévations en bois 05/03/2015 Page 43 22

Contenu. Conception hygrothermique des parois Principes de base. Contenu. Bruxelles, 16 mars Introduction. Notions théoriques

Contenu. Conception hygrothermique des parois Principes de base. Contenu. Bruxelles, 16 mars Introduction. Notions théoriques Organisé par la guidance technologique Eco construction et développement durable de la Région de Bruxelles Capitale subsidiée par l Institut Bruxellois pour la Recherche et l Innovation (InnovIRIS) Soirée

Plus en détail

Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs

Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs 12h00 12h20 Mise en œuvre des fenêtres dans les constructions en bois: points d attention au niveau de l étanchéité à l air et des nœuds constructifs Benoît Michaux Centre Scientifique et Technique de

Plus en détail

Les noeuds constructifs

Les noeuds constructifs Les noeuds constructifs Journée d étude PEB Passif 2015 CCB-C 30 mai 2013 Antoine Tilmans Laboratoire Caractéristiques énergétiques CSTC Avec le support de la guidance technologique écoconstruction et

Plus en détail

Conception hygrothermique des toitures plates. 16 mars 2017

Conception hygrothermique des toitures plates. 16 mars 2017 Conception hygrothermique des toitures plates 16 mars 2017 Eddy Mahieu CSTC Page 1 Remarque: Avant-propos Les syllabi distribués lors de présentations données par le CSTC ne font pas partie de la liste

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive à haute performance energétique : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive à haute performance energétique : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive à haute performance energétique : détails techniques Bruxelles Environnement EXEMPLE DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET DURABLE: BATEX [120] RUE DU VERGER Thomas

Plus en détail

Conception hygrothermique des murs extérieurs

Conception hygrothermique des murs extérieurs Conception hygrothermique des murs extérieurs Labo «Hygrothermie» Conception hygrothermique des parois PARTIE 2 23 mars 2017 Conception hygrothermique des murs extérieurs 23/02/2017 1 de 16 Conception

Plus en détail

STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE STEICO construction

STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE STEICO construction STEICO solutions constructives PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE Solution de plancher avec matériaux à base de bois Isolants à base de fibre de bois Performance thermique et confort d utilisation Simple à mettre

Plus en détail

Comportement hydrique. Ir. Stéphane Charron

Comportement hydrique. Ir. Stéphane Charron Centre Scientifique et Construction Technique de la en bois Comportement hydrique Ir. Stéphane Charron CSTC Namur, 30/05/2012 Comportement hydrique S. Charron 30/05/12 2 Dommages causés par l humidité

Plus en détail

30 novembre Les Isnes Le bois, ça brûle Yves Martin Chef de Division CSTC

30 novembre Les Isnes Le bois, ça brûle Yves Martin Chef de Division CSTC 30 novembre Les Isnes Le bois, ça brûle Yves Martin Chef de Division CSTC Les copies des notes de cours d'une façon générale ne font pas parties d'une des séries des publications officielles du CSTC et

Plus en détail

LES MATINALES DU CLT

LES MATINALES DU CLT Extension et restructuration du lycée des métiers du bâtiment et de l énergétique Brule Architectes associes mandataire / Le Bruit des Cailloux Architecte Paysagiste / EGIS Bâtiment Centre Ouest BE TCE

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air fortement le bilan énergétique d une maison 3 8 Assurer la qualité de l isolation thermique et de l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air 2 L

Plus en détail

- Calcul : δ air / coefficient μ avec pour unité : mg/(m.h.pa) ou g/(m.h.mmhg)

- Calcul : δ air / coefficient μ avec pour unité : mg/(m.h.pa) ou g/(m.h.mmhg) Perméabilité à la vapeur d eau d un matériau (δ) : C est le rapport de la quantité de vapeur d eau traversant un matériau par unité d épaisseur; par unité de temps et par unité de différence de pression

Plus en détail

Maisons & extensions à ossature bois

Maisons & extensions à ossature bois Maisons & extensions à ossature bois Professionnel du bois implanté dans le Nord la France puis plus 40 ans, et en tant que fabricant, nous maîtrisons les rnières techniques construction pour réaliser

Plus en détail

SOLUTIONS DE MURS STEICO solutions constructives STEICO construction

SOLUTIONS DE MURS STEICO solutions constructives STEICO construction STEICO solutions constructives SOLUTIONS DE MURS Des produits naturels Des produits adaptés à toutes les configurations Des solutions simples et efficaces Des produits agréables à mettre en œuvre Participent

Plus en détail

/panmaiossbois

/panmaiossbois www.panneauxmaisonossaturebois.ch /panneauxmaisonossaturebois @panmaiossbois /panmaiossbois Kit Ossature Bois pour Maison ou Montage Extension de Maison Vous voulez construire votre maison ou faire une

Plus en détail

Rénovation des fenêtres existantes

Rénovation des fenêtres existantes Rénovation des fenêtres existantes Approche énergétique Benoît Michaux - Page 1 Contenu Différentes performances Solutions possibles et la thermique Risque de condensation Gestion des apports solaires

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.8 Les revêtements 12.8.1 Les revêtements de sol 12.8.2 Les revêtements de mur 12.8.3 Les revêtements de plafond 12.8.4 Les revêtements

Plus en détail

Maison passive non certifiée. Arras 2012

Maison passive non certifiée. Arras 2012 Maison passive non certifiée Arras 2012 C est dans les faubourgs d Arras qu il faut trouver cette petite pépite : une maison individuelle passive masquée côté rue par une rangée de garages bardés de bois.

Plus en détail

Des bois de structure, bardages, solutions d isolation pour valoriser tous les habitats

Des bois de structure, bardages, solutions d isolation pour valoriser tous les habitats Des bois de structure, bardages, solutions d isolation pour valoriser tous les habitats La construction en bois participe de façon très active au développement durable et à la préservation de l environnement.

Plus en détail

Menuiseries extérieures et nœuds constructifs

Menuiseries extérieures et nœuds constructifs Menuiseries extérieures et nœuds constructifs Mise en oeuvre Benoît Michaux - Page 1 Contenu Partie 1 Produits de construction Marquage CE Etanchéité à l eau, Perméabilité à l air, Résistance au vent,

Plus en détail

L étanchéité à l air, de la conception à la mise en œuvre

L étanchéité à l air, de la conception à la mise en œuvre Séminaire Bâtiment Durable : L étanchéité à l air, de la conception à la mise en œuvre 21.04.2016 Bruxelles Environnement ASSURER UNE BONNE ÉTANCHÉITÉ À L AIR SUR TOUTE LA DURÉE DE VIE DU PROJET Note d

Plus en détail

- lors d une construction neuve. - lors d une rénovation d habitation récente employant des matériaux et systèmes constructifs conventionnels

- lors d une construction neuve. - lors d une rénovation d habitation récente employant des matériaux et systèmes constructifs conventionnels isoler sa maison pourquoi? quand? comment et où? - améliorer le confort intérieur - faire des économies d énergies - respecter la réglementation déperditions toiture 25 à 30 % sol 7 à 15 % murs 15 à 25

Plus en détail

Construction d une maison individuelle passive à Hochfelden

Construction d une maison individuelle passive à Hochfelden RETOUR D EXPÉRIENCES Construction d une maison individuelle passive à Hochfelden DURANT LES TRAVAUX Crédit photo : Agence KMO Crédit photo : Agence KMO À Réception du projet Acteurs du projet Maître d

Plus en détail

ISOLATION DES MURS ANCIENS

ISOLATION DES MURS ANCIENS ISOLATION DES MURS ANCIENS ARCOSE - CLUNY, le 12 septembre 2016. Architecte : SARL ARC-PHI Architecture Devroey Raphael, Architecte DESL Croze 71220 Saint Bonnet de Joux Tél. : 0385 24 77 36 Email : arc-phi.architecture@orange.fr

Plus en détail

SWISS KRONO BOARD - UN LARGE CHOIX D OSB

SWISS KRONO BOARD - UN LARGE CHOIX D OSB - UN LARGE CHOIX D OSB Les OSB sont des panneaux ou dalles constitués de lamelles de bois orientées, utilisés majoritairement dans la construction de maisons individuelles, immeubles à ossature bois ou

Plus en détail

Étanchéité à l air des Bâtiments

Étanchéité à l air des Bâtiments Étanchéité à l air des Bâtiments Session d information pratique électriciens Avec le support de la guidance technologique écoconstruction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale subsidiée

Plus en détail

Evaluation des performances hygrothermiques des constructions en bois Optidubo

Evaluation des performances hygrothermiques des constructions en bois Optidubo Evaluation des performances hygrothermiques des constructions en bois Optidubo Master title - 2/06/2015 - Page 1 Méthodologie Evaluation des performances hygrothermiques Caractérisation matériaux Poste

