BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT"

Transcription

1 SESSION 2011 BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT ÉPREUVE U32 : SCIENCES PHYSIQUES Thème : Partie A : Mécanique des fluides (6 points) Partie B : Chimie (4,5 points) Partie C : Etude thermique (9,5 points) Toutes les parties A, B et C sont indépendantes et peuvent être traitées séparément. Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N du ) est autorisée. La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront dans l'appréciation des copies. Ce sujet comporte 5 pages numérotées de 1 / 5 à 5 / 5 y compris la page de présentation. Assurez-vous qu'il est complet ; s'il est incomplet, veuillez le signaler au surveillant de la salle qui vous en remettra un autre exemplaire. CODE : 11-EB-U32-NIME-V1 Page 1/5

2 Projet de microcentrale hydraulique sur le Gyr Le Gyr, situé en haute altitude et proche des glaciers, est une rivière particulière dont le débit varie tout au long de la journée. Le projet prévoit une prise d eau intégrée dans le barrage de la centrale EDF des Claux située à 1250 m. Une conduite forcée (voir schéma ci-dessous) le reliera à la microcentrale de Vallouise située à 1150 m. z A z A Barrage de Claux Hauteur de chute : h Conduite forcée Microcentrale de Vallouise z B = z D Données : g = 9,81 m.s -2 ; masse volumique de l eau = 1000 kg.m -3 pression atmosphérique p atm = 1, Pa relation de Bernoulli en l absence de machine hydraulique : 2 2 v2 v1 p g(z 2 - z 1 ) p 1 = 0 2 relation de Bernoulli en présence de machine hydraulique : 2 2 v2 v1 p g(z 2 - z 1 ) p 1 = 2 On néglige la viscosité de l eau ainsi que les pertes de charges. P1 2 Partie A : Etude de la turbine (7 points) Le débit volumique Q V au point B dans la conduite forcée est de 9000 m 3.h -1. La conduite forcée a un diamètre D = 1,4 m. A-1/ Calculer la vitesse d écoulement v B au point B? B C D Q m CODE : 11-EB-U32-NIME-V1 Page 2/5

3 A-2/ Calculer le débit massique Q m en kg.s -1. Dans la suite du problème, on considèrera que la vitesse d écoulement v B = 1,6 m.s -1. A-3/ Calculer la pression dans la conduite au point B. A-4/ L eau provenant de la conduite forcée va provoquer la rotation de la turbine en sortant au point C par des injecteurs (faible diamètre) situés à l air libre. Montrer qu à la sortie des injecteurs la vitesse v C = 2.g. H et calculer sa valeur. A-5/ A la sortie D de la turbine, la vitesse v D de l eau est négligeable et sa pression p D est égale à la pression atmosphérique. En utilisant la relation de Bernoulli entre les points B et D, calculer la puissance P t reçue par la turbine. Justifier son signe. A-6/ La relation P t = ρ.g.q V.h (Q V en m 3.s -1 ) donne directement la puissance reçue par la turbine en fonction de la hauteur h de la chute d eau. Calculer la puissance P t et comparer à la valeur précédente. Les rendements respectifs de la turbine et de l alternateur sont de t = 88 % et a = 95 %. A-7/ Calculer la puissance électrique P élec disponible à la sortie de la microcentrale. Partie B : Corrosion de la conduite (5 points) La conduite forcée est en fonte. Cet alliage à base de fer nécessite une réponse au problème de corrosion. B-I/ Réaction de corrosion entre le fer et le dioxygène dissout dans l eau B-I.1 Des deux couples [O 2 / OH - ] et [Fe 2+ / Fe] quel est l oxydant le plus fort? (justifier votre réponse) B-I.2 Ecrire la demi réaction d oxydoréduction relative au fer. B-I.3 La corrosion observée correspond-elle à une oxydation ou à une réduction du fer? B-II/ Protection contre la corrosion B-II.1 On utilise un matériau relié électriquement à la conduite forcée. Nommer ce type de protection. B-II.2 Expliquer le principe de fonctionnement. B-II.3 Pourquoi doit on utiliser du zinc plutôt que du cuivre? B-II.4 Ecrire l équation d oxydoréduction relative aux couples [Zn 2+ / Zn] et [Fe 2+ / Fe]. La corrosion provoque la diminution de la masse de fer que l on évalue à 10 kg. B-II.5 Calculer la quantité de matière (en mol) de fer ayant été corrodée. CODE : 11-EB-U32-NIME-V1 Page 3/5

4 plâtre isoant parpaing enduit B-II.6 En déduire la masse de zinc nécessaire à la protection de la conduite. Données : Couple Potentiel standard E 0 Cu 2+ / Cu O 2 / OH - Fe 2+ / Fe Zn 2+ / Zn +0,34 V +1,23 V - 0,44 V - 0,76 V Masse molaires atomiques : M Fe = 55,8 g.mol -1 et M Zn = 65,4 g.mol -1 Partie C : Etude thermique (8 points) Compte tenu des aléas climatiques (variation de débit, sècheresse ), l énergie fournie par la microcentrale est estimée à 10 GWh par an. Considérons une maison de 120 m 2 (L = 12 m, l = 10 m et h = 2,5 m). Le propriétaire souhaite s inspirer des futures recommandations de la Réglementation Thermique (RT 2012) extrait : consommation d énergie primaire notée C max = 50kWh/m 2 /an (consommations de chauffage, de refroidissement, d éclairage, de production d eau chaude sanitaire et d auxiliaires) 17% de surface vitrée par rapport à la surface habitable Pour atteindre ce C max, il s impose : des résistances thermiques suivantes : mur r mur = 4,5 K.m 2.W -1 ; sol r sol = 4 K.m 2.W -1 ; toit r toit = 8 K.m 2.W -1 un coefficient de transmission du triple vitrage U V = 0,8 W.K -1.m -2 Les murs sont constitués de la façon suivante : matériau épaisseur conductivité plâtre e pl = 13 mm pl = 0,46 Wm -1 K -1 isolant e i =. i = 0,032 Wm -1 K -1 parpaing e pa = 20 cm pa = 1,7 Wm -1 K -1 enduit e e = 2 cm e = 1,1 Wm -1 K -1 données : résistances thermiques superficielles : r se = 0,04 K.m 2.W -1 et r si = 0,13 K.m 2.W -1 C-1/ Citer les différents modes de transfert de chaleur. CODE : 11-EB-U32-NIME-V1 Page 4/5

5 C-2/ Calculer l épaisseur minimale d isolant permettant d obtenir la résistance thermique du mur souhaitée soit r mur = 4,5 K.m 2.W -1. C-3/ Calculer les surfaces vitrées, des murs, du sol, du plafond, notées respectivement S v, S m, S s, S p. C-4/ En déduire les déperditions thermiques dans les conditions de température extérieure ext = 7 C et int = 20 C : C-4.1/ de la surface vitrée C-4.2/ des murs C-4.3/ du sol C-4.4/ du plafond C-4.5/ de la maison La température ext = 7 C correspond à la valeur moyenne de la température extérieure donnée par météo france pour la région Languedoc Roussillon dans la période d octobre à avril (210 jours). C-5/ Calculer l énergie nécessaire E ch pour 210 jours de chauffage (en kwh). C-6/ Cette consommation énergétique est-elle compatible avec la RT 2012 (justifiez votre réponse par un calcul) C-7/ Calculer le nombre d habitations qui peuvent être alimentés par la microcentrale. Dans la RT 2012 la consommation d énergie primaire intègre l éclairage et la production d eau chaude sanitaire. Cette dernière lui semble très énergivore si l on opte pour un chauffe-eau "traditionnel". Vérifions-le. C-8/ Calculer la quantité de chaleur nécessaire pour élever la température de l eau dans le chauffeeau de 200L de 25 C à 65 C. données : masse volumique de l eau ρ = 1000kg ; capacité thermique massique de l eau c= 4185 Jkg -1 K -1 C-9/ En déduire la durée de montée en température sachant que la puissance du chauffe-eau est de 2000W. Globalement on considère cette durée aux environ de 4h par jour. C-10/ Quelle est l énergie consommée par la production d eau chaude sur l année. Ce complément d énergie est-il compatible avec la RT 2012 (justifiez votre réponse par un calcul). C-11/ Pour éviter cette consommation excessive il opte pour un chauffe-eau thermodynamique de COP = 4. C-11.1/ Donner la signification de COP C-11.2/ Quelle est l incidence sur l énergie consommée? CODE : 11-EB-U32-NIME-V1 Page 5/5

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Projet de microcentrale hydraulique sur le Gyr

Projet de microcentrale hydraulique sur le Gyr Projet de microcentrale hydraulique sur le Gyr Le Gyr, situé en haute altitude et proche des glaciers, est une rivière particulière dont le débit varie tout au long de la journée. Le projet prévoit une

Plus en détail

Etude d'un aquarium : hydrostatique ; hydrodynamique bts enveloppe du bâtiment 2007

Etude d'un aquarium : hydrostatique ; hydrodynamique bts enveloppe du bâtiment 2007 Etude d'un aquarium : hydrostatique ; hydrodynamique bts enveloppe du bâtiment 2007 On s'intéresse à un grand aquarium situé dans un centre océanographique. Celui-ci est alimenté par de l'eau de mer grâce

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES PHYSIQUES APPLIQUEES. Sous-épreuve commune aux deux options - U4.

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES PHYSIQUES APPLIQUEES. Sous-épreuve commune aux deux options - U4. BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES PHYSIQUES APPLIQUEES Sous-épreuve commune aux deux options - U4.1 - SESSION 2015 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : -

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Les Besoins calorifiques d un local

Les Besoins calorifiques d un local Les Besoins calorifiques d un local Deux cas sont à considérer : Période d hiver Période d été 1. Période HIVER La quantité de chaleur (positive) à apporter au local est égale à la quantité de chaleur

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Exercices Thermiques BTS EEC

Exercices Thermiques BTS EEC BTS EEC 1993 On se propose d étudier les problèmes d isolation thermique pour les simples et doubles vitrages. Simple vitrage : glace plane d épaisseur e 1 = 8 mm. Double vitrage : 2 glaces planes d épaisseur

Plus en détail

Épreuve de PHYSIQUE-CHIMIE

Épreuve de PHYSIQUE-CHIMIE 1 BACCALAURÉAT BLANC TECHNOLOGIQUE - Session 2017 - Sciences et Technologies de l'industrie et du Développement Durable et Sciences et Technologies de Laboratoire spécialité Sciences Physiques et Chimiques

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE SESSION 2010 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE ÉPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée.

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR. Travaux Publics. Session 2015

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR. Travaux Publics. Session 2015 BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR Session 2015 Durée : 1h40 mn Recommandations aux candidats : - La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront dans l appréciation des copies ; -

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2010 Ce fichier nu m é r i q u e ne peut être repr o d u i t, représe

Plus en détail

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS SCIENCES PHYSIQUES U. 22

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS SCIENCES PHYSIQUES U. 22 BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS SCIENCES PHYSIQUES U. 22 SESSION 2014 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Première 1er 2ème 3ème COMPORTEMENT THERMIQUE DES EXERCICES NIVEAU 1 1 / 7. Enseignement transversal LES TRANSFERTS THERMIQUES EXERCICES.

Première 1er 2ème 3ème COMPORTEMENT THERMIQUE DES EXERCICES NIVEAU 1 1 / 7. Enseignement transversal LES TRANSFERTS THERMIQUES EXERCICES. 1 / 7 NIVEAU 1 Exercice 1 Soit un vitrage simple d épaisseur 5 mm, de coefficient de conductibilité λ = 1,15 W/m C. La température de surface du vitrage intérieure est 22 C, la température de surface du

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR. CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE SCIENCES PHYSIQUES. Chimie-Physique industrielles U-31

BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR. CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE SCIENCES PHYSIQUES. Chimie-Physique industrielles U-31 Session 2002 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE SCIENCES PHYSIQUES Chimie-Physique industrielles U-31 Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Physique

Plus en détail

Session Bac Pro Maintenance des Appareils et des Équipements Ménagers Et de Collectivités Session septembre MATHEMATIQUES : (13 points)

Session Bac Pro Maintenance des Appareils et des Équipements Ménagers Et de Collectivités Session septembre MATHEMATIQUES : (13 points) MATHEMATIQUES : (13 points) Les deux exercices sont indépendants EXERCICE 1 : TEST DE FONCTIONNEMENT D UN FOUR A MICRO ONDES. (7,5 points) Un four à micro-ondes de puissance P est utilisé pour chauffer

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SUJET

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SUJET SESSION 2008 France métropolitaine - Antilles - Réunion BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série STAV ÉPREUVE E 8 SCIENCES DE LA MATIÈRE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice Rappel

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE SESSION 2004 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE Épreuve : Sciences Physiques Durée: 2 heures Coefficient : 2. La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES SESSION 2013 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y

Plus en détail

1. PREMIER PRINCIPE - ENTHALPIE H

1. PREMIER PRINCIPE - ENTHALPIE H 1. PREMIER PRINCIPE - ENTHALPIE H 121. Chaleur Q Données pour tous les exercices : Chaleur massique de l eau : ceau = 4185 J.kg -1. -1 Chaleur massique de la glace : cglace = 2100 J.kg -1. -1 Chaleur latente

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS SESSION 2014 ÉPREUVE : PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée. La clarté

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES. Sous-épreuve commune aux deux options - U4.

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES. Sous-épreuve commune aux deux options - U4. BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Sous-épreuve commune aux deux options - U4.1 - SESSION 2013 Durée : 2 HEURES Coefficient : 2 Matériel autorisé :

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STI ARTS APPLIQUÉS

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STI ARTS APPLIQUÉS BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STI ARTS APPLIQUÉS SESSION 2012 ÉPREUVE : PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée. La clarté

Plus en détail

R filter. Pour une étanchéité à l air maîtrisée. OPTEZ POUR LA PERFORMANCE Praticité Étanchéité Rapidité Facilité

R filter. Pour une étanchéité à l air maîtrisée. OPTEZ POUR LA PERFORMANCE Praticité Étanchéité Rapidité Facilité R filter Pour une étanchéité à l air maîtrisée OPTEZ POUR LA PERFORMANCE Praticité Étanchéité Rapidité Facilité 02 03 DES OBJECTIFS RT 2012 AMBITIEUX DES EXIGENCES DE PERFORMANCES GLOBALES DE 3 TYPES >

Plus en détail

Equation de continuité

Equation de continuité DYNAMIQUE DES FLUIDES 1/5 g =9,81 m/s² pour tous les exercices Equation de continuité Exercice 1 Lors de l étude d un canal d irrigation on mesure, dans une partie horizontale, ces différentes grandeurs

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

INGÉNIEUR TERRITORIAL CONCOURS INTERNE

INGÉNIEUR TERRITORIAL CONCOURS INTERNE Sujet national pour l ensemble des centres de gestion organisateurs INGÉNIEUR TERRITORIAL CONCOURS INTERNE SESSION 205 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉES Durée : 4 heures Coefficient : 3 Les

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Plateforme Formation et Evaluation. Besoins de chauffage

Plateforme Formation et Evaluation. Besoins de chauffage Plateforme Formation et Evaluation Besoins de chauffage 1 Besoins de chauffage Déperditions Apports solaires Apports internes Contenu Méthode simplifiée de calcul des besoins de chauffage 2 1. Les déperditions

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUE. L énergie finale est l énergie dont l utilisateur va se servir pour répondre à ses besoins.

BESOINS ENERGETIQUE. L énergie finale est l énergie dont l utilisateur va se servir pour répondre à ses besoins. I Besoins en énergie finale Etat des lieux L énergie finale est l énergie dont l utilisateur va se servir pour répondre à ses besoins. I.1 Quelle est l énergie finale la plus consommée? Les besoins en

Plus en détail

Le 18/04/2013 Page : 1 / 8 Devoir n 3 TS1 TS4

Le 18/04/2013 Page : 1 / 8 Devoir n 3 TS1 TS4 Le 18/04/2013 Page : 1 / 8 Devoir n 3 TS1 TS4 I. Comment protéger les pièces automobiles? (11 points) Dans le domaine de l'automobile, de nombreuses pièces sont fabriquées en acier. Pour les protéger contre

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE Session 28 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Mathématiques Sciences physiques BEP/CAP du secteur 3 Métiers de l électricité, électronique, audio, industries graphiques

Mathématiques Sciences physiques BEP/CAP du secteur 3 Métiers de l électricité, électronique, audio, industries graphiques Session 2001 Mathématiques Sciences physiques BEP/CAP du secteur 3 Métiers de l électricité, électronique, audio, industries graphiques La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront

Plus en détail

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E.

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Applications sur un pavillon F. Exemples de mises en évidence 1 Ne

Plus en détail

1 F 2 et d m la distance minimale de vision distincte de l'œil

1 F 2 et d m la distance minimale de vision distincte de l'œil BTS 2008 Partie commune Exercice n 1 On observe un micromètre objet au microscope optique. Le micromètre mesure précisément 1,000 mm et la distance entre 2 graduations consécutives est de 10 μm. 1. a.

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION Spé y 3-4 Devoir n THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION On étudie la compression ou la détente d un ga enfermé dans un récipient. Lorsque le bouchon se déplace, le volume V occupé par le ga varie. L atmosphère est

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Bilan thermique d une chambre froide Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Bilan thermique d une chambre froide Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T1.2 : Analyser les plans d une installation Compétence C1.1 : Collecter, identifier, lister, relever des données Thème : S4 : Approche scientifique

Plus en détail

TA - C 2009 ÉPREUVE DE PHYSIQUE. Durée 2 heures - Coefficient 1

TA - C 2009 ÉPREUVE DE PHYSIQUE. Durée 2 heures - Coefficient 1 TA - C 009 ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée heures - Coefficient Il sera tenu compte de la rigueur des explications et du soin apporté à leur présentation. L'usage d'une calculatrice est autorisé pour cette épreuve.

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Convection thermique

Convection thermique Convection thermique I. Introduction Le transfert thermique s effectue spontanément dès qu il existe une différence de température entre deux points d un système ou de deux systèmes différents en absence

Plus en détail

Épreuve de PHYSIQUE-CHIMIE

Épreuve de PHYSIQUE-CHIMIE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - Session 2014 - Sciences et Technologies de Laboratoire spécialité Biotechnologies Épreuve de PHYSIQUE-CHIMIE EPREUVE DU VENDREDI 12 SEPTEMBRE 2014 Durée de l'épreuve : 3 heures

Plus en détail

Régulation de température des cuves de fermentation de la Brasserie L & L Alphand à Vallouise

Régulation de température des cuves de fermentation de la Brasserie L & L Alphand à Vallouise Régulation de température des cuves de fermentation de la Brasserie L & L Alphand à Vallouise L élaboration de la bière nécessite l utilisation d un jus sucré appelé moût, résultant du mélange et de la

Plus en détail

Épreuve de PHYSIQUE-CHIMIE

Épreuve de PHYSIQUE-CHIMIE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - Session 2016 - Sciences et Technologies de l'industrie et du Développement Durable et Sciences et Technologies de Laboratoire spécialité Sciences Physiques et Chimiques en

Plus en détail

ETUDE THERMIQUE RT2012

ETUDE THERMIQUE RT2012 2014 ETUDE THERMIQUE RT2012 Ce document comporte : Une copie de l attestation de conformité qui a été jointe au permis de construire La synthèse de l étude thermique réalisée comprenant : - La composition

Plus en détail

ÉTUDE DES MOTEURS U51 EXPLOITATION D ESSAIS MOTEUR

ÉTUDE DES MOTEURS U51 EXPLOITATION D ESSAIS MOTEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MOTEURS À COMBUSTION INTERNE Session 2016 ÉTUDE DES MOTEURS U51 EXPLOITATION D ESSAIS MOTEUR Durée : 3 heures Coefficient : 3 Documents et matériels autorisés : Aucun document

Plus en détail

Physique appliquée BTS 2 Electrotechnique

Physique appliquée BTS 2 Electrotechnique Physique appliquée BTS 2 Electrotechnique Electrothermie Electrothermie Page 1 sur 17 1. Les différents modes de transmission de la chaleur... 3 1.1. Notion de Température et de chaleur... 3 1.2. Les trois

Plus en détail

EPREUVE TERMINALE N 3

EPREUVE TERMINALE N 3 EPREUVE TERMINALE N 3 ETUDE DE THEMES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES (Coefficient : 4 - Durée : 2 h 30) -------------------------- Matériel autorisé : calculatrice Rappel : Au cours de l épreuve, la calculatrice

Plus en détail

CAE3CI Session BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE SCIENCES PHYSIQUES

CAE3CI Session BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE SCIENCES PHYSIQUES Session 2005 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE SCIENCES PHYSIQUES U-31 Chimie-Physique industrielles Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

BARRAGE HYDROELECTRIQUE

BARRAGE HYDROELECTRIQUE BARRAGE HYDROELECTRIQUE Le sujet porte sur le barrage hydroélectrique de Grand'Maison situé dans l Isère à coté de Bourg d Oisans. I. Principe énergétique d une centrale gravitaire Avec une puissance de

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Terminale B.E.P Métiers de l électronique

Terminale B.E.P Métiers de l électronique Terminale B.E.P Métiers de l électronique Epreuve : MATHÉMATIQUES - SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures Mathématiques 1, 2, 3 et 4 Note :./ 10 Sciences Physiques 5, 6 et 7 Note : / 10 20 Calcul algébrique

Plus en détail

CONFORT THERMIQUE. 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas

CONFORT THERMIQUE. 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas CONFORT THERMIQUE I. Pourquoi isolons-nous? 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas - La température ambiante est agréable - La température ambiante

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL INDUSTRIES DE PROCÉDÉS ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL INDUSTRIES DE PROCÉDÉS ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE SESSION 2013 ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE Sous épreuve A2 : ÉTUDE ET CONDUITE DES OPÉRATIONS UNITAIRES Calculatrice autorisée, conformément à la circulaire n 99-186 du 16 Novembre 1999 Aucun document

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE SESSION 2012 REVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MINTENNCE INDUSTRIELLE ÉPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99 est autorisée.

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 2011 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

L énergie thermique. Φ.R th S. λ = ,75 =23,7 C =T 1 = ( 1 3 0,8 + 1

L énergie thermique. Φ.R th S. λ = ,75 =23,7 C =T 1 = ( 1 3 0,8 + 1 Exercice 1 L énergie thermique Soit un vitrage simple d épaisseur 5 mm, de coefficient de conductibilité = 1,15 W/(m.K) La température de surface du vitrage intérieure est 22 C, la température de surface

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE 1- Introduction : isolation d une maison Après avoir regardé la vidéo «bien isoler sa maison», répondre aux questions suivantes : Depuis 2011, qu impose la réglementation

Plus en détail

Corrigé TD Comportement thermique des matériaux. 1 Brique mono mur. Prof

Corrigé TD Comportement thermique des matériaux. 1 Brique mono mur. Prof 1 Brique mono mur Pour une maison à énergie positive, on prévoit d équiper les murs de l extension en brique «mono mur» R = 3,25 m 2 K / W masse : 19 kg 1. Déterminez l épaisseur et la conductivité équivalente

Plus en détail

Considérons une veine d un fluide incompressible de masse volumique animée d un écoulement permanent.

Considérons une veine d un fluide incompressible de masse volumique animée d un écoulement permanent. Chapitre 3 : DYNAMIQUE DES FLUIDES INCOMRESSIBLES ARFAITS INTRODUCTION Dans ce chapitre, nous allons étudier les fluides en mouvement. Contrairement aux solides, les éléments d un fluide en mouvement peuvent

Plus en détail

S o m m a i r e. Habitat

S o m m a i r e. Habitat S o m m a i r e Habitat 1 Comment utiliser l énergie solaire dans l habitat?... 5 2 Quels sont les comportements des fluides utilisés dans l habitat?... 21 3 Comment utiliser un fluide pour chauffer ou

Plus en détail

SINCE 2012 GROUPE IPES PREPARATION INTENSIVE AUX CONCOURS ENSET, ENS, IUT, FGI, ENSP, ENSPT, ENSTP, ISS, EGEM, IMIP

SINCE 2012 GROUPE IPES PREPARATION INTENSIVE AUX CONCOURS ENSET, ENS, IUT, FGI, ENSP, ENSPT, ENSTP, ISS, EGEM, IMIP Université de Douala ********* ECOLE NORMALE SUPERIEURE DE L ENSEIGNEMENT TECHNIQUE *********** Université de Douala *********** HIGH SCHOOL *************** SINCE 2012 PREPARATION INTENSIVE AUX CONCOURS

Plus en détail

eme Année Travaux Publics Travaux Dirigés N 04. Exercice N 01

eme Année Travaux Publics Travaux Dirigés N 04. Exercice N 01 Département de Génie Civil Mécanique Des Fluides 2 eme Année Travaux Publics Travaux Dirigés N 04 Exercice N 01 On veut accélérer la circulation d un fluide parfait dans une conduite de telle sorte que

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/9

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/9 Projet Nom Petit collectif Nom de la variante SHON 900 Haut. sous plafond 2.8 Détails du site Latitude 45.57 Longitude 5.91 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS E3A - ÉTUDE DES INSTALLATIONS OPTION C GÉNIE FRIGORIFIQUE

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS E3A - ÉTUDE DES INSTALLATIONS OPTION C GÉNIE FRIGORIFIQUE BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS E3A - ÉTUDE DES INSTALLATIONS OPTION C GÉNIE FRIGORIFIQUE SESSION 2013 Durée : 4 heures Coefficient : 4 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris

Plus en détail

Lycée Edmond MICHELET Arpajon. Devoir Commun. Sujet de Physique-Chimie. 16 décembre Durée : 1 h 50

Lycée Edmond MICHELET Arpajon. Devoir Commun. Sujet de Physique-Chimie. 16 décembre Durée : 1 h 50 Lycée Edmond MICHELET Arpajon Devoir Commun 1 ère STI2D Sujet de Physique-Chimie 16 décembre 2016 Durée : 1 h 50 A l exclusion de tout autre matériel électronique, l usage de la calculatrice est autorisé

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SESSION 2013 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

CHIMIE. Devoir de Synthèse (Durée 3 heures) Aucun document n est autorisé. Seules les calculatrices TI 30 sont autorisées.

CHIMIE. Devoir de Synthèse (Durée 3 heures) Aucun document n est autorisé. Seules les calculatrices TI 30 sont autorisées. 1 INSA 1 er Cycle 27 janvier 26 2 ème année CHIMIE Devoir de Synthèse (Durée 3 heures) Aucun document n est autorisé. Seules les calculatrices TI 3 sont autorisées. - Toutes les données sont regroupées

Plus en détail

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 02 Comment bien isoler une maison? Bien isoler sa maison avec Fred et Jamy Filière Scientifique - Option Sciences de l

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES PHYSIQUES APPLIQUEES. Sous-épreuve spécifique à chaque option

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES PHYSIQUES APPLIQUEES. Sous-épreuve spécifique à chaque option BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES PHYSIQUES APPLIQUEES Sous-épreuve spécifique à chaque option Option A : Traitements Thermiques - U4.3A - SESSION 15 Durée : heures Coefficient

Plus en détail

COMMENT FONCTIONNAIENT LES FONTAINES DU CHÂTEAU DE VERSAILLES À L ÉPOQUE DE LOUIS XIV?

COMMENT FONCTIONNAIENT LES FONTAINES DU CHÂTEAU DE VERSAILLES À L ÉPOQUE DE LOUIS XIV? Sujet 0 Groupements 3 et 4 Page de garde Épreuve scientifique et technique Sous- Épreuve de SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SUJET 0 Groupements 3 et 4 Le dossier-sujet est constitué : De documents destinés

Plus en détail

CH4 : Dynamique des fluides

CH4 : Dynamique des fluides BTS électrotechnique 1 ère année - Sciences physiques appliquées CH4 : Dynamique des fluides Enjeu : On veut diminuer le coût énergétique d une usine à papier située dans les Vosges, à proximité de la

Plus en détail

TD de transfert thermique. Série N 1

TD de transfert thermique. Série N 1 TD de transfert thermique Série N 1 Méthodologie Comprendre l'énoncé et voir les données du problèmes comprendre la question et ce qu'on cherche à déterminer? Faire un schéma et identifier les modes et

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE POUR LE RECRUTEMENT DE TECHNICIENS SUPERIEURS PRINCIPAUX DE L ECONOMIE ET DE L INDUSTRIE SESSION 2013 CHIMIE

CONCOURS EXTERNE POUR LE RECRUTEMENT DE TECHNICIENS SUPERIEURS PRINCIPAUX DE L ECONOMIE ET DE L INDUSTRIE SESSION 2013 CHIMIE CONCOURS EXTERNE POUR LE RECRUTEMENT DE TECHNICIENS SUPERIEURS PRINCIPAUX DE L ECONOMIE ET DE L INDUSTRIE SESSION 2013 EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE DU 21 NOVEMBRE 2013 CHIMIE (Durée : 2 heures - Coefficient

Plus en détail

Final EL53 (Durée 2 heures, documents non autorisés)

Final EL53 (Durée 2 heures, documents non autorisés) Final EL53 (Durée 2 heures, documents non autorisés) Mardi 27 juin 2006 L'examen est divisée en trois parties : 1. Questions de cours (6,5 point) ; 2. Exercice 1 : étude d'un système éolien (3 points)

Plus en détail

U.21 : Analyse scientifique et technique

U.21 : Analyse scientifique et technique U.21 : Analyse scientifique et technique d une installation Baccalauréat Professionnel TECHNICIEN DE MAINTENANCE DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES ET CLIMATIQUES Session 2015 CORRIGÉ «Étude d une exploitation

Plus en détail

Examen de thermodynamique. Exercice : questions de cours sur la thermoélectricité (4 points/20)

Examen de thermodynamique. Exercice : questions de cours sur la thermoélectricité (4 points/20) Examen de thermodynamique Uniquement deux fiches de synthèse A4 recto-verso et une calculatrice sont autorisées pendant l épreuve Porter une attention particulière à la qualité de la rédaction LIRE ENTIEREMENT

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2003 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2003 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2003 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels Épreuve de GÉNIE CHIMIQUE Partie écrite Durée : 3 heures

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2004 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2004 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2004 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels Épreuve de GÉNIE CHIMIQUE Partie écrite Durée : 3 heures

Plus en détail

Calorimétrie : échanges thermiques

Calorimétrie : échanges thermiques Calorimétrie : échanges thermiques Exercice 61 Lors d un orage, un grêlon de masse m = 2 g tombe sur le sol. Sa vitesse juste avant son arrivée au sol est v = 18 m/s. sa vitesse juste après est nulle.

Plus en détail

Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? ( CME4)

Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? ( CME4) Équilibre thermique des matériaux Conduction thermique Capacité thermique massique d un matériau Quantité de chaleur La résistance thermique d un matériau Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le

Plus en détail

CHIMIE. Partie I - Métallurgie du zinc par voie sèche. Les données nécessaires à la résolution de cette partie sont regroupées à la fin de l énoncé.

CHIMIE. Partie I - Métallurgie du zinc par voie sèche. Les données nécessaires à la résolution de cette partie sont regroupées à la fin de l énoncé. CHIMIE Calculatrices autorisées Ce problème étudie les conditions d obtention thermodynamique du zinc et son utilisation électrochimique dans la lutte contre la corrosion Partie I - Métallurgie du zinc

Plus en détail

Phénomènes de diffusion

Phénomènes de diffusion S3 PMCP 2016/2017 1 Réaction nucléaire. TD de thermodynamique n 7 Phénomènes de diffusion Un faisceau monocinétique de neutrons, de densité de courant J 0 e x arrive en x = 0 dans un milieu contenant n

Plus en détail

Sciences Physiques (5 points)

Sciences Physiques (5 points) Sciences Physiques (5 points) Sur le site nucléaire du Tricastin, EDF exploite la centrale nucléaire du Tricastin. Cette centrale comprend quatre Réacteurs à Eau Pressurisée (REP) de 915 MW (1MW = 10 6

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SUJET

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SUJET SESSION 2013 Nouvelle Calédonie Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE ÉPREUVE E 8 SCIENCES DE LA MATIÈRE Durée : 2 heures Matériel et document autorisé : Calculatrice Rappel : Au cours de l épreuve,

Plus en détail

UE3B ED4. ph et équilibres acido-basiques en solution aqueuse

UE3B ED4. ph et équilibres acido-basiques en solution aqueuse UE3B ED4 ph et équilibres acidobasiques en solution aqueuse Exercice 1 On considère les 2 couples acide/base (faibles) mettant en jeu l ion HCO 3 : (H 2 CO 3 / HCO 3 ) et (HCO 3 / CO 3 2 ). On donne: pk

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail