MISE À JOUR SUR L ÉVOLUTION DE LA SITUATION CONCERNANT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MISE À JOUR SUR L ÉVOLUTION DE LA SITUATION CONCERNANT"

Transcription

1 22 février 2014 Message à tous les éleveurs et intervenants du secteur porcin du Québec MISE À JOUR SUR L ÉVOLUTION DE LA SITUATION CONCERNANT LA DIARRHÉE ÉPIDÉMIQUE PORCINE (DEP) PREMIER CAS DE DEP DANS UNE FERME AU QUÉBEC Nous vous avions informé le 19 février que des tests de fèces dans une ferme porcine d engraissement de la région de la ville de Granby s étaient révélés négatifs. Les résultats des nouveaux tests environnementaux, de fluides oraux et de fèces pris le 20 février se sont finalement révélés positifs à la présence du virus de la DEP. Les porcs n ont pas présenté de signes cliniques de la maladie mais ces résultats, obtenus tard hier soir, signifie donc la confirmation d un premier cas de DEP dans un troupeau de porcs au Québec. Comme cela a été fait dans les autres provinces, les résultats de ce premier cas seront validés auprès du Centre national des maladies animales exotiques de l Agence canadienne d inspection des aliments à Winnipeg. Concernant les mesures de contrôle permettant de minimiser les risques de propagation de la maladie, la ferme est en quarantaine depuis la suspicion de la présence de la maladie et le restera jusqu à l abattage des animaux dans quelques semaines. En plus des mesures sur le site concerné, une autre ferme porcine d engraissement, à proximité du troupeau infecté, avait été mise en quarantaine à titre préventif dès les premiers résultats environnementaux positifs. Elle le restera aussi jusqu à l abattage des porcs. De plus, l EQSP est en processus de contacter les éleveurs dans une zone de 5 kilomètres de rayon comme mesure préventive pour une surveillance accrue de signes cliniques potentiels et un rehaussement des mesures de biosécurité par les éleveurs concernés. Suivi des résultats positifs au quai de l abattoir de F. Ménard Concernant les tests environnementaux positifs sur le quai de déchargement de l abattoir F. Ménard des 10 et 12 février dernier, l entreprise a informé l EQSP avoir complété ses activités de retraçage et des tests environnements de plus de 400 bâtiments de son réseau d approvisionnement de porcs. Tous ces tests se sont révélés négatifs. Préparons-nous! Il est essentiel d être prêt à agir rapidement dans l éventualité où un troupeau serait infecté. Nous invitons tous les éleveurs à identifier et inscrire d avance les coordonnées de tous les visiteurs et intervenants qui se présentent à leur ferme en utilisant le modèle disponible cijoint. Seule la dernière colonne (date de dernière visite) ne doit être remplie qu en situation de troupeau infecté. Ces informations seront demandées par l EQSP pour tout troupeau déclaré infecté de façon à aider aux activités de retraçage de même que pour la mise en œuvre des mesures de biosécurité rehaussée de tous les intervenants concernés. Équipe québécoise de santé porcine (EQSP) 555, boul. Roland-Therrien, bureau 100, Longueuil (Québec) J4H 3Y9 Tél. : , poste 8697 Télécopieur :

2 Surveillance et déclaration Si vous observez un ou plusieurs des signes cliniques de la DEP, avisez immédiatement votre médecin vétérinaire pour un diagnostic. Nous vous incitons fortement à déclarer tout cas positif à l EQSP au Celle-ci pourra alors coordonner une équipeconseil qui vous accompagnera dans la mise en œuvre des mesures adéquates de contrôle de la maladie, et ainsi en limiter les impacts sur votre entreprise et l industrie porcine québécoise. Rappelons que la maladie ne présente aucun risque pour la santé publique ou la salubrité des aliments. Pour contrer la propagation de cette maladie, il est indispensable que tous les intervenants du secteur se mobilisent collectivement pour appliquer rigoureusement les mesures de biosécurité préconisées (voir section «mesures de biosécurité» cidessous). Le transport demeure un facteur de risque important et il est primordial que les véhicules de transport des porcs soient lavés, désinfectés et séchés après chaque voyage à un abattoir ou un centre de rassemblement avant de retourner sur une ferme. Importance de la maladie La diarrhée épidémique porcine (DEP) est une maladie contagieuse sévère causée par un virus affectant le système digestif des porcs. Elle affecte les porcs de tous les âges, mais ne se transmet pas aux autres espèces animales ni aux humains. Signes cliniques Porcelets sous la mère (non sevrés) : diarrhée abondante accompagnée de vomissements chez la majorité. Mortalité variant de 50 à 100 %. Porcelets en pouponnière ou porcs en engraissement : anorexie, diarrhée abondante ou fèces molles chez la majorité et quelques vomissements. Mortalité variant de 1 à 5 %. Porcs adultes (truies et verrats) : anorexie et apathie, diarrhée abondante ou fèces molles chez la majorité et quelques vomissements. Mortalité de moins de 1 %. Transmission de la maladie Par contact direct : de porcs infectés. Par contact indirect : quais de chargement/ déchargement; véhicules de transport de porcs et matériel de manipulation des porcs et de nettoyage des remorques; visiteurs (vêtements et chaussures). Mesures de biosécurité Pour éviter l introduction de la maladie au Québec, mettre en application les mesures préconisées dans les fiches de biosécurité sur la DEP à l intention des éleveurs, des abattoirs et des transporteurs et centres de rassemblement accessibles à sous l onglet «Les éleveurs» via la section «DEP - prévention». Équipe québécoise de santé porcine (EQSP) 555, boul. Roland-Therrien, bureau 100, Longueuil (Québec) J4H 3Y9 Tél. : , poste 8697 Télécopieur :

3 PARTIE II QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE DIARRHÉE ÉPIDÉMIQUE PORCINE (DEP) Cette partie du questionnaire doit être complétée par l éleveur puis acheminée à l Équipe québécoise de santé porcine par courriel à l adresse suivante : ou par télécopieur au numéro : (450) LISTE DES INTERVENANTS À CONTACTER POUR LA BIOSÉCURITÉ AU SITE INFECTÉ 1- Employé(s) Travaille(nt) sur d autres fermes? Oui Non 2- Meunerie(s) 3- Fournisseur(s) de porcs (reproduction, porcelet, etc.) 4- Vétérinaire(s) 5- Broker/négociant 6- Abattoir(s) 1/3

4 LISTE DES INTERVENANTS À CONTACTER POUR LA BIOSÉCURITÉ AU SITE INFECTÉ (suite) QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE DIARRHÉE ÉPIDÉMIQUE PORCINE (DEP) 7- Transporteur(s) de porcs 8- Équipe de pesée de porcs 9- Entreprise de vaccination/ de transfert de porcs 10- Livreur de semence 11- Récupérateur d animaux morts 12- Entreprise de lavage / désinfection / fumigation 13- Exterminateur 14- Livreur de litière 2/3

5 LISTE DES INTERVENANTS À CONTACTER POUR LA BIOSÉCURITÉ AU SITE INFECTÉ (suite) QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE DIARRHÉE ÉPIDÉMIQUE PORCINE (DEP) 15- Livreur de propane 16- Livreur de diésel 17- Transporteur de lisier 18- Gens de métier (électricien, Hydro- Québec, fournisseurs d équipements, menuisier, etc.) 19- Valideur(s) à la ferme (p. ex. : AQC) 20- Autres visiteurs (producteurs, amis, famille, étrangers, etc.) 21- Autres activités : Vente à la ferme (grains, etc.), prêt d équipements, balance à camion 22- Autre(s) intervenant(s) d intérêt 3/3

La biosécurité animale / Est-ce pour vous? André Cécyre D.M.V. Programme d expertise vétérinaire, FPBQ

La biosécurité animale / Est-ce pour vous? André Cécyre D.M.V. Programme d expertise vétérinaire, FPBQ Bovins du Québec, aout 2010 La biosécurité / Une assurance santé animale? Nathalie Côté, agronome Fédération des producteurs de bovins du Québec Le terme biosécurité revient à la mode et évoque parfois

Plus en détail

Tournée des assemblées générales annuelles régionales Printemps - 2015

Tournée des assemblées générales annuelles régionales Printemps - 2015 Tournée des assemblées générales annuelles régionales Printemps - 2015 Plan de la présentation 1. Quelques indicateurs économiques 2. Renouvellement de la Convention de mise en marché des porcs 3. Sécurité

Plus en détail

ESTIMATION DU COÛT DE RÉCUPÉRATION DES ANIMAUX MORTS

ESTIMATION DU COÛT DE RÉCUPÉRATION DES ANIMAUX MORTS Article du Centre de développement du porc du Québec inc. publié dans Porc Québec - Avril 2004 RÉJEAN LEBLANC, AGROÉCONOMISTE, CDPQ ESTIMATION DU COÛT DE RÉCUPÉRATION DES ANIMAUX MORTS Les coûts associés

Plus en détail

Innovations technologiques pour les prochaines années

Innovations technologiques pour les prochaines années Article publié dans Porc Québec Juin 2004 Innovations technologiques pour les prochaines années RÉGIE ROBERT FILLION, AGRONOME, RESPONSABLE DU SECTEUR TECHNIQUES D ÉLEVAGE ET VALÉRIE DUFOUR, M. SC., CENTRE

Plus en détail

Conférence ALINE GRENIER, AGR. ET PIERRE MASSIE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT)

Conférence ALINE GRENIER, AGR. ET PIERRE MASSIE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) Conférence ALINE GRENIER, AGR. ET PIERRE MASSIE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) 38 Programme d apprentissage en milieu de travail (PAMT) ALINE GRENIER ET PIERRE MASSIE POURQUOI LE

Plus en détail

Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité à la ferme

Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité à la ferme Colloque sur la production porcine «Comment faire autrement?» Le mardi 7 novembre 2006, Hôtel Universel Best Western, Drummondville Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT. Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie

CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT. Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie Voici le Programme de salubrité des aliments à la ferme pour le bœuf- Bœuf Qualité Plus-

Plus en détail

Préconisations sanitaires. Conception et rénovation des bâtiments d élevage de porcs

Préconisations sanitaires. Conception et rénovation des bâtiments d élevage de porcs Préconisations sanitaires Conception et rénovation des bâtiments d élevage de porcs CDMP CDMP Préambule Aujourd hui, un bâtiment doit permettre à l éleveur une conduite sanitaire optimale de son élevage.

Plus en détail

PROGRAMME DES BONNES PRATIQUES DE TRANSPORT DES PORCS VOLET BIOSÉCURITÉ ET SALUBRITÉ

PROGRAMME DES BONNES PRATIQUES DE TRANSPORT DES PORCS VOLET BIOSÉCURITÉ ET SALUBRITÉ PROGRAMME DES BONNES PRATIQUES DE TRANSPORT DES PORCS VOLET BIOSÉCURITÉ ET SALUBRITÉ Manuel du transporteur Publication Fédération des producteurs de porcs du Québec (FPPQ) 555, boulevard Roland-Therrien,

Plus en détail

Programme canadien de certification des porcs exempts de ractopamine : Information sur le programme et les protocoles pour les activités à la ferme

Programme canadien de certification des porcs exempts de ractopamine : Information sur le programme et les protocoles pour les activités à la ferme Programme canadien de certification des porcs exempts de ractopamine : Information sur le programme et les protocoles pour les activités à la ferme Introduction Le Programme canadien de certification des

Plus en détail

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DES PORCS VIVANTS

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DES PORCS VIVANTS Ce projet a été financé dans le cadre du Programme de biosécurité et de stabilisation sanitaire des entreprises porcines du Québec, une initiative du Conseil canadien de la santé porcine. Le financement

Plus en détail

Chapitre 3 bis. Sanitel

Chapitre 3 bis. Sanitel Chapitre 3 bis Sanitel Le système belge pour l Identification et l enregistrement des animaux. Associations régionales ARSIA : association régionale de santé et d identification animale http://www.arsia.be/

Plus en détail

PROGRAMME DE CERTIFICATION CONTRÔLE OPTIMAL DE LA SALUBRITÉ DANS LA PRODUCTION D ŒUFS DE CONSOMMATION (COSPOC) Cahier des charges

PROGRAMME DE CERTIFICATION CONTRÔLE OPTIMAL DE LA SALUBRITÉ DANS LA PRODUCTION D ŒUFS DE CONSOMMATION (COSPOC) Cahier des charges OGRAMME DE CERTIFICATION CONTRÔLE OPTIMAL DE LA SALUBRITÉ DANS LA ODUCTION D ŒUFS DE CONSOMMATION (COSPOC) Cahier des charges Fédération des producteurs d œufs du Québec 555, boulevard Roland-Therrien

Plus en détail

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014 L Agroindicateur Octobre 2014 Une autre bonne performance La conjoncture 2014 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer à un niveau historiquement

Plus en détail

la FPAMQ y était! SIAL Montréal : L incontournable traçabilité Une identification unique pour la classification 6 Gare à la fièvre aphteuse!

la FPAMQ y était! SIAL Montréal : L incontournable traçabilité Une identification unique pour la classification 6 Gare à la fièvre aphteuse! BULLETIN DE LA FÉDÉRATION DES PRODUCTEURS D AGNEAUX ET MOUTONS DU QUÉBEC VOLUME 1, NUMÉRO 1 MAI 2001 SIAL Montréal : la FPAMQ y était! L incontournable traçabilité 2 Une identification unique pour la classification

Plus en détail

Développement d un système de monitoring du bien-être des veaux en élevage

Développement d un système de monitoring du bien-être des veaux en élevage Développement d un système de monitoring du bien-être des veaux en élevage Joop LENSINK 1, Kees VAN REENEN 2, Hélène LERUSTE 1 1 Institut Supérieur d Agriculture (ISA) Lille, France 2 Animal Science Group,

Plus en détail

Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010

Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010 Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010 Conseil d administration, comité exécutif et comité consultatif Conseil d administration Pour la dernière année d activités, les membres du conseil

Plus en détail

Plan stratégique 2010 2015 pour le secteur ovin du Québec

Plan stratégique 2010 2015 pour le secteur ovin du Québec 555, boul. René-Lévesque O. 9 e étage Montréal (Québec) H2Z 1B1 CANADA (514) 861-0809 Télécopieur (514) 861-0881 Internet info@zba.ca Plan stratégique 2010 2015 pour le secteur ovin du Québec Rapport final

Plus en détail

Résumé. Déterminer la cause d un problème sur l IC Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent influencer négativement l IC d un troupeau :

Résumé. Déterminer la cause d un problème sur l IC Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent influencer négativement l IC d un troupeau : Optimisation de l indice de consommation du poulet de chair ROSS Cet article a été écrit spécifiquement pour les producteurs d Amérique Latine. Cependant, les recommandations données peuvent être utiles

Plus en détail

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA INSTRUCTIONS À L ATTENTION DE L ANIMATEUR La boite à images pour la prévention de la FHVE (La Fièvre Ebola est une maladie épidémique, contagieuse

Plus en détail

Un seul système national d étiquetage. pour l industrie laitière canadienne

Un seul système national d étiquetage. pour l industrie laitière canadienne Un seul système national d étiquetage pour l industrie laitière canadienne Table des matières Un seul système national d étiquetage pour les sujets laitiers. 1 Le système à trois modes de lecture fonctionne

Plus en détail

Ordonnance sur les épizooties

Ordonnance sur les épizooties Version provisoire - Seule la version publiée dans le Recueil officiel du droit fédéral RO fait foi Ordonnance sur les épizooties (OFE) Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance

Plus en détail

«Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire»

«Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire» «Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire» Forum agricole et agroalimentaire, 12 février 2015, Albanel PDAA 2013-2018 - MRC DE MARIA-CHAPDELAINE L ABATTOIR COMME

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

L HISTOIRE DU PORC CANADIEN. L histoire remarquable d une industrie canadienne couronnée de succès. LE PORC: l histoire d une réussite canadienne

L HISTOIRE DU PORC CANADIEN. L histoire remarquable d une industrie canadienne couronnée de succès. LE PORC: l histoire d une réussite canadienne L HISTOIRE DU PORC CANADIEN L histoire remarquable d une industrie canadienne couronnée de succès TABLE DES MATIÈRES Message du président 5 1. Le paysage canadien 6 1.1 L agriculture canadienne 6 1.2 L

Plus en détail

Implantation de la comptabilité de gestion informatisée, testage et transfert d un plan comptable spécifique chez les producteurs de porcs

Implantation de la comptabilité de gestion informatisée, testage et transfert d un plan comptable spécifique chez les producteurs de porcs Implantation de la comptabilité de gestion informatisée, testage et transfert d un plan comptable spécifique chez les producteurs de porcs Rapport final Elizabeth Gobeil Tremblay, B. Sc. A. Yvonne Richard,

Plus en détail

MÉMOIRE DE L ORDRE DES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE L AGRICULTURE, DES PÊCHERIES ET DE L ALIMENTATION

MÉMOIRE DE L ORDRE DES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE L AGRICULTURE, DES PÊCHERIES ET DE L ALIMENTATION MÉMOIRE DE L ORDRE DES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE L AGRICULTURE, DES PÊCHERIES ET DE L ALIMENTATION DANS LE CADRE DE SA CONSULTATION SUR LES NOUVEAUX ENJEUX DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

Beau Porc, belle relève DEP. Pertes et risques omniprésents. Que nous dit la consommation d eau des porcs?

Beau Porc, belle relève DEP. Pertes et risques omniprésents. Que nous dit la consommation d eau des porcs? Volume 25, N 1, AVRIL 2014 Que nous dit la consommation d eau des porcs? DEP Pertes et risques omniprésents Reportage à la ferme Beau Porc, belle relève Vivement les 25 ans de l encan électronique! POSTE-PUBLICATION

Plus en détail

Fiches techniques : Filière Porc Fleuri

Fiches techniques : Filière Porc Fleuri Fiches techniques : Filière Porc Fleuri FICHE TECHNIQUE 1 LE PORC FLEURI SAVOUREUX Méthode de production : RACE ET TYPE DE PORC : La viande doit provenir d un animal de type Piétrain. On entend par «type

Plus en détail

Le bien-être animal : fiction ou réalité?

Le bien-être animal : fiction ou réalité? Le bien-être animal : fiction ou réalité? Par Daniel-Mercier Gouin Coll. Denis Beaudoin Définition Plan de la présentation Le point sur la réglementation ici et ailleurs Les implications opérationnelles

Plus en détail

Stratégies visant à réduire l impact économique de crises sanitaires ou phytosanitaires pour les entreprises agricoles

Stratégies visant à réduire l impact économique de crises sanitaires ou phytosanitaires pour les entreprises agricoles Stratégies visant à réduire l impact économique de crises sanitaires ou phytosanitaires pour les Rapport final (version finale) Préparé pour : Conseil pour le développement de l agriculture du Québec (CDAQ)

Plus en détail

Manuel de référence JUILLET 2015

Manuel de référence JUILLET 2015 1 Manuel de référence JUILLET 2015 REMERCIEMENTS Le volet Traçabilité animale est financé conjointement par Agriculture et Agroalimentaire Canada ainsi que par Les Producteurs laitiers du Canada. Les Producteurs

Plus en détail

L assurance contre la fièvre catarrhale du mouton Foire aux questions Concernant l assurance contre la fièvre catarrhale du mouton

L assurance contre la fièvre catarrhale du mouton Foire aux questions Concernant l assurance contre la fièvre catarrhale du mouton Fédération Canadienne du Mouton L assurance contre la fièvre catarrhale du mouton Foire aux questions Concernant l assurance contre la fièvre catarrhale du mouton Q1. Qu est-ce que l assurance contre la

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES SOMMAIRE

PLAN D AFFAIRES SOMMAIRE ÉTUDE DE FAISABILITÉ PORTANT SUR L ÉTABLISSEMENT D UNE PÉPINIÈRE DE CHEVRETTES AU QUÉBEC PLAN D AFFAIRES SOMMAIRE remis à Société des éleveurs de chèvres laitières de race du Québec Ministère de l Agriculture

