Les femmes chefs de ménage dans les Caraïbes: structures familiales et condition de la femme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les femmes chefs de ménage dans les Caraïbes: structures familiales et condition de la femme"

Transcription

1 Les femmes chefs de ménage dans les Caraïbes: structures familiales et condition de la femme Joycelin Massiah Unesco

2 Les femmes dans une perspective mondiale

3 Les femmes chefs de ménage dans les Caraïbes : structures familiales et condition de la femme Joycelin Massiah Directrice adjointe Institute of Social and Economie Research, University of the West Indies, Bridgetown, la Barbade Unesco

4 L'auteur est responsable du choix et de la présentation des faits figurant dans cet ouvrage ainsi que des opinions qui y sont exprimées, lesquelles ne sont pas nécessairement celles de l'unesco et n'engagent pas l'organisation. Publié en 1983 par l'organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture. 7, place de Fontenoy, Paris Imprimé par Darantière, Quetigny ISBN i i Unesco 1983

5 Préface La présente monographie expose les résultats d'une étude nationale de cas, réalisée dans le cadre du programme de la Division de la population, intitulée : «Étude des effets de l'évolution démographique et du développement sur la condition des femmes.» Cette recherche est constituée par l'analyse des différents effets du développement social et économique sur la condition de la femme. Elle a essentiellement pour objet de dégager les relations entre développement socio-économique et tendances démographiques, d'analyser les effets de ces relations sur le rôle des femmes dans la famille, leur place dans la population active, le profil de leur migration et de leur fécondité. Il existe évidemment, sur le plan national aussi bien que régional, des différences considérables en ce qui concerne la situation de la femme au sein de la famille, son statut social et économique. Ce genre d'étude est précisément destiné à cerner la nature de ces différences, leurs implications pour les femmes et pour le développement dans les pays concernés. Effectuée par Joycelin Massiah, la présente étude met au jour l'existence d'un nombre relativement élevé (environ le tiers du total de la région) de ménages qui, dans les Caraïbes, sont dirigés par des femmes. L'auteur donne des informations très utiles sur la structure de ces ménages, leur origine, leurs problèmes et les multiples stratégies de survie adoptées par les femmes dans cette situation. Ses conclusions montrent que les femmes chefs de ménage sont reléguées dans des emplois mal payés et subalternes, n'offrant aucune perspective d'avancement. L'étude confirme que ces femmes sont plus défavorisées que leurs homologues masculins. Les mesures destinées à remédier à cette situation devraient donc viser d'abord à accroître les revenus des hommes aussi bien que ceux des femmes puisque, dans les deux cas, il est difficile d'entretenir une famille quand on est pauvre ou en chômage. Cette étude intéressera les planificateurs du développement puisqu'il est indiqué clairement que les décideurs ont le choix entre la réhabilitation et l'assistance : l'assistance qui grève lourdement le faible budget disponible pour l'aide

6 publique dans la région et contribue, sans doute, à perpétuer une situation regrettable ; la réhabilitation qui implique que soient mis en place des programmes spécifiquement destinés aux femmes création de garderies d'enfants, formation des femmes dans des secteurs où elles ne sont pas traditionnellement employées, augmentation d'offres d'emploi à temps partiel et d'activités rémunérées leur permettant de travailler tout en restant chez elles. Ainsi les femmes chefs de ménage n'auraient-elles plus besoin de recourir à l'assistance sociale publique et pourrait-on même freiner l'ampleur de ce phénomène.

7 Table des matières I. Introduction 9 Historique 9 Un problème de définition 13 II. Profil démographique du ménage à direction féminine dans les Caraïbes 17 Éducation 20 Emploi 21 Profession 23 III. Stratégies de survie 31 IV. Les plus pauvres parmi les pauvres 41 Sécurité sociale 42 Dégrèvements fiscaux 43 Avoir fiscal 44 Autres allocations 44 Aide publique 45 Profils 47 V. Conclusion 53 Annexe 59 Six études de cas sur les bénéficiaires de l'assistance sociale 59 Bibliographie 63

8 I. Introduction Historique On constate, à la lumière des derniers recensements et des récentes enquêtes sur la condition de la femme dans différentes sociétés, un accroissement du nombre des ménages dont le chef est une femme, en particulier dans les pays en développement [37]'. Ce phénomène semble étroitement lié aux processus de modernisation qui sont associés à certaines stratégies de développement. Un rapport récent illustre de manière éloquente les conséquences néfastes de ces stratégies pour la femme en général et pour celle qui est chef de ménage en particulier [9]. Ce rapport, établi à partir de données globales de recensement, comprend une section importante consacrée aux pays des Caraïbes membres du Commonwealth, qui utilise les résultats du recensement de 1970 et est complétée par un aperçu de certains ouvrages d'anthropologie consacrés à la famille dans les Caraïbes. D'après ce rapport, les données relatives aux Caraïbes témoignent de façon irréfutable de la situation défavorable où sont placées les femmes chefs de ménage par rapport à la population féminine en général et aux hommes chefs de ménage en particulier [9, p. ii]. Sans vouloir entrer dans une longue discussion sur les origines du phénomène, il importe de noter qu'il s'agit d'une caractéristique de la famille antillaise qui remonte à l'aube de son histoire. L'esclavage déniait aux esclaves toute possibilité de bénéficier des conditions les plus élémentaires qu'exigent la création et l'entretien d'un foyer par un couple légalement marié. Le mariage chrétien était incompatible avec le régime esclavagiste, chaque membre du couple pouvant à tout moment être éloigné ou vendu. L'enfant d'une esclave, dont le statut dépendait directement de celui de sa mère, appartenait donc automatiquement au propriétaire de celle-ci. Les mesures destinées à stimuler la reproduction prenaient souvent la forme de dispenses accordées exclusivement à la 1. Les chiffres entre crochets correspondent aux entrées de la liste de références placée en fin de volume. 9

9 Introduction mère et aux régisseurs ou surveillants des plantations, mais jamais aux pères. Ainsi se trouvait légitimé le caractère central du rôle de la mère, notion profondément enracinée dans les systèmes de parenté des tribus d'afrique de l'ouest déportées dans le Nouveau Monde. Des données récentes indiquent que de telles pratiques n'ont pas nécessairement contribué à introduire et à perpétuer la notion de la marginalité masculine. Higman, se fondant sur les renseignements relatifs à la Jamaïque, à la Trinité-et-Tobago et à la Barbade, a montré que les jeunes femmes esclaves vivaient généralement en concubinage non fécond ou à l'intérieur d'une famille élargie constituée par un groupe de plusieurs ménages. Durant les premières années de leur fécondité, la majorité des femmes en esclavage vivaient en cohabitation avec un concubin et leurs enfants. Une fois que ceux-ci avaient créé leur propre foyer, elles vivaient avec leur compagnon ou, en cas de décès de ce dernier, avec leurs enfants au sein d'une famille élargie [22]. Les témoignages dont on dispose sur la mortalité des esclaves de sexe féminin donnent à penser que, l'espérance de vie étant de vingt-trois ans seulement à la fin de la période esclavagiste [41], les cas d'établissement de foyers «grand-maternels» par les femmes survivantes devaient être très rares. Les données de Higman montrent que les ménages composés d'une femme et de ses enfants constituaient 14 des ménages de la Jamaïque et 29 de ceux de la Trinité-et-Tobago. Cela semble indiquer que si l'existence de femmes chefs de ménage était un phénomène déjà bien établi à l'époque de l'esclavage, il était peut-être moins répandu qu'on voudrait le faire croire '. L'existence dans la région de ménages dont les chefs sont des femmes peut également s'expliquer par un deuxième ensemble de facteurs : les migrations. On a déjà souligné leur importance à propos d'autres sociétés, mais il s'agissait surtout de migrations internes. Dans les Caraïbes, sans pour autant minimiser l'importance de la migration interne des campagnes vers les villes, on peut dire que c'est surtout la migration vers l'étranger qui est la plus importante. Ce phénomène est caractéristique des sociétés caraïbes depuis les premières années de leur histoire et a pris une importance particulière à partir du troisième quart environ du xix e siècle. En fait, à l'exception d'une brève période allant de la fin des années 1920 au début des années 1940, la région des Caraïbes a été, au cours des cent dernières années, le théâtre d'un exode incessant dont la direction et l'ampleur se modifiaient selon l'idée que se faisaient les migrants des possibilités qui s'offraient à eux. On peut dire qu'une éthique de l'émigration fait aujourd'hui partie intégrante de la culture, dans la mesure où l'on reconnaît à l'état d'émigré un caractère légitime. Jusqu'à ces derniers temps, le phénomène était essentiellement masculin et a eu des conséquences importantes pour la population féminine. Des courants migratoires successifs ont attiré de plus en plus d'hommes : d'où des déséquilibres très marqués entre 1. Inversement, entre 36 et 54 des unités familiales étaient des familles simples ou des cohabitations stériles, ce qui implique que le ménage sans partenaire masculin ne représentait pas nécessairement la norme. 10

10 Introduction les sexes dans les groupes d'âge correspondant à la période de production et de reproduction. A la Barbade, par exemple, le rapport de masculinité pour ces groupes d'âge est passé, entre 1891 et 1921, période marquée par une émigration à forte dominante masculine, de 715 à 526 o. Entre 1921 et 1946, période d'émigration minimale, la situation s'est très nettement améliorée et le rapport de masculinité est remonté à 845 o. A nouveau, une poussée de l'émigration s'est produite durant les années 1950, avec une fois encore comme conséquence une diminution du rapport de masculinité qui était retombé à 809 o en 1960, puis nouveau renversement de la tendance après 1960 et remontée du rapport de masculinité à 909 o pour les groupes d'âge considérés. Le phénomène est ici particulièrement intéressant, car, durant cette période, beaucoup de femmes ont participé à ce mouvement d'émigration, ce qui a atténué dans une certaine mesure le déséquilibre traditionnel en faveur des femmes. L'absence d'hommes dans ce groupe d'âge crucial a obligé beaucoup de femmes à prendre en main la direction de leur foyer et l'on peut dire que c'est à cette période que le phénomène de la femme chef de ménage s'est solidement enraciné dans la région. Toutefois, cette situation s'explique aussi par d'autres raisons, liées notamment au fait que l'amélioration de la condition socio-économique de la femme a rendu cette dernière plus indépendante. C'est ainsi que l'union temporaire sans cohabitation a été mieux acceptée par la société, qui a cessé de la considérer comme une déviance. Une étude récente conclut sur le sujet en ces termes ' : «Si l'on examine attentivement les opinions des femmes que nous avons interrogées, on constate qu'elles considèrent que cette forme de famille leur donne un degré d'indépendance et de liberté qui est largement à leur avantage. Même en ce qui concerne l'entretien de leurs enfants et de la famille dans son ensemble, elles affirment que l'absence d'un partenaire n'a rien de catastrophique. Leur situation économique ne leur paraît pas anormalement difficile : elles n'ont pas à dépenser une partie de l'aide financière qu'elles peuvent recevoir de leurs partenaires pour l'entretien de ces derniers, comme elles devraient le faire si leurs partenaires et elles-mêmes vivaient sous le même toit. Elles peuvent consacrer cet argent uniquement à leur propre entretien et à celui de leurs enfants» [43, p. 249]. En fait, les femmes interrogées au cours de l'étude menée à la Jamaïque insistent sur les avantages manifestes d'une telle union, qui s'ajoutent à leur responsabilité de chef de ménage, à savoir la garantie de leur liberté et une certaine indépendance, avantages auxquels elles semblent attacher beaucoup de prix. La plupart des études consacrées aux familles noires à faible revenu dans la région des Caraïbes signalent que les ménages dirigés par des femmes y sont 1. Contrairement à la définition adoptée pour le recensement, nous retiendrons pour ce type d'union les caractéristiques suivantes : relation sexuelle stable entre les partenaires, chacun d'eux entretenant un ménage séparé, et absence de sanction légale de l'union. La plupart des femmes se trouvant dans cette situation faisaient partie d'un ménage constitué d'elles-mêmes et de leurs enfants, ce qui signifie qu'elles étaient des femmes chefs de ménage [43]. 11

11 Introduction nombreux et insistent surtout sur la notion de «matrilocalité» '. Nous ne nous engagerons pas dans une controverse sur le sens du terme «matrilocalité», utilisé ici pour indiquer le caractère central du rôle de la mère du triple point de vue structurel, culturel et affectif [52]. L'expression de «ménage matrilocal» servira ici à désigner toute une gamme d'arrangements domestiques se caractérisant principalement par l'absence d'un adulte de sexe masculin vivant dans une relation d'époux ou de partenaire avec la femme chef de ménage, ainsi que l'absence d'une structure essentiellement constituée par le lien conjugal entre ses membres. Il peut s'agir d'unités groupant deux ou trois générations, analogues à ce que Laslett appelle la «famille simple» et la «famille élargie» [27, p ]. La caractéristique distinctive dominante dans ce cas est non seulement que la femme assume la responsabilité de la vie du ménage composé d'elle-même, de ses enfants et/ou petits-enfants, mais aussi que sa position de chef de ménage est reconnue et acceptée par tous les membres du foyer. Certains auteurs expliquent la fréquence particulière de ce phénomène aux Caraïbes par des raisons d'ordre démographique : la proportion relative de ces ménages serait d'autant plus élevée que le rapport de masculinité serait plus faible [39] ; d'autres invoquent des raisons d'ordre économique : des femmes deviennent chefs de ménage dès lors qu'un nombre important d'hommes sont dans l'impossibilité de trouver un travail assez rémunérateur pour subvenir aux dépenses d'un ménage [19]. L'une des premières études sur la structure de la famille antillaise souligne cependant combien il importe de replacer ce phénomène dans le cadre du cycle de vie de la femme [47]. Smith attribue cette situation à l'insécurité économique et à la marginalité des groupes les plus pauvres par rapport au système économique général. Bien que les diverses études sur le sujet donnent à penser que l'existence de femmes chefs de ménage constitue l'un des traits distinctifs de la vie familiale des populations les plus défavorisées, il semble que ce phénomène n'ait pas été étudié en se plaçant du point de vue de la femme. La présente analyse est consacrée non pas aux circonstances qui conduisent à ce type d'arrangement domestique, mais aux caractéristiques qui sont celles des femmes chefs de ménage, à leurs problèmes et à la manière dont elles font face à cette situation particulière. Cette étude se rapporte à trois sources de données : le recensement de 1970 (de manière à établir le profil démographique de la femme chef de ménage dans les Caraïbes) ; une petite étude pilote portant sur «le rôle des femmes dans les Caraïbes (qui a permis de définir quels étaient les problèmes et les stratégies de survie de ces femmes dans les trois territoires de la Barbade, de la Jamaïque et de la Trinité-et-Tobago) 2 ; les dossiers de l'assistance 1. Voir particulièrement, dans la bibliographie, 12, 23, 39, 47, 57, où est spécifiquement abordée la question de la femme chef de ménage, considérée de manière distincte de celle de la «matrilocalité». Pour une bibliographie détaillée des études sur la famille antillaise, voir Cette étude pilote a revêtu la forme d'un test préliminaire, où un questionnaire centré sur les thèmes suivants a été soumis à un groupe de vingt-huit personnes : soutien affectif, moyens d'existence, pouvoir et autorité. L'étude n'était pas consacrée spécifiquement à la question des femmes chefs de ménage, mais au rôle de la femme en général. La présente étude utilise les données intéressant les dix femmes qui se sont formellement déclarées chefs de ménage. 12

12 Introduction publique de la Barbade (afin de présenter un exemple d'action gouvernementale face à la détresse des plus démunies d'entre elles). La dernière partie est consacrée aux aspects politiques de la question. Un problème de définition Il n'est peut-être pas inutile d'examiner d'abord les différents types de ménage dirigés par une femme. Dans les sociétés occidentales, les femmes chefs de ménage sont habituellement classées d'après leur situation matrimoniale : elles sont veuves, divorcées ou séparées. Le veuvage n'est pas considéré ici comme l'un des éléments essentiels de ce phénomène. Le facteur déterminant, c'est l'instabilité du couple. D'après Sawhill, aux États-Unis d'amérique, par exemple, le fait que les femmes peuvent être de plus en plus indépendantes financièrement et le changement d'attitude de la société face au rôle de la femme ont conduit, dans certains cas, nombre d'entre elles à mettre fin à un mariage malheureux ou à rester célibataires [45]. Il semblerait que cette tendance soit sur le point de gagner les Caraïbes ; elle se manifeste déjà à la Barbade, où le nombre annuel des demandes de divorce et celui des divorces prononcés ont plus que triplé entre 1948 et 1975, alors que le nombre moyen de mariages n'augmentait que de 20 7o par an. Dans le même temps, le taux de divortialité, qui était de 1,4 en 1948, est passé à 6,2 en 1960 et à 12,9 en L'intérêt de ces chiffres est de montrer que, si jusqu'aux années 60 la majorité des demandes de divorce étaient introduites par des hommes, la tendance s'est totalement inversée à partir de 1970 : en 1975, plus des deux tiers des demandes de divorce étaient formulées par des femmes [16]. L'absence de données comparables pour d'autres parties de la région ne permet pas de dire s'il s'agit là d'une aggravation de l'instabilité conjugale. Les données du recensement indiquent en fait que 2 seulement des femmes chefs de ménage sont divorcées ou séparées '. Les veuves, qui représentaient de 34,1 (Guyane) à 11,4 (Saint-Vincent) des femmes chefs de ménage, constituent aux Caraïbes une catégorie beaucoup plus importante. Dans des sociétés où l'espérance de vie ne cesse de s'accroître toujours à l'avantage des femmes et où la différence d'âge moyen au mariage entre l'homme et la femme ne dépasse pas cinq ans, il n'est pas surprenant que le nombre de veuves soit élevé. A la Jamaïque, par exemple, l'espérance de vie chez les hommes est passée de 35,9 ans en 1921 à 62,2 ans en 1960, alors que, pendant la même période, elle passait, chez les femmes, de 28,2 à 66,3 ans. En 1960, l'âge moyen au mariage pour les Jamaïquaines de 15 à 49 ans était de 30,9 ans et il était de 35,2 ans pour les hommes de 15 à 59 ans. Si une femme âgée de 15 ans épousait un homme de cinq ans son aîné, la probabilité pour l'homme de survivre à la femme après qu'elle aurait 1. Les valeurs étant 6 "la dans les îles Turques et Caiques et 0,5 à Sainte-Lucie. 13

13 Introduction atteint l'âge de 50 ans était de 0,88, alors que la probabilité qu'elle lui survive jusqu'à ce qu'il ait 50 ans était de 0,93. En bref, les femmes ont plus de chances que les hommes de survivre à leur conjoint. De plus, comme dans beaucoup de sociétés, malgré l'absence de tabous culturels à l'encontre du remariage des veuves ou d'un soutien public en leur faveur, les veuves ont peu tendance à se remarier. Aussi sont-elles dans l'obligation de pourvoir à l'entretien de ménages indépendants composés d'elles-mêmes et de leurs enfants. Dans les Caraïbes, la majorité des femmes chefs de ménage n'ont jamais été mariées légalement, mais ont connu soit le mariage consensuel (concubinage), soit l'union temporaire. Certains ménages dirigés par une femme comprennent un partenaire masculin habitant sous le même toit, mais qui, pour des raisons économiques ou de santé, est dans l'impossibilité d'assumer la direction du foyer. Cette incapacité nuit à son statut au sein du ménage et il se crée de facto un ménage à direction féminine où la femme garde la maîtrise des revenus et des ressources qu'elle peut avoir ainsi que l'autorité sur ses enfants. Qu'il y ait ou non présence d'un partenaire masculin, il ne faut pas oublier que les ménages dont le chef est une femme ne comprennent pas nécessairement des enfants, bien que ce soit le plus souvent le cas. Ce point est important dans une région où les taux et les courbes de mortalité sont très proches de ceux du monde développé. Les femmes vivent donc plus longtemps et beaucoup de femmes âgées choisissent de vivre seules en «solitaires», pour reprendre les mots de Laslett, ce qui a des incidences très précises en matière d'assistance sociale. La définition de ce qui constitue un ménage dont le chef est une femme dépend entièrement de ce que l'on entend par «ménage» et «chef de ménage». Conformément aux procédures recommandées par les Nations Unies, les trois derniers recensements des pays des Caraïbes membres du Commonwealth ont adopté la définition suivante : «Un "ménage privé" (private household) est constitué par une ou plusieurs personnes vivant volontairement sous le même toit et prenant ensemble au moins un repas par jour. Il se compose en général du père, de la mère, des enfants, d'autres membres de la famille et d'autres personnes partageant la vie du ménage [53]... Il faut noter, toutefois, qu'un membre du ménage ne fait pas nécessairement partie de la famille, ni que tous les membres de la famille sont nécessairement membres du ménage. De même, un ménage peut comprendre plus d'une famille [53].» On fait donc bien la distinction entre le ménage (household), qui est conçu en termes d'arrangements domestiques, et la famille (family), qui est définie en termes de parenté. Il s'agit d'une distinction importante que les auteurs des travaux actuels sur les ménages dirigés par une femme ont tendance à négliger. Une autre définition qui mérite d'être rappelée est celle de l'expression «chef de ménage» ; celle qui a été retenue dans les derniers recensements est la suivante : «Est généralement chef de ménage la personne qui est responsable de l'entretien et de l'existence du ménage, habituellement le mari ou le concubin. Lorsque ce n'est pas le cas ou qu'aucun homme ne vit dans le ménage, est chef 14

14 Introduction de ménage la personne gui revendique cette position [souligné par nous] ou que les autres membres du ménage considèrent comme tel [53] '.» Cette approche répondait à trois buts essentiels. Premièrement, elle fournissait à l'agent recenseur un point de contact, pour la collecte des renseignements sur le ménage, en ce que le chef de ménage pouvait toujours lui fournir la plupart des informations nécessaires sur tous les membres du ménage. Deuxièmement, les caractéristiques du ménage sont fonction de la personne désignée comme en étant le chef. Cela facilite les tabulations croisées entre les caractéristiques du ménage et les caractéristiques sociales et démographiques de la personne qui en est le chef. Troisièmement, les deux derniers recensements ont utilisé le système de la consultation des chefs de ménage pour recueillir des données sur les conditions de logement et les caractéristiques de l'unité d'habitation. Ces données n'ont pas été l'objet d'une tabulation par type de chef de ménage, mais la conduite simultanée d'un recensement de la population et de l'habitation a permis une économie très appréciable. Malgré ces avantages certains, il va de soi qu'en s'en remettant à l'appréciation de la personne interrogée, au lieu de charger l'agent recenseur de déterminer la catégorie en fonction d'un critère bien précis, qui serait sans doute la responsabilité de l'entretien et du maintien du ménage, on a introduit dans le recensement un biais culturel indiscutable. Aux Caraïbes, où l'on insiste sur la matrilocalité de la famille, mais où l'autoritarisme masculin est en même temps l'état idéal, on risque fort de donner une image exagérée du rôle dirigeant de l'homme dans le ménage. Si, par ailleurs, on se fonde sur le critère de «la personne qui revendique cette position», il se peut qu'une femme se prévale du titre de chef de ménage si son mari ou son compagnon est absent au moment du recensement. Il est impossible de déterminer si ces deux tendances opposées finissent par s'équilibrer. Toutefois, dans une région où la femme joue depuis toujours un rôle important, les données sur le sexe des chefs de ménage sont considérées, sur le plan national, comme des éléments très importants de la planification sociale. Donc, contrairement à ce qui se passe dans d'autres régions, comme celle des pays de la Communauté économique européenne, qui ont décidé de ne plus établir les tabulations d'après les caractéristiques du chef de ménage, on s'efforce dans les Caraïbes de développer ce genre de tabulation et d'en améliorer la précision. Bien que les définitions utilisées pour les recensements ne nous paraissent pas en tout point satisfaisantes, nous ne devons pas oublier qu'il serait illusoire d'attendre trop de raffinement conceptuel d'une opération qui, comme celle-là, porte sur des milliers, voire des millions d'individus. De plus, la recherche d'un substitut valable à la notion de chef de ménage a été l'objet de peu d'études méthodologiques et l'expérience a montré que celles qui ont été effectuées ont finalement abouti à peu près aux mêmes résultats que les recensements antérieurs utilisant la notion de chef de ménage. Tel a été, en 1980, le cas pour le recensement de la population et de l'habitation aux 1. Cette définition a été retenue pour les recensements de 1970 et 1980 dans la région. 15

15 Introduction États-Unis d'amérique, où l'on a retenu la notion de «personne de référence», celle-ci étant définie comme la «personne qui est propriétaire ou locataire de l'habitation» [54]. En fait, les données de recensement ne peuvent fournir que des indicateurs généraux et très approximatifs des caractéristiques du chef de ménage, quelle que soit la définition adoptée. Des indicateurs plus précis relèvent de la microanalyse et l'on peut alors aborder des questions telles que la diversité des structures des ménages, les conditions qui en déterminent le type, la nature et la répartition de l'autorité selon les types de ménage, la relation entre ces derniers et les structures politico-économiques auxquelles ils se trouvent intégrés. 16

16 II. Profil démographique du ménage à direction féminine dans les Caraïbes Les données du recensement de 1970 permettent pour la première fois de procéder à une étude comparative détaillée des caractéristiques des chefs de ménage. Les tableaux récapitulatifs qui ont été publiés sur la population des ménages ordinaires utilisent le sexe du chef de ménage comme une variable de contrôle, qui fait elle-même l'objet d'une tabulation distincte par âge, niveau d'instruction, situation de famille, activité professionnelle et niveau du revenu. Une tabulation indique les femmes chefs de ménage en fonction de la forme d'union qui est la leur. Certaines tabulations sont des tableaux à trois entrées constituées par la variable considérée, la taille du ménage, et le nombre de pièces d'habitation. D'autres sont des tableaux à deux entrées faisant intervenir la variable considérée et le type d'habitation. Toutes les tabulations sont présentées séparément selon le sexe du chef de ménage. Pratiquement, toutes sont établies sur une base nationale, toutefois, quelques-unes le sont soit à un niveau géographique ou administratif, soit au niveau d'une subdivision (à l'intérieur d'une division principale), mais aucune n'en comporte au niveau du district de recensement. Le seul matériel tant soit peu comparable fourni par un recensement antérieur est le tableau des districts de recensement, publié en 1960, donnant le nombre des familles suivant leur dimension et le sexe du chef de famille. Le travail de reconstitution des unités familiales s'est révélé trop gigantesque pour être répété en 1970 et 1980 ; c'est la raison pour laquelle l'accent a été mis sur les données relatives au chef de ménage. Deux études au moins ont utilisé certaines des données du recensement de 1970 l. Nous essaierons ici de faire un pas de plus dans ces analyses. Le tableau 1 indique que, pour l'ensemble de la région, 32 environ des chefs de ménage sont des femmes, avec un maximum de 47 à Saint-Kitts 1. Les chiffres présentés dans ces deux études diffèrent quelque peu, car l'étude de Buvinic [9] exclut les ménages constitués d'une seule personne. Composés dans une forte proportion par des femmes de soixante-cinq ans ou plus, qui constituent un problème social particulier, ces ménages sont inclus dans notre étude [30]. 17

17 Profil démographique du ménage à direction féminine dans les Caraïbes et un minimum de 22 en Guyane. Dans huit territoires sur quatorze, les pourcentages sont supérieurs à 40 7o et, dans trois, ils sont inférieurs ou égaux à 25. En général, c'est dans les pays à forte population noire qu'on trouve un pourcentage important de ménages dirigés par une femme, à l'inverse des pays à forte population originaire de l'inde (Trinité, Guyane) ou d'indiens autochtones (Belize). Un territoire, celui des îles Vierges britanniques, connu pour avoir un taux élevé de migration d'hommes et de femmes, présente lui aussi des pourcentages relativement faibles. L'âge médian pour les deux sexes est nettement supérieur à quarante ans pour l'ensemble des territoires, l'âge médian chez les femmes étant supérieur à celui des hommes dans tous les cas, sauf deux. Dans deux territoires, la Guyane et les îles Caïmans, l'âge médian pour les femmes est même d'environ huit ans supérieur. Cette situation peut probablement s'expliquer en grande partie par le profil de la mortalité, qui fait que les femmes survivent aux hommes à l'extrémité supérieure de l'échelle des âges. Nettement plus du tiers des ménages féminins composés d'une seule personne sont constitués par des femmes âgées de plus de soixante-cinq ans. La proportion atteint même 54 7o dans les îles Turques. Dans les Caraïbes, les hommes et les femmes qui sont chefs de ménage entretiennent des ménages de dimension sensiblement équivalente, les ménages dont le chef est un homme ayant tendance en général à être un peu plus importants, la moyenne pour les quatorze territoires étant de 4,8 personnes pour les hommes et de 4 pour les femmes. Les ménages les plus importants sont de 5,7 personnes pour les hommes en Guyane et de 4,9 pour les femmes. Les chiffres les plus bas sont enregistrés à Montserrat, avec 3,5 personnes pour les hommes et 3,4 personnes pour les femmes. Le quart environ des hommes chefs de ménage aux Caraïbes n'ont jamais été mariés. Cette proportion va d'un maximum de 45,4 à la Jamaïque à un minimum de 10,7 en Guyane. En revanche, le tableau 2 indique que près de 50 des femmes chefs de ménage n'ont jamais été mariées, avec un maximum de 67,3 "Io à Saint-Vincent et un minimum de 29,8 en Guyane. Les différences de pourcentage entre les hommes et les femmes sont importantes, le maximum étant de 30 points pour Montserrat et le minimum de 12,2 points pour la Trinité-et-Tobago. Dans les recensements effectués dans les Caraïbes, une distinction a été faite entre la situation conjugale définie juridiquement et le type d'union, indiquant la relation existant au moment du recensement dans le cas des femmes de 45 ans ou moins, ou à l'âge de 45 ans dans le cas des femmes de 45 ans ou plus. Trois types d'union sont reconnus : le mariage légal, caractérisé par une sanction légale et la cohabitation ; le mariage consensuel (concubinage), comportant une simple cohabitation ; l'union temporaire, pour indiquer la naissance d'un enfant durant l'année qui a précédé le recensement alors que la femme n'était pas mariée ou ne vivait pas en concubinage à la date du recensement. Les femmes vivant seules au moment du recensement ou à l'âge de 45 ans ont été réparties entre plusieurs catégories : celles qui ne vivaient plus avec leur mari, celles qui 18

18 Profil démographique du ménage à direction féminine dans les Caraïbes ne vivaient plus avec un concubin et celles qui n'avaient jamais été mariées ou n'avaient jamais vécu en concubinage. Cette approche est considérée comme plus représentative de la situation réelle de la femme que celle qui fait appel à la situation conjugale. A partir de là, le tableau 3 indique que, dans les Caraïbes, 32,9 des femmes chefs de ménage étaient mariées en 1970, ce qui représente la proportion la plus importante enregistrée. Elles sont suivies, dans l'ordre numérique décroissant, par les femmes ne vivant pas avec leur mari (21,6 ), les femmes ne vivant pas avec leur concubin (19,9 /o) et les femmes vivant en concubinage (14,8 /o). Loin derrière viennent les femmes vivant une union temporaire (visit union) (4,8 ) et les femmes n'ayant jamais vécu en concubinage ou n'ayant jamais été mariées (1,5 ) '. Les variations sont importantes suivant les territoires, mais cet ordre général se vérifie dans l'ensemble de la région. Jusqu'à quel point les femmes relevant de ces différents types d'union dépendent pour leur subsistance de leurs propres ressources financières ou de celles de leur partenaire, les données dont nous disposons ne nous le disent pas. Suivant la définition retenue pour le recensement, le titre de «chef de ménage» indique que le ménage dépend, pour sa subsistance, de la personne considérée comme responsable de la conduite de ses affaires, argent compris. Le type d'union concerné indique donc, pour le ménage dont le chef est une femme, la possibilité d'une source de revenu supplémentaire ou de rechange. Si l'on tient compte des définitions indiquées ci-dessus, plus de la moitié de ces femmes ne disposent pas des ressources supplémentaires que procure la présence d'un homme au foyer. Malheureusement, nous ne disposons pas, au niveau régional, d'une classification croisée des données concernant la forme d'union par rapport à l'activité principale et au sexe du chef de ménage. Cependant, des données non publiées sur la Barbade indiquent qu'il existe une étroite corrélation entre le type d'union des femmes chefs de ménage et les taux d'activité de l'ensemble de la population féminine active par type d'union (rho de Spearman = + 0,9) [31]. Cela semble impliquer que les femmes sans partenaire masculin vivant sous le même toit présentent un taux d'activité plus élevé que celles qui habitent avec un partenaire. La capacité des chefs de ménage de s'acquitter de leurs responsabilités peut être définie en fonction de leur niveau d'instruction, de leur participation à des activités rémunérées et du fait qu'ils exercent des professions non agricoles. Il est donc intéressant d'examiner ces caractéristiques particulières. 1. Ces proportions concernent les femmes chefs de ménage en ne tenant pas compte des 23,9 de femmes dont le type d'union n'est pas précisé. Si l'on tient compte de ce groupe, les proportions indiquées ci-dessus diminuent, mais l'ordre reste le même. 19

19 Profil démographique du ménage à direction féminine dans les Caraïbes Éducation Bien que les chefs de ménage de sexe masculin aient tendance à avoir un niveau d'instruction supérieur à celui de leurs homologues de sexe féminin les hommes étant généralement plus nombreux à poursuivre des études secondaires et universitaires, la différence entre hommes et femmes est cependant minime. D'après le tableau 4, 85,7 7o des hommes et 88,3 des femmes chefs de ménage de la région n'ont pas dépassé le niveau de l'enseignement primaire. Chez les hommes, ce pourcentage va d'un maximum de 92,5 à Sainte-Lucie à un minimum de 36,5 à la Barbade. Pour les femmes, les pourcentages sont respectivement de 96,6 à Saint-Vincent et de 47,5 à la Barbade. A ce niveau, les différences entre les hommes et les femmes varient de 16,8 points aux îles Caïmans à 1,2 point à la Jamaïque en faveur des hommes. Dans chaque territoire, le pourcentage des individus n'ayant pas dépassé le niveau de l'enseignement primaire est plus élevé chez les femmes que chez les hommes. A la Barbade, où la situation en matière d'éducation est la plus favorable, la différence atteint même 11 points en faveur des hommes. On constate peu de différence au niveau des études secondaires. Pour les quatorze territoires, 9,5 des hommes et 8,6 des femmes chefs de ménage ont terminé leurs études secondaires et, à ce niveau, les variations territoriales sont très marquées. Pour les hommes, le maximum est de 58,9?o à la Barbade et le minimum de 3,3 Io à Sainte-Lucie. Chez les femmes, les chiffres correspondants sont de 52 à la Barbade et de 1,9 à Sainte-Lucie et Montserrat. S'il y a un rapport entre le niveau d'instruction et la capacité de s'acquitter de ses responsabilités, il semble donc que ce soit à la Barbade que les chefs de ménage, hommes ou femmes, sont le mieux armés. Pour l'ensemble de la région, 2,4 seulement des hommes et 0,6 des femmes chefs de ménage sont passés par l'université. La situation des quatre territoires les plus importants est particulièrement intéressante. C'est la Barbade qui enregistre la plus forte proportion d'hommes chefs de ménage titulaires de diplômes et de grades universitaires (3,6?o), suivie par la Trinité avec 3 7o. Chez les femmes, la Trinité vient au premier rang avec 1,1 /o, suivie par la Jamaïque avec 1. C'est dans les deux cas la Guyane qui vient au dernier rang. Dans les territoires plus petits, la proportion des femmes chefs de ménage qui sont allées à l'université est toujours inférieure à 1, sauf dans les territoires dont on sait qu'ils comptent une proportion appréciable de résidents d'origine étrangère, dont beaucoup exercent des professions libérales. Emploi Nous n'avons pas l'intention d'intervenir dans le débat qui a lieu actuellement sur le point de savoir si les définitions utilisées dans les recensements permettent d'apprécier exactement l'importance du travail dans la vie des femmes. 20

20 Profil démographique du ménage à direction féminine dans les Caraïbes Les nombreux ouvrages consacrés au rôle de la femme dans le développement nous apprennent que l'insatisfaction est grande dans ce domaine. On peut essayer de suivre les mouvements des éléments économiquement actifs de ces populations à partir des données relatives à ce qu'a été leur activité principale durant l'année qui a précédé le recensement '. Ces éléments ont été classés en sept catégories : Travailleurs. Individus employés dans la production de biens et de services durant la plus grande partie des douze mois concernés employeurs, salariés, travailleurs indépendants, travailleurs non rémunérés. Demandeurs d'un premier emploi. Individus ayant consacré la plus grande partie de l'année à la recherche d'un premier emploi. Autres demandeurs d'emploi. Individus ayant déjà travaillé, mais ayant consacré la plus grande partie de l'année à la recherche d'un emploi. Désireux de travailler et disponibles. Individus ayant eu besoin d'un emploi, mais n'ayant pas consacré la plus grande partie de l'année à le rechercher. Travailleurs domestiques. Individus effectuant des travaux ménagers non rémunérés. Étudiants. Individus ayant consacré la plus grande partie de l'année à suivre les cours d'un établissement scolaire, mais l'ayant quitté à la date du recensement. Retraités invalides. Individus retraités depuis un an ou moins. Il est possible, à partir de ces catégories, de calculer les effectifs de la population active. On peut adopter la méthode classique, qui consiste à additionner les actifs et les demandeurs d'emploi, ou inclure également les étudiants et/ou les individus désireux de travailler et disponibles. Quelle que soit la procédure utilisée, l'élément principal de la population active est indiscutablement constitué par la catégorie des «travailleurs». Cependant, si l'on considère les chefs de ménage, plus de 80 ío des hommes contre seulement 37,9 des femmes ont été enregistrés comme travailleurs. Pour ces dernières, le maximum est de 45,5 à la Barbade et le minimum de 28,4 7o à Belize. Cela ne tient pas compte d'une distinction qu'il importe de faire en ce qui concerne les personnes à inclure dans la population active. Si l'on s'en tient à la définition classique, 89,2 des chefs de ménage de sexe masculin en font partie contre 42,4 7o de leurs homologues féminins (tableau 5). Cet important écart disparaît cependant si l'on se réfère à la population active. La catégorie la plus importante à l'intérieur de celle-ci est celle des «travailleurs», dont font partie 93,2 des hommes et 89,3 des femmes (tableaux 6 et 7). Les variations sur le plan territorial sont limitées. Chez les hommes, les valeurs extrêmes sont de 98,9 pour les îles Caïmans et les îles Vierges britanniques et 91,1 à la Barbade. Pour les femmes, les pourcentages sont respectivement de 98,5 7o à Belize et de 84,3 /o à la Jamaïque. En fait, la proportion de travailleurs est à peu de chose 1. On trouvera dans Roberts [42] une analyse relative à l'applicabilité des concepts de population active dans le contexte des Caraïbes. 21

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Le foyer fiscal (cours)

Le foyer fiscal (cours) Le foyer fiscal (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I La composition du foyer fiscal... 4 Le contribuable... 4 Les personnes à charge... 5 1 - En ce qui concerne les personnes

Plus en détail

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN ANNEXE LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN Dans le cadre de son mandat pour 2001, le Comité de protection social (CPS) a présenté un rapport recommandant une série initiale de dix indicateurs primaires et

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 25.11.2011 COM(2011) 832 final 2007/0229 (COD) COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN conformément à l'article 294, paragraphe 6, du traité sur le fonctionnement

Plus en détail

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec par Patrick Bourassa * Ministère du Travail 4 avril 2006 * Patrick Bourassa était affecté, lors de la période de rédaction,

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Démographie La communauté locale des Grands-Monts était composée

Plus en détail

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden*

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden* Population, famille 1 Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes Mélanie Vanderschelden* Certaines professions sont nettement plus féminisées que d autres.

Plus en détail

Travail sur le fichier. des adhérents de l'abf. Qui êtes-vous? par Delphine ANTOINE

Travail sur le fichier. des adhérents de l'abf. Qui êtes-vous? par Delphine ANTOINE Qui êtes-vous? Chaque année l'a.b.f. enregistre un nombre important de nouvelles adhésions. Mais au lieu d'augmenter les effectifs, ces nouveaux membres ne viennent guère que compléter les vides laissés

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

Retraite Etudes & Optimisation

Retraite Etudes & Optimisation Retraite Etudes & Optimisation Pension de réversion Lorsque l un des conjoints disparaît, son veuf ou sa veuve bénéficie d une partie de sa retraite : la pension de réversion. Ses conditions d attribution

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population Ménages et familles 1. Définition des concepts Un ménage Un ménage regroupe l ensemble des occupants d une résidence principale, qu ils aient ou non des liens de parenté. Un

Plus en détail

SITUATION DES ENFANTS 16

SITUATION DES ENFANTS 16 SITUATION DES ENFANTS 16 Soumaïla MARIKO et Ibrahim CHAIBOU La convention internationale relative aux Droits de l Enfant du 20 novembre 1989, en son article 3, alinéa 2, stipule que : «tous les États parties

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNÉRABLES 16.1 SITUATION DES ENFANTS

SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNÉRABLES 16.1 SITUATION DES ENFANTS SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS 16 ET ENFANTS VULNÉRABLES L un des effets les plus dévastateurs de l épidémie de VIH/sida est l augmentation croissante du nombre d orphelins et d enfants rendus vulnérables

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL 2041 GT N 50883#13 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. PLAFONNEMENT

Plus en détail

LA TAXE D HABITATION

LA TAXE D HABITATION LA TAXE D HABITATION Qui paye la taxe d habitation? Les personnes ayant la disposition d'un logement au 1er janvier de l année sont en principe imposables à la taxe d'habitation. Que l occupant soit propriétaire,

Plus en détail

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Figure 1 Figure 2 3 PORTRAIT DE LA POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Direction de la planification et de l information sur le marché du travail

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

Résumé. United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division Living Arrangements of Older Persons Around the World

Résumé. United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division Living Arrangements of Older Persons Around the World Résumé Dans le Plan d action de Madrid sur le vieillissement, 2002, 1 la deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement appelait à étudier les avantages et les inconvénients de diverses conditions de

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 3.4 : Personnes vivant avec le père ou la mère Compétence législative Paragraphes 2 (1) et (2), articles 11 et 41, et paragraphes 44 (2) et (4) du Règlement 134/98

Plus en détail

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme?

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? par Alain Jacquot CNAF-Bureau des Prévisions Les CAF versent une trentaine de prestations (prestations familiales stricto sensu, aides au logement, et

Plus en détail

Des groupes à risque semblables, mais des évolutions dans le temps différentes

Des groupes à risque semblables, mais des évolutions dans le temps différentes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 07.04.2009, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-0903-60 Pauvreté et

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion CNRACL Octobre 2014 Résumé La Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) est un régime de retraite complet

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Le revenu de placements des Canadiens

Le revenu de placements des Canadiens Été 1993 (Vol. 5, N o 2) numéro d'article 6 Le revenu de placements des Canadiens Jason Siroonian En 1990, plus de 9,5 millions de Canadiens, c'est-à-dire un peu plus de la moitié des déclarants fiscaux,

Plus en détail

En 2011, 483 000 enfants de

En 2011, 483 000 enfants de Octobre 13 N 411 Une diversité des familles à, avec plus de foyers monoparentaux qu ailleurs et moins de familles Population A, 32 enfants de moins de 25 ans, soit 7 % des enfants parisiens, vivent dans

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante

Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de article déjà publié d la série ins e e part naires Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante compte environ

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N Infos migrations Secrétariat général à l immigration et à l intégration Numéro 21 - février

Plus en détail

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL 2041 GT N 50883#14 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. PLAFONNEMENT

Plus en détail

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils?

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? 09/02/2015 1 Introduction L emprunteur immobilier «type» n existe pas, il est

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 En France, en 1995 la dépense de soins et biens médicaux 2 s'est

Plus en détail

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 Table des matières I. LA CARRIERE D UN TRAVAILLEUR SALARIE a. L âge au début de la carrière b. Le type de carrière (temps complet/temps partiel c. Le taux d activité sur

Plus en détail

Manque de formation : un risque de recourir à l aide sociale

Manque de formation : un risque de recourir à l aide sociale Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Département de la santé, des affaires sociales et des ressources humaine du canton du Jura Communiqué de presse Embargo: 04.04.2007

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada Rapport produit par Will Dunning Inc. pour la Fédération de l habitation

Plus en détail

Entreprises et ménages

Entreprises et ménages Entreprises et ménages Producteurs et consommateurs Les agents économiques sont classés dans les comptes nationaux en fonction de leur rôle dans le processus de création, de répartition et de destruction

Plus en détail

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE L'assurance sociale couvre les pensions suivantes : -

Plus en détail

Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement 80 e Congrès de l ACFAS, Montréal, 7 mai 2012

Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement 80 e Congrès de l ACFAS, Montréal, 7 mai 2012 Les différences entre les sexes dans la prise de décision en matière d épargne et d investissement : résultats tirés de l ECCF de 2 0 0 9 Carole Vincent Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement

Plus en détail

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques.

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques. Si vous remplissez certaines conditions vous pourrez avoir droit à l allocation veuvage, à la retraite de réversion, à certaines aides pour la famille et le logement. Faites attention aux possibles récupérations

Plus en détail

Un risque de perte d emploi plus élevé

Un risque de perte d emploi plus élevé N 25 Septembre 1999 Un risque de perte d emploi plus élevé en Languedoc-Roussillon En Languedoc-Roussillon, le risque de perdre son emploi dans l année est de 7 %. Il est supérieur de deux points à celui

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014 La pauvreté et le bien-être en Belgique Chiffres de la pauvreté selon l'enquête SILC Le risque de pauvreté reste stable autour de 15% en Belgique ; 21%

Plus en détail

18. CONVENTION SUR LA RECONNAISSANCE DES DIVORCES ET DES SÉPARATIONS DE CORPS 1. (Conclue le premier juin 1970)

18. CONVENTION SUR LA RECONNAISSANCE DES DIVORCES ET DES SÉPARATIONS DE CORPS 1. (Conclue le premier juin 1970) 18. CONVENTION SUR LA RECONNAISSANCE DES DIVORCES ET DES SÉPARATIONS DE CORPS 1 (Conclue le premier juin 1970) Les Etats signataires de la présente Convention, Désirant faciliter la reconnaissance des

Plus en détail

1.3. Les principes de base en assurance invalidité

1.3. Les principes de base en assurance invalidité Chapitre 1 Mise en contexte de l assurance invalidité 17 1.3. Les principes de base en assurance invalidité Afin d'être en mesure de bien comprendre les notions relatives à l'assurance invalidité, il convient

Plus en détail

GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Roger Armand WAKA MODJO Institut d Etudes Démographiques de l Université de Bordeaux IV. Introduction L Afrique subsaharienne reste de nos jours la sous région

Plus en détail

Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés

Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés IV.B.2.c. Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés L étude de sensibilité est réalisée pour les profils cadre et non-cadre n entrainant pas de réversion et n ayant élevé aucun

Plus en détail

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Groupe de travail sur la rénovation du questionnaire de recensement Pascale BREUIL Chef de l Unité des Etudes Démographiques et sociales 28/09/2011

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Evolution de la population

Evolution de la population Evolution de la population Le modèle démographique Évolutions 01. Contexte et problématique 02. Évolution des agents 03. Évolution des couples et des ménages 04. Résultats et perspectives Partie 1 Contexte

Plus en détail

CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE

CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE INTRODUCTION Les informations recueillies lors du dénombrement du 3 ème RGPH-2001 permettent d analyser les caractéristiques démographiques, socioéconomiques et culturelles

Plus en détail

Une typologie des paysages socio-sanitaires en France

Une typologie des paysages socio-sanitaires en France notes et documents n 1 - avril 1998 Une typologie des paysages socio-sanitaires en France Présentation synthétique des résultats concernant la Bourgogne Source : Étude CREDES n 1220 avril 1998 U notes

Plus en détail

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse DOSSIER DE PRESSE Paris, le 3 décembre 2013 «Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse Fiche «Vue d ensemble» Face à la crise, le diplôme protège du chômage et favorise l accès à la formation

Plus en détail

SECTION 2 PERSONNES DOMICILIÉES EN FRANCE [DB

SECTION 2 PERSONNES DOMICILIÉES EN FRANCE [DB SECTION 2 PERSONNES DOMICILIÉES EN FRANCE [DB 5B112] Références du document 5B112 5B1121 Date du document 01/09/99 SECTION 2 Personnes domiciliées en France SOUS-SECTION 1 Personnes concernées A. DÉFINITION

Plus en détail

12.1. Le cumul emploi-retraite

12.1. Le cumul emploi-retraite 12.1. Le cumul emploi-retraite Le cumul emploi-retraite est un dispositif qui permet de cumuler le bénéfice d une pension avec la perception de revenus d activité. Dans un premier temps soumis à certaines

Plus en détail

Pour conduire à bien sa mission de diffusion des informations relatives aux situations

Pour conduire à bien sa mission de diffusion des informations relatives aux situations n octobre 2012 Le mot de l Observatoire Combien de pauvres en France? Répondant à cette question lors de la publication de son rapport en mars 2012, l ONPES délivrait des données statistiques qui, prises

Plus en détail

Enquête Migrations, Famille et Vieillissement, 2010

Enquête Migrations, Famille et Vieillissement, 2010 Enquête Migrations, Famille et Vieillissement, 2010 DOSSIER : Les solidarités intergénérationnelles à La Réunion Sommaire : A. LES AIDES REÇUES : L ENTRAIDE FAMILIALE EST IMPORTANTE SURTOUT POUR LES PLUS

Plus en détail

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Document préparé par Janelle LeBlanc, Étudiante en 5 ième année en travail social à l Université de Moncton Stagiaire à la Coalition pour

Plus en détail

Primes à la restructuration

Primes à la restructuration Primes à la restructuration INFORMATIONS GÉNÉRALES Statistiques voisines Périodicité Ponctualité Propriété La prime à la restructuration est une aide financière qui peut être obtenue auprès de la Région

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Travailleurs Résultats tirés

Plus en détail

Les salariés des particuliers-employeurs en 2006

Les salariés des particuliers-employeurs en 2006 Les salariés des particuliers-employeurs en 2006 Claire Marbot, Valérie Dejonghe et Véronique Bruniaux* Sur l ensemble de l année 2006, plus de 1,6 million de salariés ont été employés directement par

Plus en détail

La Banque centrale des Caraïbes orientales (BCCO) réglemente les activités bancaires au nom de et en coopération avec le gouvernement.

La Banque centrale des Caraïbes orientales (BCCO) réglemente les activités bancaires au nom de et en coopération avec le gouvernement. et d'établissements financiers opèrent conformément à l'accord sur la Banque centrale des Caraïbes de l'est et la loi bancaire. Le système financier comprend les banques commerciales, les compagnies d'assurance

Plus en détail

CHAPITRE 2. Genre, structure du ménage et conditions de vie

CHAPITRE 2. Genre, structure du ménage et conditions de vie CHAPITRE 2 Genre, structure du ménage et conditions de vie Le type de ménage dans lequel vit une personne peut avoir une influence sur son accès aux ressources, telles que la nourriture, les médicaments,

Plus en détail

Un profil des familles au Canada

Un profil des familles au Canada Familles Un profil des familles au Canada Il y avait 8,4 millions de familles au Canada en 2001. Les ménages de couples mariés forment la majorité des familles canadiennes. En 2001, 70,4% des familles

Plus en détail

Satisfaction du patient

Satisfaction du patient Satisfaction du patient Johan Van der Heyden Institut Scientifique de Santé Publique Direction opérationnelle Santé publique et surveillance Rue J. Wytsman, 14 B - 1050 Bruxelles 02 / 642 57 26 E-mail

Plus en détail

GRÈCE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR).

GRÈCE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR). GRÈCE Nomenclature IKA LAEK OAED OGA TEAM TEBE Organisme d assurance sociale Fonds pour l'emploi et la formation professionnelle Agence pour l emploi et la main-d œuvre Organisme d assurance de l agriculture

Plus en détail

L'insertion professionnelle des diplômés DNSEP 2003 trois ans après le diplôme

L'insertion professionnelle des diplômés DNSEP 2003 trois ans après le diplôme IREDU-CNRS Ministère de la Culture et de la Communication Délégation aux Arts plastiques Magali Danner Gilles Galodé L'insertion professionnelle des diplômés DNSEP 2003 trois ans après le diplôme Enquête

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

Caractéristiques des ménages immigrés

Caractéristiques des ménages immigrés Les indicateurs de l intégration des immigrés 2015 Trouver ses marques OCDE/Union européenne 2015 Chapitre 4 Caractéristiques des ménages immigrés La structure du ménage et de la famille est déterminante

Plus en détail

Une famille, deux pensions

Une famille, deux pensions famille, deux pensions Susan Poulin Au cours du dernier quart de siècle, la proportion de familles composées de deux conjoints mariés ayant tous deux un emploi a augmenté de façon phénoménale. En 1994,

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de Sainte-Jeanne d Arc (C-16) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous

Plus en détail

FOCUS «Les aînés et le CPAS»

FOCUS «Les aînés et le CPAS» FOCUS «Les aînés et le CPAS» Numéro 11 Mai 2015 1. Introduction En Belgique, 15,1% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Ce pourcentage est encore plus important parmi les aînés : 18,4% des personnes

Plus en détail

Division de la Population Départment des Affaires Économiques et Sociales Nations Unies New York

Division de la Population Départment des Affaires Économiques et Sociales Nations Unies New York Division de la Population Départment des Affaires Économiques et Sociales Nations Unies New York LES MIGRATIONS DE REMPLACEMENT : S'AGIT-IL D'UNE SOLUTION AU DÉCLIN ET AU VIEILLISSEMENT DES POPULATIONS?

Plus en détail

Commission de la condition de la femme

Commission de la condition de la femme Commission de la condition de la femme la garde des enfants et autres personnes à charge, y compris le partage des tâches et des CSW40 Conclusions concertées (1996/3) Nations Unies, mars 1996 la garde

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Circulaire n 09.09 J.M.D

Circulaire n 09.09 J.M.D Circulaire n 09.09 J.M.D Du 01décembre 2009 EXTENSION DU CAPITAL DECES AUX TITULAIRES D UN PACTE CIVIL DE SOLIDARITE MODALITES D OCTROI AUX AYANTS DROIT DES FONCTIONNAIRES Réf. - Loi 99-944 du 15 novembre

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Tableau synoptique du chapitre 7

Tableau synoptique du chapitre 7 Tableau synoptique du chapitre 7 Le rôle du superviseur dans le processus de rémunération Le superviseur peut être appelé à : participer à l évaluation des postes de ses employés. prendre des décisions

Plus en détail

ADDITIF FISCALITE ET CONCUBINAGE

ADDITIF FISCALITE ET CONCUBINAGE ADDITIF FISCALITE ET CONCUBINAGE FISCALITE ET CONCUBINAGE IMPOSITION DISTINCTE DES CONCUBINS INCIDENCE AU NIVEAU DU QUOTIENT FAMILIAL Pas d'attribution de la ½ part supplémentaire prévue par l'article

Plus en détail

LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS

LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS Nelly GOUIDER En, chaque personne résidant sur le territoire métropolitain a effectué en moyenne près de six voyages à plus de kilomètres de son domicile au cours

Plus en détail

Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE

Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE Fonds européen pour les réfugiés Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE La Convention de Genève reconnaît aux réfugiés les mêmes droits qu'aux nationaux en matière d'assistance publique et de sécurité

Plus en détail

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Circulaire du Comité du 23 juin 1999 1. Remarque préliminaire La présente circulaire remplace les circulaires 2.33 (du 14 août 1973),

Plus en détail

Le gouvernement du Canada offre un

Le gouvernement du Canada offre un Guide de la sécurité sociale et des régimes de retraite au Canada Le gouvernement du Canada offre un système de revenu de retraite qui permet le versement de prestations mensuelles aux personnes suivantes

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

Prestations de soins et d assistance dispensées par les proches : temps investi et évaluation monétaire

Prestations de soins et d assistance dispensées par les proches : temps investi et évaluation monétaire BUREAU D ETUDES DE POLITIQUE DU TRAVAIL ET DE POLITIQUE SOCIALE BASS SA KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERNE. TEL +41 (0)31 380 60 80. FAX +41 (0)31 398 33 63 INFO@BUEROBASS.CH. WWW.BUEROBASS.CH Prestations

Plus en détail

Bonifications pour tâches éducatives

Bonifications pour tâches éducatives 1.07 Généralités Bonifications pour tâches éducatives Valables dès le 1 er janvier 2015 1 Aperçu Les dispositions actuelles de la loi AVS prévoient que lors du calcul de la rente, d'éventuelles bonifications

Plus en détail

Les travaux d entretien et d amélioration 2

Les travaux d entretien et d amélioration 2 Les travaux d entretien et d amélioration 2 Aux dépenses courantes de logement que les ménages doivent supporter (loyers, remboursements d emprunts, énergie), viennent s ajouter les coûts des travaux d

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» CSSS/11/009 DÉLIBÉRATION N 11/006 DU 11 JANVIER 2011 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL NON CODÉES

Plus en détail

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Direction Statistiques et Publications Sommaire Introduction p. 4 1. Les bénéficiaires de l'assurance-chômage âgés de

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 Symboles et abréviations % : pourcentage $ : en milliers de dollars ou moins M $ : en

Plus en détail

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Note Méthodologique Dernière mise à jour : 27-1-214 Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Présentation de l enquête L Insee réalise depuis janvier 1987 l enquête mensuelle de conjoncture

Plus en détail