Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario"

Transcription

1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Le 13 août 2014 Contenu Introduction... 2 Créances et restrictions... 2 Observations sélectionnées... 3 Données... 5 Élaboration de l étude des dossiers de demande d indemnisation... 5 Échantillonnage de l étude des dossiers de demande d indemnisation... 6 Processus de collecte des données... 7 Validation des données... 8 Rapport sur les coefficients d évolution des sinistres encourus concernant l Assurance automobile à l échelle de l industrie en Ontario... 8 Comparaison de la rémunération hebdomadaire brute... 9 Répartition selon l âge... 9 Résumés des données générales... 9 Annexes... 11

2 Introduction La Commission des services financiers de l Ontario (CSFO) a retenu les services de Pinnacle Actuarial Resources, Inc. (Pinnacle) afin de mener une étude sur les demandes d indemnisation au titre de la garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile en Ontario. L étude avait pour but de fournir une analyse détaillée des coûts et d autres facteurs afférents aux réclamations présentées, traitées et réglées par les compagnies d assurance en Ontario. Pinnacle était chargée de la conception de l étude, de la collecte des données et de l établissement d un rapport fondé sur les résultats de l étude. L étude des dossiers de demande d indemnisation fermés consistait à fournir les données nécessaires non disponibles auprès d autres sources afin de permettre à la CSFO de mieux comprendre les facteurs entraînant des variations de coûts et d utiliser un cadre pour l analyse des coûts en matière de délit civil et d autres facteurs susceptibles d avoir une incidence sur le système d assurance automobile de l Ontario. L étude est importante pour le gouvernement, puisqu elle contribuera également à évaluer les facteurs influant sur les coûts des changements de produits futurs relatifs aux sinistres liés à des lésions corporelles. De plus, les données compilées dans le cadre de l étude des dossiers de demande d indemnisation fermés s ajouteront aux données recueillies par les plans statistiques. Les données analysées dans le cadre de cette étude ont été recueillies auprès des assureurs automobiles en coordination avec la CSFO et le Bureau d assurance du Canada (BAC). Le BAC est l association sectorielle nationale qui représente les sociétés privées d assurance habitation, automobile et entreprise du Canada. La dernière étude des dossiers de demande d indemnisation fermés a été menée en Ontario en Les résultats de cette étude ont été publiés dans le Rapport de l Enquête sur l indemnisation des victimes d accidents d automobiles en Ontario (rapport Osborne) par le juge Coulter A. Osborne en L étude portait sur les dossiers fermés de demande d indemnisation liée à des lésions corporelles au titre de l assurance automobile en Ontario en 1986 et les demandes d indemnités d accident présentées en Afin de tenir compte du temps que les intervenants ont mis à s habituer aux réformes de 2003 du système d assurance automobile de l Ontario aux termes du projet de loi 198, la présente étude portait sur les sinistres liés à des lésions corporelles, voitures de tourisme, pour les accidents survenus dans l année civile Créances et restrictions Dans le cadre de l élaboration de son rapport, Pinnacle s est fiée sur les données et les renseignements Page 2

3 fournis par les représentants chargés du règlement des sinistres des compagnies d assurance automobile ayant participé à l étude. Pinnacle s est fiée à la précision générale de ces données et de ces renseignements sans vérification indépendante. Cependant, Pinnacle a examiné certains éléments de ces données et de ces renseignements pour s assurer de leur caractère raisonnable et conforme avec nos connaissances du secteur de l assurance et du processus d indemnisation. Pinnacle a également validé la cohérence interne des données fournies. Toute erreur ou omission dans les données fournies pourrait avoir une incidence importante sur notre analyse des facteurs des coûts des sinistres. L analyse des résultats techniques portait sur les demandes d indemnisation présentées en Ainsi, toute projection des résultats de ces données dans le contexte actuel des demandes d indemnisation suppose l estimation de l incidence des différences dans le contexte juridique actuel par opposition à Donc, ces projections sont assujetties à des variations économiques et statistiques. Rien ne garantit que les résultats de cette étude des dossiers de demande d indemnisation seront représentatifs de la situation actuelle. Nous avons tenu pour acquis qu aucune différence importante n existait dans la gestion des réclamations ou la philosophie entre les compagnies individuelles ayant participé à l étude. D autres créances et restrictions ainsi que des hypothèses particulières et des rajustements de données sont cités dans le présent rapport et dans les annexes jointes qui font partie intégrante du présent rapport. Observations sélectionnées Les observations sélectionnées de l étude sont fournies ci-après. 1. Le paiement brut moyen au demandeur se situait tout juste sous la barre des $, alors que le paiement médian était de $. 2. Les dommages-intérêts particuliers représentent 12 % du total des paiements bruts (composés des dommages-intérêts généraux, dommages-intérêts particuliers, des dépens entre parties, des débours et des intérêts avant jugement) aux demandeurs. La catégorie la plus importante de paiements de dommages-intérêts particuliers est pour la perte de revenu, qui comprend le salaire perdu (34 %) et les autres pertes de revenu (18 %). Les services d entretien ménager constituent la deuxième catégorie en importance de dommages-intérêts particuliers, à 31 %. 3. Les dommages-intérêts généraux représentent 64 % du total des paiements bruts au demandeur. Les dommages-intérêts non pécuniaires (douleur et souffrances) représentent la partie la plus importante des dommages-intérêts généraux, soit 53 % du total des paiements de dommages-intérêts généraux. Exprimés en pourcentage du total des paiements bruts au Page 3