Plus en détail

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP)

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP) 7, rue Robert-Rumilly Québec, G1K 2K5 ENTREVUE ÉCRITE Nom : Prénom : Date de naissance : Code permanent : Inscrit sur vos bulletins ou sur votre carte étudiante No de téléphone : COCHEZ LE PROGRAMME POUR

Plus en détail

DANS LE CADRE DE SA CONSULTATION SUR

DANS LE CADRE DE SA CONSULTATION SUR MÉMOIRE DE L ORDRE DES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE L AGRICULTURE, DES PÊCHERIES ET DE L ALIMENTATION DANS LE CADRE DE SA CONSULTATION SUR LE PROJET DE LOI N O 97 (Loi visant

Plus en détail

assurance et confiance Les programmes à la ferme offrent aux consommateurs

assurance et confiance Les programmes à la ferme offrent aux consommateurs Les programmes à la ferme offrent assurance et confiance aux consommateurs Les programmes à la ferme des PPC, Votre propre poulet et le Programme de soins aux animaux (PSA), ont été conçus pour répondre

Plus en détail

Règlement sur les conditions de production et de conservation à la ferme et sur la qualité... Page 1 sur 11 Éditeur officiel du Québec À jour au 1er novembre 2014 Ce document a valeur officielle. chapitre

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE --------- DELIBERATION N 77-116 AT DU 14 OCTOBRE 1977 ------------------------------------------------------ portant réglementation de l inspection des

Plus en détail

Tuberculose bovine. Situation actuelle

Tuberculose bovine. Situation actuelle Tuberculose bovine Situation actuelle 21 mai 2013 Dr G. Peduto Vétérinaire cantonal Service de la consommation et des affaires vétérinaires 1 Tuberculose bovine La Suisse est indemne depuis 1959 Dernier

Plus en détail

Modélisation épidémiologique de la transmission des salmonelles chez le porc

Modélisation épidémiologique de la transmission des salmonelles chez le porc 24 Novembre 2011 Colloque Projet PSDR Grand Ouest SANCRE Santé animale et compétitivité des filières : atouts et vulnérabilités du Grand Ouest Modélisation épidémiologique de la transmission des salmonelles

Plus en détail

CODE D USAGES EN MATIÈRE D HYGIÈNE POUR LES ŒUFS ET LES PRODUITS À BASE D ŒUF

CODE D USAGES EN MATIÈRE D HYGIÈNE POUR LES ŒUFS ET LES PRODUITS À BASE D ŒUF CODE D USAGES EN MATIÈRE D HYGIÈNE POUR LES ŒUFS ET LES PRODUITS À BASE D ŒUF CAC/RCP 15-1976 CONTENTS INTRODUCTION 137 1 OBJECTIFS 138 2 CHAMP D APPLICATION ET UTILISATION DU DOCUMENT 138 2.1 Champ d

Plus en détail

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 1 LES ABATTOIRS DE BOVINS AU QUÉBEC Sous inspection fédérale:

Plus en détail

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française,

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française, 1 DELIBERATION n 77-116 du 14 octobre 1977 portant réglementation de l inspection des denrées alimentaires d origine animale (rendue exécutoire par arrêté n 5533 AA du 21 novembre 1977) (JOPF du 15 décembre

Plus en détail

Viande de volaille sûre Campylobacters et germes multi-résistants: point de la situation

Viande de volaille sûre Campylobacters et germes multi-résistants: point de la situation Département fédéral de l intérieur DFI Office vétérinaire fédéral OVF Viande de volaille sûre Campylobacters et germes multi-résistants: point de la situation Dr méd. vét. Sabina Büttner Office vétérinaire

Plus en détail

Pandémie : pas de fermetures de classes Évaluation de la situation au 13 novembre 2009

Pandémie : pas de fermetures de classes Évaluation de la situation au 13 novembre 2009 Erziehungsdirektion des Kantons Bern Direction de l'instruction publique du canton de Berne Amt für Kindergarten, Volksschule und Beratung Office de l'enseignement préscolaire et obligatoire, du conseil

Plus en détail

Étiquettes approuvées pour les porcs

Étiquettes approuvées pour les porcs Étiquettes approuvées pour les porcs Programme d identification et de traçabilité des animaux d élevage VERSION 1 1 er juillet 2014 Les étiquettes approuvées sous le programme national d'identification

Plus en détail

Mesures exceptionnelles par suite du conflit de travail à Postes Canada

Mesures exceptionnelles par suite du conflit de travail à Postes Canada Mesures exceptionnelles par suite du conflit de travail à Postes Canada La Capitale a mis en place diverses mesures pour minimiser les inconvénients causés par les perturbations du service postal. Nous

Plus en détail

La gestion sanitaire du troupeau

La gestion sanitaire du troupeau AGRI PRO DUC TION Élevage bovin La gestion sanitaire du troupeau Toute la réglementation. Le troupeau et les soins aux animaux. Le médicament et la pharmacie vétérinaire. Ouvrage collectif Préface La santé

Plus en détail

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP)

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP) 7, rue Robert-Rumilly Québec, G1K 2K5 ENTREVUE ÉCRITE Nom : Prénom : Date de naissance : Code permanent : Inscrit sur vos bulletins ou sur votre carte étudiante No de téléphone : COCHEZ LE PROGRAMME POUR

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PRÉAMBULE La Fondation juge que les déplacements des membres de sa communauté sont nécessaires et souhaitables dans une optique de recherche, d apprentissage, de dissémination

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE SPÉCIALE DU PROTECTEUR DU CITOYEN: Gestion de la crise de listériose associée aux fromages québécois SOMMAIRE

RAPPORT D'ENQUÊTE SPÉCIALE DU PROTECTEUR DU CITOYEN: Gestion de la crise de listériose associée aux fromages québécois SOMMAIRE RAPPORT D'ENQUÊTE SPÉCIALE DU PROTECTEUR DU CITOYEN: Gestion de la crise de listériose associée aux fromages québécois LE CONTEXTE SOMMAIRE Le 19 août 2008, le ministère de la Santé et des Services sociaux

Plus en détail

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ Patrick Tirard-Collet Conseiller en transformation alimentaire Direction de la transformation alimentaire et des marchés Plan de la présentation Principes de base

Plus en détail

Objectifs réalisations 2013

Objectifs réalisations 2013 Center of Expertise on Antimicrobial Consumption and Resistance in Animals Objectifs réalisations 2013 CC 27/11/2012 Objectifs 2013 et état d avancement 1. La sensibilisation des vétérinaires et des éleveurs

Plus en détail

La présence de conditions intégrales (CI) et/ou de conditions sectorielles (CS) est mentionnée en regard des rubriques concernées.

La présence de conditions intégrales (CI) et/ou de conditions sectorielles (CS) est mentionnée en regard des rubriques concernées. Dans une exploitation agricole, peuvent se rencontrer : Chapitre 1 : des activités d élevage Chapitre 2 : des activités agricoles autres que l élevage Chapitre 3 : des activités autres qu agricoles Chaque

Plus en détail

S.V.P. imprimez 2 exemplaires du document plus bas, imprimant à partir de la PAGE (1).

S.V.P. imprimez 2 exemplaires du document plus bas, imprimant à partir de la PAGE (1). S.V.P. imprimez 2 exemplaires du document plus bas, imprimant à partir de la PAGE (1). Complétez les deux copies et faites les parvenir à l éleveuse de qui vous adoptez votre chiot. Si vous adopté un chiot

Plus en détail

Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse Gestion des facteurs de risque dans la filière viande

Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse Gestion des facteurs de risque dans la filière viande Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse Gestion des facteurs de risque dans la filière viande Manifestation médiatique Proviande: Posieux, 29 janvier 2014 Page 1 Aide-mémoire La

Plus en détail

Sommaire. Mise à jour le 24 janvier 2005... 1 Sommaire...2. Généralités...3. Questions fréquemment posées...4. Conseils aux voyageurs...

Sommaire. Mise à jour le 24 janvier 2005... 1 Sommaire...2. Généralités...3. Questions fréquemment posées...4. Conseils aux voyageurs... DirectionD des Affaires Sanitaires et Sociales de la Nouvelle-Calédonie (D. A. S.S. N.C.) LA GRIPPE AVIAIRE OU GRIPPE DU POULET Mise à jour du 24 janvier 2005 1 Sommaire Page d accueil du site de la DASS-NC

Plus en détail

14 26 mars 2007. 25 avril 17 mai 2007 8 16 décembre 2007

14 26 mars 2007. 25 avril 17 mai 2007 8 16 décembre 2007 Le Centre de gestion des crises santé animale (CMC-AH) est un mécanisme de l Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture (FAO) et de l Organisation mondiale de la santé animale

Plus en détail

Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles

Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles Alain Pouliot Vice-président Assurances et protection du revenu Sommaire Évolution des coûts ASRA Orientations

Plus en détail

Economies d énergie en élevage de porcs

Economies d énergie en élevage de porcs Economies d énergie en élevage de porcs Michel Marcon Auteurs dont principal en couleur SPACE - 2009 1 Contexte et enjeux? Contexte Augmentation du prix des énergies Le prix du fioul a été doublé en 8

Plus en détail

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes.

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. Bâtiments d élevage : Pourquoi? Aspects climatiques : Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. - le porc est sensible aux brusques changements du climat, - surexposition au soleil : déshydratation

Plus en détail

Directives à l intention des bureaux de santé publique Le 27 août 2015

Directives à l intention des bureaux de santé publique Le 27 août 2015 Gestion des cas d Ebola et de leurs contacts en Ontario Directives à l intention des bureaux de santé publique Le 27 août 2015 1 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction de la gestion

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1)

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) Établissements d hébergement pour personnes handicapées Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse et les mesures à mettre en œuvre s inscrivent

Plus en détail

GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES

GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES Document de référence Publication Fédération des producteurs de porcs du Québec 555, boulevard Roland-Therrien, bureau 120 Longueuil (Québec) J4H

Plus en détail

EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS

EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS Service Santé Environnement Alain BETHEMBOS ingénieur d études Patrick MAGNEZ technicien sanitaire 1 PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Le PMS (Plan de Maîtrise Sanitaire)

Plus en détail

Gestion des risques de prix et de revenu en production porcine : diversité et intérêt des programmes canadiens

Gestion des risques de prix et de revenu en production porcine : diversité et intérêt des programmes canadiens Spécial Gestion des risques de prix et de revenu en production porcine : diversité et intérêt des programmes canadiens Spéciale Au Canada, la gestion des risques de l entreprise est un des piliers du Cadre

Plus en détail

Directives à l intention des bureaux de santé publique Le 27 août 2015

Directives à l intention des bureaux de santé publique Le 27 août 2015 Gestion des cas d Ebola et de leurs contacts en Ontario Directives à l intention des bureaux de santé publique Le 27 août 2015 1 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction de la gestion

Plus en détail

Avis de changement : Nouveaux Manuel de référence et Cahier de travail

Avis de changement : Nouveaux Manuel de référence et Cahier de travail Avis de changement : Nouveaux Manuel de référence et Cahier de travail Juin 2010 Nouveaux documents : Manuel de référence et Cahier de travail du LCQ, juin 2010 (Remplacent les versions de novembre 2003)

Plus en détail

Transport d animaux vivants

Transport d animaux vivants Transport d animaux vivants Mémento de la réglementation Un guide pour le contrôle sur route Réalisé par : Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) // Animals Angels Protection mondiale des animaux

Plus en détail

DEPISTAGE DES AFFECTIONS INFORMATION A L INTENTION DES ELEVEURS 18 JUIN 2010. Etude DEPARBOX RENALES CHEZ LE BOXER. Préambule

DEPISTAGE DES AFFECTIONS INFORMATION A L INTENTION DES ELEVEURS 18 JUIN 2010. Etude DEPARBOX RENALES CHEZ LE BOXER. Préambule Préambule Les maladies rénales chroniques sont des affections courantes dans l espèce canine. Le nombre de cas d insuffisance rénale chronique (IRC) chez des chiens de race Boxer semble être croissant

Plus en détail

Infestation par Dipylidium caninum,

Infestation par Dipylidium caninum, Fiche technique n 24 Infestation par Dipylidium caninum, le téniasis félin à Dipylidium Parmi tous les vers qui peuvent infester le chat, Dipylidium caninum est un parasite fréquemment rencontré dans le

Plus en détail

CANADA BAGAGES NON ACCOMPAGNÉS À DESTINATION DU. En cas de doute, consultez-nous!

CANADA BAGAGES NON ACCOMPAGNÉS À DESTINATION DU. En cas de doute, consultez-nous! BAGAGES NON ACCOMPAGNÉS À DESTINATION DU CANADA En cas de doute, consultez-nous! En tout temps vous pouvez communiquer avec nous pour connaitre les dispositions précises au sujet des exigences et règlements

Plus en détail

Guide de référence. Programme d évaluation génétique des ovins à domicile

Guide de référence. Programme d évaluation génétique des ovins à domicile Programme d évaluation génétique des ovins à domicile Guide de référence Avec la précieuse collaboration de Mme Delma Kennedy Spécialiste en génétique ovine OMAFRA, Ontario Décembre 2011 1 2 Table des

Plus en détail

BREVES DU GDS 85. ont plutôt tendance

BREVES DU GDS 85. ont plutôt tendance Editorial BREVES DU GDS 85 N 29 - NOVEMBRE 2010 Ne pas confondre le PSE et le SPE (Support Personnalisé d Epidémiosurveillance), ce dernier mis en place avec le GTV (Groupement Technique Vétérinaire) et

Plus en détail

Mission exploratoire dans le cadre de: Fruit Logistica

Mission exploratoire dans le cadre de: Fruit Logistica Mission exploratoire dans le cadre de: Fruit Logistica du 8 au 10 février 2012 Berlin, Allemagne FRUIT LOGISTICA est la plus grande plateforme d affaires et de communications dans le commerce international

Plus en détail

Réforme de l inspection des viandes et risques zoonotiques bactériens

Réforme de l inspection des viandes et risques zoonotiques bactériens Réforme de l inspection des viandes et risques zoonotiques bactériens Liège WAVFH 21 novembre 2012 Dr Pascale GILLI-DUNOYER DGAL Bureau des laboratoires et de la coordination des contrôles officiels MAAF-FRANCE

Plus en détail

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC 10 avril 2014 2 MISSION La Financière agricole du Québec a constitué une filiale d investissement,

Plus en détail

& Que choisir. favoriser le bien-être

& Que choisir. favoriser le bien-être Label Rouge & Agriculture Biologique Que choisir pour favoriser le bien-être des animaux? Un guide des tiné au consommateur Protection mondiale des animaux de ferme Ce petit guide a pour objectif d aider

Plus en détail

Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture.

Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture. Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture. TABLE DES MATIÈRES NOTRE PHILOSOPHIE NOTRE MISSION NOTRE MÉTIER NOTRE EXPERTISE 02 03 04 05 CONSTRUCTION TRANSPORT ENTREPRISES DE SERVICES COMMERCE

Plus en détail

G U I D E À l intention des personnes désirant ACHETER ou VENDRE

G U I D E À l intention des personnes désirant ACHETER ou VENDRE G U I D E À l intention des personnes désirant ACHETER ou VENDRE du quota de POULET ou de DINDON Le «Règlement sur la production et la mise en marché du poulet» est en attente d approbation par la RMAAQ.

Plus en détail

Les Producteurs de poulet du Canada. Programme de soins aux animaux. Manuel

Les Producteurs de poulet du Canada. Programme de soins aux animaux. Manuel Les Producteurs de poulet du Canada Programme de soins aux animaux Manuel Les Producteurs de poulet du Canada 2009 Voici la version 2009 du Programme de soins aux animaux. Nous vous demandons de bien lire

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère de la santé et des

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère de la santé et des Grippe : un nouveau dispositif de communication Dossier de presse 24 Août 2009 CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère

Plus en détail

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES Janvier 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Préambule 3 1. Dotation en personnel 4 1.1 Compétences du personnel 4 1.2 Fonctions

Plus en détail

Programme Bien-être animal 2011

Programme Bien-être animal 2011 Programme Bien-être animal 2011 2010 Conseil canadien du porc La reproduction d un extrait quelconque du présent document à des fins personnelles est autorisée à condition d en indiquer la source en entier.

Plus en détail

ASSOCIONS-NOUS POUR CRÉER UN ENVIRONNEMENT PLUS PROPRE, PLUS SAIN ET PLUS SÉCURITAIRE POUR NOS AÎNÉS

ASSOCIONS-NOUS POUR CRÉER UN ENVIRONNEMENT PLUS PROPRE, PLUS SAIN ET PLUS SÉCURITAIRE POUR NOS AÎNÉS ASSOCIONS-NOUS POUR CRÉER UN ENVIRONNEMENT PLUS PROPRE, PLUS SAIN ET PLUS SÉCURITAIRE POUR NOS AÎNÉS Un programme d entretien durable conçu spécialement pour les résidents, les concierges et le personnel!

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 10 ANS DE CULTURE CÉLÉBRÉ AVEC LA NATURE! Grâce à votre fidèle participation et celle de plus de 100 institutions culturelles, le programme Cultivez le Jour de la Terre célébrera

Plus en détail

1. Formulaire d'inscription 2015

1. Formulaire d'inscription 2015 Résidences 1. Formulaire d'inscription 2015 Pour obtenir des renseignements additionnels, communiquez avec les Services municipaux au Vendredi 24 avril Date d inscription : Il faut s inscrire au plus tard

Plus en détail

Ordonnance sur les épizooties

Ordonnance sur les épizooties Version provisoire - Seule la version publiée dans le Recueil officiel du droit fédéral RO fait foi Ordonnance sur les épizooties (OFE) Modification du 20 juin 2014 Le Conseil fédéral suisse arrête: I

Plus en détail

CROPSAV POITOU-CHARENTES. Section spécialisée domaine vétérinaire Tuberculose bovine

CROPSAV POITOU-CHARENTES. Section spécialisée domaine vétérinaire Tuberculose bovine CROPSAV POITOU-CHARENTES Section spécialisée domaine vétérinaire Tuberculose bovine Plan de la présentation La situation sanitaire Les mesures de surveillance de la tuberculose mises en place en Poitou-Charentes

Plus en détail

Chapitre 8 Bien-être des animaux

Chapitre 8 Bien-être des animaux Chapitre 8 Bien-être des animaux Le secteur de l élevage dans les pays industrialisés a beaucoup évolué depuis la Seconde Guerre mondiale. La productivité est montée en flèche grâce à l utilisation de

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS

POLITIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS POLITIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS 1. INTRODUCTION La présente politique sur les déplacements énonce les objectifs, principes et procédures appliquées par la Fondation Pierre Elliott Trudeau (la «Fondation»)

Plus en détail

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

Guide d accompagnement. Suite

Guide d accompagnement. Suite Guide d accompagnement Suite 1 Délai de livraison Votre délai de livraison débute à compter du jour où nous avons validé votre dossier et l avons transmis au concessionnaire. La date de démarrage de ce

Plus en détail

Formation USDA 26-30 septembre 2011 SSOP

Formation USDA 26-30 septembre 2011 SSOP SSOP SSOP= Sanitation Standard Operating Procedures = Procédures opérationnelles Standard d hygiène - règles spécifiques d hygiène en prévention de la contamination des produits, - concerne les surfaces

Plus en détail

Protection du personnel

Protection du personnel PROTOCOLE POUR L EVACUATION DES EXCRETAS PAR LES ENTREPRISES DE VIDANGE/NETTOYAGE ET LES ONG s (Version 1.0, 23 décembre 2010) Sommaire I. Objectifs du protocole II. Protection du personnel III. Aspects

Plus en détail

Exigences s appliquant aux. installations de stockage de déjections qui ne sont pas en activité

Exigences s appliquant aux. installations de stockage de déjections qui ne sont pas en activité Exigences s appliquant aux installations de stockage de déjections qui ne sont pas en activité À l intention des exploitants qui comptent dépeupler des exploitations d élevage exigeant de l entretien ou

Plus en détail