ALARME. Evitons les alarmes intempestives!! Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes d alarme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ALARME. Evitons les alarmes intempestives!! Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes d alarme"

Transcription

1 ALARME Evitons les alarmes intempestives!! Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes d alarme

2 L'utilisation de systèmes d'alarme est régie par la loi. L objectif du gouvernement est de diminuer autant que possible les interventions des services de police pour des fausses alarmes. La police a ainsi le champs libre pour intervenir rapidement sur les lieux où des infractions ont été réellement commises. Le présent dépliant propose des renseignements utiles sur l'installation, la mise en service et l utilisation d'un système d'alarme ainsi que sur le comportement à adopter lorsque votre alarme se déclenche. La législation s applique-t-elle à tous les systèmes d alarme? La réglementation s'applique aux systèmes d'alarme installés dans tout bien immeuble et qui signalent une (tentative d')intrusion par une sirène extérieure, un flash extérieur ou un système de signalisation. Elle ne s applique pas aux systèmes d alarme suivants : 2 bouton hold-up ou autre bouton d avertissement activé par la victime 2 systèmes d alarme de véhicules 2 systèmes d alarme qui signalent uniquement le dégagement de flamme, de gaz ou de fumée Quelle est la meilleure protection contre les intrusions? Un système d'alarme constitue davantage un effet dissuasif qu un obstacle face aux intrusions. Il existe de nombreuses mesures organisationnelles ou architecturales adaptées qui remplissent ce rôle. Etudiez d'abord ces possibilités. De bonnes fermetures mécaniques, par exemple, sont particulièrement efficaces et ne sont pas aussi chères qu'un système d'alarme. Contactez le service de prévention de votre commune, le responsable de la prévention de la police locale ou un conseiller privé en sécurité. Ils vous donneront toutes les informations nécessaires. Quel est l avantage d un système d alarme? L utilisateur est averti rapidement d une tentative d intrusion dans son bien et le cambrioleur peut être dissuadé de commettre son méfait. Après le déclenchement d'une alarme, il ne reste que peu de temps aux voleurs pour cambrioler les lieux. Les préparatifs d'intrusion peuvent parfois être découverts à temps. Et bien que les auteurs soient rarement pris sur le fait grâce au système d'alarme, les systèmes avec contrôle visuel peuvent être utiles pour leur identification. Ne prenez pas de décision hâtive. Le marché des alarmes est libre : des systèmes de qualité, mais aussi de moins bons sont donc en vente ou en location. Demandez conseil à la compagnie d assurances. Souvent, l'assurance vol est moins chère si vous placez un système d alarme dans votre bien et ce, moyennant certaines conditions. Cependant, nous attirons votre attention sur le fait que les systèmes d alarme et les entreprises de sécurité agréées ne sont pas toujours reconnues

3 par les compagnies d'assurances. L agrément accordé par les compagnies d assurance diffère de celui délivré par le Ministre de l Intérieur. Informez-vous donc avant d'investir. Recherchez la qualité. Certains systèmes d alarme sont pourvus d'un label de qualité. Il s'agit de l'indication "MIBZ" (suivie de 8 chiffres) ou de l'indication "INCERT. Plusieurs éléments nécessitent quelques mots d'explication : Sirène extérieure Une sirène extérieure est tout appareil sonore, installé à l intérieur ou à l extérieur du bien, qui peut être entendu par des personnes ne se trouvant pas dans le bien protégé. Son utilisation n est pas obligatoire. Lorsqu elle se déclenche, les signaux sonores ne peuvent être produits que pendant trois minutes en cas d'alarme et huit minutes en cas de sabotage. Cette limitation doit empêcher que le bruit de sirènes puissent perturber longuement le repos nocturne des habitants environnants. D autre part, une sirène peut avoir un effet dissuasif sur certains candidats cambrioleurs. Flash extérieur Un système d'alarme avec une sirène extérieure doit d office être pourvu d'un flash extérieur dont les signaux lumineux sont visibles depuis la voie publique. Le flash extérieur fonctionne jusqu'à ce que l'alarme soit débranchée. Cependant, même sans sirène extérieure, le flash extérieur est recommandé. L'équipe de police remarquera plus vite l'endroit précis d'où provient l'alarme et perdra moins de temps lors de son intervention. Eléments interdits Certains éléments sont totalement interdits. C'est notamment le cas lorsqu ils gênent une intervention efficace des services de secours ou de police ou s'ils risquent d entraîner des lésions aux personnes. Faites appel à un professionnel agréé Naturellement, vous avez toujours la possibilité de placer votre système d alarme vous-même, mais une bonne installation est plus complexe que vous ne le pensez. Un système d'alarme efficace est en effet conçu sur mesure. La nature du bâtiment à protéger, les activités qui s'y déroulent et les habitudes de l'utilisateur jouent un rôle déterminant. Le système est programmé selon les besoins de l'utilisateur. Si vous faites appel à une entreprise de sécurité, elle doit être agréée par le Ministre de l'intérieur. Vous la reconnaissez au numéro d'agrément composé de huit chiffres. Ce numéro se retrouve sur tous les documents émanant de l'entreprise : dépliants, publicité, contrats, factures, cartes de visite, etc. Le personnel professionnel d'une entreprise de sécurité possède une carte d'identification délivrée par le SPF Intérieur. Les installateurs ou le personnel de maintenance portent toujours cette carte. Elle garantit que les titulaires ont rempli toutes les conditions prévues par la loi. Les intéressés vous montreront cette carte sur votre demande.

4

5 constatation se fonde sur l existence d éléments suspects qui indiquent une intrusion : traces d'effraction, véhicule suspect, traces de pas dans le jardin, bruit suspect dans la maison, etc. Evitez de prendre des risques inutiles. Si vous constatez le moindre élément suspect, prévenez immédiatement la police. La centrale d'alarme peut effectuer cette vérification à distance ou sur place : elle effectue une analyse technique des signaux entrants, examine la zone protégée, vérifie si vous n'avez pas provoqué vous-même l'alarme et/ou envoie un agent de gardiennage sur place. Informations émanant de la personne qui signale l'alarme Pour autant que la personne qui signale l'alarme soit en mesure de parler sans danger ni menace, elle doit communiquer à la police les informations suivantes : 2 nom et numéro de téléphone de la personne qui signale l'alarme 2 le nom de l'utilisateur du système d'alarme (si elle n'est pas l'utilisateur) 2 le lieu de l'alarme 2 les éléments suspects qui indiquent que l'alarme est la conséquence d'une intrusion 2 le nom et le numéro de téléphone de la personne qui sera présente à l'arrivée de la police au lieu de l alarme L intervention de la police Les services de police apportent l'assistance que les citoyens peuvent attendre en toute circonstance. Compte tenu de leurs priorités, ils traitent évidemment chaque appel d'alarme avec tout le sérieux professionnel requis. Si la police vient sur place, quelqu'un doit pouvoir ouvrir la porte et débrancher l'alarme. Pour éviter de perdre du temps, la police fixera un rendez-vous avec cette personne au lieu de l alarme. Si l'utilisateur ne peut pas être présent personnellement, il doit prévoir une personne de contact. Il peut aussi convenir avec la centrale d'alarme qu'un agent de gardiennage s'en chargera. Il est cependant important que l utilisateur ou le signaleur qui agit en son nom veille toujours à ce que quelqu un soit présent près du bien protégé lors de l arrivée de la police. Ici aussi, cette obligation ne peut et ne doit donc pas être respectée si l'utilisateur se trouve dans une éventuelle situation de danger dans le bien protégé. La police pénètre toujours en premier dans le bien protégé. Les agents de police sont, mieux que quiconque, formés, équipés et habilités à évaluer les risques et arrêter les éventuels auteurs de l effraction. L'utilisateur, la personne de contact ou l'agent de gardiennage pénètre dans le bien après les agents de police. Si la personne ne se présente pas au rendez-vous convenu pour débrancher l'alarme, la police peut, en cas de fausses alarmes répétées par exemple, neutraliser le flash extérieur et la sirène extérieure par tout moyen.

6 Le raccordement à une centrale d'alarme est-il indispensable? Non, mais il offre de nombreux avantages. La centrale d'alarme surveille votre bien et agit à votre place. Equipée techniquement pour différencier les tentatives d effraction des fausses alarmes, elle effectuera la vérification nécessaire lorsque votre alarme se déclenche. Si l intrusion illicite se confirme, l'opérateur de la centrale d'alarme, selon les consignes reçues, vous avertira, votre personne de contact ou la police. Vous (ou la personne de contact) conviendrez d un délai pour le rendez-vous avec la police près du bien surveillé. Si vous le souhaitez expressément, elle peut faire appel à des agents de gardiennage professionnels autorisés. Déclaration Il est recommandé d'avertir la police locale : 2 lorsque vous quittez définitivement le bien protégé 2 lorsque vous renoncez pour l'une ou l'autre raison à l'utilisation de votre système d'alarme En résumé : 2 Demandez conseil à un conseiller en prévention, à la police et à votre assurance. 2 Choisissez une installation de qualité. 2 Faites faire l'installation par un professionnel agréé. Conservez le carnet d utilisateur. 2 N'oubliez pas la contrat prévoyant un entretien annuel. 2 Le raccordement à une centrale d'alarme vous facilite la vie. Lors de la mise en service : 2 Contrôle par une entreprise de sécurité agréée 2 Déclaration du système à la police dans les cinq jours 2 Désignation d'une personne de contact 2 En cas d'alarme : une vérification est indispensable. 2 En cas d'intervention de la police : la personne de contact ouvre la porte et débranche l'alarme. 2 En cas de fin d'utilisation : déclaration à la police. Edit. Resp. Jan Cappelle, SPF Intérieur, Boulevard de Waterloo, 76, 1000 Bruxelles 2 Création et mise en page Magelaan, Gand Des questions? Adressez-vous à la police locale. Vous pouvez obtenir toute la réglementation par

www.besafe.be Non aux alarmes intempestives: Réglementation relative aux alarmes anti-intrusion

www.besafe.be Non aux alarmes intempestives: Réglementation relative aux alarmes anti-intrusion www.besafe.be Non aux alarmes intempestives: Réglementation relative aux alarmes anti-intrusion Introduction Les services de police doivent pouvoir réagir efficacement à tout appel d urgence. C est pourquoi

Plus en détail

conséquence, en cas d'une alarme pour les biens, d'une intrusion non permise ou d'une tentative, ou en cas d'une alarme pour les personnes, d'un

conséquence, en cas d'une alarme pour les biens, d'une intrusion non permise ou d'une tentative, ou en cas d'une alarme pour les personnes, d'un 25 AVRIL 2007. - Arrêté royal fixant les conditions d'installation, d'entretien et d'utilisation des systèmes d' et de gestion de centraux d' ALBERT II, Roi des Belges, A tous, présents

Plus en détail

Systèmes de suivi. contre le vol de véhicules. Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi

Systèmes de suivi. contre le vol de véhicules. Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi Systèmes de suivi contre le vol de véhicules Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi Vous venez d acheter une voiture ou vous êtes sur le point de le faire. Vous souhaitez

Plus en détail

DOMOTIQUE Les fonctions d'un système d'alarme

DOMOTIQUE Les fonctions d'un système d'alarme Page 1/4 1. Les principaux éléments d'un système d'alarme 1.1 La centrale d'alarme Elle reçoit les signaux en provenances des détecteurs qu'elle analyse. Elle déclenche l'alarme en mettant en fonctionnement

Plus en détail

RÈGLEMENT 1 0 0 5-05. Règlement sur les systèmes d'alarme.

RÈGLEMENT 1 0 0 5-05. Règlement sur les systèmes d'alarme. RÈGLEMENT 1 0 0 5-05 Règlement sur les systèmes d'alarme. CONSIDÉRANT QUE le Conseil désire réglementer l'installation et le fonctionnement des systèmes d'alarme sur le territoire de la municipalité; CONSIDÉRANT

Plus en détail

CONSIDÉRANT qu un avis de présentation de ce règlement a été donné lors de la séance ordinaire du Conseil de Ville, tenue le 17 mai 1999;

CONSIDÉRANT qu un avis de présentation de ce règlement a été donné lors de la séance ordinaire du Conseil de Ville, tenue le 17 mai 1999; VILLE DE CANDIAC RÈGLEMENT NUMÉRO 1007-99 CONCERNANT LES SYSTÈMES D'ALARME CONSIDÉRANT la création de la Régie intermunicipale de police Roussillon, regroupant les corps policiers des villes de Candiac,

Plus en détail

RÈGLEMENT 209 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME. les pouvoirs conférés par la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., c. C-47.

RÈGLEMENT 209 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME. les pouvoirs conférés par la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., c. C-47. PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CHARLES-GARNIER RÈGLEMENT 209 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME ATTENDU ATTENDU QUE ATTENDU QU ATTENDU QU les pouvoirs conférés par la Loi sur les compétences

Plus en détail

Règlement numéro 13-2000 concernant les systèmes d alarme

Règlement numéro 13-2000 concernant les systèmes d alarme Règlement numéro 13-2000 concernant les systèmes d alarme Adopté lors de la séance ordinaire tenue le 5 février 2001 Entré en vigueur le 11 février 2001. Modifié par : Règlement numéro 07-2001 - Modification

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-04 SUR LES SYSTÈMES D ALARME INTRUSION (RM 110)

RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-04 SUR LES SYSTÈMES D ALARME INTRUSION (RM 110) C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE BRIGHAM RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-04 SUR LES SYSTÈMES D ALARME INTRUSION (RM 110) ATTENDU les pouvoirs conférés par le Code municipal; ATTENDU QUE le Conseil

Plus en détail

SECTION I GÉNÉRALITÉS

SECTION I GÉNÉRALITÉS 33-2002 Les dispositions de l'article 356 de la Loi sur les cités et villes (C. c.-19) ayant été respectées, il est proposé par le conseiller Gilles Giasson, appuyé par le conseiller Marc A. St-Amand et

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE PAPINEAUVILLE RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 06-007. AVIS DE MOTION : 15 janvier 2007. ADOPTÉ LE : 19 février 2007

MUNICIPALITÉ DE PAPINEAUVILLE RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 06-007. AVIS DE MOTION : 15 janvier 2007. ADOPTÉ LE : 19 février 2007 MUNICIPALITÉ DE PAPINEAUVILLE RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 06-007 AVIS DE MOTION : 15 janvier 2007 ADOPTÉ LE : 19 février 2007 PUBLICATION : 22 février 2007 ENTRÉE EN VIGUEUR : 1 er mars 2007 Avis de motion est

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D AUMOND RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 2011-007 R.M 2011-09 AVIS DE MOTION : 4 OCTOBRE 2011 ADOPTÉ LE : 1 ER NOVEMBRE 2011

MUNICIPALITÉ D AUMOND RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 2011-007 R.M 2011-09 AVIS DE MOTION : 4 OCTOBRE 2011 ADOPTÉ LE : 1 ER NOVEMBRE 2011 MUNICIPALITÉ D AUMOND RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 2011-007 R.M 2011-09 AVIS DE MOTION : 4 OCTOBRE 2011 ADOPTÉ LE : 1 ER NOVEMBRE 2011 PUBLICATION : 2 NOVEMBRE 2011 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 NOVEMBRE 2011 CANADA

Plus en détail

JO-. Livre des Règlements de la Ville de Prévost PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE PRÉVOST RÈGLEMENT SQ-905-2004 RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D'ALARME

JO-. Livre des Règlements de la Ville de Prévost PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE PRÉVOST RÈGLEMENT SQ-905-2004 RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D'ALARME JO-. Livre des Règlements de la Ville de Prévost X p u s» / PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE PRÉVOST RÈGLEMENT SQ-905-2004 RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D'ALARME CONSIDÉRANT QUE le Conseil municipal désire réglementer

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CÉCILE-DE-WHITTON RÈGLEMENT NO 2012-03 SUR LES SYSTÈMES D ALARME

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CÉCILE-DE-WHITTON RÈGLEMENT NO 2012-03 SUR LES SYSTÈMES D ALARME PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CÉCILE-DE-WHITTON RÈGLEMENT NO 2012-03 SUR LES SYSTÈMES D ALARME ATTENDU QUE le conseil désire réglementer l installation et le fonctionnement des systèmes d alarme

Plus en détail

564-2010 2010-08-19 670-2012 2012-02-20. Codification administrative

564-2010 2010-08-19 670-2012 2012-02-20. Codification administrative PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI REGLEMENT 33-2002 CONCERNANT LES SYSTEMES D ALARME ADOPTE PAR LE CONSEIL MUNICIPAL LE DIX-NEUF AOUT DEUX MILLE DEUX ET MODIFIE PAR LES REGLEMENTS SUIVANTS: Numéro Date

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 2011-007 R.M 2011-0310-222 RÈGLEMENT CONCERNANT LE SYSTÈME D ALARME APPLICABLE PAR LA SÛRETÉ DU QUÉBEC

RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 2011-007 R.M 2011-0310-222 RÈGLEMENT CONCERNANT LE SYSTÈME D ALARME APPLICABLE PAR LA SÛRETÉ DU QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 2011-007 R.M 2011-0310-222 RÈGLEMENT CONCERNANT LE SYSTÈME D ALARME APPLICABLE PAR LA SÛRETÉ DU QUÉBEC AVIS DE MOTION : 2011/10/03 ADOPTÉ LE : 2011/11/07 PUBLICATION : 2011/11/09

Plus en détail

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance Alarme et télésurveillance Alarme et télésurveillance dispositifs additionnels DISPOSITIFS VIDEO Caméra vidéo intérieure Caméra vidéo extérieure PERIPHERIQUES SANS FIL Bouton panic (pendentif) Détecteur

Plus en détail

CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME

CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME Ville de Blainville Ce document n'a pas de valeur officielle. En cas de divergence entre ce document et les règlements originaux, ceux-ci prévaudront. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BLAINVILLE RÈGLEMENT 1334

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC ST-JEAN VILLE DE MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC ST-JEAN VILLE DE MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC ST-JEAN VILLE DE MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX Résolution numéro 157.6.2005 ADOPTION DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1005-05 Considérant que tous les membres du Conseil municipal ont reçu

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 106-2002 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARMES (RM-110)

RÈGLEMENT NUMÉRO 106-2002 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARMES (RM-110) MUNICIPALITÉ DE ST-BRUNO-DE-KAMOURASKA MRC DE KAMOURASKA RÈGLEMENT NUMÉRO 106-2002 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARMES (RM-110) CONSIDÉRANT que le conseil municipal de la Municipalité de St-Bruno désire

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DE-LA-PAIX RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 06-007 AVIS DE MOTION : 8 JANVIER 2007 ADOPTÉ LE : 5 FÉVRIER 2007

MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DE-LA-PAIX RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 06-007 AVIS DE MOTION : 8 JANVIER 2007 ADOPTÉ LE : 5 FÉVRIER 2007 MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DE-LA-PAIX RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 06-007 AVIS DE MOTION : 8 JANVIER 2007 ADOPTÉ LE : 5 FÉVRIER 2007 PUBLICATION : 9 FÉVRIER 2007 ENTRÉE EN VIGUEUR : 9 FÉVRIER 2007 Avis de motion

Plus en détail

HABITATIONS / RESIDENCES

HABITATIONS / RESIDENCES HABITATIONS / RESIDENCES BARRIERES IR SOLAIRES CLAVIER DEPORTE LCD & TELECOMMANDES DIFFUSEUR DE GAZ IRRITANT GENERATEUR DE BROUILLARD DETECTEUR DE FUMEE & MONOXYDE SIRENE EXTERIEURE SIRENE INTERIEURE DETECTEUR

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-ANGÈLE-DE-MONNOIR RÈGLEMENT NUMÉRO 394-08 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-ANGÈLE-DE-MONNOIR RÈGLEMENT NUMÉRO 394-08 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-ANGÈLE-DE-MONNOIR RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME Adopté le 22 septembre 2008 Règlement concernant les systèmes d alarme ATTENDU que le conseil désire

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME

RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME Attendu qu il est nécessaire de remédier aux problèmes provoqués par le nombre élevé de fausses alarmes ; Attendu que la démarche la plus efficace pour ce faire se trouve

Plus en détail

TITRE 5 - PROTECTION DE LA PERSONNE ET DE LA PROPRIÉTÉ

TITRE 5 - PROTECTION DE LA PERSONNE ET DE LA PROPRIÉTÉ TITRE 5 - PROTECTION DE LA PERSONNE ET DE LA PROPRIÉTÉ CHAPITRE 9 - SYSTÈMES D'ALARME Section 1 - Dispositions déclaratoires et interprétatives 5.9.1 Définitions À moins de déclaration contraire, expresse

Plus en détail

Arrêté concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Arrêté concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, Arrêté concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi sur la police cantonale, du 23 mars 1988 1)

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2007-28.

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2007-28. CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT VS-R-2007-28 DE LA VILLE DE SAGUENAY CONCERNANT LE CONTRÔLE DES SYSTÈMES D ALARME POUR LA PROTECTION CONTRE LES INTRUS AVERTISSEMENT Le présent document constitue

Plus en détail

Toute personne physique ou morale qui est propriétaire ou occupant d'un lieu protégé.

Toute personne physique ou morale qui est propriétaire ou occupant d'un lieu protégé. PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-ETCHEMIN COMTÉ DE BELLECHASSE RÈGLEMENT NUMÉRO : 25-2003 RÈGLEMENT RELATIF AUX S YSTÈMES D'ALARME. Considérant que la corporation municipale de la M unicipalité de

Plus en détail

La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. La Réglementation :

La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. La Réglementation : La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. I - Prévention des Incendies. La Réglementation : Sous - Section 1 : Dispositions générales. Article R 232-12 : Les dispositions de la présente

Plus en détail

Formant quorum sous la présidence de Monsieur le Maire Roger Carette. AVIS DE MOTION ET DISPENSE DE LECTURE

Formant quorum sous la présidence de Monsieur le Maire Roger Carette. AVIS DE MOTION ET DISPENSE DE LECTURE À une séance régulière du Conseil de la Ville de Saint-Georges, tenue au lieu ordinaire le 14 avril 2003 à laquelle sont présents mesdames les Conseillères Irma Quirion et Maxime Fortin, messieurs les

Plus en détail

RÈGLEMENT NO 382 SUR LES SYSTÈMES D ALARME ANTI-INTRUSION

RÈGLEMENT NO 382 SUR LES SYSTÈMES D ALARME ANTI-INTRUSION RÈGLEMENT NO 382 SUR LES SYSTÈMES D ALARME ANTI-INTRUSION ATTENDU QUE l article 62 de la Loi sur les compétences municipales accorde aux municipalités le pouvoir d adopter des règlements en matière de

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT NUMÉRO 508-2008 SUR LES SYSTÈMES D ALARME

CODIFICATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT NUMÉRO 508-2008 SUR LES SYSTÈMES D ALARME RÈGLEMENT NUMÉRO 508-2008 SUR LES SYSTÈMES D ALARME Modifié par le règlement numéro 552-2012 Avis de motion donné le : 5 juin 2012 Adoption du règlement le : 3 juillet 2012 Publication le : 10 juillet

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER. Règlement sur les système d'alarme

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER. Règlement sur les système d'alarme PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER Règlement # 380 Règlement sur les système d'alarme 438.09.09 Règlement portant le numéro 380 lequel a pour objet de règlementer les systèmes

Plus en détail

9/12/15. L ABC d un système d alarme Jacques Deschamps. Patrick Van Liempt, Managing Director d une entreprise membre d ALIA

9/12/15. L ABC d un système d alarme Jacques Deschamps. Patrick Van Liempt, Managing Director d une entreprise membre d ALIA 9/12/15 L ABC d un système d alarme Jacques Deschamps Patrick Van Liempt, Managing Director d une entreprise membre d ALIA 1 Contenu 1. Nécessité d un système d alarme 2. Conception d une installation

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE PFMP 3

RAPPORT D ACTIVITE PFMP 3 BAC PRO ELEEC RAPPORT D ACTIVITE PFMP 3 Période de Formation en Milieu Professionnel Du lundi 22 au vendredi 26 octobre et du jeudi 8 novembre au vendredi 21 décembre 2007 ELECTOURS 1 3 MO Elève : Année

Plus en détail

- Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1

- Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1 - Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1 - Faire appel au professeur dès que cela te semble nécessaire - Remplir le tableau

Plus en détail

Intégration des systèmes nouvelle approche de la planification de la sécurité Partie Intrusion

Intégration des systèmes nouvelle approche de la planification de la sécurité Partie Intrusion Intégration des systèmes nouvelle approche de la planification de la sécurité Partie Intrusion Henry Tröhler, Chef product management international SAI Securiton SA, Zollikofen Agenda 1. Les fonctions

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE 1 CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE La codification administrative comprend le texte du règlement d origine,

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-BEAUPORT

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-BEAUPORT PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-BEAUPORT Ce document est une codification administrative et n a aucune valeur officielle À jour au 14 juillet 2015 RÈGLEMENT NUMÉRO 636 RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES

Plus en détail

La secrétaire-trésorière et directrice générale, Hélène Beauchamp, est présente.

La secrétaire-trésorière et directrice générale, Hélène Beauchamp, est présente. À la séance ordinaire du conseil municipal de la Municipalité de L Ascension, tenue le 11 février 2008, à laquelle sont présents : Mesdames Carole Beaudry, Danièle Tremblay et Carmen Valiquette ainsi que

Plus en détail

RÈGLEMENT # 2012-468 ABROGEANT LE RÈGLEMENT # 2006-404 SUR LES SYSTÈMES D ALARME

RÈGLEMENT # 2012-468 ABROGEANT LE RÈGLEMENT # 2006-404 SUR LES SYSTÈMES D ALARME 507, Route 108 Ouest Stornoway (Québec) G0Y 1N0 Téléphone : (819) 652-2800 Télécopieur : (819) 652-2105 Courriel : administration@munstornoway.qc.ca Site internet : www.munstornoway.qc.ca RÈGLEMENT # 2012-468

Plus en détail

AUTO FORMATION // PRE REQUIS/AREVCOM.AF.1

AUTO FORMATION // PRE REQUIS/AREVCOM.AF.1 LA SECURITE PRIVEE AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE AGENT DE SECURITE De nos jours, on ne parle plus de vigiles ou gardien mais d'agents de prévention et de sécurité. Cette appellation regroupe plusieurs

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE RÈGLEMENT NUMÉRO 263 CONCERNANT L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SYSTÈMES D ALARME ATTENDU QUE le conseil municipal désire réglementer l

Plus en détail

VILLE DE SAINT-LAZARE MRC DE VAUDREUIL-SOULANGES PROVINCE DE QUÉBEC

VILLE DE SAINT-LAZARE MRC DE VAUDREUIL-SOULANGES PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-LAZARE MRC DE VAUDREUIL-SOULANGES PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 825 REMPLAÇANT LE RÈGLEMENT RMH-110 PORTANT SUR LES SYSTÈMES D ALARME les articles 62 et 65 de la Loi sur les compétences

Plus en détail

La greffière, Blandine Boulianne, est présente. Le directeur général, Jean-Yves Forget, est présent.

La greffière, Blandine Boulianne, est présente. Le directeur général, Jean-Yves Forget, est présent. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT NUMÉRO : 126 Règlement. À la séance ordinaire du conseil municipal de la Ville de Mont-Laurier, tenue le 22 octobre 2007, à laquelle sont présents : Sylvain

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ D'AUDET COMTÉ DE MÉGANTIC COMPTON. M. Jean-Marc Grondin Mme Nathalie Grégoire M. Steve Vallerand M.

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ D'AUDET COMTÉ DE MÉGANTIC COMPTON. M. Jean-Marc Grondin Mme Nathalie Grégoire M. Steve Vallerand M. PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ D'AUDET COMTÉ DE MÉGANTIC COMPTON À LA SÉANCE ORDINAIRE ET RÉGULIÈRE DU CONSEIL DE CETTE MUNICIPALITÉ, TENUE À LA SALLE DE CONSEIL, LUNDI LE 6 FÉVRIER 2012 À 20h00 ET À

Plus en détail

Sur le poste informatique, lancez Internet Explorer.

Sur le poste informatique, lancez Internet Explorer. Compétences : Décrire sous forme schématique, le fonctionnement d un objet technique. Associer à chaque bloc fonctionnel les composants réalisant une fonction. /40 Problématique : Quelques chiffres : 370.983

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE SYSTEME D'ALARME ANTI-INTRUSION SANS FIL SIMON

DOSSIER TECHNIQUE SYSTEME D'ALARME ANTI-INTRUSION SANS FIL SIMON DOSSIER TECHNIQUE SYSTEME D'ALARME ANTI-INTRUSION SANS FIL SIMON 3 BAC PRO S.E.N Dossier Technique 1/10 Sommaire 1 Expression des besoins 3 2 Réponse aux besoins exprimés 3 3 Présentation du système 3

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO: 1 8 1 5

RÈGLEMENT NUMÉRO: 1 8 1 5 PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE DEUX-MONTAGNES RÈGLEMENT NUMÉRO: 1 8 1 5 RÈGLEMENT RÉGISSANT LES SYSTÈMES D ALARME ET LES FAUSSES ALARMES. À une séance ordinaire du Conseil municipal de la Ville de Saint-Eustache

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DANS LES COMMERCES DE MENDE

DOSSIER DE PRESSE DANS LES COMMERCES DE MENDE COMMUNICATION DOSSIER DE PRESSE LA PREVENTION DES CAMBRIOLAGES DANS LES COMMERCES DE MENDE LUNDI 14 AVRIL 2014 A 15 H 30 En présence de : Guillaume LAMBERT, préfet de la Lozère, Commissaire Christophe

Plus en détail

CENTRALE D'ALARME SECURIT 805

CENTRALE D'ALARME SECURIT 805 CENTRALE D'ALARME SECURIT 805 MANUEL UTILISATEUR Révision B SOMMAIRE 1. AVERTISSEMENTS... 2 2. NORMES... 2 3. GENERALITES SUR CE PRODUIT... 2 4. INFORMATIONS INSTALLATEUR... 2 5. MISE EN MARCHE TOTALE...

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 1/6 FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 2/6 AVERTISSEMENT Le service d information du gouvernement travaille actuellement sur l élaboration d une stratégie de sensibilisation de la population

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES Le titulaire du CAP Agent de prévention et de sécurité exerce ses fonctions soit dans une entreprise pourvue de son propre service de sécurité, soit auprès d'une

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE WENTWORTH-NORD RÈGLEMENT SQ 02-2011-336 SUR LES SYSTÈMES D ALARME

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE WENTWORTH-NORD RÈGLEMENT SQ 02-2011-336 SUR LES SYSTÈMES D ALARME CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE WENTWORTH-NORD RÈGLEMENT SQ 02-2011-336 SUR LES SYSTÈMES D ALARME ATTENDU QUE le conseil désire réglementer l installation et le fonctionnement des systèmes d

Plus en détail

systèmes d alarme logisty.serenity

systèmes d alarme logisty.serenity systèmes d alarme logisty.serenity logisty. serenity Pourquoi équiper votre habitation d une alarme? Outil de prévention et de dissuasion, l alarme est avant tout un moyen de gagner en confort et en sérénité.

Plus en détail

ATTENDU que la Ville de Beaupré désire réglementer l installation et le fonctionnement des systèmes d alarme sur le territoire de la municipalité;

ATTENDU que la Ville de Beaupré désire réglementer l installation et le fonctionnement des systèmes d alarme sur le territoire de la municipalité; RÈGLEMENT NUMÉRO 1174 Règlement sur les systèmes d alarme et applicable par la Sûreté du Québec. ATTENDU que la Ville de Beaupré désire réglementer l installation et le fonctionnement des systèmes d alarme

Plus en détail

le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité

le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité Securitas Home Alert le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité Le système Securitas Home Alert garant de votre sécurité Securitas Home Alert

Plus en détail

COMMUNE DE SALAISE SUR SANNE DEPARTEMENT DE L ISERE

COMMUNE DE SALAISE SUR SANNE DEPARTEMENT DE L ISERE COMMUNE DE SALAISE SUR SANNE DEPARTEMENT DE L ISERE Cahier des charges Télésurveillance des bâtiments communaux de la Commune de Salaise sur Sanne Services Techniques Salaise sur Sanne document établi

Plus en détail

La Sécurité incendie En Accueils Collectifs de Mineurs

La Sécurité incendie En Accueils Collectifs de Mineurs PREFET DU LOIRET Direction Départementale Service Départemental d Incendie de la Cohésion Sociale et de Secours du Loiret Pôle Promotion des politiques de jeunesse, Groupement Prévention de sports, et

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT LES ALARMES ET APPLICABLE PAR LA SÛRETÉ DU QUÉBEC

RÈGLEMENT CONCERNANT LES ALARMES ET APPLICABLE PAR LA SÛRETÉ DU QUÉBEC Règlements de la municipalité Ste-Clotilde-de-Beauce PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DES APPALACHES MUNICIPALITÉ STE-CLOTILDE-DE-BEAUCE RÈGLEMENT NUMÉRO 2015-RM-SQ-1 RÈGLEMENT CONCERNANT LES ALARMES ET APPLICABLE

Plus en détail

FIL CONDUCTEUR POUR LES ETABLISSEMENTS FINANCIERS

FIL CONDUCTEUR POUR LES ETABLISSEMENTS FINANCIERS FIL CONDUCTEUR POUR LES ETABLISSEMENTS FINANCIERS FIL CONDUCTEUR POUR LA SECURITE DES EMPLOYES AUX GUICHETS DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS De quoi s'agit-il? Même si le nombre d'attaques est relativement

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT LES ALARMES ET APPLICABLE PAR LA SÛRETÉ DU QUÉBEC

RÈGLEMENT CONCERNANT LES ALARMES ET APPLICABLE PAR LA SÛRETÉ DU QUÉBEC Règlements de la municipalité Saint-Adrien-d Irlande PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DES APPALACHES MUNICIPALITÉ SAINT-ADRIEN-D IRLANDE RÈGLEMENT NUMÉRO 2015-RM-SQ-1 RÈGLEMENT CONCERNANT LES ALARMES ET APPLICABLE

Plus en détail

1191 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME

1191 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME 1191 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME AVIS AU LECTEUR : La présente codification administrative n'a pas de valeur officielle et n'est préparée que pour la commodité du lecteur. Toute erreur ou

Plus en détail

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité Mai 2015 Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité PREAMBULE SOYEZ PRUDENTS! Surveillez vos enfants en bas âge, éloignez d eux tout ce qui peut être source d incendie (allumettes,

Plus en détail

Règlementation municipale en matière d alarmes

Règlementation municipale en matière d alarmes Règlementation municipale en matière d alarmes ARTICLE 1 DÉFINITIONS Pour l interprétation du présent règlement, à moins que le contexte ne s y oppose, les mots et expressions suivants signifient et ce,

Plus en détail

vu le Concordat du 18 octobre 1996 sur les entreprises de sécurité A vu le projet de loi présenté par le Conseil d'etat

vu le Concordat du 18 octobre 1996 sur les entreprises de sécurité A vu le projet de loi présenté par le Conseil d'etat 935.7 LOI sur les entreprises de sécurité (LESéc) du septembre 998 (état: 0.07.004) LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD vu le Concordat du 8 octobre 996 sur les entreprises de sécurité A vu le projet de

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT LES ALARMES

RÈGLEMENT CONCERNANT LES ALARMES PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DE L'AMIANTE MUNICIPALITÉ D ADSTOCK RÈGLEMENT NUMÉRO 7-01 RÈGLEMENT CONCERNANT LES ALARMES CONSIDÉRANT QUE le Conseil juge nécessaire et d'intérêt public de réglementer la possession,

Plus en détail

reliée à une société avec laquelle le client passe un contrat de télé-surveillance. SSIAP1 SSIAP2 SSIAP3 SST H0B0 et recyclages..

reliée à une société avec laquelle le client passe un contrat de télé-surveillance. SSIAP1 SSIAP2 SSIAP3 SST H0B0 et recyclages.. Nos Services ADELA-Groupe met en place sur votre site des agents de sécurité qualifiés, certifiés SSIAP* et des ADS* pour assurer un service de prévention, de protection et d intervention en sécurité incendie.

Plus en détail

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché Fabriqué en France Certifié CE Garanti 3 ans Technologie brevetée DomoTAG, grand prix de l innovation 2005, est un système d alarme évolutif

Plus en détail

Détecteur de fumée radio fumonic 3 radio net. Informations pour locataires et propriétaires

Détecteur de fumée radio fumonic 3 radio net. Informations pour locataires et propriétaires Détecteur de fumée radio fumonic 3 radio net Informations pour locataires et propriétaires Félicitations! Des détecteurs de fumée intelligents fumonic 3 radio net ont été installés dans votre appartement.

Plus en détail

CONFORT & DOMOTIQUE D.S. PREMIER TRIMESTRE CORRECTION. ETUDE DU FONCTIONNEMENT D'UNE CENTRALE d'alarme INCENDIE INSTALLEE DANS UN BÂTIMENT COLLECTIF

CONFORT & DOMOTIQUE D.S. PREMIER TRIMESTRE CORRECTION. ETUDE DU FONCTIONNEMENT D'UNE CENTRALE d'alarme INCENDIE INSTALLEE DANS UN BÂTIMENT COLLECTIF CONFORT & DOMOTIQUE D.S. PREMIER TRIMESTRE CORRECTION ETUDE DU FONCTIONNEMENT D'UNE CENTRALE d'alarme INCENDIE INSTALLEE DANS UN BÂTIMENT COLLECTIF Présentation du système : Centrale Alarme Incendie Alarme

Plus en détail

Les règlements peuvent être modifiés sans préavis, contactez la ville de Bécancour pour connaître tout changement apporté.

Les règlements peuvent être modifiés sans préavis, contactez la ville de Bécancour pour connaître tout changement apporté. VILLE DE BÉCANCOUR RÈGLEMENT N O 774 RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME (Modifié par le règlement n o 1199) ADOPTION: Le 3 novembre 1997 MISE À JOUR : Janvier 2010 Les règlements peuvent être modifiés

Plus en détail

LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL

LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL Le présent document comprend une série de recommandations pouvant aider les conseillers en technoprévention dans le cadre de leur communication

Plus en détail

OUVERTURE D UN COMMERCE

OUVERTURE D UN COMMERCE OUVERTURE D UN COMMERCE Les règles de sécurité d un ERP : Etablissement Recevant du Public Création de la boutique Installation des systèmes de sécurité Ouverture du commerce Photo : La fausse boutique,

Plus en détail

CONSIDÉRANT que tous les membres du conseil présents ont déclaré avoir lu ledit règlement et qu ils ont renoncé à sa lecture;

CONSIDÉRANT que tous les membres du conseil présents ont déclaré avoir lu ledit règlement et qu ils ont renoncé à sa lecture; PROVINCE DE QUÉBEC VILLE D OTTERBURN PARK RÈGLEMENT NUMÉRO 426 CONCERNANT L INSTALLATION ET L ENTRETIEN D AVERTISSEURS ET DE DÉTECTEURS DE FUMÉE ET ABROGEANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 329 TEL QU AMENDÉ CONSIDÉRANT

Plus en détail

M.R.C. de La Jacques-Cartier Province de Québec RÈGLEMENT NUMÉRO 451 SUR LES ALARMES INCENDIE

M.R.C. de La Jacques-Cartier Province de Québec RÈGLEMENT NUMÉRO 451 SUR LES ALARMES INCENDIE MUNICIPALITÉ DE SHANNON M.R.C. de La Jacques-Cartier Province de Québec RÈGLEMENT NUMÉRO 451 SUR LES ALARMES INCENDIE le 5 août 2013 MUNICIPALITÉ DE SHANNON MRC de La Jacques-Cartier Province de Québec

Plus en détail

Aide mémoire de votre système

Aide mémoire de votre système Aide mémoire de votre système Vous ARRÊTEZ votre système 1. Vous ARRÊTEZ la protection d intrusion Avec la télécommande : appuyez sur la touche OFF bip, arrêt arrêt Arrêt : mise à l arrêt de tous les groupes

Plus en détail

Tous les dispositifs de protection du travailleur isolé

Tous les dispositifs de protection du travailleur isolé Tous les dispositifs de protection du travailleur isolé Définition/Legislation Principe de fonctionnement Choisir son matériel Notre gamme de produits Vidéo explicative Etude/Devis Certains prétendent

Plus en détail

La tranquillité est en vous.

La tranquillité est en vous. ( ) TELESECURITE EN RESIDENTIEL La tranquillité est en vous. SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SANS FIL Deux protections valent mieux qu une. La télésécurité ne se substitue pas à l alarme, elle en est le complément

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE L AVENIR RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE L AVENIR RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE L AVENIR RÈGLEMENT NUMÉRO 634-09 RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME ATTENDU QU avis de motion du présent règlement a été dûment donné lors de la séance de ce

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE BAIE-JAMES LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT:

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE BAIE-JAMES LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT: PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE BAIE-JAMES Règlement n 150 Règlement remplaçant le règlement n o 117 concernant les alarmes et applicable par la Sûreté du Québec et abrogeant le règlement n o 135 LE

Plus en détail

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche 1 Annexe 3 Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche Le plan décrit au sein de chacun de ses 12 domaines : - les objectifs de sécurité

Plus en détail

Le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales

Le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES SOUS DIRECTION DE LA DEFENSE CIVILE Paris, le 23 avril 2003 ET DE LA PREVENTION DES RISQUES Bureau de la Réglementation Incendie et des Risques pour le

Plus en détail

Dossier Technique Immobilier

Dossier Technique Immobilier Dossier Technique Immobilier Numéro de dossier : Date du repérage : GILLET/CC/090812 Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou des bâtiments : Département : 85000 Commune : La Roche-sur-Yon Adresse

Plus en détail

COMITE DE FORMATION DES DIRIGEANTS ET DES OFFICIELS

COMITE DE FORMATION DES DIRIGEANTS ET DES OFFICIELS COMITE DE FORMATION DES DIRIGEANTS ET DES OFFICIELS COMMISSAIRE DE PISTE DOSSIER CANDIDAT Madame, Mademoiselle, Monsieur Vous avez souhaité vous investir dans le Sport Motocycliste à travers une formation

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

Travaux Personnels Encadrés

Travaux Personnels Encadrés Travaux Personnels Encadrés Léonard De Vinci 1 ère Sciences de l'ingénieur Année 2004-2005 Thème : Information et communication Sous thème : Alarme domestique Becker Adrien Judas Grégoire Moraux Antoine

Plus en détail

systèmes d alarme logisty.serenity

systèmes d alarme logisty.serenity systèmes d alarme logisty.serenity logisty serenity Pourquoi équiper votre habitation d une alarme? Outil de prévention et de dissuasion, l alarme est avant tout un moyen de gagner en confort et en sérénité.

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation Ville de Perpignan Direction Générale des Services Techniques Etablissement Recevant du Public Consignes Générales d Exploitation 1- Surveillance de l établissement En présence du public, l établissement

Plus en détail

Déclaration électronique de votre système d alarme

Déclaration électronique de votre système d alarme Déclaration électronique de votre système d alarme La réglementation dans le secteur de la sécurité a été modifiée par l arrêté royal du 25 avril 2007 fixant les conditions d installation, d entretien

Plus en détail

Prévention, une bonne habitude! Protégez votre moto contre le vol!

Prévention, une bonne habitude! Protégez votre moto contre le vol! Prévention, une bonne habitude! Protégez votre moto contre le vol! Le phénomène des vols de motos est en nette augmentation ces dernières années, ce qui est loin de réjouir les propriétaires de ces véhicules.

Plus en détail

Formulaire de demande de surveillance en cas d'absence

Formulaire de demande de surveillance en cas d'absence Police Locale ZP Haute Senne (5328) Coordination opérationnelle Chaussée d'enghien, 180 7060 SOIGNIES Tél. (067)349 249 Fax. (067)349 240 Formulaire de demande de surveillance en cas d'absence Renseignements

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 147-2011 Règlement concernant les systèmes d alarme

RÈGLEMENT NUMÉRO 147-2011 Règlement concernant les systèmes d alarme PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAVALTRIE RÈGLEMENT NUMÉRO 147-2011 Règlement concernant les systèmes d alarme PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAVALTRIE CERTIFICAT D APPROBATION ET/OU PROCESSUS D ADOPTION RÈGLEMENT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Lutte contre la délinquance : mise en place d un dispositif de participation citoyenne à Sète

DOSSIER DE PRESSE Lutte contre la délinquance : mise en place d un dispositif de participation citoyenne à Sète PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Lutte contre la délinquance : mise en place d un dispositif de participation citoyenne à Sète Jeudi 17 octobre 2013 Parce que la lutte contre les cambriolages est

Plus en détail

Aux entreprises de gardiennage autorisées pour la gestion de centraux d'alarme

Aux entreprises de gardiennage autorisées pour la gestion de centraux d'alarme Bruxelles, Ministère de l'intérieur Police générale du Royaume Direction Sécurité Privée fax 02/500.25.29 Aux entreprises de gardiennage autorisées pour la gestion de centraux d'alarme Nos réf. : VIII/F/JC/

Plus en détail

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION La règle s applique à tous types de sites ou bâtiments quels qu en soit la surface totale et l usage. L avantage d un unique document est d harmoniser les méthodes

Plus en détail

GE Security. Aritech Systèmes d'alarme: Gamme confort: CS375 / CS575 / CS875

GE Security. Aritech Systèmes d'alarme: Gamme confort: CS375 / CS575 / CS875 GE Security Aritech Systèmes d'alarme: Gamme confort: CS375 / CS575 / CS875 Installation rapide et esthétique En plus de notre gamme de détecteurs filaires, la gamme confort offre un vaste choix de détecteurs

Plus en détail

AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE. Nicole NOILHETAS IEN économie Gestion Académie de BORDEAUX. CAP APS Académie de BORDEAUX 1

AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE. Nicole NOILHETAS IEN économie Gestion Académie de BORDEAUX. CAP APS Académie de BORDEAUX 1 AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE Nicole NOILHETAS IEN économie Gestion Académie de BORDEAUX CAP APS Académie de BORDEAUX 1 Arrêté du 27 août 2001 - J.O du 5 septembre 2001 DEFINITION DES EPREUVES PONCTUELLES

Plus en détail

Service publie fédéral Interieur Direction générale Sécurité et Prévention Direction Sgcuritb Privbe. Annexes. Votre reference

Service publie fédéral Interieur Direction générale Sécurité et Prévention Direction Sgcuritb Privbe. Annexes. Votre reference Service publie fédéral Interieur Direction générale Direction Sgcuritb Privbe Votre correspondant Bart Verspeet E-mail bart.verspeet@ibz.fgov. be Votre reference Notre réfbrence VI ll/f/bve/zoi O/ Annexes

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail