CHAPITRE 2. Population, ménages et familles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE 2. Population, ménages et familles"

Transcription

1 CHAPITRE 2 Population, ménages et familles

2 Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Distribution spatiale, structure par âge et par sexe de la population Le taux d urbanisation de la population s élève à 36%, l Aire Métropolitaine regroupant à elle seule 22% de la population du pays, soit plus de 60% de la population urbaine. Les femmes comptent pour 52% de la population totale. Il s agit d une population jeune. 38.5% de la population a moins de 15 ans tandis que la part des vieux âgés de 65 ans et plus est de 6.3%. Statut dans le ménage, statut matrimonial, unions et religion Sexe du chef de ménage 53% des ménages sont dirigés par des femmes dans l ensemble du pays. Mais il y a prédominance des ménages dont le chef est une femme dans les milieux urbains (respectivement 64% et 60% des ménages de l Aire Métropolitaine et des villes de province) alors que plus de la moitié des ménages sont dirigés par des hommes en milieu rural. Lien de parenté avec le chef de ménage Le statut dans le ménage renvoie au lien de parenté avec le chef de ménage. La distribution des membres secondaires des ménages (hors chef de ménage) se caractérise par une forte présence des enfants du chef de ménage (53.7%), les conjoint(e)s du chef venant en second rang (14.6%). Statut matrimonial 38.2% de la population de 15 ans et plus sont célibataires et 45% sont en union. Deux types d union doivent être considérés: le mariage et le plaçage. Ce dernier est majoritaire dans la population en union (53.6%) à l échelle du pays comme dans l Aire Métropolitaine et en milieu rural. Mais le poids du plaçage diminue à mesure que le revenu du ménage auquel appartiennent les individus de 15 ans et plus augmente, passant de 62.4% à 43.1% du premier quintile au dernier quintile du revenu. Religion La population est majoritairement catholique (58.3%) selon les déclarations des personnes enquêtées. Le protestantisme sous diverses formes - concerne un peu plus d un tiers (34%) de la population, les confessions baptiste, «Église de Dieu» et pentecôtiste étant les plus fréquentes. Le pentecôtisme est bien plus présent dans l Aire Métropolitaine de Port-au-Prince (10%) que dans les autres milieux de résidence. Migrations Migrations du département d origine au département de résidence actuel 12.1% de la population ne résident pas, en 2001 (année de l enquête), dans leur département d origine, c està-dire le département de naissance de l individu ou de résidence de la mère au moment de la naissance de l individu. La proportion de migrants est particulièrement élevée dans le Département de l Ouest (27.4%) qui contient l Aire Métropolitaine, point d attraction des migrants. 13.4% des femmes ont migré, de leur département d origine au département de résidence au moment de l enquête contre 10.7% des hommes. Et 24.6% des individus issus des ménages les plus riches ont quitté leur département d origine contre 5.3% de ceux issus des ménages les plus pauvres. Les migrants installés dans le département de l Ouest viennent de tous les autres départements. Mais trois départements se distinguent nettement: le Sud-Est (21.6%), le Sud (21.6%) et la Grande-Anse (21.1%). A l exception des migrants originaires du Nord-Est et du Nord-Ouest, les migrants se sont établis massivement (80% et plus) dans le département de l Ouest. Parents émigrés 30.5% des ménages du pays ont au moins un parent émigré, établi à l étranger. Mais des contrastes importants se font jour entre les milieux de résidence comme entre les départements géographiques. 44% des ménages de l Aire Métropolitaine ont un parent à l étranger contre 25.2% des ménages ruraux. Trois départements affichent d assez fortes proportions de ménages ayant de la famille à l étranger: le Sud-Est (43.1%), l Ouest (36.7%) et le Nord-Ouest (32.9%). Un tiers des ménages dont le chef est une femme ont de la famille vivant à l étranger. Surtout, dans l ensemble des ménages riches, un peu plus d un ménage sur deux a un parent 64

3 Enquête sur les conditions de vie en Haïti émigré contre 15.8% chez les ménages du premier quintile. En fait, la proportion de ménages pour lesquels il existe un parent à l étranger croît avec le niveau de revenu du ménage. A l échelle des ménages, les destinations des parents émigrés sont diverses. Mais les Etats-Unis demeurent au premier rang. 69.4% des ménages ayant au moins un parent émigré déclarent qu ils ont un ou deux parents établis aux Etats-Unis, voire plus. C est notamment le cas de 82.3% des ménages (ayant déclaré au moins un parent émigré) du département de l Ouest, de 81% des ménages de l Artibonite, de 83.1% des ménages de la Grande-Anse. Il faut ajouter que 65% des parents émigrés déclarés par les ménages résident aux Etats-Unis. La République Dominicaine est une destination majeure pour certains départements. Respectivement 75.3%, 63.2% et 42.5% des ménages des départements du Sud-Est, du Centre et du Nord-Est ont déclaré des parents émigrés installés dans la république voisine. Et 15.3% des parents émigrés déclarés vivent en République Dominicaine. 7 parents émigrés sur dix restent à l étranger parce qu ils y travaillent et 15.8% y sont à la recherche d un emploi. Plus de quatre parents émigrés sur cinq (83.5%) effectuent des transferts au bénéfice de la famille restée en Haïti, qu il s agisse de transferts d argent (59.2%), de cadeaux (15.3%) ou du paiement de provisions alimentaires (9%). Mais 57.9% des parents émigrés liés aux ménages les plus pauvres (premier quintile) n envoient ni argent, ni cadeaux, ni provisions alimentaires contre 28.5% des parents émigrés liés aux ménages les plus riches. Description des ménages Taille des ménages Les ménages de 4 à 6 personnes sont les plus fréquents (41.2%). Aux deux extrêmes de la distribution des ménages selon leur taille, les ménages unipersonnels et les ménages de 10 personnes et plus sont minoritaires (resp. 9.3% et 3.7%). En moyenne, un ménage compte 4.5 membres à l échelle du pays et les tailles moyennes observées dans les différents milieux de résidence n en divergent pas. Les ménages à structure familiale complexe, élargie ou nucléaire sont les ménages dont la taille moyenne est supérieure à la moyenne nationale (respectivement 5.7, 5.2, 5.3), de même que les ménages les plus riches appartenant au dernier quintile de revenu (5.2). Structure familiale des ménages Les familles élargies (38%) et les familles nucléaires (25.7%) constituent les deux principaux modes d organisation familiale des ménages. La comparaison des distributions des ménages selon la structure familiale du ménage par sexe du chef de ménage révèle des différences sensibles. Peu de ménages sont constitués d une femme seule (7% contre 11.9% des ménages dirigés par des hommes). Les familles monoparentales sont plus fréquentes lorsque le chef de ménage est une femme (18.4% contre 4.6% des ménages dont le chef est un homme), de même que les familles élargies (41.6% contre 33.7% des ménages dirigés par un homme). Définitions Structure familiale du ménage Famille nucléaire composée d un couple (chef de ménage et conjoint (e)) et de ses enfants Couple sans enfants composée d un couple seul (chef de ménage et conjoint(e)). Famille monoparentale composée d un parent (chef de ménage) et de ses enfants Famille élargie composée du noyau (couple et enfants) et de personnes apparentées de près ou de loin au chef de ménage. Famille complexe composée du chef de ménage, éventuellement de personnes apparentées à celui-ci, et de personnes non-apparentées au chef de ménage. 65

4

5 Population, ménages et familles Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableaux 2.1. Distribution spatiale, structure par âge et par sexe de la population Distribution spatiale de la population totale Structure par âge et par sexe de la population 2.2. Statut dans le ménage, statut matrimonial, unions et religion Lien de parenté avec le chef de ménage Statut matrimonial Nombre de conjoints et types d union Religion 2.3. Population dans les ménages classés selon leur structure familiale 2.4.Migrations Migrations inter-départementales Parents émigrés 2.5. Description des ménages Taille des ménages Structure familiale des ménages 1 67

6 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Population, ménages et familles 2. Population, ménages et familles 2.1. Distribution spatiale, structure par âge et par sexe de la population Distribution spatiale de la population totale Tableau Distribution de la population par milieu de résidence. Milieu de résidence Population Aire Autre urbain Rural Métropolitaine Tableau Distribution de la population par département géographique. Population Ouest Sud-Est Nord Nord-Est Artibonite Structure par âge et par sexe de la population Tableau ans 5-9 ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans 95 ans et plus Tranche d'âge quinquennale Distribution en pourcentage (%) de la population totale par âge et par sexe ( du pays) Tableau (suite) Population Centre Sud Grande-Anse Nord-Ouest Sexe Homme Femme Deux sexes

7 Population, ménages et familles Enquête sur les conditions de vie en Haïti 0-4 ans 5-9 ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans 95 ans et plus Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population par âge et par sexe dans l'aire Métropolitaine de Port-au-Prince Tranche d' âge quinquennale Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population par âge et par sexe dans les villes de province (autre urbain) Tranche d' âge quinquennale 0-4 ans 5-9 ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans 95 ans et plus Sexe Homme Femme Deux sexes Homme Sexe Femme Deux sexes

8 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Population, ménages et familles 0-4 ans 5-9 ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans 95 ans et plus Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population par âge et par sexe en milieu rural Tranche d' âge quinquennale Homme Sexe Femme Deux sexes Statut dans le ménage, statut matrimonial, unions et religion Lien de parenté avec le chef de ménage Tableau Distribution en pourcentage (%) des membres secondaires des ménages selon le lien de parenté avec le chef de ménage par milieu de résidence. Lien de parenté avec le chef de Milieu de résidence ménage Aire Autre urbain Rural Métropolitaine Conjoint(e) Fils/ Fille Frère/Soeur Parent/ Grand-parent Petit-fils/ Petite-fille Autre parent Beau-parent Non-apparenté(e) Rèstavèk Total

9 Population, ménages et familles Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau Distribution en pourcentage (%) des membres secondaires des ménages selon le lien de parenté avec le chef de ménage par département géographique. Lien de parenté avec le chef de ménage Ouest Sud-Est Nord Nord-Est Artibonite Conjoint(e) Fils/ Fille Frère/Soeur Parent/ Grand-parent Petit-fils/ Petite-fille Autre parent Beau-parent Non-apparenté(e) Restavèk Tableau (suite) Lien de parenté avec le chef de ménage Centre Sud Grande-Anse Nord-Ouest Conjoint(e) Fils/ Fille Frère/Soeur Parent/ Grand-parent Petit-fils/ Petite-fille Autre parent Beau-parent Non-apparenté(e) Restavèk Tableau Distribution en pourcentage (%) des membres secondaires des ménages selon le lien de parenté avec le chef de ménage par sexe. Lien de parenté avec le chef de ménage Sexe Homme Femme Conjoint(e) Fils/ Fille Frère/Soeur Parent/ Grand-parent Petit-fils/ Petite-fille Autre parent Beau-parent Non-apparenté(e) Restavèk

10 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau Distribution en pourcentage (%) des membres secondaires des ménages selon le lien de parenté avec le chef de ménage par tranche d'âge. Population, ménages et familles Lien avec le chef de ménage Statut matrimonial Tranche d'âge quinquennale 0-4 ans 5-9 ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans Conjoint(e) Fils/ Fille Frère/Soeur Parent/ Grand-parent Petit-fils/ Petite-fille Autre parent Beau-parent Non-apparenté(e) Restavèk Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population de 15 ans et plus selon le statut matrimonial par milieu de résidence. 65 ans et plus Statut matrimonial Aire Métropolitaine Milieu de résidence Tableau Autre urbain Rural Célibataire Marié(e) Placé(e) Veuf/Veuve Divorcé(e) Séparé(e) Total Distribution en pourcentage (%) de la population de 15 ans et plus selon le statut matrimonial par département géographique. Statut matrimonial Ouest Sud-Est Nord Nord-Est Artibonite Centre Sud Célibataire Marié(e) Placé(e) Veuf/Veuve Divorcé(e) Séparé(e) Grande- Anse 72

11 Population, ménages et familles Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population de 15 ans et plus selon le statut matrimonial par sexe. Statut matrimonial Sexe Homme Femme Célibataire Marié(e) Placé(e) Veuf/Veuve Divorcé(e) Séparé(e) Total Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population de 15 ans et plus selon le statut matrimonial par tranche d âge. Tranche d'âge Statut matrimonial 60 ans et plus Célibataire Marié(e) Placé(e) Veuf/Veuve Divorcé(e) Séparé(e) Nombre de Conjoints et Types d'union Tableau Distribution en pourcentage (%) des hommes de 15 ans et plus en union (mariés ou placés) selon le nombre de conjointes par milieu de résidence. Milieu de résidence Nombre de conjointes Aire Autre urbain Rural Métropolitaine ou plus Total hommes de 15 ans et plus n'ont pas indiqué le nombre de leurs conjointes. 73

12 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Population, ménages et familles Tableau Distribution en pourcentage (%) des hommes de 15 ans et plus en union (mariés ou placés) selon le nombre de conjointes par quintile du revenu total du ménage. Quintile du revenu total du ménage avec autoconsommation et troc Nombre de conjointes Q1 (20% les Q5 (20% les Q2 Q3 Q4 plus faibles) plus élevés) ou plus Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population de 15 ans et plus en union selon le type d'union par milieu de résidence. Milieu de résidence Type d'union Aire Autre urbain Rural Métropolitaine Marié(e) Placé(e) Total Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population de 15 ans et plus en union selon le type d'union par département géographique. Type d'union Ouest Sud-Est Nord Nord-Est Artibonite Marié(e) Placé(e) Tableau (suite) Type d'union Centre Sud Grande-Anse Nord-Ouest Marié(e) Placé(e)

13 Population, ménages et familles Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population de 15 ans et plus en union selon le type d'union par sexe. Type d'union Sexe Homme Femme Marié(e) Placé(e) Total Type d'union Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population de 15 ans et plus en union selon le type d'union par tranche d'âge quinquennale. Tranche d'âge quinquennale ans et plus Marié(e) Placé(e) Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population de 15 ans et plus en union selon le type d'union par structure familiale du ménage. Type d'union Personne seule Famille nucléaire Structure familiale du ménage Famille monoparentale Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe Marié(e) Placé(e)

14 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Population, ménages et familles Religion Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population de 15 ans et plus en union selon le type d'union par quintile du revenu total du ménage. Quintile du revenu total du ménage avec autoconsommation et troc Type d'union Q1 (20% les Q5 (20% les Q2 Q3 Q4 plus faibles) plus élevés) Marié(e) Placé(e) Tableau Distribution en pourcentage (%)de la population selon la religion déclarée par milieu de résidence. Milieu de résidence Religion déclarée Aire Autre urbain Rural Métropolitaine Catholique Baptiste Adventiste Episcopale Pentecôtiste Eglise de Dieu Eglise wesleyenne Témoin de Jéhovah Vodouisant Autres NSP Total personnes n ont pas répondu à la question concernant leur religion 76 Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population selon la religion déclarée par département géographique. Religion déclarée Ouest Sud-Est Nord Nord-Est Artibonite Catholique Baptiste Adventiste Episcopale Pentecôtiste Eglise de Dieu Eglise wesleyenne Témoin de Jéhovah Vodouisant Autres NSP

15 Population, ménages et familles Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau (suite) Religion déclarée Centre Sud Grande-Anse Nord-Ouest Catholique Baptiste Adventiste Episcopale Pentecôtiste Eglise de Dieu Eglise wesleyenne Témoin de Jéhovah Vodouisant Autres NSP personnes n ont pas répondu à la question concernant leur religion Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population selon la religion déclarée par sexe. Religion déclarée Sexe Homme Femme Catholique Baptiste Adventiste Episcopale Pentecôtiste Eglise de Dieu Eglise wesleyenne Témoin de Jéhovah Vodouisant Autres NSP Total personnes n ont pas répondu à la question concernant leur religion Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population selon la religion déclarée par tranche d'âge. Tranche d'âge Religion déclarée 60 ans et plus Catholique Baptiste Adventiste Episcopale Pentecôtiste Eglise de Dieu Eglise wesleyenne Témoin de Jéhovah Vodouisant Autres NSP personnes n ont pas répondu à la question concernant leur religion 77

16 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Population, ménages et familles Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population selon la religion déclarée par quintile du revenu total du ménage. Quintile du revenu total du ménage avec autoconsommation et troc Religion déclarée Q1 (20% les Q5 (20% les Q2 Q3 Q4 plus faibles) plus élevés) Catholique Baptiste Adventiste Episcopale Pentecôtiste Eglise de Dieu Eglise wesleyenne Témoin de Jéhovah Vodouisant Autres NSP personnes n ont pas répondu à la question concernant leur religion 2.3. Population dans les ménages classés selon leur structure familiale Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population selon la structure familiale du ménage par milieu de résidence. Structure familiale du Milieu de résidence ménage Aire Métropolitaine Autre urbain Rural Personne seule Famille nucléaire Famille monoparentale Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe Total Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population selon la structure familiale du ménage par département géographique. Structure familiale du ménage Ouest Sud Est Nord Nord Est Artibonite Personne seule Famille nucléaire Famille monoparentale Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe

17 Population, ménages et familles Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau (suite) Structure familiale du ménage Centre Sud Grand Anse Nord Ouest Personne seule Famille nucléaire Famille monoparentale Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population selon la structure familiale du ménage par sexe. Structure familiale du Sexe ménage Homme Femme Personne seule Famille nucléaire Famille monoparentale Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe Total Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population selon la structure familiale du ménage par tranche d'âge. Structure familiale du Tranche d'âge ménage Moins de 15 ans ans ans ans 65 ans et plus Personne seule Famille nucléaire Famille monoparentale Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe

18 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Population, ménages et familles Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population selon la structure familiale du ménage par statut matrimonial. Structure familiale du Statut matrimonial ménage Célibataire Marié(e) Placé(e) Veuf/Veuve Divorcé(e) Séparé(e) Personne seule Famille nucléaire Famille monoparentale Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe Structure familiale du ménage Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population selon la structure familiale du ménage par taille du ménage. Taille du ménage 1 personne 2 à 3 personnes 4 à 6 personnes 7 à 9 personnes 10 personnes et plus Personne seule Famille nucléaire Famille monoparentale Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe Tableau Distribution en pourcentage (%) de la population selon la structure familiale du ménage par quintile du revenu total du ménage. Structure familiale du Quintile du revenu total du ménage avec autoconsommation et troc Q1 (20% les plus Q5 (20% les plus ménage Q2 Q3 Q4 faibles) élevés) Personne seule Famille nucléaire Famille monoparentale Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe

19 Population, ménages et familles Enquête sur les conditions de vie en Haïti 2.4. Migrations Migrations inter-départementale Importance de la migration au cours de la vie Tableau Migration Proportion de migrants selon le département géographique. Ouest Sud Est Nord Nord Est Artibonite Proportion de migrants Tableau (suite) Migration Centre Sud Grand Anse Nord Ouest Proportion de migrants Tableau Proportion de migrants selon le sexe. Migration Sexe Homme Femme Proportion de migrants Tableau Proportion de migrants selon la tranche d'âge quinquennale. Tranche d'âge quinquennale Migration 0-4 ans 5-9 ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans Proportion de migrants Tableau Proportion de migrants selon le niveau d'étude atteint. Niveau d'étude atteint Migration Aucun niveau Primaire Secondaire Etudes supérieures Proportion de migrants

20 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Population, ménages et familles Migration Tableau Proportion de migrants selon le quintile du revenu total du ménage Quintile du revenu total du ménage avec autoconsommation et troc Q1 (20% les plus faibles) Q2 Q3 Q4 Q5 (20% les plus élevés) Proportion de migrants Provenance et destination des migrants ayant laissé leur département d'origine Tableau Distribution en pourcentage (%) des migrants ayant laissé leur département d'origine (département de naissance ou département de résidence de la mère au moment de la naissance) selon le département d'origine par département de résidence. Département d'origine Ouest Sud Est Nord Nord Est Artibonite Ouest Sud Est Nord Nord Est Artibonite Centre Sud Grand Anse Nord Ouest Tableau (suite) Département d'origine Centre Sud Grand Anse Nord Ouest Ouest Sud Est Nord Nord Est Artibonite Centre Sud Grand Anse Nord Ouest

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE 14 TÉTANOS ET LA ROUGEOLE 14.1 INTRODUCTION Soumaïla MARIKO Comme on l a déjà précisé au chapitre 1, des tests de dépistage de l immunité contre le tétanos et

Plus en détail

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN ANNEXE LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN Dans le cadre de son mandat pour 2001, le Comité de protection social (CPS) a présenté un rapport recommandant une série initiale de dix indicateurs primaires et

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension Villeray Saint-Michel Parc-Extension Présentation Villeray Saint-Michel Parc-Extension est l un des arrondissements centraux de la ville de Montréal. Bordés au nord par Ahunstic-Cartierville et Montréal-Nord,

Plus en détail

ÉTAT MATRIMONIAL ET NUPTIALITÉ

ÉTAT MATRIMONIAL ET NUPTIALITÉ RÉPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Bureau Central du Recensement RECENSEMENT GÉNÉRAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT DU BURUNDI 2008 VOLUME 3 : ANALYSE TOME 4 ÉTAT MATRIMONIAL ET NUPTIALITÉ

Plus en détail

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille Exercice 1 : Evolution de la fécondité en France Fécondité selon l âge de la mère et le rang de naissance 1 Par lecture, déterminer et commenter les valeurs des points correspondant au groupe d âges 20-24

Plus en détail

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 -

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 - INDICATEURS DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITATION BENIN 2002 CHITOU FATAHI Intitulé ETAT DE LA POPULATION Effectif de population par sexe Densité de population Taille moyenne des ménages

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Groupe de travail sur la rénovation du questionnaire de recensement Pascale BREUIL Chef de l Unité des Etudes Démographiques et sociales 28/09/2011

Plus en détail

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête Fiche qualité relative à Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Nom Années de Périodicité Panel (suivi d échantillon) Services concepteurs Service réalisant Sujets principaux traités dans Carte d

Plus en détail

Résultats définitifs détaillés, RGPH4-novembre 2010 32

Résultats définitifs détaillés, RGPH4-novembre 2010 32 Tableau 1.5 : Répartition de la population résidente âgée de 12 ans ou plus selon la situation matrimoniale, le groupe d'âges et le milieu de résidence Résultats définitifs détaillés, RGPH4-novembre 2010

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

Sociologie des joueurs en ligne

Sociologie des joueurs en ligne Mars 2013 Sociologie des joueurs en ligne Enquête ARJEL 2012 Autorité de régulation des jeux en ligne 2 Propos introductifs à l enquête sur la sociologie des joueurs Au-delà de la publication trimestrielle

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines»

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Introduction : Le XXè siècle a connu plus de déplacements de personnes qu aucune autre période. Les migrations peuvent être internes aux pays ou bien régionales et

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons et doit disposer d un

Plus en détail

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS)

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS) Analyse de l enquête sur le devenir professionnel des artistes issus des écoles supérieures d art dramatique signataires de la plateforme de l enseignement supérieur pour la formation du comédien Enquête

Plus en détail

Les retraités non salariés agricoles

Les retraités non salariés agricoles Les retraités non salariés agricoles Patrick Le Bourhis et Céline Perraud* Au 1 er janvier 25, 1,9 million de personnes bénéficient d un avantage vieillesse auprès du régime des non-salariés agricoles,

Plus en détail

Impact du mobile banking sur les comportements d épargne et de transferts à Madagascar. Florence Arestoff Baptiste Venet

Impact du mobile banking sur les comportements d épargne et de transferts à Madagascar. Florence Arestoff Baptiste Venet Impact du mobile banking sur les comportements d épargne et de transferts à Madagascar Florence Arestoff Baptiste Venet 1 Introduction : contexte du contrat de recherche Ce contrat de recherche fait suite

Plus en détail

Sécurité et insécurité alimentaire chez les Québécois : une analyse de la situation en lien avec leurs habitudes alimentaires

Sécurité et insécurité alimentaire chez les Québécois : une analyse de la situation en lien avec leurs habitudes alimentaires Sécurité et insécurité alimentaire chez les Québécois : une analyse de la situation en lien avec leurs habitudes alimentaires INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Sécurité et insécurité alimentaire

Plus en détail

FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE PATRIMOINE

FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE PATRIMOINE FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE PATRIMOINE TYPE DE DÉCLARATION: Entrée en Fonction Référence : Loi du 20 Février 2008 et Moniteur No. 17 Sortie de Fonction Titre de la Fonction Date de la déclaration../ /.

Plus en détail

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale A la Conférence Internationale sur la Population et le Développement, tenue au Caire en 1994, 179 pays ont approuvé un Programme d action qui

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Mobilité et précarités

Mobilité et précarités Mobilité et précarités JP Orfeuil Université Paris Est et Institut pour la ville en mouvement Observatoire national de la précarité énergétique, 22/03/ 2013 1 Plan Le statut de la mobilité Le statut de

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne 11 Objectifs et Méthodologie Objectifs : Analyse du profil sociodémographique des clients des banques en ligne Historique et détention de produits financiers dans des

Plus en détail

CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE

CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE INTRODUCTION Les informations recueillies lors du dénombrement du 3 ème RGPH-2001 permettent d analyser les caractéristiques démographiques, socioéconomiques et culturelles

Plus en détail

INFOSTAT JUSTICE Septembre 2009 Numéro

INFOSTAT JUSTICE Septembre 2009 Numéro INFOSTAT JUSTICE Septembre 2009 Numéro 106 Bulletin d information statistique L adoption simple et plénière en 2007 : des projets différents Zakia Belmokhtar * En 2007, les tribunaux de grande instance

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

La création d entreprise en milieu rural

La création d entreprise en milieu rural La création d entreprise en milieu rural Une définition du milieu rural Définir le monde rural à partir de la taille des communes nous paraît insuffisant. En effet, il est important de prendre en compte

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET Dans une société de l information, l accès à un ordinateur et à une connexion Internet à faible coût apparaît de première importance pour toutes les couches de

Plus en détail

Définitions. Définitions sur le logement

Définitions. Définitions sur le logement Définitions sur le logement Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT

Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT 2011-2012 Symboles % : pourcentage $ : dollars M$ : millions de dollars Le présent document a été produit par le ministère de l Enseignement supérieur, de

Plus en détail

Sommaire. A Géographie et démographie de l Islam de France p. 3

Sommaire. A Géographie et démographie de l Islam de France p. 3 pour Département Opinion et Stratégies d Entreprise ANALYSE : 1989-2011 Enquête sur l implantation et l évolution de l Islam de France Contact Ifop : Jérôme Fourquet jerome.fourquet@ifop.com Juillet 2011

Plus en détail

Parc et statut d occupation

Parc et statut d occupation Parc et statut d occupation Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 7 1.1 - PARC DE LOGEMENTS Le parc de logement est constitué de 33,5 millions de logements

Plus en détail

DOSSIER DE MARIAGE * * Documents à signer et à remettre

DOSSIER DE MARIAGE * * Documents à signer et à remettre DEPARTEMENT d'ille ET VILAINE CANTON de MONTFORT-SUR-MEU C O M M U N E de CLAYES DOSSIER DE MARIAGE * * Documents à signer et à remettre Place de la Mairie 35590 CLAYES Tél. : 02.99.61.20.30 Fax : 02.99.06.19.33

Plus en détail

C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3

C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3 C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3 Les dépenses nous renseignent sur les goûts, les besoins, les habitudes de consommation, mais aussi sur le niveau de vie. Ce sont d

Plus en détail

La complémentaire santé : une généralisation qui

La complémentaire santé : une généralisation qui La complémentaire santé : une généralisation qui n efface pas les inégalités Thibaut De Saint Pol, François Marical To cite this version: Thibaut De Saint Pol, François Marical. La complémentaire santé

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

Enquête sur l expatriation des Français

Enquête sur l expatriation des Français vie quotidienne préparation au départ services consulaires activité professionnelle Enquête sur l expatriation des Français difficultés rencontrées scolarisation lien avec la France 2013 Direction des

Plus en détail

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL 2041 GT N 50883#13 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. PLAFONNEMENT

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

Collections Statistiques N 183 Série S : Statistiques Sociales. - Par - La Direction technique chargée des statistiques sociales et des revenus

Collections Statistiques N 183 Série S : Statistiques Sociales. - Par - La Direction technique chargée des statistiques sociales et des revenus Collections Statistiques N 183 Série S : Statistiques Sociales ENQUÊTE SUR LES DÉPENSES DE CONSOMMATION ET LE NIVEAU DE VIE DES MÉNAGES 2011 Dépenses de consommation des ménages algériens en 2011 - Par

Plus en détail

Observatoire de la Démographie

Observatoire de la Démographie - INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Observatoire de la Démographie Données 2013 Publication 2014 - 2 - 1 INTRODUCTION...5 1.1 CONTEXTE DE REALISATION ET SPECIFICITES...5 1.2

Plus en détail

www.afe.gouv.qc.ca Cliquez sur le mot «ÉTUDIANT», en haut, à gauche, dans la zone orange, sous Vos services en ligne et Votre dossier en direct

www.afe.gouv.qc.ca Cliquez sur le mot «ÉTUDIANT», en haut, à gauche, dans la zone orange, sous Vos services en ligne et Votre dossier en direct Étapes pour compléter une demande d aide financière (vous devez avoir : # assurance sociale, code permanent (le vôtre et celui de vos enfants) et salaire prévu dans l année en cours) www.afe.gouv.qc.ca

Plus en détail

En 2010, le ménage guadeloupéen recourt moins au. Endettement des ménages guadeloupéens : Faible recours aux crédits à l habitat

En 2010, le ménage guadeloupéen recourt moins au. Endettement des ménages guadeloupéens : Faible recours aux crédits à l habitat Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 36 - mai 2013 Endettement des ménages guadeloupéens : Faible recours aux crédits à l habitat En Guadeloupe, en 2010, un ménage sur trois est endetté

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Jeunes et argent. Jeunes et argent. CRIOC, mars 2011

Jeunes et argent. Jeunes et argent. CRIOC, mars 2011 Jeunes et argent Jeunes et argent CRIOC, mars 2011 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. L enfant et l argent 4. Argent de poche (montant, source, utilisation) 5. Job d étudiant (périodes, utilisation

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

501 Lien de parenté. 504 Adresse postale. 505 Ville. 508 Numéro de téléphone

501 Lien de parenté. 504 Adresse postale. 505 Ville. 508 Numéro de téléphone Innovation et Études supérieures Demande d aide financière aux étudiants :fformulaire valable pour les programmes commençant entre le 1 er août 2008 et le 31 juillet 2009. ÉCRIRE À L ENCRE ET EN LETTRES

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP repères Premier ministre 20 institut national des hautes études de la sécurité et de la justice Janvier 2013 n Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef

Plus en détail

Première partie. 1.2 Définir une ZUS. Indiquer les critères qui permettent à un quartier de bénéficier de l appellation ZUS.

Première partie. 1.2 Définir une ZUS. Indiquer les critères qui permettent à un quartier de bénéficier de l appellation ZUS. Vous êtes stagiaire au centre social de Champbenoist, un quartier de la ville de Provins en Seine et Marne, plus particulièrement rattaché à la référente famille. Un CADA est partenaire du centre social.

Plus en détail

- NOTE. OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009

- NOTE. OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009 Paris, le 24 janvier 2011 - NOTE OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009 L enquête réalisée sur l insertion des diplômés 2009 de Sciences Po a permis de recueillir des

Plus en détail

Dix ans de contentieux familiaux

Dix ans de contentieux familiaux Population, famille 1 Dix ans de contentieux familiaux Sonia Lumbroso, Odile Timbart* En 2003, les affaires familiales ont généré 402 000 procédures devant les tribunaux, soit une progression de 13 % en

Plus en détail

en savoir plus sur les nouveaux barèmes C, H et A1 à A5

en savoir plus sur les nouveaux barèmes C, H et A1 à A5 en savoir plus sur les nouveaux barèmes C, H et A1 à A5 Exemples Vous trouverez, dans l'aide au remplissage du formulaire "Déclaration pour le prélèvement de l'impôt à la source", plusieurs exemples avec

Plus en détail

(article L.441-2-3, III, du code de la construction et de l habitation)

(article L.441-2-3, III, du code de la construction et de l habitation) Ministère chargé du logement Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue de l accueil dans une structure d hébergement, un logement de transition, un logementfoyer ou une résidence

Plus en détail

«Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1

«Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1 «Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1 Enquête réalisée par www.paris21.tv en partenariat avec la Société de Banque et d Expansion et de Paris Développement 17 Septembre 2014 www.netsbe.fr

Plus en détail

Enquête Médecine prédictive

Enquête Médecine prédictive Enquête Médecine prédictive Mars 2015 Version n 1-BJ11234 Date : 12 mars 2015 From: Nadia AUZANNEAU/ Claire URBAN To: Karim OULD-KACI OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94

Plus en détail

3. Enquête Particuliers

3. Enquête Particuliers 3. Enquête Particuliers 3.1 Synthèse Enquête Particuliers Rappel méthodologique Mode de recueil : échange téléphonique d une vingtaine de minutes Échantillon de 1 000 particuliers Principaux thèmes abordés

Plus en détail

Les Français et leurs dépenses en voyage

Les Français et leurs dépenses en voyage Les Français et leurs dépenses en voyage Etude Visa Europe menée par TNS Sofres en Novembre 14 Sommaire 1 Rappel méthodologique 3 Résultats détaillés 5 3 Annexes 1 1 Rappel Méthodologique Rappel du dispositif

Plus en détail

LES MIGRANTS DE RETOUR AU MAROC A propos d une enquête

LES MIGRANTS DE RETOUR AU MAROC A propos d une enquête 1 LES MIGRANTS DE RETOUR AU MAROC A propos d une enquête Mohamed Khachani Professeur à l université Mohammed V Agdal Rabat- Maroc Secrétaire Général de l Association Marocaine d Etudes et de Recherches

Plus en détail

Protection individuelle

Protection individuelle Protection individuelle Franchise annuelle Ce plan n'est plus offert 200 $ 900 $ depuis le 1er mars 2015 1 006 $ / / 18-24 87,88 $ 71,71 $ - 39,35 $ 37,08 $ 63,91 $ 25-29 91,38 $ 74,47 $ - 41,04 $ 38,86

Plus en détail

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Observatoire de l'habitat de Paris L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN

Plus en détail

Statistique de la population et des ménages 2010 (STATPOP)

Statistique de la population et des ménages 2010 (STATPOP) Département fédéral de l'intérieur, DFI Office fédéral de la statistique, OFS Statistique de la population et des ménages 2010 (STATPOP) Codebook, description des micro-données 14 février 2013 Impressum

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

AIDE AUX VICTIMES D INFRACTIONS

AIDE AUX VICTIMES D INFRACTIONS Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Sozialamt Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des affaires sociales Rathausgasse 1 3011 Berne Tél. 031

Plus en détail

Comment remplir le formulaire demande de rectification

Comment remplir le formulaire demande de rectification Comment remplir le formulaire demande de rectification N AVS 13 Indiquer votre N AVS13. Pour la Suisse, le N AVS13 comporte 13 chiffres et se présente sous la forme 756.9999.9999.99 En effet, depuis le

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

S@voir.stat. Points saillants

S@voir.stat. Points saillants SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Bulletin S@voir.stat Mars 2014 Volume 14, numéro 2 Prochain bulletin S@voir.stat Le prochain numéro du bulletin portera sur les dépenses

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

OBJECTIFS DU MILLENAIRE

OBJECTIFS DU MILLENAIRE INSTITUT HAITIEN DE STATISTIQUE ET D INFORMATIQUE M IN IS T E R E D E L E C ON OMIE E T D E F S A IN N C S E REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES INSTITUT HAITIEN DE STATISTIQUE ET

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Community Legal Information Association of PEI, Inc. Prince Edward Island, Inc. Vivre à deux

Community Legal Information Association of PEI, Inc. Prince Edward Island, Inc. Vivre à deux Community Legal Information Association of Prince Edward Island, Inc. Vivre à deux Introduction À l Île-du-Prince-Édouard, la définition d un conjoint comprend les conjoints de même sexe, les conjoints

Plus en détail

Qui sont les enseignants?

Qui sont les enseignants? Extrait de : Regards sur l'éducation 2008 : Panorama Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264040649-fr Qui sont les enseignants? Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (2009),

Plus en détail

Association des banquiers canadiens

Association des banquiers canadiens Association des banquiers canadiens Littératie financière : adolescents et parents Décembre 009 Données techniques Données techniques Le Strategic Counsel est heureux de présenter les résultats des deux

Plus en détail

PLANIFICATION FAMILIALE 5

PLANIFICATION FAMILIALE 5 PLANIFICATION FAMILIALE 5 El-Arbi Housni Le Programme National de Planification Familiale a été établi au Maroc sous l'entière responsabilité du ministère de la Santé en 1966. Ce programme a gagné beaucoup

Plus en détail

Document N 09 Document de travail, n engage pas le Conseil Les allocataires du minimum vieillesse : parcours et conditions de vie

Document N 09 Document de travail, n engage pas le Conseil Les allocataires du minimum vieillesse : parcours et conditions de vie CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 22 janvier 2014 à 14h30 «Niveau des pensions et niveau de vie des retraités» Document N 09 Document de travail, n engage pas le Conseil Les allocataires

Plus en détail

Les parents occupés et le partage des travaux domestiques

Les parents occupés et le partage des travaux domestiques Automne 1993 (Vol. 5, N o 3) numéro d'article 4 Les parents occupés et le partage des travaux domestiques Katherine Marshall Si la division du travail au sein de la main-d'œuvre rémunérée a reçu beaucoup

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES AUX AIDES À LA FORMATION BOURSES ET PRÊTS D ÉTUDES

INFORMATIONS RELATIVES AUX AIDES À LA FORMATION BOURSES ET PRÊTS D ÉTUDES INFORMATIONS RELATIVES AUX AIDES À LA FORMATION BOURSES ET PRÊTS D ÉTUDES Rentrée 2014-2015 La loi sur les aides à la formation du 19 février 2013 a pour but d'encourager les études et formations de toutes

Plus en détail

Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire

Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire Observatoire de la Microfinance Novembre 2011 Hay Chabab, Rue Baamrani Ain Sebaa Casablanca-Maroc Tel +212 522 739 089/ +212 522 739 124 Fax +212

Plus en détail

Guide de l Enquête sur la population active

Guide de l Enquête sur la population active N o au catalogue 71-543-GIF Guide de l Enquête sur la population active Révisé février 2001 Comment obtenir d autres renseignements Toute demande de renseignements au sujet du présent produit ou au sujet

Plus en détail

LE NIVEAU ÉLEVÉ DE LA DETTE à la consommation

LE NIVEAU ÉLEVÉ DE LA DETTE à la consommation Wendy Pyper Prendre du retard dans ses paiements LE NIVEAU ÉLEVÉ DE LA DETTE à la consommation au Canada a suscité un certain nombre de préoccupations. En octobre 2001, quelque 44 millions de cartes de

Plus en détail

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation 1 Septembre 2014 Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation Grand-Charmont est une commune de 5200 habitants qui compte 57 % de logements sociaux. Les revenus

Plus en détail

Enquête auprès des personnes accueillies par les organismes partenaires de la Banque alimentaire de Guadeloupe en 2013

Enquête auprès des personnes accueillies par les organismes partenaires de la Banque alimentaire de Guadeloupe en 2013 Observatoire Régional de la Santé de Guadeloupe Enquête auprès des personnes accueillies par les organismes partenaires de la Banque alimentaire de Guadeloupe en 2013 Eléments de contexte Face à l évolution

Plus en détail

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels Guillaume Marois Alain Bélanger Institut national de la recherche

Plus en détail

Dossier Unique d inscription aux activités périscolaires et de loisirs Année scolaire 2013-2014

Dossier Unique d inscription aux activités périscolaires et de loisirs Année scolaire 2013-2014 Dossier Unique aux activités péris et de loisirs Année 2013-2014 Ce dossier doit être remis complété au service Espace famille AU PLUS TARD LE 15 JUILLET 2013 ATTENTION : NOMBRE DE PLACES LIMITÉ Si un

Plus en détail

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE Introduction L impôt de solidarité sur la fortune est un impôt annuel dû par les personnes physiques détenant un patrimoine net supérieur à 790 000 au 1 er janvier

Plus en détail

«Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!»

«Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!» «Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!» Entreprendre une vie de couple est toujours un moment plein d excitation, de rêves et d espoir. Voici un nouveau départ, une nouvelle vie

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Dares Analyses L ACCÈS À L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPÉES EN 2011

Dares Analyses L ACCÈS À L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPÉES EN 2011 Dares Analyses OCTOBRE 2013 n 066 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L ACCÈS À L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPÉES EN 2011 En 2011, 2 millions de

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

PRIÈRE DE FAIRE PARVENIR VOTRE DEMANDE 2015-16 D AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDIANTS REMPLIE AUX :

PRIÈRE DE FAIRE PARVENIR VOTRE DEMANDE 2015-16 D AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDIANTS REMPLIE AUX : PRIÈRE DE FAIRE PARVENIR VOTRE DEMANDE 2015-16 D AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDIANTS REMPLIE AUX : Services financiers pour étudiants Ministère de l Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail C.P.

Plus en détail