Chapitre n 2 : ENERGIE DANS UN CHAMP UNIFORME

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre n 2 : ENERGIE DANS UN CHAMP UNIFORME"

Transcription

1 Physique - 7 ème année - Ecole Européenne Chapitre n : ENERGIE DANS UN CHAMP UNIFORME I) Champ de pesanteur : 1) Force gravitationnelle et poids : On considère un objet de masse m suspendu à un fil, en équilibre par rapport au référentiel du laboratoire (référentiel terrestre). Il semble que l'on puisse écrire : T + F = 0 Or le référentiel terrestre n'est pas galiléen par rapport au référentiel géocentrique (qui est très galiléen). Par rapport au référentiel géocentrique (galiléen), l'objet est en mouvement de rotation uniforme, on a donc : T + F = m. a Où a est l'accélération due à la rotation de la Terre (accélération centripète). On peut vérifier que cette accélération a une valeur très petite et que, en module, m.a est négligeable devant F et T. On a donc T + F = ε ou T = (F ε ) F est la force de gravitation, mais, par définition le poids d'un objet est la force qu'exerce la Terre sur cet objet vue dans le référentiel terrestre (non galiléen), donc : P = F ε Soit P F En première approximation, le poids d'un objet au voisinage de la surface de la Terre est égal à la force gravitationnelle qu'il subit. Remarques : En toute rigueur le poids est légèrement différent de la force de gravitation, en particulier la verticale du lieu ne coïncide pas avec la radiale pour un point situé à une latitude quelconque. ) Champ de gravitation et champ de pesanteur : Le champ de gravitation G est défini par F = m. G où F est la force de gravitation définie dans un référentiel galiléen. Pour les mêmes raisons que ci-dessus le champ de pesanteur g défini dans le référentiel terrestre par P = m. g. g est différent de G. Mais pour les mêmes raisons nous admettrons que g G En première approximation, le champ de pesanteur et le champ de gravitation au voisinage de la surface d'un astre en rotation sont égaux. 3) Champ de pesanteur uniforme : Nous avons vu que le champ de gravitation (et le champ de pesanteur) est un champ radial. Mais, si on se restreint à un petit volume à la surface de la Terre, on peut montrer que le champ de pesanteur varie très peu en direction et en mesure. a) Direction du champ de pesanteur : En effet, à la surface de la Terre le la direction du champ de pesanteur ne varie pas de plus de 1 d'angle lorsqu'on se déplace de 100 km! Remarques : Le mille nautique (NM) est la longueur de l'arc de grand cercle à la surface du globe terrestre, sous-tendu par un angle au centre de la Terre de 1 minute d'angle. Donc 1 NM = /(360x60) = 185 m 1 soit 60 ' d'angle au centre de la Terre correspond à une distance de : 60x1,85 = 111,111 km. Ecole Européenne de Francfort Page 1

2 Energie dans un champ uniforme b) Mesure du champ de pesanteur : L'expression de la mesure du champ de pesanteur est : g = K. MT r Posons r = R T + z, où z est l'altitude au dessus du sol est R T le rayon moyen de la Terre. On a donc : à l'altitude z, g(z) = K. MT, au sol g(0) = g (R 0 = K. MT T + z) R D'où g = g 0. RT g (R z T + z) RT Avec R T = 6380 km et une altitude de z = 30 km (.z/r T = 0,009) : on voit donc que l'intensité du champ de pesanteur décroît de moins de 1 % lorsqu'on s'élève à 30 km d'altitude! c) Conclusion : Dans un volume cubique de 10 km de coté à la surface de la Terre, nous pourrons considérer le champ de pesanteur comme uniforme (constant en direction et en intensité). Sa direction est la verticale du lieu et son intensité est g 0 9,81 m.s. Dans ce volume, nous considérerons qu'un objet de masse m est soumis à une force constante, son poids : P = m. g 0 II) Energie potentielle et potentiel de pesanteur dans un champ uniforme : 1) Travail fourni par un opérateur : Pour déplacer un objet de masse m, de centre de gravité G, de façon quasi-statique, l'opérateur doit exercer, à chaque instant une force égale et opposée au poids de l'objet : F opérateur = P = m. g 0 On peut écrire symboliquement le travail que doit fournir l'opérateur pour faire passer l'objet de façon quasi-statique, d'une configuration dans laquelle le centre de gravité G de l'objet est en un point A, d altitude z A, à une configuration dans laquelle G serait en un point B, d altitude z B : W(opérateur) = Σ δw = F opérateur. δl = Σ P. δl Σ On montre, dans un premier temps (et nous admettrons), que, P = m. g 0 étant un vecteur constant, ce travail peut s'écrire : W(opérateur) = P. AB On peut alors montrer que le produit scalaire P. AB = P.AB.cos(P, AB ) = P.(z B z A ). L expression du travail de l opérateur est donc : W(opérateur) = P. AB = m.g 0.(z B z A ) ) Energie potentielle de pesanteur : On veut déterminer l'expression de l'énergie potentielle de pesanteur d'un objet de masse m dont le centre de gravité G se trouve à une altitude h au dessus du sol. Dans le cas du champ de pesanteur uniforme, pour définir l'origine des énergies potentielles, on a coutume de choisir la configuration dans laquelle l'objet de masse m est posé au sol : z A = 0 et z B = h L'expression de l'énergie potentielle de gravitation d'un objet de masse m situé à l'altitude h est : E Pg0 (h) = m.g 0.h T Page Christian BOUVIER

3 3) Potentiel de pesanteur : Physique - 7 ème année - Ecole Européenne On peut définir un potentiel de pesanteur à une altitude h au dessus du sol, le sol étant pris E (h) comme référence : V Pg (h) = Pg = g0.h m Dans le champ de pesanteur uniforme, les équipotentielles sont des plans horizontaux. Remarques : Ici encore, on vérifie que les surfaces équipotentielles de pesanteur sont bien orthogonales en tous points aux lignes de champ qui sont verticales. III) Energie d'une particule chargée dans un champ électrique uniforme : 1) Champ électrique uniforme : Un condensateur électrique est un dispositif constitué de deux plaques conductrices séparées par un milieu isolant. On montre que le champ électrique est uniforme entre les plaques (même direction, même sens et même mesure en tous les points de l'isolant). Soit d la distance entre les plaques et S la surface "en regard" des plaques. Pour faire apparaître des charges sur les plaques P et N, il faut appliquer une tension U PN entre ces plaques. Le champ électrique qui règne entre les plaques a pour : - direction : la perpendiculaire aux plaques. - sens : du potentiel le plus élevé vers le potentiel le plus bas (le champ "descend les potentiels"), le champ est orienté de la charge positive vers la charge négative. U PN - valeur : E =, U PN tension entre les plaques (en V), d d distance entre les plaques (en m). ) Potentiel et différence de potentiel électrique dans un champ électrique uniforme : a) Travail fourni par un opérateur : On considère une particule ponctuelle de charge q, de masse m, placée dans un champ électrique uniforme E. La particule est soumise à une force électrique F = q. E et à son poids P = m. g 0. Nous admettrons que pour une particule, on a toujours F >> P : nous négligerons les effets du poids devant ceux de la force électrique. Pour déplacer la charge q, de façon quasi-statique, l'opérateur doit exercer, à chaque instant une force égale et opposée à la force électrique : F opérateur = F = q. E On peut écrire symboliquement le travail que doit fournir l'opérateur pour faire passer la charge q de façon quasi-statique, d'une configuration dans laquelle elle se trouve en un point A, à une configuration dans laquelle la charge serait en un point B : W(opérateur) = Σ δw = Σ F opérateur. δl = Σ F. δl On montre, dans un premier temps (et nous l admettrons), que, F = q. E étant un vecteur constant, ce travail peut s'écrire : W(opérateur) = F. AB = F.AB.cos( F, AB ) F. AB = q. E. AB = -- q. E. AB.cos( E, AB ) Ce travail est indépendant du chemin suivi et ne dépend que de la position de A et B. Ecole Européenne de Francfort Page 3

4 Energie dans un champ uniforme Définissons un axe Ox parallèle aux lignes de champ et orienté dans un sens arbitraire. Soit x A l abscisse du point A et x B celle du point B. En fait, le produit scalaire E. AB qui apparaît dans l'expression du travail de l opérateur représente la "circulation" du vecteur E entre les points A et B (comme le produit scalaire F. AB représente le "déplacement" de la force F entre les points A et B). Géométriquement et algébriquement, on voit que : E. AB = E. AB.cos( E, AB ) = E x.(x B x A ) Où E x est la projection du vecteur E sur l'axe orienté Ox D où W(opérateur) = q.e x.(x B x A ) = q.(e x.x A -- E x.x A ) Pour définir l'origine des énergies potentielles électriques posons : E Pé (x = 0) = 0 Pour x A = 0 et x B = x, on obtient : E Pé (x) = W(opérateur) = q.e x.x b) Potentiel et différence de potentiel : Le potentiel électrique en un point M d'abscisse x est : V M = -- E x.x On appelle différence de potentiel (ou tension) entre deux points A et B, le scalaire : U AB = V A V B = E x.(x B x A ) D'où W(opérateur) = q. E. AB = q.e.(x B x A ) = q.(v B V A ) = q.(v A V B ) En résumé : E. AB = V A V B Remarques : Dans un champ uniforme les équipotentielles sont des plans orthogonaux au champ électrique. En effet, E. AB = 0 si E et AB sont orthogonaux et dans ce cas A et B sont dans le même plan orthogonal au vecteur E. On a alors V A V B = 0 ou V A = V B : les deux points sont au même potentiel. Finalement, le travail que doit fournir l'opérateur pour faire passer la charge q de façon quasi-statique, d'une configuration dans laquelle elle se trouve en un point A, à une configuration dans laquelle la charge est en un point B est donné par : W(opérateur) = q.(v A V B ) = q.u AB = W (F) Où W (F) est le travail de la force électrique sur le même déplacement. 3) Accélération d'une particule chargée dans un champ électrique uniforme : On considère une particule ponctuelle de charge q, de masse m, placée dans un champ électrique uniforme E. La particule est soumise à une force électrique F = q. E. Si la force est seule à agir, l'énergie cinétique de la particule varie sous l'action de cette force : la variation de l'énergie cinétique entre deux instants est égale au travail de la force électrique entre ces deux instants. Lorsque la particule se déplace d'un point A à un point B, on a : W (F) = q.u AB = q.(v A V B ) = E C = 1.m.vB 1.m.vA Remarques : Ne pas confondre différence dans l'espace (de potentiel U AB = V A V B ) et variation dans le temps (d'énergie cinétique E C = E CB E CA ). 1 électron-volt (1 ev) est l'énergie cinétique acquise par une charge électrique élémentaire e dans une différence de potentiel de 1 V : 1 ev = 1, J. Page 4 Christian BOUVIER

5 I) Force et champ de pesanteur : Physique - 7 ème année - Ecole Européenne A RETENIR En première approximation, le poids d'un objet au voisinage de la surface de la Terre est égal à la force gravitationnelle qu'il subit : P F En première approximation, le champ de pesanteur et le champ de gravitation au voisinage de la surface d'un astre en rotation sont égaux : g G Dans un volume cubique de 10 km de coté environ, à la surface de la Terre, nous pourrons considérer le champ de pesanteur comme uniforme (constant en direction et en intensité). Sa direction est la verticale du lieu est son intensité est g 0 9,81 m.s. Dans ce volume, nous considérerons qu'un objet de masse m est soumis à une force constante, son poids : P = m. g 0 II) Energie potentielle et potentiel de pesanteur dans un champ uniforme : 1) Travail fourni par un opérateur : W(opérateur) = P. AB = m.g 0.(z B z A ) ) Energie potentielle et potentiel de pesanteur : On choisit la configuration dans laquelle l'objet de masse m est posé au sol : z A = 0 et z B = h L'expression de l'énergie potentielle de gravitation d'un objet de masse m situé à l'altitude h est : E Pg0 (h) = m.g 0.h E (h) V Pg (h) = Pg = g0.h m Dans le champ de pesanteur uniforme, les équipotentielles sont des plans horizontaux. III) Energie d'une particule chargée dans un champ électrique uniforme : 1) Champ électrique uniforme : Le champ électrique entre les plaques d'un condensateur est uniforme. Il est dirigé du potentiel le plus élevé vers le potentiel le plus bas et E = ) Potentiel et différence de potentiel électrique dans un champ électrique uniforme : Travail fourni par un opérateur : W(opérateur) = q.e x.(x B x A ) On appelle différence de potentiel (ou tension) entre deux points A et B, le scalaire : U AB = V A V B = E x.(x B x A ) = E. AB W(opérateur) = q.(v A V B ) = q.u AB = W (F) 3) Accélération d'une particule chargée dans un champ électrique uniforme : W(F) U PN d = q.u AB = q.(v A V B ) = E C = 1.m.vB 1.m.vA 1 électron-volt (1 ev) est l'énergie cinétique acquise par une charge électrique élémentaire e dans une différence de potentiel de 1 V : 1 ev = 1, J. Ecole Européenne de Francfort Page 5

6 Energie dans un champ uniforme POUR S'ENTRAÎNER I) Energie potentielle de pesanteur. Une personne de masse m = 60 kg monte 6 étages à pied. La hauteur de chaque étage est de 3,0 m. Approuvez ou réfutez les propositions suivantes en justifiant votre réponse. a) L'énergie potentielle de pesanteur de la personne placée dans le champ de pesanteur n'a pas varié, car la personne a fourni un effort pour monter. b) L'énergie potentielle du système Terre-personne a augmenté. c) L'état de référence est nécessairement pris au rez-de-chaussée. d) L'état de référence peut être pris au 6 étage, dans ce cas l'énergie potentielle du "système personne dans le champ de pesanteur" a forcément diminué puisqu'elle est devenue nulle. e) D'un étage à l'autre, la variation d'énergie potentielle de pesanteur de la personne est la même, quels que soient les étages considérés. II) Saut à l'élastique. Un adepte du saut à l'élastique, de masse m = 75 kg, se laisse tomber dans le vide d'un point O où est fixée une extrémité de l'élastique. L'autre extrémité est accrochée à un baudrier revêtu par le sauteur sportif. La longueur de l'élastique non tendu est l 0 = 10 m. Tant qu il n est pas tendu, l élastique n exerce aucune force. Lorsqu'il est tendu il s'allonge proportionnellement à la tension qu'il subit. La mesure de la tension est donc donnée par : T = k.(l l 0 ) avec l > l 0 et k = 100 N.m 1. On admettra que la chute est verticale et que dès que l'élastique commence à se tendre, elle reste verticale. On néglige les frottements de l'air ainsi que la masse de l'élastique. On prendra g = 10 m.s. a) Faire le bilan des forces appliquées au sauteur avant que l'élastique ne se tende. En utilisant le théorème de l'énergie cinétique, déterminer la mesure de la vitesse acquise par le sauteur lorsque l'élastique commence juste à se tendre. b) Faire le bilan des forces appliquées au sauteur après que l'élastique a commencé à se tendre. Exprimer la tension T (vecteur) appliquée au sauteur par l'élastique quand l > l 0. c) i. Exprimer algébriquement le travail élémentaire δw( T ) de cette force de tension T pour un petit allongement δl de l'élastique. Exprimer δw( T ) en fonction de T et de δl puis en fonction de l et δl. ii. En déduire le travail algébrique W( T ) de la force de tension appliquée par l'élastique au sauteur lorsque sa longueur passe de l 0 à l 1. d) En appliquant le théorème de l'énergie cinétique, déterminer la longueur maximale l M atteinte par l'élastique ainsi que la hauteur de chute h M correspondante du sauteur. Page 6 Christian BOUVIER

Chap. 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique

Chap. 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique 2 e BC 2 Potentiel électrique. Energie potentielle électrique 13 Chap. 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique 1. Travail de la force électrique a) Expression mathématique dans le cas

Plus en détail

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique 2 e BC 2 Energie potentielle électrique. Potentiel électrique 12 Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique 1. Travail de la force électrique a) Expression mathématique dans le cas

Plus en détail

Thème 2 : COMPRENDRE Lois et modèles p : 1 Ch.7. Travail et énergie

Thème 2 : COMPRENDRE Lois et modèles p : 1 Ch.7. Travail et énergie Thème 2 : COMPRENDRE Lois et modèles p : 1 Ch.7. Travail et énergie Chapitre 7 : Temps, mouvement et évolution Notions et contenus Travail d une force. Force conservative ; énergie potentielle. Forces

Plus en détail

Travail et énergie mécanique

Travail et énergie mécanique Travail et énergie mécanique Si le chapitre 5 donnait les lois de la mécanique permettant de connaître position, vitesse et accélération d un système soumis à un ensemble de forces extérieures, nous prenons

Plus en détail

P. dl = P. B. Terminale S Chapitre 13. Etude énergétiques des systèmes mécaniques.

P. dl = P. B. Terminale S Chapitre 13. Etude énergétiques des systèmes mécaniques. Terminale S Chapitre 13 Etude énergétiques des systèmes mécaniques. I. Travail d une force. Connaître l expression du travail élémentaire d une force Établir l expression du travail d une force extérieure

Plus en détail

I Travail et puissance d une force II L énergie cinétique III Théorème de l énergie cinétique THÉORÈME DE L ÉNERGIE CINÉTIQUE

I Travail et puissance d une force II L énergie cinétique III Théorème de l énergie cinétique THÉORÈME DE L ÉNERGIE CINÉTIQUE I Travail et puissance d une force II L énergie cinétique III Théorème de l énergie cinétique THÉORÈME DE L ÉNERGIE CINÉTIQUE I travail et puissance d une force Notion de force : Une action mécanique peut

Plus en détail

Etude énergétique des systèmes mécaniques

Etude énergétique des systèmes mécaniques Etude énergétique des systèmes mécaniques I) TRAVAIL D UNE FORCE CONSTANTE 1) Expression du travail (rappel) 2) Travail du poids d un corps II) TRAVAIL D UNE FORCE QUELCONQUE 1) Travail élémentaire a)

Plus en détail

Chapitre 13: Quel modèle utilise-t-on pour expliquer notre environnement?

Chapitre 13: Quel modèle utilise-t-on pour expliquer notre environnement? Chapitre 13: Quel modèle utilise-t-on pour expliquer notre environnement? I. Champs scalaires et vectoriels. Recueillir et exploiter des informations (météorologie, téléphone portable, etc.) sur un phénomène

Plus en détail

1. Sur un schéma représentez la force gravitationnelle exercée par la Terre (masse M T ) sur un satellite S (masse m S ) situé à la distance r de son

1. Sur un schéma représentez la force gravitationnelle exercée par la Terre (masse M T ) sur un satellite S (masse m S ) situé à la distance r de son Physique TC 1 Correction 1. Sur un schéma représentez la force gravitationnelle exercée par la Terre (masse M T ) sur un satellite S (masse m S ) situé à la distance r de son centre. 2. Proposer une expression

Plus en détail

Mouvement d'un solide dans un champ gravitationnel

Mouvement d'un solide dans un champ gravitationnel -SL-PL Mouvement d'un solide dans un champ gravitationnel 1-Interaction gravitationnelle 1.1 Loi de Newton. A partir de l'observation du mouvement des planètes, Newton énonça en 1666 la loi d'attraction

Plus en détail

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat Énoncé de l exercice 1 On étudie le mouvement d un solide ponctuel S dans le référentiel terrestre supposé galiléen. Ce solide, de masse m, est initialement au repos en A. On le lance sur la piste ACD,

Plus en détail

SERIE 3 / ENERGIE POTENTIELLE ET MECANIQUE ANNEE :

SERIE 3 / ENERGIE POTENTIELLE ET MECANIQUE ANNEE : SERIE 3 : ENERGIES POTENTIELLE ET MECANIQUE Remarque : Dans cette série, il est possible de résoudre certains exercices avec le théorème de l énergie cinétique, seulement il est clair que le but est de

Plus en détail

Biomécanique. Chapitre 3. Dynamique

Biomécanique. Chapitre 3. Dynamique Biomécanique Chapitre 3 Dynamique 1 Introduction La dynamique est l étude des mouvements des corps en relation avec les causes, appelées forces, qui les produisent Les lois physiques sur lesquelles elle

Plus en détail

Chapitre 6 : Application des lois de Newton et des lois de Kepler (p. 155)

Chapitre 6 : Application des lois de Newton et des lois de Kepler (p. 155) PARTIE 2 - COMPRENDRE : LOIS ET MODÈLES Chapitre 6 : Application des lois de Newton et des lois de Kepler (p. 155) Compétences exigibles : Connaître et exploiter les trois lois de Newton ; les mettre en

Plus en détail

LYCEE MOURATH NDAW ANNEE SCOLAIRE PROF;NJAAGA JOOB TERMINALE S 1

LYCEE MOURATH NDAW ANNEE SCOLAIRE PROF;NJAAGA JOOB TERMINALE S 1 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------- EXERCICE N 1 : Oscillation d un pendule simple Un pendule simple est constitué d un objet

Plus en détail

TD: Référentiel non galiléen : Forces d inerties Relation fondamentale de la dynamique, Energie

TD: Référentiel non galiléen : Forces d inerties Relation fondamentale de la dynamique, Energie TD: Référentiel non galiléen : Forces d inerties Relation fondamentale de la dynamique, Energie Exercice 1: Pendule dans une voiture Un fil de plomb de longueur l, de masse m100g (figure 1) est suspendu

Plus en détail

Travail et énergie cinétique ( ) ELfarissi Hammadi Exercice 1 Une bille masse m=15,0g est en chute libre sans vitesse initiale.

Travail et énergie cinétique ( ) ELfarissi Hammadi Exercice 1 Une bille masse m=15,0g est en chute libre sans vitesse initiale. Travail et énergie cinétique (2012-2013) ELfarissi Hammadi Exercice 1 Une bille masse m=15,0g est en chute libre sans vitesse initiale. Elle a été lâchée d'un balcon au 6 ème étage situé à une hauteur

Plus en détail

Correction exercice 1 :

Correction exercice 1 : Exercice 1 : Déterminer une hauteur Une bille est lancée verticalement vers le haut à une altitude h = 2,0 m par rapport au sol, avec une vitesse v = 10 m / s. On considère que le poids est la seule force

Plus en détail

Exercices de dynamique

Exercices de dynamique Exercices de dynamique Exercice 1 : 1) Une automobile assimilable à un solide de masse m=1200 kg, gravite une route rectiligne de pente 10 % (la route s élève de 10 m pour un parcours de 100m) à la vitesse

Plus en détail

Chapitre 7 : Travail et énergie (p. 183)

Chapitre 7 : Travail et énergie (p. 183) PRTIE 2 - COMPRENDRE : LOIS ET MODÈLES Chapitre 7 : Travail et énergie (p. 183) Compétences exigibles : Extraire et exploiter des informations relatives à la mesure du temps pour justifier l évolution

Plus en détail

THEOREME DE L'ENERGIE CINETIQUE

THEOREME DE L'ENERGIE CINETIQUE THEOREME DE L'ENERGIE CINETIQUE I MOUVEMENT DE TRANSLATION : LA CHUTE LIBRE 1 Expérience et référentiel L'origine des temps(t = 0) se situe lorsque la bille quitte l'électro-aimant et l'origine des abscisses

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa - Chapitre 10 : Oscillateurs mécaniques (II) 5. Oscillateur mécanique libre amorti : En présence de frottements, il n y a plus

Plus en détail

MECANIQUE. Secondaire (S, STI, STL)

MECANIQUE. Secondaire (S, STI, STL) MECANIQUE Secondaire (S, STI, STL) Quelques définitions Cinématique : partie de la mécanique qui étudie les mouvements des solides sans se préoccuper de leurs causes, les forces. Système : constitué par

Plus en détail

Un toboggan de plage (5,5 points)

Un toboggan de plage (5,5 points) Un toboggan de plage (5,5 points) L'usage des calculatrices est autorisé. Ce sujet ne nécessite pas de feuille de papier millimétré. Un enfant glisse le long d'un toboggan de plage dans le référentiel

Plus en détail

TP-comprendre notions de champs scalaires et vectoriels 1S Notions de champs scalaires et vectoriels

TP-comprendre notions de champs scalaires et vectoriels 1S Notions de champs scalaires et vectoriels Notions de champs scalaires et vectoriels OBJECTIFS : Savoir ce qu est un champ en physique. Savoir caractériser un champ. Connaître les caractéristiques de quelques champs. Introduction : Approche historique

Plus en détail

Dynamique newtonienne

Dynamique newtonienne Dynamique newtonienne Contrairement à la cinématique, qui se limite à la description du mouvement, la dynamique a pour but l interprétation des causes du mouvement. Aspect historique Entre les années 1600

Plus en détail

ENERGIE CINETIQUE ENERGIE POTENTIELLE

ENERGIE CINETIQUE ENERGIE POTENTIELLE ENERGIE CINETIQUE ENERGIE POTENTIELLE EXERCICE I : ENERGIE CINETIQUE Un disque homogène de centre O et de rayon r = 10cm, a une masse M = 1,3kg. Dans une première expérience, le disque roule sans glisser

Plus en détail

TS Chimie Indiana Jones et le précipice maudit Exercice résolu

TS Chimie Indiana Jones et le précipice maudit Exercice résolu P a g e TS Chimie Exercice résolu Enoncé Steven Spielberg s est lancé depuis peu dans le tournage des nouvelles aventures d Indiana Jones. Dans une des scènes, le héros doit s élancer au-dessus d un précipice

Plus en détail

TROISIEME PARTIE - ENERGIE CINETIQUE ET SECURITE ROUTIERE

TROISIEME PARTIE - ENERGIE CINETIQUE ET SECURITE ROUTIERE TROISIEME PARTIE - ENERGIE CINETIQUE ET SECURITE ROUTIERE CHAPITRE 7 ENERGIE CINETIQUE ET SECURITE ROUTIERE Travail d une force 1. Connaître et appliquer la relation W = F.l.cosa pour a = 0, 90 et 180

Plus en détail

ÉNERGIE POTENTIELLE ÉLECTROSTATIQUE

ÉNERGIE POTENTIELLE ÉLECTROSTATIQUE uniforme POTEN ÉLECTRO Chapitre 7 Groupe scolaire La Sagesse Lycée qualifiante 9 mars 2016 1 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire uniforme 1 2 uniforme 3 4 5 6 Électron-volt une autre unité d énergie 2 (2015-2016)

Plus en détail

Comprendre-cours 3 TS - programme Travail et énergie

Comprendre-cours 3 TS - programme Travail et énergie Comprendrecours 3 TS programme 2012 Introduction : Travail et énergie L énergétique est la partie de la mécanique qui étudie les travaux et les puissances mises en oeuvres dans les déplacements des solides.

Plus en détail

Chapitre 10 : Mouvement de chute verticale d un solide

Chapitre 10 : Mouvement de chute verticale d un solide (1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) Chapitre 10 : Mouvement de chute verticale d un solide Connaissances et savoir-faire exigibles : Définir un champ de pesanteur uniforme. Connaître les caractéristiques

Plus en détail

I- Notion de champ. II- Champs magnétiques. Chap. 11 Champs et forces

I- Notion de champ. II- Champs magnétiques. Chap. 11 Champs et forces Chap. 11 Champs et forces I- Notion de champ 1- Définition Une grandeur physique est une caractéristique mesurable d un objet, d un phénomène (pression, vitesse ) Si la grandeur est décrite uniquement

Plus en détail

Exercice 1: Exercice2:

Exercice 1: Exercice2: Exercice 1: Un corps de masse m 1 = 3,2 kg se déplace vers l ouest à la vitesse de 6,0 m/s. Un autre corps différent, de masse m 2 = 1,6 kg, se déplace vers le nord à la vitesse de 5,0 m/s. Les deux corps

Plus en détail

Matière : Physique Classe : SG.

Matière : Physique Classe : SG. Matière : Physique Classe : SG. Premier exercice (7pts) : étude énergétique Un jouet d'enfant est formé d'un rail placé dans un plan vertical comme indique la figure ci-dessous. La partie ABC est un trajet

Plus en détail

CINEMATIQUE. EXERCICE II Les équations paramétriques du mouvement d un point matériel lancé dans l espace

CINEMATIQUE. EXERCICE II Les équations paramétriques du mouvement d un point matériel lancé dans l espace CINEMATIQUE EXERCICE I Un obus arrive dans une plaque à la vitesse 600m/s. il traverse cette plaque d épaisseur 5c m et continue sa course à 400m/s. a) Quelle est la durée de traversée de la plaque? b)

Plus en détail

Problème 1 : «Tomber plus vite que la chute libre»

Problème 1 : «Tomber plus vite que la chute libre» Problème 1 : «Tomber plus vite que la chute libre» Nous savons tous qu'en l'absence de tout frottement aérodynamique, deux objets de masses différentes soumis à la gravité possèdent la même accélération

Plus en détail

TD- Induction - I: Champ magnétique Correction

TD- Induction - I: Champ magnétique Correction TD- Induction - I: Champ magnétique Correction Application 1 : Dans les cartes de champs magnétique suivantes, où le champ est-il le plus intense? Où sont placées les sources? Le courant sort-il ou rentre-t-il

Plus en détail

Le résultat du produit scalaire conduit à la formule suivante : soit

Le résultat du produit scalaire conduit à la formule suivante : soit ctivité ① Savoir calculer le travail d une force. Savoir calculer le travail du poids. OJECTIFS 1- Le travail d une force Le travail (W) d une force constante (F) lors du déplacement rectiligne de son

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. DS h 50. Problème 01 Trajectoire d une particule

Lycée Viette TSI 1. DS h 50. Problème 01 Trajectoire d une particule DS 03 02 12 2011 1 h 50 Problème 01 Trajectoire d une particule On considère un point matériel en mouvement dans un référentiel. L équation en polaire de la trajectoire en polaire s écrit : =.. avec =.,

Plus en détail

Interaction newtonienne ; champ 1/r 2

Interaction newtonienne ; champ 1/r 2 Interaction newtonienne ; champ 1/r Exercice 1: Utilisation de la 3 ème loi de Kepler Un satellite terrestre a son périgé à 350km d'altitude, et une période de 5843s. 1. Calculer le demi-grand axe de sa

Plus en détail

TD 6 Moment cinétique

TD 6 Moment cinétique PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 6 Moment cinétique 1. Force centrale 1. Définir une force centrale. 2. Donner les propriétés du moment cinétique d une masse ponctuelle uniquement

Plus en détail

Devoir n 3 de sciences physiques (2 heures)

Devoir n 3 de sciences physiques (2 heures) Lycée de Bambey erminale Sa Année: 7/8 Devoir n 3 de sciences physiques ( heures) 1 Exercice 1: Réaction entre un acide fort et une base forte (8 points) Les parties I et II sont indépendantes. Partie

Plus en détail

Déflexion magnétique- Filtre de vitesse

Déflexion magnétique- Filtre de vitesse FORCE MAGNETIQUE, MOUVEMENT D UNE PARTICULE DANS B UNIFORME Déflexion magnétique- Filtre de vitesse EXERCICE N 1 Dans tout le problème, on supposera que le poids des ions est négligeable. Des atomes de

Plus en détail

La valeur positive extrême (ou maximale) prise par l abscisse angulaire est appelée amplitude de l oscillation.

La valeur positive extrême (ou maximale) prise par l abscisse angulaire est appelée amplitude de l oscillation. Terminale S Chapitre 12 Les systèmes mécaniques oscillants. Lycée J-B Schwilgué - SELESTAT I. Exemples de systèmes oscillants. 1. L oscillateur. On appelle oscillateur (ou système oscillant) un système

Plus en détail

Tronc commun scientifique Mahdade Allal année scolaire Énergie cinétique et travail : activités

Tronc commun scientifique Mahdade Allal année scolaire Énergie cinétique et travail : activités Énergie cinétique et travail : activités Application 1 a. Calculer l énergie cinétique : d une voiture de masse 1, 0tonnes roulant à 90km/h d un camion de masse 30tonnes roulant à 90km/h b. Calculer la

Plus en détail

Chapitre 05. La gravitation universelle.

Chapitre 05. La gravitation universelle. Chapitre 05 La gravitation universelle. I La gravitation Universelle. 1) Introduction. 2) La gravitation Universelle. III Effet d une force sur le mouvement d un corps. 1) Peutil y avoir mouvement sans

Plus en détail

Travail et énergie potentielle Électrostatique

Travail et énergie potentielle Électrostatique Travail et énergie potentielle Électrostatique Exercice 90 Une charge q = 10-7 C se déplace en ligne droite, de A vers B, dans un champ électrique uniforme E r, d intensité E = 600 V/m, tel que (,E) AB

Plus en détail

Cours 4 Potentiel Électrique PHY332

Cours 4 Potentiel Électrique PHY332 Cours 4 Potentiel Électrique PHY332 1. Rappel Introduction 2. Rappels mécaniques 3. Comparaison entre F g et F E (E uniforme) 4. Potentiel électrique 5. Potentiel électrique et Énergie potentielle dans

Plus en détail

Chapitre 4 : CINEMATIQUE S 4 F

Chapitre 4 : CINEMATIQUE S 4 F I) Système, référentiel, repère : 1) Système : Un système mécanique est un corps ou un ensemble de corps que l'on distingue de son environnement pour en faire une étude particulière. Son environnement

Plus en détail

Chapitre n 3 Travail et énergie. W AB ( ) =. = F.AB.cos α

Chapitre n 3 Travail et énergie. W AB ( ) =. = F.AB.cos α Chapitre n 3 Travail et énergie I. Travail d une force constante 1. Notion de travail Le travail est une grandeur algébrique qui permet d évaluer l effet d une force sur l énergie d un objet en mouvement.

Plus en détail

I- Les trois lois de Newton :

I- Les trois lois de Newton : Lycée Joliot Curie à 7 Chimie Chapitre X Classe de Ter S Cours «Lois de Newton et mouvement dans un champ uniforme» Quel point commun existe-t-il entre le décollage de la navette et le déplacement de la

Plus en détail

Mouvement dans un champ de forces centrales conservatives

Mouvement dans un champ de forces centrales conservatives Mouvement dans un champ de forces centrales conservatives Cadre de l étude : Le mouvement du point matériel M de masse m sera étudié dans un référentiel R galiléen. I. Forces centrales conservatives 1)

Plus en détail

Concours Blanc n 5 PHYSIQUE

Concours Blanc n 5 PHYSIQUE Concours Blanc n 5 PHYSIQUE Date : 23 janvier 2014 www.progress-sante.com 1 Exercice 1 (5 pts) Une plaque de glace de masse m glisse jusqu'au bord du toit enneigé d'un immeuble incliné d'un angle θ par

Plus en détail

Lycée de Kounoune TS Retrouver la série Page 1

Lycée de Kounoune TS Retrouver la série  Page 1 Lycée de Kounoune Série d exercices classe de Tle S2 2015/2016: prof : M.Diagne P2 : Applications des bases de la dynamique email : diagnensis@yahoo.fr EXERCICE 1 Sur un banc à coussin d'air, on étudie

Plus en détail

LE SYSTÈME SOLAIRE, LA GRAVITATION UNIVERSELLE

LE SYSTÈME SOLAIRE, LA GRAVITATION UNIVERSELLE LE SYSTÈME SOLAIRE, LA GRAVITATION UNIVERSELLE I Action mécanique et modélisation 1. Notion d action mécanique Lorsqu un objet agit sur un autre objet, on parle d action mécanique. Une action mécanique

Plus en détail

Chapitre n 2 : DYNAMIQUE ET LOIS DE CONSERVATION

Chapitre n 2 : DYNAMIQUE ET LOIS DE CONSERVATION Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Chapitre n : DYNAMIQUE ET LOIS DE CONSERVATION La dynamique (classique) étudie les relations qui existent entre les causes qui ont provoqué le mouvement (les forces)

Plus en détail

Chap.3 Circulation du champ électrostatique Potentiel, et énergie potentielle électrostatique

Chap.3 Circulation du champ électrostatique Potentiel, et énergie potentielle électrostatique Chap.3 Circulation du champ électrostatique Potentiel, et énergie potentielle électrostatique 1. Notions de gradient, et de circulation d un champ vectoriel 1.1. Gradient d un champ scalaire 1.2. Circulation

Plus en détail

LE MOUVEMENT DES PLANÈTES ET DES SATELLITES

LE MOUVEMENT DES PLANÈTES ET DES SATELLITES Partie 4 L'OBSERVATION, LA CONQUÊTE ET LA COMPRÉHENSION DE L'ESPACE Chapitre 1 LE MOUVEMENT DES PLANÈTES ET DES SATELLITES sciences physiques et chimiques - Terminale S http://cedric.despax.free.fr/physique.chimie/

Plus en détail

Exercices complémentaires sur la dynamique et l'énergie de l'oscillateur harmonique.

Exercices complémentaires sur la dynamique et l'énergie de l'oscillateur harmonique. Exercices complémentaires sur la dynamique et l'énergie de l'oscillateur harmonique. E x 1. Le graphique ci-contre présente l élongation en fonction du temps d un pendule élastique amorti oscillant verticalement

Plus en détail

SERIE N 7 ETUDE DES OSCILLATIONS MECANIQUE LIBRES

SERIE N 7 ETUDE DES OSCILLATIONS MECANIQUE LIBRES SERIE N 7 ETUDE DES OSCILLATIONS MECANIQUE LIBRES EXERCICE 1 Dans cet eercice, les réponses attendues doivent être rédigées de façon succincte. Le modèle d'oscillateur étudié est décrit ci-contre, et les

Plus en détail

Term S Chap 06 - Applications des lois de Newton et des lois de Kepler

Term S Chap 06 - Applications des lois de Newton et des lois de Kepler TS 1 / 6 Term S Chap 06 - Applications des lois de Newton et des lois de Kepler I ) Mouvement d un projectile dans un champ de pesanteur uniforme : 1) Poids et champ de pesanteur terrestre: Le poids d'un

Plus en détail

Devoir n 5 de Physique-Chimie

Devoir n 5 de Physique-Chimie Devoir n 5 de Physique-Chimie Exercice 1 : Détermination du rapport e/m pour l électron (8pts 50 min) Document 1 : La deuxième expérience de Thomson Le physicien anglais Joseph John Thomson utilisa un

Plus en détail

Cours n 4 : La chute

Cours n 4 : La chute Cours n 4 : La chute 1) Le champ de pesanteur terrestre Il est possible de caractériser en tout point de l espace la capacité d attraction de la terre sur un objet par la définition de la notion de champ

Plus en détail

Principe de conservation de l'énergie

Principe de conservation de l'énergie Principe de conservation de l'énergie Quelles sont les différentes formes d'énergie? Comment l'énergie se conserve-t-elle? 1) Sous quelles formes existe l'énergie? 1) Les diverses formes d'énergie activité

Plus en détail

Ch.3 Potentiel Électrique

Ch.3 Potentiel Électrique Ch.3 Potentiel Électrique CUT-IST 07.04.2010 K.Demmouche (cours 3 E&M) Une particule chargée placée dans un champ électrique est soumise à la force selon la loi de Coulomb. Dans le cas d un champ uniforme

Plus en détail

Champ électrostatique et charges ponctuelles. I. Champ électrostatique créé par une charge ponctuelle

Champ électrostatique et charges ponctuelles. I. Champ électrostatique créé par une charge ponctuelle DNS Sujet Champ électrostatique et charges ponctuelles...1 I.Champ électrostatique créé par une charge ponctuelle...1 II.Champ électrostatique créé par deux charges ponctuelles identiques...2 A.Allure

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Mouvement dans un champ newtonien...2 I.Généralités...2 II.Cas particulier d'une trajectoire circulaire...2 III.Équation générale

Plus en détail

DS n o 6 Samedi 22 mars 2014

DS n o 6 Samedi 22 mars 2014 DS n o 6 Samedi 22 mars 2014 I Chute d une tartine beurrée Existe-t-il une raison pour laquelle les tartines beurrées tomberaient plus souvent du côté beurré? Le but de cet exercice est d apporter une

Plus en détail

L.E.I.D/G.S.A DEVOIR DE PC N 2 TS2A 2013/

L.E.I.D/G.S.A DEVOIR DE PC N 2 TS2A 2013/ DUREE :03heures EXERCICE N 1 :06 points Lorsque les pommes murissent, leurs membranes cellulaires s oxydent, engendrant la dégradation des acides gras à longues chaines qu elles contiennent. Il en résulte

Plus en détail

1. Applications des lois de Newton

1. Applications des lois de Newton 1. Applications des lois de Newton 1.1. A un mouvement dans le champ de pesanteur Activité expérimentale 1.A p.156 1.1.1. Vecteur accélération En 1 er lieu, pour toute étude de mouvement, il faut définir

Plus en détail

Cours M2 Dynamique du point matériel en référentiel galiléen

Cours M2 Dynamique du point matériel en référentiel galiléen Cours M2 Dynamique du point matériel en référentiel galiléen D.Malka MPSI 2012-2013 Lycée Saint-Exupéry Introduction Dans ce cours, nous nous posons la question suivante : comment expliquer et prédire

Plus en détail

LYCEE GALANDOU DIOUF Année scolaire Classe 1 ère S1. Prof: Mr FALL TRAVAIL DE LA FORCE ELECTROSTATIQUE

LYCEE GALANDOU DIOUF Année scolaire Classe 1 ère S1. Prof: Mr FALL TRAVAIL DE LA FORCE ELECTROSTATIQUE LYCEE GALANDOU DIOUF Année scolaire 2005-2006 Classe 1 ère S1 Prof: Mr FALL Séries: P5-P6 FORCE ET CHAMP ELECTROSTATIQUES TRAVAIL DE LA FORCE ELECTROSTATIQUE FORCE ET CHAMP ELECTROSTATIQUES Exercice 1

Plus en détail

MOUVEMENTS PLANS DANS UN CHAMP DE PESANTEUR OU ELECTROSTATIQUE UNIFORME

MOUVEMENTS PLANS DANS UN CHAMP DE PESANTEUR OU ELECTROSTATIQUE UNIFORME , Chapitre 6 Terminale S MOUVEMENTS PLANS DANS UN CHAMP DE PESANTEUR OU ELECTROSTATIQUE UNIFORME I - MOUVEMENTS DANS UN CHAMP DE PESANTEUR UNIFORME Considérons un solide S soumis à une impulsion initiale,

Plus en détail

Etudes de cas. Pour étudier le mouvement d un système en appliquant la deuxième loi de Newton, il faut respecter les points suivants :

Etudes de cas. Pour étudier le mouvement d un système en appliquant la deuxième loi de Newton, il faut respecter les points suivants : Etudes de cas Pour étudier le mouvement d un système en appliquant la deuxième loi de Newton, il faut respecter les points suivants : - 1) Définir le système étudié. - 2) Préciser le référentiel d étude

Plus en détail

Cours n 14 : Champ électrique

Cours n 14 : Champ électrique Cours n 14 : Champ électrique 1) Charge électrique 1.1) Définition et porteurs de charge La matière est formée de corpuscules dont certains ont la propriété de s attirer ou de se repousser mutuellement.

Plus en détail

Lycée El Hadji Omar lamine Badji Année scolaire 2013-2014 Cellules de sciences physiques Classe : TS1 OSCILLATIONS MECANIQUES LIBRES EXERCICE 1: Un oscillateur harmonique est constitué d un ressort de

Plus en détail

Mouvement Rectiligne

Mouvement Rectiligne Mouvement Rectiligne Etude cinématique dynamique Enoncés Exercice 1 (Etude du mouvement rectiligne d un point matériel) Un mobile M effectue un mouvement dans le plan (O, x, y) muni d un repère R (O, i,

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN 1 Afin de décrire le mouvement d un solide, il faut : Thème : Lois et modèles Partie : Temps, mouvement et évolution. Cours 16 : Cinématique - Mouvement d un point au cours du temps. Comment décrire le

Plus en détail

Electricité. Faraday, ca v 7

Electricité. Faraday, ca v 7 13 Electricité Faraday, ca. 1849 v 7 1 Force de Coulomb et champ électrique Force de Coulomb entre deux charges q et Q: q r r 1 r 2 Q r = r 2 " r 1 ˆ r = r r r = r F = k qq L'unité de la charge est le

Plus en détail

est possible de résoudre certains avec le théorème de l énergie cinétique, l énergie mécanique Remarque : Dans ces exercices, il Exercice 38

est possible de résoudre certains avec le théorème de l énergie cinétique, l énergie mécanique Remarque : Dans ces exercices, il Exercice 38 Mécanique & Électricité http://membres.lycos.fr/wphysiquechimie Premières S Énergie mécanique : Théorème de l énergie mécanique Remarque : Dans ces exercices, il seulement il est clair que le but est Exercice

Plus en détail

ETUDE DES OSCILLATIONS MECANIQUE FORCEES

ETUDE DES OSCILLATIONS MECANIQUE FORCEES EXERCICE 1 ETUDE DES OSCILLATIONS MECANIQUE FORCEES A/ Un pendule élastique horizontal est formé d'un ressort (R) à spires non jointives, de masse négligeable, de raideur K=20N.m -1 dont l'une de ses extrémités

Plus en détail

PHYSIQUE II. Partie I - Moteur à aimant inducteur. r 1. Figure 1

PHYSIQUE II. Partie I - Moteur à aimant inducteur. r 1. Figure 1 PHYSIQUE II On se propose d examiner quelques principes de fonctionnement de deux types de moteurs électriques, à la fois sous les aspects électromagnétique et dynamique Les trois parties de ce problème

Plus en détail

DESCENTE PARACHUTE CHUTE LIBRE

DESCENTE PARACHUTE CHUTE LIBRE Le grand saut de Michel Fournier Chute libre de 40000 mètres. Température à cette altitude -110 C Départ depuis un ballon hélium depuis une capsule pressurisée. Durée de la descente environ 6 minutes et

Plus en détail

CHAPITRE I Oscillations libres non amorties Système à un degré de liberté CHAPITRE I

CHAPITRE I Oscillations libres non amorties Système à un degré de liberté CHAPITRE I Page1 CHAPITRE I Oscillations libres non amorties : Système à un degré de liberté I.1 Généralités sur les vibrations I.1.1 Mouvement périodique : Définition : C est un mouvement qui se répète à intervalles

Plus en détail

I. Les oscillateurs mécaniques.

I. Les oscillateurs mécaniques. Chapitre 9 : Comment exploiter des phénomènes périodiques pour accéder à la mesure du temps? I. Les oscillateurs mécaniques. On appelle oscillateur (ou système oscillant) un système pouvant évoluer, du

Plus en détail

Application des lois de Newton et Lois de Kepler

Application des lois de Newton et Lois de Kepler sa dérivée donne : Constante k a t + b a t 2 + b t + c une primitive donne : 1. Mouvement dans un champ de pesanteur uniforme 1.1. Champ de pesanteur La pesanteur se faisant ressentir dans tout l espace

Plus en détail

Un champ est une région de l espace dont les propriétés sont modifiées par la présence d un corps.

Un champ est une région de l espace dont les propriétés sont modifiées par la présence d un corps. Ce qu il faut retenir : Les champs I) Notion de champ. Un champ est une région de l espace dont les propriétés sont modifiées par la présence d un corps. Ex : un feu de camp modifie la température de l

Plus en détail

Cours. Cette relation fait intervenir un produit vectoriel,elle permet de déduire les caractéristiques de la force F à partir de celles de v et B

Cours. Cette relation fait intervenir un produit vectoriel,elle permet de déduire les caractéristiques de la force F à partir de celles de v et B Cours b) Force de Lorentz : Un porteur de charge électrique q, en mouvement à la vitesse v dans une région de l'espace où régne un champ magnétique B, est soumis à une force magnétique F donnée par la

Plus en détail

Seconde EVALUATION N 8 (1,5h) /35

Seconde EVALUATION N 8 (1,5h) /35 Nom, Prénom, Classe :... Seconde EVALUATION N 8 (1,5h) /35 Toutes les réponses doivent être rédigées et justifiées!! Felix Baumgartner est un parachutiste autrichien. Le 14 Octobre 2012, il a établi le

Plus en détail

3)Modélisation des actions mécaniques Une action mécanique se modélise par un vecteur force noté F

3)Modélisation des actions mécaniques Une action mécanique se modélise par un vecteur force noté F Actions mécaniques I) Notion d'actions mécaniques 1)Effets possibles Une action mécanique peut : mettre en mouvement un objet maintenir en équilibre un objet Déformer un objet 2)Classification On distingue

Plus en détail

Mouvement d une particule soumise à une force radiale

Mouvement d une particule soumise à une force radiale Mouvement d une particule soumise à une force radiale A4 Force de gravitation corps célestes 15) Champ gravitationnel: Lorsqu on double d altitude d un satellite terrestre, le champ gravitationnel qu il

Plus en détail

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Corrigé

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Corrigé Exercice 1 : Pendule de torsion Le but de l exercice est de déterminer le moment d inertie d une tige homogène par rapport à un axe qui lui est perpendiculaire en son milieu et la constante de torsion

Plus en détail

CHAPITRE-2 : Dynamique du point matériel

CHAPITRE-2 : Dynamique du point matériel CHAPITRE-2 : Dynamique du point matériel I. Généralités La cinématique a pour objet l étude des mouvements des corps en fonction du temps, sans tenir compte des causes qui les provoquent. La dynamique

Plus en détail

exercice champ E Promenons-nous dans un champ électrique

exercice champ E Promenons-nous dans un champ électrique Promenons-nous dans un champ électrique CONTEXTE DE L EXERCICE : Modifier le mouvement d une particule chargée Lorsqu une particule chargée, de charge q, est placée dans un champ E, elle subit une force

Plus en détail

Vecteurs : Produit scalaire et produit vectoriel

Vecteurs : Produit scalaire et produit vectoriel Vecteurs : Produit scalaire et produit vectoriel Voir : http://www.uel.education.fr/consultation/reference/physique/outils_nancy/index.htm I Produit scalaire (de deux vecteurs!) Le produit scalaire de

Plus en détail

LYCEE DE MECKHE ANNEE SCOLAIRE JOOBPC SERIE SUR LA GRAVITATION TERMINALE S

LYCEE DE MECKHE ANNEE SCOLAIRE JOOBPC SERIE SUR LA GRAVITATION TERMINALE S --------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Exercice n 1 La loi d attraction universelle est de la forme F = ε m 1 m /d² ε est une constante

Plus en détail

Electromagnétique 2 (EM2)

Electromagnétique 2 (EM2) Electromagnétique 2 (EM2) 1. Electrostatique (mai 2005): 1. Champ E créé par un anneau uniformément chargé. On considère un cercle de rayon R uniformément chargé avec une densité linéique λ. a) Calculer

Plus en détail

Mécanique du solide indéformable

Mécanique du solide indéformable Mécanique du solide indéformable Chapitre I. Action mécanique sur un solide. Solide à l'équilibre. 1. Centre de masse G pour ensemble de masse ponctuelles en Pi : m = i O : m OG = i O P i i G P i = 0 (1.1)

Plus en détail

Les oscillations libres d un pendule élastique Oscillations libres non amorties Série d exercices corrigés

Les oscillations libres d un pendule élastique Oscillations libres non amorties Série d exercices corrigés Les oscillations libres d un pendule élastique Oscillations libres non amorties Série d exercices corrigés Exercice 1 : On considère l'oscillateur horizontal (Figure 1) constitué par un ressort de raideur

Plus en détail