4 demandeur, les dommages-intérêts non pécuniaires représentent 35 % du total des paiements bruts au demandeur. 4. Le total des honoraires d avocat externe de l assureur déclarés constituait environ 9,2 % du total des paiements bruts. Dans l ensemble, le total des frais déclarés par l assureur représentait 14,3 % du total des paiements bruts. 5. Dans l ensemble, la moyenne des demandeurs par demande était de 1, Plus de 43 % des demandes visées par l étude sont survenues dans le territoire statistique de l ASAG 717, qui englobe Toronto, Markham, Richmond Hill, Vaughan, Brampton et Mississauga. Quant à l importance des paiements bruts, les plus hauts niveaux se situaient dans le territoire 722, soit le nord-ouest de l Ontario. L importance moyenne dans ce territoire est de près de deux fois la moyenne générale. 7. L importance des paiements bruts moyens la plus élevée par rôle de demandeur est représentée par les conducteurs de motocyclette et les passagers de motocyclette. L importance moyenne du total des paiements bruts pour les conducteurs de motocyclette est de 2,7 fois la moyenne générale et, pour les passagers de motocyclette, de 1,6 fois. Les passagers dans le véhicule assuré désigné suivent, avec une importance de 1,5 fois la moyenne, suivis des piétons, avec une importance supérieure de 8 % à la moyenne. L importance dans le cas des assurés désignés dans le véhicule assuré est d environ 7 % supérieure à la moyenne. 8. L importance la plus grande pour ce qui est de la moyenne des paiements bruts par code d utilisation de l ASAG était pour le code 09, les hommes mariés de moins de 25 ans. Les deuxième et troisième niveaux d importance étaient les hommes célibataires de moins de 20 ans et les femmes de moins de 25 ans occupant un emploi occasionnel. 9. L importance des paiements bruts selon l âge du demandeur s accroît jusqu à l âge de 20 ans, puis baisse au-delà de 20 ans. 10. Pour les accidents survenus entre minuit et 3 h, l importance de la moyenne des paiements bruts est de 25 % à 46 % supérieure à la moyenne. 11. Les traumatismes des tissus mous (entorses cervicales et dorsales) étaient associés aux demandeurs qui représentaient 67 % du total des paiements des indemnités dans l étude. De même, environ 70 % des demandeurs dans l étude étaient catégorisés comme n ayant subi aucune blessure ou ayant subi des blessures mineures dans le rapport de police. 12. L importance quant aux douleurs au cou mineures représentait environ 50 % de l importance des paiements bruts moyens en général, l importance pour les douleurs au cou modérées était à peu près égale à l importance des paiements bruts moyens, et l importance pour les douleurs au cou majeures était de près de 2,5 fois l importance des paiements bruts moyens en général. 13. Le compte des demandeurs montre que 91 % des demandeurs bénéficiaient d un certain type de représentation juridique. Dans le rapport Osborne, 54 % des demandeurs bénéficiaient d une représentation juridique. Page 4

5 14. La majorité des demandeurs ont fini par intenter une action en justice contre l assureur (83 %). Il s agit d une hausse de 60 % depuis le rapport Osborne. L importance finale pour les sinistres où une action en justice a été intentée était supérieure de 14 % à la moyenne. 15. Le pourcentage des demandeurs ayant subi un traumatisme psychologique est passé de 1,1 % dans le rapport Osborne à 36,2 % dans l étude actuelle. Le pourcentage des demandeurs ayant subi une blessure au cou mineure ou une blessure au dos mineure s est également accru, passant de 3,4 % à 27,2 % et de 1,5 % à 25,3 %, respectivement. Le pourcentage des demandeurs ayant subi un traumatisme des tissus mous à l épaule a aussi grimpé de 15,3 %, passant de 14,9 % à 30,2 %. 16. Le pourcentage des demandeurs ayant subi un traumatisme des tissus mous au cou a baissé pour s établir à 36,1 % dans l étude actuelle (58,7 % dans le rapport Osborne). 17. La perte de temps de travail réelle a augmenté dans l étude actuelle par rapport à celle figurant dans le rapport Osborne. Dans celui-ci, la perte de temps de travail médiane était de deux mois. Dans l étude des dossiers de demande d indemnisation, la perte de temps de travail médiane est de sept mois. 18. Dans le rapport Osborne, 77 % des demandes ont été réglées avant qu une action soit intentée. Dans l étude actuelle, 16 % des demandes ont été réglées avant qu une action soit intentée. Données Élaboration de l étude des dossiers de demande d indemnisation Afin d effectuer cette analyse, Pinnacle a collaboré avec la CSFO et le BAC, en tant qu association commerciale, afin d élaborer un questionnaire devant être rempli par les représentants des compagnies pour chaque dossier de demande d indemnisation sélectionné. Pinnacle a élaboré une ébauche des questions, utilisant notre expérience ainsi que les éléments des études suivantes effectuées antérieurement : Rapport de l Enquête sur l indemnisation des victimes d accidents d automobiles en Ontario, 1988 Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés du Nouveau-Brunswick, 2011 Private Passenger Automobile Closed Claim Study 2004: Newfoundland and Labrador Alberta Closed Claim Study, 2006 No-Fault Auto Injury Claims in Michigan: A Study of Closed Claims and Open Catastrophic Claims, 2012 Une fois l ébauche des questions élaborée, celle-ci a été présentée à la CSFO et au BAC, qui ont soumis des questions supplémentaires et émis des commentaires sur les questions. Les questions ont aussi été Page 5

6 rédigées afin de s assurer qu elles permettent une comparaison entre les résultats de la présente étude avec ceux du rapport Osborne dans la mesure du possible. De plus, afin de réduire le temps et les efforts nécessaires pour répondre à un sondage pour chaque demande, les questions jugées non importantes ont été retirées du questionnaire. Lorsque les données de la CSFO et du BAC ont été intégrées, l étude a été présentée aux compagnies d assurance participantes pour obtenir leurs commentaires. Les commentaires des assureurs ont été évalués et intégrés au questionnaire. Outre le questionnaire, Pinnacle a élaboré un formulaire Excel pour faciliter la saisie de données par les compagnies et accroître la cohérence des renseignements soumis. Le questionnaire final de l étude des dossiers de demande d indemnisation et les directives sur la façon de répondre à l étude sont fournis à l annexe 1. Échantillonnage de l étude des dossiers de demande d indemnisation Les compagnies choisies pour participer à l étude l ont été en fonction de leur part de marché en Les données soumises par les assureurs au plan statistique automobile ont été utilisées. L étude visait à obtenir un échantillon représentatif de à dossiers de demande d indemnisation auprès de 10 à 13 compagnies d assurance automobile de l Ontario, ce qui représente 70 à 80 % de la part de marché en Un tableau des assureurs choisis pour participer à l étude est dressé ci-après. Page 6

7 Tableau 1: Compagnies d assurance automobile de l Ontario ayant participé à l étude Groupe/Compagnie Groupe Aviva Intact Group State Farm Group TD Insurance Group Economical Group Groupe Co-operators Dominion of Canada Northbridge Group Groupe RSA Groupe Desjardins Groupe Allstate Compagnie mutuelle d assurance Wawanesa Le nombre total de dossiers de demande d indemnisation visés par l échantillonnage a été choisi en conformité à la distribution générale des demandes par compagnie et territoire. Processus de collecte des données Un certain nombre d étapes ont été suivies pendant le processus de collecte des données afin d assurer la précision et la cohérence des données recueillies. Lorsque le sondage et le nombre de demandes pour chaque compagnie ont été finalisés, Pinnacle a offert une séance de formation aux représentants des chargés du règlement des sinistres des compagnies. Au cours de cette formation, Pinnacle a examiné les questions de l étude des dossiers de demande d indemnisation pour clarifier les données demandées, le formulaire Excel devant être utilisé pour la collecte des données et le processus de collecte des données. Pinnacle a aussi répondu aux questions des compagnies. Au terme de la formation, chaque compagnie a rempli 20 études des dossiers de demande d indemnisations et communiqué les résultats par voie électronique à Pinnacle aux fins d examen. Pinnacle a examiné les réponses à ces 20 sondages et fourni une rétroaction à chaque compagnie sur les sondages pour s assurer que les questions avaient été correctement répondues et fournies de manière cohérente. Lorsque les réponses au sondage initial ont été remplies, les compagnies ont alors présenté les sondages remplis à Pinnacle sur une base hebdomadaire aux fins d examen. Pinnacle a examiné les sondages soumis hebdomadairement, vérifié si les réponses ne contenaient pas des erreurs ou des Page 7

8 incohérences et retourné les rapports aux compagnies en tenant compte de nos révisions. Les compagnies ont alors examiné les réponses et, au besoin, corrigé les réponses soumises, et communiqué de nouveau les réponses à Pinnacle. Pinnacle a aussi tenu des conférences téléphoniques aux deux semaines avec les compagnies d assurance. Ces conférences avaient pour but de répondre aux questions des compagnies d assurance, de discuter des observations générales ou d apporter des précisions en fonction de notre examen des réponses aux questions du sondage, et de discuter de la progression des compagnies pour répondre aux questions du sondage. Pour chaque soumission de compagnie, Pinnacle a effectué des vérifications d erreur sur les données afin de s assurer que les données étaient correctes et fournies de manière cohérente entre les compagnies. Les types de vérifications que nous avons effectuées comprenaient : Entrées en double Principaux champs de données non remplis Entrées non cohérentes (p. ex. une case n indiquait aucune blessure, mais une case pour le type de blessure avait été cochée) Vérification que le total des montants des demandes correspondait à la somme des entrées de montant des demandes sous-jacentes Validation des données Afin de valider la conformité des réponses aux questions de l étude des dossiers de demande d indemnisations avec les renseignements externes, nous avons comparé ces réponses avec les données de plusieurs sources externes. Rapport sur les coefficients d évolution des sinistres encourus concernant l Assurance automobile à l échelle de l industrie en Ontario Pinnacle a obtenu le rapport de l Agence statistique d assurance générale (ASAG) Rapport sur les coefficients d évolution des sinistres encourus pour voitures de tourisme. Dans le cadre de ce rapport, les pertes totales prévues et en date du rapport découlant de lésions corporelles ainsi que le nombre de demandes sont inclus pour le secteur de l Ontario. Pour 2005, la gravité moyenne des lésions corporelles, y compris les sinistres et dépenses de règlements de sinistres assignées (DRSA), se chiffrait à environ $. Comme nous le verrons plus loin dans le présent rapport, les paiements bruts moyens de l étude des dossiers de demande d indemnisation totalisaient $, sans DRSA. Si l on ajoute une estimation prudente pour les DRSA élaborée à partir de l étude des dossiers de demande d indemnisation, la gravité moyenne pour l étude des dossiers de demande d indemnisation était de $. Ce montant exclut aussi les montants engagés des demandes ouvertes, ce qui hausserait aussi cette moyenne. Par conséquent, les montants moyens de l étude suivent bien le montant prévu moyen tiré du rapport du secteur. Page 8

9 Comparaison de la rémunération hebdomadaire brute La rémunération hebdomadaire brute a été déclarée pour un peu plus de demandeurs dans l étude des dossiers de demande d indemnisation. La moyenne de la rémunération hebdomadaire déclarée pour ces demandeurs était de 887 $. Selon le bureau de Ressources humaines et Développement des compétences Canada, la rémunération hebdomadaire moyenne pour l Ontario en 2005 était de 846 $. Par conséquent, les données sur la rémunération hebdomadaire sont conformes aux rapports externes. Répartition selon l âge Nous avons également examiné la répartition selon l âge dans les données de l étude des dossiers de demande d indemnisation et l avons comparée avec la répartition des conducteurs et des passagers blessés dans une collision en 2005 fournie par le ministère des Transports de l Ontario 1. La répartition de l étude en comparaison aux données du ministère des Transports figure ci-après. Tableau 2 : Répartition selon l âge Catégorie d âge Ministère des Transports - Conducteurs et passagers blessés dans une collision Demandeurs blessés de l étude des dossiers de demande d indemnisation Moins de 16 ans 7,5 % 3,2 % De 16 à 20 ans 12,4 % 5,6 % De 21 à 24 ans 9,5 % 5,3 % De 25 à 34 ans 18,6 % 17,6 % De 35 à 44 ans 18,5 % 23,3 % De 45 à 54 ans 15,1 % 22,2 % De 55 à 64 ans 9,6 % 13,4 % 65 ans et plus 8,9 % 9,3 % Bien que la répartition ne soit pas identique, la répartition entre les deux sources est raisonnablement cohérente et, par conséquent, nous croyons que les données sur l âge que nous avons obtenues dans le cadre de l étude sont raisonnables. Résumés des données générales Au total, des sondages ont été remplis pour demandes. Pour ces demandes, on comptait demandeurs. Par suite de l examen et des corrections des données, le présent rapport définitif 1 Bureau du programme de sécurité routière, Direction de la sensibilisation et des politiques en matière de sécurité, ministère des Transports, «Rapport annuel sur la sécurité routière de l Ontario (RASTRO) 2005». p. 36. Page 9

10 des dossiers de demande d indemnisation fermés est fondé sur demandes. Pour ces demandes, on comptait demandeurs. Page 10

11 Annexes 1. Questions de l étude des dossiers de demande d indemnisation 2. Descriptions des blessures 3. Vérifications d erreur effectuées 4. Résumés des données de l étude des dossiers de demande d indemnisation 5. Codes de type d utilisation de l ASAG 6. Codes de territoire statistique de l ASAG 7. Importance par type de blessure 8. Comparaison avec le rapport Osborne Page 11

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Données sur l évolution des sinistres dans l industrie de l assurance des véhicules de tourisme de l Ontario et coûts estimatifs des sinistres

Données sur l évolution des sinistres dans l industrie de l assurance des véhicules de tourisme de l Ontario et coûts estimatifs des sinistres Introduction Le présent document fournit de l information sur l analyse des taux des tendances des sinistres en assurance des véhicules de tourisme de l Ontario, telle qu elle a été préparée par l actuaire

Plus en détail

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Enquête sur l industrie des ser vices de taxi et de services limousine Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée

Plus en détail

Directives sur la façon de répondre à l étude

Directives sur la façon de répondre à l étude Garantie Responsabilité civile - Assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Directives sur la façon de répondre à l étude 1. Veuillez remplir un dossier pour

Plus en détail

Réponse au rapport du Groupe de travail sur l assurance automobile

Réponse au rapport du Groupe de travail sur l assurance automobile Réponse au rapport du Groupe de travail sur l assurance automobile Ministère de la Justice et du Procureur général Juin 2012 Table des matières Contexte.3 Réponse aux recommandations du Groupe de travail

Plus en détail

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels 2007-2008 Table des matières Introduction...........................................................

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

Groupe de travail antifraude de l assurance-automobile de l Ontario

Groupe de travail antifraude de l assurance-automobile de l Ontario Groupe de travail antifraude de l assurance-automobile de l Ontario Examen préliminaire du rapport de KPMG daté du 13 juin 2012 24 juillet 2012 Auteur : M. Liam M. McFarlane Ernst & Young s.r.l. Services

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

MANITOBA Ordonnance 156/06 LOI SUR LA RÉGIE DES SERVICES PUBLICS LOI SUR LA SOCIÉTÉ D ASSURANCE PUBLIQUE DU MANITOBA

MANITOBA Ordonnance 156/06 LOI SUR LA RÉGIE DES SERVICES PUBLICS LOI SUR LA SOCIÉTÉ D ASSURANCE PUBLIQUE DU MANITOBA MANITOBA Ordonnance 156/06 LOI SUR LA RÉGIE DES SERVICES PUBLICS LOI SUR LA SOCIÉTÉ D ASSURANCE PUBLIQUE DU MANITOBA LOI SUR L EXAMEN PUBLIC DES ACTIVITÉS DES CORPORATIONS DE LA COURONNE ET L OBLIGATION

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Commission des services financiers de l Ontario

Commission des services financiers de l Ontario de tourisme (formule abrégée CLEAR) Propositions de modifications aux taux d'assurance-automobile et aux systèmes de classement des risques A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Les articles 410 à 417 de la Loi sur

Plus en détail

Les mutuelles de prévention

Les mutuelles de prévention Les modes de tarification de la Commission sur la Santé et Sécurité au Travail (CSST) Annuellement, chaque employeur doit remettre à la CSST une prime dont le montant est calculé selon le taux de prime.

Plus en détail

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006 C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées (À intégrer à l édition 2004 de ce manuel.) Remarque : Le présent addenda vise à fournir une explication plus claire et plus précise de

Plus en détail

Analyse des activités de crédit de la compagnie de la Baie d'hudson. par Gino Lambert, chercheur à la Chaire

Analyse des activités de crédit de la compagnie de la Baie d'hudson. par Gino Lambert, chercheur à la Chaire Analyse des activités de crédit de la compagnie de la Baie d'hudson par Gino Lambert, chercheur à la Chaire 1997 Table des matières Introduction Analyse des taux díintérêt sur les cartes de crédit Analyse

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/MP.PP/WG.1/2010/8 Distr. générale 17 mai 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion des Parties à la Convention sur l accès

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT)

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) à partir du 1 er août 2014 Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1 Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX 09, et,

Plus en détail

[Logo entreprise d assurance]

[Logo entreprise d assurance] Vous êtes blessé à la suite d un accident Annexe 2 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Références de votre dossier (mentionnées dans la lettre jointe):. Date, lieu et heure de l accident :. 1. Votre situation familiale

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

GC.12/11 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

GC.12/11 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr.: Générale 19 octobre 2007 Français Original: Anglais Conférence générale Douzième session Vienne, 3-7 décembre 2007 Point 10 d) de

Plus en détail

Cessation d emploi et protection d assurance collective

Cessation d emploi et protection d assurance collective SOINS MÉDICAUX ET SOINS DENTAIRES / INVALIDITÉ, VIE ET MMA 14-11 Cessation d emploi et protection d assurance collective Le présent bulletin est une mise à jour du numéro 07-02 de l Info- Collective. Parmi

Plus en détail

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET CONTRIBUTIONS

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET CONTRIBUTIONS SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET CONTRIBUTIONS GUIDE DE L UTILISATEUR EXTERNE (GESTION DE PROJETS) AVRIL 2015 TABLE DES MATIÈRES Les SELSC comportent trois modules... 4 Choses importantes à retenir...

Plus en détail

Chapitre 4. Recouvrement des créances fiscales. Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale)

Chapitre 4. Recouvrement des créances fiscales. Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale) Chapitre 4 Recouvrement des créances fiscales Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale) Mise en contexte Créances fiscales : 7,6 G$ au 31 mars 2011 Somme avant ajustements pour tenir

Plus en détail

Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique

Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique 28 juin 2001 Préparé par : La Division des méthodes des enquêtes auprès des entreprises et La Division

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non auditée) Exercice 2014-2015

Plus en détail

Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance

Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance Le présent document précise encore davantage les données et la méthodologie utilisées par le BSIF pour calculer les marges pour

Plus en détail

CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES

CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES Index A n o 9 CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES Fondement législatif Articles 650, 651 et 654 de la Loi sur les sociétés d assurances (la «Loi») Définitions

Plus en détail

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration Recueil du Symposium 2014 de Statistique Canada Au-delà des méthodes traditionnelles d enquêtes : l adaptation à un monde en évolution Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne

Plus en détail

Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées : directives pour le soutien de l'emploi

Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées : directives pour le soutien de l'emploi Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées : directives pour le soutien de l'emploi 6.5 - Régime d'assurance contre les accidents du travail Autorisation Législative Sans objet

Plus en détail

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE En date du 30 juin 2005, les autorités canadiennes en valeurs mobilières ont adopté le Règlement 58-101 et l Instruction générale

Plus en détail

Exigences de collecte de données financières sur l assurance automobile. Pièce jointe au Bulletin GISA 2012-06

Exigences de collecte de données financières sur l assurance automobile. Pièce jointe au Bulletin GISA 2012-06 Exigences de collecte de données financières sur l assurance automobile Pièce jointe au Bulletin GISA 2012-06 Le 26 octobre 2012 1. Introduction... 1 2. Sociétés déclarantes... 1 3. Données de référence...

Plus en détail

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile Mémoire relatif aux Consultations particulières et auditions publiques sur le document d information sur le transport rémunéré de personnes

Plus en détail

SÉMINAIRE SUR LA GESTION DU RISQUE

SÉMINAIRE SUR LA GESTION DU RISQUE SÉMINAIRE SUR LA GESTION DU RISQUE 1 MINIMUM REQUIS 1 000 000 $ ON PEUT SOUSCRIRE JUSQU À 10 000 000 $ 2 DÉTERMINATION DE LA PORTÉE DE LA PROTECTION La hausse du montant des réclamations fiscales Multiplication

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012. Guide

Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012. Guide Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012 Guide Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012 Ce document est réalisé par la Vice-présidence aux finances en collaboration avec la Direction des communications

Plus en détail

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.2/214/3 Distr. générale 12 février 214 Français Original: russe Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe d

Plus en détail

Argent présent et pris en compte!

Argent présent et pris en compte! Argent présent et pris en compte! Niveau 8 Au cours de la présente leçon, les élèves compareront les taux d intérêt appliqués à divers comptes bancaires et calculeront le potentiel de rendement au fil

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Groupe de travail sur les normes en matière de sondage Avril 2011 Les opinions exprimées dans le présent document ne doivent

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D AUTO-ÉVALUATION. Résumé des conclusions. Agence statistique d assurance générale (ASAG)

QUESTIONNAIRE D AUTO-ÉVALUATION. Résumé des conclusions. Agence statistique d assurance générale (ASAG) QUESTIONNAIRE D AUTO-ÉVALUATION DONNÉES À PRÉSENTER AU PLAN STATISTIQUE AUTOMOBILE DE L ASAG Résumé des conclusions Agence statistique d assurance générale (ASAG) Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE...2

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

ADOPTION : Comité de direction

ADOPTION : Comité de direction PROGRAMME PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 28 avril 2015 SECTION : Programme NUMÉRO : PG304 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines ADOPTION : Comité de direction

Plus en détail

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées sur les normes d accessibilité intégrées s de chaque conseil scolaire Date d entrée 2013 Établissement de politiques en matière d accessibilité Le conseil élabore, met en œuvre et tient à jour des politiques

Plus en détail

Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008

Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008 Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008 Avril 2008 Contexte Selon l article 48 de la Loi sur les langues officielles, un rapport sur l exécution des politiques et des programmes en matière de

Plus en détail

Demande de règlement au titre de l assurance perte d emploi pour marge de crédit Assurance-crédit Contrat n o 21559

Demande de règlement au titre de l assurance perte d emploi pour marge de crédit Assurance-crédit Contrat n o 21559 Représentant de BMO Banque de Montréal : Demande de règlement au titre de Timbre de la succursale domiciliataire Signature Numéro de télécopieur Veuillez joindre une ou des saisies d écran des renseignements

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE 2.8.2013 Journal officiel de l Union européenne C 223/1 (Communications) COMMUNICATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Lignes directrices

Plus en détail

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie,

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie, Le 31 janvier 2013 Objet : Information concernant le choix de report de l impôt sur le revenu à l intention des actionnaires résidant au Canada détenteurs d actions d AbbVie Inc. suivant la scission de

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance des véhicules

Ordonnance sur l assurance des véhicules Ordonnance sur l assurance des véhicules (OAV) Modification du 9 décembre 2002 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 20 novembre 1959 sur l assurance des véhicules 1 est modifiée comme suit:

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

Demande de règlement au titre de l assurance perte d emploi hypothécaire Assurance-crédit Contrat n o 51007

Demande de règlement au titre de l assurance perte d emploi hypothécaire Assurance-crédit Contrat n o 51007 hypothécaire Représentant de BMO Banque de Montréal Timbre de la succursale domiciliataire Signature Numéro de télécopieur Veuillez joindre une ou des saisies d écran des renseignements sur le compte et

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

INFORMATION A07-CFS-I-D6

INFORMATION A07-CFS-I-D6 INFORMATION A07-CFS-I-D6 D6 SECTEUR NÉGOCIATION Équité salariale Diverses conséquences du versement des ajustements Présenté au conseil fédéral spécial du 12 mars 2007 Mises-à-jour : 26 avril 2007 2 avril

Plus en détail

Avis n 2012 05 du 18 octobre 2012 relatif aux changements de méthodes comptables, changements d estimations comptables et corrections d erreurs

Avis n 2012 05 du 18 octobre 2012 relatif aux changements de méthodes comptables, changements d estimations comptables et corrections d erreurs Avis n 2012 05 du 18 octobre 2012 relatif aux changements de méthodes comptables, changements d estimations comptables et corrections d erreurs Sommaire 1. CHAMP D APPLICATION... 2 2. CHANGEMENTS DE METHODES

Plus en détail

Le Bureau du vérificateur général. Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX

Le Bureau du vérificateur général. Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX Préparé pour : Le Bureau du vérificateur général Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX Le 18 novembre 2009 1 Introduction KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. a été chargée

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE 15 MAI 2012 Document 212021 POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE A. INTRODUCTION Le présent document énonce le processus et les critères définis par le Conseil des normes

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. c. ( ) Ville Province/État Code postal Téléphone

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. c. ( ) Ville Province/État Code postal Téléphone Chubb du Canada Compagnie d Assurance Montréal Toronto Oakville Calgary Vancouver PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Responsabilité civile professionnelle pour les compagnies d assurance

Plus en détail

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL Novembre 2006 Collecte, analyse des données et rédaction Nicaise Dovonou, agent de recherche en santé au travail, Direction de santé publique, Agence de la santé et des

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Introduction : Dans le but d accroître la transparence et la comparabilité des rapports

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement x Procédure Page 1 de 6 x Politique Directive C.A. C.E. x C.G. Direction générale Résolution 00-650-6.00 Direction x Nouveau document x Amende

Plus en détail

Commission des services financiers de l Ontario. Lignes directrices pour le dépôt des demandes de taux

Commission des services financiers de l Ontario. Lignes directrices pour le dépôt des demandes de taux visant les voitures de tourisme formule abrégée (les «lignes directrices abrégées») Propositions de modifications aux taux d'assurance-automobile et aux systèmes de classement des risques A. RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM Résumé de l impact sur le capital des modifications que l on propose d apporter au cadre de capital réglementaire 2015 des sociétés d assurances multirisques Le présent rapport, qui expose l impact total

Plus en détail

Un profil des familles au Canada

Un profil des familles au Canada Familles Un profil des familles au Canada Il y avait 8,4 millions de familles au Canada en 2001. Les ménages de couples mariés forment la majorité des familles canadiennes. En 2001, 70,4% des familles

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ

DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ Vous trouverez les directives pour remplir ce formulaire et de l espace supplémentaire au verso de la page 4. Nom : Adresse : Prénom rue Nom de famille

Plus en détail

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/information-grantees

Plus en détail

relevés d assurances collectives

relevés d assurances collectives Assurances collectives Tout sur les relevés d assurances collectives Mieux-être : Un objectif gagnant. Relevés d assurances collectives Bonjour. Aider vos clients à gérer leur régime d assurances collectives

Plus en détail

FINALE DOCUMENT SUR NOVEMBRE 1986

FINALE DOCUMENT SUR NOVEMBRE 1986 FINALE DOCUMENT SUR LA RESPONSABILITÉ CIVILE La Commission de la responsabilité civile a préparé le document ci-joint pour illustrer quelques situations où la responsabilité civile de l actuaire peut être

Plus en détail

Général. C. La présente proposition doit être signée et datée par un responsable de votre entreprise, de même que chaque feuille annexe.

Général. C. La présente proposition doit être signée et datée par un responsable de votre entreprise, de même que chaque feuille annexe. Général Information importante: A. Veuillez répondre à toutes les questions. Ces informations sont nécessaires pour la souscription et l analyse de la prime. Vos réponses ci-après sont considérées dans

Plus en détail

Sécurité des parcs automobiles

Sécurité des parcs automobiles Sécurité des parcs automobiles Définition de parc automobile Réductions et surprimes Questions et réponses Sécurité des parcs automobiles Une priorité pour les propriétaires de parcs automobiles Le régime

Plus en détail

4.03 Projet d informatisation du régime d enregistrement foncier (FIEF)

4.03 Projet d informatisation du régime d enregistrement foncier (FIEF) MINISTÈRE DES SERVICES AUX CONSOMMATEURS ET AUX ENTREPRISES 4.03 Projet d informatisation du régime d enregistrement foncier (FIEF) (Suivi de la section 3.03 du Rapport spécial sur l obligation de rendre

Plus en détail

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE AVIS AU SECTEUR Novembre 2012 FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE Objet La Société ontarienne

Plus en détail

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction par intérim Premier vice-président et chef de la direction

Plus en détail

BUREAU BELGE DES ASSUREURS AUTOMOBILES

BUREAU BELGE DES ASSUREURS AUTOMOBILES AGREMENT DES CORRESPONDANTS REGLEMENT Préambule Conformément à l article 4 du Règlement Général 1 du Conseil des Bureaux qui a pour objet de régir les relations entre les Bureaux nationaux d assurance

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions actuelles des documents approuvés sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE ADMINISTRATEURS, DIRIGEANTS,

Plus en détail

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France. Caisse Régionale du Crédit Agricole d Ile de France

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France. Caisse Régionale du Crédit Agricole d Ile de France KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France Téléphone : +33 (0)1 55 68 68 68 Télécopie : +33 (0)1 55 68 73 00 Site internet : www.kpmg.fr Rapport de l organisme tiers indépendant sur

Plus en détail

SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE

SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE DOCTRINE D EMPLOI APPROUVEE PAR LE C.N.O.S. DU 13 NOVEMBRE 2014 Principes : Le fonds de soutien créé par la loi de finances initiale pour

Plus en détail

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013 Vérification des pratiques de gestion du Secteur du dirigeant principal des finances () 1. Le dirigeant principal des finances () doit s assurer qu on dispose d une vue consolidée et intégrée des structures

Plus en détail

Sur les avertisseurs de fumée L inspection périodique des risques La réglementation L analyse des incidents

Sur les avertisseurs de fumée L inspection périodique des risques La réglementation L analyse des incidents Le programme municipal de prévention des incendies comprend généralement cinq grandes lignes directrices soit : Sur les avertisseurs de fumée L inspection périodique des risques La réglementation L analyse

Plus en détail

GARANTIE POUR PROPRIÉTAIRES D ENTREPRISE

GARANTIE POUR PROPRIÉTAIRES D ENTREPRISE 2015 GARANTIE POUR PROPRIÉTAIRES D ENTREPRISE La plupart des travailleurs au Manitoba sont protégés par le régime de la WCB de sorte que, en cas de blessure ou de maladie attribuable au travail, ils reçoivent

Plus en détail

Qualité et limites des données

Qualité et limites des données Qualité et limites des données Le Registre des entreprises s appuie en grande partie sur les données obtenues au cours de l inscription à un numéro d entreprise (NE) auprès de l Agence de revenu du Canada

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

2.2.5 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

2.2.5 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC 2.2.5 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC 139 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC La Société de l assurance automobile du Québec «a pour mission d assurer et de protéger les personnes

Plus en détail

Caractéristiques de conduite des jeunes et de la population vieillissante

Caractéristiques de conduite des jeunes et de la population vieillissante N o 53F0007XIF au catalogue ISBN: 0-662-88083-8 Document de recherche Caractéristiques de conduite des jeunes et de la population vieillissante par John Nicoletta Division des transports Édifice principale,

Plus en détail

SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012

SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012 SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012 CONTENU RAPPORT DES VÉRIFICATEURS INDÉPENDANTS ÉTATS FINANCIERS BILAN 3 ÉTAT DES OPÉRATIONS ET ÉVOLUTION DES

Plus en détail

1. Renseignements généraux

1. Renseignements généraux Chubb du Canada Compagnie d Assurance Montréal Toronto Oakville Calgary Vancouver PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES responsabilité civile professionnelle pour les fonds commun de placement

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire)

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) (Mandataire 2014) MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1, Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX

Plus en détail

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant Le 2 mars 2015 Madame, Monsieur, Au nom des membres du comité d examen indépendant (le «CEI») du Groupe de Fonds Barometer (les «Fonds»), j ai le plaisir de vous présenter le rapport annuel du CEI à l

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 6 juin 2014

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 6 juin 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 6 juin 2014 6 juin 2014

Plus en détail

vos protecteurs MERCURE programme d assurance

vos protecteurs MERCURE programme d assurance MERCURE programme d assurance vos protecteurs Parce que nous croyons que le rôle de l assurance ne se limite pas au règlement des sinistres, nous avons développé le programme d assurance commerciale Mercure,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3265 Convention collective nationale IDCC : 1672. SOCIÉTÉS D ASSURANCES AVENANT DU 18

Plus en détail

PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ DU CODEX SUR LES PRINCIPES GÉNÉRAUX Vingt-quatrième session Paris, France, 2-6 avril 2007

PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ DU CODEX SUR LES PRINCIPES GÉNÉRAUX Vingt-quatrième session Paris, France, 2-6 avril 2007 Point 6 b) de l ordre du jour CX/GP 07/24/6 Partie II PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ DU CODEX SUR LES PRINCIPES GÉNÉRAUX Vingt-quatrième session Paris, France, 2-6 avril 2007

Plus en détail

CSSS/04/49. Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour du 17 mars 2004; Vu le rapport de Monsieur Michel Parisse. A. OBJET DE LA DEMANDE

CSSS/04/49. Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour du 17 mars 2004; Vu le rapport de Monsieur Michel Parisse. A. OBJET DE LA DEMANDE CSSS/04/49 DÉLIBERATION N 04/009 DU 6 AVRIL 2004 RELATIVE A UN ECHANGE DE DONNEES SOCIALES À CARACTÈRE PERSONNEL ENTRE LE FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL ET LES ORGANISMES ASSUREURS EN VUE DE L EXÉCUTION

Plus en détail

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Améliorations 2014 des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Avant-propos En octobre 2014, le Conseil

Plus en détail

Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6

Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6 ADMINISTRATION Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6 1. PRÉAMBULE Les membres du personnel autorisés peuvent effectuer

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail