Gaz naturel/biogaz notre énergie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gaz naturel/biogaz notre énergie"

Transcription

1 Gaz naturel/biogaz notre énergie 1

2 Gaz naturel: efficient Le gaz naturel est un agent énergétique présent dans la nature, combustible, incolore et inodore, qui peut être utilisé directement, donc sans transformation, comme combustible ou carburant. Le gaz naturel s est formé il y a quelques millions d années dans des bassins sédimentaires naturels (algues et très petits organismes morts emprisonnés dans des strates géologiques rocheuses). Lors de sa combustion, le gaz naturel est quasiment exempt de particules fines et de suie. Parmi les agents énergétiques fossiles, il est celui qui émet le moins de CO 2. Le gaz naturel est un produit naturel d une grande pureté, non toxique et ne pollue ni les sols ni les eaux. En qualité d énergie fossile la plus propre pour l industrie et l artisanat, pour la production de chaleur et d électricité décentralisée, le gaz naturel est incontournable. En outre, il est de plus en plus utilisé dans les transports. Avec les nouvelles technologies (p. ex. pompe à chaleur, pile à combustible), le gaz naturel est un complément idéal aux énergies renouvelables. 2

3 Biogaz: renouvelable A l instar du gaz naturel, le biogaz est une énergie renouvelable qui possède tout autant d applications. Cet agent énergétique est produit à partir de la fermentation de la biomasse. Le gaz brut qui en résulte présente une teneur en méthane de 50 à 60%, puis il est traité de façon à obtenir la qualité du gaz naturel (teneur en méthane >90%). Selon la composition de la biomasse, une tonne de celle-ci peut produire entre 100 à 150 m 3 de biogaz. D après une étude de l EPF, le potentiel de biogaz en Suisse s élève à 15 TWh par an. Potentiel de biogaz: 15 TWh par an Traitement du biogaz Biogaz Electricité Chaleur Réseau gazier CCF Chaleur Industrie Mobilité 3

4 Réseau gazier: partenaire du renouvelable Le réseau gazier Suisse approvisionne en énergie par voie souterraine (respectant le paysage) plus de bâtiments durant toute l année, de façon sûre et fiable. Plus de 70% de la population suisse vit dans des communes raccordées au gaz et peuvent donc bénéficier des avantages multiples gaz naturel/biogaz. De plus, le réseau gazier est également un partenaire important du tournant énergétique car il peut stocker l excédent de la production énergétique saisonnière non planifiable qu est l éolien et le solaire sous forme de gaz. Longueur du réseau gazier: km 4

5 Power-to-gas: l avenir Dans le futur, en plus de la force hydraulique, l électricité sera produite en priorité par les énergies éolienne et solaire, mais qui ne sont toutefois pas planifiables. Sans stockage approprié, l approvisionnement énergétique de demain ne sera pas possible. Power-to-gas (PtG) signifie la transformation d électricité excédentaire en gaz renouvelable qui sera ensuite injecté dans le réseau gazier. Le gaz peut être stocké à long terme, c est pourquoi il est possible de découpler la production d électricité de sa consommation saisonnière. La technologie Power-to-gas Electricité solaire excédent H 2 O Electrolyse Production d hydrogène à partir l électricité Electricité éolienne excédent Etape 1: Electrolyse H 2 Etape 2: Méthanation CH 4 CO 2 Réseau de gaz Méthanation Production de méthane à partir de l hydrogène Gaz Hydrogène 5

6 Gaz: exploitable de multiples façons Dans le ménage, le gaz convient pour le chauffage, la production d eau chaude et la cuisine. Dans le salon, la cheminée à gaz procure une atmosphère agréable. Dans l artisanat, le gaz naturel est utilisé dans les blanchisseries, les exploitations horticoles, les boulangeries, la gastronomie, etc. Dans le secteur tertiaire, le gaz naturel s applique dans les EMS, les hôpitaux, les soins et bien-être, les hôtels, etc. Dans l industrie, le gaz naturel est utilisé pour produire de l énergie de processus et de l électricité (CCF) ainsi que pour la climatisation. Il est également utilisé dans d autres domaines tels que la fonte, le durcissement, le séchage et l intégration du métal, ciment, verre, céramique, etc. A l avenir, la production décentralisée d électricité par le couplage chaleurforce (CCF) peut grandement contribuer à couvrir les besoins en électricité. Dans les transports, les moteurs à gaz émettent nettement moins de polluants que les moteurs à essence ou diesel des véhicules et bateaux. 6

7 Gaz: économique écologique précieux Le gaz en chiffres en Suisse Nombre de communes approvisionnées en gaz 960 Population dans les communes approvisionnées en gaz Nombre de chauffages à gaz Nombre de stations de remplissage de gaz 140 Nombre d installations de biogaz (injection dans le réseau) 25 Injection de biogaz dans le réseau gazier (en GWh H s ) 260 Longueur du réseau de gazoducs (en km) Valeur de l infrastructure gazière (en CHF) Mia. Investissements de l économie gazière par année (en CHF) 200 Mio. Consommation de gaz en Suisse (en TWh H s ) 35 Sources: VSG/ASIG, NFP 54, OFS Base 2015, chiffres arrondis 7

8 ASIG Association Suisse de l Industrie Gazière Ch. de Mornex Lausanne Tél Fax VSG /ASIG VSG /ASIG

BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS

BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS Réponse des agriculteurs européens et de leurs coopératives aux préoccupations des citoyens Les biocarburants se divisent en deux catégories principales: le bioéthanol et le

Plus en détail

Bioéthanol : Atouts et enjeux

Bioéthanol : Atouts et enjeux Bioéthanol : Atouts et enjeux L environnement, véritable défi du Bioéthanol Indépendance énergétique Perspectives économiques L environnement, véritable défi du Bioéthanol Depuis 2 siècles, nos sociétés

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET 188 (2004-2005) N 1 188 (2004-2005) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET modifiant le Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus en vue de favoriser l utilisation

Plus en détail

FEDRE Forum européen

FEDRE Forum européen FEDRE Forum européen Changements climatiques: Energie et Mobilité Genève, 23-27 janvier 2006 1. Introduction Développement des biocarburants en Europe: situation actuelle et perspectives Dr E. Gnansounou

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

La coopération algéro-allemande dans le secteur des Energies Renouvelables: Un exemple: le projet C.A.S.A. (Centre d Application Sidi Abdallah)

La coopération algéro-allemande dans le secteur des Energies Renouvelables: Un exemple: le projet C.A.S.A. (Centre d Application Sidi Abdallah) La coopération algéro-allemande dans le secteur des Energies Renouvelables: Un exemple: le projet C.A.S.A. (Centre d Application Sidi Abdallah) Elément Principal de ce Projet: La Construction d une Centrale

Plus en détail

Production de soja et Critères de Bâle: les faits

Production de soja et Critères de Bâle: les faits Production de soja et Critères de Bâle: les faits Utilisation du soja Environ 85% de la production mondiale de soja est destinée au fourrage. Le soja apporte non seulement protéines et lipides essentiels

Plus en détail

Avec STEL, le conditionneur SPI industrialise son système d information

Avec STEL, le conditionneur SPI industrialise son système d information Avec STEL, le conditionneur SPI industrialise son système d information SPI réalise les opérations de conditionnement industriel et de différenciation retardée (ou Co-packing) pour le compte d industriels

Plus en détail

La centrale électrique personnelle à la maison.

La centrale électrique personnelle à la maison. La centrale électrique personnelle à la maison. Produisez simultanément de l électricité et de la chaleur. La micro-cogénération s impose de plus en plus et s intègre parfaitement dans pratiquement tous

Plus en détail

La centrale électrique personnelle à la maison.

La centrale électrique personnelle à la maison. La centrale électrique personnelle à la maison. La micro-cogénération s impose de plus en plus et s intègre parfaitement dans pratiquement tous les concepts d habitation. 2 La centrale électrique personnelle

Plus en détail

L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur?

L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur? TPE ANNEE 2012-2013 L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur? Rédacteur du rapport : THOMAS Antoine FENOT Bazil Professeurs : M. AUDRY M. POUSSEL Les réalisations techniques face aux

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) DIAGSOLOGIS 81 route du Rhin Napoléon 67000 Strasbourg Tél. : 03 88 43 37 59 / 06 15 54 38 29 - Fax : 03 88 39 67 80 RCS : 513247189 Compagnie d assurance : HISCOX n HARCP 0083339 Diagnostic de performance

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire SESSION 2014 Sous-épreuve écrite de sciences physiques et chimiques

Plus en détail

La chaîne gazière au service de la transition énergétique

La chaîne gazière au service de la transition énergétique La chaîne gazière au service de la transition énergétique Jean-Michel Figoli Convention AFG «Gaz et climat» 3 novembre 2015 LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE Le développement accéléré des énergies nouvelles L EUROPE

Plus en détail

LES FILIERES DE PRODUCTION BIOENERGETIQUE

LES FILIERES DE PRODUCTION BIOENERGETIQUE MINISTERE DE L AGRICULTURE DIRECTION DE LA PLANIFICATION ET DU DEVELOPPEMENT DU PARTENARIAT SERVICE DE PROMOTION DE L AGROBUSINESS ET DU MARKETING CONCEPT NOTE JATROPHA CURCAS LES FILIERES DE PRODUCTION

Plus en détail

Code ILU Questions fréquentes

Code ILU Questions fréquentes Code ILU Questions fréquentes 1) Notre société possède déjà un code BIC pour le trafic maritime. Avons-nous également besoin d un code ILU? Conformément à la norme ISO 6346, le code BIC sert à marquer

Plus en détail

Sans réseau gazier pas de tournant énergétique

Sans réseau gazier pas de tournant énergétique Swissbau 2014 21 25 01 2014 Gazette gaz-naturel.ch Pages 2 et 3: Le chauffage à pile à combustible est arrivé Son fabricant, Hexis, commercialise le «Galileo 1000 N» Pages 4 et 5: Le stand Gaz naturel

Plus en détail

COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX

COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX Groupe E Entretec SA Route du Madelain 6 1753 Matran Définition Cogénération ou couplage chaleur-force (CCF): Production simultanée de chaleur et

Plus en détail

Cas n IV/M.1125 - CEREOL / SOFIPROTEOL - SAIPOL. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS

Cas n IV/M.1125 - CEREOL / SOFIPROTEOL - SAIPOL. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS FR Cas n IV/M.1125 - CEREOL / SOFIPROTEOL - SAIPOL Le texte en langue française est le seul disponible et faisant foi. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS Article 6, paragraphe 1, point b)

Plus en détail

Relever les défis du système électrique en intégrant les énergies renouvelables

Relever les défis du système électrique en intégrant les énergies renouvelables Structure: Relever les défis du système électrique en intégrant les énergies renouvelables Considérer les solutions de stockage possibles comme un élément d'intégration Chercher des voies nouvelles avec

Plus en détail

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise PLAN D ACTION Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010 2015 ENSEMBLE POUR UNE MÉTROPOLE DURABLE Le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015 mobilise

Plus en détail

km de réseau en plus chaque année

km de réseau en plus chaque année 1 100 km de réseau en plus chaque année 2 130 GWh de chaleur distribuée par an grâce aux réseaux de chauffage à distance de Groupe E Celsius 1 000 Gwh de gaz naturel fourni annuellement 100 % renouvelable

Plus en détail

solution climatique optimale

solution climatique optimale PME, bureaux et non-résidentiel magasins de détail Nous trouvons toujours la solution climatique optimale secteur des soins, secteur public et écoles industrie et horticulture hôtellerie, loisirs et wellness

Plus en détail

L entreprise et la production

L entreprise et la production Université Paris Est Créteil IUT DE CRETEIL VITRY Département de GEii 2 ème année du DUT de Génie Électrique et Informatique Industrielle Réalités humaines, économiques et sociales de l'entreprise 2 è

Plus en détail

Les agrocarburants : vers une gouvernance mondiale

Les agrocarburants : vers une gouvernance mondiale Cahier de propositions Forum pour une nouvelle gouvernance mondiale Les agrocarburants : vers une gouvernance mondiale version provisoire Romain Peyrache Contributions : Cédric Rabany Patrick Mundler Supervision

Plus en détail

Problèmes d actualité Citoyenneté et responsabilité Métiers

Problèmes d actualité Citoyenneté et responsabilité Métiers Problèmes d actualité Citoyenneté et responsabilité Métiers L Homme a besoin de matière et d énergie. La croissance démographique place l humanité face à un enjeu majeur : trouver et exploiter des ressources

Plus en détail

HIAG FAÇADES. Les façades la signature des bâtiments modernes. naturelles écologiques. Daniel Mock/Fotolia.de

HIAG FAÇADES. Les façades la signature des bâtiments modernes. naturelles écologiques. Daniel Mock/Fotolia.de HIAG FAÇADES Daniel Mock/Fotolia.de Les façades la signature des bâtiments modernes naturelles écologiques harmonieuses L enveloppe du bâtiment Extérieur Revêtement de façade La façade est la carte de

Plus en détail

rechercher un rendement correspondant aux taux du marché monétaire;

rechercher un rendement correspondant aux taux du marché monétaire; Directive Directive pour les fonds du marché monétaire 6 juin 2012 (État au 4 mai 2016) I Principes, objectifs et caractère obligatoire La directive fait partie de l autoréglementation de l industrie suisse

Plus en détail

Montmélian la solaire

Montmélian la solaire Dossier de presse Montmélian la solaire Ville de 4165 habitants, capitale de la Combe de Savoie, située au sein du Territoire Cœur de Savoie qui regroupe 43 communes et 34 000 habitants, à 300 m d altitude,

Plus en détail

Premier état des lieux du point de vue de l industrie gazière

Premier état des lieux du point de vue de l industrie gazière Stratégie énergétique2050 Premier train de mesures Premier état des lieux du point de vue de l industrie gazière Hajo Leutenegger, président ASIG Axes de réflexion Peu nombreux, mais d autant plus importants

Plus en détail

la transition énergétique ni fossiles, ni nucléaire, ni effet de serre sobriété, efficacité, renouvelables

la transition énergétique ni fossiles, ni nucléaire, ni effet de serre sobriété, efficacité, renouvelables la transition énergétique ni fossiles, ni nucléaire, ni effet de serre sobriété, efficacité, renouvelables La transition énergétique dans son ensemble : c est quoi? Pourquoi? Quels objectifs? La poursuite

Plus en détail

Bioéthanol : éviter de comparer des pommes et des poires

Bioéthanol : éviter de comparer des pommes et des poires Bioéthanol : éviter de comparer des pommes et des poires 17/05/13 Utiliser des biocarburants pour remplacer les carburants fossiles? Pas si vite! D'un strict point de vue environnemental, l'opération n'est

Plus en détail

Unités de cogénération au biogaz jusqu'à 3.000 kw el. Également disponible en option container clé en mains. Avec un rendement maximum.

Unités de cogénération au biogaz jusqu'à 3.000 kw el. Également disponible en option container clé en mains. Avec un rendement maximum. Unités de cogénération au biogaz jusqu'à 3.000 kw el Également disponible en option container clé en mains. Avec un rendement maximum. Partout où l'électricité et la chaleur sont nécessaires Rendement

Plus en détail

LE GAZ NATUREL : ALLIE D UNE ECONOMIE PAUVRE EN CARBONE. Hany Aouad, FLUXYS 25 février 2016

LE GAZ NATUREL : ALLIE D UNE ECONOMIE PAUVRE EN CARBONE. Hany Aouad, FLUXYS 25 février 2016 LE GAZ NATUREL : ALLIE D UNE ECONOMIE PAUVRE EN CARBONE Hany Aouad, FLUXYS 25 février 2016 A QUOI SERT L ENERGIE? Electricité Chauffage Industrie Transport 2 Capacité installée en MW SORTIE DU NUCLEAIRE

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

Le moteur de stirling

Le moteur de stirling Le moteur de stirling Quel est le principe de fonctionnement du moteur de stirling? Quelles sont ses applications présentes et à venir? Quels sont les freins à son développement? http://tpestirling.free.fr

Plus en détail

LE BIOETHANOL ; essor d une nouvelle filière agro-industrielle de production de biocarburant

LE BIOETHANOL ; essor d une nouvelle filière agro-industrielle de production de biocarburant LE BIOETHANOL ; essor d une nouvelle filière agro-industrielle de production de biocarburant 1 Le Bioéthanol : Essor d une nouvelle filière agro-industrielle de production de biocarburant - Biomasse et

Plus en détail

Dossier de presse. Inauguration de la première tranche de PREDIS, centre d innovation et de formation sur l énergie distribuée.

Dossier de presse. Inauguration de la première tranche de PREDIS, centre d innovation et de formation sur l énergie distribuée. Inauguration de la première tranche de PREDIS, centre d innovation et de formation sur l énergie distribuée Dossier de presse Novembre 2006 Contacts presse : Florent GOT 06 85 24 89 61 florent.got@inpg.fr

Plus en détail

Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement

Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement Sommaire Rénovation optimale Rénovation optimale Gaz naturel/biogaz Choisir le système de chauffage approprié Chaudière à condensation Chaudière à

Plus en détail

Cinq ans, cinq millions d'emplois

Cinq ans, cinq millions d'emplois Charles-Édouard Ranchin Cinq ans, cinq millions d'emplois Par le made in France Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

Guide relatif au contrôle documentaire concernant l'obligation d'ajouter des biocarburants aux essences et au gasoil routier -2014-

Guide relatif au contrôle documentaire concernant l'obligation d'ajouter des biocarburants aux essences et au gasoil routier -2014- Guide relatif au contrôle documentaire concernant l'obligation d'ajouter des biocarburants aux essences et au gasoil routier -2014- Procédure d'application concernant l'ajout de biocarburants Portant application

Plus en détail

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie Philippe BOUCLY Conseiller Spécial à GRTgaz CHERBOURG 1 er Vice Président de l AFHYPAC 26 Mars 2014 1 GRTgaz dispose du plus long réseau de

Plus en détail

LE VOYAGE VERS MARS 1- LES MOTEURS A IONS

LE VOYAGE VERS MARS 1- LES MOTEURS A IONS LE VOYAGE VERS MARS Pour des voyages aussi importants, l équipage devrait emmener avec lui une grande quantité de vivres, et faire totalement confiance à des systèmes de support de vie pour le recyclage

Plus en détail

SHARE. Compartiment SHARE ENERGY

SHARE. Compartiment SHARE ENERGY SHARE Société d'investissement à Capital Variable (SICAV de droit luxembourgeois) avec des compartiments d actifs à recherche de plus-values, répartis par zones géographiques ou secteurs économiques Compartiment

Plus en détail

Actes de la journée d étude organisée par le Groupe initiatives le 25 juin 2008

Actes de la journée d étude organisée par le Groupe initiatives le 25 juin 2008 TRAVERSES Actes de la journée d étude organisée par le Groupe initiatives le 25 juin 2008 Les agrocarburants : opportunités et menaces pour les populations du Sud Sous la coordination de Maryline Cailleux

Plus en détail

On peut distinguer les chromatographies en phase liquide et celles en phase gazeuse.

On peut distinguer les chromatographies en phase liquide et celles en phase gazeuse. Page 1 sur 10 1. Définition. C est une méthode de séparation, non destructrice en son principe, basée sur le fait que le coefficient de partage d un soluté entre deux phases dépend de la nature du soluté,

Plus en détail

Assortiment pour créer des toitures en pente

Assortiment pour créer des toitures en pente Isolation 7 ème édition Mars 2015 Assortiment pour créer des toitures en pente ISOLATION DURABLE POUR TOITURES PLATES ET LÉGÈREMENT INCLINÉES l Mousse rigide PIR à haut rendement, valeur lambda à partir

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

Table-ronde n 3 Le système de management de l énergie

Table-ronde n 3 Le système de management de l énergie Table-ronde n 3 Le système de management de l énergie Aurore LEVAUX, GE EPF SNC Maude CHARPY, FCI Besançon Laetitia ROY, APERAM Florence MENETRIER, APAVE Table-ronde n 3 Le système de management de l énergie

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE. L eau et l énergie

DOSSIER PEDAGOGIQUE. L eau et l énergie DOSSIER PEDAGOGIQUE L eau et l énergie L énergie au fil des eaux Si on contemple la Terre depuis l'espace on voit que la couleur principale est le bleu, d'où son nom la «planète bleue». Le bleu est la

Plus en détail

Merlin. Soja. Sommaire. Enfin une génétique adaptée aux zones nord!

Merlin. Soja. Sommaire. Enfin une génétique adaptée aux zones nord! 2016 Soja Dossier Soja Merlin Sommaire Enfin une génétique adaptée aux zones nord! 1. Présentation de la culture 2. Les débouchés du soja 3. Les atouts du soja 4. Itinéraire technique et choix variétal

Plus en détail

GrDF. Gaz Réseau Distribution France. Roch Drozdowski - roch.drozdowski@grdf.fr. Chef de Mission Smart Grids Unité Stratégie

GrDF. Gaz Réseau Distribution France. Roch Drozdowski - roch.drozdowski@grdf.fr. Chef de Mission Smart Grids Unité Stratégie GrDF Gaz Réseau Distribution France Roch Drozdowski - roch.drozdowski@grdf.fr Chef de Mission Smart Grids Unité Stratégie Co-pilote du GT Stockage de l énergie et hydrogène du projet Troisième Révolution

Plus en détail

INVITATIONS PRESSE UBS

INVITATIONS PRESSE UBS Du 07 au 11 septembre 2015 n 79 INVITATIONS PRESSE UBS INVITATION PRESSE N 1 LORIENT Mardi 8 septembre, à 11h45 Présidence Rue Armand GUILLEMOT - Conférence de presse officielle de rentrée de l UNIVERSITE

Plus en détail

La carte «Biomethane»

La carte «Biomethane» Dans la semaine du développement durable: "jouons cartes sur tables " Atelier-Débat sur «l énergie à la carte» La carte «Biomethane» Arancha BODEN, Directeur Territoriale Régional Aquitaine Cadaujac, Mercredi

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE LYON N 10LY00899 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre - formation à 3 M. DUCHON-DORIS, président Mme Laurence BESSON-LEDEY, rapporteur M. MONNIER, rapporteur public CABINET

Plus en détail

2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE. GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles

2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE. GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles 2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles 0 Introduction Nous sommes quatre élèves de terminale S au lycée Hoche de Versailles : Cyril

Plus en détail

INTRODUCTION. Mise en contexte

INTRODUCTION. Mise en contexte Étude des distributions de racines fines d arbres et de fourrage en fonction de la profondeur et de la distance aux arbres dans un système agroforestier de cultures intercalaires Léa BOUTTIER, étudiante

Plus en détail

ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE

ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE 19 ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE 11 N 51 Inter. CI. 8 C12P 7/06 C12P 7/08 C12P 7/10 FASCICULE DE BREVET D INVENTION 21 Numéro de dépôt : 1201400550 73 Titulaire(s) : 22 30 Date

Plus en détail

Rhône-Alpes Auvergne. CCI RHÔnE-alPES CCI AUVERGNE. 148, boulevard Lavoisier. 32, quai Perrache CS 10015 T. 04 72 11 43 43 T. 04 73 60 46 46 COMMERCE

Rhône-Alpes Auvergne. CCI RHÔnE-alPES CCI AUVERGNE. 148, boulevard Lavoisier. 32, quai Perrache CS 10015 T. 04 72 11 43 43 T. 04 73 60 46 46 COMMERCE CCI AUVERGNE CCI RHÔnE-alPES Chiffres Clés Rhône-Alpes Auvergne COMMERCE International POPULATION Emploi SERVICES TRANSPORTS FORMATION RECHERCHE TOURISME ENTREPRISES INDUSTRIE CONSTRUCTION 2015 2016 Chambre

Plus en détail

Pédagogie, politique, démocratie participative

Pédagogie, politique, démocratie participative Pédagogie, politique, démocratie participative Raymond Millot La désaffection politique mine le corps social. L idée de démocratie participative apparaît comme un antidote. Sa mise en œuvre nécessite l

Plus en détail

Communiqués. Nouveaux produits et études 7

Communiqués. Nouveaux produits et études 7 Catalogue 11-001-XIF (English 11-001-XIE) ISSN 1205-9145 Le mardi 18 mai Diffuséà8h30,heurel Est Communiqués Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, mars 2 Les investissements canadiens

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

LA STRATEGIE REGIONALE D'INNOVATION ET DE SPECIALISATION INTELLIGENTE

LA STRATEGIE REGIONALE D'INNOVATION ET DE SPECIALISATION INTELLIGENTE LA STRATEGIE REGIONALE D'INNOVATION ET DE SPECIALISATION INTELLIGENTE METHODOLOGIE CONTEXTE www.innovation.rhonealpes.fr 2 MANAGEM NT ENJEUX DIAGNOSTIC OBJECTIFS SRI-SI CONTEXTE & ENJEUX Contexte de la

Plus en détail

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU DOSSIER DE PRESSE LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU CONFERENCE DE PRESSE du 24 mars 2011 www.mediation-eau.fr Agence Point Virgule Claire-Anne Brule Solenn Morgon

Plus en détail

Le marché des bureaux NIMES. Bilan 1 er semestre 2009 Septembre 2009 Prochaine parution : Février 2010

Le marché des bureaux NIMES. Bilan 1 er semestre 2009 Septembre 2009 Prochaine parution : Février 2010 Le marché des bureaux NIMES Bilan 1 er semestre 29 Septembre 29 Prochaine parution : Février 21 Dynamique régionale Scenarii économiques fortement dégradés, crise financière avérée et globalisée, le 1er

Plus en détail

Le gaz naturel c est notre avenir!

Le gaz naturel c est notre avenir! Le gaz naturel c est notre avenir! Gasverbund Mittelland AG (GVM) Untertalweg 32 Case postale 360 CH-4144 Arlesheim Téléphone: +41 61 706 33 33 Téléfax: +41 61 706 33 99 E-mail: Internet: info@gvm-ag.ch

Plus en détail

Impacts de la nouvelle Réglementation Prudentielle. Décembre 2014

Impacts de la nouvelle Réglementation Prudentielle. Décembre 2014 Impacts de la nouvelle Réglementation Prudentielle Décembre 2014 SOMMAIRE I. Evolution de la Réglementation Prudentielle III. Impacts de la nouvelle réglementation I III II. Règles algériennes VS Règles

Plus en détail

Construction de 9 logements intermédiaires en accession à Malo-les-Bains LES TERRASSES DE LA MER. ETUDE THERMIQUE RT2005 - LABEL BBC-Effinergie

Construction de 9 logements intermédiaires en accession à Malo-les-Bains LES TERRASSES DE LA MER. ETUDE THERMIQUE RT2005 - LABEL BBC-Effinergie LES TERRASSES DE LA MER ETUDE THERMIQUE RT2005 - LABEL BBC-Effinergie SOMMAIRE 1. INTERVENANTS... - 3-2. GENERALITES... - 4 - Réglementation Thermique à respecter...- 4 - Base réglementaire...- 4-3. LABEL

Plus en détail

Chiffres Clés de l Isère

Chiffres Clés de l Isère Chiffres Clés de l Isère ÉDITION 2011-2012 Chambre de commerce et d industrie territoriale Nord Isère 2, place Saint Pierre CS 209 38217 Vienne cedex Tél. 04 74 95 24 00 infos@nord-isere.cci.fr Chambre

Plus en détail

Oui, c est possible!

Oui, c est possible! TEMOIGNAGES Oui, c est possible! par Dominique Dubois dubois.dominique@gmail.com Après des années où tout le monde n a parlé que de mondialisation, de délocalisations inévitables, de société de services,

Plus en détail

CABINES SECHES. Cabines sèches ouvertes avec ou sans avancée. Pour tous types d Industrie - By SIMA 2010-09

CABINES SECHES. Cabines sèches ouvertes avec ou sans avancée. Pour tous types d Industrie - By SIMA 2010-09 CABINES SECHES Cabines sèches ouvertes avec ou sans avancée Pour tous types d Industrie - By SIMA 2010-09 CONCEPTION La qualité de la finition de vos pièces est votre carte de visite. Toutes les cabines

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA 1 Principes, critères essentiels (en bleu) et critères désirés/recommandés (bleu clair). PRINCIPE 1 : Respect de la législation Critère

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes

Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes Yann Ducatteeuw, conseiller environnement UCM 9h00: Accueil petit-déjeuner Au programme 9h20: Les obligations générales en

Plus en détail

Quelle stratégie énergétique pour la Suisse?

Quelle stratégie énergétique pour la Suisse? Assemblée générale des gaziers romands 31 mai 2006, La Sarraz Quelle stratégie énergétique pour la Suisse? Roger Nordmann, Conseiller national PS/VD Membre de la Commission de l environnement, de l énergie

Plus en détail

Notes de recherche. Biocarburants, territoires et agriculture. F. Quadu Sous la direction scientifique de T. Bréchet

Notes de recherche. Biocarburants, territoires et agriculture. F. Quadu Sous la direction scientifique de T. Bréchet Notes de recherche Biocarburants, territoires et agriculture F. Quadu Sous la direction scientifique de T. Bréchet Numéro 47 Octobre 2014 Chercheurs : Fiorella Quadu ( CREAT - UCL ) Responsable scientifique

Plus en détail

Fiches thématiques. Mondialisation, compétitivité et innovation

Fiches thématiques. Mondialisation, compétitivité et innovation Fiches thématiques Mondialisation, compétitivité et innovation Avertissement Les résultats et analyses présentés dans la vue d ensemble, dans les fiches sectorielles et dans la plupart des fiches thématiques

Plus en détail

CONSEILS PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE

CONSEILS PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE CONSEILS PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE SERVICE D ARCHITECTURE DE PORTEFEUILLES PHILOSOPHIE DE PLACEMENT Conseils Patrimoine privé Mackenzie Service d architecture de portefeuilles Philosophie de placement

Plus en détail

Hydrogène. Club Mines Energie, 11 mars 2015

Hydrogène. Club Mines Energie, 11 mars 2015 Hydrogène Club Mines Energie, 11 mars 2015 1 Objectifs Décarbonation Compétitivité Enjeux technologiques pour les usages possibles Power-to-gas v 2 /kg > 5000 Nm 3 /h Aujourd hui, 96% de l hydrogène est

Plus en détail

Scénario pour la production d électricité à partir de gaz naturel

Scénario pour la production d électricité à partir de gaz naturel Verband der Schweizerischen Gasindustrie Association Suisse de l Industrie Gazière Scénario pour la production d électricité à partir de gaz naturel Synthèse - l abandon progressif de l énergie nucléaire

Plus en détail

CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL

CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL COI/T.20/Doc.no.17/Rév.1 2001 FRANÇAIS Original: ITALIEN Príncipe de Vergara, 154 28002 Madrid Espagne Tel.: +34 915 903 638 Fax: +34 915 631 263 - e-mail: iooc@internationaloliveoil.org

Plus en détail

Forum de Paris 1 Février 2012

Forum de Paris 1 Février 2012 Forum de Paris 1 Février 2012 Bouleversements politiques défis économiques Intervention M. Adil Douiri Mesdames, Messieurs, Je suis ravi d être parmi vous et de contribuer à la réflexion en cette période

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Avis de la Commission des participations et des transferts n o 2011-AC-4 du 31 mars 2011 relatif au transfert

Plus en détail

L'hydrogène & les Piles à Combustibles dans la Transition Énergétique

L'hydrogène & les Piles à Combustibles dans la Transition Énergétique -Présentation 56Watt - Hy-Generation L'hydrogène & les Piles à Combustibles dans la Transition Énergétique 1/17 Présentation Hy-Generation Accéder à l'alternative PILE à COMBUSTIBLE Société innovante au

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES FINANCES

INSTITUT NATIONAL DES FINANCES INSTITUT NATIONAL DES FINANCES Cycle de formation pour les cadres vérificateurs de la Direction Générale des Impôts Fayçal DERBEL Expert comptable Enseignant à l ISG Décembre 2011 / Janvier 2012 INTRODUCTION

Plus en détail

LES RISQUES LIES A LA PRESSION

LES RISQUES LIES A LA PRESSION LES RISQUES LIES A LA PRESSION Patrick BOISSINOT C.N.R.S. - L.I.M.H.P. 99, Avenue J.-B. Clément 93430 Villetaneuse boissinot@limhp.univ-paris13.fr 1 Connaissance des risques Comment se prévenir 2 Rappels

Plus en détail

Les véhicules à gaz naturel/biogaz dans le contexte de la stratégie énergétique et la loi sur le CO 2

Les véhicules à gaz naturel/biogaz dans le contexte de la stratégie énergétique et la loi sur le CO 2 Les véhicules à gaz naturel/biogaz dans le contexte de la stratégie énergétique et la loi sur le CO 2 Christian Bach Chef Laboratoire des Moteurs à Combustion Plan! Quel est l état de l art des véhicules

Plus en détail

Les rendez-vous Bureau Veritas L'essentiel pour comprendre et anticiper. La lettre Bureau Veritas

Les rendez-vous Bureau Veritas L'essentiel pour comprendre et anticiper. La lettre Bureau Veritas IPSO FACTO Environnement Un nouveau levier pour vos économies d énergie 5 à 10% des consommations d énergie sont liés à des mauvais comportements. C est vrai à la ville, au bureau, sur la route. En matière

Plus en détail

Guide Opérationnel. Construction de bâtiment en matériaux locaux pour le stockage de produits agricoles

Guide Opérationnel. Construction de bâtiment en matériaux locaux pour le stockage de produits agricoles Construction de bâtiment en matériaux locaux pour le stockage de produits agricoles Guide Opérationnel Elaboré par : Ialy ANDRIAMPARANONY Adelin LESOA VELO -Octobre 2011- Construction de bâtiment de stockage

Plus en détail

«Panorama sur les recherches en distribution dans différents pays, Europe, EU, Chine» Point sur les recherches sur la distribution en Chine

«Panorama sur les recherches en distribution dans différents pays, Europe, EU, Chine» Point sur les recherches sur la distribution en Chine «Panorama sur les recherches en distribution dans différents pays, Europe, EU, Chine» Point sur les recherches sur la distribution en Chine Pr. Wang Gao, Professeur de Marketing, Université Qing Hua Bonjour,

Plus en détail

«À VENDRE» Case Postale 148 1630 Bulle Tel 079 590 07 34 info@proprietaire24.ch www.proprietaire24ch

«À VENDRE» Case Postale 148 1630 Bulle Tel 079 590 07 34 info@proprietaire24.ch www.proprietaire24ch «À VENDRE» " Villa familiale de 5 ½ pièces, Le Maupas, 1628 Vuadens " " Villa familiale de 5 ½ pièces, Le Maupas, 1628 Vuadens " " Villa familiale de 5 ½ pièces, Le Maupas, 1628 Vuadens " Case Postale

Plus en détail

Extraire d un document papier les informations utiles. Effectuer un calcul. Proposer une méthode, un calcul, un outil adapté.

Extraire d un document papier les informations utiles. Effectuer un calcul. Proposer une méthode, un calcul, un outil adapté. TOUR DE L ILE. Niveau et objectifs pédagogiques : classe de 5 ème (possible dès la 6 ème ) L élève extrait des informations de plusieurs documents, engage une démarche en plusieurs étapes, effectue des

Plus en détail

Les règles techniques en matière d aménagement numérique

Les règles techniques en matière d aménagement numérique Les règles techniques en matière d aménagement numérique La fibre optique réunit de manière optimale toutes les conditions nécessaires à un très haut débit de qualité pour tous les usagers potentiels.

Plus en détail

Veuillez analyser les besoins suivants et envisager de budgétiser dans la proposition un soutien financier du Fonds mondial le cas échéant.

Veuillez analyser les besoins suivants et envisager de budgétiser dans la proposition un soutien financier du Fonds mondial le cas échéant. Liste de points à vérifier lors de l élaboration d une stratégie de gestion des approvisionnements dans le cadre d une proposition au Fonds mondial May 2008 Veuillez analyser les besoins suivants et envisager

Plus en détail

L art de vivre, un état d esprit!

L art de vivre, un état d esprit! D o s s i e r de presse J a n v i e r 2016 L art de vivre, un état d esprit! L association - Le Grand Repas - Sur le terrain! Un patrimoine, un bien commun, une mission remarquable et fédératrice L association

Plus en détail

MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES

MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES A l attention des : Délégués Régionaux Secrétaires de Syndicats Délégués syndicaux MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES L élection des représentants du personnel au Comité d Entreprise permet : D obtenir

Plus en détail

Assemblée Générale 2016 : Diversité des sujets ; dynamisme du terrain ; création du Blue Challenge

Assemblée Générale 2016 : Diversité des sujets ; dynamisme du terrain ; création du Blue Challenge Communiqué de presse 30 mars 2016 PÔLE MER BRETAGNE ATLANTIQUE Assemblée Générale 2016 : Diversité des sujets ; dynamisme du terrain ; création du Blue Challenge L assemblée générale du Pôle Mer Bretagne

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur

Sciences de l Ingénieur Sciences de l Ingénieur PROJET PANNEAU SUIVEUR COMMENT CONCEVOIR UN SUPPORT MÉCANIQUE QUI PUISSE MODIFIER EN PERMANENCE L'ANGLE D'INCLINAISON PAR RAPPORT AU SOL, COUPLÉ AVEC UN SYSTÈME ÉLECTRIQUE QUI PERMET

Plus en détail