Monsieur le Président Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment BOURGES CEDEX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Monsieur le Président Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment 35 18021 BOURGES CEDEX"

Transcription

1 CCTP Maintenance et Exploitation EP Marché 2011 / 2013

2 «RÉSEAUX D ÉLECTRICITÉ ET D ÉCLAIRAGE PUBLIC : TRAVAUX ET PRESTATIONS DE SERVICES» CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) : MAINTENANCE ET EXPLOITATION DES OUVRAGES D ÉCLAIRAGE PUBLIC ENTITE ADJUDICATRICE : Monsieur le Président Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment BOURGES CEDEX MAITRE D OUVRAGE : Monsieur le Président Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment BOURGES CEDEX MAITRE D OEUVRE : Direction des services techniques Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment BOURGES CEDEX COMPTABLE ASSIGNATAIRE : Monsieur le Trésorier Principal Trésorerie de Bourges Municipale 14 rue Jean-Jacques Rousseau BOURGES OBJET DU MARCHE : Travaux sur les réseaux de distribution publique d électricité et d éclairage public et prestations de maintenance et d exploitation des ouvrages d éclairage public. Rédacteurs : FRC/HD-CJ/JFD-GF Date : mai 2010 Page 2 sur 12

3 SOMMAIRE ARTICLE 1 DEFINITION DE LA PRESTATION Etendue de la prestation Équipements pris en charge Intégration des données au logiciel du SDE ARTICLE 2 NORMES ET REGLES TECHNIQUES Normes Règles techniques... 5 ARTICLE 3 CONSISTANCE DES PRESTATIONS Charge d exploitation Maintenance des installations d éclairage public Visite annuelle préventive des installations Visites intermédiaires de fonctionnement Remplacement systématique des sources Maintenance curative des installations Fournitures Gestion et traitement des déchets Travaux et fournitures exclus des prestations de maintenance ARTICLE 4 GESTION ADMINISTRATIVE DU PARC Planning de maintenance Comptes-rendus ARTICLE 5 MOYENS D EXÉCUTION DU MARCHÉ Moyens en personnels Moyens matériels Matériels d intervention Moyens de communication ARTICLE 6 OBLIGATIONS DE L ENTREPRISE Vis-à-vis du concessionnaire Vis-à-vis des tiers Rédacteurs : FRC/HD-CJ/JFD-GF Date : mai 2010 Page 3 sur 12

4 ARTICLE 1 DEFINITION DE LA PRESTATION 1.1 ETENDUE DE LA PRESTATION Le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P. Maintenance éclairage public) concerne l exploitation du réseau et l exécution des prestations de maintenance, d entretien et de dépannage des installations d éclairage public des collectivités adhérentes au Syndicat Départemental d Énergie du Cher (SDE 18) lui ayant expressément confié ces missions. Les foyers pris en charge au titre du présent marché comprennent l ensemble des foyers d éclairage des voies publiques et de mise en valeur du patrimoine de la collectivité concernée, à l exception des foyers neufs ou récents, pendant la durée de la garantie annuelle de l installateur, ainsi que des éclairages des terrains de sports, des feux de signalisation et des illuminations festives. 1.2 ÉQUIPEMENTS PRIS EN CHARGE Les équipements pris en charge au titre du présent contrat comprennent : le dispositif de commande : armoire ou coffret de commande et son équipement complet (coffrets, fixations, disjoncteurs, fusibles, horloges, interrupteurs crépusculaires, relais, programmateurs, variateurs de puissance, câblages, borniers de raccordement ) et tous accessoires, les réseaux d alimentation : aériens ou souterrains, indépendants du réseau de distribution publique d énergie électrique, les supports : poteaux bois, béton ou métalliques, candélabres et mâts indépendants du réseau de distribution publique d énergie électrique, les éléments de fixation des luminaires au support : consoles, ferrures, traverses, crosses, etc. les appareils d éclairage : luminaires fonctionnels et résidentiels avec les sources, l appareillage (incorporé ou non), le câblage de raccordement et la protection fusible, sur support commun avec le réseau de distribution publique d énergie électrique, ou sur support indépendant. 1.3 INTEGRATION DES DONNEES AU LOGICIEL DU SDE 18 Le SDE 18, dans le cadre de ses accords avec les collectivités adhérentes, met à disposition des entreprises un logiciel métier «full web» permettant la gestion des ouvrages et du réseau d éclairage public. Cet outil informatique contient les données suivantes issues du dernier recensement : la cartographie du réseau d éclairage public existant avec le positionnement des points lumineux ; les fiches techniques du matériel avec les photos correspondantes. Le prestataire a l obligation de mettre à jour et de saisir sur la base de données du logiciel métier du SDE 18, toutes les informations concernant le parc d éclairage public qui fait l objet du bon de commande de maintenance, notamment : toutes les modifications sur le parc issues des interventions de dépannages et des visites systématiques, les comptes-rendus de visites, toutes les modifications sur le parc issues des travaux d extension, de rénovation, de mise en lumière du patrimoine, ou de restitution de l éclairage public dans le cadre des opérations coordonnées de dissimulation des réseaux de distribution publique d électricité. ARTICLE 2 NORMES ET REGLES TECHNIQUES 2.1 NORMES Pour l exécution des prestations, l entreprise est soumise au respect des normes, règles techniques et textes en vigueur à la date de réalisation des prestations. NF C et EN 40 relatives aux installations d éclairage public NF EN : matériel d'éclairage, luminaire, définition, classification, marquage, caractéristique de construction, câblage, mise a la terre électrique, protection contre chocs Rédacteurs : FRC/HD-CJ/JFD-GF Date : mai 2010 Page 4 sur 12

5 électriques, protection contre l'humidité, résistance d'isolement, rigidité diélectrique, ligne de fuite, distance d'isolement, essai d'échauffement, essai d'endurance électrique, résistance a la chaleur, résistance au feu, borne électrique, connexion électrique, essai, NF EN /A11 : additif NF EN : prescriptions applicables aux luminaires encastrés à utiliser avec des lampes à filament de tungstène, des lampes tubulaires fluorescentes et autres lampes à décharge pour des tensions d'alimentation ne dépassant pas V. Cette section ne couvre pas les luminaires à circulation d'air ou à circuit de refroidissement liquide NF EN : prescriptions applicables aux luminaires pour les routes, les rues et les autres applications d'éclairage public à l'extérieur, à l'éclairage des tunnels, aux luminaires intégrés dans des candélabres d'une hauteur totale minimale au-dessus du sol de 2,5 m, à utiliser avec des sources lumineuses électriques dont la tension d'alimentation ne dépasse pas V NF EN : prescriptions applicables aux projecteurs à utiliser avec des lampes à filament de tungstène, des lampes tubulaires fluorescentes ou autres lampes à décharge, pour des tensions d'alimentation ne dépassant pas V. Elle doit être lue conjointement avec les sections de la CEI auxquelles il est fait référence UTE C , relative aux ensembles d appareillage de raccordement et de protection destinés à être installés à l intérieur des candélabres d éclairage extérieur. NF C Réseaux de distribution publique d énergie électrique NF C Installations de branchement de 1 ère catégorie comprises entre le réseau de distribution et les installations intérieures NF EN relative à l ensemble d appareillage à basse tension Partie 5 : règles particulières pour les ensembles destinés à être installés à l extérieur, en des lieux publics. 2.2 REGLES TECHNIQUES Recommandations relatives à l eclairage des voies publiques, AFE juin 2002 Guide AFE des nuisances dues à la lumière 2006 Guide pour la réalisation des réseaux d éclairage public (Cahier des prescriptions ref B.36.1 et schémas d alimentation ref B 36.2), publié par la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (20 Boulevard de Latour-Maubourg PARIS) et EDF UTE C : guide pratique des installations d éclairage public : détermination des sections des conducteurs et choix des dispositifs de protection Guide AFE efficience énergétique en éclairage public Arrêté interministériel du 17 mai 2001, relatif aux conditions auxquelles doivent satisfaire les distributions électriques, et arrêtés modificatifs Décret n du 14 novembre 1988 relatif à la protection des travailleurs dans les établissements mettant en œuvre des courants électriques Publication UTE C relative aux prescriptions de sécurité applicables à la construction, l exploitation et la maintenance des réseaux de distribution d énergie électrique UTE C : instruction générale pour l exécution des travaux sous tension sur les réseaux de distribution d énergie électrique soumis au contrôle technique du ministère chargé de l énergie électrique UTE C : carnet de prescriptions de sécurité électrique destiné au personnel habilité non électricien, exécutant, chargé d intervention. Décret n du 14 octobre 1991 relatif à l'exécution de travaux à proximité de certains ouvrages souterrains, aériens ou subaquatiques de transport ou de distribution, et fixant notamment, les règles d'échange de documents entre déclarants et exploitants en détaillant les mesures à prendre lors de l'élaboration de projets de travaux (DR) ou préalablement à l'exécution de ces travaux (DICT). Rédacteurs : FRC/HD-CJ/JFD-GF Date : mai 2010 Page 5 sur 12

6 ARTICLE 3 CONSISTANCE DES PRESTATIONS 3.1 CHARGE D EXPLOITATION Le SDE 18 exerce la compétence relative à l exploitation du réseau d éclairage public des collectivités adhérentes, au sens de la publication UTE C Cette mission est déléguée à l entreprise au titre du présent marché. En début de marché, le SDE 18 agrée un ou plusieurs chargé(s) d exploitation proposé(s) par l entreprise titulaire du présent marché. Le chargé d exploitation est une personne physique possédant la qualification nécessaire pour assurer l exploitation des réseaux d éclairage public, dans le cadre d une délégation intégrée dans le présent contrat. Le chargé d exploitation : assure l exploitation et le bon fonctionnement du réseau d éclairage public, dans le respect de la sécurité des ouvrages et des travailleurs, délivre les autorisations d accès nécessaires aux tiers susceptibles d effectuer des travaux sur, ou dans l environnement du réseau d éclairage public, assure la coordination de la prévention des risques et veille à l application des instructions permanentes de sécurité et des consignes particulières, assure la coordination des interventions avec le concessionnaire du réseau de distribution publique d énergie électrique, dans le cas de travaux sur, ou dans l environnement, de réseaux communs, désigne les chargés de consignation, veille à ce que les mesures d urgence soient assurées : permanence et astreinte de dépannage, mise hors tension des installations dangereuses, répond aux demandes de renseignements (DR) et aux déclarations d intention de commencement des travaux (DICT) dans les délais impartis. En complément de sa mission réglementaire, le chargé d exploitation : tient à jour la cartographie et les fiches techniques du logiciel métier, est consulté lors de projets de modification de réseau et assiste à la réception de travaux préalablement à leur intégration dans le périmètre d exploitation, assure le suivi des dépannages, la remontée d informations, l analyse des causes des pannes, établit le compte-rendu annuel d exploitation des ouvrages d éclairage public, selon les prescriptions du SDE 18, en précisant, par commune, les modifications intervenues en cours d année sur le patrimoine et la liste des interventions de maintenance effectuées au titre des visites préventives et curatives, propose au SDE 18 à la fin de chaque année d exploitation, un programme d investissement par commune, argumenté et chiffré, aux fins de mise en conformité, réhabilitation, rénovation, amélioration des performances du réseau et d économies d énergie. 3.2 MAINTENANCE DES INSTALLATIONS D ECLAIRAGE PUBLIC Visite annuelle préventive des installations Cette visite dite «complète» s inscrit dans une démarche de maintenance préventive ayant pour but de réduire les risques de pannes, donc d améliorer le service rendu à l usager et de maintenir dans le temps les performances des matériels ou des équipements. Elle fait l objet d une programmation annuelle qui sera établie par commune et qui devra être transmise au SDE 18 dans les conditions de l article 4.1 du présent C.C.T.P. a) Cette visite comprend : la vérification du bon état de fonctionnement des parties mécaniques, électriques et optiques des appareils, de leurs accessoires, de leurs organes de raccordement et de mise à la terre : la remise en état des pièces défectueuses comporte, quelle que soit la pièce, la main d œuvre et la fourniture du matériel ; Rédacteurs : FRC/HD-CJ/JFD-GF Date : mai 2010 Page 6 sur 12

7 la corrosion des mâts, luminaires et crosses est contrôlée et, en cas de risque pour la sécurité des biens et des personnes, immédiatement signalée à la collectivité et au SDE 18 ; l état du dispositif d étanchéité des appareils fermés, la fixation, l orientation des luminaires et celle de la crosse éventuelle, sont vérifiés et, le cas échéant, rectifiés ; le remplacement des sources lumineuses défaillantes ; le nettoyage des lanternes : lampes, réflecteurs, vasques, joints etc. Ce nettoyage se fera en utilisant une éponge et un produit dégraissant adapté ; la vérification et, le cas échéant, la remise en état des coupe-circuits et des bornes de raccordement, de l appareil auxiliaire d alimentation avec ballasts, condensateurs, selfs de blocage, ainsi que des câbles d amenée de l électricité dans les appareils d éclairage ; la vérification et le nettoyage de l enveloppe des coffrets et des armoires d éclairage public, le contrôle de leurs fixations et de leurs systèmes de fermeture ; la vérification de l état du câble d alimentation et des départs aériens, des fixations et des connexions ; la vérification et le nettoyage intérieur des armoires et du tableautin avec contrôle des dispositifs de coupure : type et calibre des fusibles, courbe et calibre des disjoncteurs et sensibilité des protections différentielles ; le contrôle des connexions et de la continuité de la terre ; le contrôle des dispositifs de commande, y compris des variateurs de puissance ; la vérification de l adéquation du schéma électrique et de l installation présente dans l armoire, la réalisation de ce schéma et sa mise en place dans l armoire en cas d absence ; la vérification du câblage et des connexions avec remise à niveau si nécessaire, y compris l interrupteur à clé de marche manuelle ; les mesures des puissances électriques des installations issues des armoires et la vérification de l adéquation de celles-ci avec les puissances théoriques ; la mise en place des plaques de signalétique d armoires manquantes, fournies par le SDE 18, le graissage et la vérification des visseries des portes de visite des candélabres ; la réparation du système de fermeture d un coffret, d une armoire, d un portillon de candélabre, de la partie translucide des luminaires par colmatage des trous et des fêlures, permettant, à titre provisoire, de préserver la sécurité des personnes et des biens ; l établissement du compte-rendu d intervention communiqué à la collectivité à la fin de la visite, et saisi dans le logiciel métier dans le délai prévu au paragraphe du C.C.A.P. Maintenance. b) Dispositions particulières à certains matériels : L utilisation de matériels fermés, lanternes IP65 et d indices supérieurs, ou appareils encastrés, ne nécessite pas d ouverture systématique de leur enveloppe. La visite de maintenance préventive, lorsque l appareil a gardé ses caractéristiques, se limite à la vérification de sa bonne marche, au nettoyage de son enveloppe et de ses abords Visites intermédiaires de fonctionnement L entreprise procède 5 fois par an, en dehors de la visite annuelle préventive, à une visite programmée, dans les conditions de l article 4.1 du présent C.C.T.P., au cours de laquelle elle réalise : la détection préalable des foyers défectueux, enrichie des indications éventuellement fournies par la collectivité et/ou le chargé d exploitation, la recherche de l origine des défauts, les travaux de dépannage et de remise en état de l installation (tous appareils et équipements, y compris les organes de commande et les interventions sur les réseaux, aériens et souterrains), Rédacteurs : FRC/HD-CJ/JFD-GF Date : mai 2010 Page 7 sur 12

8 le changement d horaire légal des horloges, la programmation spécifique des horloges à la demande des collectivités dans la mesure où elle en a fait la demande préalablement à la visite programmée, la remise en service pour essai, la fourniture des sources, l établissement du compte-rendu d intervention communiqué à la collectivité à la fin de la visite, et saisi dans le logiciel métier dans le délai prévu au paragraphe du C.C.A.P. Maintenance. Les visites, annuelle et intermédiaires de fonctionnement (au total 6 par an), doivent avoir lieu tous les 2 mois environ. Parmi elles, une visite intermédiaire sera effectuée de nuit au cours de laquelle auront lieu des mesures d éclairement Remplacement systématique des sources Le remplacement systématique des sources s applique à tous les foyers du secteur concerné, quel que soit leur temps de fonctionnement antérieur, afin de sauvegarder l uniformité des éclairements. Ce remplacement systématique ne concerne pas les foyers neufs sous garantie, ou dont la mise en service a lieu au cours de la durée du présent marché, ainsi que les tubes et ballons fluorescents qui ne pourront faire l objet que d un projet de modernisation au coup par coup, établi en relation avec le SDE 18. Sont également exclues de ce remplacement systématique les sources de type LED. Le prestataire devra assurer le renouvellement de la totalité des sources au cours de la 1 ère année du présent marché (ou du bon de commande, lors de l adhésion d une nouvelle collectivité). Il réalisera dans le même temps, la mise à niveau des condensateurs. Il devra planifier son intervention au cours de ses 1 ères visites annuelles préventives. Les sources mises en œuvre doivent présenter une durée de vie d au minimum heures de fonctionnement Maintenance curative des installations Interventions hors tournées programmées Si, entre des visites programmées, les installations présentent des défauts de fonctionnement auxquels il convient de remédier, l entreprise est tenue d exécuter le dépannage dans les délais mentionnés au paragraphe du C.C.A.P. Maintenance, et ce, du lundi au dimanche, quelle que soit l origine des perturbations. 3 niveaux d urgence sont spécifiés en fonction de la nature de la panne (sélection issue du logiciel métier) : niveau 1 : en cas d évènements imprévus (accidents, intempéries ), si la sécurité publique ou routière est menacée, niveau 2 : pannes totales, concernant tout un secteur ou affectant une zone sensible du point de vue de la sécurité publique ou routière, niveau 3 : dépannage, réparation courante. Les prestations effectuées à ce titre comprennent, en particulier : la mise en sécurité des installations défaillantes ou accidentées, la mise en place du balisage ou de la signalisation pour assurer la sécurité des personnes ou de la circulation, la recherche des défauts, quelle qu en soit l origine, les travaux induits de dépannage et de remise en état de l installation (tous appareils et équipements, y compris les organes de commande et les interventions sur les réseaux, aériens et souterrains), l établissement du compte-rendu d intervention communiqué à la collectivité à la fin de la visite, et saisi dans le logiciel métier, dans le délai prévu au paragraphe du C.C.A.P. Maintenance La prestation Après avoir décelé le ou les défauts ayant provoqué le mauvais fonctionnement de l installation, l entreprise procède à son dépannage avec du matériel tel que préconisé à l article ci-dessous. Dans le cas où l entreprise ne dispose pas du matériel, elle réalise un dépannage provisoire et procède au dépannage définitif dans les plus brefs délais. Rédacteurs : FRC/HD-CJ/JFD-GF Date : mai 2010 Page 8 sur 12

9 Les opérations de dépannage incluent la recherche du ou des défauts ayant provoqué la panne, les déplacements, la main d œuvre, les petites fournitures et consommables. Le prestataire utilisera du matériel de qualité supérieure ou équivalente à l existant. A l occasion de son intervention, l entreprise peut prendre la décision de mettre l appareil hors service. Cette intervention consiste à déconnecter électriquement l appareil du réseau. Elle est effectuée aux seules conditions suivantes : l appareil n est pas réparable dans les limites du marché et il provoque une dégradation avérée dans le fonctionnement du réseau. Elle procède ensuite au dépannage définitif dans les plus brefs délais. Enfin, si l intervention de maintenance ne permet pas de retrouver un fonctionnement normal de la lanterne et qu un remplacement est nécessaire, l entreprise doit informer le SDE 18 et justifier le motif du remplacement (vétusté, dégradation, accident ). Le SDE 18, en relation avec le chargé d exploitation, proposera à la collectivité une ou plusieurs solutions techniques. Le remplacement du matériel est exclu du présent marché (se référer aux dispositions de l article ci-dessous). Dans tous les cas, l entreprise se doit de renseigner la fiche d intervention dans le logiciel métier, selon les modalités prévues aux paragraphes et du C.C.A.P. Maintenance Fournitures La totalité du matériel à mettre en œuvre est approvisionnée et fournie par l entreprise. Ce matériel est du même modèle que le matériel à remplacer. Il devra être neuf et conforme aux normes en vigueur. Il comprend notamment : l ensemble des pièces électriques nécessaires au fonctionnement des foyers telles que les sources, douilles, ballasts, amorceurs, condensateurs, platines, coffret coupe-circuit, fusibles, bornes, connecteurs, câblage d alimentation des luminaires, etc., l ensemble des pièces électriques nécessaires au fonctionnement des armoires ou coffrets de commande telles que : cellules photo-électriques, horloges, disjoncteurs, contacteurs, interrupteurs, fusibles et porte-fusibles, bornes, connecteurs, câblage des coffrets, et d une manière générale, l ensemble des composants des coffrets et armoires, à l exception de ceux faisant partie de la concession de distribution publique d énergie électrique, les diverses pièces détachées mécaniques (porte de visite de candélabre, vasque ou capot de luminaire, etc.), l ensemble des fournitures nécessaires au fonctionnement des réseaux, aériens ou souterrains telles que câbles, pinces et connecteurs divers, boîtes de jonction, de dérivation, à l exception de ceux faisant partie de la concession de distribution publique d énergie électrique. Les sources ou foyers lumineux sont remplacés dans la même puissance que celle portée au recensement initial, sauf indications contraires notifiées par le SDE 18 sur proposition du chargé d exploitation. De plus, le SDE 18 pourra imposer certaines caractéristiques en vue, notamment, d une uniformisation progressive des types d appareillages et d accessoires utilisés Gestion et traitement des déchets Le traitement des déchets produits lors des prestations du présent marché, doit respecter les textes et normes en vigueur. L entreprise devra assurer à ses frais le transport, le stockage si nécessaire, et le traitement des déchets : - câbles - appareillages - sources lumineuses - luminaires - autres Concernant les lampes et autres dispositifs non récupérables : ils feront l objet d une élimination systématique à la charge de l entreprise, dans le strict respect de la législation en vigueur. L entreprise doit permettre au maître d'œuvre de suivre, à tout moment, la traçabilité de l'élimination de matériels non récupérables, conformément au Schéma d Organisation et de Gestion des Déchets (SOGED) qu elle a fourni au SDE 18 Rédacteurs : FRC/HD-CJ/JFD-GF Date : mai 2010 Page 9 sur 12

10 Tous les coûts de traitement, y compris les taxes, à l exception de l éco-contribution définie au paragraphe du C.C.A.P. Maintenance, sont compris dans les prix mentionnés au paragraphe de l Acte d Engagement Travaux et fournitures exclus des prestations de maintenance Les travaux de renouvellement, mise en conformité et fourniture de candélabres, mâts, lanternes, projecteurs et dispositifs de commande, sont exclus du présent C.C.T.P. Maintenance. Sont également exclus : le remplacement des ouvrages suite à accidents, vandalisme, intempéries, la suppression de l affichage sauvage sur les armoires et les candélabres, la mise en peinture des armoires et des candélabres, l élagage à proximité du réseau d alimentation aérien de l éclairage public, la fourniture des horloges astronomiques en remplacement des horloges existantes, le remplacement des ballasts électroniques, des abaisseurs de tension et des variateurs. ARTICLE 4 GESTION ADMINISTRATIVE DU PARC 4.1 PLANNING DE MAINTENANCE L entreprise a obligation de se conformer au planning annuel d interventions fourni au SDE 18 selon les modalités du paragraphe 2.5 du C.C.A.P. Maintenance. Des visites inopinées seront réalisées par les agents du SDE 18 afin de vérifier le respect des plannings transmis par l entreprise. 4.2 COMPTES-RENDUS Toute opération de maintenance (relevé des installations, visite dite «complète» ou intermédiaire, intervention hors tournée programmée, remplacement systématique des sources, nettoyage des luminaires, ) fait l objet d un compte-rendu détaillé, saisi dans le logiciel métier, en tenant compte des dispositions du paragraphe 1.3 ci-dessus, et selon les modalités prévues au paragraphe du C.C.A.P. Maintenance, notamment, les délais suivants : Interventions de maintenance préventive : 5 jours suivant la fin de la visite, Interventions de maintenance curative : 1 jour suivant la fin de la visite. Ce document précise le nom des intervenants, les dates, heures de début et de fin d intervention, la consistance exacte des opérations réalisées et des fournitures mises en œuvre (désignation, puissance, calibrage, marque, modèle, etc.). De plus, l entreprise doit systématiquement informer la commune de son passage et des opérations effectuées par un bon déposé en mairie. De manière générale, le SDE 18 doit être informé par mail, fax ou courrier de l entreprise, de tous les échanges avec la collectivité dans le cas d interventions non programmées. ARTICLE 5 MOYENS D EXÉCUTION DU MARCHÉ 5.1 MOYENS EN PERSONNELS L entreprise dispose, pour la réalisation des prestations du marché, des personnels en nombre suffisant et de formation adaptée à la nature des travaux (notamment agents formés aux travaux sous tension). La formation reçue par les personnels, et leurs compétences professionnelles, doivent ainsi permettre à l entreprise d habiliter au moins un agent par équipe d intervention en tant que «Chargé de Travaux», au sens de la publication UTE C Rédacteurs : FRC/HD-CJ/JFD-GF Date : mai 2010 Page 10 sur 12

11 L entreprise ne confie les travaux spécifiques (travaux sous tension, ou travaux de mesurages, essais, vérification, etc.), qu à ses agents spécialement formés à ces techniques, et dûment habilités en conséquence. L entreprise maintient les effectifs affectés à ces tâches, à un nombre et un niveau de compétence suffisants, et régulièrement vérifiés, pour assurer les prestations requises dans les conditions optimales de sécurité des personnes, de fiabilité des installations et de délais des interventions. 5.2 MOYENS MATERIELS Matériels d intervention L entreprise fournit à ses personnels tous les équipements et outillages réglementaires, notamment ceux indispensables à la réalisation des travaux sous tension. L entreprise dispose, pour la réalisation des prestations du marché, de moyens matériels adaptés aux risques de travaux exécutés au voisinage immédiat des lignes de distribution publique sous tension (élévateurs hydrauliques, automobiles avec nacelles isolées ). Ces équipements doivent permettre une hauteur de travail adaptée à la hauteur des installations à entretenir, et répondre à la réglementation en vigueur, notamment concernant les visites techniques périodiques obligatoires Moyens de communication L entreprise doit disposer de moyens de communication suffisamment performants pour répondre aux obligations du marché, notamment en matière de délais d intervention d urgence. Le prestataire retenu devra mettre en œuvre des moyens adaptés à ceux mis en place par le SDE 18 et cités au paragraphe 1.3 ci-dessus. Il doit être en mesure de prendre en compte en temps réel, une demande d intervention d urgence, et mobiliser les moyens humains et matériels nécessaires pour y donner suite dans le délai imparti. Dès notification du marché, il informera le SDE 18 et la collectivité de l organisation retenue, des mesures d astreinte, et notamment d un numéro d appel unique, numéro de téléphone portable, ainsi qu une adresse mail dédiée à la maintenance, comme stipulé au paragraphe 2.4 du C.C.A.P. Maintenance. ARTICLE 6 OBLIGATIONS DE L ENTREPRISE 6.1 VIS-A-VIS DU CONCESSIONNAIRE Sauf cas particuliers exceptionnels impliquant un accord formel et préalable du SDE 18, toutes les prestations de maintenance sont exécutées sans solliciter la mise hors tension du réseau de distribution publique d électricité. L entreprise s engage à respecter les consignes générales et particulières d ERDF, en regard notamment de la sécurité, tant du personnel que de l exploitation de la distribution publique. Il est tenu, en particulier dans ce domaine, à la stricte observance des prescriptions contenues dans le Guide Technique de la Distribution relatif à la réalisation des réseaux d éclairage public ainsi que de l UTE C Lorsque les travaux nécessiteront la mise hors tension du réseau de distribution publique d électricité, cette mise hors tension devra être demandée à l avance par l entreprise au service du concessionnaire. L entreprise est responsable vis-à-vis du concessionnaire de tout incident et accident provenant de ses interventions. Le SDE 18 et l entreprise devront s assurer que les modifications de l éclairage public apportées à l occasion de travaux sur le réseau de distribution publique (extension de réseau, modification de points de coupures, nouveaux comptages ) sont régulièrement signalées au concessionnaire. 6.2 VIS-A-VIS DES TIERS L entreprise doit obtenir les autorisations d occupation du domaine public nécessaires à l exécution des travaux et mettre en œuvre tous les moyens assurant la sécurité publique. Rédacteurs : FRC/HD-CJ/JFD-GF Date : mai 2010 Page 11 sur 12

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS 39502 Commune de SANTANS - SIDEC du Jura - Année 2011 SOMMAIRE 1. Résumé de l Eclairage Public de la Commune de SANTANS 2. Fiches Caractéristiques des Armoires d

Plus en détail

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie Maintenance des installations d éclairage public Rapport annuel consolidé 2013 sur 163 communes Syndicat Départemental d Energie Sommaire Sommaire... 1 I Préambule... 2 L entretien préventif annuel...

Plus en détail

Compétence éclairage public

Compétence éclairage public Compétence éclairage public Réunion d information Compétence éclairage public Les communes concernées Transfert global de la compétence éclairage : Travaux Maintenance Mise à jour de la base de données

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2015 07 Ville de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur Ville de Bergues, Hôtel de ville - Place de la République 59380

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières L ONDE Régie Personnalisée pour la Gestion de l Espace Culturel de Vélizy-Villacoublay Marché public n 22 : maintenance et entretien des t rois ascenseurs et du monte-charge de l Onde Régie personnalisée

Plus en détail

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE»

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» PRESENTATION 1 ASPECTS LEGISLATIF, REGLEMENTAIRE ET NORMATIF -Code Général des Collectivité Territoriale (CGCT) : -Article L2212-2 «L éclairage

Plus en détail

Conditions Particulières

Conditions Particulières Le 18 février 2015 Modèle de Convention d exploitation pour un Site de consommation raccordé au Réseau Public de Distribution HTA ou HTB Conditions Particulières Résumé La Convention de Conduite et d Exploitation

Plus en détail

Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité.

Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité. Généralités Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité. L habilitation est la reconnaissance, par l

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION Conformément au Code de la Construction et de l Habitation : articlel134, la LOI n 2006-872 du 13 juillet

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530 HABILITATION ELECTRIQUE Norme UTE C 18-510 et C 18-530 REGLEMENTATION En application au décret N 88-1056 du 14 Novembre 1988 concernant la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme.

Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme. Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme. RCS : Paris 520.239.070 APE 8559A S.A.S Nouveaux décrets qui sont apparus

Plus en détail

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Contrôle d accès

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Contrôle d accès «Contrôle d accès» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Date et heure limites de remise des offres : Observatoire

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage

MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage 1.3 MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU Objet de la consultation Curage de l ensemble

Plus en détail

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Numéro d affaire : Etablie entre : Vialis, Gestionnaire de Réseau

Plus en détail

Norme NFC 18-510. Règlementation 22 avril 2012

Norme NFC 18-510. Règlementation 22 avril 2012 Norme NFC 18-510 Norme NFC 18-510 PRINCIPALES NOUVEAUTES DE LA NORME NFC 18-510 EN APPLICATION DU DECRET 2010 118 DU 22 SEPTEMBRE 2010 NOTA : Cette présentation de la Norme succincte, tronquée, et non

Plus en détail

D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S

D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ DE L EURE GUIDE D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S S O M M A I R E 1. LES PRINCIPES GÉNÉRAUX 4 DE LA MAÎTRISE D

Plus en détail

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE 069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE Centre de Ressources des Technologies de l'information pour le Bâtiment 069.1. Clauses techniques générales 069.2. Clauses techniques particulières

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 HYGIENE ET SÉCURITÉ DÉCEMBRE 2002 Robin EMERIT Technicien en équipements électrique et énergie Tel : 02 38 79 46 74 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène

Plus en détail

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510 Entrée Vous effectuez des tâches d ordre non électrique (ex : Peinture, menuiserie, maçonnerie,

Plus en détail

L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel

L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel Prévention et Gestion des Risques Professionnels Sécurité Sociale Caisse régionale d assurance maladie Alsace-Moselle L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel Note Technique

Plus en détail

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur ma solution TRANQUILLITÉ LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Votre habitation en toute sécurité Pour vivre en toute sérénité et vous protéger contre tous risques électriques, votre installation doit respecter quelques

Plus en détail

Extraits marché 05S0044 Entretien de l éclairage extérieur de certaines résidences de l Office

Extraits marché 05S0044 Entretien de l éclairage extérieur de certaines résidences de l Office Extraits marché 05S0044 Entretien de l éclairage extérieur de certaines résidences de l Office Début du contrat le 1 er avril 2006 Entreprise AMEC SPIE SUD EST C.C.A.P. Article 1-1 Objet des travaux Entretien

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

PROGRAMME. Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage

PROGRAMME. Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage PROGRAMME Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage Action d acquisition, d entretien ou de perfectionnement des connaissances PREV 0016/3095 Objectifs Maintenir les compétences

Plus en détail

EXECUTANT Programme sur 1 jour

EXECUTANT Programme sur 1 jour GP-HAB-B0H0-EX-GEN Préparation à l habilitation B0-H0 pour un personnel non électricien - Exécutant Comprendre le risque et savoir prendre les mesures de sécurité adaptées pour des opérations non-s dans

Plus en détail

Cahier des Charges Techniques Particulières

Cahier des Charges Techniques Particulières Cahier des Charges Techniques Particulières Entretien et maintenance des onduleurs ORIGINAL SOMMAIRE 1. OBJET DU CCTP 1 2. NATURE DES INSTALLATIONS 1 3. NATURE DES PRESTATIONS 1 3.1. Details des prestations

Plus en détail

COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE

COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE 1. PREAMBULE... 2 1.1. REFERENCES JURIDIQUES... 2 1.2. PERIMETRE DES REGIMES D ELECTRIFICATION DANS LE CHER... 2 1.3. VALORISATION DE

Plus en détail

Habilitation électrique : Nouvelle version (septembre 2012)

Habilitation électrique : Nouvelle version (septembre 2012) Habilitation électrique : Nouvelle version (septembre 2012) 7 avenue de l étang 84000 AVIGNON 04 90 13 46 00 http://crta.fr jp.graff@crta.fr 1 Contexte L habilitation électrique est une disposition règlementaire

Plus en détail

CHARTE QUALITE pour l installation de générateurs photovoltaïques sur les bâtiments agricoles

CHARTE QUALITE pour l installation de générateurs photovoltaïques sur les bâtiments agricoles CHARTE QUALITE pour l installation de générateurs photovoltaïques sur les bâtiments agricoles Lors de la réalisation d une installation de production d électricité par la pose de générateur photovoltaïques

Plus en détail

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Ce document présente les principales évolutions normatives dans les locaux d habitation. Vous y trouverez également trois schémas de principe conformes

Plus en détail

ERDF À VOTRE SERVICE BRETAGNE

ERDF À VOTRE SERVICE BRETAGNE ERDF À VOTRE SERVICE BRETAGNE SOMMAIRE Qui est ERDF? 3 ERDF au service des clients 4 Les éléments qui composent votre installation 5 Vous souhaitez être dépanné 6 Vous emménagez dans un nouveau logement

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

Pour un habitat sûr. Assurer la sécurité de son installation électrique, c est simple quand on nous guide!

Pour un habitat sûr. Assurer la sécurité de son installation électrique, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat sûr Assurer la sécurité de son installation électrique, c est simple quand on nous guide! Bien connaître la réglementation Votre installation électrique doit être à la norme Qu est-ce qu

Plus en détail

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES de PRODUITS CONSOMMABLES et ADAPTES

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES de PRODUITS CONSOMMABLES et ADAPTES CUFR JF CHAMPOLLION Place de Verdun 81000 ALBI CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.A.P MARCHE DE SERVICE 2012 N 101-2012 PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

Les types et niveaux de maintenance

Les types et niveaux de maintenance Les types et niveaux de maintenance Les types de maintenance La maintenance des équipements constitue une contrainte réglementaire pour les entreprises possédant des matériels sur lesquels travaillent

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES _ MAIRIE DE BP 9 33611 CESTAS CEDEX www.mairie-cestas.fr Tel : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) MARCHE DE MAINTENANCE, VERIFICATION, RENOUVELLEMENT

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

SERVICES DE TELECOMMUNICATION FIXE MOBILE INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

SERVICES DE TELECOMMUNICATION FIXE MOBILE INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP SERVICES DE TELECOMMUNICATION FIXE MOBILE INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Etabli en application du Code des Marchés Publics et relatif au service de la téléphonie La procédure

Plus en détail

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011 BUREAU VERITAS 5 bd Marcel POURTOUT 92563 RUEIL MALMAISON CEDEX Urbania Val d Ouest 38 rue Albert Sarraut 78000 VERSAILLES Téléphone :01 47 52 49 70 Télécopie : 01 47 77 03 22 A l attention de Mme ALILI

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE En application de l arrêté du 4 avril 2011 et de la norme XP C16-600 Réf dossier n 100512.4204 A Désignation du ou des immeubles bâti(s) LOCALISATION DU

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Cahier des Clauses Techniques Particulières Curage hydrodynamique du réseau intérieur ORIGINAL SOMMAIRE 1. OBJET DU MARCHE 1 2. NATURE DES INSTALLATIONS 1 3. NATURE DES PRESTATIONS 2 3.1. Consistance des

Plus en détail

Marchés publics de fournitures et services EMISSION DE CARTES D ACHATS ET PRESTATIONS ANNEXES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.

Marchés publics de fournitures et services EMISSION DE CARTES D ACHATS ET PRESTATIONS ANNEXES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P. Marchés publics de fournitures et services EMISSION DE CARTES D ACHATS ET PRESTATIONS ANNEXES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur : Ecole supérieure d art des Pyrénées

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

Les différents types de contrats

Les différents types de contrats Les différents types de contrats Réseau régional Performance des bâtiments publics MAINTENANCE ET EXPLOITATION DU BATIMENT Alain T kint de Roodenbeke Direction territor iale Est PCI «Gestion du Patrimoine

Plus en détail

Barème de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à la SICAE-VS

Barème de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à la SICAE-VS Barème de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à la SICAE-VS Version Date d application HISTORIQUE DU DOCUMENT Nature de la modification Annule et remplace

Plus en détail

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC Rapport réalisé avec le soutien du fonds social européen (FSE) DAFCO Formation continue Académie de Reims 2010 ORGANISATION MATÉRIELLE Mesureurs : - voltmètre, - pince

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Cahier des Charges Techniques Particulières

Cahier des Charges Techniques Particulières Cahier des Charges Techniques Particulières Entretien et maintenance des groupes frigorifiques ORIGINAL SOMMAIRE 1. OBJET DU CCTP 1 2. NATURE DES INSTALLATIONS 1 3. NATURE DES PRESTATIONS 1 3.1. details

Plus en détail

Marché public de fournitures et service. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Lot n 2

Marché public de fournitures et service. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Lot n 2 Marché public de fournitures et service Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Lot n 2 Objet du marché Acquisition et maintenance de matériels informatiques et bureautiques Procédure Marché

Plus en détail

TECHNOLOGIES INDUSTRIELLE. Commune d Andilly NOTICE TECHNIQUE CERD. «CERD» Extension d un centre d Exploitation des Routes Départementales.

TECHNOLOGIES INDUSTRIELLE. Commune d Andilly NOTICE TECHNIQUE CERD. «CERD» Extension d un centre d Exploitation des Routes Départementales. TECHNOLOGIES INDUSTRIELLE Commune d Andilly NOTICE TECHNIQUE CERD. «CERD» Extension d un centre d Exploitation des Routes Départementales. 1 SOMMAIRE 1. Généralités 2. Descriptif technique des prestations

Plus en détail

GRILLE DE POSITIONNEMENT

GRILLE DE POSITIONNEMENT GRILLE DE POSITIONNEMENT 1-Évaluation du niveau de compétences en électricité Rappel : l évaluation du niveau de compétences ou de qualification du personnel est de la responsabilité de l employeur. NON

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 02249-AGRASC-10-13 AFNOR XP C 16-600

Plus en détail

Cahier des Charges Administratives Particulières. Marché public Prestation de nettoyage de locaux extrahospitaliers

Cahier des Charges Administratives Particulières. Marché public Prestation de nettoyage de locaux extrahospitaliers Centre Hospitalier Cahier des Charges Administratives Particulières Marché public Prestation de nettoyage de locaux extrahospitaliers Octobre 2014 1 Article 1 - Objet du marché, procédure et dispositions

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (C.C.P.)

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (C.C.P.) Marché n 2008/ /PA MARCHE PUBLIC FOURNITURES ET SERVICES COMMUNE DE BOIS GUILLAUME CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (C.C.P.) ACQUISITION DE DEFIBRILLATEURS Remise des propositions Mardi 9 décembre 2008-16

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

S15 - Paninter. Les coffrets de branchement 60/90 A ENSEMBLES DE BRANCHEMENT ET DE COMPTAGE ÉLECTRICITÉ

S15 - Paninter. Les coffrets de branchement 60/90 A ENSEMBLES DE BRANCHEMENT ET DE COMPTAGE ÉLECTRICITÉ S15 - Paninter ENSEMBLES DE BRANCHEMENT ET DE COMPTAGE ÉLECTRICITÉ Gamme de coffrets destinés au branchement électrique des maisons individuelles Disponibles en version téléreport Descriptif Gamme S15

Plus en détail

EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES

EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES Evaluation du niveau de compétences de l agent en électricité Qualification Inscriptions possibles Non électricien

Plus en détail

SOLUTIONS ÉLECTRIQUES - AUTOMATIQUE INDUSTRIELLE

SOLUTIONS ÉLECTRIQUES - AUTOMATIQUE INDUSTRIELLE SOLUTIONS ÉLECTRIQUES - AUTOMATIQUE INDUSTRIELLE ÉLECTRICITÉ INDUSTRIELLE BÂTIMENT/INDUSTRIE ÉTUDES ET RÉALISATIONS ROBOTIQUE ET AUTOMATISME MISE EN CONFORMITÉ, CONTRÔLES THERMOGRAPHIQUES INFRAROUGE MAINTENANCE,

Plus en détail

REGIE AUTONOME INTERCOMMUNALE DE DISTRIBUTION D'EAU D'ELECTRICITE DE LA PROVINCE D'EL JADIDA R.A.D.E.E.J.

REGIE AUTONOME INTERCOMMUNALE DE DISTRIBUTION D'EAU D'ELECTRICITE DE LA PROVINCE D'EL JADIDA R.A.D.E.E.J. REGIE AUTONOME INTERCOMMUNALE DE DISTRIBUTION D'EAU D'ELECTRICITE DE LA PROVINCE D'EL JADIDA R.A.D.E.E.J. BORDEREAU DES PRIX POUR L'ETABLISSEMENT DES DEVIS DES LOTISSEMENTS,DOUARS,BRANCHEMENT BT ET BRANCHEMENT

Plus en détail

Un savoir-faire reconnu et certifié. L entreprise. Nos métiers. Applications. Notre valeur ajoutée. Un savoir-faire technique et humain

Un savoir-faire reconnu et certifié. L entreprise. Nos métiers. Applications. Notre valeur ajoutée. Un savoir-faire technique et humain Des produits des solutions L entreprise Depuis 40 ans, SEIFEL est fabricant d enveloppes techniques permettant la distribution, la protection et le comptage des énergies et des fluides. Nos métiers Transformation

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Juin 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel

Plus en détail

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Maître d Ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS 574, rue Paul Claudel MORESTEL (38510) Opération : REHABILITATION D UN «BATIMENT ARTISANS D ART» MORESTEL (38510) D.C.E. Dossier de Consultation

Plus en détail

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN La distribution de gaz naturel et d électricité en France depuis le 1er janvier 2008 24 avril 2008 2 Un service commun

Plus en détail

Distribution d électricité et réseaux souterrains

Distribution d électricité et réseaux souterrains Distribution d électricité et réseaux souterrains Cabos 09-2 - 3 octobre 2009 Maceió, Alagoas, Brésil Les réseaux de distribution : un enjeu essentiel Les réseaux de distribution constituent une infrastructure

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

Habilitation Electrique BR

Habilitation Electrique BR Habilitation Electrique BR Nom et prénom : Les dangers de l électricité 1 - Y-a-t-il une différence apparente entre un jeu de barres hors tension et un jeu de barres sous tension? 3 - En alternatif, le

Plus en détail

Pour une gestion durable de l éclairage public

Pour une gestion durable de l éclairage public Pour une gestion durable de l éclairage public Mardi 6 décembre 2011 Amphi des 13-Vents CETE Méditerranée - Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE DE CHATEAUFORT Marché de services pour le suivi de l environnement Informatique Systèmes et Réseaux Procédure adaptée en vertu des dispositions de l article 28 du Code des Marchés Publics Cahier

Plus en détail

PT1 - Raccordements aux réseaux de distribution MT et BT

PT1 - Raccordements aux réseaux de distribution MT et BT Sur la base des articles 1, 2, 3,7 et 8 des CG, la présente prescription technique définit : La contribution au branchement au réseau (CB) et la contribution aux coûts du réseau (CCR); Contribution de

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) RENOVATION PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE DES BATIMENTS COUR VAUTHIER.

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) RENOVATION PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE DES BATIMENTS COUR VAUTHIER. CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) RENOVATION PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE DES BATIMENTS COUR VAUTHIER. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Rénovation Plomberie/Sanitaire/Chauffage

Plus en détail

Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS. Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015

Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS. Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015 MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18 rue Blatin 63000 CLERMONT FERRAND Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015 MAÎTRE

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Dans le respect des procédures, des règles d hygiène et de sécurité, afin de satisfaire les clients ou fournisseurs internes/externes

Plus en détail

w w w. e p - p a r i s. f r

w w w. e p - p a r i s. f r www.ep-paris.fr Secteurs d Activités EP s adresse particulièrement au secteur Tertiaire. > Banques et Assurances > Cabinets d Architectes > Foncières d immobilier locatif > Sociétés de services de biens

Plus en détail

WWW.SOLARIS.LIGHTING. SOLARIS - 415 Allée de Fétan - 01600 TREVOUX Tél. 04 74 00 18 26 - Fax 04 74 00 40 89 - Email : info@solaris.

WWW.SOLARIS.LIGHTING. SOLARIS - 415 Allée de Fétan - 01600 TREVOUX Tél. 04 74 00 18 26 - Fax 04 74 00 40 89 - Email : info@solaris. /20 Mobilier urbain solaire Catalogue Solaris v15.1 Sommaire / Le catalogue en ligne... 2 La société Solaris... 3 Services et prestations SOLARIS... 4 Notre gamme de produits... 6 Les candélabres solaires...

Plus en détail

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE Nom.. Prénom.. Monte charge de cuisine Réalisation /0 Mise en service /0 Dépannage /0 PRESENTATION DU MONTE CHARGE M ~ S0 (Atu) S (appel pour monter) S (descente) H (descendez les déchets S.V.P.!) Sh Salle

Plus en détail

Installation électrique du logement

Installation électrique du logement FICHE TECHNIQUE Installation électrique du logement 2 CONNAÎTRE > Courant électrique > Fourniture du courant, abonnement > Eléments constitutifs d une installation électrique d habitation > Compteur de

Plus en détail

Entretien domestique

Entretien domestique VÉRIFICATION DU BON FONCTIONNEMENT Mettez l appareil sous tension. Si votre tableau électrique est équipé d un relais d asservissement en heures creuses (tarif réduit la nuit), basculez l interrupteur

Plus en détail

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique ZD313357 Ve B MAJ le 21.03.13 Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique Notice d installation Verrouillage motorisé 1 / 2 point (s). Système à sécurité positive (rupture de courant) Conforme à la norme

Plus en détail

Commune de MIOS. Marché n 11/2013. RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Commune de MIOS. Marché n 11/2013. RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION Commune de MIOS Marché n 11/2013 RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION La procédure de consultation utilisée est la suivante : Procédure adaptée en application

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC

Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. PROCEDURE ADAPTEE (Articles 28 et 40 II du Code des Marchés Publics) Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Pouvoir

Plus en détail

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE 250 834 RCS Limoges31/12/2013XFR 0050627LI et XFR0048625FI09A BATIMENT C 1 AVENUE NEIL ARMSTRONG 33700 MERIGNAC Tel : Fax : A ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10

Plus en détail

Appel d'offres de formations

Appel d'offres de formations Appel d'offres de formations Formation continue Chambre de Métiers et de l'artisanat de Région Guadeloupe Janvier-Juin 2014 Référence : CMAR2014-01/DFC/01 Etablissement qui passe le marché : CHAMBRE DE

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

1. Domaine d'utilisation

1. Domaine d'utilisation Habilitation 2 Les niveaux d habilitation S 5.1 L habilitation c'est la reconnaissance, par son employeur, de la capacité d'une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées. L'habilitation n'est

Plus en détail

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES Ce document s adresse à l exploitant ou futur exploitant d une installation de production d électricité photovoltaïque pour lui permettre de prendre en compte les risques inhérents à cette activité, notamment

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

OUVERTURE ET FERMETURE DES PORTES D ACCES DU PARC DES VOYETTES A CYSOING

OUVERTURE ET FERMETURE DES PORTES D ACCES DU PARC DES VOYETTES A CYSOING Ville de Cysoing Hôtel de Ville 2, place de la République BP 67 59830 CYSOING Tél : 03.20.79.44.70. Fax : 03.20.79.57.59. N Cys OUVERTURE ET FERMETURE DES PORTES D ACCES DU PARC DES VOYETTES A CYSOING

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail