Un logement décent et abordable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un logement décent et abordable"

Transcription

1 Un logement décent et abordable un incontournable pour le développement humain de Montréal-Nord Portrait des besoins et des ressources en habitation à Montréal-Nord Comité logement de Montréal-Nord 2 e édition Printemps 2007

2 Cette recherche a été rendue grâce à une subvention de la FONDATION Béati 6344, rue Pascal Montréal-Nord (Québec) H1G 1T6 Des copies de ce rapport sont disponibles au coût de 5,00 $ (frais de poste inclus). Nous demandons une contribution de 10 $ par copie aux organismes et 15,00 $ par copie aux institutions afin de rendre disponible ce rapport à prix réduit à un plus grand nombre de personnes. Nous décourageons toute reproduction totale ou partielle de ce document sans l accord du Comité logement de Montréal-Nord. Votre contribution nous aide à continuer notre travail. Comité logement de Montréal-Nord, Printemps

3 MERCI! Aux organismes qui ont travaillé à regrouper des locataires ou intervenants 1 : l organisation pour la protection des droits sociaux (OPDS), l Association Entre Parents de Montréal-Nord, l initiative Go! Montréal-Nord, le Service d aide aux nouveaux arrivants du Centre d action bénévole de Montréal-Nord, l Équipe quartier du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord et ses partenaires. À madame Charlotte Côté de la Ville de Montréal, arrondissement Montréal-Nord pour ses recherches statistiques. Au membres du conseil d administration provisoire du Comité logement de Montréal-Nord : madame Claudette De Carufel, monsieur Mario Tardif, monsieur Roger Moreau et monsieur Pierre Cantin. À monsieur Roger Moreau qui a bonifié le document, assuré la révision des textes et rédigé la seconde édition. Aux personnes rencontrées en entrevue individuelles et de groupe, qui ont donné la couleur de cette recherche et toute l inspiration nécessaire à son auteur Jean-Yves Rousseau. 1 Dans le présent document, les termes employés au singulier comprennent le pluriel et vice-versa, et ceux qui sont employés au masculin comprennent le féminin et vice-versa. 3

4 TABLE DES MATIÈRES MERCI!...3 TABLE DES MATIÈRES. 4 LISTE DES TABLEAUX..6 INTRODUCTION Contexte et historique Question de recherche Plan LE LOGEMENT, C EST PLUS QU UN TOIT! Un droit ou un privilège? Les conditions reliées au logement Caractéristiques de Montréal-Nord Population Répartition des ménages locataires et propriétaires Concentration des locataires Logement et pauvreté Logement et personnes âgées Logement et taille des ménages Niveau de défavorisation Origine ethnique Logement et stabilité.22 LES BESOINS Des Logements accessibles Des logements disponibles et en nombre suffisant Des logements abordables Des propriétaires justes et exempts de préjugés Les logements pour des groupes spécifiques Des logements habitables Des logements bien entretenus Des logements salubres Des relations locataire-propriétaire harmonieuses..32 4

5 3.1 Des rapports libres de tensions Des propriétaires présents Des rapports basés sur le respect des droits de chacun Connaissance des alternatives UN ENVIRONNEMENT DE QUALITÉ Plan d urbanisme.35 LES RESSOURCES LE BÂTI DE MONTRÉAL-NORD L âge des résidences et le déclin de la construction La typologie du logement Le mode d occupation des logements : achat ou location La grandeur des unités de logement La proportion du revenu affectée au logement Les logements ayant besoin d entretien et de réparation Le logement social et communautaire dans l arrondissement Les programmes d aide au logement social et communautaire Le logement social et communautaire dans Montréal-Nord PROGRAMMES DE CONSTRUCTION ET RÉNOVATION Programmes de construction Programmes de rénovation Autres programmes RESSOURCES COMMUNAUTAIRES Associations de locataires Le Comité logement de Montréal-Nord Le comité Un Toit pour tous Les groupes de ressources techniques (GRT) Les regroupements..55 CONCLUSION. 57 LES ACTIONS POSSIBLES En faveur du logement social Pour le respect des droits des locataires Avec les programmes gouvernementaux...58 BIBLIOGRAPHIE.59 ANNEXE 1 61 ANNEXE 2.63 ANNEXE ANNEXE

6 LISTE DES TABLEAUX Tableau 1 Enjeux et actions prioritaires du sommet de Montréal, arrondissement Montréal-Nord, Tableau 2 Proportion des ménages selon le nombre de membres, arrondissement Montréal-Nord, île de Montréal, le Québec, Tableau 3 Répartition des immigrants selon le lieu de naissance, Montréal-Nord et Montréal, Tableau 4 Taux d inoccupation (%) des appartements d initiative privée selon le nombre de chambres, Montréal-Nord, Île de Montréal, 2004, Tableau 5 Variation du loyer moyen ($) des appartements d initiative privée selon le nombre de chambres, Montréal-Nord, Île de Montréal, 2004, Tableau 6 Familles à faible revenu, arrondissement Montréal-Nord et Montréal, Tableau 7 Seuils de faible revenu selon la composition du ménage, grande région montréalaise, Tableau 8 Nombre de ménages en attente de HLM, Montréal-Nord, 2002 et Tableau 10 Répartition des familles de recensement et des ménages selon la tranche de revenu annuel et selon le revenu annuel moyen, Montréal-Nord et Montréal, Tableau 11 Composition du revenu de la population de 15 ans et plus selon la source, régions administratives de Montréal et de Laval, Tableau 12 Propriétaires d immeubles de 2 logements et plus selon leur lieu de résidence, Montréal Nord, Tableau 13 Logements privés occupés selon la période de construction, Montréal-Nord et Montréal, Tableau 14 Logement privé occupé selon le type de construction résidentielle, Montréal-Nord, arrondissement Montréal-Nord et Montréal, Tableau 15 Mode d'occupation des logements privés par les familles économiques, arrondissement Montréal-Nord, région administrative de Montréal et province de Québec Tableau 16 Nombre et pourcentage de logements privés occupés selon le nombre de pièces, Montréal-Nord, Tableau 17 Ménages privés selon le mode d'occupation et les coûts d'habitation, et valeur moyenne du logement, arrondissement Montréal-Nord, Tableau 18 Logements privés occupés selon leur besoin d'entretien régulier et de réparations, Tableau 19 Les logements sociaux et communautaires dans l arrondissement Montréal-Nord et à Montréal, au 31 décembre Tableau 20 Coopératives d habitation de Montréal-Nord, Tableau 21 Logements sociaux et communautaires à Montréal, en date du 31 décembre 2004, Répartition par arrondissements...60 Tableau 22 Nombre et pourcentage de HLM et de bénéficiaires du PSL selon l arrondissement, Tableau 23 Programmes gouvernementaux Soutien financier aux ménages Tableau 24 Programmes gouvernementaux Soutien financier aux ménages Tableau 25 Programmes gouvernementaux Construction LISTE DES CARTES Carte 1 Proportion des locataires, CLSC, île de Montréal, Carte 2 Taux de locataires à Montréal, Carte 3 Proportion de la population vivant sous le seuil de faible revenu, secteurs de recensement du CLSC Montréal-Nord, Carte 4 Proportion des personnes âgées de 65 ans et plus, secteurs de recensement du CLSC Montréal-Nord, Carte 5 Secteurs de démembrement selon leur niveau de défavorisation, Montréal-Nord Carte 6 Proportion d immigrants par secteur de recensement, Montréal-Nord, Carte 7 Proportion de la population de 5 ans et plus ayant déménagé durant les cinq années précédentes, selon les secteurs de recensement, Montréal-Nord, Carte 8 Densité de la population de Montréal, Carte 9 Affectation du sol, Montréal-Nord, LISTE DES FIGURES Figure 1 Figure 2 Répartition des immigrants selon la période d immigration, CLSC Montréal-Nord, Nombre et proportion d immigrants, CLSC Montréal-Nord, de 1981 à

7 INTRODUCTION 1. Contexte et historique Depuis plusieurs années, des organismes communautaires et institutions telles que la Ville de Montréal, arrondissement Montréal-Nord, le CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord, la Direction de la santé publique et Centraide du Grand Montréal perçoivent l accessibilité à un logement décent et à coût abordable comme un enjeu prioritaire du développement social à Montréal-Nord. Plusieurs personnes se disent prêtes à entreprendre des actions visant des solutions collectives. Depuis bon nombre d années, en effet, des citoyens ordinaires et des décideurs sont préoccupés par la question de l habitation et particulièrement par la situation des locataires de Montréal-Nord. Un bref rappel des différentes étapes de la réflexion qui a mené à la mise sur pied du Comité logement de Montréal-Nord n est donc pas inutile. a) Le projet de mise sur pied d un point de service à Montréal-Nord mars 1999 En mars 1999, Entraide logement Hochelaga Maisonneuve procédait à une étude pour le compte de Centraide sur l opportunité de mettre sur pied un point de service à Montréal-Nord. Des rencontres avec des intervenants du milieu ont permis de constater qu un service d information et d éducation populaire en matière de logement répondrait à des besoins importants dans le milieu, notamment dans le secteur Nord-Est. «Il ressort, lit-on dans le rapport, qu une intervention des autorités ainsi que des milieux communautaire et institutionnel devra être élaboré afin d améliorer les conditions de vie en général de la population de Montréal-Nord en favorisant le secteur Nord-Est» (p.8). Le rapport rend compte d une préoccupation des intervenants : une majorité d entre eux souhaitent la mise sur pied d un organisme autonome, indépendant et établi à Montréal-Nord. b) Le Forum sur la pauvreté des aînés 17 octobre 2001 Le 17 octobre 2001, au Forum des aînés organisé par la Table de concertation des aînés, les participants de l atelier sur le logement proposaient trois actions : 1. réaliser un portrait du logement à Montréal-Nord, 2. créer un comité logement et 3. mettre sur pied de nouvelles coopératives d habitation (notamment par le transfert d immeubles). c) Le projet de développement social Montréal-Nord en santé Février 2001 Faisant l état de situation du développement social à Montréal-Nord, le document de Montréal-Nord en santé énonce six enjeux auxquels la communauté est confrontée : 1. Le vieillissement de la population, 2. son appauvrissement, 3. la transformation des familles, 4. la progression de la diversité culturelle, 5. la déqualification sociale et culturelle, 6. la violence entre les personnes. 7

8 Sous le titre «Un cadre physique rébarbatif», on y lit : «Dans les quartiers les plus denses de Montréal-Nord, la qualité des logements est souvent médiocre. Le développement rapide de ces quartiers dans les années 60 a eu une influence négative sur les standards de construction. Les logements se caractérisent donc par une mauvaise qualité de l isolation, de l insonorisation, de la fenestration et du chauffage et souvent par un manque d entretien, un laisser-aller jusqu au délabrement. Une forte proportion des propriétaires de ces logements n abitant pas à Montréal-Nord, leur absence entraîne souvent de la négligence dans l entretien des immeubles. Les populations qui y habitent forment à certains endroits des ghettos de pauvreté où l on constate un grand isolement social. Les espaces verts sont quasi inexistants» 2. La possibilité d avoir un logement décent à coût abordable apparaît comme un facteur permettant une stabilité résidentielle et une façon de diminuer la mobilité résidentielle. Le mouvement de mise sur pied de coopératives d habitation dans les années 80 est mentionné comme une expérience qui «a contribué à se donner un pouvoir sur leurs conditions d habitation, tout en assurant l exercice de leur droit à un logement décent et de prix abordable ainsi que le respect de leur droit à la stabilité résidentielle» 3. On y fait mention que le Comité promoteur de Montréal-Nord en santé entend encourager la mise sur pied d un comité logement. d) Le Sommet de Montréal, arrondissement Montréal-Nord Le 25 mars 2002, dans le cadre du Sommet de Montréal, une soixantaine d intervenants de Montréal- Nord étaient réunis pour élaborer un premier jet de plan d action. Il s agissait d abord de s entendre sur les enjeux et les actions prioritaires du milieu dans une démarche de planification participative où le citoyen ordinaire a son mot à dire dans les grandes décisions qui affectent l évolution économique, sociale et culturelle de son milieu de vie. L atelier portant sur l habitation proposait les enjeux et les actions prioritaires. Tableau 1 Enjeux et actions prioritaires du Sommet de Montréal arrondissement Montréal-Nord, 2002 Enjeux 1. Améliorer l habitation 2. Pénurie de logements privés ou subventionnés et pénurie de grands logements 3. Rétention des résidants Actions prioritaires de l arrondissement Montréal-Nord 1. Avoir une vision globale du re-développement et favoriser la mixité âges/revenus. 2. Améliorer les milieux de vie (en particulier ceux des aînés et des handicapés). 3. Améliorer les services de loisirs, de la culture, du transport, communautaires et de la sécurité. 1. Identifier le parc des immeubles vacants existants. 2. Profiter au maximum des programmes annoncés par le gouvernement et visant la création de nouvelles unités de logements privés et subventionnés. 3. Créer un organisme pour développer de nouveaux logements (ex. : comité logement) et favoriser les coopératives d habitation. 1. Poursuivre et améliorer les programmes de rénovation (assouplir les conditions d admissibilité). 2. Développer le civisme en responsabilisant les citoyens. 3. Améliorer l intervention de l Arrondissement dans les services de salubrité. 2 Montréal-Nord en santé, Projet de développement social à Montéal-Nord : État de situation, février 2001, p.10, 3 Ibid., p

9 e) Le Colloque Montréal-Nord en action Le 19 novembre 2002, à la suite du Sommet de Montréal, un projet de plan d action fut soumis à la réflexion d une assemblée de deux cents citoyens de tous les secteurs d activité. Le but de cette seconde consultation était double : valider le plan d action par un grand nombre d intervenants représentatifs de la communauté locale et bonifier ce plan d action. Intitulée «Montréal-Nord en action», cette journée permit de réaliser un large consensus sur le diagnostic posé par le sommet et de convenir qu il était temps de mieux coordonner les efforts dans un plan d action global et intégré. Dans le domaine de l habitation, la priorité fut accordée aux actions suivantes : 1. Développer une vision globale en plus d élaborer un plan directeur (mixité des résidants/clientèles : personnes et familles à faible revenu jeunes couples aînée handicapés personnes atteintes de déficience intellectuelle ou de problèmes de santé mentale). 2. Soutenir financièrement l organisme d aide aux locataires ; 3. Favoriser la création de logements coopératifs, particulièrement dans les secteurs Nord-Est et Sud-Ouest, avec une attention particulière à des initiatives de logements supervisés en faveur de clientèles particulières. f) La journée de l habitation 3 décembre 2002 Le 3 décembre 2002, les organismes de Montréal-Nord concernés par la problématique du logement répondirent en grand nombre à un appel lancé par le Comité logement de Montréal-Nord (en formation) en participant à une journée de réflexion sur l habitation à Montréal-Nord et en se constituant en Réseau logement de Montréal-Nord avec la mission de réunir les volontés et les ressources en matière de logement afin d entreprendre des actions concertées. Lors de cette Journée de l habitation, un portrait des besoins et des ressources fut présenté. Les participants furent invités à bonifier ou à corriger ce portrait. Trois invités représentant des organismes en habitation 4, présentèrent les actions possibles en logement social (HLM, coopératif et communautaire) et la défense des droits des locataires 5. En fin de rencontre, on demanda aux participants de cibler les actions prioritaires du nouveau Réseau logement. Deux actions prioritaires furent décidées : Participer au projet d un OBNL pour personnes âgées en légère perte d autonomie présenté par le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier ; Consolider le Comité logement de Montréal-Nord. Les participants ont décidé de se revoir au printemps g) Le chantier Plan d action famille En janvier 2007, la Ville Montréal, arrondissement Montréal-Nord, préoccupée par le vieillissement de sa population et l exode des jeunes vers les banlieues éloignées, met sur pied le chantier Action famille pour se donner un temps de réflexion entre intervenants du milieu et de l arrondissement pour revoir, ajuster et optimiser l offre de service aux familles et convenir d une cible famille à atteindre d ici Parmi les thèmes de réflexion soumis, en mai, à une consultation publique, se trouve l habitation. Il y a une volonté politique : d améliorer l accessibilité au logement et à la propriété pour les familles, en portant une attention particulière aux familles vulnérables économiquement et susceptibles de vivre de la discrimination ; de favoriser l amélioration des conditions d habitabilité et prévenir la détérioration des logements existants ; de promouvoir le développement et l adaptation d une offre résidentielle pouvant répondre aux diverses réalités familiales (ex. : familles nombreuses, aînés et autres membres de la famille pouvant vivre des limitations fonctionnelles, cohabitation intergénérationnelle). 4 Soit le Front d action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier et le Regroupement des comités logement et association de locataires du Québec (RCLALQ) 5 Un compte rendu de la rencontre est en annexe 1. 9

10 2. Question de recherche Au Sommet de Montréal de 2002, le document de travail du secteur de l habitation énonçait les principaux défis relevés par l intervention municipale : Le soutien au développement et au re-développement résidentiel : L accession à la propriété ; La revitalisation des quartiers en difficulté ; Le développement du logement social et communautaire ; La consolidation des milieux de vie résidentiels. En quels termes, ces défis se posent-ils à la communauté de Montréal-Nord? Le présent document vise à faire état des besoins des locataires de l arrondissement en matière d habitation et à dresser le portrait des ressources disponibles afin de mettre en place des actions concertées. L accès à un logement décent à coût abordable étant une condition essentielle au développement social et économique des personnes résidant à Montréal-Nord, qu en est-il de leurs besoins et ressources quant à : a) un logement décent, b) son coût abordable, c) un environnement de qualité? Cette question sera abordée sous deux angles : 1. La demande (les besoins des locataires) ; 2. l offre (les ressources actuelles et possibles. Le présent portrait a été réalisé à partir de deux sources principales : a. Les statistiques disponibles concernant le logement et les conditions de vie des personnes de Montréal-Nord ; b. Des entrevues individuelles et de groupe auprès de 50 personnes (locataires, intervenants, décideurs publics, etc.). 3. Plan La première section situe la problématique du logement à l intérieur d un cadre plus large en rendant compte de certaines caractéristiques de l arrondissement Montréal-Nord.Dans la section suivante, nous faisons état des besoins des locataires de Montréal-Nord selon quatre variables : L accessibilité au logement ; L habitabilité du logement ; Les relations locataires-propriétaires ; Un environnement de qualité. Ensuite, nous dressons le portrait des ressources selon quatre aspects : Les caractéristiques des logements de Montréal-Nord ; Le soutien aux ménages locataires ; Les programmes de construction et de rénovation ; Les ressources communautaires. 10

11 LE LOGEMENT C EST PLUS QU UN TOIT 1. Un droit ou un privilège? L article 25 de la Déclaration des droits de l homme de l Organisation des Nations Unies affirme l énoncé suivant : «Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l alimentation, l habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.» La Commission des droits de la personne du Québec considère le droit au logement comme une composante du droit à des mesures d assistance financière et à des mesures susceptibles d assurer un niveau de vie décent. La Charte des droits et libertés de la personne du Québec Art. 5 : «Toute personne a droit à sa vie privée». 6 : «Toute personne a droit à la jouissance paisible et à la libre disposition de ses biens». 7 : «La demeure est inviolable». 8 : «Nul ne peut pénétrer chez autrui ni y prendre quoi que ce soit sans son consentement exprès ou tacite». 10 : «Toute personne a droit à la reconnaissance et à l exercice, en pleine égalité, des droits et libertés de la personne sans distinction, exclusion, ou préférence fondée sur la race, la couleur, le sexe, la grossesse, l orientation sexuelle, l état civil, sauf dans la mesure prévue par la loi, la religion, les convictions politiques, la langue, l origine ethnique ou nationale, la condition sociale, le handicap. Il y a discrimination lorsque telle distinction, exclusion ou préférence a pour effet de détruire ou de compromettre ce droit». 11 : «Nul ne peut harceler une personne en raison des motifs visés dans l article 10». 12 : «Nul ne peut, par discrimination, refuser de conclure un acte juridique ayant pour objet des biens ou des services ordinairement offerts au public». 13 : «Nul ne peut, dans un acte juridique, stipuler une clause comportant discrimination. Une telle clause est sans effet». 14 : «L interdiction visée dans les articles 12 et 13 ne s applique pas au locateur d une chambre située dans un local d habitation, si le locateur ou sa famille réside dans le local, ne loue qu une seule chambre et n annonce pas celle-ci, en vue de la louer, par avis ou par tout autre moyen public de sollicitation». 45 : «Toute personne dans le besoin a droit pour elle et sa famille, à des mesures d assistance financière et à des mesures sociales, prévues par la loi, susceptibles de lui assurer un niveau de vie décent». 49 : «Une atteinte illicite à un droit ou à une liberté reconnu dans la présente Charte confère à la victime le droit d obtenir la cessation de cette atteinte et la réparation du préjudice moral ou matériel qui en résulte. En cas d atteinte illicite et intentionnelle, le tribunal peut en outre condamner son auteur à des dommages-intérêts punitifs». 11

12 2. Les conditions reliées au logement La notion d habitation décente à coût abordable implique les conditions suivantes : La sécurité (protection contre l expulsion, l intrusion, etc.) ; La capacité de paiement ; L habitabilité ; La facilité d accès ; L environnement de qualité. Une étude de la problématique du logement ne peut se faire sans la relier aux variables écologiques et socioéconomiques des résidants, notamment à celle des locataires, telles que : La pauvreté ; L immigration ; L âge ; L environnement urbain ; La stabilité ; Le tissu social ; Les relations de voisinage. 3. Caractéristiques de l arrondissement Montréal-Nord 3.1 Population Montréal-Nord compte personnes 6 regroupées en ménages, soit un nombre moyen de 2,3 personnes par ménage (contre 2,2 à Montréal). 3.2 Répartition des ménages locataires et propriétaires Montréal-Nord compte une forte proportion de locataires. En 2001, les locataires y représentaient 72,4 % de la population. L arrondissement se compare aux territoires des CLSC St-Michel, St- Léonard et Rosemont situés sous sa limite Sud, se situant dans la tranche de 66,0 % à 72,9 % (carte 1). 6 Statistique Canada, recensement

13 Carte 1 Proportion des locataires, CLSC, île de Montréal, 2001 Logements loués Moins de 57,0% 57,0% à 65,9% 66,0% à 72,9% 73,0% à 77,9% 78,0% et plus Région = 64,2% Bordeaux-Cartierville 57,4 Parc Extension 81,4 & Montréal-Nord 72,4 St-Michel 66,7 Ahuntsic 65,3 Villeray 76,2 Rivière-des-Prairies 33,9 St-Léonard 66,0 De Rosemont 72,2 Pointe-aux- Trembles 44,1 Mercier-Est / Anjou 59,6 Olivier- Guimond 65,6 Hochelaga-Maisonneuve 85,0 La Petite-Patrie 78,4 Plateau Mont-Royal 76,6 Lac St-Louis 20,0 Pierrefonds 28,2 0 2,5 5 St-Laurent 61,5 Du Vieux La Chine 56,5 Côte-des-Neiges 72,5 René-Cassin 56,4 LaSalle 61,2 Métro 78,0 St-Henri 74,8 Verdun / Côte St-Paul 69,4 Des Faubourgs 83,1 St-Louis du Parc 73,8 Pointe-St-Charles 76,5 kilomètres NDG / Montréal-Ouest 66,3 Source : Statistique Canada, recensement 2001, données analysées en 2005 par Robert Choinière, Danièle Dorval et James Massie de la Direction de la santé publique de Montréal. 3.3 Concentration des locataires Ci-dessous, la carte 2 indique les taux de locataires autrement dit les degrés de densité de logements locatifs - selon le secteur de recensement sur le territoire de l île de Montréal. Si on met le zoom sur Montréal-Nord, on aperçoit deux voisinages de cet arrondissement où la population de locataires a une très forte concentration : Le Nord-Est et le Nord-Ouest. Les taux de locataires dans ces deux voisinages se situent dans la tranche de 81.1 % à 100 % : le Nord-Est, en raison de la forte concentration d immeubles à trois étages habités majoritairement par des familles; le Nord-Ouest, en raison de ses tours d habitation pour personnes âgées. 13

14 Carte 2 Source : Statistique Canada, recensement Données analysées en 2005 par Robert Choinière, Danièle Dorval et James Massie de la Direction de la santé publique de Montréal. 3.4 Logement et pauvreté Le voisinage Nord-Est de Montréal-Nord, qui compte une forte proportion de locataires, est aussi un des endroits où se retrouve une forte proportion de personnes vivant sous le seuil de faible revenu (carte 3). On y observe des taux qui fluctuent entre 49,7 % et 60,5 %. Mais il n est pas le seul voisinage à compter une très forte proportion de personnes sous le seuil de faible revenu : le Sud-Ouest affiche, quant à lui, un taux de 46,9 %. 14

15 Carte 3 Proportion de la population vivant sous le seuil de faible revenu, secteurs de recensement du CLSC Montréal-Nord, 2001 Source : Statistique Canada, recensement Données analysées en 2005 par Robert Choinière, Danièle Dorval et James Massie de la Direction de la santé publique de Montréal. 3.5 Logement et personnes âgées La caractéristique principale du voisinage Nord-Ouest est la forte proportion des personnes âgées de 65 ans et plus, comme on peut le voir sur la carte No 4. Il s agit du territoire qui compte la plus forte proportion de personnes de 65 ans et plus, soit 46,1 %. En raison des tours d habitation pour personnes âgées sur le boulevard Gouin longeant la rivière des Prairies, les aînés se retrouvent aussi dans une proportion importante (35,1 %) dans le voisinage Nord-Est. 15

16 Carte 4 Proportion des personnes âgées de 65 ans et plus, secteurs de recensement du CLSC Montréal-Nord, 2001 Source : Statistique Canada, recensement Données compilées en 2005 par Robert Choinière, Danièle Dorval et James Massie de la Direction de la santé publique de Montréal 3.6 Logement et taille des ménages La taille des ménages est une donnée importante à considérer. En comparaison avec l ensemble des arrondissements et villes de l île de Montréal, Montréal-Nord affiche une faible supériorité quant au nombre moyen de personnes par ménage : 2,3 vs 2,2. Par contre, ce nombre est légèrement inférieur si on le compare au Québec dans son ensemble, qui a une moyenne de 2,4 personnes par ménage (tableau 2). 16

17 Tableau 2 Proportion des ménages selon le nombre de membres, arrondissement Montréal-Nord, île de Montréal, le Québec, 2001 Taille des ménages Arrondissement Montréal-Nord Ïle de Montréal Le Québec N % N % N % Total personne , , ,6 2 personnes , , ,0 3 personnes , , ,4 4-5 personnes , , ,2 6 personnes et plus 880 2, , ,8 N. moyen de ,4 personnes/ménage 3.7 Niveau de défavorisation Si on jette un rapide coup d œil sur la carte 5 et sa légende, qui illustrent géographiquement les divers niveaux de défavorisation 7 observés dans l arrondissement Montréal-Nord, on pourra constater que, dans cet arrondissement, la défavorisation présente une trame géographique bien caractérisée. Des divergences comme des convergences peuvent être remarquées dans les diverses aires de diffusion 8 de l arrondissement Montréal-Nord. 7 Par défavorisation, on entend un état observable et démontrable de désavantage relatif face à la communauté locale ou à l ensemble de la société à laquelle appartient un individu, une famille ou un groupe. Ce désavantage peut se situer au plan matériel (proportion de gens sans diplôme d études secondaires, revenu personnel moyen, rapport emploi/population,) ou au plan social (proportion de gens séparés, divorcés ou veufs, de familles monoparentales, de personnes vivant. 8 L'aire de diffusion est une petite unité géographique relativement stable formée d'un ou de plusieurs îlots regroupant de 400 à 700 habitants. Il s'agit de la plus petite région géographique normalisée pour laquelle toutes les données du recensement sont diffusées. Un îlot est un secteur dont tous les côtés sont délimités par des rues et/ou des limites de régions géographiques normalisées. Les îlots couvrent tout le territoire québécois. Il s'agit de la plus petite unité géographique pour laquelle les chiffres de population et des logements sont diffusés. 17

18 Carte 5 Secteurs de démembrement selon leur niveau de défavorisation, Montréal-Nord 2001 Réalisation : Unité Gestion de l'information, DRI, DGPSEGI, MSSS. Collaboration : Institut national de santé publique du Québec. Source : Statistique Canada, recensement de 2001 La défavorisation matérielle et sociale est faible dans le voisinage du nom de «Village des fleurs (vert pâle) et ses environs, et, entre les avenues Ste-Colette et Salk, elle devient encore plus faible (vert foncé); on observe le même phénomène entre les boulevard Léger et Gouin à l ouest du boulevard Rolland et au nord-ouest du boulevard Pie IX. Par contre, dans le nord-est de 18

19 l arrondissement, elle s intensifie, surtout à Place Normandie et dans le quadrilatère formé par la rue Pascal et les boulevards, Rolland, Maurice-Duplessis et Langelier. 3.8 Origine ethnique Montréal-Nord est un arrondissement où la diversité culturelle est constituée par un maillage entre l ancienne et la récente immigration. Son portrait est façonné par l intégration, entre 1996 et 2001, de 17 % de nouveaux arrivants chargés de leur bagage culturel dans un milieu d accueil francophone à 83 % (comparativement à 62,6 % à Montréal) 9. Figure 1 Source : Statistique Canada. Données analysées par la Direction de la santé publique de Montréal, novembre Avant 1961, le pourcentage d immigrant à Montréal-Nord atteignait une proportion de 13 % de la population totale. La majeure partie de cette immigration provenait d Italie. Après cette date jusqu en 2001, Montréal-Nord a accueilli en moyenne une proportion de 17 % d immigrants. C est dans la période de 1981 à 1990, qu elle en recevait la plus grande proportion, soit 22 % Figure 1) et cette immigration était majoritairement haïtienne. Mais la plus récente immigration est caractérisée par un grand nombre de familles d origine libanaise et maghrébine. 9 Statistique Canada, recensement

20 Figure 2 Source : Statistique Canada. Données analysées par la Direction de la santé publique de Montréal, novembre En vingt ans, entre 1981 et 2001, le nombre de personnes immigrante à Montréal-Nord est passé de (15,9 %) à (26,5 %), une augmentation de (10,6 %). À leur arrivée dans l arrondissement Montréal-Nord, dans quels voisinages ces nouveaux arrivants s installent-ils? La carte 6 nous indique que, s ils se disséminent partout sur le territoire, une majeure partie d entre eux vient s établir dans la frange Sud de Montréal-Nord. Et c est dans le sud-ouest que leur présence est plus importante, avec un pourcentage de 36,5 %. Du coté est, cette frange se prolonge profondément vers le nord, jusqu au-delà du boulevard Maurice-Duplessis où ils représentent une proportion de 32,7 %. Dans la partie Nord de l arrondissement entre le boulevard St-Michel et l avenue Salk, leur présente est plus faible : entre 15,6 % et 16, 9 %. Entre le nord et le sud du territoire, leur présence est moyenne, soit entre 24 % et 26,8 %. 20

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension Villeray Saint-Michel Parc-Extension Présentation Villeray Saint-Michel Parc-Extension est l un des arrondissements centraux de la ville de Montréal. Bordés au nord par Ahunstic-Cartierville et Montréal-Nord,

Plus en détail

Perspective. Logement. Grand Montréal

Perspective. Logement. Grand Montréal Logement Perspective Grand Montréal 26 n o JUIN 2014 Bulletin de la Communauté métropolitaine de Montréal Stabilité du taux d inoccupation des logements locatifs entre et à l échelle de l ensemble du Grand

Plus en détail

Le marché locatif de la RMR de Montréal

Le marché locatif de la RMR de Montréal Le marché locatif de la RMR de Montréal DAVID L HEUREUX Analyste principal de marché, SCHL Votre clientèle locative Au programme L état du marché locatif Texte Votre clientèle locative Tendances et perspectives

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires

Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires Automne 2014 UN PROGRAMME PERTINENT ET NÉCESSAIRE Les besoins de logements abordables

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail

CONSTRUIRE ET VIVRE ENSEMBLE

CONSTRUIRE ET VIVRE ENSEMBLE LANAUDIÈRE Novembre 2014 CONSTRUIRE ET VIVRE ENSEMBLE Pour des logements salubres et abordables qui répondent aux besoins de notre collectivité Bianca Bourbeau ps. éd. Coordonnatrice régionale en itinérance

Plus en détail

Un plan de développement qui ne reflète pas les besoins des locataires à faible revenu. 27 août 2013

Un plan de développement qui ne reflète pas les besoins des locataires à faible revenu. 27 août 2013 Un plan de développement qui ne reflète pas les besoins des locataires à faible revenu 27 août 2013 Soumis par Projet Genèse / 4735 Côte-Ste-Catherine, Montréal, Qc H3W 1M1 // 514.738.2036 Présentation

Plus en détail

Femmes et logement à Côte-des-Neiges. Version préliminaire Mai 2013

Femmes et logement à Côte-des-Neiges. Version préliminaire Mai 2013 Femmes et logement à Côte-des-Neiges Version préliminaire Mai 2013 Femmes et logement à Côte-des-Neiges Ce document est le résultat d un travail de recherche par le Comité des femmes de la CDC de Côte-des-Neiges,

Plus en détail

Entre Toit et moi pas de place pour la rue

Entre Toit et moi pas de place pour la rue Entre Toit et moi pas de place pour la rue Clés en main Présentation organisme Origine du projet Entre Toit et moi; pas de place pour la rue But : Favoriser le maintien en logement Objectifs Population

Plus en détail

LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI

LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI Préparé par Marie-Eve Lavoie, intervenante juridique à Concertation-Femme, en mai 2009 INTRODUCTION Pour vivre paisiblement en société, il faut respecter les droits de tous et

Plus en détail

1. DESCRIPTION DU PROGRAMME 2. MISE EN CONTEXTE

1. DESCRIPTION DU PROGRAMME 2. MISE EN CONTEXTE ENTENTE ADMINISTRATIVE SUR LA GESTION DU FONDS QUÉBÉCOIS D INITIATIVES SOCIALES DANS LE CADRE DES ALLIANCES POUR LA SOLIDARITÉ (MESS-VILLE 2015) GUIDE PRATIQUE 1. DESCRIPTION DU PROGRAMME L Entente administrative

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Projet de politique d habitation de la Ville de Québec. Commentaires et recommandations dans le cadre de la consultation publique

Projet de politique d habitation de la Ville de Québec. Commentaires et recommandations dans le cadre de la consultation publique Comité des citoyens et des citoyennes du quartier Saint-Sauveur 301, rue de Carillon, Québec, Qc, G1K 5B3 Tél.:529-6158 courriel: cccqss@bellnet.ca Projet de politique d habitation de la Ville de Québec

Plus en détail

LOCATAIRE, OUVRE-MOI!

LOCATAIRE, OUVRE-MOI! LOCATAIRE, OUVRE-MOI! LOCATAIRE, OUVRE-MOI! Les relations entre un propriétaire et un locataire ne sont pas toujours faciles. C est pourquoi il existe des lois et des règlements. Ce petit document tente

Plus en détail

Guide pour un logement de qualité à Laval. Guide d information à l intention des citoyens de Laval

Guide pour un logement de qualité à Laval. Guide d information à l intention des citoyens de Laval Guide pour un logement de qualité à Laval Guide d information à l intention des citoyens de Laval Un guide pratique Le Guide pour un logement de qualité à Laval a été élaboré par la Ville de Laval afin

Plus en détail

Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT

Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT 2011-2012 Symboles % : pourcentage $ : dollars M$ : millions de dollars Le présent document a été produit par le ministère de l Enseignement supérieur, de

Plus en détail

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE Le déménagement La présente brochure traite de la façon de donner un préavis, de la façon de déménager plus tôt que prévu tout en respectant la loi, et de ce que vous

Plus en détail

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION Logement Définitions Cet indicateur est calculé en divisant le nombre de ménages privés qui consacrent 30 % ou plus de leur

Plus en détail

Procédures de requête et de plainte

Procédures de requête et de plainte 7 Procédures de requête et de plainte Cet outil explique diverses démarches de requêtes ou de plaintes que des personnes peuvent avoir à effectuer dans certaines situations. Il vise à démystifier ces démarches

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL)

INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL) INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL) TESTEZ VOS CONNAISSANCES SUR L AIDE SOCIALE VRAI ou FAUX? 1. Le ministère de l Emploi

Plus en détail

Travailler avec les propriétaires et les gestionnaires pour l accessibilité au logement

Travailler avec les propriétaires et les gestionnaires pour l accessibilité au logement Travailler avec les propriétaires et les gestionnaires pour l accessibilité au logement Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE 2005 2015. Bilan régional des activités 2012 2013

PLAN D ACTION DE SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE 2005 2015. Bilan régional des activités 2012 2013 PLAN D ACTION DE SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE 2005 2015 Bilan régional des activités 2012 2013 PLAN D ACTION DE SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE 2005 2015 Bilan régional des activités 2012 2013 est une production

Plus en détail

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l agglomération de Montréal Novembre 2014 Mémoire sur le

Plus en détail

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Le programme municipal de rénovation majeure, qui vise la rénovation de l ensemble d un bâtiment résidentiel, offre une aide financière aux propriétaires

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 NOTE Il faut considérer que le CV est constitué d une petite équipe et de finances limitées. Il faut conserver de l espace

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2013-46

Décision du Défenseur des droits MLD-2013-46 Décision du Défenseur des droits MLD-2013-46 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à un refus de location d un appartement du secteur privé fondé sur l âge (Recommandation/Rappel à la loi)

Plus en détail

Les éditions précédentes ne sont plus en vigueur Page 2 sur 4 formulaire-hud-52641-a-french (3/2000) Réf. Guide 7420.8

Les éditions précédentes ne sont plus en vigueur Page 2 sur 4 formulaire-hud-52641-a-french (3/2000) Réf. Guide 7420.8 Annexe au contrat de location Programme de coupons pour le choix du logement, avec aide aux locataires, de la Section 8 Département du Logement et de l'urbanisme des États-Unis Bureau des logements sociaux

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Logement de transition avec suivi intensif:

Logement de transition avec suivi intensif: Logement de transition avec suivi intensif: de nouveaux partenaires pour innover Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec

Plus en détail

DROITS DES LOCATAIRES

DROITS DES LOCATAIRES 6-1 LA LOI DE LA RUE No.6 DROITS DES LOCATAIRES La plupart des logements locatifs sont régis par la Loi de 2006 sur la location à usage d habitation (la «LLUH»), et la Commission de la location immobilière

Plus en détail

AUDIENCES PUBLIQUES DU FRAPRU

AUDIENCES PUBLIQUES DU FRAPRU JEUNES ET LOGEMENT Mémoire déposé dans le cadre des AUDIENCES PUBLIQUES DU FRAPRU 7 novembre 2012 BUREAU DE CONSULTATION JEUNESSE Correspondance : C.P. 97554 CSP Wellington, Verdun, H4G 3M6 Ligne d intervention

Plus en détail

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire Prendre soin de soi À quoi s attendre Que vous travailliez à l extérieur de la maison ou que vous soyez parent au foyer, le cancer du sein pourrait nuire à votre capacité de travailler, ce qui aura inévitablement

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec Société d habitation du Québec HABITATION Québec Le bulletin d information de la société d habitation du québec Volume 3, numéro 4, ÉTÉ 29 Un portrait de la copropriété au Québec Par Dany Dutil CONTEXTE

Plus en détail

Une intervention intersectorielle des réseaux de la santé et des services sociaux et de l habitation

Une intervention intersectorielle des réseaux de la santé et des services sociaux et de l habitation Une intervention intersectorielle des réseaux de la santé et des services sociaux et de l habitation CADRE NATIONAL SUR LE SOUTIEN COMMUNAUTAIRE EN LOGEMENT SOCIAL MSSS-SHQ PROJET SOUMIS EN CONSULTATION

Plus en détail

LE DROIT À ADÉQUAT. Comment lutter pour vos droits

LE DROIT À ADÉQUAT. Comment lutter pour vos droits LE DROIT À UN LOGEMENT ADÉQUAT Comment lutter pour vos droits le Centre pour les droits à l égalité au logement (CERA) et le Centre de défense des droits sociaux LE DROIT À UN LOGEMENT ADÉQUAT Cette brochure

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

POLITIQUE INTERCULTURELLE

POLITIQUE INTERCULTURELLE POLITIQUE INTERCULTURELLE Adoptée à la 269 e réunion du conseil d administration du 21 septembre 2009 Politique interculturelle Préambule Le Collège de Maisonneuve évolue dans un contexte interculturel

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen FORMULAIRE RECOMMANDÉ PROMESSE DE SOUS-LOCATION RÉSIDENTIELLE NOTE Le présent formulaire ne constitue pas le contrat préliminaire requis par les articles 1785 et suivants du Code civil du Québec la vente

Plus en détail

Définitions. Définitions sur le logement

Définitions. Définitions sur le logement Définitions sur le logement Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons

Plus en détail

Mémoire du Front d action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) Présenté à la

Mémoire du Front d action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) Présenté à la FRONT D ACTION POPULAIRE EN RÉAMÉNAGEMENT URBAIN 180, boul. René-Lévesque Est, local 105, Montréal (Québec) H2X 1N6 Téléphone : (514) 522-1010 Télécopieur : (514) 527-3403 Courriel : frapru@cooptel.qc.ca

Plus en détail

coopératives d habitation

coopératives d habitation Répertoire des coopératives d habitation dans le quartier Rosemont à Montréal 2 Les coopératives d habitation Qui vit dans une coopérative Qu est-ce qu une coopérative C est une personne morale regroupant

Plus en détail

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Préparé pour la Conférence économique 2005, Ottawa 10 mai 2005 Colleen Dempsey Recherche et statistiques stratégiques Citoyenneté et

Plus en détail

Un de vos proches devient inapte

Un de vos proches devient inapte Un de vos proches devient inapte Comment le protéger? Le Curateur public du Québec À la rencontre de la personne Table des matières Qu est-ce que l inaptitude?... 4 Qu est-ce que le besoin de protection?....

Plus en détail

Cadre d intervention sur les maisons de chambres. Document de référence

Cadre d intervention sur les maisons de chambres. Document de référence Cadre d intervention sur les maisons de chambres Document de référence Direction de l habitation mars 2007 La collaboration des représentants des groupes communautaires, en particulier la Fédération des

Plus en détail

Commission de la santé et des services sociaux

Commission de la santé et des services sociaux Commission de la santé et des services sociaux Mémoire présenté à la Commission de la santé et des services sociaux dans le cadre de la consultation publique sur le document : «L AUTONOMIE POUR TOUS livre

Plus en détail

Agir ensemble: pour un parc de logements locatifs en santé dans les quartiers Côte-des-Neiges et Notre-Dame-de-Grâce

Agir ensemble: pour un parc de logements locatifs en santé dans les quartiers Côte-des-Neiges et Notre-Dame-de-Grâce Agir ensemble: pour un parc de logements locatifs en santé dans les quartiers Côte-des-Neiges et Notre-Dame-de-Grâce Mémoire sur les mécanismes d intervention sur la salubrité et la sécurité des logements

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Guide d'intervention

Guide d'intervention La reprise de logement ou le mauvais cadeau du temps des fêtes Guide d'intervention Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) 2000, rue Saint-Joseph est #35, Montréal

Plus en détail

DEMANDE DE LOGEMENT RENSEIGNEMENTS DONT LOGEMENT MANITOBA A BESOIN QUAND VOUS PRÉSENTEZ UNE DEMANDE. Preuve d identité

DEMANDE DE LOGEMENT RENSEIGNEMENTS DONT LOGEMENT MANITOBA A BESOIN QUAND VOUS PRÉSENTEZ UNE DEMANDE. Preuve d identité DEMANDE DE LOGEMENT Si vous avez besoin d aide pour remplir la demande, veuillez appeler au 945-4663 (Winnipeg) ou au 1 800 661-4663 (sans frais), rendez-vous à l un des points de service de Logement Manitoba,

Plus en détail

Cahier du participant

Cahier du participant Cahier du participant 2 Table des matières Questions importantes à demander au propriétaire.... 3 Recherche d un logement... 3 Trucs... 3 Piège à éviter... 3 Ce que le propriétaire peut demander... 4 Renseignements

Plus en détail

MESURES FISCALES POUR LES PROCHES AIDANT-E-S ET LES PERSONNES AIDÉES, 2011

MESURES FISCALES POUR LES PROCHES AIDANT-E-S ET LES PERSONNES AIDÉES, 2011 1 MESURES FISCALES POUR LES PROCHES AIDANT-E-S ET LES PERSONNES AIDÉES, 2011 préparé par Ruth Rose professeure associée de sciences économiques Université du Québec à Montréal mars 2012 AVANT PROPOS Ce

Plus en détail

Historique de Salaberry-de. de-valleyfield

Historique de Salaberry-de. de-valleyfield Le logement un milieu sain et sécuritaire Partenaires pour la Revitalisation des Anciens Quartiers Nathalie Leroux (PRAQ) Carol Légaré (Ville de Salaberry-de-Valleyfield) Historique de Salaberry-de de-valleyfield

Plus en détail

Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO

Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Novembre 2013 Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO 1 Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Le présent document est un résumé

Plus en détail

CRÉDITS D IMPÔT, SUBVENTIONS, ALLOCATIONS, PRESTATIONS. COMMENT S Y RETROUVER? NOUS L AVONS FAIT POUR VOUS.

CRÉDITS D IMPÔT, SUBVENTIONS, ALLOCATIONS, PRESTATIONS. COMMENT S Y RETROUVER? NOUS L AVONS FAIT POUR VOUS. EN COUVERTURE De l aide financière à connaître CRÉDITS D IMPÔT, SUBVENTIONS, ALLOCATIONS, PRESTATIONS. COMMENT S Y RETROUVER? NOUS L AVONS FAIT POUR VOUS. par Danny Raymond Photo: Getty Images/Purestock

Plus en détail

InformeTOIT. Une crise du logement historique Qui n a pas entendu parler de la pénurie de logements qui frappe l Abitibi-Témiscamingue?

InformeTOIT. Une crise du logement historique Qui n a pas entendu parler de la pénurie de logements qui frappe l Abitibi-Témiscamingue? InformeTOIT Numéro 1 - Printemps 2011 Le journal d information sur le logement Une crise du logement historique Qui n a pas entendu parler de la pénurie de logements qui frappe l Abitibi-Témiscamingue?

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S

Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick Le Service public d éducation et d information juridiques

Plus en détail

RAPPORT ENQUÊTE SUR LE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE DES RÉSIDANTS DE COOPÉRATIVES D HABITATION - 2002

RAPPORT ENQUÊTE SUR LE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE DES RÉSIDANTS DE COOPÉRATIVES D HABITATION - 2002 RAPPORT ENQUÊTE SUR LE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE DES RÉSIDANTS DE COOPÉRATIVES D HABITATION - 2002 PAR LA CONFÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES COOPÉRATIVES D'HABITATION (CQCH) MAI 2003 T able des matières Table

Plus en détail

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE Suivez-nous sur www.constance-lethbridge.com Siège social 7005, boulevard de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H4B 1T3 Point de services 16777, boulevard

Plus en détail

Adopté à l automne 2006

Adopté à l automne 2006 Adopté à l automne 2006 PRÉAMBULE Un code d éthique pour l AQEM Notre mission Mise en perspectives Nos principales valeurs Application du code d éthique Chapitre 1 : Deux valeurs fondatrices de l AQEM

Plus en détail

Mesures fiscales pour les personnes proches aidantes et les personnes aidées - 2012

Mesures fiscales pour les personnes proches aidantes et les personnes aidées - 2012 Mars 2013 Par le Regroupement des aidantes et aidants naturels de Montréal Mesures fiscales pour les personnes proches aidantes et les personnes aidées - 2012 préparé par Ruth Rose Professeure associée

Plus en détail

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Des conclusions qui appellent à la mobilisation Rapport du RIOCM sur le sous-financement des organismes communautaires de

Plus en détail

Vous pouvez appuyer les droits de la personne en matière de logement locatif. Vos droits Vos obligations

Vous pouvez appuyer les droits de la personne en matière de logement locatif. Vos droits Vos obligations Introduction Les présentes lignes directrices sont l interprétation par la Commission des droits de la personne du Manitoba des dispositions du Code des droits de la personne («ci-après, le Code») en ce

Plus en détail

Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal

Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal Stéphane Perron, M.D., M.Sc., F.R.C.P.C. Réunion de planification du CCNSE à Vancouver pour la lutte contre les punaises de lit 29 novembre 2013 Logement

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Responsabiliser les propriétaires Impliquer les locataires Objectifs Le Plan d action de lutte à l insalubrité des logements de la Ville de

Plus en détail

Votre office a-t-il de bons règlements locaux lorsque vient le temps d attribuer un HLM?

Votre office a-t-il de bons règlements locaux lorsque vient le temps d attribuer un HLM? Votre office a-t-il de bons règlements locaux lorsque vient le temps d attribuer un HLM? Depuis le 1 er septembre 2011, tous les offices d habitation du Québec doivent, lorsque vient le temps d attribuer

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Document d information sur les inégalités sociales de santé et le logement. Laboratoire d innovation sociale sur le logement à Montréal

Document d information sur les inégalités sociales de santé et le logement. Laboratoire d innovation sociale sur le logement à Montréal Document d information sur les inégalités sociales de santé et le logement Laboratoire d innovation sociale sur le logement à Montréal 1 Table des matières 1 Introduction... 3 2 Portrait des enjeux du

Plus en détail

Le traitement des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes sociaux: une discrimination envers les enfants les plus pauvres!

Le traitement des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes sociaux: une discrimination envers les enfants les plus pauvres! Le traitement des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes sociaux: une discrimination envers les enfants les plus pauvres! Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées

Plus en détail

Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière

Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière Le projet du campus universitaire d Outremont Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière Bureau de gestion des grands projets Direction du développement économique et urbain Février 2011

Plus en détail

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques inc. (RCRPP) 600 250, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1P 6M1 Tél. : 613-567-7500 Téléc. : 613-567-7640 Site Web : www.cprn.org Les soins de santé de

Plus en détail

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations LA SCOLARISATION À LA MAISON Orientations Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2010 ISBN 978-2-550-57703-4 (PDF) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du

Plus en détail

Café urbain : mode d emploi

Café urbain : mode d emploi Document du Centre Saint-Pierre, Montréal Café urbain : mode d emploi Qu est-ce qu un Café urbain? Cette appellation désigne une série de rencontres pouvant être organisées chaque année par un ou plusieurs

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Pour l exclusion des offices d habitation des décrets sur le personnel d entretien des édifices publics

Pour l exclusion des offices d habitation des décrets sur le personnel d entretien des édifices publics Pour l exclusion des offices d habitation des décrets sur le personnel d entretien des édifices publics Mémoire présenté au ministère du Travail dans le cadre de la consultation de la Loi sur les décrets

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL NOVEMBRE 2007 Montréal, le 23 novembre 2007 À l attention de Madame Jocelyne Beaudet, Présidente Commission de l Office de consultation publique

Plus en détail

DEMANDE DE LOCATION D'UN LOGEMENT

DEMANDE DE LOCATION D'UN LOGEMENT DEMANDE DE LOCATION D'UN LOGEMENT Mission L'Initiative multiconfessionnelle sur l'habitation (IMH) aide les personnes qui sont sans abris ou qui sont à risque de le devenir, en offrant à prix modique des

Plus en détail

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants À titre d organisme national responsable de l

Plus en détail

PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME QUARTIER DES GRANDS JARDINS

PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME QUARTIER DES GRANDS JARDINS PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME QUARTIER DES GRANDS JARDINS Y DES FEMMES DE MONTRÉAL MÉMOIRE POUR L OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTREAL MONTREAL, 14 AVRIL 2011 PRÉSENTÉ PAR : ELISABETH ALARIE

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

Mémoire présenté. Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible

Mémoire présenté. Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible Mémoire présenté au Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible par la Société des enseignantes et des enseignants retraités francophones

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Présenté par le Réseau FADOQ devant la Commission de l aménagement du territoire

Présenté par le Réseau FADOQ devant la Commission de l aménagement du territoire Projet de loi 22 concernant la pénalité en cas de résiliation de bail: Une avancée législative, mais un timide impact dans le quotidien des aînés et de leur famille Présenté par le Réseau FADOQ devant

Plus en détail

R ésumé d une étude. sur l Habitation et tendances démographiques : COUP D OEIL SUR L AGGLOMÉRATION montréalaise

R ésumé d une étude. sur l Habitation et tendances démographiques : COUP D OEIL SUR L AGGLOMÉRATION montréalaise R ésumé d une étude sur l Habitation et tendances démographiques : COUP D OEIL SUR L AGGLOMÉRATION montréalaise Centre d analyse de marché du Québec (2004) Habitation et tendances démographiques : coup

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

Community Legal Information Association of PEI, Inc. Prince Edward Island, Inc. Vivre à deux

Community Legal Information Association of PEI, Inc. Prince Edward Island, Inc. Vivre à deux Community Legal Information Association of Prince Edward Island, Inc. Vivre à deux Introduction À l Île-du-Prince-Édouard, la définition d un conjoint comprend les conjoints de même sexe, les conjoints

Plus en détail

Conseil supérieur du logement

Conseil supérieur du logement Conseil supérieur du logement Avis n 010 du 16 janvier 2008 du Conseil supérieur du logement sur le concept du crédit logement inversé. Préambule Le crédit logement inversé («reverse mortgage») est une

Plus en détail

Première partie. 1.2 Définir une ZUS. Indiquer les critères qui permettent à un quartier de bénéficier de l appellation ZUS.

Première partie. 1.2 Définir une ZUS. Indiquer les critères qui permettent à un quartier de bénéficier de l appellation ZUS. Vous êtes stagiaire au centre social de Champbenoist, un quartier de la ville de Provins en Seine et Marne, plus particulièrement rattaché à la référente famille. Un CADA est partenaire du centre social.

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mai 2013 PRÉAMBULE... 3 1. DISTRIBUER LA BONIFICATION DE 25M$... 4 2. OPTIMISER L AFE... 5 3. AMÉLIORER LA SENSIBILISATION DES

Plus en détail

Direction des grands parcs et du verdissement

Direction des grands parcs et du verdissement La canopée montréalaise Document de travail Direction des grands parcs et du verdissement Crédit photo : Alain Chagnon Document de travail Le Plan d Action Canopée pour faire passer l indice de canopée

Plus en détail