1. Présentation de l'amcq 2. Où on en est avec les membranes blanches à l'amcq? 3. Ilots de chaleur urbaine 4. Avantages et inconvénients 5.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Présentation de l'amcq 2. Où on en est avec les membranes blanches à l'amcq? 3. Ilots de chaleur urbaine 4. Avantages et inconvénients 5."

Transcription

1 TOITS BLANCS TOITS GRIS? 4 octobre

2 PROGRAMME 1. Présentation de l'amcq 2. Où on en est avec les membranes blanches à l'amcq? 3. Ilots de chaleur urbaine 4. Avantages et inconvénients 5. Autres critères de sélection 2 2

3 AMCQ Fondée en 1967, l'amcq est une organisation indépendante (privée), sans buts lucratifs, autofinancée, non subventionnée. Elle comporte 160 membres (±) 85 membres actifs (couvreurs) 45 membres associés (fabricants et distributeurs) 30 firmes d'inspection (BCA) Ses membres réalisent 85% (±) des travaux dans les secteurs I-C-I. 3

4 PROGRAMME D'ASSURANCE QUALITÉ PRINCIPE DIRECTEUR Construire des couvertures durables et de bonne qualité présente plusieurs avantages, notamment: - Protection des membres, des professionnels de l'industrie et des propriétaires d'édifices - Protection de l'amcq (gestion du fonds de garantie) 4 4

5 L'AMCQ est une organisation sans buts lucratifs: tous ses revenus sont réinvestis en services à l'industrie 5

6 MEMBRANES 6

7 TYPES DE MEMBRANES À base de bitume Multicouches Avec gravier blanc et asphalte - Oui Avec enduit blanc et gravier blanc - À l'étude Bitume modifié blanches - Oui Bitume caoutchouté appliqué à chaud - Oui si gravier blanc (attention désagrégation) À base de polymère Thermodurcissables (EPDM) - Non Thermoplastiques (PVC, TPO) - À l'étude 7 7

8 PROCÉDURE D'INTÉGRATION DES PRODUITS ET SYSTÈMES - AMCQ 1. Certificat de conformité aux normes 2. Fiches techniques et signalétiques 3. Directives d'installation 4. Listings FM et ULC 5. Visite d'au moins 2 projets, âgés d'au moins 2 ans 6. Engagement de responsabilité 7. Projets pilotes (TPO seulement) 8 8

9 Devis couverture -AMCQ qc ca 9 9

10 TPO Conditions: 1. Épaisseur min. des membranes: 60 mils; min. 16 mils au dessus des armatures 2. Installation des solins membranés en pleine adhérence 3. Formation obligatoire spécifique reconnue AMCQ (via comité formation) pour la mise en œuvre de ces membranes, tant pour les couvreurs que pour les inspecteurs 4. Formulaire pour plans de pose (ancrages) par projet 10 10

11 CODE DE CONSTRUCTION DU QUÉBEC ANNEXE A A ) Choix des matériaux et des composants et conformité aux normes incorporées par renvoi A ) Choix des matériaux et des composants et conformité aux normes incorporées par renvoi Il est important de noter que le paragraphe ) est énoncé de telle manière que le choix des matériaux et composants ne soit pas restreint à ceux qui sont traditionnellement reconnus comme servant des fonctions particulières ni à ceux visés par une norme mentionnée dans le tableau Cette démarche offre plus de souplesse que les exigences semblables de la partie 9. Tant que le matériau choisi satisfait aux exigences de performance prescrites ( ) si le matériau ou composant choisi, ailleurs dans la partie 5, il peut être utilisé pour assurer la fonction requise. ou sa mise en œuvre, est visé par l'une Toutefois, si le matériau ou composant choisi, ou sa mise en œuvre, est visé par l'une des dans le tableau , ce matériau ou des normes mentionnées dans le composant, ou sa mise en œuvre, doit également être conforme à cette norme. Par exemple, si une certaine résistance au transfert de chaleur est exigée entre tableau , ce matériau éi ou deux espaces intérieurs et si les cloisons de construction traditionnelle ont la résistance nécessaire, la pose d'un des isolants thermiques énumérés dans la liste composant, ou sa mise en œuvre, doit des normes n'est pas exigée. En revanche, si l'on décide d'utiliser un isolant en fibres de verre, matériau doit être la norme CAN/ULC-S702, également être conforme à cette norme. «Isolant thermique de fibres minérales pour bâtiments». 11

12 CODE DE CONSTRUCTION DU QUÉBEC Tableau ONGC CAN/CGSB Membrane de ONGC CAN/CGSB Membrane de poly(chlorure de vinyle) pour le revêtement de toitures et l'imperméabilisation à l'eau 12

13 SITE INTERNET ONGC NORME

14 ILOTS DE CHALEUR 14

15 ILOTS DE CHALEUR URBAINS Qu'est ce que l'effet d'îlot de chaleur urbaine? Gradients de températures O C 33 Température Fin d'après- midi Rural Banlieue Résidentiel Commerces Centre-ville Urbain Résidentiel Parc Banlieue Résidentiel Rural Fermes SOURCE: GREEN ROOF INFRASTRUCTURE WORKSHOP June 25, 2001 Ottawa WORKSHOP PROCEEDINGS 15

16 ILOTS DE CHALEUR URBAINS Carte publiée par L'Institut national de santé publique du Québec, l'institut canadien des urbanistes et la direction de la santé publique de Montréal 16

17 ILOTS DE CHALEUR URBAINS 17 17

18 En vertu de l Action 21 du Plan d action sur les changements climatiques (PACC) du gouvernement du Québec le MSSS a confié à l INSPQ le mandat de gestion du volet santé de l Action 21 du PACC 18

19 Appel de propositions de projets LUTTE AUX ILOTS DE CHALEUR URBAINS "Afin de savoir si l aménagement projeté est localisé à l intérieur d un îlot de chaleur, veuillez consulter l adresse Internet suivante : Il est à noter que ces îlots de chaleur représentent la portion la plus significative des îlots d après notre analyse et nous encourageons la réalisation de projets dans ces zones. Vu les transformations cartographiques réalisées pour faciliter leur consultation en ligne, certaines imprécisions quant à la localisation exacte des îlots sont inévitables. En conséquence, veuillez considérer que tout projet localisé à moins de 100 mètres d un îlot sera acceptable." 19

20 ILOTS DE CHALEUR URBAINS 20

21 ILOTS DE CHALEUR URBAINS 100 m 21 21

22 AVANTAGES VS INCONVÉNIENTS 22

23 CRÉDIT LEED

24 CRÉDIT LEED 7.2 Voici i quelques exemples Indice IRS (ASTM E1980) Multicouches TPO blanc PVC blanc EPDM blanc Membranes Bitume Modifié blanc Bardeaux Jusqu'à 89 plus de 29 n. d. Pour un produit de couleur autre que blanche, se rapporter au manufacturier de la membrane 24

25 CRNC (R. Paroli*) * Directeur, Enveloppe et structure du bâtiment, Institut de recherche en construction, Conseil national de recherches du C d 25

26 CRNC (R. Paroli) ( ) à mesure que la membrane vieillit et se salit, elle perd de sa réflexivité. Cela étant, le nettoyage n est pas toujours nécessaire puisque la réflexivité peut demeurer considérablement élevée. 26

27 27

28 28

29 29

30 CRNC (R. Paroli) L avantage global que procurent les toits blancs est fonction du climat et on doit tenir compte des saisons de chauffage et de climatisation de la région. Au Canada, où la saison de chauffage est plus longue, de tels toits peuvent s avérer économiquement désavantageux en hiver, puisque la chaleur solaire est alors dissipée dans l atmosphère. Néanmoins, étant donné que le soleil est bas dans le ciel, la perte thermique par réflexivité peut avoir peu d influence. De plus, les journées étant plus courtes en hiver, le toit reçoit moins d énergie; la perte due à la réflexivité s en trouve donc réduite. Enfin, l accumulation de neige sur la couverture élimine totalement la réflexivité de la membrane. 30

31 31

32 32

33 CRNC (R. Paroli) Bien entretenue, cette membrane est moins soumise aux contraintes thermiques et a une durée de vie plus longue. Ce type de couverture pose toutefois des problèmes d éblouissement et d inconfort visuel. Par conséquent, les concepteurs doivent tenir compte de l incidence de ces facteurs sur les résidents et les occupants des immeubles adjacents et les installateurs doivent se protéger davantage des rayons ultraviolets. 33

34 MEMBRANES BLANCHES 34

35 MEMBRANES BLANCHES* * Calcul basé sur les propriétés d'une membrane TPO blanche - coûts d'énergie pour un petit édifice à bureau 35

36 MEMBRANES BLANCHES* 36

37 MEMBRANES BLANCHES* 37

38 MEMBRANES BLANCHES On diminue la charge de climatisation, mais on augmente la charge de chauffage... Le bilan est négatif (0.014$/pi.ca par année; pour un bâtiment de pi.ca: $280 par année) 1 Calcul fait avec les coûts d'énergie d'un petit édifice à bureau. Selon les coûts d'énergie obtenus de la Ville de Montréal, le bilan serait de $/pi.ca par année plutôt que de $/pi.ca par année. 38

39 MEMBRANES BLANCHES Extrait de la conférence "The economics of cool roofing: a local and regional approach"; James L. Hoff COOL ROOFING CUTTING THROUGH THE GLARE / RCI, mai

40 "Il est possible que certains produits de toiture n'entrainent pas d'économies d'énergie dans certaines régions du Canada. Puisque le Canada est d'abord et avant tout un pays où le climat est propice au chauffage, les avantages des produits de toiture homologués ENERGY STAR ne seraient généralement pas perçus dans l'ensemble du pays." 40

41 PERMÉABILITÉS DES MEMBRANES* MULICO UCHE À CHA AUD BITUMIN NEUSE À FRO OID BITU UME MODI FIÉ À CHA AUD BITU UME CAOUTC CHOUTÉ À CHA AUD EPD DM THER RMO- PLAST TIQUE 0,10 0,10 0,07 0,10 3 0,5-3 *ng/pa.s.m 2 41

42 DIFFUSION DE VAPEUR D EAU 42 42

43 DIFFUSION DE VAPEUR D EAU ÉTÉ HIVER 43 43

44 SIMULATION WUFI 44 44

45 Reflectivity CONCLUSIONS "Les CONCLUSIONS couvertures auto asséchantes incorporant des "Self drying isolants de roofs mousses with plastiques foam insulation peuvent être can installées, be applied sans with égard all kind à la couleurs of surface de la colors in surface, most parts dans of la North plupart America. des régions Only en in Amérique regions with du nord. very Il cold y a un ambient risque d'accumulation temperatures t d'humidité is there a risk uniquement ikof moisture it dans les accumulation, régions où on especially connait des if températures using bright ambiantes surface. Bright très froides, roof sheething particulièrement saves lorsque la surface est réfléchissante. Les cooling energy during hot summer days. membranes de couleurs claires permettent des économies Using this d'énergie sheeting durant at temperate les journées climatic chaudes locations, d'été. dété. an Lorsqu'on accumulation utilise of ces moisture membranes dans can occur des endroits in constructions avec climat where tempéré, a vapour une accumulation retarder is applied d'humidité on the peut interior se produire side. dans les If a assemblages cool roof is où designed un coupe for vapeur a temperate est utilisé du or côté cold intérieur. climate, Si its un moisture toit avec behaviour membrane réfléchissante should be analyzed est conçu by pour hygrothermal un climat froid ou tempéré, simulations son comportement in order to avoid hygrométrique critical water devrait être analysé à l'aide de simulations content in the construction. If necessary, a informatiques de façon à éviter des accumulations darker color of critiques the roof d'eau surface dans should be l'assemblage. considered." Au besoin, considérer une surface de INTERFACE toit plus foncée." Août 2009 INTERFACE Août

46 AUTRES CRITÈRES 46

47 COUVERTURE DURABLE concept matériaux installation entretien 47 47

48 MEMBRANES BLANCHES ON CHOISIT UNE MEMBRANE EN FONCTION DE Sa performance reconnue dans les conditions climatiques spécifiques au Québec 2. Ses caractéristiques en fonctions des conditions du projet 3. L'accessibilité au produit (éviter les spécifications fermées) 4. La disponibilité (et la compétitivité) de la main-d'œuvre compétente 48 48

49 MEMBRANES BLANCHES ON CHOISIT UNE MEMBRANE EN FONCTION DE Le support offert par le manufacturier, incluant les garanties 6. Le cycle de vie du produit (lieu de fabrication, impact sur l'environnement, les utilisateurs, etc ) 7. Sa facilité d'entretien 8. Son prix 9. ETC 49 49

50 MEMBRANES BLANCHES ON CHOISIT UNE MEMBRANE EN FONCTION DE... Son cycle de vie - Effets cancérigènes - Effets non cancérigènes - Effet sur la couche d'ozone - Acidification aquatique - Utilisation d'énergie non renouvelable - Écotoxicité terrestre et aquatique - Réchauffement global - Occupation du sol -Etc Note: résultats préliminaires Source: 50 50

51 MEMBRANES BLANCHES Les avantages des membranes blanches sont évidents pour des climats tropicaux, ils le sont moins pour les climats nordiques. À notre connaissance, aucune étude n'a été faites avec les membranes de couleurs autres que noires ou blanches. Peut-être que la meilleure couleur pour le Québec se situe entre les deux? 51 51

52 MEMBRANES BLANCHES Une couverture, c'est un système d'étanchéité avant d'être un élément de lutte aux ilots de chaleur urbains. Puisqu'une couverture a une durée de vie limitée, si on souhaite faire du développement durable, il faut prendre en considération la durabilité et la performance d'une couverture *Il n'existe pas de statistiques reconnues par l'amcq quant à la durabilité relatives des membranes. Il n'existe pas non plus d'études reconnues de cycles de vies pour les membranes offertes au Québec

53 QUESTIONS? MERCI! 53

TOITS BLANCS AMCQ PRINCIPE DIRECTEUR

TOITS BLANCS AMCQ PRINCIPE DIRECTEUR TOITS BLANCS 26 septembre 2012 AMCQ Fondée en 1967, l'amcq est une organisation indépendante (privée), sans buts lucratifs, autofinancée, non subventionnée. Elle comporte 160 membres (±) 85 membres actifs

Plus en détail

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut Rosemont- La Petite-Patrie Îlots de chaleur urbains Tout savoir! ce qu il faut Qu est-ce qu un îlot de chaleur? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, particulièrement des

Plus en détail

Les toits verts, les toits blancs et les toits haute performance : distinguer les faits de la fiction NRCC-50444F. Paroli, R.M.; Gallagher, J.

Les toits verts, les toits blancs et les toits haute performance : distinguer les faits de la fiction NRCC-50444F. Paroli, R.M.; Gallagher, J. http://irc.cnrc-nrc.gc.ca/ Les toits verts, les toits blancs et les toits haute performance : distinguer les faits de la fiction NRCC-50444F Paroli, R.M.; Gallagher, J. Une version de ce document se trouve

Plus en détail

TOITURES et CONSTRUCTION DURABLE? 2009 Association des maîtres couvreurs du Québec Guy Lalonde, architecte - directeur technique TOITURES et DÉVELOPPEMENT DURABLE? 2009? Association des maîtres couvreurs

Plus en détail

MEMBRANES DE TOITURE RÉFLÉCHISSANTES

MEMBRANES DE TOITURE RÉFLÉCHISSANTES Slogan à mettre Slogan à mettre Slogan à mettre Slogan à mettre MEMBRANES DE TOITURE RÉFLÉCHISSANTES IRS de 86 Réduction de l absorption de la chaleur par le système Testé selon la norme CSA A123.21-14

Plus en détail

L'architecte et/ou l'ingénieur seront seuls responsables de l'évaluation de la structure des bâtiments.

L'architecte et/ou l'ingénieur seront seuls responsables de l'évaluation de la structure des bâtiments. Janvier 2012 Page 1 Le présent guide est publié afin de permettre la réalisation de toiture avec système végétalisé sur une couverture sous garantie avec l'amcq. La philosophie derrière ce guide prend

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE EN TOITURE. MICHEL PARÉ ASSOCIATION DES MAÎTRES COUVREURS DU QUÉBEC. INTRODUCTION COMMENT L INDUSTRIE DE LA TOITURE PEUT-ELLE CONTRIBUER À RÉDUIRE l IMPACT ÉCOLOGIQUE QUE GÉNÈRE

Plus en détail

BNQ 3019-190 Lutte aux ilots de chaleur urbains Aménagement des aires de stationnement Guide à l intention des concepteurs

BNQ 3019-190 Lutte aux ilots de chaleur urbains Aménagement des aires de stationnement Guide à l intention des concepteurs INFRA 2013 BNQ 3019-190 Lutte aux ilots de chaleur urbains Aménagement des aires de stationnement Guide à l intention des concepteurs Paul Gardon ing. Normalisateur 2 décembre 2013 Titre professionnel

Plus en détail

L ingénierie au service de la nature MC

L ingénierie au service de la nature MC L ingénierie au service de la nature MC Concerto, la fenêtre qui est testée pour l étanchéité à l air aussi bien à -30 C qu à température ambiante 20 C. Pourquoi est-il important d évaluer le degré d étanchéité

Plus en détail

Informations Techniques

Informations Techniques COMMENTAIRES GÉNÉRAUX CODE NATIONAL DU BÂTIMENT DU CANADA, 2005 Section 3 - PROTECTION CONTRE L'INCENDIE, SÉCURITÉ DES OCCUPANTS ET ACCESSIBILITÉ 3.1.12 Indices de propagation de la flamme et de dégagement

Plus en détail

Considérations sur la conception d une toiture neuve

Considérations sur la conception d une toiture neuve Considérations sur la conception d une toiture neuve Par: Claude Frégeau, architecte, OAQ Expertise en enveloppe-bâtiment L essentiel est invisible pour les yeux St-Exupéry claudefregeau@videotron.ca http://pages.videotron.ca/fregeau

Plus en détail

Revêtements de toiture élastomères blancs. La possibilité de réduire vos coûts énergétiques tout en prolongeant la durée de service de votre toit

Revêtements de toiture élastomères blancs. La possibilité de réduire vos coûts énergétiques tout en prolongeant la durée de service de votre toit Revêtements de toiture élastomères blancs La possibilité de réduire vos coûts énergétiques tout en prolongeant la durée de service de votre toit LA QUALITÉ POLYGLASS Polyglass s est engagé à fournir des

Plus en détail

ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE. Présenté par Emile Loiselle INTERNAL 1 6/5/2008

ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE. Présenté par Emile Loiselle INTERNAL 1 6/5/2008 ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE Présenté par Emile Loiselle 6/5/2008 INTERNAL 1 Résumé Présentation de la mousse de polyuréthane pulvérisée Utilisations

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS. Recherche sur la valeur R axée sur le climat Bâtiment industriel situé à Chilliwack

ÉTUDE DE CAS. Recherche sur la valeur R axée sur le climat Bâtiment industriel situé à Chilliwack ÉTUDE DE CAS Recherche sur la valeur R axée sur le climat Bâtiment industriel situé à Chilliwack Aperçu du projet La présente étude de cas a été réalisée à partir d une étude plus large portant sur la

Plus en détail

Aménagement des lieux et espaces habités pour lutter contre les îlots de chaleur urbains. Mélissa Giguère 30 mars 2011

Aménagement des lieux et espaces habités pour lutter contre les îlots de chaleur urbains. Mélissa Giguère 30 mars 2011 Aménagement des lieux et espaces habités pour lutter contre les îlots de chaleur urbains Mélissa Giguère 30 mars 2011 Définition Source : Lawrence Berkeley National Laboratory, 2000. 3 Causes des îlots

Plus en détail

DÉTAILS DE CONSTRUCTION

DÉTAILS DE CONSTRUCTION PROFESSIONNE DES CHOIX LLE GUIDE D INSTALLATION DES PRODUITS RESISTO POUR DÉTAILS DE CONSTRUCTION 3 ET DIVERS TRAVAUX Des produits de qualité supérieure ayant fait leurs preuves. La gamnme de produits

Plus en détail

MEMBRANES SBS ROOF MEMBRANES SBS MEMBRANES SBS ROOF MEMBRANES SBS MEMBRANES SBS ROOF MEMBRANES SBS

MEMBRANES SBS ROOF MEMBRANES SBS MEMBRANES SBS ROOF MEMBRANES SBS MEMBRANES SBS ROOF MEMBRANES SBS ROOF Membranes MEMBRANES SBS pour SBS toiture ROOF de Polyglass MEMBRAN Une performance sur laquelle vous pouvez compter À propos de Polyglass Membranes SBS pour toiture de Polyglass Une performance sur

Plus en détail

PROGRAMME ASSURANCE QUALITÉ (PAQ) ET GARANTIE

PROGRAMME ASSURANCE QUALITÉ (PAQ) ET GARANTIE PROGRAMME ASSURANCE QUALITÉ (PAQ) ET GARANTIE CETTE PAGE EST LAISSÉE BLANCHE TABLE DES MATIÈRES PROGRAMME D ASSURANCE QUALITÉ ET GARANTIE PUBLICATION FÉVRIER 2001 Page Date de révision Introduction.........

Plus en détail

FICHE ÉCOCON$EIL. La qualité et l efficacité énergétique des

FICHE ÉCOCON$EIL. La qualité et l efficacité énergétique des FICHE ÉCOCON$EIL Quand écoénergie rime avec économies Liens rapides Planifier l achat de nouvelles fenêtres Caractéristiques des fenêtres homologuées Fenêtres homologuées Dans bien des habitations yukonnaises,

Plus en détail

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES Performance des dispositifs pare soleil par Aziz Laouadi CNRC CONSTRUCTION SOLUTIONS CONSTRUCTIVES N o 77, juin 2011 Ce numéro décrit les résultats d une étude sur un certain nombre de dispositifs pare

Plus en détail

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN La dernière invention DUOSUN est un capteur solaire thermique qui fonctionne bien mieux. Il est moins cher et est plus propre que les autres produits actuellement disponibles. Ce capteur est destiné à

Plus en détail

Panneaux de support résistants au feu pour toiture

Panneaux de support résistants au feu pour toiture Fiche technique SECURpan MD est un panneau de fibres de bois isolant pour toiture, sécuritaire et unique dont le noyau est traité en profondeur pour offrir une résistance au feu. SECURpan MD est certifié

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION DE MESURES D EFFICACITÉ DANS LE CADRE DE RÉNOVATIONS

GUIDE D APPLICATION DE MESURES D EFFICACITÉ DANS LE CADRE DE RÉNOVATIONS GUIDE D APPLICATION DE MESURES D EFFICACITÉ DANS LE CADRE DE RÉNOVATIONS PROGRAMME RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE POUR LES MÉNAGES À FAIBLE REVENU VOLET SOCIAL À l'intention des Offices municipaux d'habitation

Plus en détail

Matériaux de faible perméance dans les enveloppes de bâtiment

Matériaux de faible perméance dans les enveloppes de bâtiment Solution constructive n o 41 Matériaux de faible perméance dans les enveloppes de bâtiment par M.K. Kumaran et J.C. Haysom Cet article contient certaines indications quant à la mise en oeuvre de matériaux

Plus en détail

LES ÉLUS EN LUTTE AUX ÎLOTS DE CHALEUR DANS ROSEMONT-LA PETITE-PATRIE

LES ÉLUS EN LUTTE AUX ÎLOTS DE CHALEUR DANS ROSEMONT-LA PETITE-PATRIE LES ÉLUS EN LUTTE AUX ÎLOTS DE CHALEUR DANS ROSEMONT-LA PETITE-PATRIE Gilles Galipeau, urbaniste Institut d urbanisme de Montréal Le 21 novembre 2012 Plan de présentation Le phénomène d îlots de chaleur

Plus en détail

Avenue de la Brabançonne 29-1040 BRUXELLES - Tél. (02) 7349205 - CCP 0000063310-66

Avenue de la Brabançonne 29-1040 BRUXELLES - Tél. (02) 7349205 - CCP 0000063310-66 NBN B46-001 le éd., mai1991 Complexe de toiture avec revêtement d'étanchéité (membranes bitumineuses ou synthétiques) Dakopbouw met afdichtingen (bitumen- of kunststoffolies) Dachaufbau mit Dachabdichtungen

Plus en détail

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Que sont les crédits de priorité régionale? Les crédits de priorité régionale ont été mis en place dans les systèmes d évaluation LEED 2009

Plus en détail

Isolation dynamique des combles: DuPont Energain offre des températures agréables durant les chaudes journées d'été.

Isolation dynamique des combles: DuPont Energain offre des températures agréables durant les chaudes journées d'été. Isolation dynamique des combles: DuPont Energain offre des températures agréables durant les chaudes journées d'été. Auteurs : Jacques Gilbert et Ulrike Koster, DuPont Building Innovations DuPont de Nemours

Plus en détail

Devis directeur WALLTITE ECO v.2 par BASF Canada Inc. Section 07 27 29 2011-05-13 SYSTÈME ISOLANT DE POLYURÉTHANNE À PULVÉRISER Page 1

Devis directeur WALLTITE ECO v.2 par BASF Canada Inc. Section 07 27 29 2011-05-13 SYSTÈME ISOLANT DE POLYURÉTHANNE À PULVÉRISER Page 1 Page 1 WALLTITE ECO v.2 de BASF Canada Inc. est un produit d isolation thermique pour l enveloppe des bâtiments; il doit être appliqué aux endroits appropriés pendant la construction de l enveloppe du

Plus en détail

EXIGENCES POUR L'APPLICATION DE BARDEAUX D'ASPHALTE SUR DES SUPPORTS DE COUVERTURE EN BOIS AVEC PENTE DE 1:3 OU PLUS

EXIGENCES POUR L'APPLICATION DE BARDEAUX D'ASPHALTE SUR DES SUPPORTS DE COUVERTURE EN BOIS AVEC PENTE DE 1:3 OU PLUS DIVISION IV EXIGENCES POUR L'APPLICATION DE BARDEAUX D'ASPHALTE SUR DES SUPPORTS DE COUVERTURE EN BOIS AVEC PENTE DE 1:3 OU PLUS Note: Les bardeaux avec armatures organiques ont été retirés du marché.

Plus en détail

02/10/2014 Journée technique «Murs et toits végétalisés» THEDY François 1

02/10/2014 Journée technique «Murs et toits végétalisés» THEDY François 1 THEDY François 1 1/ Introduction 2/ Rappel sur la composition d une toiture plate 3/ Principes fondamentaux : lors de l étude du projet et pour le choix du système anti-racines 4/ Exemples de compositions

Plus en détail

L ISOLATION THERMIQUE DANS LA CONCEPTION ET LA REALISATION DES LOCAUX DE TRAVAIL

L ISOLATION THERMIQUE DANS LA CONCEPTION ET LA REALISATION DES LOCAUX DE TRAVAIL UE 5 : RISQUES PHYSIQUES FACTEUR D AMBIANCE T. ATHUYT L ISOLATION THERMIQUE DANS LA CONCEPTION ET LA REALISATION DES LOCAUX DE TRAVAIL «L isolation thermique dans la conception et la réalisation des locaux

Plus en détail

30cm. 50cm. La brique rouge grand format!

30cm. 50cm. La brique rouge grand format! La brique de terre cuite marocaine préformée, de grand format, une pose au mortier colle et un profil d assemblage pour une mise en œuvre ultra rapide. 30cm La brique rouge grand format! 6,5 pc par m²

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material)

Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material) CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material) RÉPERTOIRE Réévalué Révisé Jamais Réévaluation Non : : NORMATIF : 07 27 09.02 Publié en : 2013-03-07 Réévaluation cours :

Plus en détail

Pour un milieu. de vie amélioré. le développement durable TOITURES

Pour un milieu. de vie amélioré. le développement durable TOITURES TOITURES Choix Nouveau d un règlement revêtement sur de toiture le développement durable Pour un milieu Agissons ensemble contre les îlots de chaleur urbains et le ruissellement des eaux de pluie! de vie

Plus en détail

Bulletin d'inspection des bâtiments

Bulletin d'inspection des bâtiments lletin d'inspection des bâtiments Adoption du Code national du bâtiment de 2010 et modifications connexes aux processus visant les exigences en matière d'efficacité énergétique Hiver 2015 lletin d'inspection

Plus en détail

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance La cie Matériaux de construction BP Canada 08 06 16 13 13 BOIS, PLASTIQUES et MATÉRIAUX COMPOSITES Revêtements structuraux isolants Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance Le R-4 HP de BP

Plus en détail

.1 Bloc de polystyrène expansé pré-percé pour l installation en sous-œuvre de conduites mécaniques.

.1 Bloc de polystyrène expansé pré-percé pour l installation en sous-œuvre de conduites mécaniques. PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1. CONTENU DE LA SECTION Les travaux couverts par le document contractuel faisant l objet de la présente spécification comprennent de façon non limitative pour la préparation,

Plus en détail

ANALYSES THERMOGRAPHIQUES

ANALYSES THERMOGRAPHIQUES DEVIS DIRECTEUR NATIONAL (DDN) ANALYSES THERMOGRAPHIQUES 02 27 13 Enveloppe du bâtiment 02 27 16 Toiture Marianne Bérubé-Dufour Benoît Boileau Pierre Gendron CEBQ 25 mars 2009 DDN - Analyses thermographiques

Plus en détail

LES CELLULES PHOTOVOLTAÏQUES SUR LES COUVERTURES

LES CELLULES PHOTOVOLTAÏQUES SUR LES COUVERTURES CANADIAN ROOFING CONTRACTORS ASSOCIATION ASSOCIATION CANADIENNE DES ENTREPRENEURS EN COUVERTURE 100-2430 Prom. Don Reid Ottawa, Ontario K1H 1E1 Tél: 800/461-2722 613/232-6724 Télécopieur: 613/232-2893

Plus en détail

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant.

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant. FICHE TECHNIQUE 120-1.4 07.21.13.13 1 Nom du produit ISOFOIL 2 Manufacturier ISOFOIL est fabriqué par Groupe Isolofoam, entreprise québécoise et important manufacturier de produits isolants depuis plus

Plus en détail

Les Produits MURPHCO Ltée

Les Produits MURPHCO Ltée DESCRIPTION Les Produits MURPHCO Ltée Le drain de toit Murphco est constitué d'un tablier de cuivre plein et d'un manchon en cuivre rigide sans joint ni soudure verticale. Il se distingue par sa conception

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Thermographie infrarouge et qualifications requises GHD Geneviève Renaud, ing. B.Sc. Plan de la présentation Qu est-ce que la thermographie infrarouge Principe de base Normes et certification Application

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

GUIDE D'ASSEMBLAGE DE LA VILLE DE SAINT JOHN

GUIDE D'ASSEMBLAGE DE LA VILLE DE SAINT JOHN GUIDE D'ASSEMBLAGE DE LA VILLE DE SAINT JOHN Guide d'assemblage de la Ce document décrit en détail les valeurs R de différents ensembles standard, lorsque calculées conformément aux méthodes établies dans

Plus en détail

Canplas WeatherPro Évents de toiture ProVentilator Section 07 72 24. Digicon Information Inc. Page 1

Canplas WeatherPro Évents de toiture ProVentilator Section 07 72 24. Digicon Information Inc. Page 1 Digicon Information Inc. Page 1 Cette section inclut les dispositifs d évacuation persiennés, préfabriqués, montés sur le toit, ajustables en fonction d une toiture inclinée de 3/12 à 12/12, fabriqués

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects:

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects: Les toitures plates 1. Introduction aux toitures plates Les toitures plates peuvent être constituer d'une charpente traditionnelle en acier jouant le rôle de support, composée de poutres et de pannes surmontées

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation RÉPERTOIRE Révision Jamais Réévaluation Non : NORMATIF : 07 21 23.06 Publication en de l'évaluation : 1997-12-08 Réévaluation cours

Plus en détail

Rénovation des fenêtres

Rénovation des fenêtres Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Rénovation des fenêtres Le changement des fenêtres (ou vitrages), réduit les consommations de chauffage, fait diminuer l effet paroi froide et les condensations, améliore

Plus en détail

Réglementation thermique de l'existant

Réglementation thermique de l'existant Réglementation thermique de l'existant Atiane energy Villa Kappas - 2, avenue de Carras - 06200 Nice Tel. 06 62 78 39 38 - contact@atiane-energy.com www.atiane-energy.com SARL au capital de 9 000 Euros

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

InLighten MC (Tablette réfléchissante)

InLighten MC (Tablette réfléchissante) JUILLET 2015 CARACTÉRISTIQUES 1 Caractéristiques Design minimaliste permettant de fixer la Tablette réfléchissante aux systèmes multiples de mur rideau et de devanture de magasin de Kawneer Offerte avec

Plus en détail

D ISOLATION DES MAISONS

D ISOLATION DES MAISONS S emmitoufler pour rester au chaud Pourquoi payer pour de l électricité dont vous n avez pas besoin? Lignes Directrices Table des Matières 1. PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2 2. APERÇU DU PROGRAMME 2 3. ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

2.4 LES REVÊTEMENTS DE TOITURES

2.4 LES REVÊTEMENTS DE TOITURES 2.4 LES REVÊTEMENTS DE TOITURES 2.4.1 GÉNÉRALITÉS SITUATION 1 Bardeaux d amiante en quinconce ou rectangulaires La majorité des maisons de la première phase de construction furent recouvertes avec des

Plus en détail

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux.

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. SE EN OEUVRE uther roof UTHER ROOF UTHER ROOF est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. UTHER ROOF PR UTHER ROOF PR est une plaque isolante PR revêtue sur les

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Acquisition d une propriété

Acquisition d une propriété Direction de l habitation Acquisition d une propriété AIDE FINANCIÈRE Mars 2015 Vous rêvez d une propriété à Montréal? Grâce à ses nombreux avantages, le programme municipal d aide à l acquisition d une

Plus en détail

MUR CAPTEUR À ACCUMULATION D'ÉNERGIE

MUR CAPTEUR À ACCUMULATION D'ÉNERGIE MUR CAPTEUR À ACCUMULATION D'ÉNERGIE Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Mesurer des températures. Définir la capacité thermique massique. Associer l'échauffement d'un système

Plus en détail

LE RESURFAÇAGE DES TOITURES & PROCÉDURES D ÉLIGIBILITÉ MICHEL PARÉ D.D.A. ASSOCIATION DES MAÎTRES COUVREURS DU QUÉBEC

LE RESURFAÇAGE DES TOITURES & PROCÉDURES D ÉLIGIBILITÉ MICHEL PARÉ D.D.A. ASSOCIATION DES MAÎTRES COUVREURS DU QUÉBEC LE RESURFAÇAGE DES TOITURES & PROCÉDURES D ÉLIGIBILITÉ MICHEL PARÉ D.D.A. ASSOCIATION DES MAÎTRES COUVREURS DU QUÉBEC INTRODUCTION L AMCQ OBNL (Organisme à but non lucratif) N est pas liée ou financée

Plus en détail

Programme Rénoclimat Clientèle mazout ou propane

Programme Rénoclimat Clientèle mazout ou propane 1 8 286-0550 Legault-Dubois, organisme de service accrédité Tableau des aides financières Programme Clientèle mazout ou propane RENOVEZ EFFICACEMENT, C EST PAYANT! WWW.AEE.GOUV.QC.CA Agence de l efficacité

Plus en détail

Isolant en mousse de polyuréthane pulvérisé sur place AIRMÉTIC SOYA PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 Contenu 1.2 Sections connexes 1.3 Références 1. 2. 3.

Isolant en mousse de polyuréthane pulvérisé sur place AIRMÉTIC SOYA PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 Contenu 1.2 Sections connexes 1.3 Références 1. 2. 3. (Projet :) Isolant en mousse de polyuréthane pulvérisé sur place page 1/5 AIRMÉTIC SOYA Note : Rédacteur : Le présent document est un devis type qu il faut adapter en fonction des besoins de chaque projet.

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 13459-R Isofoil

Rapport d'évaluation CCMC 13459-R Isofoil Rapport d'évaluation CCMC 3459-R Isofoil RÉPERTOIRE NORMATIF : 07 2 3.03 Publié : 202-09-27 Réévalué : 202--27 Révisé : 205-04-23 Réévaluation : 205-09-27. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction

Plus en détail

LA MEILLEURE ET LA PLUS NATURELLE ISOLATION THERMIQUE AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI

LA MEILLEURE ET LA PLUS NATURELLE ISOLATION THERMIQUE AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE IDEE QUE NOUS N AYONS JAMAIS EUE. CAR N EST-CE PAS LA CHOSE LA PLUS SIMPLE ET LA PLUS NATURELLE QUE DE VOULOIR AVOIR BIEN CHAUD? ON A BESOIN POUR CELA D

Plus en détail

Matériaux de construction pour maisons éconergétiques et rénovations

Matériaux de construction pour maisons éconergétiques et rénovations Matériaux de construction pour maisons éconergétiques et rénovations Les objectifs d'apprentissage : Pour construire une maison éconergétique, il faut choisir de bons matériaux de construction et bien

Plus en détail

Isolant en laine minérale à flocons de fibre de verre

Isolant en laine minérale à flocons de fibre de verre Fiche technique BI-BWJ-DS-FC 5-15 AX Isolant en laine minérale à flocons de fibre de verre Garantit une performance MAX-imale lorsqu'il est installé dans les combles et les parois d'un bâtiment. Ne s'affaisse

Plus en détail

Isolation par l intérieur des murs en briques: Analyse des risques et définitions de critères

Isolation par l intérieur des murs en briques: Analyse des risques et définitions de critères Isolation par l intérieur des murs en briques: Analyse des risques et définitions de critères Contact : arnaud.evrard@uclouvain.be Architecture et climat : http://www-climat.arch.ucl.ac.be 1 > Plan de

Plus en détail

Efficacité énergétique

Efficacité énergétique Optimiser l'énergie Pourquoi? L'importance de l'efficacité énergétique Il en va de la responsabilité de tous d'éviter le gaspillage de l'énergie en l'utilisant intelligemment. Pourquoi? Parce que l'énergie

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

RENOLIT WATERPROOFING 1 RENOLIT ALKORBRIGHT EXCELLENCE IN ROOFING

RENOLIT WATERPROOFING 1 RENOLIT ALKORBRIGHT EXCELLENCE IN ROOFING RENOLIT WATERPROOFING 1 EXCELLENCE IN ROOFING 2 RENOLIT WATERPROOFING RENOLIT WATERPROOFING 3 Stay cool, RENOLIT a développé le concept, dans le souci de répondre à la fois à une nécessité d économie d

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

Campagne de thermographie aérienne Questionnaire bâtiments de référence

Campagne de thermographie aérienne Questionnaire bâtiments de référence Campagne de thermographie aérienne Questionnaire bâtiments de référence Nom : GSM/Tel* : Adresse :, E-mail : * Ce numéro ne sera utilisé qu en cas de besoin de précisions supplémentaires OÙ PRENDRE LES

Plus en détail

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7 Le solaire : un acte citoyen http://www.climamaison.com/ Le solaire, bien que distant de quelques 150 millions de kilomètres de la terre, est une énergie disponible, gratuite, économique et non polluante.

Plus en détail

Vitrages isolants hautes performances

Vitrages isolants hautes performances RIOU Glass Infos Vitrages isolants hautes performances Les vitrages isolants fonctionnels peuvent être 2 à 3 fois plus performants que des vitrages isolants standards, en termes d isolation thermique ou

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance Building Products of Canada Corp. 08 06 16 13 Wood, Plastics and Composites 13 Structural Insulating Sheathings Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance Le R-4 HP de BP combine la fibre de

Plus en détail

Comment obtenir une ouverture (porte, fenêtre) lors du coffrage d'un mur? Quelles autres structures métallique connaissez-vous?

Comment obtenir une ouverture (porte, fenêtre) lors du coffrage d'un mur? Quelles autres structures métallique connaissez-vous? LES MURS D'UNE MAISON 1. Quelle est la fonction d'usage de la maison? Besoin de s'abriter, se protéger 2. Quelle est la fonction de service assurée par les MURS d'une maison? Résister... 3. Voici les solutions

Plus en détail

octobre 2014 Page 1 de 7

octobre 2014 Page 1 de 7 age - 22 07 00 Partie 1 Généralités 1.1 Sommaire.1 À moins d indication contraire, suivre les standards ci-dessous pour la division nommée. Ces standards ne sont pas destinés à restreindre ou remplacer

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard de

Plus en détail

Principales modifications au Code national du bâtiment de 2015 : Partie 9, Maisons et petits bâtiments

Principales modifications au Code national du bâtiment de 2015 : Partie 9, Maisons et petits bâtiments Principales modifications au Code national du bâtiment de 2015 : Partie 9, Maisons et petits bâtiments Nedjma Belrechid RTHQ Le 2 décembre 2014 St-Foy (Québec) PARI: Programme d'aide à la recherche industrielle

Plus en détail

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen Index 1) Technologies solaires 2) Les avantages de l énergie solaire thermique 3) La production

Plus en détail

les vitrages d h Les multiples capacités de calibration des performances Synergia Concept International synergia@lucjoubert.com

les vitrages d h Les multiples capacités de calibration des performances Synergia Concept International synergia@lucjoubert.com Comment tbien utiliser les vitrages d aujourd hui d h Les multiples capacités de calibration des performances LucJoubert consultant SeniorenVitrages Luc Joubert, consultant Senior en Vitrages, Synergia

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LA RT2012 Dans la performance thermique et lumineuse des parois vitrées, les fermetures et les stores jouent le rôle de régulateur des entrées et sorties

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

Schéma de principe hydraulique

Schéma de principe hydraulique 1. Schéma de fonctionnement Ces s de fonctionnement sont des solutions préférentielles et éprouvées fonctionnant sans problèmes et permettant une plus haute efficacité de l'installation de pompe à chaleur.

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Membranes et revêtements blancs réfléchissants

Membranes et revêtements blancs réfléchissants Membranes et revêtements blancs réfléchissants www.polyglass.com KOOL ROOF SOLUTIONS Membranes et revêtements blancs réfléchissants TABLE DES MATIÈRES Table des matières 3 Introduction 4 Technologie CURE

Plus en détail

VILLE DE WATERLOO RÈGLEMENT SUR LE PROGRAMME DE SUBVENTION RELATIF À L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ANTIREFOULEMENT RÉSIDENTIELS

VILLE DE WATERLOO RÈGLEMENT SUR LE PROGRAMME DE SUBVENTION RELATIF À L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ANTIREFOULEMENT RÉSIDENTIELS VILLE DE WATERLOO RÈGLEMENT # 15-888 RÈGLEMENT SUR LE PROGRAMME DE SUBVENTION RELATIF À L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ANTIREFOULEMENT RÉSIDENTIELS Avis de motion donné le 18 août 2015 Adopté le 8 septembre

Plus en détail

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF GUIDE TECHNIQUE CONSOMMATEURS MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF Document préparé par le Service technique et inspection de chantiers de l Association provinciale

Plus en détail

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi?

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet, grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie et les émissions

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS STRUCTURALES PANNEAUX SOLAIRES DE TOIT : POUR BÂTIMENTS NOUVEAUX OU EXISTANTS. Par Michael Holleran, ing.

CONSIDÉRATIONS STRUCTURALES PANNEAUX SOLAIRES DE TOIT : POUR BÂTIMENTS NOUVEAUX OU EXISTANTS. Par Michael Holleran, ing. CONSIDÉRATIONS STRUCTURALES PANNEAUX SOLAIRES DE TOIT : POUR BÂTIMENTS NOUVEAUX OU EXISTANTS Par Michael Holleran, ing. Décembre 2011 TABLE DES MATIÈRES Considérations structurales panneaux solaires de

Plus en détail

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX Les fenêtres sont caractérisées par trois caractéristiques de base : U w : le coefficient de transmission thermique traduisant la capacité

Plus en détail

DerbiBRITE NT : membrane blanche, réfléchissante

DerbiBRITE NT : membrane blanche, réfléchissante DerbiBRITE NT : membrane blanche, réfléchissante Cool roofs are one of the quickest and lowest cost ways we can reduce our global carbon emissions and begin the hard work of slowing climate change, Steven

Plus en détail

Les Produits MURPHCO Ltée

Les Produits MURPHCO Ltée DESCRIPTION Le manchon de cheminée Murphco est fait d'aluminium pré-moulé et fabriqué en usine, d'une seule pièce, (sans joint ni soudure) sur un tour éprouvé. Le manchon sert à assurer l'étanchéité principalement

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juin 2005 Série technique 05-100 Incidence de la température de consigne des thermostats sur la consommation d énergie introduction Les occupants d une maison règlent habituellement

Plus en détail

TRAITEMENT DES SURFACES INTERIEURES D UNE CUVE DE STOCKAGE D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE ALGERIEN

TRAITEMENT DES SURFACES INTERIEURES D UNE CUVE DE STOCKAGE D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE ALGERIEN TRAITEMENT DES SURFACES INTERIEURES D UNE CUVE DE STOCKAGE D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE ALGERIEN CHIKHI Mourad 1, SELLAMI Rabah 1 et Merzouk Kasbadji Nachida 1 1: Unité de Développement des Equipements Solaires

Plus en détail

PLAQUES ISOLANTES UNILIN Gamme de livraison Belgique et Luxembourg - 2015

PLAQUES ISOLANTES UNILIN Gamme de livraison Belgique et Luxembourg - 2015 PLAQUES ISOLANTES UNILIN Gamme de livraison Belgique et Luxembourg - 2015 DIVISION INSULATION www.unilininsulation.com isolantes PIR Isolation pour vos toitures, cloisons, sols et greniers De quoi s agit-t

Plus en détail