Plus en détail

Rénovation des fenêtres existantes

Rénovation des fenêtres existantes Rénovation des fenêtres existantes Approche énergétique Benoît Michaux - Page 1 Contenu Différentes performances Solutions possibles et la thermique Risque de condensation Gestion des apports solaires

Plus en détail

Notice de pose de DELTA -FASSADE B

Notice de pose de DELTA -FASSADE B Notice de pose de DELTA -FASSADE B Propriétés DELTA -FASSADE B Valeur Sd env. 0,02 m Résistance à la pénétration de l eau W1 Masse surfacique 240 g/m² Résistance en traction [EN 12311-1] 270 / 230 N/5

Plus en détail

pmp pmp pmp pmp CONTEXTE :le bâtiment greenwal Techniques innovantes appliquées au bâtiment Greenwal ETUDE HYGROTHERMIQUE D une toiture compacte

pmp pmp pmp pmp CONTEXTE :le bâtiment greenwal Techniques innovantes appliquées au bâtiment Greenwal ETUDE HYGROTHERMIQUE D une toiture compacte Techniques innovantes appliquées au bâtiment Greenwal ETUDE HYGROTHERMIQUE D une toiture compacte Jeudi 16 mars 2017 HYGROTHERMIE SEANCE 1 : CONCEPTION HYGROTHERMIQUE DES PAROIS CONTEXTE :le bâtiment greenwal

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ATELIER ENVELOPPE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL Présentation du Projet 2 Présentation du Projet 3 Présentation du Projet 4 Présentation du Projet

Plus en détail

Kronolux MDF Diffusion

Kronolux MDF Diffusion est un panneau résistant à l humidité, c est un panneau de fibres de densité moyenne et de colle synthétique conçu pour le secteur de la construction du bâtiment. COMPOSANTS : Les panneaux ont une épaisseur

Plus en détail

Performances des menuiseries extérieures

Performances des menuiseries extérieures Détails des châssis 30-03-2015 Benoît Michaux - Page 1 Performances des menuiseries extérieures Benoît Michaux - Page 2 1 Norme Produit NBN EN 14351-1 Depuis le 1er fevrier 2010, obligation du marquage

Plus en détail

DOSSIER KIT D EXTENSION

DOSSIER KIT D EXTENSION DOSSIER KIT D EXTENSION Vos coordonnées : Nom et prénom : Adresse : Code postal : Ville : Tél : Email : Adresse de livraison : Nom et prénom : (si différente) Adresse : Code postal : Ville : Votre interlocuteur

Plus en détail

26 octobre2011 _ je vais construire & rénover. GROS ŒUVRE / CONSTRUCTION BOIS Texte: Eric Cloes

26 octobre2011 _ je vais construire & rénover. GROS ŒUVRE / CONSTRUCTION BOIS Texte: Eric Cloes Texte: Eric Cloes Un jeu d enfant? Pas vraiment! Si vous pensez encore qu isoler les parois extérieures d une maison en bois se résume à remplir une ossature à l aide d un produit isolant, cet article

Plus en détail

Solutions d étanchéité à l air pour l enveloppe du bâtiment

Solutions d étanchéité à l air pour l enveloppe du bâtiment Solutions d étanchéité à l air pour l enveloppe du bâtiment Performance Savoir-faire Service clients Assitance technique Flexibilité Innovation Neuf & Rénovation BBC Confort Fiabilité Système i3 Qualité

Plus en détail

Humidité et transferts de vapeur d eau dans les parois...

Humidité et transferts de vapeur d eau dans les parois... Diaporama réalisé grâce à un premier travail de Bruno JARNO Humidité et transferts de vapeur d eau dans les parois... Samuel COURGEY Technicien référent - Formateur 1... En 4 parties : 1. Posons le sujet

Plus en détail

LAINE DE VERRE ISOVER Programme stock

LAINE DE VERRE ISOVER Programme stock 16 rue du Président Kennedy IBR 28110 LUCE Tél. : 02 37 91 29 70 - Fax : 02 37 91 29 89 LAINE DE VERRE ISOVER Programme stock COMBLES ET PLAFONDS Isoconfort 35 - ACERMI N 03/018/340 Panneau semi-rigide

Plus en détail

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB 1. Introduction 2. Définition 4. Règles de base 5. Encodage 6. Cas particuliers 7. Conclusion Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB 0 2 formes de nœuds constructifs Le nœud constructif linéaire

Plus en détail

Ventilation et rénovation

Ventilation et rénovation Ventilation et rénovation Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction On oublie souvent la qualité de l air Quand on pense

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture réhabilitation Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture réhabilitation Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture réhabilitation Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/8 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée

Plus en détail

Dossier Technique isolants Minces TherMorÉFLecTeurs

Dossier Technique isolants Minces TherMorÉFLecTeurs Dossier Technique ISOLANTS MINCES THERMORÉFLECTEURS Acteur privilégié sur le marché de l isolant mince Depuis 1998, ATI commercialise dans de nombreux pays d Europe des produits isolants minces thermoréflecteurs.

Plus en détail

UNITÉ D ADDICTOLOGIE EN SURÉLÉVATION

UNITÉ D ADDICTOLOGIE EN SURÉLÉVATION LES RETOURS D EXPÉRIENCE UNITÉ D ADDICTOLOGIE EN SURÉLÉVATION SITUATION GÉOGRAPHIQUE : BRIANÇON (05) MAÎTRE D OUVRAGE : FONDATION EDITH SELTZER PROGRAMME : SURÉLÉVATION D UN CENTRE MÉDICAL TYPOLOGIE :

Plus en détail

14h20-14h40 Conception et solutions pratiques pour le contreventement des bâtiments de plusieurs étages en bois. Ir. Audrey Skowron - CSTC

14h20-14h40 Conception et solutions pratiques pour le contreventement des bâtiments de plusieurs étages en bois. Ir. Audrey Skowron - CSTC 14h20-14h40 Conception et solutions pratiques pour le contreventement des bâtiments de plusieurs étages en bois Ir. Audrey Skowron - CSTC 1 Forces Latérales 15m 8m Vent (pression +dépression) 8m Charge

Plus en détail

«L isolation acoustique : innovations récentes»

«L isolation acoustique : innovations récentes» Les copies des notes de cours ne font pas parties d'une des séries des publications officielles du CSTC et ne peuvent donc être utilisées comme référence ; la reproduction ou la traduction, même partielle

Plus en détail

Les réponses aux questions que vous vous posez

Les réponses aux questions que vous vous posez Qu est ce qu un écran de sous toiture? Un écran de sous toiture est une feuille souple, située sous les petits éléments de couverture, constituant un complément aux fonctions des couvertures. Il participe

Plus en détail

Mise en œuvre du freine-vapeur pro clima DB+ & lattes de montage

Mise en œuvre du freine-vapeur pro clima DB+ & lattes de montage Cahier des charges Mise en œuvre du freine-vapeur pro clima DB+ & lattes de montage 1 Etanchéité a l air / freine-vapeur pro clima DB+ Programme Le freine-vapeur pro clima DB+ est appliqué contre le côté

Plus en détail

DE FAçADE JUSQU AUx P 5 MINI MINI

DE FAçADE JUSQU AUx P 5 MINI MINI DOCUMENTATION TECHNIQUE DU PAREMENT DE FAçADE JUSQU AUx FINITIOns MINI MINI P 5 Un système complet Le système est un système complet comportant des panneaux de vêtage standards ou spéciaux (élément d angle),

Plus en détail

ISOLATION INSUFFLÉE EN FIBRE DE BOIS A DAOULAS

ISOLATION INSUFFLÉE EN FIBRE DE BOIS A DAOULAS Communiqué de presse, le 23 juillet 2013 ISOLATION INSUFFLÉE EN FIBRE DE BOIS A DAOULAS Les professionnels de la société Qualiconfort ont réalisé l'isolation d'une maison bioclimatique ossature bois située

Plus en détail

Ossature et plancher bois DCE

Ossature et plancher bois DCE tuile fortement galbée liteau BM 60/40 latte BM 30/40 film pare pluie isolation fibres de bois haute densité 80 mm de contreventement DWD 16 mm isolation fibre de bois 120 mm montant BM 4/120 fourrure

Plus en détail

Ecrans pare-vapeur ECRANS PARE-VAPEUR POUR TOITURES ET MURS LA PAROI EST PLUS PERFORMANTE QUAND ELLE EST DOUBLÉE D UN PARE-VAPEUR

Ecrans pare-vapeur ECRANS PARE-VAPEUR POUR TOITURES ET MURS LA PAROI EST PLUS PERFORMANTE QUAND ELLE EST DOUBLÉE D UN PARE-VAPEUR Ecrans pare-vapeur Ecrans d étanchéité résistants à la vapeur d eau LA PAROI EST PLUS PERFORMANTE QUAND ELLE EST DOUBLÉE D UN ECRANS POUR TOITURES ET MURS GÉNÉRALITÉS AVANTAGES DES ACTIS Les défauts d

Plus en détail

Les matériaux superisolants, quel avenir?

Les matériaux superisolants, quel avenir? Short & Sharp 2 Box 1 Antoine Tilmans Chef de laboratoire adjoint «Caractéristiques énergétiques» Tour & Taxis Bruxelles 19 november 2015 Les matériaux superisolants, quel avenir? Avec le support de la

Plus en détail

Humidité et Transfert de vapeur d eau dans une paroi. Durée du thème : 45 minutes

Humidité et Transfert de vapeur d eau dans une paroi. Durée du thème : 45 minutes et Transfert de vapeur d eau dans une paroi Durée du thème : 45 minutes Niveau de confort dans un bâtiment Equilibre thermique et Hygrométrique 2 Constructions récentes Bâtiment dont le mode constructif

Plus en détail

x

x HABITAT BOIS ILLUSTRATION NON CONTRACTUELLE 14 14 ILLUSTRATIONS NON CONTRACTUELLES 20 20 6.96 6.444 0.4 x 0.5 3.14 3.00 2.624 3 x 2.15 ILLUSTRATION NON CONTRACTUELLE 20 20 6.96 6.444 3.14 3.00 2.624 1

Plus en détail

DELTA -DBF FX Notice de pose

DELTA -DBF FX Notice de pose DELTA protège les valeurs. Economise l énergie. Procure le confort. DELTA -DBF FX Notice de pose P R E M I U M Etanchéité à l air universelle, en toiture et en ossature bois. Pour tout type d isolant :

Plus en détail

Traitement des nœuds constructifs. 3 Coefficient de transfert thermique par transmission à travers les nœuds constructifs: H T

Traitement des nœuds constructifs. 3 Coefficient de transfert thermique par transmission à travers les nœuds constructifs: H T Traitement des nœuds constructifs 1 Domaine d application 2 Définitions 3 Coefficient de transfert thermique par transmission à travers les nœuds constructifs: H T junctions 3.1 OPTION A : méthode détaillée

Plus en détail

Les systèmes constructifs bois et leurs performances

Les systèmes constructifs bois et leurs performances 2 Les systèmes constructifs bois et leurs performances La construction bois trouve sa reconnaissance dans un contexte qui vise à minimiser les consommations d énergie. Le bois est plébiscité pour ses propriétés

Plus en détail

ELEMENTS DE CORRECTION

ELEMENTS DE CORRECTION PARTIE A : ANALYSE DE DOSSIER BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR ÉTUDES ET ÉCONOMIE DE LA CONSTRUCTION Session 2014 EPREUVE E 5 ETUDE DES CONSTRUCTIONS SOUS-EPREUVE U 5.2 DEFINITION DES OUVRAGES CONSTRUCTION

Plus en détail

Parois opaques (isolation thermique extérieure, intérieure, répartie lourde ou légère)

Parois opaques (isolation thermique extérieure, intérieure, répartie lourde ou légère) Parois opaques (isolation thermique extérieure, intérieure, répartie lourde ou légère) Durée du thème : 30 minutes FEEBAT Module 1+2 - Isolation thermique 1 Pour réduire les consommations d énergie Pour

Plus en détail

L isolation en rénovation: dernières nouveautés

L isolation en rénovation: dernières nouveautés L isolation en rénovation: dernières nouveautés Bruxelles Environnement L importance de traiter le bâtiment dans sa globalité André BAIVIER ISOPROC INNOVISO Plan de l exposé Introduction Rappel de quelques

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur brique rénovation Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur brique rénovation Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur brique rénovation Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée

Plus en détail

Guide de pose : BLOKIWOOD

Guide de pose : BLOKIWOOD Guide de pose : BLOKIWOO Lc Lvr lisse chainage Lc p p Bm Bm p Bm g g g lisse basse OM INNOV SS 777 voie Galilée - lpespace 73800 STE HELENE U L Tél : 04 58 14 03 19 Mail : info@blokiwood.fr Web : www.blokiwood.fr

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : détails techniques Bruxelles Environnement BATEX : points clefs et solutions pratiques retour architecte Julien KESSLER JKA architecture

Plus en détail

APPLICATION POUR TOITURE

APPLICATION POUR TOITURE SCHÉMAS DE POSE est utilisé avec tous types de couverture (tuiles, ardoises, ) pour les travaux neufs ou de rénovation. Le domaine d application des écrans de sous-toiture est mentionné dans les Cahiers

Plus en détail

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB 1. Introduction 3. Exercices 4. Règles de base 5. Encodage 6. Cas particuliers 7. Conclusion Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB 0 Définition du noeud constructif 1 1 2 formes de noeuds

Plus en détail

Aluthermo MISE EN OEUVRE

Aluthermo MISE EN OEUVRE MISE EN OEUVRE CONTENU 1. APPLICATIONS 03 2. TECHNIQUE DE POSE 04 2.1. GENERALITES 2.1.1. IMPERMÉABILITÉ À L EAU ET À L AIR 04 2.1.2. RESPECT DE LAME D AIR 04 2.1.3. L ÉCRASEMENT 04 2.2. MISE EN OEUVRE

Plus en détail

solutions constructives Catalogue construction bois : solutions de murs extérieurs Le système constructif par nature

solutions constructives Catalogue construction bois : solutions de murs extérieurs Le système constructif par nature Catalogue construction bois : solutions de murs extérieurs Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables solutions constructives Définition et caractéristiques des composants

Plus en détail

FOURNITURE ET POSE BARDAGE EXTERIEUR SUR FACADES DU CINEMA «CINEMACHECOUL»

FOURNITURE ET POSE BARDAGE EXTERIEUR SUR FACADES DU CINEMA «CINEMACHECOUL» MAIRIE DE MACHECOUL-SAINT-MEME 5 PLACE DE L AUDITOIRE 44270 MACHECOUL-SAINT-MEME 02.40.02.35.50 CAHIER DES CHARGES FOURNITURE ET POSE BARDAGE EXTERIEUR SUR FACADES DU CINEMA «CINEMACHECOUL» Avril 2017

Plus en détail

F.E.S.T. AE-AI-TH/PE-01

F.E.S.T. AE-AI-TH/PE-01 F.E.S.T. AE-AI-TH/PE-0 Fiche d exemples de solutions techniques aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubriques AE-AI-TH/PE Acoustique e & e, Thermique Hiver et Performance Energétique

Plus en détail

Techniques d isolation par l intérieur des murs existants

Techniques d isolation par l intérieur des murs existants Techniques d isolation par l intérieur des murs existants Antoine Tilmans Chef de laboratoire adjoint Labo «Hygrothermie» 12/10/2017 Trio architecture Diagnostic préalable, choix et dimensionnement des

Plus en détail

R.E.Pos la Roulotte à Energie POSitive

R.E.Pos la Roulotte à Energie POSitive R.E.Pos la Roulotte à Energie POSitive Page 1 PRESENTATION DE R.E.POS ( ROULOTTE A ENERGIE POSITIVE) Née de l association des compétences des Sociétés Leroux Gonssard et Lignobat, la roulotte à énergie

Plus en détail

école mairie église Grand Rue

école mairie église Grand Rue MANOM LE SITE école mairie église Grand Rue A B B C A C A B B C A C Coupe AA Coupe BB Coupe CC Calcul thermique PHPP Composition de la toiture Composition des murs et dalle basse Valeurs U des parois

Plus en détail

LA PAROI EST PLUS PERFORMANTE QUAND ELLE EST DOUBLÉE D UN PARE-VAPEUR PARE-VAPEUR ACTIS

LA PAROI EST PLUS PERFORMANTE QUAND ELLE EST DOUBLÉE D UN PARE-VAPEUR PARE-VAPEUR ACTIS LA PAROI EST PLUS PERFORMANTE QUAND ELLE EST DOUBLÉE D UN PARE-VAPEUR PARE-VAPEUR ACTIS Caractéristiques techniques et recommandations de mise en œuvre TOITURES MURS PLAFONDS 2 GÉNÉRALITÉS Les défauts

Plus en détail

Centre Scientifique et Technique de la Construction http://www.cstc.be Centre Scientifique et Technique de la Construction http://www.cstc.

Centre Scientifique et Technique de la Construction http://www.cstc.be Centre Scientifique et Technique de la Construction http://www.cstc. Eléments de structure et détails de construction ti Partie 3: Les planchers L. Firket CSTC Isolation thermique Etanchéité à l air 1 Contenu 1. Isolation thermique 2. Nœuds constructifs 4. Conclusions 2

Plus en détail

Dispositif REX Bâtiments performants. Parois opaques

Dispositif REX Bâtiments performants. Parois opaques Dispositif REX Bâtiments performants QCM Parois opaques 1 1 Parmi les propositions suivantes, quelles sont les bonnes pratiques pour assurer une mise en œuvre de qualité des isolants et ainsi éviter des

Plus en détail

Détails de construction pour façades ventilées

Détails de construction pour façades ventilées Détails de construction pour façades ventilées Produits et services du groupe swisspor 8 6 7 8 9 0 0 6 7 8 9 0 8 6 7 8 9 0 Façade ventilée Détails de construction swisspor Façades ventilées avec resp.

Plus en détail

Contenu de la présentation 29/01/2015

Contenu de la présentation 29/01/2015 26 janvier 2015 10.00 à 10.30 Risque de propagation de l incendie via les façades nouvelles solutions pour les bardages en bois et pour les éléments de façade en ossature en bois Y. Martin CSTC Les copies

Plus en détail

MAISON A OSSATURE BOIS. Initiation

MAISON A OSSATURE BOIS. Initiation MAISON A OSSATURE BOIS Initiation 1 Le Marché de la Maison Individuelle en France En 2012 la construction bois, c est 2,16 Milliard d Euro: Décroissance du marché MOB de -9% Décroissance du marché traditionnel

Plus en détail

Isolation thermique de l enveloppe

Isolation thermique de l enveloppe Dispositif REX Bâtiments performants É T U D E D E C A S PAROIS OPAQUES Isolation thermique de l enveloppe 1 Le contexte Dans le cadre d une rénovation thermique d un ancien logement collectif, une isolation

Plus en détail

I. Trois méthodes de calculs sont acceptées par la réglementation PEB

I. Trois méthodes de calculs sont acceptées par la réglementation PEB Titre Document explicatif des nœuds constructifs dans le cadre de la PEB Public cible Maître d œuvre, architecte, exécutant, déclarant PEB Auteur Jean-François Glaude Publication 14/05/2015 Documents de

Plus en détail

Physique du Bâtiment Caractéristiques thermi -ques dynamiques

Physique du Bâtiment Caractéristiques thermi -ques dynamiques Déphasage et amortissement Définitions Thermique dynamique Etude thermique dans laquelle les paramètres de calcul sont variables. Par exemple : les températures extérieure (données météorologiques) et

Plus en détail

5. Caractéristiques des produits

5. Caractéristiques des produits 84 5. Caractéristiques des produits 5.1 Blocs et linteaux 5.1.1 Blocs Les blocs en béton cellulaire sont classés dans la catégorie des bétons très légers et extra légers selon la norme PTV 21-002 intitulée

Plus en détail

7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide

7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide 11 CHAPITRE 2 : Système de bardage rapporté traditionnel, non traditionnel et certification associée 11 1. Définition du bardage rapporté

Plus en détail

Sécurité incendie des constructions bois

Sécurité incendie des constructions bois 1 Sécurité incendie des constructions bois SECURITE INCENDIE Les textes réglementaires Français ont pour but d assurer la sécurité des personnes et des services de secours. 2 2 => éviter les risques de

Plus en détail

Présentation générale du système

Présentation générale du système Présentation générale du système SOMMAIRE : Qui sommes nous?... Système modulaire préfabriqué à ossature bois et isolation paille répartie Concept EcoCocon : Confort de vie.. Concept EcoCocon : Rapidité

Plus en détail

RÉNOVATION : OBLIGATION D ISOLATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2017

RÉNOVATION : OBLIGATION D ISOLATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2017 RÉNOVATION : OBLIGATION D ISOLATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2017 LES SOLUTIONS D ISOLATION THERMIQUE DE SOPREMA OU LA PERFORMANCE AU SERVICE DU CONFORT Le saviez-vous? Un logement ou un bâtiment mal ou

Plus en détail

2011 AGRANDISSEMENT D'UNE HABITATION et AMENAGEMENT D'UN GITE VAL MARAVEL

2011 AGRANDISSEMENT D'UNE HABITATION et AMENAGEMENT D'UN GITE VAL MARAVEL 2011 AGRANDISSEMENT D'UNE HABITATION et AMENAGEMENT D'UN GITE 26310 VAL MARAVEL Chantier en cours Maître d'ouvrage privé Avant projet Chantier en cours Complète 185 000 H.T (extension) / 53 000 H.T (gîte)

Plus en détail

Cahier des charges pour l utilisation des bottes de paille dans la construction

Cahier des charges pour l utilisation des bottes de paille dans la construction Cahier des charges pour l utilisation des bottes de paille dans la construction Ce document est susceptible d évoluer ; il est disponible en téléchargement sur le site du RFCP : www.compaillons.eu Pour

Plus en détail

Des isolants aux parois isolées thermiquement tendances et évolutions

Des isolants aux parois isolées thermiquement tendances et évolutions Soirée d information Confédération Construction Bruxelles-Capitale Antoine Tilmans Division «Energie» 4 juin 2015 Des isolants aux parois isolées thermiquement tendances et évolutions Avec le support de

Plus en détail

Conception et mise en oeuvre de bâtiments industriels conformes aux exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 26 avril 2016

Conception et mise en oeuvre de bâtiments industriels conformes aux exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 26 avril 2016 Conception et mise en oeuvre de bâtiments industriels conformes aux exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 26 avril 2016 Contenu de la présentation 1. Objet de la 2. Cadre réglementaire

Plus en détail

Étanchéité à l air. Une gamme complète pour le confort & la protection de l habitat

Étanchéité à l air. Une gamme complète pour le confort & la protection de l habitat Kit aménagement libre-service Étanchéité à l air Esthétique et pratique, il anime votre point de vente. Fournit une information claire grâce à son code couleur et son guide de choix. Ubbink participe à

Plus en détail

La maison à ossature bois

La maison à ossature bois La maison à ossature bois Sur un marché en pleine expansion, la maison à ossature bois demande des protections multiples : sous toiture, pieds de voile, murs mais aussi planchers L étanchéité à l air et

Plus en détail

95% REFLEXION. WINCO technologies. La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, INDECHIRABLE CLASSEMENT R3. Une enveloppe continue,

95% REFLEXION. WINCO technologies. La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, INDECHIRABLE CLASSEMENT R3. Une enveloppe continue, R R R ISOLATION INTERIEURE & EXTERIEURE La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, Recouvert d aluminium pur, SKYTECH Pro réfléchit vers l intérieur 95% de la chaleur du rayonnement

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

BUREAU D ÉTUDES CANTY

BUREAU D ÉTUDES CANTY La performance du détail 20 Réf. PHPP Réf. RT 2012 Ψ = 0,079 W/m.K (réf. RT 2012) Ψ = -0,044 W/m.K (réf. PHPP) Calcul réalisé selon les normes NF EN ISO 10211 et NF EN ISO 10077-2, les Règles Th-Bât 2012

Plus en détail

0,40. Répond à l essentiel de la réglementation acoustique (hormis pour les exigences des voies de classe 1) et zone aéroprtuaire

0,40. Répond à l essentiel de la réglementation acoustique (hormis pour les exigences des voies de classe 1) et zone aéroprtuaire MB ROCK & MB ROCK + mb rock mb rock + MB ROCK est un panneau rigide avec bord flexible pour l isolation des constructions à entre montants structurels. MB ROCK + est un panneau rigide double densité destiné

Plus en détail

DELTA -LIQUIXX FX: Notice de pose «applications intérieurs»

DELTA -LIQUIXX FX: Notice de pose «applications intérieurs» DELTA -LIQUIXX FX: Notice de pose «applications intérieurs» Pare-vapeur/pare-air associés: DELTA -DBF FX DELTA -REFLEX PLUS DELTA -DAWI GP DELTA -SPARXX M1 Le système DELTA -LIQUIXX FX est composé de la

Plus en détail

0,40. Répond à l essentiel de la réglementation acoustique (hormis pour les exigences des voies de classe 1) et zone aéroprtuaire

0,40. Répond à l essentiel de la réglementation acoustique (hormis pour les exigences des voies de classe 1) et zone aéroprtuaire MB ROCK & MB ROCK + mb rock mb rock + MB ROCK est un panneau rigide avec bord flexible pour l isolation des constructions à ossature bois entre montants structurels. MB ROCK + est un panneau rigide double

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail