Enjeux et défis en assurance habitation Marc-Olivier Faulkner 18 novembre 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enjeux et défis en assurance habitation Marc-Olivier Faulkner 18 novembre 2011"

Transcription

1 Enjeux et défis en assurance habitation Marc-Olivier Faulkner 18 novembre 2011 Aviva plc

2 AGENDA Assurance habitation des particuliers: quelques constats. Problèmes en assurance habitation. Solutions à explorer. Conclusion & questions.

3 QUELQUES CONSTATS: L assurance auto d abord! L histoire de deux provinces voisines

4 QUELQUES CONSTATS Assurance auto: LR AC 110% 100% 90% 80% 70% 60% 50% LR assurance auto des particuliers et des entreprises Ontario Auto Quebec Auto Croissance primes souscrites directes 30.0% 25.0% 20.0% 15.0% 10.0% 5.0% 0.0% -5.0% Croissance primes souscrites assurance auto des particuliers et des entreprises Ontario Auto Quebec Auto Source: rapport MSA

5 QUELQUES CONSTATS Deux marchés assez différents

6 QUELQUES CONSTATS Patience! L assurance habitation nous y arrivons!

7 QUELQUES CONSTATS Assurance habitation des particuliers: LR AC 85% 80% 75% 70% 65% 60% 55% 50% 45% LR assurance habitation des particuliers Ontario Habitation Quebec Habitation Croissance primes souscrites directes Croissance primes souscrites assurance habitation des particuliers 16.0% 14.0% 12.0% 10.0% 8.0% Ontario Habitation Quebec Habitation 6.0% 4.0% 2.0% 0.0% Source: rapport MSA

8 QUELQUES CONSTATS Comparaison de la croissance du volume primes auto et habitation: Croissance primes souscrites directes Croissance primes souscrites assurance auto des particuliers et des entreprises 30.0% 25.0% 20.0% 15.0% Ontario Auto 10.0% Quebec Auto 5.0% 0.0% % Croissance primes souscrites directes Croissance primes souscrites assurance habitation des particuliers 30.0% 25.0% 20.0% 15.0% Ontario Habitation 10.0% Quebec Habitation 5.0% 0.0% % Croissance soutenable? Source: rapport MSA

9 QUELQUES CONSTATS Quel marché semble le plus intéressant? Comparaison des LR sur différents marchés 85% 80% LR AC 75% 70% 65% 60% Ontario Habitation Quebec Habitation Quebec Auto 55% 50% Source: rapport MSA

10 QUELQUES CONSTATS Un peu de vigie de marché! Des rabais multi-produits (auto et habitation ) allant jusqu à 20%! Les résultats en assurance auto subventionnent l assurance habitation? Offre d assurance habitation en ligne moins présente que pour l auto. Coûts de transactions plus élevés: moins de compétition? L assurance habitation, la mal aimée?

11 PROBLÈMES Problèmes de marché Actuaires trop occupés avec l auto? Stratégie auto vs habitation? Asymétrie d information pas de plan statistique? Problèmes techniques Hétérogénéité et évolution du produit? La tarification n est pas assez sophistiquée? Dommages par l eau?

12 DOMMAGES PAR L EAU Changements climatiques: Infrastructures vieillissantes: Sous-sol finis:

13 DOMMAGES PAR L EAU En termes concrets: tendance historique des désastres climatiques et géophysiques au Canada ( ). Source: Sécurité Publique Canada

14 DOMMAGES PAR L EAU En termes concrets: nombre de catastrophes naturelles dans le monde ( ). Source: Center for Research on the Epidemiology of Disasters

15 DOMMAGES PAR L EAU En termes concrets: Changements projetés des épisodes de précipitations extrêmes sur 24 heures en Amérique que Nord Source: Vivre avec les changements climatiques au Canada: édition Ressources naturelles Canada

16 DOMMAGES PAR L EAU En termes concrets: Age en % de durée de vie utile des infrastructures publics au Canada ( ) Systèmes d égouts et de traitement des eaux usées: vieillissement soutenu depuis 1990! Source: Statistique Canada

17 DOMMAGES PAR L EAU En termes concrets: Augmentation de la proportion des dommages par l eau dans les sinistres encourus sur la période Source: BAC

18 SOLUTIONS Sensibilisation du public? Changement au produit? Lobbying pour plus d investissement dans les infrastructures d égouts et traitement des eaux? Amélioration de la tarification, de la souscription et des processus? L actuaire à la rescousse!!

19 L ACTUAIRE À LA RESCOUSSE! By putting a price tag and creating financial incentives such as rate discounts and higher coverage limits, insurance policies can also encourage people to take steps to reduce risk. For example, insurance companies can make coverage contingent on a property being built in a less hazardous area or retrofitted to an acceptable standard. These measures minimize potential losses by proactively reducing the number of people or the amount of property put in harm s way. Individuals who take such steps may be offered lower premiums than those who do not. ICLR, Canadians at risk: Our exposure to natural hazards

20 SOLUTIONS À EXPLORER Tarification par péril: trois périls spécifiques pour le dommage par l eau. Intégration de données externes: Données climatiques passées et projetées. État des infrastructures. Cartes topographiques.

21 TARIFICATION PAR PÉRIL Tarification par péril, stratégie nécessaire pour la modélisation GLM? Contourne le problème de la superposition de plusieurs distributions de probabilités. 3 périls à modéliser:

22 TARIFICATION PAR PÉRIL Problèmes pouvant être rencontrés: Niveau de détail des codes de perte. Intégrité des données. Historique manquant. Solution forage de texte sur les mémos de réclamation. Une vraie mine d or!

23 DONNÉES CLIMATIQUES HISTORIQUES Une tonne d information est déjà disponible à faible coût sur l historique d évènements climatiques: précipitations, vent, température, etc. Utilisation pour former le découpage territorial. Nécessite une étape de lissage spatiale. Inconvénient: changement climatique le passé n est pas garant de l avenir.

24 DONNÉES CLIMATIQUES: MODÉLISATION PROSPECTIVE La modélisation prospective est nécessaire étant donnée l évolution du climat. Surtout lorsque l on veut projeter le coût moyen des dommages par l eau dans les 10 à 15 prochaines années. Plusieurs modèles propriétaires et publics sont présentement disponibles. Ils ne donnent pas tous les mêmes réponses!

25 Les étapes entre la simulation d évènements climatiques et la projection de sinistres Module Module Module Module Évènement Exposition Vulnérabilité Perte Assurable Exercice de modélisation catastrophe «storm surge et winterstorm» avec un «PML» de 1 sur 5 ou 10 ans. Ces modèles ne devraient plus seulement servir à la réassurance et à la gestion de risque mais aussi à la tarification des polices primaires.

26 CARTES TOPOGRAPHIQUES Certaines configurations de terrains sont sujet à des risques accrus d accumulation d eau et d infiltration. L indentification systématique de ces situations peut améliorer le découpage territorial des dommages par l eau.

27 ÉTAT DES INFRASTRUCTURES Projet d envergure du BAC: Le MRAT Outils pour quantifier le risque de défaillance des infrastructures municipales qui résulteraient en des pertes assurables. Basé sur une formule de risque qui englobe 20 variables. Une équipe d ingénieurs, climatologues, gestionnaires de risques et hydrologistes travaillent en partenariat avec les municipalités et le BAC. Le BAC subventionne l initiative. Financement possible de d autres sources dans le futur. Facilite l analyse coût bénéfices d investissement dans les infrastructures pour les municipalités

28 ÉTAT DES INFRASTRUCTURES But ultime du MRAT: Base de données et portail web d identification des zones à risque. Simulation 2012

29 ÉTAT DES INFRASTRUCTURES But ultime du MRAT: Base de données et portail web d identification des zones à risque. Simulation 2020

30 ÉTAT DES INFRASTRUCTURES But ultime du MRAT: Base de données et portail web d identification des zones à risque. Simulation 2050

31 SOUS-COMITÉ DE RECHERCHE IARD DE L ICA Premier projet de recherche: Dommages par l eau Identifier la situation géographique des risques: quel format serait le plus utile pour l actuaire? Identifier les caractéristiques individuelles d un risque: quel niveau de risque représente chaque exposition? Comment l information décrite ci-haut peut-être incorporée dans la tarification, les projections actuarielles et l allocation géographique et individuelle du risque?

32 CONCLUSION Les défis de l assurance habitation Facteurs internes au marché de l assurance. Facteurs externes: changement climatiques, vieillissement des infrastructures. L actuaire a un grand rôle à y jouer mais Beaucoup de parties prenantes, c est un travail d équipe!

33 QUESTIONS?

Défi Desjardins Mars 2015

Défi Desjardins Mars 2015 Centre d Expertise en Modélisation et Recherche Défi Desjardins Mars 2015 Table des matières Qui nous sommes Desjardins Groupe d assurances générales (DGAG) Problématique : contexte Objectif Évaluation

Plus en détail

Présentation à l Association des Actuaires IARD

Présentation à l Association des Actuaires IARD Présentation à l Association des Actuaires IARD par Gilles Mourette Président du comité BAC-Québec 21 novembre 2014 Mission et enjeux d industrie 2 Programme 1. Le rôle du BAC au Québec 2. La gouvernance

Plus en détail

L adaptation aux risques météorologiques et l assurance de dommages

L adaptation aux risques météorologiques et l assurance de dommages L adaptation aux risques météorologiques et l assurance de dommages Pierre Babinsky Directeur des communications et des affaires publiques École d été de l UQÀM 2015 La réduction des impacts et la communication

Plus en détail

Assurance Automobile Évolution et Tendances

Assurance Automobile Évolution et Tendances Assurance Automobile Évolution et Tendances AAIARD - 6 novembre 2009 Germain Denoncourt, FCAS, FICA Sommaire Préhistoire: avant 1930 1930: innovation majeure Passé plus récent Le Canada par régions/provinces

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

Journées d études IARD de l Institut des Actuaires Risques de souscription / provisionnement

Journées d études IARD de l Institut des Actuaires Risques de souscription / provisionnement www.pwc.com Journées d études IARD de l Institut des Actuaires Risques de souscription / provisionnement Reims 31 mars 2011 Agenda Section Description 1 Une compagnie d assurance peut-elle faire faillite?

Plus en détail

EXCESS RC PME - PMI. Georges BORKOWSKI. Février 2006. ACE Europe

EXCESS RC PME - PMI. Georges BORKOWSKI. Février 2006. ACE Europe EXCESS RC PME - PMI Georges BORKOWSKI Février 2006 ACE Europe ACE Group Début des années 1980, crise de la Responsabilité Civile aux USA 1985 : création d ACE, Assureur spécialisé en Excess 1999 : acquisition

Plus en détail

86 rue Julie, Ormstown, Quebec J0S 1K0

86 rue Julie, Ormstown, Quebec J0S 1K0 Tel : (450) 829-4200 Fax : (450) 829-4204 Email : info@rout-am.com Contacts: Jean Côté jean@rout-am.com Jocelyn Côté jocelyn@rout-am.com Dispatch info@rout-am.com Phone: (450) 829-4200 Fax: (450) 829-4204

Plus en détail

AAIARD Alberta Assurance des Particuliers

AAIARD Alberta Assurance des Particuliers AAIARD Alberta Assurance des Particuliers Résidentiel et Automobile 15. 11. 2013 Agenda Réforme de 2004 Règlementation des tarifs automobile et la loi 39 Niveau de catastrophe en Alberta Innondation Grele

Plus en détail

Le rôle de CCR dans le régime d indemnisation des catastrophes naturelles. Séisme de Lambesc (1909 - Sud-est de la France)

Le rôle de CCR dans le régime d indemnisation des catastrophes naturelles. Séisme de Lambesc (1909 - Sud-est de la France) Le rôle de CCR dans le régime d indemnisation des catastrophes naturelles. Séisme de Lambesc (1909 - Sud-est de la France) MACIF le 12 mai 2013 1 Rôle de la réassurance fractionner les risques afin de

Plus en détail

COURS 9 : TARIFICATION Aspects mathématiques

COURS 9 : TARIFICATION Aspects mathématiques COURS 9 : TARIFICATION Aspects mathématiques 9.1 RAPPEL Prime théorique = Fréquence X gravité + Frais La gravité est souvent appelée «sévérité» (anglicisme commode) Certains facteurs influencent la fréquence

Plus en détail

3 e Atelier des Étudiants Gradués en Actuariat et Mathématiques Financières. 3 rd Graduate Students Workshop on Actuarial and Financial Mathematics

3 e Atelier des Étudiants Gradués en Actuariat et Mathématiques Financières. 3 rd Graduate Students Workshop on Actuarial and Financial Mathematics 3 e Atelier des Étudiants Gradués en Actuariat et Mathématiques Financières 3 rd Graduate Students Workshop on Actuarial and Financial Mathematics Résumé-Abstracts Organization: Ghislain Léveillé Co-organization:

Plus en détail

Important Automobile Insurance Information. Assurance Automobile Renseignements Importants

Important Automobile Insurance Information. Assurance Automobile Renseignements Importants Important Automobile Insurance Information Assurance Automobile Renseignements Importants Email / courriel : World wide 24 hour service / 24h/24, partout dans le monde : Windshield claim / Sinistre relatif

Plus en détail

Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs

Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs Conférence ActuariaCnam Présentation 3 1 / 0 5 / 2 0 1 2 Julien Chartier, Actuaire Manager AGENDA Introduction Partie 1 - L arrêt «Test-Achats»

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 29 juillet 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,56 $ avec un ratio combiné de 91,6 %.

Plus en détail

Modèle d ajustement aux groupes de véhicules CLEAR. Université Laval 16 janvier 2015

Modèle d ajustement aux groupes de véhicules CLEAR. Université Laval 16 janvier 2015 Modèle d ajustement aux groupes de véhicules CLEAR Université Laval 16 janvier 2015 Agenda Présentation des compagnies Promutuel Assurance Groupe Co-operators Présentation de la problématique Groupes CLEAR

Plus en détail

Société Centrale de Réassurance. Avis de recrutement

Société Centrale de Réassurance. Avis de recrutement Société Centrale de Réassurance Avis de recrutement Date : 27 Février 2015 La société Centrale de Réassurance, filiale du Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) lance un appel à candidature pour pourvoir

Plus en détail

Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium

Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium Presented by Pierre Rochon Senior Advisor for Executives APEX Objectifs de la séance 1. Comprendre en quoi consiste la saturation

Plus en détail

L actuariat et Les lignes commerciales

L actuariat et Les lignes commerciales L actuariat et Les lignes commerciales 16/06/2005 Contexte C est quoi les lignes commerciales? Auto commerciale Tarification individuelle véhicules utilitaires Tarification flotte Voiturier Remorqueur

Plus en détail

travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 < Picture to go here >

travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 < Picture to go here > < Picture to go here > travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 Gloria Rolland, Responsable développement & Relations de marché, Lloyd s

Plus en détail

La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret

La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret 1 Contenu 1. Gouvernance de la gestion de risques dans le Groupe AXA 2. AXA Canada - Structure organisationnelle de la gestion de risques

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

Certificate of Incorporation Certificat de constitution

Certificate of Incorporation Certificat de constitution Request ID: 017562932 Province of Ontario Date Report Produced: 2015/04/27 Demande n o : Province de l Ontario Document produit le: Transaction ID: 057430690 Ministry of Government Services Time Report

Plus en détail

Catastrophes naturelles : Une occasion d accroître la valeur du rôle des professionnels

Catastrophes naturelles : Une occasion d accroître la valeur du rôle des professionnels Catastrophes naturelles : Une occasion d accroître la valeur du rôle des professionnels MAYA RAIC PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES 12 MARS 2014 COUVERT OU NON? Dommages

Plus en détail

L acquisition de JEVCO Intact est sur la bonne voie pour devenir un assureur de dommages de calibre mondial

L acquisition de JEVCO Intact est sur la bonne voie pour devenir un assureur de dommages de calibre mondial Intact Corporation financière (TSX : IFC) L acquisition de JEVCO Intact est sur la bonne voie pour devenir un assureur de dommages de calibre mondial 2 mai 2012 Énoncés prospectifs et mise en garde Certains

Plus en détail

Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance

Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance Le présent document précise encore davantage les données et la méthodologie utilisées par le BSIF pour calculer les marges pour

Plus en détail

INSTRUCTIONS RELATIVES

INSTRUCTIONS RELATIVES INSTRUCTIONS RELATIVES AUX TABLEAUX SUR LES SINISTRES ET INDICES DE PERTE Les Tableaux sur les sinistres et indices de perte sont exigés afin de pouvoir constituer une base de données et une présentation

Plus en détail

Premier trimestre 2006. Rapport aux actionnaires Trois mois terminés le 31 mars 2006 ING Canada inc. www.ingcanada.com

Premier trimestre 2006. Rapport aux actionnaires Trois mois terminés le 31 mars 2006 ING Canada inc. www.ingcanada.com Premier trimestre 2006 1 Rapport aux actionnaires Trois mois terminés le 31 mars 2006 ING Canada inc. www.ingcanada.com Toronto (Ontario) Le 11 mai 2006 ING Canada affiche de solides résultats pour le

Plus en détail

Information Le secteur des services financiers canadien

Information Le secteur des services financiers canadien Les assurances multirisques au Canada Aperçu Information Le secteur des services financiers canadien L industrie canadienne des assurances multirisques couvre les risques de toutes les branches d assurance,

Plus en détail

Un actuaire dans le monde de l IARD. Par Geneviève Gagnon

Un actuaire dans le monde de l IARD. Par Geneviève Gagnon Un actuaire dans le monde de l IARD Par Geneviève Gagnon Les actuaires canadiens travaillent à travers le monde Les différents domaines où pratiquent les actuaires Les employeurs Assurance de personnes

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements.

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements. SECTION III Généralités Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur/la société à produire ses relevés. Ces définitions ne constituent pas une liste exhaustive des termes utilisés

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

COMITÉ CONSULTATIF SUR LE TCM ASSUREURS DE DOMMAGES À CHARTE DU QUÉBEC

COMITÉ CONSULTATIF SUR LE TCM ASSUREURS DE DOMMAGES À CHARTE DU QUÉBEC COMITÉ CONSULTATIF SUR LE TCM ASSUREURS DE DOMMAGES À CHARTE DU QUÉBEC Janvier 2010 PRINCIPES CLÉS DE L ORIENTATION FUTURE DU CADRE RÉGLEMENTAIRE CANADIEN DE SUFFISANCE DES CAPITAUX EN ASSURANCE DE DOMMAGES

Plus en détail

Devenir partenaire du Lloyd s

Devenir partenaire du Lloyd s Devenir partenaire du Lloyd s Gloria Rolland, Responsable du développement et des relations de marché, Lloyd s France Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché - Paris, le 28 mai 2015 Lloyd s 1 Introduction

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Budget 2011-2012 du Québec. Mémoire prébudgétaire. Présenté à. Monsieur Raymond Bachand. ministre des Finances

Budget 2011-2012 du Québec. Mémoire prébudgétaire. Présenté à. Monsieur Raymond Bachand. ministre des Finances Budget 2011-2012 du Québec Mémoire prébudgétaire Présenté à Monsieur Raymond Bachand ministre des Finances Janvier 2011 Budget 2010-2011 du Québec Mémoire prébudgétaire Sommaire SOMMAIRE Notre recommandation

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise L expérience à votre service Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise Assurance pollution et coûts de dépollution des locaux d entreprise Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Plus en détail

Rendez-vous avec le Lloyd s, partenaire local

Rendez-vous avec le Lloyd s, partenaire local < Picture to go here > Rendez-vous avec le Lloyd s, partenaire local Lloyd s France Guy-Antoine de La Rochefoucauld, Directeur Général Gloria Rolland, Responsable du Développement et des Relations de Marché

Plus en détail

Plan Vert de l industrie touristique montréalaise 21 février 2014

Plan Vert de l industrie touristique montréalaise 21 février 2014 Plan Vert de l industrie touristique montréalaise 21 février 2014 Historique de la démarche 2009 2011 Comité vert de l industrie touristique Plan Vert 2010-2013 Comité vert interne à Tourisme Montréal

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

BILL S-1003 PROJET DE LOI S-1003 S-1003 S-1003 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA

BILL S-1003 PROJET DE LOI S-1003 S-1003 S-1003 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA S-1003 S-1003 First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA BILL S-1003 PROJET DE LOI S-1003 An Act to authorize Industrial Alliance

Plus en détail

L analyse de risque des ESP dans les études d ingénierie d unités industrielles «Pétrole & Gaz».

L analyse de risque des ESP dans les études d ingénierie d unités industrielles «Pétrole & Gaz». L analyse de risque des ESP dans les études d ingénierie d unités industrielles «Pétrole & Gaz». Bruno LEQUIME, Département HSE Etudes. Sommaire I. Introduction la DESP et le contexte international. II.

Plus en détail

Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations

Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations Règlement sur les emprunts des sociétés d assurances multirisques et des sociétés d assurance

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l exercice 2011

Intact Corporation financière annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l exercice 2011 Communiqué de presse TORONTO, le 8 février 2012 Intact Corporation financière annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l exercice 2011 Croissance des primes de près de 50 % au quatrième trimestre,

Plus en détail

Gestion des prestations Volontaire

Gestion des prestations Volontaire Gestion des prestations Volontaire Qu estce que l Income Management (Gestion des prestations)? La gestion des prestations est un moyen de vous aider à gérer votre argent pour couvrir vos nécessités et

Plus en détail

JUSTICE BY ANY OTHER NAME? LES MÉCANISMES DE PLAINTE DES BANQUES DE DÉVELOPPEMENT

JUSTICE BY ANY OTHER NAME? LES MÉCANISMES DE PLAINTE DES BANQUES DE DÉVELOPPEMENT Centre d Etudes et de Recherches Internationales et Communautaires (CERIC), UMR 7318 CNRS / Aix-Marseille University JUSTICE BY ANY OTHER NAME? LES MÉCANISMES DE PLAINTE DES BANQUES DE DÉVELOPPEMENT Vanessa

Plus en détail

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques «Re-analysis is a powerful tool in the review of important studies, and should be supported with data made available by

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS AVRIL 1997 À JANVIER 1998

INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS AVRIL 1997 À JANVIER 1998 INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS AVRIL 1997 À JANVIER 1998 par Rémi Moreau Index des sujets * Administrateurs La responsabilité fiduciaire des administrateurs de Avril 1997 127-136 régimes de retraite Rémunération

Plus en détail

Chronique Assurances et gestion des risques. sous la responsabilité de Gilles Bernier 1

Chronique Assurances et gestion des risques. sous la responsabilité de Gilles Bernier 1 Chronique Assurances et gestion des risques sous la responsabilité de Gilles Bernier 1 Puisque ce numéro de la Revue, tout comme celui de janvier 2004, est consacré à l assurance automobile, j ai choisi

Plus en détail

POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4

POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4 POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4 Origin: Authority: Reference(s): Community Services Department Cafeteria Services and Nutrition Education Division Resolution #86-02-26-15B.1 POLICY STATEMENT All elementary

Plus en détail

COURS SUR LA GESTION DES RISQUES ASSURABLES

COURS SUR LA GESTION DES RISQUES ASSURABLES GILBERT BRAT Année universitaire 2012-2013 COURS SUR LA GESTION DES RISQUES ASSURABLES INTRODUCTION Historique Définition Le risque, c est un danger éventuel plus ou moins prévisible. Entreprise Ressources

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

Les automobilistes canadiens souscrivent leur

Les automobilistes canadiens souscrivent leur Neil Mohindra, Emrul Hasan et Nachum Gabler Le coût et l abordabilité de l assurance automobile canadienne en 2011 : une comparaison entre les assureurs publics et privés Bigstock Les automobilistes canadiens

Plus en détail

Resident Canadian (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur les résidents canadiens (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION

Resident Canadian (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur les résidents canadiens (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Resident Canadian (Insurance Companies) Regulations Règlement sur les résidents canadiens (sociétés d assurances) SOR/92-284 DORS/92-284 Current to August 4, 2015 À jour

Plus en détail

Vers une sécurité accrue au. Québec. Un compte rendu des assureurs habitation, automobile et entreprise du Québec.

Vers une sécurité accrue au. Québec. Un compte rendu des assureurs habitation, automobile et entreprise du Québec. 2015 Vers une sécurité accrue au Québec Un compte rendu des assureurs habitation, automobile et entreprise du Québec. La fréquence des phénomènes météorologiques violents est en progression depuis des

Plus en détail

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Véronique Brionne Marilyn Faugas Karine Paul Jean-Christophe Boccon-Gibod Sommaire 1. Pourquoi avons-nous choisi Progressive?

Plus en détail

L expérience à votre service. Architectes et ingénieurs Petites entreprises. Assurance de la responsabilité professionnelle

L expérience à votre service. Architectes et ingénieurs Petites entreprises. Assurance de la responsabilité professionnelle L expérience à votre service Architectes et ingénieurs Petites entreprises Assurance de la responsabilité professionnelle Architectes et ingénieurs Petites entreprises L importance de l assurance responsabilité

Plus en détail

Programme de prêt d'infrastructure Ontario Financement abordable pour la rénovation de l'infrastructure

Programme de prêt d'infrastructure Ontario Financement abordable pour la rénovation de l'infrastructure SUSTAINABLE COMMUNITIES CONFERENCE AND TRADE SHOW (SCC) CONFÉRENCE ET SALON PROFESSIONNEL SUR LES COLLECTIVITÉS DURABLES (CCD) Programme de prêt d'infrastructure Ontario Financement abordable pour la rénovation

Plus en détail

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to August 30, 2015. À jour au 30 août 2015. Last amended on December 12, 2013

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to August 30, 2015. À jour au 30 août 2015. Last amended on December 12, 2013 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring to Shared Services Canada the Control and Supervision of Certain Portions of the Federal Public Administration in each Department and Portion of the

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure.

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure. Recipient s name 5001-EN For use by the foreign tax authority CALCULATION OF WITHHOLDING TAX ON DIVIDENDS Attachment to Form 5000 12816*01 INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been

Plus en détail

Principes de la Propriété Intellectuelle dans le cadre de partenariats

Principes de la Propriété Intellectuelle dans le cadre de partenariats Principes de la Propriété Intellectuelle dans le cadre de partenariats (Règles établies pour le FP7, et applicables pour toute convention support d'un projet avec des partenaires) Propriété Intellectuelle

Plus en détail

HUAWEI TECHNOLOGIES CO., LTD. channelroad. A better way. Together.

HUAWEI TECHNOLOGIES CO., LTD. channelroad. A better way. Together. HUAWEI TECHNOLOGIES CO., LTD. channelroad A better way. Together. Partenaires sur la nouvelle Route de la soie Progresser le long d une nouvelle Route de la soie et être partenaire de Huawei présentent

Plus en détail

Accélérer la transformation de vos nouveaux modèles assurances

Accélérer la transformation de vos nouveaux modèles assurances Accélérer la transformation de vos nouveaux modèles assurances Enjeux critiques des systèmes de distribution Assurance Etude Accenture Assurances 2020 4 axes d amélioration : Articuler le SI Assurance

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE À propos de Northbridge Northbridge est l une des plus importantes compagnies d assurance générale commerciale au pays avec des primes souscrites d une valeur de 1,3

Plus en détail

Compléter le formulaire «Demande de participation» et l envoyer aux bureaux de SGC* à l adresse suivante :

Compléter le formulaire «Demande de participation» et l envoyer aux bureaux de SGC* à l adresse suivante : FOIRE AUX QUESTIONS COMMENT ADHÉRER? Compléter le formulaire «Demande de participation» et l envoyer aux bureaux de SGC* à l adresse suivante : 275, boul des Braves Bureau 310 Terrebonne (Qc) J6W 3H6 La

Plus en détail

Solution de Cloud Trading (VPS)

Solution de Cloud Trading (VPS) Solution de Cloud Trading (VPS) Version ordinateur Version App Veuillez lire attentivement les conditions générales de vente WH SELFINVEST Est. 1998 Luxembourg, France, Belgique, Pologne, Allemagne, Pays-Bas,

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien des Actuaires

Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien des Actuaires Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien des Actuaires MÉMOIRE DE L INSTITUT CANADIEN DES ACTUAIRES DESTINÉ AU SURINTENDANT DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES DE L ALBERTA, MINISTÈRE DES FINANCES DE

Plus en détail

Possible ECHO Shelter & Settlement Indicators (version 15/05/13) revised by EDB/MP & DH 13/06

Possible ECHO Shelter & Settlement Indicators (version 15/05/13) revised by EDB/MP & DH 13/06 Possible ECHO Shelter & Settlement Indicators (version 15/05/13) revised by EDB/MP & DH 13/06 (at Results level) Abris/Habitat et Etablissement Humains Sub-Sector/Key Results Indicator A) Planification

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement.

Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement. Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement. Avant même leur rapprochement, XL et Catlin étaient deux sociétés solides, très innovantes. Ensemble, nous sommes

Plus en détail

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to:

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to: 2012-08-23 Corporations Canada 9th floor, Jean Edmonds Towers South 365 Laurier Avenue West Ottawa, Ontario K1A 0C8 Corporations Canada 9e étage, Tour Jean Edmonds sud 365, avenue Laurier ouest Ottawa

Plus en détail

INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS

INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS Assurances, volume 69, numéro 1, avril 2001, 171-180 INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS AVRIL 2000 À JANVIER 2001 par Rémi Moreau Index des sujets Assurance histoire Le développement des assurances en Europe

Plus en détail

AOC Insurance Broker Compare vos Assurances Santé Internationale Economisez jusqu à 40 % sur votre prime

AOC Insurance Broker Compare vos Assurances Santé Internationale Economisez jusqu à 40 % sur votre prime Compare vos Assurances Santé Internationale Economisez jusqu à 40 % sur votre prime aide les expatriés et les voyageurs à construire l assurance santé expatrié avec le meilleur prix, garantie et service

Plus en détail

Catalogue de l information statistique de l ASAG 2015 modifié avril 2015

Catalogue de l information statistique de l ASAG 2015 modifié avril 2015 Catalogue de l information statistique de l ASAG 2015 modifié avril 2015 General Insurance Statistical Agency / Agence statistique d assurance générale Table des matières Introduction... 3 Guide du Catalogue...

Plus en détail

The space to start! Managed by

The space to start! Managed by The space to start! Managed by ESA Business Incubation Centers (ESA BICs) : un programme de soutien à la création d entreprises L Agence Spatiale Européenne (ESA) dispose d un programme de transfert de

Plus en détail

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien)

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Alain Bretto & Joël Priolon - 25 mars 2013 Question Dans un équilibre

Plus en détail

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to:

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to: 2014-02-05 Corporations Canada 9th floor, Jean Edmonds Towers South 365 Laurier Avenue West Ottawa, Ontario K1A 0C8 Corporations Canada 9e étage, Tour Jean-Edmonds sud 365, avenue Laurier ouest Ottawa

Plus en détail

Life Companies Borrowing Regulations. Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie CONSOLIDATION CODIFICATION

Life Companies Borrowing Regulations. Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Life Companies Borrowing Regulations Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie SOR/92-277 DORS/92-277 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 Published

Plus en détail

ING Canada Inc. PRELIMINARY DRAFT. Juin 2005. www.ingcanada.com

ING Canada Inc. PRELIMINARY DRAFT. Juin 2005. www.ingcanada.com ING Canada Inc. Juin 2005 PRELIMINARY DRAFT www.ingcanada.com Mise en gar - énoncés prospectifs Certains énoncés contenus dans cette présentation concernant nos projets et nos intentions, nos attentes

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

' () ) * +, $0! *-"-*- - "!3''-2-3-.-*2 /3- '!.1*- /-3! -.!'22-3-.-"/*3!./!1./*.-*-2/ 2!'--'! *!'-2"!3''-2-3-.-*202--2 /3- '!.1*-/-3! -*."!.

' () ) * +, $0! *--*- - !3''-2-3-.-*2 /3- '!.1*- /-3! -.!'22-3-.-/*3!./!1./*.-*-2/ 2!'--'! *!'-2!3''-2-3-.-*202--2 /3- '!.1*-/-3! -*.!. !"#$%#$%#$ ) ) * +, -*"! Attaché Commercial BTS Assurance BTS Négociation et Relation Client Deust Banque, organismes financiers et de prévoyance Diplôme d expert automobile DUT Carrières juridiques -!1

Plus en détail

Défendre sa marque de commerce à l ère des média sociaux : une nouvelle approche. M e Giovanna Spataro, associée

Défendre sa marque de commerce à l ère des média sociaux : une nouvelle approche. M e Giovanna Spataro, associée Défendre sa marque de commerce à l ère des média sociaux : une nouvelle approche M e Giovanna Spataro, associée 4 avril 2014 LES RÉSEAUX SOCIAUX 2 DÉFINITION Marque de commerce Article 2 de la Loi sur

Plus en détail

Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires

Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires 1 er a v r i l 2 0 1 1 Dan Chelly Directeur Métier "Risk management, Audit et Contrôle interne" SOMMAIRE Partie 1 Définition des risques

Plus en détail

Housing Loan (Insurance, Guarantee and Protection) Regulations. Règlement sur les prêts à l habitation (assurance, garantie et protection)

Housing Loan (Insurance, Guarantee and Protection) Regulations. Règlement sur les prêts à l habitation (assurance, garantie et protection) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Housing Loan (Insurance, Guarantee and Protection) Regulations Règlement sur les prêts à l habitation (assurance, garantie et protection) SOR/2012-232 DORS/2012-232 Current

Plus en détail

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' RESUME

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE' RESUME RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' ERTUGRULALP BOVAR-CONCORD Etwiromnental, 2 Tippet Rd. Downsviel+) ON M3H 2V2 ABSTRACT We are faced with various types

Plus en détail

sur votre crédit Tout connaître et les assurances

sur votre crédit Tout connaître et les assurances sur votre crédit Tout connaître et les assurances Introduction Le principe d équité en assurance de dommages veut que la prime reflète le risque à assurer. Un des critères utilisés par les assureurs de

Plus en détail

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride Mission commerciale Du 29 septembre au 2 octobre 2015 Veuillez remplir un formulaire par participant Coordonnées

Plus en détail