1. Présentation de l'amcq 2. Où on en est avec les membranes blanches à l'amcq? 3. Ilots de chaleur urbaine 4. Avantages et inconvénients 5.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Présentation de l'amcq 2. Où on en est avec les membranes blanches à l'amcq? 3. Ilots de chaleur urbaine 4. Avantages et inconvénients 5."

Transcription

1 TOITS BLANCS TOITS GRIS? 4 octobre

2 PROGRAMME 1. Présentation de l'amcq 2. Où on en est avec les membranes blanches à l'amcq? 3. Ilots de chaleur urbaine 4. Avantages et inconvénients 5. Autres critères de sélection 2 2

3 AMCQ Fondée en 1967, l'amcq est une organisation indépendante (privée), sans buts lucratifs, autofinancée, non subventionnée. Elle comporte 160 membres (±) 85 membres actifs (couvreurs) 45 membres associés (fabricants et distributeurs) 30 firmes d'inspection (BCA) Ses membres réalisent 85% (±) des travaux dans les secteurs I-C-I. 3

4 PROGRAMME D'ASSURANCE QUALITÉ PRINCIPE DIRECTEUR Construire des couvertures durables et de bonne qualité présente plusieurs avantages, notamment: - Protection des membres, des professionnels de l'industrie et des propriétaires d'édifices - Protection de l'amcq (gestion du fonds de garantie) 4 4

5 L'AMCQ est une organisation sans buts lucratifs: tous ses revenus sont réinvestis en services à l'industrie 5

6 MEMBRANES 6

7 TYPES DE MEMBRANES À base de bitume Multicouches Avec gravier blanc et asphalte - Oui Avec enduit blanc et gravier blanc - À l'étude Bitume modifié blanches - Oui Bitume caoutchouté appliqué à chaud - Oui si gravier blanc (attention désagrégation) À base de polymère Thermodurcissables (EPDM) - Non Thermoplastiques (PVC, TPO) - À l'étude 7 7

8 PROCÉDURE D'INTÉGRATION DES PRODUITS ET SYSTÈMES - AMCQ 1. Certificat de conformité aux normes 2. Fiches techniques et signalétiques 3. Directives d'installation 4. Listings FM et ULC 5. Visite d'au moins 2 projets, âgés d'au moins 2 ans 6. Engagement de responsabilité 7. Projets pilotes (TPO seulement) 8 8

9 Devis couverture -AMCQ qc ca 9 9

10 TPO Conditions: 1. Épaisseur min. des membranes: 60 mils; min. 16 mils au dessus des armatures 2. Installation des solins membranés en pleine adhérence 3. Formation obligatoire spécifique reconnue AMCQ (via comité formation) pour la mise en œuvre de ces membranes, tant pour les couvreurs que pour les inspecteurs 4. Formulaire pour plans de pose (ancrages) par projet 10 10

11 CODE DE CONSTRUCTION DU QUÉBEC ANNEXE A A ) Choix des matériaux et des composants et conformité aux normes incorporées par renvoi A ) Choix des matériaux et des composants et conformité aux normes incorporées par renvoi Il est important de noter que le paragraphe ) est énoncé de telle manière que le choix des matériaux et composants ne soit pas restreint à ceux qui sont traditionnellement reconnus comme servant des fonctions particulières ni à ceux visés par une norme mentionnée dans le tableau Cette démarche offre plus de souplesse que les exigences semblables de la partie 9. Tant que le matériau choisi satisfait aux exigences de performance prescrites ( ) si le matériau ou composant choisi, ailleurs dans la partie 5, il peut être utilisé pour assurer la fonction requise. ou sa mise en œuvre, est visé par l'une Toutefois, si le matériau ou composant choisi, ou sa mise en œuvre, est visé par l'une des dans le tableau , ce matériau ou des normes mentionnées dans le composant, ou sa mise en œuvre, doit également être conforme à cette norme. Par exemple, si une certaine résistance au transfert de chaleur est exigée entre tableau , ce matériau éi ou deux espaces intérieurs et si les cloisons de construction traditionnelle ont la résistance nécessaire, la pose d'un des isolants thermiques énumérés dans la liste composant, ou sa mise en œuvre, doit des normes n'est pas exigée. En revanche, si l'on décide d'utiliser un isolant en fibres de verre, matériau doit être la norme CAN/ULC-S702, également être conforme à cette norme. «Isolant thermique de fibres minérales pour bâtiments». 11

12 CODE DE CONSTRUCTION DU QUÉBEC Tableau ONGC CAN/CGSB Membrane de ONGC CAN/CGSB Membrane de poly(chlorure de vinyle) pour le revêtement de toitures et l'imperméabilisation à l'eau 12

13 SITE INTERNET ONGC NORME

14 ILOTS DE CHALEUR 14

15 ILOTS DE CHALEUR URBAINS Qu'est ce que l'effet d'îlot de chaleur urbaine? Gradients de températures O C 33 Température Fin d'après- midi Rural Banlieue Résidentiel Commerces Centre-ville Urbain Résidentiel Parc Banlieue Résidentiel Rural Fermes SOURCE: GREEN ROOF INFRASTRUCTURE WORKSHOP June 25, 2001 Ottawa WORKSHOP PROCEEDINGS 15

16 ILOTS DE CHALEUR URBAINS Carte publiée par L'Institut national de santé publique du Québec, l'institut canadien des urbanistes et la direction de la santé publique de Montréal 16

17 ILOTS DE CHALEUR URBAINS 17 17

18 En vertu de l Action 21 du Plan d action sur les changements climatiques (PACC) du gouvernement du Québec le MSSS a confié à l INSPQ le mandat de gestion du volet santé de l Action 21 du PACC 18

19 Appel de propositions de projets LUTTE AUX ILOTS DE CHALEUR URBAINS "Afin de savoir si l aménagement projeté est localisé à l intérieur d un îlot de chaleur, veuillez consulter l adresse Internet suivante : Il est à noter que ces îlots de chaleur représentent la portion la plus significative des îlots d après notre analyse et nous encourageons la réalisation de projets dans ces zones. Vu les transformations cartographiques réalisées pour faciliter leur consultation en ligne, certaines imprécisions quant à la localisation exacte des îlots sont inévitables. En conséquence, veuillez considérer que tout projet localisé à moins de 100 mètres d un îlot sera acceptable." 19

20 ILOTS DE CHALEUR URBAINS 20

21 ILOTS DE CHALEUR URBAINS 100 m 21 21

22 AVANTAGES VS INCONVÉNIENTS 22

23 CRÉDIT LEED

24 CRÉDIT LEED 7.2 Voici i quelques exemples Indice IRS (ASTM E1980) Multicouches TPO blanc PVC blanc EPDM blanc Membranes Bitume Modifié blanc Bardeaux Jusqu'à 89 plus de 29 n. d. Pour un produit de couleur autre que blanche, se rapporter au manufacturier de la membrane 24

25 CRNC (R. Paroli*) * Directeur, Enveloppe et structure du bâtiment, Institut de recherche en construction, Conseil national de recherches du C d 25

26 CRNC (R. Paroli) ( ) à mesure que la membrane vieillit et se salit, elle perd de sa réflexivité. Cela étant, le nettoyage n est pas toujours nécessaire puisque la réflexivité peut demeurer considérablement élevée. 26

27 27

28 28

29 29

30 CRNC (R. Paroli) L avantage global que procurent les toits blancs est fonction du climat et on doit tenir compte des saisons de chauffage et de climatisation de la région. Au Canada, où la saison de chauffage est plus longue, de tels toits peuvent s avérer économiquement désavantageux en hiver, puisque la chaleur solaire est alors dissipée dans l atmosphère. Néanmoins, étant donné que le soleil est bas dans le ciel, la perte thermique par réflexivité peut avoir peu d influence. De plus, les journées étant plus courtes en hiver, le toit reçoit moins d énergie; la perte due à la réflexivité s en trouve donc réduite. Enfin, l accumulation de neige sur la couverture élimine totalement la réflexivité de la membrane. 30

31 31

32 32

33 CRNC (R. Paroli) Bien entretenue, cette membrane est moins soumise aux contraintes thermiques et a une durée de vie plus longue. Ce type de couverture pose toutefois des problèmes d éblouissement et d inconfort visuel. Par conséquent, les concepteurs doivent tenir compte de l incidence de ces facteurs sur les résidents et les occupants des immeubles adjacents et les installateurs doivent se protéger davantage des rayons ultraviolets. 33

34 MEMBRANES BLANCHES 34

35 MEMBRANES BLANCHES* * Calcul basé sur les propriétés d'une membrane TPO blanche - coûts d'énergie pour un petit édifice à bureau 35

36 MEMBRANES BLANCHES* 36

37 MEMBRANES BLANCHES* 37

38 MEMBRANES BLANCHES On diminue la charge de climatisation, mais on augmente la charge de chauffage... Le bilan est négatif (0.014$/pi.ca par année; pour un bâtiment de pi.ca: $280 par année) 1 Calcul fait avec les coûts d'énergie d'un petit édifice à bureau. Selon les coûts d'énergie obtenus de la Ville de Montréal, le bilan serait de $/pi.ca par année plutôt que de $/pi.ca par année. 38

39 MEMBRANES BLANCHES Extrait de la conférence "The economics of cool roofing: a local and regional approach"; James L. Hoff COOL ROOFING CUTTING THROUGH THE GLARE / RCI, mai

40 "Il est possible que certains produits de toiture n'entrainent pas d'économies d'énergie dans certaines régions du Canada. Puisque le Canada est d'abord et avant tout un pays où le climat est propice au chauffage, les avantages des produits de toiture homologués ENERGY STAR ne seraient généralement pas perçus dans l'ensemble du pays." 40

41 PERMÉABILITÉS DES MEMBRANES* MULICO UCHE À CHA AUD BITUMIN NEUSE À FRO OID BITU UME MODI FIÉ À CHA AUD BITU UME CAOUTC CHOUTÉ À CHA AUD EPD DM THER RMO- PLAST TIQUE 0,10 0,10 0,07 0,10 3 0,5-3 *ng/pa.s.m 2 41

42 DIFFUSION DE VAPEUR D EAU 42 42

43 DIFFUSION DE VAPEUR D EAU ÉTÉ HIVER 43 43

44 SIMULATION WUFI 44 44

45 Reflectivity CONCLUSIONS "Les CONCLUSIONS couvertures auto asséchantes incorporant des "Self drying isolants de roofs mousses with plastiques foam insulation peuvent être can installées, be applied sans with égard all kind à la couleurs of surface de la colors in surface, most parts dans of la North plupart America. des régions Only en in Amérique regions with du nord. very Il cold y a un ambient risque d'accumulation temperatures t d'humidité is there a risk uniquement ikof moisture it dans les accumulation, régions où on especially connait des if températures using bright ambiantes surface. Bright très froides, roof sheething particulièrement saves lorsque la surface est réfléchissante. Les cooling energy during hot summer days. membranes de couleurs claires permettent des économies Using this d'énergie sheeting durant at temperate les journées climatic chaudes locations, d'été. dété. an Lorsqu'on accumulation utilise of ces moisture membranes dans can occur des endroits in constructions avec climat where tempéré, a vapour une accumulation retarder is applied d'humidité on the peut interior se produire side. dans les If a assemblages cool roof is où designed un coupe for vapeur a temperate est utilisé du or côté cold intérieur. climate, Si its un moisture toit avec behaviour membrane réfléchissante should be analyzed est conçu by pour hygrothermal un climat froid ou tempéré, simulations son comportement in order to avoid hygrométrique critical water devrait être analysé à l'aide de simulations content in the construction. If necessary, a informatiques de façon à éviter des accumulations darker color of critiques the roof d'eau surface dans should be l'assemblage. considered." Au besoin, considérer une surface de INTERFACE toit plus foncée." Août 2009 INTERFACE Août

46 AUTRES CRITÈRES 46

47 COUVERTURE DURABLE concept matériaux installation entretien 47 47

48 MEMBRANES BLANCHES ON CHOISIT UNE MEMBRANE EN FONCTION DE Sa performance reconnue dans les conditions climatiques spécifiques au Québec 2. Ses caractéristiques en fonctions des conditions du projet 3. L'accessibilité au produit (éviter les spécifications fermées) 4. La disponibilité (et la compétitivité) de la main-d'œuvre compétente 48 48

49 MEMBRANES BLANCHES ON CHOISIT UNE MEMBRANE EN FONCTION DE Le support offert par le manufacturier, incluant les garanties 6. Le cycle de vie du produit (lieu de fabrication, impact sur l'environnement, les utilisateurs, etc ) 7. Sa facilité d'entretien 8. Son prix 9. ETC 49 49

50 MEMBRANES BLANCHES ON CHOISIT UNE MEMBRANE EN FONCTION DE... Son cycle de vie - Effets cancérigènes - Effets non cancérigènes - Effet sur la couche d'ozone - Acidification aquatique - Utilisation d'énergie non renouvelable - Écotoxicité terrestre et aquatique - Réchauffement global - Occupation du sol -Etc Note: résultats préliminaires Source: 50 50

51 MEMBRANES BLANCHES Les avantages des membranes blanches sont évidents pour des climats tropicaux, ils le sont moins pour les climats nordiques. À notre connaissance, aucune étude n'a été faites avec les membranes de couleurs autres que noires ou blanches. Peut-être que la meilleure couleur pour le Québec se situe entre les deux? 51 51

52 MEMBRANES BLANCHES Une couverture, c'est un système d'étanchéité avant d'être un élément de lutte aux ilots de chaleur urbains. Puisqu'une couverture a une durée de vie limitée, si on souhaite faire du développement durable, il faut prendre en considération la durabilité et la performance d'une couverture *Il n'existe pas de statistiques reconnues par l'amcq quant à la durabilité relatives des membranes. Il n'existe pas non plus d'études reconnues de cycles de vies pour les membranes offertes au Québec

53 QUESTIONS? MERCI! 53

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut Rosemont- La Petite-Patrie Îlots de chaleur urbains Tout savoir! ce qu il faut Qu est-ce qu un îlot de chaleur? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, particulièrement des

Plus en détail

TOITURES et CONSTRUCTION DURABLE? 2009 Association des maîtres couvreurs du Québec Guy Lalonde, architecte - directeur technique TOITURES et DÉVELOPPEMENT DURABLE? 2009? Association des maîtres couvreurs

Plus en détail

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES Performance des dispositifs pare soleil par Aziz Laouadi CNRC CONSTRUCTION SOLUTIONS CONSTRUCTIVES N o 77, juin 2011 Ce numéro décrit les résultats d une étude sur un certain nombre de dispositifs pare

Plus en détail

MEMBRANES DE TOITURE RÉFLÉCHISSANTES

MEMBRANES DE TOITURE RÉFLÉCHISSANTES Slogan à mettre Slogan à mettre Slogan à mettre Slogan à mettre MEMBRANES DE TOITURE RÉFLÉCHISSANTES IRS de 86 Réduction de l absorption de la chaleur par le système Testé selon la norme CSA A123.21-14

Plus en détail

L ingénierie au service de la nature MC

L ingénierie au service de la nature MC L ingénierie au service de la nature MC Concerto, la fenêtre qui est testée pour l étanchéité à l air aussi bien à -30 C qu à température ambiante 20 C. Pourquoi est-il important d évaluer le degré d étanchéité

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

Membranes et revêtements blancs réfléchissants

Membranes et revêtements blancs réfléchissants Membranes et revêtements blancs réfléchissants www.polyglass.com KOOL ROOF SOLUTIONS Membranes et revêtements blancs réfléchissants TABLE DES MATIÈRES Table des matières 3 Introduction 4 Technologie CURE

Plus en détail

Panneaux de support résistants au feu pour toiture

Panneaux de support résistants au feu pour toiture Fiche technique SECURpan MD est un panneau de fibres de bois isolant pour toiture, sécuritaire et unique dont le noyau est traité en profondeur pour offrir une résistance au feu. SECURpan MD est certifié

Plus en détail

L expérience de la construction écologique. Politique sur les bâtiments écologiques de la Ville d Ottawa

L expérience de la construction écologique. Politique sur les bâtiments écologiques de la Ville d Ottawa L expérience de la construction écologique Politique sur les bâtiments écologiques de la Ville d Ottawa POLITIQUE SUR LES BÂTIMENTS ÉCOLOGIQUES D OTTAWA La Ville d Ottawa a à cœur une existence durable

Plus en détail

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant.

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant. FICHE TECHNIQUE 120-1.4 07.21.13.13 1 Nom du produit ISOFOIL 2 Manufacturier ISOFOIL est fabriqué par Groupe Isolofoam, entreprise québécoise et important manufacturier de produits isolants depuis plus

Plus en détail

Les Produits MURPHCO Ltée

Les Produits MURPHCO Ltée DESCRIPTION Les Produits MURPHCO Ltée Le drain de toit Murphco est constitué d'un tablier de cuivre plein et d'un manchon en cuivre rigide sans joint ni soudure verticale. Il se distingue par sa conception

Plus en détail

Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB

Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB CONCEPTION D ENVELOPPE DU BÂTIMENT PAR ROXUL Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB Isolant en panneau coté pour sa résistance au feu pour les bâtiments métalliques

Plus en détail

Fiche technique de l USM TK 005

Fiche technique de l USM TK 005 1 Fiche technique de l USM TK 005 Percements de membranes de toits Union Suisse du Métal Association professionnelle construction métallique, Seestrasse 105, Case postale, 8027 Zurich Tél. 044 285 77 77,

Plus en détail

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance La cie Matériaux de construction BP Canada 08 06 16 13 13 BOIS, PLASTIQUES et MATÉRIAUX COMPOSITES Revêtements structuraux isolants Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance Le R-4 HP de BP

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

Les Produits MURPHCO Ltée

Les Produits MURPHCO Ltée DESCRIPTION Le manchon de cheminée Murphco est fait d'aluminium pré-moulé et fabriqué en usine, d'une seule pièce, (sans joint ni soudure) sur un tour éprouvé. Le manchon sert à assurer l'étanchéité principalement

Plus en détail

Recyclage de vos vieilles fenêtres

Recyclage de vos vieilles fenêtres Recyclage de vos vieilles fenêtres Hydro-Québec vous encourage à vous départir correctement des fenêtres que vous remplacerez ainsi que des matériaux résiduels. Pour plus de renseignements sur le recyclage,

Plus en détail

Essais de charges dynamiques sur des couvertures d immeubles à usage commercial

Essais de charges dynamiques sur des couvertures d immeubles à usage commercial Solution constructive n o 55 Essais de charges dynamiques sur des couvertures d immeubles à usage commercial par A. Baskaran Les toitures monocouches ne se comportent pas comme les multicouches. Il est

Plus en détail

Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar. Vous avez des problèmes de ventilation? détient la solution!

Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar. Vous avez des problèmes de ventilation? détient la solution! Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar Ventilation inc. est le plus important manufacturier d équipements destinés au traitement de la qualité de l air dans le domaine résidentiel

Plus en détail

FENÊTRE À BATTANT BOIS

FENÊTRE À BATTANT BOIS TABLE DES MATIÈRES CADRE ALUMINIUM Devis descriptif... 1 Devis descriptif (Fenêtre Chauffante)... 2 Dimensions standard (système impérial)... 3 Dimensions standard (système métrique)... 4 Modèles standard...

Plus en détail

LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES

LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES ET LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES ET CONTRAINTES SOMMAIRE Caractéristiques des Triples vitrages p.3 Comparatif entre Doubles et Triples vitrages p.4 Bilan p.5 Conclusion p.6 Annexe 1 p.7 Méthodes Industrielles

Plus en détail

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ v.1/2015-03-23 Cette liste a été montée pour faciliter la mise en application du Guide technique sur les toitures

Plus en détail

Normes CE Equipements de Protection Individuelle

Normes CE Equipements de Protection Individuelle E. P. I D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N Normes CE Equipements de Protection Individuelle Normes CE EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Définitions : E.P.I : Tout dispositif ou moyen destiné

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort www.monier.be MONIER systèmes d isolation de toiture à l extérieur Savez-vous que

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr Comment choisir un isolant pour les murs Avec16% des déperditions de chaleur qui passent par les murs l isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l isolation de la toiture. Les caractéristiques

Plus en détail

UN BIEN ÊTRE GARANTI GRÂCE UN SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ À L AIR BIEN CONÇU. WWW.ISOCELL.AT

UN BIEN ÊTRE GARANTI GRÂCE UN SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ À L AIR BIEN CONÇU. WWW.ISOCELL.AT UN BIEN ÊTRE GARANTI GRÂCE UN SYSTÈME D ÉTANCHÉITÉ À L AIR BIEN CONÇU. On attend des revêtements extérieurs qu ils jouent le même rôle qu un imperméable, en protégeant la maison de la pluie, de la neige

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Information sur «LEED 2009» - Canada & U.S.

Information sur «LEED 2009» - Canada & U.S. Information sur «LEED 2009» - Canada & U.S. En 2009, le USGBC a lancé à nouveau sa série de systèmes d évaluation et a harmonisé les deux systèmes LEED NC (pour «New Construction») et LEED CS (pour «Core

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

02. Alta Riflettività. Systémes auto-adhésifs á haute réflectance et émissivité

02. Alta Riflettività. Systémes auto-adhésifs á haute réflectance et émissivité 02. Alta Riflettività Systémes auto-adhésifs á haute réflectance et émissivité Haute RÉFLECTIVITÉ et ÉMISSIVITÉ signifient économie d énergie et d argent, en plus d une application fiable et écologique.

Plus en détail

Mousse de Polyuréthane Giclée: La nécessité d un retarde vapeur dans les murs résidentiels surélevés

Mousse de Polyuréthane Giclée: La nécessité d un retarde vapeur dans les murs résidentiels surélevés Mousse de Polyuréthane Giclée: La nécessité d un retarde vapeur dans les murs résidentiels surélevés Rapport pour: L Association Canadienne des Entrepreneurs en Mousse de Polyuréthane Groupe d'ingénierie

Plus en détail

Diffusion de vapeur pour la construction résidentielle. Canada et nord des États-Unis

Diffusion de vapeur pour la construction résidentielle. Canada et nord des États-Unis DIFFUSION DE VAPEUR POUR LA CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE CANADA ET NORD DES ÉTATS-UNIS Diffusion de vapeur pour la construction résidentielle Canada et nord des États-Unis Brookfield Homes, Niagara, Ontario

Plus en détail

Fiche technique Sollicitation thermique du verre

Fiche technique Sollicitation thermique du verre Fiche technique Sollicitation thermique du verre Introduction Le verre est un matériau résistant aux contraintes les plus diverses. Cependant, si toutes les sollicitations ne sont pas prises en compte

Plus en détail

Points clefs pour l'adaptation du Chauffe-Eau Solaire Bon Marché (CESBM) dans d'autres pays

Points clefs pour l'adaptation du Chauffe-Eau Solaire Bon Marché (CESBM) dans d'autres pays Points clefs pour l'adaptation du Chauffe-Eau Solaire Bon Marché (CESBM) dans d'autres pays Photo 1 : Modèle du Chauffe-Eau Solaire Bon Marché : Capteurs, réservoir et douche. Elaboré par la Sociedade

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris La laine de roche Les couleurs Les couleurs standard disponibles sont les suivantes : RAL 1015 ivoire claire RAL 7015 gris ardoise RAL 5008 bleu gris RAL 7022 gris terre d ombre RAL 7032 gris silex RAL

Plus en détail

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Préparer le bâtiment à l horizon 2010 Journées Thématiques 2004 Enveloppe du Bâtiment 1 Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Hélène DESMALES Yves JAUTARD 11 mars 2004 Du site isolé

Plus en détail

Forum régional sur les changements climatiques

Forum régional sur les changements climatiques Forum régional sur les changements climatiques Ville de Blainville Municipalité de 53 556 citoyens Maire, François Cantin depuis novembre 2005 Sondage en mai 2009 auprès de 501 citoyens par la firme Ipsos

Plus en détail

Rénovation des fenêtres

Rénovation des fenêtres Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Rénovation des fenêtres Le changement des fenêtres (ou vitrages), réduit les consommations de chauffage, fait diminuer l effet paroi froide et les condensations, améliore

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

PLAN D EFFICACITÉ ÉLECTRIQUE 2014/15-2016/17

PLAN D EFFICACITÉ ÉLECTRIQUE 2014/15-2016/17 PLAN D EFFICACITÉ ÉLECTRIQUE 2014/15-2016/17 APERÇU DU PLAN Préparé pour le ministère de l Énergie et des Mines du Nouveau-Brunswick avec l'aide de Dunsky expertise en énergie Juillet 2014 Cette page est

Plus en détail

Simulation des transferts de chaleur et d humidité dans l enveloppe de bâtiment

Simulation des transferts de chaleur et d humidité dans l enveloppe de bâtiment Simulation des transferts de chaleur et d humidité dans l enveloppe de bâtiment Hartwig M. Künzel, Andreas Holm (Fraunhofer Institut Bauphysik, Holzkirchen) 1. Introduction L apparition de l humidité dans

Plus en détail

Les caractéristiques. Le vocabulaire. Les caractéristiques thermiques. La qualité de la paroi vitrée: 1/6

Les caractéristiques. Le vocabulaire. Les caractéristiques thermiques. La qualité de la paroi vitrée: 1/6 Isolation thermiques des parois vitrées Fiche réalisée par l AGEDEN Mise à jour NL : 18/09/2015 De par leur fonction d'ouverture et de transparence, les baies vitrées sont les parois les plus vulnérables

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

DuPont Energain, panneaux à inertie thermique: Ils réduisent les pics de température et donc de surchauffe dans les bâtiments de faible inertie

DuPont Energain, panneaux à inertie thermique: Ils réduisent les pics de température et donc de surchauffe dans les bâtiments de faible inertie DuPont Energain, panneaux à inertie thermique: Ils réduisent les pics de température et donc de surchauffe dans les bâtiments de faible inertie Basés sur le changement de phase d un matériau à base de

Plus en détail

Étanchéité prévue d au moins 50 ans

Étanchéité prévue d au moins 50 ans CAOUTCHOUC EPDM Étanchéité prévue d au moins 50 ans 50 ans plus tard, aussi étanche qu au premier jour Pas de feu sur le toit. L EPDM s applique sans flamme Respectueuse de l environnement et recyclable

Plus en détail

Isolation grâce à l air immobile

Isolation grâce à l air immobile Principes / La structure idéale 44 La structure idéale Schutz im Winter Rücktrocknung im Sommer L efficacité de toutes les isolations thermiques repose sur les inclusions d air dans le matériau isolant

Plus en détail

TOITURE À MEMBRANE PROTÉGÉE L AVANTAGE FOAMULAR 350 ISOLANT DE POLYSTYRÈNE EXTRUDÉ RIGIDE HAUTE DENSITÉ

TOITURE À MEMBRANE PROTÉGÉE L AVANTAGE FOAMULAR 350 ISOLANT DE POLYSTYRÈNE EXTRUDÉ RIGIDE HAUTE DENSITÉ TOITURE À MEMBRANE PROTÉGÉE L AVANTAGE FOAMULAR 350 ISOLANT DE POLYSTYRÈNE EXTRUDÉ RIGIDE HAUTE DENSITÉ PROTÉGÉEFOAM CONSTRUCTION D UNE RÉDUCTION DES COÛTS À LONG TERME. FACILITÉ D INSTALLATION. SOUPLESSE

Plus en détail

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003 CONFERENCE DES SERVICES CANTONAUX DE L'ENERGIE KONFERENZ KANTONALER ENERGIEFACHSTELLEN Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air 1. Contexte Une série d'aides

Plus en détail

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES FONDATIONS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Déterminez la nature des fondations : matériaux utilisés (béton, blocs de béton, pierres) ;

Plus en détail

Membrane synthétique pour étanchéité de toiture

Membrane synthétique pour étanchéité de toiture Notice produit Edition 03.2011 N d identification. 4761 Version no. 2011-376 Sarnafil TG 76-15 Felt Membrane synthétique pour étanchéité de toiture Description du produit Sarnafil TG 76-15 Felt (ép. 1,5mm)

Plus en détail

Avant de réparer ou remplacer le revêtement du toit

Avant de réparer ou remplacer le revêtement du toit 17/09/07 11:44 1 of 7 Les feuillets d information suivants sont de la série générale Votre maison. Avant de réparer ou remplacer le revêtement du toit Tout revêtement de toit doit à un moment ou à un autre

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T.

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T. L énergie la moins chère est celle non consommée Plan de la présentation L isolation toiture Soirée d information 23 avril 2013 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Quelques notions techniques. La prime

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com CARNET de la construction durable en béton Preuves à l appui 1 2 La maison en béton : un impact maîtrisé sur l environnement, page 5 La maison en béton

Plus en détail

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical FRnOG, 25/01/2013 Marilyn, un datacenter vertical www.celeste.fr Marilyn, un datacenter vertical Pourquoi un datacenter? Pourquoi l air? Pourquoi vertical? Qui est CELESTE? CELESTE est fournisseur d accès

Plus en détail

Chauffage par inertie Caladia

Chauffage par inertie Caladia www.caladia.at Chauffage par inertie Caladia Plus qu'un chauffage. Innovateur Ecologique Economique Plus qu'un chauffage. Le nouveau chauffage par inertie Caladia H12 (1500x500x80 mm, 1500 W) Detail H12

Plus en détail

INSTRUCTIONS COMPLÉTES

INSTRUCTIONS COMPLÉTES INSTRUCTIONS COMPLÉTES Le Service de plans du Canada, un organisme fédéral-provincial, favorise le transfert de technologie au moyen de feuillets, de croquis et de plans de construction qui montrent comment

Plus en détail

innovation dans l habitation

innovation dans l habitation innovation dans l habitation Réaménagement de Benny Farm à Montréal Contexte Figure 1 Vue d ensemble de l aménagement Résumé Le réaménagement de Benny Farm à Montréal démontre la possibilité de surmonter

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

Les adoucisseurs d'eau Essential Series MC de Kinetico aident à optimiser l'efficacité des appareils électroménagers

Les adoucisseurs d'eau Essential Series MC de Kinetico aident à optimiser l'efficacité des appareils électroménagers POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Photos disponibles sur demande Joyce Penhallurick ou Patrice Aylward Yopko Penhallurick LLC jp@yp-pr.com ou pa@yp-pr.com 440-543-8615 Les adoucisseurs d'eau Essential Series MC

Plus en détail

Pour une rénovation thermique et durable des bâtiments

Pour une rénovation thermique et durable des bâtiments Pour une rénovation thermique et durable des bâtiments Shpresa Kotaji Château de Tinlot - 27 Novembre 2013 Contenu Les isolants thermiques λ, U et R Le rôle de la chimie dans la performance des isolants

Plus en détail

Veuillez communiquer avec / Please contact :

Veuillez communiquer avec / Please contact : 77 % bureau LEED 77 % office À VENDRE OU À LOUER / FOR SALE OR FOR LEASE Superficie de bureau (pi²) / Office area (ft²) 17 000 Superficie entrepôt RC (pi²) / Ground floor warehouse area (ft²) 5 039 Superficie

Plus en détail

InLighten MC (Tablette réfléchissante)

InLighten MC (Tablette réfléchissante) JUILLET 2015 CARACTÉRISTIQUES 1 Caractéristiques Design minimaliste permettant de fixer la Tablette réfléchissante aux systèmes multiples de mur rideau et de devanture de magasin de Kawneer Offerte avec

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation RÉPERTOIRE Révision Jamais Réévaluation Non : NORMATIF : 07 21 23.06 Publication en de l'évaluation : 1997-12-08 Réévaluation cours

Plus en détail

PLACE DE L ACADIE MISE À JOUR DES ÉTUDES ACOUSTIQUES À PARTIR DES PLANS DE SITE RÉVISÉS SOUMIS EN DATE DU 3 DÉCEMBRE 2008

PLACE DE L ACADIE MISE À JOUR DES ÉTUDES ACOUSTIQUES À PARTIR DES PLANS DE SITE RÉVISÉS SOUMIS EN DATE DU 3 DÉCEMBRE 2008 MJM CONSEILLERS EN ACOUSTIQUE INC MJM ACOUSTICAL CONSULTANTS INC 55, Côte des Neiges, Bureau 0 Montréal (Québec) Tél.: (5) 77-98 HS A6 Fax: (5) 77-986 Site internet: www.mjm.qc.ca Courrier électronique:

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

Édifice 20 Ferme expérimentale centrale, Ottawa (Ontario) Sollicitation No: 14-1109 27 août 2014

Édifice 20 Ferme expérimentale centrale, Ottawa (Ontario) Sollicitation No: 14-1109 27 août 2014 Addenda 4 Titre du projet: Réfection de la toiture Ferme expérimentale centrale, Ottawa (Ontario) Sollicitation No: 14-1109 27 août 2014 Les modifications suivantes aux documents de soumission entrent

Plus en détail

Votre maison. Avant de réparer ou de remplacer le revêtement du toit. Figure 1 Problèmes courants

Votre maison. Avant de réparer ou de remplacer le revêtement du toit. Figure 1 Problèmes courants CF 28 g Avant de réparer ou de remplacer le revêtement du toit Solin non étanche ou détérioré La plupart des fuites par le toit se produisent à la traversée des différents ouvrages, tels que la cheminée.

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

Les Produits MURPHCO Ltée

Les Produits MURPHCO Ltée DESCRIPTION L'évent isolé et calfeutré de Murphco est composé d'un manchon en aluminium tourné Murphco fabriqué en usine, d'une seule pièce, (sans joint ni soudure) sur un tour éprouvé et assure l'étanchéité

Plus en détail

Voici Après cinquante ans, votre toit plat sera toujours aussi étanche que le premier jour

Voici Après cinquante ans, votre toit plat sera toujours aussi étanche que le premier jour Les toits L énergie solaire Les tuyaux d écoulement Les terrasses Les jardins terrasses Voici Après cinquante ans, votre toit plat sera toujours aussi étanche que le premier jour 08/2527 LE MASTERSYSTEMS

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN Rue Jean Bouin 69320 FEYZIN Maître d ouvrage : Ville de FEYZIN 18 rue de la mairie 69320 FEYZIN Maître d œuvre : REFECTION ETANCHEITE TERRASSE EX SOLARIUM LPG ARCHITECTE

Plus en détail

Tableau des aides financières. Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique. aee.gouv.qc.ca

Tableau des aides financières. Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique. aee.gouv.qc.ca MC Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique aee.gouv.qc.ca Tableau des aides financières Clientèle électricité, mazout et propane Août 2010 1 Consultez le site Internet

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS POUR LA RÉNOVATION D UN BÂTIMENT SANS AGRANDISSEMENT

FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS POUR LA RÉNOVATION D UN BÂTIMENT SANS AGRANDISSEMENT FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS POUR LA RÉNOVATION D UN BÂTIMENT SANS AGRANDISSEMENT Coordonnées du propriétaire Nom et prénom du propriétaire (incluant les copropriétaires) : Adresse civique : Numéro

Plus en détail

Les Terrasses Saint-Thomas

Les Terrasses Saint-Thomas Les Terrasses Saint-Thomas SIX CONDOMINIUMS 5 ET DEMI 1010 pc Les Terrasses Saint-Thomas est un magnifique projet d ensemble résidentiel homogène, composé de condominium et de logements de quatre et cinq

Plus en détail

Description de l expérience de travail Couvreur

Description de l expérience de travail Couvreur Renseignements personnels (Veuillez écrire en caractères d'imprimerie.) Description de l expérience de travail Couvreur Prénom officiel Initiale du second prénom Nom de famille officiel Date de naissance

Plus en détail

DÉPARTEMENT SERVICE-TOITURES COORDONNÉES DISTRIBUTEURS MAISONS MODÈLES OFFRE DE PRIX REMARQUE. 2 www.monier.be

DÉPARTEMENT SERVICE-TOITURES COORDONNÉES DISTRIBUTEURS MAISONS MODÈLES OFFRE DE PRIX REMARQUE. 2 www.monier.be TUILES GRAND MOULE COORDONNÉES MONIER ROOF PRODUCTS Belgium s.a. Lokerenveldstraat 57, 9300 Alost T. 053 72 96 72 F. 053 72 96 69 info.be@monier.com www.monier.be BE 0447 085 965 RPR DENDERMONDE DÉPARTEMENT

Plus en détail

Ministère des Ressources naturelles PROGRAMME RÉNOCLIMAT CADRE NORMATIF

Ministère des Ressources naturelles PROGRAMME RÉNOCLIMAT CADRE NORMATIF Ministère des Ressources naturelles PROGRAMME RÉNOCLIMAT CADRE NORMATIF 1 LE CONTENU DU PRÉSENT DOCUMENT A UNE VALEUR JURIDIQUE. IL PRÉVAUT SUR LES DÉPLIANTS ET SUR LES AUTRES RENSEIGNEMENTS PUBLIÉS AU

Plus en détail

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Partie concernant les bâtiments de logements Thermique et Scénarios de rénovation 10, rue des Bluets 75011 Paris Tél : 01 55 43 97 07 37-39 Avenue

Plus en détail

Ensoleillement et rayonnement calorifique

Ensoleillement et rayonnement calorifique Ensoleillement et rayonnement calorifique Ensoleillement et rayonnement calorifique Page 1 sur 5 Dangers principaux Des endroits ombragés, un habillement adéquat (coiffure) voire une crème solaire doivent

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR solutions résidentielles en isolation www.greensun.be Greensun: la société Isolez avec Greensun L isolation de votre habitation ou appartement, par l intérieur

Plus en détail

www.boutiquesolaire.com

www.boutiquesolaire.com INFORMATIONS SUR LES PRODUITS 03 / 2013 POWERBANKS CHARGEURS SOLAIRES Powerbanks Chargeurs solaires Cellules solaires pour Powerbanks CELLULES SOLAIRES POUR POWERBANKS www.boutiquesolaire.com CONTENU Powerbanks

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

Présenté par. Carl Tremblay, ing.

Présenté par. Carl Tremblay, ing. Présenté par Carl Tremblay, ing. Familiariser les participants avec la réglementation québécoise. Familiariser les participants avec la notion de modification et de modernisation des appareils de transport

Plus en détail