L AMP et l adoption. Analogies et différences Controverses. Agence française de l adoption - 10 décembre 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L AMP et l adoption. Analogies et différences Controverses. Agence française de l adoption - 10 décembre 2009"

Transcription

1 L AMP et l adoption Analogies et différences Controverses Agence française de l adoption - 10 décembre 2009

2 L AMP Le cadre juridique La loi du 6 août 2004 relative à la bioéthique - mise en place de l Agence de la biomédecine Les décrets du 22 décembre 2006 et 19 juin relatifs à l AMP et au don de gamètes L arrêté du 11 avril 2008 relatif aux règles de bonnes pratiques

3 L accès à l AMP Les conditions d accès et les indications Un accès limité - aux couples mariés ou 2 ans de vie commune - en âge de procréer - vivants et consentants préalablement En pratique, difficultés de définir - la notion de vie commune - l âge normal pour la procréation Débats actuels dans le cadre de la révision de la loi - accès aux femmes célibataires, couples homosexuels - spermatozoïdes ou embryons posthumes

4 L accès à l AMP Les conditions d âge Un accès limité aux couples en âge de procréer Femme : ménopause, 52 ans en moyenne, mais - baisse physiologique de la fertilité 10 ans avant (différences individuelles ++) - complications obstétricales après 45 ans - risques génétiques pour le fœtus après 38 ans, FCS - consensus professionnel + assurance maladie pour une prise en charge avant 43 ème anniversaire Homme?? - baisse physiologique de la fertilité et de la sexualité - anomalies fœtales, FCS? Difficile de fixer un seuil entre pathologie/physiologie Interprétations au cas par cas. et Intérêt de l enfant «à naître»??

5 L accès à l AMP Le contexte de l AMP et les indications Activités de soins de santé Prise en charge par l assurance maladie Deux types d indication - Infertilité pathologique - Risque de transmission à l enfant ou à son conjoint d une maladie d une particulière gravité Infertilité / hypofertilité / stérilité inexpliquée - Survenue de grossesses naturelles dans un parcours d AMP - En moyenne, 4 à 5 années d infertilité avant la 1 ère FIV Débats actuels : «infertilité sociale»?

6 La prise en charge Equipe pluridisciplinaire et bonnes pratiques Le choix des techniques - Situation particulière à chaque couple - Contexte pathologique souvent complexe de l homme et de la femme - État de santé (VIH, mucoviscidose, Turner etc.) - Age - Risque obstétrical L équipe pluridisciplinaire et la prise en charge collégiale - Cliniciens gyn-obs, urologue, généticien, infectiologue et autres spécialités chaque fois que nécessaire ( ) + biologistes de la reproduction + psychologues - Balance bénéfice-risques, toujours à ré inventer - Formation des jeunes praticiens, échanges et enrichissement par l expérience

7 Les règles de bonnes pratiques L information et le consentement Consultations nombreuses avec des équipes médicales différentes Bilan très complet de l homme et de la femme (nombreux examens complémentaires) Information spécifique et complexe Recueil du consentement (Délai de réflexion) Des années d infécondité préalables Un renoncement à la grossesse naturelle Des échecs répétés++ Des mois, voire des années de prise en charge

8 Les donneurs Le don de gamètes et d embryons Les grands principes Gratuité, anonymat et volontariat Exigence de procréation antérieure Bilan préalable au don tests de sécurité sanitaire pas de dépistage génétique Limite fixée à 10 naissances issues d un même donneur Les receveurs Consentement solennel devant un juge et un notaire Interdiction du double don Que deviennent les liens du sang? Génétique pour moitié Aléas génétiques Grossesse Secret possible

9 TEC Résumé de l'activité et des résultats d'amp en 2007 Technique Tentatives* Grossesses Accouchements Enfants nés Intraconjugal IIU FIV ICSI TEC Spermatozoïdes de donneur IIU IIC FIV hors ICSI ICSI TEC Don d'ovocytes FIV hors ICSI ICSI TEC Accueil d'embryons Total

10 Les techniques d AMP Les chances de grossesse Un couple sur deux sera en échec après un parcours AMP adapté à chaque situation d infertilité

11 Les techniques d AMP Les enfants % des enfants nés

12 Les embryons cryoconservés Les stocks décembre 2007 Embryons Couples N % N % Projet parental en cours ,1 % ,8 % Abandon du projet parental ,0 % ,0 % Proposés à la recherche Proposés à l'accueil Arrêt de conservation à court terme Défaut de réponse ou désaccord du couple ,9 % ,2 % plus de 5 ans ou arrêt à court terme Total des embryons en cours de conservation

13 L embryon humain in vitro Quel statut? L embryon à 4-8 cellules «totipotentes» - Biopsie d un blastomère et capacité à se développer - Retour à la totipotence possible des cellules somatiques Un potentiel de développement limité (10%) - 40% des embryons sont génétiquement «anormaux» - Dépendant de sa «qualité intrinsèque» - Réduction du potentiel après congélation - Conçu in vitro pour un couple qui présente une pathologie Existe par le projet du couple qui l a conçu et/ou qui l accueille?

14 L accueil (le don) d embryons vu par. Les couples donneurs Projet d enfants atteint Sentiment d abandonner - Fréquence des non réponses - Don vs destruction = moindre mal? AMP à part entière Les professionnels Vraie indication de double stérilité Les couples demandeurs Parcours antérieur d échecs répétés en AMP, avec ou sans don de gamètes Procédure lourde et complexe Vider les cuves Le législateur de 94 Assimiler l adoption prénatale à l adoption (TGI, enquête sociale) Pas de lien génétique mais des liens de sang (?) par la maternité

15 L activité d accueil d embryons Une activité qui reste confidentielle 1 ère naissance en 2004

16 L accueil d embryons et l adoption Différences et similitudes donner un enfant à une famille vider les cuves? L objectif donner une famille à un enfant Décision judiciaire d autorisation Couples hétérosexuels Double infertilité pathologique Echecs d AMP antérieures désespoir et ruptures La procédure Agrément du Conseil général Les personnes concernées Couple marié ou personne célibataire Liens affectifs et éducationnels Choix par défaut?

17 L accueil d embryons vs l adoption Les éléments de choix Les chances de réussite et les délais d attente La «disponibilité» des embryons et des enfants La capacité au renoncement aux liens génétiques Qui est capable de faire le deuil de l enfant biologique? Retour à l ICSI intraconjugale après AMP avec don de spermatozoïdes Recours au don à l étranger et vente d embryons Souffrance des couples et renoncement exceptionnel La maternité et l événement naissance adoption prénatale, pas de renoncement aux liens de la maternité le maintien du secret possible vis-à-vis du mode de conception La conformité avec le «naturel»

18 Quand les couples après échec de l AMP se dirigent vers l adoption Choix de la «méthode» par défaut Constituer une famille avec le désir d un enfant à la maison très fort L objectif est constamment le même : donner de l affection et des soins éducatifs à un enfant et le «couple AMP» fait preuve d une détermination inconditionnelle indéniable

19

20 Les techniques d AMP Description rapide

21 Les techniques d AMP L insémination - Stimulation ovarienne - Monitorage - Préparation du sperme au laboratoire - Insémination intra utérine - Sperme conjoint - à partir de sperme auto conservé - avec tiers donneur de sperme les gamètes de l homme sont «extériorisées» il s agit d une fécondation «in vivo»

22 Les techniques d AMP La fécondation in vitro - Stimulation pluri folliculaire avec monitorage - Recueil et préparation du sperme au laboratoire - Ponction d ovocytes - Mise en fécondation : FIV classique ou avec ICSI - Culture des embryons - Transfert et congélation des embryons les gamètes de l homme et de la femme sont «extériorisées» il s agit d une fécondation «in vitro»

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2012, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

Activité régionale d assistance médicale à la procréation Edition octobre Extraction des données mars /13

Activité régionale d assistance médicale à la procréation Edition octobre Extraction des données mars /13 Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2014, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ses activités. Les

Plus en détail

Activité régionale d assistance médicale à la procréation Edition octobre Extraction des données mars /13

Activité régionale d assistance médicale à la procréation Edition octobre Extraction des données mars /13 Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2014, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ses activités. Les

Plus en détail

ANNEE : Code centre :

ANNEE : Code centre : RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES BIOLOGIQUES ET CLINIQUES D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION ANNEE : 2015 Code centre : Un rapport unique par équipe clinico-biologique (Si plusieurs équipes biologiques

Plus en détail

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2012, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2012, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

Activité régionale d assistance médicale à la procréation Edition octobre Extraction des données mars /14

Activité régionale d assistance médicale à la procréation Edition octobre Extraction des données mars /14 Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2014, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ses activités. Les

Plus en détail

L accueil d embryons. Les aspects organisationnels Françoise MERLET

L accueil d embryons. Les aspects organisationnels Françoise MERLET L accueil d embryons Les aspects organisationnels Françoise MERLET 1 Qu est-ce que l accueil d embryons? Une AMP à part entière comportant 2 volets Le don d embryons L accueil d embryons Concernant les

Plus en détail

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009 ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) Pr Claudine Mathieu L1 Novembre 2009 Art. L. 152-1. - L'assistance médicale à la procréation s'entend sentend des pratiques cliniques et biologiques permettant

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions L AMP Introduction 14% des couples Le délai nécessaire àconcevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine 20% sont d origine masculine 40% des

Plus en détail

Activité régionale d assistance médicale à la procréation Edition octobre Extraction des données mars /15

Activité régionale d assistance médicale à la procréation Edition octobre Extraction des données mars /15 Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2014, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ses activités. Les

Plus en détail

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Législative)

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Législative) CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Législative) Première partie : Protection générale de la santé Livre I er Protection des personnes en matière de santé Titre I er Droits des personnes malades

Plus en détail

L accueil d embryons. K. Bettahar-Lebugle. Centre d AMP, CMCO-SIHCUS Strasbourg-Schiltigheim

L accueil d embryons. K. Bettahar-Lebugle. Centre d AMP, CMCO-SIHCUS Strasbourg-Schiltigheim L accueil d embryons K. Bettahar-Lebugle Centre d AMP, CMCO-SIHCUS Strasbourg-Schiltigheim Introduction o Les couples doivent décider, à distance du prélèvement ovocytaire, du devenir de leurs embryons:

Plus en détail

Procréation par don de spermatozoïdes: Indications et Résultats

Procréation par don de spermatozoïdes: Indications et Résultats Procréation par don de spermatozoïdes: Indications et Résultats Création du premier CECOS : Professeur G. DAVID = CECOS Bicêtre en 1973 L objectif était double : - aider les couples stériles qui le choisissaient

Plus en détail

Annexe 2 Fiche d aide à la saisie A compléter lors de chaque cycle

Annexe 2 Fiche d aide à la saisie A compléter lors de chaque cycle FICHE INSEMII INATION Contexte : L agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques d assistance médicale à la procréation (AMP). Pour ce faire, les

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation

Assistance médicale à la procréation Assistance médicale à la procréation Principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques Session IDE2 Septembre 2009 Boudarias Lionnel (Int.GO) Le langage courant utilise certains termes à tort et à travers

Plus en détail

Le don d ovocytes en France en 2008

Le don d ovocytes en France en 2008 Le don d ovocytes en France en 2008 Dossier de presse M a i 2 0 0 8 SOMMAIRE Communiqué de presse Chiffres clés du don d ovocytes en France Parcours d une donneuse d ovocytes Parcours d un couple receveur

Plus en détail

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter.

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Nous allons faire un bilan de fertilité Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Fécondité et fertilité, est-ce la même chose? Ces deux mots

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail

Vitro. Accord CNIL. Biologie Gynécologie obstétrique

Vitro. Accord CNIL. Biologie Gynécologie obstétrique FIV-ABM - Registre national des tentatives de Fécondation In Vitro Responsable(s) : Royère Dominique, Direction Procréation Embryologie Génétique humaine Pessione Fabienne, Direction Procréation Embryologie

Plus en détail

ETHIQUE DE LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE (PMA)

ETHIQUE DE LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE (PMA) FACULTE DE MEDECINE D ORAN MODULE D EHIQUE MEDICALE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 Dr AYADI. N ETHIQUE DE LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE (PMA) I / INTRODUCTION : La procréation médicalement assistée

Plus en détail

Emmanuelle PRADA BORDENAVE Directrice générale

Emmanuelle PRADA BORDENAVE Directrice générale Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2011, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA)

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Historique 25 juillet 1978 : Naissance du premier bébé éprouvette en Angleterre 24 février 1982 : Naissance du premier bébé éprouvette

Plus en détail

AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI

AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI Le site du Docteur Philippe WEBER Adresse du site : www.docvadis.fr/philippe-weber Validé par le Comité Scientifique Fertilité Plus de

Plus en détail

Table Ronde : «Quand commence la vie»

Table Ronde : «Quand commence la vie» Colloque de l EREBFC, Pr Christophe ROUX Table Ronde : «Quand commence la vie» Service de Génétique biologique, Histologie, Biologie du développement et de la Reproduction CECOS Franche-Comté Bourgogne

Plus en détail

Bilan d activité AMP CMCO 2012

Bilan d activité AMP CMCO 2012 Bilan d activité AMP CMCO 2012 La 8ème journée d Infertilité d Alsace 20 septembre 2013 Laetitia Ladureau-Fritsch Nathalie Guyomard C M C O Bilan général 2012 Nombre de tentatives Les inséminations intra-utérines

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION ET DE RECRUTEMENT SUR LE DON DE GAMÈTES

CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION ET DE RECRUTEMENT SUR LE DON DE GAMÈTES CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION ET DE RECRUTEMENT SUR LE DON DE GAMÈTES DONNER SES OVOCYTES ET DONNER SES SPERMATOZOÏDES UN ACTE DE SOLIDARITE MAL CONNU Contact presse Dossier de presse Novembre 2011

Plus en détail

LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS. Offrir des spermatozoïdes. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants,

LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS. Offrir des spermatozoïdes. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, Établissement relevant du ministère de la santé LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS Offrir des spermatozoïdes à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, c est lui faire un cadeau

Plus en détail

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2012, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2013-

Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2013- Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2013- Contexte Depuis 2005, l Agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques

Plus en détail

L embryon, l alpha et l oméga de la recherche

L embryon, l alpha et l oméga de la recherche L embryon, l alpha et l oméga de la recherche Marie Mesnil Docteure en droit privé Enseignante Contractuelle - Université Paris Descartes Institut Droit et Santé Inserm UMR S 1145 Prix Nobel de médecine

Plus en détail

LA CONGELATION D OVOCYTES MATURES, IMMATURES ET D EMBRYONS

LA CONGELATION D OVOCYTES MATURES, IMMATURES ET D EMBRYONS LA CONGELATION D OVOCYTES MATURES, IMMATURES ET D EMBRYONS 1ére journée régionale en préservation de la fertilité 25 janvier 2014 C JIMENEZ Service Biologie de la reproduction CECOS Pôle O.R.G Centre Aliénor

Plus en détail

Le don de spermatozoïdes en France en 2008

Le don de spermatozoïdes en France en 2008 Le don de spermatozoïdes en France en 2008 Dossier de presse N o v e m b r e 2 0 0 8 SOMMAIRE Communiqué de synthèse Lancement d un dispositif national d information pour sensibiliser au don de spermatozoïdes

Plus en détail

Etapes de la prise en charge

Etapes de la prise en charge Etapes de la prise en charge Les étapes de la prise en charge: Le délai avant le premier rendez-vous peut vous sembler long. Profitez de cette période pour régler d éventuels petits problèmes de santé:

Plus en détail

Activité régionale d assistance médicale à la procréation Edition octobre Extraction des données mars /22

Activité régionale d assistance médicale à la procréation Edition octobre Extraction des données mars /22 Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2013, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

Prise en charge des couples à risque viral

Prise en charge des couples à risque viral Prise en charge des couples à risque viral Expérience de l équipe A.M.P Risque Viral Marseille Véronique CHABERT-ORSINI Institut de médecine de la reproduction I.M.R Marseille Marseille, 06 juin 2008 PRISE

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES EN ACCUEIL D EMBRYONS

RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES EN ACCUEIL D EMBRYONS RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES EN ACCUEIL D EMBRYONS 1 avenue du Stade de France 93212 SAINT-DENIS LA PLAINE CEDEX Tél. : 01 55 93 65 50 Fax : 01 55 93 65 55 www.agence-biomedecine.fr SOMMAIRE Préambule...

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTES DU SERVICE DE BIOLOGIE DE LA REPRODCUTION-CECOS

CATALOGUE DES ACTES DU SERVICE DE BIOLOGIE DE LA REPRODCUTION-CECOS Page : 1/12 TABLEAU DES EVOLUTIONS INDICE DATE D'APPLICATION MOTIF 01 Avril 2011 Création 02 Mars 2012 Modification : BHN Participants du groupe d'élaboration : Dr PAPAXANTHOS A. - Pr JIMENEZ C. - Dr SOULA

Plus en détail

Evaluation des résultats des centres d'assistance médicale à la procréation pratiquant la fécondation in vitro en France

Evaluation des résultats des centres d'assistance médicale à la procréation pratiquant la fécondation in vitro en France Evaluation des résultats des centres d'assistance médicale à la procréation pratiquant la fécondation in vitro en France Rapport des résultats par centre Centre : BAGNOLET - CLINIQUE DE LA DHUYS / SELAFA

Plus en détail

Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2010-

Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2010- Protocole d étude -Activité 2010- Contexte Depuis 2005, l Agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques d assistance médicale à la procréation (AMP).

Plus en détail

La FIVETE: un long parcours! CASCALES David BAYEJOU Abdelqader 3 ème 3

La FIVETE: un long parcours! CASCALES David BAYEJOU Abdelqader 3 ème 3 La FIVETE: un long parcours! CASCALES David BAYEJOU Abdelqader 3 ème 3 I- Introduction 1. QU'EST-CE QUE LA REPRODUCTION HUMAINE? 2. QU'EST-CE QUE LA MAITRISE DE LA REPRODUCTION HUMAINE? II- La FIVETE 1.

Plus en détail

CENTRE D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION DE BRETAGNE-SUD Lorient

CENTRE D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION DE BRETAGNE-SUD Lorient CENTRE D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION DE BRETAGNE-SUD Lorient Référentiel de prise en charge des patients en AMP 26/03/2015 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Ce document précise les règles de prise

Plus en détail

Protocole d étude de l évaluation des résultats des centres de FIV Activité 2012-

Protocole d étude de l évaluation des résultats des centres de FIV Activité 2012- Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2012- Contexte Depuis 2005, l Agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques

Plus en détail

L assistance médicale à la procréation en France en 2008

L assistance médicale à la procréation en France en 2008 L assistance médicale à la procréation en France en 2008 Dossier de presse J a n v i e r 2 0 0 8 SOMMAIRE Communiqué de presse Chiffres clés de l assistance médicale à la procréation en France en 2005

Plus en détail

LE DON D OVOCYTES. Parlons-en!

LE DON D OVOCYTES. Parlons-en! I N F O R M AT I O N À D E S T I N AT I O N D E S P R O F E S S I O N N E L S D E S A N T É LE DON D OVOCYTES Parlons-en! Aujourd hui en France, le nombre de donneuses d ovocytes n est pas suffisant pour

Plus en détail

LE DON D OVOCYTES. Parlons-en!

LE DON D OVOCYTES. Parlons-en! I N F O R M AT I O N À D E S T I N AT I O N D E S P R O F E S S I O N N E L S D E S A N T É LE DON D OVOCYTES Parlons-en! Aujourd hui en France, le nombre de donneuses d ovocytes n est pas suffisant pour

Plus en détail

Dossier de presse. Publication du décret relatif au diagnostic prénatal et au diagnostic préimplantatoire

Dossier de presse. Publication du décret relatif au diagnostic prénatal et au diagnostic préimplantatoire Dossier de presse Publication du décret relatif au diagnostic prénatal et au diagnostic préimplantatoire Saint-Denis, le 26 décembre 2006 Des activités désormais sous le contrôle de l Agence de la biomédecine

Plus en détail

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2012, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

Evaluation des résultats des centres d assistance médicale à la procréation pratiquant la fécondation in vitro en France

Evaluation des résultats des centres d assistance médicale à la procréation pratiquant la fécondation in vitro en France Evaluation des résultats des centres d assistance médicale à la procréation pratiquant la fécondation in vitro en France Rapport des résultats par centre Centre : RENNES, C.H.R. : HOPITAL SUD (3501_3501)

Plus en détail

CNNSE «Modèle 2014 Assistance Médicale à la Procréation»

CNNSE «Modèle 2014 Assistance Médicale à la Procréation» Bureau R3 plateaux techniques et prises en charge hospitalières aigües CNNSE «Modèle 2014 Assistance Médicale à la Procréation» «Surcoûts cliniques et biologiques de l AMP, du don d ovocytes et de spermatozoïdes,

Plus en détail

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE Site Besançon Centre d Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme humains. Dr Oxana Blagosklononov Service de Génétique-Histologie- Biologie du Développement et de la

Plus en détail

PRISE EN CHARGE EN AMP DES PATIENTS A RISQUE VIRAL

PRISE EN CHARGE EN AMP DES PATIENTS A RISQUE VIRAL PRISE EN CHARGE EN AMP DES PATIENTS A RISQUE VIRAL Équipe de l IMR Marseille 18 juin 2010 PRISE EN CHARGE EN AMP DES PATIENTS A RISQUE VIRAL Quelques dates SEMPRINI - Homme VIH + (Lancet 1992) Loi de Bioéthique

Plus en détail

Révision des lois de Bioéthique

Révision des lois de Bioéthique Révision des lois de Bioéthique Établissement français des Greffes Les lois de bioéthique (1994) Trois lois loi du 1er juillet 1994 : traitement des données nominatives ayant pour fin la recherche dans

Plus en détail

Cours N 4 Partie 2 : Ethique et Procréation Médicalement Assistée.

Cours N 4 Partie 2 : Ethique et Procréation Médicalement Assistée. Cours N 4 Partie 2 : Ethique et Procréation Médicalement Assistée. Ethique Dérivé du Grec êthicos, moral, qui a plusieurs sens : «Qui concerne les principes de la morale.» «Partie de la philosophie qui

Plus en détail

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2012, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

IIU : Insémination Intra-Utérine

IIU : Insémination Intra-Utérine Ils consistent à isoler les spermatozoïdes et les ovocytes avant leur mise en fécondation. L'isolement des spermatozoïdes et du liquide séminal est indispensable pour les inséminations (IIU) comme la Fécondation

Plus en détail

I. Approche juridique de la PMA, par Patrice Hilt

I. Approche juridique de la PMA, par Patrice Hilt Cycle de conférences sur les enjeux éthiques du Droit et de la Médecine en 2016 «La Procréation médicalement assistée» Mardi 15 mars de 19h à 21h, Faculté de droit de Strasbourg Le 15 mars a eu lieu la

Plus en détail

Conseil génétique et Hémophilie

Conseil génétique et Hémophilie Journée mondiale de l hémophilie 11 avril 2015 Conseil génétique et Hémophilie Laetitia MONTEIL Et Christelle GARNIER Service de génétique médicale HOPITAL PURPAN Sec : 05 61 77 90 55 «Fonder une famille»

Plus en détail

DON D OVOCYTES VOUS POUVEZ DONNER LE BONHEUR D ÊTRE PARENTS. Agence relevant du ministère de la santé

DON D OVOCYTES VOUS POUVEZ DONNER LE BONHEUR D ÊTRE PARENTS.  Agence relevant du ministère de la santé DON D OVOCYTES VOUS POUVEZ DONNER LE BONHEUR D ÊTRE PARENTS www.dondovocytes.fr Agence relevant du ministère de la santé Qu est-ce qu un ovocyte? UN GESTE POUR CEUX QUI La plupart des couples peuvent avoir

Plus en détail

Le don d ovocyte pour le couple receveur

Le don d ovocyte pour le couple receveur Pôle obstétrique, reproduction et gynécologie Centre d assistance médicale à la procréation - CECOS Le don d ovocyte pour le couple receveur www.chu-bordeaux.fr Le don d ovocyte Vous souhaitez bénéficier

Plus en détail

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale &LUFXODLUH&1$076 Date : 22/02/2001 Origine : ENSM DDRI Réf. : ENSM n 8/2001 DDRI n 33/2001 n / n / MMES et MM les Directeurs - des Caisses

Plus en détail

Anomalies génétiques DPI ou DPN?

Anomalies génétiques DPI ou DPN? Anomalies génétiques DPI ou DPN? Alexandra Benachi, Frédéric Lamazou, Muriel Flis-Trèves, Nelly Frydman, Julie Steffann Hôpital Antoine Béclère, Hôpital Necker-Enfants Malades Diagnostic prénatal Le DPN

Plus en détail

L AMP Assistance médicale à la procréation

L AMP Assistance médicale à la procréation L AMP Assistance médicale à la procréation Introduction 14% des couples Le délai nécessaire à concevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine

Plus en détail

La gestation pour autrui en Belgique

La gestation pour autrui en Belgique La gestation pour autrui en Belgique CHU Saint-Pierre, Bruxelles Dr Marie-Laure GUSTIN (psychiatre) Dr Candice AUTIN (gynéco-obstétricienne) Colloque CLARA Paris, 13 novembre 2010 - Française de 27 ans

Plus en détail

L Agence de la biomédecine et les 1ères rencontres parlementaires sur la bioéthique «Quelles révisions de la loi de bioéthique?»

L Agence de la biomédecine et les 1ères rencontres parlementaires sur la bioéthique «Quelles révisions de la loi de bioéthique?» Saint-Denis, le 1 er février 2007 L Agence de la biomédecine et les 1ères rencontres parlementaires sur la bioéthique «Quelles révisions de la loi de bioéthique?» Dans la perspective de la révision de

Plus en détail

Autorisations / Agréments AMP-DPN : VADEMECUM

Autorisations / Agréments AMP-DPN : VADEMECUM Autorisations / Agréments AMP-DPN : VADEMECUM Textes de référence : - DPN DPI : articles L. 2131-1 à L. 2131-5 R. 2131-1 à R. 2131-34 [décret n 2006-1661 relatif au diagnostic prénatal et au diagnostic

Plus en détail

Loi du 6 juillet 2007sur la PMA et la destination des embryons surnuméraires

Loi du 6 juillet 2007sur la PMA et la destination des embryons surnuméraires Loi du 6 juillet 2007sur la PMA et la destination des embryons surnuméraires Présentation (+ commentaires de G. Genicot J.T.n 6336-janv. 2009) Par J. Massion- Cebhf- 11.02.09 Introduction de G.Genicot

Plus en détail

Thérapeutique en Stérilité

Thérapeutique en Stérilité Université Paris-Sud Diplôme Universitaire Thérapeutique en Stérilité Mars ou Avril 2007 (dates non encore déterminées) Lieu de l enseignement Hôpital Antoine Béclère Amphithéâtre de la Faculté 157, rue

Plus en détail

MÉDECINE DE LA REPRODUCTION. Une prise en charge personnalisée de votre désir d enfant

MÉDECINE DE LA REPRODUCTION. Une prise en charge personnalisée de votre désir d enfant MÉDECINE DE LA REPRODUCTION Une prise en charge personnalisée de votre désir d enfant Présentation de l unité L unité de médecine de la reproduction et d endocrinologie gynécologique propose une prise

Plus en détail

UNITE D AIDE MEDICALE A LA PROCREATION ( A.M.P. )

UNITE D AIDE MEDICALE A LA PROCREATION ( A.M.P. ) UNITE D AIDE MEDICALE A LA PROCREATION ( A.M.P. ) CLINIQUE DU TERTRE ROUGE LABORATOIRE DE L AVENUE DE GAULLE Madame, Monsieur Vous avez déjà réalisé une tentative de Fécondation In Vitro, et vous souhaitez

Plus en détail

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de l ICSI

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de l ICSI D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n Les différentes phases de l ICSI L e s d i f f é r e n t e s p h a s e s d e l I C S I Madame, Monsieur, Vous allez

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. Requête no 22612/15 Marie CHARRON et Ewenne MERLE-MONTET contre la France introduite le 7 mai 2015 EXPOSÉ DES FAITS

CINQUIÈME SECTION. Requête no 22612/15 Marie CHARRON et Ewenne MERLE-MONTET contre la France introduite le 7 mai 2015 EXPOSÉ DES FAITS CINQUIÈME SECTION Communiquée le 19 janvier 2017 Requête no 22612/15 Marie CHARRON et Ewenne MERLE-MONTET contre la France introduite le 7 mai 2015 EXPOSÉ DES FAITS Les requérantes, M me Marie Charron

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) A compléter lors de chaque grossesse FICHE GROSSESSE Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque Identification N DU CENTRE CLINIQUE

Plus en détail

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE SITE BESANÇON CENTRE D ETUDE ET DE CONSERVATION DES ŒUFS ET DU SPERME HUMAINS.

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE SITE BESANÇON CENTRE D ETUDE ET DE CONSERVATION DES ŒUFS ET DU SPERME HUMAINS. CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE SITE BESANÇON CENTRE D ETUDE ET DE CONSERVATION DES ŒUFS ET DU SPERME HUMAINS. Dr Oxana Blagosklononov Service de Génétique biologique-histologie-biologie du Développement

Plus en détail

Fertilité chez les adolescentes et jeunes adultes : si on en parlait?

Fertilité chez les adolescentes et jeunes adultes : si on en parlait? Fertilité chez les adolescentes et jeunes adultes : si on en parlait? Soins\1-Tous services / QUAL/LIVINFO/141 / 29/04/2016 V01 Centre Oscar lambret 3 rue F. Combemale BP 307 59020 Lille Cedex Chère patiente,

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. L infertilité et son épidémiologie L historique Législation et assurances La technique Aspects psychologiques Les patientes et leur vécu Sondage L avis

Plus en détail

Selon le rapport d activité annuel

Selon le rapport d activité annuel Complications à long terme de l ICSI : doit-on s inquiéter? RÉSUMÉ : Depuis qu elles existent, les différentes techniques d AMP notamment l ICSI (intracytoplasmic sperm injection) ont soulevé des questions

Plus en détail

DESU DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION ONCOFERTILITE. Année universitaire

DESU DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION ONCOFERTILITE. Année universitaire DESU DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION ONCOFERTILITE Année universitaire 2016-2017 1 ère semaine : «Physiologie et pathologie de la reproduction» Janvier 2017 Amphi OLMER Hôpital de la Conception LUNDI ACCUEIL

Plus en détail

ANALYSE INFORMATISÉE DE LA CINÉTIQUE

ANALYSE INFORMATISÉE DE LA CINÉTIQUE ANALYSE INFORMATISÉE DE LA CINÉTIQUE DES SPERMATOZOÏDES Classement NABM : 04 - code : 1018 JUILLET 2006 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation (AMP)

Assistance médicale à la procréation (AMP) Assistance médicale à la procréation Grossesses multiples Assistance médicale à la procréation (AMP) > Davantage de naissances issues de l AMP en Ile-de-France qu en France. > Des tentatives qui concernent

Plus en détail

Rapport annuel sur le dispositif de vigilance relatif à l assistance médicale à la procréation

Rapport annuel sur le dispositif de vigilance relatif à l assistance médicale à la procréation Rapport annuel sur le dispositif de vigilance relatif à l assistance médicale à la procréation 2013 Direction générale médicale et scientifique Pôle Sécurité-Qualité Dr Ann Pariente-Khayat, Gaëlle Lemardeley

Plus en détail

10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique

10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique 10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique NIORT 3 Mars 2016 CAS CLINIQUE n 3 Préservation de la Fertilité Intervenant: Dr POUDOU & Dr MOREAU POLE FEMME MERE ENFANT SERVICE DE GYNECOLOGIE

Plus en détail

Statistique de la procréation médicalement assistée

Statistique de la procréation médicalement assistée Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Santé, éducation et sciences Statistique de la procréation médicalement assistée Rapport de base Version 1.0 29 juillet 2008

Plus en détail

Problèmes éthiques posés par l Assistance Médicale à la Procréation. Dominique LE LANNOU Biologie Reproduction -CECOS

Problèmes éthiques posés par l Assistance Médicale à la Procréation. Dominique LE LANNOU Biologie Reproduction -CECOS Problèmes éthiques posés par l Assistance Médicale à la Procréation Dominique LE LANNOU Biologie Reproduction -CECOS Avril 2011 Procréation impossible 15% des couples consultent pour stérilité 5% auront

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) Fiche Grossesse Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) I. Généralités Dans cette fiche, certaines informations

Plus en détail

DOSSIER CLINICO-BIOLOGIQUE D INSEMINATION INTRA-UTERINE

DOSSIER CLINICO-BIOLOGIQUE D INSEMINATION INTRA-UTERINE C1 - ENR 06 Version 04 DOSSIER CLINICO-BIOLOGIQUE D INSEMINATION INTRA-UTERINE LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE R. VIALLE Autorisation n 203400106 Directeur : R. VIALLE S.E.L.A.R.L. DE DIRECTEURS DE LABORATOIRE

Plus en détail

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang.

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang. R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) I) DEFINITION/ OBJECTIFS : Définition : AMP : Ensemble des pratiques biologiques et cliniques permettant

Plus en détail

LA FECONDATION IN VITRO (FIV)

LA FECONDATION IN VITRO (FIV) LA FECONDATION IN VITRO (FIV) Le site du Docteur Jean-Jacques BENSAID Gynécologue-Obstétricien Adresse du site : www.docvadis.fr/jean-jacques-bensaid Il s agit là encore d une PMA, qui comme les techniques

Plus en détail

Don de gamètes Des parcours médicalement et juridiquement encadrés pour les donneurs et les couples receveurs

Don de gamètes Des parcours médicalement et juridiquement encadrés pour les donneurs et les couples receveurs Fiche 1 Don de gamètes Des parcours médicalement et juridiquement encadrés pour les donneurs et les couples receveurs Pour certains couples confrontés à une difficulté pour concevoir, le don de gamètes

Plus en détail

DEPISTAGE PRENATAL NON INVASIF (DPNI) DES TRISOMIES 13,18,21

DEPISTAGE PRENATAL NON INVASIF (DPNI) DES TRISOMIES 13,18,21 Consentement Indications Grossesse Patiente DEPISTAGE PRENATAL NON INVASIF (DPNI) DES TRISOMIES 13,18,21 L a b o ratoire BIOXA - PO R T E D E PARIS 27, rue du Colonel Fabien 51100 REIMS 03.26.04.07.89-03.26.08.76.50

Plus en détail

Qu est-ce que la fécondation In Vitro?

Qu est-ce que la fécondation In Vitro? CHT de Nouméa Laboratoire d Assistance Médicale à la Procréation 78 rue du 18 juin Magenta 98800 Nouméa Tél. 25 67 34 Fax 25 68 81 Madame, Monsieur, Vous allez commencer prochainement un traitement de

Plus en détail

EVOLUTION DES INDICATIONS DE LA FIV Dr Isabelle LA COUR, Dr Hervé LUCAS Centre AMP 74, Bonneville.

EVOLUTION DES INDICATIONS DE LA FIV Dr Isabelle LA COUR, Dr Hervé LUCAS Centre AMP 74, Bonneville. EVOLUTION DES INDICATIONS DE LA FIV Dr Isabelle LA COUR, Dr Hervé LUCAS Centre AMP 74, Bonneville. Poser une indication de FIV entraine de multiples implications faire rentrer le couple dans l AMP répondre

Plus en détail

~ 98 ~ ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION ET DIAGNOSTIC PRENATAL

~ 98 ~ ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION ET DIAGNOSTIC PRENATAL ~ 98 ~ ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION ET DIAGNOSTIC PRENATAL ~ 99 ~ 4.5 Assistance médicale à la procréation (AMP) et diagnostic prénatal (DPN) 4.5.1 Assistance Médicale à la Procréation (AMP) L

Plus en détail

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV)

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV) La technique de la fécondation in vitro* est apparue il y a près de 30 ans. Seuls des cas très précis et limités peuvent bénéficier de ce traitement lourd, qui nécessite en particulier une courte hospitalisation

Plus en détail