AFFIRMER. votre identité lumière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AFFIRMER. votre identité lumière"

Transcription

1 AFFIRMER votre identité lumière L éclairage public contribue à la qualité du cadre de vie. Il a pour objectifs d améliorer la visibilité, la sécurité des biens et des personnes ainsi que la mise en valeur du patrimoine architectural. Mieux s éclairer à coût maîtrisé

2 FINANCER Eiffage Énergie accompagne ses clients pour leur apporter des solutions de financement adaptées. Forces de proposition, nos équipes savent mobiliser ou échelonner les financements pour optimiser le coût global des projets. CONCEVOIR Eiffage Énergie dispose des moyens humains et de l ensemble des compétences pour étudier, concevoir et réaliser des projets de toutes dimensions. Notre démarche intègre une gestion optimale des coûts dans une logique de développement durable. RÉALISER Le savoir-faire de ses équipes permet à Eiffage Énergie de pouvoir réaliser l ensemble des prestations liées à l enfouissement réseaux, au génie électrique extérieur et intérieur, et aux technologies de l information et de la communication. MAINTENIR En s appuyant sur des équipes pluridisciplinaires réactives et dédiées, Eiffage Énergie offre des services élargis à la maintenance préventive et curative ainsi qu à l assistance à l exploitation des installations de ses clients.

3 L ÉCLAIRAGE PUBLIC Face aux enjeux climatiques et aux fluctuations des marchés de l énergie, Eiffage Énergie contribue à limiter l empreinte écologique de ses clients et participe à réduire l impact financier de leurs consommations énergétiques. L éclairage public est le premier poste de consommation d électricité des collectivités et peut représenter jusqu à 60 % de la facture d électricité. NOTRE OFFRE de service Eiffage Énergie s engage aux côtés des collectivités dans leur démarche environnementale pour optimiser leur consommation d énergie et leur apporter conseils et solutions sur les meilleurs choix à adopter en matière d efficacité lumineuse, d utilisation d énergies renouvelables et de réduction de la pollution lumineuse. Eiffage Énergie propose : des bilans de consommations énergétiques, et le dimensionnement des contrats, la vérification et la validation de leurs contrats énergétiques, l élaboration des dossiers d obtention de subventions (EDF, ADEME ), le diagnostic des matériels et équipement, des travaux en sites sensibles, à contraintes particulières (grande hauteur, occupés...). LE SAVIEZ-VOUS? La loi du 13 juillet 2005 permet aux collectivités locales qui investissent dans des actions d économie d énergie de bénéficier du dispositif des certificats d économie d énergie qui peuvent être cédés sur un marché auprès d entreprises.

4 SOLUTIONS POUR LES LES BONNES PRATIQUES SUPPRESSION DES LAMPES à vapeur de mercure (MBF) Les lampes à vapeur de mercure aussi appelées «ballons fluorescents», considérées comme énergivores et ayant une efficacité lumineuse faible, sont supprimées du marché européen depuis avril Aujourd hui, 3 millions de luminaires sont encore équipés de ce type de lampes mercure, ce qui représente 30 à 35 % du parc. REMPLACEMENT DES SOURCES de type vapeur à mercure par des Sodium Haute Pression (SHP) La lampe au Sodium Haute Pression a une très grande efficacité lumineuse allant de 80 à 140 lm/w contre 35 à 60 lm/w pour une lampe à vapeur de mercure. Ce remplacement peut permettre de réaliser jusqu à 45 % d économie d énergie. Cette lampe s applique à l éclairage résidentiel, aux parcs et centre-villes et peut également être utilisée pour la valorisation du patrimoine. REMPLACEMENT DES LANTERNES vétustes et de type «boule» par des luminaires de dernière génération En fin de vie, les luminaires vétustes peuvent perdre jusqu à 50 % de leur rendement du fait de l oxydation des réflecteurs et de la dégradation des vasques existantes. L absence de réflecteur sur les luminaires de type boule entraîne un mauvais rendement et une forte pollution lumineuse puisqu une partie du flux lumineux est dirigé vers le ciel. L évolution des luminaires offre : une durée de vie plus longue, une efficacité lumineuse plus importante, une économie d énergie (par abaissement de la puissance des lampes).

5 RÉDUIRE CONSOMMATIONS D ÉNERGIE LES BONNES TECHNIQUES REMPLACEMENT des appareillages ferromagnétiques Les ballasts électroniques permettent, par l absence d amorceurs et de condensateurs, et grâce à une maîtrise de la tension de réseau, de : réduire les consommations électriques, réduire les coûts de maintenance, augmenter la durée de vie des lampes de 20 %. RÉDUIRE la puissance des lampes Les platines électroniques s installent généralement en lieu et place des platines ferromagnétiques. Grâce à un système de variation de puissance, les économies d énergie peuvent atteindre 38 %. En effet, il peut être intéressant de réduire le niveau d éclairement aux heures creuses par exemple [22h00-5h00] tout en respectant la norme EN RÉDUIRE la durée d éclairement L horloge astronomique permet une bonne gestion de l éclairage grâce à un programme annuel très précis d allumage et d extinction des réseaux, tenant compte chaque jour des levés et couchés du soleil. À lui seul, cet équipement peut générer de 7 à 10 % d économie. D autre part, il permet de coordonner les allumages et les extinctions de tout le secteur de la ville sans aucune liaison filaire entre les différentes armoires de commande.

6 POIDS DE L ÉCLAIRAGE PUBLIC dans le budget énergie d une collectivité : 17 % des consommations toutes énergies confondues 23 % de la facture globale d énergie 48 % des KWh consommés Le remplacement des luminaires obsolètes permet : de réduire la pollution lumineuse, d améliorer le niveau général d éclairement et son uniformité, d économiser l énergie par optimisation de la source (lampe), de participer à l embellissement des villes en harmonisant les mobiliers urbains. LE SAVIEZ-VOUS? 40 % des luminaires sont obsolètes et ont plus de 26 ans. [Source: ADEME] Avec EXPERCITÉ, application web de géo localisation de maintenance des réseaux et équipements urbains, nous connectons votre territoire. Devenez acteur de la gestion de vos installations, pilotez et contrôlez les interventions des équipes d Eiffage Énergie en temps réel.

7 LE FUTUR de l éclairage public LES LUMINAIRES ÉQUIPÉS DE LEDS Les sources de lumière LED haute puissance représentent une économie d énergie de 50 à 80 % par rapport aux lampes conventionnelles incandescentes et offrent 8 fois plus de luminosité. LE SAVIEZ-VOUS? Depuis avril 2015, la fabrication des lampes à incandescence est terminée. Elles doivent donc être obligatoirement remplacées par d autres lampes ou systèmes, moins énergivores et plus respectueux de l environnement. [décret n ] L ALIMENTATION SOLAIRE Il est possible d alimenter un point lumineux par l énergie solaire. Le principe de fonctionnement est très simple : le lampadaire comporte un générateur photovoltaïque (panneau solaire), une batterie, un régulateur et un équipement permettant d assurer l allumage et l extinction de l éclairage. L énergie solaire est une solution intéressante pour les panneaux de signalisation sans qu il soit nécessaire de réaliser des travaux de voirie. Équipés de diodes électroluminescentes, ces panneaux fonctionnels permettent d accentuer l alerte des usagers d un danger signalé. Ils conviennent particulièrement pour le balisage ou l éclairage d allées, de parcs, de squares, etc. LE SAVIEZ-VOUS? En exploitant les nouvelles technologies d éclairage, la consommation d électricité pour l éclairage public peut être réduite de 25 à 30 %.

8 Eiffage Énergie conçoit, réalise et exploite des réseaux et systèmes d'énergie et d'information dans le respect des hommes et de l'environnement. Compétente sur l ensemble de la chaîne électrique, thermique et des télécommunications, Eiffage Énergie propose une offre multitechnique globale, adaptable et graduelle, selon la taille et la nature des projets, de la conception à l exploitation-maintenance. ÉCONOMIE Eiffage Énergie propose des solutions innovantes dédiées aux collectivités, au secteur tertiaire et à l industrie, en France comme à l international. La densité de son réseau d implantations permet aux maîtres d ouvrages de tisser une véritable relation de proximité avec les équipes techniques en charge de projets de construction ou de rénovation. INSTALLATIONS collaborateurs membre de l AFE 3-7 place de l Europe Vélizy - Villacoublay Téléphone : +33(0) Capital social de e L énergie est notre avenir, économisons-là! A C E 3,3 Md de chiffre d affaires 10/ Document édité par la Direction de la Communication Eiffage Énergie - Réalisation : Art gest. Crédits photos : Eiffage Énergie - Shutterstock - Léonard de Serres - Gérard Tordjman - Mickaël Bedart - Olivier Dupont - Jean-Luc Caurette - Dupont photographe - Vincent Pancol - Guillaume Maucuit-Lecomte - Jean-Luc Girod - Jacky Chrétien - Jean-Christophe Hecquet - Gérard Uféras

Les Certificats d économie d énergie. Éclairage Public

Les Certificats d économie d énergie. Éclairage Public Les Certificats d économie d énergie Éclairage Public Principe Obligation des fournisseurs d'énergie («obligés») à réaliser des actions d'ure ou acheter CEE, sinon pénalité Autres acteurs («éligibles»)

Plus en détail

Ateliers du Pays Vallée de la Sarthe. CEP & Eclairage Public

Ateliers du Pays Vallée de la Sarthe. CEP & Eclairage Public Ateliers du Pays Vallée de la Sarthe CEP & Eclairage Public Ordre du jour Présentation du Pays Vallée de la Sarthe Territoire Syndicat Mixte Pays Vallée de la Sarthe (SMPVS) Le service de Conseil en Energie

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS 39502 Commune de SANTANS - SIDEC du Jura - Année 2011 SOMMAIRE 1. Résumé de l Eclairage Public de la Commune de SANTANS 2. Fiches Caractéristiques des Armoires d

Plus en détail

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE»

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» PRESENTATION 1 ASPECTS LEGISLATIF, REGLEMENTAIRE ET NORMATIF -Code Général des Collectivité Territoriale (CGCT) : -Article L2212-2 «L éclairage

Plus en détail

U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E

U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E Une chance immense pour les villes et les communes : des investissements très rentables pour économiser énergie et frais fixes. U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E Chances et possibilités

Plus en détail

Intervention du SDCEA en Eclairage Public

Intervention du SDCEA en Eclairage Public Intervention du SDCEA en Eclairage Public Introduction... Le Syndicat apporte à ses collectivités adhérentes, une prestation qui couvre toute la compétence relative à l éclairage public: l investissement

Plus en détail

Un éclairage public sobre et. Enjeux énergétiques et économiques. Jacques BEAUJON, 1 er décembre 2011

Un éclairage public sobre et. Enjeux énergétiques et économiques. Jacques BEAUJON, 1 er décembre 2011 Un éclairage public sobre et performant à Châteaugay Enjeux énergétiques et économiques Jacques BEAUJON, 1 er décembre 2011 CONTEXTE DE REFLEXION DE CHÂTEAUGAY Châteaugay se situe au Nord de l agglomération

Plus en détail

Sans branchement électrique

Sans branchement électrique SEPTEMBRE 2010 Sans branchement électrique Pour mettre de la lumière, là où il n y en a pas! L éclairage par LEDs LEDs : Diodes électro-luminescentes L utilisation des LEDs pour l éclairage à divers avantages

Plus en détail

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Avis ADEME sur les LED Actions majeures de l ADEME sur l éclairage à LED PACTE LED CITADEL A.I.E. 4E - annex Les Avis de l ADEME L éclairage à

Plus en détail

Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED

Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED K9 Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED La LED : une source lumineuse idéale pour l éclairage de sécurité. Compact La conception extrêmement compacte a été rendue possible grâce à l utilisation de

Plus en détail

Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009

Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009 Performances environnementales Nouveaux enjeux de l éclairage Santé Ergonomie Qualité des ambiances Bernard Duval Délégué Général de l AFE Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009 Développement durable et

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ECLAIRAGE ARTIFICIEL : INTRODUCTION THÉORIQUE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL Objectif de la présentation Notion de base de la photométrie Valeurs

Plus en détail

Consommez moins, éclairez bien! Lubio, solution tout en un de commande, protection et régulation d éclairage

Consommez moins, éclairez bien! Lubio, solution tout en un de commande, protection et régulation d éclairage Consommez moins, éclairez bien! Lubio, solution tout en un de commande, protection et régulation d éclairage Lubio est parfaitement conforme à la directive RoHS qui prévoit la restriction des substances

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE» Sources : syndicat de l éclairage et CNIDEP A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales L éclairage a pour vocation : - D assurer de bonnes conditions de travail,

Plus en détail

pour faire des économies d'énergie et de budget. N hesitez pas de nous contacter nnnnnnn cissokho@soleluce.it visitez notre site www.soleluce.

pour faire des économies d'énergie et de budget. N hesitez pas de nous contacter nnnnnnn cissokho@soleluce.it visitez notre site www.soleluce. SOLELUCE est une entreprise qui vise à proposer un ensemble d'informations, de conseils et de technologies sur les énergies renoubelables en particulier sur les panneaux solaires photovoltaïques et l éclairage

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

Les Contrats de Performance Énergétique

Les Contrats de Performance Énergétique Les Contrats de Performance Énergétique Loi Grenelle I Article 5 de la loi n 2009-967 du 3 août 2009 «Le droit de la commande publique devra prendre en compte l'objectif de réduction des consommations

Plus en détail

la solution sans fil de controle de l eclairage public par internet

la solution sans fil de controle de l eclairage public par internet la solution sans fil de controle de l eclairage public par internet PRESENTATION LUX MONITOR QU EST CE QUE C EST? LUX MONITOR EST UN SYSTÈME DE CONTRÔLE DE L ÉCLAIRAGE PUBLIC : Maîtrisez instantanément

Plus en détail

Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché?

Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché? Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché? Patrick Martineau, ing. Colloque des gestionnaires techniques du logement social et communautaire 12 mars 2014 CONTENU DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

MDE en éclairage public

MDE en éclairage public MDE en éclairage public Eclairage public et MDE (Maîtrise de la demande en énergies) INITIER UNE DEMARCHE DEVELOPPEMENT DURABLE EN EP Philippe LESUR Eclairage et Energie Conseil Tél +33 9 50 16 48 66 e.e.c@free.fr

Plus en détail

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie Maintenance des installations d éclairage public Rapport annuel consolidé 2013 sur 163 communes Syndicat Départemental d Energie Sommaire Sommaire... 1 I Préambule... 2 L entretien préventif annuel...

Plus en détail

Convention. relative à la maintenance de l éclairage public ENTRE LE SYNDICAT DEPARTEMENTAL D ENERGIES DE L ARDECHE

Convention. relative à la maintenance de l éclairage public ENTRE LE SYNDICAT DEPARTEMENTAL D ENERGIES DE L ARDECHE 1 Convention relative à la maintenance de l éclairage public ENTRE LE SYNDICAT DEPARTEMENTAL D ENERGIES DE L ARDECHE ET LA COMMUNE de... LA COMMUNAUTE DE COMMUNES de... 2 ENTRE LES SOUSSIGNES : M. GENEST,

Plus en détail

DONNÉES À COLLECTER AVANT USAGE DU QUESTIONNAIRE EN LIGNE

DONNÉES À COLLECTER AVANT USAGE DU QUESTIONNAIRE EN LIGNE Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l Environnement Nocturnes Retrouvez informations et conseils sur www.villes-et-villages-etoiles.fr Promouvoir la qualité de votre environnement nocturne,

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

Pour une gestion durable de l éclairage public

Pour une gestion durable de l éclairage public Pour une gestion durable de l éclairage public Mardi 6 décembre 2011 Amphi des 13-Vents CETE Méditerranée - Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options Design: Pearl Creative Caractéristiques - luminaire Etanchéité du bloc optique: IP 65 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Tension nominale: 230V 50Hz Classe électrique: I ou II (*) Poids (module):

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Guide de l éclairage to energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Sommaire Pour y voir plus clair 3 L essentiel en bref 4 Comparatif anciennes/nouvelles ampoules 6 Ampoules basse consommation

Plus en détail

Valorisation des bâtiments

Valorisation des bâtiments Projet ECRIN Siemens France Valorisation des bâtiments Rénovation du bâtiment C3 sur site industriel Grenoble V. GUERRY - 27 septembre 2011 Siemens AG AG 2010. 2009. Tous All rights droits reserved réservés

Plus en détail

Le diagnostic en éclairage public

Le diagnostic en éclairage public Emission du 11 février 2013 S@ti TV Le diagnostic en éclairage public Intervention de M. Vincent MARCHAUT, formateur et consultant en éclairage public Présentation : Florence BONFILS, Conseiller formation

Plus en détail

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Michel Nicosia Verkoopleider Zuid - Chef de vente Sud IBE-BIV Séminaire

Plus en détail

L énergie durable Pas que du vent!

L énergie durable Pas que du vent! L énergie durable Pas que du vent! Première partie Des chiffres, pas des adjectifs 9 Lumière S éclairer à la maison et au travail Les ampoules électriques les plus puissantes de la maison consomment 250

Plus en détail

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat I. Utilisation de l énergie solaire dans l habitat. Activité 1 : Le potentiel énergétique du Soleil sur Terre. L un des enjeux énergétiques majeurs

Plus en détail

Synthèse de l étude. Synthèse. 1 - Contexte

Synthèse de l étude. Synthèse. 1 - Contexte TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET ECLAIRAGE Campagne de mesures dans 49 ensembles de bureaux de la Région PACA 1 - Contexte de l étude Cette étude entre dans le cadre du Plan Eco-Energie. Elle vise à mieux

Plus en détail

ALE Montpellier le 29 septembre 2009

ALE Montpellier le 29 septembre 2009 ALE Montpellier le 29 septembre 2009 Agir en optimisant son parc existant et bien concevoir ses nouvelles installations Plan d'efficacité Energétique Commande à l'armoire, et ou Commande au Point Lumineux

Plus en détail

L'Eclairage Autonome

L'Eclairage Autonome L'Eclairage Autonome Sungate Sunpole Helisol 1 Eclairage Autonome / Principes L appréhension de l éclairage de façon citoyenne s impose aujourd hui comme une évidence, tant les enjeux sont vitaux pour

Plus en détail

Rénovation de. l'éclairage. dans les bâtiments tertiaires. Doc. Philips. En partenariat avec :

Rénovation de. l'éclairage. dans les bâtiments tertiaires. Doc. Philips. En partenariat avec : Rénovation de l'éclairage dans les bâtiments tertiaires Doc. Philips En partenariat avec : Rénovation en éclairage dans le tertiaire : s éclairer mieux en consommant moins Le parc d éclairage français

Plus en détail

1- Situation des réseaux d électricité et d éclairage public du département des Hautes-Pyrénées. réseau nu réseau torsadé réseau souterrain

1- Situation des réseaux d électricité et d éclairage public du département des Hautes-Pyrénées. réseau nu réseau torsadé réseau souterrain Syndicat Départemental d Electricité des Hautes-Pyrénées Débat d Orientation Budgétaire 2014 Conseil syndical du 20 décembre 2013 Version validée par le Bureau syndical du 13 décembre 2013 Article L2312-1

Plus en détail

Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi. Informations et chiffres essentiels

Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi. Informations et chiffres essentiels Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi Informations et chiffres essentiels 2014 La Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi Informations et chiffres essentiels Initié en 2009

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE LOGEMENT (6.A)

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE LOGEMENT (6.A) LOGEMENT (6.A) Ordonnance 2005-655 du 8 juin 2005, Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006, Arrêté du 3 mai 2007 A INFORMATIONS GENERALES N de rapport : LAMBERTINI 1296 08.04.09

Plus en détail

Guide pratique de l éclairage domestique pour un éclairage efficace et confortable

Guide pratique de l éclairage domestique pour un éclairage efficace et confortable Guide pratique de l éclairage domestique pour un éclairage efficace et confortable Table des matières Pour y voir plus clair Applications classiques 3 Comparatif anciennes/nouvelles lampes 4 Lampes économiques

Plus en détail

Diagnostic de Performance Energétique

Diagnostic de Performance Energétique Diagnostic de Performance Energétique Technicien : Michel Le Dû Certification de compétence délivrée par : Bureau Veritas Certification Numéro du certificat : N 1725858 Date de validité : 17 octobre 2012

Plus en détail

Schréder partenaire des villes et communes. Nivelles grand place

Schréder partenaire des villes et communes. Nivelles grand place Schréder partenaire des villes et communes Nivelles grand place Une réalisation Schréder où convivialité de l espace public rime avec économie d énergie Mise en lumière de la Grand Place de Nivelles Nivelles,

Plus en détail

Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus

Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus Séminaire à Namur - le 24 octobre 2014 Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus Ingrid Van Steenbergen Consultante en

Plus en détail

Guide pratique de l éclairage public

Guide pratique de l éclairage public Guide pratique de l éclairage public en partenariat avec L Association des petites villes de France fédère depuis 1990 les petites villes de 2 500 à 25 000 habitants, pour promouvoir leur rôle spécifique

Plus en détail

120113DLPLB PROPRIETAIRE COMMUNE DE ST AMAND LONGPRE 41310 ST AMAND LONGPRE

120113DLPLB PROPRIETAIRE COMMUNE DE ST AMAND LONGPRE 41310 ST AMAND LONGPRE 120113DLPLB RAPPORT DE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ETABLI LE VENDREDI 10 FEVRIER 2012 - SELON ANNEXE 6.A DE L ARRETE DE REFERENCE Arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique,

Plus en détail

Efficacité énergétique des bâtiments

Efficacité énergétique des bâtiments Dossier de Presse Efficacité énergétique des bâtiments Contact presse: Yoann Kassianides 01 45 05 70 11 ykassianides@fieec.fr Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce que l efficacité énergétique? Démarche et

Plus en détail

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Un tube fluo de 1.500 mm et de 58 W consomme 68 W avec son ballast. Dans certains cas, il pourrait être

Plus en détail

L'éclairage des tunnels par LED

L'éclairage des tunnels par LED NOTE D'INFORMATIONn 19 L'éclairage des tunnels par LED Janvier 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Centre d'études des Tunnels www.cetu.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

ECLAIRAGE PUBLIC SOLAIRE ET TECHNOLOGIE LED

ECLAIRAGE PUBLIC SOLAIRE ET TECHNOLOGIE LED ECLAIRAGE PUBLIC SOLAIRE ET TECHNOLOGIE LED BIRD Energy Onnion BP9 74490 St Jeoire www.birdenergy.com birdenergy@birdenergy.fr AMPOULE A LEDS «AS36» Cette ampoule de très forte puissance, remplace les

Plus en détail

Les avancées dans le domaine de l éclairage

Les avancées dans le domaine de l éclairage Les avancées dans le domaine de l éclairage Patrick Martineau, ing. 27 e congrès de l AQME 9 mai 2013 CONTENU DE LA PRÉSENTATION Avancées technologiques Survol des technologies Évolution des normes en

Plus en détail

Dossier Diagnostics Immobiliers

Dossier Diagnostics Immobiliers Dossier Diagnostics Immobiliers Diagnostic Performance Energétique Du 25 Mars 2009 Monsieur DUPOND Marcel 7 rue Marcel PAGNOL 76960 NOTRE DAME DE BONDEVILLE Désignation Maison Maison individuelle de type

Plus en détail

SIEGE 27 Rue Concorde CS 30289 27002 EVREUX Cédex. Tél 02 32 39 82 00 Fax 02 32 39 82 10 Email siege27-direction@siege-27.fr

SIEGE 27 Rue Concorde CS 30289 27002 EVREUX Cédex. Tél 02 32 39 82 00 Fax 02 32 39 82 10 Email siege27-direction@siege-27.fr CONTACT SIEGE 27 Rue Concorde CS 30289 27002 EVREUX Cédex Tél 02 32 39 82 00 Fax 02 32 39 82 10 Email siege27-direction@siege-27.fr www.siege-27.fr 12/2012 Imprimé sur une pâte à papier issue de fibres

Plus en détail

Monsieur le Président Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment 35 18021 BOURGES CEDEX

Monsieur le Président Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment 35 18021 BOURGES CEDEX CCTP Maintenance et Exploitation EP Marché 2011 / 2013 «RÉSEAUX D ÉLECTRICITÉ ET D ÉCLAIRAGE PUBLIC : TRAVAUX ET PRESTATIONS DE SERVICES» CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) : MAINTENANCE

Plus en détail

D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S

D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ DE L EURE GUIDE D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S S O M M A I R E 1. LES PRINCIPES GÉNÉRAUX 4 DE LA MAÎTRISE D

Plus en détail

La Société ActivaSun est votre partenaire dans le domaine de l'éclairage public autonome et l'éclairage à leds basse consommation.

La Société ActivaSun est votre partenaire dans le domaine de l'éclairage public autonome et l'éclairage à leds basse consommation. La Société ActivaSun est votre partenaire dans le domaine de l'éclairage public autonome et l'éclairage à leds basse consommation. ActivaSun vous accompagne et vous conseille pour élaborer ou préciser

Plus en détail

Etat des lieux de l éclairage public en Rhône-Alpes. Mise en avant des bonnes pratiques

Etat des lieux de l éclairage public en Rhône-Alpes. Mise en avant des bonnes pratiques Etat des lieux de l éclairage public en Rhône-Alpes Mise en avant des bonnes pratiques Sommaire Diagnostic de l éclairage public en Rhône-Alpes Etat des lieux de l éclairage public en Rhône-Alpes et mise

Plus en détail

CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 Mobilier TIME

CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 Mobilier TIME 22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 Mobilier TIME Énergie et atmosphère Crédit 1.1 : Optimiser la performance énergétique, Puissance lumineuse (3 points possibles) Les

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Contexte et objectifs Principes de fonctionnement Exemples 1 Association Loi 1901 - à but non lucratif Indépendante Créée en 1978 1600 adhérents 14 groupes régionaux

Plus en détail

vous souhaitez identifier les actions à mettre en œuvre pour promouvoir les ÉNERGIES RENOUVELABLES

vous souhaitez identifier les actions à mettre en œuvre pour promouvoir les ÉNERGIES RENOUVELABLES Vous êtes une commune rurale ou semi urbaine vous vous sentez concernée par la protection de l environnement et les économies d énergies vous souhaitez mettre en œuvre des actions pour un développement

Plus en détail

w w w. e p - p a r i s. f r

w w w. e p - p a r i s. f r www.ep-paris.fr Secteurs d Activités EP s adresse particulièrement au secteur Tertiaire. > Banques et Assurances > Cabinets d Architectes > Foncières d immobilier locatif > Sociétés de services de biens

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

Garantir un éclairage public de qualité dans les communes wallonnes

Garantir un éclairage public de qualité dans les communes wallonnes Garantir un éclairage public de qualité dans les communes wallonnes MARIANNE DUQUESNE CONSEILLER L éclairage public nécessite d être rénové dans de nombreuses communes, comme le révèle l inventaire réalisé

Plus en détail

Contrat global performanciel d éclairage public

Contrat global performanciel d éclairage public Contrat global performanciel d éclairage public Mardi 27 janvier 2015 Assises de l'énergie, Bordeaux Stéphane Baly 1. Introduction Constat 2002: installations d éclairage public vétustes et surconsommatrices,

Plus en détail

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CATALOGUE DES FORMATIONS Sollis organise des sessions de formations en INTER et INTRA entreprise sur les métiers de l énergie. Elles contribuent à développer de nouvelles compétences, acquérir en peu de

Plus en détail

TECHNIQUE. Cahier. Guide d application de la norme européenne Éclairage public EN 13201

TECHNIQUE. Cahier. Guide d application de la norme européenne Éclairage public EN 13201 Cahier TECHNIQUE Guide d application de la norme européenne Éclairage public EN 13201 > Partie 1 : Sélection des classes d éclairage > Partie 2 : Exigences de performance DOSSIER RÉALISÉ PAR CHRISTIAN

Plus en détail

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED pour l éclairage des postes de travail Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED - postes de travail 1. Poste de travail 2. Eclairage idéal pour poste

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 01130021 / 1 Valable jusqu au : 07/01/2023 Type de bâtiment : Maison Année de construction : à partir de 2000 Surface habitable : 173 m²* Adresse

Plus en détail

LE BATIMENT L HABITAT

LE BATIMENT L HABITAT LE BATIMENT L HABITAT L habitat est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 70 millions de tonnes équivalent pétrole (tep). Soit 43 % de l'énergie finale

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 32 / 1 Valable jusqu au : 01/08/2022 Type de bâtiment : Maison mitoyenne Année de construction : 1989-2000 Surface habitable : 135,67 m² Adresse

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL RAPPORT CONSEIL COMMUNAL CONSEIL GÉNÉRAL. Législature 2012-2016 15 ème séance

CONSEIL GÉNÉRAL RAPPORT CONSEIL COMMUNAL CONSEIL GÉNÉRAL. Législature 2012-2016 15 ème séance CONSEIL GÉNÉRAL Législature 2012-2016 15 ème séance TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. ÉTAT DU RÉSEAU EP 2 3. CONCEPT PROPOSÉ 3 4. ESTIMATION DES COÛTS 3 5. CONCLUSION ET DÉLAI 4 6. PROJET D ARRÊTÉ

Plus en détail

>ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL. Pour une approche en coût global d une installation d éclairage industriel

>ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL. Pour une approche en coût global d une installation d éclairage industriel >ÉCLAIRAGE INDUSTRIEL Pour une approche en coût global d une installation d éclairage industriel > Les bénéfices d un bon éclairage Qui, sinon vous-même, a intérêt à ce que votre établissement soit éclairé

Plus en détail

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES.

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. 02 03 Introduction 04 05 Éclairage optimal des bureaux Présentation 06 07 Plafonniers Neogrid 08 09 Plafonniers E-CORE LED Panel 2 10 11 E-CORE

Plus en détail

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique U7/R7 U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique 2 ETAP U7/R7 Avec U7 et R7, faites entrer chez vous l éclairage du futur. Les luminaires utilisent la technologie LED+LENS et ont été mis au point

Plus en détail

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL Economisons notre énergie et sauvons la planète Présentation générale 2013 PRESENTATION I. Principes de fonctionnement d une ampoule basse

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : DPE01230-0002 Valable jusqu au : 27/12/2021 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : 2002 Surface habitable : 50 m² Numéro appartement

Plus en détail

Consommation électricité- Sénat

Consommation électricité- Sénat Politique énergétique et gestion durable au Sénat Situation au 1 er novembre 2014 L'amélioration de la performance énergétique des bâtiments est devenue un enjeu majeur. Depuis plusieurs années, le Sénat

Plus en détail

Éclairage LED pour grands espaces

Éclairage LED pour grands espaces Éclairage LED pour grands espaces Systèmes d éclairage en ligne à LED Avec E4, E5 et E7, ETAP propose une vaste gamme d éclairages à LED pour les espaces de grandes dimensions et avec une hauteur de plafond

Plus en détail

ECLAIRAGE EXTERIEUR LUMINAIRE SOLAIRE COMPACT INTELLIGENT

ECLAIRAGE EXTERIEUR LUMINAIRE SOLAIRE COMPACT INTELLIGENT ECLAIRAGE EXTERIEUR LUMINAIRE SOLAIRE COMPACT INTELLIGENT ECLAIRAGE SOLAIRE DE RUE & JARDIN LUMINAIRE SOLAIRE LED COMPACT INTELLIGENT Eclairage tout intégré: panneau + batterie + LED + contrôleur Avantages

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE ISO 9001:2008 la solution électrique maîtrisée Industrie Compensation d énergie réactive Suppression des pénalités sur le réactif. Optimisation en fonction

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 3112 Valable jusqu au : 15/02/2025 Type de bâtiment : Immeuble collectif Année de construction : Avant 1975 Surface habitable : 92,04 m² Adresse : 6, Rue Francisque Sarcey 75116 PARIS 16 Date : 16/02/2015

Plus en détail

Auteur : Muriel DUPRET. Juin 2006

Auteur : Muriel DUPRET. Juin 2006 Notes techniques et réflexions Confort d été : comment réduire les apports internes dans les bâtiments de bureaux Auteur : Muriel DUPRET Juin 2006 Ingénierie énergétique 26160 FELINES S/RIMANDOULE TEL

Plus en détail

Performances et évolution des technologies LED

Performances et évolution des technologies LED Performances et évolution des technologies LED Du composant à l application futur et perspectives Laurent MASSOL Expert AFE, président du centre régional Midi-Pyrénées de l AFE (Led Engineering Development)

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES. Mener à bien un projet d efficacité énergétique. Bâtiments et collectivités

GUIDE DE BONNES PRATIQUES. Mener à bien un projet d efficacité énergétique. Bâtiments et collectivités GUIDE DE BONNES PRATIQUES Mener à bien un projet d efficacité énergétique Bâtiments et collectivités Sommaire Avant-Propos 3 POURQUOI FAUT-IL FAIRE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? 4 1. Développement durable,

Plus en détail

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50 A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport

Plus en détail

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Fiorenzo NAMECHE LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering LIGHT TO LIGHT Bureau indépendant

Plus en détail

Introduction. Le développement durable : un enjeu permanent de l éclairage extérieur, renforcé par le Grenelle Environnement

Introduction. Le développement durable : un enjeu permanent de l éclairage extérieur, renforcé par le Grenelle Environnement Introduction Philips Lec Technilum Ville de Chartres 2 Le développement durable : un enjeu permanent de l éclairage extérieur, renforcé par le Grenelle Environnement Depuis les premières lanternes déposées

Plus en détail

Paris, le 14 mars 2012. Contacts presse Mairie de Paris Damien Stéffan 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr

Paris, le 14 mars 2012. Contacts presse Mairie de Paris Damien Stéffan 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr Paris, le 14 mars 2012 Rénovation énergétique des écoles parisiennes grâce au Contrat de Partenariat et de Performance Energétique (CPPE) Visite de l école Asseline, le 14 mars 2012 Dossier de presse Contacts

Plus en détail

KNX Le bâtiment à l'heure de l'efficacité énergétique

KNX Le bâtiment à l'heure de l'efficacité énergétique KNX Le bâtiment à l'heure de l'efficacité énergétique Énergie et productivité pour un monde meilleur Optimiser les leviers de performance énergétique Préserver le climat est l un des plus grands défis

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 101053 / 1 Valable jusqu au : 21/10/2020 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : < 1948 Surface habitable : 44 m² Adresse : 5 rue Saint Marc 29200 BREST Date de visite: 20/10/2010 Date

Plus en détail

Performance Énergétique et Bâtiments Existants

Performance Énergétique et Bâtiments Existants Performance Énergétique et Bâtiments Existants LE CONSTAT??? IL EST FAIT!!! Enjeux Outils Concepts Méthodes Exemples LES SOLUTIONS??? ELLES EXISTENT!!! ALTERÉCO 1 Performance énergétique et patrimoine

Plus en détail

La pollution lumineuse

La pollution lumineuse La pollution lumineuse Un problème des solutions! Sauvons le ciel étoilé (et notre énergie)! Structure de la présentation Qu est-ce que la pollution lumineuse? Voilement des étoiles Sécurité et visibilité

Plus en détail

Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d eau chaude sanitaire et le refroidissement

Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d eau chaude sanitaire et le refroidissement SDH - SARL n 23 Avenue Gambetta 17100 Saintes Tél. : 05 46 97 61 34 - Fax : 05 46 97 26 30 N SIREN : 504 761 248 Compagnie d assurance : Generali Assurances n AL169975 Diagnostic de performance énergétique

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Vestiaire stade des Gripôts

AUDIT ENERGETIQUE. Vestiaire stade des Gripôts DELTAWATT AUDIT ENERGETIQUE Vestiaire stade des Gripôts DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 1/11 503 - VESTIAIRES DES GRIPOTS copyright IGN

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail