Rapport 2014 et demande pour Portage de Méso-NH sur Machines Massivement Parallèles du GENCI Projet 2015 : GENCI GEN1605 & CALMIP-P0121

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport 2014 et demande pour 2015. Portage de Méso-NH sur Machines Massivement Parallèles du GENCI Projet 2015 : GENCI GEN1605 & CALMIP-P0121"

Transcription

1 Rapport 2014 et demande pour 2015 Portage de Méso-NH sur Machines Massivement Parallèles du GENCI Projet 2015 : GENCI GEN1605 & CALMIP-P0121 Rappel sur Méso-NH : Modélisation à moyenne échelle de l atmosphère En 1993, des équipes de modélisation atmosphérique de méso-échelle du CNRM (Météo-France) et du Laboratoire d Aérologie (UMR 5560) se sont regroupées au sein du projet Méso-NH visant à développer un nouveau code de modélisation météorologique intégrant les avancées scientifiques et techniques les plus récentes dans le domaine. Dès 1998, le projet a atteint ses objectifs initiaux et a débouché sur un outil de recherche performant du niveau des meilleurs codes de la communauté internationale. Il est aujourd hui utilisé par une large communauté (atmosphèriciens, hydrologues,...) de plus d une centaine de chercheurs rattachés à 37 équipes dans 8 pays. Les utilisations scientifiques de Méso-NH sont extrêmement variées. Le modèle est largement utilisé sur les thématiques des grands projets nationaux et internationaux (TOGACOARE, FASTEX, ACE II, TRACAS, PICO3, ESCOMPTE, ESQUIF, TRACE P, PEM, MAP, TROCCINOX, AMMA, MEDEX, HYMEX...). L INSU a labellisé les missions de Service : maintenance du code, assistance aux utilisateurs, veille scientifique.

2 RESUME DES OBJECTIFS ET REALISATIONS DU PROJET DE 2008 à 2013 : Les efforts de portage de Méso-NH sur les différentes plateformes massivement parallèles du GENCI et de PRACE depuis 2008 ont permis : Fin 2012 Début 2013 l'equipe de Support Méso-NH a été sélectionnée pour participer au Grand Challenge GENCI 2012 sur TURING. Le projet Méso-NH retenu «Impact du transport collectif sur la stratosphère tropicale» a consommé 11 milllions d'heures de calcul sur cores de TURING en 2 mois et a généré 20 TO de données. Les résultats scientifiques obtenus sont en cours de publication. On en retrouvera une description dans la brochure que l'idris a publiée à cette occasion ici, p : Tous ces développements massivement parallèles sont maintenant intégrés dans la nouvelle version de MESONH, MASDEV410, qui est sortie en Septembre 2013, et sont donc utilisables par toute la communauté MésoNH sur l'ensemble des machines du GENCI, où plusieurs projets à plus d'1 millions d'heures ont été soumis. Fin 2013 Au travers soit des Preparatory Acces PRACE sur JUQUEEN (250KH) et HERMIT(50KH) soit de l'équivalent de PA de Argonne Lab. = Director's Decretationary Allocation sur MIRA (10 millions d'heures) la scalabilité de Méso-NH a été portée sur architecture IBM/BG/Q de MIRA à processsus MPI * 4 threads OMP et donc jusqu à THREADS = 2 Millions de THREADS une performance maximum de 60 TFLOPS cf fig. 1

3 Figure 1 : Fin 2013 Méso-NH 60 TFLOPS sur MPI rank * 1 OMP threads (blue) & MPI rank * 4 OMP threads (red) = 2 Millions de THREADS

4 Réalisation 2014 : Architecture Classique : Pour cette année, les efforts se sont portés principalement sur des phases de développement et débuggage logiciel et le support aux utilisateurs de MesoNH sur d'autres projets GENCI, METEO, ECMWF et CALMIP ( totalisant plusieurs millions de calculs avec MesoNH ) et nous avons très peu utilisé les ressources en heures de calcul sur ce projet GENC1605 et CALMIP-P0121. La charge de support a été nettement augmentée depuis début 2014 car MesoNH est actuellement disponible sous 2 branches distinctes : - La version MNH-4-10-X, sous licence de recherche, version traditionnelle et - La version MNH-5-1-X, sous licence OpenSource CECIL, intégrant un nouveau schéma temporel, permettant un gain de presque un ordre de grandeur sur le pas de temps et les coûts de calcul, mais version encore en cours de test et développement. Les plateformes HPC évoluant en permanence, nous avons réalisé le portage de ces 2 versions sur différentes nouvelles plateformes, au cours de cette année 2014 : - BEAUFIX : nouveau supercalculateur BULLX de Meteo-France : cores - CCA : le nouveau supercalculateur CRAY-XC30 de l'ecmwf, cores - EOS : le nouveau supercalculateur BULLX de CALMIP : cores Nous avons aussi participé à la soumission de 2 grands challenges avec MesoNH sur la nouvelle machine de CALMIP EOS ainsi que sur la nouvelle machine sur CINES OCCIGEN, mais nous n'avons été retenus sur aucun de ces grands challenges ( probablement car MesoNH avait deja été retenus en 2013 pour le Grand Challenge Turing ). Dans l'optique d'utilisation de MesoNH sur très grandes grilles en grid-nesting, nous avons aussi continué à encadrer une personne ( en CDD ) et développer les étapes de preprocessing de MesoNH. Cloud Computing : Dans le même temps nous avons aussi packagé des versions précompilées binaires de MesoNH pour le CLOUD ( une première pour MesoNH ), dans le cadre du projet DRIHM : Ces versions binaires ont ensuite été utilisées sur différentes plateformes de calcul en Europe ( au travers de grille de calcul GRID2 ou de projet TIER1 PRACE ) Architectures Hybrides, Accélérateurs Graphiques et Coprocesseurs Xeon Phi : Le plus gros de nos efforts a été consacré, et cela va continuer ces prochaines années, au portage de MesoNH sur les nouvelles architectures Hybrides, soit à base de GPU soit à base de co-processeur Xeon-PHI. En effet, ces 2 types d'architectures, installés en tête du TOP500 depuis 2 à 3 ans, semblent être la seule voie restant pour atteindre l'exaflops. - OpenACC sur GPU : Dans ce cadre, nous avons continué nos tests avec les directives de parallelisation OpenAcc avec le compilateur PGI. Ces développements ont été faits en local ( PC +

5 CLUSTER ) puis testés sur CURIE-hybride. A ce sujet, il faut noter 2 points importants : - Les nouvelles versions du compilateur 14.X supportent maintenant le nouveau standard OpenAcc2.0, ce qui facilite le portage du code MesoNH. - Mais malheureusement, ces nouvelles versions du compilateur 14.X sont aussi arrivées avec un grand nombre de bugs, et parmi ceux-ci certains rendant inutilisables les outils d'analyse de performance du code porté sur GPU. Sans ces outils, le portage performant d'un code comme MesoNH, qui fait environ 1 million de lignes de code, est quasiment impossible, puisque l'on travaille en aveugle. Nous avons identifié et soumis ces problèmes au support PGI et sommes en attente de correctifs. - Co-processeur Xeon-PHI : Sur notre cluster local (équipé récemment de 2 Xeon-PHI), nous avons aussi commencé à faire des tests de portage de MesoNH sur co-processeurs Xeon-PHI. Ne disposant pas de compilateur supportant OpenACC pour Xoen-PHI, nous avons commencé à faire des tests soit avec le compilateur Intel et le nouveau standard pour accélerateur OPENMP4.0, soit directement en mode natif. Pour les essais en mode offload/openmp4.0 (très similaire à OpenACC), malheureusement encore une fois, suite à des problèmes de compilateur ifort, celui-ci ne parallelisant pas la seule directive utilisable avec l'array syntaxe = WORKSHARE (problème remonté à Intel), nous nous sommes rabattus sur le mode natif. Dans ce mode natif, où tout le code est porté et s'exécute directement sur le Xeon- PHI, celui-ci est vu/utilisé comme un cluster de 64 cores et la parallelisation est faite via MPI. Bien qu'effectivement le portage soit assez facile, les performances sont loin d'être au rendez-vous : en première analyse, un facteur 10 à 20 par core en dessous par rapport à un processeur Ivry-bridge. Après analyse des performances et de la documentation, le problème est clairement imputable à la très mauvaise gestion de l'architecture mémoire, aussi bien au niveau hardware que software. En clair, sur cet accélérateur, si les données ne sont pas accédées de façon alignée sur le cache et par des vecteurs de courte longueur (8 ou 16 elements) connus du compilateur (et aidées d'une ribambelle de directives align), les performances sont catastrophiques. CONCLUSION : Ce projet est toujours indispensable à la tache de Service MesoNH Labelisé INSU, où l'utilisation scientifique de MesoNH au travers d'autres projets GENCI ou PRACE atteind maintenant plusieurs millions d'heures. Actuellement, et pour les années à venir, il entre plutôt dans une phase de portage logiciel sur nouvelles architectures Hybrides que sur une optimisation poussée à très grand nombre de processeurs.

6 Pour 2015 : Nous continuerons nos efforts, de portage de Méso-NH sur Cluster Hybride à l'aide du compilateur PGI et du nouveau standard OpenACC. Comme les parties GPU sont 10 fois plus performantes que le CPU, les coûts de communication doivent être masqués par du recouvrement entre calculs et communication pour tirer tout l'avantage de ces accélérateurs. Cela nous oblige donc à revoir toutes les routines faisant des communications ainsi que la surcouche de communication des échanges de messages, développée au dessus de MPI, dans Méso-NH. - sur les machines petaflopiques CURIE et OCCIGEN à nœuds fins, et la machine BG/Q Turing de l'idris ainsi que sur les autres machines TIER-1, nous conservons un volant d'heures suffisant pour permettre de continuer efficacement le support aux utilisateurs scientifiques GENCI et CALMIP de Méso-NH. Juan ESCOBAR pour le support MESO-NH

Portage de Méso-NH sur Machines Massivement Parallèles du GENCI et sur les machines PETAFLOPIQUE de PRACE.

Portage de Méso-NH sur Machines Massivement Parallèles du GENCI et sur les machines PETAFLOPIQUE de PRACE. Portage de Méso-NH sur Machines Massivement Parallèles du GENCI et sur les machines PETAFLOPIQUE de PRACE. Rappel sur Méso-NH : Modélisation à moyenne échelle de l atmosphère En 1993, des équipes de modélisation

Plus en détail

Juan ESCOBAR, IR1 Expert en Calcul Intensif. Fonction postulée :

Juan ESCOBAR, IR1 Expert en Calcul Intensif. Fonction postulée : Oral Examen Professionnel PFI 7 Octobre 2008 Juan ESCOBAR, IR1 Expert en Calcul Intensif Fonction postulée : Chef de Projet sur le Support du Code Communautaire Méso-NH Service National Labellisé INSU

Plus en détail

Kick-off ANR Compass

Kick-off ANR Compass Kick-off ANR Compass Contribution MDLS Pierre Kestener CEA-Saclay, DSM, France Maison de la Simulation Meudon, 14 mars 2013 1 / 10 La Maison de la Simulation Laboratoire de recherche pluridisciplinaire

Plus en détail

Quantification d incertitude et Tendances en HPC

Quantification d incertitude et Tendances en HPC Quantification d incertitude et Tendances en HPC Laurence Viry E cole de Physique des Houches 7 Mai 2014 Laurence Viry Tendances en HPC 7 Mai 2014 1 / 47 Contents 1 Mode lisation, simulation et quantification

Plus en détail

Initiation au HPC - Généralités

Initiation au HPC - Généralités Initiation au HPC - Généralités Éric Ramat et Julien Dehos Université du Littoral Côte d Opale M2 Informatique 2 septembre 2015 Éric Ramat et Julien Dehos Initiation au HPC - Généralités 1/49 Plan du cours

Plus en détail

Compte rendu des utilisations du calculateur TITAN au LACy

Compte rendu des utilisations du calculateur TITAN au LACy Le Laboratoire de l Atmosphère et des Cyclones (LACy) UMR (8105) Université de la Réunion CNRS Météo France 15 avenue René Cassin, 97715 Saint Denis messag.,cedex 9 Compte rendu des utilisations du calculateur

Plus en détail

Infrastructures Parallèles de Calcul

Infrastructures Parallèles de Calcul Infrastructures Parallèles de Calcul Clusters Grids Clouds Stéphane Genaud 11/02/2011 Stéphane Genaud () 11/02/2011 1 / 8 Clusters - Grids - Clouds Clusters : assemblage de PCs + interconnexion rapide

Plus en détail

Architecture des ordinateurs

Architecture des ordinateurs Décoder la relation entre l architecture et les applications Violaine Louvet, Institut Camille Jordan CNRS & Université Lyon 1 Ecole «Découverte du Calcul» 2013 1 / 61 Simulation numérique... Physique

Plus en détail

Infrastructure de calcul du CRRI

Infrastructure de calcul du CRRI Infrastructure de calcul du CRRI Types d'infrastructures de calcul Calcul Intensif (High Performance Computing) Tâches fortement couplées (codes vectoriels / parallèles) Supercalculateurs, SMP, clusters,

Plus en détail

Simulation numérique à l échelle industrielle de l hydrodynamique et des transferts d un réacteur gaz-particules à lit fluidisé

Simulation numérique à l échelle industrielle de l hydrodynamique et des transferts d un réacteur gaz-particules à lit fluidisé CALMIP : Mésochallenges 2014 PRES Université de Toulouse Simulation numérique à l échelle industrielle de l hydrodynamique et des transferts d un réacteur gaz-particules à lit fluidisé Hervé NEAU -Institut

Plus en détail

Retour d expérience, portage de code Promes dans le cadre de l appel à projets CAPS-GENCI

Retour d expérience, portage de code Promes dans le cadre de l appel à projets CAPS-GENCI , portage de code Promes dans le cadre de l appel à projets CAPS-GENCI PROMES (UPR 8521 CNRS) Université de Perpignan France 29 juin 2011 1 Contexte 2 3 4 Sommaire Contexte 1 Contexte 2 3 4 Laboratoire

Plus en détail

libérez votre innovation avec l extreme computing CEA/Philippe Stroppa

libérez votre innovation avec l extreme computing CEA/Philippe Stroppa libérez votre innovation avec l extreme computing CEA/Philippe Stroppa Solutions Bull pour l extreme computing Une gamme qui démultiplie votre pouvoir d innovation. De la physique fondamentale à la recherche

Plus en détail

WN/CMGC/08/98. Enjeu et problématique du portage d'arpege-nemo sur calculateurs super-scalaires. Eric Maisonnave

WN/CMGC/08/98. Enjeu et problématique du portage d'arpege-nemo sur calculateurs super-scalaires. Eric Maisonnave WN/CMGC/08/98 Enjeu et problématique du portage d'arpege-nemo sur calculateurs super-scalaires Eric Maisonnave 1 2 Algorithme utilisé, adaptation à la plate-forme visée...5 Particularités du portage...7

Plus en détail

Présentation CaSciModOT Performances et Architectures

Présentation CaSciModOT Performances et Architectures Présentation CaSciModOT Performances et Architectures Code parallèle : Un peu de théorie Architectures variables : C(n,p)? Quel code? Quelle architecture? Structure d un code : partie parallèle / séquentielle

Plus en détail

cluster pour l Enseignement Universitaire et la Recherche

cluster pour l Enseignement Universitaire et la Recherche cluster pour l Enseignement Universitaire et la Recherche Université de Nice Sophia-Antipolis 22 janvier 2013 Université de Nice Sophia-Antipolis cluster pour l Enseignement Universitaire et la Recherche

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS OPTIMISATION DE PERFORMANCE ET ARCHITECTURES PARALLÈLES

CATALOGUE DE FORMATIONS OPTIMISATION DE PERFORMANCE ET ARCHITECTURES PARALLÈLES CATALOGUE DE FORMATIONS OPTIMISATION DE PERFORMANCE ET ARCHITECTURES PARALLÈLES Trois types de formation LES FORMATEURS Les experts techniques AS+ Groupe EOLEN disposent d une réelle expérience pratique

Plus en détail

Calculs Haute Performance. Une Introduction aux Calculs Haute Performance

Calculs Haute Performance. Une Introduction aux Calculs Haute Performance Calculs Haute Performance Une Introduction aux Calculs Haute Performance Ivan LABAYE Tizi-Ouzou 2015 1 Plan de l'exposé Calculs Haute Performance? Pour quoi Faire? Modèles de calculateurs (HPC) Outils

Plus en détail

Le supercalculateur Tera 100 Premier supercalculateur pétaflopique européen

Le supercalculateur Tera 100 Premier supercalculateur pétaflopique européen P. Stroppa Le supercalculateur Tera 100 Premier supercalculateur pétaflopique européen 25 novembre 2010 CONTACTS PRESSE : CEA / Service Information-Media Marie VANDERMERSCH Tél. : 01 64 50 17 16 - marie.vandermersch@cea.fr

Plus en détail

Les environnements de calcul distribué

Les environnements de calcul distribué 2 e Atelier CRAG, 3 au 8 Décembre 2012 Par Blaise Omer YENKE IUT, Université de Ngaoundéré, Cameroun. 4 décembre 2012 1 / 32 Calcul haute performance (HPC) High-performance computing (HPC) : utilisation

Plus en détail

Retour d expérience en Astrophysique : utilisation du Cloud IaaS pour le traitement de données des missions spatiales

Retour d expérience en Astrophysique : utilisation du Cloud IaaS pour le traitement de données des missions spatiales Retour d expérience en Astrophysique : utilisation du Cloud IaaS pour le traitement de données des missions spatiales Cécile Cavet cecile.cavet at apc.univ-paris7.fr Centre François Arago (FACe), Laboratoire

Plus en détail

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing Introduction Plan Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing July 2007 Introduction Plan Introduction Intérêts de la PS3 : rapide et puissante bon marché L utiliser pour faire

Plus en détail

Centre Commun de Calcul Intensif: www.univ-ag.fr/c3i

Centre Commun de Calcul Intensif: www.univ-ag.fr/c3i Centre Commun de Calcul Intensif: www.univ-ag.fr/c3i a HPC center in the Caribbean Mewbalaou Fédération de recherche fournissant des ressources à 6 laboratoires de l UAG: COVACHIM-M, GTSI, LAMIA, LARGE,

Plus en détail

Eléments d architecture des machines parallèles et distribuées

Eléments d architecture des machines parallèles et distribuées M2-RISE - Systèmes distribués et grille Eléments d architecture des machines parallèles et distribuées Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Notions d architecture

Plus en détail

Segmentation d'images à l'aide d'agents sociaux : applications GPU

Segmentation d'images à l'aide d'agents sociaux : applications GPU Segmentation d'images à l'aide d'agents sociaux : applications GPU Richard MOUSSA Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique (LaBRI) - UMR 5800 Université de Bordeaux - France Laboratoire de recherche

Plus en détail

Les mésocentres HPC àportée de clic des utilisateurs industriels

Les mésocentres HPC àportée de clic des utilisateurs industriels Les mésocentres HPC àportée de clic des utilisateurs industriels Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) Centre de Calcul ROMEO Multidisciplinary university more than 22 000 students a wide initial

Plus en détail

Portage d applications sur le Cloud IaaS Portage d application

Portage d applications sur le Cloud IaaS Portage d application s sur le Cloud IaaS Cécile Cavet cecile.cavet at apc.univ-paris7.fr Centre François Arago (FACe), Laboratoire AstroParticule et Cosmologie (APC), LabEx UnivEarthS APC, Univ. Paris Diderot, CNRS/IN2P3,

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION. Livret d information des utilisateurs des ressources GENCI dans les centres nationaux

LIVRET D INFORMATION. Livret d information des utilisateurs des ressources GENCI dans les centres nationaux Livret d information des utilisateurs des ressources GENCI dans les centres nationaux Avril 2015 1 Sommaire 1 Présentation du livret... 3 1.1 Services aux utilisateurs... 3 1.2 Services internes... 3 2

Plus en détail

Introduction aux grilles: L'exemple XtremWeb

Introduction aux grilles: L'exemple XtremWeb Introduction aux grilles: L'exemple XtremWeb Nicolas Bouillot bouillot@cnam.fr 1 Plan Introduction Première définition Les organisations virtuelles Contraintes liées aux Middlewares de Grilles Le calcul

Plus en détail

Portabilité, performances, hétérogénéité Le triple défi de la démocratisation du HPC

Portabilité, performances, hétérogénéité Le triple défi de la démocratisation du HPC Portabilité, performances, hétérogénéité Le triple défi de la démocratisation du HPC JSO HPC-Desk - 20 mai 2014 Vincent Ducrot, Sébastien Monot AS+ - Groupe Eolen Donnons de la suite à vos idées PRÉSENTATION

Plus en détail

Etat des lieux du HPC en France

Etat des lieux du HPC en France Etat des lieux du HPC en France Violaine Louvet Institut Camille Jordan Université Lyon 1 & CNRS ANGD ResInfo/Calcul, octobre 2009 V.Louvet (ICJ / Calcul) Paysage français du calcul 1 / 72 Introduction

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION. Livret d information des utilisateurs des ressources GENCI dans les centres nationaux

LIVRET D INFORMATION. Livret d information des utilisateurs des ressources GENCI dans les centres nationaux Livret d information des utilisateurs des ressources GENCI dans les centres nationaux Janvier 2015 1 Sommaire 1 Présentation du livret... 3 1.1 Services aux utilisateurs... 3 1.2 Services internes... 3

Plus en détail

Avakas : un an de production au Mésocentre Aquitain. Pierre Gay Journées scientifiques mésocentres et France Grilles

Avakas : un an de production au Mésocentre Aquitain. Pierre Gay Journées scientifiques mésocentres et France Grilles Avakas : un an de production au Mésocentre Aquitain 1/20 Plan MCIA MCIA : bref historique Renaissance 2010 Ressources Avakas La machine Politique d'utilisation Scheduler Files d'attente et priorités Environnement

Plus en détail

PRACE Appels à projets : mode d emploi. Virginie MAHDI, responsable projets de GENCI

PRACE Appels à projets : mode d emploi. Virginie MAHDI, responsable projets de GENCI PRACE Appels à projets : mode d emploi Virginie MAHDI, responsable projets de GENCI Peer review PRACE 1 comité en charge de l évaluation de la procédure : «Scientific Steering Committee» 1 comité en charge

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION. Livret d information des utilisateurs des ressources GENCI dans les centres nationaux

LIVRET D INFORMATION. Livret d information des utilisateurs des ressources GENCI dans les centres nationaux Livret d information des utilisateurs des ressources GENCI dans les centres nationaux Janvier 2014 1 Sommaire 1 Présentation du livret... 3 1.1 Services aux utilisateurs... 3 1.2 Services internes... 3

Plus en détail

3 ème journée des utilisateurs de l archivage

3 ème journée des utilisateurs de l archivage Université Lille 2 CINES Département Archivage et Diffusion 3 ème journée des utilisateurs de l archivage 9 juin 2015 JOURNEE INTERNATIONALE Mardi 9 juin 2015 des ARCHIVES Et on la fête absolument partout

Plus en détail

Chapitre 1. Infrastructures distribuées : cluster, grilles et cloud. Grid and Cloud Computing

Chapitre 1. Infrastructures distribuées : cluster, grilles et cloud. Grid and Cloud Computing Chapitre 1. Infrastructures distribuées : cluster, grilles et cloud Grid and Cloud Computing Problématique Besoins de calcul croissants Simulations d'expériences coûteuses ou dangereuses Résolution de

Plus en détail

Info0804. Cours 6. Optimisation combinatoire : Applications et compléments

Info0804. Cours 6. Optimisation combinatoire : Applications et compléments Recherche Opérationnelle Optimisation combinatoire : Applications et compléments Pierre Delisle Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques et Informatique 17 février 2014 Plan de

Plus en détail

Compréhension, Optimisation, Prédiction des Performances

Compréhension, Optimisation, Prédiction des Performances Compréhension, Optimisation, Prédiction des Performances J F. Méhaut Université Joseph Fourier (UJF), Polytech'G Equipe Projet INRIA (EPI) Mescal Pôle MSTIC, PILSI Institut Carnot LSI Pôle de compétivité

Plus en détail

Practice HPC. Retour d expérience Xeon PHI. Février 2012. Damien DUBUC Expert HPC software. 28/03/2013 ANEO Tous droits réservés 1

Practice HPC. Retour d expérience Xeon PHI. Février 2012. Damien DUBUC Expert HPC software. 28/03/2013 ANEO Tous droits réservés 1 Retour d expérience Xeon PHI Damien DUBUC Expert HPC software Février 2012 28/03/2013 ANEO Tous droits réservés 1 Quel est notre rôle? Présenter o Gérer un portefeuille clients nécessitant des optimisations

Plus en détail

Octopus password breaker

Octopus password breaker Octopus password breaker 14 avril 2015 Danny Francis 1 / 31 Introduction Un espace de recherche extrêmement grand, dont la taille augmente exponentiellement par rapport

Plus en détail

Introduction SIO Utilisation Conclusion Cluster au SIO

Introduction SIO Utilisation Conclusion Cluster au SIO Cluster au SIO ALBERT SHIH 1 1 Observatoire de Paris - Meudon 21 février 2008 Type de «machines» de calcul Mémoire partagée Tous les processeurs accèdent à toute la mémoire avec un même espace d adressage.

Plus en détail

Simulation multi GPU d un logiciel de métagénomique. Dany Tello, Mathieu Almeida

Simulation multi GPU d un logiciel de métagénomique. Dany Tello, Mathieu Almeida Simulation multi GPU d un logiciel de métagénomique appliqué à la flore intestinale humaine Dany Tello, Mathieu Almeida Le microbiote intestinal humain : un organe négligé 100 trillions de micro organismes;

Plus en détail

Calcul haute performance (CHP-HPC). Utilisation des supercalculateurs

Calcul haute performance (CHP-HPC). Utilisation des supercalculateurs Calcul haute performance (CHP-HPC). Utilisation des supercalculateurs Pascal Rochon (UQO-ISFORT) Sommaire 1. Pourquoi utiliser le CHP 2. Définition des termes utilisés 3. Organismes qui chapeautent le

Plus en détail

Calcul Haute Performance & Données

Calcul Haute Performance & Données Calcul Haute Performance & Données Plan de l exposé CALMIP : news Evolution Matérielle Evolution des systèmes de calcul (CALMIP) Evolution Applicative Modélisation et Calcul haute performance Calcul haute

Plus en détail

SIGAMM/CRIMSON COMMISSION UTILISATEUR du 05/12/2014

SIGAMM/CRIMSON COMMISSION UTILISATEUR du 05/12/2014 SIGAMM/ COMMISSION UTILISATEUR du 05/12/2014 ORDRE DU JOUR : - Rôle de la commission, - Présentation de la nouvelle plateforme, - Accès Mésocentre, - Point sur les problèmes rencontrés, - Propositions

Plus en détail

Evolution des technologies et émergence du cloud computing Drissa HOUATRA, Orange Labs Issy

Evolution des technologies et émergence du cloud computing Drissa HOUATRA, Orange Labs Issy Evolution des technologies et émergence du cloud computing Drissa HOUATRA, Orange Labs Issy Séminaire Aristote, 17 Déc. 2009 Ecole Polytechnique Palaiseau Plan L'univers du cloud Ressources Grilles, middleware

Plus en détail

Gestion de clusters de calcul avec Rocks

Gestion de clusters de calcul avec Rocks Gestion de clusters de calcul avec Laboratoire de Chimie et Physique Quantiques / IRSAMC, Toulouse scemama@irsamc.ups-tlse.fr 26 Avril 2012 Gestion de clusters de calcul avec Outline Contexte 1 Contexte

Plus en détail

Architecture Logicielle

Architecture Logicielle Architecture Logicielle Chapitre 3: UML pour la description et la documentation d une architecture logicielle Année universitaire 2013/2014 Semestre 1 Rappel L architecture d un programme ou d un système

Plus en détail

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées François Diakhaté1,2 1 CEA/DAM Île de France 2 INRIA Bordeaux Sud Ouest, équipe RUNTIME Renpar 2009 1 Plan Introduction

Plus en détail

Hétérogénéité pour atteindre une consommation énergétique proportionnelle dans les clouds

Hétérogénéité pour atteindre une consommation énergétique proportionnelle dans les clouds Hétérogénéité pour atteindre une consommation énergétique proportionnelle dans les clouds Mardi Laurent Lefèvre LIP Inria/ENS Lyon Jean-Marc Pierson, Georges Da Costa, Patricia Stolf IRIT Toulouse Hétérogénéité

Plus en détail

Administration d un Cluster de bi-opteron/réseau Infiniband sous environnement BProc

Administration d un Cluster de bi-opteron/réseau Infiniband sous environnement BProc Administration d un Cluster de bi-opteron/réseau Infiniband sous environnement BProc Didier Gazen Juan Escobar Serge Prieur didier.gazen@aero.obs-mip.fr juan.escobar@aero.obs-mip.fr serge.prieur@aero.obs-mip.fr

Plus en détail

Compilation d applications de traitement du signal sur accélérateurs matériels à haute efficacité énergétique

Compilation d applications de traitement du signal sur accélérateurs matériels à haute efficacité énergétique Contexte Travaux recherche Activités annexes Conclusion Compilation d applications traitement du signal sur accélérateurs matériels à haute efficacité énergétique Rapport d avancement 1 re année Pierre

Plus en détail

Organiser vos données - Big Data. Patrick Millart Senior Sales Consultant

Organiser vos données - Big Data. Patrick Millart Senior Sales Consultant Organiser vos données - Big Data Patrick Millart Senior Sales Consultant The following is intended to outline our general product direction. It is intended for information purposes only, and may not be

Plus en détail

Plateau technique "Cluster de calcul intensif HPC"

Plateau technique Cluster de calcul intensif HPC Plateau technique "Cluster de calcul intensif HPC" FONCTIONNEMENT CHARTE D UTILISATION Référence :01 - v02 01 - v02 Date d approbation : 12/02/2013 Institut Méditéranéen d Océanologie (UMR CNRS 7294 /

Plus en détail

Tests de SlipStream sur les plateformes StratusLab@LAL et OpenStack@CC-IN2P3 : vers la. Vers la fédération du Cloud computing

Tests de SlipStream sur les plateformes StratusLab@LAL et OpenStack@CC-IN2P3 : vers la. Vers la fédération du Cloud computing Tests de sur les plateformes StratusLab@LAL et OpenStack@CC-IN2P3 : vers la fédération du Cloud computing Cécile Cavet1 & Charles Loomis2 (1) Centre François Arago, Laboratoire, Université Paris Diderot,

Plus en détail

Détection d'intrusions en environnement haute performance

Détection d'intrusions en environnement haute performance Symposium sur la Sécurité des Technologies de l'information et des Communications '05 Détection d'intrusions en environnement haute performance Clusters HPC Fabrice Gadaud (fabrice.gadaud@cea.fr) 1 Sommaire

Plus en détail

Mise en œuvre de LAMMPS sur le mésocentre de calcul de la région Centre CCSC (action du projet CaSciModOT)

Mise en œuvre de LAMMPS sur le mésocentre de calcul de la région Centre CCSC (action du projet CaSciModOT) Mise en œuvre de LAMMPS sur le mésocentre de calcul de la région Centre CCSC (action du projet CaSciModOT) Un exemple d utilisation pratique : la simulation numérique de vortex supraconducteurs Nicolas

Plus en détail

Contrôle Non Destructif : Implantation d'algorithmes sur GPU et multi-coeurs. Gilles Rougeron CEA/LIST Département Imagerie Simulation et Contrôle

Contrôle Non Destructif : Implantation d'algorithmes sur GPU et multi-coeurs. Gilles Rougeron CEA/LIST Département Imagerie Simulation et Contrôle Contrôle Non Destructif : Implantation d'algorithmes sur GPU et multi-coeurs Gilles Rougeron CEA/LIST Département Imagerie Simulation et Contrôle 1 CEA R & D for Nuclear Energy 5 000 people Nuclear systems

Plus en détail

Etat des lieux comparatif dans le domaine des supercalculateurs

Etat des lieux comparatif dans le domaine des supercalculateurs Berlin, le 10 décembre 2013 Rédacteur : Aurélien Filiali, chargé de mission NTIC et nanotechnologies Etat des lieux comparatif dans le domaine des supercalculateurs Une priorité scientifique de la recherche

Plus en détail

Les besoins. Le capital existant. Les nouvelles ambitions. Les projets. Conclusions. Compétences et ressources humaines Les ressources

Les besoins. Le capital existant. Les nouvelles ambitions. Les projets. Conclusions. Compétences et ressources humaines Les ressources Les besoins Le capital existant Compétences et ressources humaines Les ressources Les nouvelles ambitions Les projets Conclusions 2 Les thématiques P2IO reposent sur la production et l exploitation de

Plus en détail

Masses de données et calcul : à l IRIT. 8 octobre 2013

Masses de données et calcul : à l IRIT. 8 octobre 2013 Masses de données et calcul : la recherche en lien avec les Big Data à l IRIT 8 octobre 2013 08/10/2013 1 L IRIT en qq chiffres 700 personnes sur tous les sites toulousains 5 tutelles 7 thèmes et 21 équipes

Plus en détail

Journée Utiliateurs 2015. Nouvelles du Pôle ID (Informatique) Pierre Neyron, LIG/CNRS

Journée Utiliateurs 2015. Nouvelles du Pôle ID (Informatique) Pierre Neyron, LIG/CNRS Journée Utiliateurs 2015 Nouvelles du Pôle ID (Informatique) Pierre Neyron, LIG/CNRS 1 Pôle ID, Grid'5000 Ciment Une proximité des platesformes Autres sites G5K Grenoble + CIMENT Pôle ID = «Digitalis»

Plus en détail

Systèmes Répartis. Pr. Slimane Bah, ing. PhD. Ecole Mohammadia d Ingénieurs. G. Informatique. Semaine 24.2. Slimane.bah@emi.ac.ma

Systèmes Répartis. Pr. Slimane Bah, ing. PhD. Ecole Mohammadia d Ingénieurs. G. Informatique. Semaine 24.2. Slimane.bah@emi.ac.ma Ecole Mohammadia d Ingénieurs Systèmes Répartis Pr. Slimane Bah, ing. PhD G. Informatique Semaine 24.2 1 Semestre 4 : Fev. 2015 Grid : exemple SETI@home 2 Semestre 4 : Fev. 2015 Grid : exemple SETI@home

Plus en détail

EVOLUTION DE L ARCHITECTURE DU SYSTÈME D INFORMATION SCIENTIFIQUE D EDF R&D

EVOLUTION DE L ARCHITECTURE DU SYSTÈME D INFORMATION SCIENTIFIQUE D EDF R&D EVOLUTION DE L ARCHITECTURE DU SYSTÈME D INFORMATION SCIENTIFIQUE D EDF R&D Hugues Prisker Séminaire Aristote - 5 Février 2015 SI SCIENTIFIQUE EDF R&D EN QUELQUES CHIFFRES (2015) 1000 utilisateurs 150

Plus en détail

Délégation GPU des perceptions agents : application aux boids de Reynolds

Délégation GPU des perceptions agents : application aux boids de Reynolds Délégation GPU des perceptions agents : application aux boids de Reynolds JFSMA 2015 LIRMM - Université de Montpellier - CNRS Emmanuel Hermellin, Fabien Michel {hermellin, fmichel}@lirmm.fr Mercredi 1

Plus en détail

Composants logiciel: Feel++, formats de fichier et visualisation

Composants logiciel: Feel++, formats de fichier et visualisation Composants logiciel: Feel++, formats de fichier et visualisation Alexandre Ancel Cemosis / Université de Strasbourg 13 Janvier 2015 1 / 20 Plan 1 Environnement logiciel & matériel 2 Formats de fichier

Plus en détail

Contribution à la mise en service d'une ferme de serveurs connectée à une grille de calcul pour la physique des hautes énergies

Contribution à la mise en service d'une ferme de serveurs connectée à une grille de calcul pour la physique des hautes énergies Contribution à la mise en service d'une ferme de serveurs connectée à une grille de calcul pour la physique des hautes énergies Charlier Fabrice 2è licence en informatique Année Académique 2005-2006 Plan

Plus en détail

1. CONTEXTE ET POSITIONNEMENT DU PROJET...2

1. CONTEXTE ET POSITIONNEMENT DU PROJET...2 Acronyme NEWCASTLE Titre du projet en français Calcul de Structure électronique à Très Large Échelle : Ondelettes et ordre N pour le passage à l'échelle des méthodes ab initio Titre du projet en anglais

Plus en détail

PROGRAMME FONCTIONNEL RELATIF A L ACHAT D UN CLUSTER DE CALCUL

PROGRAMME FONCTIONNEL RELATIF A L ACHAT D UN CLUSTER DE CALCUL PROGRAMME FONCTIONNEL RELATIF A L ACHAT D UN CLUSTER DE CALCUL I Contexte Le Lycée de Bagnols sur Cèze veut se doter d'un centre de calcul scientifique et de stockage pour la conduite de projets éducatifs

Plus en détail

Bonjour. Yohan PARENT, Cyprien FORTINA, Maxime LEMAUX, Hyacinthe CARTIAUX

Bonjour. Yohan PARENT, Cyprien FORTINA, Maxime LEMAUX, Hyacinthe CARTIAUX Bonjour I.Le contexte II.Le cloud computing III.L'expérimentation des solutions libres sur Grid'5000 1.Eucalyptus 2.OpenNebula 3.OpenStack IV.Tableau Comparatif V.Conclusion I.Le contexte 1)Le projet

Plus en détail

Projet de Veille Technologique

Projet de Veille Technologique Projet de Veille Technologique Programmation carte à puce - JavaCard Ing. MZOUGHI Ines (i.mzoughi@gmail.com) Dr. MAHMOUDI Ramzi (mahmoudr@esiee.fr) TEST Sommaire Programmation JavaCard Les prérequis...

Plus en détail

Technologies SOC (System On Chip) (Système sur une seule puce)

Technologies SOC (System On Chip) (Système sur une seule puce) Technologies SOC (System On Chip) (Système sur une seule puce) Pierre LERAY et Jacques WEISS Équipe de recherche ETSN Supélec Campus de Rennes février, 02 Technologies SoC ; P. Leray, J. Weiss 1 Évolution

Plus en détail

MODELES ET METHODES DE SIMULATION DE CONTROLE NON- DESTRUCTIF PAR ULTRASON MASSIVEMENT PARALLELES

MODELES ET METHODES DE SIMULATION DE CONTROLE NON- DESTRUCTIF PAR ULTRASON MASSIVEMENT PARALLELES MODELES ET METHODES DE SIMULATION DE CONTROLE NON- DESTRUCTIF PAR ULTRASON MASSIVEMENT PARALLELES Jason LAMBERT 1, Gilles ROUGERON 1, Lionel LACASSAGNE 2 1 CEA LIST, CEA Saclay - Digiteo Labs, PC120, 91191

Plus en détail

Automatiser le Test Fonctionnel de Logiciels Embarqués Temps-Réel

Automatiser le Test Fonctionnel de Logiciels Embarqués Temps-Réel White Paper Le logiciel embarqué est au cœur de l'innovation industrielle. Nombre de fonctionnalités d'un produit, qu'elles soient nouvelles ou notablement améliorées, permettent de prendre ou de garder

Plus en détail

Comité Stratégique du Calcul Intensif Rapport n 5 (2012/2013) Rapport final 2013 du Comité Stratégique du Calcul Intensif

Comité Stratégique du Calcul Intensif Rapport n 5 (2012/2013) Rapport final 2013 du Comité Stratégique du Calcul Intensif Rapport final 2013 du Comité Stratégique du Calcul Intensif 18 Juin 2013 1 PARTIE I : Résumé Sommaire 1. Recommandations 4 2. Impact du calcul intensif sur la science 5 3. Impact du calcul intensif sur

Plus en détail

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL La solution simple et efficace aux 3 défis majeurs de la direction informatique. Des bénéfices concrets,

Plus en détail

ComputeMode : transformer une

ComputeMode : transformer une ComputeMode : transformer une salle de PC Windows en cluster Linux Philippe Augerat CASCIMODOT 19 novembre 2004 la société ICATIS! SAS créée le 28 janvier 2004 avec un capital de 37 Ke! Issue du Laboratoire

Plus en détail

Optimisation des performances du programme mpiblast pour la parallélisation sur grille de calcul

Optimisation des performances du programme mpiblast pour la parallélisation sur grille de calcul Optimisation des performances du programme mpiblast pour la parallélisation sur grille de calcul Mohieddine MISSAOUI * Rapport de Recherche LIMOS/RR-06-10 20 novembre 2006 * Contact : missaoui@isima.fr

Plus en détail

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard A Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux La Vision d ALLISTENE 5 janvier 2012 Michel Cosnard Missions d Allistene Stratégie de recherche et d innovation Distingue

Plus en détail

Historique. Évolution des systèmes d exploitation (à travers les âges)

Historique. Évolution des systèmes d exploitation (à travers les âges) Historique Évolution des systèmes d exploitation (à travers les âges) Historique L histoire des systèmes d exploitation permet de dégager des concepts de base que l on retrouve dans les systèmes actuels

Plus en détail

Plateforme de Calcul Intensif HPC de l lnstitut Pytheas

Plateforme de Calcul Intensif HPC de l lnstitut Pytheas Plateforme de Calcul Intensif HPC de l lnstitut Pytheas M. Libes, C. Pinazo Novembre 2012 Journées du M.I.O La Londe Description du Cluster de calcul! Qu est ce qu un «cluster de calcul»? o Un ensemble

Plus en détail

La maison de la simulation

La maison de la simulation La maison de la simulation 11 septembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Contacts Presse CEA : François LEGRAND T. +33 (0)1 64 50 20 11 francois.legrand@cea.fr CNRS : Lucie DEBROUX T. +33 (0)1 44 96 43 09 lucie.debroux@cnrs-dir.fr

Plus en détail

Les participants repartiront de cette formation en ayant une vision claire de la stratégie et de l éventuelle mise en œuvre d un Big Data.

Les participants repartiront de cette formation en ayant une vision claire de la stratégie et de l éventuelle mise en œuvre d un Big Data. Big Data De la stratégie à la mise en oeuvre Description : La formation a pour objet de brosser sans concession le tableau du Big Data. Les participants repartiront de cette formation en ayant une vision

Plus en détail

Modélisation de la combustion en chimie complexe : le défi des architectures massivement parallèles

Modélisation de la combustion en chimie complexe : le défi des architectures massivement parallèles Modélisation de la combustion en chimie complexe : le défi des architectures massivement parallèles S. Descombes 2 M. Duarte 3 T. Dumont 1 V. Louvet 1 M. Massot 3 1 Institut Camille Jordan - CNRS & Université

Plus en détail

Éléments d'architecture des ordinateurs

Éléments d'architecture des ordinateurs Chapitre 1 Éléments d'architecture des ordinateurs Machines take me by surprise with great frequency. Alan Turing 1.1 Le Hardware Avant d'attaquer la programmation, il est bon d'avoir quelques connaissances

Plus en détail

Synergie CIMENT-LPSC pour la recherche de nouvelles particules

Synergie CIMENT-LPSC pour la recherche de nouvelles particules Synergie CIMENT-LPSC pour la recherche de nouvelles particules Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble Comité de Pilotage CIRA 3 juillet 2013, DCM, Grenoble Les objectifs de l'in2p3

Plus en détail

Séminaire RGE REIMS 17 février 2011

Séminaire RGE REIMS 17 février 2011 Séminaire RGE REIMS 17 février 2011 ADACSYS Présentation des FPGA Agenda Spécificité et différences par rapport aux autres accélérateurs Nos atouts Applications Approche innovante Document confidentiel

Plus en détail

Portage et optimisation d applications de traitement d images sur architecture Kalray Mppa-Manycore Journées de la Compilation

Portage et optimisation d applications de traitement d images sur architecture Kalray Mppa-Manycore Journées de la Compilation Portage et optimisation d applications traitement d images sur architecture Kalray Mppa-Manycore Journées la Compilation Pierre Guillou Centre recherche en informatique Mines ParisTech 4 décembre 2013

Plus en détail

Bull, un catalogue de service particulier pour répondre aux environnements complexes

Bull, un catalogue de service particulier pour répondre aux environnements complexes Bull, un catalogue de service particulier pour répondre aux environnements complexes 20 mars 2014 Bull Data Infrastructure Fabien Palange Product Manager x86 Bull, 2012 1 Agenda Présentation Bull Introduction

Plus en détail

Rapport d activité. Mathieu Souchaud Juin 2007

Rapport d activité. Mathieu Souchaud Juin 2007 Rapport d activité Mathieu Souchaud Juin 2007 Ce document fait la synthèse des réalisations accomplies durant les sept premiers mois de ma mission (de novembre 2006 à juin 2007) au sein de l équipe ScAlApplix

Plus en détail

Thomas Loubrieu (Ifremer) Small to Big Data. http://wwz.ifremer.fr/bigdata. 26 Novembre 2013, Ifremer, Brest

Thomas Loubrieu (Ifremer) Small to Big Data. http://wwz.ifremer.fr/bigdata. 26 Novembre 2013, Ifremer, Brest Thomas Loubrieu (Ifremer) Small to Big Data 26 Novembre 2013, Ifremer, Brest http://wwz.ifremer.fr/bigdata Small to Big data IFREMER/IDM/ISI T. Loubrieu Résumé A partir d'expériences en gestion de données

Plus en détail

Outils de visualisation de traces

Outils de visualisation de traces Outils de visualisation de traces Damien DOSIMONT 23 mars 2012 1/29 Sommaire 1 Introduction Complexité croissante des systèmes embarqués Visualisation de traces Thèse et travaux de Lucas Schnorr 2 Etat

Plus en détail

Les modèles commerciaux. Christopher Pajot Ingénieur d affaires software - hardware - service

Les modèles commerciaux. Christopher Pajot Ingénieur d affaires software - hardware - service Les modèles commerciaux Christopher Pajot Ingénieur d affaires software - hardware - service Des programmes spécifiques pour adresser le marché des éditeurs de logiciels, intégrateurs et hébergeurs de

Plus en détail

ParMat : Parallélisation pour la simulation des Matériaux.

ParMat : Parallélisation pour la simulation des Matériaux. : Parallélisation pour la simulation des Matériaux. G. Bencteux (EDF) 3 septembre 2008 Outline 1 2 Un algorithme d ordre N pour les calculs ab initio (DFT/HF) 3 Simulation du dommage d irradiation par

Plus en détail

Fiche de Poste. Responsable du Datacenter et du CCIPL

Fiche de Poste. Responsable du Datacenter et du CCIPL Fiche de Poste Responsable du Datacenter et du CCIPL IDENTITE DU POSTE Intitulé du poste : Responsable du Datacenter et du CCIPL Profil : Catégorie A/A+, Ingénieur de Recherche titulaire ou contractuel

Plus en détail

Vers l orchestration des grilles de PCs par les mécanismes de publication-souscription issus des technologies du WEB

Vers l orchestration des grilles de PCs par les mécanismes de publication-souscription issus des technologies du WEB Vers l orchestration des grilles de PCs par les mécanismes de publication-souscription issus des technologies du WEB Présenté par Leila Abidi sous la direction de Christophe Cerin & Mohamed Jemni Université

Plus en détail

Chapitre 4: Introduction au Cloud computing

Chapitre 4: Introduction au Cloud computing Virtualisation et Cloud Computing Chapitre 4: Introduction au Cloud computing L'évolution d'internet Virt. & Cloud 12/13 2 Définition Le cloud computing est une technologie permettant de délocaliser les

Plus en détail

Plan : Master IM2P2 - Calcul Scientifique

Plan : Master IM2P2 - Calcul Scientifique Plan : Les systèmes HPC Typologie des systèmes : Machines Mémoire partagée Machines à Mémoire Distribuées Machine NUMA Exemples Architectures Processeurs HPC Processeurs scalaires, superscalaires, vectoriels

Plus en détail

Grid 5000 : Administration d une infrastructure distribuée et développement d outils de déploiement et d isolation réseau

Grid 5000 : Administration d une infrastructure distribuée et développement d outils de déploiement et d isolation réseau : Administration d une infrastructure distribuée et développement d outils de déploiement et d isolation réseau Nicolas Niclausse - INRIA Sophia Antipolis Méditerranée - projet Aladdin Grid 5000 2 juillet

Plus en détail

Services et protocoles pour l'exécution fiable d'applications distribuées dans les grilles de calcul

Services et protocoles pour l'exécution fiable d'applications distribuées dans les grilles de calcul Services et protocoles pour l'exécution fiable d'applications distribuées dans les grilles de calcul Thomas Ropars Équipe-projet PARIS 1 Les applications de calcul scientifique Objectifs : Simuler des

Plus en détail