La transition énergétique décentralisée en Allemagne: réflexions, questions, enseignements pour la France. Cyril Roger-Lacan Juin 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La transition énergétique décentralisée en Allemagne: réflexions, questions, enseignements pour la France. Cyril Roger-Lacan Juin 2013"

Transcription

1 La transition énergétique décentralisée en Allemagne: réflexions, questions, enseignements pour la France Cyril Roger-Lacan Juin 2013

2 Agenda I Les bases de la straégie locale de transition énergétigue II Optimisation énergétique locale et création de valeur: la méthode, les résultats III Pilotage locale et cohérence d ensemble: question ouvertes, éléments de débat Folie 2

3 I. Les bases de la stratégie locale de transition énergétique Un «capitalisme municipal» ancien et bien ancré, qui a bien résisté à la déréglementation énergétique Une «mobilisation citoyenne» qui prend notamment la forme concrète de projets coopératifs, articulés avec les projets municipaux Un soutien fédéral politique (Bund) et économique (KFW) homogène, orienté vers des objectifs de performance énergétique, respectant une forme de neutralité économique Folie 3

4 La gestion locale de l énergie repose sur un «capitalisme municipal» robuste et rénové (1/2) Les «Stadtwerke», remontent pour la plupart à la première moitié du XXème siècle. Ce sont des sociétés par actions, pas des régies. Leur périmètre de compétence est variable, mais elles gèrent généralement la distribution d électricité, de gaz, de chaleur et d eau potable, et des activités de production d énergie. Parfois les transports publics à travers une filiale. Elles ont conservé et parfois accru localement-leurs bases de clientèle locale dans le contexte de la déréglementation électrique et gazière (>90%) et ont appris à gérer leur approvisionnement dans un cadre concurrentiel de marché La tendance est à leur renforcement (Rekommunalisierung) et cette tendance se renforcera sans doute avec la remise en concurrence d ici 2016 de certaines concessions de distribution d électricité et de gaz. Folie 4

5 La gestion locale de l énergie repose sur un «capitalisme municipal» robuste et rénové (2/2) D autres utilités municipales importantes sont engagées dans les projets locaux et disposent de potentiels d optimisation énergétique importants: assainissement (généralement en régie Eigenbetrieb ou AÖR) déchets urbains (parfois en gestion déléguée, parfois en régie) logement social, transports publics(filiales des Stadtwerke, ou indépendants, selon les cas) La politique fédérale place cet échelon communal au cœur de la politique de transition énergétique. L investissement énergétique est présenté, perçu et soutenu autour d un concept ce«création de valeur communale»(kommunalewertschöpfung) Il est fréquemment structuré autour de la notion d «autonomie énergétique régionale/locale», au niveau des Länder, ou des «Landkreise»(circa 1Mhab) Folie 5

6 .Soutenu et relayé par des «initiatives citoyennes», notamment dans le financement de la production décentralisée d énergie Source: Infratest dimap, 24 janvier2012, 1000 personnes interrogées Folie 6

7 .Soutenu et relayé par des «initiatives citoyennes», notamment dans le financement de la production décentralisée d énergie Les coopérative s d énergie existent depuis 1900 mais leur nombre est passé de 70 en 2001 à plus de 550 en Folie 7

8 II. Optimisation énergétique locale et création de valeur: la méthode, les résultats Des projets à géométrie variable, une méthode d inspiration commune, intégrant progressivement les différents segments énergétiques à partir d une analyse de la demande Une triple optimisation: production/efficacité énergétique/réagencement des usages, dans un périmètre en extension Bénéfices collectifs et «création de valeur communale»: exemples et questions Folie 8

9 Des projets à géométrie variable, une méthode d inspiration commune Tous les projets ont pour base l ensemble des «fondamentaux» (géographiques, démographiques, économiques, sociologiques) d un territoire avant d embrasser les données énergétiques proprement dites La problématique énergétique elle-même prend pour base une réflexion approfondie sur des scénarios d évolution de la demande locale avant d en venir à la production d énergie Ces scénarios intègrent les documents de prospective régionale qui ressemblent aux SRCAE mais ont une orientation plus économique, et sont engénéralplus«scénarisés» Folie 9

10 La chaleur est au coeurde l optimisation énergétique locale Consommation d énergie finale en Allemagne par source et par emploi d après le VDEW (fédération des fournisseurs d énergie) en TWh L électricité ne couvre que 20% des usages d énergie en Allemagne Le plus gros besoin, avec plus de 60% de la consommation, correspondà la transformationde l énergieen chaleur. C estaussilàquerésidentles plus importants potentiels d efficacité énergétique. Folie 10

11 Une intégration progressive, dans une démarche locale, de l ensemble des composantes de la transition énergétique Folie 11

12 Estimer la création de valeur communale de façon complète: un exemple (Querfurt, hab) Doublement et modernisation de la production locale et extension du réseau de chaleur, intégration à la nouvelle centrale d une composante biomasse/biogaz Analyse complète du potentiel local d utilisation de la chaleur - identification de nouveaux clients (industriels, hôpital ) et modélisation de la demande énergétique locale à moyen terme Analyse du potentiel de production d énergie à partir des déchets agricoles locaux (résidus céréaliers, effluents d élevage ) Construction du modèle économique et tarifaire correspondant Conception et dimensionnement à partir de ces éléments de la future centrale de cogénération (mix des intrants agricoles notamment) et de l extension du réseau de chaleur Etablissement des contrats avec les agriculteurs (intrants) et les nouveaux usagers de la chaleur (grands clients) Soutien de l entreprise publique locale dans la conduite de l appel d offres, le suivi de la construction, la mise en route et le démarrage de l exploitation Chiffres clés - Investissement total : 3,25 M - Capital : 365 k - TRI avant impors: > 10% - ROE: > 20% - Baisse coût de la chaleur de 30% - Création de 2 à 3 emplois - Baisse des emissions de CO2 de t/a Folie 12

13 Estimer la «création de valeur communale» de façon complète: un exemple Commune, utilité communale, habitants Industries et services associés (fournisseurs) Externalités Folie 13

14 Estimer la «création de valeur communale» de façon complète: un exemple Date Prix moyendu marché Coût de l approvisionnement sur le marché Rémunération au feed-in tariff Difference 01/01/ /MWh 310,40 871,9 561,30 01/01/ /MWh 256,08 871,9 615,62 01/01/ /MWh 225,04 871,9 646,66 01/01/ /MWh 225,04 871,9 646,66 Externalités Création indirecte de valeur 397 k / an Externalités positives Création de valeur d environ 250 k /an Créationde valeur locale lors de la construction Créationdirectede valeur 466 k / an Coûtmoyenpour la collectivité nationale 600 k / an +Valeurdu projet Folie 14

15 Des optimisations partielles peuvent engendrer des économies d énergie très significatives. L exemple de Lübeck ( hab) optimisation centre de tri des déchets /station d épuration N Mesuresd optimisation Contribution au résultat en k Invest. en k Reduction deco2en t/a Effet themique en MWh/a Effet électr.en MWh/a 3 Installation échangeur thermique sur la BHKW de la STMB 22, Construction d un accumulateur thermiquesur la STMB pour le chauffage des substrats 132, Alimentation continue de la cuve de fermentation 10, Réduction du RTO et construction d un biofiltre 153, Isolation du toit de la cuve de fermentation 306, Optimisationdu périmetre d équilibre / instalation d une interconnectiion entre la Rigastrasse et la STMB Optimisation de la charge par ajout d intrants (Déchets ménagers, organiques, coferments, ) 697, , Extraction de la chaleur Wärmeauskopplung de la ZKW 266, Réhabilitation de la BHKW de la Rigastraße* 100,3-714** Améliorationdu résultatsuiteà la miseen oeuvredes mesures 2,4 Mio. Investissement nécessaire pour la mise en oeuvre des mesures 3,63 Mio. Folie 15

16 III. Pilotage local et cohérence d ensemble: quelques questions et enseignements pour les choix français

17 «MerkelsBlackout»? (Der Spiegel) La critique de «l impasse»de la transition énergétique est centrée sur un point focal: le dérapage de la charge mutualisée résultant de la compensation de l écart entre les tarifs de la production d électricité d origine renouvelables et des prix d équilibre du marché, et dans une moindre mesure des exemptions accordées aux gros consommateurs industriels Les effets vertueux du processus sont, quant à eux, répartis sur des processus d optimisation locale dont le spectre est beaucoup plus large et dont la production d électricité n est pas, et de loin, la composante essentielle. Ils intègrent production, usages et efficacité. Ces optimisations principales concernent surtout la chaleur, au moins dans un premier temps (ressources locales diversifiées; usages domestiques et industriels) =>ilestessentield êtreauclairsurcettedistinctionpourpréciserdequoi l on parle, car le débat sur les mérites/problèmes respectifs des systèmes allemands et français oppose souvent des arguments portant sur des questions différentes Folie 17

18 Prix de marché et EEG Umlage Folie 18

19 Evolution des composantes de la EEG Umlage Folie 19

20 Répartition de la EEG Umlagepar énergies renouvelables Folie 20

21 Le soutien allemand aux énergies renouvelables a peu pris en compte leur efficacité relative: il en résulte une situation contrastée Coût moyen complet des énergies renouvelables par MWhproduit Folie 21

22 Les tarifs d acheminement (réseaux de transport et distribution) sont sensiblement plus élevés en Allemagne qu en France Folie 22

23 Questions ouvertes en Allemagne Le système d incitations financières et la tarification des renouvelables envoie-t-elle les bons signaux aux acteurs décentralisés? Comment l effet pervers du mécanisme de la «EEG Umlage» (charge mutualisée de la production renouvelable) sur le marché de l électricité peut-il être atténué? Comment les interdépendances de système sont-elles prises en compte à l échelon local? A quel degré d équilibre/autonomie ces systèmes locaux doivent-ils tendre? Comment combiner l initiative décentralisée et la cohérence du pilotage de la transition? Folie 23

24 Les pistes de «rééquilibrage» de la trajectoire allemande Investissements dans le réseau de transport: 20 Mrds euros prévus (source min envt Fédéral). Rythme actuel: 400 M/an Développement du stockage(cycle court: batteries; cycle + long: hydraulique, power to gas) les modèles se rentabilisent progressivement (barrages) du fait des écarts de prix observés sur le marché et du progrès technique quid ttfsi le marché local se rééquilibre => rééquilibrage des sous-systèmes locaux Financement spécifique de la capacité/disponibilité des énergies stables renouvelables (biomasse, biogaz, hydraulique) et/ou à haut rendement énergétique (cogénération-gaz, -biogaz) et intégration du coût de l instabilité par les énergies «intermittentes» (coût «net» après effet positif de la mutualisation) dans la tarification Régulation tarifaire tenant compte de l évolution rapide du coût relatif de certaines énergies Dissociation éventuelle du financement de la charge «historique» une fois redéfinis les principes d équilibre Folie 24

25 Quelques enseignements et questions pour la transition en France (1/3) Les factures énergétiques par habitant des deux pays sont identiques (4,8% hors transports, 8,4% transports compris), malgré des prix en moyenne plus élevés en Allemagne. Comme nous venons de le voir, les difficultés allemandes sont aujourd hui créées par un investissement trop rapide et trop peu sélectif dans certaines énergies renouvelables soutenues par des tarifs de rachat dont la priorité déséquilibre les marchés de l électricité, et dont l intermittence est insuffisamment prise en compte au niveau des réseaux de transport. Mais les progrès réalisés en Allemagne dans l utilisation de l énergie(efficacité, sobriété) sont plus grands, portés par une dynamique locale d optimisation dans tous les secteurs (résidentiel, industrie, tertiaire, transports) et relayée par une vraie politique industrielle. Cette dynamique va se poursuivre. La situation de départ française permet d envisager des trajectoires moins coûteuses, tirant parti des atouts spécifiques du système français, et évitant certaines erreurs de pilotage, par un phasage différent des composantes de la transition. Mais il s agit d un avantage de coût historique qui ira en s amoindrissant si le relais n est pas pris par une politique d efficacité énergétique ambitieuse. Simultanément, plusieurs défis se présentent pour créer au niveau régional et local, en France, les conditions d une optimisation efficace, intégrant la production, l efficacité et le réagencement des usages, l évolution corrélative des réseaux, puis les transports et la mobilité. Folie 25

26 Quelques enseignements et questions pour la transition en France (2/2): des surcoûts évitables Mieux phaserle développement de l efficacité énergétique, celui de la production d origine renouvelable à mesure que les coûts relatifs évolueront, la réduction de la part du nucléaire dans le «mix» électrique et la modernisation des réseaux (transport / distribution) Maintenir une sélectivité fondée sur les rendements énergétique/ économique des projets(appels d offre de la CRE) tout en intégrant progressivement à cette évaluation les effets économiques indirects des projets et leurs externalités, positives ou négatives Intégrer en amont le coût de l intermittence et la valeur de la disponibilité/stabilité à la tarification des différentes énergies renouvelables (externalités sur distribution l équilibre systémique)? => La France peut ainsi valoriser à la fois son potentiel unique dans l ensemble des énergies renouvelables et le coût marginal très bas de l électricité produite par le parc nucléaire existant, et les atouts technico-économiques de son système de transport/distribution sans déséquilibrer, économiquement, son modèle Folie 26

27 Quelques enseignements pour la transition en France(3/3): créer les conditions d une optimisation énergétique locale Il existe une unanimité de diagnostic et d indicateurs objectifs (coût et délais des projets) sur la difficulté de construire des projets «englobants» d optimisation énergétique territoriale dans le cadre actuel à partir d initiatives locales Comment combiner la prédominance d acteurs nationaux intégrés verticalement avec une optimisation énergétique progressive au niveau local, pilotées par les collectivités? En l absence d entreprises publiques locales fortes susceptibles de fédérer spontanément ces démarches (à l exception de certaines ELD), comment renforcer les compétences opérationnelles des collectivités? Dans plusieurs domaines, la réglementation française allonge les délais et renchérit le coût des projets (méthanisation-biogaz, éolien terrestre, projets coopératifs locaux ). Un travail de simplification systématique (identification«bottom up») d entraves rencontrées par les acteurs locaux pourrait intégrer des comparaisons avec l Allemagne. Folie 27

Les approches de la précarité énergétique en Allemagne

Les approches de la précarité énergétique en Allemagne Les approches de la précarité énergétique en Allemagne Ute DUBOIS, ISG Business School, Paris, ute.dubois@isg.fr Ines MAYER, European Institute for Energy Research (EIFER), Karlsruhe mayer@eifer.org Atelier

Plus en détail

Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne. Discussions actuelles

Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne. Discussions actuelles Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne Discussions actuelles Contrat de coalition 2013 Les priorités gouvernementales 2014-2017 Confirmation des objectifs ambitieux Confirmation

Plus en détail

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL 2 Sommaire Le développement des EnR en France enregistre un ralentissement, imputable à des causes multiples,

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four

Plus en détail

Transition énergétique / Energiewende : L exemple de la Ville de Metz

Transition énergétique / Energiewende : L exemple de la Ville de Metz «Transition énergétique» vs «Energiewende» Rencontre de collectivités territoriales françaises et allemandes Stuttgart, 19 mars 2013 Transition énergétique / Energiewende : L exemple de la Ville de Metz

Plus en détail

ERDF dans les LANDES. Comités Territoriaux SYDEC 2013

ERDF dans les LANDES. Comités Territoriaux SYDEC 2013 ERDF dans les LANDES Comités Territoriaux SYDEC 2013 ERDF, un acteur au sein du marché de l électricité Activités en concurrence Principalement EDF Production Loi du 10 février 2000 Activités régulées

Plus en détail

Fonds chaleur renouvelable de l ADEME. Florence MORIN ADEME Franche-Comté

Fonds chaleur renouvelable de l ADEME. Florence MORIN ADEME Franche-Comté Fonds chaleur renouvelable de l ADEME Florence MORIN ADEME Franche-Comté LE FONDS CHALEUR DÉFINITION 2 Le Fonds Chaleur est un engagement majeur du Grenelle de l environnement et l une des 50 mesures pour

Plus en détail

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES 13 ème Conférence bretonne de l énergie le 25 juin 2014 à RENNES 1 1. Introduction 2. Bilan électrique et panorama énergétique 3. Brochure «Les moyens de production d énergie électriques et thermiques»

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Conférence de presse UFE. Colloque UFE 17 juin 2014

Conférence de presse UFE. Colloque UFE 17 juin 2014 Conférence de presse UFE Colloque UFE 17 juin 2014 Objectif : Réussir la transition énergétique au moindre coût A la veille des analyses du projet de loi de programmation sur la Transition énergétique,

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique 1 Le gaz et les réseaux gaziers : des solutions pour => Réduire les émissions de CO 2 liées à la production électrique et thermique -30 %par

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique 19/03/2013 A. Rüdinger - IDDRI / Dr. C. Hey - SRU 1 Conseil d Experts pour l

Plus en détail

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Cahier des charges «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Avertissement : les méthodes et ratios utilisés dans ce cahier des charges

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique 19/03/2013 A. Rüdinger -IDDRI / Dr. C. Hey -SRU 1 Les objectifs de la transition

Plus en détail

Un Plan local Energie pour Paris et la Métropole. 23 janvier 2015

Un Plan local Energie pour Paris et la Métropole. 23 janvier 2015 Un Plan local Energie pour Paris et la Métropole 23 janvier 2015 Objectifs Contribuer à l élaboration d une stratégie énergétique territorialisée à l échelle du futur territoire de la métropole du Grand

Plus en détail

La place des territoires pour une politique de rénovation énergétique ambitieuse des logements

La place des territoires pour une politique de rénovation énergétique ambitieuse des logements La place des territoires pour une politique de rénovation énergétique ambitieuse des logements Vincent.Rious@Microeconomix.com Efficacité Energétique Industrie -Territoire: Conférence de lancement, 30/05/2013,

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

10/20/2015 POLLEC GEMBLOUX DANIEL COMBLIN CONSEILLER ENERGIE 21/10/2015 SOMMAIRE

10/20/2015 POLLEC GEMBLOUX DANIEL COMBLIN CONSEILLER ENERGIE 21/10/2015 SOMMAIRE POLLEC GEMBLOUX DANIEL COMBLIN CONSEILLER ENERGIE 21/10/2015 SOMMAIRE Contexte POLLEC, Les Objectifs Contexte POLLEC, La Plus-value territoriale Contexte Les étapes Inventaire des consommations énergétiques

Plus en détail

CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE DE LA PREMIÈRE A LA DEUXIÈME PÉRIODE

CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE DE LA PREMIÈRE A LA DEUXIÈME PÉRIODE CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE DE LA PREMIÈRE A LA DEUXIÈME PÉRIODE CEE : LE DISPOSITIF Le bilan de la première période LE BILAN DE LA PREMIÈRE PÉRIODE UNE RÉUSSITE Les vendeurs d énergie deviennent

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

La commercialisation de l électricité

La commercialisation de l électricité N 33 La commercialisation de l électricité Un marché de la fourniture qui bénéficie de la baisse des prix de marché de gros Depuis l ouverture totale des marchés de l électricité en 2007, les tarifs réglementés,

Plus en détail

Des territoires en transition énergétique

Des territoires en transition énergétique Des territoires en transition énergétique Montpellier 1 er octobre 2013 Plénière Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Quel mix énergétique pour demain? incertitudes et paradoxes Jacques

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE 2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE Les graphiques ci-dessous illustrent l évolution historique de la facture énergétique régionale et de sa décomposition par acteur, par vecteur

Plus en détail

Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM

Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM PIVER 26 mai 2011 ADEME.J... L étude Armentières Lille Ostricourt Tourcoing Roubaix Templeuve Arrondissement de Lille 124 communes 1 200 000 habitants

Plus en détail

Nos énergies. a votre service

Nos énergies. a votre service Nos énergies a votre service Notre histoire en 5 dates clés 2004 2011 2014 2015 2016 Ouverture du marché du gaz et de l électricité Entreprises, professionnels et collectivités locales sont concernés Création

Plus en détail

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe «Quelles perspectives pour l investissement de production» Assaad SAAB - EDF RESEAU Buenos-Aires MONDER 23-26 novembre

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

Votre concession GrDF en 2011. Hérault Energies

Votre concession GrDF en 2011. Hérault Energies Votre concession GrDF en 2011 Hérault Energies 1 La chaîne gazière : de l extraction à la distribution de gaz naturel Exercice 2011 2 Des missions de service public confiées à GrDF au travers des contrats

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives TOURCOING 27 septembre 2013 Marie-Hélène LEFEBVRE Éléments de contexte depuis les 30 dernières années : augmentation de 20% de la consommation

Plus en détail

La carte «Biomethane»

La carte «Biomethane» Dans la semaine du développement durable: "jouons cartes sur tables " Atelier-Débat sur «l énergie à la carte» La carte «Biomethane» Arancha BODEN, Directeur Territoriale Régional Aquitaine Cadaujac, Mercredi

Plus en détail

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Contexte et enjeux Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Afin de lutter contre le changement climatique et s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité

Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité Collectivités : Préparez-vous aux nouvelles conditions d achat de votre électricité MERCREDI 5 NOVEMBRE 2014 - CLERMONT-FERRND 1 Février

Plus en détail

Qui doit payer? Déclinaison des principes généraux aux services d eau potable et d assainissement

Qui doit payer? Déclinaison des principes généraux aux services d eau potable et d assainissement 24 juin 2014 Qui doit payer? Déclinaison des principes généraux aux services d eau potable et d assainissement Le financement des services publics en Amérique Latine Maurice Bernard Mais pourquoi payer?

Plus en détail

Freins et opportunités du développement d une filière pleine d avenir. 20/11/2014 Midi de la Biomasse - Valbiom / Jérôme BRETON

Freins et opportunités du développement d une filière pleine d avenir. 20/11/2014 Midi de la Biomasse - Valbiom / Jérôme BRETON Freins et opportunités du développement d une filière pleine d avenir OPPORTUNITÉS Efficience et chaleur Cogénération 30 à 40 % élec. et 60 à 70 % chaleur et pertes Chaleur difficile à valoriser : efficience

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014 :

APPEL A PROJETS 2014 : APPEL A PROJETS 2014 : ASSAINISSEMENT ET ENERGIE REDUIRE L IMPACT ENERGETIQUE DES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT DOMESTIQUES RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projet : 20 janvier 2014 Date limite d envoi

Plus en détail

La transition énergétique, comment les réseaux sociaux en débattent sur internet?

La transition énergétique, comment les réseaux sociaux en débattent sur internet? La transition énergétique, comment les réseaux sociaux en débattent sur internet? Quels enseignements en tirer pour la conduite des plans d actions engagés? L expression spontanée sur internet via les

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Traduction Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Pour quelles raisons décisives le gouvernement fédéral veut-il sortir complètement du nucléaire d ici à 2022? Décisif

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil)

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) F ENERGIE CHAMPS ABORDES Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) Le schéma ci-dessus représente les éléments à analyser pour l évaluation du bilan énergétique

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES Eléments de définition Les actions de sobriété et d efficacité énergétiques permettent de réduire les consommations d énergie. La sobriété énergétique «consiste à interroger nos besoins puis agir à travers

Plus en détail

La chaîne gazière au service de la transition énergétique

La chaîne gazière au service de la transition énergétique La chaîne gazière au service de la transition énergétique Jean-Michel Figoli Convention AFG «Gaz et climat» 3 novembre 2015 LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE Le développement accéléré des énergies nouvelles L EUROPE

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE

LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE Etude préalable à la mise en œuvre du Plan Climat-Energie Territorial de la Communauté d Agglomération de Castres Mazamet LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE Castres, jeudi 29 mars 2012 Obligation

Plus en détail

territoire d innovation en énergétique 13 juin 2013

territoire d innovation en énergétique 13 juin 2013 Angers Loire Métropole : territoire d innovation en matière de transition énergétique Présentation générale Présentation générale 13 juin 2013 Sommaire 1 Historique de l engagement gg d Angers en faveur

Plus en détail

La distribution publique de l électricité

La distribution publique de l électricité La distribution publique de l électricité RÈGLES PÔLE ÉLÉCTRICITÉ - GAZ ENJEUX UNE CONCESSION LES COMMUNES L organisation des services publics 1984 Les communes sont compétentes pour organiser les services

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Démarche de définition de la future gestion du réseau de chauffage urbain

Démarche de définition de la future gestion du réseau de chauffage urbain concevoir maîtriser CONSEIL DE SURVEILLANCE ET DE TRANSPARENCE DU RESEAU DE CHALEUR DU 6 DECEMBRE 2012 Démarche de définition de la future gestion du réseau de chauffage urbain transports et infrastructures

Plus en détail

Le certificat d économie d énergie

Le certificat d économie d énergie Le certificat d économie d énergie L un des outils proposés par la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique pour arriver à une maîtrise de la demande, est le certificat d économie

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG)

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) conformément à l article 20 de la loi EEG - Projet du BMU - Résumé 5.7.2007 1 Résumé du projet du BMU de compte rendu d activité

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

L engagement des entreprises locales de distribution de gaz naturel dans la transition énergétique des territoires

L engagement des entreprises locales de distribution de gaz naturel dans la transition énergétique des territoires L engagement des entreprises locales de distribution de gaz naturel dans la transition énergétique des territoires Convention nationale de l AFG 3 novembre 2015 Paris Didier Jost, membre du SPEGNN, directeur

Plus en détail

Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013

Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013 Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013 Roman Buss, Renewables Academy (RENAC) AG Voyage d affaires de la CCI allemande Energies renouvelables pour la consommation propre dans

Plus en détail

Energie : Economie et Politique(s)

Energie : Economie et Politique(s) Energie : Economie et Politique(s) Jean-Pierre Hansen 1 1. À propos de l énergie en général Energie et Environnement Le couple qui influencera le plus nos situations individuelles et collectives dans les

Plus en détail

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature (L Agenda Énergie en 10 points du Ministère fédéral de l Économie et de l Énergie [BMWi]) 1. Énergies renouvelables, loi

Plus en détail

GrDF Un distributeur de gaz au cœur de la transition énergétique

GrDF Un distributeur de gaz au cœur de la transition énergétique GrDF Un distributeur de gaz au cœur de la transition énergétique Ordre du Jour Chiffres clés 2013 GrDF Rappel - Les missions du distributeur GrDF Le modèle GrDF Relation concédant/concessionnaire Autorité

Plus en détail

Des menaces sur la cogénération gaz

Des menaces sur la cogénération gaz Des menaces sur la cogénération gaz ; Rappel des enjeux : La puissance de 3 EPR 1,7 Mtep/an économisées Près de 10 Mt de CO 2 /an évitées 30 000 emplois industriels concernés Préserver des actifs performants

Plus en détail

TRANSITION ENERGETIQUE

TRANSITION ENERGETIQUE TRANSITION ENERGETIQUE La transition énergétique concerne au plus haut point les ingénieurs et scientifiques de France (un million), tant ils sont impliqués dans la recherche, l innovation, le développement,

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Réduire les coûts - protection climatique bénéficier des

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité 1 Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité RTE est le responsable du réseau de transport d électricité français. Opérateur de service public, il a pour mission l exploitation, la maintenance

Plus en détail

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains Exemple 3 = Jura : Un exemple pratique qui montre l intérêt pour les communes Michel Hirtzlin, chef de service SID SOMMAIRE 1. Brève introduction 2. Le processus

Plus en détail

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Vendredi 13 novembre 2015 Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Le réseau de chaleur de Mont-Saint-Aignan a été construit en 1959 afin de desservir principalement les bâtiments

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics 29 novembre 2013 COLLOQUE La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics Par David CLARINVAL Député fédéral Bourgmestre de Bièvre Le rôle des pouvoirs publics

Plus en détail

Préparer la fin des tarifs réglementés électricité

Préparer la fin des tarifs réglementés électricité Préparer la fin des tarifs réglementés électricité Les solutions de GDF SUEZ Réunion Allizé plasturgie PACA, 2 Avril 2015 Sommaire GDF SUEZ, producteur d électricité Contexte actuel : la fin des TRV d

Plus en détail

COMPRENDRE LE COMMERCE DU GAZ NATUREL & L INTERET D UN GROUPEMENT D ACHAT

COMPRENDRE LE COMMERCE DU GAZ NATUREL & L INTERET D UN GROUPEMENT D ACHAT COMPRENDRE LE COMMERCE DU GAZ NATUREL & L INTERET D UN GROUPEMENT D ACHAT DOCUMENT 1/3 Ce document a pour but d expliquer le fonctionnement du marché du gaz. Il s agit d une introduction permettant de

Plus en détail

OREGES Un observatoire au service des acteurs locaux

OREGES Un observatoire au service des acteurs locaux 10 ans de l OREGES OREGES Un observatoire au service des acteurs locaux Christian LABIE, Directeur de RAEE Marie-Blanche PERSONNAZ, Directrice d Air Rhône-Alpes Missions des Agences Régionales Air Rhône-Alpes

Plus en détail

Conditions de rentabilité de la méthanisation Recommandations pour la filière

Conditions de rentabilité de la méthanisation Recommandations pour la filière Conditions de rentabilité de la méthanisation Recommandations pour la filière Antoine Jacob, Président du Club Biogaz Christian Couturier, Vice Président Caroline Marchais Déléguée Générale club.biogaz@atee.fr

Plus en détail

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Vision 2030 2050 2 approches différentes: 2030 : projection volontariste, complémentaire de l exercice DGEC 2050: normatif facteur

Plus en détail

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment Développement durable et villes chinoises: l efficacité énergétique dans le bâtiment Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment 5 e Symposium de Recherche Urbaine

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Lors de son discours du 14 janvier 214 1, le Président de la République Française, François Hollande, a souligné l intérêt d une coopération

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux

Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux Commission wallonne pour l Energie Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux Séminaire CMS DeBacker Bruxelles, Auditoire FEB, le 20 octobre 2010 Francis GHIGNY Président de la

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation Page 1 EXPO BIOGAZ 2013 1 LE CREDIT AGRICOLE ET LA METHANISATION 2 RETOUR D EXPERIENCE: UN PROJET DE METHANISATION A LA FERME Page 2 EXPO BIOGAZ

Plus en détail

CEE : mise en place de la 2ème période (1er janvier 2011-31 décembre 2013)

CEE : mise en place de la 2ème période (1er janvier 2011-31 décembre 2013) CEE : mise en place de la 2ème période (1er janvier 2011-31 décembre 2013) Sommaire Bilan de la première période Le cadre législatif et réglementaire de la 2ème période Les principaux changements par rapport

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail