EXPOSITION AUX FUMÉES: L IMPACT SANTÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXPOSITION AUX FUMÉES: L IMPACT SANTÉ"

Transcription

1 EXPOSITION AUX FUMÉES: L IMPACT SANTÉ Richard Amnotte, directeur adjoint aux opérations Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (Québec) CANADA 1 er Congrès de la zone de Nage Wépion (Namur), Belgique, le 22 février 2018

2 NEWS.WGCU.ORG Firefighters Fight for Recognition of Cancer KPIXNEWS.COM 63% of all firefighters will get cancer NBCNEWS.COM Cancer Rates are Rising among Firefighters KMOV.COM Study: Firefighters twice as likely to be diagnosed with cancer NEWS.HARVARD.EDU Harvard Researchers Examine Firehouse Cancer Threat CIMT.TELEINTERRIVES.COM Un pompier sur deux aura le cancer SANFRANSISCO.CBSLOCAL.COM High Cancer Risk A Fatal Job Hazard For Firefighters. JOURNALEXPRESS.CA Cancer: les pompiers initiés à la décontamination ABC22NOW.COM Skin cancer hits firefighters at an alarming rate LAPRESSE.CA Le cancer, ce danger invisible qui guette les pompiers KTVL.COM Fireghters learn to fight cancer JOURNALDEQUEBEC.COM 25 cas de cancer chez les pompiers de Québec SOLIDAIRE.COM Les pompiers face à un nouvel ennemi: le cancer LEDEVOIR.COM De dangereuses toxines trouvées dans le corps des pompiers ABC.NET.AU Firefighters face higher risk of melanoma, prostate cancer, reseach shows A deadly profession: 68 percent of firefighters fall victim to cancer LAPROVENCE.COM Exclusif Cancer des pompiers le rapport incendiaire SCIENCEETAVENIR.FR Les sapeurs-pompiers ont un risque plus élevé de développement de cancer LIBERATION.FR Un rapport pointe la surmortalité par cancer chez les pompiers Cancer Prevention Programs Stress Clean Firefighter Equipment ICI.RADIO-CANADA.CA Des mesures pour diminuer les risques de cancer chez les pompiers FRANCETVINFO.FR Pompiers: une profession mise en danger par la toxicité des fumées BOSTON.CBSLOCAL.COM Boston Fire Department Making Firefighters Aware of Cancer Risks WNCN.COM Firefighters and cancer: Who will save them?

3 NE CHERCHONS PAS DE COUPABLES: CONFRONTONS LA SITUATION ENSEMBLE

4 SITUATION ALARMANTE CHEZ LES POMPIERS Le cancer est la menace la plus sévère à la santé des pompiers. 9 % plus de risques d un diagnostic de cancer que la population en général. 14% plus de chance de mourir d un cancer que la population en général. 61% des causes de décès professionnels des pompiers sont liées au cancer entre 2002 et 2016, selon IAFF. En Ontario (Canada), l âge moyen de vie d un pompier professionnel est de 64 ans.

5 TAUX COMPARATIFS DES CAUSES DE DÉCÈS DES POMPIERS AMÉRICAINS Sans tenir en compte des cancers Tenant en compte de l incidence des cancers Brûlures; 3% Autres causes; 5% Asphyxie; 14% Causes des décès Brûlures; 1% Traumas internes; 8,60% Asphysie; 5,40% Causes des décès Autres causes; 1,80% Traumas internes; 22% Crises cardiaques; 56% Crises cardiaques; 22,20% Cancers; 61% Crises cardiaques Traumas internes Brûlures Asphyxie Autres causes Cancers Crises cardiaques Traumas internes Brûlures Asphysie Autres causes

6

7 COMPOSANTES CANCÉROGÈNES ET TOXIQUES DES FUMÉES D INCENDIE Benzène Acétone Formaldéhyde Toluène Acide chloridrique Ammoniaque Méthanol Trichloroéthylène Chlore Cyanure d hydrogène Etc, etc, etc.

8 DANGER IMMÉDIAT POUR LA VIE ET LA SANTÉ (DIVS)

9 CERTAINS CONTAMINANTS ET LEURS EFFETS TOXIQUES

10 RECONNAISSANCE CANCÉROGÈNES DE CERTAINS CONTAMINANTS DES FUMÉES

11 LA SUIE: DOUBLE TOXICITÉ Produit de la combustion incomplète Riche en HAP (benzène et autres) Adsorption d autres contaminants Permet l agglomération en grande quantité de molécules Désorption à retardement prolongeant l exposition aux contaminants post-intervention

12 CERTAINS EFFETS NEUROTOXIQUES Cyanure d hydrogène (HCN) Décomposition des matières synthétiques Quantité appréciable produite sous l effet de la chaleur Affecte le fonction neurologique à très faible dose (2 ppm) En combinaison avec l oxyde de carbone (CO): effet chronique spontané

13 UNE MENACE INQUIÉTANTE ET MÉCONNUE Les nanoparticules Particules dont la dimension est inférieure à 1 micron. Peu de moyen d en bloquer le passage. Présentes en grande quantité dans la fumée d incendie

14 Études épidémiologiques Recherches scientifiques Évaluation des risques CONSTATS DE RECHERCHES

15 PLUSIEURS ÉTUDES ÉPIDÉMIOLOGIQUES LeMasters, JOEM, 2006 Analyse de 32 études sur 20 types de cancer Daniels, OEM, 2015 Analyse en fonction du poste occupé, la durée d exposition et utilisation des ÉPI Pukkala, OEM, 2014 Analyse d une cohorte de pompiers de pays nordiques: 1961 à 2005 Toutes les conclusions sont similaires: les risques de cancer sont prépondérants chez les pompiers, et les chances varient selon la fonction, l usage des ÉPI, la durée et le nombre d expositions.

16 L ÉTUDE LA PLUS VASTE D'AMÉRIQUE DANIELS, KUBALE, YIIN ET AL, OCTOBRE 2013 NIOSH - Étude depuis pompiers (Philadelphie, Chicago et San Francisco) ayant travaillé entre 1950 et 2009 Résultats comparés aux taux de cancer de la populations en général: Les pompiers ont été en plus grand nombre à combattre un cancer Les types des principaux cancers répertoriés sont: digestifs, oraux, respiratoires et urinaires. Un taux deux fois plus élevé de mésothéliome maligne: un cancer normalement associé à l amiante Un nombre plus important de cancer chez les jeunes pompiers. Un taux de cancer de la vessie et de la prostate plus important chez les pompiers de moins de 65 ans Le temps passé en intervention augmente les chances de développer un cancer des poumons Plus un pompier court d interventions, plus il a de chance de développer une leucémie mortelle

17 PRÉVALENCE DES CANCERS CHEZ LES POMPIERS D'AMÉRIQUE DU NORD Taux Type de cancer 102% Testiculaire 53% Myélome multiples 51% Lymphome non-hodgkinien 39% Peau 31% Mélanome malin 31% Cerveau 28% Prostate 21% Colon 14% Leucémie

18 ÉTUDE SCIENTIFIQUE SUR LES PORTS D ENTRÉE DES CONTAMINANTS - OTTAWA (CANADA) KEIR, AKHTAR, MATSCHKE, KIRKHAM, CHAN, AYOTTE, WHITE, BLAIS, OCTOBRE 2017 Période de recherche: Janvier 2015 à avril pompiers et 16 employés administratifs Analyse urinaire et cutanée: avant et après un combat d incendie. Constat: Présence de 3 à 5 fois plus de contaminants (HAP) dans l urine qu avant un combat d incendie, pour les pompiers. Usage d ÉPI complet, incluant ARI Absence de contaminant dans les poumons Port d entrée suspecté: Absorption cutanée Principales régions visées: le cou et la mâchoire

19 AUTRES SOURCES QUE LA FUMÉE D INCENDIE Il y a plusieurs autres sources d émanation de contaminants toxiques et cancérogènes à considérer dans l environnement de travail des pompiers: Émanations d échappement des moteurs au gazole (diésel) Agents retardateurs de flammes Produits chimiques industriels Substances radioactives

20 SONDAGE RÉCENT SUR LE PORT DE L ARI LORS DE LA PHASE «DÉBLAIEMENT» Est-ce que je porte un ARI lors du déblaiement post-incendie? Est-ce que j utilise un ARI lors de la phase de déblaiement? OFFICIER D ÉQUIPE 115 RÉPONDANTS 55 OUI 60 NON 52% ne sont toujours pas convaincus des risques NON OUI POMPIERS NON OUI Source:

21 CAS DE CANCER CHEZ LES POMPIERS QUÉBÉCOIS Ville de Québec: 400 pompiers 25 cas répertoriés Ville de Montréal: 2400 pompiers Plus de 70 cas répertoriés

22 RECONNAISSANT DE CERTAINS CANCERS CHEZ LES POMPIERS - PROVINCE DE QUÉBEC Type Conditions 1 Rein 20 ans 2 Vessie 20 ans 3 Larynx 15 ans et non fumeur depuis 10 ans 4 Poumon 15 ans et non fumeur depuis 10 ans 5 Mésothéliome Aucune durée d exposition minimale 6 Myélome multiple 15 ans 7 Lymphome non-hodgkinien 20 ans

23 RECONNAISSANCE DE CERTAINS CANCERS CHEZ LES POMPIERS - PROVINCE DE L ONTARIO Type Conditions 1 Cerveau 10 ans 2 Colorectal 10 ans, âgé moins de 61 ans 3 Vessie 15 ans 4 Leucémie myéloïde aigue 15 ans 5 Uretère 15 ans 6 Rein 20 ans 7 Lymphome non hodgkinien 20 ans 8 Œsophage 25 ans 9 Sein 10 ans 10 Myélome multiple 15 ans 11 Testicule 10 ans 12 Prostate 15 ans 13 Poumon 15 ans, non-fumeur depuis 10 ans 14 Peau 15 ans

24 LA RÉDUCTION DES RISQUES Comment réduire l incidence des cancers? Comment réduire son propre facteur de risque? Comment réduire l exposition aux suies et contaminants?

25 UN GRAMME DE PRÉVENTION VAUT UN KILO EN SOINS DE SANTÉ Le respect d une hygiène de vie saine, incluant une alimentation équilibrée et maintien d une condition physique active, favorise une réduction des risques de développement d un cancer. Chaque mesure portée pour réduire l exposition aux contaminants, dans sa durée et sa fréquence diminue significativement les risques de développement d un cancer. Un examen médical complet, au moins annuellement, assure une prise en charge hâtive de toute apparition d un cancer et augmente les chances d une guérison sans séquelle importante.

26 FACTEURS AGGRAVANTS CONNUS FACTEURS PERSONNELS Génétique de l individu Âge Tabagisme ou son contact secondaire Embonpoint/mauvaise alimentation Haut taux de cholestérol Diabète Abus d alcool Pollution et pesticides Surexposition au soleil FACTEURS LIÉS AU TRAVAIL Années de service Voie d absorption Qualité de la protection Fréquence des expositions Durée des expositions Nature des contaminants Concentration des contaminants Interactions de contaminants

27 COMMENT SE PRÉMUNIR? DANS MA VIE PERSONNELLE Avoir une saine hygiène de vie Faire un examen de santé complet (au moins une fois par an) DANS MA VIE PROFESSIONNELLE Implanter et appliquer des normes, méthodes et procédés de travail sécuritaire Utiliser adéquatement les équipements de sécurité et de protection Limiter les expositions aux substances à risque

28 PORTS D ENTRÉES DES CONTAMINANTS CANCÉRIGÈNES ET TOXIQUES Inhalation Absorption cutanée Ingestion DES MESURES DE PROTECTION ET D HYGIÈNE S IMPOSENT

29 DOMAINES D ACTION PRÉVENTIVE EN MILIEU DE TRAVAIL Facteurs de risque Méthodes et procédés Matériels et équipements Hygiène de vie

30 A LA RECHERCHE DE MOYENS PRAGMATIQUES À LA VILLE DE LÉVIS 11 membres du Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis. En retraite fermée une semaine: 440 heures de réflexion Travaux en formule Kaizen Mandat: Réduire de 50% l écart entre les méthodes en vigueur au SSI de la Ville de Lévis par rapport aux bonnes pratiques mondialement reconnues et applicable dans notre climat.

31 LES ÉTAPES FRANCHIES 1. Compréhension de la nature du risque 2. Identification des sources de contamination 3. Cartographie de l intervention type et des expositions potentielles 4. Mesures subjectives de la dangerosité 5. Identification des étapes à risques dans le cycle d intervention 6. Recherche de solutions pragmatiques pour la réduction de l exposition aux contaminants. 7. Implantation des mesures: 8 semaines de travaux intensifs et 4 semaines d audit 8. Processus de veille en continu / mise à jour des procédures

32 LA RECHERCHE DE SOLUTIONS IMPACTS IMPACTS

33 - IMPACT + L OPTIMISATION DES SOLUTIONS PLUS d impact MOINS d effort PLUS d impact PLUS d effort MOINS d impact MOINS d effort MOINS d impact PLUS d effort - EFFORT +

34 LES 13 ÉTAPES DE L INTERVENTION 1. Appel d intervention 2. Mobilisation et habillement 3. Départ et déplacement 4. Arrivée sur les lieux de l intervention 5. Analyse de l incident et affectation 13. Nettoyage personnel Analyse subjectives des risques d exposition 6. Combat d incendie 7. Relève et RÉHAB 12. Remise en service et nettoyage 11. Retour en caserne 10. Récupération du matériel 9. Recherche des causes et circonstances 8. Finalisation & Déblai

35 LES ÉTAPES JUGÉES CRITIQUES: LES RISQUES PLUS ÉLEVÉS 1. Appel d intervention 2. Mobilisation et habillement 3. Départ et déplacement 4. Arrivée sur les lieux de l intervention 5. Analyse de l incident et affectation 13. Nettoyage personnel Perception par les pompiers des étapes à risque 6. Combat d incendie 7. Relève et soutien sanitaire 12. Remise en service et nettoyage 11. Retour en caserne 10. Récupération du matériel 9. Recherche des causes et circonstances 8. Finalisation & Déblai

36 LES SOLUTIONS AVANCÉES AYANT LE PLUS D IMPACT AVEC LE MOINS D EFFORT 1. Procédures claires basées sur de bonnes pratiques applicables 2. Formation obligatoire: enjeux, comportement, normes et procédures 3. Port de l EPI adapté à la situation de travail 4. Réduction des expositions inutiles 5. Préparation du lieu d enquête (ventilation et temps de refroidissement) 6. Création d une réserve fonctionnelle de tenues d intervention 7. Nettoyage systématique des tenues souillés: lavage, inspection, entreposage 8. Liste de vérification post-intervention: contrôle des actions critiques 9. Tableau de bord et indicateurs de performance périodiques

37 Recherches et innovation EN CONCLUSION Intervention personnelle sur les facteurs de risques Réduction des expositions aux suies et aux contaminants

38 PLUSIEURS MOYENS PROPOSÉS, PEU DE MÉTHODES ÉPROUVÉES L efficacité des méthodes de nettoyage et de décontamination des tenues de feu et autres ÉPI; La contamination croisée des pompiers lors d un incendie ; La contamination (peau vs inhalation) et l efficacité des méthodes de décontamination des pompiers (peau) ; La protection individuelle «suffisante» après l incendie (respiratoire et cutanée) ; L effet des tactiques sur les risques de contamination des pompiers (méthode d attaque d incendie).

39 ENCORE BEAUCOUP DE PLACE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION Changement de comportement chez les pompiers Aménagement sécuritaire des centres de secours Conception révisée des véhicules d intervention Protection efficace contre les nanoparticules AVANT L INCENDIE Produits neutralisant les substances toxiques et cancérogènes Détection et mesure de l efficacité du nettoyage Aire de déshabillage et d entretien du matériel Procédés de nettoyage et décontamination Registre informatisé des expositions et de l entretien APRÈS L INCENDIE PENDANT L INCENDIE Procédés de décontamination simple, rapide et efficace Dispositif de décontamination rapide sur intervention Alimentation et hydratation efficace et sécuritaire Aire de soutien sanitaire adaptée sur intervention Détection et mesure des expositions en intervention

40 Laver ma tenue de feu? Mais alors, les marques cancérigènes de mon courage et de mon expérience comme sapeur-pompier disparaîtront! LA MENACE DES CANCERS EST BIEN RÉELLE Le nombre de diagnostic est en croissance. L environnement de travail des pompiers est propice au contact avec des substances cancérigènes et toxiques. Certaines méthodes de travail nous permettent de réduire l exposition aux contaminants. La culture en santé au travail doit évoluer chez les pompiers. La science doit poursuivre ses recherches pour identifier des solutions efficaces de prévention et de protection.

41 SORTONS NOTRE TÊTE DU SABLE: AGISSONS ENSEMBLE DÈS MAINTENANT

42 QUOI FAIRE EN MILIEU DE TRAVAIL? 1. Engager votre personnel dans un changement de culture/comportement. 2. Être leader exemplaire: tous les niveaux hiérarchiques impliqués. 3. Réviser vos normes, méthodes et procédures: Nettoyage, entretien et décontamination des équipements; Soutien sanitaire en intervention. 4. Instruire votre personnel des risques et des moyens de prévention des cancers. 5. Appliquer avec rigueur les mesures de santé et sécurité au travail. 6. Investir dans le matériel là où il y a une plus-value significative: Mesurer l impact escompté par rapport à l investissement requis. 7. Limiter les présences et la durée d exposition dans la zone à risque.

43 QUOI FAIRE PERSONNELLEMENT? Je prends conscience des risques et je les accepte; J adopte une hygiène de vie réduisant les risques; Je respecte les mesures de prévention et de sécurité; Je consulte annuellement des professionnels de la santé pour obtenir un bilan complet; J œuvre à convaincre mes collègues des risques de cancer et je les incite à faire comme moi.

44 LA PROBLÉMATIQUE DES CANCERS CHEZ LES POMPIERS AGISSONS TOUS ENSEMBLE DÈS MAINTENANT

45 SOYEZ TOUJOURS PRUDENT!

46 MERCI DE VOTRE ATTENTION Richard Amnotte, directeur adjoint aux opérations Service de la sécurité incendie Ville de Lévis (Québec) CANADA Courriel: Téléphone:

47 SOURCES PRINCIPALES 1. Josianne Roy, Campus Notre-Dame-de-Foy 2. Ville de Lévis, démarche Kaizen à réduction de l exposition

Notre priorité, votre sécurité!

Notre priorité, votre sécurité! Service de sécurité incendie de Montréal Notre priorité, votre sécurité! Maladies professionnelles liées à la lutte aux incendies Présentation faite à la Commission de la sécurité publique Le 13 mars 2018

Plus en détail

Prévention du cancer dans les services d'incendie: expositions, effets sur la santé et interventions

Prévention du cancer dans les services d'incendie: expositions, effets sur la santé et interventions Prévention du cancer dans les services d'incendie: expositions, effets sur la santé et interventions Jeff Burgess, MD, MS, MPH Doyen en charge de la Recherche et Professeur Université d Arizona Zuckerman

Plus en détail

SOLUTION DE NETTOYAGE DES ÉQUIPEMENTS ET DU PERSONNEL

SOLUTION DE NETTOYAGE DES ÉQUIPEMENTS ET DU PERSONNEL SOLUTION DE NETTOYAGE DES ÉQUIPEMENTS ET DU PERSONNEL RÈGLEMENTATION La réglementation québécoise ne contient pas de dispositions précises relativement à l entretien des vêtements de protection pour la

Plus en détail

Incidence et évolution des cancers de l adulte en France

Incidence et évolution des cancers de l adulte en France 1 Incidence et évolution des cancers de l adulte en France En l absence de données réelles d incidence observées sur l ensemble du territoire national, l évolution du nombre de cas de cancers en France

Plus en détail

Section Expositions chroniques

Section Expositions chroniques Si un pompier à temps plein ou à temps partiel, un pompier auxiliaire ou un enquêteur sur les souffre d'un des cancers prescrits qui est décrit ci-dessous ou est atteint d'une déficience par suite de l'un

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Incidence et mortalité

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Incidence et mortalité EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Incidence et mortalité V Jouhet 13 Mai 2009 Encadrement : G. Defossez Plan Définitions Incidence Mortalité Effets influençant la lecture des données épidémiologiques Âge, période,

Plus en détail

Pam Warkentin. Radonmatters Atelier sur la qualité de l air intérieur Assemblée nationale de l ICISP Winnipeg, Manitoba 23 juin 2013

Pam Warkentin. Radonmatters Atelier sur la qualité de l air intérieur Assemblée nationale de l ICISP Winnipeg, Manitoba 23 juin 2013 Pam Warkentin Radonmatters Atelier sur la qualité de l air intérieur Assemblée nationale de l ICISP Winnipeg, Manitoba 23 juin 2013 Sommaire Introduction Qu est-ce que le RADON? Sources Effets sur la santé

Plus en détail

Tous cancers. Survie relative à 5 ans

Tous cancers. Survie relative à 5 ans 3 Tous cancers ANALYSE En France, en 2000, le nombre de nouveaux cas de cancer a été estimé au total à près de 280 000 dont 58 % chez l homme. Le nombre de décès atteint environ 150 000, dont 61 % survenant

Plus en détail

Section Expositions chroniques

Section Expositions chroniques Si un pompier à temps plein ou à temps partiel, un pompier auxiliaire ou un enquêteur sur les souffre d'un des cancers prescrits qui est décrit ci-dessous ou est atteint d'une déficience par suite de l'un

Plus en détail

1er Congrès Zone NAGE (Namur, B.) Fumées nuit gravement à la santé

1er Congrès Zone NAGE (Namur, B.) Fumées nuit gravement à la santé 1er Congrès Zone NAGE (Namur, B.) Fumées nuit gravement à la santé Représentants de FO SIS : ADC Olivier JAILLET (SPPNO) ADC Mickaël MEERSCHAUT (SPPNO) SCH Willy MARC (SPPNO) PHC Emmanuelle ALAVOINE (SSSM)

Plus en détail

Filière sale-propre : mise en œuvre d une politique de santé globale

Filière sale-propre : mise en œuvre d une politique de santé globale Filière sale-propre : mise en œuvre d une politique de santé globale Colloque Angoulême septembre 20181 ff. Major BELAIRE SOMMAIRE Contraintes à prendre en compte Solutions concrètes en centre de formation

Plus en détail

CANCER : NOUVELLE CARTOGRAPHIE DÉPARTEMENTALE. QUELLES ACTIONS PAR LES ARS?

CANCER : NOUVELLE CARTOGRAPHIE DÉPARTEMENTALE. QUELLES ACTIONS PAR LES ARS? CANCER : NOUVELLE CARTOGRAPHIE DÉPARTEMENTALE. QUELLES ACTIONS PAR LES ARS? RENCONTRES DE SANTÉ PUBLIQUE FRANCE JUIN 2019 Olivier CATELINOIS, Santé publique France Occitanie CONFLITS D INTÉRÊTS CETTE INTERVENTION

Plus en détail

Les effets des pesticides sur l environnement et la santé ; exemple notamment des cancers. Séminaire DES Environnement et Santé 27 septembre 2010

Les effets des pesticides sur l environnement et la santé ; exemple notamment des cancers. Séminaire DES Environnement et Santé 27 septembre 2010 Les effets des pesticides sur l environnement et la santé ; exemple notamment des cancers Séminaire DES Environnement et Santé 27 septembre 2010 Définition (InCA) Les pesticides (ou phytopharmaceutiques)

Plus en détail

Reconnaitre l inhalation de fumées: Toxicologie

Reconnaitre l inhalation de fumées: Toxicologie Reconnaitre l inhalation de fumées: Toxicologie Fumées Nuit gravement à la santé Jeudi 22 février 2018 La Marlagne à Wépion 1er Congrès de la ZS NAGE S. Guillaume, CEN, MSc., MSA Agenda Introduction Qu

Plus en détail

Cancers et expositions professionnelles

Cancers et expositions professionnelles Cancers et expositions professionnelles Pr Maria Gonzalez Service de Pathologie Professionnelle et Médecine du Travail Pôle Santé Publique - Santé au Travail Hôpital Civil Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Plus en détail

ETUDE des RISQUES LIES à l EXPOSITION au FEU

ETUDE des RISQUES LIES à l EXPOSITION au FEU ETUDE des RISQUES LIES à l EXPOSITION au FEU MLTN ABRARD Stanislas SSSM49 CHU d Angers CNE BERTRAND Mathieu SDIS 49 Membre de la Conflit d intérêt S. ABRARD: Pas de conflit d intérêt. Interne CHU d Angers.

Plus en détail

Produits chimiques : Que risquez vous?

Produits chimiques : Que risquez vous? Produits chimiques : Que risquez vous? www.msa.fr Produits chimiques Qu est ce qu un produit chimique? Il faut prendre en compte l'ensemble des produits chimiques au sens large du terme, à savoir : Colles,

Plus en détail

Objectif 12 : Prévenir les cancers liés au travail ou à l environnement

Objectif 12 : Prévenir les cancers liés au travail ou à l environnement Objectif 12 : Prévenir les cancers liés au travail ou à l environnement Les cancers liés au travail sont souvent sous-estimés tant leur identification et leur reconnaissance comme conséquence d une exposition

Plus en détail

Le CANCER CHEZ LES POMPIERS

Le CANCER CHEZ LES POMPIERS Le CANCER CHEZ LES POMPIERS Prononcer le mot «cancer» dans une caserne belge, et tout le monde vous parlera (presque exclusivement) de la décontamination des vêtements d intervention. À nouveau, la prévention

Plus en détail

CARROSSIER PEINTRE MÉCANICIEN CONSEILS DE PRÉVENTION RÉCAPITULATIF DES RISQUES CHIMIQUES RENCONTRÉS PÔLE SANTÉ TRAVAIL

CARROSSIER PEINTRE MÉCANICIEN CONSEILS DE PRÉVENTION RÉCAPITULATIF DES RISQUES CHIMIQUES RENCONTRÉS PÔLE SANTÉ TRAVAIL CARROSSIER PEINTRE RÉCAPITULATIF DES RISQUES CHIMIQUES RENCONTRÉS DOCUMENT À DESTINATION DES EMPLOYEURS Chaque fiche pourra être affichée au poste de travail correspondant CONSEILS DE PRÉVENTION AD Blue

Plus en détail

Section Expositions chroniques

Section Expositions chroniques Si un pompier à temps plein ou à temps partiel, un pompier auxiliaire ou un enquêteur sur les incendies souffre d'un des cancers prescrits qui est décrit ci-dessous ou est atteint d'une déficience par

Plus en détail

Environnement & santé

Environnement & santé Environnement & santé O. Thomas ENS Bretagne, 17 janvier 2013 Journées Normaliennes du Développement Durable ENS de Cachan Campus de Bretagne 16 janvier 2013 1 E&S / S&E Santé environnementale (sécurité

Plus en détail

Le fardeau des cancers professionnels au Canada : un aperçu général de l étude. Paul A. Demers, Ph.D. Les CANCÉROGÈNES professionnels 27 avril 2017

Le fardeau des cancers professionnels au Canada : un aperçu général de l étude. Paul A. Demers, Ph.D. Les CANCÉROGÈNES professionnels 27 avril 2017 Le fardeau des cancers professionnels au Canada : un aperçu général de l étude Paul A. Demers, Ph.D. Les CANCÉROGÈNES professionnels 27 avril 2017 1 Exposition estimée * aux cancérogènes au Québec Cancérogène

Plus en détail

LE RISQUE CHIMIQUE Jeudi 06 avril 2017

LE RISQUE CHIMIQUE Jeudi 06 avril 2017 Jeudi 06 avril 2017 Qu est ce que le risque chimique? C est l exposition de toute personne à des agents chimiques dangereux pouvant occasionner des dommages pour la santé ou la sécurité. Qui est concerné

Plus en détail

Quatre personnes sur dix développent un cancer

Quatre personnes sur dix développent un cancer Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 07.02.2011, 9:15 14 Santé N 0351-1101-20 Le cancer en Suisse de 1983 à Quatre personnes sur dix

Plus en détail

Qualité de l air intérieur et le maintien des actifs dans un contexte de gestion des risques à la santé

Qualité de l air intérieur et le maintien des actifs dans un contexte de gestion des risques à la santé Qualité de l air intérieur et le maintien des actifs dans un contexte de gestion des risques à la santé Colloque AGPI 2014 : 1 octobre 2014 Fabien Gagnon, ing. et Caroline Lapointe, ing. M.Sc. Présentation

Plus en détail

: Brosses métalliques circulaires encapsulées

: Brosses métalliques circulaires encapsulées WSDS-014F Brosses métalliques circulaires encapsulées SECTION 1 : Identification de la substance ou du mélange et de l entreprise ou de l établissement 1.1. Identificateur du produit Nom du produit : Brosses

Plus en détail

Tout le monde utilise des produits chimiques, que ce soit lors d activités professionnelles ou domestiques.

Tout le monde utilise des produits chimiques, que ce soit lors d activités professionnelles ou domestiques. Le risque chimique - Introduction - Les différentes formes - Les conséquences des risques chimiques - Introduction à la maitrise des risques - L incendie - Processus d apparition d un dommage - Lecture

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA QUALITÉ DE L AIR DANS LES ÉTABLISSEMENTS

POLITIQUE RELATIVE À LA QUALITÉ DE L AIR DANS LES ÉTABLISSEMENTS Page 6004-1 1.0 Préambule La Commission scolaire de l Estuaire, comme employeur et comme propriétaire d édifices publics, est responsable de voir au bon état et à la sécurité de ses bâtiments. Elle doit

Plus en détail

Etude sanitaire sur les cancers autour du site nucléaire du Tricastin. CLIGEET 11 juin 2010 Restitution ORS Rhône-Alpes (Olivier Guye)

Etude sanitaire sur les cancers autour du site nucléaire du Tricastin. CLIGEET 11 juin 2010 Restitution ORS Rhône-Alpes (Olivier Guye) Etude sanitaire sur les cancers autour du site nucléaire du Tricastin CLIGEET 11 juin 2010 Restitution ORS Rhône-Alpes (Olivier Guye) Contexte et historique Réunion CLIGEET du 21 mars 2007 : demande d

Plus en détail

LE RISQUE CHIMIQUE en milieu de soins

LE RISQUE CHIMIQUE en milieu de soins LE RISQUE CHIMIQUE en milieu de soins Agents chimiques dangereux Un agent chimique dangereux est une substance ou un mélange dont la composition est susceptible de porter atteinte à la sécurité et à la

Plus en détail

ÉPIDÉMIOLOGIE HOSPITALIÈRE DU CANCER

ÉPIDÉMIOLOGIE HOSPITALIÈRE DU CANCER ÉPIDÉMIOLOGIE HOSPITALIÈRE DU CANCER ADULTES - HABITANTS LA RÉGION CENTRE PMSI 2006-2011 S.Baron, AI. Lecuyer, C.Gaborit, L.Godillon, E.Rusch (UREH) Rapport UREH www.sante-centre.fr/ureh-centre INTRODUCTION:

Plus en détail

Fiche Signalétique. Nettoyeur à freins SECTION I : IDENTIFICATION DU PRODUIT. Fournisseur / Fabricant : Date préparée : 30/04/2015

Fiche Signalétique. Nettoyeur à freins SECTION I : IDENTIFICATION DU PRODUIT. Fournisseur / Fabricant : Date préparée : 30/04/2015 Fiche Signalétique Nettoyeur à freins SECTION I : IDENTIFICATION DU PRODUIT Fournisseur / Fabricant : Date préparée : 30/04/2015 Cicochem Inc. 1019, rue des Perdrix O8erburn Park, Québec J3H 6H2 Téléphone:

Plus en détail

Évolution de la mortalité par cancer en France de 1950 à 2006 Catherine Hill, Françoise Doyon et Abdeddahir Mousannif

Évolution de la mortalité par cancer en France de 1950 à 2006 Catherine Hill, Françoise Doyon et Abdeddahir Mousannif Maladies chroniques et traumatismes Évolution de la mortalité par cancer en France de 1950 à 2006 Catherine Hill, Françoise Doyon et Abdeddahir Mousannif Sommaire 1. Introduction 3 2. Matériel et méthodes

Plus en détail

: RT390G Viper HD. SECTION 1 : Identification de la substance/mélange et de la compagnie/entreprise. SECTION 2: Identification des dangers

: RT390G Viper HD. SECTION 1 : Identification de la substance/mélange et de la compagnie/entreprise. SECTION 2: Identification des dangers 2017/01/01 update Ce produit a été classifié selon les critères de dangerosité du Règlement sur les produits contrôlés et la fiche contient toutes les informations requises par le règlement sur SECTION

Plus en détail

Les CMR. (Cancérigène-Mutagène-Reprotoxique)

Les CMR. (Cancérigène-Mutagène-Reprotoxique) JANVIER 2019 NEWSLETTER PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Les CMR (Cancérigène-Mutagène-Reprotoxique) Depuis de nombreuses années de très nombreux produits chimiques sont apparus sur le marché et ont

Plus en détail

: RT910T Silicone Grease

: RT910T Silicone Grease 2017/01/01 update Ce produit a été classifié selon les critères de dangerosité du Règlement sur les produits contrôlés et la fiche contient toutes les informations requises par le règlement sur SECTION

Plus en détail

2. Matériel et méthodes

2. Matériel et méthodes 2. Matériel et méthodes 2.1 Matériel 6 2.1.1 Nombre de décès par cancer 6 2.1.2 Choix des localisations 6 2.1.3 Populations 6 2.2 Méthodes 7 2.2.1 Taux bruts 7 2.2.2 Taux spécifiques par âge 7 2.2.3 Taux

Plus en détail

Gaz toxiques dans les conteneurs maritimes. État des connaissances et préconisations INRS Barbara SAVARY - INRS

Gaz toxiques dans les conteneurs maritimes. État des connaissances et préconisations INRS Barbara SAVARY - INRS Gaz toxiques dans les conteneurs maritimes État des connaissances et préconisations INRS Barbara SAVARY - INRS Contexte 20 % des 5000 conteneurs contrôlés sur le port d Hambourg : présence de gaz toxiques

Plus en détail

Etude exploratoire du coût socio-économique de la pollution de l air intérieur. Atelier OQAI 23 juin 2014 Anses / P.

Etude exploratoire du coût socio-économique de la pollution de l air intérieur. Atelier OQAI 23 juin 2014 Anses / P. Etude exploratoire du coût socio-économique de la pollution de l air intérieur Atelier OQAI 23 juin 2014 Anses / P. Kopp / CSTB-OQAI Etude du coût social de la pollution de l air intérieur Contexte : aucune

Plus en détail

Colloque Agro-Ecologie 30 Novembre 2015 Prévention des risques pour la santé

Colloque Agro-Ecologie 30 Novembre 2015 Prévention des risques pour la santé Colloque Agro-Ecologie 30 Novembre 2015 Prévention des risques pour la santé www.msa.fr 1 Le service Santé Sécurité au Travail de la MSA Médecins du travail: Dr B.Oster (2A) Dr Y.Roudier (2B) Conseiller

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE SOCIALE LOI DU 9/08/2004 RELATIVE A LA POLITIQUE DE SANTE PUBLIQUE

EPIDEMIOLOGIE SOCIALE LOI DU 9/08/2004 RELATIVE A LA POLITIQUE DE SANTE PUBLIQUE EPIDEMIOLOGIE SOCIALE LOI DU 9/08/2004 RELATIVE A LA POLITIQUE DE SANTE PUBLIQUE 1 Plan Introduction Plan cancer Plan environnement Plan violence Les maladies chroniques Les maladies rares Conclusion 2

Plus en détail

Corrosif. Composants dangereux selon la description de la directive CEE et classification correspondante:

Corrosif. Composants dangereux selon la description de la directive CEE et classification correspondante: FICHE DE SÉCURITÉ (MSDS) Corrosif Date de publication: 22 juillet 2003 Date de révision : 19 mars 2009 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DU FABRICANT Dénomination commerciale: Code de produit: Type de produit

Plus en détail

Pour la santé au travail LE RISQUE CHIMIQUE. ... comme à la maison

Pour la santé au travail LE RISQUE CHIMIQUE. ... comme à la maison Pour la santé au travail LE RISQUE CHIMIQUE Agents chimiques dangereux Un agent chimique dangereux est une substance ou une préparation dont la composition est susceptible de porter atteinte à la sécurité

Plus en détail

Zone de secours NAGE. Les nouvelles tenues de feu et la gestion de la contamination dans la zone de secours

Zone de secours NAGE. Les nouvelles tenues de feu et la gestion de la contamination dans la zone de secours Zone de secours NAGE Les nouvelles tenues de feu et la gestion de la contamination dans la zone de secours Visite de presse 18/12/2017 Contexte Il y a maintenant deux ans, le SPF intérieur attirait l attention

Plus en détail

Exposition professionnelle aux médicaments dangereux. Plan de la présentation. Médicament dangereux

Exposition professionnelle aux médicaments dangereux. Plan de la présentation. Médicament dangereux Exposition professionnelle aux médicaments dangereux Nathalie Chenel, B.Pharm, M.Sc. Hôpital régional de Rimouski CISSS du Bas-St-Laurent 21 octobre 2016 Plan de la présentation Médicament dangereux Mode

Plus en détail

Titre : Expositions aux fumées de combustion. Publié sur : Plateforme Santé. Ressource : Article d expert. Auteur :

Titre : Expositions aux fumées de combustion. Publié sur : Plateforme Santé. Ressource : Article d expert. Auteur : Publié sur : Ressource : Auteur : Plateforme Santé Article d expert Docteur Hugo PIERRARD hugo.pierrard@mensura.be Date : 09/06/2016 Titre : Expositions aux fumées de combustion 1 Lorsqu ils sont au feu,

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 5. 7 avenue René Cassin ZI de Bellitourne AZE France. : Aucunes dans des conditions normales.

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 5. 7 avenue René Cassin ZI de Bellitourne AZE France. : Aucunes dans des conditions normales. Page : 1 / 5 SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise Identification du produit : AGRISIL PROTECT Utilisation : Industriel. Réservé à un usage professionel. Identification

Plus en détail

Situation épidémiologique des cancers en Lorraine

Situation épidémiologique des cancers en Lorraine Situation épidémiologique des cancers en Lorraine 27 janvier 2015 Atelier d échanges de pratiques Dépistage organisé des cancers : quels relais sur les territoires, pour quelles démarches? Plan 1. Incidence

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS. Dr KALBACHER Elsa 24/01/2013

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS. Dr KALBACHER Elsa 24/01/2013 EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Dr KALBACHER Elsa 24/01/2013 DEFINITION - Epidémiologie : Étude de la distribution des maladies chez l'homme et étude des variations de cette distribution en fonction de différents

Plus en détail

FICHE de DONNÉES de SÉCURITÉ

FICHE de DONNÉES de SÉCURITÉ P r o d u i t : L S - 1003 P a g e 1 /4 1/ Identification du produit et de la Société NOM DU PRODUIT : LS-1003-.. : Cirage lustrant instantané premium. Utilisation : Cirage liquide pour chaussures en cuir.

Plus en détail

Approches épidémiologiques: études classiques et données locales

Approches épidémiologiques: études classiques et données locales Approches épidémiologiques: études classiques et données locales Patrick Levallois, MD Institut national de santé publique du Québec Plan Introduction Définition/types d étude Limites des études épidémiologiques

Plus en détail

SÉMINAIRE «CANCERS ET TRAVAIL»

SÉMINAIRE «CANCERS ET TRAVAIL» SÉMINAIRE «CANCERS ET TRAVAIL» Strasbourg Mardi 23 Octobre 2018 Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG Actualités en matière de cancérogènes professionnels Pr Maria GONZALEZ Service de Pathologie Professionnelle

Plus en détail

Aurore Rouhan 28 avril Objectifs. Evaluer les risques sanitaires

Aurore Rouhan 28 avril Objectifs. Evaluer les risques sanitaires Evaluation des risques sanitaires liés aux émissions atmosphériques industrielles de la ZI de Dunkerque CAREPS Centre Rhône-Alpes d Epidémiologie et de Prévention Sanitaire Aurore Rouhan 28 avril 2005

Plus en détail

CANCERS D ORIGINE PROFESSIONNELLE : VERS UNE MEILLEURE CONNAISSANCE À L ÉCHELLE DE LA POPULATION

CANCERS D ORIGINE PROFESSIONNELLE : VERS UNE MEILLEURE CONNAISSANCE À L ÉCHELLE DE LA POPULATION CANCERS D ORIGINE PROFESSIONNELLE : VERS UNE MEILLEURE CONNAISSANCE À L ÉCHELLE DE LA POPULATION Ellen Imbernon Département Santé Travail Institut de Veille Sanitaire Cholet 27 avril 2012 Evolution du

Plus en détail

Effets sur la santé observés dans les populations vivant près des mines d uranium

Effets sur la santé observés dans les populations vivant près des mines d uranium Effets sur la santé observés dans les populations vivant près des mines d uranium Agathe Croteau, M.D., Ph.D. 17 septembre 2014 Plan de la présentation Introduction Études disponibles Résultats Cancers

Plus en détail

Le CANCER CHEZ LES POMPIERS

Le CANCER CHEZ LES POMPIERS Le CANCER CHEZ LES POMPIERS Prononcer le mot «cancer» dans une caserne belge, et tout le monde vous parlera (presque exclusivement) de la décontamination des vêtements d intervention. À nouveau, la prévention

Plus en détail

INTEGRATION DU CONTROLE DU TABAGISME DANS LA GESTION DE LA QUALITE DE L AIR, ET LES RISQUES AMIANTE ET INCENDIE

INTEGRATION DU CONTROLE DU TABAGISME DANS LA GESTION DE LA QUALITE DE L AIR, ET LES RISQUES AMIANTE ET INCENDIE INTEGRATION DU CONTROLE DU TABAGISME DANS LA GESTION DE LA QUALITE DE L AIR, ET LES RISQUES AMIANTE ET INCENDIE Docteur Dominique GABRILLARGUES C.H.U. Clermont-Ferrand 1 L interdiction et le contrôle de

Plus en détail

Respect des Bonnes Pratiques Hygiéniques

Respect des Bonnes Pratiques Hygiéniques Rencontres de l APRIFEL 24 novembre 2011 Respect des Bonnes Pratiques Hygiéniques Dr COSSET Yves Caisse Centrale de MSA RISQUE = Danger x Exposition 8. LE RESPECT DE LA REGLEMENTATION 1. LA TRACABILITE

Plus en détail

Les nouveaux cancers liés au tabac. Prof Thierry Berghmans Clinique d Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Université Libre de Bruxelles

Les nouveaux cancers liés au tabac. Prof Thierry Berghmans Clinique d Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Université Libre de Bruxelles Les nouveaux cancers liés au tabac Prof Thierry Berghmans Clinique d Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Université Libre de Bruxelles Conflits d intérêt Aucun conflit d intérêt en relation avec

Plus en détail

SECTION 01 : IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ. Les Traitements de Surface Terra Nova Inc. 621 De la Sablière Bois-des-Filion Québec J6Z4T2

SECTION 01 : IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ. Les Traitements de Surface Terra Nova Inc. 621 De la Sablière Bois-des-Filion Québec J6Z4T2 SECTION 01 : IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ Fabricant : Nom du produit : Les Traitements de Surface Terra Nova Inc. 621 De la Sablière Bois-des-Filion Québec J6Z4T2 ColdDragon Wood Numéro de

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Antisérum anti-immunoglobulines M humaines (R2) Tampon Tricine (R1) 1. IDENTIFICATION DU MELANGE ET DE LA SOCIETE 1.1. Identificateur de produit Produit : Tampon Tricine (R1) Antisérum anti-immunoglobulines

Plus en détail

WSDS-036F Brosses Tampico Fiche signalétique

WSDS-036F Brosses Tampico Fiche signalétique SECTION 1 : Identification de la substance ou du mélange et de l entreprise ou de l établissement 1.1. Identificateur du produit Nom du produit : Brosses Tampico 1.2. Utilisations pertinentes déterminées

Plus en détail

Le Plan MÉTAL PRIMAIRE Exposition aux HAP dans les alumineries Risques et Stratégies de prévention. Introduction. Introduction

Le Plan MÉTAL PRIMAIRE Exposition aux HAP dans les alumineries Risques et Stratégies de prévention. Introduction. Introduction Le Plan MÉTAL PRIMAIRE Exposition aux HAP dans les alumineries Risques et Stratégies de prévention 3-4 septembre 2008, Université de Montréal Colloque: Les HAP, de la recherche à la prévention Introduction

Plus en détail

Anne-Marie Nicol, Ph. D. Professeure adjointe School of Population and Public Health

Anne-Marie Nicol, Ph. D. Professeure adjointe School of Population and Public Health Anne-Marie Nicol, Ph. D. Professeure adjointe School of Population and Public Health Qu'est-ce que CAREX? «CARcinogen Exposure» (exposition aux cancérogènes) Fondé sur une initiative finlandaise pour l'ue

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ SECTION 1 : Identification 1.1 Nom du produit NeuMoDx Wash Solution Code produit 400100 1.2. Utilisation pertinente identifiée Utilisation aux fins de diagnostic in vitro 1.3 Fabricant NeuMoDx Molecular

Plus en détail

Portrait du cancer au Québec, 2006

Portrait du cancer au Québec, 2006 Portrait du cancer au Québec, 2006 38 Le document Portrait du cancer au Québec, 2006 est produit conjointement par la Direction de la surveillance de l état de santé et la Direction de la préventiondes

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ CONCERTINA LEAK DETECTION DYE Date de révision: le 27 mai 2015 Remplace : le 11 avril, 2012 Version : 2.

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ CONCERTINA LEAK DETECTION DYE Date de révision: le 27 mai 2015 Remplace : le 11 avril, 2012 Version : 2. FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ CONCERTINA LEAK DETECTION DYE Date de révision: le 27 mai 2015 Remplace : le 11 avril, 2012 Version : 2.1 Section 1 Identification de la compagnie et du produit chimique Nom

Plus en détail

Classification de la substance ou du mélange Produit non dangereux conformément à la Directive 67/548/CEE ou 1999/45/CE Eléments d étiquetage : -

Classification de la substance ou du mélange Produit non dangereux conformément à la Directive 67/548/CEE ou 1999/45/CE Eléments d étiquetage : - 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Désignation commerciale : PC-5 Blanc [POSCA] Nom du fabricant : Mitsubishi Pencil Co. LTD - Assoun Distribution Adresse : 32 Avenue Pierre Grenier, 92517 Boulogne-Billancourt

Plus en détail

Le monde agricole face aux cancers :

Le monde agricole face aux cancers : Enquête AGRICAN La Cohorte AGRICAN a été constituée en 2005 «La Cohorte AGRICAN est l une des plus grande au monde à se pencher sur la santé du milieu agricole, et une des seule à avoir pris en considération

Plus en détail

Fiche de données de sécurité de produits chimiques

Fiche de données de sécurité de produits chimiques 1/5 Date de création : 6 avril 2004 Fiche de données de sécurité de produits chimiques 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Désignation commerciale : SX-210 Bleu [JETSTREAM] Nom du fabricant :

Plus en détail

L utilité de la surveillance à l échelle locale : l évaluation de l impact sanitaire de la pollution atmosphérique

L utilité de la surveillance à l échelle locale : l évaluation de l impact sanitaire de la pollution atmosphérique Polluants de l air : réduire les expositions pour protéger la santé L utilité de la surveillance à l échelle locale : l évaluation de l impact sanitaire de la pollution atmosphérique Claude TILLIER Responsable

Plus en détail

FICHE RISQUE CHIMIQUE Dernière mise à jour : 10/10/05

FICHE RISQUE CHIMIQUE Dernière mise à jour : 10/10/05 GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES DANGEREUX IDENTIFICATION DES PRODUITS Identifier les risques : les pictogrammes de sécurité Risque d incendie Risque d intoxication aiguë ou chronique Risque d explosion

Plus en détail

Congrès Zone NAGE Gestion de la contamination au sein de la zone de secours

Congrès Zone NAGE Gestion de la contamination au sein de la zone de secours ZONE DE SECOURS N A G E Capitaine Jonathan D AQUINO + 32 81 325 229 Jonathan.daquino@zone-nage.be Congrès Zone NAGE Gestion de la contamination au sein de la zone de secours Chaussée de Liège 55 5100 Jambes

Plus en détail

Fiche signalétique santé-sécurité W1022N Extracteur d eau à serpent pour réservoirs de diésel SECTION 1 : IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DU FABRICANT

Fiche signalétique santé-sécurité W1022N Extracteur d eau à serpent pour réservoirs de diésel SECTION 1 : IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DU FABRICANT SECTION 1 : IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DU FABRICANT Numéro du produit : Nom de commerce et synonymes : 4581, 4582, 4583, 4587 et 4588 NAPA Nom chimique et synonymes : Sans objet Famille chimique : Mélange

Plus en détail

Indemnisation des cancers professionnels. JASP, 16 novembre Manitoba 2002

Indemnisation des cancers professionnels. JASP, 16 novembre Manitoba 2002 Indemnisation des cancers professionnels Un exemple de démarche à la CSST JASP, 16 novembre 2005 Paul Asselin, M.D. Direction des services médicaux Manitoba 2002 Présomption Cancer primaire du cerveau

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 5 : BNA NUTRITION ANIMALE. 7 avenue René Cassin Zone Industrielle de Bellitourne F AZE France

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 5 : BNA NUTRITION ANIMALE. 7 avenue René Cassin Zone Industrielle de Bellitourne F AZE France Page : 1 / 5 SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise Identification du produit : VITASIL PRO Utilisation : Industriel. Réservé à un usage professionel. Identification

Plus en détail

Fiche de données de sécurité de produits chimiques

Fiche de données de sécurité de produits chimiques 1/5 Date de création : 19 avril 2001 Fiche de données de sécurité de produits chimiques 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Désignation commerciale : UB-200(08) Noir [Uni-ball VISION ELITE] Nom

Plus en détail

Qualité de l air intérieur et santé Les stratégie nationales et régionales

Qualité de l air intérieur et santé Les stratégie nationales et régionales Qualité de l air intérieur et santé Les stratégie nationales et régionales Julie-Muriel PHILIPPE Unité Régionale Santé-Environnement ARS Bourgogne Franche-Comté Bâtiments performants et qualité de l air

Plus en détail

GOME : Décontamination, entretien, vérification et transport de l équipement de protection individuelle (ÉPI) et de ses composantes.

GOME : Décontamination, entretien, vérification et transport de l équipement de protection individuelle (ÉPI) et de ses composantes. GOME : Décontamination, entretien, vérification et transport de l équipement de protection individuelle (ÉPI) et de ses composantes. Introduction : En plus de protéger le pompier contre la chaleur lors

Plus en détail

MSA d Armorique et Portes de Bretagne. Les Risques Chimiques

MSA d Armorique et Portes de Bretagne. Les Risques Chimiques MSA d Armorique et Portes de Bretagne Les Risques Chimiques MSA d Armorique et Portes de Bretagne Sommaire Sommaire Approche générale du risque chimique Identifier les risques pour les humains et les principales

Plus en détail

Fiche de données de sécurité de produits chimiques

Fiche de données de sécurité de produits chimiques 1/5 Date de création : 18 août 2003 Fiche de données de sécurité de produits chimiques 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Désignation commerciale : UMN-207 Noir [Uni-ball Signo 207] Nom du fabricant

Plus en détail

Le cancer en Suisse. Santé Neuchâtel, 2011

Le cancer en Suisse. Santé Neuchâtel, 2011 4 Santé 8-000 Le cancer en Suisse Swiss Childhood Cancer Registry (SCCR) Schweizer Kinderkrebsregister (SKKR) Registre Suisse du Cancer de l Enfant (RSCE) Registro Svizzero dei Tumori Pediatrici (RSTP)

Plus en détail

Qualité des bases médico-administratives pour la surveillance des cancers. Comparaison avec les registres

Qualité des bases médico-administratives pour la surveillance des cancers. Comparaison avec les registres Qualité des bases médico-administratives pour la surveillance des cancers. Comparaison avec les registres P Grosclaude,, C Dentan, Registre des cancers du Tarn, B Trétarre, Registre des cancers l Hérault,

Plus en détail

Fiche de Sécurité et de Santé

Fiche de Sécurité et de Santé Fiche de Sécurité et de Santé 01. Identification de la Substance/Préparation et de la Société/Fournisseur Nom du produit Utilisation de la substance/ du mélange Fournisseur : LUBRIFIANT ACCU-LUBE, type

Plus en détail

Les cancers en Auvergne

Les cancers en Auvergne 1. La mortalité par cancers 1.1. Répartition des décès par cancers Les cancers en Auvergne Données de cadrage Observatoire régional de la santé d Auvergne Décembre 2013 Réalisé avec le soutien financier

Plus en détail

La prévention des risques chez les sapeurs pompiers. 31 janvier 2012 Préventica Bordeaux

La prévention des risques chez les sapeurs pompiers. 31 janvier 2012 Préventica Bordeaux La prévention des risques chez les sapeurs pompiers 31 janvier 2012 Préventica Bordeaux Bilan de l analyse de mortalité des sapeurs-pompiers professionnels en France 2 FNP de la CNRACL Contexte (1) Différents

Plus en détail

: RT800S Clean and Clear Pans and Drains

: RT800S Clean and Clear Pans and Drains RT800S Clean ans Clear Pans and Drains 2017/01/01 update SECTION 1 : Identification de la substance/mélange et de la compagnie/entreprise 1.1. Identificateur du produit Type de produit Nom du produit :

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1 - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE NOM DU PRODUIT REFERENCE PRODUIT : DISTRIBUTEUR: Liquide de BOUIN CL64096 LABO-MODERNE 37, rue DOMBASLE 75015 PARIS TEL: 0142505050

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous, l avis motivé du SLFP relatif à la réunion du 21 février 2018.

Vous trouverez ci-dessous, l avis motivé du SLFP relatif à la réunion du 21 février 2018. Bruxelles le 04 mars 2018 Monsieur Vincent Magnus Président de zone Place Léopold 1er Annexe du Palais 6700 Arlon Monsieur le Président de zone, Vous trouverez ci-dessous, l avis motivé du SLFP relatif

Plus en détail

FDNY : Prévention du Cancer

FDNY : Prévention du Cancer FDNY : Prévention du Cancer Le risque Cancer Le cancer représente une des plus sérieuses menaces pour la santé et la sécurité des pompiers de par le monde. De nombreuses études ont démontré le lien existant

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conformément au règlement CE N 1907/2006 HYDR OLÉO Version 1 du 01/02/2012

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conformément au règlement CE N 1907/2006 HYDR OLÉO Version 1 du 01/02/2012 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conformément au règlement CE N 1907/2006 HYDR OLÉO Version 1 du 01/02/2012 1. Identification du mélange et de la société 1.1. Identificateur de produit Nom commercial : HYDR

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos 3 Préambule 7 Les auteurs 16

Table des matières. Avant-propos 3 Préambule 7 Les auteurs 16 Avant-propos 3 Préambule 7 Les auteurs 16 Introduction 19 1. Pourquoi choisir «les particules ultra-fines»? 19 1.1. Une question en émergence 20 1.2. Des données nombreuses, mais de grandes zones d ombre

Plus en détail

n 7 Bulletin de l OQAI Coût socio-économique de la pollution de l air intérieur p 2 - Objectifs p 2 - Méthode p 5 - Résultats

n 7 Bulletin de l OQAI Coût socio-économique de la pollution de l air intérieur p 2 - Objectifs p 2 - Méthode p 5 - Résultats ANSES ANS_10_3250_LogoFr2_CMYK 09/06/2010 24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE Tél. : +33 (0)1 57 32 87 00 / Fax : +33 (0)1 57 32 87 87 Web : www.carrenoir.com Ce fichier est un document

Plus en détail

SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DE L EXPOSITION AU BENZÈNE

SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DE L EXPOSITION AU BENZÈNE 1 SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DE L EXPOSITION AU BENZÈNE Utilisation de l ACIDE S-PHENYLMERCAPTURIQUE urinaire dans les garages automobiles 2 Le benzène Produit par l industrie pétrochimique et cokeries 900

Plus en détail

Etude exploratoire du coût socio-économique de la pollution de l air intérieur. CONGRES SFSE /12/2017 Thomas Bayeux Guillaume Boulanger

Etude exploratoire du coût socio-économique de la pollution de l air intérieur. CONGRES SFSE /12/2017 Thomas Bayeux Guillaume Boulanger Etude exploratoire du coût socio-économique de la pollution de l air intérieur CONGRES SFSE 2017 07/12/2017 Thomas Bayeux Guillaume Boulanger Etude du coût social de la pollution de l air intérieur Contexte

Plus en détail

Comment éviter de s empoisonner la vie au travail

Comment éviter de s empoisonner la vie au travail Comment éviter de s empoisonner la vie au travail Claude Viau, D.Sc. Titulaire de la Chaire d analyse et de gestion des risques toxicologiques Université de Montréal Département de santé environnementale

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE NF ISO

FICHE DE DONNEES DE SECURITE NF ISO Page 1 sur 5 1. IDENTIFICATION SUBSTANCE PREPARATION SOCIETE ENTREPRISE Désignation commerciale : Type d utilisation: Décapant pour acier inoxydable. Fournisseur : NEVAX SOUDURES 49 / 55 rue de la Grosse

Plus en détail

Ceser 07/11/2016 M. Telle-Lamberton V. Féron

Ceser 07/11/2016 M. Telle-Lamberton V. Féron Épidémiologie des cancers en Île-de-France Ceser 07/11/2016 M. Telle-Lamberton V. Féron 1 Épidémiologie des cancers en Île-de-France Principaux chiffres Situation de l Île-de-France par rapport à la France

Plus en détail