index PRINCIPE DE PRÉCAUTION # 171 p. 4-6 p p p p p p p

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "index PRINCIPE DE PRÉCAUTION # 171 p. 4-6 p. 8-10 p. 12-15 p. 16-22 p. 26-31 p. 32-34 p. 36-40 p. 43-46"

Transcription

1

2

3 Par Didier Roth-Bettoni PRINCIPE DE PRÉCAUTION >Autant le dire tout de suite :on écrit dans le noir.exercice difficile en soi (essayez donc pour voir!),encore plus quand ce noir persistant peut avoir des conséquences durables.car ce noir dans lequel ces lignes sont écrites,ce n est pas une nuit sans lune ni électricité,c est celle de l avant-premier tour et de son incertitude absolue (on est à dix jours du 22 avril) alors que lorsque cette chronique sera entre vos mains,on sera dans l entre-deux (ce numéro d "Illico" sera dans vos établissements préférés le 26 avril) voire dans l après élection.ce long préambule pour dire que tout cela ne vaut que ce que cela vaut dans un tel contexte où l on ne connaît pas l identité des deux finalistes de cette présidentielle,et encore moins celle de l élu(e). N empêche qu un des postulants au titre n en finit pas d inquiéter,notamment lorsqu il se mêle de démêler l inextricable question de l inné et de l acquis,ce sujet fondamental que l on posait ici même il y a peu à l occasion d un documentaire d Arte intitulé "Je suis homo et alors?".selon Nicolas Sarkozy,puisque c est de lui qu il s agit,la pédophilie serait génétique,de même que le suicide des jeunes.ainsi donc,on naîtrait selon le candidat de l UMP avec des tendances au suicide,à la pédophilie,et pourquoi pas si on va dans son sens,avec des prédispositions au crime (la pédophilie n en est-elle pas un,condamné par la loi?),à la prostitution (que l ex-ministre Sarkozy a tellement persécutée),à l anorexie,que sais-je encore ah oui,à l homosexualité? On voit bien jusqu où peut conduire ce type de pensée systématique :à l eugénisme,c est à dire au risque du choix des enfants à naître selon que leurs futures tendances à l homosexualité par exemple,auront été repérées.on reconnaît bien là le socle discours tenu par les ultra-réactionnaires américains qui influencent le président Bush ou,plus proche de nous,par ChristianVanneste.En entendant le candidat Nicolas Sarkozy dire cela,on comprend mieux pourquoi le président de l UMP Sarkozy n a jamais véritablement sanctionné le député UMP ChristianVanneste pour ses déclarations homophobes répétées.car en écho de ces propos de la campagne sarkozyenne, on entend très distinctement le discours devanneste sur l infériorité des homosexuels et la menace que l homosexualité ferait planer sur la société tels qu ils les répétaient encore dans le documentaire dont on parlait plus haut.cela fait froid dans le dos.et si l ex-ministre Azouz Begag,qui a partagé deux ans avec lui les bancs gouvernementaux avait raison,lui qui dit de Nicolas Sarkozy qu il est "un homme dangereux"? Dans le doute,le principe de précaution s impose < Couverture : "Deux papas à Manhattan" Philippe Barron et France 3. index # 171 PAPAS COMME LES AUTRES. TIM ET PETER SONT DES PAPAS MODÈLES QUI SE SONT BATTUS POUR AVOIR DES ENFANTS. C EST L HISTOIRE DE CE COUPLE D AMÉRICAINS QUE RACONTE AVEC BEAU- COUP DE FINESSE "DEUX PAPAS À MANHATTAN", UN DOCUMENTAIRE DE PHILIPPE BARON DIFFUSÉ SUR FRANCE 3 LE 27 AVRIL. CLUBBING, CRUISING, BARS-RESTOS. Illico. 99, rue de la Verrerie, Paris. Fax : Internet : Direction : Jacky Fougeray directeur de la publication, Philippe Marin directeur exécutif. Rédaction : Didier Roth-Bettoni rédacteur en chef : Actu : Jean-François Laforgerie : Culture : Didier Roth-Bettoni Agenda/guide :Julien Pierre Coordination d'édition : Jean-François Laforgerie (magazine). Design :Yul Studio. Publicité : Relations abonnés : IllicoMagazineest unepublicationdugroupeillicoéditéeparstaffdecommunication. SNC.RCS. ParisB Gérants et principaux associés :Jacky Fougeray et Philippe Marin. ISSN : Dépôt légal :à parution. Fabrication :Imprimé dans l UE. p LE RAPPORT 2006 DE LA HALDE. PÉDOPHILIE : NICOLAS SARKOZY S EMMÊLE LES GÈNES. L ACTUALITÉ FRANÇAISE ET INTERNATIONALE EN BREF. p VIVE LA CHASSE! "CRUISING" DE WILLIAM FRIEDKIN RESSORT LE 2 MAI. L ACTUALITÉ CULTU- RELLE DU MOMENT. LES NOUVEAUTÉS DE TITAN : BRUTUS & CO L ACTUALITÉ DES DVD ÉROTIQUES. p. 4-6 p DALIDAMANIA.GLAMOUR, STRASS, KITSCH, DRAMES ET REFRAINS POPULAIRES EN ONT FAIT L IDOLE POUR DES GÉNÉRATIONS DE GAYS. VINGT ANS APRÈS SON SUICIDE, LE 3 MAI 1987, DALIDA EST-ELLE TOUJOURS LA DIVA ASSOLUTA DE LA COMMUNAUTÉ? SANS HÉSITER LA RÉPONSE EST OUI p MALGRÉ SES EFFORTS, GAY LIB PEINE À FAIRE DE NICOLAS SARKOZY LE CHAMPION DES DROITS LGBT. ECARTELÉ ENTRE UNE LARGE FRANGE RÉAC- TIONNAIRE DE SON PARTI ET QUELQUES INDIVI- DUALITÉS PROGRESSISTES, LE CANDIDAT DE L UMP S EST ENFERRÉ DANS L UNION CIVILE QUI NE SATISFAIT PAS GRAND MONDE. p p p SÉLECTION D ADRESSES LGBT COMMERCIALES ET ASSOCIATIVES À PARIS ET EN ILE-DE- FRANCE. 3spécial présidentielle 2007

4 Un doc sur l homoparentalité sur France 3 le 27 avril papascomme lesautres Tim et Peter ont deux filles, deux jumelles nées d une mère porteuse. Tim et Peter vont à la messe, grondent leurs fillettes lorsqu elles se tiennent mal, les gâtent au-delà du superflu, les aiment plus que tout. Tim et Peter sont des papas modèles qui se sont battus pour avoir des enfants. C est l histoire de ce couple d Américains que raconte avec beaucoup de finesse "Deux papas à Manhattan", un documentaire épatant de Philippe Baron diffusé sur France 3 le 27 avril. 4 > Et voici l homoparentalité qui s invite dans l entre-deux tours de la présidentielle. Présente dans la plupart Par Didier Roth-Bettoni ment, à l inverse, ultra traditionnel. Durant près d une heure, on entre donc dans l intimité de Tim et Peter, couple de des programmes des grands candidats (que ce soit pour la refuser pour les trois prétendants de droite et d extrême droite, ou pour la défendre pour la candidate socialiste) mais assez absente du débat électoral et de ses polémiques, cette question revient au centre de l arène grâce à un excellent documentaire produit et diffusé par France 3 : "Deux papas à Manhattan". Non pas que le film de Philippe Baron soit un document à thèse, une démonstration ultra argumentée sur ce sujet, ou un manifeste pro (ou anti) droit des gays et des lesbiennes à fonder une famille. Au contraire : "Deux papas à Manhattan", et c est toute son intelligence, se refuse à tout discours un tant soit peu généraliste et se contente modestement (mais très efficacement) de dresser le très attachant portrait d une famille homoparentale à la structure assez révolutionnaire et au fonctionne- quadragénaires new-yorkais branchés (l un est journaliste de mode, l autre avocat d affaires pour les milieux de la mode) et de leurs deux jumelles de deux ans, Beatrice et Liliane. En cours de route, on va croiser les nounous des gamines, les grands-mères affectueuses, les grands-pères gâteaux. On va surtout découvrir l histoire de cette famille pas comme les autres qui ressemble pourtant si fort à toutes les autres familles : cela n étonnera que ceux pour qui refusent l homoparentalité ou qui s interrogent sur sa justification. Mais c est bien à ce grand public toujours rétif (si on en croit les sondages) que s adresse d abord ce documentaire au ton apaisé qui pointe, via ce couple, une situation légalement impossible en France. Car ce n est pas par l adoption que Tim et Peter sont devenus papas, mais en utilisant l aide d une mère porteuse (merveilleuse Robbie, certainement le "personnage" le plus touchant et généreux de cette histoire), une possibilité interdite dans notre pays (comme dans la plupart des Etats américains, ce qui pose d ailleurs des questions sur les droits de cette famille si elle quittait New York). Et pour compliquer l affaire, les tentatives d insémination de Robbie ayant échoué, les deux garçons ont dû faire appel, par l intermédiaire d une agence spécialisée, à une don-

5 neuse d ovules pour féconder la mère porteuse Ce qui est frappant ici, c est pourtant que malgré cette situation tuyau-de-poële complexe (deux papas, une "maman" vivant à des milliers de kilomètres qui n a fait qu accueillir un bébé qu elle n a en rien conçu, et une mère biologique inconnue), c est à l évidence l amour qui prédomine : amour entre Tim et Peter, entre eux et leurs filles, entre eux, leurs filles et Robbie, entre tous et les familles de tous, etc. Cette évidence de l amour dans une famille recomposée en tous sens mais finalement tout à fait comme les autres (on va à la messe le dimanche, on fait des repas en famille, on se répartit les tâches ménagères, on fait appel aux mamies pour garder les enfants ) apparaît comme un savoureux pied-de-nez à tous les tenants d un ordre immuable et figé où les couples de même sexe n auraient pas les mêmes droits que les autres à devenir parents. En cela, ces "Deux papas à Manhattan" sont éminemment politiques. < 5

6 6 PHILIPPE BARRON : "LES SCHÉMAS CLASSIQUES ONT EXPLOSÉ" > Le documentariste Philippe Baron est le réalisateur de "Deux papas à Manhattan". Il explique pourquoi et comment il a réalisé son film. En général, quand on parle d homoparentalité dans les médias, on montre des couples de femmes. Vous, vous filmez un couple d hommes. Comment avezvous choisi Tim et Peter comme "héros" de votre documentaire? C est un peu un concours de circonstances. Bernard Gicquel, qui est un journaliste de presse écrite qui a été longtemps en poste aux Etats-Unis, connaissait le père de Tim qui lui a raconté l histoire de son fils. Il a tout de suite pensé que cela ferait un film passionnant. Il en parlé à Nicolas Traube, un producteur, qui m a proposé de le réaliser et qui a démarché les chaînes. France 3 s est tout de suite montrée très intéressée, notamment par le fait qu il s agisse d un couple d hommes. C est aussi un des aspects du sujet qui m a motivé : montrer deux hommes s occupant de deux petites filles, mais aussi qu il soit question d une mère porteuse, que la question du lien génétique soit posée par l intermédiaire du don d ovules, etc. Le sujet de l homoparentalité se pose fortement en France aujourd hui. Pourquoi avoir choisi de l illustrer par un exemple américain? Parce que ce que l on voulait traiter, en particulier le recours aux mères porteuses, est légalement interdit en France. Dans notre pays, les couples de même sexe qui veulent avoir des enfants se débrouillent d abord et avant tout pour adopter. Ce n est pas facile mais c est un aspect très différent de la situation que vivent Tim et Peter. Lors de la préparation du film, j ai entendu parler d un couple de Français qui ont fait appel à la même agence de don d ovules que Tim et Peter, Growing Generation, mais de façon illégale. Il aurait donc été très difficile de les filmer. Et puis c est quand même une situation très rare : Growing Generation, qui est quasiment la seule agence de ce genre, a fait naître moins de 500 enfants dans le monde entier! Comment se sont passées vos relations avec Tim et Peter? Je dois dire qu il a fallu un peu de temps pour les convaincre, ce ne sont pas des gens qui avaient envie d exhiber cette histoire, ils ne sont pas du tout militants de la cause gay. Une des raisons qui les a poussé à accepter, c est que le film ne sera pas diffusé aux Etats-Unis. Là-bas, le débat sur ce sujet est assez violent, les opposants sont très virulents, et Tim et Peter ne voulaient pas devoir les affronter, surtout pour protéger leurs deux filles qui ont deux ans maintenant. Mais quand ils ont dit oui, ils n ont plus eu de réticences pour nous faire rentrer dans leur intimité, pour nous montrer leurs vies, pour se raconter, pour nous faire rencontrer leurs proches. Le tournage a duré trois semaines, on logeait dans une maison toute proche de la leur. C est très rapide, j aurais peutêtre souhaité avoir un peu plus de temps, mais je n ai pas de frustration car je crois qu on a saisi l essentiel de leur histoire. Mon regret, il est plutôt du côté de la donneuse d ovules qui reste anonyme, mais c était impossible de la rencontrer même si Tim et Peter m ont montré une vidéo de 5 minutes qu elle leur a fait parvenir où elle explique ses motivations. Ils pourront ainsi un jour la montrer à leurs filles. C est d ailleurs un aspect qui m a beaucoup plu chez eux, cette volonté de ne rien cacher de cette histoire, de tout dire à Beatrice et Liliane sur leurs origines, de ne pas garder de secrets de famille. C est un bel exemple dont tout le monde ferait bien de s inspirer Ce qui est surprenant chez eux, c est qu à la fois ils sont à la tête d une famille particulière et qu en même temps, ils semblent très traditionnels C est ce qui me plaisait bien, ce côté exceptionnel de leur situation et leur mode de vie très bourgeois : on va à la messe, on ne met pas les coudes sur la table. Ils inculquent à leurs filles des repères, des valeurs des plus traditionnels, ils ont lu des dizaines de livres sur la façon d être parents, ils ont rencontré des spécialistes, ils se sont entraînés Cela me renvoie moi à ma propre façon d être père C est ce que je voulais dire à travers ce film, qu on est entré dans l ère de la parentalité, qui est un mot extrêmement nouveau, où il y a de multiples façons d être parents : entre les couples recomposés, les femmes seules, les couples stériles faisant appel à l adoption ou aux mères porteuses, les couples homoparentaux, etc., a majorité des enfants vivent maintenant hors d un schéma classique qui a explosé.<

7

8 20 ans après, elle est toujours toutes les femmes dalidamania Glamour, strass, kitsch, drames et refrains populaires en ont fait l idole incomparable pour des générations de gays. Vingt ans après son suicide, le 3 mai 1987, Dalida est-elle toujours la diva assoluta de la communauté? Sans hésiter la réponse est oui : la dalidamania n est pas prête de s arrêter 8 > Même Patrick Sébastien l a remarqué (c est dire!) : en rendant hommage Par Didier Roth-Bettoni divas s affrontent à l applaudimètre Mais si on comprend sans mal l attachement à Dalida dans son "Plus grand cabaret du monde" sur France 2 le 7 avril, l animateur l a dédié plus particulièrement à la communauté gay et à son attachement très spécifique à la chanteuse. Et c est vrai que, de son vivant comme depuis sa disparition, un lien extrêmement particulier a toujours existé entre Dalida et le public homo, lien avec lequel aucune à Dalida de ceux qui l ont connue et aimée de son vivant, qui ont été bercés par ses mélodies, qui ont ri de ses looks paillettes déjà désuets au début des années 80 ou ont été touchés par ses multiples malheurs, qu en est-il des jeunes, pour qui cet inépuisable ressort de la nostalgie ne peut pas fonctionner? Sont-ils eux aussi, grâce aux habiles ressorties et mix de diverses natures orchestrés par Orlando, le frère de l idole, grâce également aux increvables tendances revival des karaokés télévisés (Arthur, Dechavanne, Flament, Drucker et compagnie), sensibles à la légende Dalida? En un mot comme en cent, les jeunes homos rêvent-ils eux aussi d être toutes les femmes, pleurent-ils en murmurant qu il venait d avoir dix-huit ans, ou espèrent-ils à leur tour devenir Gigi in Paradisco? Si on en croit Internet et les divers blogs et forums qui y fourmillent au sujet de Dalida, la réponse ne fait guère de doute : c est oui. Des gamins de 15 à 25 ans dont l homosexualité ne fait guère de doute, qu elle soit proclamée tout de go ou qu elle se comprenne à travers les lignes, prolongent avec leurs mots la célébration entamée par leurs aînés du talent, de la beauté, de la sensibilité et de la tragédie de la blonde italo-égyptienne. Que Dalida, avec ses mélodies sucrées, ses refrains entraînants ou ses drames de l amour puisse ainsi toucher des adolescents gay d aujourd hui, comme elle a pu toucher ceux autre idole française, mis à part peut-être Mylène Farmer, ne peut rivaliser. Ce n est donc pas un des années 60, 70 ou 80 est d ailleurs troublant, comme si, au fond, rien n avait changé pour certains dans la difficulté d être un jeune homosexuel et dans la volonté de se réfugier dans un monde de strass, de hasard si des associations gay peuvent organiser avec glamour et de sentiments exacerbés pour échapper à succès des soirées musicales où les tubes des deux la dureté du monde <

9 DES BIOS > Biographe d innombrables stars qui ont toutes quelque chose à voir avec les gays, David Lelait est, on aurait pu s en douter, l auteur d un "Dalida" épatant dans lequel il reparcourt à grandes enjambées l incroyable destinée de la petite italienne de naissance égyptienne qui allait conquérir Paris et une bonne partie du monde au rythme de "Bambino", "Come prima", "Pour ne pas vivre seul", "Monday Tuesday", "Génération 78", etc. Rien n est oublié ici, dans ce récit écrit dans un style alerte : ni les amours malheureuses, ni les triomphes publics, ni les rencontres majeures et les amitiés célèbres, ni les engagements, ni les douleurs liées à son strabisme, ni bien sûr la lente dépression qui la conduisit au suicide le 3 mai Cette excellente biographie, écrite en 2004, est rééditée pour l anniversaire de la disparition de la star. Autre biographie, qui cherche de son côté à décrypter la femme privée sous la femme publique, "Dalida, une vie brûlée", est signée d un journaliste-éditeur qui a bien connu l idole : Bernard Pascuito. Ami de toutes les stars, le journaliste people Henry-Jean Servat réédite pour sa part un album très illustré des entretiens qu il a réalisés avec Dalida au fil des années.< David Lelait, "Dalida, d une rive à l autre", éd. J ai lu, 6,70 euros. Bernard Pascuito, "Dalida, une vie brûlée", éd. de l Archipel, 18, 50 euros. Henry-Jean Servat, "Dalida", Albin Michel, 24,70 euros. UN TÉLÉFILM EN DVD > L excellent téléfilm que Joyce Bunuel a consacré à " Dalida" est réédité en un luxueux coffret tout rose (si c est pas un clin d œil aux fans gay, ça ) de trois DVD regroupant les deux parties de cette biographie très fidèle interprétée par Sabrina Ferilli (excellente même si pas vraiment ressemblante) mais aussi une belle collection de bonus de tous ordres : le making of de ces 180 minutes, l excellent documentaire de Michel Dumoulin "Dalida pour toujours" durant lequel le réalisateur a suivi, trois ans durant, la star de Paris au Caire en passant par la Corse, et puis quatre clips formidablement kitsch : "Pour en arriver là", "Salma ya salama", "Laissez-moi danser" et un mix. < "Dalida, collector", de Joyce Bunuel. Dist. : Opening Vidéo. 9

10 ELLE ET NOUS > C est une longue histoire d amour que celle qui unit Dalida et les gays. Comment l expliquer? Peutêtre parce qu ils ont toujours su reconnaître chez Dalida, aussi bien la chanteuse que la femme, quelque chose qui à la fois leur parle, les fascine et leur ressemble Explication en 6 mots clé : Glamour : Longs cheveux blonds (enfin, qui deviennent blonds quelques années après ses premières apparitions), corps sculptural, beauté hiératique, robes à paillettes, aisance à danser Le mot Glamour semble inventé pour elle. Spectaculaire : Dalida a le sens du spectacle, c est le moins qu on puisse dire : chacune de ses chansons bénéficie ainsi d une chorégraphie, d une tenue, d un décorum spécifiques. Ses shows sont tout aussi spectaculaires comme l est aussi l allure même de Dalida, ce qui lui vaut de devenir (et pour longtemps!) la diva préférée de tous les transformistes. Différente : Son accent chantant, ses origines mélangées, ses amours meurtries tout cela et quelques autres particularités disent bien à quel point Dalida est différente des autres idoles. Et la différence est bien la qualité la mieux partagée par tous les gays. Indémodable : Du yéyé au disco, de la chanson française traditionnelle à un reggae revisité, Dalida a parcouru tous les styles musicaux des années 50 à 80 avec un même succès et une même aisance. Indémodable, au-delà des modes même, Dalida ne ressemble finalement qu à elle. Et c est bien pour cela que, par-delà la mode, on l aime. Kitsch : Certes, il y a quelques titres signés Léo Ferré ("Avec le temps") ou le "Je suis malade" de Serge Lama. Certes il y a "Il venait d avoir 18 ans", "Paroles, paroles" et "C est fini la comédie", mais l essentiel de la discographie de Dalida n est pas vraiment composée de chansons à textes mais bien de romances zigzagant entre comédie et drame. Cette frivolité revendiquée, cette manière exacerbée de chanter les sentiments, cette façon de traverser les modes et le temps en revendiquant ses côtés clinquants et parfois d un autre temps (comme elle semble décalée durant sa période disco!) ont propulsé Dalida au sommet du royaume du kitsch. Et l on sait que c est un royaume, comme celui du glamour, où les pédés sont heureux. Tragique : Trois hommes, trois échecs graves amoureux (Lucien Morisse, le patron d Europe 1 qui la lance; le chanteur italien Luigi Tenco qui se suicide ; l escroc qui se faisait appeler le comte de Saint-Germain), plusieurs tentatives de suicide avant qu elle ne parvienne à se donner la mort, l absence d enfant, mais aussi de nombreuses chansons qui disent la difficulté d aimer, la douleur de vivre : Dalida est à l évidence douée pour la tragédie, et pas seulement sur scène. Elle le prouve encore dans son plus grand rôle au cinéma, lorsqu elle endosse magnifiquement le rôle de la grand-mère dans "Le sixième jour" de son compatriote Youssef Chahine. Ce sens du tragique et du drame, cette sensibilité à fleur de peau qui transparaît même sous le rire, le strass et la légèreté apparente, rendent là encore Dalida plus proche de nombreux gays qui savent s y retrouver. < 10 QUAND LA TÉLÉ REND HOMMAGE À DALIDA > Dalida, à la télé, ce sont de bonnes audiences assurées. Les hommages vont donc se multiplier sur les chaînes. Sur France 3, Mireille Dumas lui consacrera un "Vie privée, vie publique" spécial le 2 mai, avec des invités qui l ont bien connue, notamment Orlando et Pascal Sevran. Télé Mélody ne pouvait pas manquer ça et proposera plusieurs soirées exceptionnelles entre le 28 avril et le 2 mai, avec des rediffusions de shows et d interviews des années 70. M6 pour sa part devrait aussi programmer une spéciale Dalida dans la première semaine de mai. Bertrand Delanoë, ami intime de Dalida, ne pouvait manquer de rendre hommage à sa manière à la chanteuse : ce sera avec une exposition à la mairie de Paris à partir du 10 mai.<

11

12 Droits LGBT : le message brouillé de l UMP ledoublejeude Sarkozy Malgré ses efforts, Gay Lib peine à faire de Nicolas Sarkozy le champion des droits LGBT. Ecartelé entre une large frange réactionnaire de son parti et quelques individualités progressistes, le candidat UMP a multiplié les maladresses et s est enferré dans une proposition, l union civile, qui ne satisfait pas les associations LGBT et se trouve contestée par bon nombre de députés UMP. 12 > Un salon cossu du Fouquet s très "moquette épaisse et bibelots rares", c est dans ce cadre que Gay Lib a choisi, le 12 avril, de commémorer, officiellement, son anniversaire (1). Vedettes politiques de la cérémonie : les députés Roselyne Bachelot (catégorie bonne fée progay) et Pierre Lellouche (catégorie repenti penaud). Le député UMP de Paris tient d ailleurs à revenir sur ses erreurs passées. "J étais [sur l homosexualité] à l âge de la préhistoire, il y a quelques années. J avais alors des réactions indignes de gens qui réfléchissent." Une façon de rappeler, dans un acte de contrition, que c est à Gay Lib qu il doit sa "métamorphose." Compagne de longue date de Gay Lib, Roselyne Bachelot salue le "formidable laboratoire d idées" qu est ce mouvement, louant un lieu inédit "de débat et de dialogue" et un "sens de l ouverture". "C est une vitrine", lâche même la députée européenne. On ne saurait mieux dire. Car Par Jean-François Laforgerie Illustration Yul Studio l anniversaire n est pas tout. A neuf jours du premier tour de la présidentielle, l enjeu est ailleurs pour Gay Lib. Il consiste, comme d autres groupes le font pour d autres candidats, à vendre aux homos les promesses de leur candidat. Dans sa vitrine, Gay Lib propose l union civile et le statut du beau parent, deux promesses de campagne de Nicolas Sarkozy qui doivent beaucoup à Gay Lib. Il y a fort à faire car le candidat UMP accuse un net retard par rapport à ses principaux challengers avec son refus de prendre en compte, autrement qu à la marge, la question de l homoparentalité et son opposition chevillée au corps contre l adoption par les couples homos ou l ouverture du mariage. "On dit, à gauche, que notre projet est une amélioration du PaCS. C est faux, affirme Stéphane Dassé, président de Gay Lib. Cette union se situe au même niveau que le mariage mais ne se confond pas avec lui." En fait, l exercice pour Gay Lib est périlleux. Il doit séduire les gays en vendant l idée qu on pourrait atteindre (ce qui est objectivement faux) l égalité complète des droits entre homos et hétéros en reconnaissant "l existence du couple en dehors du projet familial." L équation est assez simple pour l UMP. Le mariage en France, c est "le couple, le projet familial et le sacrement religieux qui accompagne la cérémonie civile." On n y touche pas parce que Nicolas Sarkozy ne veut pas. "Nous agissons par pragmatisme" explique-t-on à Gay Lib qui voit dans l adoption de l union civile "non pas une fin en soi mais une étape". "Je le vois, aussi, comme une étape" explique Roselyne Bachelot qui défend toujours l ou-

13 verture du mariage aux couples de même sexe. "Mais cette avancée ne pourra pas se faire sans une réforme de ce qu est le mariage aujourd hui", note la députée. Pour Gay Lib, l union proposée n est rien moins que le "mariage homo néerlandais, ni plus, ni moins." Mais la verra t-on un jour? "Nicolas est un homme libre et courageux, affirme Pierre Lellouche. Il fera ce qu il a dit." Confiante aussi, l équipe de Gay Lib qui estime avoir bien travaillé avec Nicolas Sarkozy ces dernières années. Pourtant, nombre de députés sont hostiles aux propositions de Nicolas Sarkozy et les députés pro gay se comptent sur les doigts d une main à l UMP. Alors y aura t-il une majorité pour voter, à l automne, l union et le statut du beau parent? "Nous avons progressé. Il faut voir d où nous venons, explique Roselyne Bachelot. C est vrai que les réticences sont énormes mais le travail mené par Gay Lib a permis d apaiser le débat. Nous sommes plusieurs à être favorables à ces mesures. Cela constitue un ferment. Cela ne fait pas une majorité." Alors, comment faire adopter ces textes? "L union civile a été votée par 97 % des représentants de l UMP" explique Gay Lib en se voulant rassurant. Cela suffira-t-il à rassurer aux gays?< (1) La vraie fête d anniversaire s est déroulée le 13 avril au QG de campagne de Nicolas Sarkozy. LE CAS VANNESTE VU PAR ROSELYNE BACHELOT > "L UMP compte t-elle présenter un député UMP contre Christian Vanneste aux législatives" La question agace chez Gay Lib. Et ce d autant que le député sortant (désormais CNI/UMP) compare, selon Stéphane Dassé, président de Gay Lib, ce mouvement associé à l UMP à "un mouvement terroriste". Interrogée, la députée européenne Roselyne Bachelot rappelle que l attitude du député est "inadmissible" et que les propos qui lui ont valu condamnation ne relèvent nullement de "la liberté de pensée". "Je souhaite qu il y ait un candidat UMP contre Christian Vanneste", explique celle qui se présente aux législatives dans le Maine-et-Loire. Comment explique-t-elle que des élus locaux UMP, un sénateur UMP, le secrétaire départemental de l UMP soutiennent l élu condamné dans ces meetings. "Je le regrette" lâche t- elle sobrement.< 13

14 J.-M. NESME : "LES LIENS HOMOSEXUELS SONT DE L ORDRE PRIVÉ" > Député sortant UMP de Saône-et-Loire (1), Jean- Marc Nesme s est imposé comme le chef de l Entente parlementaire contre l ouverture du mariage et de l adoption aux couples de même sexe. Aujourd hui, il poursuit sa fronde contre les avancées du droit proposées aux homosexuels y compris l union civile de Nicolas Sarkozy qui fait pourtant partie du programme législatif de juin Interview. L Entente parlementaire devait peser dans la campagne présidentielle. Force est de reconnaître que les trois principaux candidats font aujourd hui des avancées importantes en matière de reconnaissance du couple gay et parfois d homoparentalité. N est-ce pas le signe de l échec de votre stratégie? Lorsqu'au mois de janvier 2006, mes collègues et moi avons créé l'entente parlementaire "pour la défense du droit fondamental de l'enfant d'être accueilli et de s'épanouir dans une famille composée d'un père et d'une mère", le débat n'avait pas encore eu lieu. Une seule voix alors se faisait entendre en faveur du mariage et de l'adoption homosexuels. Le débat a eu lieu comme nous le souhaitions. Si les mots ont encore un sens, le mariage et l'adoption homosexuels sont proposés par la Gauche et refusés par la Droite. Notre démarche fut un succès à droite. Si échec il y a, c'est que nous n'avons pas réussi à convaincre collectivement la Gauche ; individuellement [à propos d élus de gauche], c'est une autre affaire dont on reparlera. Pensez-vous que vos collègues députés signataires de l Entente parlementaire soient opposés à l union civile inscrite dans le programme des législatives de l UMP? Si le contrat d union civile est une amélioration technique du PaCS sur le plan fiscal, successoral et de la protection des tiers, je ne pense pas qu'il y ait une opposition de mes collègues d'autant plus que ce contrat s'adresse aux personnes hétérosexuelles et homosexuelles qu'elles soient liées par amour ou par amitié ou par intérêt. Mais je ne les ai pas consultés. Nous verrons cela lorsque nous serons saisis d'un texte écrit. Néanmoins, le risque d'une fragmentation de la société pose un réel problème ; le communautarisme n'est pas loin. Vous avez été investi par l UMP comme candidat aux législatives. Vous sentez-vous lié par le programme de votre parti qui mentionne notamment la création d une union civile pour les couples de même sexe, signée en mairie et ouvrant des droits identiques à ceux du mariage, hormis la filiation et l adoption. Voteriez-vous un texte créant ce nouveau statut? Pour ce qui est d'une signature et d'une cérémonie en mairie, j'y suis opposé comme 81 % des maires de France selon une enquête d'opinion commandée début 2007 à un institut de sondage par le Collectif des maires pour l'enfance. Pourquoi? Engagé seulement entre un homme et une femme, le mariage est une institution qui unifie les trois dimensions sociale, juridique et biologique de la famille et de la génération. Il ne peut donc pas lui être proposé d'alternative comme le mariage homosexuel. De même, le PaCS (ou la future union civile) n'est pas une institution : c'est un contrat. Accompagner le PaCS ou l union civile d'une cérémonie en mairie ne serait qu'un leurre et un faux-semblant qui dévaloriserait l'institution du mariage en créant une confusion des genres. Faire la différence entre une union "instituée" et un comportement privé, conduit à ne pas donner, en mairie, aux liens homosexuels qui sont de l'ordre privé, une dimension institutionnelle que, seul le mariage, possède. Rendre authentique un tel contrat au greffe d'un tribunal ou devant notaire est une réponse qui ne déroge pas à la règle de droit actuelle. Dans son interview à "Têtu", revenant sur l union civile, Nicolas Sarkozy explique "Comment tel ou tel, qui a l investiture de mon parti, qui a voté le projet de mon parti, adopté à 97,5 % pourrait dire qu il ne l appliquera pas? Ce n est pas la position de Nicolas Sarkozy, c est la position de l UMP." Qu en pensez-vous? Je fais partie d'un groupe parlementaire qui laisse la liberté de vote à ses membres.< (1) Il est réinvesti par son parti pour les élections législatives de juin 2007.

15 UNION CIVILE : LES DÉPUTÉS UMP DIVISÉS > Interrogés par "Illico", certains députés sortants UMP, anciens signataires du manifeste de l Entente parlementaire, réinvestis pour les législatives de juin 2007, ne cachent pas leurs réserves voire leur hostilité à cette mesure qui fait pourtant partie de leur programme électoral. D autres n ont rien contre l union civile façon Sarkozy Du moins pour le moment. Passage en revue de quelques positions. François-Michel Gonnot, député de l Oise "Je suis personnellement opposé à ce contrat, et je ne voterais donc pas un projet de loi qui le proposerait". Yves Nicolin, député de la Loire "Je ne suis pas favorable à ce projet. L intérêt général doit prévaloir sur les désirs particuliers s agissant de la belle institution du mariage. Celui-ci doit être protégé car il constitue le fondement essentiel de toute société puisqu il assure la transmission des générations par l union même des époux ( ) La création d une union civile ne ferait qu entretenir une confusion dommageable pour la société toute entière." Michel Roumegoux, député du Lot "Je ne porte aucun jugement moral sur le penchant sexuel des gens ( ) je suis pour un contrat d union civile ( ) mais je suis clairement pour que la législation soit plus favorable à la famille traditionnelle qui assure le renouvellement des générations, parce que cela me paraît aller dans le sens de l intérêt de la société." Chantal Bourragué, députée de la Gironde "Mère adoptive, je me réjouis comme mes enfants de la position claire des évêques de France ( ) Ils viennent de renouveler leurs refus des unions homosexuelles et de l homoparentalité ( ) Je persiste à demander comment des enfants insérés dans des unions homosexuelles où manquent la bipolarité sexuelle et l expérience conjointe de la paternité et de la maternité pourront grandir et mûrir humainement sans porter les séquelles de cette absence? (...) Le respect envers les personnes homosexuelles ne saurait conduire à la reconnaissance juridique des unions homosexuelles." Michel Diefenbacher, député du Lot-et-Garonne "Pour moi, la famille est la cellule de base de la société. Elle est constituée autour de l enfant. Et l enfant naît de l union d un homme et d une femme ( ) Cela étant, il existe des couples homosexuels. Certains approuvent, d autres désapprouvent. Pour ma part, je constate et je respecte. Les homosexuels n ont pas choisi de l être ( ) Si la création d un contrat d union civile était proposée, je la voterais en y mettant deux conditions : 1 : que ce contrat exclue toute disposition relative à la filiation, à l adoption et au droit de la famille ; 2/ que seul le mariage, c est-à-dire l union d un homme et d une femme, constitue le modèle sur lequel est organisé la société." Daniel Fidelin, député de la Seine-Maritime "Je suis favorable à une amélioration du PaCS et éventuellement à une signature en mairie. Toutefois, le mariage est, pour moi, sacré et en aucun cas, je ne serai favorable à une cérémonie officielle, tout en respectant, bien entendu, les personnes qui ont fait le choix d une autre sexualité."< Les députés UMP Jacques Masdeu-Arus(Yvelines), Roland Chassain (Bouches-du-Rhône), Irène Tharin (Doubs), Jean-François Régère (Gironde), Patrick Balkany, (Hauts-de-Seine) sont favorables à l union civile. Voir leurs explications sur : ROMERO VOTE BAYROU > Conseiller régional UMP d Ile-de- France, Jean-Luc Romero a choisi (9/04), après des années de sarkozisme forcené, d apporter son soutien pour l'élection présidentielle à l'udf François Bayrou. Le motif? "La droitisation constante de l'ump au cours de cette campagne." Interrogée le 10 avril sur cette défection à Nicolas Sarkozy, la porte-parole de l UMP, Valérie Pécresse, a lâché : "Je n ai pas de commentaire à faire sur les calculs personnels des uns et des autres et les petites aigreurs..." < 15

16 LGBT : le rapport 2006 de la Halde doitmieuxfaire! Le 11 avril, Louis Schweitzer, président de la Halde, a remis le "Rapport 2006" sur l activité de cette institution, au président de la République. "La santé et le handicap" est le second critère évoqué comme origine des discriminations. L orientation sexuelle est, en 2006, au huitième rang des critères de discriminations. 16 Par J.-F. Laforgerie L ORIENTATION SEXUELLE > Le "Rapport 2006" de la Halde montre une forte augmentation des réclamations pour discriminations liées à l orientation sexuelle puisqu on compte 61 réclamations en 2006 contre 38 en 2005 (première année d activité de la Halde). En 2006, ce type de cas représente 1,50 % du nombre total de réclamations qui s élève à Ce dernier était de cas en < Il est possible de consulter le "Rapport 2006" (235 pages) de la Halde sur > Il n y a pas vraiment de quoi s en réjouir (après tout, c est le signe que les discriminations sont nombreuses) mais la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l Egalité (Halde) connaît un intérêt grandissant. Ainsi les réclamations sont passées de en 2005 à en Et le mouvement se poursuit puisque réclamations ont d ores et déjà été reçues au premier trimestre Comme on pouvait s y attendre, c est toujours dans le domaine de l emploi que les discriminations sont les plus nombreuses (42,8% des réclamations), celles concernant le fonctionnement des services publics représentent 22,5 % des réclamations en Le nombre de réclamations augmentant, il en va, mécaniquement, de même des réclamations liées à l orientation sexuelle (voir encart). Pour autant, le chiffre ne semble pas représentatif des difficultés que connaissent nombre de personnes LGBT du fait de leur orientation sexuelle et dont témoignent des groupes comme SOS Homophobie, Flag! ou l Autre Cercle. La Halde l a d ailleurs bien compris puisqu elle a lancé l année dernière une "enquête sur l homophobie et les discriminations qu elle génère dans l entreprise." Confiée au cabinet RCF Management, cette enquête sera publiée dans le premier semestre La Halde travaille, par ailleurs, avec plusieurs associations dont SOS Homophobie et Flag! sur un "kit de procédures concernant les violences homophobes." Autre grand sujet, les discriminations liées à l état de santé et au handicap. Elles représentent 756 réclamations soit 18,63 du nombre total des réclamations de l année. En 2006, la Halde est intervenue dans plusieurs affaires concernant la séropositivité, notamment l interdiction pour un séropositif d obtenir la licence pour devenir personnel navigant commercial ou le rejet systématique des homos des dons de sang (avis défavorable de la Halde). Cet engagement, encore modeste, a été critiqué par Act Up. Si l association reconnaît que "la Halde a su prendre en compte une part des revendications ( ) en matière d égalité des droits, notamment dans ses délibérations sur les discriminations liées à la séropositivité dans l embauche, à l orientation sexuelle ou à l assurabilité des personnes présentant un risque de santé aggravé", elle juge que la Halde "doit faire plus et mieux". Act Up estime ainsi que la Halde doit étendre son champ de compétence aux "discriminations fondées sur l identité de genre" et renforcer la lutte contre les discriminations sur l état de santé "par exemple en matière de maintien ou d accès à l emploi".<

17

18 SARKOZY OUVRE UNE POLÉMIQUE SUR LA PÉDOPHILIE HÉTÉRO ET SANS GÊNE >Le moins que l on puisse dire, c est que les propos de Nicolas Sarkozy dans "Philosophie Magazine" (mars 2007) sur l aspect inné de la pédophilie ont suscité, campagne présidentielle oblige, un véritable tollé. Répondant au philosophe Michel Onfray, le candidat UMP à l Elysée avait expliqué : "incliner (...) à penser qu'on naît pédophile. C est d ailleurs un problème que nous ne sachions pas gérer cette pathologie." Même diagnostic pour les jeunes qui se suicident. Ce serait la faute des gènes et aucunement de la responsabilité des parents. Cette sortie a provoqué de très nombreuses réactions de condamnation. Les Verts "s'indignent" de ces déclarations qui ouvrent la porte à un "eugénisme extrêmement dangereux". Même critique au PC. Pour le président du groupe socialiste à l'assemblée nationale Jean-Marc Ayrault : "C'est inacceptable, profondément choquant, et profondément inquiétant quant à la conception de la société" de Sarkozy. Interviewé par "Libération" (1) Nicolas Sarkozy maintient sa position sur le déterminisme génétique de la pédophilie et sa perception de l'acquis et de l'inné. Il en profite au passage, une fois encore, pour réaffirmer être "né hétérosexuel", une expression déjà formulée sur TF1 lors de son passage dans l'émission "J'ai une question à vous poser" en réponse à un téléspectateur l'interrogeant sur l'homosexualité. "Je ne me suis jamais posé la question du choix de ma sexualité ( ) On ne choisit pas son identité", ajoute le président de l'ump dans "Libération" confirmant sa conception déterministe de l'homosexualité. < (1) 12 avril MARCHES Les Gay Prides 2007 > La Coordination InterPride France (CIF) qui fédère les associations organisatrices de Lesbian & Gay Pride et de Marches des Fiertés LGBT a publié le calendrier 2007 des marches françaises. C est Angers (http://assoquazar.free.fr) qui ouvre le bal le 5 mai la veille du second tour de la présidentielle. Tours (www.homologays.com) défile le 19 mai tandis que Bordeaux (www.lgpbordeaux.net), Lille (www.lgplille.org), Nancy (http://gay pridelorraine.free.fr), Nantes (www.clgna.info) marchent le 2 juin. Montpellier (www.montpelliergay.com) défile le 9 juin, la veille du 1er tour des élections législatives, tandis que Biarritz (www.lgp-biarritz.org), Rennes (http://cglrennes. free.fr) Strasbourg (http://www.festigays.net) et Toulouse (www.arc-en-ciel-toulouse.com) marchent le 16 juin la veille du second tour. Une fois n est pas coutume Marseille (www.marseillepride.org) ne défilera pas en juillet mais le samedi 23 juin tout comme Lyon (www.fierte.net) et Rouen (www.collectif-commeca.com). Paris (www.inter-lgbt.org) assure la clôture de la saison 2007 en organisant la Marche des Fiertés LGBT samedi 30 juin.< Infos sur HOMOPHOBIE An Nou Allé presse la Sacem > Malgré les mises en garde de l'association LGBT An Nou Allé, la SACEM qui décernait ses Prix Guadeloupe 2007, a attribué, le 30 mars, son Prix du meilleur interprète masculin au chanteur homophobe Admiral T. Promoteur de la "murder music", Admiral T a reçu son Prix des mains d'un représentant du ministère de la Culture. La récompense du meilleur clip a, quant à elle, été attribué au chanteur Krys, lui aussi auteur de textes homophobes. L association s est d ailleurs mobilisé pour tenter de faire annuler un concert parisien de Krys prévu le 6 avril au Zénith. An Nou Allé déplore "la passivité du ministre de la Culture qui, saisi depuis le 19 mars, n'aura répondu à aucune de nos sollicitations. Renaud Donnedieu de Vabres n'aura pas même évité à son administration de se compromettre dans une opération de promotion de l'homophobie". Bernard Miyet, président du directoire de la SACEM, s'est engagé à recevoir An Nou Allé pour évoquer ce dossier. <

19

20 17 MAI : JOURNÉE MONDIALE CONTRE L HOMOPHOBIE UNE QUESTION D ÉDUCATION > Le 17 mai 2007 se tiendra la Journée Mondiale de lutte contre l homophobie, imaginée par Louis-Georges Tin et le comité Idaho. Comme les deux années précédentes, de très nombreuses manifestations seront organisées en France, en Europe ainsi qu à l étranger, entre le 11 et le 21 mai En 2006, plus d une centaine de manifestations avaient été programmées en France. Pour 2007, c est le thème de l éducation qui a été retenu. En effet, après, notamment chez nous, un renforcement de la pénalisation des actes et propos homophobes, un aspect de la lutte contre l homophobie a été spécialement sous évalué : la prévention. C est donc autour du slogan "Non à l'homophobie, oui à l'éducation!" que se déroulera cette nouvelle édition. Ce sera aussi l occasion, comme le souhaitent les organisateurs "d alerter l'opinion et les pouvoirs publics sur la question du suicide chez les jeunes, des dépressions, des conduites à risque notamment face au sida et aux IST, des agressions et des injures." "La France accuse un retard très net en matière de prévention de l homophobie en milieu scolaire, notamment par rapport à la Belgique, à l Espagne ou au Canada" indique Bruno Jaeger, coordinateur de la Journée mondiale en France, qui a programmé un Colloque international contre l homophobie et pour la diversité par l éducation le 16 mai à Paris, en collaboration avec plusieurs associations, des syndicats de l'éducation et des syndicats de lycéens et d'étudiants. < Infos sur 20 DROITS Un Etat bien civil à Madrid > Militante socialiste et transsexuelle, Carla Antonelli (photo), 47 ans, est la première à avoir déposé à Madrid une demande de changement d'état civil après la récente entrée en vigueur d'une loi en faveur des transsexuelles en Espagne. Cette nouvelle loi permet de changer plus facilement le nom et la mention du sexe dans les registres d état civil. C est ce qui est arrivé, le 10 avril, à Julio Cuesto, né femme, qui est le premier transsexuel à avoir bénéficier de cette mesure.< Act Up dénonce Sarkozy > Act Up Paris a dénoncé, fin mars, "la remise en cause du droit au séjour des malades étrangers" en France et les "mensonges" du candidat UMP à la présidentielle Nicolas Sarkozy à ce propos, à l'occasion de la réunion à Paris de la 4e Conférence francophone sur le VIH/sida à Paris. Evoquant le cas de quatre étrangers malades, dont au moins deux séropositifs, expulsés du territoire depuis début janvier, Act Up Paris a dénoncé Nicolas Sarkozy qui, dans "Têtu" (1), conteste "vigoureusement les accusations qui [lui] ont été faites d'avoir reconduit à la frontière des étrangers malades du sida ou porteurs du VIH". "La réalité", c'est que "des malades, dont des séropositifs/séropositives, sont aujourd'hui expulsés du territoire français", a répliqué l'association qui a lancé une virulente campagne d affichage contre l ex-ministre de l Intérieur (voir en p. 22). < (1) Avril ELYSÉE 2007 DERAPAGE Un pasteur fou > Depuis des mois, le pasteur homophobe américain Fred Phelps traite la Suède de "terre de sodomie" et s en prend au roi. Il accuse Carl Gustav d être gay. Selon lui, le roi Karl Gustav "ressemble à un copulateur anal". Ces attaques violentes visent en fait la loi suédoise contre les propos homophobes qui hérisse les fondamentalistes américains. Le gouvernement suédois a exprimé son inquiétude à l ambassadeur américain devant ces propos haineux et la famille royale examine avec ses avocats les moyens de faire cesser de déferlement de diffamation et de violence homophobe..<

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération faisant suite à un refus d embauche en raison de la grossesse de la réclamante Grossesse - Emploi Emploi privé Rappel à la loi La haute autorité

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE

ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE Travailler- en- Suisse.ch ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché

Plus en détail

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux Discours pour Maître Roux Maître Roux, Cher François Mesdames et Messieurs, Chers amis, Nous sommes réunis ce soir pour rendre hommage à la personne exceptionnelle que vous êtes, exceptionnelle par votre

Plus en détail

Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-après la réponse de Gérard COLLOMB au questionnaire de votre association. Vous le savez, Gérard COLLOMB et ses

Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-après la réponse de Gérard COLLOMB au questionnaire de votre association. Vous le savez, Gérard COLLOMB et ses Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-après la réponse de Gérard COLLOMB au questionnaire de votre association. Vous le savez, Gérard COLLOMB et ses équipes mènent depuis 2001 une politique volontaire pour

Plus en détail

Il y a en France une répugnance à saisir le juge dans le dessein bien précis de faire avancer tel ou tel droit, telle ou telle cause.

Il y a en France une répugnance à saisir le juge dans le dessein bien précis de faire avancer tel ou tel droit, telle ou telle cause. Je remercie les organisateurs de cette conférence de m avoir inviter pour évoquer avec vous les stratégies procédurales mise en place pour obtenir une égalité de traitement pour les lesbienne et les gays

Plus en détail

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Gens du voyage - Schéma départemental exemptant une commune de ses obligations en matière d accueil des gens du voyage - Violation de la Loi Besson Recommandations.

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER QUE DOIS-JE FAIRE? Que dois-je faire? Que dois-je savoir avant de prendre ma décision? Quelles sont les démarches légales et de régularisation?

Plus en détail

Une idée originale de Studio 89 Productions

Une idée originale de Studio 89 Productions Une idée originale de Studio 89 Productions 6 anciens candidats de «La Belle et ses Princes Presque Charmants», toujours à la recherche de l amour, vont à nouveau tenter leur chance et essayer de trouver

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

CONSIGNES GENERALES : 2. C est très important : j apporte mon soutien à une action de salut public!

CONSIGNES GENERALES : 2. C est très important : j apporte mon soutien à une action de salut public! CONSIGNES GENERALES : 1. c est gratuit (par lettre simple : coût d un timbre postal), sans avocat, et cela ne me causera aucun risque; 2. C est très important : j apporte mon soutien à une action de salut

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 8 Le droit de la famille et les femmes immigrantes, réfugiées ou sans statut FR 008 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur

Plus en détail

SAGE-FEMME HOMMES «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Pierre, Sage-Femme à Martigues. Pierre

SAGE-FEMME HOMMES «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Pierre, Sage-Femme à Martigues. Pierre Dossier n 11 HOMMES «OSEZ LE METIER DE» SAGE-FEMME Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Pierre, Sage-Femme à Martigues La biologie m a toujours intéressé. En

Plus en détail

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 Léa Morabito, Centre d Etudes Européennes, Sciences Po Paris. Manon Réguer-Petit,

Plus en détail

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS Qu est-ce qu une discrimination? C est un traitement moins favorable subi par une personne par rapport à une autre dans une situation comparable, en raison de critères

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

ADOPTER SON DISPOSITIF ÉLECTORAL POUR LES ELECTIONS FÉDÉRALES, RÉGIONALES ET EUROPÉENNES DU 25 MAI 2014

ADOPTER SON DISPOSITIF ÉLECTORAL POUR LES ELECTIONS FÉDÉRALES, RÉGIONALES ET EUROPÉENNES DU 25 MAI 2014 GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES ÉDITEURS POUR LA COUVERTURE DES ÉLECTIONS FÉDÉRALES, RÉGIONALES ET EUROPÉENNES DU 25 MAI 2014 EN FÉDÉRATION WALLONIE- BRUXELLES Les élections constituent un moment particulier

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Entretien avec Nathalie Baye

Entretien avec Nathalie Baye Entretien avec Nathalie Baye Comment s est déroulée votre rencontre avec Claire Simon? La rencontre a d abord eu lieu via le travail de Claire. Il y a très longtemps, j avais vu un documentaire à la télévision

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 RESUMÉ ANONYMISÉ DE LA DÉCISION Décision relative à une Recommandation Domaines de compétence de l Institution : Défense des droits de l'enfant, Droits

Plus en détail

Les Français et la protection de la vie privée

Les Français et la protection de la vie privée Les Français et la protection de la vie privée Institut CSA pour Ordre des Avocats de Paris Juillet 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1003 personnes âgées de 18 ans

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

Signature des conventions «Egalité des chances» Université de Paris-Dauphine. Mercredi 01 avril 2009

Signature des conventions «Egalité des chances» Université de Paris-Dauphine. Mercredi 01 avril 2009 Allocution de M. Eric BESSON Ministre de l Immigration, de l Intégration, de l Identité nationale et du développement solidaire Signature des conventions «Egalité des chances» Université de Paris-Dauphine

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. Requête n o 6190/11 présentée par Francine BONNAUD et Patricia LECOQ contre la France introduite le 8 janvier 2011

CINQUIÈME SECTION. Requête n o 6190/11 présentée par Francine BONNAUD et Patricia LECOQ contre la France introduite le 8 janvier 2011 CINQUIÈME SECTION Requête n o 6190/11 présentée par Francine BONNAUD et Patricia LECOQ contre la France introduite le 8 janvier 2011 EXPOSÉ DES FAITS EN FAIT Les requérantes, M mes Francine Bonnaud et

Plus en détail

SAISON DOSSIER DE PRESSE

SAISON DOSSIER DE PRESSE 2015 SAISON DOSSIER DE PRESSE ÉDIT OBJECTIF INDÉPENDANCE : LA SÉRIE TÉLÉ QUI INNOVE! «Cette campagne d information est une grande première en France car très peu de programmes télé donnent la parole aux

Plus en détail

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC Vendredi 30 janvier 2015 Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Président de la PAC Monsieur le Président du Sénat, Cher Gérard

Plus en détail

Cliquez sur l image pour l agrandir

Cliquez sur l image pour l agrandir Dans le détail, le principal contributeur à l évaluation globale est la qualité de réponse aux besoins. Si les Français sont particulièrement satisfaits par l accueil en mairie (57% en ont une évaluation

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Introduction. Groupe Eyrolles

Introduction. Groupe Eyrolles Introduction Conciliateurs de Justice depuis un certain nombre d années, nous avons traité et acquis une expérience certaine concernant l ensemble des conflits du quotidien qui préoccupent nos concitoyens

Plus en détail

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès?

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? D un côté, les intéressés n ont pas toujours bonne presse et de l autre, les employeurs peuvent parfois voir d un œil des plus suspicieux

Plus en détail

Le mariage en 27 questions

Le mariage en 27 questions Le mariage en 27 questions 1. Combien de temps faut-il pour préparer un mariage? L Église catholique demande aux fiancés de se présenter dans leur paroisse au moins un an avant la date souhaitée. Ceci

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

DÉCOUVREZ LES NOBELS : LE PRIX NOBEL D ÉCONOMIE 2012

DÉCOUVREZ LES NOBELS : LE PRIX NOBEL D ÉCONOMIE 2012 DÉCOUVREZ LES NOBELS : LE PRIX NOBEL D ÉCONOMIE 2012 Demandred 09 novembre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 2 Un marché de la rencontre efficace 7 2.1 L algorithme de Gale-Shapley :...........................

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

CV EN SUISSE LES 5 ERREURS À ÉVITER. A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché suisse

CV EN SUISSE LES 5 ERREURS À ÉVITER. A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché suisse Travailler- en- Suisse.ch CV EN SUISSE LES 5 ERREURS À ÉVITER A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché suisse CV en Suisse Les 5 erreurs à éviter A lire absolument

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE! EN ROUTE POUR L AVENTURE Partie 1/2 3 - Réussir à atteindre vos buts est un voyage que vous devez préparer à l avance.! 4 - Est-ce que vous pensez que

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

L ouverture du mariage et de l adoption aux couples composés de personnes de même sexe n est pas un choix sans conséquences

L ouverture du mariage et de l adoption aux couples composés de personnes de même sexe n est pas un choix sans conséquences L ouverture du mariage et de l adoption aux couples composés de personnes de même sexe n est pas un choix sans conséquences En présentant son projet de loi «ouvrant, selon ses propres termes, le mariage

Plus en détail

Le calendrier de votre grossesse

Le calendrier de votre grossesse Le calendrier de votre grossesse Béatrice Knoepfler Avec la participation du Dr Jean-Philippe Bault, 2010 ISBN : 978-2-212-54524-1 Sommaire Préface Remerciements Introduction Calculez la date de votre

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins

L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins Synthèse Ipsos / CNOM Jeudi 30 mars 2006 Ipsos Public Affairs Ipsos a interrogé, en parallèle, 949 personnes constituant un échantillon

Plus en détail

LA GESTION DU TEMPS J-M R. D-BTP

LA GESTION DU TEMPS J-M R. D-BTP LA GESTION DU TEMPS J-M R. D-BTP 2006 1 Décomposition du temps Gestion de son temps Priorité dans l organisation Application Méthode NERAC 2 Décomposition du temps Notre temps se décompose par notre rythme

Plus en détail

Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique

Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique - Synthèse de l'institut CSA Baromètre 5 ème édition N 1101846 Janvier 2012 2, rue de Choiseul

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de CASTRES a décidé de

Plus en détail

PROPOSITION DE LA FONDATION CHRISTIAN VACHON

PROPOSITION DE LA FONDATION CHRISTIAN VACHON PROPOSITION DE LA FONDATION CHRISTIAN VACHON Christian Vachon 819 571-3493 Courriel : relaisfcv@gmail.com Site Web : www.fondationchristianvachon.com T AB LE DES M ATIÈRES 1. S O M M A I R E 2. C O N F

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

TEST D ENTRÉE ÉVALUANT LES COMPÉTENCES EN FRANÇAIS

TEST D ENTRÉE ÉVALUANT LES COMPÉTENCES EN FRANÇAIS TEST D ENTRÉE ÉVALUANT LES COMPÉTENCES EN FRANÇAIS Ce test permet d évaluer si le niveau du candidat au programme de Master correspond au niveau B1+ du CECRL Répondez uniquement sur la feuille de réponses,

Plus en détail

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux.

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux. 1 Prédication de mariage de Ginette DARBOUX et de Roland OUFFOUE Mission libanaise, à Dakar Samedi 26 avril 2008 Pasteur Vincent BRU De l Eglise Réformée Evangélique (France) Chers frères et sœurs en Christ,

Plus en détail

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans

Plus en détail

Lettre d info n 11 page 2

Lettre d info n 11 page 2 FEDERATION DEPARTEMENTALE FAMILLES RURALES CHARENTE MARITIME LETTRE D INFOS De Septembre à Décembre 2011 Editorial: Edition N 11 Chers amis 2011 s est éteinte dans la nuit du 31 décembre, 2012 lui succède

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer!

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! HARCÈLEMENT CRIMINEL Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! Qu est-ce que c est? Le harcèlement criminel est un crime. Généralement, il s agit d une conduite répétée durant une période de temps qui

Plus en détail

LE GUIDE DU MAUVAIS MANAGER

LE GUIDE DU MAUVAIS MANAGER Gilles Roux LE GUIDE DU MAUVAIS MANAGER Pourquoi tant de chefs sont-ils nuls? Mon Petit Éditeur en collaboration avec les Éditions Majarogi Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

Docteur Michel Legmann

Docteur Michel Legmann 1 Docteur Michel Legmann Président Mme Nora BERRA Secrétaire d Etat aux Aînés 55 rue Saint Dominique 75007 PARIS Nos références à rappeler sur tout échange de correspondance ML/FJ/np/Exercice professionnel

Plus en détail

Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1. magazine. Pleins feux. sur le Théâtre des 2. Rives

Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1. magazine. Pleins feux. sur le Théâtre des 2. Rives Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1 CharentonN 83-Novembre magazine 2002 Pleins feux 2 sur le Théâtre des 2 Rives Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 2 DOSSIER Théâtre des 2 Rives Lever

Plus en détail

RENCONTRES DE LA VILLETTE

RENCONTRES DE LA VILLETTE Q1. Lisez cet article sur un festival à Paris. RENCONTRES DE LA VILLETTE DANSE HIP HOP, THEATRE, CONCERTS, ECHANGES Parc de la Villette istock/thinkstock Du 24 octobre au 4 novembre, la culture hip-hop

Plus en détail

Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013

Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013 Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013 1) Qu est-ce qui a inspiré l écriture de 16 ans et des poussières? Tout a commencé quand

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque Geneviève ve Paicheler Centre National de la Recherche Scientifique Que sait-on sur la sexualité des jeunes? Les données des enquêtes Accompagner

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014 Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova Moscou 26 ami 2014 Discours de M. Jean-Maurice Ripert Ambassadeur de France en Russie Chère Elena

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER

DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER 1 DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER A L OCCASION DE LA RENCONTRE SUR «L ARRIVEE DE L ENFANT EN FRANCE : LA FIN DU PROCESSUS D ADOPTION?» (Centre

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Le vote des musulmans à l élection présidentielle.

Le vote des musulmans à l élection présidentielle. Le vote des musulmans à l élection présidentielle. L islam constitue aujourd hui la seconde religion de France et ses fidèles représentent environ 5 % du corps électoral français 1. Alors que la question

Plus en détail

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions pratiques [comité d entreprise] Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions Les effets de la reconnaissance d une unité économique et sociale sont progressivement affinés

Plus en détail

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Allocution prononcée le dimanche 1 er juin 2008 par Son Excellence Monsieur Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes, lors

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Le premier hiver de Max

Le premier hiver de Max Une histoire sur la prématurité Le premier hiver de Max Sylvie Louis Illustrations de Romi Caron Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Louis, Sylvie Le premier hiver de Max

Plus en détail

HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ

HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ La Presse+ Édition du 8 juin 2014, section ACTUALITÉS, écran 4 SANTÉ MENTALE HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ GABRIELLE DUCHAINE LA PRESSE Les gens atteints de troubles mentaux, au Québec, sont de plus en

Plus en détail

ANNALES. OFFICIELLES 2011 concours. ecricome. prepa ÉPREUVE ÉCRITE ÉPREUVE COMMUNE. z Langue vivante 1 / Chinois. www.ecricome.org

ANNALES. OFFICIELLES 2011 concours. ecricome. prepa ÉPREUVE ÉCRITE ÉPREUVE COMMUNE. z Langue vivante 1 / Chinois. www.ecricome.org ANNALES OFFICIELLES 2011 concours ÉPREUVE ÉCRITE ÉPREUVE COMMUNE z Langue vivante 1 / Chinois www..org Esprit général Les épreuves de langues ont pour but de : - vérifier l existence des bases grammaticales

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

2.1. Absence injustifiée

2.1. Absence injustifiée 2. Votre travailleur ne se présente pas 2.1. Absence injustifiée Outre le raisonnement logique selon lequel un contrat de travail (comme n importe quel autre contrat) doit être exécuté correctement, la

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MLD/ 2011-94

Décision du Défenseur des droits n MLD/ 2011-94 Paris, le 13 janvier 2012 Décision du Défenseur des droits n MLD/ 2011-94 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

Guide pour les établissements d accueil Programme de mobilité franco-suédois Education européenne Une année en France. Année scolaire 2016-2017

Guide pour les établissements d accueil Programme de mobilité franco-suédois Education européenne Une année en France. Année scolaire 2016-2017 Guide pour les établissements d accueil Programme de mobilité franco-suédois Education européenne Une année en France Année scolaire 2016-2017 Présentation Le programme Une année en France existe depuis

Plus en détail

PARENTS CÉLIBATAIRES Vos droits et obligations concernant la garde, le droit de visite et les prestations de soutien. La garde de l enfant

PARENTS CÉLIBATAIRES Vos droits et obligations concernant la garde, le droit de visite et les prestations de soutien. La garde de l enfant PARENTS CÉLIBATAIRES Vos droits et obligations concernant la garde, le droit de visite et les prestations de soutien La garde de l enfant La garde est le droit et la responsabilité de prendre soin d un

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Paris, mars 2013 page 1 ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Analyse de Guillaume Weill, Directeur Général MetrixLab France 5 CLÉS DE SUCCÈS POUR L E-TOURISME EN 2013 Les enseignements présentés dans ce document

Plus en détail