Un système d aide aux handicapés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un système d aide aux handicapés"

Transcription

1 Olympiades de physique 2006/2007 Un système d aide aux handicapés POTHAIN Mélanie LAFRECHOUX Leslie BOUGEANT Matthieu Lycée G. St Hilaire - ETAMPES encadrés par M. LEFEVRE

2 Sujet : Le carrousel Problématique : Peut-on faciliter le déplacement des personnes handicapées avec un système simple? Résumé : Les personnes handicapées rencontrant beaucoup de problèmes pour monter de simples trottoirs avec leurs fauteuils roulants motorisés, les élèves ont réfléchis à la possibilité d adapter un système motorisé sur les fauteuils afin de permettre facilement la montée d un trottoir. Une étude technique préalable a été réalisée et une maquette a été construite afin de modéliser le système baptisé «carrousel». Elèves : POTHAIN Mélanie LAFRECHOUX Leslie BOUGEANT Matthieu Professeur encadrant : LEFEVRE Yoann -2-

3 SOMMAIRE SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 4 I. L'ETUDE DU BESOIN 5 1) La bête à cornes 5 2) La pieuvre 6 3) Le diagramme FAST 7 II. LA MISE EN OEUVRE 8 1) Construction d une première vraie maquette 8 2) Les problèmes rencontrés 8 3) La maquette virtuelle 9 III. L'ETUDE ENERGETIQUE ET LA MECANIQUE 11 1) Pourquoi ce système permet-il de monter les trottoirs? 11 2) Estimation du couple et des puissances des moteurs 12 3) Réalisation effective de la motorisation 15 IV. L'ABOUTISSEMENT FINAL (LA MONTEE D'UNE MARCHE) 19 1) La maquette réelle finale 19 2) La maquette virtuelle finale 20 3) Les problèmes persistants 22 CONCLUSION 24 BIBLIOGRAPHIE 25 ANNEXE 1 : NOTRE PARTENAIRE 26 ANNEXE 2 : LE CARROUSEL AU NIVEAU MOLECULAIRE! 29-3-

4 INTRODUCTION Notre projet fait suite au sujet de TPE que nous avons présenté en première. Nous avons choisis le domaine de l'handicap car nous étions fortement intéressés par l aspect social de celui-ci. Nous avions pour but d apporter de l aide aux personnes utilisant des fauteuils roulants car nous avions remarqué leurs difficultés de mobilité dès lors qu ils rencontraient un obstacle. Nous souhaitions donc trouver un système qui pouvait y remédier. C est ainsi que notre projet de «carrousel» fût mis en place. Il s agit d un système composé de trois petites roues que l on adapte sur chaque coté avant d un fauteuil motorisé. Cela permet de monter des petits obstacles tel qu un trottoir avec le moins d efforts possibles. Nous avons appelé notre système «carrousel» car notre système est comparable aux manèges carrousels pour lesquels l ensemble tourne autour d un axe central. Principe du «carrousel» en marche -4-

5 I. L'ETUDE DU BESOIN Pour commencer, nous avons essayer de décrire le besoin auquel devait répondre le système technique, en utilisant plusieurs outils de l ingénieur aux noms un peu barbares : la «bête à cornes», la «pieuvre» et le diagramme FAST. 1) La bête à cornes D abord, nous avons défini les enjeux de notre produit : il est fait pour être installé sur des fauteuils roulants et surtout électriques, ensuite, il est destiné aux utilisateurs de fauteuils roulants qui pourront ainsi avoir une plus grande autonomie. Car, finalement, notre système a pour but de monter les trottoirs ou les petits obstacles avec le moins d effort possible. La bête à cornes du «carrousel» -5-

6 2) La pieuvre Nous avons ensuite étudié l environnement de notre système. Nous avons utilisé un autre outil de l ingénieur, appelé «pieuvre», qui est un schéma regroupant les différentes fonctions qui sont liées au système. Il y a les fonctions principales qui permettent au système de répondre au besoin de l utilisateur et les fonctions contraintes qui, comme son nom l indique, sont les contraintes liées au système. On peut dire que, dans notre système, il y a deux fonctions principales : - l une est qu il puisse fonctionner dans la rue (fonction F1 ) - l autre est qu on puisse lui adapter un moteur (fonction F2 ) Il y a aussi des fonctions contraintes comme : - il ne faut pas qu il prenne trop d espace sur le fauteuil (fonction C1 ) - il faut une sécurité totale avec l utilisateur ou son entourage (fonction C2 ) - il faut que l ensemble soit un minimum esthétique (fonction C3 ) - il faut que son coût soit raisonnable (fonction C4 ) La pieuvre et le diagramme des interacteurs du «carrousel» -6-

7 3) Le diagramme FAST Le dernier outil de l ingénieur utilisé est le diagramme FAST (Function Analysis System Technique). Il permet, à partir de la fonction principale à satisfaire (monter les trottoirs), une décomposition en fonctions techniques pour aboutir à des solutions technologiques. Le but principal de notre carrousel est bien sûr de monter les trottoirs. Il faut pour cela l alimenter, c est-à-dire apporter de l énergie au moteur et pour cela on utilisera une batterie. Et, afin de pouvoir contrôler l alimentation, on rajoutera un interrupteur on/off. Il faut également que notre carrousel puisse se déplacer. Pour cela, nous devons créer une rotation des roues, ce qui nous amène à trois choses : - convertir l énergie électrique en énergie mécanique de rotation et cela grâce au moteur électrique - adapter et transmettre le mouvement grâce à un système pignon/chaîne - transformer le mouvement grâce aux roues du carrousel. -7-

8 II. LA MISE EN OEUVRE 1) Construction d une première vraie maquette Au début, notre projet de maquette était basé entièrement sur un système carrousel, c est à dire que nous n avions pas représenté entièrement un fauteuil roulant. Nous pensions que nous pourrions monter un trottoir avec simplement comme puissance celle du moteur qui permet de faire avancer le système. Notre solution technique était composée d élastiques qui transmettaient le couple des moteurs aux roues. Le carrousel devait entrer en contact avec le trottoir, il devait le monter, par la seule puissance du moteur qui réalisait l avancement (la translation). Or, notre maquette (fabriquée avec des Mécano et entraînée par des moteurs (récupérés sur une voiture téléguidée) ne répondait pas du tout aux attentes et surtout ne correspondait pas à la solution technique envisagée après plusieurs études. Voyons quels étaient ces problèmes. 2) Les problèmes rencontrés Le principal problème de la première maquette était que les élastiques qui faisaient le contact entre les roues et les branches du moteur, à la façon de courroies, étaient totalement inadaptés. Il y avait un problème de résistance et d adhérence mais malheureusement c était la seule solution que nous avions sur le moment. -8-

9 Nous avons présenté notre maquette au concours Quintesciences en juin 2006 et celle-ci n arrivait seulement qu'à faire une petite rotation, la solution technique choisie (par contrainte) n étant pas du tout adaptée. C est pourquoi nous avons décidé de créer une maquette virtuelle sous le logiciel Inventor, maquette qui aurait été l idéale pour nous. 3) La maquette virtuelle Sur notre maquette virtuelle, nous avons remplacé les élastiques par des systèmes pignons/chaînes pour entraîner les roues mais nous avons également rajouté des roulements pour minimiser les frottements. Ces roulements, les pignons et les chaînes ont été sélectionnés dans la bibliothèque du logiciel Inventor qui utilise des éléments standard présents sur le marché. Enfin, nous avons pu étudier la faisabilité de notre système, grâce au logiciel Inventor, en observant la maquette virtuelle en train de monter un trottoir : En percutant le trottoir, le moteur avant se met en route, permettant aux carrousels fixés à l avant d entamer leur rotation pour escalader l obstacle. La poussée du moteur arrière finit d achever la montée. -9-

10 Les deux exemplaires de carrousel (à fixer sur les deux côtés avant du fauteuil) ont finalement été construits avec des Mécano. -10-

11 III. L'ETUDE ENERGETIQUE ET LA MECANIQUE 1) Pourquoi ce système permet-il de monter les trottoirs? Sans le système du carrousel, le fauteuil roulant classique ne peut monter les trottoirs : les roues avant ont un diamètre beaucoup trop faibles pour passer l obstacle (fig. 1). Fig. 1 Avec le système du carrousel, la montée à l avant est aisée (fig. 2 à 5). Fig. 2 Fig. 3 Fig. 4 Fig. 5 Fig. 6 Fig

12 Une fois que le système du carrousel réalise avec succès la montée du trottoir par les roues avant, le carrousel est sur le trottoir mais les roues arrière sont encore sur la route. Dès lors, le centre de gravité du fauteuil se retrouve surélevé (fig. 5). Puisque les roues arrière ont un diamètre beaucoup plus grand que les roues avant, celles-ci, avec l aide de la surélévation du centre de gravité du fauteuil, peuvent monter le trottoir beaucoup plus facilement (fig. 6 et 7). Sur les figures, nous voyons également un problème de déséquilibre du fauteuil lors de la montée (au moment où le carrousel est sur le trottoir et que les roues arrière sont sur la route). Pour pallier à ce problème, nous avons pensé équiper les siéges du fauteuil de deux vérins au niveau des fixations arrière. Ces deux vérins élèveraient les siéges au moment de la montée du trottoir et baisseraient le fauteuil au moment où le fauteuil serait complètement sur le trottoir. Mais le temps et les moyens nous ont manqué et nous avons laissé le système sans les vérins. 2) Estimation du couple et des puissances des moteurs a. Hypothèses pour les calculs Nous pouvons estimer le poids du fauteuil roulant, personne comprise, à 140 kg. Puisqu il y a 4 roues sur le fauteuil, chaque carrousel placé sur les 2 roues avant supporte une masse : 140/4 = 35 kg. Nous posons une vitesse de 0,5 m.s -1 ( 2 km/h) qui nous semble convenable. Nous avons estimé la hauteur d un trottoir à 7 cm. -12-

13 b. Calcul de la puissance nécessaire pour un moteur du carrousel Nous avons étudié le système comme s il devait monter un plan incliné à 45 car nos connaissances ne nous permettent pas de le faire pour la situation réelle (contact sans glissement au niveau de la roue et du trottoir avec rotation en plus). Utilisons le théorème de l énergie cinétique : Système étudié : Les deux roues à terre du carrousel Forces appliqués à ce système : - le poids P r - la réaction du support R r - la force motrice F m E C = W R + W P + W Fm Mais, comme on suppose la vitesse constante, on a : E C = 0. Or, W R = 0 car R r est perpendiculaire à la trajectoire en tout point et à chaque instant. Donc : W P + W Fm = 0-13-

14 D où : - W P = W Fm soit : m x g x BC = Fm x AC m x g x AC x sin α = Fm x AC Fm = m x g x sin α Puissance motrice = Fm x v = m x g x sin α x v. = 35 x 10 x sin (45) x 0,5 Puissance motrice 125 W. Vu les simplifications effectuées au départ (pente rectiligne et non pas montée réelle de trottoir), la puissance motrice nécessaire du moteur doit certainement être supérieure à cette valeur trouvée. De plus, il convient de choisir une puissance plus élevée par mesure de sécurité. Pour chaque carrousel, un moteur proche de 200 W semble donc être l idéal. b. Calcul du couple nécessaire à la rotation d un carrousel Rappelons que chaque carrousel supporte une masse d environ 35 kg, soit une force de 350 N. Une broche d un des carrousels installés à l avant du 30 cm fauteuil mesurera environ 30 cm. On obtient un couple de : Couple = F x d = 350 x 0,3 100 N.m. -14-

15 Toujours par mesure de sécurité, un couple au moins deux fois supérieur serait nécessaire, soit de 200 N.m. 3) Réalisation effective de la motorisation Chaque moteur doit donc être relativement puissant mais il doit également être irréversible car, lors de la rotation du moteur, si une panne survient, le carrousel ne doit en aucun cas faire demi-tour! Pour ce qui est du moteur de la maquette, après avoir réfléchi, plusieurs solutions constructives sont apparues : - moteur de Mécano (pas assez puissant donc abandonné) - moteur plus vis sans fin (pas de moteur disponible donc abandonné) - moteur pour chaque carrousel (problème de synchronisation donc abandonné) Pour notre maquette, nous avons finalement récupéré un seul moteur, avec un réducteur associé, qui sera associé aux deux carrousels avant. - Etude de la puissance du moteur, version maquette : Les caractéristiques du moto-reducteur que nous avons trouvé pour notre maquette sont : Vitesse nominale : ω m = 20 tr/min 2,1 rad/s Couple nominal : Cm = 125 kg.cm = 12,5 N.m Couple de blocage : 810 kg.cm La puissance motrice du moteur de notre maquette vaut donc : Puissance motrice = ω m x Cm -15-

16 = 2,1 x 12.5 = 26 W Le moteur que nous utilisons développe donc une puissance de 26 W. Considérons que la maquette pèse 4 kg : nous pouvons alors dire qu une masse de 1 kg s applique sur chaque carrousel (puisqu il y a 4 roues sur le fauteuil). En réalisant la même étude que précédemment appliquée à notre maquette, nous trouvons que la puissance motrice théorique nécessaire pour un seul carrousel doit être de : Pm = m x g x sin α x v = 1 x 10 x sin(45) x 0,5 3,5 W. Puisque nous avons deux carrousels mais qu un seul moteur à disposition, celui-ci doit donc développer théoriquement une puissance double. En prenant en compte les erreurs dues aux simplifications de notre étude (montée rectiligne) et par mesure de sécurité, la puissance théorique du moteur de notre maquette ne doit pas être en dessous de 15 W, ce qui est effectivement le cas. - Etude du couple du moteur, version maquette : Sur notre maquette, chaque carrousel doit supporter une masse de 1 kg, soit une force d environ F = 10 N. Sachant qu une broche de notre carrousel sur notre maquette mesure une longueur d = 10 cm (photo ci-contre), on obtient un couple de : C = F x d = 10 x 0,1 = 1 N.m. 10 cm Toujours par mesure de sécurité, un couple de valeur double conviendrait, soit un couple de 2 N.m. Le moteur que nous avons -16-

17 récupéré possède un couple de sortie de 12,5 N.m, ce qui est amplement suffisant pour assurer la rotation. Ainsi, le moteur récupéré est assez puissant pour faire la rotation demandée : nous adaptons donc notre maquette pour recevoir ce moteur et pour que celui-ci entraîne les deux carrousels (on réalise deux accouplements entre les axes). Enfin, pour transmettre le couple du moteur à l axe, nous avons fixé des engrenages plastiques (trouvés dans de vieilles imprimantes), le mieux étant d avoir des engrenages en acier mais nous n en avons pas trouvés. Les engrenages ne correspondant pas au diamètre du moteur et de l axe, nous avons adapté ceux-ci pour qu ils réussissent la transmission. Le moteur de la maquette et les engrenages -17-

18 Nous sommes pleinement conscients que le moteur que nous utilisons pour notre maquette n est pas adapté et que les engrenages non plus. Il faudrait, idéalement, que la vitesse de rotation du carrousel soit plus faible que celle que nous obtenons (inutile que les carrousels tournent vite, même dangereux). Pour une première phase de projet, si la maquette réussit à monter un trottoir (adapté à la taille de la maquette), ce sera déjà une grande réussite pour nous! -18-

19 IV. L'ABOUTISSEMENT FINAL (LA MONTEE D'UNE MARCHE) 1) La maquette réelle finale Pour les Olympiades de Physique, nous avons construits deux carrousels qui seront liés entre eux. Les deux carrousels séparés Nous avons commencé à entreprendre un mini fauteuil roulant en prenant des mesures sur un fauteuil roulant grandeur réelle. Notre maquette est en Mécano à l échelle 1/3, avec deux carrousels à l avant qui ne feront qu une simple rotation, guidés par un moteur, et qui suivra une translation grâce à la propulsion des roues arrière qui entraînent le fauteuil. Le montage doit être précis pour que les axes des roues ne frottent pas. -19-

20 De plus nous avons essayé de créer un trottoir à l échelle et avec la même matière que les trottoirs pour correspondre le plus possible à la réalité au niveau de l adhérence, afin de tester au mieux notre maquette. Vu d ensemble de la maquette réalisée (ainsi que le trottoir bitumé) 2) La maquette virtuelle finale Nous avons dessiné le système du Carrousel intégré au fauteuil roulant sur le logiciel de DAO Inventor afin de pouvoir mieux visualiser notre projet idéal. Il est à noter que toutes les pièces utilisées pour la réalisation du système virtuel sont standardisées afin de permettre par la suite une démarche industrielle plus aisée. -20-

21 Le fauteuil roulant et les 2 carrousels à l avant En particulier, le système réel du carrousel sera associé à des moteurs à vis sans fin : Un des deux carrousels Le moteur à vis sans fin Enfin, nous souhaiterions intégrer des vérins au fauteuil afin que le dossier de celui-ci reste bien perpendiculaire au plancher pendant la montée du -21-

22 trottoir. Malheureusement, nous n avons cependant pas eu le temps ni les moyens pour mettre en place ce projet. Nous l avons donc seulement créé sur Inventor. Les deux vérins fixés sous le siège du fauteuil 3) Les problèmes persistants Les problèmes qui persistent au niveau de notre maquette sont des problèmes de solidité et de précision. En effet, il faudrait que le bâti du carrousel soit le plus solide possible pour minimiser les erreurs, ce qui est difficile avec des Mécano. Il faudrait également une extrême précision au niveau des roues pour permettre les transmission de puissance ce qui est aussi très délicat. De plus, rappelons que les moteurs de notre maquette ne sont pas réellement adaptés. Le problème d irréversibilité du moteur fut réglé du fait que le moto-réducteur récupéré possède un nombre d étages assez important : il y a beaucoup d engrenages, donc on ne peut pas faire tourner l axe du moteur en faisant tourner l axe de sortie, la réversibilité ne peut donc se faire. Le -22-

23 choix sur la maquette du couple des moteurs arrières s est également posé, ainsi que leur puissance (car, ne l oublions pas, sans les moteurs arrières, le carrousel ne sert à rien). Mais, en réalité, les fauteuils roulants motorisés possèdent leurs propres moteurs de propulsion à l arrière : ce problème sur notre maquette n en est donc pas un. La batterie sera sûrement la même pour tous les moteurs et sera située soit sur la maquette, soit avec la télécommande. En réalité, la batterie est également déjà sur le fauteuil roulant motorisé. -23-

24 CONCLUSION Notre maquette finale enfin réalisée, nous avons pu constater qu il était compliqué de choisir des moteurs adaptés. Notre maquette se rapproche maintenant de notre idée initiale et fonctionne. Mais, nous le savons, notre projet est loin d'être terminé. En effet, par les contraintes du temps, des connaissances et des moyens, nous n'avons pu mettre en oeuvre tous nos idéaux quant à la réussite du "carrousel". Néanmoins, bien que notre projet ne soit pas entièrement finalisé, nous avons appris au fil des heures à travailler en groupe et à intégrer nos cours de première et de terminale dans un objet concret. Ce projet nous a permis de nous responsabiliser et de prendre conscience que pour concrétiser un projet il faut beaucoup de persévérance. Cela nous a également permis d'intégrer un monde que l'on ne connaissait que très peu, celui du monde de la recherche et du développement et nous sommes heureux d'avoir pu nous investir dans une cause qui nous tient à cœur. -24-

25 BIBLIOGRAPHIE Personnes ayant permis l évolution de notre TPE : - M. Ausseray, professeur de mécanique - M. Hugues Le Masnes (Top Chair) - M Reynald Rugoslilo (chef du service secrétariat médical du centre de rééducation du château de Soisy sur Seine) - M Christian Joachim (chercheur au CEMES) Internet : TopChair, notre partenaire : CERAH : Centre d'etudes et de Recherche des Appareillages pour Handicapés -25-

26 ANNEXE 1 : NOTRE PARTENAIRE Nous sommes allés à la rencontre d un des constructeurs de Topchair, système qui permet aux fauteuils roulants de monter et descendre des escaliers grâce à un système différent du notre. Le TopChair utilise des chenilles à la manière des chars d assauts. LE TOPCHAIR Ce système peut monter une pente de près de 60%. Le Topchair monte des trottoirs ou des marches jusqu à 20 cm et peut monter 300 marches et en descendre Il met environ 25 secondes pour monter 8 marches et, sur route, il a une vitesse maximale de 9 km/h. Le prix de conception s élève à 6000 euros et son prix de vente sera d environ euros. -26-

27 Un système contrôle également l inclinaison du châssis et du siège en le maintenant horizontalement automatiquement grâce à un vérin (voir la photo). Ce sont des capteurs qui détectent la présence des marches qui permettent de provoquer la rentrée ou la sortie du train de roues arrière. L utilisateur de ce système ne perçoit aucun choc mais il existe une limite à ce système : en effet, l utilisateur ne doit pas peser plus de 85 kg. Le travail pour parvenir à ce résultat peut se décomposer en 3 étapes. Il a fallut 2 ans pour fabriquer un prototype de fauteuil roulant électrique muni de chenilles et dont le siège reste bien horizontal. Il a fallut encore 2 ans pour adapter les roues puis un an pour automatiser les commandes. Le Topchair est le premier fauteuil roulant qui monte les escaliers et qui est homologué par le CERAH, centre d'étude et de recherche des appareillages pour handicapés. -27-

28 Premier essai réalisé le 29 juin 2005, avec une hauteur de marche de 20 cm : Pour les contacter : -28-

29 ANNEXE 2 : LE CARROUSEL AU NIVEAU MOLECULAIRE! Nous avons été très surpris de découvrir l existence d un système qui utilise le même principe que notre carrousel mais à l échelle moléculaire. Voyons brièvement en quoi consiste ce système, appelé ici brouette moléculaire. Le principe de la brouette moléculaire De récentes avancées dans l imagerie et la manipulation de molécules ont permis de découvrir une molécule présentant des propriétés électroniques particulières mais aussi des propriétés mécaniques inédites à l échelle microscopique. Il est maintenant possible de travailler sur une seule molécule et non sur une assemblée de molécules. La translation ou la rotation d une seule molécule ayant déjà été observées, les chercheurs ont imaginé une molécule capable de combiner ces deux mouvements. Dans le cas d une brouette macroscopique, une poussée (translation) permet d induire la rotation de la roue. Par analogie avec une brouette, nous avons ceci : Il y a : 1 châssis 2 roues 2 liaisons châssis/roues 2 poignées -29-

30 Au commencement du projet, il ne devait y avoir qu une seule roue (en bleu) : Mais finalement le projet fut abandonné car cette molécule n'était pas synthétisable, principalement pour des raisons de faisabilité. Comment et dans quel but utiliser cette brouette? Afin de manipuler cette nanobrouette, il faut agir sur les poignée de celle-ci (c est à dire la partie bleue). Cette action se fait grâce à la pointe d un microscope à effet tunnel. Cela créera une translation et nous obtiendrons de cette manière une rotation au niveau des roues (l équivalent de notre carrousel). On notera également que leurs roues utilisent des propriétés identiques aux nôtres, c'est-à-dire ici 3 fragments triptycènes, composés de 3 pâles à 120 l une de l autre. Vue de dessus et vue de profil de la brouette molécule en modèle moléculaire -30-

31 Cette brouette a la même fonction que notre carrousel : elle est capable de monter sur un atome comme notre carrousel monte sur un trottoir. Elle permet également de pouvoir mieux étudier les atomes. A l avenir, cette brouette moléculaire va donc être étudiée pour cartographier précisément différentes surfaces pointe du microscope (poignée) 4. pâle de la roue surface atomique 5. Modélisation de la rotation d un tiers de tour d une des roues de la brouette Pour contacter le chercheur G. Rapenne responsable de cette synthèse : -31-

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

Casisa Anthony DOSSIER PERSONNEL

Casisa Anthony DOSSIER PERSONNEL Casisa Anthony TSSI DOSSIER PERSONNEL Année scolaire 2012-2013 La voiture solaire I) Planification 1) Introduction Dans le cadre du Projet Pluridisciplinaire Encadré en classe de Terminale SSI, nous avons

Plus en détail

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Étude des Systèmes Techniques Industriels SYSTÈME DE DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE BOISSONS CHAUDES ES 7600 NECTA-WITTENBORG.

Plus en détail

EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE

EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE Devoir e contrôle N 1 2010-2011 EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE Niveau : 4 ème seconaire Section : science technique Durée :4 heure 1 - Présentation u véhicule : Le véhicule e la photo ci-contre

Plus en détail

CHARIOT SANS CONDUCTEUR CERIC

CHARIOT SANS CONDUCTEUR CERIC BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Option Génie Electrotechnique SESSION 2002 Epreuve: Etude des constructions Durée : 4 heures Coefficient : 6 CHARIOT SANS CONDUCTEUR CERIC

Plus en détail

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES L1 Page 41 Institut Supérieur des Etudes Technologique de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE MECANIQUE GENERALE Année universitaire

Plus en détail

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

ÉCOLINE MOTORISATION

ÉCOLINE MOTORISATION ÉCOLINE MOTORISATION Cinématique PRÉSENTATION DU VÉHICULE Pour cette étude, vous disposez d une voiture FG ECOLINE à motorisation thermique entièrement montée et fonctionnelle. Cette voiture radiocommandée

Plus en détail

ENERGETIQUE. Référence au programme S.T.I Référence au module 4- Energétique et dynamique. Module 14 15 : :Energétique 4-1 Energétique

ENERGETIQUE. Référence au programme S.T.I Référence au module 4- Energétique et dynamique. Module 14 15 : :Energétique 4-1 Energétique ENERGETIQUE ET DYNAMIQUE ENERGETIQUE Mécanique Référence au programme S.T.I Référence au module 4- Energétique et dynamique. Module 14 15 : :Energétique 4-1 Energétique 1- Objectifs de la séquence : Calculer

Plus en détail

Mathématiques et petites voitures

Mathématiques et petites voitures Mathématiques et petites voitures Thomas Lefebvre 10 avril 2015 Résumé Ce document présente diérentes applications des mathématiques dans le domaine du slot-racing. Table des matières 1 Périmètre et circuit

Plus en détail

Le panneau solaire assure cette conversion d énergie grâce à de nombreuses cellules photovoltaïques étant montées en série ainsi qu en dérivation.

Le panneau solaire assure cette conversion d énergie grâce à de nombreuses cellules photovoltaïques étant montées en série ainsi qu en dérivation. Introduction : La voiture solaire est un thème qui s inscrit dans une problématique et un contexte qui sont devenus récurrents ces dernières années, celle du développement durable. C est une voiture qui

Plus en détail

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition Chapitre 4 Travail et puissance 4.1 Travail d une force 4.1.1 Définition En physique, le travail est une notion liée aux forces et aux déplacements de leurs points d application. Considérons une force

Plus en détail

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie OBJECTIFS Etude de la chaine d'énergie. Etude du cycle de montée et de descente de la station de levage. Etude de la fonction acquérir (capteur de vitesse). POINTS DU PROGRAMME ABORDES 2.1.1 Organisation

Plus en détail

uc : Cas d utilisation Top-Chair [Utilisation normale] Fauteuil Top-Chair Déplacer le fauteuil sur tous chemins «include» «include» «extend»

uc : Cas d utilisation Top-Chair [Utilisation normale] Fauteuil Top-Chair Déplacer le fauteuil sur tous chemins «include» «include» «extend» TopChair S c Première partie Présentation du système Plus d autonomie pour plus de liberté! TopChair S c offre aux personnes à mobilité réduite une nouvelle possibilité de se déplacer sans assistance à

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur Composition écrite de Sciences de l'ingénieur Durée 4 heures Étude d'un système pluritechnique. Sont autorisés

Plus en détail

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Durée : 45 minutes Objectifs Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Projection de forces. Calcul de durée d'accélération / décélération ou d'accélération / décélération ou de

Plus en détail

Analyse fonctionnelle et structurelle de la «transmission de puissance» Voiture EMAXX

Analyse fonctionnelle et structurelle de la «transmission de puissance» Voiture EMAXX I. Présentation La voiture modèle réduit à l échelle 1/10, radio commandée, est un jouet qui permet d exercer ses talents de pilote (de modèle réduit radio commandé) qui demande des qualités d observation,

Plus en détail

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC Contexte de l étude La nécessité de diminuer le coût de transport des marchandises embarquées sur les bateaux porte-conteneurs impose de limiter au maximum le temps d immobilisation des navires à quai.

Plus en détail

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE LA RENAULT SCENIC II

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE LA RENAULT SCENIC II EXAMEN GMP 120 Session de Mai 2013 - Durée 2 heures Aucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Présentation du support d étude (p.1&2) Travail à réaliser (p.3&4) Tableau des liaisons

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

PPE terminale S SI Année 2011-2012. TRAUBE Lucille BAERT Sébastien CASABIANCA Romain GRACIO Alexis. Lycée Jean Perrin

PPE terminale S SI Année 2011-2012. TRAUBE Lucille BAERT Sébastien CASABIANCA Romain GRACIO Alexis. Lycée Jean Perrin PPE terminale S SI Année 2011-2012 TRAUBE Lucille BAERT Sébastien CASABIANCA Romain GRACIO Alexis Lycée Jean Perrin Table des matières I. INTRODUCTION :... 3 II. La conception... 4 A. Etude fonctionnelle....

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

MOTO ELECTRIQUE. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur TD06_08 Moto électrique DIAGRAMME DES INTER-ACTEURS UTILISATEUR ENVIRONNEMENT HUMAIN

MOTO ELECTRIQUE. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur TD06_08 Moto électrique DIAGRAMME DES INTER-ACTEURS UTILISATEUR ENVIRONNEMENT HUMAIN MOTO ELECTRIQUE MISE EN SITUATION La moto électrique STRADA EVO 1 est fabriquée par une société SUISSE, située à LUGANO. Moyen de transport alternatif, peut-être la solution pour concilier contraintes

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE NE RIEN ÉCRIRE DANS CE CADRE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE Académie : Session : Concours : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Intitulé de l épreuve : NOM : (en majuscules, suivi s il y a lieu,

Plus en détail

DOSSIER_OUVRE_PORTAIL2.doc Page 1 sur 20

DOSSIER_OUVRE_PORTAIL2.doc Page 1 sur 20 1. Présentation du système... 2 2. Cahier des charges fonctionnel... 3 2.1. Besoin associé au produit... 3 2.2. Fonctions de service du produit... 3 3. Décomposition chaîne d information / chaîne d énergie...

Plus en détail

PARTIE A ETUDE COMPARATIVE DES CHAINES CINEMATIQUES DE L AGV ET DU TGV

PARTIE A ETUDE COMPARATIVE DES CHAINES CINEMATIQUES DE L AGV ET DU TGV PARTIE A ETUDE COMPARATIVE DES CHAINES CINEMATIQUES DE L AGV ET DU TGV Le transport passager, en dehors des critères de confort de voyage ou d agréments, doit se plier à des contraintes techniques, commerciales,

Plus en détail

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique»

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique» «Principe fondamental de la dynamique» Exercice 1 a. Un véhicule parcourt 72 km en 50 minutes. Calculer sa vitesse moyenne et donner le résultat en km/h puis en m/s. La vitesse v est donnée en fonction

Plus en détail

Dispositif de propulsion par moteur électrique. Mobile. Tout simplement. Petit. Léger. Maniable. www.invacare.fr www.alber.de/fr

Dispositif de propulsion par moteur électrique. Mobile. Tout simplement. Petit. Léger. Maniable. www.invacare.fr www.alber.de/fr Mobile. Tout simplement. Dispositif de propulsion par moteur électrique Petit. Léger. Maniable. www.invacare.fr www.alber.de/fr En faire de nouveau davantage ensemble - c est ce que nous avions toujours

Plus en détail

Robot de pose de fibres optiques

Robot de pose de fibres optiques ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES, ECOLES NATIONALES SUPERIEURES DE L AERONAUTIQUE ET DE L ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCEES, DES TELECOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ETIENNE, DES

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Puissance = 7.4 La puissance mécanique

Puissance = 7.4 La puissance mécanique Nous avons vu comment le travail effectué par une force peut faire varier l énergie cinétique d un objet. La puissance mécanique développée par une force est une autre grandeur physique qui est reliée

Plus en détail

Exercice 1 : 3 points

Exercice 1 : 3 points BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE de VEHICULES AUTOMOBILES MATHEMATIQUES (15 points) Exercice 1 : 3 points PARTIE 1 : Détermination du diamètre de la roue La géométrie des trains roulants, désigne

Plus en détail

Notre constat pour la plupart des voitures :

Notre constat pour la plupart des voitures : Notre constat pour la plupart des voitures : Pour ce constat, nous avons observé les voitures de nos concurrents de cette année mais aussi de l année précédente; Positionnement classique du Centre de Gravité

Plus en détail

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble.. 1 Définition GÉNÉRALITÉS Statique 1 2 Systèmes matériels et solides Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..une pièce mais aussi un liquide ou un gaz Le solide : Il est supposé

Plus en détail

ETUDE D UNE CHAINE CINEMATIQUE

ETUDE D UNE CHAINE CINEMATIQUE E2 ETUDE D UN OUVRAGE Cours 1BI S2 : Utilisation de l énergie S2.1 : Machines électromagnétiques ETUDE D UNE CHAINE CINEMATIQUE 1. TRANSMISSION PAR POULIES COURROIES. 1.1. Fonction : Transmettre par adhérence,

Plus en détail

E = k. La vitesse est nulle, la FEM E est nulle aussi. Ce = k. Um = E + R Im. 2 π 60 II CONSTITUTION D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU

E = k. La vitesse est nulle, la FEM E est nulle aussi. Ce = k. Um = E + R Im. 2 π 60 II CONSTITUTION D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU COURS TELN CORRIGÉ STRUCTURE ET FONCTIONNEMENT D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU À AIMANT PERMANENT page 1 / 6 A PRÉSENTATION Beaucoup d'appplications nécessitent un couple de démarrage élevé. Le Moteur à

Plus en détail

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile?

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? LA PUISSANCE DES MOTEURS Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? Chaque modèle y est décliné en plusieurs versions, les différences portant essentiellement sur la puissance

Plus en détail

Défi sciences CM1.A. Groupe scolaire La Rhumerie

Défi sciences CM1.A. Groupe scolaire La Rhumerie Défi sciences CM1.A Groupe scolaire La Rhumerie Défi sciences N 2 Cycle 3 Intitulé du défi : Concevoir un véhicule pouvant se déplacer sans contact avec son utilisateur. Preuve : - Photo des différentes

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur

DOSSIER TECHNIQUE. CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur DOSSIER TECHNIQUE CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur CAHIER DES CHARGES Caractéristiques électriques Tension nominale moteur courant continu 12 V Tension d utilisation 10-16 V Courant

Plus en détail

Motorisation électrique

Motorisation électrique Motorisation électrique Lycée Edouard BRANLY REYNAUD Quentin : motorisation électrique 1/16 2012/2013 Sommaire I/Introduction...p.3 II/La batterie...p.4 1) L'achat de la batterie p.4 2) Étude de l'existant

Plus en détail

Identification des éléments de la fonction propulsion

Identification des éléments de la fonction propulsion Identification des éléments de la fonction propulsion Objectif de la séquence Identifier à partir d une représentation les éléments de la fonction se propulser. Décrire graphiquement le fonctionnment.

Plus en détail

Chapitre 2: INGÉNIERIE MÉCANIQUE

Chapitre 2: INGÉNIERIE MÉCANIQUE Chapitre 2: INGÉNIERIE MÉCANIQUE R é s u m é 1) Qu est-ce que l ingénierie mécanique? L ingénierie mécanique s intéresse à la conception, la fabrication, le fonctionnement et le perfectionnement de systèmes

Plus en détail

Sciences et Technologie de l Industrie et du Développement Durable

Sciences et Technologie de l Industrie et du Développement Durable Sciences et Technologie de l Industrie et du Développement Durable PROJET ROBOT RAMONEUR Le projet ramoneur est un projet collaboratif entre STI2D de spécialité ITEC et SIN. Analyse fonctionnelle: 1 )

Plus en détail

Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO

Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO TD 20 - Loi Entrée-Sortie à l'aide d'un produit scalaire constant de deux vecteurs d orientation Page 1/6 Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO (Selon le concours CCP 2004 filière

Plus en détail

Cours préparatoires de physique

Cours préparatoires de physique Cours préparatoires de physique Août 2012 L. Dreesen LA DYNAMIQUE, LES LOIS DE NEWTON Août 2012 L. Dreesen 1 Table des matières Introduction Force La première loi de Newton La troisième loi de Newton La

Plus en détail

CARRIER C12R-B. 1100 kg. Call for Yanmar solutions

CARRIER C12R-B. 1100 kg. Call for Yanmar solutions CARRIER 1100 kg Call for Yanmar solutions COMPACITÉ Le carrier est performant sur tous les types de terrains. Il garantit polyvalence et productivité. Principes de construction > Dimensions compactes :

Plus en détail

TECHNOLOGIE. TP Analyse et formalisation de contraintes II

TECHNOLOGIE. TP Analyse et formalisation de contraintes II TP D Page 1 sur 9 Objectifs : Dans cette activité vous allez étudier les différentes contraintes pour la réalisation du robot. Celui-ci doit être modulable, éviter les obstacles et les signaler, se ranger

Plus en détail

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F)

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) LIGNES DIRECTRICES POUR LE PARCOURS À OBSTACLES VERSION 4.1 CANADIENNE-FRANÇAISE Les activités d entraînement et d évaluation du WSP-F 4.1 peuvent se dérouler

Plus en détail

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE 2. L EFFET GYROSCOPIQUE Les lois physiques qui régissent le mouvement des véhicules terrestres sont des lois universelles qui s appliquent

Plus en détail

METHODOLOGIE : INGENIERIE DES SYSTEMES

METHODOLOGIE : INGENIERIE DES SYSTEMES METHODOLOGIE : INGENIERIE DES SYSTEMES L ingénierie de systèmes regroupe l ensemble des activités de pilotage des projets de construction effective d un système en s appuyant sur sa décomposition architecturale

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. Etude et Définition de Produits Industriels. Épreuve : E1 - Unité U 11.

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. Etude et Définition de Produits Industriels. Épreuve : E1 - Unité U 11. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL Etude et Définition de Produits Industriels Épreuve : E1 - Unité U 11. Etude du comportement mécanique d'un système technique. Durée : 3 heures Coefficient: 3 Compétences et

Plus en détail

Examen de Conception mécanique 2 ième année INSA Ingénierie de la Construction. Pont à travée mobile

Examen de Conception mécanique 2 ième année INSA Ingénierie de la Construction. Pont à travée mobile Examen de Conception mécanique 2 ième année INSA Ingénierie de la Construction Mai 2012 Durée 2 heures 30 Aucun document autorisé Pont à travée mobile Sommaire : SUJET 1 Présentation du projet page 2 2

Plus en détail

Informations produits scalamobil S35 scalacombi S36

Informations produits scalamobil S35 scalacombi S36 Informations produits Sommaire scalamobil S35 scalacombi S36 Aperçu 40 Avantages du produit 41 Visuel du produit 42 Descriptif 43 Accessoires 44 scalacombi S36 46 scalasiège X3 47 Accessoires scalasiège

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES V ACTIONNEURS PNEUMATIQUES : 51 Généralités : Ils peuvent soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, percuter, abloquer, etc. Leur classification tient compte de la nature du fluide (pneumatique

Plus en détail

Dimensionnement d'un vérin électrique

Dimensionnement d'un vérin électrique Dimensionnement d'un vérin électrique Problématique Pour restituer les mouvements (et les accélérations) d'un vol par exemple, une solution classique est l'architecture appelée plate-fome Stewart. Celle-ci

Plus en détail

PPE : La voiture Raptor

PPE : La voiture Raptor PPE : La voiture Raptor Dossier rédigé par : BEERNAERT Maxime CAURE Charly DELERUE Tristan 1 Voiture Raptor Traxxas F150 SVT 2 I/ Sommaire I/ Présentation de l existant : 1) Caractéristique de la voiture

Plus en détail

Vélo électrique MEDIA

Vélo électrique MEDIA Vélo électrique MEDIA Présentation de l épreuve Durée : 4 heures Cette épreuve n est pas une épreuve écrite, il n est donc pas demandé de rédiger de compte rendu. Toutefois, les dessins, les schémas et

Plus en détail

Exercices sur Travail, puissance et l'énergie mécanique

Exercices sur Travail, puissance et l'énergie mécanique F en N LNW Physique II e BC Exercices sur Travail, puissance et l'énergie mécanique 1) Calculer le travail d'une force constante F 3 i 1 j le long d'un trajet rectiligne de A (2,0) vers B (7,4). 2) Le

Plus en détail

Conception et essai des fonctions de l'aspirateur automatique Essais des solutions techniques : Étude, choix et réalisation de la motorisation

Conception et essai des fonctions de l'aspirateur automatique Essais des solutions techniques : Étude, choix et réalisation de la motorisation Ressource Conception et essai des fonctions de l'aspirateur automatique Essais des : Étude, choix et réalisation de la motorisation Essais à réaliser : MiniBot 1PO : Solution technique : moto-réducteur

Plus en détail

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

1-DECOUVERTE DU PRODUIT

1-DECOUVERTE DU PRODUIT AALYSE FOCTIOELLE Compétences techniques mises en œuvre : CI 1 (AF1 AF2 AF3) - configurer, faire fonctionner le produit - identifier et définir le besoin auquel répond le produit et ses fonctions de service

Plus en détail

Motorisation hybride Toyota Prius

Motorisation hybride Toyota Prius Motorisation hybride Toyota Prius Modélisation phénomènes physiques : Coefficient d adhérence : f : coefficient d adhérence φ = arctan f φ = φ s limite adhérence φ < φ s adhérence φ > φ s glissement Plus

Plus en détail

Energie Travail Puissance Cours

Energie Travail Puissance Cours Energie Travail Puissance Cours. Introduction Les problèmes liés à l énergie sont d une grande importance : l énergie est en effet à l origine de tous les mouvements du monde de la technologie. Il existe

Plus en détail

Etude d un véhicule électrique

Etude d un véhicule électrique Etude d un véhicule électrique Sa masse M est de 1400kg Sa vitesse maximale Vmax=150km/h Autonomie de 250km à 90km/h Batterie Lithium-ion Les deux roues avant sont motrices Le diamètre D d un pneu sous

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE»

IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE» IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE» Henri Payno - Cyril Bailly 1/12/2011 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 2. Contraintes... 3 3. Architecture globale... 4 4. Interface... 5 A. Scène

Plus en détail

Aperçu. S35 Franchir les escaliers en toute sécurité.

Aperçu. S35 Franchir les escaliers en toute sécurité. Aperçu S35 Franchir les escaliers en toute sécurité. 34 Avantages du produit Informations produits Avantages du produit Le scalamobil demeure le produit de référence pour représenter la gamme Alber. Le

Plus en détail

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil Escaliers mécaniques Trottoirs roulants par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil 1. Définitions... C 3 726-2 2. Constitution... 3

Plus en détail

Dossier technique. DEFIS SOLAIRES Catégorie Collège. Dossier technique LP Georges Guynemer voitures LPPG et RunningStone Page 1/7

Dossier technique. DEFIS SOLAIRES Catégorie Collège. Dossier technique LP Georges Guynemer voitures LPPG et RunningStone Page 1/7 Dossier technique DEFIS SOLAIRES Catégorie Collège Dossier technique LP Georges Guynemer voitures LPPG et RunningStone Page 1/7 I) Qui sommes nous? Nous sommes les élèves de la 3 ème Préparation Professionnelle

Plus en détail

COMPETENCES ATTENDUES

COMPETENCES ATTENDUES ACTIVITE CAPTEUR DE TEMPERATURE LE SECATEUR CENTRE D INTERET CI.9 : ACQUISITION DES INFORMATIONS THEME : I4 COMPETENCES ATTENDUES - Identifier les constituants matériels du système d'acquisition. - Caractériser

Plus en détail

TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS

TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS L énergie pneumatique est distribuée à l actionneur sur ordre de l unité de traitement. Cette énergie pneumatique est transformée en énergie mécanique afin de mouvoir les

Plus en détail

BOOSTEZ VOTRE FAUTEUIL

BOOSTEZ VOTRE FAUTEUIL BOOSTEZ VOTRE FAUTEUIL Mobile. Tout simplement. FABRIQUÉ EN ALLEMAGNE 3 2 DÉPASSEZ LES LIMITES. Aujourd hui, ce qui importe le plus c est : la mobilité. C est pourquoi notre mode de transport doit etre

Plus en détail

P4 Country : le fauteuil roulant tous chemins

P4 Country : le fauteuil roulant tous chemins P4 Country : le fauteuil roulant tous chemins Présentation Usage mixte intérieur/ extérieur Conçu pour passer par les portes, le P4, fauteuil électrique à 4 roues motrices, vous permettra de circuler à

Plus en détail

POSITIONNEUR MULTI-SATELLITES D ANTENNE

POSITIONNEUR MULTI-SATELLITES D ANTENNE POSITIONNEUR MULTI-SATELLITES D ANTENNE A- PRESENTATION La réception de chaînes de télévision par satellite nécessite un récepteur et une antenne parabolique (figure 1). Pour augmenter le nombre de chaînes

Plus en détail

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES Session : 2012 E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE UNITE CERTIFICATIVE U11 sous-épreuve E11 Analyse d un système

Plus en détail

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC 1 Introduction DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC Balai passager Balai conducteur L objet de l étude est le mécanisme complet d essuieglace avant du Renault Scénic II. Ce véhicule étant un monospace,

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Le DEFI SOLAIRE. Véhicule Solaire

Le DEFI SOLAIRE. Véhicule Solaire Le DEFI SOLAIRE Véhicule Solaire Sommaire : Partie 1 Présentation du projet Introduction La voiture solaire, qu est ce que c est? Notre démarche Présentation du concours Cahier des charges Analyse fonctionnelle

Plus en détail

MACHINE A SCIER A RUBAN

MACHINE A SCIER A RUBAN MACHINE A SCIER A RUBAN 1. Présentation 1.1. Schéma G 1.2. Fonctionnement Le schéma ci-joint représente la chaîne cinématique d une boite de vitesse pour scie à ruban. Le moteur M communique son mouvement

Plus en détail

Mesure des efforts d un compacteur en vibration. Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date : 20 février 2005

Mesure des efforts d un compacteur en vibration. Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date : 20 février 2005 Mesure des efforts d un compacteur en vibration Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date : 20 février 2005 Mesure des efforts d un compacteur en vibration Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date

Plus en détail

Le réglage mécanique virtuel

Le réglage mécanique virtuel Le réglage mécanique virtuel Didier LE PAPE [1] Un réglage mécanique est une modification de la configuration d un mécanisme, sans changement de la définition des pièces, réalisée afin de satisfaire une

Plus en détail

FICHE PRODUIT - SM15V1101

FICHE PRODUIT - SM15V1101 Gamme ClicRoll Motorisation d abri de piscine télescopique Modèle SM15 SOMMAIRE PREAMBULE 3 CARACTERISTIQUES DES MOTORISATIONS SM15 4 OU FIXER LES MOTORISATIONS? 7 NOTICE DE FONCTIONNEMENT 8 CONSEILS D

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR ÉPREUVE DU VENDREDI 20 JUIN 2014 Session 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient 4,5 pour les candidats ayant choisi un

Plus en détail

Découvrir le système objet de l étude. Utiliser un logiciel de simulation

Découvrir le système objet de l étude. Utiliser un logiciel de simulation Lycée PE MARTIN TP N 6 durée : 2h CENTRE D INTERET : CI.5 : transmission de puissance, transformation de mouvement MECANISME D ESSUIE GLACE BOSCH TP de découverte. Application - mise en œuvre de savoirs/savoir-faire.

Plus en détail

Sommaire. Fiches d'activités évolution de l'objet Page 2 à 4. Fiches d'activités élèves Pages 5 à 18

Sommaire. Fiches d'activités évolution de l'objet Page 2 à 4. Fiches d'activités élèves Pages 5 à 18 Sommaire Fiches d'activités évolution de l'objet Page 2 à 4 Fiches d'activités élèves Pages 5 à 18 Page 1 / 18 FICHE ACTVITE EVOLUTION DE L'OBJET Nous vous proposons d autres modèles de voitures qui sont

Plus en détail

Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic

Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic Gaillard Olivier Projet Calcul Semestre 5 Morisse Quentin Projet Calcul Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic Table des matières I. Rappels sur le système étudié... 3 A. Présentation du système...

Plus en détail

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU)

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 0 leçon 2 Leçon n 2 : Contact entre deu solides Frottement de glissement Eemples (PC ou er CU) Introduction Contact entre deu solides Liaisons de contact 2 Contact ponctuel 2 Frottement de glissement 2

Plus en détail

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Énergie Comportemental Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (4 H) 2.1.1 Organisation fonctionnelle d une chaîne d énergie Production d énergie électrique

Plus en détail

TD 1 CALCULS D ENERGIE

TD 1 CALCULS D ENERGIE TD 1 CALCULS D ENERGIE Exercice n 1 On désire élever la température d un chauffe-eau de 200 litres de 8 C à 70 C. On rappelle que la capacité thermique massique de l eau est de 1cal/ C/g. 1-1 Quelle est

Plus en détail

Système de correction de portée d un phare automobile

Système de correction de portée d un phare automobile SESSION 2003 PSISI08 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.) Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. ***** N.B. : Si un candidat est amené à repérer ce qui peut lui sembler

Plus en détail

MACHINES SIMPLES, MÉCANISMES ET TECHNIQUES

MACHINES SIMPLES, MÉCANISMES ET TECHNIQUES MACHINES SIMPLES, MÉCANISMES ET TECHNIQUES Ce document s adresse à des adultes. 2010-2011 La mécanique Quelques définitions Mécanique Mécanisme Utilité d un mécanisme Mise en fonction des mécanismes Force

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

13. Module 3D. 13.1 Introduction. Module 3D

13. Module 3D. 13.1 Introduction. Module 3D 13. Module 3D 13.1 Introduction Un petit dessin vaut toujours mieux qu un long discours. Le Module 3D offre à l utilisateur la possibilité d effectuer rapidement une analyse visuelle du résultat de la

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR CI-1 page 1/10

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR CI-1 page 1/10 SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR CI-1 page 1/10 DS1- Exercice 1 : Ladarvision 4000 Excimer Laser System (Extrait ENS PSI 2004) Microscope du chirurgien Ordinateur de contrôle Tête du patient Table

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE Dossier de solutions

LÈVE-PERSONNE Dossier de solutions TN2 LÈVE-PERSONNE Dossier de solutions Boillet Antoine TN2 SOMMAIRE. Sujet... 2. Le projet dans notre formation.... Processus du Projet... I. Fonction de Principe 2 & 22 : Lever et baisser la personne...

Plus en détail