INTRODUCTION. Le miracle Internet : Internet a démocratisé la Bourse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION. Le miracle Internet : Internet a démocratisé la Bourse"

Transcription

1 INTRODUCTION Le miracle Internet : Internet a démocratisé la Bourse Internet a facilité la vie de nombreux investisseurs individuels. Ils peuvent aujourd hui gérer leurs portefeuilles boursiers en toute simplicité et disposent d une quantité importante d informations et d outils d aide à la décision. Dès les années 1990 en France, Internet était présenté comme un outil de communication aux possibilités extraordinaires. Ce média a réellement démocratisé la Bourse en permettant aux investisseurs individuels d accéder à des informations jusque-là réservées aux professionnels ou à quelques privilégiés. Reconnaissons-le, l investisseur individuel de 2010 a plus de moyens que n avaient certains professionnels par le passé. Grâce à Internet, le mythe d un monde boursier élitiste et mystérieux s effondrait et investir en bourse devenait accessible à tous. Mais la réalité n est toutefois pas aussi simple et les nombreux freins à l investissement n ont pas tous été levés. L avènement d Internet a permis un développement sans précédent de la Bourse en l ouvrant à un plus large public moins averti. Cette démocratisation de la Bourse a contribué au rajeunissement de la population d investisseur boursier. Désormais, la Bourse 13

2 L a b o u r s e e n L i g n e n est plus réservée à une élite d initiés fortunés. Le profil type des internautes, un homme de moins de 35 ans, résidant en Province, CSP+ ou étudiant, est bien différent de celui des investisseurs boursiers d antan. Et même aujourd hui, il reste bien éloigné du profil type de l actionnaire individuel lambda. Nous avons admis l importance du Web et son impact sur nos modes d investissement, nos habitudes de consommation et notre mobilité. Investir en bourse sur Internet est devenu facile et convivial. Pourtant, la quantité d informations et plus particulièrement la diversité de choix qu offre le Net peuvent paraître déroutantes. Là où le Web assure une multiplicité d informations et d offres, un investisseur particulier peut rapidement se sentir submerger et renoncer faute de temps. N avez-vous jamais surfé sur le Web plusieurs heures durant, afin de rechercher une information? Ne vous êtes-vous pas finalement retrouvé submergé par un afflux de données, qu il vous était impossible de traiter? N oublions pas que la quantité ne présume pas de la qualité et que, comme le dit l adage, «trop d information tue l information» ; aussi, l investisseur averti doit également être un internaute averti. Il doit être capable de sélectionner ses sources d information, de juger de leur fiabilité et de leur qualité afin de pouvoir les utiliser pour optimiser ses investissements boursiers. Devant ce phénomène et afin de pouvoir tirer le meilleur parti de ce formidable outil qu est le Web, il convient de respecter certaines règles. Vous pourrez ensuite profiter pleinement de ce média. Vous accéderez à une grande quantité de produits, de services et d outils d aide à l investissement. En sachant mieux utiliser Internet et en évitant les pièges du Web et de la Bourse, vous pourrez profiter de ses formidables opportunités et même sélectionner votre courtier en ligne. L investisseur néophyte doit relever un double challenge : découvrir le Web, ce média, fournisseur d outils et de contenu, mais aussi s initier aux marchés et produits financiers. Sans accompagnement sérieux, peu de chance de succès! L investisseur aguerri devra simplement éviter les trop nombreux pièges de l investissement en bourse sur Internet. 14

3 introduction La Bourse sur Internet dans quel but? Consulter les cours de bourse en direct et en temps réel. Recevoir les flux d informations économiques et financières. Consulter les sites des sociétés cotées, leur rapport annuel, leurs communiqués financiers, leur guide de l actionnaire. Gérer son portefeuille en ligne et transmettre ses ordres de bourse en direct et en temps réel. Se former en ligne aux produits et aux techniques de gestion avec l e-learning et les Webinaires. Découvrir de nouveaux produits et services financiers afin de diversifier son portefeuille. Optimiser sa gestion de portefeuille à l aide d outils d analyse et d aide à la décision. Consulter les sites de conseils, d analyses financières, d analyses techniques et les comparateurs de courtage. Prendre connaissance de la presse économique et patrimoniale. Suivre les performances des sociétés de gestion via leurs comptes rendus de gestion. Échanger avec la communauté des investisseurs individuels et chatter sur les forums boursiers. Prendre connaissance des résolutions des assemblées générales des sociétés cotées afin de voter pour participer pleinement à la vie de la société. Défendre ses droits d actionnaires via les associations de défense et le site de l AMF 1. Découvrir la Bourse par la pratique en intégrant un club d investissement. Le tout, en bénéficiant bien sûr des tarifs très attractifs pratiqués par les courtiers en ligne. 1. Autorité des marchés financiers, anciennement dénommée la COB, le gendarme de la Bourse. 15

4 L a b o u r s e e n L i g n e 1. Internet, un outil simple pour investir en bourse mais simplement un outil Bien utiliser un outil comme le Web pour intervenir en bourse nécessite d être rigoureux et surtout réaliste. Oubliez donc vos rêves de fortune rapide. La richesse ne vient pas en dormant, mais en travaillant activement à l optimisation de la gestion de votre portefeuille boursier. N écoutez pas les sirènes de la Bourse qui vous vendent des performances annuelles surréalistes de plus de 300 %. Si c était vrai, ces charlatans ne seraient pas là à tenter de vous vendre leurs méthodes magiques. N oubliez jamais qu il n existe pas de produit sans risques aux rendements miracles. Le risque et le rendement sont un couple fortement corrélé qui n est pas prêt de divorcer. La crise des subprimes nous l a encore rappelé il y a peu. Enfin, considérez que si Internet vous fournit des outils d aide à l investissement, il n en reste pas moins lui-même un simple outil pour vous aider à mieux gérer votre portefeuille et non une solution miracle sur laquelle vous devez vous reposer. Tout au long de cet ouvrage, je tenterais de vous accompagner afin que vous puissiez mieux comprendre ce microcosme qu est la Bourse en ligne et profiter au mieux de ses opportunités sans en subir les déconvenues habituelles. Il est coutume de dire qu en bourse, on doit payer pour apprendre, c'est-à-dire subir des pertes pour devenir un investisseur averti. Je ne pense pas que cela soit une fatalité. Comme toute activité à risque, la Bourse sur Internet doit se pratiquer en respectant les conditions maximales de sécurité. Votre objectif doit être simple : optimisez vos résultats tout en minimisant les risques encourus. À travers cet ouvrage, vous pourrez découvrir la Bourse en ligne et l ensemble des outils disponibles sur le Web afin de pouvoir mieux investir en bourse sur Internet. Sachez respecter certaines règles afin d éviter les écueils du Web et de l investissement en bourse. Lorsque, dans cet ouvrage, j utiliserais les termes «investisseurs internautes», «actionnaires individuels internautes», ils s appliqueront à 16

5 introduction l ensemble des particuliers qui investissent en bouse en utilisant le média Internet pour passer leurs ordres de bourse. De même, les vocables «courtiers en ligne», «brokers on ligne», «cybercourtiers» ou «e-brokers» désigneront les intermédiaires financiers proposant à une clientèle de particuliers des services d intermédiation, réception et transmission d ordres de bourse par Internet. 2. Le Web, une révolution informatique qui fait évoluer les modes d investissement boursier Pour comprendre la Bourse sur Internet, il convient de comprendre l arrivée de cet outil dans notre vie quotidienne. L ancêtre d Internet, le réseau Arpanet 2, un outil destiné au département de la défense américain, a donné naissance à Internet dans les années 1960 aux États-Unis. Pourtant, la percée d Internet en France a mis presque 30 ans et son avènement dans les années 1990 n a pas été très rapide. Plusieurs facteurs ont fortement freiné l implantation d Internet dans les foyers français. En premier lieu, le Minitel, ce système télématique franco-français qui n a pas su conquérir le monde, avait déjà une place prépondérante dans les foyers français. Ce service vidéotex Télétel et son célèbre terminal, le Minitel, ont été lancés en Dès 1992, certains investisseurs particuliers pouvaient déjà intervenir par le biais du Minitel sur un marché aussi spécifique que le MATIF 3 grâce au département clientèle privé du courtier FIMAT. Déjà en 1995, services étaient accessibles sur 2. Advanced Research Project Agency. 3. MATIF : Marché à terme international de France, un des premiers marchés mondiaux de produits dérivés, créé le 20/02/

6 L a b o u r s e e n L i g n e Minitel. En 2000, plus de 5 millions de Minitel étaient installés dans les foyers et entreprises françaises, auxquels il fallait ajouter 3 millions d ordinateurs équipés de logiciel d émulation. En 2001, on dénombrait plus de 15 millions d utilisateurs en France 4 dont 3,2 millions qui l utilisaient uniquement pour gérer leur compte bancaire 5. Alors pourquoi les Français auraient-ils dû adopter un nouveau système? Aujourd hui toutefois, nous pouvons annoncer la mort de ce média et le Web est à présent très fortement implanté en France. Il a même été adopté par une grande partie de la communauté des actionnaires individuels et ce malgré l âge avancé de certains. Le second frein a certainement été le faible taux d équipement informatique des ménages dans les années Le matériel informatique était cher et plutôt réservé au milieu professionnel et à quelques privilégiés. Mais cette situation a rapidement évolué et, ainsi, en 2004, un ménage sur deux disposait d un ordinateur à domicile 6 soit 3 fois plus qu en En 2008, 67 % des adultes disposaient d un ordinateur à leur domicile 7 et l arrivée des portables et ultra-portables contribue à faire tomber ce frein. Malgré tout, la vitesse de propagation d Internet a été phénoménale et mérite d être soulignée. Ainsi, selon l Étude IPSOS Profiling 2009, plus de 32,6 millions de personnes se sont connectées à Internet au cours du mois de juin 2009 (contre 25 millions en 2005), soit 64 % de la population française de 15 ans et plus (contre 49,9 % en 2005). Le débit est, lui aussi, passé à la vitesse supérieure puisque l ARCEP 8 dénombrait 18,675 millions d abonnements haut débit et très haut débit au 30 juin Source : site du magazine 01net.com, le 16/03/ Source : Institut Forrester Research. 6. Source : Magazine INSEE Première n 1011, mars Source : étude du Credoc «La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française.», décembre Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. 18

7 introduction Là ou la télévision avait mis 50 ans pour toucher 50 millions de personnes dans le monde, Internet n en a mis que 5. Les années Internet n auraient-elles pas la même valeur? Voici comment un outil de sauvegarde et d échange de données initialement prévu pour un usage militaire puis scientifique a bouleversé notre conception de l espace et du temps. Dans le secteur de la finance, cette nouvelle technologie a changé la vision de la relation client. Ainsi, les relations entre les investisseurs boursiers internautes et leurs courtiers en ligne, leurs banquiers et même les sociétés cotées se sont métamorphosées. Les internautes sont devenus des consommateurs avertis. Ils sont de plus en plus exigeants en termes de services (accompagnement à la vente, qualité de l exécution des ordres et des services clients ). La sensibilité au prix devient parfois secondaire, sauf pour les daytraders. 3. Naissance de l actionnaire individuel moderne : du boursicoteur à l investisseur averti L internaute, un investisseur actif sur le Web Avant d être un moyen d échange, Internet est d abord une fabuleuse source d information pour 63 % des actionnaires actifs, largement devant la radio et la télévision 9. Si, selon l enquête Ipsos Profiling 2009, 64 % des internautes avaient effectué des opérations et consultations bancaires au cours des 30 derniers jours et 7 % déclaraient avoir réalisé des transactions boursières, Internet a ouvert la voix vers la Bourse puisqu il 9. Source : étude Opinionway Investisseurs Décideurs Actifs, novembre

8 L a b o u r s e e n L i g n e donne accès à la première information fondamentale pour effectuer des transactions : les cours. Depuis ces deux dernières années, l un des usages du Net qui a connu la plus forte progression est la réalisation de transactions boursières. Selon le baromètre Banque, Finance, Assurance et Crédit en Ligne de Médiamétrie//NetRatings, la gestion des comptes en ligne est en forte progression puisque 85 % des internautes gèrent aujourd hui leurs comptes en ligne. Ceci laisse présager un bel avenir pour la Bourse en ligne. Les actionnaires internautes ne se contentent plus de consulter leurs comptes-titres et les cours de bourse, ils passent aussi à l action et n hésitent plus à effectuer des transactions boursières et bancaires sur Internet. Le Web n est plus seulement un média fournisseur de contenu économique et boursier. Il devient un vrai canal de transmission des ordres de bourse pour les particuliers. Mais ils utilisent surtout Internet pour trouver de l information sur les produits financiers, comparer leurs caractéristiques et leurs prix et ainsi choisir ceux qui répondent le mieux à leurs besoins, tout ceci en gagnant un temps précieux. La croissance de l actionnariat individuel Depuis les années 1990, on constate une nette progression du nombre d actionnaires individuels français, avec un pic historique à 7,2 millions d actionnaires individuels en En 2007, il y avait en France 6,7 millions d actionnaires individuels 10 contre seulement 5 millions dans les années Internet a contribué à ce développement après, bien sûr, les vagues de privatisation et le développement de l actionnariat salarié. Rappelons que si, depuis 1992, les vagues de privatisation ont participé à la démo ,5 % de la population française âgées de 15 ans et plus. Source : étude TN Sofres, décembre Source : étude TN Sofres / Banque de France / Euronext, mars

9 introduction cratisation de la Bourse, elles n ont jamais toutefois réussi à établir un actionnariat durable et étendu. Ainsi, en novembre 2005, la seule privatisation d EDF a ramené plus de 5 millions de souscripteurs particuliers vers la Bourse. Mais un détenteur d action privatisée deviendra-til effectivement un actionnaire fidèle? Le développement de l actionnariat individuel est aussi fortement corrélé au contexte boursier et nous l avons maintes fois constaté, les particuliers ne s intéressent à la Bourse que lorsque celle-ci est en forte hausse. Le cumul des crises ces dernières années éclatement de la bulle Internet, subprimes, crise économique a fortement pénalisé les actionnaires individuels et n a pas contribué à accroître le nombre d actionnaires individuels. Dès le début des années 2000, les particuliers étaient portés par un élan quasi-passionnel vers la Bourse. Cet engouement du grand public pour les marchés boursiers se traduisait par des comportements parfois très étonnants. Il n était pas rare de voir quelques investisseurs passionnés s équiper de matériel quasi-professionnel, acquérir des outils d aide à l investissement, s abonner à des services d information et surtout aménager leur emploi du temps pour «jouer en bourse» 12. Ils se dotaient ainsi d une mini-salle des marchés qui n avait rien de virtuelle. Certains renonçaient même à leur activité professionnelle afin de tenter la grande aventure de la Bourse. Ainsi, ces investisseurs se rêvaient trader, celui qui peut tout gagner ou tout perdre en quelques clics, en quelques secondes. Ce mythe a fait rêver des milliers d investisseurs privés, et cela, durant de longues années. Mais disposer de nombreux outils est loin d être suffisant pour réussir à survivre en bourse. Durant cette période d euphorie boursière, et même durant la crise, le développement du nombre de courtiers en ligne a permis à de nombreux particuliers internautes de découvrir la Bourse. Ainsi, le nombre de comptes actifs répertoriés par l ACSEL, l association pour le commerce et les services en ligne, a-t-il connu une croissance phénoménale ces 12. Jouer en Bourse : terme familièrement utilisé pour désigner le fait d effectuer des transactions boursières. 21

10 L a b o u r s e e n L i g n e dernières années, pour atteindre comptes actifs en janvier Les actionnaires individuels internautes sont plus actifs que la moyenne. En mars 2000, ils réalisaient en moyenne 6,51 ordres par mois, contre seulement 1,01 en janvier Le montant du portefeuille moyen consacré à cette activité a, lui, connu une croissance importante, passant de au premier trimestre 2001 à au quatrième trimestre La part de marché des courtiers en ligne 13 a atteint un point culminant jamais égalé en avril 2000 ; les investisseurs particuliers avaient alors réalisé, par le biais de leurs courtiers en ligne, un quart du volume total de transaction du marché boursier français. Au dernier trimestre 2009, ce chiffre est retombé à 11,16 %. En mars 2005, un actionnaire individuel français sur quatre utilisait le Web pour gérer son portefeuille boursier 14. Chez les investisseurs les plus actifs, cette proportion s élevait à 41 %. Les internautes qui passent leurs ordres par Internet soulignent le sentiment d indépendance que cela leur apporte. Pouvoir passer ses ordres rapidement, à tout moment, à un coût attractif, tel est le principal atout de la Bourse en ligne. 13. Le pourcentage d ordres réalisés par les courtiers en ligne en proportion au nombre d ordre total. 14. Source : étude TN Sofres / Banque de France / Euronext, mars

Comment réussir vos investissements en bourse?

Comment réussir vos investissements en bourse? Comment réussir vos investissements en bourse? Les 3 règles d or indispensables - 1 - Introduction L investissement dans les marchés financiers est souvent vu d un mauvais œil. La forte volatilité de ces

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

LA COMMUNICATION FINANCIERE

LA COMMUNICATION FINANCIERE LA COMMUNICATION FINANCIERE La communication financière s adresse ou se fait à l intention d entreprises cotées en bourse. Une action est un produit. A ce titre, elle a besoin de communication. I- FONDEMENTS

Plus en détail

Partie I L Allemagne

Partie I L Allemagne Partie I L Allemagne Avant-propos L Allemagne est le premier partenaire économique de la France, le plus grand marché de consommateurs en Europe et, selon la banque mondiale, c est le pays qui est actuellement

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Comment réussir son investissement en loi Pinel? Le dispositif Pinel est une loi de défiscalisation particulièrement intéressante. Elle remplace avantageusement

Plus en détail

Conférence de presse du 14 octobre 2014 Les Français et l investissement en entreprise

Conférence de presse du 14 octobre 2014 Les Français et l investissement en entreprise Conférence de presse du 14 octobre 2014 Les Français et l investissement en entreprise Résultats de l étude quantitative A : Actionaria De : OpinionWay OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Devenir partenaire X2com! Fort en innovation Niveau eleve de connaissances Soutien maximal

Devenir partenaire X2com! Fort en innovation Niveau eleve de connaissances Soutien maximal Devenir partenaire X2com! Fort en innovation Niveau eleve de connaissances Soutien maximal Pionnier en X2com X2com fournit des services télécom professionnels aux entreprises et aux institutions. L organisation

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

Investisseur Tortue. Retrouvez les 3 Outils Utilisés Pour Relever le Défi 2% / Mois

Investisseur Tortue. Retrouvez les 3 Outils Utilisés Pour Relever le Défi 2% / Mois Investisseur Tortue LES OUTILS DU DEFI Retrouvez les 3 Outils Utilisés Pour Relever le Défi 2% / Mois P a g e 1 SOMMAIRE I. Le Défi 2% / Mois II. La Plateforme Interactive Brokers III. Le Site PowerOpt

Plus en détail

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA Plan INTRODUCTION 1 / LA SOCIÉTÉ DE BOURSE DE CASABLANCA 2 / L AUTORITE DE SURVEILLANCE (CDVM) 3 / LES SOCIETES DE BOURSE 4 / LES ORGANISMES DE PLACEMENT

Plus en détail

L assurance-emprunteur

L assurance-emprunteur 26 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES L assurance-emprunteur présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Vendredi 24 janvier 214-1 L Observatoire

Plus en détail

MiFID Markets in Financial Instruments Directive

MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Les principales dispositions de la directive Les objectifs de la Directive MiFID L objectif de l Union européenne en matière de services financiers

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Les indices customisés

Les indices customisés Les indices customisés d IEM Finance Indices boursiers, l expertise spécialisée d IEM Finance 2 Les indices boursiers sont au cœur de l innovation financière car ils sont une synthèse d informations multiples.

Plus en détail

10 Savoir investir en Bourse avec Internet

10 Savoir investir en Bourse avec Internet INTRODUCTION Avec près de 7 millions de Français actionnaires en 2007, l investissement boursier est devenu depuis quelques années un important moteur de l épargne nationale. Dans un pays relativement

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement?

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Portefeuilles de retraite TD La nouvelle réalité de la retraite Le paysage de la retraite a changé, et les marchés aussi. Êtes-vous préparé? Si vous êtes

Plus en détail

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers LES SECRETS DE L'OR Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers AVERTISSEMENT INVESTISSEMENT À HAUT RISQUE : Le trading de forex et de contrats de différence (CFDs)

Plus en détail

Personal Financial Services Fonds de placement

Personal Financial Services Fonds de placement Personal Financial Services Fonds de placement Un investissement dans des fonds de placement, c est la promesse de rendements attractifs pour un risque contrôlé. Informez-vous ici sur le fonctionnement

Plus en détail

Découvrez une offre unique sur le marché

Découvrez une offre unique sur le marché bourse de Négociateurs indépendants Découvrez une offre unique sur le marché 15 responsables de région recrutent + de 400 négociateurs indépendants bourse de «Deux phénomènes majeurs impactent le marché

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI Juin 2012 Questions d actualité. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI Juin 2012 Questions d actualité. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI Juin 2012 Questions d actualité OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine.

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Afin d en profiter, le Plan d Epargne en Actions (1) (PEA) et le Plan d Epargne

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION 9 CHAPITRE 1. LES MÉCANISMES DE BASE 11 CHAPITRE 2. LES PRODUITS NÉGOCIABLES EN BOURSE 31. 1. Les actions 31

SOMMAIRE INTRODUCTION 9 CHAPITRE 1. LES MÉCANISMES DE BASE 11 CHAPITRE 2. LES PRODUITS NÉGOCIABLES EN BOURSE 31. 1. Les actions 31 SOMMAIRE INTRODUCTION 9 CHAPITRE 1. LES MÉCANISMES DE BASE 11 1. Le rôle de la Bourse 11 2. Les acteurs de la Bourse 13 La société Euronext 14 L Autorité des marchés financiers (AMF) 14 3. L organisation

Plus en détail

DEXIA. Actionaria 2004. 15 novembre 2004. Département Communication & Finance DEXIA

DEXIA. Actionaria 2004. 15 novembre 2004. Département Communication & Finance DEXIA DEXIA Actionaria 2004 15 novembre 2004 DEXIA Contacts TNS Sofres Communication et Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT 01.40.92. 45.7. / 1.17. 15EW60 Département Communication & Finance FICHE

Plus en détail

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005 Philippe TABOUIS / Niels COURT-PAYEN Contacts TNS Sofres Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER

Plus en détail

INTRODUCTION. Intégration d un système de paiement en ligne dans votre site internet

INTRODUCTION. Intégration d un système de paiement en ligne dans votre site internet INTRODUCTION CashBox est le premier système de paiement internet en zone UEMOA. Développé par ULTIMA Technologies, société spécialisée dans le développement Internet, CashBox est une solution simple et

Plus en détail

L assurance vie universelle

L assurance vie universelle L assurance vie universelle ASSURANCE VIE UNIVERSELLE L assurance vie universelle vise deux objectifs. Protéger au moyen d une assurance à long terme le patrimoine que vous créez à l intention des personnes

Plus en détail

Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure

Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure ANDRÉ CAMO PRÉSIDENT DE GROUPE PRIMONIAL «NOTRE INDÉPENDANCE CAPITALISTIQUE GARANTIT NOTRE INDÉPENDANCE D ESPRIT. NOUS

Plus en détail

TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB ADRESSE

TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB ADRESSE TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB Badr TAHRI Téléphone: +212 522 49 81 01 Adresse mail : b.tahri@bmcek.co.ma Hind HAZZAZ Téléphone: +212 522 49 89 77 Adresse mail : h.hazzaz@bmcek.co.ma Hamza

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

Des bons de souscription accessibles aux sociétés non cotées

Des bons de souscription accessibles aux sociétés non cotées Des bons de souscription accessibles aux sociétés non cotées Article à paraître dans Patrimoine et marchés réalisé par Jean SALWA, Président du CIIB Alors que les investisseurs/épargnants investissant

Plus en détail

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse?

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse? S informer sur Comment acheter des actions en bourse? Autorité des marchés financiers Comment acheter des actions en bourse? Sommaire Sous quelle forme dois-je détenir mes actions? 03 Quels sont les frais?

Plus en détail

Fidelity International

Fidelity International Fidelity International Les Français et l assurance-vie 9 novembre 2006 Département Finance FICHE TECHNIQUE Méthodologie : Enquête téléphonique auprès de 2 échantillons représentatifs: Echantillon maître

Plus en détail

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 1 2 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services Contenu 1.

Plus en détail

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON VOTRE COMPTE VIRIDIAN DÉCOUVREZ LA DIFFÉRENCE Votre compte à honoraires Viridian est un compte de premier ordre de conseils de pleins exercices, offert par Raymond James

Plus en détail

Les Instants E-Commerce

Les Instants E-Commerce Les Instants E-Commerce TPE/PME, Commerçants, Artisans ou Auto-Entrepreneurs : VOUS êtes concernés par le E-Commerce! Présentation Le E-Commerce 1 Introduction 2 Le marché Paysage du E-Commerce 3 - Profil

Plus en détail

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française Introduction 1 Introduction Cessons de croire que les réussites économiques sur Internet sont l apanage des seuls Américains! Il se crée aussi dans notre Hexagone des entreprises qui connaissent un grand

Plus en détail

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik?

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Nuukik est un moteur de recommandation de produit aidant les e-commerçants à dynamiser et personnaliser leur offre commerciale afin de

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

LES BASES DE VOTRE AFFAIRE À DOMICLE QUELS SONT LES OBJECTIFS DE CE DOSSIER?

LES BASES DE VOTRE AFFAIRE À DOMICLE QUELS SONT LES OBJECTIFS DE CE DOSSIER? 2010 Groupe Kangen STi 1 LES BASES DE VOTRE AFFAIRE À DOMICLE Félicitations! Si vous lisez ces lignes c est que vous souhaitez vraiment améliorer votre qualité de vie. Ce dossier est la première étape

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

VENTE DIRECTE. Vous voulez augmenter Votre pouvoir d'achat!!!!!!! C'EST POSSIBLE.

VENTE DIRECTE. Vous voulez augmenter Votre pouvoir d'achat!!!!!!! C'EST POSSIBLE. VENTE DIRECTE Vous voulez augmenter Votre pouvoir d'achat!!!!!!! C'EST POSSIBLE. Vous êtes dynamique, entreprenant(e), passionné(e) par le luxe (parfums, cosmétiques, bijoux...) Vous souhaitez vous investir

Plus en détail

Le contrat qui se met à votre écoute

Le contrat qui se met à votre écoute Nuances Plus Le contrat qui se met à votre écoute Ce sont vos questions et vos exigences qui nous ont guidés Pour concevoir Nuances Plus, contrat d assurance vie Caisse d Epargne, nous vous avons écoutés.

Plus en détail

Les réseaux sociaux. ViGlob Informatique Inc. 400 boulevard Saint-Marin Ouest, bureau 206 Laval (Québec) H7M 3Y8

Les réseaux sociaux. ViGlob Informatique Inc. 400 boulevard Saint-Marin Ouest, bureau 206 Laval (Québec) H7M 3Y8 Les réseaux sociaux TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 2 LES RÉSEAUX SOCIAUX... 3 Gestion des contacts... 4 Comment fonctionnent les forums dans les réseaux sociaux?... 5 Pourquoi exploiter les réseaux

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

ENQUETE. Droit Individuel à la Formation : Quelle Réalité pour les Salariés?

ENQUETE. Droit Individuel à la Formation : Quelle Réalité pour les Salariés? ENQUETE Droit Individuel à la Formation : Quelle Réalité pour les Salariés? Enquête menée d Octobre 2010 à Mars 2011 auprès de 1400 salariés. Extrait de l analyse réalisée par Jean-Pierre Willems, expert

Plus en détail

Si elle est votée, cette réforme devrait intervenir dans les semaines qui suivent (probablement début 2014).

Si elle est votée, cette réforme devrait intervenir dans les semaines qui suivent (probablement début 2014). Paris, le 14 novembre 2013 Cher(e)s fidèles client(e)s LINXEA souhaite vous informer sur la réforme de l assurance-vie qui va être examinée prochainement par les députés et les sénateurs et dont le texte

Plus en détail

Actionnaires individuels, que fait l AMF pour vous? Cindy DAVID, chargée de mission Direction des relations avec les épargnants de l AMF

Actionnaires individuels, que fait l AMF pour vous? Cindy DAVID, chargée de mission Direction des relations avec les épargnants de l AMF Actionnaires individuels, que fait l AMF pour vous? Cindy DAVID, chargée de mission Direction des relations avec les épargnants de l AMF Que fait l AMF? L AMF, une autorité publique indépendante 3 missions

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE LES OUTILS NUMERIQUES LES SMARTPHONES 33,4% d équipement en France en 2011 46,6% en 2012, la progression est rapide Source : Médiamétrie LES CHIFFRES DU SMARTPHONE

Plus en détail

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords?

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? À chaque instant, partout dans le monde, professionnels et internautes utilisent des mots-clés sur Google pour se trouver les uns les autres. Et

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

LE NOUVEAU SITE POUR VOUS FAIRE (ENFIN!) PASSER À L ACTION!!!! Communiqué de presse! 17.04.2014

LE NOUVEAU SITE POUR VOUS FAIRE (ENFIN!) PASSER À L ACTION!!!! Communiqué de presse! 17.04.2014 LE NOUVEAU SITE POUR VOUS FAIRE (ENFIN ) PASSER À L ACTION Communiqué de presse 17.04.2014 «Mon assurance auto me coûte trop cher, il faut vraiment que j en change»" «Je n en peux plus de cette salle de

Plus en détail

Prêts pour l avenir. A travers l épargne et le placement. Tout sur la planification de la prévoyance et du patrimoine.

Prêts pour l avenir. A travers l épargne et le placement. Tout sur la planification de la prévoyance et du patrimoine. Prêts pour l avenir. A travers l épargne et le placement. Tout sur la planification de la prévoyance et du patrimoine. Prêts pour l avenir. Et pour la réalisation de ses rêves. Avoir un but, c est bien.

Plus en détail

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE COUR DES COMPTES LA SÉCURITÉ SOCIALE SEPTEMBRE 2007 137 Chapitre VI L assiette des prélèvements sociaux finançant le régime général 144 COUR DES COMPTES social de l épargne salariale et s est substitué

Plus en détail

dossier de franchise

dossier de franchise dossier de franchise CigaMania.com - Spécialiste de la cigarette électronique CigaMania.com est une boutique de vente en ligne de cigarettes électroniques destinée à un large public de vapoteurs. Grâce

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

L AVENIR MULTI MÉ DIA

L AVENIR MULTI MÉ DIA L AVENIR MULTI MÉ DIA INFORMER, ALERTER, RECRUTER, FIDÉLISER... Vos options sont multiples. XCITE est le partenaire idéal pour répondre à vos besoins en vous proposant une gamme de produits et de solutions

Plus en détail

Livret Vie. Un cadre fiscal avantageux. Un livret en toute simplicité. Le contrat d assurance-vie pour vos projets du quotidien.

Livret Vie. Un cadre fiscal avantageux. Un livret en toute simplicité. Le contrat d assurance-vie pour vos projets du quotidien. Livret Vie Le contrat d assurance-vie pour vos projets du quotidien. Livret Vie est un contrat d assurance-vie sans frais sur versements qui vous permet de disposer d une réserve d'épargne pour financer

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À

Plus en détail

Une compagnie pour la vie

Une compagnie pour la vie 12 pages:mise en page 1 01/06/11 11:15 Page1 Une compagnie pour la vie Une compagnie pour la vie AFI ESCA : Compagnie d assurance sur la vie et de capitalisation. Entreprise régie par le code des assurances.

Plus en détail

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015 // Enquête de satisfaction Résultats 2014-2015 Des résultats encourageants Nos clients ont eu l amabilité de bien vouloir répondre à notre enquête de satisfaction annuelle et nous les en remercions chaleureusement.

Plus en détail

Comprendre les introductions en bourse pour bien investir

Comprendre les introductions en bourse pour bien investir Comprendre les introductions en bourse pour bien investir Cindy DAVID - Direction des Relations avec les Epargnants Yann PIRLIAN Direction des Emetteurs Autorité des marchés financiers Introduction Contexte

Plus en détail

HERMÈS. Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 29 mai 2012

HERMÈS. Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 29 mai 2012 HERMÈS INTERNATIONAL Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 29 mai 2012 Le présent descriptif a été établi conformément aux articles 241-1 à 242-7

Plus en détail

Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com

Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com Maël Resch Attachée de Presse Tél : 01 55 80 58 66 Email : mael.resch@empruntis.com CRÉDIT OU ASSURANCE

Plus en détail

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015 Observatoire de l image des banques 2015 8 Juillet 2015 Méthodologie Mode de recueil Une étude en face à face, réalisée à domicile par système CAPI (Computer Assisted Personal Interview). Cible Un échantillon

Plus en détail

MeDirect. Gestion de patrimoine en ligne, sur mesure et accessible à tous. Comment créer un revenu complémentaire de retraite?

MeDirect. Gestion de patrimoine en ligne, sur mesure et accessible à tous. Comment créer un revenu complémentaire de retraite? MeDirect Gestion de patrimoine en ligne, sur mesure et accessible à tous Comment créer un revenu complémentaire de retraite? Bonjour Chez MeDirect nous pensons que chacun devrait être capable d obtenir

Plus en détail

HERMÈS INTERNATIONAL

HERMÈS INTERNATIONAL HERMÈS INTERNATIONAL Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 3 juin 2014 Le présent descriptif a été établi conformément aux articles 241-1 et

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

ACADÉMIE EDGEPOINT. La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$)

ACADÉMIE EDGEPOINT. La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) ACADÉMIE EDGEPOINT La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) Lorsque vous pensez à vos placements, la première question qui vous vient à l esprit est de savoir quel rendement

Plus en détail

Compte-titres Skandia Initiatives

Compte-titres Skandia Initiatives Compte-titres Skandia Initiatives Pourquoi choisir un Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant? Le Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant est l interlocuteur idéal pour gérer votre patrimoine.

Plus en détail

FCPI. Diadème Innovation. Pour concilier innovation et immobilier

FCPI. Diadème Innovation. Pour concilier innovation et immobilier FCPI Diadème Innovation Pour concilier innovation et immobilier Diadème Innovation II, défiscalisation, innovation et immobilier Diadème Innovation II, Fonds Commun de Placement dans l Innovation, a pour

Plus en détail

Simplifier la technologie

Simplifier la technologie Simplifier la technologie ET GÉRER LE RISQUE Guide des entreprises sur le système d exploitation Windows Phone 8 Guide des entreprises sur le système d exploitation Windows Phone 8... 01 Pourquoi le système

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix.

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne ISO 9001 quand nous en voyons une. Nous pouvons vous aider à avoir

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

8 bonnes raisons. papier!

8 bonnes raisons. papier! 8 bonnes raisons DE PASSER informatisée, INCONDITIONNELS DU crayon ET A UNE GESTION COMMERCIALE POUR LES DU papier! le passage informatisée. Laurent PARERA, Fondateur d EOLE Concept et créateur de GC Soft,

Plus en détail

www.breizhconsulting.fr Centre de formation digital et communication : www. Komelya.fr

www.breizhconsulting.fr Centre de formation digital et communication : www. Komelya.fr «Comment bien choisir sa plateforme e-commerce» Merci de mettre votre portable en mode silencieux Mais vous pouvez twitter C est au programme - Les solutions open source - Les plateformes en mode SAAS

Plus en détail

Rest@Dom. Dossier d informations. Service proposé par ALLBYWEB SARL. Commande en ligne pour la restauration à domicile

Rest@Dom. Dossier d informations. Service proposé par ALLBYWEB SARL. Commande en ligne pour la restauration à domicile Commande en ligne pour la restauration à domicile Service proposé par ALLBYWEB SARL Sommaire Rest@Dom... 1... 1 Service proposé par ALLBYWEB SARL... 1 Présentation... 1 Nos atouts... 1 Impulsion sur votre

Plus en détail

Chapitre 4 - Communication historique

Chapitre 4 - Communication historique Chapitre 4 - Communication historique Table des matières Chapitre 4 - Communication historique... 4.1 Procédure de mise à jour des cotes de fin de journée... 4.2 Procédure de mise à jour des nouvelles

Plus en détail

S informer sur. Les assemblées générales des sociétés cotées en bourse

S informer sur. Les assemblées générales des sociétés cotées en bourse S informer sur Les assemblées générales des sociétés cotées en bourse Autorité des marchés financiers Les assemblées générales des sociétés cotées en bourse Sommaire Quelle différence entre AGO et AGE?

Plus en détail

ésultats RÉ/USSISSEZ tous vos projets avec les courtiers les plus performants de l industrie!

ésultats RÉ/USSISSEZ tous vos projets avec les courtiers les plus performants de l industrie! RE/NOMMÉS pour leurs performances, leur efficacité et leur implication, les courtiers RE/MAX se distinguent également par leur connaissance approfondie du marché, et le grand nombre d outils et de ressources

Plus en détail

GESTION BANCAIRE AU QUOTIDIEN. Allons à l essentiel

GESTION BANCAIRE AU QUOTIDIEN. Allons à l essentiel GESTION BANCAIRE AU QUOTIDIEN Allons à l essentiel 2 Votre conseiller avec vous, jour après jour Le Conseil global pour mieux vous accompagner Votre parcours de vie est unique. Tant sur le plan professionnel

Plus en détail

HERMÈS INTERNATIONAL

HERMÈS INTERNATIONAL HERMÈS INTERNATIONAL Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 4 juin 2013 Le présent descriptif a été établi conformément aux articles 241-1 et

Plus en détail

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT.

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT. EURONEXT.LIFFE Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels Principaux résultats EURONEXT.LIFFE Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER / Véronique

Plus en détail

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS Communiquer en entreprise Votre guide SMS Pourquoi le SMS est-il si efficace? Quelque soit l activité de votre entreprise il est important que vous puissiez communiquer efficacement avec vos clients, fournisseurs

Plus en détail

Bienvenue dans l univers de We Group

Bienvenue dans l univers de We Group Bienvenue dans l univers de We Group Le 19 mai 2005 Laurent Jaquier fonde la société We Group SA avec son siège social à Bulle. We Group SA est une société indépendante soumise au secret professionnel

Plus en détail

CALENDRIER DES RDV CCIMP DES TIC 1 ER SEMESTRE 2011

CALENDRIER DES RDV CCIMP DES TIC 1 ER SEMESTRE 2011 DATE HORAIRE LIEU THEME 27 JANVIER 2011 9h 10h30 Show Room Exploitez les logiciels libres dans votre entreprise Découvrez les opportunités offertes par les logiciels libres pour gérer votre entreprise

Plus en détail

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement...

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Un engagement Voyez cette brochure comme une invitation à nous rencontrer physiquement afin de discuter

Plus en détail

Hauts rendements, convivialité et une sécurité par excellence : Voici OptionWeb

Hauts rendements, convivialité et une sécurité par excellence : Voici OptionWeb Première plateforme d'options Binaires régulée d'europe, OptionWeb allie rendement et sécurité. Détenteur de la licence CySec, OptionWeb vous permettra de profiter pleinement de votre expérience de trading.

Plus en détail

BMCE Direct SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE

BMCE Direct SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE BMCE Direct SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE Guide d utilisateur 080 100 8100 www.bmcebank.ma 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc Bienvenue dans BMCE Direct, votre service de Banque à Distance de BMCE

Plus en détail

Le commerce. électronique et ses répercussions sur les boutiques

Le commerce. électronique et ses répercussions sur les boutiques Le commerce électronique et ses répercussions sur les boutiques Table des matières 2 Introduction 3 4 5 6 Le commerce en ligne gruge une partie des ventes au détail Le furetage en magasin est maintenant

Plus en détail

Investissements directs dans l immobilier en Suisse

Investissements directs dans l immobilier en Suisse Taux d intérêts trop bas? Pertes de capital dues à des produits financiers trop compliqués et pas compréhensibles? Pas de diversification? De trop grands risques dans le portefeuille? Crainte d une future

Plus en détail

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire SECTION II : LES AVANTAGES DU RECOURS AU MARCHÉ OBLIGATAIRE Transférer des fonds d une personne à une autre peut sembler relativement simple. Alors pour quelle raison avons-nous besoin d un marché obligataire?

Plus en détail

Le secteur de la santé. Votre guide SMS

Le secteur de la santé. Votre guide SMS Le secteur de la santé Votre guide SMS Pourquoi utiliser le SMS? Le secteur médical est un milieu où l information doit circuler très rapidement et où les rapports entre médecins et patients sont primordiaux.

Plus en détail

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier»

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier» S informer sur Les SCPI la «pierre papier» Janvier 2014 Autorité des marchés financiers Les SCPI / la «pierre papier» Sommaire Les particularités d un placement en SCPI 03 Les différentes catégories de

Plus en détail