Sondage auprès des PDG et responsables informatiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sondage auprès des PDG et responsables informatiques"

Transcription

1 Consumérisation mobile : tendances et perceptions Sondage auprès des PDG et responsables informatiques RAPPORT FINAL COMPARATIF : VAGUES 1 ET 2 POUR : TREND MICRO, INC. PAR : DECISIVE ANALYTICS, LLC Cheryl Harris, Ph.D. Responsable de la recherche 575 Madison Ave, 10 th Floor New York, NY

2 1 TABLE DES MATIÈRES SYNTHÈSE... 2 CONCLUSIONS... 11

3 2 SYNTHÈSE Présentation et objectifs L'objectif global de ce projet est d'évaluer la sensibilisation aux problèmes liés à la consumérisation de l'informatique/des technologies de l'information au sein de l'entreprise et de se familiariser avec les éléments suivants : Attitudes Perceptions Développement d'une politique interne liée à la consumérisation Autres préoccupations émergentes «L'informatique grand public» a été identifiée comme une forte tendance intersectorielle. D'après un sondage récent (DELL/KACE, CIO Magazine, 15 septembre 2011), 87 % des cadres dirigeants déclarent que leurs employés utilisent des dispositifs personnels à des fins professionnelles, pour des tâches allant des s à la gestion de calendrier, en passant par les fonctions ERP et CRM. D'où la pression exercée sur les dirigeants pour élaborer des politiques efficaces encadrant l'intégration de dispositifs personnels, de services cloud et d'autres manifestations de l'informatique grand public sur le lieu de travail. Afin de mieux comprendre comment ce phénomène influe sur l'environnement informatique sur le lieu de travail et comment les cadres réagissent, le sondage a ciblé les responsables supérieurs avec une implication directe et récente dans l'étude de l'impact de la consumérisation au sein de l'entreprise et/ou dans la prise de décisions stratégiques en rapport avec cette tendance. Méthodologie Un sondage en ligne a été réalisé auprès de PDG et responsables informatiques de grandes entreprises (500 employés ou plus) implantées aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne. La première vague d'interviews a eu lieu entre le 3 et le 11 janvier 2012 et le deuxième sondage entre le 10 et le 20 avril Cette seconde vague d'interviews a été menée auprès d'un nouvel échantillon qui n'avait pas participé à la première vague. L'essentiel du contenu du premier sondage a été conservé pour la seconde vague, avec quelques nouvelles questions supplémentaires.

4 3 Comparatif des vagues par groupes sondés 1ère vague N = 2ème vague N = PDG Responsable informatique Total ère vague (janvier 2012) Au total, 436 cadres dirigeants ont été interviewés. 410 interviews ont été réalisées auprès de responsables informatiques (50 % aux États-Unis, 25 % au Royaume- Uni et 25 % en Allemagne). 26 interviews supplémentaires ont concerné exclusivement des PDG de grandes entreprises dans ces mêmes pays. 2ème vague (avril 2012) Au total, 436 cadres dirigeants ont été interviewés. 415 interviews ont été réalisées auprès de responsables informatiques (50 % aux États-Unis, 25 % au Royaume- Uni et 25 % en Allemagne). 21 interviews supplémentaires ont concerné exclusivement des PDG de grandes entreprises dans ces mêmes pays. Profil : vagues combinées Les participants au sondage incluaient des employés d'entreprises d'un effectif compris entre 500 et personnes aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne. Les principales activités commerciales de ces entreprises correspondaient aux secteurs suivants : comptabilité, services aux entreprises, ingénierie, administrations, transports et services publics. Environ 15,5 % ont déclaré travailler dans la fabrication industrielle et 15,9 % ont indiqué que leur entreprise était spécialisée dans le conseil en informatique ou l'intégration de systèmes. 825 personnes interrogées étaient des administrateurs informatiques et 47 étaient PDG de leur entreprise. Les fonctions informatiques les plus courantes étaient les suivantes : responsable/administrateur informatique (30,6 %), directeur des systèmes d information/directeur des technologies/responsable de la sécurité (20,9 %) et vice-président/directeur de la sécurité informatique ou des systèmes d'information (20,3 %).

5 4 Les personnes interrogées devaient exercer au moins une certaine influence sur les décisions concernant les dispositifs utilisables ou non utilisables par les employés de leur société pour accéder au réseau de l'entreprise. La plupart des cadres informatiques (62,3 %) ont déclaré être premiers responsables de ces décisions. Presque tous les PDG (93,6 %), et cela n'est pas une surprise, ont déclaré être les principaux décisionnaires.

6 5 Utilisation des dispositifs personnels : pratiques et facteurs Presque toutes les entreprises (76,7 %) concernées par cette étude autorisent leurs employés à utiliser leurs dispositifs personnels (ordinateurs portables, netbooks, smartphones et tablettes) pour des activités liées au travail. Les cadres étaient plus nombreux aux États-Unis (80 %) qu'au Royaume-Uni (70,8 %) et en Allemagne (75,4 %) à déclarer que leur entreprise autorisait l'utilisation des dispositifs personnels. Chose intéressante, les cadres âgés de moins de 45 ans étaient plus nombreux à déclarer que leur entreprise autorisait les employés à utiliser leurs propres dispositifs au travail. Pratiquement toutes les entreprises étudiées appliquent une stratégie de sécurité informatique aux dispositifs appartenant aux employés qui accèdent au réseau de l'entreprise (89,7 %) et exigent également que les dispositifs figurent sur une liste approuvée au préalable et/ou qu'ils soient d'abord agréés avec un logiciel de sécurité installé (53,7 %). Elles prévoient par ailleurs de séparer les applications et/ou les données de l'entreprise lorsque des dispositifs personnels sont employés à des fins professionnelles (71,2 %). En outre, plus de 80 % exigent que les employés installent un logiciel de sécurité sur leurs dispositifs personnels. Les PDG sont des utilisateurs enthousiastes de plusieurs dispositifs mobiles : 84,8 % ont déclaré se servir de leur smartphone au travail, contre une proportion de 73,7 % pour les cadres informatiques. Le second dispositif le plus mentionné était l'ordinateur portable (PDG 78 %, resp. informatiques 68 %), suivi de l'ipad ou de la tablette (PDG 82,6 %, resp. informatiques 45,2 %). Un tiers environ a déclaré utiliser des logiciels ou des applications mobiles et à peu près la même proportion a déclaré utiliser des solutions cloud ou de stockage de données en ligne. Une proportion presque équivalente a déclaré utiliser Facebook (32,4 %), LinkedIn (20,4 %), Twitter (18,8 %) ou Youtube (13,1 %). Les PDG, cependant, étaient deux fois plus susceptibles que les responsables informatiques de déclarer utiliser YouTube. Il existe plusieurs environnements d'exploitation associés aux dispositifs mobiles grand public et de nombreuses sociétés n'en autorisent que certains sur le réseau de l'entreprise. Parmi les dispositifs autorisés, les plus courants étaient Android (69,3 %), Blackberry (69,2 %), suivis d'ios (53,6 %), Windows (50 %) et Symbian (24 %). Lorsque les personnes interrogées ont été invitées à classer les systèmes d'exploitation susmentionnés en matière de sécurité et de facilité de gestion, Blackberry arrivait en tête, précédant ios, suivi de près par Android. Windows se classait quatrième et Symbian en dernière position.

7 6 Très peu de sociétés ont déclaré que tous les dispositifs utilisés à l'échelle de l'entreprise appartenaient aux employés, mais estimaient qu'au maximum un tiers des dispositifs utilisés étaient la propriété des employés. Selon les réponses, les ordinateurs portables, les tablettes, les netbooks, les dispositifs de stockage amovibles et les logiciels/applications mobiles appartenaient plus souvent aux entreprises qu'aux employés. Les smartphones, en revanche, appartenaient plus souvent aux employés, bien que l'écart soit faible. Presque 80 % des entreprises avaient mis en œuvre l'infrastructure de postes de travail virtuels (VDI, Virtual Desktop Infrastructure), en mode client hébergé ou synchronisation à distance. 15 % à peine n'avait pas encore déployé de VDI. Windows (77,7 %) était de loin le système d'exploitation le plus utilisé par l'entreprise sur les dispositifs informatiques non mobiles (serveurs/bureau), même si certains utilisaient Mac OS comme système d'exploitation principal (13,5 %) et d'autres déclaraient utiliser Linux (7,6 %) ou Unix (1 %). Les principaux facteurs évoqués par les cadres en faveur de l'utilisation des dispositifs appartenant aux employés dans leurs entreprises sont les suivants : Mobilité accrue (possibilité de travailler hors site ou en déplacement, 43,1 %) Évite d'avoir plusieurs dispositifs à transporter ou à entretenir (13,6 %) L'idée que l'utilisation des dispositifs personnels est un avantage pour les employés (10,5 %) Expérience en matière de failles de sécurité Près de la moitié des entreprises qui autorisent l'utilisation des dispositifs personnels ont déclaré avoir subi une fuite de données ou une violation de la sécurité suite à l'accès au réseau de l'entreprise d'un dispositif appartenant à un employé (46,5 %). Les réactions aux violations de la sécurité liées à des dispositifs appartenant aux employés variaient, mais la plus courante consistait à restreindre les droits d'accès aux données (45 %) et à exiger l'installation immédiate de logiciels de sécurité (42,9 %), ou simplement à révoquer les droits d'utilisation des dispositifs personnels (11,6 %). Les entreprises allemandes avaient légèrement plus tendance à insister sur l'installation de logiciels de sécurité en réponse à une violation, alors que les entreprises des États-Unis optaient plutôt pour l'interdiction de l'utilisation des dispositifs personnels. Des entreprises ont déclaré avoir mis en place une stratégie pour effacer à distance les données d'un dispositif mobile en cas de perte ou en cas de résiliation de

8 7 contrat de l'employé concerné (35,5 %), certaines ne procédant ainsi qu'en cas de perte d'un dispositif (23,3 %). Quelques-unes ont déclaré effacer les applications de données d'entreprise de manière sélective lorsque cela s'avère nécessaire (10,1 %). Logiciels de sécurité La plupart des entreprises (83 %) exigent que les employés installent des logiciels pour sécuriser et gérer leurs dispositifs personnels lorsqu'ils s'en servent à des fins professionnelles. Nous avons demandé aux entreprises qui n'exigent pas de logiciels de sécurité pourquoi elles estiment ne pas en avoir besoin. De façon surprenante, les réponses les plus courantes étaient les suivantes : «nous autorisons seulement les utilisateurs en qui nous avons confiance à se connecter au réseau» (25,7 %) et «nous ne nous soucions pas de la sécurité sur ces dispositifs» (15,6 %). Certaines entreprises ont déclaré ne pas disposer d'une solution logicielle (13,8 %) ou être toujours à la recherche d'une solution (12,8 %.) Le refus des utilisateurs (11 %), le coût élevé perçu (10 %) et la complexité perçue (3,7 %) ont été mentionnés moins fréquemment. En ce qui concerne la sécurité des smartphones exclusivement, presque toutes les personnes interrogées (89,5 %) ont fait part de leurs préoccupations à propos de la sécurité des données sur les smartphones. Politiques d'utilisation acceptable La plupart des entreprises (79,7 %) ont déclaré avoir diffusé auprès des employés une politique d'utilisation acceptable stipulant les responsabilités de l'entreprise/des employés concernant l'utilisation, la sécurité et la fiabilité des dispositifs appartenant aux employés. Les entreprises ont été interrogées sur les informations stipulées dans leurs documents de politique d'utilisation acceptable : 12,2 % ont déclaré qu'en cas de perte de dispositifs, les données pouvaient être effacées à distance par l'entreprise. Environ 10 % ont indiqué que le service informatique de l'entreprise surveillait régulièrement les données, les téléchargements et autres activités sur le dispositif mobile et/ou que si un litige touchait l'entreprise, il était possible de consulter les données du dispositif ou le dispositif lui-même pouvait être saisi. 9,7 % ont déclaré que les tentatives de connexion incorrectes pouvaient entraîner la suppression des données, que la localisation géographique du

9 8 dispositif pouvait être suivie ou que l'entreprise était responsable des données du dispositif. Impact de l'utilisation des dispositifs personnels sur les coûts L'introduction de dispositifs appartenant aux employés peut avoir un impact sur les coûts associés à la prise en charge de l'utilisation des dispositifs personnels ; certaines entreprises constatent en effet que les frais généraux peuvent augmenter ou diminuer avec l'utilisation des dispositifs personnels, et ce pour de nombreuses raisons. Il est intéressant de noter que près de 40 % des entreprises ont déclaré que les coûts avaient diminué après l'introduction de l'utilisation des dispositifs personnels (39,3 %). Si l'on ajoute celles qui ont déclaré que les coûts n'avaient pas changé (23,3 %), une majorité d'entreprises reconnaît que l'utilisation de dispositifs personnels présente l'avantage : soit de réduire les coûts, soit de n'avoir aucun impact financier. Notons également que les personnes ayant participé à la seconde vague d'interviews (avril 2012) avaient moins tendance à déclarer que l'utilisation des dispositifs personnels avait provoqué une augmentation des frais généraux et nettement plus tendance à déclarer que les coûts étaient restés stables ou avaient diminué que les personnes ayant participé au premier sondage en janvier Il se peut que l'évaluation de l'impact sur les coûts se soit améliorée avec l'expérience en matière d'utilisation des dispositifs personnels ou que les frais généraux associés à l'utilisation des dispositifs personnels aient simplement diminué au cours des mois suivants. Les raisons de la baisse des coûts étaient réparties presque à égalité entre la baisse des dépenses d'investissement en informatique (les employés achetant leurs propres dispositifs) (37,9 %), la diminution des frais d'assistance technique des postes de travail (31,3 %) et l'augmentation de la productivité des employés (29,6 %). Parmi ceux ayant déclaré que les coûts avaient augmenté suite à l'utilisation des dispositifs personnels, la principale raison invoquée était l'augmentation des frais d'assistance technique (41,2 %) ou l'augmentation des dépenses d'investissement pour l'infrastructure VDI (31,5%). Les coûts plus élevés des logiciels ou de la virtualisation logicielle ont été mentionnés moins souvent (27 %). Si l'on interroge directement les personnes sur l'impact global des dispositifs appartenant aux employés dans l'entreprise, il ressort plus clairement que l'utilisation des dispositifs personnels induit à la fois des coûts transitoires et des

10 9 avantages venant contrebalancer ces frais, par exemple, la productivité des employés, la satisfaction des employés et la satisfaction des clients. Impact supplémentaire de l'utilisation des dispositifs personnels L'impact réel de l'utilisation des dispositifs personnels pourrait donc bien concerner la culture de l'entreprise et sa philosophie organisationnelle. Nous avons posé plusieurs questions à des cadres dirigeants en leur demandant dans quelle mesure ils étaient d'accord avec des énoncés décrivant l'impact de l'utilisation des dispositifs personnels. Plusieurs conclusions intéressantes ont pu en être tirées. Les cadres ont reconnu que le fait d'autoriser l'utilisation des dispositifs personnels procure un avantage concurrentiel, constitue un avantage pour les employés et s'avère utile en termes de recrutement/fidélisation, et que les employés ont en réalité le «droit d'utiliser leurs propres dispositifs informatiques à des fins professionnelles». L'utilisation de leurs propres dispositifs par les employés était considérée comme un véritable facteur de stimulation pour la créativité et l'innovation, porteur d'amélioration de l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Les PDG étaient plus positifs que les responsables informatiques à propos de l'impact de l'utilisation des dispositifs personnels. Nous avons remarqué qu'il existait un écart entre le point de vue des PDG et les réponses que les responsables informatiques attendaient de leur entreprise, ce qui laisse supposer que les responsables informatiques sont parfois moins en phase avec la vision du PDG que ce que l'on pourrait penser. La majorité des personnes interrogées (62,9 %) ont convenu que le fait d'autoriser les dispositifs appartenant aux employés sur le lieu de travail affecte positivement la vision de l'employé sur l'entreprise, et près de la moitié (47,5 %) ont déclaré que cela affecte aussi positivement la vision du client sur l'entreprise. L'avenir de l'utilisation des dispositifs personnels L'essor de l'utilisation des dispositifs personnels est largement perçu comme inévitable dans les entreprises où nous avons réalisé nos interviews. En fait, un grand nombre de personnes interrogées estimaient que ce mode de fonctionnement serait encore plus prévalant à l'avenir pour tous les utilisateurs de l'entreprise. Environ un cinquième prévoit que cette tendance remplacera les PC pour une majorité d'utilisateurs (17 %), certains déclarant cependant qu'elle servirait principalement pour les tâches de communication et de messagerie (14,7 %).

11 10 Les entreprises planifient activement la façon dont elles continueront à intégrer l'utilisation des dispositifs personnels au sein de leurs structures. Parmi les changements considérés : l'acquisition de nouveaux logiciels ou de nouvelles technologies pour traiter les problèmes de sécurité (21,4 %), la réorganisation du département informatique (20,3 % -- mais nettement plus populaire parmi les PDG, dont les deux tiers ont déclaré qu'ils encourageraient la réorganisation du département informatique), le passage à une plateforme d'architecture légère ou la redéfinition de la prise en charge générale des dispositifs (respectivement 14,6 % et 16,2 %). Plus d'un quart ont prévu de réaffecter les budgets destinés à l'achat de dispositifs informatiques et quelques-uns de réaffecter les budgets informatiques (8 %). Nous avons également demandé à toutes les personnes interrogées de récapituler brièvement leurs points de vue sur les difficultés qu'ils prévoient liées à l'utilisation des dispositifs personnels dans leurs entreprises. Alors que quelques personnes interrogées rejetaient l'utilisation des dispositifs personnels comme impossible à mettre en œuvre dans leur secteur industriel et/ou leur entreprise (par exemple dans le cadre des administrations), la plupart ont déclaré que «l'avenir réside dans l'utilisation des dispositifs personnels».

12 11 CONCLUSIONS 1. L'utilisation des dispositifs personnels est d'ores et déjà courante, plus des trois quarts (76,7 %) des personnes interrogées déclarant que les employés sont autorisés à utiliser leurs dispositifs personnels, notamment les ordinateurs portables, les smartphones et les tablettes, à des fins professionnelles. Le phénomène est plus fréquent dans les entreprises américaines que dans les sociétés britanniques ou allemandes. 2. Presque toutes les sociétés qui autorisent l'utilisation des dispositifs personnels exigent qu'un logiciel de sécurité soit installé sur les dispositifs personnels. Ce marché est desservi par différents fournisseurs. 4,3 % des personnes interrogées ont déclaré que Trend Micro fournissait les solutions de sécurité pour l'entreprise. Les leaders du marché pour cet échantillon sont McAfee (16 %), Kaspersky (12,6 %) et Symantec Norton (14,9 %). Les raisons invoquées pour ne pas installer de logiciel de sécurité variaient, mais la sécurité des données des smartphones est une préoccupation presque universelle (85,9 %). 3. Des violations de la sécurité ont affectées presque la moitié des entreprises qui autorisent l'utilisation des dispositifs personnels et ces violations sont normalement suivies d'une modification immédiate des protocoles de sécurité, les restrictions des droits d'accès aux données (45 %) ou l'installation d'un logiciel de sécurité (42,9 %) étant les réponses les plus fréquentes. Quelques entreprises ont interdit complètement l'utilisation des dispositifs personnels suite à un tel incident. 4. Les PDG sont généralement des partisans plus enthousiastes que les responsables informatiques de l'utilisation des dispositifs personnels, ces derniers étant trop conscients des défis en matière de sécurité et des problèmes de prise en charge que cela entraîne. Les PDG utilisent eux-mêmes plusieurs dispositifs mobiles et ont tendance à déclarer que cela améliore leur productivité et celle de leurs employés. 5. Les dispositifs personnels procurent aux entreprises un avantage concurrentiel. Pour près de la moitié des PDG, l'utilisation des dispositifs personnels procure un avantage concurrentiel ; les responsables informatiques sont un peu moins nombreux à exprimer cette opinion. 6. L'utilisation des dispositifs personnels est considérée comme un outil de fidélisation et de recrutement du personnel. Près de la moitié des PDG (46 %) et des responsables informatiques (42,5 %) conviennent que l'utilisation des dispositifs personnels est un atout pour les employés et qu'elle permet de les attirer

13 12 ou de les retenir. 7. L'utilisation des dispositifs personnels améliore l'innovation et la créativité, et renforce la productivité. L'utilisation des dispositifs personnels est censée améliorer la productivité des employés (pour 47 % des PDG et 46 % des cadres informatiques), ainsi que l'innovation et la créativité (pour 50,7 % des PDG et 48 % des responsables informatiques). 8. Les employés, comme les clients, préfèrent les entreprises qui autorisent l'utilisation des dispositifs personnels. Pour la majorité des personnes interrogées (62,9 %), le fait d'autoriser les dispositifs appartenant aux employés sur le lieu de travail influe positivement sur la vision que l'employé a de l'entreprise ; près de la moitié (47,5 %) ont déclaré que cela influe aussi positivement sur la vision que le client a de l'entreprise. 9. L'utilisation des dispositifs personnels contribue à réduire les frais généraux ou n'a aucun impact financier. Même si l'utilisation des dispositifs personnels va de paire avec des dépenses en logiciels informatiques et en assistance, dépenses sur lesquelles insistent la plupart des entreprises, son impact correspond à une diminution ou une variation insignifiante des frais généraux. Cette conclusion importante devrait être communiquée aux entreprises intéressées par la mise en place de stratégies concernant l'utilisation des dispositifs personnels, la moitié des participants à l'enquête ayant déclaré que les coûts avaient diminué (36 %) ou étaient restés stables (20,1 %). 10. L'utilisation des dispositifs personnels est-elle un droit pour les employés? Près de la moitié des PDG le pensent. Il s'agit d'une question provocante qui mérite d'être étudiée plus à fond. 11. Des politiques d'utilisation acceptable sont en place dans presque toutes les entreprises qui autorisent l'utilisation des dispositifs personnels. Interrogées sur les informations stipulées dans les documents de leur politique d'utilisation acceptable, les entreprises ont déclaré que la mesure la plus courante était l'effacement à distance des données des dispositifs par le service informatique de l'entreprise ; venaient ensuite le droit de surveiller l'activité, la possibilité de consulter les données en cas de litige et la suppression des données après un certain nombre d'échecs de connexion. 12. Le développement de l'utilisation des dispositifs personnels sur le lieu de travail est considéré comme inévitable. Cependant, les organes dirigeants comprennent clairement les risques possibles et sont prêts à réaliser les investissements nécessaires pour que les déploiements puissent s'effectuer le plus facilement possible.

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec ! Objectif L ÉTUDE Ø Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

La situation de la sécurité des clés USB en France

La situation de la sécurité des clés USB en France La situation de la sécurité des clés USB en France Synthèse Sponsorisé par Kingston Technology Préparé indépendamment par Ponemon Institute LLC Date de publication : novembre 2011 Rapport d'étude du Ponemon

Plus en détail

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile. Cet accès distant est facilité si la messagerie

Plus en détail

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Lorraine Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile.

Plus en détail

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec Objectif L ÉTUDE Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON?

TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON? Une étude pour TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON? Novembre 2013 Descriptif de l'étude Objectifs : Connaître le degré d'adoption de la tablette en entreprise. Savoir à quelles applications ces nouveaux

Plus en détail

Horizons. L'impact financier du BYOD. 10 points clés de l'étude Cisco IBSG Horizons. Introduction

Horizons. L'impact financier du BYOD. 10 points clés de l'étude Cisco IBSG Horizons. Introduction L'impact financier du BYOD 10 points clés de l'étude Jeff Loucks/Richard Medcalf Lauren Buckalew/Fabio Faria Entre 2013 et 2016, le nombre d'appareils personnels utilisés pour le travail dans les six pays

Plus en détail

PME, Internet et e-learning

PME, Internet et e-learning PME, Internet et e-learning OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris De : Alexandre Mutter, Thierry Chalumeau, Matthieu Cassan OpinionWay CGPME Novembre 2011 Sommaire Contexte et objectifs p3

Plus en détail

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Une étude pour NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Juin 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur la manière dont les utilisateurs sont en train de modifier leurs usages de l informatique.

Plus en détail

netzevent IT-MARKT REPORT 2013 Infrastructure ICT en Suisse: Le point de vue des entreprises utilisatrices

netzevent IT-MARKT REPORT 2013 Infrastructure ICT en Suisse: Le point de vue des entreprises utilisatrices netzevent IT-MARKT REPORT 2013 Infrastructure ICT en Suisse: Le point de vue des entreprises utilisatrices Résultats exclusifs de l'étude systématique des 10 000 plus grandes entreprises en Suisse à leur

Plus en détail

Mise à jour de BlackBerry Device Software via le réseau sans fil

Mise à jour de BlackBerry Device Software via le réseau sans fil Préambule : Ce document présente comment mettre à jour la version logicielle de l OS déployé et contrôlé depuis le serveur BES. Cette procédure est tirée du Guide de Mise à jour du BlackBerry Device Software

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Licences du système d'exploitation Windows pour poste de travail pour une utilisation avec des machines virtuelles

Licences du système d'exploitation Windows pour poste de travail pour une utilisation avec des machines virtuelles Récapitulatif licences en volume Licences du système d'exploitation Windows pour poste de travail pour une utilisation avec des machines virtuelles Table des matières Ce récapitulatif s'applique à tous

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Étude d impact IBM sur les états frontaliers - Sommaire

Étude d impact IBM sur les états frontaliers - Sommaire Étude d impact IBM sur les états frontaliers - Sommaire Les États-Unis sont le marché touristique international le plus important pour le Canada et l Ontario. Par conséquent, on déploie des efforts importants

Plus en détail

LE SOULEVEMENT DES MACHINES : Étude européenne sur les préférences des utilisateurs professionnels de technologies mobiles

LE SOULEVEMENT DES MACHINES : Étude européenne sur les préférences des utilisateurs professionnels de technologies mobiles LE SOULEVEMENT DES MACHINES : Étude européenne sur les préférences des utilisateurs professionnels de technologies mobiles Les PC hybrides menacent la domination des PC portables professionnels en Europe

Plus en détail

Enquête CRIP Index Stratégie des Devices mobiles. Pierre MANGIN CRIP team Directeur des Etudes & Veille techno

Enquête CRIP Index Stratégie des Devices mobiles. Pierre MANGIN CRIP team Directeur des Etudes & Veille techno Enquête CRIP Index Stratégie des Devices mobiles Pierre MANGIN CRIP team Directeur des Etudes & Veille techno CRIP Index : introduction (rappel) C est une création : Les Baromètres IT = un nouveau service

Plus en détail

Réduction des coûts de la sécurité informatique

Réduction des coûts de la sécurité informatique Mesure de l'impact d'une sécurité des points finaux plus efficace, de meilleures performances et d'une empreinte plus légère Dans une perspective d'amélioration continue de la productivité et de la rentabilité,

Plus en détail

Sondage de l institut CSA

Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina édition hors-série Journée de la femme digitale Sondage de l institut CSA En partenariat avec l SOUS EMBARGO JUSQU AU VENDREDI 8 MARS 2013 1 Fiche technique du sondage L

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise SUSE Cloud Devenez le cloud provider de votre entreprise Et si vous pouviez répondre plus rapidement aux demandes des clients et saisir immédiatement les opportunités commerciales? Et si vous pouviez améliorer

Plus en détail

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Un des objectifs principaux du projet européen Cybersudoe innov est la création d une base de données

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage Travail d équipe et gestion des L informatique en nuage BAR Octobre 2013 Présentation Au cours des études collégiales et universitaires, le travail d équipe est une réalité presque omniprésente. Les enseignants

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an?

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

Quel logiciel libre pour quelle entreprise?

Quel logiciel libre pour quelle entreprise? Quel logiciel libre pour quelle entreprise? Compte-rendu de l atelier - Mardi 7 mars 2000 Intervenant : Mathias HERBERTS - Consultant, Société ATLANTIDE Responsable : Alain LEROY - Professeur à l ENST

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai?

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Paris, le 22 novembre 2010 3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Ciel, n 1 en France des logiciels de gestion et des

Plus en détail

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives Les USAGES DES TIC dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives é d i t i o n 2 0 0 9 1 Des ÉQUIPEMENTS qui se sont généralisés Une informatisation qui a atteint un seuil L

Plus en détail

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Communiqué de presse Paris le 18 juin 2014 L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Baromètre 2014 AGEFA- PME/Ifop

Plus en détail

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui?

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? pour Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? Eric Giordano, Directeur Général Pôle Paiement Hi-media Yves-Marie Cann, Directeur d Etudes Ifop 22 octobre 2009 Section 1 : La méthodologie

Plus en détail

Le marché des périphérique mobiles

Le marché des périphérique mobiles MaaS360 Mobile Device Management AGENDA Introduction Le marché des périphériques mobiles Présentation Fiberlink / Maas360 Fonctionnement de la solution MaaS 360 Modèle de vente Démonstration Introduction

Plus en détail

2012 2011 Enquête sur la préparation aux incidents CONCLUSIONS POUR LA FRANCE

2012 2011 Enquête sur la préparation aux incidents CONCLUSIONS POUR LA FRANCE 2012 2011 Enquête sur la préparation aux incidents CONCLUSIONS POUR LA FRANCE SOMMAIRE Introduction..................................................................... 3 Méthodologie....................................................................

Plus en détail

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé www.netexplorer.fr La société Service professionnel, flexible et sécurisé NetExplorer accompagne de nombreux clients au travers d une solution SaaS clé en main développée en interne depuis 2007. NetExplorer

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012.

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012. La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Mars 01 INSIGN / April Rappel méthodologique Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants d entreprises

Plus en détail

Le concept FAH (ou ASP en anglais)

Le concept FAH (ou ASP en anglais) Le concept FAH (ou ASP en anglais) Présentation FAH signifie Fournisseur d Application Hébergé ASP signifie Application Service Provider L utilisation d un logiciel de gestion classique peut se révéler

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

Les COMPTES Utilisateur et Messagerie

Les COMPTES Utilisateur et Messagerie Modules Express ICV Les COMPTES Utilisateur et Messagerie 29 octobre 2013 Présentation : Serge PEAULT Compte Utilisateur Sommaire Avec Windows 7, Vista et XP Particularité Windows 8 Compte de Messagerie

Plus en détail

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER OFFERT PAR AXA Banque PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER FICHE 5 5 QUESTIONS SUR L ASSURANCE EMPRUNTEUR AXA Banque PETITS e-guides PRATIQUES - N 2 FICHE 5 5 QUESTIONS SUR L ASSURANCE EMPRUNTEUR

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Présentation de ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Le terme CLOUD (nuage en anglais), particulièrement dans l'air du temps, est un outil innovant qui permet d'externaliser tout ou partie de l informatique

Plus en détail

Informations rapides, actions rapides

Informations rapides, actions rapides Analyse des ventes Informations rapides, actions rapides La gestion des ventes pour les enseignes de la distribution, quel que soit le domaine d activité, devient de plus en plus complexe et prend de plus

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 8 Du 20 heures à Twitter : Les réseaux sociaux bousculent l info n 1101347 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul

Plus en détail

EXECUTIVE SUMMARY ENQUETE SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION DECISIONNELS DANS L'ASSURANCE

EXECUTIVE SUMMARY ENQUETE SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION DECISIONNELS DANS L'ASSURANCE EXECUTIVE SUMMARY ENQUETE SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION DECISIONNELS DANS L'ASSURANCE 21 novembre 2003 Sommaire Objectifs de l'enquête et méthodologie Tendances des SID (Systèmes d'information Décisionnels)

Plus en détail

Bilan et attentes des PME françaises

Bilan et attentes des PME françaises Bilan et attentes des PME françaises Une étude pour Juin 2013 Présentation de l étude Cette étude fait le point sur : La perception qu ont les décideurs de leurs télécoms ; Le recours à la VoIP et les

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

MAXPRO. Cloud HÉBERGEMENT DÉMATIÉRALISÉ DE SERVICES VIDÉO POUR LA PROTECTION DE VOTRE ENTREPRISE. Surveillance vidéo hébergée

MAXPRO. Cloud HÉBERGEMENT DÉMATIÉRALISÉ DE SERVICES VIDÉO POUR LA PROTECTION DE VOTRE ENTREPRISE. Surveillance vidéo hébergée MAXPRO Cloud HÉBERGEMENT DÉMATIÉRALISÉ DE SERVICES VIDÉO POUR LA PROTECTION DE VOTRE ENTREPRISE Surveillance vidéo hébergée DISPONIBILITÉ TOTALE Vidéo dans le Cloud 2 À tout instant, partout Pourquoi le

Plus en détail

Conditions générales pour Polaris Office version 2015

Conditions générales pour Polaris Office version 2015 Conditions générales pour Polaris Office version 2015 Vous devez lire attentivement les Conditions générales d'utilisation avant d'installer le produit. Polaris Office 2015 (ci-après dénommé «Logiciel»)

Plus en détail

Les raisons du choix d un WMS en mode hébergé!

Les raisons du choix d un WMS en mode hébergé! Les raisons du choix d un WMS en mode hébergé! Tout le monde connait maintenant les avantages d une solution de gestion d entrepôt (WMS) : productivité accrue, accès en temps réel à l'information, précision

Plus en détail

Profitez des fonctions de Gestion Electronique des Documents pour accéder à tous vos documents, de partout.

Profitez des fonctions de Gestion Electronique des Documents pour accéder à tous vos documents, de partout. Avéis-Avocats, solution de gestion de votre cabinet d avocats et de votre activité juridique, apporte une réponse élégante et complète à votre besoin d organisation, d accès à distance et de partage. Tous

Plus en détail

Configuration Wi-Fi pour l'utilisation d'eduroam

Configuration Wi-Fi pour l'utilisation d'eduroam d' d' Afin de pouvoir utiliser le service, il est nécessaire d'avoir changé au moins une fois le mot de passe de son Etupass ou de son Persopass depuis le site web : www.unicaen.fr/etupass pour les étudiants

Plus en détail

Note d information pour la direction

Note d information pour la direction Big Data et l analyse métier pour le client et l entreprise Les volumes impressionnants et toujours croissants des données obligent les entreprises de certains secteurs à changer la manière dont elles

Plus en détail

Ce document décrit le Service d'optimisation de la gestion des changements pour solution de collaboration.

Ce document décrit le Service d'optimisation de la gestion des changements pour solution de collaboration. Page 1 sur 5 Description de service : Service d'optimisation de la gestion des changements pour solution de collaboration Ce document décrit le

Plus en détail

WorkAnywhere Résultats

WorkAnywhere Résultats WorkAnywhere Résultats Prof. Dr. Hartmut Schulze et Dr. Johann Weichbrodt 4 juillet 2013, Berne Institut de la recherche et du développement en matière de coopération Haute école de psychologie appliquée

Plus en détail

Prise de contrôle à distance de PC

Prise de contrôle à distance de PC Prise de contrôle à distance de PC VNC = Virtual Network Computing Il sagit de prendre très facilement le contrôle d'un PC à distance en utilisant un programme performant. Par exemple, si vous souhaitez

Plus en détail

marque employeur : la perception devient réalité

marque employeur : la perception devient réalité marque employeur : la perception devient réalité Résultats partiels de l étude Randstad Awards 2009 Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété

Plus en détail

ABACUS est le logiciel de gestion leader en Suisse les PME font confiance à ABACUS

ABACUS est le logiciel de gestion leader en Suisse les PME font confiance à ABACUS ABACUS est le logiciel de gestion leader en Suisse les PME font confiance à ABACUS Enquête de la Haute École Spécialisée Nord-Ouest Les programmes d' sont les logiciels de gestion d entreprise les plus

Plus en détail

ETUDE : LE CLOUD COMPUTING DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE

ETUDE : LE CLOUD COMPUTING DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE ETUDE : LE CLOUD COMPUTING DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE Novembre 2015 L ENQUÊTE Méthodologie Etude quantitative en ligne Cible Secteurs Industrie, BTP, services aux entreprises, distribution, immobilier

Plus en détail

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1 Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague Des pratiques uniformisées en Europe? Septembre 04 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marine Rey, Chargée

Plus en détail

Sécurité et Consumérisation de l IT dans l'entreprise

Sécurité et Consumérisation de l IT dans l'entreprise Sécurité et Consumérisation de l IT dans l'entreprise C A M P A N A T H É O C A R P I N T E R O F A B I A N G A N I V E T J U S T I N L A P O T R E G U I L L A U M E L A D E V I E S T É P H A N E S A U

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Étude sur les attitudes des consommateurs de téléphonie cellulaire 2011

Étude sur les attitudes des consommateurs de téléphonie cellulaire 2011 Étude sur les attitudes des consommateurs de téléphonie cellulaire 2011 Préparée pour le compte de l ACTS Le 29 avril 2011 Copyright 2009-2012 Le groupe conseil Quorus Ltée OBJECTIFS DE LA RECHERCHE Déterminer

Plus en détail

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS La présente politique fournit des lignes directrices aux administrateurs, aux dirigeants, aux employés et aux consultants de Groupe HNZ Inc.

Plus en détail

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

The Hiring Process Report. Switzerland

The Hiring Process Report. Switzerland The Hiring Process Report Switzerland 2015 Le processus d embauche Les médias sociaux et les sites de carrières régulièrement mis à jour sont actuellement les moyens les plus populaires permettant de renforcer

Plus en détail

Enquête d'accenture sur les Français et la santé numérique. Novembre 2013

Enquête d'accenture sur les Français et la santé numérique. Novembre 2013 Enquête d'accenture sur les Français et la santé numérique Novembre 2013 Principaux points de l'étude : Présentation Accenture a réalisé une enquête en ligne auprès de 9 015 adultes, âgés de 18 ans et

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

CONFÉRENCE PRISE DE NOTES. UPDATE ASBL Michaël Barchy 19 mars 2014

CONFÉRENCE PRISE DE NOTES. UPDATE ASBL Michaël Barchy 19 mars 2014 CONFÉRENCE PRISE DE NOTES UPDATE ASBL Michaël Barchy 19 mars 2014 POINTS ABORDÉS Introduction Evolution des prises de notes Mobilité Différentes méthodes Prise de note dactylographiée Prise de note manuscrite

Plus en détail

La plus-value de la mobilité en entreprise

La plus-value de la mobilité en entreprise La plus-value de la mobilité en entreprise $ La mobilité a pris le dessus en entreprise. Avec des employés voulant travailler à toute heure, tout endroit et à partir de n importe quel appareil et avec

Plus en détail

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT - Synthèse de l'institut CSA - N 1101469 Octobre 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél.

Plus en détail

SISR 1. TP Antivirus DOGNY CHRISTOPHE

SISR 1. TP Antivirus DOGNY CHRISTOPHE SISR 1 TP Antivirus Table des matières Qu est-ce qu un Antivirus?... 2 Chiffre d affaire des Antivirus... 2 Fonctionnalités des antivirus... 3 Liste d antivirus... 4 Différence entre une solution «Autonome»

Plus en détail

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information L'outil solution personnalisable pour sélectionner et évaluer les capacités des commerciaux L'écart d'efficacité entre un commercial "moyen" et un "bon"

Plus en détail

Guide de mise en œuvre de la politique BYOD

Guide de mise en œuvre de la politique BYOD BYOD Guide de mise en œuvre de la politique BYOD Trois mesures simples pour protéger et gérer en toute légalité les appareils de vos employés dans l entreprise Nous n allons pas vous assommer en évoquant

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

Observatoire 2012 des directeurs informatiques

Observatoire 2012 des directeurs informatiques Enquête réalisée par l agence Adelanto pour le compte de VMware et Wyse Méthodologie L'observatoire 2012 des Directeurs Informatiques VMware-Wyse a été réalisé par sondage en ligne auprès de 35000 Directeurs

Plus en détail

PROTECTION DES PÉRIPHÉRIQUES MOBILES ET GESTION DE FLOTTE MOBILE (Kaspersky MDM licence Advanced)

PROTECTION DES PÉRIPHÉRIQUES MOBILES ET GESTION DE FLOTTE MOBILE (Kaspersky MDM licence Advanced) PROTECTION DES PÉRIPHÉRIQUES MOBILES ET GESTION DE FLOTTE MOBILE (Kaspersky MDM licence Advanced) Mis à jour le 19 mai 2015 EVOLUTION DU NOMBRE DE MALWARES LES TROJANS BANCAIRES Alors qu'au début de l'année

Plus en détail

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée L environnement commercial actuel présente à la fois d innombrables opportunités et de multiples risques. Cette dichotomie se révèle dans le monde de l informatique (et dans les conseils d administration

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr de l application La-Vie-Scolaire.fr Référence :.. Date : Définitions «Contrat d accès au Service» : désigne le bon de commande, les conditions générales de vente et les éventuels annexes ou avenants conclus

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

BYOD : LES TERMINAUX PERSONNELS AU SERVICE DE L ENTREPRISE

BYOD : LES TERMINAUX PERSONNELS AU SERVICE DE L ENTREPRISE Il est commun, pour un salarié, d utiliser son véhicule personnel pour ses déplacements professionnels. Et s il en était ainsi pour le matériel informatique? De nombreuses entreprises ont adopté ce concept

Plus en détail

Procédure à suivre pour accéder aux applications sécurisées

Procédure à suivre pour accéder aux applications sécurisées 1. Procédure à suivre pour accéder aux applications sécurisées Introduction Toutes les entreprises ont la possibilité, moyennant certaines conditions d accès, d'avoir accès à des applications sécurisées

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

Baromètre BCG "Femmes et Conseil" BCG Women. 26 Février 2015

Baromètre BCG Femmes et Conseil BCG Women. 26 Février 2015 Baromètre BCG "Femmes et Conseil" BCG Women 26 Février 2015 Contexte et méthodologie Tous les ans, le BCG invite les femmes souhaitant postuler dans le conseil à venir découvrir le métier et partager la

Plus en détail

Les «BUSINESS DECISION MAKERS» l entreprise numérique. 14 février 2013

Les «BUSINESS DECISION MAKERS» l entreprise numérique. 14 février 2013 Les «BUSINESS DECISION MAKERS» & l entreprise numérique 14 février 2013 Nathalie Wright Directrice de la Division Grandes Entreprises & Alliances Microsoft France #MSTechdays @MicrosoftFrance Microsoft

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

Notre offre PCA/PRA systemes@arrabal-is.com

Notre offre PCA/PRA systemes@arrabal-is.com systemes@arrabal-is.com De plus en plus, le rôle que jouent l'accès à Internet, la messagerie et les logiciels métier, rend essentielle la continuité de l'activité des PME, notamment en cas de panne ou

Plus en détail

Desktop Subscription. Accès facturé à l utilisation Etre à jour en permanence Gestion des licences évolutive Avantages du cloud Autodesk 360

Desktop Subscription. Accès facturé à l utilisation Etre à jour en permanence Gestion des licences évolutive Avantages du cloud Autodesk 360 Le programme Autodesk Subscription offre la manière la plus pratique, moderne et flexible d acheter et de mettre à jour les derniers logiciels et services nécessaires au développement de votre entreprise.

Plus en détail

ELO pour appareils mobiles

ELO pour appareils mobiles ELO pour appareils mobiles ELO 9 pour appareils mobiles pour Android, ios et BlackBerry 10 L'accessibilité et un temps de réaction court sont des facteurs de réussite prépondérants. Les entreprises qui

Plus en détail