lectra 05rapport annuel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "lectra 05rapport annuel"

Transcription

1 lectra 05rapport annuel

2 Corneliani B&B Italia De Sede Debenhams Mango Rolf Benz Loewe Rossi Moda BMW Daewoo Décathlon Diesel DFS Knightsbridge Furniture Vestebene Toyota Azimut Esprit BST Century Furniture Faurecia Dolce & Gabbana Asics La-Z-Boy Christian Dior Limited Brands H&M Fruit of the Loom Ace Style Givenchy DaimlerChrysler Prada Sea Ray Boats Autoliv Gamesa Kenzo Devanlay Lacoste Zannier Porsche Liz Claiborne JC Penney Target Canali Malwee Youngor Kolon TRW Ermenegildo Zegna Versace (Alias Ittierre) Ferrari Lise Charmel La Perla Marks & Spencer Benetton Zodiac Cessna aircraft Youngone Wal-Mart Embraer Russell Chantelle Lear Corp. Samsonite Mulberry Hempel Yves Saint Laurent Renault F1 George at Asda Himolla Fendi The Children s Place

3 Molteni EADS Armani De Coro Sara Lee Branded Apparel Hermès Sears, Roebuck & Co Louis Vuitton Johnson Controls Lectra est leader mondial des logiciels, des équipements de CFAO et des services associés dédiés aux entreprises fortement utilisatrices de tissus, de cuir et de textiles techniques. Lectra s adresse à un ensemble de grands marchés mondiaux : mode (habillement, accessoires, chaussure), automobile, aéronautique, nautique, ameublement. Son offre technologique, spécifique à chaque marché, permet ainsi à ses clients de créer, développer et fabriquer leurs produits (vêtements, sièges, airbags ). Pour les métiers de la mode, ses logiciels s étendent à la gestion des collections et à l ensemble du cycle de vie des produits jusqu à la distribution. Lectra établit avec ses clients des relations à long terme et crée des solutions complètes et innovantes, répondant à leurs enjeux stratégiques. Avec clients et 1500 collaborateurs dans le monde, Lectra réalise plus de 90 % de son chiffre d affaires à l international. Lectra est cotée à Euronext Paris. réinventer en permanence Interview du Président et du Directeur Général Chiffres clés Un partenaire pour construire l avenir Bourse Rapport financier

4 vision André Harari, Président du Conseil d Administration et Daniel Harari, Directeur Général 2

5 2005 A ÉTÉ MARQUÉE PAR DE FORTES TURBULENCES SUR DEUX DES GRANDS MARCHÉS DE LECTRA, L HABILLEMENT ET L AUTOMOBILE. COMMENT LES ANALYSEZ-VOUS? André Harari. Comme tous les intervenants, l ampleur des bouleversements et leur rapidité nous ont surpris. Dans le secteur de l habillement, la fin des quotas a provoqué un véritable «big bang» mondial qui a brutalement désorganisé le marché, paralysé les décisions d investissement et déjoué les anticipations des experts. Les mesures protectionnistes prises par l Union européenne et par les États-Unis, en réaction à l explosion des exportations chinoises ont, à leur tour, provoqué un vent d appréhension chez les industriels chinois qui ont gelé leurs investissements, pour éviter une surcapacité industrielle temporaire. Dans le même temps, les autres pays producteurs ont pâti de la poussée chinoise et enregistré un recul brutal de leurs exportations. Dans le secteur automobile, on a assisté à une crise historique affectant les plus grands constructeurs et équipementiers américains et européens, qui ont annoncé des plans de licenciements massifs et des fermetures d usines. En revanche, les constructeurs japonais ont poursuivi leur avance et pourraient même accéder au premier rang mondial dès QUEL A ÉTÉ L IMPACT SUR L ACTIVITÉ DE LECTRA? Daniel Harari. Tous nos marchés géographiques et sectoriels ont été affectés par ce contexte particulièrement difficile. Compte tenu de cela, nos résultats financiers apparaissent globalement satisfaisants et Lectra a fait preuve d une très forte résistance aux turbulences. Ainsi, le résultat opérationnel avant éléments à caractère non récurrent diminue de seulement 1,6 million d euros alors que le chiffre d affaires recule de 18,2 millions d euros. L amélioration de nos fondamentaux explique largement ce résultat. À l exception des ventes de nouveaux systèmes, touchées de plein fouet avec un recul de 21 %, tous les autres paramètres sont en effet au rendez-vous. Avec 100 millions d euros en 2005, nos revenus récurrents atteignent un niveau historique. Nous avons amélioré notre marge brute globale de 3,3 points, malgré une parité euro/dollar toujours défavorable, génératrice d une forte pression concurrentielle. Nous avons, cette année encore, bien maîtrisé nos frais généraux qui diminuent de 2 %. Enfin, avec des capitaux propres de 67 millions d euros et une trésorerie nette de 10 millions d euros, notre bilan est extrêmement sain et solide. Les revenus récurrents représentent 48 % du chiffre d affaires 2005, en progression de 7 % par rapport à Les contrats récurrents (contrats d évolution des logiciels, de maintenance des équipements de CFAO et de support en ligne) progressent de 10 % et représentent 28 % du chiffre d affaires total. 3

6 LES MESURES DE RÉORGANISATION QUE VOUS AVEZ PRISES FIN 2005 SONT-ELLES DICTÉES PAR UNE RECHERCHE D ÉCONOMIES? Daniel Harari. Non, ce que nous voulons, c est mettre dès aujourd hui l entreprise en phase avec les grandes mutations que nous venons d évoquer et avec ses nouveaux enjeux. Cela veut notamment dire que nous devons absolument concentrer nos moyens, réallouer les compétences là où elles vont être nécessaires et recruter les profils manquants capables de nous aider à réaliser nos objectifs de croissance. Nous avons donc pris des mesures de réorganisation, notamment en supprimant les équipes de recherche hardware, de production et de logistique d Investronica en Espagne et en concentrant nos équipes de recherche à Bordeaux, pour des raisons d efficacité. Les économies réalisées avec ces départs vont donc être réinvesties dans le recrutement de nouveaux collaborateurs dans le monde entier. Aujourd hui, après avoir réalisé l intégration des trois acquisitions importantes de 2004 (Humantec, Investronica, Lacent), toutes nos équipes sont fortement mobilisées pour réaliser avec succès notre nouveau plan de route. QUELLES SONT LES AUTRES MESURES EN COURS POUR ACCÉLÉRER LA TRANSFORMATION DE LECTRA? André Harari. Depuis début 2005, Daniel a repris en direct la direction des opérations commerciales. Ce resserrement du pilotage et de la ligne hiérarchique nous permet d être aujourd hui plus réactifs et plus disciplinés. L autre facteur clé de notre transformation, c est bien sûr la poursuite de nos investissements de recherche et développement autour de deux grandes priorités. La première est bien entendu le développement des versions futures de l ensemble de notre offre produits. Elles permettront en particulier de faire converger vers une plate-forme unique nos technologies et celles des sociétés acquises ces dernières années : c est un facteur majeur de performance future et de réassurance pour nos clients. La seconde est le développement de notre offre PLM (Product Lifecycle Management), auquel 100 personnes sont entièrement dédiées. POURQUOI UN TEL INVESTISSEMENT SUR LE PLM? André Harari. Pour Lectra, le PLM représente une de ces opportunités qui ne surviennent que tous les dix ou quinze ans et qui voient aboutir les attentes d un marché et la disponibilité des technologies. Quel constat faisons-nous? Aux États-Unis, en Europe et au Japon, les entreprises d habillement et de distribution vont devoir augmenter leur capacité de design et de merchandising. Pour pouvoir développer leurs marques, moderniser leur production directe et réussir la délocalisation de leur production, en contrôlant au mieux leur chaîne mondiale d approvisionnement, elles auront besoin de logiciels d entreprise de pointe et de solutions globales. Elles auront également besoin de partenaires capables de les accompagner dans le changement, dans le monde entier et durablement. Aujourd hui émergent, le PLM, grâce à un véritable saut technologique, permet de gérer de A à Z le cycle de vie des collections Les équipes de R&D comptent plus de 200 ingénieurs et techniciens (13 % des effectifs). Les investissements de R&D ont représenté 18 millions d euros (soit 8,5 % du chiffre d affaires en 2005) et plus de 80 millions d euros au cours des cinq dernières années. Le recrutement d une centaine de personnes est prévu pour renforcer les équipes de R&D logiciels, de marketing, d avantvente et de vente et développer l activité PLM, sans augmenter le niveau des frais généraux. 4

7 et des produits. Lectra en fait donc une priorité stratégique et le considère comme l un de ses principaux accélérateurs de croissance pour les années à venir. Daniel Harari. La signature, fin 2005, d un contrat majeur d implantation de notre nouvelle offre PLM chez Mango va dans ce sens. 100 % Internet, notre nouvelle offre PLM intègre des fonctionnalités spécifiques aux métiers de la mode et de la distribution. Elle gère la totalité des activités liées au cycle de vie des collections et des produits et offre à l entreprise un support continu d aide à la décision. Chez Mango, notre PLM, en améliorant la circulation de l information dans l entreprise, va permettre à tous les services création, bureaux d études, production et achats, merchandising de coordonner leur intervention et de tenir compte en temps réel des évolutions du produit. La marque pourra ainsi accélérer le rythme de sortie de ses collections et intégrer très rapidement les nouvelles tendances. Et parce que le PLM est une solution très structurante, il faut souligner que notre intervention chez Mango porte également sur l accompagnement du changement, avec des prestations assurées par nos équipes de conseil. QUELLES SONT LES PERSPECTIVES SUR LE MARCHÉ AUTOMOBILE? Daniel Harari. Là aussi, un grand contrat de 5 millions d euros signé fin 2005 avec Johnson Controls, l un des tout premiers équipementiers mondiaux, nous donne de bonnes raisons d être confiants. Le groupe, qui utilisait déjà des solutions Lectra dans les salles de coupe de la plupart de ses usines européennes, nous a demandé de développer une solution hautement performante pour des productions de masse. Nos équipes de R&D ont donc mis au point le VectorAuto MP9, dont quatre premiers exemplaires ont été installés en 2004 dans ses sites européens. Devant les résultats, Johnson Controls vient donc confirmer son choix pour la nouvelle technologie Lectra. Je suis particulièrement fier de cette décision, qui intervient après des comparaisons approfondies avec les solutions de nos concurrents, connaissant la réputation de Johnson Controls pour ses benchmarks. André Harari. Compte tenu de l évolution du marché automobile, on peut penser que d autres grands équipementiers occidentaux suivront cet exemple. Pour répondre à la multiplication des modèles et des gammes, les fabricants d intérieurs de voitures ont en effet besoin de se montrer toujours plus créatifs, avec un outil de production toujours plus flexible. L abandon progressif des méthodes de découpe traditionnelle à emporte-pièces et leur remplacement par de nouvelles technologies de découpe automatique devient indispensable. Le VectorAuto MP9 apporte précision, rapidité et flexibilité et permet des gains de productivité, de main d œuvre et de matière importants. Nous pensons que les équipementiers asiatiques, déjà avancés dans ce domaine, vont continuer à investir. Quant aux équipementiers européens et américains, il est logique qu ils aillent vers la découpe automatique. Enfin, toujours dans le secteur automobile, nous sommes aussi très bien positionnés sur le marché des airbags et nous accompagnerons nos clients pour faire face à la forte croissance attendue des volumes. Chez Mango, la nouvelle offre PLM de Lectra va être utilisée par plus de 800 collaborateurs et fournisseurs qui interviennent dans le design et le développement des 70 millions de vêtements et d accessoires produits chaque année par la marque. Johnson Controls a décidé d acquérir 20 découpeurs automatiques Lectra de dernière génération, VectorAuto MP9, étendant sa base de technologies de CFAO Lectra aux nouveaux marchés automobiles émergents. 5

8 VOUS ABORDEZ DONC 2006 AVEC CONFIANCE? Daniel Harari. Si la prudence continue de s imposer la date et l ampleur du rebond que nous attendons demeurant incertaines nous envisageons en effet 2006 avec plus de sérénité. Depuis 2001, les investissements technologiques, dans tous nos secteurs d activité, sont restés très en deçà des besoins réels des entreprises. Pour sortir gagnantes des grandes mutations en cours, elles vont nécessairement devoir sortir de cet attentisme. Nous avons développé avec nos clients des relations qui s inscrivent sur la durée. Notre expertise et notre connaissance de leurs métiers vont nous permettre, le moment venu, de les accompagner dans leur développement et les aider à maîtriser les risques en faisant les bons choix technologiques : c est une formidable opportunité pour Lectra. Notre réseau commercial et de service, qui couvre le monde entier, est aussi un atout considérable et la plus grande barrière d entrée à la concurrence. Aujourd hui, nous faisons 90 % de notre chiffre d affaires en direct. Dans un contexte de mondialisation et de délocalisation, le fait que nous soyons présents dans les pays donneurs d ordres comme dans les pays producteurs est évidemment une force. André Harari. Tous deux engagés par notre patrimoine dans l entreprise, nous savons prendre des décisions rapides ou difficiles quand il le faut et des risques maîtrisés. Nous menons une stratégie de long terme, celle d un pure player, fortement positionné sur un ensemble de grands marchés mondiaux. Notre environnement évolue en profondeur et de plus en plus rapidement, mais notre cœur de métier reste inchangé. Quant à notre business model qui repose à la fois sur la vente de nouveaux systèmes, moteur de la croissance, et sur de solides revenus récurrents, facteur essentiel de stabilité il nous a permis de bien résister aux turbulences des dernières années. Aujourd hui, pour continuer à progresser, nous pouvons compter sur cinq grands accélérateurs de croissance. Le PLM devrait nous permettre d augmenter la part du logiciel et du conseil dans notre chiffre d affaires et d accroître encore notre leadership dans la mode. Les grands comptes automobiles, pour les raisons que nous venons d exposer, auront de plus en plus besoin de nos technologies pour la production des sièges et intérieurs de voitures, et des airbags. En Amérique du Nord, nous serons en ordre de marche pour développer nos parts de marché, avec l arrivée prochaine de notre nouveau directeur pour l Amérique. En Chine, notre présence ancienne et la qualité de nos solutions doivent nous permettre d accompagner la croissance des besoins en technologie des entreprises tournées vers l exportation ou vers l immense marché intérieur. Enfin notre parc installé de logiciels et d équipements va continuer à évoluer, à se renouveler et à se développer, ainsi que nos services à forte valeur ajoutée. Nos atouts sont donc nombreux pour nous permettre de réaliser dès 2008, ou au plus tard en 2009, les objectifs financiers que nous nous étions initialement fixés à l horizon 2007 : porter notre chiffre d affaires à 300 millions d euros et notre marge opérationnelle à 15 %, grâce à l amélioration constante de notre rentabilité, tout en continuant de dégager un cash flow libre supérieur au résultat net. Environ licences de logiciels, traceurs et matelasseurs et découpeurs automatiques Lectra sont actuellement en service dans le monde entier. 6

9 En début d année 2005, la société s est fixée son plan de route à l horizon L équipe de direction, avec un pilotage resserré, a entrepris des actions importantes pour accélérer la transformation de Lectra. Objectifs : mettre l entreprise en phase avec les grandes mutations de ses marchés, accroître sa compétitivité, concentrer ses moyens, et conduire à une meilleure allocation de ses ressources à l aune de ses nouveaux enjeux et de son nouveau potentiel de développement. De gauche à droite : André Harari, Président du Conseil d Administration. Véronique Zoccoletto, Directeur des Ressources Humaines, de l Organisation et des Systèmes d Information. Jérôme Viala, Directeur Financier. Daniel Harari, Administrateur et Directeur Général. 7

10 chiffres clés 194,5 185,1 184,7 208,5 211, CHIFFRE D AFFAIRES (en millions d euros) Nouveaux systèmes Revenus récurrents CHIFFRES CLÉS CONSOLIDÉS en millions d euros (1) Chiffre d affaires 211,2 208,5 184,7 185,1 194,5 Résultat opérationnel avant éléments non récurrents (2) 8,1 10,7 11,1 7,2 (0,7) Résultat opérationnel après éléments non récurrents (2) (11,1) 7,4 10,4 5,8 (2,9) Résultat net avant éléments non récurrents (2) 6,6 6,1 7,4 3,6 (3,2) Résultat net après éléments non récurrents (2) (12,3) 6,1 7,4 3,6 (3,2) Cash flow libre 7,6 16,1 13,4 20,3 0,4 Capitaux propres (3) 67,0 86,4 82,7 73,0 76,5 Trésorerie nette (3) 10,2 19,4 52,4 35,2 19,6 Recherche et développement 18,0 14,9 14,0 13,7 16,0 Investissements 5,7 4,2 3,4 3,1 6,6 Effectifs totaux (3) (1) Sauf pour le résultat par action, qui figure en euros. Les chiffres 2001 à 2004 n ont pas été retraités pour refléter les normes IFRS 2 (options de souscription d actions) et IFRS 3 (écarts d acquisition) entrées en vigueur au 1 er janvier 2005 et au 1 er avril 2004 respectivement. (2) La société a constaté, au quatrième trimestre 2005, des charges à caractère non récurrent de 9,1 millions liées à des mesures de réorganisation, un profit à caractère non récurrent de 1,8 million et a déprécié de 11,9 millions l écart d acquisition d Investronica. (3) Au 31 décembre. RÉPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES Par activité Logiciels 27 % Équipements de CFAO 34 % Services 38 % PC et périphériques 1 % Par région Europe 56 % Amérique du Nord 18 % Asie-Pacifique 18 % Autres pays 8 % Par marché sectoriel* Mode (habillement, accessoires, chaussure) 60 % Automobile, aéronautique, nautique 30 % Ameublement 10 % * Chiffre d affaires des nouveaux systèmes. 8

11 76,5 73,0 82,7 86,4 67,0 20,3 13,4 16,1 7,2 11,1 10,7 8,1* 7, CAPITAUX PROPRES (en millions d euros) -0, RÉSULTAT OPÉRATIONNEL (en millions d euros) *Avant éléments non récurrents 0, CASH FLOW LIBRE (en millions d euros) Flux nets de trésorerie générés par l activité diminués des flux nets de trésorerie liés aux opérations d investissement, à l exception de ceux liés aux acquisitions, nets de la trésorerie acquise. 19,6 35,2 52,4 19,4 16,0 13,7 14,0 14,9 18,5 6,6 5,3 3,1 5,7 4,6 4,2 3,4 4,3 5,7 4,1 10, TRÉSORERIE NETTE (en millions d euros) Après prise en compte du paiement intégral des acquisitions d Investronica, de Lacent et de Humantec RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT (en millions d euros) INVESTISSEMENTS (en millions d euros) Autres investissements Systèmes d information - Amortissements 9

12 les défis de la croissance LES NOUVEAUX DÉFIS DE L HABILLEMENT un horizon éclairci En précisant les nouvelles règles du jeu, la signature en juin 2005 d un accord sino-européen, puis en novembre d un accord sino-américain et l application de la clause de sauvegarde par d autres pays, comme la Turquie et le Brésil, ont levé en grande partie les incertitudes postquotas. Ce nouveau cadre offre aux entreprises un délai supplémentaire capital, jusqu en , pour les conduire à entreprendre les transformations et les investissements nécessaires. L abolition des quotas textiles par l OMC, en janvier 2005, a déplacé, à l échelle mondiale, le centre de gravité des industries de l habillement. Une fois disparue la protection des quotas, certains pays en voie de développement, à l économie trop fragile, n ont pas résisté. La Chine sort grand vainqueur de ce bouleversement. Elle a ainsi progressé deux fois plus vite que prévu, avec une très forte augmentation de ses exportations de vêtements vers les États-Unis et l Union européenne. L Inde, la Turquie, le Vietnam, la Roumanie ou encore la Tunisie devraient également figurer parmi les pays qui tireront profit, à moyen terme, de cette nouvelle situation. Les industriels chinois et les autres gagnants postquotas ont plus que jamais besoin de technologie et d expertise pour assurer leur compétitivité : ils vont en effet devoir adapter leurs organisations et leurs installations technologiques pour satisfaire aux exigences de qualité, de productivité et de réduction des coûts des donneurs d ordre. Enfin, aux États-Unis, en Europe, au Japon ou encore en Corée du Sud, notamment, certains industriels vont tout simplement chercher à assurer leur survie tandis que les autres pourront faire de la fin des quotas une opportunité. Dans tous les cas, ces entreprises vont devoir modifier leur modèle économique et réaliser les investissements technologiques indispensables pour construire leur avenir sur des capacités de design et de merchandising accrues, développer leurs marques et moderniser la production non sous-traitée. lectra, des réponses adaptées Dans ce contexte de profonde mutation, Lectra met son expertise des marchés et des métiers au service de tous ses clients, dans les pays producteurs comme dans les pays concepteurs et distributeurs. Sa présence mondiale, son expérience de plus de trente ans, lui permettent d apporter des solutions technologiques adaptées, structurantes et communicantes. Tous les acteurs, d un pays à l autre, peuvent collaborer électroniquement, en temps réel. 10

13 TRÈS FORTE AUGMENTATION DES EXPORTATIONS CHINOISES DE VÊTEMENTS, AU DÉTRIMENT DES AUTRES PAYS PRODUCTEURS Exportations Importations Importations chinoises des États-Unis de l Union européenne 61,6 73, % 64,3 68, % 61,6 66, % 4% 4% En provenance de Chine En provenance des autres pays (en milliards de dollars) 1 VÊTEMENT SUR 2 SERAIT FABRIQUÉ EN CHINE EN % Autres pays 50 % Chine

14 les défis de la croissance GÉRER LES COLLECTIONS ET LES PRODUITS AUTREMENT la nouvelle offre PLM de lectra La nouvelle offre PLM de Lectra gère la totalité des activités liées à la gestion des collections et au cycle de vie des produits : Le Product Development permet d organiser, de gérer et de partager tous les thèmes, modèles, matières, couleurs, spécifications techniques, nomenclatures et coûts des collections. Le Line Planning définit, structure et positionne en permanence la collection autour des objectifs stratégiques et économiques de l entreprise. Le Workflow Management organise et contrôle les activités du projet de collection en synchronisant tous les intervenants. Le Management Dashboard apporte aux décideurs un support continu d aide à la décision avec de précieux indicateurs de performance. Tout comme hier les secteurs de l automobile, de l aéronautique et de la défense, l industrie de la mode doit aujourd hui gérer, de façon stratégique et transversale, toutes les informations et les processus relatifs à un produit ou à une collection, depuis son design et son développement jusqu à sa commercialisation, en passant par sa fabrication. Marques, distributeurs, fabricants, sous-traitants et fournisseurs font en effet face à un environnement de plus en plus complexe et mondialisé, à une augmentation du nombre des intervenants, une multiplication des lignes de produits et à un rythme très soutenu de renouvellement des collections. Ils doivent donc, tout en se partageant les phases de design, de développement technique et de fabrication, contrôler parfaitement leur chaîne d approvisionnement étendue. Le besoin de disposer d un logiciel d entreprise, un outil de travail collaboratif qui intègre la contribution et les compétences de tous les acteurs et leur permet d échanger et de synchroniser, en temps réel, leurs interventions, devient vital. Cette bonne coordination, d un bout à l autre du cycle de développement et de production est en effet essentielle pour assurer la qualité finale du produit et sa fidélité au design et à l identité de la marque. Et ce, en communiquant avec les autres systèmes d information de l entreprise (ERP, CRM, chaîne logistique ). À ces attentes fortes, le concept de Product Lifecycle Management (PLM) offre une réponse à la fois puissante et conviviale. Il constitue dès lors un véritable levier de performance. lectra, la force de l expertise métiers Spécifiquement développée pour les métiers de la mode et de la distribution, la nouvelle offre PLM de Lectra lancée en mars 2006 apporte une réponse efficace aux entreprises. Entièrement paramétrable, 100% Internet, forte de l expertise de Lectra dans les logiciels métiers (design, modélisme, prototypage), elle est la plus complète du marché. Elle optimise le travail en mode collaboratif, valorise les compétences et accroît la performance de chaque acteur dans l entreprise et son écosystème. 12

15 13

16 les défis de la croissance AUTOMOBILE : UN BESOIN VITAL DE FLEXIBILITÉ ET DE CRÉATIVITÉ des solutions spécifiques L industrialisation et la fabrication sont optimisées par le logiciel DesignConcept Automotive de Lectra, qui met automatiquement à plat les formes conçues en 3D pour permettre leur découpe. Spécifiquement développées pour l airbag, les solutions de découpe laser Focus de Lectra permettent aux équipementiers, avec une grande fiabilité, de multiplier les modèles et d augmenter les volumes de production. 67 millions de voitures ont été fabriquées dans le monde en Un chiffre appelé à progresser. Mais l industrie automobile affronte, aux États-Unis et en Europe, une crise structurelle historique. En revanche, les constructeurs japonais, qui ont misé sur la créativité et la flexibilité, pourraient accéder au premier rang mondial dès 2006, alors que les constructeurs chinois s attaquent à la croissance rapide de leur marché intérieur, avec des ambitions d exportation. Les constructeurs et les équipementiers européens et américains sont confrontés à la nécessité d améliorer leur offre par plus de créativité, et d accélérer la modernisation de leur production pour accroître leur flexibilité. Dans la fabrication des sièges et des intérieurs de voitures, 90 % de la découpe est encore réalisée aujourd hui avec des presses à emporte-pièces. Cette technique peu flexible, qui nécessite une main d œuvre importante, est surtout adaptée à la production de grande série. Sur un marché avide d innovation, où le rythme de lancement de nouveaux modèles s accélère, avec un grand nombre de variantes par modèle, les systèmes de découpe automatique (tissu et cuir) représentent une solution technologique beaucoup plus performante. Quant au marché des airbags, il s est mondialisé très tôt et une dizaine de grands équipementiers se partagent 80 % du volume mondial. Avec l augmentation du nombre de véhicules produits et la recherche permanente d une meilleure sécurité, ce marché va continuer de connaître une forte croissance. L enjeu principal des industriels de ce secteur sera donc d accroître encore la performance et la productivité de leurs équipements. lectra, l innovation au service de la performance Pour la production des sièges et des intérieurs de voitures, Lectra propose aux équipementiers une alternative performante aux traditionnelles presses à emporte-pièces, avec son système de découpe automatique VectorAuto MP9. Principaux bénéfices : une forte productivité avec un gain de matière et de main d œuvre, une très bonne qualité et précision de découpe, garantie dans le temps, et une très grande flexibilité. 14

17 67 millions de voitures fabriquées en 2005 dans le monde. 75 % du coût de revient d un véhicule sont réalisés par les équipementiers. FORTE CROISSANCE DES AIRBAGS * 2010 (millions d airbags produits) prévisions* 15

18 16 expertise anticipation flexibilité globalisation qualité performance services partenariat innovation fiabilité

19 un partenaire pour construire l avenir

20 au plus proche des clients sur site Présente sur tous les continents, Lectra réalise 90 % de ses ventes à l international avec près de clients. Spécialiste des marchés et des métiers de ses clients, Lectra apporte une réponse personnalisée aux problématiques d entreprises de toute taille, grandes marques, distributeurs, industriels, concepteurs, donneurs d ordre ou encore sous-traitants. Elle accompagne, partout où ils se trouvent, les décideurs et les utilisateurs dans le choix et l optimisation des technologies Lectra qui leur sont nécessaires. Parce que toutes les entreprises attendent le meilleur niveau de service, Lectra a développé son propre réseau international avec 900 spécialistes marketing, vente et services dans le monde complété, dans certains pays, par des agents et des distributeurs. Puissant et souple, le réseau Lectra évolue en permanence pour répondre à de nouveaux besoins, comme la croissance des ventes transnationales, par exemple dans le secteur automobile. Pour permettre à chaque entreprise d utiliser ses produits en fonction de ses propres besoins, Lectra adosse son offre technologique à un ensemble complet de services et propose à ses clients une assistance à la fois globale et de proximité. Plus de 500 consultants, formateurs, ingénieurs et techniciens Lectra assurent ainsi chaque jour, au plus près des besoins, des prestations à forte valeur ajoutée : conseil et formation, installation et mise en route, mise à jour et évolution des logiciels, assistance sur site ou à distance, vente de pièces détachées et de consommables. 18

21 à distance leadership entrepreneurship excellence innovation customer care Une culture d entreprise forte fondée sur 5 valeurs-clés Leader mondial, Lectra a toujours cherché à être le meilleur. Cet état d esprit est partagé par toutes les équipes, à l égard des clients et face aux concurrents. Plus de trente ans après sa création, Lectra a conservé le caractère fondamentalement entrepreneurial de ses débuts et s efforce en permanence de se réinventer. Chez Lectra, rechercher l excellence, dans tous les domaines, est un objectif permanent, un état d esprit partagé par l ensemble des équipes. Au-delà de la recherche technologique, Lectra considère l innovation comme une démarche globale et en a fait le moteur de son modèle économique et de sa compétitivité. Lectra construit avec ses clients une relation au long cours. Une fidélité basée sur la confiance, la qualité, la réactivité, et l implication de ses collaborateurs. 5 Call Centers internationaux Avec 5 Call Centers internationaux à Bordeaux (France), Milan (Italie), Madrid (Espagne), Atlanta (États-Unis) et Shanghai (Chine) accessibles via Internet, Lectra propose à ses clients l intervention en temps réel de l un de ses 90 experts. Ceux-ci peuvent, en ligne, prendre la main sur les logiciels et les équipements du client et l assister de façon interactive. Chaque mois, ils traitent plus de appels d utilisateurs qui peuvent optimiser leur installation tout en réduisant ou en supprimant les risques d immobilisation. 19

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Ingenico T1 2011 : Très bon démarrage de l année Objectifs 2011 de croissance relevés

Ingenico T1 2011 : Très bon démarrage de l année Objectifs 2011 de croissance relevés COMMUNIQUE DE PRESSE Ingenico T1 2011 : Très bon démarrage de l année Objectifs 2011 de croissance relevés - Chiffre d affaires T1 11 : 204,9 millions d euros o +18,3% en données publiées o +9,2% 1 en

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée CUSTOMER SUCCESS STORY Mars 2014 AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée PROFIL CLIENT Secteur: Industrie manufacturière Société: AT&S Effectifs: 7 500 personnes

Plus en détail

Des services innovants pour l'industrie automobile

Des services innovants pour l'industrie automobile AUTOMOBILE Des services innovants pour l'industrie automobile www.daher.com Concepteur et pilote de services Le secteur automobile est un atout industriel majeur de l Europe. En réduisant les cycles logistiques

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Conseil opérationnel en transformation des organisations

Conseil opérationnel en transformation des organisations Conseil opérationnel en transformation des organisations STRICTEMENT CONFIDENTIEL Toute reproduction ou utilisation de ces informations sans autorisation préalable de Calliopa est interdite Un cabinet

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

Présentation des Résultats 2006

Présentation des Résultats 2006 Présentation des Résultats 2006 Réunion SFAF du 28 mars 2007 Une année 2006 brillante en terme de résultats Aubay a encore sur performé son marché sur tous les indicateurs : Un CA de 120,8 M en croissance

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

UN NOUVEAU MODÈLE DE PRODUCTION

UN NOUVEAU MODÈLE DE PRODUCTION UN NOUVEAU MODÈLE DE PRODUCTION UNE AVANCÉE EXCEPTIONNELLE POUR LA DECOUPE DU CUIR Cette technologie de pointe est indispensable pour faire face aux défis rencontrés à chaque étape de la chaîne de production.

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

TÉMOIGNAGE CLIENT ELIOR

TÉMOIGNAGE CLIENT ELIOR Afin d améliorer la qualité de son information client, le groupe Elior a doté les forces commerciales de son activité de restauration collective d une solution basée sur Pivotal CRM. Souple et ergonomique,

Plus en détail

Résultats annuels 2006 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 3 avril 2007

Résultats annuels 2006 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 3 avril 2007 Résultats annuels 2006 et perspectives SQLI, solutions et services e-business 3 avril 2007 Résultats annuels 2006 mardi 3 avril 2007 Présentation et positionnement du Groupe Sqli Faits marquants et résultats

Plus en détail

Secteur Finance - Assurance

Secteur Finance - Assurance Secteur Finance - Assurance isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur financier Selon l INSEE, en 2011, le secteur

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : UNE BELLE PERFORMANCE Chiffre d affaires supérieur à un milliard d euros, en hausse de 5,6% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 : 25,6% du chiffre d'affaires Marge nette2 : 15,4% du

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007

Résultats semestriels 2007 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 et perspectives SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 lundi 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 Stratégie et modèle économique

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation*

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Une capacité unique à combiner compétences sectorielles et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE Editeur de logiciel pour centre de contacts DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE Violaine BRENEZ : marketing executive Boulevard de la Woluwe, 62 1200 Bruxelles Tel : +32 (0)2.307.00.00 Email : v.brenez@nixxis.com

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

ECONOCOM acquiert ECS et s impose comme le leader européen

ECONOCOM acquiert ECS et s impose comme le leader européen Résultats 2010 Stratégie & Perspectives RÉUNION D INFORMATION - 17 mars 2011 INTERVENANTS Jean-Louis Bouchard Fait marquant 2010 ECONOCOM aujourd hui Président Jean-Philippe Roesch Directeur Général Résultats

Plus en détail

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008 1 Assemblée générale mixte du 3 juin 2008 3 juin 1993 3 juin 2008 2 15 e anniversaire de l introduction en bourse d Hermès 3 La société de Bourse Ferri en charge de l introduction en bourse d Hermès écrivait

Plus en détail

-1 - Groupe SQLI Présentation des résultats semestriels 2004

-1 - Groupe SQLI Présentation des résultats semestriels 2004 -1 - Groupe SQLI Présentation des résultats semestriels 2004 Septembre 2004 -2 - Sommaire Présentation de SQLI Faits marquants et résultats semestriels Perspectives -3 - SQLI : les éléments clés Dates

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

De l assistance technique au forfait, un nouveau «business model»

De l assistance technique au forfait, un nouveau «business model» DESPROGES Consulting Janvier 2009 LE CONSEIL EN TECHNOLOGIE AUJOURD HUI D une manière générale, les activités des entreprises de conseil en technologie recouvrent, en totalité ou en partie, le conseil

Plus en détail

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action Paris, le 29 février 2012 En millions d euros (1) 31.12.2011 31.12.2010 variation Chiffre

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 28 août 203 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES er SEMESTRE 203 BONNE PERFORMANCE COMMERCIALE DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION LES PLANS D ADAPTATION DÉLIVRENT LES RÉSULTATS ATTENDUS AMÉLIORATION DE LA

Plus en détail

DASSAULT SYSTEMES Newswire Conférence Téléphonique 2013 Résultats du Deuxième Trimestre Jeudi 25 juillet 2013

DASSAULT SYSTEMES Newswire Conférence Téléphonique 2013 Résultats du Deuxième Trimestre Jeudi 25 juillet 2013 DASSAULT SYSTEMES Newswire Conférence Téléphonique 2013 Résultats du Deuxième Trimestre Jeudi 25 juillet 2013 Thibault de Tersant Directeur Général Adjoint, Affaires Financières Bonjour à tous et merci

Plus en détail

HOLOSFIND (ALHOL): Présentation de la stratégie 2015 et 2016 lors de l AGE du 30 septembre 2015.

HOLOSFIND (ALHOL): Présentation de la stratégie 2015 et 2016 lors de l AGE du 30 septembre 2015. Communiqué de presse Paris, le 29 Septembre 2015 HOLOSFIND (ALHOL): Présentation de la stratégie 2015 et 2016 lors de l AGE du 30 septembre 2015. Holosfind annonce qu elle va présenter sa stratégie lors

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com DÉFENSE & SÉCURITÉ sdv.com SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité auprès de tous nos clients

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat opérationnel : +21,1% Résultat net des activités poursuivies : +56,3%

RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat opérationnel : +21,1% Résultat net des activités poursuivies : +56,3% COMMUNIQUÉ DE PRESSE Information réglementée Lasne, le 25 mars 2013 RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat opérationnel : +21,1% Résultat net des activités poursuivies : +56,3% Vision IT Group, Groupe européen

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Demandons plus à la chimie

Demandons plus à la chimie Demandons plus à la chimie Réunion avec les investisseurs Luxembourg - 16 janvier 2014 Catherine Jouvet Responsable Relations Actionnaires Un acteur majeur de la chimie mondiale Nos atouts 90% du chiffre

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Centralisation et décentralisation des Achats : Analyses et tendances Une enquête de Resources Global Professionals

Centralisation et décentralisation des Achats : Analyses et tendances Une enquête de Resources Global Professionals Centralisation et décentralisation des Achats : Analyses et tendances Une enquête de Resources Global Professionals Conduite fin 2009, cette étude porte sur les différents types d organisations des Achats

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr

www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr Une équipe de 120 Data Scientists, dont les compétences couvrent l intégralité du spectre d intervention

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Areva, un groupe industriel intégré

Areva, un groupe industriel intégré Areva, un groupe industriel intégré Areva est un groupe industriel à l'histoire très récente : né en septembre 2001 de la fusion des entreprises Cogema, Framatome, CEA-Industrie et Technicatome, il est

Plus en détail

Skandia renforce son positionnement en France. Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale?

Skandia renforce son positionnement en France. Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale? Skandia renforce son positionnement en France Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale? 7 mai 2010 Sommaire 1. Présentation et actualité du Groupe Old

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2008

RESULTATS ANNUELS 2008 RESULTATS ANNUELS 11 février 2009 CHIFFRE D AFFAIRES DE 1 420,9 MILLIONS D EUROS EN PROGRESSION DE +2,4 % A TAUX DE CHANGE CONSTANTS MARGE D EXPLOITATION NORMALISEE DE 15,1 % GENERATION DE TRESORERIE EN

Plus en détail

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance Présentation Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance 1 Prodware en bref Editeur de briques logicielles sectorielles et métiers Intégrateur hébergeur des grands

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE RESULTATS SEMESTRIELS SECTORIELS AU 30 JUIN 2009

RAPPORT D ACTIVITE RESULTATS SEMESTRIELS SECTORIELS AU 30 JUIN 2009 Société anonyme au capital de 1.437.099 Siège Social à LYON (69009) - 51 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON RAPPORT D ACTIVITE RESULTATS SEMESTRIELS SECTORIELS AU 30 JUIN 2009 1 Principe comptable 1.1

Plus en détail

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI + Président du Conseil d administration DIDIER FAUQUE + Directeur Général NICOLAS REBOURS + Directeur Général Délégué ORDRE DU JOUR FAITS MARQUANTS ET RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Projet1 5/04/06 19:43 Page 1 20 Rapport financier Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire 05 du 28 avril 2006

Projet1 5/04/06 19:43 Page 1 20 Rapport financier Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire 05 du 28 avril 2006 Rapport financier Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire du 28 avril 2006 20 05 sommaire ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 28 AVRIL 2006 Ordre du jour Rapports du Conseil d Administration 2 - Rapport

Plus en détail

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09. Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3 Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.2011 Présentation du livre Quelques constats 1. Le management international

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance CUSTOMER SUCCESS STORY Août 2013 Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance PROFIL CLIENT Secteur: Société de services informatiques Société: Lexmark Effectifs: 12,000

Plus en détail

moteur d évolution A NEW PATH TO GROWTH

moteur d évolution A NEW PATH TO GROWTH moteur d évolution A NEW PATH TO GROWTH Participer au développement international du secteur Automobile Accompagner les évolutions du véhicule en production Concevoir les systèmes d aide à la conduite

Plus en détail

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com 8 rue des 2 communes 94300 Vincennes, France Fax : +33 (0)1 70 70 21 30 SC-2 accompagne les entreprises textiles en leur apportant ses compétences multiples et significatives acquises au sein d enseignes

Plus en détail

RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010

RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010 RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010 Présentation du Groupe Jean-Hugues Duban Responsable Relations Investisseurs Chiffres clés PSA Peugeot Citroën Deux marques puissantes, différenciées et complémentaires

Plus en détail

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement...

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Un engagement Voyez cette brochure comme une invitation à nous rencontrer physiquement afin de discuter

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre 2015

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre 2015 Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre Amélioration des performances opérationnelles publiées au 3 ème trimestre portée par les performances d Antalis et les premiers impacts positifs

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis.

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. Publication EMSE00-BR371A-FR-E Avril 2006 Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. EXPERTISE EN GESTION DE PROJET VOUS POUVEZ COMPTER SUR DES SERVICES DE GESTION

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Mercredi 2 mars 2016 Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Chiffre d affaires consolidé de 798,0 M, en progression de 4,1 % en publié et 4,6 % en

Plus en détail

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle enjeux Comment accroître la qualité de vos services tout en maîtrisant vos coûts? Equinox Consulting vous accompagne aussi bien dans la définition

Plus en détail

Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012

Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012 Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012 Chiffre d affaires : En dépit d un contexte économique incertain, le groupe Capgemini a réalisé au 3 ème trimestre 2012 un chiffre d affaires consolidé

Plus en détail

distributeur des solutions Sage ERP X3 Solution de gestion intégrée simple, rapide et économique, Sage ERP X3 est votre nouvel allié.

distributeur des solutions Sage ERP X3 Solution de gestion intégrée simple, rapide et économique, Sage ERP X3 est votre nouvel allié. distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Sage ERP X3 Solution de gestion intégrée simple, rapide et économique, Sage ERP X3 est votre nouvel allié. Sage ERP X3, anticipation et pilotage Sage ERP X3 est

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail