Conception de couverture selon la norme CSA A

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conception de couverture selon la norme CSA A123.21-10"

Transcription

1 Conception de couverture selon la norme CSA A Présentée par : Michel Desgranges,T.P. Directeur Toiture & Étanchéité Coordonnateur Programme de simulation d essai d arrachement au vent exp.com

2 Avec les changements climatiques actuels, nos couvertures spécifiées d aujourd hui résisteront-elles aux tempêtes et aux ouragans de demain? ## 2

3 ##

4 ##

5 Plan de la présentation Les Services exp inc. Historique de la norme R & D Équipement Exigences du CNBQ 2005 Différence entre FM et CSA Étape de spécification Limitation ## 4

6 Qui est exp?

7 7

8 Qui est exp? Nous fournissons à des clients du monde entier des services en génie du bâtiment, en sols, matériaux et environnement, en ingénierie des infrastructures, en planification et conception, en gestion de programme et en développement durable. Bâtiment Développement durable Énergie Industriel Infrastructure Sol, Matériaux & Environnement Plusieurs clients d envergure : Hydro-Québec Ministère des Transports Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Kruger, Bombardier, Quebecor Plus d une centaine de villes et municipalités 7

9 Exp sols, matériaux et environnement «Les Laboratoires Shermont» fondés en 1958 Chef de file en ingénierie des sols, matériaux et environnement Aujourd'hui, 12 bureaux/laboratoires (± 300 employés) Fusion en 2011 Exp comptent ± 3300 employés en Amérique du Nord Enregistrés BNQ ISO 9001 (2000) ## 8

10 Qui est exp? Champs d activités en toiture & étanchéité: - Contrôle qualitatif des matériaux & application - Couverture (aide à la conception, expertise) - Surveillance de chantier - Essai d arrachement en chantier (norme ANSI/SPRI IA-1) - Essai d arrachement dynamique (norme CSA A ) - Expertises techniques Étanchéité à l eau et à l air - Programme de maintien des actifs - Thermographie toiture & enveloppe, mécanique/électrique 9

11 Michel Desgranges, T.P. Cumule 30 ans d expérience dans l industrie de la construction, dont 20 ans de perfectionnement en enveloppe du bâtiment et près de 15 ans dans l industrie de la couverture. Entrepreneur général Consultant / Inspection Firme Ingénierie Entrepreneur couvreur Membre : Academy of InfraRed Thermography (AIRT) «Roof Consultants Institute» (RCI) SIGDERS ACLE (Comité tech. & Conseil Adm.) & AMCQ (3 Comités) AGPI (membre et exposant) AIQ & CECD (Moisson Montréal) DCC (Devis de construction Canada) CNN / ACEC ASTM International, UL ## 10

12 Historique de la norme 11

13 Historique Qu est-ce que CSA: CSA est une organisation canadienne chef de file dans le domaine des services de certification et de mise à l'essai de produits. La marque de certification confirme aux clients et aux utilisateurs éventuels que le produit a été soumis à un processus d'évaluation formel incluant un examen, une mise à l'essai et une inspection de suivi. Elle assure aussi la conformité aux normes en vigueur en matière de sécurité et de rendement. Pour pouvoir élaborer une norme CSA, on doit pouvoir accumuler des tonnes de données scientifiques sur le sujet duquel relèvera la norme. 12

14 Historique Qu est-ce que CSA: Le groupe SIGDERS a compilé ces données scientifiques par des tests dynamiques depuis Données soumises à CSA pour la révision qui s effectue par des membres de l industrie où la norme sera entérinée. Dans notre cas, il s agit de la section toiture. Étant donné que CSA est une autorité reconnue et indépendante, les normes établies par cette dernière jouissent d une bonne réputation et sont facilement introduites dans la révision du Code national du Bâtiment du Canada. 13

15 Historique Ce qui nous amène Données de la 6 e rencontre (web-conférence) task group Revue des études ANSI/FM-4474 et UL-580, vs CSA Inscription de la norme CSA A au code Section Determination of Wind Load - Référence à la section Guide de l usagé section 6 Présentation au comité pour approbation ± décembre 2012 Révision publique ± sept

16 Historique CSA A Méthode d essai normalisée de la résistance à l arrachement sous l action dynamique du vent des systèmes de couverture à membrane Possibilité d obtenir des assemblages sur pontage de bois: FM a tout récemment causé une commotion dans l industrie Élimination de milliers d assemblages de FM Global, RoofNav en plus de la modification de décembre 2012 Avec la norme CSA, «les pontages de bois redeviennent une possibilité» et crée moins de stress sur les pontages d acier 15

17 Historique La création: En 1994, rencontre d intervenants de l industrie au CNRC avec un intérêt commun. C est alors que le groupe SIGDERS (Special Interest Group on Dynamic Evaluation of Roofing Systems) a vu le jour. Le but: Concevoir un protocole d évaluation sur la performance des systèmes d étanchéité sous des charges dynamiques. Un protocole devant inclure tous les éléments requis pour un rédacteur de devis afin d éviter les erreurs de calculs possibles et ainsi être axé sur la sécurité du grand public. 16

18 Historique L objectif principal de SIGDERS était de développer un cycle de charge dynamique capable de: Reproduire le plus possible les véritables effets du vent; Simuler les modes de rupture similaires aux conditions existantes; Compter sur une variation de composantes et matériaux; Pouvoir être reproduit dans un environnement de laboratoire; Avoir un processus capable de résultats en moins d une journée; Être compatible avec les codes du bâtiment locaux ainsi qu aux vents relatifs à chaque région. 17

19 Historique Les membres de la Phase I: Manufacturiers: Canadian General Tower ltd. / Prospex Roofing Products ltd, Carlisle SynTec Systems, Cemfort inc., Firestone Building Products Co., JPS Elastomerics Corp. - Construction Products Group, Soprema Canada, Vicwest Steel. Propriétaires d immeubles: Poste Canada Corporation, Département de la Défense Nationale, Travaux Public et Gouvernement Services Canada. Associations: Canadian Roofing Contractors Association (CRCA), National Roofing Contractors Association (NRCA). Agences de recherches: Institut de Recherche en Construction Institut de Recherche Aerospaciale 18

20 Recherche et Développement 19

21 Recherche et développement SIGDERS Phase I Accomplissement Élaboration d un équipement d essai dynamique pour les systèmes de couverture 1. Étude à l aide d un tunnel de vent majeur; 2. Développement du nouveau protocole d essai dynamique; 3. Investigations sur des systèmes monoplis; 4. Comparaisons du design de pression / forces exercées sur les fixations démontrant les bénéfices des évaluations dynamiques. 20

22 Recherche et développement SIGDERS Phase II Objectifs 1. Développer un protocole nord-américain d arrachement au vent dynamique reproduisant les conditions naturelles; 2. Concevoir un équipement pour l évaluation de la performance d étanchéité de systèmes de couverture; 3. Initier les standards (v.g., CGSB et ASTM) ainsi que les manuels de design. 21

23 Recherche et développement SIGDERS Phase III Objectifs: 1.Recueillir les données de différents types de membranes flexibles; 2.Développer un mécanisme pour propager les méthodes d essais de SIGDERS; 3.Produire un guide sur les bonnes pratiques de calcul; 4.Évaluer la résistance des couvertures à température élevée. 22

24 Recherche et développement SIGDERS Phase IV Objectifs: 1. Définir l influence des paramètres du pontage sur la résistance; 2. Établir une procédure d essai pour quantifier les taux de pertes d air dans les systèmes attachés mécaniquement; 3. Développer la corrélation sur la résistance d arrachement zones de surfaces / périmètres / coins. 23

25 Recherche et développement SIGDERS Phase V Objectifs: 1. Monitorer les surfaces de couverture et de leur performance; 2. Quantifier l intrusion d air pour les systèmes de couverture attachés mécaniquement; 3. Mettre à jour la norme CSAA (attache mécanique) pour inclure les systèmes appliqués à l adhésif CSA A

26 Recherche et développement SIGDERS Phase V Membres: Manufacturiers: Atlas Roofing Corporation, Canadian General Tower ltd., Carlisle Syntec Incorporated, Duro-Last inc, GAF Materials Cooperation, Firestone Building Products Co., IKO industries Canada, Johns Manville Corporation, OMG, Sarnafil ltd, Soprema Canada, Stevens Roofing Systems, Tremco, inc. Propriétaires d immeubles: Poste Canada Corporation, Travaux Public et Services Canada Associations: Canadian Roofing Contractors Association, Canadian Sheet Steel Building Institute, National Roofing Contractors Association and the RCI inc. 25

27 Recherche et développement Résistance au vent des couvertures en service Une récente recherche effectuée par SIGDERS - Sur une superficie de 1,8 million de pc avec capteurs - Démontre des lacunes de performance sur les couvertures modernes vs les couvertures traditionnelles - Les codes de 30 ans vs progrès technologique de membrane Résultats - Les membranes souples modernes subissent des charges dynamiques plus élevées que les toitures traditionnelles - L information obtenue sera utilisée pour mettre à jour les exigences des codes et les normes de fabrication - La prochaine phase du SIGDERS portera sur des essais de type «hybride» 26

28 Recherche et développement 2004 Publication de la norme CSA A Standard Test Method for the Dynamic Wind Uplift Resistance of Mechanically Attached Membrane Roofing Systems 2005 Inscription comme exigence au code national à la section et annexes Un laboratoire a acquis la technologie développée par SIGDERS pour promouvoir et commercialiser des essais indépendants. Ce laboratoire est exp 2010 Modification de la norme CSA A pour les systèmes à l adhésif (méthode 2) FM 4470 ne peut plus être la base des spécifications (référence SPRI: Information bulletin 11/05/12, no 1-12) 2015 Inscription plus qu imminente au CNB. 27

29 L équipement Appareil de simulations des vents sur des systèmes de couvertures Cet appareillage de simulation des vents et rafales sur les couvertures est unique en Amérique du Nord Cet appareil, installé à Drummondville, permet aux fabricants de tester leurs produits de façon dynamique, c est-à-dire en tenant compte des variations du vent selon la norme CSA A

30 L équipement Appareil de simulations des vents sur des systèmes de couvertures Cet appareil est le fruit de plusieurs heures d installation, d essai, d erreur, de mise à niveau et de recherche et de développement constant Notre grand responsable interne c est M. Denis Isabelle, technicien émérite M. Isabelle connait cet équipement comme s il en était le concepteur, sans rien enlever bien sûr au Docteur Bas Baskaran, en fait il s agit de son bébé! Comme certains installateurs de manufacturiers l ont appris, les règles d application de la norme se doivent d être bien respectées 29

31 Exigences du code de construction du Québec

32 Exigences du code de construction Résistance au feu (articles et ) Résistance à la charge du vent (article 4.1.7) Protection contre les précipitations (article 5.6.1) ## 31

33 Exigences du code de construction Résistance au feu (articles et ) En surface, la norme CAN/ULC-S107 Essai de résistance au feu des matériaux de couverture (venant de l extérieur) En dessous, la norme CAN/ULC-S126-M Essai de propagation des flammes sous les platelages de toits (venant de l intérieur) ou l assemblage de la toiture doit avoir une barrière thermique; ou le bâtiment doit être entièrement protégé par gicleurs; ou le toit doit avoir un degré de résistance au feu d'au moins 45 minutes selon la norme CAN/ULC S-101 «Essais de réaction au feu pour les bâtiments et les matériaux de construction». 32

34 Exigences du code de construction Résistance à la charge du vent (article 4.1.7) Utilisation d un coefficient de risque de la charge dans le calcul dynamique de l'action du vent Calcul complexe, le Centre National de Recherche du Canada (CNRC) offre un calculateur simplifié, disponible gratuitement sur Internet Développement de la norme CSA A pour tester les systèmes de couverture selon l action dynamique (rafale) du vent Résultats d essais disponibles sur Internet au 33

35 Exigences du code de construction Protection contre les précipitations (article 5.6.1) Selon le code de construction du Québec Composante exposée aux précipitations, elle doit être réalisée de façon à empêcher l infiltration à l intérieur du bâtiment La protection préventive pour la santé ou la sécurité des occupants Respecter le bon fonctionnement des installations techniques Conformité avec le Code national de Plomberie Canada selon l article, de la division B. 34

36 Différence entre CSA A et FM

37 Différence entre CSA A et FM 4470 FM = essai statique Durée 5 à 10 minutes Pression positive venant sous le système CSA = essai dynamique Durée Méthode 1= 11 heures Pression négative venant par-dessus le système 36

38 Différence entre CSA A et FM 4470 Séquence de charge statique selon Factory Mutual 4470 Dimension de la 12' X 24' table 5' X 9' Séquence Pression (psf) Durée (min) Group 1 Group 2 Loading sequence Total Number of gusts (cycles) ± 4.9 hrs Level A Test pressure range (%) Test pressure (psf)¹ ¹Test pressure established at 60psf 37

39 Différence entre CSA A et FM 4470 Group 1 Group 2 Loading sequence Total Number of gusts (cycles) ± 4.9 hrs Level A Test pressure range (%) Test pressure (psf)¹ Number of gusts (cycles) ± 2.5 hrs Level B Test pressure range (%) Test pressure (psf)¹ Number of gusts (cycles) ± 1.8hrs Level C Test pressure range (%) Test pressure (psf)¹ Number of gusts (cycles) ± 1.1hrs Level D Test pressure range (%) Test pressure (psf)¹ Number of gusts (cycles) ± 0.9hr Level E Test pressure range (%) Test pressure (psf)¹ ¹Test pressure established at 60psf 38

40 Différence entre CSA A et FM Force statique progressive VS force dynamique séquentielle 2. Réaction par pression progressive VS fluctuation de pression 3. Aucune fatigue sur le système VS effet de fatigue 4. Aucune corrélation de vent réel VS imitation réaliste des vents 5. Méthode de calcul empirique pour coins et bords VS réalité 6. Méthode mise en place par assureur VS groupe de l industrie 7. Calcul non considéré au code VS élabore les exigences du code 8. Méthode complexe via Roofnav VS calculateur simple Wind-RCI 9. Facteur de sécurité de 2 VS facteur de 1,5 10.Résultat = Aucune corrélation possible entre les deux principes 39

41 Différence entre CSA A et FM 4470 Images : interface; septembre 2006; Bas Baskaran 40

42 Différence entre CSA A et FM 4470 Images : interface; septembre 2006; Bas Baskaran 41

43 Étapes à suivre pour spécifier la résistance d arrachement au vent 42

44 Résistance au vent - étapes à suivre 1. Complexité du calcul au code section et annexe P = Iw * q * Ce * Cg * Cp P = pression extérieur spécifiée, s exerçant de façon statique et dans une direction normale à la surface, soit positive (pression) ou négative (succion); Iw = coefficient de risque de la charge due au vent décrit au tableau ; q = pression dynamique de référence décrite au paragraphe 4); Ce= coefficient d exposition décrit au paragraphe 5); Cg = coefficient de rafale décrit au paragraphe 6); Cp = coefficient de pression extérieure, calculé d après la moyenne des ## valeurs sur la surface considérée. 43

45 Résistance au vent - étapes à suivre 1. Rendez-vous au site Internet 2. Choisissez le lien du calculateur en ligne du CNRC 3. Choisissez le système de couverture qui rencontre les résistances d arrachement calculées 4. Pour assistance, contactez Michel Desgranges au

46 Résistance au vent - étapes à suivre 1 ère étape : Localisation du bâtiment Géométrie du bâtiment Exposition du bâtiment Ouvertures du bâtiment Catégorie de risque ## 45

47 Résistance au vent - étapes à suivre ## 46

48 Résistance au vent - étapes à suivre ## 47

49 Résistance au vent - étapes à suivre ## 48

50 Résistance au vent - étapes à suivre ## 49

51 Résistance au vent - étapes à suivre ## 50

52 Résistance au vent - étapes à suivre ## 51

53 Résistance au vent - étapes à suivre 52

54 Résistance au vent - étapes à suivre 2 e étape : Sélectionnez «Rapport d essais par manufacturier» Déterminer les systèmes de couverture dont les résultats d essai sont supérieurs au calcul de la charge admissible. ## 53

55 Résistance au vent - étapes à suivre ## 55

56 Résistance au vent - étapes à suivre ## 56

57 Résistance au vent - étapes à suivre 2 e étape Publications par manufacturiers Sommaire du système de toiture : - Membrane de finition : TYPE DE MEMBRANE ou membrane équivalente - Membrane de sous-couche : TYPE DE MEMBRANE ou membrane équivalente (si requis) - Panneau de support : TYPE ou Optionnel - Isolant : TYPE ou produit équivalent - Pare-vapeur : TYPE ou membrane équivalente - Barrière thermique : TYPE ou Optionnelle - Platelage : Platelage métallique 22 gages ou équivalent - Résistance dynamique d arrachement (RDA) selon la norme CSA A : Système A : -1,6 kpa (-33,3 psf) Système B : -1,3 kpa (-26,7 psf) - Mode d attachement Espacement Résistance observée aux essais: Des rangées Des fixations Observée à l essai Avec CS de 1,5 - Système A : - Système B : 890 mm (35 po) c.c. 457 mm (18 po) c.c. -2,4 kpa (-50 psf). -1,6 kpa (-33,3 psf) 890 mm (35 po) c.c. 600 mm (24 po) c.c. -1,9 kpa (-40 psf). -1,3 kpa (-26,7 psf) 57

58 Résistance au vent - étapes à suivre 3 e étape Rédaction du devis Dans la PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS du devis, insérer l article suivant dans la section «RÉFÉRENCE» xx.1 CSA A Méthode d'essai normalisée de la résistance dynamique à l'arrachement sous l'action du vent des systèmes de couverture. Dans la PARTIE 2 PRODUITS, insérer l article suivant dans la section «CRITÈRES DE PERFORMANCE» xx.1 Système de couverture: conforme à la norme CSA A en ce qui concerne la résistance dynamique à l'arrachement sous l'action du vent..1 Résistances minimums :(spécifiez si avec ou sans CS).1 [ ] kpa pour la zone de surface.2 [ ] kpa pour les zones de bord.3 [ ] kpa pour les zones de coin 58

59 Limitation 59

60 Essais et calculs d arrachement ne comprend pas : ##

61 Le calculateur WindRCI n est pas pour les édifices de construction inhabituelle ##

62 ## Faire attention aux diverses projections de la jungle urbaine. Une réparation n est pas un jeu Une rafale est si vite arrivée!

63 Merci Période de question exp.com

Essais de charges dynamiques sur des couvertures d immeubles à usage commercial

Essais de charges dynamiques sur des couvertures d immeubles à usage commercial Solution constructive n o 55 Essais de charges dynamiques sur des couvertures d immeubles à usage commercial par A. Baskaran Les toitures monocouches ne se comportent pas comme les multicouches. Il est

Plus en détail

Panneaux de support résistants au feu pour toiture

Panneaux de support résistants au feu pour toiture Fiche technique SECURpan MD est un panneau de fibres de bois isolant pour toiture, sécuritaire et unique dont le noyau est traité en profondeur pour offrir une résistance au feu. SECURpan MD est certifié

Plus en détail

MEMBRANES DE TOITURE RÉFLÉCHISSANTES

MEMBRANES DE TOITURE RÉFLÉCHISSANTES Slogan à mettre Slogan à mettre Slogan à mettre Slogan à mettre MEMBRANES DE TOITURE RÉFLÉCHISSANTES IRS de 86 Réduction de l absorption de la chaleur par le système Testé selon la norme CSA A123.21-14

Plus en détail

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ v.1/2015-03-23 Cette liste a été montée pour faciliter la mise en application du Guide technique sur les toitures

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

Efficacité énergétique des murs Impact des fuites d air sur la performance énergétique

Efficacité énergétique des murs Impact des fuites d air sur la performance énergétique De 2005 à 2010, a participé à un consortium de recherche formé d intervenants de l industrie de la mousse de polyuréthane pulvérisée (MPP) et de l Institut de recherche en construction du Conseil national

Plus en détail

ULC-S536-04 Inspection et mise à l essai des réseaux avertisseurs d incendie

ULC-S536-04 Inspection et mise à l essai des réseaux avertisseurs d incendie ULC-S536-04 Inspection et mise à l essai des réseaux avertisseurs d incendie Séminaire technique ACAI 14 novembre 2013 Par : Pierre Noël STRUCTURE DE LA NORME Les réseaux avertisseurs d incendie doivent

Plus en détail

Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar. Vous avez des problèmes de ventilation? détient la solution!

Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar. Vous avez des problèmes de ventilation? détient la solution! Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar Ventilation inc. est le plus important manufacturier d équipements destinés au traitement de la qualité de l air dans le domaine résidentiel

Plus en détail

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant.

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant. FICHE TECHNIQUE 120-1.4 07.21.13.13 1 Nom du produit ISOFOIL 2 Manufacturier ISOFOIL est fabriqué par Groupe Isolofoam, entreprise québécoise et important manufacturier de produits isolants depuis plus

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 LA VENTILATION DES COUVERTURES 01-01-1998 TABLE DES MATIÈRES Page 1- Historique... 1 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 3- Recommandations et investigations avant réfection... 3 4-

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation RÉPERTOIRE Révision Jamais Réévaluation Non : NORMATIF : 07 21 23.06 Publication en de l'évaluation : 1997-12-08 Réévaluation cours

Plus en détail

PLACE DE L ACADIE MISE À JOUR DES ÉTUDES ACOUSTIQUES À PARTIR DES PLANS DE SITE RÉVISÉS SOUMIS EN DATE DU 3 DÉCEMBRE 2008

PLACE DE L ACADIE MISE À JOUR DES ÉTUDES ACOUSTIQUES À PARTIR DES PLANS DE SITE RÉVISÉS SOUMIS EN DATE DU 3 DÉCEMBRE 2008 MJM CONSEILLERS EN ACOUSTIQUE INC MJM ACOUSTICAL CONSULTANTS INC 55, Côte des Neiges, Bureau 0 Montréal (Québec) Tél.: (5) 77-98 HS A6 Fax: (5) 77-986 Site internet: www.mjm.qc.ca Courrier électronique:

Plus en détail

DCC. DCC Section Montréal. Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus. 15 octobre 2014 Paul Hébert ing.

DCC. DCC Section Montréal. Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus. 15 octobre 2014 Paul Hébert ing. DCC DCC Section Montréal Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus 15 octobre 2014 Paul Hébert ing. Programme de la soirée; Le décret; Le guide explicatif des exigences d entretien des façades

Plus en détail

TOITURE À MEMBRANE PROTÉGÉE L AVANTAGE FOAMULAR 350 ISOLANT DE POLYSTYRÈNE EXTRUDÉ RIGIDE HAUTE DENSITÉ

TOITURE À MEMBRANE PROTÉGÉE L AVANTAGE FOAMULAR 350 ISOLANT DE POLYSTYRÈNE EXTRUDÉ RIGIDE HAUTE DENSITÉ TOITURE À MEMBRANE PROTÉGÉE L AVANTAGE FOAMULAR 350 ISOLANT DE POLYSTYRÈNE EXTRUDÉ RIGIDE HAUTE DENSITÉ PROTÉGÉEFOAM CONSTRUCTION D UNE RÉDUCTION DES COÛTS À LONG TERME. FACILITÉ D INSTALLATION. SOUPLESSE

Plus en détail

PGA EXPERTS INC. Gilles Carrier T.P. PRÉSENTENT LES SYSTÈMES COUPE-FEU SONT ILS NÉCESSAIRES AU QUÉBEC?

PGA EXPERTS INC. Gilles Carrier T.P. PRÉSENTENT LES SYSTÈMES COUPE-FEU SONT ILS NÉCESSAIRES AU QUÉBEC? PGA EXPERTS INC Gilles Carrier T.P. PRÉSENTENT LES SYSTÈMES COUPE-FEU SONT ILS NÉCESSAIRES AU QUÉBEC? ACAI CFAA 14 novembre 2013 Présentation du Conférencier GILLES CARRIER T.P. EST UN FINISSANT DU COLLÈGE

Plus en détail

10% de surface couverte en plus. 10% d effort en moins. Quand la résistance et la brillance ne font qu une LA TUILE DIAMANT. www.gerardroofs.

10% de surface couverte en plus. 10% d effort en moins. Quand la résistance et la brillance ne font qu une LA TUILE DIAMANT. www.gerardroofs. 10% de surface couverte en plus 10% d effort en moins Quand la résistance et la brillance ne font qu une LA TUILE DIAMANT www.gerardroofs.fr Une société Il y a plus de 50 ans, un entrepreneur néo-zélandais,

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES

PROFIL DE COMPÉTENCES Q UALIFICATION PROFESSIONNELLE DES ENTREPRENEURS DE CONSTRUCTION PROFIL DE COMPÉTENCES 13.2 - Entrepreneur en systèmes d alarme incendie DES MODIFICATIONS AU CONTENU PEUVENT ÊTRE APPORTÉES EN TOUT TEMPS

Plus en détail

Édifice 20 Ferme expérimentale centrale, Ottawa (Ontario) Sollicitation No: 14-1109 27 août 2014

Édifice 20 Ferme expérimentale centrale, Ottawa (Ontario) Sollicitation No: 14-1109 27 août 2014 Addenda 4 Titre du projet: Réfection de la toiture Ferme expérimentale centrale, Ottawa (Ontario) Sollicitation No: 14-1109 27 août 2014 Les modifications suivantes aux documents de soumission entrent

Plus en détail

Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB

Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB CONCEPTION D ENVELOPPE DU BÂTIMENT PAR ROXUL Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB Isolant en panneau coté pour sa résistance au feu pour les bâtiments métalliques

Plus en détail

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance La cie Matériaux de construction BP Canada 08 06 16 13 13 BOIS, PLASTIQUES et MATÉRIAUX COMPOSITES Revêtements structuraux isolants Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance Le R-4 HP de BP

Plus en détail

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam Tablier métallique Une division du Groupe Canam TABLE DES MATIÈRES PAGE NOS SERVICES... 4 NOTES SUR LES TABLEAUX DE CHARGE... 5 P-3615 & P-3606 DIMENSIONS & PROPRIÉTÉS PHYSIQUES... 6 TABLEAUX DES CHARGES

Plus en détail

La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec 23 septembre 2010

La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec 23 septembre 2010 La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec Christian Dagenais, ing., M.Sc. Conseiller technique Centre d expertise sur la construction commerciale en

Plus en détail

L ingénierie au service de la nature MC

L ingénierie au service de la nature MC L ingénierie au service de la nature MC Concerto, la fenêtre qui est testée pour l étanchéité à l air aussi bien à -30 C qu à température ambiante 20 C. Pourquoi est-il important d évaluer le degré d étanchéité

Plus en détail

Louis-Philippe Gagnon Auditeur De Système D Alarme LABORATOIRES DES ASSUREURS DU CANADA 12 Novembre, 2014

Louis-Philippe Gagnon Auditeur De Système D Alarme LABORATOIRES DES ASSUREURS DU CANADA 12 Novembre, 2014 Louis-Philippe Gagnon Auditeur De Système D Alarme LABORATOIRES DES ASSUREURS DU CANADA 12 Novembre, 2014 UL and the UL logo are trademarks of UL LLC 2012 2 OBJECTIFS DE LA MISE À L'ESSAI ET INSPECTION

Plus en détail

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut Rosemont- La Petite-Patrie Îlots de chaleur urbains Tout savoir! ce qu il faut Qu est-ce qu un îlot de chaleur? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, particulièrement des

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU. www.rehau.com. Construction Automobile Industrie

PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU. www.rehau.com. Construction Automobile Industrie PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU www.rehau.com Construction Automobile Industrie PORTE-FENÊTRE: LA PROCHAINE GÉNÉRATION CONCEPTION AXÉE SUR LA PERFORMANCE ET STYLE ATTRAYANT La porte-fenêtre

Plus en détail

63. Protection des ouvrages d art

63. Protection des ouvrages d art 63. Protection des ouvrages d art 63.05 ADHERENCE D'UNE FEUILLE SUR SUPPORT (ESSAI SUR SITE). 63.06 ADHERENCE D'UNE RESINE AU SUPPORT (ESSAI EN LABORATOIRE). 63.07 ADHERENCE D'UNE RESINE AU SUPPORT (ESSAI

Plus en détail

étend votre VUE du monde *Des solutions polymères à l infini www.rehau.com Construction Automobile Industrie

étend votre VUE du monde *Des solutions polymères à l infini www.rehau.com Construction Automobile Industrie étend votre VUE du monde DES PORTES DE BEAUTé, de HAUTE PERFORMANCE et de durabilité *Des solutions polymères à l infini www.rehau.com Construction Automobile Industrie CONCEPTION DE PORTE À CHARNIÈRES

Plus en détail

Ville de Montréal La construction des toits végétalisés

Ville de Montréal La construction des toits végétalisés Version 1.0 24 juillet 2013 Ville de Montréal La construction des toits végétalisés technique pour préparer une solution de rechange Service de la mise en valeur du territoire Crédits Le présent technique

Plus en détail

Normes CE Equipements de Protection Individuelle

Normes CE Equipements de Protection Individuelle E. P. I D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N Normes CE Equipements de Protection Individuelle Normes CE EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Définitions : E.P.I : Tout dispositif ou moyen destiné

Plus en détail

INSTRUCTIONS COMPLÉTES

INSTRUCTIONS COMPLÉTES INSTRUCTIONS COMPLÉTES Le Service de plans du Canada, un organisme fédéral-provincial, favorise le transfert de technologie au moyen de feuillets, de croquis et de plans de construction qui montrent comment

Plus en détail

Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16

Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16 Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16 Robert Tremblay École Polytechnique, Montréal, Canada SCGC - Québec Québec, 16 Avril 2009 Plan 1. Information générale 2. Exemple

Plus en détail

TOITURES et CONSTRUCTION DURABLE? 2009 Association des maîtres couvreurs du Québec Guy Lalonde, architecte - directeur technique TOITURES et DÉVELOPPEMENT DURABLE? 2009? Association des maîtres couvreurs

Plus en détail

La construction de toits végétalisés

La construction de toits végétalisés JANVIER 2014 La construction de toits végétalisés Guide technique pour préparer une solution de rechange Cahier explicatif Le présent document s adresse spécifiquement aux professionnels et intervenants

Plus en détail

Forum régional sur les changements climatiques

Forum régional sur les changements climatiques Forum régional sur les changements climatiques Ville de Blainville Municipalité de 53 556 citoyens Maire, François Cantin depuis novembre 2005 Sondage en mai 2009 auprès de 501 citoyens par la firme Ipsos

Plus en détail

Ministère des Ressources naturelles PROGRAMME RÉNOCLIMAT CADRE NORMATIF

Ministère des Ressources naturelles PROGRAMME RÉNOCLIMAT CADRE NORMATIF Ministère des Ressources naturelles PROGRAMME RÉNOCLIMAT CADRE NORMATIF 1 LE CONTENU DU PRÉSENT DOCUMENT A UNE VALEUR JURIDIQUE. IL PRÉVAUT SUR LES DÉPLIANTS ET SUR LES AUTRES RENSEIGNEMENTS PUBLIÉS AU

Plus en détail

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010 Repentigny, le 31 août 2010 Monsieur François Dussault, propriétaire 76 rue Vinet Repentigny, Qc. J6A 1K9 Objet : Infiltration dans la salle de bains au 76 Vinet Monsieur Dussault, C est avec plaisir que

Plus en détail

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 Contenu de la présentation Une conséquence du développement urbain La charge hydraulique provenant d une pluie La gestion des eaux pluviales

Plus en détail

Tableau des aides financières. Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique. aee.gouv.qc.ca

Tableau des aides financières. Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique. aee.gouv.qc.ca MC Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique aee.gouv.qc.ca Tableau des aides financières Clientèle électricité, mazout et propane Août 2010 1 Consultez le site Internet

Plus en détail

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau No d agrément : Z-23.11-1595 INSTITUT ALLEMAND DES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement de droit public 10 février 2006 10829 Berlin Kolonenstr. 30 L Tel. (49) 030 78730-332 Fax. (49) 030 78730-320

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. Isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

Fixateurs pour murs périmétriques 3.2.4. 3.2.4.1 Description de l'application. 3.2.4.2 Description du produit. 3.2.4.3 Composition.

Fixateurs pour murs périmétriques 3.2.4. 3.2.4.1 Description de l'application. 3.2.4.2 Description du produit. 3.2.4.3 Composition. s pour murs périmétriques.....1 de l'application Les murs périmétriques, en tant que partie intégrante des murs-rideaux et des charpentes claires, sont courants dans les structures métalliques. Des profilés

Plus en détail

EN 1090 : un nouveau défi pour les constructeurs métalliques, les maîtres d ouvrage et les concepteurs

EN 1090 : un nouveau défi pour les constructeurs métalliques, les maîtres d ouvrage et les concepteurs EN 1090 : un nouveau défi pour les constructeurs métalliques, les maîtres d ouvrage et les concepteurs prof. ir. Wim HOECKMAN Victor Buyck Steel Construction (Eeklo) Vrije Universiteit Brussel infosteel

Plus en détail

Études et recherches. Système d ancrage de garde-corps sur des toits plats pour les couvreurs RAPPORT R-678. André Lan Renaud Daigle

Études et recherches. Système d ancrage de garde-corps sur des toits plats pour les couvreurs RAPPORT R-678. André Lan Renaud Daigle Équipements de protection Études et recherches RAPPORT R-678 Système d ancrage de garde-corps sur des toits plats pour les couvreurs André Lan Renaud Daigle Solidement implanté au Québec depuis l980, l

Plus en détail

Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale.

Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale. Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale. Morgan DAL 1, Philippe LE MASSON 1, Michel DUMONS 1, Didier LAWRJANIEC 2 1 LIMATB, Université

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003 EN003429 RAPPORT D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003 PAUL LÉTOURNEAU, ING., INSPECTEUR TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE»)

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Aperçu du programme et occasions à saisir Pascal Martel Yara Bossé-Viola 8 octobre 2014 Objectifs Objectifs du

Plus en détail

Nom du distributeur Adresse du distributeur

Nom du distributeur Adresse du distributeur Adresse du distributeur Numéro de licence R.B.Q. : MANUEL DE CONTROLE DE LA QUALITÉ Pour la vérification de l installation initiale et le contrôle de la corrosion de réservoir de propane sous terre conformément

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu

Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu Solution constructive n o 16 Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu par T.R.T. Nightingale et M.A. Sultan Cet article porte sur différentes techniques coupe-feu

Plus en détail

Les devis types en arboriculture

Les devis types en arboriculture Les devis types en arboriculture Projet de devis élaboré par la SIAQ À l usage des entrepreneurs et des municipalités par Charline Hébert ing.f. INTRODUCTION ET CONTEXTE Colloque de la SIAQ Automne 2007

Plus en détail

L unité de méthanisation de Montpellier : un projet novateur, faisant appel à un procédé écologique de valorisation des déchets organiques

L unité de méthanisation de Montpellier : un projet novateur, faisant appel à un procédé écologique de valorisation des déchets organiques Des innovations pour l environnement. doc. Architecture technologie et environnement Prévue pour le second semestre 2008, la mise en service de l usine de méthanisation de Montpellier devrait marquer un

Plus en détail

Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision

Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision Guide pour réussir l implantation et l utilisation des indicateurs de gestion municipaux comme outil de prise de décision Rédaction : Yves Gagnon, FCGA, OMA Consultant en gestion municipale Décembre 2008

Plus en détail

Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre )

Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre ) Toitures et charpentes Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre ) C.2 1/6 Domaine d application Le présent document traite des interfaces dans la mise en œuvre des couvertures grands

Plus en détail

Sophistiquée La série io

Sophistiquée La série io Sophistiquée La série io Systèmes intelligents de protection des personnes pour les immeubles petits et moyens La série io Compatible avec les détecteurs et modules intelligents de la série Signature Adressage

Plus en détail

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10)

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) Le document ICH Q10 sur le

Plus en détail

Programme Rénoclimat Clientèle gaz naturel

Programme Rénoclimat Clientèle gaz naturel Tableau des aides financières Rénovez efficacement, c est payant! Programme Rénoclimat Clientèle gaz naturel MAISONS UNIFAMILIALES 1, DUPLEX ET TRIPLEX QU EST-CE QUE LE PROGRAMME RÉNOCLIMAT? Rénoclimat

Plus en détail

B Â T I M E N T S D A C I E R

B Â T I M E N T S D A C I E R BÂTIMENTS D ACIER EXPERTISE ET SOLUTIONS Chef de file dans la conception, la fabrication et l installation de bâtiments d acier, HONCO possède un savoir-faire qui résulte d une expertise cumulée depuis

Plus en détail

La CSA répond aux préoccupations des membres de l ICPC

La CSA répond aux préoccupations des membres de l ICPC Pour diffusion immédiate: 14 décembre 2010 Contactez: Ken Tomihiro Program Manager k.tomihiro@ciph.com La CSA répond aux préoccupations des membres de l ICPC Les membres de l ICPC et le personnel de la

Plus en détail

LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS. Fiche de prévention

LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS. Fiche de prévention LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS Fiche de prévention IRSST ASP Construction LeS SySTèmeS d AnCRAge de garde-corps SuR des ToITS PLATS Fiche de prévention André Lan, IRSST François

Plus en détail

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort www.monier.be MONIER systèmes d isolation de toiture à l extérieur Savez-vous que

Plus en détail

Fiche technique de l USM TK 005

Fiche technique de l USM TK 005 1 Fiche technique de l USM TK 005 Percements de membranes de toits Union Suisse du Métal Association professionnelle construction métallique, Seestrasse 105, Case postale, 8027 Zurich Tél. 044 285 77 77,

Plus en détail

ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE

ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE GUIDE TECHNIQUE Pour projets résidentiels INTRODUCTION De nombreux appareils élévateurs sont installés dans les projets d habitation de condominiums,

Plus en détail

Membranes et revêtements blancs réfléchissants

Membranes et revêtements blancs réfléchissants Membranes et revêtements blancs réfléchissants www.polyglass.com KOOL ROOF SOLUTIONS Membranes et revêtements blancs réfléchissants TABLE DES MATIÈRES Table des matières 3 Introduction 4 Technologie CURE

Plus en détail

Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur

Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur il ne faut pas le confondre avec les différentes obligations : les justificatifs pour crédits d impôts et pour les marchés publics

Plus en détail

INFUSIONS MC Marquises contrastantes en polycarbonate Mode d assemblage et d installation

INFUSIONS MC Marquises contrastantes en polycarbonate Mode d assemblage et d installation INFUSIONS MC Marquises contrastantes en polycarbonate Mode d assemblage et d installation 1. DÉFINITION Les marquises contrastantes Infusions offrent un choix de 16 finis de métal ou de plastique transparent

Plus en détail

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES Utilisation des marquages photoluminescents pour les voies d issue Par Noureddine Bénichou et Guylène Proulx Introduction Les marquages photoluminescents sont utilisés pour faciliter l évacuation des bâtiments

Plus en détail

GUIDE POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE DE MESURES DIFFÉRENTES

GUIDE POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE DE MESURES DIFFÉRENTES GUIDE POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE DE MESURES DIFFÉRENTES INTÉGRITÉ DES SÉPARATIONS COUPE-FEU Installations existantes des conduits de cheminée des foyers au bois 2373 (2011-11) Le présent document a été

Plus en détail

Évolution de la conception des murs en vue d empêcher la pénétration de la pluie

Évolution de la conception des murs en vue d empêcher la pénétration de la pluie source: http://irc.nrc-cnrc.gc.ca/pubs/ctus/9-print_f.html Évolution de la conception des murs en vue d empêcher la pénétration de la pluie Solution constructive n o 9, Déc. 1997 par G.A. Chown, W.C. Brown

Plus en détail

Thermographie sur les vitrages

Thermographie sur les vitrages Thermographie sur les vitrages Par Martin Veillette, ing. 28 décembre 2011 J ai été mandaté par Solution Thermos pour faire des essais sur plusieurs types de vitrages : double, triple, faible émissivité

Plus en détail

Service des stages et du placement - secteur placement ANNEE 2013 TITRES DE POSTES OFFERTS AUX DIPLOMES DE GENIE MECANIQUE

Service des stages et du placement - secteur placement ANNEE 2013 TITRES DE POSTES OFFERTS AUX DIPLOMES DE GENIE MECANIQUE Agent de brevets en formation Agent méthodes Agent pour les medias spécialisé en génie Analyste back office Analyste d ingénierie Analyste en méthodes et procédés Analyste recherche et technologie Analyste

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE PROTECTION DES TOITS PLATS EN BOIS CONTRE L HUMIDITÉ

FICHE TECHNIQUE PROTECTION DES TOITS PLATS EN BOIS CONTRE L HUMIDITÉ FICHE TECHNIQUE COMMISSION TECHNIQUE toit plat Source: Lignum PROTECTION DES TOITS PLATS EN BOIS CONTRE L HUMIDITÉ La réalisation de toits plats sur des constructions en bois est de plus en plus fréquente.

Plus en détail

Description de l expérience de travail Couvreur

Description de l expérience de travail Couvreur Renseignements personnels (Veuillez écrire en caractères d'imprimerie.) Description de l expérience de travail Couvreur Prénom officiel Initiale du second prénom Nom de famille officiel Date de naissance

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Construction Products and Materials

Construction Products and Materials Construction and Materials Volume 5 July 2009 Issue date: July 29, 2009 Info Update is published by the Canadian Standards Association (CSA) eight times a year. It contains important information about

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE CONSTITUTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

+ + Construction en bottes de paille. Professionnaliser. pourquoi, pour qui, comment? Réseau Français de la Construction en Paille

+ + Construction en bottes de paille. Professionnaliser. pourquoi, pour qui, comment? Réseau Français de la Construction en Paille Réseau Français de la Construction en Paille Construction en bottes de paille Professionnaliser pourquoi, pour qui, comment? Caractériser le matériau: des essais étrangers ou de partenaires Essais acoustiques

Plus en détail

PGA EXPERTS INC. Gicleurs vs Panneau d alarme incendie?

PGA EXPERTS INC. Gicleurs vs Panneau d alarme incendie? PGA EXPERTS INC Gilles Carrier T.P. PRÉSENTENT Gicleurs vs ACAI CFAA 12 novembre 2014 Présentation du Conférencier GILLES CARRIER T.P. EST UN FINISSANT DU COLLÈGE LIMOILOU EN MÉCANIQUE DU BÂTIMENT ET DEPUIS

Plus en détail

Porte patio coulissante hybride. La combinaison de 3 matériaux

Porte patio coulissante hybride. La combinaison de 3 matériaux Porte patio coulissante hybride La combinaison de 3 matériaux De conception unique, la nouvelle porte element est le fruit d un savant assemblage d aluminium, de PVC et de bois. Durabilité et longévité

Plus en détail

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Les marchés publics écologiques (MPE) constituent un instrument non contraignant. Le présent document récapitule les critères MPE de l UE mis au point

Plus en détail

Formation pratique. Formation pratique. Perfectionnement. Perfectionnement. Formation pratique

Formation pratique. Formation pratique. Perfectionnement. Perfectionnement. Formation pratique Formation pratique Formation pratique Perfectionnement FormationsFormation pratique Perfectionnement Formation pratique Formation pratique 2014 1 Formation pratique - Offre 2014 Aperçu du cours sur matériaux

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

OBJET APPROVISIONNEMENTS DE DÉFENSE ET MODALITÉS CANADO-AMÉRICAINES SUR LA PRODUCTION ET LA MISE AU POINT DU MATÉRIEL DE DÉFENSE TABLE DES MATIÈRES

OBJET APPROVISIONNEMENTS DE DÉFENSE ET MODALITÉS CANADO-AMÉRICAINES SUR LA PRODUCTION ET LA MISE AU POINT DU MATÉRIEL DE DÉFENSE TABLE DES MATIÈRES MÉMORANDUM D8-9-3 Ottawa, le 10 mai 2001 OBJET APPROVISIONNEMENTS DE DÉFENSE ET MODALITÉS CANADO-AMÉRICAINES SUR LA PRODUCTION ET LA MISE AU POINT DU MATÉRIEL DE DÉFENSE Ce mémorandum décrit les conditions

Plus en détail

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations;

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations; RÈGLEMENT NUMÉRO 252 INTITULÉ «RÈGLEMENT ÉTABLISSANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION FAVORISANT LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES HABITATIONS DANS CERTAINS SECTEURS DE LA VILLE» CONSIDÉRANT QUE la Ville désire

Plus en détail

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 19770-1 Deuxième édition 2012-06-15 Technologies de l information Gestion des actifs logiciels Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité Information technology

Plus en détail

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP Conception aux états limites LSL et LVL SolidStart LP Guide Technique Pour la Charpente de Mur 1730F b -1.35E, 2360F b -1.55E and 2500F b -1.75E LSL 2250F b -1.5E and 2900F b -2.0E LVL Veuillez vérifier

Plus en détail

Les Produits MURPHCO Ltée

Les Produits MURPHCO Ltée DESCRIPTION Les Produits MURPHCO Ltée Le drain de toit Murphco est constitué d'un tablier de cuivre plein et d'un manchon en cuivre rigide sans joint ni soudure verticale. Il se distingue par sa conception

Plus en détail

verope AG St. Antons-Gasse 4a CH-6300 Zug / Switzerland Tél: +41 (0) 41 72 80 880 Fax: +41 (0) 41 72 80 888

verope AG St. Antons-Gasse 4a CH-6300 Zug / Switzerland Tél: +41 (0) 41 72 80 880 Fax: +41 (0) 41 72 80 888 Catalogue Général verope AG est une société en Joint Venture entre Pierre Verreet, fondateur et président de verope, et Kiswire, située en Corée du Sud. La démarche de verope est de concevoir et de fabriquer

Plus en détail

Silex. Silex. SEAR & Solid Wood Life

Silex. Silex. SEAR & Solid Wood Life SEAR & Solid Wood Life Silex Présentent les panneaux Silex Panneaux de bardage Panneaux frigorifique Panneaux de toiture Leader en fabrication de panneaux sandwich de haute technologie société qui regarde

Plus en détail

owen a. rose architecte, pa LEED

owen a. rose architecte, pa LEED owen a. rose architecte, pa LEED plan de la présentation : - l historique - la réglementation - le GTTV et la RBQ - les suivis l historique des années de toitures végétalisées au Québec Hôtel Bonaventure

Plus en détail

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB Dual Lock 250 Système de fixation ouvrable et refermable Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010 Description du produit Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif

Plus en détail

PLAN D EFFICACITÉ ÉLECTRIQUE 2014/15-2016/17

PLAN D EFFICACITÉ ÉLECTRIQUE 2014/15-2016/17 PLAN D EFFICACITÉ ÉLECTRIQUE 2014/15-2016/17 APERÇU DU PLAN Préparé pour le ministère de l Énergie et des Mines du Nouveau-Brunswick avec l'aide de Dunsky expertise en énergie Juillet 2014 Cette page est

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

Les réglementations feu-fumées

Les réglementations feu-fumées Les réglementations feu-fumées Les réglementations feu-fumées sont nombreuses et dépendent de l environnement dans lequel sont utilisés les produits. Par exemple, plus il est difficile de sortir d un véhicule,

Plus en détail

Améliorez votre productivité grâce à une solution tout-en-un

Améliorez votre productivité grâce à une solution tout-en-un basé sur la technologie Autodesk logiciel 3d de cao/fao pour la construction bois Améliorez votre productivité grâce à une solution tout-en-un Le logiciel hsbcad a été spécialement conçu pour les entreprises

Plus en détail

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 Plancher collaborant Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 V1/2011 caractéristiques du profil DÉTAIL GÉOMÉTRIQUE DU 22 728 104 épaisseur (mm) 0,5 0,7 poids (dan/m 2 ) 5,3 7,4 APPLICATION CONSEILLÉE

Plus en détail