Focus. Le transport public crée des emplois verts et favorise une croissance inclusive. Introduction

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Focus. Le transport public crée des emplois verts et favorise une croissance inclusive. Introduction"

Transcription

1 International Association of Public T ranspor t Union Internationale des Tr ansports Public s Internationaler Ve rband für öf fentliches Ve rkehrswesen Unión Internacional de Tr ansporte Públic o JANVIER 2013 Prise de position de l UITP Focus Le transport public crée des emplois verts et favorise une croissance inclusive Introduction En plaçant la croissance et les emplois verts au centre de leurs priorités, les gouvernements du monde entier poursuivent des programmes de réformes ambitieux. L intégration du transport public urbain dans les politiques visées aidera les gouvernements à atteindre plus rapidement et plus efficacement leurs objectifs. Les villes sont les moteurs de l économie. Elles concentrent 80% de la production économique globale et rassemblent plus de 50% de la population mondiale. Une mobilité urbaine performante contribue à créer des opportunités économiques, stimule l intégration sociale, favorise les échanges commerciaux, facilite l accès aux marchés et aux services, et permet une utilisation efficace des ressources. Dans la mesure où le transport public constitue l épine dorsale d une mobilité urbaine performante, une offre appropriée de services de transport public contribuera à renforcer le dynamisme et la compétitivité des villes, et donc à générer de l emploi. Le transport public urbain est un important secteur économique à part entière. En effet, celui-ci représente 20% environ de l activité de transport au sens large. Quelque 13 millions d emplois dans le monde sont d ailleurs liés aux services de transport public et à la chaîne d approvisionnement du secteur. La présente prise de position démontre que le transport public est un élément essentiel de la croissance verte et inclusive. Ce document souligne les particularités de l emploi dans l industrie du transport public (exploitants, autorités et chaîne d approvisionnement) et illustre de quelle manière le développement du transport public soutient l économie locale. Enfin, les recommandations formulées montrent comment optimiser le potentiel du transport public afin d encourager une croissance et une création d emplois vertes. Partie 1: relancer l économie locale: l emploi au sein des entreprises exploitantes et des autorités de transport public Les entreprises et les autorités de transport public proposent des emplois verts et locaux qui ne peuvent être délocalisés ou soustraits à leur contexte local. En cas de ralentissement de l activité économique, l emploi est donc moins affecté que dans d autres secteurs. L enquête 2011 menée par l observatoire de l emploi de l UITP révèle que les exploitants de transport public urbain occupent quelque 7,3 millions de personnes Janvier

2 dans le monde. Les autorités publiques (essentiellement locales) en charge du transport public emploient environ personnes dans le monde. En raison de son caractère local et parfois fragmenté, le transport public n est pas toujours reconnu comme un grand employeur, alors qu une telle reconnaissance serait parfaitement méritée. Dans des villes européennes telles que Paris, Berlin, Vienne, Amsterdam, Barcelone et Dublin, les exploitants de transport public figurent parmi les principaux employeurs. 1. Les entreprises de transport public: des créateurs d emplois verts incontestés, au service d une croissance inclusive Selon le Programme des Nations unies pour l environnement (PNUE) et l Organisation internationale du travail (OIT), les emplois verts se définissent comme suit: 1 «Nous entendons par emplois verts des emplois dans l agriculture, l industrie, la recherche et le développement (R&D), les services et l administration qui contribuent de manière substantielle à la préservation ou au rétablissement de la qualité de l environnement. Ce concept inclut spécifiquement, mais pas exclusivement, des emplois contribuant à protéger les écosystèmes et la biodiversité; à réduire la consommation d énergie, de matières premières et d eau grâce à des stratégies d amélioration du rendement; à réduire les émissions de carbone dans l économie; à minimiser ou à éviter totalement toutes les formes de déchets et de pollution.» Compte tenu de sa spécificité et de sa mission, le transport public, à l instar d autres modes de mobilité doux, est une source d emplois verts. Quel qu il soit, un emploi dans le secteur du transport public contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à économiser de l énergie et à soulager la congestion, préservant et rétablissant ainsi la qualité de l environnement. Par exemple, le Brésil est en Amérique latine le pays le plus performant en matière d emplois verts. Selon les données de l OIT pour 2010, le Brésil compte quelque 2,9 millions de «professionnels verts»; parmi ceux-ci, seuls 6,6% évoluent sur le marché formel. Dans tous les pays, un transport public en développement contribue à la lutte contre le chômage et à la relance de l économie. La mise à disposition d emplois qualifiés pour des personnes peu formées encourage l intégration sociale et favorise des conditions de vie plus stables, facilitant par la suite l apparition d une classe moyenne. Dans la plupart des pays européens, les emplois dans le secteur du transport public offrent une bonne échelle de rémunération par rapport à d autres emplois nécessitant des qualifications comparables, notamment au niveau des salaires minimum nationaux. 2. L innovation et la maximisation de la productivité favorisent la productivité du travail Comme pour tous les autres secteurs des services, l industrie du transport public est un secteur à haute intensité de main-d œuvre. Les coûts de main-d œuvre représentent en effet 60% à 80% des coûts d une entreprise de transport public. Dans le secteur également, les gains de productivité sont perpétuellement au centre des préoccupations des entreprises existantes. La maximisation de la productivité passe par une amélioration de la productivité non seulement interne mais également externe. Afin d obtenir des résultats significatifs en termes de productivité interne, certaines dépenses seront indispensables en vue de l élaboration de nouveaux outils. Ceux-ci peuvent englober des systèmes informatiques, des instruments de gestion innovants (comme des systèmes d assistance opérationnelle), de nouvelles technologies dans le domaine de la billetterie, une modernisation de l exploitation (l automatisation des métros, par exemple), ainsi que des investissements dans le capital humain (programmes de formation), de manière à créer de nouvelles structures organisationnelles et de nouveaux modèles économiques. Des gains de productivité externe dans les réseaux de transport public peuvent s obtenir en améliorant la répartition de l espace routier entre les modes de transport collectif et les modes de transport privé. L utilisation de couloirs réservés ainsi que des mesures de priorité aux feux de signalisation permettent d augmenter la vitesse commerciale des autobus de 10% à 15%, voire de 20%. Il est donc tout à fait possible d offrir plus de capacité et d améliorer les services fournis en utilisant les mêmes moyens de production. L innovation, le management de la qualité et la responsabilité sociale des entreprises aident les entreprises de transport public à améliorer la productivité du travail. Le transport public sert intrinsèquement l intérêt général et procure d importants avantages sur le plan social et sociétal. C est pourquoi, indépendamment de leur caractère public ou privé, les entreprises de transport public constituent une référence en matière de responsabilité sociale des entreprises, notamment dans le domaine du management de la qualité. Les programmes de formation initiale et professionnelle représentent également des outils d évolution sociale efficaces et sont à cet égard des indicateurs clés de la performance d une entreprise. Grâce à l innovation technologique, il est aujourd hui possible de créer des 2 Janvier 2013

3 réseaux de transport public moins exigeants en termes de ressources humaines tout en réduisant les contraintes environnementales. Des services de transport public de haute qualité imposent des niveaux de performance interne de haute qualité. Dans cette perspective, la capacité d une organisation ne peut augmenter sans une amélioration de la qualité de vie en milieu professionnel et sans un développement des compétences du personnel. Les programmes de formation initiale et professionnelle constituent des facteurs clés susceptibles de favoriser la productivité d une entreprise. Des employés parfaitement formés, confiants et compétents dans leurs fonctions, et satisfaits de leurs conditions de travail, contribuent à renforcer la productivité, à accroître le niveau de satisfaction des voyageurs et, in fine, à augmenter la performance d une entreprise. 3. De plus en plus d emplois formalisés en Asie-Pacifique, Afrique et Amérique latine Dans les pays de l OCDE, le marché de l emploi est aujourd hui sous pression. En effet, les entreprises s efforcent d optimiser la productivité de manière à réduire les coûts de production et sont confrontées à des coupes budgétaires. La situation est relativement différente dans les économies du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) et dans les économies émergentes, où tout développement dans le secteur du transport public génère systématiquement des emplois qualifiés et plus stables. Dans les pays confrontés aujourd hui à un manque d infrastructure de transport public formel, le développement d un transport public organisé s accompagne d une baisse du nombre d emplois informels. Les exploitations de transport public formel permettent d offrir des opportunités professionnelles à des personnes évoluant actuellement dans le secteur informel au sein de structures d emploi fragiles ou vulnérables. Au-delà de leur blason purement écologique, les emplois formalisés dans les entreprises de transport public sont des emplois qualifiés, offrant de meilleures perspectives en termes de stabilité, avec la possibilité d un engagement à temps plein et à durée illimitée, un niveau de rémunération décent et une employabilité à long terme, conformément à la définition des «emplois verts» donnée par l OIT. En Amérique latine, l emploi dans le transport public a connu d importants changements et a évolué vers une plus grande formalisation. Le secteur est un important moteur économique et représente, selon les estimations, 2% environ du PIB total de la région. Le marché du travail en Amérique latine est essentiellement informel et cette situation se reflète également dans le secteur du transport public. Il convient cependant de souligner le taux de formalisation relativement élevé qu enregistre le secteur du transport public par rapport à d autres secteurs. En Argentine par exemple, selon le Plan national 2011 pour la régularisation du travail (PNRT), le pourcentage d emplois informels dans le secteur du transport public (20%) correspond à la moitié du pourcentage enregistré pour l économie nationale en général (40%). 4. Le transport public: plus résistant face à la crise économique et financière Indépendamment de la situation financière et économique d une ville, le transport public a une mission essentielle à accomplir: garantir le droit fondamental de tout citoyen à la mobilité. Cette mission de service public est liée aux objectifs d inclusion sociale, d accessibilité pour tous et de qualité de vie, autant d objectifs indispensables au développement durable des zones urbaines. En outre, la prise de conscience croissante face aux questions environnementales, la hausse des coûts de l énergie et les besoins en mobilité toujours plus élevés sont autant d éléments exigeant le maintien d un certain niveau de service dans le transport public. Les autorités locales peuvent ainsi assurer une stabilité relative dans les services proposés par le secteur. A l heure actuelle, cette mission de service public a permis une stabilité relative de l emploi dans le secteur du transport public en Europe. Cela démontre que, même en temps de crise, le secteur du transport public semble être particulièrement résistant. En 2012, la Commission Management des Entreprises et des Ressources Humaines de l UITP a mené une enquête intitulée «L attractivité du métier de conducteur». 2 Les résultats de l enquête révèlent que les mesures les plus courantes mises en place en cas de restrictions budgétaires et de réductions des coûts sont la suppression de services limités (lignes), des augmentations de la productivité et du temps de travail, ainsi que le gel des recrutements. Les pertes d emplois sont présentées comme des mesures exceptionnel- 1 Emplois verts : Pour un travail décent dans un monde durable, à faibles émissions de carbone, un rapport élaboré à la demande du PNUE, qui l a également financé, dans le cadre de l Initiative Emplois verts mise en place conjointement par le PNUE, l Organisation internationale du travail (OIT), l Organisation internationale des employeurs (OIE) et la Confédération syndicale internationale (CSI), et publié en septembre Enquête «Attractivité du métier de conducteur», juin 2012, document de travail de l UITP, Management des Entreprises et des Ressources humaines Rapport 2, observatoire de l emploi, disponible dans la bibliothèque Mobi+, sur le site Janvier

4 les, même dans des pays tels que l Espagne, l Italie ou le Portugal. Cela démontre clairement que le contexte conjoncturel a un impact limité sur le nombre d emplois de conducteur; la fréquentation ne diminue pas de manière sensible, de sorte que les emplois de conducteur sont moins affectés que d autres postes dans l industrie. Cela est d autant plus important que, dans la grande majorité des entreprises, indépendamment de leur position géographique, les conducteurs représentent entre 50% et 95% du personnel. Partie 2: l emploi dans la chaîne d approvisionnement du transport public: un secteur dynamique, innovant et en développement La chaîne d approvisionnement du transport public assure la fourniture de biens et services pour les exploitants et autorités de transport public. Elle recouvre notamment la fabrication de véhicules et la construction d infrastructures, ainsi que l intégration de ces véhicules et infrastructures dans le tissu urbain. Les estimations du nombre d emplois dans la chaîne d approvisionnement du transport public varieront toutes en fonction de la délimitation utilisée. Selon une estimation prudente de l UITP, ce nombre tourne autour des 5 millions de postes dans le monde. Au-delà de ces chiffres, la chaîne d approvisionnement du transport public peut être décrite comme une industrie créatrice d emplois, située à la pointe de l innovation et mobilisant un large éventail de compétences. Les investissements dans les infrastructures et les services de transport public ont un effet direct sur la création d emplois dans la chaîne d approvisionnement. Une meilleure compréhension des caractéristiques de la chaîne d approvisionnement citées ci-dessus peut plaider en faveur des investissements dans le transport public. 1. Une industrie créatrice d emplois Des recherches menées en Autriche, au Canada et aux Etats-Unis ont révélé que, par montant investi et en comparaison avec d autres domaines tels que le secteur routier, les investissements dans le transport public génèrent de l emploi dans des proportions allant de 50% à 100%. Quelle en est la raison? Comme les modes de transport collectif utilisent plus efficacement l espace que les modes de transport individuels motorisés, les projets de transport public utilisent généralement moins de ressources pour l acquisition de terrains. En outre, il s agit souvent de projets plus complexes nécessitant un niveau élevé d expertise, d ingénierie et de conception. Enfin, ces projets sont souvent liés à l acquisition de nouveaux véhicules de transport public. Il apparaît donc qu une partie significative des nouveaux emplois créés par des investissements dans le transport public se situe dans la chaîne d approvisionnement. Les activités de conception et de construction de véhicules de transport contribuent en particulier à la création d emplois. Les niveaux d automatisation sont bien moindres que dans l industrie automobile privée. Les véhicules sont produits en plus petites séries et répondent à des critères spécifiques définis par les exploitants et les autorités. Même si le taux de normalisation et d automatisation est appelé à augmenter dans les prochaines années, la production de véhicules de transport public restera une activité créatrice d emplois. Les infrastructures et les véhicules génèrent également de l emploi tout au long de leur cycle de vie, notamment dans le cadre des opérations de maintenance et de renouvellement. 2. Un éventail de compétences et d entreprises La production de véhicules de transport public (tant pour le bus que le rail) implique la mobilisation de nombreux fournisseurs. Une poignée de grands intégrateurs bien connus, qui se partagent le marché des produits finaux, dépendent, pour les différents éléments, d un grand nombre de fournisseurs. Selon les estimations, 50% à 75% des éléments utilisés dans les véhicules de transport public sont produits par des sous-traitants. En réalité, ce sont des centaines de fournisseurs qui interviennent dans la production d un seul véhicule de transport public. Figure 1 : Éléments utilisés dans la construction d un bus Direction Suspension Systèmes d aération et conditionnement d air Embrayage Boîtes de vitesses Alternateurs Systèmes Moyeux de refroidis- sement Éléments de Systèmes Instruments caisse antibuée/de chauffage Freins Chaîne de Radios traction Châssis Moteurs Sièges/capitonnage Transmission Pneus Fenêtres La diversité des éléments nécessaires à l assemblage d un véhicule de transport public (voir Figure 1) justifie l intervention d un large éventail de fournisseurs spécialisés. Elle explique également le niveau d expertise requis 4 Janvier 2013

5 ainsi que la variété des disciplines couvertes (ingénierie mécanique, technologies de l information, ergonomie, etc.). Comme les fournisseurs font appel à leurs propres fournisseurs, le transport public nourrit, in fine, un vaste réseau constitué de dizaines de milliers de sociétés d ingénierie, de conception et de fabrication réparties dans le monde entier. A cet égard, le transport public représente une partie importante et de plus en plus étendue de l industrie automobile au sens large. Les fournisseurs intervenant dans la chaîne d approvisionnement du transport public sont aussi bien des entreprises familiales traditionnelles que des nouvelles sociétés, des petites et moyennes entreprises que des multinationales. La fourniture de biens et services pour le secteur du transport public est un marché dynamique mobilisant des acteurs dans de nombreux pays et régions. Cette vaste distribution de fournisseurs contribue également à maintenir un réseau d industries dans toute une région. Le transport public joue un rôle dans le développement de pôles d excellence dans lesquels des industries similaires peuvent unir leurs forces. 3. Une industrie à la pointe de l innovation Le transport public est souvent porteur d innovation à différentes étapes de la chaîne d approvisionnement. Cela profite non seulement au transport public et à d autres secteurs industriels mais favorise également la création d emplois. L innovation est présente à plus d un titre au cœur du transport public. Tout d abord, l innovation à vocation stratégique constitue un élément prépondérant dans le transport public. Face aux préoccupations environnementales de plus en plus fortes, les contraintes d efficacité énergétique ont stimulé la recherche et le développement dans l industrie, encourageant l élaboration de nouvelles applications, et donc la création d emplois, au sein et au-delà du transport public. C est notamment le cas dans le domaine de la récupération d énergie, de la propulsion hybride et des piles à combustible. Ensuite, une approche davantage centrée sur le client et les attentes toujours plus pointues des voyageurs au niveau de la qualité, du confort et de la personnalisation ont stimulé l innovation et la création de nouveaux services dans le transport public. Enfin, l intégration du transport public dans les espaces urbains bâtis et très fréquentés impose également des solutions innovantes, non seulement sur le plan de l ingénierie (nouveaux matériaux, aménagements d accès souterrains/tunnels innovants, STI, etc.), mais également sur le plan de l architecture urbaine. En favorisant l apparition de nouveaux concepts, idées et développements dans ces différents domaines d activité, l intégration profite tant au transport public qu à la planification urbaine en général. De plus, cette présence dans un «monde d innovation» place le transport public au centre d un cercle vertueux. Le fait d attirer vers le secteur les collaborateurs les plus talentueux laisse entrevoir de nouvelles innovations et de futurs développements qui, à leur tour, exigeront l arrivée de nouveaux collaborateurs talentueux, et ainsi de suite. Étant donné que de nouveaux moyens innovants pour la fourniture de services de transport public sont actuellement à l étude et que de nouveaux types de services sont en cours de développement, des emplois de haute technicité sont aujourd hui créés dans des industries à haute valeur ajoutée. Il s agit exactement du type de profils que visent les stratégies d emploi et de croissance adoptées par de nombreux pays de l OCDE. Partie 3: au-delà de l emploi dans le transport public: les immenses avantages des investissements dans le transport public pour les économies et la croissance au niveau local 1. Les investissements dans le transport public: un potentiel pour la création d emplois au niveau local Les investissements dans les infrastructures de transport public sont une source importante d emplois dans les villes, qu il s agisse d investissements dans les services de métro, de métro léger ou de bus à haut niveau de service, dans les stations de transport public, ou de la mise en œuvre de plans de mobilité. Tous ces investissements ont une incidence considérable sur la création d emplois en milieu urbain dans la mesure où ils stimulent l économie et contribuent à la reprise économique et à la croissance verte à long terme. 3 3 Cities and Green Growth: a Conceptual Framework. Hammer, S. et alia, Documents de travail, Développement régional, OCDE, 2011/08, Éditions OCDE. Disponible sur : dx.doi.org/ /5kg0tflmzx34-en (consulté le 14 décembre 2012) Le rapport de l OCDE indique clairement que «la croissance économique dans les zones urbaines repose sur des facteurs endogènes tels que le capital humain, le capital physique (c.-à-d. l infrastructure) et l innovation, ainsi que sur des facteurs spatiaux tels que les économies de proximité et la proximité des marchés». Cela place assurément la mobilité au rang des secteurs de l économie susceptibles d encourager la croissance durable et de générer de l emploi. Janvier

6 En s inspirant des définitions utilisées dans une étude suisse, 4 ce document démontre les effets sur l économie et l emploi des investissements dans le transport public, sur différentes échelles de temps, à court et à long terme. Les catégories suivantes illustrent les emplois liés aux infrastructures de transport public : Effet direct: emplois immédiatement générés par les projets de transport dans les études de faisabilité et les travaux d infrastructure; Effet indirect: emplois dans la chaîne d approvisionnement et dans les services concernés lors de la phase de construction des infrastructures de transport public; Effet induit: emplois générés dans l économie locale par les activités commerciales exercées autour des infrastructures de transport public; Effet catalyseur: emplois liés à la régénération et au développement urbains autour des infrastructures de transport public permettant d améliorer la connectivité et l accessibilité. 3. L impact considérable des investissements dans le transport public sur la création d emplois au niveau local (effets directs, indirects, induits et catalyseurs) Parmi les effets significatifs des investissements dans le transport public, nous pouvons citer les effets sur la création d emplois au niveau local, qu ils soient directs, indirects, induits ou catalyseurs. Selon une étude allemande menée dans les villes de Cologne et de Nuremberg, chaque euro investi dans le transport public génère respectivement 5,30 5 et 5 6 euros de valeur économique ajoutée. Pour chacune des personnes employées par l autorité de transport public de Cologne (KVB), un emploi supplémentaire est créé dans l économie locale (effet induit). En Suisse, chaque emploi créé au sein de l entreprise de transport public de Genève (TPG) génère 3,3 emplois nouveaux dans l économie régionale. Hors Europe, le récent achèvement du Gautrain, le système de transport collectif ferroviaire rapide d Afrique du Sud, a permis la création de emplois directs locaux ainsi que emplois directs, indirects et induits, selon les chiffres et estimations pour L investissement, mieux qu un coût Les investissements réalisés dans les infrastructures de transport public offrent à la société des avantages étendus, tant dans l immédiat que sur un plus long terme: amélioration de la santé résultant d une diminution de la congestion et de la pollution; diminution des temps de parcours; renforcement de l égalité sociale; économies d énergie. Ensemble, ces avantages contribuent à améliorer la qualité de vie en milieu urbain. Étant donné la tendance actuelle en faveur de l urbanisation et les prévisions de hausse continue de la mobilité des personnes à travers le monde, les investissements dans le transport public joueront un rôle crucial en favorisant une réduction des coûts à long terme sur le plan économique, environnemental et social. Ils généreront en outre des économies pour l ensemble de la société par leur effet positif sur la santé publique, le taux d accidents de la route, l énergie, la congestion, l espace requis pour le stationnement, les coûts du transport, l accès à l éducation, l emploi et les activités récréatives, etc. Crossrail, le nouvel et ambitieux projet ferroviaire du sud-est de l Angleterre, dont la mise en service est prévue en 2018, est un important créateur d emplois dans la région, avec postes créés dans la construction uniquement. De plus, grâce à ce réseau, davantage de personnes pourront travailler dans le centre de Londres dans la mesure où 1,5 millions de nouveaux voyageurs pendulaires auront la possibilité de rejoindre la capitale en 45 minutes. Ces liaisons permettront d augmenter le vivier d employés et de clients potentiels pour les entreprises du centre de Londres, et favoriseront une plus grande concentration des entreprises (concentration qui, comme on le sait, va de pair avec un renforcement de la productivité) dans le quartier central des affaires. Outre le gain de temps qu il offrira aux utilisateurs et aux entreprises, Crossrail contribuera à l économie du Royaume-Uni et au PIB national à concurrence de 40 milliards de livres. Si on inclut les retombées économiques globales du projet, le rapport avantages-coûts augmentera sensiblement de 2:1 à 4:1. De plus, le projet devrait permettre une augmentation de la valeur des biens immobiliers de 5,5 milliards de livres. 6 Janvier 2013

7 Ces données nombreuses et variées démontrent que le transport public est une importante source d emplois dans les villes du monde entier, indépendamment du contexte législatif, politique ou culturel. 4. Des investissements dans le transport public aux économies de proximité et à la prospérité des villes Le potentiel considérable que les investissements dans le transport public offrent en matière d emploi est confirmé par une panoplie d études à travers le monde. Ces études reposent sur des échelles temporelles et spatiales différentes et portent sur divers niveaux d investissement. Une étude menée dans plusieurs villes françaises 7 ayant réhabilité le tramway dans le tissu urbain démontre de quelle manière la mise en service des nouvelles lignes de tramway contribue à une ville plus durable sur le plan économique, social et environnemental. Ces investissements ne sont pas seulement une réponse aux problèmes de mobilité mais comportent également des «facteurs de renouvellement urbain» ayant une incidence sur le système économique général de la ville. Ceux-ci comprennent une augmentation des valeurs immobilières résultant d une meilleure accessibilité, le développement et la différenciation des activités commerciales, le renouvellement urbain, ainsi qu une offre de mobilité plus durable pour les résidents et les voyageurs. 8 Le transport public peut dès lors favoriser la création d environnements urbains dynamiques (par la conception d espaces publics de haute qualité autour des arrêts de tram, par exemple) et faciliter l accès à des activités mixtes (commerciales, résidentielles, récréatives, culturelles et éducatives). Une optimisation des effets secondaires mentionnés ci-dessus ne peut s envisager sans une coordination de la planification urbaine et de la planification des transports. Des problèmes d exclusion sociale aigus sont de plus en plus présents dans les environnements urbains actuels. Les causes et les conséquences varient en fonction du niveau de développement économique de la région ou du pays concernés. Relier des citoyens socialement exclus aux structures sociales et économiques de la société peut être possible grâce à des transports publics économiquement abordables et accessibles. En garantissant une mobilité pour tous, le transport public soutient la mise en œuvre de politiques d inclusion sociale. 9 Conclusion Le transport public contribue à la croissance et aux emplois verts de nombreuses manières différentes: il génère une grande variété d emplois verts et locaux; il garantit des formations de qualité et des niveaux de qualification élevés (notamment pour les conducteurs); il offre de nouvelles opportunités aux fournisseurs spécialisés; et il favorise une meilleure connectivité au sein des villes. Néanmoins, l analyse de l emploi dans le secteur du transport public fait apparaître certaines caractéristiques communes. Densité Le transport public est une industrie créatrice d emplois tant au niveau de l exploitation des services que dans la chaîne d approvisionnement. En renforçant la connectivité, le transport public augmente également la densité de l emploi dans les zones urbaines. Diversité L exploitation de services de transport public requiert et offre différents types de qualifications. L industrie des équipements couvre diverses disciplines. Le transport public soutient le développement de tous types d activités urbaines. Innovation Les exploitants recourent à des solutions innovantes dans un souci de productivité. La chaîne d approvisionnement favorise l innovation, qui à son tour bénéficie aux autres secteurs. Le transport public fait partie intégrante des nouveaux modes de vie et d une nouvelle approche de la ville. La stratégie de l UITP pour le secteur vise à doubler la part de marché mondiale du transport public à l horizon La réalisation de cet objectif permettrait de développer davantage encore l emploi dans le secteur du transport public par exemple, en doublant le nombre d emplois au sein des entreprises exploitantes et favoriserait le développement sain des villes. 4 Volkswirtschaftliche Bedeutung des öffentlichen Verkehrs in der Schweiz, Union des transports publics, UTP, 2004, Suisse. 5 Mobiliät in Köln: Regionaler Nutzen der Kölner Verkehrs- Betriebe, KVB, Allemagne. 6 Nutzen des ÖPNV in Nürnberg, VAG, 2009, Allemagne. 7 STAMBOULI Jacques, Les territoires du tramway moderne: de la ligne à la ville durable, Développement durable et territoires (en ligne), Dossier 4: La ville et l enjeu du Développement Durable, 11 juin Disponible sur : (Consulté le 14 décembre 2012) 8 Voir également: Relier le monde des entreprises aux transports publics, prise de position de l UITP, Voir également: S attaquer à l exclusion sociale: le rôle des transports publics, prise de position de l UITP, Janvier

8 La présente prise de position a été préparée par le Comité de pilotage de l Observatoire de l Emploi, composé des présidents et des managers des Commissions de l UITP concernées par le projet, à savoir: la Commission Management des Entreprises et des Ressources humaines; la Commission Transport & Ville; la Commission Économie des Transports. Le texte renvoie à quatre prises de position publiées par l UITP: Relier le monde des entreprises aux transports publics, prise de position de l UITP, 2011; Intégration des transports publics & de l urbanisme: un cercle vertueux, prise de position de l UITP, 2009; Évaluer les avantages des transports publics, prise de position de l UITP, 2009; S attaquer à l exclusion sociale: le rôle des transports publics, prise de position de l UITP, Les prises de position sont téléchargeables sur le site Internet de l UITP, positions.cfm. Recommandations L UITP recommande de : reconnaître la qualité et la diversité des emplois offerts par les exploitants de transport public ainsi que les avantages connexes pour l économie; professionnaliser le transport public dans les économies en transition; soutenir les formations initiales et professionnelles; promouvoir la contribution du transport public à l innovation; dresser un cadre plus complet de la chaîne d approvisionnement du transport public de manière à mieux souligner son importance sur le plan quantitatif et qualitatif; suivre et mettre en exergue la contribution du transport public aux stratégies d emploi et de croissance ainsi qu aux politiques industrielles, tant au niveau national qu international; intégrer le transport public dans les politiques de développement urbain; englober le transport public dans le développement des zones d activités. Ceci est une prise de position de l UITP, l Union Internationale des Transports Publics. L UITP comprend plus de membres appartenant à 92 pays du monde et représente les intérêts des principaux acteurs du secteur des transports publics. Ses membres sont des entreprises de transport collectif, publiques ou privées, des autorités organisatrices de transport et des fournisseurs de matériel roulant et d équipement. L UITP s intéresse à tous les aspects du transport public, économiques, techniques, organisationnels et managériaux, ainsi qu aux politiques de mobilité dans le monde entier. La présente Prise de position a été préparée par la Commission Économie des Transports ainsi que par le Comité Autorités organisatrices de l UITP, avec le soutien du Railway Technology and Strategy Centre (Centre de technologie et de stratégie ferroviaire) (Imperial College London). Éditeur responsable UITP Rue Sainte-Marie 6 BE-1080 Brussels Belgium Tel: Fax: Janvier 2013

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

TRANSPORTS PUBLICS URBAINS. Rapport développement durable

TRANSPORTS PUBLICS URBAINS. Rapport développement durable TRANSPORTS PUBLICS URBAINS Rapport développement durable juin 2009 1 Des acteurs socialement responsables 4 Un maillon essentiel de l économie française 12 Une contribution de premier plan au développement

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

Focus. Vers une mobilité urbaine en Europe à faible intensité de carbone ou à carbone zéro. 0. Introduction. 1. Vision NOVEMBRE 2011

Focus. Vers une mobilité urbaine en Europe à faible intensité de carbone ou à carbone zéro. 0. Introduction. 1. Vision NOVEMBRE 2011 International Association of Public Transport Union Internationale des Transports Publics Internationaler Verband für öffentliches Verkehrswesen Unión Internacional de Transporte Público NOVEMBRE 2011

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles La STIB Sur les rails du développement durable www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles Le développement durable occupe une place prépondérante dans le domaine des transports publics.

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/3/L.8 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Distr. : limitée 17 janvier 2015 Français Original : anglais Plénière

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante?

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante? Découvrir ISO 26000 La présente brochure permet de comprendre les grandes lignes de la Norme internationale d application volontaire, ISO 26000:2010, Lignes directrices relatives à la responsabilité. Elle

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011 Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement 1. La présente note d orientation a pour objet d exposer l approche plus vaste

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (MEEDDAT)

LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (MEEDDAT) Partie I. Décisions du CMPP du 4 avril 2008 Page 1 sur 5 LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE () Quelles sont les missions

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France)

Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France) Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France) Résumé du rapport réalisé par EUROPA pour la DATAR DATAR EUROPA Etude sur les maisons des services publics en Europe Résumé du rapport

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE

UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE 3 UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE Proposition de Michele Patterson, Présidente, juin 2008 Introduction

Plus en détail

Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision

Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision Rédaction : Yves Gagnon, FCGA, OMA Consultant en gestion municipale Décembre 2008

Plus en détail

Bus2025 : l ambitieux Plan de la RATP pour un parc 100% écologique en 2025

Bus2025 : l ambitieux Plan de la RATP pour un parc 100% écologique en 2025 Bus2025 : l ambitieux Plan de la RATP pour un parc 100% écologique en 2025 La RATP s est engagée, dès 2014, dans une évolution technologique et écologique majeure avec l objectif de convertir majoritairement

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

Pièce H Évaluation socio-économique

Pièce H Évaluation socio-économique Pièce H Pièce H Évaluation socio-économique 220 SOMMAIRE GENERAL DE LA PIECE H PARTIE 1 : CADRAGE DE L ÉVALUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DU PROJET... 222 1. Objectifs... 222 2. Hypothèses... 222 PARTIE

Plus en détail

Gagner le défi de l énergie avec ISO 50001 ISO 50001. management de l énergie

Gagner le défi de l énergie avec ISO 50001 ISO 50001. management de l énergie Gagner le défi de l énergie avec ISO 50001 ISO 50001 management de l énergie L ISO en bref * En juin 2011 L ISO, Organisation internationale de normalisation, est composée de 160* membres qui sont les

Plus en détail

Le Pôle est propulsé par le projet. Le marché du véhicule électrique au Québec

Le Pôle est propulsé par le projet. Le marché du véhicule électrique au Québec Le Pôle est propulsé par le projet Le marché du véhicule électrique au Québec L industrie du transport au Québec Équipements récréatifs Véhicules spéciaux et commerciaux Autocar et autobus urbain Matériel

Plus en détail

Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève. CCIG, le 21 mai 2015

Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève. CCIG, le 21 mai 2015 Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève CCIG, le 2 mai 205 Le contexte général dans lequel s inscrit le projet Le contexte général La révolution numérique Le contexte général

Plus en détail

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance Résumé du plan action pour transformer l éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick 1 Introduction Le Nouveau-Brunswick est en voie de traverser une période de croissance et de possibilités historiques.

Plus en détail

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe L une des priorités stratégiques de l Union européenne consiste à promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable pour l Europe. La BEI

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

STRATÉGIE DE GESTION DES FORÊTS DE LA COURONNE

STRATÉGIE DE GESTION DES FORÊTS DE LA COURONNE POURQUOI MAINTENANT? La crise est bien réelle Notre industrie forestière est essentielle à la santé économique du Nouveau-Brunswick, car la subsistance de 22 000 travailleurs dépend de cette importante

Plus en détail

La reprise industrielle est-elle là?

La reprise industrielle est-elle là? La reprise industrielle est-elle là? Conférence de presse du GFI au Comité des Constructeurs Français d Automobile (CCFA) Mardi 31 Mars 2015 Sommaire Le contexte économique Le contexte des secteurs industriels

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour)

La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour) DÉCLARATION DE POSITION La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour) 11ème réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique, Hyderabad, Inde, 8-19 octobre

Plus en détail

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé 2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé Si les dépenses de protection sociale pendant la crise ont joué globalement un rôle de stabilisateur automatique (cf. fiche

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI

NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI note nº 08 NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI 1. Résumé SOUTIEN AUX PME ET À LEURS EMPLOYÉS PENDANT LA CRISE La crise financière et économique mondiale érige un certain nombre d obstacles

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal.

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal. Indicateur Quels sont les domaines d études les plus attractifs pour les étudiants? Les femmes sont majoritaires dans l effectif d étudiants et de diplômés dans la quasi-totalité des pays de l OCDE, et

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Un corridor réservé exclusif aux autobus! * Concept en développement

Un corridor réservé exclusif aux autobus! * Concept en développement Un corridor réservé exclusif aux autobus! * Concept en développement Un projet d avenir rassembleur... d un bout à l autre de la ville de Gatineau! Qu est-ce que le Rapibus? Le Rapibus est un système rapide

Plus en détail

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme de l Espagne pour 2015

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme de l Espagne pour 2015 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 13.5.2015 COM(2015) 259 final Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL concernant le programme national de réforme de l Espagne pour 2015 et portant avis du Conseil

Plus en détail

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Service de presse Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Dossier de presse Contacts presse William Beuve-Méry william.beuve-mery@iledefrance.fr

Plus en détail

O. PREAMBULE TECHNOLOGIES ET ECONOMIE VERTES

O. PREAMBULE TECHNOLOGIES ET ECONOMIE VERTES O. PREAMBULE TECHNOLOGIES ET ECONOMIE VERTES 1. Energies renouvelables et accès à l énergie : les modes de consommation et de production d aujourd hui et de demain. Innovations: éolien, hydroélectricité,

Plus en détail

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays (Communiqué) L insuffisance de financement chronique menace les collèges, les étudiants, les employeurs et l économie de l Ontario Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le

Plus en détail

Réforme des retraites, marchés financiers et gouvernement d entreprise

Réforme des retraites, marchés financiers et gouvernement d entreprise Chapitre 2. Le financement au service du développement Réforme des retraites, marchés financiers et gouvernement d entreprise Dans le monde en développement, l Amérique latine fait figure de pionnière

Plus en détail

MEETINGS & EVENTS EN EUROPE : «FAIRE PLUS AVEC MOINS», TENDANCE MAJEURE POUR 2015

MEETINGS & EVENTS EN EUROPE : «FAIRE PLUS AVEC MOINS», TENDANCE MAJEURE POUR 2015 MEETINGS & EVENTS EN EUROPE : «FAIRE PLUS AVEC MOINS», TENDANCE MAJEURE POUR 2015 En France, l activité du secteur MICE sera le reflet de la situation économique du pays Paris, le 18 novembre 2014 Selon

Plus en détail

Pourquoi la durabilité et l équité?

Pourquoi la durabilité et l équité? Comment peut-on : Pourquoi la durabilité et l équité? Poursuivre le progrès de manières équitables qui ne nuisent pas à l environnement? Répondre aux aspirations de développement des pauvres dans le monde

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE

VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE Les occasions et les restrictions du Canada face au transport mondial des marchandises Rapport du Comité sénatorial permanent des transports et des communications Juin

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Le Développement Durable : un enjeu majeur et une volonté politique pour la CFE-CGC

Le Développement Durable : un enjeu majeur et une volonté politique pour la CFE-CGC Confédération Française de l Encadrement - CGC Le Développement Durable : un enjeu majeur et une volonté politique pour la CFE-CGC L ambition de la CFE-CGC et les enjeux du Développement Durable La CFE-CGC,

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

et la promotion de l action en faveur du climat

et la promotion de l action en faveur du climat La Banque européenne d investissement et la promotion de l action en faveur du climat Les changements climatiques constituent l une des principales menaces d un point de vue environnemental, social et

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Directive de la CEDEAO pour l efficacité énergétique dans les bâtiments. 12/06/2014 - Version V2

Directive de la CEDEAO pour l efficacité énergétique dans les bâtiments. 12/06/2014 - Version V2 Directive de la CEDEAO pour l efficacité énergétique dans les bâtiments 12/06/2014 - Version V2 1. Contexte... 2 2. Objectif de la directive de la CEDEAO relative à l efficacité énergétique dans les bâtiments...

Plus en détail

MOBILITÉ 2014. Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu

MOBILITÉ 2014. Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu MOBILITÉ 2014 Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu ASSURER LA MOBILITÉ DE DEMAIN L ACA ET LA FIA DEMANDENT AUX DÉCIDEURS EUROPÉENS : d assurer le développement cohérents de la «voiture connectée»,

Plus en détail

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Introduction Le Groupe Co-operators limitée est détenu et dirigé par 45 membres-propriétaires de tout le Canada, issus

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 2 e trimestre 214 PIB PIB et Baromètre EUR PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Poursuite

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Gros Plan Shanghaï, une ville en voie de motorisation? Le développement du transport urbain à Shanghaï

Gros Plan Shanghaï, une ville en voie de motorisation? Le développement du transport urbain à Shanghaï Gros Plan Shanghaï, une ville en voie de motorisation? Le développement du transport urbain à Shanghaï Les pressions des transports sur l environnement sont généralement divisées en deux catégories : les

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

L agriculture, un secteur moderne

L agriculture, un secteur moderne L agriculture, un secteur moderne La modernisation de son agriculture a permis à la France de se propulser au rang de premier producteur européen et de premier exportateur mondial de produits agroalimentaires

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS 23 mars 2015 Synthèse Avec plus de 12.000 évaluations

Plus en détail

Contribution climat-énergie

Contribution climat-énergie Contribution climat-énergie La comprendre, c'est l'adopter Pourquoi a-t-elle un rôle essentiel dans la protection du climat? En quoi êtes vous concerné? Est-ce une Contrainte ou une opportunité? 6 pages

Plus en détail

Programme de surveillance des émissions des locomotives 2011-2015 Plan d action pour la réduction des émissions de GES

Programme de surveillance des émissions des locomotives 2011-2015 Plan d action pour la réduction des émissions de GES Programme de surveillance des émissions des locomotives 2011-2015 Plan d action pour la réduction des émissions de GES Le plan d action peut comprendre les éléments suivants : Éducation et sensibilisation

Plus en détail

REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE

REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE 1. Exposé des motifs - Problématique Dans le contexte de crise économique et de profondes

Plus en détail

Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 69 Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Table des matières Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Plus en détail

Plan d orientations stratégiques 2012-2016

Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Agence Française de Développement Établissement public, l Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser

Plus en détail

METHODE D AUTOEVALUATION 3 PRESENTATION DE L ENTREPRISE 5

METHODE D AUTOEVALUATION 3 PRESENTATION DE L ENTREPRISE 5 Sommaire METHODE D AUTOEVALUATION 3 PRESENTATION DE L ENTREPRISE 5 I. STRATEGIE ET BUSINESS MODEL 6 I.A. Vision globale du développement durable 6 I.A.1. Vision et Mission 6 I.A.2. Objectifs et stratégie

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social E/ECE/1478/Rev.1 Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais, français, russe Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève,

Plus en détail

Un plan de mobilité pour votre entreprise

Un plan de mobilité pour votre entreprise Un plan de mobilité pour votre entreprise Observatoire Universitaire de la Mobilité (OUM) - UNIGE tél. +41 22 379 83 35 fax. +41 22 379 89 58 U n e o c c a s i o n d e r e p e n s e r l a m o b i l i t

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail