MISE À JOUR SUR L ÉVOLUTION DE LA SITUATION CONCERNANT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MISE À JOUR SUR L ÉVOLUTION DE LA SITUATION CONCERNANT"

Transcription

1 22 février 2014 Message à tous les éleveurs et intervenants du secteur porcin du Québec MISE À JOUR SUR L ÉVOLUTION DE LA SITUATION CONCERNANT LA DIARRHÉE ÉPIDÉMIQUE PORCINE (DEP) PREMIER CAS DE DEP DANS UNE FERME AU QUÉBEC Nous vous avions informé le 19 février que des tests de fèces dans une ferme porcine d engraissement de la région de la ville de Granby s étaient révélés négatifs. Les résultats des nouveaux tests environnementaux, de fluides oraux et de fèces pris le 20 février se sont finalement révélés positifs à la présence du virus de la DEP. Les porcs n ont pas présenté de signes cliniques de la maladie mais ces résultats, obtenus tard hier soir, signifie donc la confirmation d un premier cas de DEP dans un troupeau de porcs au Québec. Comme cela a été fait dans les autres provinces, les résultats de ce premier cas seront validés auprès du Centre national des maladies animales exotiques de l Agence canadienne d inspection des aliments à Winnipeg. Concernant les mesures de contrôle permettant de minimiser les risques de propagation de la maladie, la ferme est en quarantaine depuis la suspicion de la présence de la maladie et le restera jusqu à l abattage des animaux dans quelques semaines. En plus des mesures sur le site concerné, une autre ferme porcine d engraissement, à proximité du troupeau infecté, avait été mise en quarantaine à titre préventif dès les premiers résultats environnementaux positifs. Elle le restera aussi jusqu à l abattage des porcs. De plus, l EQSP est en processus de contacter les éleveurs dans une zone de 5 kilomètres de rayon comme mesure préventive pour une surveillance accrue de signes cliniques potentiels et un rehaussement des mesures de biosécurité par les éleveurs concernés. Suivi des résultats positifs au quai de l abattoir de F. Ménard Concernant les tests environnementaux positifs sur le quai de déchargement de l abattoir F. Ménard des 10 et 12 février dernier, l entreprise a informé l EQSP avoir complété ses activités de retraçage et des tests environnements de plus de 400 bâtiments de son réseau d approvisionnement de porcs. Tous ces tests se sont révélés négatifs. Préparons-nous! Il est essentiel d être prêt à agir rapidement dans l éventualité où un troupeau serait infecté. Nous invitons tous les éleveurs à identifier et inscrire d avance les coordonnées de tous les visiteurs et intervenants qui se présentent à leur ferme en utilisant le modèle disponible cijoint. Seule la dernière colonne (date de dernière visite) ne doit être remplie qu en situation de troupeau infecté. Ces informations seront demandées par l EQSP pour tout troupeau déclaré infecté de façon à aider aux activités de retraçage de même que pour la mise en œuvre des mesures de biosécurité rehaussée de tous les intervenants concernés. Équipe québécoise de santé porcine (EQSP) 555, boul. Roland-Therrien, bureau 100, Longueuil (Québec) J4H 3Y9 Tél. : , poste 8697 Télécopieur :

2 Surveillance et déclaration Si vous observez un ou plusieurs des signes cliniques de la DEP, avisez immédiatement votre médecin vétérinaire pour un diagnostic. Nous vous incitons fortement à déclarer tout cas positif à l EQSP au Celle-ci pourra alors coordonner une équipeconseil qui vous accompagnera dans la mise en œuvre des mesures adéquates de contrôle de la maladie, et ainsi en limiter les impacts sur votre entreprise et l industrie porcine québécoise. Rappelons que la maladie ne présente aucun risque pour la santé publique ou la salubrité des aliments. Pour contrer la propagation de cette maladie, il est indispensable que tous les intervenants du secteur se mobilisent collectivement pour appliquer rigoureusement les mesures de biosécurité préconisées (voir section «mesures de biosécurité» cidessous). Le transport demeure un facteur de risque important et il est primordial que les véhicules de transport des porcs soient lavés, désinfectés et séchés après chaque voyage à un abattoir ou un centre de rassemblement avant de retourner sur une ferme. Importance de la maladie La diarrhée épidémique porcine (DEP) est une maladie contagieuse sévère causée par un virus affectant le système digestif des porcs. Elle affecte les porcs de tous les âges, mais ne se transmet pas aux autres espèces animales ni aux humains. Signes cliniques Porcelets sous la mère (non sevrés) : diarrhée abondante accompagnée de vomissements chez la majorité. Mortalité variant de 50 à 100 %. Porcelets en pouponnière ou porcs en engraissement : anorexie, diarrhée abondante ou fèces molles chez la majorité et quelques vomissements. Mortalité variant de 1 à 5 %. Porcs adultes (truies et verrats) : anorexie et apathie, diarrhée abondante ou fèces molles chez la majorité et quelques vomissements. Mortalité de moins de 1 %. Transmission de la maladie Par contact direct : de porcs infectés. Par contact indirect : quais de chargement/ déchargement; véhicules de transport de porcs et matériel de manipulation des porcs et de nettoyage des remorques; visiteurs (vêtements et chaussures). Mesures de biosécurité Pour éviter l introduction de la maladie au Québec, mettre en application les mesures préconisées dans les fiches de biosécurité sur la DEP à l intention des éleveurs, des abattoirs et des transporteurs et centres de rassemblement accessibles à sous l onglet «Les éleveurs» via la section «DEP - prévention». Équipe québécoise de santé porcine (EQSP) 555, boul. Roland-Therrien, bureau 100, Longueuil (Québec) J4H 3Y9 Tél. : , poste 8697 Télécopieur :

3 PARTIE II QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE DIARRHÉE ÉPIDÉMIQUE PORCINE (DEP) Cette partie du questionnaire doit être complétée par l éleveur puis acheminée à l Équipe québécoise de santé porcine par courriel à l adresse suivante : ou par télécopieur au numéro : (450) LISTE DES INTERVENANTS À CONTACTER POUR LA BIOSÉCURITÉ AU SITE INFECTÉ 1- Employé(s) Travaille(nt) sur d autres fermes? Oui Non 2- Meunerie(s) 3- Fournisseur(s) de porcs (reproduction, porcelet, etc.) 4- Vétérinaire(s) 5- Broker/négociant 6- Abattoir(s) 1/3

4 LISTE DES INTERVENANTS À CONTACTER POUR LA BIOSÉCURITÉ AU SITE INFECTÉ (suite) QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE DIARRHÉE ÉPIDÉMIQUE PORCINE (DEP) 7- Transporteur(s) de porcs 8- Équipe de pesée de porcs 9- Entreprise de vaccination/ de transfert de porcs 10- Livreur de semence 11- Récupérateur d animaux morts 12- Entreprise de lavage / désinfection / fumigation 13- Exterminateur 14- Livreur de litière 2/3

5 LISTE DES INTERVENANTS À CONTACTER POUR LA BIOSÉCURITÉ AU SITE INFECTÉ (suite) QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE DIARRHÉE ÉPIDÉMIQUE PORCINE (DEP) 15- Livreur de propane 16- Livreur de diésel 17- Transporteur de lisier 18- Gens de métier (électricien, Hydro- Québec, fournisseurs d équipements, menuisier, etc.) 19- Valideur(s) à la ferme (p. ex. : AQC) 20- Autres visiteurs (producteurs, amis, famille, étrangers, etc.) 21- Autres activités : Vente à la ferme (grains, etc.), prêt d équipements, balance à camion 22- Autre(s) intervenant(s) d intérêt 3/3

Les protocoles de biosécurité en situation courante et d urgence de l ÉQCMA

Les protocoles de biosécurité en situation courante et d urgence de l ÉQCMA PROTOCOLES DE BIOSÉCURITÉ Les protocoles de biosécurité en situation courante et d urgence de l ÉQCMA Directives aux conducteurs de véhicules de service Dr. Ghislain Hébert mv 2013 PROTOCOLES DE BIOSÉCURITÉ

Plus en détail

Liste de vérifications destinée aux producteurs

Liste de vérifications destinée aux producteurs PLAN DE SURVEILLANCE ET DE CONTRÔLE DES SALMONELLES CHEZ LE PORC Liste de vérifications destinée aux producteurs FICHE TECHNIQUE no 14 Le questionnaire qui suit est conçu pour aider le producteur de porcs

Plus en détail

Évaluation et gestion du risque d introduction et de dispersion de la diarrhée épidémique porcine (DEP) au Québec

Évaluation et gestion du risque d introduction et de dispersion de la diarrhée épidémique porcine (DEP) au Québec Évaluation et gestion du risque d introduction et de dispersion de la diarrhée épidémique porcine (DEP) au Québec 31 décembre 2013 Rapport Marie-Claude Poulin, D.M.V., D.A., consultante vétérinaire Christian

Plus en détail

ANNEXE 11 MESURES DE BIOSÉCURITÉ À L INTENTION DES TRANSPORTEURS DE PORCS

ANNEXE 11 MESURES DE BIOSÉCURITÉ À L INTENTION DES TRANSPORTEURS DE PORCS ANNEXE 11 MESURES DE BIOSÉCURITÉ À L INTENTION DES TRANSPORTEURS DE PORCS Mesures de biosécurité à appliquer pour le transport de porcs infectés par la diarrhée épidémique porcine (DEP) ou le deltacoronavirus

Plus en détail

L ÉQCMA un modèle de partenariat réussi dans le contrôle des maladies avicoles. Martin Pelletier, agr., MBA Coordonnateur

L ÉQCMA un modèle de partenariat réussi dans le contrôle des maladies avicoles. Martin Pelletier, agr., MBA Coordonnateur L ÉQCMA un modèle de partenariat réussi dans le contrôle des maladies avicoles Martin Pelletier, agr., MBA Coordonnateur 14 mars 2013 Plan de la présentation Les acteurs impliqués et leur motivation L

Plus en détail

1. MESURES DE BIOCONFINEMENT ET DE BIOSÉCURITÉ À APPLIQUER PAR L ÉLEVEUR DÈS LE DIAGNOSTIC CONFIRMÉ

1. MESURES DE BIOCONFINEMENT ET DE BIOSÉCURITÉ À APPLIQUER PAR L ÉLEVEUR DÈS LE DIAGNOSTIC CONFIRMÉ ANNEXE 7 MESURES DE BIOCONFINEMENT ET DE BIOSÉCURITÉ À L INTENTION DES ÉLEVEURS ET EMPLOYÉS À LA FERME POUR LES SITES D ÉLEVAGE PORCIN INFECTÉS PAR LA DIARRHÉE ÉPIDÉMIQUE PORCINE (DEP) OU LE DELTACORONAVIRUS

Plus en détail

PROGRAMME DE FONDS D URGENCE RELATIF À LA DIARRHÉE ÉPIDÉMIQUE PORCINE (DEP) ET AU DELTA CORONAVIRUS PORCIN (DCVP) AU QUÉBEC

PROGRAMME DE FONDS D URGENCE RELATIF À LA DIARRHÉE ÉPIDÉMIQUE PORCINE (DEP) ET AU DELTA CORONAVIRUS PORCIN (DCVP) AU QUÉBEC PROGRAMME DE FONDS D URGENCE RELATIF À LA DIARRHÉE ÉPIDÉMIQUE PORCINE (DEP) ET AU DELTA CORONAVIRUS PORCIN (DCVP) AU QUÉBEC Version du 7 novembre 2014 NOTE AU LECTEUR Le Programme de fonds d urgence relatif

Plus en détail

La biosécurité animale / Est-ce pour vous? André Cécyre D.M.V. Programme d expertise vétérinaire, FPBQ

La biosécurité animale / Est-ce pour vous? André Cécyre D.M.V. Programme d expertise vétérinaire, FPBQ Bovins du Québec, aout 2010 La biosécurité / Une assurance santé animale? Nathalie Côté, agronome Fédération des producteurs de bovins du Québec Le terme biosécurité revient à la mode et évoque parfois

Plus en détail

Tournée des assemblées générales annuelles régionales Printemps - 2015

Tournée des assemblées générales annuelles régionales Printemps - 2015 Tournée des assemblées générales annuelles régionales Printemps - 2015 Plan de la présentation 1. Quelques indicateurs économiques 2. Renouvellement de la Convention de mise en marché des porcs 3. Sécurité

Plus en détail

Mieux combattre le SRRP : un outil pour évaluer vos risques et votre biosécurité

Mieux combattre le SRRP : un outil pour évaluer vos risques et votre biosécurité LILLY URIZAR, DR CHRISTIAN KLOPFENSTEIN ET DRE LAURA BATISTA INTRODUCTION Actuellement, l industrie porcine mondiale fait face à des changements dans le comportement de certaines maladies, ce qui oblige

Plus en détail

Ordonnance sur les épizooties

Ordonnance sur les épizooties Ordonnance sur les épizooties (OFE) Modification du 9 avril 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 27 juin 1995 sur les épizooties 1 est modifiée comme suit: Art. 43, al. 3 3 Il est interdit

Plus en détail

Avez-vous tout en main pour atteindre vos résultats? Ajustez votre tir sur la bonne cible!

Avez-vous tout en main pour atteindre vos résultats? Ajustez votre tir sur la bonne cible! Avez-vous tout en main pour atteindre vos résultats? Ajustez votre tir sur la bonne cible! Misez sur la régie : la méthode ALARME La santé des animaux : gagnez en rentabilité Vos choix génétiques et économiques

Plus en détail

La biosécurité, pour être plus rentable

La biosécurité, pour être plus rentable Hubert Brochard, agronome et journaliste hbrochard@videotron.ca La biosécurité, pour être plus rentable Au milieu d un site magnifique à Saint-Elzéar dans la MRC de la Nouvelle- Beauce, François Berthiaume

Plus en détail

Signes cliniques à surveiller. Q17 (B) : Déterminer la fréquence des observations :

Signes cliniques à surveiller. Q17 (B) : Déterminer la fréquence des observations : Q17 : Procédure pour porcs malades ou blessés Q17(A) : Liste des signes de douleur ou de maladie Signes cliniques à surveiller Maternité Changement au niveau des selles et/ou de l urine Diminution de la

Plus en détail

ESTIMATION DU COÛT DE RÉCUPÉRATION DES ANIMAUX MORTS

ESTIMATION DU COÛT DE RÉCUPÉRATION DES ANIMAUX MORTS Article du Centre de développement du porc du Québec inc. publié dans Porc Québec - Avril 2004 RÉJEAN LEBLANC, AGROÉCONOMISTE, CDPQ ESTIMATION DU COÛT DE RÉCUPÉRATION DES ANIMAUX MORTS Les coûts associés

Plus en détail

Les FORMATIONS 2015 CHÊNE VERT CONSEIL

Les FORMATIONS 2015 CHÊNE VERT CONSEIL Les FORMATIONS 2015 En production porcine ZI Bellevue II - 35220 CHATEAUBOURG PRÉSENTATION DES FORMATIONS ET DE Notre objectif : vous faire gagner en efficacité et en compétitivité! Les formations de

Plus en détail

Conférence ALINE GRENIER, AGR. ET PIERRE MASSIE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT)

Conférence ALINE GRENIER, AGR. ET PIERRE MASSIE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) Conférence ALINE GRENIER, AGR. ET PIERRE MASSIE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) 38 Programme d apprentissage en milieu de travail (PAMT) ALINE GRENIER ET PIERRE MASSIE POURQUOI LE

Plus en détail

Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité à la ferme

Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité à la ferme Colloque sur la production porcine «Comment faire autrement?» Le mardi 7 novembre 2006, Hôtel Universel Best Western, Drummondville Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité

Plus en détail

Innovations technologiques pour les prochaines années

Innovations technologiques pour les prochaines années Article publié dans Porc Québec Juin 2004 Innovations technologiques pour les prochaines années RÉGIE ROBERT FILLION, AGRONOME, RESPONSABLE DU SECTEUR TECHNIQUES D ÉLEVAGE ET VALÉRIE DUFOUR, M. SC., CENTRE

Plus en détail

RÉGIE. Article publié dans Porc Québec Avril 2002 DÉTECTION DES CHALEURS

RÉGIE. Article publié dans Porc Québec Avril 2002 DÉTECTION DES CHALEURS DÉTECTION DES CHALEURS Des aspects pratiques pour améliorer l efficacité des saillies Article publié dans Porc Québec Avril 2002 RÉGIE LOUIS BONNEVILLE SEC Repro inc. NOTE Cet article est tiré d une présentation

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT. Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie

CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT. Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie Voici le Programme de salubrité des aliments à la ferme pour le bœuf- Bœuf Qualité Plus-

Plus en détail

La biosécurité à la ferme : ça vaut la peine d y travailler

La biosécurité à la ferme : ça vaut la peine d y travailler La biosécurité à la ferme : ça vaut la peine d y travailler La présence de maladies dans les troupeaux laitiers implique des coûts importants à la ferme. Mais à combien peut-on estimer ces pertes? Par

Plus en détail

Norme nationale de biosécurité pour les fermes porcines

Norme nationale de biosécurité pour les fermes porcines Norme nationale de biosécurité pour les fermes porcines Conseil canadien de la santé porcine Comité technique sur la biosécurité 19 octobre 2010 Canadian Swine Health Board Conseil canadien de la santé

Plus en détail

MÉTHODE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DES PORCS VIVANTS

MÉTHODE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DES PORCS VIVANTS Ce projet a été financé dans le cadre du Programme de biosécurité et de stabilisation sanitaire des entreprises porcines du Québec, une initiative du Conseil canadien de la santé porcine. Le financement

Plus en détail

Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles

Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles 3 Ce guide a pour objectif de vous aider à comprendre le risque que représente la survenue d'une pandémie de grippe dans notre pays ou canton.

Plus en détail

Programme de Prophylaxie contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) au Maroc. SIAM 2010 Dr.MALIK JAMAL Dr.CHERKAOUI ZAKARIA ONSSA/DSV/DSA

Programme de Prophylaxie contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) au Maroc. SIAM 2010 Dr.MALIK JAMAL Dr.CHERKAOUI ZAKARIA ONSSA/DSV/DSA Programme de Prophylaxie contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) au Maroc SIAM 2010 Dr.MALIK JAMAL Dr.CHERKAOUI ZAKARIA ONSSA/DSV/DSA Définition La PPR est une maladie virale très contagieuse qui affecte

Plus en détail

Questionnaires d enquête Activités de surveillance et chercheurs

Questionnaires d enquête Activités de surveillance et chercheurs Questionnaires d enquête Activités de surveillance et chercheurs universitaires dans le domaine de l évaluation des risques pour la santé des animaux Le savoir au service du public Questionnaires d enquête

Plus en détail

CAHIER DE CHARGES APPROUVÉ PAR LA SOCIÉTÉ DES ÉLEVEURS DE MOUTONS DE RACE PURE DU QUÉBEC (SEMRPQ) ÉLEVAGE OVIN DE RACE PURE

CAHIER DE CHARGES APPROUVÉ PAR LA SOCIÉTÉ DES ÉLEVEURS DE MOUTONS DE RACE PURE DU QUÉBEC (SEMRPQ) ÉLEVAGE OVIN DE RACE PURE Projet pilote : Cahier de charges Élevage ovin de race pure avril 2014 Éric Labonté MAPAQ Marc Lajoie MAPAQ ÉLEVAGE OVIN DE RACE PURE CAHIER DE CHARGES Éric Labonté MAPAQ Cathy Michaud, SEMRPQ Marc Lajoie

Plus en détail

FEUILLE D INFORMATION SUR LE TROUPEAU (FIT) INSTRUCTIONS POUR COMPLÉTER LE FICHIER PDF

FEUILLE D INFORMATION SUR LE TROUPEAU (FIT) INSTRUCTIONS POUR COMPLÉTER LE FICHIER PDF FEUILLE D INFORMATION SUR LE TROUPEAU (FIT) VERSION 7.0b INFORMATION SUR LE TROUPEAU Inscrivez le nom du producteur ou de l entreprise, le code de producteur ou le numéro de quota et date d entrée pour

Plus en détail

Préconisations sanitaires. Conception et rénovation des bâtiments d élevage de porcs

Préconisations sanitaires. Conception et rénovation des bâtiments d élevage de porcs Préconisations sanitaires Conception et rénovation des bâtiments d élevage de porcs CDMP CDMP Préambule Aujourd hui, un bâtiment doit permettre à l éleveur une conduite sanitaire optimale de son élevage.

Plus en détail

Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010

Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010 Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010 Conseil d administration, comité exécutif et comité consultatif Conseil d administration Pour la dernière année d activités, les membres du conseil

Plus en détail

NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1

NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1 NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1 APPARITION DE LA MALADIE Dans l état actuel de la connaissance du dossier, le virus de la grippe H1N1 qui circule au Mexique se transmet d homme

Plus en détail

GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES

GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES fiche technique GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES MAINTENIR LA SANTÉ DES ÉLEVAGES La maladie dans un élevage est une menace constante aux conséquences économiques pouvant être désastreuses.

Plus en détail

1 / Qu est ce que l Influenza Aviaire?

1 / Qu est ce que l Influenza Aviaire? Information 1/8 Le 24 octobre 2005 GRIPPE AVIAIRE (ou INFLUENZA AVIAIRE) à H5N1 Questions Réponses Ce document «Questions/Réponses» sur la grippe aviaire a été élaboré dans un but d information et pour

Plus en détail

Indicateurs de développement durable de la production porcine au Québec

Indicateurs de développement durable de la production porcine au Québec Indicateurs de développement durable de la production porcine au Québec DÉVELOPPEMENT DURABLE Le développement durable est un concept de plus en plus utilisé par toutes les organisations. Le but ultime

Plus en détail

PROGRAMME DES BONNES PRATIQUES DE TRANSPORT DES PORCS VOLET BIOSÉCURITÉ ET SALUBRITÉ

PROGRAMME DES BONNES PRATIQUES DE TRANSPORT DES PORCS VOLET BIOSÉCURITÉ ET SALUBRITÉ PROGRAMME DES BONNES PRATIQUES DE TRANSPORT DES PORCS VOLET BIOSÉCURITÉ ET SALUBRITÉ Manuel du transporteur Publication Fédération des producteurs de porcs du Québec (FPPQ) 555, boulevard Roland-Therrien,

Plus en détail

CHAPITRE 1 INTRODUCTION...1 INTRODUCTION...2 CHAPITRE 2 INFORMATION GÉNÉRALE ET GÉNÉTIQUE...3

CHAPITRE 1 INTRODUCTION...1 INTRODUCTION...2 CHAPITRE 2 INFORMATION GÉNÉRALE ET GÉNÉTIQUE...3 CHAPITRE 1 INTRODUCTION...1 INTRODUCTION...2 CHAPITRE 2 INFORMATION GÉNÉRALE ET GÉNÉTIQUE...3 LES CANARDS...4 INTRODUCTION...4 LES RACES D ÉLEVAGE...4 Le canard de Barbarie...4 Le canard de Pékin...5 Le

Plus en détail

Programme canadien de certification des porcs exempts de ractopamine : Information sur le programme et les protocoles pour les activités à la ferme

Programme canadien de certification des porcs exempts de ractopamine : Information sur le programme et les protocoles pour les activités à la ferme Programme canadien de certification des porcs exempts de ractopamine : Information sur le programme et les protocoles pour les activités à la ferme Introduction Le Programme canadien de certification des

Plus en détail

Commission canadienne des grains

Commission canadienne des grains Commission canadienne des grains Agrément des provenderies document de travail Le 9 février 2015 This document is also available in English. 1 À propos de la Commission canadienne des grains La Commission

Plus en détail

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DES PORCS VIVANTS

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DES PORCS VIVANTS Ce projet a été financé dans le cadre du Programme de biosécurité et de stabilisation sanitaire des entreprises porcines du Québec, une initiative du Conseil canadien de la santé porcine. Le financement

Plus en détail

Document de circulation FEUILLET A CONSERVER PAR LE DETENTEUR DE DEPART

Document de circulation FEUILLET A CONSERVER PAR LE DETENTEUR DE DEPART FEUILLET A CONSERVER PAR LE DETENTEUR DE DEPART N SIREN 7 N SIREN 7 de départ 14 :j atteste que les informations sont d arrivée 15 : j atteste que les informations sont FEUILLET A ENVOYER A L EDE PAR LE

Plus en détail

Objet : Diarrhée épidémique porcine (DEP) surveillance du territoire. Destinataires d'exécution

Objet : Diarrhée épidémique porcine (DEP) surveillance du territoire. Destinataires d'exécution Ordre de service d'action Direction générale de l'alimentation Sous-direction de la santé et de protection animales Bureau de la santé animale 251 rue de Vaugirard 75 732 PARIS CEDEX 15 0149554955 Note

Plus en détail

Veaux laitiers. Carnet d accompagnement. Pour des veaux laitiers en santé et de qualité

Veaux laitiers. Carnet d accompagnement. Pour des veaux laitiers en santé et de qualité Veaux laitiers Carnet d accompagnement Pour des veaux laitiers en santé et de qualité Les producteurs de bovins du Québec se sont dotés d un plan stratégique du secteur veau laitier. Une des cibles du

Plus en détail

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires A) GENERALITES SUR LA NOUVELLE GRIPPE A (H1N1) v. Qu est-ce que la nouvelle grippe A (H1N1) v? La nouvelle grippe A(H1N1) est une infection

Plus en détail

RCSZ. RCSZ Réseau canadien de surveillance zoosanitaire. Forum national sur la santé et le bienêtre des animaux d élevage

RCSZ. RCSZ Réseau canadien de surveillance zoosanitaire. Forum national sur la santé et le bienêtre des animaux d élevage Réseau canadien de surveillance zoosanitaire Forum national sur la santé et le bienêtre des animaux d élevage 4 décembre 2013 Ottawa (Ontario) Jim Goltz et Harold Kloeze 1 Aperçu de la présentation 1.

Plus en détail

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET UNE INITIATIVE DE LA FILIÈRE PORCINE QUÉBÉCOISE UN CONTEXTE PROPICE À L INVESTISSEMENT L es perspectives économiques entourant l industrie

Plus en détail

Chapitre 3 bis. Sanitel

Chapitre 3 bis. Sanitel Chapitre 3 bis Sanitel Le système belge pour l Identification et l enregistrement des animaux. Associations régionales ARSIA : association régionale de santé et d identification animale http://www.arsia.be/

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT

CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT Politique de biosécurité Politique BE-01 Politique BE-01 1. Introduction 2. Définitions 3. Mesures de biosécurité générale 3.1. Préambule 3.2. Animaux

Plus en détail

PROGRAMME DE CERTIFICATION CONTRÔLE OPTIMAL DE LA SALUBRITÉ DANS LA PRODUCTION D ŒUFS DE CONSOMMATION (COSPOC) Cahier des charges

PROGRAMME DE CERTIFICATION CONTRÔLE OPTIMAL DE LA SALUBRITÉ DANS LA PRODUCTION D ŒUFS DE CONSOMMATION (COSPOC) Cahier des charges OGRAMME DE CERTIFICATION CONTRÔLE OPTIMAL DE LA SALUBRITÉ DANS LA ODUCTION D ŒUFS DE CONSOMMATION (COSPOC) Cahier des charges Fédération des producteurs d œufs du Québec 555, boulevard Roland-Therrien

Plus en détail

ÉTUDE DES COÛTS DE PRODUCTION 2007 Comparez votre ferme!

ÉTUDE DES COÛTS DE PRODUCTION 2007 Comparez votre ferme! SPÉCIAL RENTABILITÉ SPÉCIAL RENTABILITÉ SPÉCIAL ÉCONOMIE ÉTUDE DES COÛTS DE PRODUCTION Comparez votre ferme! Pour une quatrième année consécutive, la FPPQ publie son étude sur les coûts de production.

Plus en détail

Guide d installation ET LECTEURS RFID

Guide d installation ET LECTEURS RFID Guide d installation ET LECTEURS RFID AVRIL 2013 Table des matières 1 FormCLIC... 4 1.1 Comment faire l installation de FormCLIC... 4 1.2 Premier démarrage de FormCLIC... 7 2 Modifier les renseignements

Plus en détail

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014 L Agroindicateur Octobre 2014 Une autre bonne performance La conjoncture 2014 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer à un niveau historiquement

Plus en détail

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA INSTRUCTIONS À L ATTENTION DE L ANIMATEUR La boite à images pour la prévention de la FHVE (La Fièvre Ebola est une maladie épidémique, contagieuse

Plus en détail

Développement d un système de monitoring du bien-être des veaux en élevage

Développement d un système de monitoring du bien-être des veaux en élevage Développement d un système de monitoring du bien-être des veaux en élevage Joop LENSINK 1, Kees VAN REENEN 2, Hélène LERUSTE 1 1 Institut Supérieur d Agriculture (ISA) Lille, France 2 Animal Science Group,

Plus en détail

Aspects économiques liés aux bâtiments de nouvelle génération. Benoit Turgeon, agr. CDPQ Collaborateurs: Membres du Comité, Projet Bâtiment du futur

Aspects économiques liés aux bâtiments de nouvelle génération. Benoit Turgeon, agr. CDPQ Collaborateurs: Membres du Comité, Projet Bâtiment du futur Aspects économiques liés aux bâtiments de nouvelle génération Benoit Turgeon, agr. CDPQ Collaborateurs: Membres du Comité, Projet Bâtiment du futur Aspects économiques Mise en situation NormesBEA MC cequ

Plus en détail

Programme de Techniques de soins vétérinaires

Programme de Techniques de soins vétérinaires VACCINATION CONTRE LA RAGE, L HÉPATITE B ET LE TÉTANOS Le Campus d Alfred et le Collège Boréal recommandent aux étudiants s inscrivant au programme de Techniques de soins vétérinaires, d être immunisés

Plus en détail

Comment positionner mon entreprise porcine dans le Québec de demain BenoitTurgeon Turgeon, agr. CDPQ

Comment positionner mon entreprise porcine dans le Québec de demain BenoitTurgeon Turgeon, agr. CDPQ Photoo : gracieuseté de F. Ménard Photoo : gracieuseté du CIPQ Comment positionner mon entreprise porcine dans le Québec de demain BenoitTurgeon Turgeon, agr. CDPQ Plan de travail Un monde en changement

Plus en détail

Recommandations destinées aux administrations scolaires (de la maternelle à la 12 e année) au sujet de la pandémie de grippe (H1N1) 2009

Recommandations destinées aux administrations scolaires (de la maternelle à la 12 e année) au sujet de la pandémie de grippe (H1N1) 2009 Recommandations destinées aux administrations scolaires (de la maternelle à la 12 e année) au sujet de la pandémie de grippe (H1N1) 2009 Le 8 mai 2009 Mise à jour : le 18 septembre 2009 Le présent document

Plus en détail

2 avril 2004 Vol. 17 N o 14. Sommaire

2 avril 2004 Vol. 17 N o 14. Sommaire ISSN 1012-5310 2 avril 2004 Vol. 17 N o 14 Sommaire Peste bovine en République Centrafricaine : le Délégué déclare son pays «provisoirement indemne de peste bovine» 97 Influenza aviaire hautement pathogène

Plus en détail

RÉSULTATS TECHNICO-ÉCONOMIQUES 2011 DU RÉSEAU DE RÉFÉRENCES PORCIN

RÉSULTATS TECHNICO-ÉCONOMIQUES 2011 DU RÉSEAU DE RÉFÉRENCES PORCIN RÉSEAUX DE RÉFÉRENCES COLLECTION RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS TECHNICO-ÉCONOMIQUES 2011 DU RÉSEAU DE RÉFÉRENCES PORCIN DE MARTINIQUE Programme POSEI France PORCINS Les résultats technico-économiques 2011

Plus en détail

LE BIEN-ÊTRE BOVIN C EST QUOI? Février et mars 2014

LE BIEN-ÊTRE BOVIN C EST QUOI? Février et mars 2014 LE BIEN-ÊTRE BOVIN C EST QUOI? Février et mars 2014 PROGRAMME D APPUI À L IMPLANTATION DE SYSTÈMES DE SALUBRITÉ ALIMENTAIRE, BIOSÉCURITÉ, TRAÇABILITÉ ET SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES ANIMAUX PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

4 Directives générales pour la production animale. 4.3 Sélection

4 Directives générales pour la production animale. 4.3 Sélection 4 Directives générales pour la production animale 4.3 Sélection La santé et la productivité des animaux agricoles doivent être stimulées par des systèmes d élevage conformes à leurs besoins, ainsi que

Plus en détail

Résumé. Déterminer la cause d un problème sur l IC Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent influencer négativement l IC d un troupeau :

Résumé. Déterminer la cause d un problème sur l IC Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent influencer négativement l IC d un troupeau : Optimisation de l indice de consommation du poulet de chair ROSS Cet article a été écrit spécifiquement pour les producteurs d Amérique Latine. Cependant, les recommandations données peuvent être utiles

Plus en détail

REPUBLIQUE DE VANUATU

REPUBLIQUE DE VANUATU REPUBLIQUE DE VANUATU Révise février 1999 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, QUARANTAINE, FORÊT ET DE PÊCHES SERVICE DE QUARANTINE & INSPECTION DU VANUATU ANNEXE 2 CONDITIONS D IMPORTATION DE CHIENS DE NOUVELLE

Plus en détail

Monsieur le Ministre de l Agriculture de l Alimentation, de la Pêche et des Affaires rurales 78, rue de Varenne 75007 PARIS

Monsieur le Ministre de l Agriculture de l Alimentation, de la Pêche et des Affaires rurales 78, rue de Varenne 75007 PARIS OABA DÉPLIANT 3 VOLETS 2/05/03 14:24 Page 1 Monsieur le Ministre de l Agriculture de l Alimentation, de la Pêche et des Affaires rurales 78, rue de Varenne 75007 PARIS Carte à renvoyer sous enveloppe avec

Plus en détail

Agence canadienne d inspection des aliments

Agence canadienne d inspection des aliments Agence canadienne d inspection des aliments Our vision: Notre vision: Exceller en tant qu organisme de réglementation à vocation scientifique fiable et respecté des Canadiens et de la communauté internationale.

Plus en détail

la FPAMQ y était! SIAL Montréal : L incontournable traçabilité Une identification unique pour la classification 6 Gare à la fièvre aphteuse!

la FPAMQ y était! SIAL Montréal : L incontournable traçabilité Une identification unique pour la classification 6 Gare à la fièvre aphteuse! BULLETIN DE LA FÉDÉRATION DES PRODUCTEURS D AGNEAUX ET MOUTONS DU QUÉBEC VOLUME 1, NUMÉRO 1 MAI 2001 SIAL Montréal : la FPAMQ y était! L incontournable traçabilité 2 Une identification unique pour la classification

Plus en détail

Pandémie grippale et continuité d activité

Pandémie grippale et continuité d activité Pandémie grippale et continuité d activité I. Les notions Modes de transmission En Alsace Entreprises concernées Grippe A / H1N1 Infection humaine par un virus grippal d origine porcine. Ce virus appartient

Plus en détail

Cher/chère participant(e) à la conférence,

Cher/chère participant(e) à la conférence, Cher/chère participant(e) à la conférence, Lorsqu il s agit de naviguer à travers le système de soins de santé et collaborer avec divers professionnels de la médecine, organiser ses renseignements médicaux

Plus en détail

CONDITIONS SANITAIRES POUR L ACCES DES ANIMAUX A LA FOIRE DE LIBRAMONT DU 24 JUILLET AU 27 JUILLET 2015

CONDITIONS SANITAIRES POUR L ACCES DES ANIMAUX A LA FOIRE DE LIBRAMONT DU 24 JUILLET AU 27 JUILLET 2015 N/REF : CDU/MPE/1371.01/animaux/généralités/ CONDITIONS SANITAIRES POUR L ACCES DES ANIMAUX A LA FOIRE DE LIBRAMONT DU 24 JUILLET AU 27 JUILLET 2015 1. Bovins en provenance de Belgique A. Conditions générales

Plus en détail

Règlement sur les conditions de production et de conservation à la ferme et sur la qualité... Page 1 sur 11 Éditeur officiel du Québec À jour au 1er novembre 2014 Ce document a valeur officielle. chapitre

Plus en détail

Ordonnance sur les épizooties

Ordonnance sur les épizooties Version provisoire - Seule la version publiée dans le Recueil officiel du droit fédéral RO fait foi Ordonnance sur les épizooties (OFE) Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance

Plus en détail

Cas groupés de gastro-entérites lors d un voyage scolaire

Cas groupés de gastro-entérites lors d un voyage scolaire Cas groupés de gastro-entérites lors d un voyage scolaire JRVS Midi-Pyrénées - 14 juin 2012 L Couleau 1 ; Maud Ginsbourger 1-2 ; N Sauthier 1 ; P Fabre 3 ;V Schwoebel 1 1. Cellule de l Institut de Veille

Plus en détail

des risques professionnels liés à l influenza aviaire à virus hautement pathogène

des risques professionnels liés à l influenza aviaire à virus hautement pathogène Juin 2006 Prévention des risques professionnels liés à l influenza aviaire à virus hautement pathogène Prévention des risques professionnels concernant les travailleurs susceptibles d être exposés à des

Plus en détail

Un seul système national d étiquetage. pour l industrie laitière canadienne

Un seul système national d étiquetage. pour l industrie laitière canadienne Un seul système national d étiquetage pour l industrie laitière canadienne Table des matières Un seul système national d étiquetage pour les sujets laitiers. 1 Le système à trois modes de lecture fonctionne

Plus en détail

Un regard sur la vaccination équine

Un regard sur la vaccination équine Un regard sur la vaccination équine Les chevaux doivent-ils vraiment être vaccinés? La réponse est OUI, sans la moindre hésitation! Aujourd hui encore, les vaccins représentent le moyen le plus efficace

Plus en détail

Quels sont les motifs de traitement

Quels sont les motifs de traitement Quels sont les motifs de traitement les plus utilisateurs t d antibiotiques? Anne Hémonic Hémonic et al., 2014, Journées Recherche Porcine, 46, 135-140 Objectifs Décrire les motifs des traitements antibiotiques

Plus en détail

félins peuvent-ils être vaccinés?

félins peuvent-ils être vaccinés? Fiche technique n 6 2 ème édition Contre quelles maladies nos félins peuvent-ils être vaccinés? La vaccination est une des armes les plus efficaces dans la lutte contre certaines maladies infectieuses.

Plus en détail

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES Service des Infrastructure, transport et environnement Direction de l environnement Inspection des aliments 827, boul. Crémazie Est, bureau 301 Montréal (Québec) H2M 2T8 Téléphone : (514) 280-4300 Télécopieur

Plus en détail

«Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire»

«Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire» «Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire» Forum agricole et agroalimentaire, 12 février 2015, Albanel PDAA 2013-2018 - MRC DE MARIA-CHAPDELAINE L ABATTOIR COMME

Plus en détail

Promotion et incitatifs pour le contrôle du SRRP et la veille sanitaire provinciale en 2015

Promotion et incitatifs pour le contrôle du SRRP et la veille sanitaire provinciale en 2015 Promotion et incitatifs pour le contrôle du SRRP et la veille sanitaire provinciale en 2015 Juillet 2015 Document de référence pour les participants et les collaborateurs Rédaction : Christian Klopfenstein,

Plus en détail

Le mycoplasme: un problème dans mon troupeau? David Francoz, DMV, MSc, ACVIM Faculté de médecine vétérinaire Saint-Hyacinthe CSTL - 9 décembre 2008

Le mycoplasme: un problème dans mon troupeau? David Francoz, DMV, MSc, ACVIM Faculté de médecine vétérinaire Saint-Hyacinthe CSTL - 9 décembre 2008 Le mycoplasme: un problème dans mon troupeau? David Francoz, DMV, MSc, ACVIM Faculté de médecine vétérinaire Saint-Hyacinthe CSTL - 9 décembre 2008 Le mycoplasme, qu est ce que c est? Une des plus petites

Plus en détail

MÉMOIRE DE L ORDRE DES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE L AGRICULTURE, DES PÊCHERIES ET DE L ALIMENTATION

MÉMOIRE DE L ORDRE DES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE L AGRICULTURE, DES PÊCHERIES ET DE L ALIMENTATION MÉMOIRE DE L ORDRE DES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE L AGRICULTURE, DES PÊCHERIES ET DE L ALIMENTATION DANS LE CADRE DE SA CONSULTATION SUR LES NOUVEAUX ENJEUX DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

Le bien-être animal : fiction ou réalité?

Le bien-être animal : fiction ou réalité? Le bien-être animal : fiction ou réalité? Par Daniel-Mercier Gouin Coll. Denis Beaudoin Définition Plan de la présentation Le point sur la réglementation ici et ailleurs Les implications opérationnelles

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ELEVAGE PORCIN

GUIDE PRATIQUE ELEVAGE PORCIN ID-SC-177- GUIDE PRATIQUE ELEVAGE PORCIN 13.02.14 GUIDE PRATIQUE ELEVAGE PORCIN REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règles communes sur la production animale : Art 14 RCE 834/2007 - Conversion = art. 17 RCE 834/2007

Plus en détail

GRIPPE AVIAIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES

GRIPPE AVIAIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES ETAT DE LA SITUATION: MI-OCTOBRE 2005 GRIPPE AVIAIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES Originaire d Asie, la grippe aviaire actuelle - appelée également peste aviaire (= Influenza A Subtyp

Plus en détail

LE QUÉBEC ET SES RÉGIONS BÉNÉFICIENT

LE QUÉBEC ET SES RÉGIONS BÉNÉFICIENT PORTRAIT DE LA PRODUCTION LE QUÉBEC ET SES RÉGIONS BÉNÉFICIENT DE LA PRODUCTION PORCINE La production porcine est un atout important pour la vitalité des régions rurales et le développement de l agriculture

Plus en détail

L efficacité énergétique. et les énergies renouvelables. pour réduire les GES à la ferme

L efficacité énergétique. et les énergies renouvelables. pour réduire les GES à la ferme L efficacité énergétique et les énergies renouvelables pour réduire les GES à la ferme Introduction Potentiel de réduction de GES en milieu agricole par: Efficacité énergétique (EE) : consommation d énergie

Plus en détail

Description Quantité Unité Prix unitaire. Valeur totale $ Emplacement (description officielle) Total Ventes. Total Alimentation et semence

Description Quantité Unité Prix unitaire. Valeur totale $ Emplacement (description officielle) Total Ventes. Total Alimentation et semence A. Effets à recevoir et comptes clients Débiteurs Depuis Échéance Montant $ Page 1 de 6 Guide de planification agricole Actif et passif Pour aider à préparer l état de la valeur nette B. Récoltes 1. À

Plus en détail

Modélisation épidémiologique de la transmission des salmonelles chez le porc

Modélisation épidémiologique de la transmission des salmonelles chez le porc 24 Novembre 2011 Colloque Projet PSDR Grand Ouest SANCRE Santé animale et compétitivité des filières : atouts et vulnérabilités du Grand Ouest Modélisation épidémiologique de la transmission des salmonelles

Plus en détail

Procédure d assurance stabilisation

Procédure d assurance stabilisation Procédure d assurance stabilisation DOCUMENT PRÉPARÉ PAR DIRECTION DE L INTÉGRATION DES PROGRAMMES Applicable à partir de l année d assurance 2014 Page 1 TABLE DES MATIÈRES 1. Animaux admissibles ou considérés

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

CONFÉRENCE Michel Morin, agr., agroéconomiste

CONFÉRENCE Michel Morin, agr., agroéconomiste CONFÉRENCE Michel Morin, agr., agroéconomiste Centre de développement du porc du Québec inc. Impact de la longévité des truies sur la rentabilité EXPO-CONGRÈS DU PORC DU QUÉBEC 2005 46 IMPACT DE LA LONGÉVITÉ

Plus en détail

COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE

COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE La maintenance pour garantir un taux de disponibilité de 98% Monsieur RICARD Bastien Société Coliposte La Plateforme Coliposte de Mer 2 La Plateforme Coliposte

Plus en détail

assurance et confiance Les programmes à la ferme offrent aux consommateurs

assurance et confiance Les programmes à la ferme offrent aux consommateurs Les programmes à la ferme offrent assurance et confiance aux consommateurs Les programmes à la ferme des PPC, Votre propre poulet et le Programme de soins aux animaux (PSA), ont été conçus pour répondre

Plus en détail

2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Année

2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Année Pourcentage de mortalité ENQUÊTE SUR LA MORTALITÉ HIVERNALE DES COLONIES D ABEILLES HIVER 2013-2014 Contexte Bien qu elle varie selon les années, la mortalité hivernale des colonies d abeilles demeure,

Plus en détail

Implantation de la comptabilité de gestion informatisée, testage et transfert d un plan comptable spécifique chez les producteurs de porcs

Implantation de la comptabilité de gestion informatisée, testage et transfert d un plan comptable spécifique chez les producteurs de porcs Implantation de la comptabilité de gestion informatisée, testage et transfert d un plan comptable spécifique chez les producteurs de porcs Rapport final Elizabeth Gobeil Tremblay, B. Sc. A. Yvonne Richard,

Plus en détail

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 1 LES ABATTOIRS DE BOVINS AU QUÉBEC Sous inspection fédérale:

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES SOMMAIRE

PLAN D AFFAIRES SOMMAIRE ÉTUDE DE FAISABILITÉ PORTANT SUR L ÉTABLISSEMENT D UNE PÉPINIÈRE DE CHEVRETTES AU QUÉBEC PLAN D AFFAIRES SOMMAIRE remis à Société des éleveurs de chèvres laitières de race du Québec Ministère de l Agriculture

Plus en détail