PROJET DE DIPLÔME HACKING & DESIGN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET DE DIPLÔME HACKING & DESIGN"

Transcription

1 PROJET DE DIPLÔME HACKING & DESIGN au service du design graphique GEOFFREY DORNE

2 THÉORIE

3 HACKING DESIGNING

4 LE HACKING C EST - BIDOUILLER - CRÉER DES MÉTA-OUTILS - DIFFUSER - CONNECTER -

5 HACKER EST À L ORIGINE UN MOT ANGLAIS SIGNIFIANT BRICOLEUR, BIDOUILLEUR ; IL DÉSIGNE LE POSSESSEUR D UNE CONNAISSANCE TECHNIQUE LUI PERMETTANT DE MODIFIER UN OBJET OU UN MÉCANISME POUR LUI FAIRE FAIRE AUTRE CHOSE QUE CE QUI ÉTAIT INITIALEMENT PRÉVU.

6 MON GRAND PROJET REGROUPE DONC :

7 BIDOUILLER MÉTA-OUTILS DIFFUSER CONNECTER + PROCESSUS + PENSÉE + OBJET + IMPROBABLE

8 ET OPPOSE :

9 BIDOUILLER MÉTA-OUTILS DIFFUSER CONNECTER PROCESSUS PENSÉE OBJET IMPROBABLE S ABSTENIR ACCESSOIRE CAPITALISER DÉBRANCHER FIXITÉ ACHÈVEMENT NON-OBJET PROBABLE

10 EN PRATIQUE :

11 LE HACKER CONÇOIT SES PROPRES OUTILS POUR ARRIVER À HACKER, JE SOUHAITE EN FAIRE AUTANT ET CRÉER DES OUTILS POUR RÉVÉLER UN SAVOIR-FAIRE CRÉATIF...

12 ET APPLIQUER CES COMPÉTENCES AU DESIGN.

13 EN D AUTRES TERMES,

14 JE SOUHAITE UTILISER LE SAVOIR-FAIRE DU HACKING POUR RÉALISER DES OUTILS DE CRÉATION ET LES APPLIQUER AU DESIGN GRAPHIQUE.

15 HYPOTHÈSES :

16 DESSINER AVEC LE DOIGT + +

17 RÉPÉTER DES EMPREINTES + +

18 PRODUIRE DU SON, DE LA MUSIQUE + +

19 ÉCRIRE & LIRE LA LUMIÈRE + +

20 DESSINER AVEC LE CORPS + +

21 ASSEMBLER DES CARACTÈRES + +

22 RÉVÉLER L IMAGE + +

23 RÉALISATION :

24 POUR CELA, J AI DONC IMAGINÉ MA PROPRE MÉTHODOLOGIE.

25 0 RÉFÉRENCES SEPTEMBRE DÉCEMBRE 2008 ÊTRE CONSCIENT DES AUTRES PROJETS DANS LE CHAMP SIMILAIRE DE MON ACTION ET SE PLACER PAR RAPPORT À CEUX-CI. VOIR L ENSEMBLE DES RÉFÉRENCES SUR

26 1 RÉFLEXION NOVEMRE JANVIER 2009 DÉFINIR CLAIREMENT ET RAPIDEMENT LE PROBLÈME PUIS GÉNÉRER DES IDÉES. COMMENT LE HACKING ASSOCIÉ AU DESIGN PEUT PRODUIRE DES OUTILS? - CRÉER UN MANIFESTE DU DESIGNER-HACKER ; - CRÉER SES PROPRES OUTILS DE CRÉATION, DE DESIGN (LABORATOIRE) ; - CRÉER SA PROPRE GRAMMAIRE VISUELLE (DESIGN GRAPHIQUE) ; - AVEC CES OUTILS, RÉALISER DES AFFICHES, DES TYPOGRAPHIES, DES LIVRES, DES MOTIFS, DE LA COULEUR, ETC. ; - EXPOSER, EXPLIQUER ET DIFFUSER ; -

27 2 SCÉNARIO JANVIER FÉVRIER 2009 À PARTIR DE CE LABORATOIRE, DÉFINIR DES CONTEXTES D USAGE. SAVOIR-FAIRE DU HACKING ET EXPÉRIMENTATION RÉALISATION FORMELLE DANS LE DOMAINE DU DESIGN GRAPHIQUE OBJET FINALISÉ ET DIFFUSION

28 3 PROTOTYPES MARS AVRIL 2009 APRÈS AVOIR VISUALISÉ L IDÉE, IL EST TEMPS DE LA MATÉRIALISER, CARTON PLUME, PAPIER, PLASTIQUE, SCOTCH, HARDCODING, ÉLECTRONIQUE, COUTURE, ETC. LE BUT EST DE POUVOIR JOUER AVEC LES PROTOTYPES ET DE SE POSER DES QUESTIONS ERGONOMIQUES, INTERFACIELLES, DE COULEUR, DE FORME, DE MATIÈRE, ETC. - SOUS FORMES DE WORKSHOP D UNE SEMAINE POUR CHAQUE PROTOTYPE ; - TIRER ÉGALEMENT DES CONCLUSIONS POUR AVANCER ET ÉCRIRE :

29 4 TEST RÉELS AVRIL MAI COMME MON PROJET SERA DIFFUSÉ, IL SERA DONC INTÉRESSANT DE FAIRE TESTER MES PROTOTYPES PAR DES UTILISATEURS NON-AVERTIS. - DE MÊME, LES TESTS RÉELS APPLIQUÉS AU GRAPHISME TROUVERONT LEUR SUJET (AFFI- CHE, TYPOGRAPHIE, SITE INTERNET, ETC.) - POUR FINIR, COMMENCER À PENSER LE SUPPORT DE DIFFUSION (CLEF USB) SUR LESQUEL SERA TRANSMIS TOUT LE SAVOIR-FAIRE.

30 5 RÉALISATION FINALE AVRIL JUIN 2009 UNE FOIS TOUTES CES ÉTAPES PASSÉES, TRAVERSÉES, L HEURE EST À LA FINALISATION AVEC LES BONS FORMATS, LES BONS MATÉRIAUX, LES BONS PROGRAMMES, LES BONNES INTERFACES, LES BONNES COULEURS, ETC. - NE JAMAIS FINALISER TANT QUE LES ÉTAPES NE SONT PAS FRANCHIES ; - FINALISER LE SUPPORT DE DIFFUSION ; - FINALISER LA SCÉNOGRAPHIE DE PRÉSENTATION

31 LABORATOIRE JANVIER 2009, À LA RECHERCHE D UNE VISION IDÉALE DU PROJET

32

33 ESSAI N O 1 : DES VIRUS SONT INSÉRÉS SUR L ORDINATEUR ET DUPLIQUENT DES FORMES, DES MOTS, DES SONS, DES IMAGES À L INFINI POUR TRANSFORMER L OUTIL EN ŒUVRE.

34 VIRUS UN VIRUS EST UN MORCEAU DE PROGRAMME INFORMATIQUE MALICIEUX CONÇU ET ÉCRIT POUR QU IL SE REPRODUISE.

35 // ACTION SCRIPT // [ONCLIPEVENT OF SPRITE 1 IN FRAME 1] ONCLIPEVENT (LOAD) { _YSCALE = 0; _PARENT.STOP(); } ONCLIPEVENT (ENTERFRAME) { _YSCALE = _YSCALE + 10; IF (_YSCALE > 100) { _YSCALE = 100; } // END IF POURCENT = _PARENT.GETBYTESTOTAL() - _PARENT.GETBYTESLOADED(); _Y = * _PARENT.GETBYTESLOADED() / _PARENT.GETBYTESTOTAL(); IF (POURCENT == 0) { _YSCALE = _YSCALE - 40; IF (_YSCALE < 0) { _YSCALE = 0; _PARENT.PLAY(); } // END IF } // END IF } // [ACTION IN FRAME 1] STOP(); FSCOMMAND(«FULLSCREEN», «TRUE»); FSCOMMAND(«ALLOWSCALE», «FALSE»); FSCOMMAND(«SHOWMENU», «FALSE»); // [ACTION IN FRAME 2] STOP(); _ROOT.ARRETE = TRUE; XPLAN = 899; YPLAN = 319; // ACTION SCRIPT // [ONCLIPEVENT OF SPRITE 2 IN FRAME 1] ONCLIPEVENT (LOAD) { _VISIBLE = FALSE; I = 0; J = 0; Y = _PARENT._PARENT._PARENT.YPLAN / 2 + (MATH.RANDOM() * _PARENT._PARENT._HEIGHT - MATH.RANDOM() * _PARENT._PARENT._HEIGHT) / ; X = _PARENT._PARENT._PARENT.XPLAN / 2 + (MATH.RANDOM() * _PARENT._PARENT._WIDTH - MATH.RANDOM() * _PARENT._PARENT._WIDTH) / ; _PARENT._PARENT.GOTOANDSTOP(MATH.ROUND(MATH.RANDOM() * _PARENT._PARENT._TOTALFRAMES)); K = 0; }

36 ESSAI N O 2 : DEVANT UNE CAMÉRA, AVEC UN JEU DE PLUSIEURS CARTES, DES CARACTÈRES EN VOLUME APPARAISSENT. IL EST AINSI POSSIBLE D ÉCRIRE, DE CHOISIR SES CARACTÈRES, ETC.

37

38

39 ESSAI N O 3 : À L AIDE D UN ANCIEN CLAVIER D ORDINATEUR ET D UNE IMPRI- MANTE, LE HACKER PEUT IMPRIMER SES PROPRES INTERFACES TACTILES. POUR CELA, LE HACKER RÉALISE DIFFÉRENTES INTERFACES GRAPHIQUES À PARTIR D UNE MÊME MATRICE : LE CLAVIER.

40 LE PHISHING TECHNIQUE UTILISÉE POUR USURPER UNE ENTITÉ CONNUE PAR SON UTILISATEUR.

41 ESSAI N O 4 : À L AIDE D UN MICRO ET D UN HAUT-PARLEUR, ON PEUT CAPTER LES BRUITS ENVIRONNANTS, ET EN FONC- TION DE CEUX-CI, AFFICHER DES IMAGES, JOUER DES SONS, RETRANSMETTRE CES BRUITS.

42

43 CHEVAL DE TROIE OU «TROJAN» EST UN PROGRAMME QUI S INSTALLE DE FAÇON CACHÉE POUR REMPLIR UNE TÂCHE PRÉCISE.

44 MICRO HAUT-PARLEUR

45

46 ESSAI N O 5 : AVEC DES SOURIS OPTIQUES DÉTOURNÉES, IL EST POSSIBLE DE RÉALISER UNE INTERFACE TACTILE POUR PLUSIEURS UTILISATEURS ET DE DESSINER À PLUSIEURS, JOUER DE LA MUSIQUE À PLUSIEURS, ETC.

47

48

49 ESSAI N O 6 : ÉCRIRE UN TEXTE, DESSINER UN SYMBOLE, ET CE, AVEC DES DIODES INFRAROUGES. CE TEXTE OU CE SYMBOLE NE SERONT LISIBLES QU AVEC UN APPAREIL PHOTO OU UNE CAMÉRA. L ŒIL HUMAIN NE POURRA LE PERCEVOIR.

50

51

52 APPLICATION S ORIENTER VERS UN SUPPORT D APPLICATION

53 LE SAVOIR-FAIRE DU HACKING COMME UNE GRAMMAIRE CRÉATIVE À EXPLOITER : - LE CHEVAL DE TROIE (L INTRODUCTION DANS UN SYSTÈME PROTÉGÉ, CF ULYSSE) - L EXPLOIT (UTILISATION D UNE FAILLE POUR S INTRODUIRE DANS UN SYSTÈME) - LE BUREAU DES RETARDS (LA POLICE SECRÊTE DE NAPOLÉON INTERCEPTAIT LES LETTRES ET LES RENVOYAIENT) - LE SOCIAL ENGINEERING (UTILISATION DE L HOMME COMME POINT FAIBLE D UNE STRUCTURE) - LE PHREAKING (LE HACKING DES TÉLÉPHONES) - LE CARDING (UTILISATION ET DÉTOURNEMENT DES CARTES À PUCES) - LA CRYPTOGRAPHIE (ART DE CHIFFRER ET DE CRÉER DES SYSTÈMES DE CHIFFREMENT.) - LE FLOOD (ENVOI D UNE GRANDE QUANTITÉ DE DONNÉES POUR NEUTRALISER UN RÉSEAU) - LE CRACK (UTILISATION SANS LIMITE D UN LOGICIEL, DÉCOUVERTE D UN MOT DE PASSE) - L INTRUSION (LE FAIT DE S INTRODUIRE DANS UN SYSTÈME POUR LE MODIFIER, LE COMPRENDRE) - LE DOS (DENIAL OF SERVICE : LE FAIT DE SATURER UN SERVEUR POUR QU IL NE PUISSE PLUS RÉPONDRE) - LE BRUTE FORCE (DÉCOUVRIR UN MOT DE PASSE EN ESSAYANT TOUTES LES COMBINAISONS, LES PREMIÈRES BOMBES ENIGMA) - LE SPOOFING (USURPER L IDENTITÉ NUMÉRIQUE (IP) DE QUELQU UN D AUTRE) - LE PHISHING (TROMPER SUR LA NATURE D UN SITE, D UN SYSTÈME, EN UTILISANT UN LEURRE, APPELÉ ÉGALEMENT AMEÇONNAGE) - LA BACKDOOR (GÉNÉRALEMENT MISE EN PLACE AVEC UN CHEVAL DE TROIE, C EST UNE PORTE D ENTRÉE DÉROBÉE)

54 UTILISER CETTE GRAMMAIRE POUR ÉCRIRE LE DESIGN GRAPHIQUE - L AFFICHE - LA TYPOGRAPHIE - LE LIVRE - LA BROCHURE - LE SITE INTERNET - LE TRACT - LA SIGNALÉTIQUE - LA CRÉATION D IMAGES -... ABC

55 PROCHAINE ÉTAPE : JANVIER - MARS 2009 À PARTIR DES EXPÉRIMENTATIONS, FORMULER DES PROPOSITIONS DE DESIGN.

LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX POURQUOI SÉCURISER? Ce cours traitera essentiellement les points suivants :

LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX POURQUOI SÉCURISER? Ce cours traitera essentiellement les points suivants : LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX Page:1/6 Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement les points suivants : - les attaques : - les techniques d intrusion : - le sniffing - le «craquage» de mot de

Plus en détail

Scénarii. application réelle des hacks

Scénarii. application réelle des hacks Scénarii _ application réelle des hacks Virus typographique _ Premier scénario Virus typographique objectif : formater les typographies par défaut et installer un nouvel ensemble de polices lieu : les

Plus en détail

Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique

Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique Sommaire Fondements d une politique de sécurité Les 9 axes parallèles d une politique

Plus en détail

Initiation à Flash 5. Tiré de «Apprendre Flash 5 Visuel. Édition First Interactive, 2001, 308 p.»

Initiation à Flash 5. Tiré de «Apprendre Flash 5 Visuel. Édition First Interactive, 2001, 308 p.» Initiation à Flash 5 Tiré de «Apprendre Flash 5 Visuel. Édition First Interactive, 2001, 308 p.» Introduction à FLASH 2 Ouvrir, créer, enregistrer ou fermer un fichier FLASH («FLA») Exemple : 3 La fenêtre

Plus en détail

S1-2014. Catalogue des Formations Sécurité. Présentation. Menu. Présentation P.2 Nos formations P.3 Modalités P.9 Bulletin d inscription P.

S1-2014. Catalogue des Formations Sécurité. Présentation. Menu. Présentation P.2 Nos formations P.3 Modalités P.9 Bulletin d inscription P. www.alliacom.com Catalogue des Formations Sécurité S1-2014 Menu P.2 Nos formations P.3 Modalités P.9 Bulletin d inscription P.10 Avec ce nouveau catalogue 2013, Alliacom souhaite partager avec vous vingt

Plus en détail

Bienvenue à Quel ordinateur Pour les Seniors?

Bienvenue à Quel ordinateur Pour les Seniors? Bienvenue à Quel ordinateur Pour les Seniors? Les ordinateurs de Bureau L'ordinateur de bureau peut être démonté pour y changer des composants. Cette particularité permet à son propriétaire de faire évoluer

Plus en détail

MetLogix M2 Logiciel de mesure pour tablette PC

MetLogix M2 Logiciel de mesure pour tablette PC Avec le logiciel de mesure M2, de nouvelles possibilités s offrent à vous en termes d utilisation et de précision de mesure de grandeurs géométriques au moyen de microscopes de mesure ou projecteurs de

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE AU HACKING

FORMATION PROFESSIONNELLE AU HACKING FORMATION PROFESSIONNELLE AU HACKING BRIEFING Dans un monde où la science et la technologie évolue de façons exponentielle, les informaticiens et surtout les administrateurs des systèmes informatique (Réseau,

Plus en détail

Mécanismes de sécurité des systèmes. 10 e cours Louis Salvail

Mécanismes de sécurité des systèmes. 10 e cours Louis Salvail Mécanismes de sécurité des systèmes 10 e cours Louis Salvail Objectifs Objectifs La sécurité des réseaux permet que les communications d un système à un autre soient sûres. Objectifs La sécurité des réseaux

Plus en détail

Les menaces informatiques

Les menaces informatiques Tout ordinateur connecté à un réseau informatique est potentiellement vulnérable à une attaque. Une «attaque» est l'exploitation d'une faille d'un système informatique (système d'exploitation, logiciel

Plus en détail

Principes de la sécurité informatique

Principes de la sécurité informatique Principes de la sécurité informatique Omar Cheikhrouhou Abderrahmen Guermazi ISET SFAX ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 1 Sécurité de quoi? des systèmes (machines) et des informations qu elles contiennent Sécurité

Plus en détail

arthur monier hello@arthurmonier.com 06 24 87 24 97

arthur monier hello@arthurmonier.com 06 24 87 24 97 arthur monier hello@arthurmonier.com 06 24 87 24 97 Ce document est une sélection de projets réalisés pour des clients ou à mon compte, entre 2012 et 2014. Pour les projets numériques, j ai porté une attention

Plus en détail

Innovation & Design. Design our futures. kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds. Inventer nos futurs.

Innovation & Design. Design our futures. kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds. Inventer nos futurs. 1 Innovation & Design Thinking kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds Design our futures. Inventer nos futurs. innovation & design thinking KEDGE Design school LE PARCOURS KEDGE Design SCHOOL L1 / Développer

Plus en détail

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école.

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. établissement privé d enseignement supérieur technique

Plus en détail

Glossaire. Acces Denied

Glossaire. Acces Denied Glossaire Acces Denied Littéralement, Accès refusé. Procédure en vigueur sur les espaces de discussion et permettant aux administrateurs d'interdire l'accès à une personne, en général repérée par son adresse

Plus en détail

PROJET D'ANIMATION ATELIER DE DESSIN ANIME ASSISTE PAR ORDINATEUR - ATELIER TOON -

PROJET D'ANIMATION ATELIER DE DESSIN ANIME ASSISTE PAR ORDINATEUR - ATELIER TOON - PROJET D'ANIMATION ATELIER DE DESSIN ANIME ASSISTE PAR ORDINATEUR - ATELIER TOON - ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- - 1

Plus en détail

Sécurisation en local

Sécurisation en local Attaques locales (internes) Sécurisation en local Indépendamment de la présence d un réseau Espionnage quand même possible Émission électromagnétiques Norme tempest Dispositifs sans fil Clavier/souris

Plus en détail

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE Sommaire 1. Présentation 2. Exemple d apprentissage 3. Lexique de termes anglais 4. Reconnaître les composants 5. Rendre Arduino autonome 6. Les signaux d entrée

Plus en détail

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX OBJECTIFS de la SECURITE des DONNEES (relativement à des personnes non autorisées) Confidentielles-ne doivent pas être lues Permanentes-ne doivent pas être altérées

Plus en détail

Passé l'injection, Ajax entre en action

Passé l'injection, Ajax entre en action L Expertise Sécurité Passé l'injection, Ajax entre en action Par Philippe Humeau Contexte Les utilisateurs sont désormais "éduqués" et le Web est à la fois devenu un outil de travail, une source d'information,

Plus en détail

Bosch DCN Next Generation Applications

Bosch DCN Next Generation Applications Bosch DCN Next Generation Applications Nouvelle suite logicielle comprise! DCN Next Generation Systèmes de conférence DCN Next Generation : Système unique et unifié pour les conférences de tous types et

Plus en détail

MODALITES DE SELECTION 2012

MODALITES DE SELECTION 2012 MODALITES DE SELECTION 12 SITE PARIS GOBELINS, l'école de l'image Site Paris - 73 boulevard Saint Marcel - 75013 PARIS tél. 01 40 79 92 12 - info-concours@gobelins.fr - www.gobelins.fr JEU VIDEO MASTERE

Plus en détail

GESTION DES INCIDENTS DE SÉCURITÉ DE L INFORMATION

GESTION DES INCIDENTS DE SÉCURITÉ DE L INFORMATION GESTION DES INCIDENTS DE SÉCURITÉ DE L INFORMATION Savadogo Yassia ARCEP/CIRT-BF savadogo.yassia[at]arcep.bf AGENDA Introduction Définition d un incident de sécurité de l information Schéma de classification

Plus en détail

Gregor Bruhin pour le club Login, avril 2013

Gregor Bruhin pour le club Login, avril 2013 Gregor Bruhin pour le club Login, avril 2013 Introduction Ces logiciels qui vous veulent du mal ou à votre ordinateur... Objectifs : Identifier les différents types de logiciels malveillants, connaître

Plus en détail

Dans le cadre de SECURIDAY 2010. Et sous le thème de Computer Forensics Investigation SECURINETS. Analyse des Malwares. Hamdi Tbourbi (RT4)

Dans le cadre de SECURIDAY 2010. Et sous le thème de Computer Forensics Investigation SECURINETS. Analyse des Malwares. Hamdi Tbourbi (RT4) Dans le cadre de SECURIDAY 2010 Et sous le thème de Computer Forensics Investigation SECURINETS Vous Présente l atelier : Analyse des Malwares Chef Atelier : Hamdi Tbourbi (RT4) Asma DHAYA (RT5) Salmen

Plus en détail

Plan. 1 Introduction. 2 Attaques de sécurité. 3 Services de sécurité. 4 Logiciels malveillants. 5 Attaques DoS. 6 ARP spoofing et flooding

Plan. 1 Introduction. 2 Attaques de sécurité. 3 Services de sécurité. 4 Logiciels malveillants. 5 Attaques DoS. 6 ARP spoofing et flooding Plan École Supérieure d Économie Électronique Sécurité Réseaux Rhouma Rhouma 21 Juillet 2014 2 4 5 1 / 68 2 / 68 Plan Introduction Introduction Objectifs de la sécurité CIA 2 4 5 Autres : Authenticité,

Plus en détail

1 Description du phénomène. 2 Mode de diffusion effets dommageables

1 Description du phénomène. 2 Mode de diffusion effets dommageables 1 Description du phénomène Le ransomware est un software malveillant (malware) qui bloque l ordinateur de la victime. La plupart du temps, un paiement est demandé pour débloquer la machine, mais payer

Plus en détail

Plan. Protection et sécurisation des informations. Droits et devoirs sur Internet. Logiciels libres

Plan. Protection et sécurisation des informations. Droits et devoirs sur Internet. Logiciels libres Plan Identité numérique Protection et sécurisation des informations Droits et devoirs sur Internet Logiciels libres Identité numérique Protection et sécurisation des informations Droits et devoirs sur

Plus en détail

KIP 770 Solution Multifonction Exceptionnelle

KIP 770 Solution Multifonction Exceptionnelle KIP 770 Solution Multifonction Exceptionnelle KIP 770 D infinies Possibilités KIP 770 FAIBLE ENCOMBREMENT Le KIP 770 instaure de nouvelles normes en matière de qualité et performance. Compacte et ergonomique,

Plus en détail

Domain Name System Extensions Sécurité

Domain Name System Extensions Sécurité Domain Name System Extensions Sécurité 2 juin 2006 France Telecom R&D Daniel Migault, Bogdan Marinoiu mglt.biz@gmail.com, bogdan.marinoiu@polytechnique.org Introduction Extentions de Sécurité DNS Problématique

Plus en détail

NETTOYER ET SECURISER SON PC

NETTOYER ET SECURISER SON PC NETTOYER ET SECURISER SON PC NETTOYER Pourquoi nettoyer son PC? Pour gagner de la place sur votre disque dur Pour accélérer son fonctionnement Pour supprimer tous les logiciels et fichiers inutiles ou

Plus en détail

Introduction à la sécurité des systèmes embarqués

Introduction à la sécurité des systèmes embarqués RMLL 2007 Introduction à la sécurité des systèmes embarqués email web : kadionik@enseirb.fr : http://www.enseirb.fr/~kadionik http://www.enseirb.fr/cosynux/ Patrice KADIONIK ENSEIRB - IMS pk/enseirb/2007-1-

Plus en détail

Propositions de pistes à partir du cycle 1

Propositions de pistes à partir du cycle 1 Des clés Des clés pour ouvrir l armoire aux confitures, des clés pour ouvrir la boîte des friandises et le coffret à bijoux des clés pour ouvrir le tiroir des images des clés pour ouvrir la malle aux secrets

Plus en détail

FÊTE DE LA SCIENCE 2005 (Village des Sciences)

FÊTE DE LA SCIENCE 2005 (Village des Sciences) FÊTE DE LA SCIENCE 2005 (Village des Sciences) Présentation des applications de réalité virtuelle et augmentée présentées par le Laboratoire LISA les samedi 15 et dimanche 16 octobre 2005 à l Ecole Supérieure

Plus en détail

Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr.

Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr. Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr Alain Cocconi FAI et Data Center: des réseaux différents, problématiques identiques.

Plus en détail

TD n o 8 - Domain Name System (DNS)

TD n o 8 - Domain Name System (DNS) IUT Montpellier - Architecture (DU) V. Poupet TD n o 8 - Domain Name System (DNS) Dans ce TD nous allons nous intéresser au fonctionnement du Domain Name System (DNS), puis pour illustrer son fonctionnement,

Plus en détail

Sécurité des systèmes informatiques

Sécurité des systèmes informatiques Sécurité des systèmes informatiques Alex Auvolat, Nissim Zerbib 4 avril 2014 Alex Auvolat, Nissim Zerbib Sécurité des systèmes informatiques 1 / 43 Introduction La sécurité est une chaîne : elle est aussi

Plus en détail

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 Introduction Afin de traiter les notions d Espace privé-

Plus en détail

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Arts, Lettres, Langues Présentation La spécialité se décline en trois entrées : * la particularité

Plus en détail

ULYSSE EST DANS LA PLACE!

ULYSSE EST DANS LA PLACE! LE GUIDE ULYSSE EST DANS LA PLACE! Cheval de Troie. Programme discret, généralement inclus dans un logiciel anodin (jeu, utilitaire), contenant une portion de code malveillant qui contourne certains dispositifs

Plus en détail

Internets. Informatique de l Internet: le(s) Internet(s) Composantes de l internet R3LR RENATER

Internets. Informatique de l Internet: le(s) Internet(s) Composantes de l internet R3LR RENATER Internets Informatique de l Internet: le(s) Internet(s) Joël Quinqueton Dépt MIAp, UFR IV UPV Université Montpellier III RENATER, R3LR Services Internet Protocoles Web Sécurité Composantes de l internet

Plus en détail

7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com

7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com 7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com Notre approche Riofluo, studio de création visuelle et d événementiel artistique, spécialisé en Street Art, développe une démarche

Plus en détail

des idées lumineuses...

des idées lumineuses... des idées lumineuses... Logos et identités visuelles... Carte professionnelle Basée au bord de la mer à Saint Jean de Monts en Vendée, l'agence Loran-g communication est bercée par les embruns. Cet air

Plus en détail

Mode D Emploi. 1 Francais. www.myventuri.com

Mode D Emploi. 1 Francais. www.myventuri.com Mode D Emploi 1 Francais www.myventuri.com Fonctionnalités et caractéristiques du Venturi Mini 1 2 3 4 5 6 7 8 Bouton mode téléphone 9 PLAY/PAUSE pour la musique Bouton réglages/ex nc on 10 Mode de réglage

Plus en détail

SOMMAIRE 1. NOTRE AGENCE... 3 2. NOS PRESTATIONS... 6 3. NOTRE MÉTHODOLOGIE PROJET... 11 4. NOS OFFRES...12 5. LES ATOUTS DE NOS OFFRES...

SOMMAIRE 1. NOTRE AGENCE... 3 2. NOS PRESTATIONS... 6 3. NOTRE MÉTHODOLOGIE PROJET... 11 4. NOS OFFRES...12 5. LES ATOUTS DE NOS OFFRES... GRAPHISME SOMMAIRE 1. NOTRE AGENCE... 3 1.1 Nos valeurs... 4 1.2 Notre expertise... 5 1.3 Notre équipe... 5 2. NOS PRESTATIONS... 6 2.1 Identité visuelle... 7 2.2 Infographie... 8 2.3 Edition... 9 2.4

Plus en détail

Système de stockage d entrée de gamme professionnel MAXDATA PLATINUM 600 IR

Système de stockage d entrée de gamme professionnel MAXDATA PLATINUM 600 IR Système de stockage d entrée de gamme professionnel MAXDATA PLATINUM 600 IR MAXDATA PLATINUM 600 IR : Système de stockage d entrée de gamme professionnel Caractéristiques du produit NAS (Network Attached

Plus en détail

Chap. I : Introduction à la sécurité informatique

Chap. I : Introduction à la sécurité informatique UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Sécrypt Les exigences de la sécurité de l information au sein des organisations ont conduit à deux changements majeurs au cours des dernières décennies.

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

L informatique en BCPST

L informatique en BCPST L informatique en BCPST Présentation générale Sylvain Pelletier Septembre 2014 Sylvain Pelletier L informatique en BCPST Septembre 2014 1 / 20 Informatique, algorithmique, programmation Utiliser la rapidité

Plus en détail

I INTRODUCTION II LE PHISHING

I INTRODUCTION II LE PHISHING I INTRODUCTION Ce premier chapitre a pour but de donner les différents concepts de base du monde du phishing ainsi que leurs définitions respectives. Nous commençons par les définitions. Le phishing, ou

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité sur Internet. vulnérabilités sur Internet

Sensibilisation à la Sécurité sur Internet. vulnérabilités sur Internet Sensibilisation à la Sécurité sur Internet Cours «2» : Menaces et Cours «2» : Menaces et vulnérabilités sur Internet Plan du cours Sécurité locale du PC Sécurité du réseau Sécurité de communication Outils

Plus en détail

PLAN DE COURS CONCEPT ET MULTIMÉDIA 2 570 JCW 06

PLAN DE COURS CONCEPT ET MULTIMÉDIA 2 570 JCW 06 PLAN DE COURS CONCEPT ET MULTIMÉDIA 2 570 JCW 06 Pondération du cours 2-4-3 Session Automne 2011 Compétence(s) visée(s) OOPL - OOPM Programme-hôte Graphisme Professeur Sabin Farley Département de graphisme

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11933-X

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11933-X Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11933-X Table des matières Introduction... V CHAPITRE 1 Introduction à SSL VPN... 1 Une histoire d Internet.............................................. 3 Le modèle

Plus en détail

Région de Gendarmerie de Midi-Pyrénées

Région de Gendarmerie de Midi-Pyrénées Région de Gendarmerie de Midi-Pyrénées Internet et sécurité Mars 2015 http://chrisharrison.net/projects/internetmap/medium/worlddotblack.jpg quelques citations pour débuter «A quoi sert Internet? A part

Plus en détail

PROJET BIGDATART DOSSIER DE PRESENTATION

PROJET BIGDATART DOSSIER DE PRESENTATION PROJET BIGDATART DOSSIER DE PRESENTATION Le projet BigDatArt est une installation scientifico-artistique centrée autour des notions d images et de BigData. Ce que je propose dans mon projet et d'inverser

Plus en détail

DO SSI ER PED A GO GIQ UE

DO SSI ER PED A GO GIQ UE DO SSI ER PED A GO GIQ UE Sophie Talabot / Gérard Bonnaud Théâtre de la Cheminée Lire Lire Chateauneuf de Gadagne Salle l Arbousière Lundi 14 Mai 14h30 scolaire Lundi 14 Mai 19h00 Tout public Cavaillon

Plus en détail

GUIDE Word (version débutante) Version 2013

GUIDE Word (version débutante) Version 2013 Table des matières GUIDE Word (version débutante) Version 2013 1. Créer un nouveau document Word... 2 2. Modifier un document Word... 2 3 La fenêtre Word.... 2 4. Les rubans... 3 5. Enregistrer du texte...

Plus en détail

SANKORÉ. Le manuel qui manquait. Traite de la version 1.25.0 du logiciel Sankoré

SANKORÉ. Le manuel qui manquait. Traite de la version 1.25.0 du logiciel Sankoré SANKORÉ Le manuel qui manquait Traite de la version 1.25.0 du logiciel Sankoré Version du manuel : 2.3-17.10.2011 disposition. Préface Dès sa conception en 2003, Uniboard a été pensé pour et avec les utilisateurs.

Plus en détail

Programme informatique et multimédia De janvier à avril 2015

Programme informatique et multimédia De janvier à avril 2015 L O.I.P.A est une associa on de loi 1901, qui propose des ac vités de loisirs aux retraités Isséens ainsi qu un service de bénévolat à domicile. L un de ses objec fs est de sensibiliser et d ini er le

Plus en détail

Certificats «CREDIT LYONNAIS Authentys Entreprise» Manuel utilisateur du support cryptographique

Certificats «CREDIT LYONNAIS Authentys Entreprise» Manuel utilisateur du support cryptographique Certificats «CREDIT LYONNAIS Authentys Entreprise» Manuel utilisateur du support cryptographique Page 2 sur 21 1 INTRODUCTION Pour toute question complémentaire ou demande d information : pour les clients

Plus en détail

RAPPORT DE PROJET Script d analyse d un fichier log

RAPPORT DE PROJET Script d analyse d un fichier log MASTER1 2013/2014 RAPPORT DE PROJET Script d analyse d un fichier log 14/01/2014 Par : APETI DjatougbéSika FARAH Hassan FENOUCHE Layachi 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 4 II. SECURITE... 4 1) Outils de sécurisation...

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.30/AC.2/2008/2 21 novembre 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Comité de gestion de la Convention

Plus en détail

ISEC. Codes malveillants

ISEC. Codes malveillants ISEC s malveillants Jean Leneutre jean.leneutre@telecom-paristech.fr Bureau C234-4 Tél.: 01 45 81 78 81 INF721, 2011-12. Page 1 q malveillant («malware» ou «rogue program») Ensemble d instruction permettant

Plus en détail

Directive de la remontée d'incident de sécurité. Release Status Date Written by Edited by Approved by FR_1.0 Final 01/06/2014 Alain Houbaille

Directive de la remontée d'incident de sécurité. Release Status Date Written by Edited by Approved by FR_1.0 Final 01/06/2014 Alain Houbaille ISMS (Information Security Management System) Directive de la remontée d'incident de sécurité Version control please always check if you are using the latest version. Doc. Ref. :isms.051.security incident

Plus en détail

Reconstruction de bâtiments en 3D à partir de nuages de points LIDAR

Reconstruction de bâtiments en 3D à partir de nuages de points LIDAR Reconstruction de bâtiments en 3D à partir de nuages de points LIDAR Mickaël Bergem 25 juin 2014 Maillages et applications 1 Table des matières Introduction 3 1 La modélisation numérique de milieux urbains

Plus en détail

Support de formation Notebook

Support de formation Notebook Support de formation Notebook Guide de l utilisateur du tableau interactif SMART Board Table des matières Le Tableau Blanc Interactif... 1 Comprendre le fonctionnement du TBI... 1 Utiliser le plumier

Plus en détail

CertimétiersArtisanat. A quoi sert le certificat électronique CertimétiersArtisanat et comment s en servir?

CertimétiersArtisanat. A quoi sert le certificat électronique CertimétiersArtisanat et comment s en servir? CertimétiersArtisanat A quoi sert le certificat électronique CertimétiersArtisanat et comment s en servir? 1) Pourquoi utiliser un certificat? Les échanges «formels, formalisés, contractuels» via Internet

Plus en détail

Présentation des équipements d accessibilité dans les gares et les trains

Présentation des équipements d accessibilité dans les gares et les trains Présentation des équipements d accessibilité dans les gares et les trains Octobre 2010 Accessibilité : une démarche «associée» 3 Les solutions d accessibilités mises en place dans les gares et les trains

Plus en détail

Sécurité informatique

Sécurité informatique Université Kasdi Merbah Ouargla Département informatique Introduction : généralités sur la sécurité informatique et motivations Octobre 2014 1- Généralités : concepts de base et motivations Sécurité des

Plus en détail

C.F.A.O. : Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur.

C.F.A.O. : Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur. C.F.A.O. : Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur. La CFAO réunit dans une même démarche informatique les actions de conception et de fabrication d un objet. La technique utilisée permet à

Plus en détail

PASSAGES EN IMAGES DANUBE

PASSAGES EN IMAGES DANUBE PASSAGES EN IMAGES DANUBE (PARIS 19) SEMAINE SANS ÉCRAN Page 2 DANUBE EN FÊTE Page 3 MON ÉTÉ À DANUBE Page 4 SEMAINE DU LIVRE DANUBE Page 5 LE GUIDE DE MON QUARTIER Page 6 CHANTIER GRAPHIQUE VVV Page 7

Plus en détail

Sécurisation des paiements en lignes et méthodes alternatives de paiement

Sécurisation des paiements en lignes et méthodes alternatives de paiement Comment sécuriser vos paiements en ligne? Entre 2010 et 2013, les chiffres démontrent que c est sur internet que la fraude à la carte bancaire a montré sa plus forte progression. Même si le taux de fraude

Plus en détail

matlcd4 - mât lcd 2 brochures 15

matlcd4 - mât lcd 2 brochures 15 matlcd4 - mât lcd 2 brochures 15 1930 mm Attirez votre public grâce à un large visuel vertical. Exposez lui photos et vidéos grâce à l écran 15 (45,72cm). Enfin, offrez lui la possibilité de repartir avec

Plus en détail

www.type3.com DECOUVREZ Discover TYPE EDIT V12 Français

www.type3.com DECOUVREZ Discover TYPE EDIT V12 Français www.type3.com DECOUVREZ Discover TYPE EDIT V12 Français 12-2013 1 Découvrez TYPE EDIT V12, la nouvelle version de notre logiciel de CFAO pour les applications industrielles et artistiques dédiées aux machines

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) DUT Services et réseaux de communication Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ministère de l Enseignement

Plus en détail

Connaître le PC. Les composants matériels... 14 L anatomie d un ordinateur portable... 27 Les logiciels... 30 Déballer et installer l ordinateur...

Connaître le PC. Les composants matériels... 14 L anatomie d un ordinateur portable... 27 Les logiciels... 30 Déballer et installer l ordinateur... Connaître le PC Les composants matériels... 14 L anatomie d un ordinateur portable... 27 Les logiciels... 30 Déballer et installer l ordinateur... 32 Chapitre 1 Connaître le PC Un ordinateur est une machine

Plus en détail

(Third-Man Attack) PASCAL BONHEUR PASCAL BONHEUR@YAHOO.FR 4/07/2001. Introduction. 1 Domain Name Server. 2 Commandes DNS. 3 Hacking des serveurs DNS

(Third-Man Attack) PASCAL BONHEUR PASCAL BONHEUR@YAHOO.FR 4/07/2001. Introduction. 1 Domain Name Server. 2 Commandes DNS. 3 Hacking des serveurs DNS Détournement de serveur DNS (Third-Man Attack) PASCAL BONHEUR PASCAL BONHEUR@YAHOO.FR 4/07/2001 Introduction Ce document traite de la possibilité d exploiter le serveur DNS pour pirater certains sites

Plus en détail

Electron S.R.L. SERIE B46 - SYSTEMES DIDACTIQUES DE TELEPHONIE

Electron S.R.L. SERIE B46 - SYSTEMES DIDACTIQUES DE TELEPHONIE Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment SERIE B46 - SYSTEMES DIDACTIQUES DE TELEPHONIE Specifications may change without notic Page 1 of 9 File BROCHURE B46xx B4610 UNITE DIDACTIQUE

Plus en détail

Les tablettes numériques en EPS. Repères. Les différents types de tablettes et leurs caractéristiques.

Les tablettes numériques en EPS. Repères. Les différents types de tablettes et leurs caractéristiques. Les tablettes numériques en EPS Repères. Les différents types de tablettes et leurs caractéristiques. Document actualisé le 17 Mars 2013 Repères L objectif de cet article est de donner des repères quand

Plus en détail

ACTIVTE N 2 CONTRAT D ACTIVITE NIVEAU 6 ème Objets techniques Matériaux Energies Evolution objets techniques Réalisation T.I.C DECOUVERTE DU POSTE INFORMATIQUE PRESENTATION DE L ACTIVITE Cette activité

Plus en détail

Dossier 03 Périphériques d acquisition

Dossier 03 Périphériques d acquisition Dossier 03 Périphériques d acquisition I. PERIPHERIQUES D ACQUISITION... 1 II. CARACTERISTIQUES GENERALES... 2 A. CLAVIER... 2 B. SOURIS... 3 C. LECTEUR DE CODES A BARRES (OU CODE-BARRES)... 3 D. SCANNER...

Plus en détail

Campagne de promotion du courtier Lignes directrices pour l utilisation du logo

Campagne de promotion du courtier Lignes directrices pour l utilisation du logo Campagne de promotion du courtier Lignes directrices pour l utilisation du logo Votre meilleure assurance, c est un courtier d assurances Votre meilleure assurance, c est un courtier d assurances Votre

Plus en détail

CHFI CHFI CISSP. Penetration t. Penetration testing. Microsoft CISCO. ical Hacker. Certified Ethical Hacker. CATALOGUE FORMATION Année 2010 / 2011

CHFI CHFI CISSP. Penetration t. Penetration testing. Microsoft CISCO. ical Hacker. Certified Ethical Hacker. CATALOGUE FORMATION Année 2010 / 2011 CATALOGUE FORMATION Année 2010 / 2011 Certified Ethical Hacker Penetration testing tified CHFI Ethical Hacker CHFI Management de la sécurité des SI ical Hacker Penetration t CISSP CISSP Ethical Hacker

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE LGL

CHARTE INFORMATIQUE LGL CHARTE INFORMATIQUE LGL Selon la réglementation indiquée dans la charte informatique du CNRS, tout accès aux ressources informatiques du LGLTPE nécessite une authentification des personnels. Cette authentification

Plus en détail

Les médias font leur pub :

Les médias font leur pub : Les médias font leur pub : TV5MONDE joue la diversité Thèmes Économie, consommation, publicité Le principe du dispositif À l'occasion de la 24 e édition de la Semaine de la presse et des médias dans l'école,

Plus en détail

ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved

ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved ANNE VICTOR Studio Studio de design textile spécialisé dans la création de motifs et illustrations exclusifs destinés aux secteurs de la mode, de la maison, des accessoires,

Plus en détail

CLASSIFICATION DES JEUX AVEC DES FLASHCARDS

CLASSIFICATION DES JEUX AVEC DES FLASHCARDS A l oral CLASSIFICATION DES JEUX AVEC DES FLASHCARDS Jeux basés sur la compréhension orale : P1: Présentation : Point to : Coller un jeu de flashcards sur les murs autour de la salle de classe. Les élèves

Plus en détail

Qu est ce qu un pirate informatique?

Qu est ce qu un pirate informatique? 1 aperçu, motivations des pirates, quelques conseils pour se protéger Qu est ce qu un pirate informatique? 2 La réponse pourrait être simple : une personne qui utilise de façon illégale un ordinateur.

Plus en détail

La classe numérique, une nouvelle façon d enseigner

La classe numérique, une nouvelle façon d enseigner La classe numérique, une nouvelle façon d enseigner Les technologies utilisées dans les classes numériques offrent des possibilités très riches en matière de travail sur les textes, les sons, les images

Plus en détail

Découverte de l ordinateur. Partie matérielle

Découverte de l ordinateur. Partie matérielle Découverte de l ordinateur Partie matérielle SOMMAIRE I L ORDINATEUR ET SES PERIPHERIQUES... 3 1-1 : GENERALITES... 3 1-2 : LES PERIPHERIQUES D ENTREE ET DE SORTIE... 3 II L UNITE CENTRALE... 4 2-1 : GENERALITES...

Plus en détail

LINE POWER EXT PAIRING A A A A A A A A

LINE POWER EXT PAIRING A A A A A A A A Doro Secure 347 PAIRING EXT LINE POWER 5 1 2 3 4 6 7 8 9 10 18 19 20 21 1 4 7 2 3 5 6 8 9 0 M1 M2 M3 M4 11 12 13 14 15 16 22 17 23 24 A A A A A A A A 1 Touche de déclaration de la télécommande sans fil

Plus en détail

Sécurité informatique : Sécurité dans un monde en réseau. Explosion des connexions à internet 2. ... Mais c est pas tout! 3

Sécurité informatique : Sécurité dans un monde en réseau. Explosion des connexions à internet 2. ... Mais c est pas tout! 3 Sécurité informatique : Matthieu Amiguet 2006 2007 Explosion des réseaux Explosion des connexions à internet 2 En 1990, environ 320 000 hôtes étaient connectées à internet Actuellement, le chiffre a dépassé

Plus en détail

LES VIRUS INFORMATIQUE PEUT-ON S EN PRÉMUNIR?

LES VIRUS INFORMATIQUE PEUT-ON S EN PRÉMUNIR? 31 DÉCEMBRE 2014 LES VIRUS INFORMATIQUE PEUT-ON S EN PRÉMUNIR? THOMAS GIANGRANDE BTS SIO ICOF Lyon Mais qu est-ce qu un virus informatique? C est un programme informatique qui lorsqu on l exécute se charge

Plus en détail

Welcome. to the creative dimension. 10 ans GARANTIE

Welcome. to the creative dimension. 10 ans GARANTIE Welcome to the creative dimension GARANTIE 10 ans à la rencontre de DEUX UNIVERS S appuyant sur le savoir-faire de la société SAUNIER-PLUMAZ, spécialiste des traitements décoratifs de surface depuis plus

Plus en détail

La marque la plus innovante dans le secteur des solutions tactiles complètes s engage à vous séduire.

La marque la plus innovante dans le secteur des solutions tactiles complètes s engage à vous séduire. Smart innovation! ctouch.eu La marque la plus innovante dans le secteur des solutions tactiles complètes s engage à vous séduire. www.ctouch.co.uk Expérimentez la puissance tactile! La technologie Active

Plus en détail

novatis Agence Web innovatrice

novatis Agence Web innovatrice QUI SOMMES NOUS? 02 novatis La théorie c est quand on comprend tout et que rien ne marche La pratique c est quand tout marche mais on ne sait pas pourquoi! Chez Novatis, nous avons réussi les deux... tout

Plus en détail

Agence Web innovatrice

Agence Web innovatrice QUI SOMMES NOUS? 02 n o v a t i s La théorie c est quand on comprend tout et que rien ne marche La pratique c est quand tout marche mais on ne sait pas pourquoi! Chez Novatis, nous avons réussi les deux...

Plus en détail

Standard téléphonique PABX

Standard téléphonique PABX 345829 Standard téléphonique PABX Manuel d utilisation 08/13-01 PC 2 1 Introduction 6 1.1 Le Standard téléphonique 6 Description générale 6 2 Utilisation 8 2.1 Fonctions téléphoniques 8 Touches dédiées

Plus en détail