Formations à l assurance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formations à l assurance"

Transcription

1 ÉCOLE SUPÉRIEURE D ASSURANCES (ESA) Lieu : Paris 20 e. Statut : association loi de à l assurance : BTS assurance, bachelor assurances, certificat de qualification professionnelle (CQP) de chargé de clientèle, manager de l assurance, MBA ingénierie et gestion de patrimoine, MBA audit et management des risques et des assurances de l entreprise. Étudiants formés : par an. Certaines formations ÉCOLE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE L ADMINISTRATION ÉCONOMIQUE (ENSAE) lors que le chômage ne cesse de progresser en France, le secteur de l assurance continue d embaucher. Selon l Observatoire sur les métiers des salariés de l assurance, le secteur a recruté plus de personnes en Ce phénomène est en partie dû au «papy-boom». Pour compenser les nombreux départs à la retraite, les entreprises ont décidé de faire appel à un afflux de jeunes diplômés. Ainsi, les Lieu : Malakoff (Hauts-de-Seine). Statut : école d ingénieur. à l assurance : ingénieur statisticien économiste spécialité actuariat, mastère spécialisé mention actuariat. Étudiants formés : de 30 à 40. ingénieur statisticien économiste (615 ), mastère spécialisé ( si salarié, sinon). nouveaux entrants dans l assurance sont majoritairement (58,4 %) des moins de 30 ans, titulaires pour les trois quarts d entre eux d un diplôme d un niveau égal ou supérieur à bac + 2. Un quart des embauchés (24,1 %) détiennent même un bac + 5 et plus. Un taux qui n a cessé de croître ces dernières années, augmentant de 8 points depuis «Nos métiers sont de plus en plus techniques et complexes. Du coup, nous recherchons des personnes L A RGUS DE L A S S U R A NC E. N f é v r ier a rg usdelassu ra n ce. com 30 ÉCOLE NATIONALE D ASSURANCES (ENASS) Lieu : Paris-La Défense. Statut : programme coordonné du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam). à l assurance : licence professionnelle d assurance, master assurance. Étudiants formés : 770 élèves, dont 650 en formation initiale par an. dont les qualifications sont plus adaptées à ces métiers», justifie Yves Laqueille. Comme le directeur des ressources humaines d Allianz France, les recruteurs veulent désormais embaucher des jeunes diplômés titulaires au minimum d une licence et/ou d un master. Les deux phares du secteur Or, les établissements d enseig nement supérieur délivrant ces précieux sésames ne manquent pas. ÉCOLE UNIVERSITAIRE DE MANAGEMENT Lieu : Clermont-Ferrand. Statut : université. Formation initiale liée à l assurance : master 2 gestion de patrimoine. Étudiants formés : une cinquantaine. entre 300 et 400 par an. Entre les nombreuses écoles de commerce, les écoles d ingénieurs et les cycles universitaires, les étudiants ont le choix. Seulement voilà : pour rentrer dans le monde de l assurance, mieux vaut aujourd hui être diplômé d écoles reconnues par la profession. Car même si tous les recruteurs interrogés disent «s intéresser plus à la personnalité qu au cursus des candidats», certaines filières ont davantage la cote que d autres auprès des DRH. INSTITUT DE SCIENCE FINANCIÈRE Selon Louis Guastavino, directeur senior des divisions banque et assurance du cabinet de recrutement Page Personnel, «les écoles phares pour les bac + 5, ce sont l Enass puis l Esa». À elles deux, marque et culture d April ET D ASSURANCES (ISFA) Lieu : Lyon 7 e. Statut : école rattachée à l université Lyon-1. à l assurance : masters 2 sciences actuarielle et financière (SAF), sécurité des systèmes informatiques en finance et en assurance (S2IFA), recherche en gestion des risques en assurance et en finance (GRAF). Étudiants formés : pour l année. l École nationale de l assurance (Enass) et l École supérieure d assurances (Esa) accueillent plus de étudiants par an, parmi lesquels figurent bon nombre de salariés du secteur en formation L A RGUS DE L A S S U R A NC E. N f é v r ier a rg usdelassu ra n ce. com 31 UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE Lieu : Paris 16 e. Statut : université. Formation initiale liée à l assurance : master assurance et gestion du risque. Étudiants diplômés : entre 30 et 35 par an. entre et Attention : ces six établissements ne constituent pas une liste exhaustive des formations à l assurance dispensées en France. professionnelle continue. La spécificité de ces établissements parisiens? «Ce sont les deux seules formations en France dédiées à 100 % à tous les métiers de l assurance», répond Pierre-Charles Pradier, directeur délégué de l Enass, qui ajoute : «Nous sommes l école d une profession, le lieu où tous les assureurs se retrouvent. Les enseignants de l école sont d ailleurs tous des acteurs du secteur.» Autre particularité : les diplômes proposés dans ces [dossier] [dossier] sommaire 30 Les filières d excellence initiales ont davantage la cote que d autres auprès des DRH. Suivre ces cursus, c est la certitude de décrocher rapidement un emploi, qui plus est à un bon salaire. A 34 L alternance en pleine explosion " " Christine Goavec, directrice hommes, Formations à l assurance Près d un quart des recrues de l assurance possèdent aujourd hui un diplôme de niveau bac + 5. Les établissements d enseignement supérieur qui délivrent ce précieux sésame ne manquent pas. Toutefois, certaines formations initiales sont plus prisées que d autres dans le secteur. Publiques ou privées, ces écoles renommées axent désormais leur offre pédagogique sur l alternance, et, pour les jeunes qui en suivent les cursus, elles sont la garantie de décrocher un emploi dès la fin de leurs études. L A rgus de l A s s u r a nc e. 0 0 moi s a rg usdelassu ra n ce. com 29

2 formation École supérieure d assurances (Esa) n Lieu : Paris 20 e. n Statut : association loi de à l assurance : BTS assurance, bachelor assurances, certificat de qualification professionnelle (CQP) de chargé de clientèle, manager de l assurance, MBA ingénierie et gestion de patrimoine, MBA audit et management des risques et des assurances de l entreprise. n Étudiants formés : par an. École nationale de la statistique et de l administration économique (Ensae) n Lieu : Malakoff (Hauts-de-Seine). n Statut : école d ingénieur. à l assurance : ingénieur statisticien économiste spécialité actuariat, mastère spécialisé mention actuariat. n Étudiants formés : de 30 à 40. ingénieur statisticien économiste (615 ), mastère spécialisé ( si salarié, sinon). École nationale d assurances (Enass) n Lieu : Paris-La Défense. n Statut : programme coordonné du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam). à l assurance : licence professionnelle d assurance, master assurance. n Étudiants formés : 770 élèves, dont 650 en formation initiale par an. n Certaines formations initiales ont davantage la cote que d autres auprès des DRH. Suivre ces cursus, c est la certitude de décrocher rapidement un emploi, qui plus est à un bon salaire. Alors que le chômage ne cesse de progresser en France, le secteur de l assurance continue d embaucher. Selon l Observatoire sur les métiers des salariés de l assurance, le secteur a recruté plus de personnes en Ce phénomène est en partie dû au «papy-boom». Pour compenser les nombreux départs à la retraite, les entreprises ont décidé de faire appel à un afflux de jeunes diplômés. Ainsi, les nouveaux entrants dans l assurance sont majoritairement (58,4 %) des moins de 30 ans, titulaires pour les trois quarts d entre eux d un diplôme d un niveau égal ou supérieur à bac + 2. Un quart des embauchés (24,1 %) détiennent même un bac + 5 et plus. Un taux qui n a cessé de croître ces dernières années, augmentant de 8 points depuis «Nos métiers sont de plus en plus techniques et complexes. Du coup, nous recherchons des personnes dont les qualifications sont plus adaptées à ces métiers», justifie Yves Laqueille. Comme le directeur des ressources humaines d Allianz France, les recruteurs veulent désormais embaucher des jeunes diplômés titulaires au minimum d une licence et/ou d un master. Les deux phares du secteur Or, les établissements d enseignement supérieur délivrant ces précieux sésames ne manquent pas. 30

3 École universitaire de management n Lieu : Clermont-Ferrand. n Statut : université. n Formation initiale liée à l assurance : master 2 gestion de patrimoine. n Étudiants formés : une cinquantaine. entre 300 et 400 par an. Institut de science financière et d assurances (Isfa) n Lieu : Lyon 7 e. n Statut : école rattachée à l université Lyon-1. à l assurance : masters 2 sciences actuarielle et financière (SAF), sécurité des systèmes informatiques en finance et en assurance (S2IFA), recherche en gestion des risques en assurance et en finance (GRAF). n Étudiants formés : pour l année. Université Paris-Dauphine n Lieu : Paris 16 e. n Statut : université. n Formation initiale liée à l assurance : master assurance et gestion du risque. n Étudiants diplômés : entre 30 et 35 par an. entre et Attention : ces six établissements ne constituent pas une liste exhaustive des formations à l assurance dispensées en France. Entre les nombreuses écoles de commerce, les écoles d ingénieurs et les cycles universitaires, les étudiants ont le choix. Seulement voilà : pour rentrer dans le monde de l assurance, mieux vaut aujourd hui être diplômé d écoles reconnues par la profession. Car même si tous les recruteurs interrogés disent «s intéresser plus à la personnalité qu au cursus des candidats», certaines filières ont davantage la cote que d autres auprès des DRH. Selon Louis Guastavino, directeur senior des divisions banque et assurance du cabinet de recrutement Page Personnel, «les écoles phares pour les bac + 5, ce sont l Enass puis l Esa». À elles deux, l École nationale de l assurance (Enass) et l École supérieure d assurances (Esa) accueillent plus de étudiants par an, parmi lesquels figurent bon nombre de salariés du secteur en formation " Pour les métiers techniques, nous recherchons plutôt des profils sortant d écoles spécialisées. " Christine Goavec, directrice hommes, marque et culture d April professionnelle continue. La spécificité de ces établissements parisiens? «Ce sont les deux seules formations en France dédiées à 100 % à tous les métiers de l assurance», répond Pierre-Charles Pradier, directeur délégué de l Enass, qui ajoute : «Nous sommes l école d une profession, le lieu où tous les assureurs se retrouvent. Les enseignants de l école sont d ailleurs tous des acteurs du secteur.» Autre particularité : les diplômes proposés dans ces 31

4 filières foisonnent. Rien qu à l Esa, du BTS assurance (bac + 2) au MBA audit et management des risques et des assurances de l entreprise (bac + 5), on ne compte pas moins de six formations initiales liées à la profession. Une voie étroite, mais une voie royale Pour autant, tous les jeunes diplômés recrutés dans l assurance ne sortent pas uniquement de ces deux écoles. «Pour les métiers techniques, nous ne cherchons pas des généralistes, mais plutôt des profils qui sortent d écoles spécialisées», indique Christine Goavec, directrice hommes, marque et culture d April. Un argument qui vaut principalement pour les actuaires. En effet, les évolutions liées aux normes européennes, et plus particulièrement aux exigences de Solvabilité 2, placent ces financiers au cœur de la stratégie des sociétés d assurances. Du coup, les étudiants formés aux techniques actuarielles sont très recherchés par les entreprises. «Dans ce domaine, l Isfa et l Isup [Institut de statistique de l université de Paris, NDLR] font figure de référence, avec le Centre d études actuarielles [CEA]», observe Frédérique Bouvier, directrice du recrutement d Axa France. Preuve de son succès, l Institut de science financière et d assurances (Isfa) de Lyon, qui forme une centaine d actuaires par promotion, «reçoit environ quatre fois plus de demandes d inscription qu il y a de places dans l école», selon son administrateur provisoire, Nicolas Leboisne. Précision importante : l Isfa, l Isup et le CEA sont trois des dix formations reconnues par José Milano, directeur des affaires sociales à la Fédération française des sociétés d assurances (FFSA) «Les universités sont également d excellentes formations» n Quelles filières préparent le mieux aux métiers de l assurance? On pense spontanément aux écoles supérieures dédiées à l assurance, ainsi qu aux formations spécialisées comme celles destinées aux actuaires. Pour ma part, je suis persuadé que les universités sont aussi d excellentes formations. Certes, ces filières sont plus généralistes. Pour autant, elles représentent un formidable vivier de candidats pour les entreprises. Et elles ont l avantage de couvrir l ensemble du territoire national. n Ces filières ne sont-elles pas perfectibles? Les métiers de l assurance se sont considérablement complexifiés. Par exemple, toujours plus haut Niveau de diplôme des nouveaux entrants dans l assurance (en %) Cadres > bac+2 > bac ,0 68,5 16, ,2 74,8 24,1 La part des bac + 5 dans le contingent annuel des recrues du secteur a augmenté de 50 % en moins de dix ans. l Institut des actuaires (1), l organisme qui réglemente la profession. La liste des filières d excellence dans l assurance ne s arrête pas là. «Même si l assurance est assez peu enseignée dans les facultés, il y a toutefois des cursus universitaires qui sont très prisés par les acteurs du secteur. Je pense notamment au master 2 gestion de patrimoine de Clermont-Ferrand ou encore au master assurance et gestion du risque de Paris-Dauphine», indique Olivier Arroua, cofondateur de Selenis, cabinet de conseil spécialisé dans les secteurs banque, assurance et protection sociale. les dimensions services et réglementation n existaient pas, tout au moins à ce degré, il y a dix ans. Désormais, les universités doivent donc prendre en compte ces évolutions dans leurs formations. Or, aider et inciter ces filières à faire évoluer leur offre pédagogique, c est le rôle de l Université de l assurance, créée il y a bientôt deux ans pour promouvoir les métiers de notre secteur. Nous travaillons aussi pour que ces formations théoriques deviennent plus professionnalisées. Des changements seront visibles dès la rentrée universitaire dr source : enquête métiers 2012, roma Pour les étudiants, suivre l une de ces formations qu elles soient privées ou publiques, c est l assurance de décrocher rapidement un poste. «Plus de 95 % des diplômés de notre master trouvent un emploi dans les trois mois : pour les étudiants en formation initiale, ce chiffre est encore supérieur à 90 %. Soit un taux d insertion professionnelle largement supérieur à la plupart des formations de niveau bac + 5», précise Pierre-Charles Pradier, directeur délégué de l Enass. Mieux, «régulièrement, les étudiants sont même embauchés avant la fin de leur master», explique Benoît Raynaud, codirecteur du master 2 gestion de patrimoine à l université d Auvergne. Des rémunérations plus qu honorables Si le marché offre de belles perspectives de carrière pour ces jeunes diplômés, Olivier Arroua précise que «les diplômés de ces filières ont en majorité des salaires plus qu honorables dès leur premier emploi». Les étudiants qui sortent de l École nationale de la statistique et de l administration économique (Ensae, autre formation ayant l agrément de l institut des actuaires), «reconnus aussi bien pour leurs connaissances théoriques que pour leurs compétences pratiques», selon Xavier Milhaud, responsable de la voie actuariat à l Ensae, ont une rémunération moyenne de par an. Une preuve supplémentaire que l assurance est épargnée par la crise. n Nicolas Thouet 1. Les dix filières reconnues par l Institut des actuaires : le Centre d études actuarielles (CEA), le Collège des ingénieurs, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), l École supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec), l Ensae, l Euro-institut d actuariat de l université de Brest (Euria), l Isfa, l Isup, l université de Strasbourg, l université de Paris-Dauphine. 32

5 [dossier] n L alternance est désormais plébiscitée dans le secteur, aussi bien par les étudiants que par les entreprises et les écoles, lesquelles élargissent ce dispositif à des diplômes d un niveau de plus en plus élevé. L alternance en pleine explosion le diplôme en travaillant évolution (%) de la part de l alternance dans les recrutements dans l assurance 5,7 12,9 16,6 20, Le poids des «alternants» dans les embauches du secteur a été multiplié par quatre en dix ans. Les employeurs apprécient de plus en plus ce mode d insertion progressive dans les réalités quotidiennes de l entreprise. source : enquête formation 2012, rofa Dans l assurance, l alternance fait de plus en plus d adeptes. En dix ans, la part de ces contrats de travail (apprentissage et professionnalisation) dans les embauches a quasiment été multipliée par quatre dans le secteur, passant de 5,7 % en 2002 à 20,3 % en La tendance ne devrait pas s inverser, car si le minimum légal d étudiants en alternance est aujourd hui fixé à 4 % de l effectif dans les entreprises de plus de 250 salariés, il sera porté à 5 % de la masse salariale en «De nombreuses entreprises n ont pas encore atteint ce quota. Si bien qu il y a désormais une très forte mobilisation des acteurs de l assurance pour rattraper leur retard», explique Dominique Cauvin, directrice générale adjointe de l Institut de formation de la profession de l assurance (Ifpass). Au moment où le secteur enregistre de nombreux départs à la retraite, cette obligation réglementaire n est pas forcément une contrainte pour les entreprises. «Les compagnies d assurances manquent clairement de candidatures pour certains métiers. Du coup, elles recrutent de plus en plus via l alternance», observe Louis Guastavino, directeur senior des divisions banque et assurance de Page Personnel. Installée seulement depuis une dizaine d années chez Axa France, l alternance est même devenue «le premier vivier de recrutement du groupe», selon Frédérique Bouvier, sa directrice du recrutement. Cette année, l assureur français table sur 300 embauches d alternants dans les métiers commerciaux. 95 % C est la proportion des élèves de l Isfa en alternance, au sein du master 2 sciences actuarielle et financière. À la fin de leur contrat de professionnalisation ou d apprentissage, ces étudiants ont de grandes chances de rester dans le groupe, puisqu en 2012, 50 % des personnes formées dans le réseau salarié d Axa France ont finalement été embauchées. Des avantages pour les deux parties Chez April, l an dernier, ce sont carrément 70 % des jeunes diplômés qui ont obtenu un CDI à l issue de leur contrat. «Comme nous formons les alternants à notre organisation, à nos valeurs et à notre mode de gestion, si nous finissons par recruter ces jeunes, ils auront déjà un réseau en interne et seront vite intégrés», souligne Bruno Vialard, le directeur des ressources humaines du courtier lyonnais. Pour autant, si l alternance connaît aujourd hui un tel succès dans les entreprises du secteur, c est aussi parce que l offre de for- 34

6 source : enquête métiers 2012, roma % dr5 Ce sera la part minimale d «alternants» dans la masse salariale des entreprises de plus de 250 salariés en 2015, au lieu de 4 % aujourd hui. mation s est considérablement enrichie. «Les grandes écoles proposent de plus en plus l alternance comme mode d acquisition d un diplôme», remarque Norbert Girard, secrétaire général de l Observatoire de l évolution des métiers de l assurance. Que ce soit les écoles de commerce ou les établissements d enseignement supérieur spécialisés dans l assurance, tous axent désormais une grande partie, voire la totalité de leur pédagogie sur l alternance. Du coup, longtemps réservée aux CAP et autres bac pro, cette voie est dorénavant accessible aux «L alternance augmente mes chances de trouver un emploi» Yacine Bizouard, 23 ans, en alternance chez BNP Paribas Group Risk Management n «En parallèle de mes études d actuariat à l Isfa de Lyon, je suis, depuis septembre dernier, en apprentissage chez BNP Paribas, où je m occupe de la révision et de l amélioration du modèle interne partiel Solvabilité 2 de Cardif. Cette formation me permet étudiants qui suivent un master. Selon le dernier «Rapport de l Observatoire sur les formations des salariés de l assurance» (Rofa), le nombre d étudiants en alternance disposant d un bac + 3 ou 4 a ainsi doublé entre 2006 et Le constat est également valable une professionnalisation croissante Évolution du niveau de diplôme chez les moins de 30 ans travaillant dans l assurance (chiffres en pourcentage) 23,3 < Bac 44,5 Bac + 2 > Bac ,5 40,7 14,5 20, En presque dix ans, la formation des juniors est passée de licence ou moins à master ou plus. Le secteur a besoin de compétences plus pointues pour accompagner ses mutations. de faire mes premiers pas dans un milieu dont je ne connaissais jusqu à présent ni les codes ni les enjeux. Cette expérience est aussi l occasion de mettre en pratique mes connaissances théoriques et de valoriser mes compétences. Un exemple : j ai pu récemment appliquer chez BNP Paribas des méthodes de calcul de provisionnement que j avais apprises en cours. Alors, certes, je ne travaille pas en permanence dans l entreprise. Pour autant, je me considère comme un membre à part entière de l équipe dans laquelle je fais mon apprentissage. Au final, c est donc un système gagnant-gagnant pour moi et mon employeur, et cette formation augmente clairement mes chances de trouver un emploi dès la fin de mes études.» pour les titulaires d un bac + 5. Si bien qu aujourd hui, plus d un quart des «alternants» possède au minimum une licence. «Lorsque nous avons proposé le master en alternance en 2006, la promotion comprenait 24 étudiants. Cette année, ils sont 53», précise Dominique Cauvin, de l Ifpass. Créé en 1930, l Institut de science financière et d assurances (Isfa) de Lyon ne propose, pour sa part, l alternance dans son programme de formation que depuis l an «Douze ans plus tard, 95 % de nos 100 élèves de master 2 sciences actuarielle et financière sont en alternance», précise son administrateur provisoire, Nicolas Leboisne. Pour les étudiants, cette ouverture des grandes écoles accroît en tout cas leurs chances de décrocher un emploi à la fin de leurs études. «Ce dispositif nous permet d intégrer des collaborateurs que " Ce dispositif nous permet d intégrer des collaborateurs que nous connaissons parfaitement bien. " Frédérique Bouvier, directrice du recrutement d Axa France nous connaissons parfaitement bien. En effet, si nous recrutons un alternant en CDI à la fin de son master alors qu il était entré chez nous en BTS, il aura au total déjà passé quatre ans dans l entreprise», observe Frédérique Bouvier, d Axa France. Autre avantage non négligeable pour l étudiant : alors que l inscription à ces grandes écoles est souvent onéreuse, une partie de ses frais de scolarité est prise en charge par l entreprise qui l accueille en alternance. «Économiquement, ce dispositif est également intéressant pour les entreprises», remarque Patrice Michel Langlumé. En effet, comme le souligne le président de l École supérieure d assurances (Esa), outre le fait que celles-ci peuvent bénéficier d avantages fiscaux (exonération ou réduction de cotisations sociales, crédit d impôt), «elles vont payer à un salaire proche du Smic des gens très performants prêts à travailler durement pour décrocher un CDI». Grâce à cette nouvelle offre des grandes écoles, les entreprises vont aussi pouvoir ouvrir l alternance à certains services, longtemps privées de ce mode d insertion professionnelle. «Nous n hésitons plus désormais à prendre des alternants aussi pour des fonctions supports», indique ainsi Yves Laqueille, directeur des ressources humaines d Allianz France. n N. T. 35

CfAde l Assurance. www.ifpass.fr. www.formations-assurance.fr www.emploi-assurance.com

CfAde l Assurance. www.ifpass.fr. www.formations-assurance.fr www.emploi-assurance.com CfAde l Assurance www.ifpass.fr www.formations-assurance.fr www.emploi-assurance.com Edito Dominique CAUVIN, Directrice du CFA de l Assurance L assurance, un secteur qui recrute La garantie de la réussite

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

Les banques en Région Auvergne: Emploi et recrutement

Les banques en Région Auvergne: Emploi et recrutement Données chiffrées Les banques en Région Auvergne: Emploi et recrutement (Enquête réalisée en juillet 2010) Forum des métiers de la Banque Clermont-Ferrand 16 novembre 2010 1 Les entreprises bancaires :

Plus en détail

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle ISUP, l excellence statistique au service de l actuariat des métiers porteurs Les métiers de l actuariat sont des pièces maîtresses du monde

Plus en détail

MASTER Gestion du patrimoine privé

MASTER Gestion du patrimoine privé MASTER Gestion du patrimoine privé Parcours Droit Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 professionnel Mention Droit privé Spécialité Gestion du patrimoine privé (GPP) Conditions d accès Pré-requis

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Contrats en alternance. Devenez acteur d un monde qui change, Rejoignez BNP Paribas!

Contrats en alternance. Devenez acteur d un monde qui change, Rejoignez BNP Paribas! Contrats en alternance Devenez acteur d un monde qui change, Rejoignez BNP Paribas! BNP Paribas est leader des services bancaires et financiers en Europe avec ses quatre marchés domestiques : Belgique,

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Banque Assurance 295 Profil du domaine professionnel Banque - Assurance Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes

Plus en détail

Diplôme. de l Ecole nationale d assurances. www.enass.fr

Diplôme. de l Ecole nationale d assurances. www.enass.fr Diplôme de l Ecole nationale d assurances Bac +2 Vous êtes > élève d une classe préparatoire HEC Concours de la Banque Commune d Epreuves Ecrites pour le Haut Enseignement Commercial Dossiers à demander

Plus en détail

CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Qui sommes nous? Le CFA Régional des Métiers de l Environnement et du Développement

Plus en détail

Les Mathématiques à l Université de Brest

Les Mathématiques à l Université de Brest Les Mathématiques à l Université de Brest Qui sommes-nous? Une cinquantaine d enseignants chercheurs en mathématiques, Notre laboratoire, le LMBA, est associé au CNRS, De nombreux doctorants sont formés

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

Master. Droit de la Protection Sociale d Entreprise

Master. Droit de la Protection Sociale d Entreprise Master Droit de la Protection Sociale d Entreprise Présentation La création du Master 2 professionnel en apprentissage droit de la protection sociale d entreprise (Master DPSE) résulte du constat du besoin

Plus en détail

esi LA RÉFÉRENCE FORMATION POUR L IMMOBILIER UNIS www.groupe-esi.fr ÉCOLE SUPÉRIEURE DE L IMMOBILIER

esi LA RÉFÉRENCE FORMATION POUR L IMMOBILIER UNIS www.groupe-esi.fr ÉCOLE SUPÉRIEURE DE L IMMOBILIER esi ÉCOLE SUPÉRIEURE DE L IMMOBILIER UNIS LA RÉFÉRENCE FORMATION POUR L IMMOBILIER www.groupe-esi.fr PROFIL 1 RE ÉCOLE-ENTREPRISE SPÉCIALISÉE DANS L IMMOBILIER L École Supérieure de l Immobilier (ESI)

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

FORUM. 26 et 27 novembre 2015 Campus de Gerland. Venez rencontrer vos futurs collaborateurs en actuariat et gestion des risques!

FORUM. 26 et 27 novembre 2015 Campus de Gerland. Venez rencontrer vos futurs collaborateurs en actuariat et gestion des risques! 26 et 27 novembre Campus de Gerland Venez rencontrer vos futurs collaborateurs en actuariat et gestion des risques! L : 3 filières de formation La filière SAF (Sciences Actuarielle et Financière) se déroule

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir L apprentissage dans l enseignement supérieur une ressource pour votre avenir qu est-ce que L apprentissage? quels avantages? L apprentissage est un dispositif de formation en alternance qui associe l

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

L IFPA SS. vous accompagne. Pôle Orientation et Carrière. www.ifpass.fr www.formations-assurance.fr. www.formations-assurance.fr

L IFPA SS. vous accompagne. Pôle Orientation et Carrière. www.ifpass.fr www.formations-assurance.fr. www.formations-assurance.fr L IFPA SS vous accompagne Pôle Orientation et Carrière Validation des acquis de l expérience (VAE) Bilan de compétences Plateforme emploi Coaching www.enass.fr www.ifpass.fr www.formations-assurance.fr

Plus en détail

Gestion du patrimoine immobilier

Gestion du patrimoine immobilier Licence pro Assurance, banque, finance : chargé de clientèle Gestion du patrimoine immobilier Site d Agen 2016-2017 Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Mention Assurance, banque,

Plus en détail

PROMOTION 2015 Plan de formation M1 2015/16 M2 2016/17

PROMOTION 2015 Plan de formation M1 2015/16 M2 2016/17 PROMOTION 2015 Plan de formation M1 2015/16 M2 2016/17 PROMOTION 2014 Plan de formation M2 2015/16 Pour bien vous familiariser avec le dispositif du Master Comptabilité, Contrôle, Audit en alternance proposé

Plus en détail

"les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà...

les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà... 1 sur 5 21/05/2015 11:32 ETUDIANT orientation "les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà..." L excellence

Plus en détail

Après une Licence Professionnelle. Après une Licence Professionnelle

Après une Licence Professionnelle. Après une Licence Professionnelle Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage http://www.u-bordeaux3.fr/fr/ode.html Esplanade des Antilles - 33 607 PESSAC Cedex ode@u-bordeaux3.fr - www.u-bordeaux3.fr/fr/ode.html Après une Licence

Plus en détail

PRO. Faculté de droit et science politique. Métiers de l assurance

PRO. Faculté de droit et science politique. Métiers de l assurance Licence PRO Faculté de droit et science politique Métiers de l assurance Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Mention Métiers de l assurance En formation continue Professionnels

Plus en détail

formation entrepren innovants Programme Master Grande École (ESC Montpellier) montpellier-bs.com

formation entrepren innovants Programme Master Grande École (ESC Montpellier) montpellier-bs.com utrement expertises formation Programme innovants Master Grande École (ESC Montpellier) entrepren CONCOURS FORMATION INITIALE ALTERNÉE Concours Spécifique du Programme Master Grande École (ESC Montpellier)

Plus en détail

Formation. continue diplômante. L environnement. de formation. www.enass.fr www.ifpass.fr. www.enass.fr www.ifpass.fr

Formation. continue diplômante. L environnement. de formation. www.enass.fr www.ifpass.fr. www.enass.fr www.ifpass.fr L environnement de formation L Ecole nationale et l Institut de Formation de la Profession de l Assurance sont situés au cœur du quartier d affaires de La Défense. Les locaux sont équipés des dernières

Plus en détail

Programme. Master. Cycle du Diplôme. Ecole nationale. de l. d assurances. www.enass.fr

Programme. Master. Cycle du Diplôme. Ecole nationale. de l. d assurances. www.enass.fr Cycle du Diplôme de l Master Ecole nationale d assurances Année préparatoire ère année Admission Bac + Vous êtes > ELÈVE D UNE CLASSE PRÉPARATOIRE HEC Concours de la Banque Commune d Epreuves Ecrites pour

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et mathématiques de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Crédit photo : Reza Estakhrian/Stone Déterminer la couverture d un risque, cerner les besoins des assurés et y répondre sont des opérations complexes et en grande partie immatérielles qui font de l assurance

Plus en détail

RENTREE APPRENTISSAGE SEPTEMBRE 2013

RENTREE APPRENTISSAGE SEPTEMBRE 2013 RENTREE APPRENTISSAGE SEPTEMBRE 2013 INTERFORA Alternance www.ifaip.fr L apprentissage pour les métiers de la chimie et des procédés 2 Fabrication Assistance technique Procédés Mise au point BE Analyse

Plus en détail

Formation. continue diplômante. Diplômes Bac à Bac +3/4 E-learning Formation mixte Validation des acquis de l expérience (VAE)

Formation. continue diplômante. Diplômes Bac à Bac +3/4 E-learning Formation mixte Validation des acquis de l expérience (VAE) Formation continue diplômante Diplômes Bac à Bac +3/4 E-learning Formation mixte Validation des acquis de l expérience (VAE) www.ifpass.fr www.formations-assurance.fr www.emploi-assurance.com L environnement

Plus en détail

Face à la crise, le diplôme reste un rempart efficace contre le chômage

Face à la crise, le diplôme reste un rempart efficace contre le chômage Face à la crise, le diplôme reste un rempart efficace contre le chômage Béatrice Le Rhun, Daniel Martinelli, Claude Minni* Après avoir beaucoup augmenté au cours des années 1990, le niveau de formation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé de clientèle en assurance de l Université de Nîmes Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

MANIFESTATION A L OCCASION DE LA REMISE DES DIPLÔMES BTS ET LICENCE PROMOTION 2011. Michel Villatte Président de l IFPASS

MANIFESTATION A L OCCASION DE LA REMISE DES DIPLÔMES BTS ET LICENCE PROMOTION 2011. Michel Villatte Président de l IFPASS A L OCCASION DE LA REMISE DES DIPLÔMES BTS ET LICENCE PROMOTION 2011 Michel Villatte Président de l IFPASS L école nationale d assurance et l institut de formation de la profession de l assurance, en partenariat

Plus en détail

pro Gestion du patrimoine immobilier Site d Agen

pro Gestion du patrimoine immobilier Site d Agen Licence pro Gestion du patrimoine immobilier Site d Agen Objectifs de la formation L objectif est de former les étudiants aux produits et prestations fournis par les banques, les compagnies d assurance,

Plus en détail

Petit déjeuner de Presse

Petit déjeuner de Presse Petit déjeuner de Presse ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE Lundi 23 juin 2014-8h30 Salon jaune de l hôtel préfectoral Préfecture de Seine-et-Marne 12, rue des Saints Pères 77000 Melun Contacts presse Virginie

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Le panorama des possibilités

Le panorama des possibilités Le panorama des possibilités BTS MUC 1 Le panorama des possibilités Lesquestionsàseposer Queme permettent mon dossier scolaire(lycée) etmes résultats enbts? Combien de temps est-cequejeme sens «capable»de

Plus en détail

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse Fiche de synthèse Accord national du 27 décembre 2004 sur la formation professionnelle. Le contrat de professionnalisation Titre 3, article 3-1 A quoi sert la professionnalisation? Destinée à remplacer

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Le contrat d apprentissage Objectif du contrat d apprentissage Acquérir une formation générale à la fois théorique et pratique, reconnue par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré

Plus en détail

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 CNEFOP En résumé Janvier 2015 n 1 Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 La progression de l accès à l apprentissage dans le supérieur permet au nombre

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Devenir expert-comptable

Devenir expert-comptable Lorsque Devenir expert-comptable «nous leur demandons ce qu est un expertcomptable, note le directeur des études d une école spécialisée, bien des candidats décrivent une personne installée à son bureau

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Commercialisation de produits et services financiers de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

ECONOMIE/COMMERCE/GESTION Les études longues (Bac+4/5)

ECONOMIE/COMMERCE/GESTION Les études longues (Bac+4/5) ECONOMIE/COMMERCE/GESTION Les études longues (Bac+4/5) Novembre 2014 Finance, audit, conseil, ressources humaines les diplômés en économie ou en commerce travaillent dans tous les secteurs d activité.

Plus en détail

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 n o 19 2015 insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 TAUX D INSERTION 77,4 % PART DES EMPLOIS STABLES 67,8% PART DE POURSUITES D ÉTUDES 88,7% SALAIRE NET MENSUEL MOYEN 1 472 O B S E R VATO

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE Le contrat d apprentissage Le contrat d apprentissage est un contrat de travail à durée déterminée qui a pour objectif de former en

Plus en détail

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance. Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.com Jeudi 6 mai 2010 à 9h30 MEDEF Lyon-Rhône 60 avenue Jean Mermoz 69008

Plus en détail

autofocus L insertion professionnelle des jeunes formés aux métiers de l automobile La lettre de l Observatoire de l ANFA

autofocus L insertion professionnelle des jeunes formés aux métiers de l automobile La lettre de l Observatoire de l ANFA autofocus La lettre de l Observatoire de l ANFA N 55 OCTOBRE 2013 L'EMPLOI DES APPRENTIS REPART DOUCEMENT MALGRÉ UNE TENDANCE à la BAISSe En février 2012, 60% des apprentis sortis de formation automobile

Plus en détail

l'apprentissage Devenir ingénieur des bénéfices partagés par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire

l'apprentissage Devenir ingénieur des bénéfices partagés par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire l'apprentissage des bénéfices partagés ÉDITION 2015 www.agrocampus-ouest.fr/apprentissage Devenir ingénieur par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire Institut supérieur des sciences

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience. avec l IFPASS. www.ifpass.fr

La Validation des Acquis de l Expérience. avec l IFPASS. www.ifpass.fr La Validation des Acquis de l Expérience avec l IFPASS www.ifpass.fr Le Pôle Orientation et VAE de l IFPASS Le Pôle Orientation et VAE de l IFPASS est au service des professionnels de l assurance, qu ils

Plus en détail

Édition du 10 mars 2014

Édition du 10 mars 2014 1 Édition du 10 mars 2014 LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles sont les conditions relatives au jeune? 3 Quelles sont les caractéristiques

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

Enquête Apec - Université Paris-Dauphine

Enquête Apec - Université Paris-Dauphine Enquête Apec - Université Paris-Dauphine L insertion professionnelle des diplômés de la Promotion 2008 de Masters 2 et Licence Professionnelle Jeudi 12 mai 2011 Pierre LAMBLIN - Directeur du Département

Plus en détail

Fiche technique : Le Contrat d'apprentissage pour les personnes handicapées dans le secteur privé en Limousin

Fiche technique : Le Contrat d'apprentissage pour les personnes handicapées dans le secteur privé en Limousin Fiche technique : Le Contrat d'apprentissage pour les personnes handicapées dans le secteur privé en Limousin Il permet aux personnes handicapées d'acquérir une qualification professionnelle sanctionnée

Plus en détail

Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance.

Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance. Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance. «A La Poste, j ai pu à la fois apprendre un métier et suivre une formation adaptée et rémunérée, au sein d un grand groupe.» HUGO -

Plus en détail

LES MAGASINS. cnpc.fr. 10h. St-Pierre-en-Faucigny. Moûtiers. Tarbes. Grenoble 05 OCTOBRE 09 OCTOBRE 06 OCTOBRE 07 OCTOBRE

LES MAGASINS. cnpc.fr. 10h. St-Pierre-en-Faucigny. Moûtiers. Tarbes. Grenoble 05 OCTOBRE 09 OCTOBRE 06 OCTOBRE 07 OCTOBRE LES MAGASINS DE SPORT en montagne RECRUTENT À partir de 10h St-Pierre-en-Faucigny 05 OCTOBRE Grenoble 07 OCTOBRE Alpes Nouveau Moûtiers 09 OCTOBRE Tarbes 06 OCTOBRE Pyrénées L ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE

Plus en détail

Recruter un(e) apprenti(e) en Pays de la Loire

Recruter un(e) apprenti(e) en Pays de la Loire Recruter un(e) apprenti(e) en Pays de la Loire Édition 2012 Directeur de la publication : Jacques Auxiette Co-directeur de la publication : Marc Farré Rédaction : Direction de l apprentissage Conception

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion, mention Economie-Finance, spécialité Banque Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Licence professionnelle Finances Comptabilité

Licence professionnelle Finances Comptabilité Faculté des Sciences Economiques et de Gestion IAE 29/2 Licence professionnelle Finances Comptabilité Lieu de formation : Clermont Ferrand, Vichy et Martinique Objectifs de cette licence professionnelle

Plus en détail

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION Chapitre 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 : Le cursus de master est organisé

Plus en détail

Chefs d Entreprises de PME-PMI vous souhaitez recruter. La solution le Brevet de Technicien Supérieur AG PME-PMI

Chefs d Entreprises de PME-PMI vous souhaitez recruter. La solution le Brevet de Technicien Supérieur AG PME-PMI Vos contacts : Chefs d Entreprises de PME-PMI vous souhaitez recruter Un(e) collaborateur(trice) pour le former au métier d assistant(e) de gestion La solution le Brevet de Technicien Supérieur AG PME-PMI

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Proservia se mobilise aux côtés de ses collaborateurs pour leur permettre de révéler leurs talents.

Proservia se mobilise aux côtés de ses collaborateurs pour leur permettre de révéler leurs talents. PROSERVIA DOSSIER DE PRESSE MARS 2013 PRÉAMBULE Depuis sa création, Proservia démontre par ses actions que la mise en œuvre d une véritable gestion des Ressources Humaines au sein d une SSII est compatible

Plus en détail

GUIDE DE L IDENTITÉ APPRENTISSAGE 2014

GUIDE DE L IDENTITÉ APPRENTISSAGE 2014 & GUIDE DE L IDENTITÉ APPRENTISSAGE 2014 LOGO LOGO ET SIGNATURE LOGO ET URL DU SITE PAGE TWITTER LE LOGO DOIT TOUJOURS ÊTRE SUR FOND BLANC (OU GRIS TRÈS CLAIR / NOIR 5%), DANS UN CARTOUCHE OU UN BANDEAU.

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DES SCIENCES AGRONOMIQUES DE BORDEAUX - AQUITAINE. Le contrat de professionnalisation LA SOLUTION

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DES SCIENCES AGRONOMIQUES DE BORDEAUX - AQUITAINE. Le contrat de professionnalisation LA SOLUTION ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DES SCIENCES AGRONOMIQUES DE BORDEAUX - AQUITAINE Le contrat de professionnalisation LA SOLUTION pour recruter un ingénieur agronome RENTREE 2015 L ingénieur agronome : Son profil

Plus en détail

Combattre les stages précaires par une gauche exemplaire

Combattre les stages précaires par une gauche exemplaire Secrétariat National RELATIONS PRESSE Combattre les stages précaires par une gauche exemplaire Dossier de presse Mouvement des jeunes socialistes 10 rue de Solférino - 75 007 Paris Tél. 01 45 56 79 99

Plus en détail

Compétences visées dans la formation

Compétences visées dans la formation Droit privé Spécialité Professionnelle : Gestion du patrimoine privé Responsable : Jean-Marie PLAZY, Maître de conférences RETRAIT DES DOSSIERS DE CANDIDATURE ENTRE LE 15 AVRIL ET LE 31 MAI sur le site

Plus en détail

Financement et régulation des pensions

Financement et régulation des pensions Faculté de droit et de criminologie Faculté des Sciences (Institut de Statistique, Biostatistique et Sciences Actuarielles -ISBA) CERTIFICAT D UNIVERSITÉ (12 CRÉDITS ECTS) Financement et régulation des

Plus en détail

Manager dans la distribution. par alternance. Apprentissage Contrat PRO

Manager dans la distribution. par alternance. Apprentissage Contrat PRO Manager dans la distribution par alternance Apprentissage Contrat PRO La clé du succès de l IMMD? Une formation dynamique et innovante, au plus près des réalités du terrain, grâce à la collaboration étroite

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

BTS. Formation à Temps complet ou en Alternance. www.progress-sante.com. établissement supérieur privé

BTS. Formation à Temps complet ou en Alternance. www.progress-sante.com. établissement supérieur privé BTS O P T I C I E N Formation à Temps complet ou en Alternance établissement supérieur privé www.progress-sante.com Assurez votre avenir professionnel! Des études courtes débouchant sur un métier alliant

Plus en détail

Guide de l apprenti. L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise

Guide de l apprenti. L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise Guide de l apprenti 2015 L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise UN CONTRAT DE TRAVAIL «Un contrat d apprentissage est un contrat de travail» «L

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE «CONSEILLER EN PRODUITS DERMO-COSMETIQUES»

LICENCE PROFESSIONNELLE «CONSEILLER EN PRODUITS DERMO-COSMETIQUES» LDER/15/ Nom Prénom Université Paul Sabatier Faculté de Sciences Pharmaceutiques Service scolarité Licence professionnelle : 05.62.25.98.03 31062 TOULOUSE CEDEX 09 : 05.62.25.98.16 : http//www.pharmacie.ups-tlse.fr

Plus en détail

MASTER Comptabilité, Contrôle, Audit

MASTER Comptabilité, Contrôle, Audit 1 - Objectifs de formation du Master CCA Quels que soient le contexte économique et la situation des entreprises, les besoins en Comptabilité, Contrôle et Audit sont toujours à la hausse. Ces fonctions

Plus en détail

L ECOLE du de VAL COMMERCE de LOIREet SERVICES du VAL de LOIRE. du VAL de LOIRE

L ECOLE du de VAL COMMERCE de LOIREet SERVICES du VAL de LOIRE. du VAL de LOIRE L ECOLE COMMERCE et SERVICES L ECOLE COMMERCE et SERVICES L ECOLE du VAL COMMERCE LOIREet SERVICES Une école la CCI Une L Ecole école Commerce la CCI et Services du Val Loire est une école créée par la

Plus en détail

Actualités de l orientation AEFE Zone Asie. Visite de Henri FICHTER, Directeur de CIO chargé de mission à l AEFE :

Actualités de l orientation AEFE Zone Asie. Visite de Henri FICHTER, Directeur de CIO chargé de mission à l AEFE : Novembre 2009 Orient Asie N 14 Editorial Chers lecteurs, Pour ce numéro 14 d Orient Asie, nous commencerons à nous pencher sur les licences sélectives qu elle préparent ou non à un double diplôme. Ces

Plus en détail

EPARGNE RETRAITE COLLECTIVE ENJEUX FACE AUX DEFIS DE LA RETRAITE

EPARGNE RETRAITE COLLECTIVE ENJEUX FACE AUX DEFIS DE LA RETRAITE EPARGNE RETRAITE COLLECTIVE ENJEUX FACE AUX DEFIS DE LA RETRAITE RETRAITE COLLECTIVE, UN DEFI LEGISLATIF ET ORGANISATIONNEL Le paysage démographique comme économique de la France rend de plus en plus inéluctable

Plus en détail

Édition du 3 mars 2014

Édition du 3 mars 2014 1 Édition du 3 mars 2014 LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS SOMMAIRE Ce qui est dû à l apprenti

Plus en détail

Bienvenue dans la Génération C

Bienvenue dans la Génération C Bienvenue dans la Génération C La chimie c est le monde d aujourd hui, mobile, connecté, ouvert mais aussi celui de demain, plus vert, plus beau et plus performant! L industrie chimique, c est un monde

Plus en détail

Département Informatique Antenne Universitaire de Blois

Département Informatique Antenne Universitaire de Blois Antenne Universitaire de Blois UFR Sciences & Techniques Université François Rabelais Tours www.info.univ-tours.fr Organisation Université UFR Sciences & Techniques Département Informatique Licence Informatique

Plus en détail

information Les étudiants dans les instituts catholiques note d Forte augmentation des effectifs à la rentrée 2011 13.05

information Les étudiants dans les instituts catholiques note d Forte augmentation des effectifs à la rentrée 2011 13.05 note d information Enseignement supérieur & Recherche 13.05 JUILLET À la rentrée 2011, les instituts s accueillent 26 400 étudiants inscrits dans des formations canoniques ou de type universitaire. Plus

Plus en détail

Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 2007

Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 2007 OVE résultats Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 27 Devenir des diplômés de DUT 24, 24 mois après l obtention du diplôme

Plus en détail

U&me. sciences-u-lyon.fr SCIENCES C EST TOUT POUR VOUS!

U&me. sciences-u-lyon.fr SCIENCES C EST TOUT POUR VOUS! V O T R E C A T A L O G U E F O R M A T I O N S B A C + 2 À B A C + 5 U&me SCIENCES 6 FILIÈRES I INITIAL I ALTERNANCE I APPRENTISSAGE I DIPLÔMES & TITRES CERTIFIÉS RECONNUS PAR L ÉTAT * C EST TOUT POUR

Plus en détail

Bâtiment et Travaux Publics

Bâtiment et Travaux Publics les metiers du BTP Bâtiment et Travaux Publics une publication Orientations UNE FORTE DÉPENDANCE AUX POLITIQUES PUBLIQUES En revanche, ce secteur est fortement dépendant des grandes politiques de projets

Plus en détail

L apprentissage, une chance pour l emploi

L apprentissage, une chance pour l emploi Dossier de presse L apprentissage, une chance pour l emploi Aujourd hui, les entreprises recherchent des jeunes bien formés, diplômés avec une expérience professionnelle C est exactement ce qu apporte

Plus en détail

FORMATION DSCG PAR APPRENTISSAGE DOSSIER DE CANDIDATURE 2014-2016

FORMATION DSCG PAR APPRENTISSAGE DOSSIER DE CANDIDATURE 2014-2016 FORMATION DSCG PAR APPRENTISSAGE DOSSIER DE CANDIDATURE 2014-2016 A retourner pour le 07/04/2014 ETAT-CIVIL NOM :... Prénom :... Date de naissance :... Lieu de naissance :... Nationalité :... Adresse :.........

Plus en détail

Les aides financières

Les aides financières Entreprises La réforme de l apprentissage L ACCUEIL DES STAGIAIRES Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières EXPERTS-COMPTABLES La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail