La Paix (Table des matières & Introduction)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Paix (Table des matières & Introduction)"

Transcription

1 La Paix (Table des matières & Introduction) Monique Castillo Hatier, 1997 ISBN : Ce texte est distribué librement pour une consultation à titre privé. Ce texte est protégé par les dispositions du code de la propriété intellectuelle qui en interdit la reproduction totale ou partielle. Un contrôle suivi est opéré Ce texte peut être cité à condition d'en indiquer les références précise (au minimum: auteur, titre original, date). Les textes non-publiés disponibles ne sont pas toujours rédigés et mis en forme à l'égal d'un ouvrage publié.

2 SOMMAIRE INTRODUCTION 1. Causes de la guerre, raisons de la paix 2. Le droit et les faits I. L IDÉE DE PAIX 1. La guerre peut-elle être juste? 2. La paix par le droit 3. Du réalisme politique 4. L idée de paix perpétuelle 5. Renoncer à la guerre 6. Une philosophie pour une Société des nations II. L EPREUVE DE L HISTOIRE 1. Des principes à l histoire 2. La guerre selon l histoire 3. Clausewitz et la paix 4. Paix entre les Etats guerre entre les nations 6. La paix par la transformation de la guerre III. LA PAIX ET LE MONDE 1. Du pacifisme 2. D un gouvernement mondial 3. L horizon pragmatique 4. Nouvelles incertitudes CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE

3 INTRODUCTION Le souci de réalisme porte spontanément à admettre la fatalité des guerres. Le vocabulaire courant nomme idéaliste celui qui accorde foi à une idée de la paix capable de faire obstacle à la guerre, et réaliste celui qui s en tient aux lois du monde, qui sont celles des rapports de force. En ce sens, c est être réaliste que de penser que le recours à la violence sera toujours la solution la plus spontanée en cas de conflit. Mais celui qui a la conviction que la guerre est plus probable, plus prévisible que la paix, accepterait-il de se nommer un belliciste convaincu? Admettrait-il que sa conviction le porte à applaudir tout recours à la guerre parce qu il se dit réaliste et convaincu que la force est l unique loi de ce monde? Il n est pas sûr que l incrédulité ou le désenchantement par lesquels il entend se préserver d un certain nombre d illusions sur la paix le conduise à se déclarer pour autant un apologiste de la guerre. Cette nuance conduit au cœur du problème : est-ce la guerre ou bien la paix qui constitue l état normal des relations humaines, entre les individus d abord, entre les Etats ensuite? 1. Causes de la guerre, raisons de la paix Une philosophie de la guerre admettra pour principe que l état normal des relations entre les hommes et entre les peuples est la violence, l hostilité et la malveillance. Machiavel mettait ce principe au fondement de l autorité politique : il est nécessaire à celui qui règle un Etat et lui donne une constitution de présupposer que tous les hommes sont mauvais 1. Au XVII e siècle, Hobbes établit que les hommes sont naturellement ennemis, l état de nature des relations humaines étant la guerre de chacun contre chacun. Plus près de nous, Spengler, qui se fait, après la première la première guerre mondiale, le théoricien de La décadence de l Occident estime que les différences naturelles (entre sexes, races et ordres sociaux) ne se vivent et ne s accomplissent que dans une active et féconde hostilité, dont le destin est de se perpétuer. Dans les années 1930, le juriste allemand Carl Schmitt considère que la politique n a pas d autre rôle que de désigner l ennemi, de donner son unité et son identité à un peuple en lui désignant son ennemi et donc ses raisons de pratiquer la guerre. Qu est-ce que l ennemi? C est l autre, l étranger. Et plus exactement, celui avec lequel on ne peut pas s entendre, avec lequel un accord n est pas possible. La guerre signifie donc la forme extrême de l altérité. 1 Machiavel, Discours sur la première décade de Tite-Live, Livre I., 3.

4 Les thèses caractéristiques d une philosophie de la guerre peuvent être regroupées en plusieurs types d argumentations. Le premier est d ordre anthropologique, et il considère que la guerre fait partie de la nature humaine. Le deuxième est d ordre politique, et il considère que toute politique se fonde sur la guerre et se justifie par la guerre. Le troisième allègue les lois de la vie ou les lois de l histoire, et il considère que la guerre est créatrice de valeur, d ordre ou de justice. Par contraste, on nommera philosophe de la paix celui qui admet que la guerre n est pas l état ordinaire des relations humaines et qu il est possible d instituer la paix en tant que situation normale des relations entre les peuples. Le principe réclame, pour faire son chemin, une transformation des manières de penser la guerre. Ainsi Grotius, auteur en 1625 d un ouvrage intitulé Le droit de la guerre et de la paix, conçoit la guerre comme le moyen d aboutir à la paix. Plus spectaculaires sans doute sont les ouvrages du XVII e et du XVIII e siècles qui élaborent des programmes destinés à mettre définitivement fin à toutes les guerres. Les projets de paix perpétuelle conçus par l abbé de Saint-Pierre (1713) et par Kant (1795) refusent de tenir la guerre pour la loi suprême des nations. Plus près de nous, le pacte Briand- Kellog (1928) et la Société des Nations ( ) ont voulu faire du renoncement à la guerre un objectif politique à part entière. Toutes ces tentatives ont en commun une autre norme de jugement, qui suppose que la guerre n est pas inéluctable. 2. Le droit et les faits Mais il y une différence décisive entre une philosophie de la guerre et une philosophie de la paix : une théorie de la paix peut se donner pour objectif soit d humaniser la guerre, soit de la limiter, soit de l empêcher, mais elle ne peut faire prévaloir les moyens du droit qu en se plaçant au niveau des principes et des idées, c est-à-dire des raisons et des justifications, dans un univers de langage où le discours de l ennemi de la paix puisse être jugé théoriquement réfutable ; elle est une pensée qui se veut publique et consensuellement légitime. La thèse de la supériorité de la paix sur la guerre doit donc s imposer par des moyens essentiellement rationnels. La paix peut n être qu un entre-deux guerres, une cessation provisoire des conflits avant la reprise des hostilités. Pour qu elle devienne un objectif international à part entière, il faut qu existe une idée ou un modèle d organisation entre les nations qui fasse l accord des esprits et des volontés. L idée de paix se présente donc d abord comme une construction rationnelle dont la principale efficacité est d associer le sort du monde au progrès de la solidarité entre les

5 Etats. A la condition de se fonder sur un droit commun des peuples, la paix pourrait être obtenue pas des moyens pacifiques, entièrement juridiques. Mais cet idéal rationnel ne saurait s épargner l épreuve et l instruction de l histoire. Or l histoire enracine les guerres dans l intérêt vital des nations : ce ne sont pas des individus qui s affrontent, mais des masses populaires différenciées par d inégales chances de vie et de liberté. Si la liberté n est rien sans la puissance, et si nul n est libre en dehors d un Etat et du pouvoir des armes, la guerre apparaît comme le prix que les peuples ont à payer pour s assurer l existence et l indépendance. Toutefois, l expérience des guerres mondiales et l entrée dans l âge de la surpuissance nucléaire engendrent un nouveau type d interrogation : dès lors qu à la guerre totale correspond la domination totale ou la capitulation sans condition, la puissance des moyens ne finit-elle par imposer à la paix ses conditions? La mondialisation potentielle des conflits porte à envisager la mondialisation de la paix ou, du moins, à en mesurer les enjeux à l échelle du monde. Chacun est conscient qu une nouvelle histoire, planétaire, s engage avec le sort de la paix, aussi difficile à réaliser que la guerre elle-même. Mais s il est possible de subir la paix, parce qu elle devient désormais moins dépendante du sort des lois que des moyens apocalyptiques de la technique, ne sera-telle pas une paix négative, une absence de guerre génératrice de nouvelles violences? Et si la survie constitue l enjeu suprême, la domination d un gouvernement mondial devrait-elle s imposer, au nom du pire, comme une solution finalement désirable? A moins de s en remettre à un autre réalisme, qui ferait le pari de ne pas tenir pour irrationnelle la volonté des Etats et pour impossible la sagesse des nations... Prof. Dr. Monique Castillo

La force et la Justice Explication d un texte de Pascal

La force et la Justice Explication d un texte de Pascal La force et la Justice Explication d un texte de Pascal «Il est juste que ce qui est juste soit suivi; il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi. La justice sans la force est impuissante,

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES Histoire de la philosophie L émergence de la philosophie 1. Qu est-ce que la philosophie? 2. Les approches pré-philosophiques 3. Pythagore, Héraclite,

Plus en détail

T. Boccon-Gibod Autorité et démocratie. L exercice du pouvoir dans les sociétés contemporaines TABLE DES MATIÈRES

T. Boccon-Gibod Autorité et démocratie. L exercice du pouvoir dans les sociétés contemporaines TABLE DES MATIÈRES T. Boccon-Gibod Autorité et démocratie. L exercice du pouvoir dans les sociétés contemporaines TABLE DES MATIÈRES Introduction. Vérité et autorité I. L autorité : aspects d un phénomène L essence problématique

Plus en détail

Dominique WOLTON, Informer n est pas communiquer

Dominique WOLTON, Informer n est pas communiquer Questions de communication 17 2010 Les cultures des sciences en Europe Dominique WOLTON, Informer n est pas communiquer Paris, CNRS Éd., coll. Débats, 2009, 147 p. Yeny Serrano Éditeur Presses universitaires

Plus en détail

D ans la question de la politique, il y a toujours trois éléments:

D ans la question de la politique, il y a toujours trois éléments: Ethique et politique A lain Badiou 1. D ans la question de la politique, il y a toujours trois éléments: - Il y a les gens, avec ce qu ils font et ce qu ils pensent. - Il y a les organisations: les syndicats,

Plus en détail

Livre publié par bookelis BAC ES METHODE POUR REUSSIR MISE A JOURS RECENTE EN VUE DU BAC ES

Livre publié par bookelis BAC ES METHODE POUR REUSSIR MISE A JOURS RECENTE EN VUE DU BAC ES Livre publié par bookelis BAC ES METHODE POUR REUSSIR ***** MISE A JOURS RECENTE EN VUE DU BAC ES Toute reproduction, tout plagiat, téléchargements illicites sont interdits et seraient constitutifs d'une

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Être libre semble signifier que l on fait ce que l on veut, en ce sens être libre serait

Plus en détail

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN HANS KELSEN 1881-1973 Auteur de: Théorie pure du droit Théorie générale des normes Principles of international law Was ist Gerechtigkeit?

Plus en détail

DIRECTIVES DES 2012 SELON LE NOUVEAU DROIT. Candidat : Nom :... Prénom :... Numéro :...

DIRECTIVES DES 2012 SELON LE NOUVEAU DROIT. Candidat : Nom :... Prénom :... Numéro :... Département fédéral de l économie de la formation et de la recherche DEFR Commission suisse de maturité CSM Examen suisse de maturité, session d été 2013 DIRECTIVES DES 2012 SELON LE NOUVEAU DROIT HISTOIRE,

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. La C O R R I G É Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction «On façonne les plantes par la culture et les hommes par l éducation»,

Plus en détail

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur PLAN Introduction 1 C est la faiblesse de l homme qui le rend sociable, donc humain A C est en vertu de son insuffisance et infirmité, que l homme s attache

Plus en détail

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir?

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir? Philosophie LA NATURE INTODUCTION : Les philosophes considèrent l humain pouvant se définir comme un être conscient ou comme être rationnel. Epicure considère que l Homme fait partie de la nature et qu

Plus en détail

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (5) LA SOLUTION JUSNATURALISTE DE SPOONER

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (5) LA SOLUTION JUSNATURALISTE DE SPOONER PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (5) LA SOLUTION JUSNATURALISTE DE SPOONER L IDÉE D UN DROIT NATUREL Y a-t-il des principes de justice inhérents à la nature humaine c est-à-dire un droit naturel -

Plus en détail

Dois-je toujours obéir?

Dois-je toujours obéir? Dois-je toujours obéir? 1. Observer ces images et ensuite classez-les en notant leurs numéros dans le tableau ci-dessous. Image n 1 Image n 2 Image N 3 Image n 4 Image n 5 Image n 6 1 Image n 7 J OBÉiS

Plus en détail

Chapitre 1. Règles communes aux contrats de travail

Chapitre 1. Règles communes aux contrats de travail Chapitre 1 Règles communes aux contrats de travail 6 Chapitre 1 Section 1. Définition et éléments constitutifs du contrat de travail Le contrat de travail est une convention par laquelle une personne s

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS DE DÉTENTION ET MODES DE FORMATION. Préface... V Abréviations... XI Sommaire... XV

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS DE DÉTENTION ET MODES DE FORMATION. Préface... V Abréviations... XI Sommaire... XV Préface... V Abréviations... XI Sommaire... XV INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS DE DÉTENTION ET MODES DE FORMATION DU TITRE TERRITORIAL INTRODUCTION... 27 TITRE 1 DÉFINITION DES CONDITIONS

Plus en détail

«La sécurité pour des États c est vivre en paix, sans guerre»

«La sécurité pour des États c est vivre en paix, sans guerre» «La sécurité pour des États c est vivre en paix, sans guerre» Retrouvez la contribution de Daniel Durand, à l occasion de notre séminaire sur Les enjeux de la paix dans le monde aujourd'hui, organisé par

Plus en détail

Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L. Explication de texte

Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L. Explication de texte Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L Explication de texte «Il est sensible, en effet, que, par une nécessité invincible, l esprit humain peut observer directement tous les phénomènes,

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? http://cogitations.free.fr Distinction entre les choses et les personnes PRIX ou une DIGNITÉ. Ce qui a un prix peut être aussi bien remplacé par quelque chose d autre, à titre

Plus en détail

fiche d accompagnement pédagogique

fiche d accompagnement pédagogique fiche d accompagnement pédagogique Les compétences développées par la pratique des ateliers philosophiques en maternelle PS/MS/GS Fiche écrite par Jean-Charles Pettier, docteur en sciences de l éducation

Plus en détail

Ancien programme de philosophie en classe terminale des séries générales.

Ancien programme de philosophie en classe terminale des séries générales. Ancien programme de philosophie en classe terminale des séries générales. Programme d enseignement de la philosophie en classes terminales des séries générales I. Présentation I. 1. Dans toutes les classes

Plus en détail

L incompétence démocratique

L incompétence démocratique Philippe Breton L incompétence démocratique La crise de la parole aux sources du malaise (dans la) politique ISBN 10 : 2-7071-4627-7 ISBN 13 : 978-2-7071-4627-4 En application des articles L. 122-10 à

Plus en détail

EXERCICES D HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE

EXERCICES D HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE EXERCICES D HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE 2007-2008 Corrigé du premier travail écrit (7 novembre 2007) [Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social, livre II, chap. 1, deuxième et troisième alinéas] Le premier

Plus en détail

TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...1 PREMIERE PARTIE. LES CONTOURS DE L INTERDICTION DU RECOURS A LA FORCE

TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...1 PREMIERE PARTIE. LES CONTOURS DE L INTERDICTION DU RECOURS A LA FORCE REMERCIEMENTS...II PREFACE... V SOMMAIRE... X INTRODUCTION...1 PREMIERE PARTIE. LES CONTOURS DE L INTERDICTION DU RECOURS A LA FORCE CHAPITRE I. DEBATS ET OPTIONS METHODOLOGIQUES Section 1. Les termes

Plus en détail

ASSOCIATION INTERNATIONALE DES JURISTES DEMOCRATES ( AIJD ) *********

ASSOCIATION INTERNATIONALE DES JURISTES DEMOCRATES ( AIJD ) ********* ASSOCIATION INTERNATIONALE DES JURISTES DEMOCRATES ( AIJD ) PREPARATION DU RAPPORT A MI-PARCOURS DE LA DECENNIE INTERNATIONALE DE LA PROMOTION D UNE CULTURE DE LA NON-VIOLENCE ET DE LA PAIX AU PROFIT DES

Plus en détail

M1 Science Politique Philosophie politique I (1 er semestre ) Cours de Géraldine Muhlmann Plan et bibliographie. Le concept de souveraineté

M1 Science Politique Philosophie politique I (1 er semestre ) Cours de Géraldine Muhlmann Plan et bibliographie. Le concept de souveraineté M1 Science Politique Philosophie politique I (1 er semestre 2015-2016) Cours de Géraldine Muhlmann Plan et bibliographie Le concept de souveraineté I. Origine du concept de souveraineté, présentation générale

Plus en détail

Bouveresse, J. (2016), Nietzsche contre Foucault, Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir, Paris, Banc d essais, Agone, 145 p.

Bouveresse, J. (2016), Nietzsche contre Foucault, Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir, Paris, Banc d essais, Agone, 145 p. Bouveresse, J. (2016), Nietzsche contre Foucault, Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir, Paris, Banc d essais, Agone, 145 p. Samuel Marie * Il est d usage de se référer à Nietzsche, aussi bien pour

Plus en détail

Ce court article des Princip es de la philosophie

Ce court article des Princip es de la philosophie Fiche de lecture (Julien Bernard) "Comment on peut accorder notre libre arbitre avec la préordination divine.", Principes de la philosophie(1 644), article 41, René Descartes Ce court article des Princip

Plus en détail

77 années sont passées depuis ce fatal été de 1940 durant lequel les français ont subi la défaite de leurs armes.

77 années sont passées depuis ce fatal été de 1940 durant lequel les français ont subi la défaite de leurs armes. Intervention de Monsieur Pierre DELMON Maire de TERRASSON-LAVILLEDIEU A l occasion du 77 e anniversaire de L Appel du 18 juin 1940 Dimanche 18 juin 2017 Mesdames, Messieurs, Chers amis, 77 années sont

Plus en détail

Concours PHILOSOPHER Une guerre juste est-elle possible?

Concours PHILOSOPHER Une guerre juste est-elle possible? Pseudonyme : Synapse3000 Concours PHILOSOPHER 2009 Une guerre juste est-elle possible? Nombre de mots : 1999 Lundi 18 Mai 2009 Une guerre juste est-elle possible? Nombre de mots : 1999 Une guerre peut-elle

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. Les fondements de la société internationale II. Le système européen au temps des Lumières... 12

TABLE DES MATIÈRES. I. Les fondements de la société internationale II. Le système européen au temps des Lumières... 12 TABLE DES MATIÈRES Rappel : Chaque chapitre est assorti de compléments comportant : une chronologie une bibliographie spécialisée des documents d illustration (tableaux, textes) un résumé (summary) en

Plus en détail

Eléments complémentaires du cours magistral de procédure pénale. Octobre ) Les tiers

Eléments complémentaires du cours magistral de procédure pénale. Octobre ) Les tiers Eléments complémentaires du cours magistral de procédure pénale. Octobre 2010 2. Les défendeurs à l action civile a) Les héritiers b) Les autres personnes concernées Personnes privées, personnes publiques.

Plus en détail

Les élèves de l Athénée de Luxembourg

Les élèves de l Athénée de Luxembourg 1. Charte des élèves - Préambule Les élèves de l Athénée de Luxembourg conscients des responsabilités qui leur incombent en tant que futurs citoyens dans l édification de la paix convaincus qu une paix

Plus en détail

Sociologie politique

Sociologie politique Sociologie politique Le pouvoir Le pouvoir comme relation et la domination Le pouvoir et l asymétrie des ressources Le pouvoir et la légitimité Pouvoir et liberté Le pouvoir sur les choses «De ce pouvoir

Plus en détail

Le statut de l enfant en droit international

Le statut de l enfant en droit international Le statut de l enfant en droit international Fondation du Barreau du Québec, le 16 décembre 2015 Me Carmen Lavallée, professeure titulaire à la Faculté de droit de l Université de Sherbrooke 1 L enfant

Plus en détail

Ecoles de Maturité Professionnelle Commerciale Ecoles de Commerce

Ecoles de Maturité Professionnelle Commerciale Ecoles de Commerce Ecoles de aturité rofessionnelle ommerciale Ecoles de ommerce LAN D ETUDE ANTONAL 12 «hilosophie - Ethique, politique et économie» 1 ère année 2 e année e année Total cumulé hilosophie - Ethique, politique

Plus en détail

Livre publié par bookelis REVISION RAPIDE DU BAC TECHNO L ESSENTIEL. Mémento du bac destiné à la filière technologique

Livre publié par bookelis REVISION RAPIDE DU BAC TECHNO L ESSENTIEL. Mémento du bac destiné à la filière technologique Livre publié par bookelis REVISION RAPIDE DU BAC TECHNO L ESSENTIEL Mémento du bac destiné à la filière technologique Mise à jour récente Toute reproduction, tout plagiat, téléchargements illicites sont

Plus en détail

Livre publié par bookelis L ESSENTIEL ***** Mémento du bac destiné à la filière technologique

Livre publié par bookelis L ESSENTIEL ***** Mémento du bac destiné à la filière technologique Livre publié par bookelis BAC PHILO TECHNO L ESSENTIEL ***** Mémento du bac destiné à la filière technologique Mise à jour récente Toute reproduction, tout plagiat, téléchargements illicites sont interdits

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MLD

Décision du Défenseur des droits n MLD Paris, le Décision du Défenseur des droits n MLD 2012-48 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 rela tive au Défenseur

Plus en détail

PREPARATION CONCOURS. OPJ, Officiers, Police, Gendarmerie

PREPARATION CONCOURS. OPJ, Officiers, Police, Gendarmerie Livre publié par Bookelis PREPARATION CONCOURS OPJ, Officiers, Police, Gendarmerie MISE A JOUR RECENTE PREPARATION ET REVISION RAPIDES NOTIONS INDISPENSABLES Oeuvre non cessible à titre gratuit, même partiellement.

Plus en détail

Introduction GUERRE, ETAT ET SOCIETE EN FRANCE ( )

Introduction GUERRE, ETAT ET SOCIETE EN FRANCE ( ) Introduction GUERRE, ETAT ET SOCIETE EN FRANCE (1851-1945) Guerre, Etat et société en France (1851-1945) PLAN Qu est ce que la guerre? La guerre est-elle un monopole des Etats? La Guerre devient une science

Plus en détail

Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts? Corrigé complet

Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts? Corrigé complet Baccalauréat 2002 Série ES Corrigé Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts? Pour mieux comprendre le sujet Les notions en jeu : La loi, la justice, la politique, la morale Les

Plus en détail

DÉCISION Nº1.221 du 12 novembre 2008

DÉCISION Nº1.221 du 12 novembre 2008 DÉCISION Nº1.221 du 12 novembre 2008 relative à l exception d inconstitutionnalité des dispositions de l Ordonnance d urgence du Gouvernement nº136/2008 regardant l initiation de mesures pour le système

Plus en détail

Concours Philosopher Une guerre juste est-elle possible? L oxymore de la guerre juste mots. Pseudonyme : Klimmenos

Concours Philosopher Une guerre juste est-elle possible? L oxymore de la guerre juste mots. Pseudonyme : Klimmenos Concours Philosopher 2009 Une guerre juste est-elle possible? L oxymore de la guerre juste 1999 mots Pseudonyme : Klimmenos Le 18 mai 2009 1 L oxymore de la guerre juste «L homme est un loup pour l homme».

Plus en détail

Paris, 27 octobre 2011.

Paris, 27 octobre 2011. 1 ALLOCUTION DE S.E. Dr Julien NIMUBONA, Ministre de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique à l occasion de la 36 ème Session de la Conférence Générale de l UNESCO Paris, 27 octobre 2011.

Plus en détail

Arguments contre l accord du traité établissant une Constitution pour l Europe

Arguments contre l accord du traité établissant une Constitution pour l Europe Arguments contre l accord du traité établissant une Constitution pour l Europe 24 mai 2005 Prof. Dr. iur. Karl Albrecht Schachtschneider Professeur Schachtschneider est plénipotentiaire du membre de «Bundestag»,

Plus en détail

CHARTE DES DROITS NUMÉRIQUES FONDAMENTAUX DE L UNION EUROPÉENNE

CHARTE DES DROITS NUMÉRIQUES FONDAMENTAUX DE L UNION EUROPÉENNE 1 CHARTE DES DROITS NUMÉRIQUES FONDAMENTAUX DE L UNION EUROPÉENNE 2 PRÉAMBULE CONSCIENTE que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux

Plus en détail

DÉCISION Nº66 du 31 janvier 2008

DÉCISION Nº66 du 31 janvier 2008 DÉCISION Nº66 du 31 janvier 2008 sur l exception d inconstitutionnalité des stipulations de l article I point 55 de la Loi nº219/2005 regardant l approbation de l Ordonnance d urgence du Gouvernement nº138/2000

Plus en détail

1. Propagande et premières études des médias

1. Propagande et premières études des médias Premières approches aux médias Module : Psychologie sociale de la communication IUT Robert Schuman Techniques de commercialisation Enseignante : Yeny SERRANO 1. Propagande et premières études des médias

Plus en détail

Aperçu général des relations entre le jus ad bellum et le jus in bello

Aperçu général des relations entre le jus ad bellum et le jus in bello Aperçu général des relations entre le jus ad bellum et le jus in bello Journée d étude Centre d Etude de Droit militaire et Droit de la Guerre Mardi 5 mai 2015 Raphaël van Steenberghe Chercheur qualifié

Plus en détail

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (4) LA CRITIQUE DE CONSTANT

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (4) LA CRITIQUE DE CONSTANT PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (4) LA CRITIQUE DE CONSTANT BENJAMIN CONSTANT 1767-1830 Auteur de: Principes de politique De l esprit de conquête «De la liberté des anciens comparée à celle des modernes»

Plus en détail

Des colonies aux états indépendants

Des colonies aux états indépendants Des colonies aux états indépendants Problématique = Quelles sont les origines, les modalités et les conséquences du processus de décolonisation? I. Les origines de la volonté d indépendance a. La domination

Plus en détail

Science, économie, société civile Comment parler des enjeux scientifiques aujourd hui? Dominique Pestre, EHESS

Science, économie, société civile Comment parler des enjeux scientifiques aujourd hui? Dominique Pestre, EHESS Science, économie, société civile Comment parler des enjeux scientifiques aujourd hui? Dominique Pestre, EHESS La science et la société Ce qu on en dit le plus souvent Un premier discours domine aujourd

Plus en détail

I Introduction à l étude de la pensée politique moderne

I Introduction à l étude de la pensée politique moderne I Introduction à l étude de la pensée politique moderne 1. Présentation générale 1.1 Le plan de cours : orientations, objectifs, calendrier, exigences, bibliographie ; 1.2 La complexité de notre rapport

Plus en détail

LA LIBERTE SYNDICALE : LES CONVENTIONS 87 ET 98 DE L ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL.

LA LIBERTE SYNDICALE : LES CONVENTIONS 87 ET 98 DE L ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL. LA LIBERTE SYNDICALE : LES CONVENTIONS 87 ET 98 DE L ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL. Guillaume C. ATTIGBE Consultant en matière sociale Tél : 97 39 15 30/ 95 39 15 30 E mail : attigbeguillaume@yahoo.fr

Plus en détail

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser?

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? PLAN Introduction 1 Oui, la liberté se définit comme un pouvoir de refuser A La liberté est négation de tout ce qui la nie B Le pouvoir de refuser

Plus en détail

Chapitre 1 : La preuve

Chapitre 1 : La preuve Chapitre 1 : La preuve I) L objet de la preuve: A) Le principe : Le droit français est basé sur le principe de la preuve CAD que tout ce que l on peut dire ou ce que l on avance doit être prouvé. Il incombe

Plus en détail

Journées italiennes. 12, PLACE DU PANTHEON PARIS ADRESSE ELECTRONIQUE : TELECOPIE : + 33 (0)

Journées italiennes. 12, PLACE DU PANTHEON PARIS ADRESSE ELECTRONIQUE : TELECOPIE : + 33 (0) 1 12, PLACE DU PANTHEON 75005 PARIS ADRESSE ELECTRONIQUE : contact@henricapitant.org TELECOPIE : + 33 (0)1 40 51 86 52 Journées italiennes 22 26 mai 2017 Concepts, intérêts et valeurs dans l interprétation

Plus en détail

Texte de Kant. Thème : Le devoir et le bonheur

Texte de Kant. Thème : Le devoir et le bonheur Texte de Kant. Thème : Le devoir et le bonheur PLAN Introduction Étude ordonnée 1 La conscience que nous avons de nos intentions nous fait croire en la moralité de nos actions A L introspection peut mener

Plus en détail

Devoir de Philosophie

Devoir de Philosophie Maxime 11/01/2005 T S Devoir de Philosophie Sujet : «L Inconscient permet-il autant que la Conscience de définir l Homme?» Depuis la nuit des temps les hommes se sont interrogés sur leur place sur la Terre.

Plus en détail

Frantz Fanon. Frantz Omar Fanon. Naissance: 20 juillet 1925 Martinique. Décès: 6 décembre 1961 (à 36 ans) Washington. Nationalité : algérienne

Frantz Fanon. Frantz Omar Fanon. Naissance: 20 juillet 1925 Martinique. Décès: 6 décembre 1961 (à 36 ans) Washington. Nationalité : algérienne Frantz Fanon Frantz Omar Fanon Naissance: 20 juillet 1925 Martinique Décès: 6 décembre 1961 (à 36 ans) Washington Nationalité : algérienne Frantz Fanon C était un psychiatre et essayiste martiniquais.

Plus en détail

Les Lumières :une remise en cause du pouvoir politique

Les Lumières :une remise en cause du pouvoir politique Les Lumières :une remise en cause du pouvoir politique Comment le peintre met-il en évidence le pouvoir du roi sur ses conseillers? Que peut-on en déduire sur le pouvoir du roi? Que dénoncent les philosophes

Plus en détail

XXIII ème Assemblée régionale Europe Erevan, Arménie 3 au 7 mai 2010

XXIII ème Assemblée régionale Europe Erevan, Arménie 3 au 7 mai 2010 1 XXIII ème Assemblée régionale Europe Erevan, Arménie 3 au 7 mai 2010 Intervention de M. Christian Dupont, Vice-Président international de l APF sur la problématique de l école face aux inégalités Section

Plus en détail

Liberté, déterminisme et égalité

Liberté, déterminisme et égalité Liberté, déterminisme et égalité A. Difficulté pour définir la liberté Affirmer que l homme est libre ne suffit pas. Libre, mais par rapport à quoi? Par rapport à la société, par rapport à son passé, à

Plus en détail

L insécurité juridique devant les tribunaux

L insécurité juridique devant les tribunaux L insécurité juridique devant les tribunaux Si l on veut parler d insécurité juridique, il faut d abord définir ce qu est la sécurité juridique, l insécurité étant son contraire. Par sécurité juridique,

Plus en détail

Gorgias; Platon: Socrate parle avec Gorgias, Polos et Calliclès

Gorgias; Platon: Socrate parle avec Gorgias, Polos et Calliclès I) L'obéissance comme condition nécessaire à la liberté 1) La transgression comme tentative de reconquête de la liberté Position commune: Obéir va à l'encontre de notre liberté. La position commune repose

Plus en détail

Éthique Morale Déontologie

Éthique Morale Déontologie Éthique Morale Déontologie (1) SHS 2013 Agata ZIELINSKI Contexte (rappel) La médecine a fait en 50 ans plus de «progrès» qu'en 2000 ans! La modernité en médecine produit : de la complexité, de la vulnérabilité,

Plus en détail

Charte du respect des valeurs de la République de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur

Charte du respect des valeurs de la République de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur Charte du respect des valeurs de la République de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur Préambule La Région, consciente du rôle essentiel que jouent les structures associatives, développe et anime ce partenariat

Plus en détail

Délibération n du 18 juin 2007

Délibération n du 18 juin 2007 Délibération n 2007-155 du 18 juin 2007 Emploi public- Statut des militaires- Non transposition des directives 2000/43/CE, 20078/CE et 2002/73/CE Recommandation. Dans le cadre de l examen de la réclamation,

Plus en détail

ENJEUX ETHIQUES DE LA PRISE EN CHARGE DE PERSONNES ATTEINTES DE DEMENCE A L HÔPITAL DE SOINS AIGUS

ENJEUX ETHIQUES DE LA PRISE EN CHARGE DE PERSONNES ATTEINTES DE DEMENCE A L HÔPITAL DE SOINS AIGUS ASSOCIATION ALZHEIMER SUISSE ENJEUX ETHIQUES DE LA PRISE EN CHARGE DE PERSONNES ATTEINTES DE DEMENCE A L HÔPITAL DE SOINS AIGUS Dr Marcos Schwab, MD, MA Hôpital de Nyon - 18 novembre 2015 INTRODUCTION

Plus en détail

Progression Histoire cm2

Progression Histoire cm2 Progression Histoire cm2 SOCLE COMMUN : Identifier les périodes de l histoire au programme Connaître et mémoriser les principaux repères chronologiques (évènements et personnages) Compétences / objectifs

Plus en détail

Psychologie des combattants. Psychologie des combats en zone urbaine. Psychologie de l assaillant. Psychologie de l assiégé.

Psychologie des combattants. Psychologie des combats en zone urbaine. Psychologie de l assaillant. Psychologie de l assiégé. Psychologie des combattants. Psychologie des combats en zone urbaine. Psychologie de l assaillant. Psychologie de l assiégé. Psychologie des combats en zone urbaine. Les combats en zone urbaine sont psychologiquement

Plus en détail

Le Grand Livre des plus belles citations des hommes illustres

Le Grand Livre des plus belles citations des hommes illustres Cécile Ribeyron Le Grand Livre des plus belles citations des hommes illustres Tome VI 2 2 Avant-propos Cet ouvrage se veut dans la droite lignée des précédents, à but pédagogique et comme ouvrage de référence

Plus en détail

Les compétences visées

Les compétences visées Situation originale de débat, la «joute orale» permet de développer, plus particulièrement, les compétences argumentatives des élèves tout en valorisant les formes d échanges et en favorisant la participation

Plus en détail

LE CORPS SELON NIETZSCHE

LE CORPS SELON NIETZSCHE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE V : CONCEPTS ET LANGAGES THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline/ Spécialité : philosophie Présentée et soutenue par :

Plus en détail

Les Notes du China Institute. Nobel de la paix 2010, une occasion manquée?

Les Notes du China Institute. Nobel de la paix 2010, une occasion manquée? Les Notes du China Institute Nobel de la paix 2010, une occasion manquée? Octobre 2010 Le China Institute est un groupe de réflexion français qui se consacre aux questions de civilisation, d économie,

Plus en détail

COMMENTAIRE D UN TEXTE PHILOSOPHIQUE ÉPREUVE À OPTION : ORAL. Christophe BOUTON, David LEFEBVRE

COMMENTAIRE D UN TEXTE PHILOSOPHIQUE ÉPREUVE À OPTION : ORAL. Christophe BOUTON, David LEFEBVRE 1 COMMENTAIRE D UN TEXTE PHILOSOPHIQUE ÉPREUVE À OPTION : ORAL Christophe BOUTON, David LEFEBVRE Coefficient de l épreuve : 3 Durée de préparation de l épreuve : 1 heure Durée de passage devant le jury

Plus en détail

Objectifs de la formation. Vous initier à la dimension éthique de votre responsabilité professionnelle. Objectifs spécifiques

Objectifs de la formation. Vous initier à la dimension éthique de votre responsabilité professionnelle. Objectifs spécifiques Dimension Éthique de l'activité professionnelle Regroupement des Centres jeunesse emploi du Québec Ste-Adèle le 30 janvier 2014 Robert Roy Ph. D. Philosophie et éthique appliquée Professeur associé FLSH-Université

Plus en détail

PROGRAMMES 2015 ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE - CYCLE 3

PROGRAMMES 2015 ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE - CYCLE 3 PROGRAMMES 2015 ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE - CYCLE 3 1 PREAMBULE Les programmes : Arrêté du 12 juin 2015, publié au Journal Officiel le 21 juin 2015. Le nom d enseignement moral et civique apparait

Plus en détail

Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015

Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015 110 e anniversaire de la loi de 1905 Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015 I Collège I Enjeux des séances et des outils proposés : Au collège, en plus de la laïcité présentée comme un des fondements

Plus en détail

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 juillet 2009.

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 juillet 2009. REPUBLIQUE DU BENIN ASSEMBLEE NATIONALE Loi N 2009-22 DU 11 AOUT 2009 Instituant le Médiateur de la République. L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 juillet 2009. Suite à la décision

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 7 Introduction 9 TITRE I NAISSANCE ET TRAITS ESSENTIELS DE LA RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER

Table des matières. Sommaire 7 Introduction 9 TITRE I NAISSANCE ET TRAITS ESSENTIELS DE LA RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER Table des matières Sommaire 7 Introduction 9 TITRE I NAISSANCE ET TRAITS ESSENTIELS DE LA RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER Quelques considérations introductives 17 I. L angle d approche de la responsabilité

Plus en détail

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir.

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU La liberté; l État; la société; autrui. THÈSE ADVERSE La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. PROCÉDÉ D ARGUMENTATION L auteur s appuie

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos Introduction générale... 9

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos Introduction générale... 9 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 7 Introduction générale... 9 A. En quoi devrait consister un enseignement de théorie du droit?... 9 1 Controverses autour d un intitulé : «philosophie du droit», «théorie

Plus en détail

I- DEFINITIONS L ETAT DE DROIT EST «UN SYSTEME INSTITUTIONNEL DANS LEQUEL LA PUISSANCE PUBLIQUE EST SOUMISE AU DROIT».

I- DEFINITIONS L ETAT DE DROIT EST «UN SYSTEME INSTITUTIONNEL DANS LEQUEL LA PUISSANCE PUBLIQUE EST SOUMISE AU DROIT». A- ETAT DE DROIT I- DEFINITIONS L ETAT DE DROIT EST «UN SYSTEME INSTITUTIONNEL DANS LEQUEL LA PUISSANCE PUBLIQUE EST SOUMISE AU DROIT». CETTE NOTION, A ETE REDEFINIE AU DEBUT DU VINGTIEME SIECLE PAR LE

Plus en détail

Sommaire Première partie : humaine conscience Deuxième partie : Vital humain

Sommaire Première partie : humaine conscience Deuxième partie : Vital humain 2 2 Sommaire Première partie : humaine conscience Humaine conscience... 13 États lumières d Afrique... 15 Cri s écrie... 24 Deuxième partie : Vital humain Boue du pêcher... 31 Vital humain... 33 Adage...

Plus en détail

Collège universitaire dominicain Collège néo-classique

Collège universitaire dominicain Collège néo-classique Collège universitaire dominicain Collège néo-classique Certificat Philosophie politique et rhétorique Microprogrammes Philosophie Politique Philosophie et rhétorique Grandes Oeuvres Collège universitaire

Plus en détail

LA DOCTRINE PLATONICIENNE DE LA LIBERTÉ

LA DOCTRINE PLATONICIENNE DE LA LIBERTÉ HISTOIRE DES DOCTRINES DE L'ANTIQUITÉ CLASSIQUE Directeur : Jean Pépin XXI LA DOCTRINE PLATONICIENNE DE LA LIBERTÉ par Robert MULLER Ouvrage publié avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique

Plus en détail

DÉCISION Nº347 du 3 avril 2007

DÉCISION Nº347 du 3 avril 2007 DÉCISION Nº347 du 3 avril 2007 relative à l exception d inconstitutionnalité des dispositions de l article 118 alinéas (1), (2) et (5) de l Ordonnance d urgence du Gouvernement nº195/2002 portant sur la

Plus en détail

Peut-on fonder le droit sur la force?

Peut-on fonder le droit sur la force? Charlène Lozano TS1 Peut-on fonder le droit sur la force? Peut-on fonder le droit sur la force? Le droit provient du latin directus qui veut dire sans courbure, est né de la nécessité de régler, voire

Plus en détail

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques (D1) Définitions/étymologie Notions et tour d horizon des écoles philosophiques Questions/ Discussion-réponses. Conclusion (D2) Liberté du latin Libertas action d affranchir un esclave, derivé de Liber

Plus en détail

EDUCATION CIVIQUE JURIDIQUE ET SOCIALE PROGRAMME DES CLASSES DE PREMIERE DES SERIES GENERALES

EDUCATION CIVIQUE JURIDIQUE ET SOCIALE PROGRAMME DES CLASSES DE PREMIERE DES SERIES GENERALES EDUCATION CIVIQUE JURIDIQUE ET SOCIALE PROGRAMME DES CLASSES DE PREMIERE DES SERIES GENERALES INSTITUTIONS ET PRATIQUES DE LA CITOYENNETE (adopté au CSE du 25 mai 2000 et applicable à la rentrée 2000-2001)

Plus en détail

HAUT-COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME. Résolution de la Commission des droits de l homme 2000/2

HAUT-COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME. Résolution de la Commission des droits de l homme 2000/2 HAUT-COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME Résolution de la Commission des droits de l homme 2000/2 Utilisation de mercenaires comme moyen de violer les droits de l homme et d empêcher l

Plus en détail

U P A LA PROMOTION DE LA DEMOCRATIE ET DE L ETAT DE DROIT EN VUE D ASSURER LA PAIX ET LE DEVELOPPEMENT DANS LES PAYS AFRICAINS

U P A LA PROMOTION DE LA DEMOCRATIE ET DE L ETAT DE DROIT EN VUE D ASSURER LA PAIX ET LE DEVELOPPEMENT DANS LES PAYS AFRICAINS U N I O N P A R L E M E N T A I R E A F R I C A I N E U P A LA PROMOTION DE LA DEMOCRATIE ET DE L ETAT DE DROIT EN VUE D ASSURER LA PAIX ET LE DEVELOPPEMENT DANS LES PAYS AFRICAINS Résolution adoptée par

Plus en détail

Le mot technique visant l activité qui cherche l utile et au mot art la désignation de l activité qui vise le beau.

Le mot technique visant l activité qui cherche l utile et au mot art la désignation de l activité qui vise le beau. Philosophie L ART INTRODUCTION : Le mot art a la même signification que technique, il signifie l ensemble des procédés visant un résultat pratique ; le premier vient du latin le second du grec. Le mot

Plus en détail

DISCOURS Jean-Louis DEBRÉ. Premier sommet des Présidents de Cours suprêmes, constitutionnelles et régionales MEXIQUE

DISCOURS Jean-Louis DEBRÉ. Premier sommet des Présidents de Cours suprêmes, constitutionnelles et régionales MEXIQUE DISCOURS Jean-Louis DEBRÉ Premier sommet des Présidents de Cours suprêmes, constitutionnelles et régionales MEXIQUE Aux termes de l'article 55 de la Constitution du 4 octobre 1958 : «Les traités ou accords

Plus en détail

Note sur la suppression générale des partis politiques

Note sur la suppression générale des partis politiques Simone Weil Note sur la suppression générale des partis politiques Éditions Sillage MMXVI La Note sur la suppression générale des partis politiques parut pour la première fois en février 1950, dans le

Plus en détail