Emissions d ammoniac et de gaz à effet de serre à partir des porcheries : Facteurs d influence et moyens de réduction

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Emissions d ammoniac et de gaz à effet de serre à partir des porcheries : Facteurs d influence et moyens de réduction"

Transcription

1 Emissions d ammoniac et de gaz à effet de serre à partir des porcheries : Facteurs d influence et moyens de réduction François-Xavier PHILIPPE Département des Productions animales, Faculté de Médecine vétérinaire, Université de Liège, Belgique

2

3 Contribution du secteur porcin Ammoniac EEA (2012)

4 Contribution du secteur porcin Gaz à effet de serre et élevage FAO (2006, 2013a et 2013b)

5 Conditions climatiques Type de sol et Gestion des effluents Composition de la ration

6 Conditions climatiques Température ambiante Ventilation: débit, type, position des ventilateurs Effets sur le comportement des porcs Respect du confort bioclimatique des porcs

7 Conditions climatiques Type de sol et Gestion des effluents Composition de la ration

8 Type de sol -Caillebotis Matériaux (Pedersen et al., 2008)

9 Type de sol -Caillebotis Caillebotis total vs. Caillebotis partiel Local 1 Caillebotis total Local 2 Caillebotis partiel

10 Type de sol -Caillebotis Caillebotis total vs. Caillebotis partiel 7,5 NH 3 (g /porc.jour) 5 CH 4 (g /porc.jour) 0,3 N 2 O (g /porc.jour) 4 5,0 3 0,2 2,5 5,60 5,75 2 4,64 4,77 0,1 0,18 0,21 1 0,0 0 0,0 Total Partiel Total Partiel Total Partiel (Philippe et al., 2014)

11 Type de sol -Caillebotis Caillebotis total vs. Caillebotis partiel

12 Type de sol -Caillebotis Gestion du lisier Réduction de la surface de lisier

13 Type de sol -Caillebotis Gestion du lisier Evacuation hydraulique

14 Type de sol -Caillebotis Gestion du lisier Raclage avec/sans séparation de phase

15 Type de sol -Litière

16 Type de sol -Litière Caillebotis vs. Litière

17 Type de sol -Litière Caillebotis vs. Litière avec les litières Références NH 3 CH 4 N 2 O Kermarrec and Robin (2002) - Kim et al. (2008) - - Philippe et al. (2011) Kavolelis(2006) - - Balsdon et al. (2000) - - Philippe et al. (2007a) Cabaraux et al.(2009)

18 Type de sol -Litière Caillebotis vs. Litière 15 NH 3 (g /truie.jour) 15 CH 4 (g /truie.jour) 2,5 N 2 O (g /truie.jour) 2, , Caillebotis 9.1 Paille Caillebotis 9.2 Paille 1,0 0,5 0, Caillebotis (Philippe et al., 2011) 2.27 Paille

19 Type de sol -Litière Grande variétés de systèmes Nature du substrat: paille, sciure, copeaux, Quantité de substrat Espace disponible Gestion des litières

20 Type de sol -Litière Gestion des litières Litière glissante

21 Type de sol -Litière Gestion des litières Litière glissante

22 Type de sol -Litière Gestion des litières Litière glissante 15 NH 3 (g /truie.jour) 20 CH 4 (g /truie.jour) 1,5 N 2 O (g /truie.jour) ,0 5 12,1 13, ,5 8,9 0,5 1,50 0,68 0 Paille accumulée Pente paillée 0 Paille accumulée Pente paillée 0,0 Paille accumulée (Philippe et al., 2012) Pente paillée

23 Conditions climatiques Type de sol et Gestion des effluents Composition de la ration Teneur en protéines Teneur en fibres Balance électrolytique Sels acidifiants Extraits de Yucca Zéolites Probiotics

24 Composition de la ration Teneur en protéines Taux de protéines (%) Poids corporel (kg)

25 Composition de la ration Teneur en protéines 17.6 % vs % 15 NH 3 (g /porc.jour) 15 CH 4 (g /porc.jour) 1,5 N 2 O (g /porc.jour) ,0 5 14,4 10,6 5 15,0 13,1 0,5 1,02 0, , % 14.4 % 17.6 % 14.4 % 17.6 % 14.4 % (Philippe et al., 2006)

26 Composition de la ration Teneur en fibres

27 Composition de la ration Teneur en fibres Standard vs. Fibres 20 NH 3 (g /truie.jour) 20 CH 4 (g /truie.jour) 0,75 N 2 O (g /truie.jour) , ,25 0,60 0,61 0 Standard Fibres 0 Standard Fibres 0,00 Standard Fibres (Philippe et al., soumis)

28 Conclusions Plusieurs moyens de réduction pour chacun des systèmes

29 Conclusions Plusieurs moyens de réduction pour chacun des systèmes Difficulté d agir sur tous les gaz en même temps

30 Conclusions Plusieurs moyens de réduction pour chacun des systèmes Difficulté d agir sur tous les gaz en même temps Logement Comportement Emissions

31 Conclusions Plusieurs moyens de réduction pour chacun des systèmes Difficulté d agir sur tous les gaz en même temps Logement Comportement Emissions Evacuation fréquente des déjections Séparation de phase

32 Conclusions Plusieurs moyens de réduction pour chacun des systèmes Difficulté d agir sur tous les gaz en même temps Logement Comportement Emissions Evacuation fréquente des déjections Séparation de phase Stratégies alimentaires

33 Conclusions Plusieurs moyens de réduction pour chacun des systèmes Difficulté d agir sur tous les gaz en même temps Logement Comportement Emissions Evacuation fréquente des déjections Séparation de phase Stratégies alimentaires Analyse complète de l ensemble de la chaîne de production

34 Merci pour votre attention

Evaluation des émissions de N 2 O et CH 4 des engrais de ferme à l aide d indicateurs agri-environnementaux

Evaluation des émissions de N 2 O et CH 4 des engrais de ferme à l aide d indicateurs agri-environnementaux Evaluation des émissions de N 2 O et CH 4 des engrais de ferme à l aide d indicateurs agri-environnementaux J. Peigné, C. Bockstaller, F. Pervanchon, Ph. Girardin et S. Plantureux Plan de l intervention

Plus en détail

Méthodes alternatives au lisier pour évacuer les déjections porcines. par Francis Pouliot, ingénieur nieur agricole 21 novembre 2002

Méthodes alternatives au lisier pour évacuer les déjections porcines. par Francis Pouliot, ingénieur nieur agricole 21 novembre 2002 Méthodes alternatives au lisier pour évacuer les déjections porcines par Francis Pouliot, ingénieur nieur agricole 21 novembre 2002 Plan de la présentation Introduction Gestion sur lisier Gestion sur litière

Plus en détail

Comparaison expérimentale de deux conduites d élevage de porcs en croissance

Comparaison expérimentale de deux conduites d élevage de porcs en croissance Comparaison expérimentale de deux conduites d élevage de porcs en croissance B. Lebret, M.C. Meunier-Salaün, P. Mormède, R. Cariolet, N. Guingand, P. Robin, M. Hassouna, E. Dransfield et J.Y. Dourmad INRA

Plus en détail

Conception de la nurserie

Conception de la nurserie Conception de la nurserie Journée e GénissesG Rudelle,, le 18 février f 2013 Pourquoi concevoir une nurserie adaptée aux besoins climatiques et de logement des animaux Aspects sanitaires : Principales

Plus en détail

Une méthode de calcul simple déjà validée en 1996

Une méthode de calcul simple déjà validée en 1996 Les références CORPEN de rejets des porcs en N, P, K, Cu et Zn * Ces références, qui ne constituent pas des normes réglementaires, remplacent celles qui avaient été réactualisées pour N et P en 1996. Des

Plus en détail

Une porcherie à impact environnemental zéro. Témoignage Paul Auffray, président du pôle porc Animation Brigitte Landrain, responsable du pôle porc

Une porcherie à impact environnemental zéro. Témoignage Paul Auffray, président du pôle porc Animation Brigitte Landrain, responsable du pôle porc Une porcherie à impact environnemental zéro Témoignage Paul Auffray, président du pôle porc Animation Brigitte Landrain, responsable du pôle porc Une porcherie AEI, c est quoi? 2 Une porcherie AEI, c est

Plus en détail

Bref historique de l élevage du porc au Québec depuis 30 ans

Bref historique de l élevage du porc au Québec depuis 30 ans Bref historique de l élevage du porc au Québec depuis 30 ans Robert Fillion, agronome Centre de développement du porc du Québec inc. Colloque sur les enjeux de l élevage porcin en Abitibi-Témiscamingue

Plus en détail

Baudouin NICKS, Martine LAITAT, Alain DESIRON, Marc VANDENHEEDE, Bernard CANART

Baudouin NICKS, Martine LAITAT, Alain DESIRON, Marc VANDENHEEDE, Bernard CANART 22. Journées de la Recherche Porcine, 34, 149-154. Emissions d ammoniac, de protoxyde d azote, de méthane, de gaz carbonique et de vapeur d eau lors d élevage de porcelets sevrés sur litière accumulée

Plus en détail

Fabrication de fertilisants à partir de déjections animales

Fabrication de fertilisants à partir de déjections animales Fabrication de fertilisants à partir de déjections animales En Région Bretagne Principaux modes d obtention / caractéristiques produits Présentation d Association IF2O créée en 2004. fédère les entreprises

Plus en détail

Normes de production d'azote épandable par espèce animale pour la mise en œuvre du 5 de l'annexe I du présent arrêté : document consolidé

Normes de production d'azote épandable par espèce animale pour la mise en œuvre du 5 de l'annexe I du présent arrêté : document consolidé Normes de production d'azote épandable par espèce animale pour la mise en œuvre du 5 de l'annexe I du présent arrêté : document consolidé Arrêté du 27 avril 2017 modifiant l arrêté du 11 octobre 2016 modifiant

Plus en détail

La gestion des déjections et les gaz à effet de serre

La gestion des déjections et les gaz à effet de serre La gestion des déjections et les gaz à effet de serre Stéphane Godbout, ing., P.Eng., Ph.D., agr. Frédéric Pelletier, ing., M.Sc. Stéphane P. Lemay, ing., P.Eng., Ph.D. Daniel Poulin, agr. La Pocatière,

Plus en détail

Guide utilisateur de l outil d aide à l évaluation des émissions à l air des élevages IED Porcins DGPR

Guide utilisateur de l outil d aide à l évaluation des émissions à l air des élevages IED Porcins DGPR Guide utilisateur de l outil d aide à l évaluation des émissions à l air des élevages IED Porcins DGPR Décembre 2015 Centre Interprofessionnel Technique d Etudes de la Pollution Atmosphérique Guide utilisateur

Plus en détail

QUELLES MISES AUX NORMES POUR MA FERME?

QUELLES MISES AUX NORMES POUR MA FERME? QUELLES MISES AUX NORMES POUR MA FERME? Les exploitations agricoles génèrent différents types d effluents qui doivent être gérés par les paysans de façon à ne pas nuire à l environnement. Pour cela, la

Plus en détail

Le contrôle des odeurs au bâtiment

Le contrôle des odeurs au bâtiment Article publié dans Porc Québec Avril 2004 Le contrôle des odeurs au bâtiment Environnement FRANCIS POULIOT, INGÉNIEUR, CENTRE DE DÉVELOPPEMENT DU PORC DU QUÉBEC INC. STÉPHANE P. LEMAY, PH. D., INGÉNIEUR,

Plus en détail

Agriculture et pollution de l air : enjeux, actions et limites de l action

Agriculture et pollution de l air : enjeux, actions et limites de l action Agriculture et pollution de l air : enjeux, actions et limites de l action Audition publique 4 décembre 2014 - révision de la Directive NEC Daniel Roguet Elu référent «Climat, air, énergie» Chambre d Agriculture

Plus en détail

Dimensions minimales pour la détention des porcs

Dimensions minimales pour la détention des porcs Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV Protection des animaux Fiche thématique Protection des animaux Dimensions minimales pour

Plus en détail

Explications relatives aux points de contrôle du programme prioritaire

Explications relatives aux points de contrôle du programme prioritaire Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV Centre spécialisé dans la détention convenable des ruminants et des porcs s relatives

Plus en détail

CALCUL DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE LA FILIÈRE VIANDE : QUEL RÔLE POUR LE STOCKAGE DE CARBONE? Katja Klumpp et coll.

CALCUL DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE LA FILIÈRE VIANDE : QUEL RÔLE POUR LE STOCKAGE DE CARBONE? Katja Klumpp et coll. CALCUL DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE LA FILIÈRE VIANDE : QUEL RÔLE POUR LE STOCKAGE DE CARBONE? Katja Klumpp et coll. Les émissions actuelles supposent une augmentation de 3,2-5,4ºC. -> Une atténuation

Plus en détail

Valeur et utilisation des fumiers en zones tropicales

Valeur et utilisation des fumiers en zones tropicales Valeur et utilisation des fumiers en zones tropicales Mélanie Blanchard, UMR Selmet, CIRAD «Elevage et changement climatique», Module : Gestion des fumiers Projet Animal Change, ISRA INRA, Dakar (Sénégal),

Plus en détail

Développer la méthanisation et installer des torchères pour réduire les émissions de CH 4 liées au stockage des effluents d'élevage

Développer la méthanisation et installer des torchères pour réduire les émissions de CH 4 liées au stockage des effluents d'élevage Développer la méthanisation et installer des torchères pour réduire les émissions de CH 4 liées au stockage des effluents d'élevage F. Béline, P. Dupraz et al. Gestion conventionnelle des effluents d élevage

Plus en détail

Baudouin NICKS, Martine LAITAT, Alain DESIRON, Marc VANDENHEEDE, Bernard CANART

Baudouin NICKS, Martine LAITAT, Alain DESIRON, Marc VANDENHEEDE, Bernard CANART 23. Journées Recherche Porcine, 35, 7-14. Emissions d ammoniac, de protoxyde d azote, de méthane, de gaz carbonique et de vapeur d eau lors de l élevage de porcs charcutiers sur litières accumulées de

Plus en détail

REFERENTIEL DES PRIX A LA PLACE EN BÂTIMENTS D ELEVAGE

REFERENTIEL DES PRIX A LA PLACE EN BÂTIMENTS D ELEVAGE MARS 2013 REFERENTIEL DES PRIX A LA PLACE EN BÂTIMENTS D ELEVAGE Vaches Allaitantes édition Bretagne Référentiel des prix des bâtiments vaches allaitantes LOGEMENT - DEJECTIONS ET EFFLUENTS Le logement

Plus en détail

Guide Production Porcine

Guide Production Porcine Guide Production Porcine 1 Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 modifié du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 modifié du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique modifié homologué

Plus en détail

Un concept innovateur pour traiter l air émis des bâtiments porcins réduisant l impact environnemental et favorisant la cohabitation

Un concept innovateur pour traiter l air émis des bâtiments porcins réduisant l impact environnemental et favorisant la cohabitation Un concept innovateur pour traiter l air émis des bâtiments porcins réduisant l impact environnemental et favorisant la cohabitation MATTHIEU GIRARD, MARTIN BELZILE, STÉPHANE P. LEMAY, JOHN FEDDES ET STÉPHANE

Plus en détail

Truies en groupe : alimentation à l auge, avec ou sans bat-flanc

Truies en groupe : alimentation à l auge, avec ou sans bat-flanc Truies en groupe : alimentation à l auge, avec ou sans bat-flanc Principe de fonctionnement Dans chaque case : Alimentation simultanée des truies à l auge, avec de la soupe ou de l aliment sec Séparation

Plus en détail

Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV Protection des animaux

Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV Protection des animaux Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV Protection des animaux Fiche thématique Protection des animaux Les sols dans la détention

Plus en détail

CONCEPTION DES BÂTIMENTS D ÉLEVAGE. CFPPA 20 Janvier 2014

CONCEPTION DES BÂTIMENTS D ÉLEVAGE. CFPPA 20 Janvier 2014 CONCEPTION DES BÂTIMENTS D ÉLEVAGE CFPPA 20 Janvier 2014 Intervention bâtiment 1 jour et ½ ½ journée en salle : Démarche de conception d un bâtiment d élevage Recommandations zootechniques Les différents

Plus en détail

Conduite des essais. Résultats G 23

Conduite des essais. Résultats G 23 Compostage des déjections des porcs à l engrais élevés sur différents déchets ligneux : sciure, copeaux ou écorce. Dans le cadre d une étude inter-instituts coordonnée par l ACTA, l ITP a conduit 5 essais

Plus en détail

Réseau PRO. Référencement des Produits. titre. Résiduaires Organiques dans un système d information mutualisé

Réseau PRO. Référencement des Produits. titre. Résiduaires Organiques dans un système d information mutualisé 11 èmes Rencontres de la fertilisation raisonnée et de l analyse 20 et 21 novembre 2013 Réseau PRO Cliquez pour modifier le style du Référencement des Produits Résiduaires Organiques dans un système d

Plus en détail

Influence du niveau d hygrométrie, de la température et du taux de renouvellement de l air sur l évolution des teneurs en ammoniac

Influence du niveau d hygrométrie, de la température et du taux de renouvellement de l air sur l évolution des teneurs en ammoniac 1996. Journées Rech. Porcine en France, 28, 209-216. Influence du niveau d hygrométrie, de la température et du taux de renouvellement de l air sur l évolution des teneurs en ammoniac R.GRANIER (1), Nadine

Plus en détail

MINISTERE DE LA REGION WALLONNE

MINISTERE DE LA REGION WALLONNE Mise à jour du 6 août 2007 MINISTERE DE LA REGION WALLONNE Direction générale des Ressources naturelles et de l Environnement Direction générale de l Aménagement du Territoire, du Logement et du Patrimoine

Plus en détail

L énergie dans les bâtiments d élevage porcin. Étude soutenue et financée par

L énergie dans les bâtiments d élevage porcin. Étude soutenue et financée par L énergie dans les bâtiments d élevage porcin Étude soutenue et financée par Plan de l intervention Références sur les consommations d énergie : Quels sont les postes les plus consommateurs? Quels sont

Plus en détail

Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion

Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion... 1 2. Espaces en plein-air et conditions de logement... 2 3. Pratiques d élevage... 4 4. Alimentation... 4 5. Traitements vétérinaires... 5 Attention,

Plus en détail

Article publié dans Porc Québec Avril 2003 SPÉCIAL ENVIRONNEMENT

Article publié dans Porc Québec Avril 2003 SPÉCIAL ENVIRONNEMENT Article publié dans Porc Québec Avril 2003 SPÉCIAL ENVIRONNEMENT UN PIED DE NEZ AUX ODEURS PROVENANT DES BÂTIMENTS ROCH JONCAS, M. SC., INGÉNIEUR ET AGRONOME STÉPHANE GODBOUT, PH. D., INGÉNIEUR ET AGRONOME

Plus en détail

Agriculture biologique et changement climatique

Agriculture biologique et changement climatique Agriculture biologique et changement climatique Les enseignements d un colloque (Clermont-Ferrand, 17-18 avril 2008) Claude Aubert DinABio, 19-20 mai 2008 Petit rappel En France, l agriculture, c est 24%

Plus en détail

Impact environnemental en élevage ovin viande : Emissions de GES et conso. énergie

Impact environnemental en élevage ovin viande : Emissions de GES et conso. énergie Impact environnemental en élevage ovin viande : Emissions de GES et conso. énergie Marc Benoit H.Dakpo G.Laignel M. Roulenc INRA-UMRH Clermont Ferrand Theix Cliquez et modifiez le titre Contexte - Questions

Plus en détail

Caractérisation agronomique de produits organiques

Caractérisation agronomique de produits organiques Les 8 èmes rencontres de la fertilisation raisonnée et de l analyse de terre GEMAS-COMIFER «Fertilisation raisonnée et analyse de terre : quoi de neuf en 2007?» Blois 20-21 novembre 2007 Caractérisation

Plus en détail

Conférence sur la gestion de l état organique des sols cultivés

Conférence sur la gestion de l état organique des sols cultivés Conférence sur la gestion de l état organique des sols cultivés Claire BODELE SATEGE Nord - Pas de Calais Types de produits utilisés et distribués en région Nord-Pas de Calais et comportement agronomique

Plus en détail

LA BIORAFFINERIE ENVIRONNEMENTALE DE L EFFET CASCADE AU BOUCLAGE DES CYCLES. Jean-Philippe Steyer / 9 Juin 2015

LA BIORAFFINERIE ENVIRONNEMENTALE DE L EFFET CASCADE AU BOUCLAGE DES CYCLES. Jean-Philippe Steyer / 9 Juin 2015 LA BIORAFFINERIE ENVIRONNEMENTALE DE L EFFET CASCADE AU BOUCLAGE DES CYCLES Jean-Philippe Steyer / 9 Juin 2015 Le traitement des eaux et des déchets Hier et aujourd hui Traitement aérobie Aeration (100

Plus en détail

INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT SOUMISES A «DECLARATION» DECLARATION. Je soussigné (Nom, Prénom)

INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT SOUMISES A «DECLARATION» DECLARATION. Je soussigné (Nom, Prénom) INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT SOUMISES A «DECLARATION» DECLARATION Je soussigné (Nom, Prénom) Raison sociale (GAEC, EARL, SA etc.) : N EDE : N SIRET : Adresse (du siège social

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE WALLONIE

SERVICE PUBLIC DE WALLONIE Version du 29 avril 2007 (Arrêté du Gouvernement wallon du 1er mars 2007 modifiant l'arrêté du Gouvernement wallon du 4 juillet 2002 relatif à la procédure et à diverses mesures d'exécution du décret du

Plus en détail

S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES

S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES Collège des Producteurs - Assemblée sectorielle Porc 9/10/2015 Christine Anceau DGARNE-Département

Plus en détail

Agriculture biologique et changement climatique

Agriculture biologique et changement climatique Agriculture biologique et changement climatique Les enseignements d un d colloque (Clermont-Ferrand, 17-18 18 avril 2008) Claude Aubert DinABio, 19-20 mai 2008 Petit rappel En France, l agriculture, l

Plus en détail

Gaz à effet de serre et contribution de l agriculture

Gaz à effet de serre et contribution de l agriculture Gaz à effet de serre et contribution de l agriculture J-F Soussana 1 et P Cellier 2 1. Unité de Recherche sur l Ecosystème Prairial, INRA, Clermont-Ferrand 2. Environnement et Grandes Cultures, INRA Grignon

Plus en détail

Etude de faisabilité d une unité de méthanisation

Etude de faisabilité d une unité de méthanisation Etude de faisabilité d une unité de méthanisation Cahier des charges DENOMINATION DE L'OPERATION Précisez Objet - Lieu Maître d ouvrage : Personne à contacter : : Bureau d études : Personne à contacter

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis unique pour l exploitation porcine de Monsieur François BONTE à Bas-Warneton (COMINES-WARNETON)

AVIS. Objet : Demande de permis unique pour l exploitation porcine de Monsieur François BONTE à Bas-Warneton (COMINES-WARNETON) AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.1485 Liège, le 14 novembre 2005 Objet : Demande de permis unique pour l exploitation porcine de Monsieur François BONTE à Bas-Warneton (COMINES-WARNETON) Avis du CWEDD portant sur

Plus en détail

Bien-être des porcs : obligations légales futures en matière de logement des truies et de castration des porcelets

Bien-être des porcs : obligations légales futures en matière de logement des truies et de castration des porcelets Bien-être des porcs : obligations légales futures en matière de logement des truies et de castration des porcelets José Wavreille, 11 ème Journée professionnelle des Productions porcines et avicoles, 30

Plus en détail

Réchauffement climatique:enjeux et impact pour l élevage bovin. Maxime Moncamp Thierry Berthaux

Réchauffement climatique:enjeux et impact pour l élevage bovin. Maxime Moncamp Thierry Berthaux Réchauffement climatique:enjeux et impact pour l élevage bovin Maxime Moncamp Thierry Berthaux Impact et contribution environnementale de l élevage en Basse-Normandie Caen 29 mars 2013 Plan Vue générale

Plus en détail

Gaz à Effet de Serre en élevage bovins Mise au point d une méthode d évaluation adaptée

Gaz à Effet de Serre en élevage bovins Mise au point d une méthode d évaluation adaptée Gaz à Effet de Serre en élevage bovins Mise au point d une méthode d évaluation adaptée Travaux menés dans le cadre d une convention Ademe avec Christine Schubetzer Sylvie Hacala Institut de de Elevage

Plus en détail

SANI VOLIÈRES. 5 kg pour 10 à 50 m 2 Le bien-être de vos gibiers et volailles AVANTAGES ASSÈCHANT LITIÈRE PARFUMÉ POUR LOCAUX D ÉLEVAGE

SANI VOLIÈRES. 5 kg pour 10 à 50 m 2 Le bien-être de vos gibiers et volailles AVANTAGES ASSÈCHANT LITIÈRE PARFUMÉ POUR LOCAUX D ÉLEVAGE ASSÈCHANT LITIÈRE PARFUMÉ POUR LOCAUX D ÉLEVAGE AVANTAGES reconnus par les professionnels Asséche le sol et la litière Neutralise les mauvaises odeurs Assainit l ambiance 5 kg pour 10 à 50 m 2 Le bien-être

Plus en détail

Durant la dernière décennie, la construction de bâtiments en production porcine a

Durant la dernière décennie, la construction de bâtiments en production porcine a Les bâtiments de porcs en France : état des lieux Durant la dernière décennie, la construction de bâtiments en production porcine a connu un fort ralentissement. Ceci se traduit par des constructions actuellement

Plus en détail

Élevage en groupe, en paire ou individuel? Dre Jodi Wallace, DVM, MSc Hôpital Vétérinaire Ormstown

Élevage en groupe, en paire ou individuel? Dre Jodi Wallace, DVM, MSc Hôpital Vétérinaire Ormstown Élevage en groupe, en paire ou individuel? Dre Jodi Wallace, DVM, MSc Hôpital Vétérinaire Ormstown Les bases du logement des veaux Des conditions de logement appropriées pour la santé et le bienêtre des

Plus en détail

Partie 6 : Fertilisation organique

Partie 6 : Fertilisation organique Partie 6 : Fertilisation organique I. Composition des engrais organiques A. Généralités et définitions On regroupe sous l appellation engrais organiques : - Les engrais de ferme : fumiers, lisiers, purins

Plus en détail

Bâtiment vaches laitières Logettes raclées + traite 2 14 EPI

Bâtiment vaches laitières Logettes raclées + traite 2 14 EPI Biennale 2014 des Conseillers en Bâtiment d Elevage VISITE D EXPLOITATION B1 Bâtiment vaches laitières Logettes raclées + traite 2 14 EPI EXPLOITATION Main d œuvre : 3,5 UMO, dont 3 associés et 0,5 salarié

Plus en détail

Evacuer fréquemment le lisier des porcheries pour améliorer la qualité de l air

Evacuer fréquemment le lisier des porcheries pour améliorer la qualité de l air Evacuer fréquemment les lisiers des porcheries avec les techniques du lisier frais Evacuer fréquemment le lisier des porcheries pour améliorer la qualité de l air dans l ambiance du bâtiment d élevage,

Plus en détail

METHANISATION Éléments de réflexion

METHANISATION Éléments de réflexion METHANISATION Éléments de réflexion 13 décembre 2011 Anne-Sophie Roy LA METHANISATION Le principe Les substrats Les techniques 13 décembre 2011 2 La méthanisation : principe Procédé biologique de transformation

Plus en détail

Innovations biotechniques de la production de porcs en milieu tropical

Innovations biotechniques de la production de porcs en milieu tropical Innovations biotechniques de la production de porcs en milieu tropical D. Renaudeau, J.L. Gourdine, J. Fleury, H. Archimède INRA, UR143 Unité de Recherches Zootechniques F-97170 Petit Bourg, Guadeloupe

Plus en détail

Respect en Plus PORCS. Des Initiatives Locales pour Valoriser la Protection de la Nature. et le Bien-Etre des animaux

Respect en Plus PORCS. Des Initiatives Locales pour Valoriser la Protection de la Nature. et le Bien-Etre des animaux Respect en Plus Des Initiatives Locales pour Valoriser la Protection de la Nature et le Bien-Etre des animaux PORCS Plaidoyer pour une Respect Plus de Bien-être animal Equi Plus-v pou produ ETHIQUE AGRICOLE

Plus en détail

Phase 2 : Bilan énergie et GES de l agriculture et de la forêt en Limousin suivant différentes simulations

Phase 2 : Bilan énergie et GES de l agriculture et de la forêt en Limousin suivant différentes simulations EXPÉRIMENTATION DE CLIMATERRE Phase 2 : Bilan énergie et GES de l agriculture et de la forêt en Limousin suivant différentes simulations Cas Limousin Mars 2010 SOMMAIRE 1. CONTEXTE ET OBJETS DES SIMULATIONS...3

Plus en détail

Est-il possible de valoriser des matières premières locales dans l alimentation du porc?

Est-il possible de valoriser des matières premières locales dans l alimentation du porc? Est-il possible de valoriser des matières premières locales dans l alimentation du porc? Marie MOERMAN 1, José WAVREILLE 2 (1) Cellule transversale de Recherches en agriculture biologique (2) Unité Mode

Plus en détail

Alimentation. Article publié dans Porc Québec Juin 2004

Alimentation. Article publié dans Porc Québec Juin 2004 Article publié dans Porc Québec Juin 2004 Alimentation Modifier l alimentation des porcs pour réduire les odeurs GHISLAINE ROCH, AGRONOME, CONSULTANTE EN NUTRITION ANIMALE La formulation des rations dans

Plus en détail

Le contexte environnementale en élevage laitier

Le contexte environnementale en élevage laitier Le contexte environnementale en élevage laitier Quels leviers alimentaires pour réduire l empreinte environnementale du lait? www.idele.fr Sylvain Foray, Institut de l Elevage (France) Les enjeux de l

Plus en détail

DPA 2102 Protection et bien-être des porcs en élevage [2102] v3

DPA 2102 Protection et bien-être des porcs en élevage [2102] v3 Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur :... N unique :... Adresse :...... DPA 22 Protection et bien-être des porcs en élevage [22] v C : conforme NC : pas conforme

Plus en détail

SYSTEME FOURRAGER ET ALIMENTATION DU TROUPEAU

SYSTEME FOURRAGER ET ALIMENTATION DU TROUPEAU Biennale 2014 des Conseillers en Bâtiment d Elevage VISITE D EXPLOITATION C1 Bâtiments vaches laitières Logettes raclées, traite roto 22 postes intérieurs EXPLOITATION Main d œuvre : 9 UMO dont 6 associés

Plus en détail

Région Poitou-Charentes

Région Poitou-Charentes Région Poitou-Charentes Etat des lieux des consommations énergétiques et des émissions de gaz à effet de serre du secteur de l agriculture et de la forêt Comité de pilotage - OREGES Décembre 2013 Sommaire

Plus en détail

Planifier l aménagement d une écurie : Pour que le rêve devienne réalité!

Planifier l aménagement d une écurie : Pour que le rêve devienne réalité! Planifier l aménagement d une écurie : Pour que le rêve devienne réalité! Par : Renel Paquin, B.Ing. Yves Choinière, Ing., Agr. Boucherville 2 novembre 2008 www.yveschoiniere.com Plan de l exposé 1. Partie

Plus en détail

Influence des modalités de séchage du maïs grain cultivé en Wallonie sur les performances zootechniques du poulet de chair

Influence des modalités de séchage du maïs grain cultivé en Wallonie sur les performances zootechniques du poulet de chair Influence des modalités de séchage du maïs grain cultivé en Wallonie sur les performances zootechniques du poulet de chair Promoteur(s) : Yves Beckers et François Béra Période : A partir de février 2014

Plus en détail

Stabulation à aires multiples avec couche de repos moelleuse pour porcs à l engrais

Stabulation à aires multiples avec couche de repos moelleuse pour porcs à l engrais FEUILLE D INFORMATION PSA Stabulations économiques et respectueuses de la vie animale T tks 3.1 Stabulation à aires multiples avec couche de repos moelleuse pour porcs à l engrais La litière ne doit pas

Plus en détail

Quels leviers d action en élevage? Isabelle Corrégé

Quels leviers d action en élevage? Isabelle Corrégé Quels leviers d action en élevage? Isabelle Corrégé Introduction : quels leviers d action? Utiliser moins et mieux (ou différemment?) les antibiotiques Utilisation actuelle? Quels types de traitement et

Plus en détail

Agriculture et qualité de l air

Agriculture et qualité de l air Journée d échanges techniques «Agriculture et qualité de l air : enjeux, outils et leviers d action pour demain» Agriculture et qualité de l air Audrey Joly Pôle climat air énergie Service prévention des

Plus en détail

Résidus médicamenteux vétérinaires dans les eaux de surface : programme ONEMA, ORE Agrhys

Résidus médicamenteux vétérinaires dans les eaux de surface : programme ONEMA, ORE Agrhys Résidus médicamenteux vétérinaires dans les eaux de surface : programme ONEMA, ORE Agrhys Anne Jaffrézic, A. Soulier, E. Jardé, B. Le Bot UMR Sol Agrohydrosystème Spatialisation INRA - Agrocampus 1.Sources

Plus en détail

Raclage en «V» : bilan environnemental et zootechnique lors de sept années de fonctionnement à Guernévez

Raclage en «V» : bilan environnemental et zootechnique lors de sept années de fonctionnement à Guernévez 2014. Journées Recherche Porcine, 46, 199-204. Raclage en «V» : bilan environnemental et zootechnique lors de sept années de fonctionnement à Guernévez Aurore LOUSSOUARN (1), Solène LAGADEC (1), Paul ROBIN

Plus en détail

Avertissement. Pour information et commentaires :

Avertissement. Pour information et commentaires : Avertissement Toute reproduction, édition, impression, traduction ou adaptation de ce document, par quelque procédé que ce soit, tant électronique que mécanique, en particulier par photocopie ou par microfilm,

Plus en détail

Bâtiment d élevage à énergie positive (BEBC+)

Bâtiment d élevage à énergie positive (BEBC+) Bâtiment d élevage à énergie positive (BEBC+) Contexte et enjeux Politique en faveur de l amélioration du bilan environnemental Grenelle de l environnement Plan de performance énergétique La diminution

Plus en détail

Influence de la vidange des préfosses sur l émission d ammoniac et d odeurs par les porcheries d engraissement Résultats préliminaires

Influence de la vidange des préfosses sur l émission d ammoniac et d odeurs par les porcheries d engraissement Résultats préliminaires 2000. Journées Rech. Porcine en France, 32, 8388. Influence de la vidange des préfosses sur l émission d ammoniac et d odeurs par les porcheries d engraissement Résultats préliminaires Nadine GUINGAND

Plus en détail

ACTION 2 Expérimentations

ACTION 2 Expérimentations ACTION 2 Expérimentations METHODOLOGIE ET CONCLUSIONS DU BILAN CARBONE EPL Agro CFPPA de la Meuse, 2013 1. TABLE DES MATIERES 1. TABLE DES MATIERES... 1 2. OBJECTIF... 2 3. DEFINITION DE LA METHODE DE

Plus en détail

BÂTIMENTS ET GRANDS TROUPEAUX

BÂTIMENTS ET GRANDS TROUPEAUX BÂTIMENTS ET GRANDS TROUPEAUX Approche zootechnique, environnementale et sociétale Tanguy MOREL Qu est-ce qu un grand troupeau en terme de logement? De 80 à 120 vaches laitières Plus de 120 vaches laitières

Plus en détail

E I S M V. Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud

E I S M V. Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud Académie Française, Communication du 20 juin 2013 Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud 3w.eismv.org L.J. PANGUI

Plus en détail

ABCHECK.UGENT. UNE APPLICATION D INTERNET GRATUITE Merel Postma1 DVM

ABCHECK.UGENT. UNE APPLICATION D INTERNET GRATUITE Merel Postma1 DVM QUANTIFICATION DE L UTILISATION DES ANTIBIOTIQUES CHEZ LES ANIMAUX DE FERME ABCHECK.UGENT UNE APPLICATION D INTERNET GRATUITE Merel Postma1 DVM Dr. Davy Persoons1,3, Prof. Dominiek Maes2, Prof. Jeroen

Plus en détail

La digestion anaérobie

La digestion anaérobie Les matières organiques en fiches techniques La digestion anaérobie La digestion anaérobie est un processus de décomposition biologique contrôlé qui se déroule sans oxygène et qui génère à la fois, du

Plus en détail

Bâtiment, santé, bien être : retour d expériences d un cabinet vétérinaire spécialisé en élevages porcins. Céline CHEVANCE Dr Pauline BERTON

Bâtiment, santé, bien être : retour d expériences d un cabinet vétérinaire spécialisé en élevages porcins. Céline CHEVANCE Dr Pauline BERTON Bâtiment, santé, bien être : retour d expériences d un cabinet vétérinaire spécialisé en élevages porcins. Céline CHEVANCE Dr Pauline BERTON Porc.Spective - France Sommaire 1. Porc.Spective : Expertise

Plus en détail

Connaître les odeurs pour mieux les contrôler

Connaître les odeurs pour mieux les contrôler Article publié dans Porc Québec Avril 2004 Connaître les odeurs pour mieux les contrôler Environnement SYLVAIN PIGEON, M. SC., INGÉNIEUR, BPR GROUPE-CONSEIL NDLR. CE TEXTE A FAIT L OBJET D UNE PRÉSENTATION

Plus en détail

Dimensionnement des fosses

Dimensionnement des fosses Les capacités de stockage Les capacités sont exprimées en m en m 3 pour 4 et 6 mois pour 4 et 6 mois Les capacités correspondent aux volumes utiles de déjections ou effluents à stocker Exemple vaches laitières

Plus en détail

Référentiel des prix estimatifs des bâtiments pour vaches allaitantes Basse-Normandie

Référentiel des prix estimatifs des bâtiments pour vaches allaitantes Basse-Normandie Référentiel des prix estimatifs des bâtiments pour s allaitantes Basse-Normandie LOGEMENT - DEJECTIONS ET EFFLUENTS Le logement des s allaitantes, ainsi que les ouvrages de stockage des déjections qui

Plus en détail

La couverture des fosses

La couverture des fosses La couverture des fosses L a couverture des fosses à lisier permet de limiter les apports d eaux pluviales. Elle limite aussi les odeurs ainsi que les émissions de gaz dans l atmosphère. Il existe plusieurs

Plus en détail

Référentiel des prix des bâtiments pour jeunes bovins Pays de la Loire

Référentiel des prix des bâtiments pour jeunes bovins Pays de la Loire Référentiel des prix des bâtiments pour Pays de la Loire 2011 Le des, ainsi que les ouvrages de stockage des déjections nécessaires à leur bonne utilisation, constituent les postes principaux d investissement

Plus en détail

LE POINT SUR LA MALADIE DE MORTELLARO Diagnostic et Prévention

LE POINT SUR LA MALADIE DE MORTELLARO Diagnostic et Prévention LE POINT SUR LA MALADIE DE MORTELLARO Diagnostic et Prévention Département Clinique des Animaux de Production Faculté de Médecine Vétérinaire Université de Liège Dr.V. Frisée Présentation du Département

Plus en détail

Encadrement des activités de biométhanisation au Québec et programme d aide financière

Encadrement des activités de biométhanisation au Québec et programme d aide financière Encadrement des activités de biométhanisation au Québec et programme d aide financière 20e Conférence nationale annuelle sur le compost Du 22 au 24 septembre 2010 Hôtel Crowne Plaza Ottawa, Ottawa (Ontario)

Plus en détail

L engraissement de porcs sur litière de particules de bois ou de sciure en couche fine

L engraissement de porcs sur litière de particules de bois ou de sciure en couche fine 22. Journées de la Recherche Porcine, 34, 143-148. L engraissement de porcs sur litière de particules de bois ou de sciure en couche fine Yannick RAMONET (1), Paul ROBIN (2) Chambres d Agriculture EDE

Plus en détail

Normes d excrétion d azote par espèce animale

Normes d excrétion d azote par espèce animale Annexe 6 Normes d excrétion d azote par espèce animale Source : Arrêté du 19 décembre 2011 relatif au programme d actions national à mettre en œuvre dans les zones vulnérables afin de réduire la pollution

Plus en détail

Modélisation thermique des bâtiments d élevage de poulets de chair en vue d optimiser le choix des équipements et les paramètres de régulation

Modélisation thermique des bâtiments d élevage de poulets de chair en vue d optimiser le choix des équipements et les paramètres de régulation Modélisation thermique des bâtiments d élevage de poulets de chair en vue d optimiser le choix des équipements et les paramètres de régulation P. Robin 1, G. Amand 2, C. Nicolas 3, D. Chevalier 4, S. Gallot

Plus en détail

Bilan alimentaire en production laitière : cahier de prise de données

Bilan alimentaire en production laitière : cahier de prise de données Bilan alimentaire en production laitière : cahier de prise de données Nom de l entreprise agricole : Responsable : Adresse : Téléphone : Télécopieur : Conseiller en agroenvironnement (PAEF, etc.) : Conseiller

Plus en détail

Le Vétérinaire prescripteur de conseils de gestion sanitaire

Le Vétérinaire prescripteur de conseils de gestion sanitaire Le Vétérinaire prescripteur de conseils de gestion sanitaire Illustration en filière Porcine Mélanie LIBER AVPO : Association des Vétérinaires exerçant en Productions Organisées Le vétérinaire prescripteur

Plus en détail

Entreprise pionnière spécialisée dans l'élevage et l'élaboration de produits à base d'insectes comestibles depuis 2011.

Entreprise pionnière spécialisée dans l'élevage et l'élaboration de produits à base d'insectes comestibles depuis 2011. Entreprise pionnière spécialisée dans l'élevage et l'élaboration de produits à base d'insectes comestibles depuis 2011. Effectif Population (Milliard) Enjeux La production mondiale de protéines va devoir

Plus en détail

Contribution de l agriculture au changement climatique et à son atténuation

Contribution de l agriculture au changement climatique et à son atténuation Contribution de l agriculture au changement climatique et à son atténuation Audrey Trévisiol Service Agriculture et Forêts - ADEME Melle, 6 décembre 2011 Plan de la présentation Changement climatique :

Plus en détail

Ferme du futur: l énergie dans les bâtiments agricoles. Filière bovine. Céline ZANELLA

Ferme du futur: l énergie dans les bâtiments agricoles. Filière bovine. Céline ZANELLA Ferme du futur: l énergie dans les bâtiments agricoles Filière bovine Céline ZANELLA Libramont 23 juillet 2011 SOMMAIRE Filière veaux de boucherie Filière bovin lait Filière bovin viande LES CONSOMMATIONS

Plus en détail

Conférence SIFEE, Angers, 22 Juin 2005

Conférence SIFEE, Angers, 22 Juin 2005 Conférence SIFEE, Angers, 22 Juin 2005 Quantification des impacts environnementaux associés au traitement biologique et à l'utilisation agricole des produits organiques bilan des connaissances P. Mallard,

Plus en détail

Fumier de bovins, un gisement à fort potentiel pour la filière de méthanisation en France?

Fumier de bovins, un gisement à fort potentiel pour la filière de méthanisation en France? Fumier de bovins, un gisement à fort potentiel pour la filière de méthanisation en France? Jacques Capdeville; Christophe Perrot Pascal Peu; Thierry Bioteau; Axelle Degueurce 1 Evaluation du gisement de

Plus en détail

Exploitation porcine. et gaz à effet de serre

Exploitation porcine. et gaz à effet de serre PLAN DES INTERVENTIONS AGROENVIRONNEMENTALES DE LA FPPQ Exploitation porcine et gaz à effet de serre FICHE TECHNIQUE NO 11 CETTE FICHE VISE À FOURNIR DES INFORMATIONS TECHNIQUES EN LIEN AVEC LE PLAN DES

Plus en détail

Le statut des élevages Prescriptions Générales

Le statut des élevages Prescriptions Générales 0 Le statut des élevages Prescriptions Générales Références réglementaires : arrêté préfectoral modifié du 30/05/89 (règlement sanitaire départemental), décrets du 5/07/0, /09/03, 7//03 et 05//06 (nomenclature

Plus en détail