ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER"

Transcription

1 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER

2 2 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER Un groupe d'entreprises locales prospère apporte non seulement un avantage économique à une communauté, mais il améliore aussi considérablement la qualité de vie des résidents locaux. Les entreprises de Blind River ont été confrontées à un certain nombre de défis au cours des dernières années. Ce rapport est basé sur une enquête élaborée par la société de développement de Blind River et Société d investissement dans la main-d œuvre d Algoma (SiMA) afin d'identifier ces défis. L'objectif premier de cette recherche était de recueillir des informations auprès des entreprises locales afin d'identifier à la fois les enjeux globaux et les questions de ressources humaines, comme le recrutement et la formation des employés ainsi que la planification de la relève. En définitive, les informations recueillies permettront le développement de stratégies et de programmes de formation qui bénéficieront aux employeurs locaux. Ce projet de recherche a été commandité par la Société de développement de Blind River, Société d investissement dans la main-d œuvre d Algoma (SiMA) le Centre pour le développement d'elliot Lake et ELNOS (une étude similaire a été réalisée avec les détaillants d'elliot Lake). Pour plus de recherche liées à Blind River, voir : Rapport de fuite de vente au détail 2013 disponible chez la Société de développement de Blind River sur Mise à jour des projets du marché du travail local 2013 disponible chez AWIC sur

3 3 CLASSEMENT DES MEILLEURS EMPLOYEURS DE BLIND RIVER PAR SECTEUR Blind River jouit d'une économie assez diversifiée dans laquelle aucun secteur ne fournit plus de 15% des emplois de la communauté. Le tableau suivant présente le classement des meilleurs employeurs de Blind River par industrie/secteur. Les neuf secteurs énumérés représentent plus de 82% des emplois de l'agglomération, tandis que les autres 18% sont constitués d'emplois provenant d'autres secteurs tels que l'immobilier, les services publics, les transports, la finance et l'assurance (aucun de ces secteurs ne fournissent plus de 3% des emplois de la communauté). Source : Enquête nationale auprès des ménages de 2011

4 4 CROISSANCE/DÉCLIN PAR SECTEUR - DE 2006 À 2011 En termes de croissance, le nombre de personnes employées dans le commerce de détail à Blind River a augmenté de 15% entre les années de recensement. Le taux de personnes employées dans les services de santé et les services sociaux est resté relativement stable tandis qu'on observait une diminution significative du nombre de personnes employées localement dans le bâtiment, la fabrication et le milieu scolaire. EMPLOYEURS PAR TAILLE ET SECTEUR À BLIND RIVER Une petite entreprise joue un rôle important en termes de création d'emplois. Comme l'indique la section précédente, le commerce de détail est le seul secteur qui a observé une croissance au cours des dernières années. La plupart de ces entreprises emploient moins de 10 salariés. Le tableau suivant indique le nombre d'employeurs par taille de tous les secteurs. Là encore, l'importance de la petite entreprise est mise en valeur puisque 86% des employeurs à Blind River ont moins de 10 employés. Total (A) Total Agriculture Mining Utilities Construction Manufacturing Wholesale Trade Retail Trade Transportation/Warehousing Information and Culture Finance and Insurance Real Estate Professional, scientific and technical services Management of companies and enterprises Administrative Support Educational services Health Care & Social Assistance Arts, Entertainment and Recreation Accommodations and Food Other Services Public Administration Source June 2013 Canadian Business Pattern Data

5 5 POPULATION VIEILLISSANTE/MAIN D'OEUVRE VIEILLISSANTE La population de Blind River a diminué de 61 pour cent entre 2006 et 2011, chutant ainsi de 3780 en 2006 à 3549 en Tendances démographiques de Blind River Blind River Statistiques Canada. Profil du recensement. Recensement L'âge médian de Blind River est légèrement plus élevé que celui du district et beaucoup plus élevé que celui de la province. (L'âge médian est le point où exactement la moitié de la population est plus âgée et l'autre moitié est plus jeune). Au fur et à mesure que la population vieillit, la maind'œuvre en fait de même. Cela posera problème au vu du nombre croissant de gens qui prennent leur retraite ; leurs compétences devront être remplacées dans la population active. Cela signifie également que les propriétaires d'entreprises qui souhaitent prendre leur retraite devront soit envisager de vendre leurs entreprises, les transmettre à un membre de la famille ou fermer leur entreprise. Blind River - Âge médian de la population Âge Médian Canada 39,5 40,6 Ontario 39 40,4 Algoma 45 47,2 Blind River 46,1 48,7 Source : Statistique Canada. Recensement Quand on observe la population selon l'âge, nous constatons que la plupart de la perte de population se situe dans des tranches d'âge plus jeunes et celles comprises entre 40 et 49 ans. Une partie de cette tendance résulte d'une migration des jeunes de la communauté.

6 6 Changement dans la population totale selon l'âge , ,780 Source : Statistique Canada, Profils de Recensement POPULATION VIEILLISSANTE /MAIN-D'OEUVRE VIEILLISSANTE SUITE. L'impact du vieillissement de la population se constate également dans les Taux de Participation et d'emploi de Blind River. Le taux de participation est le nombre de personnes qui travaillent ou cherchent activement un emploi, divisé par la population des 15 ans et plus. Le taux d'emploi est le nombre de personnes employées divisé par la population des 15 ans et plus. Si l'on compare les données du recensement de 2006 aux données de l'enquête nationale auprès des ménages de 2011, les taux de participation et d'emploi ont tous deux légèrement diminué, ce qui signifie que moins de personnes travaillent dans la population. Si l'on compare les taux de Blind River au district d'algoma, on observe qu'ils sont légèrement plus élevés. Toutefois, par rapport à la province dans son ensemble, on peut voir que les taux de la ville sont nettement inférieurs en comparaison. Si l'on place ces chiffres dans une perspective pragmatique, le taux d'emploi de 53,1% signifie en fait que pour une personne travaillant dans la communauté, une autre ne travaille pas. Cela est principalement dû à l'âge moyen de la population, ce qui signifie qu'il y a une plus grande proportion de retraités dans la communauté qui ne participent pas au marché du travail. Toutefois, le taux de chômage relativement élevé de 11% traduit aussi les défis auxquels certains font face pour trouver un emploi à Elliot Lake, ce qui contribue également au faible taux d'emploi Population des 15 ans et plus Algoma 2011 Ontario 2011 Taux d'activité 59,4 % 59,9 % 56,8 % 65,5 % Taux d'emploi 53,1 % 54,4 % 50,6 % 60,1 % Taux de chômage 11 % 8,9 % 11 % 8,3 %

7 7 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS DU SONDAGE DE BLIND RIVER - AUTOMNE 2013 Profils des entreprises 37 entreprises à Blind River ont répondu au sondage La plupart étaient des magasins de détail Parmi les autres participants se trouvaient des motels et des restaurants 43% des entreprises interrogées sont en activité depuis plus de 20 ans 24% moins de 5 ans 86% sont gérées localement Population active 56% de la population active est constituée de femmes 55% des emplois sont à temps complet, 39% des emplois sont à temps partiel et 6% saisonniers L'âge des travailleurs est réparti assez uniformément (voir graphique), mais 44% des propriétaires d'entreprise ont plus de 55 ans % % % % % Perspective des entreprises La plupart des entreprises ont cité la vente ou la fourniture de produits ou de services uniques à un niveau local comme leur avantage concurrentiel. Le plus grand désavantage concurrentiel cité était les achats en dehors de la ville (dans d'autres communautés ou bien en ligne) et l'absence de croissance au sein de la population et de l'économie locale. Les achats en dehors de la ville ont également été considérés comme le plus grand défi des entreprises locales dans les prochaines années. Pour plus d'informations sur les achats hors ville, veuillez consulter l'étude récente du Développement des Entreprises de Blind River sur les consommateurs/étude sur les fuites.

8 8 Planification de la relève La plupart des entreprises n'ont pas de plan de relève pour les employés ou même les employeurs. 89% des entreprises n'avaient pas de plan pour les employés et 75% n'avaient pas de plan de relève pour eux-mêmes en tant que chefs d'entreprise. Ceux qui ont un plan de relève pensent soit vendre l'entreprise ou la transmettre à la famille. Perspectives globales En comparant les ventes de 2012 à 2013, la plupart des sociétés ont indiqué une augmentation (43%) ou des ventes similaires (41%). Seulement 8% ont indiqué une diminution des ventes. La plupart des entreprises (76%) s'attendent à conserver la même taille tandis que 19% s'attendent à une croissance. 59% des entreprises ont indiqué avoir la même perspective à l'égard des affaires à Blind River, tandis que 22% avaient une vision plus négative et 14% avaient une attitude plus positive. Les raisons données pour expliquer la perspective négative allaient d'un manque de soutien de la part de la ville à l'égard des achats hors ville. Interrogés sur les obstacles à l'expansion de leur entreprise, les raisons les plus citées sont : L'impôt des sociétés Disponibilité /Coût de la main-d'oeuvre Taxes de l'eau et des services publics («Les prix de l'eau sont exorbitants.») Embauche 30% des entreprises sont à la recherche de nouveaux employés. Les professions en demande sont les ouvriers non qualifiés, services à la clientèle, les caissiers et les agents de vente. La plupart de ces postes sont subalternes et à temps partiel. Trouver des employés 45% des entreprises ont affirmé que leur source de nouveaux employés vient du système d'enseignement secondaire suivi directement par le postsecondaire à 27% et les source de formation du secteur s'élèvent à 18%. 75% des entreprises ont indiqué une bonne voire meilleure disponibilité dans la recherche de travailleurs dans le domaine de leurs besoins commerciaux. Certaines des professions identifiées comme difficiles à pourvoir comprennent les coiffeurs et les cuisiniers qualifiés

9 9 Trois principaux défis dans le recrutement de nouveaux employés * 1. Attentes de salaires plus élevés (27%) 2. Pas intéressés par un déménagement dans le nord (16%) 3. Incapacité à recruter des travailleurs dotés des compétences nécessaires (13%) * 16% ont indiqué n'avoir «aucun problème» pour recruter des employés Facteurs importants dans le développement de la main-d'œuvre locale en général 1. Attraction des travailleurs qualifiés (29%) * 2. Conservation/mise à niveau de l'effectif actuel à (26%) 3. Recrutement d'une main-d'œuvre qualifiée plus appropriée (16%) & Préparation d'étudiants à un plus jeune âge (16%) * La plupart des entreprises estiment que les travailleurs qualifiés ne sont pas prêts à déménager à Blind River. Facteurs considérés comme non importants dans le développement de la main-d'œuvre locale en général 1. Une stratégie d'immigration (38%) 2. Étendre le recours à des travailleurs contractuels (28%) 3. Planification de la relève pour une main-d'œuvre vieillissante à (14%) Besoins en formation des entreprises de Blind River 89% des entreprises offrent une certaine forme de formation dès l'embauche. 70% offrent une formation continue se basant généralement selon les besoins. La formation concerne généralement l'entreprise (par exemple, Smart Serve, Voiture & Gestion BASF) Bien que les entreprises ont généralement convenu de l'importance de la formation, 57% ne sont pas prêtes à payer pour le temps libre d'un employé au cours de sa formation. Besoins globaux d'une formation de compétences en affaires 1. Compétences informatiques 2. Compétences de service à la clientèle 3. Ventes & Marketing Besoins en formation de compétences de base 1. Stratégies d'apprentissage continu 2. Communication verbale 3. Travail d'équipe

10 10 CONCLUSIONS Besoins en matière de formation de l'entreprise Formation de service à la clientèle Les entreprises de Blind River ont identifié un besoin immédiat pour la formation de service à la clientèle. Reconnaître les limites des employeurs à payer pour le temps passé en formation signifierait que cette formation devrait être limitée à certaines périodes ou rendue flexible pour les employeurs. Une approche du groupe de travail formé de représentants de l'entreprise est recommandée pour sélectionner et orienter l'exécution des besoins de formation identifiés. Planification de la relève Le vieillissement de la population et la main-d'œuvre à Blind River entraînent un risque de fermeture de certaines petites entreprises une fois le propriétaire en mesure de prendre sa retraite. Des informations et une formation de base sur la planification de la relève pourrait aider à atténuer certains de ces risques en offrant une chance aux entreprises d'être transmises à des membres de la famille ou à des employés ou bien d'être vendues à de nouveaux propriétaires. Assurer des opportunités continues de formation locale Indépendamment du sujet, les entreprises et les organismes de Blind River devraient continuer à promouvoir et à développer la formation en entreprises et les activités de sensibilisation de façon continue. Les sujets pourraient traiter à la fois du développement de l'entreprise (par exemple, de la planification financière, la publicité, les programmes de fidélisation) et du développement des ressources humaines (par exemple, les programmes de développement des compétences, la planification de la relève). Besoins en formation de la main-d'oeuvre Formation aux compétences pour l'employabilité Les compétences relatives à l'employabilité sont les compétences essentielles dont un individu a besoin pour réussir dans n'importe quel emploi. Elles comprennent la communication (lecture et écriture), la résolution de problèmes, les attitudes et comportements positifs, le sens de l'adaptation, le travail en équipe, et la science, la technologie et des compétences en mathématiques. Les employeurs représentés dans ce sondage ont reconnu que le manque général de ces compétences chez les candidats rendait difficile la recherche de nouveaux employés dans certains cas. Offrir une formation ou faire prendre conscience de ces compétences pourrait aider les personnes à trouver un emploi dans des entreprises locales. Continuer à développer des ressources de formation locales Tout comme la nécessité de possibilités de formation continue pour les entreprises, toute la communauté a besoin d'étudier les opportunités pour promouvoir et développer les ressources de formation et de développement des compétences au niveau local - y compris le postsecondaire, l'accès à distance, le concept de campus satellite et les établissements et services d'éducation pour adultes.

11 11 Soutenir les entreprises de Blind River Il va sans dire que la chose la plus importante que la communauté puisse faire pour les entreprises à Blind River est de les aider de toutes les façons possibles. Pour la collectivité, cela se traduit par l'achat de produits et l'utilisation des services des entreprises locales autant que possible. Outre les priorités de formation mentionnées précédemment, le gouvernement et les organismes de Blind River peuvent soutenir les entreprises locales par les moyens suivants : Fournir des travaux de recherche et des données de référence à jour (tels que l'etude de la fuite économique : Chambre de commerce 2013) pour identifier les tendances, les possibilités d'expansion commerciale, les nouveaux services, et quantifier la demande des consommateurs. Organiser des sondages réguliers sur l'identification des besoins des entreprises en visitant les sites afin d'identifier et de discuter des solutions aux questions et préoccupations des entreprises. Aider les entreprises dans l'identification et la quantification des besoins des consommateurs, et les moyens/méthodes pour répondre ou s'adapter aux besoins des consommateurs. Aider les entreprises locales à développer ou à actualiser des programmes d'actions qui identifient les orientations pour la croissance et la durabilité.

12 12

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie

Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie -- Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie 0 Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

Le rôle croissant de la mobilité au travail

Le rôle croissant de la mobilité au travail Un profil du choix de technologie personnalisée commandé par Cisco Systems Février 2012 Les initiatives liées à la mobilité des entreprises se développent Les employés sont de plus en plus mobiles et une

Plus en détail

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Introduction Les diplômés des universités et des collèges du Canada sont confrontés à des taux inacceptables

Plus en détail

Comment les entreprises anticipent-elles le vieillissement de l emploi?

Comment les entreprises anticipent-elles le vieillissement de l emploi? Emploi 3 Comment les entreprises anticipent-elles le vieillissement de l emploi? François Brunet* Inévitablement les générations nombreuses du baby-boom nées entre 1946 et 1973 s approchent de l âge légal

Plus en détail

Parcours Management de projet et innovation

Parcours Management de projet et innovation Promotion / Site : Clermont-Ferrand Master Pilotage des organisations Parcours Management de projet et innovation Ce parcours répond aux évolutions du fonctionnement des organisations actuelles au sein

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017 Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007-2017 APERÇU

Plus en détail

Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel

Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel Annexe technique à la Note économique sur les avantages d un marché du travail flexible Dans la Note économique

Plus en détail

LAURIERS DE LA PME 2014

LAURIERS DE LA PME 2014 LAURIERS DE LA PME 2014 Catégorie : ENTREPRISE DE TRANSFORMATION Critères d évaluation PERFORMANCE ÉCONOMIQUE - 70% 1. Santé et performance financière (X points/15) Historique et croissance Planification

Plus en détail

La mobilité professionnelle revêt

La mobilité professionnelle revêt Mobilité professionnelle 17 Du changement de poste au changement d entreprise, en passant par la promotion : la mobilité des Franciliens Les salariés franciliens, notamment les cadres, ont une propension

Plus en détail

District de Thunder Bay Inventaire sur le marché du travail

District de Thunder Bay Inventaire sur le marché du travail District de Thunder Bay Inventaire sur le marché du travail Rapport sommaire Extraction minière Foresterie Construction Fabrication Transport Activités fondées sur le savoir Novembre 2009 Pour davantage

Plus en détail

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC Faits et statistiques Les assurances de personnes au QUÉBEC Édition 2008 Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Canadian Life and Health Insurance Association Inc. Les assurances

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

Poste : AGENT AUX ACHATS. Conditions d accès à la profession : Tâches : ACHATS

Poste : AGENT AUX ACHATS. Conditions d accès à la profession : Tâches : ACHATS Norme professionnelle (Pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Description du poste (selon la définition

Plus en détail

I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée

I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée 1/13 Dans le cadre des dispositions issues du code du travail, il est établi une synthèse du plan d actions. I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée Salaires annuels moyens de

Plus en détail

Les indicateurs RH et d'activité

Les indicateurs RH et d'activité Les indicateurs RH et d'activité Boîte à outils Les indicateurs RH et tableaux de bord d'activité Pourquoi travailler sur les indicateurs? Mieux suivre et anticiper la situation sociale de votre structure

Plus en détail

La Commission de la protection de la vie privée (ci-après "la Commission") ;

La Commission de la protection de la vie privée (ci-après la Commission) ; 1/13 Commission de la protection de la vie privée Délibération STAT n 18/2013 du 17 juillet 2013 Objet : demande formulée par le Département des Études de la Banque nationale de Belgique afin d'obtenir

Plus en détail

Enquête d'insertion. Master 2 - Management de l'immobilier 246

Enquête d'insertion. Master 2 - Management de l'immobilier 246 Enquête d'insertion Master 2 - Management de l'immobilier 246 Enquête réalisée de décembre 2 à février 24 auprès des diplômés de la promotion 2/2 M2 Management de l'immobilier - Promotion 2 26 DIPLOMES

Plus en détail

Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson

Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson Vice-président aux politiques et aux relations gouvernementales Chambre de commerce de l Ontario Plan de la présentation

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

Qui sont les enseignants?

Qui sont les enseignants? Extrait de : Regards sur l'éducation 2008 : Panorama Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264040649-fr Qui sont les enseignants? Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (2009),

Plus en détail

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Promotion / Enquête à mois du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Objectif de cette licence professionnelle : Cette licence professionnelle permet

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes

Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes PREAMBULE Dans le but de concrétiser les dispositions légales visant à instaurer l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,

Plus en détail

Principaux résultats de l enquête BMO 2011 dans les TPE Jeudi 12 mai 2011 Paris

Principaux résultats de l enquête BMO 2011 dans les TPE Jeudi 12 mai 2011 Paris Principaux résultats de l enquête BMO 2011 dans les TPE Jeudi 12 mai 2011 Paris Document pouvant être diffusé BMO 2011 : Deuxième année de l enquête rénovée Elargissement du champ Nomenclature des métiers

Plus en détail

Opportunités pour les Autochtones sur le marché du travail

Opportunités pour les Autochtones sur le marché du travail Soumission au Comité permanent des ressources humaines du développement des compétences du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA) Opportunités pour les Autochtones sur

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES Document d information Le coût élevé des études retarde l accès des étudiants à l autonomie financière Compte tenu

Plus en détail

Une analyse démographique sur le recrutement et la fidélisation des travailleurs dans l industrie de l assurance de dommages au Canada Volet II

Une analyse démographique sur le recrutement et la fidélisation des travailleurs dans l industrie de l assurance de dommages au Canada Volet II Une analyse démographique sur le recrutement et la fidélisation des travailleurs dans l industrie de l assurance de dommages au Canada Volet II Sommaire de gestion Le présent document constitue le sommaire

Plus en détail

Attentes et transitions vers les études postsecondaires : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes

Attentes et transitions vers les études postsecondaires : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes Introduction Collaboration CESPM N.-B. N.-É. Î.-P.-É. Description du projet Dans le cadre de son programme de sondages auprès des diplômés, la Commission

Plus en détail

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Fiche n 6 Trois priorités pour les futures négociations 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Lorsque le contexte change, il est très important de vérifier si les objectifs d un système sont toujours adaptés

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Bonnes Pratiques ont été approuvées

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Les leçons de ce document La a attiré l'attention d'entreprises à la recherche de compétitivité dans un contexte

Plus en détail

Le rôle croissant de la mobilité dans l'espace de travail

Le rôle croissant de la mobilité dans l'espace de travail Profil d'adoption de nouvelles technologies personnalisé pour le compte de Cisco Systems Février 2012 Montée en puissance des initiatives de mobilité dans l'entreprise Les travailleurs sont de plus en

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

Marketing III. Calcul du prix & Indicateurs. Contenu

Marketing III. Calcul du prix & Indicateurs. Contenu Calcul du prix & Indicateurs Pour la gestion économique de l'entreprise, il est essentiel que les prix des biens et services soient soigneusement calculés en tenant compte de tous les facteurs internes

Plus en détail

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars Association des collèges communautaires du Canada LES COLLÈGES ET LES INSTITUTS CONTRIBUENT AU MAINTIEN DISPONIBILITÉ OPÉRATIONNELLE DES FORCES ARMÉES CANADIENNES PAR LA FORMATION ET LE RECRUTEMENT EN

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/102 DÉLIBÉRATION N 09/055 DU 1 ER SEPTEMBRE 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR

Plus en détail

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Objectif de cette licence professionnelle : Cette licence professionnelle permet de trouver un emploi

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Une étude personnalisée commandée par Cisco Systems Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Juillet 2013 Déploiement d'une large gamme

Plus en détail

Tourisme. Le secteur du tourisme. La saisonnalité dans le secteur. Quelques chiffres en lien avec l emploi saisonnier

Tourisme. Le secteur du tourisme. La saisonnalité dans le secteur. Quelques chiffres en lien avec l emploi saisonnier Le secteur du tourisme Le secteur du tourisme se subdivise en cinq grands sous-secteurs : la restauration, l hébergement, les loisirs et le divertissement, les services de voyage et le transport. Selon

Plus en détail

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION INTRODUCTION Plusieurs entreprises tentent de compenser les coupures au niveau de la rémunération par l'introduction d'avantages moins coûteux, comme une plus grande

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/15/044 DÉLIBÉRATION N 15/020 DU 7 AVRIL 2015 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL CODÉES AU

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO)

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Enquête sur le financement des PME en Suisse réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Mai 200 Table des matières 2 Page 1. Descriptif de la recherche 3 2. Profil et mode de financement des

Plus en détail

Le Service aux Employeurs du BA

Le Service aux Employeurs du BA Kea Eilers 7 mai 2015 BildrahmenBild einfügen: Menüreiter: Bild/Logo einfügen > Bild für Titelfolie auswählen Logo für die Besonderen Dienststellen und RDn: Menüreiter: Bild/Logo einfügen > Logoauswahl

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Master Marketing et Communication Commerciale

Master Marketing et Communication Commerciale Promotion 2012/201 Site : Clermont-Ferrand Master Marketing et Communication Commerciale Objectif de ce master : Le Master Marketing et Communication Commerciale a pour objectif de former des responsables

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

Cahier Technique Différences Batigest Standard/Evolution. Apibâtiment. Documentation technique

Cahier Technique Différences Batigest Standard/Evolution. Apibâtiment. Documentation technique Cahier Technique Différences Batigest Standard/Evolution Apibâtiment Documentation technique Sommaire Sommaire I. Préambule... 3 II. Différences Batigest Standard/Evolution... 4 1. Eléments... 4 2. Devis

Plus en détail

Enquête d'insertion. Master 2 - Gestion d'actifs Asset Management 222

Enquête d'insertion. Master 2 - Gestion d'actifs Asset Management 222 Enquête d'insertion Master 2 - Gestion d'actifs Asset Management 222 Enquête réalisée de décembre 21 à février 2 auprès des diplômés de la promotion 21/211 M2 Gestion d'actifs Asset Management - Promotion

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section N Division 78

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section N Division 78 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section N Division 78 78 ACTIVITÉS LIÉES À L'EMPLOI Cette division comprend les activités consistant à lister les postes vacants et à orienter ou placer les candidats

Plus en détail

Commission de la condition de la femme

Commission de la condition de la femme Commission de la condition de la femme la garde des enfants et autres personnes à charge, y compris le partage des tâches et des CSW40 Conclusions concertées (1996/3) Nations Unies, mars 1996 la garde

Plus en détail

Fact-Sheet. Travail temporaire en Suisse. Publié en 2007 par swissstaffing, l'union suisse des services de l'emploi

Fact-Sheet. Travail temporaire en Suisse. Publié en 2007 par swissstaffing, l'union suisse des services de l'emploi Fact-Sheet Travail temporaire en Suisse Publié en 2007 par swissstaffing, l'union suisse des services de l'emploi 3 Table des matières Le profil des travailleurs temporaires 4 L'engagement temporaire 5

Plus en détail

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Faculté des Sciences Economiques et de Gestion IAE Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance 9/ Lieu de formation : Clermont Ferrand Objectifs de cette licence professionnelle Cette

Plus en détail

Association des banquiers canadiens

Association des banquiers canadiens Association des banquiers canadiens Littératie financière : adolescents et parents Décembre 009 Données techniques Données techniques Le Strategic Counsel est heureux de présenter les résultats des deux

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages www.qualityinternships.eu Préambule Etant donné que:! la passage des jeunes des études au marché de l'emploi devient de plus en plus compliqué

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À L'INTERNATIONALISATION ET À L'ÉDUCATION INTERCULTURELLE ET CITOYENNE 1055, 116 e rue Ville Saint-Georges (Québec)

Plus en détail

La convention des partenaires sociaux en faveur de la stabilité de l'emploi: l'évaluation espagnole

La convention des partenaires sociaux en faveur de la stabilité de l'emploi: l'évaluation espagnole La convention des partenaires sociaux en faveur de la stabilité de l'emploi: l'évaluation espagnole 1 Introduction L'évaluation espagnole a porté sur la convention de 1997 conclue entre les partenaires

Plus en détail

B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi?

B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi? B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi? a) Le diplôme facilite l'accès à l'emploi typique 1. Les sortants du système éducatif sont de plus en plus diplômés. En 1979, sur 742 000 sortants du

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

Les raisons d entreprendre une Vae

Les raisons d entreprendre une Vae Comité de Coordination Régional de l Emploi et de la Formation Professionnelle Les raisons Résultats d une enquête réalisée en mai 2012 Les certificateurs publics (Direccte, Draaf, Drjscs, Rectorat) présents

Plus en détail

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement NATIONS UNIES TD Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. GÉNÉRALE TD/B/COM.3/EM.10/2 1er novembre 2000 FRANÇAIS Original : ANGLAIS CONSEIL DU COMMERCE ET DU DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION FICHES DE PARCOURS DE FORMATION Ce document comprend : 3 fiches générales L industrie de la métallurgie Parcours de formation Conditions d admissibilité générales Fiches de métiers, dont : Électricien

Plus en détail

Guide de l Enquête sur la population active

Guide de l Enquête sur la population active N o au catalogue 71-543-GIF Guide de l Enquête sur la population active Révisé février 2001 Comment obtenir d autres renseignements Toute demande de renseignements au sujet du présent produit ou au sujet

Plus en détail

Notre planète mobile : Suisse

Notre planète mobile : Suisse Notre planète mobile : Suisse Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Le taux de pénétration du smartphone

Plus en détail

Licence professionnelle Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM)

Licence professionnelle Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM) Promotion / Site : Clermont-Ferrand / Aubière Licence professionnelle Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM) Objectif de cette licence professionnelle : Le but de la formation est de fournir

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Le licenciement économique

Le licenciement économique Le licenciement économique Définition. Le licenciement économique est un licenciement d un ou plusieurs salariés en raison des difficultés économiques que connaît une entreprise. Selon les dispositions

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

L étude. SIO/SIP BAIP MESR /Enquête nationale 2012 sur Diplômés 2010

L étude. SIO/SIP BAIP MESR /Enquête nationale 2012 sur Diplômés 2010 RÉPERTOIRE DES MÉTIERS OCCUPÉS PAR LES DIPLÔMÉS 2010 SITUATION EN DÉCEMBRE 2012 OFFRE DE FORMATION I.A.E MASTERS 2010 1 L étude La Direction Générale pour l Enseignement Supérieur et l Insertion Professionnelle

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 2/23 3/26

En emploi et poursuivant des études 2/23 3/26 Ensemble du 1 er cycle - Emplois MAÎTRISE EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES (MBA) MBA ET BACCALAURÉAT EN DROIT,RÉGIME COOPÉRATIF (COURS) (6), RÉGIME COOPÉRATIF (COURS) (7), RÉGIME RÉGULIER(COURS) (16) Personnes

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Objectif de cette licence professionnelle : Former des cadres intermédiaires du

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales Promotion 29/2 Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Management des relations commerciales Objectifs de cette licence professionnelle : D'une part, former des étudiants destinés à intégrer le

Plus en détail

Devenir des diplômés de licence professionnelle

Devenir des diplômés de licence professionnelle Observatoire de l insertion professionnelle et des parcours Devenir des diplômés de licence professionnelle Statistiques sur l emploi au 1 er décembre 2014 des diplômés au titre de l année des années à

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA PRODUCTION DANS LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES 1

MANAGEMENT DE LA PRODUCTION DANS LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES 1 Le devenir des diplômés de Licence professionnelle 200 en Management de la production dans les industries agroalimentaires LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 200 DE L ub, Situation le er

Plus en détail

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60 Le Mouvement Associatif Novembre 2014 1 Présentation de l enquête Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Enquête en miroir : 501 jeunes représentatif des personnes âgées de 18 à 24 ans

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales IUP Management et Gestion des Entreprises Licence professionnelle Management des relations commerciales / Lieux Lieux de formation de formation : Aurillac, : Clermont-Ferrand et et Brioude Vichy Objectifs

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Appel d'offres. Programme d'actions collectives de formation pour les centres de relation client TPE & PME situés en Ile de France - 2011.

Appel d'offres. Programme d'actions collectives de formation pour les centres de relation client TPE & PME situés en Ile de France - 2011. Appel d'offres Programme d'actions collectives de formation pour les centres de relation client TPE & PME situés en Ile de France - 2011 Contact: Sophie Hingant - Responsable Projets - tel : 01 40 08 16

Plus en détail

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO DESTINATAIRE(S) : COPIE (S) À : OBJET : Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière Coordonnatrices à l'administration DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO EXPÉDITEUR

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Re c h e r c h e e t É v a l u a t i o n

Re c h e r c h e e t É v a l u a t i o n Portrait d un processus d intégration D i f f i c u l t é s r e n c o n t r é e s e t r e s s o u r c e s m i s e s à p r o f i t p a r l e s n o u v e a u x a r r i v a n t s a u c o u r s d e s q u a

Plus en détail

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Instructions aux Candidats Les présentes Lignes directrices sont fournies à titre indicatif pour l'élaboration et la soumission

Plus en détail

POUR 2010, cap sur les compétences. L info du mois. Editorial. LETTRE MENSUELLE N 75 Novembre - Décembre 2009

POUR 2010, cap sur les compétences. L info du mois. Editorial. LETTRE MENSUELLE N 75 Novembre - Décembre 2009 ZITOUN LETTRE MENSUELLE N 75 Novembre - Décembre 2009 L info du mois > EDITORIAL Pour 2010, Cap sur les compétences > Loi sur la formation professionnelle > La portabilité du DIF > L emploi des seniors

Plus en détail