1 - Les différents types de défaut

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 - Les différents types de défaut"

Transcription

1 Principe général de la protection 1 - Les différents types de défaut Une augmentation ou une diminution anormale des grandeurs nominales dans un circuit électrique constitue un défaut ou une perturbation. Ce sont le plus souvent les variations anormales de la tension, de l intensité et de la fréquence qui sont à l origine de ces perturbations. Les défauts les plus courants sont : Surintensité par surcharge. Surintensité par court-circuit. Surtension. Baisse ou manque de tension. 1 1 La surcharge Définition : Elévation de l intensité de 1 à 10 In d un circuit due par exemple à une surabondance des récepteurs. Conséquences : Echauffement lent et progressif des parties actives, des masses métalliques, des isolants Moyens de protection : Relais thermique fusible déclencheur thermique du disjoncteur. 1 2 Le court-circuit Définition : Elévation brutale de l intensité de 10 à 1000 In dans un circuit due à une liaison accidentelle de deux points de potentiel différents (PH et N). Conséquences : Arc électrique, échauffement important pouvant entraîner la fusion des parties actives (soudure des contact, projection de particule). Moyens de protection : Déclencheur magnétique du disjoncteur, fusible. 1 3 La surtension Définition : Augmentation soudaine et importante de la tension due par exemple à un coups de foudre, à un contact entre HTA et BTA. Conséquences : Claquage des isolants avec pour conséquence des courts-circuits éventuels. Moyens de protection : limiteur de surtension, relais de surtension, parafoudre. 1-4 La baisse ou le manque de tension Définition : chute de tension, trop importante dans un réseau, déséquilibre d un réseau triphasé de distribution. Conséquences : Mauvais fonctionnement des récepteurs Moyens de protection : Relais à minimum de tension, alimentation autonome.

2 2 - Protection contre les surintensités 2 1 Principes de la protection Tout dispositif de protection doit à la fois détecter la perturbation et couper le circuit qui est à l'origine de cette perturbation. Dans le cas des surintensités on doit définir le rôle du dispositif : Protection contre les surcharges. Protection contre les courts-circuits. Protection contre tous les types de surintensité. L'autre point important est de savoir si l'appareil est capable d'éliminer sans dommage le défaut. 2 2 Principe de la protection contre les surcharges La protection efficace d'une canalisation électrique est assurée par la coordination des caractéristiques liées aux possibilités de la canalisation et les caractéristiques de fonctionnement du dispositif de protection. Le croquis ci-dessous met en évidence cette coordination. On résume le croquis ci-contre par deux inégalités : IB In Iz Iz I Iz 2 3 Principe de la protection contre les courts-circuits Une des caractéristiques essentielle d'un dispositif de protection contre les courtscircuits est son pouvoir de coupure Définition : C est le courant maximal que peut interrompre sans détérioration un appareil de coupure.

3 Toute canalisation est définie par sa contrainte thermique. En fonction de la section, du courant de court-circuit, de la nature de l'âme et de celle de l'isolant, on calcule le temps pendant lequel le conducteur peut véhiculer le courant de court-circuit sans que sa température ne dépasse la valeur maximale qu'il peut supporter. t = S K. Icc La valeur du coefficient K est de : 115 pour les conducteurs en cuivre isolés au PVC 135 pour les conducteurs en cuivre isolés au caoutchouc ou butyle 143 pour les conducteurs en cuivre isolé au PR ou à l'éthylène propylène 74 pour les conducteurs en aluminium isolés au PVC Application : Calculer le temps maximal de fusion d'un fusible placé dans le sectionneur de l'installation du garage sans que les canalisations ne soient endommagées. Le conducteur H07 V V F 3G16 qui alimente l'installation doit supporter un courant de court circuit estimé à 2000 A.

4 Les schémas de liaison à la terre - Régimes de neutre - Une installation est caractérisée par : les conditions de son alimentation Les schémas de distribution conducteurs actifs / terre. 1 - Alimentation Les principales caractéristiques d une installation sont : Nature du courant alternatif ou continu Valeur de la tension efficace Valeur de la fréquence Valeur présumée du courant de court-circuit à l origine de l installation 2 - Schéma des conducteurs actifs Un conducteur actif est un conducteur affecté à la transmission de l énergie, y compris le conducteur neutre en courant alternatif Le réseau français de distribution publique BT est généralement du type triphasé avec neutre distribué. Schéma de distribution du réseau BT français à partir du secondaire du transformateur HTA / BTA 3 - Schémas des liaisons à la terre 3-1 Justification des liaisons à la terre L autre appellation des schémas de liaison à la terre est Régime de neutre Les régimes de neutre caractérisent : Le mode de raccordement à la terre du neutre du transformateur de livraison. Les moyens de mise à la terre des masses de l utilisation. On choisira un régime de neutre plutôt qu un autre en fonction de ce que l on souhaite concernant la nature et l efficacité la protection des personnes contre les contacts indirects

5 3 2 Définitions : Terre : Masse conductrice de la terre dont le potentiel électrique en chaque point est pris par convention égale à 0V Masse de l installation ou masse d utilisation : Ensemble des parties métalliques de l installation est des récepteurs qui sont normalement isolés des conducteurs actifs. 3-3 Symbolisation des liaisons Un schéma de liaison à la terre est défini par deux lettres : (Parfois une troisième lettre permet de définir plus précisément un régime de neutre.) 1 ière lettre Signification T Neutre du transformateur relié directement à la terre I Neutre isolé de la terre ou relié à la terre par l intermédiaire d une impédance 2 nde lettre Signification T Masses d utilisation reliées directement à la terre N Masses d utilisation reliées au neutre lui même relié à la terre 4- Définition des différents schémas 4-1 Schéma TT Neutre à la terre Masse reliée à la terre Transformateur HTA / BTA 20 KV 230 V / 400 V

6 4 2 Schéma TN Neutre à la terre Mise au neutre des masses d utilisations Deux possibilités sont envisageables : Le neutre et le conducteur de protection sont séparés : Le neutre et le conducteur de protection sont confondus : on parle de schéma TNS on parle de schéma TNC Transformateur HTA / BTA 20 KV 230 V / 400 V Schéma TN-S Transformateur HTA / BTA 20 KV 230 V / 400 V Schéma TN-C 4 3 Schéma IT Neutre isolé ou impédant. Masses à la terre. Transformateur HTA / BTA 20 KV 230 V / 400 V

7 Influences externes et indices de protections dans les installations électriques 1 - Influences externes 1-1 Définition Ce sont des contraintes physiques ou techniques que fait supporter le milieu dans lequel est placé l appareil. La connaissance des influences externes permet : D assurer la protection des personnes. De choisir le matériel. De choisir les modes de poses et le type des canalisations. 1 2 Dénomination des influences externes Les influences externes sont définies par deux lettres et 1 chiffre La première lettre définit la catégorie générale des influences externes : A : environnement B : Utilisation et C : construction des bâtiments. La deuxième lettre concerne la nature de l influence externe ou la nature du risque A : température, D : présence d eau, G : chocs mécaniques, Le chiffre définit la classe de chaque influence externe. Note : Un chiffre important ne signifie pas obligatoirement un degré de sécurité important. 1 3 Conditions normales Température ambiante entre 5 c et 40 c : AA4. Condition climatique AA4 avec un taux d humidité entre 5% et 95% : AB4. Pour les autres de AC à AR c est la classe 1. Pour tous les C., c est la classe 1. Pour tous les B., sauf BC2, c est la classe Classification des locaux ou emplacements Les locaux ou les emplacements domestiques sont classés en fonction des influences externes : AA4

8 2 - Indices de protection 2 1 Indice de protection IP Un indice de protection IP est défini par 2 chiffres qui caractérisent : Premier chiffre : protection contre la pénétration des corps solides Deuxième chiffre : protection contre la pénétration des liquides Elément Chiffre Signification pour la protection des matériels Contre la pénétration de corps étrangers PREMIER CHIFFRE DEUXIEME CHIFFRE Signification pour la protection des personnes Contre l accès aux parties dangereuses avec : 0 non protégé non protégé 1 de diamètre 50 mm dos de la main 2 de diamètre 12,5 mm doigt 3 de diamètre 2,5 mm outil 4 de diamètre 1 mm fil 5 protégé contre la poussière fil 6 étanche à la poussière fil Contre la pénétration d eau avec effets nuisibles 0 non protégé 1 gouttes d eau verticale 2 gouttes d eau (15 d inclinaison) 3 pluie 4 projection d eau 5 projection à la lance 6 projection puissante à la lance 7 immersion temporaire 8 immersion prolongée 2 2 Protection contre les chocs mécaniques indice IK On complète parfois la désignation de l indice de protection par un chiffre (02, 07, 08 ou 10) qui définisse l indice de protection contre les chocs : Chiffres Nature des chocs 02 faibles 07 moyens 08 importants 10 très important Application : Définir les indices IP21-02 et IP33-08 Donner pour chaque local ou emplacement les influences externes ainsi que l'indice de protection. Chambre : Cuisine : Salle d eau volume 0 : Salle d eau volume 3 :

9 Protection contre les contacts directs 1 - Généralités sur la protection contre ce type d accident Le contact direct : contact d une personne avec les parties actives d une installation sous tension. Les moyens permettant de se protéger efficacement contre les contacts directs : TBTS. Isolation des parties actives. Mise en place de dispositifs assurant l inaccessibilité. L éloignement. 2 - La très basse tension de sécurité 2 1 Caractéristiques de la très basse tension de sécurité Des tensions dites non dangereuses sont définies en fonction des locaux. Ce sont les tensions limites de sécurité UL. Les différents locaux sont : UL = 50 V Locaux sec ou humides. UL = 25 V Locaux mouillés. UL = 12 V Immergés. 2 2 Nature de la source On peut utiliser plusieurs types de sources de sécurité. La source principale est un transformateur de sécurité. 2 3 Conditions d installation Condition 1 : Aucune partie active du réseau TBTS ne doit être reliée à la terre Condition 2 : Les masses des matériels électriques alimentées par ce réseau ne doivent pas être reliées à la terre. Condition 3 : Les parties actives d un réseau TBTS doivent être bien isolées par rapport aux parties actives d autres réseaux. Condition 4 : Les circuits TBTS doivent emprunter des canalisations distinctes, à moins d utiliser des câbles multipolaires ou des conducteurs isolés sous conduits. Condition 5 : Les socles de prises de courant ne doivent pas comporter de contact de terre.

10 2 4 Conclusion La TBTS permet de se protéger contre les contacts directs et les contacts indirects sans coupure de l alimentation. La puissance de ces installations est souvent limitée. Les utilisations sont : outils portatifs, lampes baladeuses, jouet, appareils médicaux. 3 - Le transformateur de sécurité Ce type de transformateur se caractérise essentiellement par un grand isolement entre le circuit primaire et le circuit secondaire. La tension de secondaire est inférieure à 48 V et la tension primaire appartient au domaine BTA. Les caractéristiques essentielles sont données dans le tableau 3a page 29, ainsi que les principales applications. 4 - Isolation des parties actives Principe : Les parties actives doivent être complètement recouvertes par une ou plusieurs enveloppes isolantes. 5 - Inaccessibilité des parties actives Il existe essentiellement trois moyens pour empêcher l accès aux matériels sous tension : Utilisation de barrière ou d enveloppe (armoire et tableaux avec un IP au moins égal à IP2 xx). Au moyen d obstacles (prises à éclipses ou à volets obturateurs). Mise hors de portée par éloignement. 6 - Mesure complémentaire par coupure de l alimentation Toutes les mesures précédentes ne sont pas infaillibles. On peut aussi protéger les personnes contre un contact direct phase terre seulement en utilisant : Un dispositif différentiel à courant résiduel haute sensibilité. Ph N Explication : Un contact direct phase / terre est équivalent à un courant de défaut. Remarque Dans le cas d un contact direct phase neutre, la personne n est pas protégée car il n y a pas de courant de fuite à la terre.

11 Protection contre les contacts indirects sans coupure de l alimentation Le contact indirect : Contact d une personne avec les parties métalliques d une installation normalement isolées mais pouvant être portées accidentellement à un potentiel dangereux. On peut se protéger contre les risques de contacts indirects sans coupure automatique de l'alimentation : TBTS. Renforcement de l isolation. Séparation des circuits. Eloignement ou interposition d obstacle entre les masses simultanément accessible. Liaison équipotentielle locale non reliées à la terre 1 - La très basse tension de sécurité TBTS Même conditions que pour les contacts directs. 2 - Matériels de la classe II ou matériels équivalents Les matériels de classe II (appelés aussi matériels double isolation) possèdent: Une isolation principale des parties actives. Une isolation supplémentaire de protection totalement indépendante et destinée à assurer la protection des personnes. Le symbole caractéristique d'un matériel de classe II est : Norme concernant l'appellation classe II: Double isolation d'un matériel de classe II Les parties conductrices de ce type de matériel ne doivent pas être reliées à la terre. 3 - Isolation supplémentaire lors de l'installation On peut réaliser lors de l'installation d'un matériel qui n'est pas de classe II une double isolation. Cette solution est applicable dans la mesure où l'on s'assure que tout est mis en œuvre pour éviter tout contact avec des parties métalliques ou avec le potentiel de terre. On doit apposer sur l'enveloppe assurant la double isolation le symbole :

12 4 - Séparation de sécurité des circuits Que risque la personne dans le cas d'un défaut d'isolement sur le récepteur? Ph Transformateur de séparation 230 V 230 V N Il ne peut y avoir de boucle de défaut grâce à la séparation des circuits. Principe de la séparation des circuits: en utilisant un transformateur de séparation des circuits, on évite à une personne d être soumise à un potentiel dangereux par rapport à la terre car le neutre n est pas relié à la terre. Un transformateur de séparation sera utilisé. Il sera de classe II. Symbole du transformateur de séparation des circuits Exemples d'application : prise de rasoir dans la salle d eau Souvent un seul récepteur est alimenté par un circuit séparé BT. 5 - Eloignement ou interposition d'obstacles Le principe est de rendre simultanément inaccessibles deux masses par une même personne: Sol et parois isolants Disposition empêchant le contact simultané des deux masses Absence de tout conducteur de protection Liaisons équipotentielles locales Dans ce cas, que se passe-t-il si le moteur présente un défaut d isolement? La personne n est soumise à aucun potentiel car elle touche que des objets au même potentiel.

13 Protection des biens Structure typique d une installation Domaine public Domaine privée Récepteur Récepteur Observation En cas de défaut d un récepteur, le seul élément qui limite le courant est la ligne. Celle-ci est de suite détériorée ou largement endommagée. Son remplacement entraîne beaucoup de frais. (Câble, main d œuvre pour ouvrir les canalisations). C est pourquoi malgré leur prix, on trouve des éléments de protection. Différents types de dangers Le problème de la protection des installations consiste à définir la nature des défauts contre lesquels on doit se protéger. Les principales perturbations sur une installation électrique se traduisent par : Des surcharges. Des courts-circuits. Les surtensions ou baisses de tension

14 1 Surintensité 1 1 Définition On appelle surintensité tout courant supérieur à la valeur assignée ( valeur nominale d emploi). Surcharge : Demande de puissance plus importante pour un circuit électrique. On distingue deux types de surcharges. Surcharge temporaire Court-circuit : Elévation brutale du courant absorbé par le circuit due à un contact électrique entre deux conducteurs de polarité différente. Cause possible : Augmentation du courant d un moteur de levage lors de la montée. Cause possible : Deux conducteurs dénudés qui se touchent Surcharge prolongée Causes possibles : Moteur bloqué Plusieurs radiateurs sur une même prise

15 1 2 Les effets sur le matériels Surintensité : Les surintensités sont les causes principales des incendies électriques. Surcharge Court-circuit Les courants de surcharge entraînent Les courants de court-circuit engendrent deux l élévation de la température dans les effets : conducteurs, la dégradation de leur isolant et leur vieillissement prématuré. Thermique Câble Electrodynamique Transformateur d un poste EDF Ces deux effets peuvent entraîner le sectionnement et la détérioration des câbles d alimentation ainsi que la détérioration complète ou partielle d un équipement électrique.

16 2 Protéger contre les surintensités 2 1 fonction d usage Les dispositifs de protection ont pour fonction de protéger : Les sources et les canalisations des surcharges et des courts-circuits. Les récepteurs des surcharges (lors d un court-circuit le récepteur est déjà endommagé) 2 2 Principe de fonctionnement des protections La chaîne fonctionnelle de protection comporte deux parties : La détection du défaut est réalisée par des détecteurs à l aide des lois de l électricité. L élimination du défaut, qui dans la plupart des cas, s effectue en coupant le circuit dans lequel siège le défaut. 2 3 Protection par cartouche fusible Détection par : Le passage du courant dans un fil produit de la chaleur qui échauffe le conducteur selon la relation : effet thermique Elimination : La fusion du fil fusible entraîne la coupure du circuit en défaut.

17 2 4 Protection par disjoncteur ou par relais thermique et magnétique associé à un contacteur Détection par effet thermique pour la détection des surcharges Un élément bimétallique formé de deux lames minces de métaux ayant des coefficients de dilatation différents, s incurve lorsque sa température augmente. Pour ces bilames, on utilise un alliage ferro-nickel et de l invar. Les lames dont intimement liées par soudage. Lame à coefficient de dilatation nul Conducteur pour le passage du courant Support formant point fixe Lame à coefficient de dilatation élevé Ensemble bimétal après échauffement Détection par effet magnétique pour la détection des courts-circuits. Le passage d un courant dans un enroulement autour d un noyau métallique produit un flux magnétique (électroaimant). Si le courant qui traverse la bobine est suffisant l armature mobile est attirée par l électroaimant. Circuit magnétique fixe Bobine Elimination par séparation des contacts La séparation des contacts provoque la coupure du courant La protection consiste à ouvrir rapidement le circuit électrique après une détection par effet thermique ou magnétique.

18 3 Coupure d un circuit électrique Arc électrique Schéma électrique équivalent k u r e R L e R L On modélise l interrupteur par une résistance variant de 0 à 3 1 Interruption en courant continu i (t) r (t) t1 t2 Même si le temps de coupure est très petit, on doit dissiper l énergie due à l inductance soit ½LI² - l interrupteur doit pouvoir absorber cette énergie t 3 2 Interruption en courant alternatif Aspect courant i (t) i0 i1 i2 On comprend bien l importance de l instant de coupure par rapport au courant NOTION DE SYNCHRONISME Aspect tension t Si l ouverture est infiniment rapide la variation de la résistance modélisant l interrupteur l est aussi comme le courant. u e t - On se fixe une limite à ne pas dépasser pour la valeur de surtension. On définit la loi de variation de la résistance de l interrupteur. La tension que prend l interrupteur ouvert tend vers la tension du générateur. Pour que la tension ne soit pas infinie il faut une vitesse d ouverture de l ordre du km/s. NOTION DE TENSION DE RETABLISSEMENT Conclusions : L ouverture d un circuit oblige à la dissipation de son énergie dans l interrupteur. Dans la plupart des cas il y a création d un arc électrique. On considère que le circuit est coupé à l extinction de celui-ci, bien commandé l arc le permet.

19 4 L arc électrique 4 1 Définition L arc électrique résulte de l ionisation de l air ou du diélectrique provoquée par la séparation brutale des deux contacts d un appareil de coupure. Cette ionisation est due à la distance très faible entre les contacts au début de la coupure. L arc est assimilable à un conducteur mobile. Il faut couper l arc pour couper le courant. Une formule, établie par Mme AYRTON, montre que cette tension est de la forme : U arc = A + B. l A : Chute de tension aux bornes des électrodes 4 2 Solutions technologiques de coupure de l arc B. l : Chute de tension due à la longueur de l arc Refroidissement de l arc Utilisation de matériaux réfractaire Convection par cheminée Etouffer l arc Utilisation de la silice dans les cartouches fusibles L augmentation de température (2000 c) due à la présence de l arc fait fondre la silice. Celleci en fondant refroidit l arc et se solidifie.

20 4 2 3 Augmentation de la tension d arc Uarc = A + B. l Augmentation de la longueur Augmentation des chutes de tension anodiques et cathodiques B. l : Augmentation de la longueur Utilisation des forces électrodynamiques pour allonger l arc Utilisation du soufflage magnétique pour allonger l arc A : augmentation de la chute de tension anodique et cathodique Fractionnement de l arc par des plaquettes Combinaison fractionnement + allongement de l arc

21 Coupe-circuit à fusibles 1 Constitution Matériau isolant haute résistance mécanique, température > 200 C Mobile recevant la cartouche A percuteur pour des intensités inférieures à 125 A Pour les fortes intensités Tube en stéalite. Capsule de contact à fond renforcé. Disque de centrage de la lame. Plaquette de soudure. Lame fusible à striction (Al, Cu, Zn, Ag). Sable refrigérant et extincteur de l arc (silice).

22 2 Différents types de fusible Classe gg : Pour protéger les circuits contre les faibles et les fortes surcharges et également contre les courts-circuits. Classe am : Accompagnement moteur doivent être associés à déclencheur thermique. Classe Gl : Temporisé. 3 Grandeurs

23 Tension nominale Courant nominal In Courant conventionnel de non fusion Inf : courant pouvant être supporté pendant le temps de non fusion. Courant conventionnel de fusion If : courant qui provoque la fusion avent la fin du temps de fusion. Temps conventionnel : durée qu il faut pour avoir la fusion à In 4 Caractéristique Temps Courant : Contrainte thermique La contrainte thermique I². t s exprime en A².s Exemple : une cartouche am 10A supporte 10 A indéfiniment ou 800 A pendant 10 ms. 5 choix des calibres des fusibles 5 1 Cas des installations électriques intérieures Courant assigné maximal Section du conducteur à protéger 10A 20A 25A 32A 1.5 mm² 2.5 mm² 4 mm² 6 mm² 5 2 choix des calibres des cartouches gg dans le cas général

24 Le disjoncteur magnéto thermique 1 Constitution t x In t x In t Ith Imag Borne de raccordement Bilame thermique x In PdC Type de courbe Bobine électromagnétique PdC Cheminée de soufflage de l arc PdC Classe de limitation Contact mobile Borne de raccordement Ith 1 : non limité 2 : A².s 3 : A².s classe 3 : I < 32A

25 2 Plage de fonctionnement des déclencheurs Plages de fonctionnement des déclencheurs Déclenchement thermique Déclenchement magnétique In 2In 3In 5In 10In 12In 14In B MA C Z D & K Circuits à faible courant d appel. Circuits et récepteurs à fort courant d appel. Circuits à courant d appel moyen Circuits électronique Circuits à fort courant d appel Pas de protection thermique moteur - démarreur

26 Déclencheur Différentiel Résiduel 1 Type de protection assurée Protection des biens surcharge déclencheur thermique Court circuit déclencheur magnétique Protection des personnes déclencheur à courant résiduel Contact indirect : C est le contact des personnes avec des masses accidentellement mises sous tension. Une masse est une partie conductrice susceptible d être touchée et normalement isolée des parties actives. 2 Principe i = K( i ) u = K( ) Bouton de déclenchement Bouton d enclenchement Déclencheur magnétothermique Electro-aimant Tore magnétique Bobine de détection Bobine de la phase Bobine de neutre

27 3 Sensibilité La sensibilité désigne la valeur du courant de fuite, ou courant résiduel de défaut, pour laquelle le disjoncteur déclenche. In Ul Ra Exercice : Dans un atelier, on a réalisé une prise de terre dont la valeur mesurée est de 80. Déterminer la valeur de la tension de sécurité et la valeur de la sensibilité du DDR pour effectuer la protection des personnes contre les contacts indirects. 4 Sensibilité réelle Les tolérances de construction font qu un déclencheur va agir dans l intervalle In déclenchement in 2 5 Cas d application

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

Ecriture d un schéma à contact

Ecriture d un schéma à contact Sciences de l ingénieur Page 1 Ecriture d un schéma à contact On remplace chaque appareil par leur symbole Générateur Commutateur récepteurs Méthode de câblage On câble colonne après colonne, en rayant

Plus en détail

Protection des biens

Protection des biens Leçon 23 Technologie Page 1 Protection des biens Structure typique d une installation Domaine public Domaine privée Récepteur Récepteur Observation En cas de défaut d un récepteur, le seul élément qui

Plus en détail

S3.2 PROTECTION ELECTRIQUE

S3.2 PROTECTION ELECTRIQUE RNCAP13S32PROTECTIONELECPRO S32 LA PROTECTION ELECTRIQUE LA PROTECTION EN INSTALLATION DOMESTIQUE 1.1)Observation d une installation électrique domestique 1.2)Protection générale d une installation électrique

Plus en détail

1 Description de l'arc électrique.

1 Description de l'arc électrique. Ceci est un cours naguère distribué en accompagnement de celui sur les sur intensités et moyens pour les éliminer : fusibles et disjoncteurs. Il y était aussi fait référence dans le cadre de celui sur

Plus en détail

Id = Uc = Ru x Id = 10 x 11,4 = 114 V Tension mortelle

Id = Uc = Ru x Id = 10 x 11,4 = 114 V Tension mortelle I. Protection des personnes : Régimes de neutre 1. Nécessité de la liaison à la terre L'énergie électrique demeure dangereuse et la majorité des accidents est due aux défauts d'isolement des récepteurs.

Plus en détail

Protection des matériels et des personnes dans les installations électriques

Protection des matériels et des personnes dans les installations électriques Protection des matériels et des personnes dans les installations électriques Pour protéger une installation électrique ou les personnes qui l'utilisent, il va falloir détecter les défauts (surcharge, courts-circuits,

Plus en détail

Nous devons refaire, suite à un incendie, toute l installation électrique relative au Cytogénérateur.

Nous devons refaire, suite à un incendie, toute l installation électrique relative au Cytogénérateur. 1 Nous devons refaire, suite à un incendie, toute l installation électrique relative au Cytogénérateur. Nous avons à disposition le descriptif des récepteurs à alimenter : Moteur agitateur (doc diapo 3)

Plus en détail

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes ANNEXE III Tableau de correspondance entre les articles R.4215-3 à R.4215-13 exprimant les principes généraux qui s appliquent à la conception et à la réalisation des installations électriques et les parties,

Plus en détail

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES CHAPITRE 1 LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES INTRODUCTION Les préactionneurs sont des constituants qui, sur ordre de la partie de commande, assurent la distribution de l énergie de puissance aux actionneurs.

Plus en détail

Communication technique: LE RELAIS THERMIQUE Leçon 5. Le relais thermique. ( Leçon 5 )

Communication technique: LE RELAIS THERMIQUE Leçon 5. Le relais thermique. ( Leçon 5 ) Le relais thermique ( Leçon 5 ) 1. Le relais thermique Le relais thermique est un appareil qui protège le récepteur placé en aval contre les surcharges et les coupures de phase. Pour cela, il surveille

Plus en détail

Les fusibles moyenne tension européens CEI 60282

Les fusibles moyenne tension européens CEI 60282 Les fusibles moyenne tension européens CEI 60282 Domaine des fusibles moyenne tension européens Les systèmes moyenne tension sont maintenant classés HTA Tension maximum: 72500V Nos fusibles: jusqu à 40500V

Plus en détail

*********************************

********************************* NOM :... PRENOM :... Qualité :... ********************************* Présentation du contrôle des acquis pour la formation à l habilitation électrique de niveau ELECTRICIEN EXECUTANT B1V BASSE TENSION TEST

Plus en détail

BTS Cours appareillage 2013/2014

BTS Cours appareillage 2013/2014 BTS Cours appareillage 2013/2014 N importe quel système doit comporter au moins les cinq fonctions qui sont décrites sur le schéma ci-dessous. Ceci permet, conformément à la norme NFC 15-100, d assurer

Plus en détail

Sécurité électrique bloc opératoire

Sécurité électrique bloc opératoire Sécurité électrique bloc opératoire Intervenant : Thierry CAUCHARD thierry.cauchard@socotec.fr Diaporama n 1 Sommaire Risques liés à l électricité Normes de référence Règles à respecter Diaporama n 2 Risques

Plus en détail

Equipements de protection pour la basse tension

Equipements de protection pour la basse tension GEL 22230 Appareillage électrique Equipements de protection pour la basse tension Jérôme Cros 1 Disjoncteur Un disjoncteur est un appareil de connexion capable d établir, de supporter et d interrompre

Plus en détail

La protection électrique

La protection électrique La protection électrique 1. Protection des appareils électriques a. ntroduction : Effets de l intensité sur certains métaux. La fusion : expérience Paille de fer Une forte. passe dans le circuit, ce qui

Plus en détail

Ville : BOURGUEIL Date de la visite 02/07/2014 Date saisie du rapport : 02/07/2014

Ville : BOURGUEIL Date de la visite 02/07/2014 Date saisie du rapport : 02/07/2014 ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE La présente mission consiste à établir un Etat des Installations électriques à usage domestique conformément à la législation en vigueur : Décret n 2008-384

Plus en détail

Concours d'agent de maîtrise Filière technique

Concours d'agent de maîtrise Filière technique Concours d'agent de maîtrise Filière technique FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONCOURS INTERNE ET TROISIEME CONCOURS D AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL 2013- MERCREDI 16 JANVIER 2013 EPREUVE : vérification

Plus en détail

protection.odt I-mise-en-service-ed 1 /5

protection.odt I-mise-en-service-ed 1 /5 * Pourquoi un différentiel :Évolution de la norme C15-100 Les bureaux, les maisons, les bâtiments spécialisés, sont de plus en plus équipés d appareils ménager ou d appareils professionnels incluant des

Plus en détail

Câblage électrique Préparation des 4 TP «Câblage» de l UE «Electricité» 1- Le risque électrique 2- Appareillage 3- Schémas électriques Câblage

Câblage électrique Préparation des 4 TP «Câblage» de l UE «Electricité» 1- Le risque électrique 2- Appareillage 3- Schémas électriques Câblage Câblage électrique Préparation des 4 TP «Câblage» de l UE «Electricité» 1- Le risque électrique 2- Appareillage 3- Schémas électriques Câblage 1 Câblage électrique 1- Le risque électrique Risque électrique

Plus en détail

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur I. Introduction FONCTION DISTRIBUER : PREACTIONNEUR ELECTRIQUE Les préactionneurs font partie de la chaîne d'action d'un système automatisé. Les préactionneurs sont les interfaces entre la Partie Commande

Plus en détail

MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement.

MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement. MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement. 1.1. Vérifications à effectuer avant toute mise en service La mise en service est une opération obligatoire imposée

Plus en détail

CME 22 Comment protéger une installation électrique?

CME 22 Comment protéger une installation électrique? CME 22 Comment protéger une installation électrique? Exercice N 1 : Cocher la bonne réponse. 1) Un coupe circuit à cartouche protège le matériel électrique dans le cas: o de surintensité. o de contact

Plus en détail

Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité

Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité S. Bourdreux Sciences Physiques au lycée Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité L installation domestique Presque tous les particuliers sont alimentés en «230V 50Hz monophasé». Dans

Plus en détail

Eclairage public maintenance et normalisations. Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions

Eclairage public maintenance et normalisations. Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions 1 AFE Eclairage public maintenance et normalisations Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions 1. Liste des normes et des guides EP La norme NF C 17-200

Plus en détail

Transport et distribution de l énergie électrique

Transport et distribution de l énergie électrique Transport et distribution de l énergie électrique Distribution Basse-tension 29/09/2011, Liège NGUYEN Huu-Minh Transport et Distribution de l Énergie Électrique, Institut Montefiore, Université de Liège,

Plus en détail

1 - HABILITATION ELECTRIQUE Nouvelle norme NF C 18-510 de janvier 2012

1 - HABILITATION ELECTRIQUE Nouvelle norme NF C 18-510 de janvier 2012 1 - HABILITATION ELECTRIQUE Nouvelle norme NF C 18-510 de janvier 2012 Extrait du Décret n 2010-1118 du 22 septembre 2010 relatif aux opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage.

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

INSTALLATION ELECTRIQUE DOMESTIQUE Page 1

INSTALLATION ELECTRIQUE DOMESTIQUE Page 1 INSTALLATION ELECTRIQUE DOMESTIQUE Une installation électrique est constituée par l ensemble des circuits qui sont associés en vue de l utilisation de l énergie électrique. L installation électrique d

Plus en détail

E. 2. Guide technique

E. 2. Guide technique E. 2 Guide technique Guide technique La norme NF C 15-100 Page E. 4 Régimes de neutre Page E. 8 Tarification EDF Page E. 11 Filiation Page E. 12 Degrés de protection Page E. 13 Détermination des courants

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE. Guide descriptif du matériel pour la mise en place des raccordements

GUIDE TECHNIQUE. Guide descriptif du matériel pour la mise en place des raccordements GUIDE TECHNIQUE Guide descriptif du matériel pour la mise en place des raccordements Version V0 du 01.09.2011 Référentiel Technique GUIDE DESCRIPTIF DU MATERIEL POUR LA MISE EN PLACE DES RACCORDEMENTS

Plus en détail

CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Partie 1: LES NIVEAU D'HABILITATION Objectif : Nommer les limites d'habilitations Enoncé : Face au différentes interventions, manœuvres et travau, cocher la colonne qui correspond au niveau d'habilitation

Plus en détail

État de l installation intérieure d ÉlectricitÉ

État de l installation intérieure d ÉlectricitÉ 1.1.1. Courant continu La théorie La tension aux bornes du générateur ne varie pas avec le temps et ainsi, l intensité dans le circuit ne varie pas en fonction du temps. Association de générateurs en courant

Plus en détail

S1.3:Schémas de liaison à la terre BTA

S1.3:Schémas de liaison à la terre BTA Table des matières 1 Les S.L.T 1 1.1 Pourquoi un schéma des liaisons à la terre?................... 1 1.2 Schéma IT..................................... 3 1.3 Le fonctionnement pour un réseau (1km).....................

Plus en détail

DISTRIBUTION ÉLECTRIQUE

DISTRIBUTION ÉLECTRIQUE DISTRIBUTION ÉLECTRIQUE Dossier B Ce dossier contient les documents suivants : - Travail demandé :... pages B2 à B3. - Documentations techniques :... page B4 à B20. B 1 B1. ÉTUDE DE L ALIMENTATION HTA

Plus en détail

1 - HABILITATION ELECTRIQUE ET REGLEMENTATION DECRET N 88-1056 DU 14 NOVEMBRE 1988

1 - HABILITATION ELECTRIQUE ET REGLEMENTATION DECRET N 88-1056 DU 14 NOVEMBRE 1988 1 - HABILITATION ELECTRIQUE ET REGLEMENTATION DECRET N 88-1056 DU 14 NOVEMBRE 1988 Article 46 II. L'employeur doit s'assurer que ces travailleurs possèdent une formation suffisante leur permettant de connaître

Plus en détail

PROTECTIONS DES CIRCUITS ET MATERIELS ELECTRIQUES Lycée Colbert - Tourcoing BTS Electrotechnique Protec_1.W

PROTECTIONS DES CIRCUITS ET MATERIELS ELECTRIQUES Lycée Colbert - Tourcoing BTS Electrotechnique Protec_1.W BUT PROTECTIONS DES CIRCUITS ET MTERIELS ELECTRIQUES Lycée Colbert - Tourcoing BTS Electrotechnique Protec_1.W Dans le cadre d'une installation concernant la distribution de l'énergie électrique, l'électrotechnicien

Plus en détail

Introduction à la Protection par Fusibles

Introduction à la Protection par Fusibles Introduction à la Protection par Fusibles Surintensités 2 types de surintensités: Surcharge Court circuit 2/ 37 Surintensités Surcharges Surcharge: inférieure à 8 à 10 fois le courant nominal Courant de

Plus en détail

I) Les dangers de l électricité 1.1 Généralités

I) Les dangers de l électricité 1.1 Généralités Le courant électrique est utilisé partout dans la vie de l homme et des entreprises d où son importance. Malgré tout il reste très dangereux, en France on compte chaque année : Près de 1500 accidents dus

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

LIAISON EQUIPOTENTIELLE

LIAISON EQUIPOTENTIELLE LIAISON EQUIPOTENTIELLE Marius Vez, Electrosuisse Romandie Edition 2005 1 INTRODUCTION 2 1.1 Exemple d installation sans liaison équipotentielle 2 1.2 Exemple d installation avec liaison équipotentielle

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES TP LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES TET Durée : 3 heures Fichier: SLT_TN_10-11 S.T.I. Salle des systèmes Pré-requis : Notion de contact direct et indirect Tension de contact et tension

Plus en détail

06/2015. 06/2015, Amo/Ba 1/6

06/2015. 06/2015, Amo/Ba 1/6 06/2015 Courants de court-circuit, temps de coupure, énergie passante, risque de blessures: Quelle est l importance du temps de coupure? Nous connaissons les temps de coupure de 0,3 / 0,4 / 5 et 120 secondes

Plus en détail

LABORATOIRES DE PHYSIQUE Sécurité électrique

LABORATOIRES DE PHYSIQUE Sécurité électrique LABORATOIRES DE PHYSIQUE Sécurité électrique A. Connaissance du risque électrique Le courant peut agir alors sur le corps de trois façons différentes : Par blocage des muscles, que ce soient ceux des membres

Plus en détail

Chapitre C Raccordement au réseau de distribution publique BT

Chapitre C Raccordement au réseau de distribution publique BT Chapitre C Raccordement au réseau de 1 2 3 4 5 Sommaire Introduction 1.1 Le branchement selon la norme NF C 14-100 et les C2 matériels selon des spécifications techniques 1.2 Les différentes tensions C2

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

34.51. Largeur 5 mm Bobine faible consommation. Montage sur circuit imprimé. ou sur supports série 93 A2 A1 12 11 14 0.8 1.3 1.3 28 1.

34.51. Largeur 5 mm Bobine faible consommation. Montage sur circuit imprimé. ou sur supports série 93 A2 A1 12 11 14 0.8 1.3 1.3 28 1. Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A Caractéristiques 34.51 Faible épaisseur avec 1 contact - 6 A Montage sur circuit imprimé - directement ou avec support pour circuit imprimé Montage

Plus en détail

SECTION DES CONDUCTEURS ET PROTECTION DES INSTALLATIONS

SECTION DES CONDUCTEURS ET PROTECTION DES INSTALLATIONS SECTION DES CONDUCTEURS ET PROTECTION DES INSTALLATIONS Les installations électriques Basse Tension (B.T.) sont soumises à un ensemble de textes qui peuvent être classés en 3 catégories : les textes réglementaires

Plus en détail

Schémas électrique et pneumatique

Schémas électrique et pneumatique Annexe 08 - Schémas électrique et pneumatique Page 1/8 Schémas électrique et pneumatique 1) RAPPEL : ÉNERGIE DE COMMANDE ET DE PUISSANCE... 1 2) TECHNOLOGIE «TOUT PNEUMATIQUE» : C EST A DIRE COMMANDE PNEUMATIQUE

Plus en détail

MODIFICATION/MAINTENANCE D UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 15 janvier 2014 SOMMAIRE. A2/ Redimensionnement des protections et des canalisations

MODIFICATION/MAINTENANCE D UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 15 janvier 2014 SOMMAIRE. A2/ Redimensionnement des protections et des canalisations SOMMAIRE A/ Modification d une installation électrique A1/ Cahier des charges A2/ Redimensionnement des protections et des canalisations A3/ Application pratique: Montage n 2 B/ Maintenance d une installation

Plus en détail

- Le réseau de répartition à 90kV est régional et permet de rejoindre les grandes villes.

- Le réseau de répartition à 90kV est régional et permet de rejoindre les grandes villes. Sciences de l Ingénieur Fiche de cours n 1 Distribution et sécurité électrique professeur : G. Maléjacq 1.Production et consommation Rappel des grandeurs électriques élémentaires : Puissance exprimée en

Plus en détail

Sécurité et énergie électriques

Sécurité et énergie électriques C H P I T R E Sécurité et énergie électriques 2 OBJECTIFS DU CHPITRE Connaître les dangers liés à l utilisation de l électricité. pprendre à distinguer énergie et puissance électrique. Savoir que l énergie

Plus en détail

Schémas TT et IT dans la pratique. Protection contre les contacts indirects. 1 Copyright EV-31/10/04

Schémas TT et IT dans la pratique. Protection contre les contacts indirects. 1 Copyright EV-31/10/04 Schémas TT et IT dans la pratique. Protection contre les contacts indirects. 1 Copyright EV-31/10/04 Sommaire A. Généralités B. Applications au schéma TT C. Applications au schéma IT 2 A - Généralités

Plus en détail

CHAPITRE N 8 TITRE: L APPAREILLAGE DE PROTECTION ELECTRIQUE (FUSIBLES, DISJONCTEUR, )

CHAPITRE N 8 TITRE: L APPAREILLAGE DE PROTECTION ELECTRIQUE (FUSIBLES, DISJONCTEUR, ) CHAPITRE N 8 TITRE: L APPAREILLAGE DE PROTECTION ELECTRIQUE (FUSIBLES, DISJONCTEUR, ) COMPETENCES VISEES: l'appareillage de protection V2k5 Connaître le principe de fonctionnement des dispositifs de protection

Plus en détail

NORMALISATION ET REPERAGE D'UNE INSTALLATION ELECTRIQUE

NORMALISATION ET REPERAGE D'UNE INSTALLATION ELECTRIQUE Chapitre 1 NORMALISATION ET REPERAGE D'UNE INSTALLATION ELECTRIQUE OBJECTIFS Général Familiariser les étudiants avec les éléments de base d'une installation électrique. Spécifiques Différentier les vocabulaires

Plus en détail

La protection des circuits et des personnes

La protection des circuits et des personnes La protection des circuits et des personnes GUIDE PÉDAGOGIQUE / EN CONFORMITÉ AVEC LA NF C 15-100 DU 31/05/03 Introduction La norme NF C 15-100 s applique à toutes les installations électriques en France.

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

Cours CEM Formation FEE 2008-2009. Bonjour! BsrCEM120040420.ppt

Cours CEM Formation FEE 2008-2009. Bonjour! BsrCEM120040420.ppt Bonjour! 1 Au programme aujourd hui Terres et masses Terre définitions, raccordement d installations à la terre Masse définitions, raccordements de masse 2 Définitions pour éviter les confusions Terre

Plus en détail

34.51. Montage sur circuit imprimé. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi 5-12 - 24-48 - 60 /0.

34.51. Montage sur circuit imprimé. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi 5-12 - 24-48 - 60 /0. Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A Caractéristiques 34. Faible épaisseur avec contact - 6 A Montage sur circuit imprimé - directement ou avec support pour circuit imprimé Montage

Plus en détail

Les résistances de point neutre

Les résistances de point neutre Les résistances de point neutre Lorsque l on souhaite limiter fortement le courant dans le neutre du réseau, on utilise une résistance de point neutre. Les risques de résonance parallèle ou série sont

Plus en détail

Relais de commande bimanuelle

Relais de commande bimanuelle Relais Classe de d'exigence commande IIIC, bimanuelle EN 574 Relais de commande bimanuelle pour commandes de presses et circuits de commande de sécurité Homologations Caractéristiques des appareils Sorties

Plus en détail

I r A 625 1250. I i A 2500 10000. ka 80

I r A 625 1250. I i A 2500 10000. ka 80 Référence : IZMN2 A1250 Code : 225536 Désignation Disjoncteur 3p 1250A Données de commande Taille Nombre de pôles Caractéristiques électriques relatives à la puissance Courant assigné ininterrompu I u

Plus en détail

I r A 500 1000. I i A 2000 8000. ka 80

I r A 500 1000. I i A 2000 8000. ka 80 Référence : IZMN2 A1000 Code : 225535 Désignation Disjoncteur 3p 1000A Données de commande Taille Nombre de pôles Caractéristiques électriques relatives à la puissance Courant assigné ininterrompu I u

Plus en détail

La tension électrique fournie par une centrale E.D.F est de 20 kv environ. Celle qui arrive à notre domicile a une valeur efficace de 230 V.

La tension électrique fournie par une centrale E.D.F est de 20 kv environ. Celle qui arrive à notre domicile a une valeur efficace de 230 V. CHAPITRE 3 : TRANSPORT DU COURANT. SECURITE ELECTRIQUE 1- Transport de l électricité. La tension électrique fournie par une centrale E.D.F est de 20 kv environ. Celle qui arrive à notre domicile a une

Plus en détail

1 Schéma d organisation du réseau électrique en France

1 Schéma d organisation du réseau électrique en France Nom.. Prénom.. Les réseaux Haute Tension et la distribution HT - BT Date : 1 Schéma d organisation du réseau électrique en France Production (Postes d interconnexion) Transport (Postes sources) Distribution

Plus en détail

Les schémas électriques normalisés

Les schémas électriques normalisés On distingue 4 types de schémas I)- Schéma développé : Les schémas électriques normalisés C'est le schéma qui permet de comprendre facilement le fonctionnement d'une installation électrique. Il ne tient

Plus en détail

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE CONTRAT : 6 heures Professeur : Travail en binôme NOM : Prénom : Classe : Ter BEP Date : Four radiant OBJECTIF: L élève doit être capable de valider

Plus en détail

34.51. Montage sur circuit imprimé 0.8 1.3 1.9. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi

34.51. Montage sur circuit imprimé 0.8 1.3 1.9. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A Caractéristiques 34. Faible épaisseur avec contact - 6 A Montage sur circuit imprimé - directement ou avec support pour circuit imprimé Montage

Plus en détail

PROTECTION CONTRE les SURINTENSITES des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES

PROTECTION CONTRE les SURINTENSITES des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES But de la protection des moteurs PROTECTION CONTRE les SURINTENSITES des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES Les protections des moteurs électriques contre les surintensités (surcharges et courts-circuits) ont

Plus en détail

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens Automate d'éclairage de cage d'escaliers rail DIN N de commande : 0821 00 Module à impulsion N de commande : 0336 00 Manuel d utilisation 1 Consignes de sécurité L'intégration et le montage d'appareillages

Plus en détail

Distribution Basse Tension

Distribution Basse Tension Distribution Basse Tension Structure d une installation de distribution de l énergie électrique. Choix des protections électriques d une installation. Choix de canalisations électriques. Objectifs : justifier

Plus en détail

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE Chapitre 2 GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE I- LES APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES: Un appareil de mesure comprend généralement un ou plusieurs inducteurs fixes ( aimant permanant ou électroaimant)

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Circuits de puissance - C11 / 1

Circuits de puissance - C11 / 1 G. Pinson - Physique Appliquée Circuits de puissance - C11 / 1 C11 - Circuits de puissance et sécurité électrique Sécurité électrique - Norme C 15-100 Dangers du courant électrique Chaque année en France

Plus en détail

Les Schémas de Liaisons à la Terre ou Les régimes des neutres. Risques Physiques B3 16/06/2008 M. Bonnefoy - P. Lepeut

Les Schémas de Liaisons à la Terre ou Les régimes des neutres. Risques Physiques B3 16/06/2008 M. Bonnefoy - P. Lepeut Les Schémas de Liaisons à la Terre ou Les régimes des neutres 1 Introduction L énergie électrique, bien qu utile, utile, est dangereuse pour l homme. l Si un courant traverse le corps humain, il y a risque

Plus en détail

Question sur les mesures de courant de court-circuit derrière les disjoncteurs de protection des moteurs :

Question sur les mesures de courant de court-circuit derrière les disjoncteurs de protection des moteurs : 05/2011 Question sur les mesures de courant de court-circuit derrière les disjoncteurs de protection des moteurs : «Lors de contrôles d installations électriques, j ai souvent eu ce problème : je mesure

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

RAPPORT D'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

RAPPORT D'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE BUREAU VERITAS Agence : STRASBOURG 4 Rue du Parc - Oberhausbergen 67088 STRASBOURG Cedex 02 Tél : 03 88 56 84 62 Fax : 03 88 56 84 56 CONSEIL GENERAL DU BAS RHIN PLACE DU QUARTIER BLANC 67000 STRASBOURG

Plus en détail

... NIBT 2010 ou NIBT 2010 COMPACT et OIBT

... NIBT 2010 ou NIBT 2010 COMPACT et OIBT Série zéro 00 Procédure de qualification Installateur-électricien CFC installatrice-électricienne CFC Connaissances professionnelles écrites Pos. 3 Document technique de couplage: 3. Règles techniques

Plus en détail

TEST DE CONNAISSANCES

TEST DE CONNAISSANCES FORMATION A LA PREVENTION DES RISQUES D ORIGINE ELECTRIQUE TEST DE CONNAISSANCES Pour HABILITATION : B1 Date du contrôle:.../.../... NOM :... PRENOM :... Règles d'évaluation et de notation du test Ce test

Plus en détail

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION La liaison entre le coffret d extérieur (en limite de propriété, accessible depuis le domaine public) et le panneau de contrôle situé dans la gaine technique de logement

Plus en détail

Classes de protection des boitiers de raccordement électriques Classes de protection des boitiers de raccordement électriques

Classes de protection des boitiers de raccordement électriques Classes de protection des boitiers de raccordement électriques Classes de protection des boitiers de raccordement électriques J.Jumeau 20121030 P 1/4 Les boîtiers ont pour but de protéger le matériel électrique situé à l intérieur. Cette protection doit être considérée

Plus en détail

Charge de sortie applicable. 30 A de 180 à 528 Vc.a. G3PA-430B 10 A de 24 à 240 Vc.a. G3PA-210B-VD* 20 A de 24 à 240 Vc.a.

Charge de sortie applicable. 30 A de 180 à 528 Vc.a. G3PA-430B 10 A de 24 à 240 Vc.a. G3PA-210B-VD* 20 A de 24 à 240 Vc.a. RELAIS STATIQUE I Relais compact avec radiateur intégré Réduction de la taille du relais grâce à une conception optimale du radiateur Montage par vis ou sur rail DIN Réduction du câblage lors du montage

Plus en détail

+33 1 60 57 30 00 +33 1 60 57 30 15 77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS

+33 1 60 57 30 00 +33 1 60 57 30 15 77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS Câbles Energie SILEC CABLE 0 ENERGIE BT EDF - SOUTERRAIN CABLES DE BRANCHEMENT H1 XDV-AU Documents de normalisation : NF C 33-210, HD 603. Tension nominale Tension assignée : 0.6/1 kv Utilisation Excellent

Plus en détail

Etat des installations électriques n 07/IMO/2128/STC

Etat des installations électriques n 07/IMO/2128/STC Etat des installations électriques des immeubles à usage d habitation Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 07/IMO/2128/STC AFNOR

Plus en détail

Pas 3.5 mm 1 contact 12 A Montage sur circuit imprimé ou sur supports série 95

Pas 3.5 mm 1 contact 12 A Montage sur circuit imprimé ou sur supports série 95 Série 41 - Relais bas profil pour circuit imprimé 8-12 - 16 A Caractéristiques 41.31 41.52 41.61 1 ou 2 inverseurs - Bas profil (hauteur 15.7 mm) 41.31-1 contact 12 A (pas 3.5 mm) 41.52-2 contacts 8 A

Plus en détail

5 Cas particuliers relatifs aux courants de court-circuit

5 Cas particuliers relatifs aux courants de court-circuit 5 Cas particuliers relatifs aux courants de court-circuit 5.1 Calcul du courant de court-circuit minimal présumé Si le dispositif de protection de la canalisation n'assure que la protection contre les

Plus en détail

1. Différentes perturbations :

1. Différentes perturbations : Toute installation doit être protégée par un appareillage électrique adapté, contre les détériorations dont la cause peut être externe : court-circuit, foudre ou interne : récepteurs surchargés. Toute

Plus en détail

REFERENTIEL DE DIAGNOSTIC DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES

REFERENTIEL DE DIAGNOSTIC DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES REFERENTIEL DE DIAGNOSTIC DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES ***************************************** ****************************************** Avertissement : Tout diagnostic d installations électriques

Plus en détail

ELECTRICITE Page 1 sur 5

ELECTRICITE Page 1 sur 5 ELECTRICITE Page 1 sur 5 CADRE LEGISLATIF ET NORMATIF A compter du 1 er janvier 2009 un diagnostic électrique est requis pour toute opération de vente concernant un bien à usage d habitation dont l installation

Plus en détail

CHAPITRE N 8 TITRE: L APPAREILLAGE DE PROTECTION ELECTRIQUE (FUSIBLES, DISJONCTEUR, )

CHAPITRE N 8 TITRE: L APPAREILLAGE DE PROTECTION ELECTRIQUE (FUSIBLES, DISJONCTEUR, ) CHAPITRE N 8 TITRE: L APPAREILLAGE DE PROTECTION ELECTRIQUE (FUSIBLES, DISJONCTEUR, ) COMPETENCES VISEES: l'appareillage de protection V2k5 Connaître le principe de fonctionnement des dispositifs de protection

Plus en détail

de la salle d eau Volume 0 : la baignoire ou la douche Tout matériel électrique (sèche-cheveux, rasoir, téléphone portable, etc.) est interdit.

de la salle d eau Volume 0 : la baignoire ou la douche Tout matériel électrique (sèche-cheveux, rasoir, téléphone portable, etc.) est interdit. Savoir visé : S3 : Installations et équipements électriques. Installations électriques des bâtiments. Mise en situation : Mr Dupond a decidé de refaire sa salle de bain. Avant de poser le carelage, il

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.29

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.29 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.29 Installations électriques Code du Travail Articles R4215-1 à R4215-3 Décret n 82-167 du 16 février 1982 relatif aux mesures particulières destinées

Plus en détail

Indices de protection suivants les emplacements exposés (IP IK)

Indices de protection suivants les emplacements exposés (IP IK) Indices de protection suivants les emplacements exposés (IP IK) Le matériel à mettre en œuvre dans une installation électrique doit comporter le marquage «CE» de conformité, et il est recommandé qu il

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Etat de l Installation Intérieure d Electricité Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 14/IMO/0338 AFNOR XP C 16-600 (février 2011)

Plus en détail

Rappels sur le courant électrique

Rappels sur le courant électrique Protéger contre les risques électriques Page 1/12 1 Protéger contre les risques électriques Objectifs A la fin de la séquence, l'élève doit être capable de définir les risques encourus lors de l'utilisation

Plus en détail

Guide Technique. Technique. Guide. Nouveautés normatives p 74. Régimes de neutre p 77. Filiation p 79. Degrés de protection p 80

Guide Technique. Technique. Guide. Nouveautés normatives p 74. Régimes de neutre p 77. Filiation p 79. Degrés de protection p 80 Guide Technique Guide Technique Nouveautés normatives p 74 Régimes de neutre p 77 Filiation p 79 Degrés de protection p 80 Détermination des courants de courts-circuits p 81 Diamètre de câble p 83 73 GUIDE

Plus en détail

Les dispositifs différentiels résiduels 30 ma et les centres informatiques

Les dispositifs différentiels résiduels 30 ma et les centres informatiques LIVRE BLANC Les dispositifs différentiels résiduels 30 ma et les centres informatiques 1 INTRODUCTION Ce livre blanc se veut exhaustif et regroupe les divers argumentaires explicites et existants pour

Plus en détail