Nous sommes des explorateurs des nouveaux paradigmes écologiques, économiques, politiques et énergétques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous sommes des explorateurs des nouveaux paradigmes écologiques, économiques, politiques et énergétques"

Transcription

1 les Villes Concrètes

2 Nous sommes des explorateurs des nouveaux paradigmes écologiques, économiques, politiques et énergétques Avec les recessions budgétaires actuelles, il est temps de trouver des solutions où l architecture et les modes de vie ne doivent s appauvrir ni se restreindre. Bien au contraire, l architecture doit produire son énergie et son économie pour rembourser le budget de sa construction, pour contribuer à une économie circulaire bénéfique à ses habitants et à la ville. L architecture se doit de prendre position par rapport aux mondes virtuels afin de rendre au territoire une économie et un mode de vie dignes du monde de demain. Aujourd hui le monde numérique que nous pensons bien logé audessus de nos têtes dans le «Cloud» de l internet, touche le territoire sous forme de serveurs accumulés dans des Data Centers, monstres avides de l énergie du territoire urbain. Ces serveurs dégagent énormément de chaleur et c est cette chaleur qui constitue le point de frottement entre le monde virtuel et la réalité physique du territoire urbain, qu il nous faut exploiter au sein des habitations, au sein des espaces publics Quoi de mieux que de chauffer son appartement ou celui de quelqu un d autre en envoyant des mails, en partageant des informations sur la Toile? Les Villes Concrètes soulèvent les jupes de cette ville de demain où les serveurs, grands stockeurs et calculateurs des données de chaque individu, chauffent les espaces, rendent vie aux interstices et entremêlent extérieur et intérieur. Avryl Colleu, architecte HMONP & Louise Vialard, architecte D.E

3 sommaire CONSTAT / les data centers ~ 8-15 ET SI... / les Villes Concrètes ~ CONCRÈTEMENT / à Paris ~ 28-35

4 constat les data centers

5 data centers dans le monde

6 us ch x18 km2 de livres us ch = km2 de livres = CO2 emissions mondiales 2% emissions de C02 mondiales (équivalent du traffic aérien) données données produites 2020 produites x 50 x 50 données milliards produites de kwh 1 x milliards de kwh Ha milliards de kwh all all équivalent à l Allemagne et la France réunies Ha all fr fr surface de NYC fr surface de NYC 270 Ha de serveurs dans le monde Ha surface de NYC 10 11

7 Data Center conditions d implantation 20% espace occupé par les serveurs densité: kg/m2 20% espace occupé par les serveurs 20% espace occupé par les serveurs densité: 20% espace occupé kg/m2 par les serveurs densité: densité: 20% kg/m2 espace occupé par les serveurs densité: kg/m2 réseau electrique important consommation en electricité kwh/m2 réseau electrique important réseau electrique important = réseau electrique important consommation en electricité kwh/m kwh/m2 consommation consommation en en electricité electricité = consommation en electricité = kwh/m m habitants réseaux fibres, opérateurs $ coût peu élevé du foncier m habitants réseau electrique important connectivité réseaux fibres, opérateurs réseaux réseaux fibres, fibres, opérateurs opérateurs $ coûts de construction réseaux fibres, opérateurs m2 m2 = habitants habitants m habitants connectivité de à / m2 coûts coûts de 7 de de 000 construction construction à / m2 $ de de à / m2 a depensé 1 milliards de $ pour un Data Center coûts de construction $ dépense 600 millions de $ par Data Center de à / m2 coût peu élevé du foncier coût coût peu peu élevé élevé du du foncier foncier connectivité connectivité coûts de construction a depensé 1 milliards de $ pour un Data Center a dépense depensé depensé milliards milliards millions de de de $ $ pour pour par un un Data Data Data Center Center Center dépense dépense millions millions de de $ par Data Center par Data Center a depensé 1 milliards de $ pour un Data Center coût peu élevé «Nous du menons foncier des démarches d économie dépense 600 millions de $ par Data Center «Nous menons des démarches d économie d énergie depuis Mais pour nous, il s agit d abord d une question de coûts d énergie depuis Mais pour nous, il «Nous «Nous s agit d abord menons menons d une des des démarches démarches question de d économie d économie coûts d énergie d énergie depuis depuis Mais Mais pour pour nous, nous, il il décideurs : acteurs majeurs du secteur IT s agit s agit d abord d abord d une d une question question de de coûts coûts décideurs : acteurs majeurs du secteur IT «Nous menons des démarches d économie d énergie depuis Mais pour nous, il décideurs décideurs : acteurs acteurs majeurs majeurs du du secteur secteur IT IT s agit d abord d une question de coûts 12 décideurs : acteurs majeurs du secteur IT 13

8 les Data Center, un trou noir desservant le territoire ubain l exemple de Saint-Denis et Equinix SEINE SAINT DENIS COMMERCE Grande Distribution berges route DATA VALLEY data center m2 VIDE URBAIN 14 CLÔTURE ENCLAVEMENT 15

9 et si... les Villes Concrètes

10 contraintes bénéfices les besoins des data centers système linéaire production des Villes Concrètes système circulaire emprise foncière déconnectée du paysage urbain intégration dans le paysage et les infrastructures urbaines gestion de la chaleur récupération de chaleur et bioclimatisme forte consomation d énérgie pour l alimentation des serveurs et la climatisation des installations monopole économique économies d énérgies économie circulaire 18 19

11 Prospective urbaine les enjeux des Villes Concrètes invesstissement dans des serveurs pour financer de l immobilier et générer une économie territoriale Cities have the capability of providing something for everybody, only because, and only when, they are created by everybody. * *Janes Jacobs, The Death and Life of Great American Cities nouvelle production économique de la ville nouveau climat urbain avec des logements, des infrastructures et de des espaces publics chauffés par les serveurs projet économique d interdépendance des habitants, des copropriétés, de groupements, de villes

12 les Villes Concrètes élargissent le champs des possibles* *pour plus d infos : espace public chauffé mixité programmes SHOP SHOP SHOP SERVEURS SERVEURS rue tropicale chauffer les interstices et les espaces publics serre + saint-denis = serres sur les toits pour production agricole locale serre data center faire du DC un espace URBAIN sous forme de MARCHE + serr(vez)-vous creation de places de marché sur les data center existants = 22 23

13 + = CPU (processeur) 95 W connecté à Internet 37,5 mm processing cities serveurs intégrés dans les murs 37,5 mm médiathèque mixité chauffer des espaces publics dans un dialogue avec la technopole vestiaires data center thermes + = îles flottantes = serveurs inmmergés dans l eau qui chauffent des serres flottantes serre serveurs eau (mer, océan, rivière...) serveurs + = Data Center : chauffage urbain intégration urbaine SIGNALETIQUE balcons signalétique urbaine tout en chauffant des logements 24 25

14 concrètement à Paris

15 par exemple square Trousseau, XIIe, Paris 26 rue Charles Baudelaire Paris A habitations serre tropicale café A terrasse chauffée kiosque chauffé café serveurs 28 29

16 C 10 rue Charles Baudelaire Paris école B piscine publique C B serveurs 30 31

17 des acteurs 10 rue Charles Baudelaire ECOLE SERVEURS investissement CAVES m serveurs libérer le RDC 225 à 300 m2 benefices pour la ville de Paris retour sur investissement location 80 m2 chaleur distribuée COMMERCES entrées PISCINE PUBLIQUE 32 33

18 principes techniques chauffage 90 cm a b 60 cm a : armoire metallique b : serveur ( rack ) 180 cm c 3 c : plancher perforé d : câbles internet & éléctriques 4 5 d 6 f 60 cm e g 60 cm 60 cm e : support latéral pour plancher f : panneau amovible g : structure plancher 1 : accumulateur de chaleur 2 : filtre 3 : pompe à chaleur 4 : plancher chauffant 5 : serveurs 6 : data floor 7 : plancher 34 35

19 les Villes Concrètes avryl colleu, architecte HMONP & louise vialard, architecte D.E mentions legales : Les contenus de Les villes Concrètes sont publiés sous une licence Creative Commons 3.0, ce qui fournit un ensemble d autorisations pour l utilisation et la distribution, sans supprimer les droits d auteur concrete editions

= + bases. infrastructure centralisée. internet. data center chaleur économie croissante

= + bases. infrastructure centralisée. internet. data center chaleur économie croissante les Villes Concrètes quand Internet construit la ville l histoire C est en 2010 que je me lançais dans mes pérégrinations numériques. J étais en année d erasmus à l école d architecture de Lisbonne,j avais

Plus en détail

VILOGIA L énergie du développement

VILOGIA L énergie du développement VILOGIA L énergie du développement LES ENJEUX DE DEMAIN CONFORT ET ENERGIE Notre ambition: agir concrètement sur les charges des ménages à revenus modestes, pour lutter contre la réduction de leur pouvoir

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Afin d améliorer le confort thermique de leur maison d après-guerre, un couple

Plus en détail

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Maison Basse mmation Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Constructeur responsable et engagé dans la préservation de l environnement, Maisons Ericlor s est depuis longtemps

Plus en détail

David DELAUNE Chef de projet réglementation thermique

David DELAUNE Chef de projet réglementation thermique Efficacité énergétique des bâtiments 29 juin 2011 David DELAUNE Chef de projet réglementation thermique Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement (MEDDTL) Direction

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 9 ISORE BATIMENT 1 Rue Louis Renault ZI du Millenium 53 940 Saint Berthevin Tél. : 02 43 66 96 51 Fax : 02 43 66 86 88 Email : p.laruaz@isore-batiment.fr Effectif : 45 salariés Activité :

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Carnet de Voyage au Vorarlberg, Juillet 2011 Axe IV : Relier & informer les acteurs locaux Objectif 2 : Encourager l exemplarité Voyage d études au Vorarlberg sur l architecture

Plus en détail

Le bâtiment à énergie positive (BEPOS)

Le bâtiment à énergie positive (BEPOS) Le bâtiment à énergie positive (BEPOS) Les économies d énergie dans le bâtiment sont aujourd hui une priorité : comme nous l avons vu, les secteurs résidentiel et tertiaire représentent 44% de la consommation

Plus en détail

Meaux. Découvrez l appartement qu il vous faut! Clos. Chenonceau

Meaux. Découvrez l appartement qu il vous faut! Clos. Chenonceau Meaux Découvrez l appartement qu il vous faut! Clos Le Chenonceau «Le Clos Chenonceau», nouvelle réalisation BBC, est composé de 52 appartements avec jardin privatif, terrasse ou balcon. Il bénéficie d

Plus en détail

Audit Energétique des Bâtiments

Audit Energétique des Bâtiments Audit Energétique des Bâtiments Introduction Le Grenelle Environnement La règlementation L Audit Energétique Exemples de rénovation Conclusion 2 Le Grenelle Environnement 3 Le Grenelle Environnement 2009

Plus en détail

Champis. Éco lotissement. Garnier. présentation. Alja Darribère Conception éco-lieux

Champis. Éco lotissement. Garnier. présentation. Alja Darribère Conception éco-lieux Champis Éco lotissement Garnier Alja Darribère Conception éco-lieux présentation Présentation Principes L'écolotissement Garnier, lotissement durable Le lotissement écologique repose sur des principes

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d estimer, à partir des informations recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

171 LOGEMENTS HPE RENNES (35) 3 ha - 8500 m² SHON Requalification espaces publics, 90 studios étudiants, 55 logements collectifs P.L.U.S., 18 villas urbaines, 3 maisons PLAI, 5 maisons en accession Mission

Plus en détail

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Cas d études

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Cas d études Cas d études Juin 2014 Plan 12/10/2014 2 12/10/2014 3 Objectif de l étude Comparer la qualité environnementale de la structure d un bâtiment à bureaux en choisissant différentes solutions structurales:

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Production d énergie solaire en région alpine

Production d énergie solaire en région alpine Village de vacances Reka Blatten- Belalp Production d énergie solaire en région alpine Après dix-huit mois de travaux, la Caisse suisse de voyage (Reka) inaugurera en décembre 2014 le village de vacances

Plus en détail

Présentation des études de cas. Paul Calberg-Ellen, MANEXI

Présentation des études de cas. Paul Calberg-Ellen, MANEXI Présentation des études de cas Paul Calberg-Ellen, MANEXI 1 GÉNÉRALITÉS 2 POURQUOI? Tester concrètement les propositions de méthode issues des différentes «tâches» du projet : Méthode d audit Détermination

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 18 avril 2012 relatif au diagnostic de performance énergétique pour

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades.

Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades. Nouveau système Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades. Convient à une large gamme de finitions de façades. Studiebureau Omgeving-Mortsel Nouveau système Il est

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE Dossier de presse / Février 2014 ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE IsoVER organise depuis 2007 un concours dans toute l Europe, qui récompense les projets de construction

Plus en détail

La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations

La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations L exemple du PCET et de son articulation avec le SCOT de l agglomération bisontine 8 Plate-Forme internationale

Plus en détail

AFIET LES DATA CENTERS. LES DATA CENTERS Copyright CRITICAL BUILDING Slide 1

AFIET LES DATA CENTERS. LES DATA CENTERS Copyright CRITICAL BUILDING Slide 1 AFIET LES DATA CENTERS LES DATA CENTERS Copyright CRITICAL BUILDING Slide 1 Pourquoi un data center? 68 % des français se connectent à des réseaux sociaux 2020 : 44 Trillions de Gbs data avec quelle énergie?

Plus en détail

Solutions de recharge EVlink. Facteur clé du succès du véhicule électrique

Solutions de recharge EVlink. Facteur clé du succès du véhicule électrique Solutions de recharge EVlink Facteur clé du succès du véhicule électrique Favoriser la mobilité multimodale Chefs d entreprises, collectivités territoriales, naires de flottes de véhicules, gérants de

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014 COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique 5 mars 2014 Enjeux des smart grids Evolution des prix de l énergie Transition énergétique Sécurité de l alimentation électrique Energies

Plus en détail

Hosting Eolas : Build & Run actif

Hosting Eolas : Build & Run actif Grilog : Green IT, Green by IT et Informatique Durable. Hosting Eolas : Build & Run actif Gerald Dulac, Grenoble le 8/6/2010 Le hosting Internet est maintenant une activité qui doit «assurer» dans le cycle

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées

Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Ecole En Sauvy, Ville de Lancy Suisse Carte du monde à l échelle

Plus en détail

Accompagner les collectivités vers la ville durable

Accompagner les collectivités vers la ville durable Accompagner les collectivités vers la ville durable Les Ser vices d Ef f icacité Energétique et Environnementale Leader européen des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit,

Plus en détail

Les Résidences sur le golf

Les Résidences sur le golf Les Résidences sur le golf Vous êtes chez vous à Anahita Ne cherchez plus. Vivez enfin. Une expression parfaite de l art de vivre à la mauricienne Laissez-vous séduire par Anahita Mauritius Situé sur la

Plus en détail

Volume protégé. Surface de plancher chauffée

Volume protégé. Surface de plancher chauffée Volume protégé Le volume protégé d un logement reprend tous les espaces du logement que l on souhaite protéger des déperditions thermiques que ce soit vers l extérieur, vers le sol ou encore des espaces

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue du Collège n : 30 boîte : C4 CP : 6830 Localité : Bouillon Certifié comme : Appartement Date de construction : En ou après 1990 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue de l'industrie n : 1 boîte : 022 CP : 6000 Localité : Charleroi Certifié comme : Appartement Date de construction : Entre 1971 et 1980 Performance énergétique La consommation

Plus en détail

Faux plancher Uniflair pour Data Centers. Une solution, de nombreux avantages

Faux plancher Uniflair pour Data Centers. Une solution, de nombreux avantages Faux plancher Uniflair pour Data Centers Une solution, de nombreux avantages Une solution, de nombreux avantages Salle serveurs Haute résistance aux contraintes et charges verticales, accessoires de distribution

Plus en détail

La NEF Logements & bureaux

La NEF Logements & bureaux 4 ème Forum International Bois Construction 2014 La NEF Logements & bureaux l J. P. Desgeorges 1 La NEF Logements & bureaux Jean Philippe Desgeorges BOILLE & Associés FR-Tours 2 La NEF Logements & bureaux

Plus en détail

Introduction à l éco-construction. L Architecture Bioclimatique. Les Matériaux et leurs propriétés. La gestion des flux au sein d une construction

Introduction à l éco-construction. L Architecture Bioclimatique. Les Matériaux et leurs propriétés. La gestion des flux au sein d une construction Introduction à l éco-construction L Architecture Bioclimatique Les Matériaux et leurs propriétés La gestion des flux au sein d une construction L'éco-construction en pratique La thèmatique, repérage de

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

La maison zéro énergie (ou énergie positive)

La maison zéro énergie (ou énergie positive) La maison zéro énergie (ou énergie positive) Maison qui consomme pas ou peu d énergie Utilise des énergies renouvelables Respectueuse de l'environnement Avantages : - Diminution du bilan carbone (moins

Plus en détail

LE BOIS ASSOCIE AU BETON EN STRUCTURE

LE BOIS ASSOCIE AU BETON EN STRUCTURE MIXITE BOIS-BETONBETON LE BOIS ASSOCIE AU BETON EN STRUCTURE 1 Un exemple: Le collège de VEAUCHE Pour 700 collégiens Avec une ½ pension pour 650 repas/jour sur 7200m² utiles 2 1 Une structure bois mettant

Plus en détail

REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE Département de l AIN Commune de Bellegarde sur Valserine REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE Tome 2 : Règlement Document réalisé en 2014 1 Sommaire LEXIQUE... 3 Titre 1 : Champ d application et zonage... 5 Article

Plus en détail

Eco-technologies pour le futur Lille Mardi 10 juin 2008

Eco-technologies pour le futur Lille Mardi 10 juin 2008 Eco-technologies pour le futur Lille Mardi 10 juin 2008 EDF: un engagement à l amont et à l aval pour réduire les émissions de CO2 AMONT Aujourd hui 95 % de la production d électricité d EDF est CO2 free

Plus en détail

Les Terrasses Saint-Thomas

Les Terrasses Saint-Thomas Les Terrasses Saint-Thomas SIX CONDOMINIUMS 5 ET DEMI 1010 pc Les Terrasses Saint-Thomas est un magnifique projet d ensemble résidentiel homogène, composé de condominium et de logements de quatre et cinq

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation RT 2012 / BBC : nos solutions performantes climat d innovation Les principales solutions Viessmann pour les Bâtiments Basse Consommation qui préfigurent la nouvelle Règlementation Thermique 2012 Performance

Plus en détail

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0 MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Diagnostic de Performance Energétique Fiche d application Date Version 7 octobre

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien Bruxelles Environnement RÔLES ET PLUS-VALUES D UN POTAGER URBAIN INTÉGRÉ À UN PROJET IMMOBILIER Haissam JIJAKLI Laboratoire de Phytopathologie

Plus en détail

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers.

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Le sol, seule surface avec laquelle nous sommes toujours en contact, représente 15% des pertes calorifiques du bâtiment.

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

CARNET DE ROUTE... CARNET DE ROUTE...

CARNET DE ROUTE... CARNET DE ROUTE... CARNET DE ROUTE... VOYAGE D ÉTUDE - visites de projets architecturaux mercredi 24 juin 2009 organisé par la Communauté de Communes de Mens et le Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement

Plus en détail

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA Suivi d une crèche à Redon Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA 22 Avril 2014 Sommaire Présentation de l opération Le chantier et l instrumentation Résultats Consommations brutes et recalculées Confort

Plus en détail

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité La gare ferroviaire de demain Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité Direction XXXX, le XX/XX/2011 Plan de présentation La recherche de la performance des gares SNCF L exemple des haltes éco-durables

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m²

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² BATIMENT A OSSATURE BOIS: 1300 m3 de bois UN JARDIN D HIVER DE 700 M² OUVERT SUR LE

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Commune de Broc Thermoréseau et centrale de chauffe

Commune de Broc Thermoréseau et centrale de chauffe Commune de Broc Thermoréseau et centrale de chauffe Présentation à la population 11 juin 2012 Dossier 11F034 Version 02 Rue Alexandre Cailler 7 CH 1636 Broc Tél. +41 (0)26 921 28 78 Fax. +41 (0)26 921

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ ÉCOLOGIQUE DU MUR EN MADRIERS

COMPÉTITIVITÉ ÉCOLOGIQUE DU MUR EN MADRIERS COMPÉTITIVITÉ ÉCOLOGIQUE DU MUR EN MADRIERS Repose sur l étude : «Calcul des impacts environnementaux d un au moyen de l analyse du cycle de vie» Oulu, le 11 février 29 Matti Alasaarela Cabinet d architectes

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

Logement certifié. Date : 14/11/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 14/11/2015. Signature : Logement certifié Rue : Waldring n : 31 A CP : 4730 Localité : Hauset Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Energy Le marché solaire thermique allemand développement technologique des petites installations

Energy Le marché solaire thermique allemand développement technologique des petites installations Energy Le marché solaire thermique allemand développement technologique des petites installations Jan Knaack Chargé de Projets Bundesverband Solarwirtschaft e.v. Stralauer Platz 34 10243 Berlin knaack@bsw-solar.de

Plus en détail

Séminaire. Chauffage dans les immeubles à appartements. LE SOLAIRE THERMIQUE Stéphane Barbier. Service Facilitateur du Bâtiment Durable

Séminaire. Chauffage dans les immeubles à appartements. LE SOLAIRE THERMIQUE Stéphane Barbier. Service Facilitateur du Bâtiment Durable Séminaire Chauffage dans les immeubles à appartements LE SOLAIRE THERMIQUE Stéphane Barbier Service Facilitateur du Bâtiment Durable Plan de l exposé Le solaire thermique Marché L installation ST Dimensionnement

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

Autonome et connecté. Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER. pour recycler la chaleur des eaux usées grises. Compact et prêt à raccorder

Autonome et connecté. Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER. pour recycler la chaleur des eaux usées grises. Compact et prêt à raccorder + Autonome et connecté + Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER pour recycler la chaleur des eaux usées grises + Compact et prêt à raccorder BIOFLUIDES Un acteur historique du traitement de l eau Créée

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

Living Infrastructure Guide des solutions. www.commscope.com

Living Infrastructure Guide des solutions. www.commscope.com Living Infrastructure Guide des solutions Introduction Aujourd hui, dans l environnement des data centers, les applications exigent une fiabilité, une souplesse et une sécurité optimales, et il incombe

Plus en détail

Logement certifié. Date : 13/11/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 13/11/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue du Calvaire n : 282 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT Imprimé sur papier composé de 60 % de fibres recyclées, 40 % de fibres vierge RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT AU CŒUR DES VILLES, UN CHAUFFAGE ÉCOLOGIQUE À PARTIR DU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT,

Plus en détail

FormaSciences 2014 «Les énergies du futur»

FormaSciences 2014 «Les énergies du futur» FormaSciences 2014 «Les énergies du futur» Comment récupérer des calories sur un Data Center présentation de J-Louis PERROT le 06/02/2014 Le Centre de Calcul de l IN2P3 du CNRS Le CC IN2P3 est un prestataire

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

SOLUTIONS RÉSIDENTIELLES POMPES À CHALEUR AIR/EAU THERMA V

SOLUTIONS RÉSIDENTIELLES POMPES À CHALEUR AIR/EAU THERMA V SOLUTIONS RÉSIDENTIELLES POMPES À CHALEUR AIR/EAU THERMA V _POUR LE NEUF ET LA RÉNOVATION _PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES ÉLEVÉES _INSTALLATION SIMPLE ET FLEXIBLE _PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT LG ENERGY EXPERT

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

Bienvenue chez swisspor Romandie SA Un concept durable Présentation des produits

Bienvenue chez swisspor Romandie SA Un concept durable Présentation des produits Bienvenue chez swisspor Romandie SA Un concept durable Présentation des produits Thierry Heyd, le 30 mai 2012 swisspor: des Suisses en Europe 3000 collaborateurs Pour un chiffre d affaires > 1 Milliard

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

en actions au Pays des Herbiers

en actions au Pays des Herbiers Le Développement durable en actions au Pays des Herbiers Le territoire du Pays des Herbiers 8 communes 27 500 habitants dont 16 000 aux Herbiers 25 000 ha de superficie 2 Le Développement Durable au Pays

Plus en détail

Saint-Ouen. l avenir vous appartient. Quai 102. Imaginez une vie sereine aux portes de Paris

Saint-Ouen. l avenir vous appartient. Quai 102. Imaginez une vie sereine aux portes de Paris Saint-Ouen Quai 102 Imaginez une vie sereine aux portes de Paris l avenir vous appartient Imaginez une vie entre modernité et bien-être Idéalement située en lisière de la capitale et au cœur d un département

Plus en détail

Article Technique. Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis

Article Technique. Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis Article Technique Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis Introduction Dans le cadre du projet SMART MED PARK un outil de simulation a été développé afin de permettre

Plus en détail

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur Introduction En Europe, le secteur «bâtiment» consomme plus du tiers de l énergie globale. De ce fait, les logements représentent le plus grand gisement d économies d énergie. Ainsi, l amélioration de

Plus en détail

Catalogue d éléments de construction. Isolation thermique selon la norme SIA 380/1. Standard sans énergies renouvelables

Catalogue d éléments de construction. Isolation thermique selon la norme SIA 380/1. Standard sans énergies renouvelables Isolation thermique selon la norme SIA 380/1 Standard sans énergies renouvelables Standard pour les transformations Standard pour constructions basse énergie Standard pour maisons passives Catalogue d

Plus en détail

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros.

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. 11.11.09 Utilité de l isolation pour le développement durable Christoph Blaser, Responsable CPI, SG-ISOVER SA Table des matières 1. Exigences

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013

Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013 Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013 2013 Les organisateurs du défi : l ASDER Espace Info Énergie de Savoie 20 salariés Basée à la Maison des Énergies à Chambéry, bâtiment de Haute Qualité

Plus en détail

Configurations dites á «haute densité», consommation électrique et problèmes de refroidissement

Configurations dites á «haute densité», consommation électrique et problèmes de refroidissement Configurations dites á «haute densité», consommation électrique et problèmes de refroidissement Par Equinix Introduction L évolution technologique des équipements hébergés dans ses salles blanches a amené

Plus en détail