Exigences de collecte de données financières sur l assurance automobile. Pièce jointe au Bulletin GISA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exigences de collecte de données financières sur l assurance automobile. Pièce jointe au Bulletin GISA 2012-06"

Transcription

1 Exigences de collecte de données financières sur l assurance automobile Pièce jointe au Bulletin GISA Le 26 octobre 2012

2 1. Introduction Sociétés déclarantes Données de référence Date et format de déclaration Modèle de déclaration... 3 Onglet 1 : Couverture... 3 Onglets 2, 3 et 4 : VT-RC, VT-AC et VT-AUT... 5 Onglets 5, 6 et 7 : MSFA-RC, MSFA-AC et MSFA-AUT... 5 Onglet 8 : VT-Matérialisation... 5 Onglet 9 : Renseignements supplémentaires Définitions des éléments de données nécessaires... 6 Pour les onglets 2 à 7 : Primes directes souscrites [1] Réassurance acceptée / cédée [2] Primes nettes souscrites [3] Primes nettes gagnées (acquises) [4] Provisions nettes pour sinistres et frais de règlement [5] Commissions standards (nettes) [6] Commissions conditionnelles [7] Impôts [8] Autres dépenses [9] Frais généraux [10] Résultats techniques [11] Revenu net de placements [12] Total des impôts sur les bénéfices [13]... 10

3 6.14 Bénéfice (perte) net(te) [14] Capitaux propres répartis [15] Rendement des capitaux propres [16] Pour l'onglet 9 point 1 VT Expositions au risque souscrites VT [17] Dépenses de publicité/de marketing VT [18] Revenu net de financement par les primes VT [19] Impôt provincial destiné aux services de santé VT [20] Pour l'onglet 9 point 2 Auto autre : Commissions standards Auto autre [21] Pour l'onglet 9 point 3 Auto total : Expositions au risque gagnées (acquises) Auto total [22] Frais de rajustement des sinistres non imputés (FRSNI) Auto total [23] Sinistres directs subis Auto total [24] Autres renseignements et documents requis Avertissements... 14

4 1. INTRODUCTION En septembre 2011, les surintendants des assurances ont approuvé la collecte de renseignements financiers auprès de sociétés d assurance automobile. En mars 2012, le conseil d administration de l Agence statistique d assurance générale (ASAG) a approuvé le processus et le calendrier de la collecte de renseignements financiers auprès de sociétés. Ces données permettront aux organismes de réglementation de mieux comprendre le rendement financier de l industrie de l assurance automobile et d en faire le suivi. L ASAG recueille et publie des données statistiques sur les primes et les sinistres d assurance automobile basées sur le Plan statistique automobile (PSA). Les renseignements financiers sur l assurance automobile seront ajoutés à cette matrice de données, ce qui fournira une vue d ensemble plus complète et transparente de l industrie de l assurance automobile. Le fournisseur de services de l ASAG a été chargé de recueillir ces données. Le présent document définit les exigences de déclaration en détail et les échéanciers pour la collecte des renseignements financiers sur l assurance automobile. 2. SOCIÉTÉS DÉCLARANTES Toutes les sociétés d assurance qui déclarent actuellement des données statistiques au PSA de l ASAG doivent obligatoirement déclarer leurs renseignements financiers sur l assurance automobile au fournisseur de services de l ASAG. Les sociétés d assurance ne déclarant que la matérialisation de sinistres de voiture de tourisme (VT) au PSA de l ASAG ne sont tenues de déclarer que leurs données visant la matérialisation des provisions nettes pour sinistres et frais de règlement de VT (voir l onglet 8 «VT-matérialisation» du modèle de déclaration standardisé inclus en pièce jointe au présent document). Toutes les sociétés qui doivent déclarer leurs renseignements financiers sur l assurance automobile sont appelées «sociétés déclarantes» dans le reste du présent document. Les sociétés de réassurance qui ne déclarent pas actuellement de données au PSA de l ASAG et les membres du marché secondaire (résiduel) de la Facility Association (MSFA) sont exemptés de cette déclaration. Les sociétés qui agissent comme fournisseurs de services pour le MSFA ne sont tenues de déclarer que leurs propres activités et non pas les affaires souscrites au nom du MSFA. Les sociétés déclarantes sont tenues de déclarer leurs données au niveau de la compagnie au sens du PSA de l ASAG en se servant des identificateurs qui leur sont propres. Les déclarations consolidées incluant une partie ou l ensemble des sociétés d un groupe ne seront pas acceptées. 1

5 3. DONNÉES DE RÉFÉRENCE Les renseignements financiers sur l assurance automobile seront recueillis au moyen de la page «État des résultats» du relevé financier annuel des sociétés d assurances multirisques (État annuel P&C) déposé auprès de votre organisme de réglementation principal, afin de calculer le bénéfice net (la perte nette) pour la VT par garantie et par province. Un exemplaire de l État annuel P&C est disponible sur le site Web du Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) à l adresse Certains des éléments de données automobiles nécessaires peuvent être transférés directement à partir des pages pertinentes de l État annuel P&C, tandis que d autres doivent être recueillis séparément ou attribués à partir des bases de données des compagnies. Pour cette raison, les États annuels P&C déposés par les sociétés déclarantes auprès de leur organisme de réglementation principal sont utilisés comme références principales pour tirer et équilibrer les données financières requises sur l assurance automobile. Les sociétés déclarant des états financiers consolidés et non consolidés P&C financiers doivent utiliser les chiffres non consolidés comme référence pour la présente déclaration. Une table de conversion pour les pages de l État P&C est fournie ci-dessous : Numéro de page des états financiers consolidés Numéro de page des états financiers non consolidés Description de la page de l État annuel P&C Passif et capitaux propres État des résultats Primes et sinistres Sinistres et frais de règlement Matérialisation Primes souscrites Primes gagnées (acquises) Sinistres subis Commissions Les pages de l État P&C «Primes non gagnées,» «Frais de règlement directs» et «Dépenses Opérations d assurance» ne figurent pas dans les états non consolidés. Les sociétés déclarantes doivent utiliser la formule suivante pour calculer les chiffres non consolidés requis : Chiffres non consolidés pour la société mère = chiffres consolidés pour le groupe moins les chiffres non consolidés pour toutes les filiales du groupe L ASAG exigera de la Facility Association qu elle lui fournisse une copie de son rapport sur la participation annuelle des membres au marché résiduel ventilé par société et par province. Les sociétés sont tenues de déclarer leurs activités prises en charge et cédées au groupe de partage du risque de la Facility Association (GPRFA) dans le cadre de l activité propre de la société aux onglets 2 à 4. 2

6 4. DATE ET FORMAT DE DÉCLARATION Les renseignements financiers sur l assurance automobile seront recueillis annuellement chaque année civile à partir de l année civile La date limite pour la déclaration des données sera le, ou avant le15 mars de l année suivante. La déclaration de 2012 devra être remise au fournisseur de services de l ASAG au plus tard le 15 mars Si la fin de l exercice financier d une société déclarante ne tombe par le 31 décembre, il faudra alors déclarer les renseignements financiers de l exercice le plus récent. Par exemple, une société dont l exercice financier se termine le 31 octobre 2012 devrait effectuer sa déclaration au 31 octobre 2012 et la déposer au plus tard le 15 mars Chaque société doit inscrire l exercice financier faisant l objet de la déclaration à l onglet 1 «couverture» du modèle de déclaration. Les sociétés déclarantes doivent remplir tous les champs de données surlignés en jaunes dans le modèle ci-joint. Nous vous demandons de ne pas modifier les noms d onglet, les titres de colonnes et de lignes ni les champs de calcul prédéfinis. Les sociétés doivent enregistrer leurs modèles dûment remplis en utilisant le format de nom de fichier qui suit : DFAAxxxaaaa. DFAA soit «données financières sur l assurance automobile», xxx est l identificateur à trois chiffres de la société déclarante au sens du PSA de l ASAG et aaaa est l année civile faisant l objet de la déclaration. Par exemple, le fichier DFAA pour la société 007 en 2012 devrait être nommé DFAA L ASAG fournira des directives supplémentaires sur la procédure détaillée de soumission des données une fois que le système de soumission de données aura été finalisé. 5. MODÈLE DE DÉCLARATION Le modèle de déclaration standardisé ci-joint comprend neuf onglets : Onglet 1 : Couverture Sous cet onglet, il faut inscrire des renseignements généraux sur la société déclarante. Les champs ne posent pas de problème. Voici un exemple : Données financières sur l assurance automobile Société déclarante Nom Société d assurance XY Identificateur 150 Personneressource Nom Jean Tremblay Titre Vice-président, Finances Téléphone Courriel 3

7 Période de déclaration Date de début Le 1er janvier 2012 Date de fin Le 31 décembre 2012 Canal de distribution Propriété Juridiction régissant la constitution de la corporation Courtier Canada provinciale Méthode de répartition utilisée recommandée par particulière à la société l ASAG Frais généraux x $ Revenu de placements x $ Capitaux propres x $ Veuillez indiquer les changements apportés à votre société qui pourraient modifier les données déclarées : La société AB a été acquise et fusionnée à la société XY, le 1 er juillet Chaque société doit spécifier le canal de distribution dont elle se sert sur une base régulière. Veuillez sélectionner entre : courtier externe, agent à l interne, souscripteur direct ou autre. Chaque société doit indiquer le pays d origine du propriétaire. Veuillez sélectionner entre : Canada, États-Unis, Europe ou autre. Chaque société doit indiquer la juridiction régissant la constitution de la corporation. Veuillez sélectionner entre : fédérale, provinciale ou autre. Chaque société doit indiquer la «méthode de répartition utilisée» pour la répartition des frais généraux, du revenu de placements et des capitaux propres. Tel qu il est indiqué dans l exemple cidessus, les sociétés ont deux options : 1) la méthode spécifique à leur société ou 2) la méthode recommandée par l ASAG, tel qu il est décrit dans le présent document. On recommande aux sociétés déclarantes d utiliser les méthodes qui leur sont spécifiques pour obtenir les données requises, lorsqu elles sont disponibles, afin de mieux refléter leurs modèles commerciaux spécifiques. 4

8 Nous vous prions de signaler tout changement important au cours de la période de déclaration qui peut influer sur l analyse ou la comparaison des données déclarées. Nous faisons référence, entre autres, aux changements dans la structure actionnariale, aux changements dans les canaux de distribution, aux fusions ou acquisitions, etc. Onglets 2, 3 et 4 : VT-RC, VT-AC et VT-AUT Il faut inscrire des données financières sous ces trois onglets à l égard de la Voiture de tourisme (VT), qui est définie comme une combinaison du genre d activité 0, 1, 4, 5, 8 et 9 et du genre d utilisation 1 à 19 sous le PSA de l ASAG. Cette définition est conforme à celle de l État P&C. Ces trois onglets visent les catégories de garantie suivantes : responsabilité (RC), accident corporel (AC) et autre (AUT), telles qu elles sont définies dans l État P&C. Les éléments de données devant être entrés sous ces trois onglets sont définis au point 6 ci-dessous. Ces trois onglets doivent être utilisés pour rendre compte des activités propres à chaque société. Les affaires attribuées par le MSFA devraient être exclues de ces trois onglets et inscrites sous les trois prochains onglets 5 à 7, tout comme la déclaration effectuée au moyen de l État P&C. Onglets 5, 6 et 7 : MSFA-RC, MSFA-AC et MSFA-AUT Les sociétés déclarantes doivent indiquer leur part des activités du MSFA aux onglets 5, 6 et 7, en utilisant les rapports qu elles reçoivent de la FA sur la participation des membres au MSFA sur une base annuelle. Veuillez utiliser les mêmes définitions et catégories de garantie indiquées sous les onglets 2, 3 et 4. (Veuillez noter que les onglets 2, 3 et 4 ne couvrent que le bloc d affaires particulier de VT de la société.) Onglet 8 : VT-matérialisation Cet onglet recueille des renseignements sur la matérialisation des provisions nettes pour sinistres et frais de règlement de VT, y compris les activités particulières de la société et les activités qui lui sont attribuées par le MSFA. Les éléments de données sont définis de la même manière que dans la page 60.40, aux lignes 50 à 59 de l État P&C. Payé s entend du montant payé durant la période de déclaration. SFRNP s entend des sinistres et frais de règlement non payés (excluant les SMND). SMND s entend des sinistres matérialisés, mais non déclarés. Tout ratio est calculé selon la formule suivante : Une ventilation par province est nécessaire, mais une répartition selon la catégorie de garantie ne l est pas. Si les montants réels ne sont pas disponibles ou qu aucune autre méthode de répartition 5

9 raisonnable n est utilisée, on recommande aux sociétés de répartir les SMND au prorata des sinistres directs subis par province, tel qu il est indiqué à la page à la ligne 14 de l État P&C. Onglet 9 : Renseignements supplémentaires Les éléments de données devant être entrés sous l onglet 9 sont définis au point 6 ci-dessous. 6. DÉFINITIONS DES ÉLÉMENTS DE DONNÉES NÉCESSAIRES Pour les onglets 2 à 7 : 6.1. Primes directes souscrites [1] Les primes directes souscrites sont définies de la même manière qu à la page à la ligne 01 de l État P&C. Veuillez rendre compte des primes directes souscrites de la société, tel qu il est indiqué à la page aux lignes 11 à 13 pour les onglets 2 à 4 (VT) et à la page 67.10, aux lignes 22 à 24 pour les onglets 5 à 7 (MSF), dans le modèle de déclaration. 6

10 6.2 Réassurance acceptée / cédée [2] La réassurance acceptée et la réassurance cédée sont définies de la même manière qu à la page aux lignes 02 et 03 de l État P&C. Elles sont combinées en réassurance acceptée moins réassurance cédée. À la page de l État P&C aux lignes 11 à 13, les colonnes 02 et 03 fournissent les montants agrégés par province pour la VT par garantie. Ces montants doivent être ventilés et déclarés par province. Si les montants réels ne sont pas disponibles ou qu aucune autre méthode de répartition raisonnable n est utilisée, on recommande aux sociétés de répartir ces montants au prorata des primes directes souscrites par province. Puisque ce point n est pas pertinent pour les activités du MSFA, veuillez entrer un 0 pour ce point aux onglets 5 à 7 (MSFA) Primes nettes souscrites [3] Les primes nettes souscrites sont définies de la même manière qu à la page à la ligne 04 de l État P&C. Il faut attribuer les primes, tel qu il est indiqué à la page aux lignes 11 à 13 pour les onglets 2 à 4 (VT) et à la page 60.20, aux lignes 22 à 24 pour les onglets 5 à 7 (MSFA), dans le modèle de déclaration. Ces montants doivent être ventilés et déclarés par province. Si les montants réels ne sont pas disponibles ou qu aucune autre méthode de répartition raisonnable n est utilisée, on recommande aux sociétés de répartir ces montants au prorata des primes directes souscrites par province. Veuillez vous assurer que [3] = [1] + [2]. 6.4 Primes nettes gagnées (acquises) [4] Les primes nettes gagnées sont définies de la même manière qu à la page à la ligne 06 de l État P&C. Veuillez déclarer les primes nettes gagnées, telles qu elles sont indiquées dans l État P&C à la page aux lignes 11 à 13 pour les onglets 2 à 4 (VT) et à la page 67.20, aux lignes 22 à 24 pour les onglets 5 à 7 (MSFA), dans le modèle de déclaration. 6.5 Provisions nettes pour sinistres et frais de règlement [5] Les provisions nettes pour sinistres et frais de règlement sont définies de la même manière qu à la page à la ligne 10 de l État P&C. L impôt provincial destiné aux services de santé devrait être inclus dans ce point. Ces montants doivent être ventilés et déclarés par province. Si les montants réels ne sont pas disponibles ou qu aucune autre méthode de répartition raisonnable n est utilisée, on recommande aux sociétés de répartir ces montants au prorata des sinistres directs subis par province, tel qu il est indiqué dans l État P&C à la page aux lignes 11 à 13 pour les onglets 2 à 4 (VT) et à la page 67.30, aux lignes 22 à 24 pour les onglets 5 à 7 (MSFA), dans le modèle de déclaration. 6.6 Commissions standards (nettes) [6] Les commissions standards (nettes) sont définies de la même manière qu à la page aux lignes 66 et 68 de l État P&C, à l exclusion de la commission conditionnelle qui est définie au point 6 ci-dessous. Le 7

11 montant respectif de l assurance automobile est indiqué dans l État P&C, à la page 80.10, à la ligne 29, colonne 10. Les commissions standards sont normalement liées directement aux primes et les taux de commission varient d une province à l autre. Par conséquent, ce montant doit être déclaré selon la comptabilité d exercice effective. Les commissions des agents figurant dans le rapport sur la participation annuelle des membres au MSFA sont considérées comme des commissions standards. Veuillez les ventiler selon la catégorie de garantie au prorata de la prime souscrite et les déclarer sous les onglets 5 à 7 (MSFA). 6.7 Commissions conditionnelles [7] Les commissions conditionnelles sont définies de la même manière qu à la page à la ligne 33 moins la ligne 43 de l État P&C. Le montant doit être déclaré selon la comptabilité d exercice effective pour la VT par province selon la catégorie de garantie aux onglets 2 à 4. Si les montants réels ne sont pas disponibles ou qu aucune autre méthode de répartition raisonnable n est utilisée, on recommande aux sociétés de répartir ces montants au prorata des primes directes souscrites. Puisque les activités du MSFA ne sont pas concernées par ce point, veuillez entrer un 0 pour ce dernier aux onglets 5 à 7 (MSFA). 6.8 Impôts [8] Les impôts sont définis de la même manière que dans l État P&C à la page à la ligne 12. Les impôts sont essentiellement liés aux primes et doivent être déclarés selon la comptabilité d exercice effective, autant pour les activités propres des sociétés aux onglets 2 à 4 que pour les activités attribuées par le MSFA aux onglets 5 à Autres dépenses [9] Les autres dépenses sont définies de la même manière que dans l État P&C à la page aux lignes 14. Les autres dépenses sont principalement liées à l acquisition telle que définie dans l État P&C à la page 80.20, à la ligne 89, colonne 02. Ce montant doit être ventilé et déclaré pour la VT par garantie et province aux onglets 2 à 4. Si les montants réels ne sont pas disponibles ou qu aucune autre méthode de répartition raisonnable n est utilisée, on recommande aux sociétés de répartir ce montant au prorata des primes directes souscrites. Dans le rapport sur la participation annuelle des membres au MSFA, les «frais d exploitation et frais de service», les «changements pour insuffisance de primes / FARAP», les «résumés des dossiers des conducteurs» et «les frais de financement des primes» sont considérés comme faisant partie des autres dépenses au titre des activités du MSFA. Veuillez les déclarer selon la catégorie de garantie au prorata de la prime souscrite et les entres sous les onglets 5 à 7 (MSFA) Frais généraux [10] 8

12 Les frais généraux sont définis de la même manière qu à la page à la ligne 16 ainsi qu à la page à la ligne 89, colonne 04 de l État P&C. Les frais généraux agrégés doivent être ventilés et déclarés pour la VT par province et selon la catégorie de garantie aux onglets 2 à 4. Si les montants réels ne sont pas disponibles ou qu aucune autre méthode de répartition raisonnable n est utilisée, on recommande aux sociétés de répartir ces montants selon la base suivante : a) 50 % des frais généraux agrégés au prorata des primes directes souscrites, tel qu il est indiqué dans l État P&C à la page 67.10, en fonction du volume d affaires; et b) 50 % au prorata du nombre de polices en vigueur pour saisir les dépenses liées à l administration des polices et au traitement des sinistres. Le nombre de polices en vigueur peut être celui de la page de l État P&C à la colonne 21. Dans le rapport sur la participation annuelle des membres au MSFA, les «frais d administration», les «mauvaises créances», le «revenu de placements» sont considérés comme étant des frais généraux au titre des activités du MSFA. Veuillez les ventiler selon la catégorie de garantie au prorata de la prime souscrite et les déclarer sous les onglets 5 à 7 (MSFA). Les sociétés déclarantes sont priées d examiner tous les frais supplémentaires engagés liés aux activités du MSFA et à leur administration et de les déclarer sous dans les onglets 5 à 7, s ils ne sont pas inclus dans le rapport du MSF Résultats techniques [11] Les résultats techniques sont définis de la même façon que dans l État P&C à la page 20.30, ligne 29. Ils peuvent être obtenus au moyen de la formule de calcul suivante : [11] = [4] {[5] + [6] + [7] + [8] + [9] + [10]} 6.12 Revenu net de placements [12] Le revenu net de placement est défini de la même manière que dans l État P&C à la page à la ligne 39. Le revenu net de placement agrégé déclaré doit être attribué à la VT et ventilé par garantie et par province. Si les montants réels ne sont pas disponibles ou qu aucune autre méthode de répartition raisonnable n est utilisée, on recommande aux sociétés de répartir le revenu net de placement agrégé au prorata de la moyenne des primes non gagnées, telle qu elle est indiquée dans l État P&C à la page et de la moyenne des sinistres non payés, tel qu il est indiqué dans l État P&C à la page 60.30, des exercices courant et précédent. La formule ci-dessous peut être utilisée pour répartir ce montant à la VT d abord par garantie : Ces montants agrégés par province peuvent ensuite être attribués à la province, au prorata des primes nettes acquises [4]. 9

13 6.13 Total des impôts sur les bénéfices [13] Le total des impôts sur les bénéfices est défini de la même manière que dans l État P&C à la page à la ligne 59. Les renseignements sur les impôts sur les bénéfices agrégés déclarés doivent être attribués à la VT et ventilés par garantie et par province. Si les montants réels ne sont pas disponibles ou qu aucune autre méthode de répartition raisonnable n est utilisée, on recommande aux sociétés d utiliser la formule de calcul suivante : Impôts sur les bénéfices [13] = {[11] + [12]} x / Bénéfice (perte) net(te) [14] Le bénéfice (la perte) net(te) est défini de la même façon que dans l État P&C à la page 20.30, ligne 89. Il peut être obtenu au moyen de la formule de calcul suivante : [14] = [11] + [12] [13] 6.15 Capitaux propres répartis [15] Le total des capitaux propres moyens est défini comme la moyenne de et dans l État annuel P&C. Ce montant doit être attribué à la VT et réparti par garantie et par province. Si les montants réels ne sont pas disponibles ou qu aucune autre méthode de répartition raisonnable n est utilisée, on recommande aux sociétés d attribuer d abord ce montant à la VT et de le répartir par garantie au prorata des sinistres nets non payés, tel qu il est indiqué dans la formule de calcul suivante : Si les montants réels ne sont pas disponibles ou qu aucune autre méthode de répartition raisonnable n est utilisée pour attribuer ces montants par province, on recommande aux sociétés de répartir ces montants au prorata des primes nettes gagnées [4] Rendement des capitaux propres [16] Le rendement des capitaux propres est un champ calculé et défini comme [16] = [14] / [15] Pour l onglet 9 point 1 VT 6.17 Expositions au risque souscrites VT [17] 10

14 Les expositions au risque souscrites VT correspondent à l exposition au risque totale durant la période de déclaration. Veuillez utiliser la garantie obligatoire RC seulement. Une police annuelle pour un véhicule compte pour une exposition et pour deux véhicules compte pour deux expositions. Une police semi-annuelle pour un véhicule compte pour 0,5 exposition et pour deux véhicules compte comme une seule Dépenses de publicité/de marketing VT [18] Les dépenses de publicité / de marketing VT sont définies comme les dépenses engagées par les sociétés déclarantes dans les trois grandes catégories suivantes : 1. Les activités de publicité / de marketing ciblant le grand public, y compris, sans toutefois s y limiter, la promotion des compagnies, des marques et de produits dans les différents médias accessibles au public et lors d événements 2. Les activités de publicité / de marketing ciblant des groupes présélectionnés, et sans toutefois s y limiter, de distribution et d appels à partir du centre de service à la clientèle d une société (ou d un bureau similaire désigné pour ce genre d activités) 3. Des offres promotionnelles spéciales, y compris, sans toutefois s y limiter, les cartes-cadeaux et les récompenses AIR MILES; cependant, le tarif de groupe, qui est déterminé par un processus de tarification actuarielle, n est pas considéré comme une offre promotionnelle spéciale Les sociétés déclarantes sont tenues d utiliser une méthode appropriée pour déterminer les dépenses de commercialisation pour la VT par province et par garantie. Par exemple : une méthode descendante basée sur une répartition des dépenses si les dépenses ne sont pas seulement pour la VT, telles que les dépenses mentionnées au point (1) ci-dessus. Si les montants réels ne sont pas disponibles ou qu aucune autre méthode de répartition raisonnable n est utilisée, on recommande aux sociétés de répartir ces montants au prorata des primes directes souscrites. une méthode ascendante fondée sur la comptabilité d exercice effective si les dépenses peuvent être clairement attribuées aux différentes rubriques de la VT, telles que les dépenses mentionnées au point (2) ci-dessus. Ces deux méthodes peuvent être utilisées s il y a lieu pour les dépenses sous-jacentes Revenu net de financement par les primes VT [19] Les sociétés d assurance offrent souvent des modalités de paiement mensuel et quelques-unes facturent des frais de service aux clients qui choisissent des modalités de paiement. Le revenu net de financement par les primes est défini comme la différence entre les frais de service et le coût du financement interne pour les modalités de paiement mensuel. Par exemple, si le coût de financement interne est de 1,5 % de la prime annuelle et les frais de service pour les modalités de paiement mensuel sont de 2 %, le revenu correspond à 0,5 % de la prime annuelle. S il n y a pas de frais de service pour les modalités de paiement mensuel, le revenu correspond à -1,5 %. 11

15 Ce chiffre doit être déclaré selon la comptabilité d exercice effective Impôt provincial destiné aux services de santé VT [20] L impôt provincial destiné aux services de santé est calculé par chaque gouvernement provincial à l aide d une formule basée sur les primes ou les expositions. Il est payé par les sociétés d assurance sur une base agrégée pour rembourser les gouvernements provinciaux des dépenses de soins de santé engagées par les demandeurs en raison d accidents de la route. En ce sens, l impôt provincial destiné aux services de santé peut être considéré comme faisant partie des sinistres subis. Ce montant doit être déclaré selon la comptabilité d exercice effective. Selon la définition de l État P&C, cet élément devrait être inclus en [5]. 12

16 Pour l onglet 9 point 2 Auto autre : 6.21 Commissions standards Auto autre [21] Les commissions standards Auto autre sont définies comme les commissions standards pour les automobiles autres que la VT. Les commissions standards sont normalement liées directement aux primes. Par conséquent, ce montant doit être déclaré selon la comptabilité d exercice effective. Veuillez vous assurer que les commissions standards VT [7] plus les commissions standards Auto autre [217] sont égales au montant agrégé pour l assurance automobile, comme indiqué dans l État P&C à la page 80.10, ligne 29, colonne 10. Pour l onglet 9 point 3 Auto total : 6.22 Expositions au risque gagnées (acquises) Auto total [22] Les expositions au risque gagnées (acquises) Auto total correspondent au nombre total de véhicules acquis durant la période de déclaration. Veuillez utiliser la garantie obligatoire RC seulement. Si aucune autre méthode plus raisonnable n est disponible, on recommande que les sociétés utilisent la méthode simplifiée 1/24. Par exemple, il est présumé qu une police d un an souscrite à l égard d un véhicule en janvier l a été le 15 janvier et est multipliée par un facteur de 23/24 afin d obtenir l exposition au risque gagnée pour cette police Frais de rajustement des sinistres non imputés (FRSNI) Auto total [23] Les FRSNI Auto total sont définis de la même manière que les frais de règlement internes engagés à la page à la ligne 69 de l État P&C. Nous encourageons les sociétés déclarantes à déterminer les FRSNI pour l assurance automobile selon la comptabilité d exercice effective, puisque de nombreuses sociétés règlent les sinistres d assurance automobile dans un ou plusieurs centres de traitement des sinistres plus spécialisés, qui sont séparés de tous les autres secteurs d activité. Si le traitement des sinistres en assurance automobile est intégré à d autres secteurs d activité, les sociétés déclarantes devraient allouer l ensemble des dépenses à l assurance automobile d une manière raisonnable Sinistres directs subis Auto total [24] Veuillez déclarer les chiffres indiqués dans l État P&C à la page aux lignes 11 à 13 pour les onglets 2 à 4 (VT) et à la page 67.30, aux lignes 22 à 24 pour les onglets 5 à 7 (MSFA), pour les provinces et territoires respectifs. 7. AUTRES RENSEIGNEMENTS ET DOCUMENTS REQUIS Aux fins de l assurance de la qualité des données et du traitement des données, les sociétés devraient fournir une copie électronique de leur État annuel P&C en format.txt,.osfi ou.num. 13

17 La Facility Association devrait fournir une copie de son rapport sur la participation annuelle des membres au marché secondaire (résiduel) ventilé par société et par province en format.xls ou.xlsx. 8. AVERTISSEMENTS Les sociétés déclarantes constateront peut-être que certaines des définitions décrites dans le présent document diffèrent de celles qu elles utilisent à d autres fins. Pour assurer l uniformité des données communiquées, l ASAG demande que toutes les sociétés déclarantes respectent les définitions décrites dans le présent document pour communiquer les données financières requises sur l assurance automobile. Cependant, l ASAG n a pas l intention d influencer la façon dont les sociétés définissent ces éléments de données aux autres fins pour lesquelles elles sont utilisées. 14

Renseignements financiers sur l'assurance automobile État annuel P&C et frais de rajustement des sinistres non imputés (FRSNI)

Renseignements financiers sur l'assurance automobile État annuel P&C et frais de rajustement des sinistres non imputés (FRSNI) Renseignements financiers sur l'assurance automobile État annuel P&C et frais de rajustement des sinistres non imputés (FRSNI) Exigences en matière de déclaration et de soumission des données Agence statistique

Plus en détail

SECTION IV. Facility, FA, FARSP et le P.R.R. sont des organismes distincts aux fonctions semblables.

SECTION IV. Facility, FA, FARSP et le P.R.R. sont des organismes distincts aux fonctions semblables. SECTION IV Les établissements «Facility», «Facility Association» («FA»), «FA Risk Sharing Pool» («FARSP») et le «Plan de répartition des risques établi par le Groupement des assureurs automobiles» (le

Plus en détail

SECTION IV. Facility, FA, FARSP et le P.R.R. sont des organismes distincts aux fonctions semblables.

SECTION IV. Facility, FA, FARSP et le P.R.R. sont des organismes distincts aux fonctions semblables. SECTION IV Les établissements «Facility», «Facility Association» («FA»), «FA Risk Sharing Pool» («FARSP») et le «Plan de répartition des risques établi par le Groupement des assureurs automobiles» (le

Plus en détail

INSTRUCTIONS RELATIVES

INSTRUCTIONS RELATIVES INSTRUCTIONS RELATIVES AUX TABLEAUX SUR LES SINISTRES ET INDICES DE PERTE Les Tableaux sur les sinistres et indices de perte sont exigés afin de pouvoir constituer une base de données et une présentation

Plus en détail

N o : D-1B Version originale : décembre 2001 Révision : juillet 2010

N o : D-1B Version originale : décembre 2001 Révision : juillet 2010 Ligne directrice Objet : (entreprises d assurances multirisques) Catégorie : Comptabilité N o : D-1B Version originale : décembre 2001 Révision : juillet 2010 Introduction La présente ligne directrice

Plus en détail

ÉVALUATION DU PASSIF DES POLICES : ASSURANCES IARD FACTEURS RELATIFS AU PASSIF DES SINISTRES ET AU PASSIF DES PRIMES

ÉVALUATION DU PASSIF DES POLICES : ASSURANCES IARD FACTEURS RELATIFS AU PASSIF DES SINISTRES ET AU PASSIF DES PRIMES NOTE ÉDUCATIVE Les notes éducatives ne constituent pas des normes de pratique. Elles visent à aider les actuaires en ce qui concerne l application des normes de pratique dans des cas spécifiques. Le mode

Plus en détail

Divulgation des sources de bénéfices (sociétés d assurance-vie)

Divulgation des sources de bénéfices (sociétés d assurance-vie) Ligne directrice Objet : Catégorie : (sociétés d assurance-vie) Comptabilité N o : D-9 Version initiale : décembre 2004 Révision : juillet 2010 La présente ligne directrice s adresse aux sociétés d assurance-vie

Plus en détail

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM Résumé de l impact sur le capital des modifications que l on propose d apporter au cadre de capital réglementaire 2015 des sociétés d assurances multirisques Le présent rapport, qui expose l impact total

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE POUR MODIFIER UN PERMIS D ASSUREUR Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Plus en détail

Guide sur les primes différentielles

Guide sur les primes différentielles Guide sur les primes différentielles Table des matières Introduction... 1 Critères ou facteurs et barème de notes...1 Quantitatifs...1 Qualitatifs...2 Catégories de tarification et taux de prime...3 Renseignements

Plus en détail

TRANSMISSION ÉLECTRONIQUE DES DONNÉES DES TABLEAUX D ANALYSE DES SINISTRES ET INDICES DE PERTE

TRANSMISSION ÉLECTRONIQUE DES DONNÉES DES TABLEAUX D ANALYSE DES SINISTRES ET INDICES DE PERTE GUIDE D INSTRUCTIONS TRANSMISSION ÉLECTRONIQUE DES DONNÉES DES TABLEAUX D ANALYSE DES SINISTRES ET INDICES DE PERTE Septembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 2 2. TYPES DE DONNÉES... 2 3. PRÉSENTATION

Plus en détail

EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients

EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients Table des matières Introduction à EDC en Direct... 2 Section A : Mise en marche... 3 Section B : Approbations de crédit... 5 Demander une approbation

Plus en détail

Norme relative à la soumission des factures

Norme relative à la soumission des factures Norme relative à la soumission des factures 1 soumission des factures Le présent document s adresse à tous les fournisseurs qui fournissent du matériel ou des services à Suncor. Il leur précise ce qu ils

Plus en détail

Attestation de la norme de capital réglementaire pour les assureurs-vie

Attestation de la norme de capital réglementaire pour les assureurs-vie Exposé-sondage Note éducative Attestation de la norme de capital réglementaire pour les assureurs-vie Commission sur la gestion des risques et le capital requis Novembre 2005 Document 205121 This document

Plus en détail

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 1 er avril 2015 au 31 mars 2018 Date : mars 2015 1 PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. c. ( ) Ville Province/État Code postal Téléphone

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. c. ( ) Ville Province/État Code postal Téléphone Chubb du Canada Compagnie d Assurance Montréal Toronto Oakville Calgary Vancouver PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Responsabilité civile professionnelle pour les compagnies d assurance

Plus en détail

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE 108-15 Le 11 septembre 2015

Plus en détail

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA)

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2015-2016 Remarque : L état des revenus et des dépenses

Plus en détail

Les actuaires désignés de tous les organismes A à H doivent compléter le questionnaire.

Les actuaires désignés de tous les organismes A à H doivent compléter le questionnaire. QUESTIONNAIRE DESTINÉ À L ACTUAIRE DÉSIGNÉ AUX FINS DES RAPPORTS FINANCIERS DES ORGANISMES D ASSURANCE-VIE ET SANTÉ AU CANADA FIN D ANNÉE 2000 PARTIE II Ce questionnaire a été préparé pour traiter des

Plus en détail

Déclaration du Rapprochement annuel des soldes

Déclaration du Rapprochement annuel des soldes Déclaration du Rapprochement annuel des soldes Directives et Guide explicatif des lignes General Insurance Statistical Agency/Agence statistique d'assurance générale 5160, rue Yonge, 17 e étage Toronto

Plus en détail

CORPORATIONS ASSOCIÉES

CORPORATIONS ASSOCIÉES BULLETIN N o HE 003 Publié en avril 2001 Révisé en janvier 2008 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE CORPORATIONS ASSOCIÉES Le but de ce bulletin est d aider

Plus en détail

Annexe A MARCHE À SUIVRE POUR VÉRIFIER ET COMPLÉTER LA LISTE EXCEL ET LA SOUMETTRE AU MINISTÈRE

Annexe A MARCHE À SUIVRE POUR VÉRIFIER ET COMPLÉTER LA LISTE EXCEL ET LA SOUMETTRE AU MINISTÈRE Annexe A INTRODUCTION En vue de recueillir des renseignements sur tous vos terrains et édifices, nous avons commencé par extraire les renseignements, ci-joints, de la base de données du Système d inventaire

Plus en détail

Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance

Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance Le présent document précise encore davantage les données et la méthodologie utilisées par le BSIF pour calculer les marges pour

Plus en détail

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie,

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie, Le 31 janvier 2013 Objet : Information concernant le choix de report de l impôt sur le revenu à l intention des actionnaires résidant au Canada détenteurs d actions d AbbVie Inc. suivant la scission de

Plus en détail

Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le

Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le Comité consultatif sur le Test du capital minimal Page

Plus en détail

Rapport sur les prix des services d architecture, e, de génie, d arpentage et de cartographie

Rapport sur les prix des services d architecture, e, de génie, d arpentage et de cartographie Rapport sur les prix des services d architecture, e, de génie, d arpentage et de cartographie Guide de déclaration et définitions Le présent guide a été conçu pour vous aider à remplir le Rapport sur les

Plus en détail

CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES

CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES Index A n o 9 CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES Fondement législatif Articles 650, 651 et 654 de la Loi sur les sociétés d assurances (la «Loi») Définitions

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

1. Renseignements généraux

1. Renseignements généraux Chubb du Canada Compagnie d Assurance Montréal Toronto Oakville Calgary Vancouver PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES responsabilité civile professionnelle pour les fonds commun de placement

Plus en détail

Normes de capital provisoires des sociétés d assurance hypothécaire

Normes de capital provisoires des sociétés d assurance hypothécaire Préavis Objet : des sociétés d assurance hypothécaire Catégorie : Capital Date : 1 er janvier 2015 I. Introduction Le présent préavis énonce les normes de capital réglementaire auxquelles doivent souscrire

Plus en détail

Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec

Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec bulletin Canadien Date 2014-06-05 Destinataires Référence Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec RE-14-008 Objet Pièce

Plus en détail

INSTRUCTIONS POUR ÉTABLIR UN COMPTE ACOL SRAAC ET POUR

INSTRUCTIONS POUR ÉTABLIR UN COMPTE ACOL SRAAC ET POUR INSTRUCTIONS POUR ÉTABLIR UN COMPTE ACOL SRAAC ET POUR REMPLIR LA DEMANDE D ABONNEMENT CLIENT SRAAC ET L ACCORD FINANCIER ACOL Si vous avez des questions après avoir pris connaissance des documents ci-inclus,

Plus en détail

Document de recherche. Exigences de capital pour l assurance maladies graves

Document de recherche. Exigences de capital pour l assurance maladies graves Document de recherche Exigences de capital pour l assurance maladies graves Une recommandation de la Commission sur la gestion des risques et le capital requis de l ICA Juin 2011 Document 211060 This publication

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

Allocation de frais intersessions

Allocation de frais intersessions Allocation de frais intersessions Admissibilité Un député membre d un comité permanent, d un comité spécial ou de la Commission de régie de l Assemblée législative (la Commission) a droit à un remboursement

Plus en détail

Demande de règlement au titre de l assurance perte d emploi pour marge de crédit Assurance-crédit Contrat n o 21559

Demande de règlement au titre de l assurance perte d emploi pour marge de crédit Assurance-crédit Contrat n o 21559 Représentant de BMO Banque de Montréal : Demande de règlement au titre de Timbre de la succursale domiciliataire Signature Numéro de télécopieur Veuillez joindre une ou des saisies d écran des renseignements

Plus en détail

Faites le plein et allez de l avant avec les cartes Esso pour parcs automobiles.

Faites le plein et allez de l avant avec les cartes Esso pour parcs automobiles. Faites le plein et allez de l avant avec les cartes Esso pour parcs automobiles. Les cartes Esso pour parcs automobiles permettent à votre entreprise d aller de l avant. Inscrivez-vous dès maintenant.

Plus en détail

MANITOBA Ordonnance 156/06 LOI SUR LA RÉGIE DES SERVICES PUBLICS LOI SUR LA SOCIÉTÉ D ASSURANCE PUBLIQUE DU MANITOBA

MANITOBA Ordonnance 156/06 LOI SUR LA RÉGIE DES SERVICES PUBLICS LOI SUR LA SOCIÉTÉ D ASSURANCE PUBLIQUE DU MANITOBA MANITOBA Ordonnance 156/06 LOI SUR LA RÉGIE DES SERVICES PUBLICS LOI SUR LA SOCIÉTÉ D ASSURANCE PUBLIQUE DU MANITOBA LOI SUR L EXAMEN PUBLIC DES ACTIVITÉS DES CORPORATIONS DE LA COURONNE ET L OBLIGATION

Plus en détail

ÉTUDE D IMPACT QUANTITATIVE N O 7 RISQUE D ASSURANCE INSTRUCTIONS

ÉTUDE D IMPACT QUANTITATIVE N O 7 RISQUE D ASSURANCE INSTRUCTIONS ÉTUDE D IMPACT QUANTITATIVE N O 7 RISQUE D ASSURANCE INSTRUCTIONS Introduction... 2 Page Sommaire... 3 Projection des flux de trésorerie de passif... 3 Calcul du coussin de solvabilité... 6 Risque de mortalité...

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006 C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées (À intégrer à l édition 2004 de ce manuel.) Remarque : Le présent addenda vise à fournir une explication plus claire et plus précise de

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

Economical présente un aperçu du projet de règlement sur la démutualisation des sociétés d assurances multirisques

Economical présente un aperçu du projet de règlement sur la démutualisation des sociétés d assurances multirisques COMMUNIQUÉ DE PRESSE Economical présente un aperçu du projet de règlement sur la démutualisation des sociétés d assurances multirisques Processus à quatre étapes avec une participation importante des souscripteurs

Plus en détail

Canada. et Sociétés d assurance multirisque constituées au Canada. Sociétés d assurance-vie constituées au Canada

Canada. et Sociétés d assurance multirisque constituées au Canada. Sociétés d assurance-vie constituées au Canada Division de la balance des paiements Guide de déclaration Balance des paiements Questionnaire BP-27F Sociétés d assurance-vie constituées au Canada et Sociétés d assurance multirisque constituées au Canada

Plus en détail

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Enquête sur l industrie des ser vices de taxi et de services limousine Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée

Plus en détail

GARANTIE POUR PROPRIÉTAIRES D ENTREPRISE

GARANTIE POUR PROPRIÉTAIRES D ENTREPRISE 2015 GARANTIE POUR PROPRIÉTAIRES D ENTREPRISE La plupart des travailleurs au Manitoba sont protégés par le régime de la WCB de sorte que, en cas de blessure ou de maladie attribuable au travail, ils reçoivent

Plus en détail

Programme de subventions catalyseur de 2015 Instructions sur la présentation d une demande

Programme de subventions catalyseur de 2015 Instructions sur la présentation d une demande Programme de subventions catalyseur de 2015 Instructions sur la présentation d une demande Les concours de financement du TVN suivent les lignes directrices des trois conseils. Il en va ainsi pour toutes

Plus en détail

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité Ontario Energy Commission de l énergie Board de l Ontario P.O. Box 2319 C.P. 2319 2300 Yonge Street 2300, rue Yonge 26th. Floor 26 e étage Toronto ON M4P 1E4 Toronto ON M4P 1E4 Telephone: (416) 481-1967

Plus en détail

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES NATIONALES ET INTERNATIONALES 30 AVRIL, 2008 (ANNEXES RÉVISÉES 6 JUIN 2012) 1. INTRODUCTION Ce document présent les

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Récupération de CTI au titre de la TVH : des vérifications s imposent

Récupération de CTI au titre de la TVH : des vérifications s imposent Le 31 octobre 2013 Votre entreprise doit-elle récupérer certains crédits de taxe sur les intrants («CTI») qu elle a demandés en vertu des règles sur la taxe de vente harmonisée («TVH»)? Au Canada, nombre

Plus en détail

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Section A : Renseignements personnels et commerciaux Numéro de référence : AVIS SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE La

Plus en détail

Modalités d utilisation de l agence

Modalités d utilisation de l agence Modalités d utilisation de l agence VOTRE AUTORITÉ Propositions Vous pouvez recevoir des propositions portant sur des risques d assurance pour lesquels vous détenez un permis et nous les présenter aux

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie Ordonnance sur l assurance directe sur la vie (Ordonnance sur l assurance-vie, OAssV) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 29 novembre 1993 sur l assurance-vie

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE D AUTORISATION AU MINISTRE DES FINANCES CONCERNANT L ATTRIBUTION OU LE TRANSFERT D ACTIONS AVEC DROIT DE VOTE PAR UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars

Plus en détail

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 Informations précontractuelles européennes normalisées en matière de crédit immobilier FICHE D INFORMATION STANDARDISÉE

Plus en détail

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO)

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 1 PROGRAMME

Plus en détail

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA PRÉPARATION DES DÉCLARATIONS FISCALES GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA Des conseils simples pour réclamer des crédits de taxe sur intrants à l égard de transactions effectuées au moyen

Plus en détail

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Pologne Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Introduction FISCALITÉ

Introduction FISCALITÉ Introduction 51 Impôt sur le revenu 53 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une filiale 54 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une succursale 56 Mesures de contrôle des

Plus en détail

Directives du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien de l'emploi

Directives du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien de l'emploi Directives du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien de l'emploi 5.1 Financement du soutien de l emploi Sommaire de la directive Décrire le cadre de financement

Plus en détail

PROTÉGER ET CONSOLIDER LA RÉPUTATION DE LA SOCIÉTÉ

PROTÉGER ET CONSOLIDER LA RÉPUTATION DE LA SOCIÉTÉ IV L éthique dans vos relations d affaires Nos activités sont tributaires de la qualité des relations que nous entretenons avec les clients, la collectivité, diverses organisations et nos partenaires.

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE AU TITRE DU DEE

FORMULAIRE DE DEMANDE AU TITRE DU DEE Agence canadienne de développement économique du Nord Canadian Northern Economic Development Agency FORMULAIRE DE DEMANDE AU TITRE DU DEE Directives 1. Le formulaire de demande au titre du DEE nous permet

Plus en détail

Statistiques de finances publiques consolidées

Statistiques de finances publiques consolidées Statistiques de finances publiques consolidées Introduction Le concept de la consolidation est couramment utilisé dans le domaine de la comptabilité, tant dans le secteur privé que public. Définie simplement,

Plus en détail

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil.

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil. Procédure administrative : Cartes d achat Numéro : PA 4.006 Catégorie : Affaires et finances Pages : 8 Approuvée : le 19 mars 2007 Modifiée : le 1 er octobre 2012 1. Objet et portée La présente procédure

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Mai 2006 Volume 5 - numéro 2 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA La baisse du taux de la TPS de 1 % Un été chaud pour les notaires!

Plus en détail

SECTION III. Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur à produire ses relevés.

SECTION III. Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur à produire ses relevés. SECTION III Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur à produire ses relevés. Ces définitions ne constituent pas une liste exhaustive des termes utilisés en assurance et en

Plus en détail

Approbation du modèle de tarification applicable à la réglementation des marchés de titres de créance

Approbation du modèle de tarification applicable à la réglementation des marchés de titres de créance Avis administratif Avis d approbation Destinataires à l interne: Finances Haute direction Personne-ressource : Keith Persaud Premier vice-président aux finances et à l administration 416 865-3022 kpersaud@iiroc.ca

Plus en détail

Institutions de dépôts - Recueil d instructions Relevé des prêts (nouveaux et existants) (A4)

Institutions de dépôts - Recueil d instructions Relevé des prêts (nouveaux et existants) (A4) RELEVÉ DES PRÊTS (NOUVEAUX ET EXISTANTS) OBJET Le présent relevé a pour objet de fournir de l information sur les taux d intérêt imputés et les fonds avancés à l égard des nouveaux prêts comptabilisés

Plus en détail

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2010 et 2009

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2010 et 2009 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Aux 31 octobre 2010 et 2009 sommaire DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS 66 Responsabilité de la direction à l égard de l information financière 67 Rapport des vérificateurs aux

Plus en détail

ÉTUDE D IMPACT QUANTITATIVE N O 3 RISQUE D ASSURANCE INSTRUCTIONS (VERSION 2) 1

ÉTUDE D IMPACT QUANTITATIVE N O 3 RISQUE D ASSURANCE INSTRUCTIONS (VERSION 2) 1 ÉTUDE D IMPACT QUANTITATIVE N O 3 RISQUE D ASSURANCE INSTRUCTIONS (VERSION 2) 1 Introduction Nous vous remercions de votre participation à cette étude d impact quantitative (EIQ n o 3), qui a pour but

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

FORMULAIRE 1B DEMANDE D INSCRIPTION ÉMETTEURS DE FONDS D INVESTISSEMENT À CAPITAL FIXE / PRODUITS ET FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE

FORMULAIRE 1B DEMANDE D INSCRIPTION ÉMETTEURS DE FONDS D INVESTISSEMENT À CAPITAL FIXE / PRODUITS ET FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE DEMANDE D INSCRIPTION ÉMETTEURS DE FONDS D INVESTISSEMENT À CAPITAL FIXE / PRODUITS ET FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE Demande initiale Demande finale Date : (Instructions : Dans le cas d une demande d inscription

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LA GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES DU QUÉBEC INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Société admissible... 3 Régions admissibles... 3 Certificat

Plus en détail

OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER

OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER Texte modèle pour le document d information sur la relation, l addenda au document d information sur la relation, le bref aperçu

Plus en détail

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers GUIDE DE PRÉSENTATION PORTANT SUR LA CONFORMITÉ D UNE CESSION D ENTREPRISE PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC Mars 2008 Autorité des marchés financiers Ce document a été produit par la Surintendance

Plus en détail

Demande de règlement au titre de l assurance-vie pour marge de crédit ou prêt personnel Assurance-crédit Contrats n os 51007 et/ou 21559

Demande de règlement au titre de l assurance-vie pour marge de crédit ou prêt personnel Assurance-crédit Contrats n os 51007 et/ou 21559 Demande de règlement au titre de l assurance-vie Représentant de BMO Banque de Montréal : (en caractères d imprimerie) Prénom (en caractères d imprimerie) Timbre de la succursale domiciliataire Signature

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

La présente ligne directrice énonce les attentes du BSIF en ce qui a trait à la mise en œuvre des exigences figurant dans la LSA et le Règlement.

La présente ligne directrice énonce les attentes du BSIF en ce qui a trait à la mise en œuvre des exigences figurant dans la LSA et le Règlement. Ligne directrice Objet : information à communiquer aux souscripteurs de polices à participation et aux souscripteurs de polices ajustables Catégorie : Saines pratiques commerciales et financières N o :

Plus en détail

Document d information relatif à la catégorisation des clients

Document d information relatif à la catégorisation des clients Document d information relatif à la catégorisation des clients Edition Novembre 2007 Document d information relatif à la catégorisation des clients 1 SOMMAIRE 1. CLASSIFICATION DU CLIENT PAR LA BANQUE

Plus en détail

GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE INITIALE DE PERMIS D ASSUREUR À CHARTE AUTRE QUE QUÉBÉCOISE

GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE INITIALE DE PERMIS D ASSUREUR À CHARTE AUTRE QUE QUÉBÉCOISE GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE INITIALE DE PERMIS D ASSUREUR À CHARTE AUTRE QUE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements.

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements. SECTION III Généralités Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur/la société à produire ses relevés. Ces définitions ne constituent pas une liste exhaustive des termes utilisés

Plus en détail

UNIVERSITÉ D OTTAWA Ressources financières

UNIVERSITÉ D OTTAWA Ressources financières UNIVERSITÉ D OTTAWA Ressources financières Guide sur l application des TAXES À LA CONSOMMATION (incluant la TVH pour la province de l Ontario en vigueur le 1 er juillet 2010) Mai 2010 Guide sur l application

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE Décret n o 2004-486 du 28 mai 2004 relatif aux règles prudentielles applicables aux mutuelles et unions pratiquant

Plus en détail

Mise à jour #14 Révisé Novembre 2000 Dispositions Réglementaires sur les Placements Méthode de la Gestion Prudente

Mise à jour #14 Révisé Novembre 2000 Dispositions Réglementaires sur les Placements Méthode de la Gestion Prudente Commission des pensions Mise à jour #14 Révisé Novembre 2000 Dispositions Réglementaires sur les Placements Méthode de la Gestion Prudente Source: Loi sur les prestations de pension, al. 26(1)b), Règlement,

Plus en détail

Allocation d impression

Allocation d impression Allocation d impression Admissibilité Tous les députés ont le droit d imprimer et de poster aux ménages de leur circonscription trois envois collectifs avec dispense d affranchissement par exercice financier.

Plus en détail

Régime de capital des sociétés de portefeuille d assurances et des sociétés d assurance-vie inactives

Régime de capital des sociétés de portefeuille d assurances et des sociétés d assurance-vie inactives Ligne directrice Objet : d assurances et des sociétés d assurance-vie inactives Catégorie : Capital N o : A-2 Date : Juillet 2005 Introduction La présente ligne directrice décrit le régime de capital applicable

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

Document de traitement d offre de financement de Cisco Capital

Document de traitement d offre de financement de Cisco Capital Document de traitement d offre de financement de Cisco Capital Équipes des ventes et d exploitation de Cisco Capital Profitez pendant trois mois d un report de paiement et d intérêt du Nouveau compte Cisco

Plus en détail

COMITÉ CONSULTATIF SUR LE TCM ASSUREURS DE DOMMAGES À CHARTE DU QUÉBEC

COMITÉ CONSULTATIF SUR LE TCM ASSUREURS DE DOMMAGES À CHARTE DU QUÉBEC COMITÉ CONSULTATIF SUR LE TCM ASSUREURS DE DOMMAGES À CHARTE DU QUÉBEC Janvier 2010 PRINCIPES CLÉS DE L ORIENTATION FUTURE DU CADRE RÉGLEMENTAIRE CANADIEN DE SUFFISANCE DES CAPITAUX EN ASSURANCE DE DOMMAGES

Plus en détail

Secure 21 Type d assurance-vie Garanties Public cible Rendement Rendements du passé Souscription Frais

Secure 21 Type d assurance-vie Garanties Public cible Rendement Rendements du passé Souscription Frais Secure 21 Type d assurance-vie Assurance vie à Prime unique et rendement garanti (branche 21). L application concrète de ce type d investissement est attestée par le Certificat Personnel. Les investissements

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie (Ordonnance sur l assurance dommages, OAD) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 8 septembre

Plus en détail

La norme IFRS 7 cible les informations à fournir au sujet des instruments financiers.

La norme IFRS 7 cible les informations à fournir au sujet des instruments financiers. Ligne directrice Objet : Déclaration des instruments dérivés Catégorie : Comptabilité N o : D-6 Version initiale : octobre 1995 Révision : juillet 2010 La présente ligne directrice s adresse aux banques,

Plus en détail

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Réalisez votre rêve de liberté financière Félicitations! Vous avez franchi le premier pas vers votre liberté financière.

Plus en détail

GUIDE DE VENTE SUR LES PRÊTS REER DE L EMPIRE VIE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

GUIDE DE VENTE SUR LES PRÊTS REER DE L EMPIRE VIE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS GUIDE DE VENTE SUR LES PRÊTS REER DE L EMPIRE VIE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS RESSOURCES CLÉS Service d aide téléphonique SERT de l Agence du revenu du Canada (ARC) : 1 800 267-6999 Ligne générale de l ARC

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL DEMANDE DE PROPOSITION RFP-CSAP-201302F SERVICES DE VÉRIFICATION ANNUELLE

CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL DEMANDE DE PROPOSITION RFP-CSAP-201302F SERVICES DE VÉRIFICATION ANNUELLE CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL DEMANDE DE PROPOSITION RFP-CSAP-201302F SERVICES DE VÉRIFICATION ANNUELLE Les soumissions devront être reçues au plus tard le jeudi 11 avril 2013 à 16h à l attention

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 OBJECTIF DE LA NORME 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs Présentation aux investisseurs Mars 008 Bernard Dorval Chef de groupe, Services bancaires aux entreprises et assurance, et coprésident, TD Canada Trust Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs De

Plus en détail