LA DÉLÉGATION DE LA VÉRIFICATION DES PILULIERS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA DÉLÉGATION DE LA VÉRIFICATION DES PILULIERS"

Transcription

1 LA DÉLÉGATION DE LA VÉRIFICATION DES PILULIERS Formation théorique sur la DVCC Auditoire : les ATP délégataires pressentis ou déjà sélectionnés UN PROGRAMME DÉVELOPPÉ ET OFFERT PAR :

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Objectifs Formation théorique : la vérification contenant-contenu Comment doit-elle être effectuée? Les exclusions Les erreurs les plus communes et leur degré de gravité Comment les prévenir et les gérer Prochaines étapes Évaluation écrite Formations pratiques Éléments importants et outils Période de questions

3 OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION À la fin de la journée de formation, les participants seront en mesure de : Mieux comprendre le concept de la délégation Connaître leur rôle au sein de l'équipe du laboratoire Être à l'aise dans l'utilisation des outils fournis selon l'acte à déléguer Travailler plus efficacement et de façon systématique afin d assurer la réussite de la DVCC et la sécurité des patients

4 PLAN DE LA PRÉSENTATION Objectifs Formation théorique : la vérification contenant-contenu Comment doit-elle être effectuée? Les exclusions Les erreurs les plus communes et leur degré de gravité Comment les prévenir et les gérer Prochaines étapes Évaluation écrite Formations pratiques Éléments importants et outils Période de questions

5 QU'EST-CE QUE LA VCC? De façon simplifiée, il s'agit de s'assurer que.le bon médicament à la bonne dose et au bon moment est servi au bon patient de la bonne façon

6 COMMENT LA VÉRIFICATION DOIT-ELLE ÊTRE EFFECTUÉE? UN EXEMPLE : Prenons le cas où les ordonnances sont déjà inscrites dans le dossier du patient et où aucun changement ne sera requis après la préparation du pilulier

7 VÉRIFICATION DES MÉDICAMENTS DANS UN PILULIER Vérification de l'impression de la fiche du pilulier (versus cartable): Le pilulier est attribué au bon usager Les bonnes dates figurent sur la fiche du pilulier (dates de début et de fin) Le bon nombre de piluliers est préparé (1 versus 4) Tous les médicaments au dossier y figurent Tous les médicaments ainsi que leur localisation doivent être identiques

8 Vérification du contenu du pilulier Chaque alvéole contient le bon nombre de médicaments et l'horaire de prise des médicaments est respecté Les bons produits ont été utilisés : Le DIN (si logistiquement possible) Le nom du fabricant La forme (capsule/comprimé) et la formulation (XL/SR) La teneur du produit La photo du produit à l'aide du logiciel ou du contenant original (si nécessaire et/ou possible) Les dates de péremption des médicaments utilisés

9 PRÉPARATION DU PILULIER A) Si aucune erreur n'est détectée par l'atpd, celui-ci appose ses initiales et la date de vérification sur le registre de préparation/vérification B) Si une erreur est détectée par l'atpd, celui-ci demande à l'atpp d'effectuer les corrections nécessaires (L ATPd inscrit l erreur dans le registre de préparation/vérification et l ATPp signe. L'ATPd revérifie le pilulier Si aucune erreur n'est détectée, il remplit alors le registre de préparation/vérification C) Une fois que tout est complété, le pilulier est prêt à être livré ou mis en «passera»

10 LE DÉROULEMENT DE L'IMPLANTATION DE LA DVCC Période d'implantation ATPp: prépare le médicament ATPd: vérifie selon limites accordées Pharmacien: vérifie 100 % de la production préalablement vérifiée par l'atpd Période de contrôle de la qualité ATPp: prépare le médicament ATPd: vérifie selon limites accordées Pharmacien: vérifie 10 à 30 % de la production préalablement vérifiée par l'atpd Tolérance d'erreur = 0!

11 PÉRIODE D IMPLANTATION : 12 SEMAINES Tous les piluliers doivent être soumis au pharmacien en service avant d'être scellés Le pharmacien effectue une vérification complète du contenant-contenu du piluliers Si aucune erreur n'est détectée par l'atpd, le pharmacien remplit le registre de préparation/vérification Une fois que tout est complété, le pilulier est prêt à être livré ou mis en «passera»

12 PÉRIODE D IMPLANTATION 12 SEMAINES Si une erreur est détectée par le pharmacien, il remplit le registre des erreurs et s'assure que les corrections requises sont apportées Le pilulier doit refaire le cycle complet : préparation par l'atpp, vérification par l'atpd et finalement, vérification complète par le pharmacien Une fois la vérification par le pharmacien terminée, celui-ci scelle le pilulier et remplit le registre de préparation/vérification. Le pilulier est prêt à être livré ou mis en «passera» Une rencontre devra être planifiée pour un entretien de mise au point

13 DVCC APRÈS LA PÉRIODE DE 12 SEMAINES Le pharmacien ne vérifie que 10 à 30% de la production Les mêmes étapes s appliquent Remplir le registre de préparation vérification Remplir le registre d erreur au besoin Planifier une rencontre Le pharmacien vérifie toutes les exclusions et les hors piluliers

14 MÉDICAMENTS POSSIBLEMENT EXCLUS DE LA DÉLÉGATION Les piluliers auxquels on a apporté des changements Les médicaments hors piluliers (ex. : pompes, gouttes, injectables, crèmes ) Les médicaments administrés selon un calendrier (ex.: Coumadin MD, prednisone, Synthroid MD, Toloxin MD ) Les piluliers contenant plus de X* médicaments narcotiques Autres**

15 ATTENTION Une erreur commise dans les médicaments d'exclusion ne doit pas être attribuée à une faute de vérification de la part de l'atpd car cette tâche n'est pas déléguée! Une erreur commise dans les médicaments hors pilulier n'est pas causée par une mauvaise vérification de la part de l'atpd, car celui-ci ne les vérifie pas!

16 ET S'IL Y AVAIT UN CHANGEMENT OU NOUVEAU PATIENT? Gardez en tête que : Le changement peut survenir à n'importe quel moment La majorité des fois où cette situation se produira, vous aurez déjà préparé le pilulier. Parfois, le patient pourra même l'avoir déjà reçu à la maison à l'avance et vous devrez aller le récupérer La première étape consiste à faire valider le changement par le pharmacien en service avant de faire quoi que ce soit. Il s'agit d'une activité demandant son jugement clinique

17 PLAN DE LA PRÉSENTATION Objectifs Formation théorique : la vérification contenant-contenu Comment doit-elle être effectuée? Les exclusions Les erreurs les plus communes et leur degré de gravité Comment les prévenir et les gérer Prochaines étapes Évaluation écrite Formations pratiques Éléments importants et outils Période de questions

18 LES ERREURS Le but de la délégation est de diminuer le nombre d'erreurs et d'assurer une vérification minutieuse Les erreurs les plus communes vous sont présentées dans les prochaines diapositives afin de les prévenir!

19 LE CLASSEMENT DES ERREURS Les erreurs peuvent être classées de différentes façons : Selon le coût des dommages Selon le type de dommage Selon la nature de l'erreur Selon la cause de l'erreur Etc.

20 LES ERREURS SELON LA GRAVITÉ Les répercussions d une erreur ne sont pas les mêmes selon le médicament en cause Glyburide Nitrazépam (benzo) Coumadin Versus Tylenol Calcium Mauvais générique Mais garder en tête qu une erreur est TOUJOURS une erreur!

21 LES ERREURS LES PLUS COMMUNES CLASSÉES SELON LA NATURE DE L'ERREUR Source : Études annuelles des sinistres Dale-Parizeau L.M. inc.

22 LES ERREURS DUES À UNE MAUVAISE LISIBILITÉ DE LA PRESCRIPTION

23 LES ERREURS CLASSÉES SELON LA CAUSE

24 LES FAUX JUMEAUX Beaucoup de médicaments présents sur le marché ont une apparence similaire Donc, si la vérification ne se fait pas de façon minutieuse, certaines erreurs peuvent facilement nous échapper Sur les diapositives suivantes, nous allons parcourir quelques exemples de médicaments qui se ressemblent en ce qui a trait à leur apparence

25 LES FAUX JUMEAUX Glyburide 5 mg

26 LES FAUX JUMEAUX Asaphen EC 80 mg D tabs UI Synthroid 50 mcg Prednisone 5 mg

27 LES FAUX JUMEAUX Apo Allopurinol 100 mg Apo furosémide 20mg Aricept 5 mg

28 LES FAUX JUMEAUX Lyrica 75mg Altace 5 mg

29 LES FAUX JUMEAUX Lyrica 50 mg Gabapentin 100 mg

30 LES FAUX JUMEAUX Renagel 800mg Neurontin 800mg

31 LES DIFFÉRENTES FORMULATIONS Un autre type d'erreur serait attribué au nombre de différentes formulations disponibles sur le marché pour un même médicament Cette erreur est très commune. Pourquoi? Parce qu'on ne prend pas le temps de lire le nom du médicament au complet!

32 LES DIFFÉRENTES FORMULATIONS : LES EXEMPLES LES PLUS COMMUNS Tegretol MD chewtabs/cr/ libération immédiate Lopresor MD SR/ Lopresor libération immédiate Tiazac MD XC/ Cardizem MD Diltiazem T/CD/HCL ER Prevacid MD / Prevacid MD Fast Tab Biaxin MD XL/ libération immédiate

33 DES ERREURS FRÉQUEMMENT RENCONTRÉES Pourquoi? Parce qu'on ne prend pas le temps de lire le nom du médicament au complet! Calcium Les non croquables Les croquables Asaphen MD

34 ERREURS MINEURES ET MAJEURES Une erreur est une erreur! Sauf que nous pouvons la classer de la façon suivante : Erreurs majeures : Mauvais médicament (produit dont la dénomination commune est différente) Mauvaise concentration (teneur) Mauvaise identification du patient (étiquette) Médicament manquant (omission) Mauvaise heure d'administration Nombre incorrect d'unités servies (mauvaises quantités) Erreurs mineures : Mauvais médicament (compagnie différente) Médicament périmé

35 ERREURS MINEURES ET MAJEURES Sachez qu'une erreur majeure dans une situation spécifique ne l'est peut-être pas nécessairement dans une autre. Par exemple, dans un pilulier, l'omission d'un comprimé de calcium ne constitue pas une erreur de la même gravité que l'omission d'un comprimé de Coumadin MD

36 ERREURS MINEURES ET MAJEURES Dans un monde parfait, l'erreur, qu'elle soit mineure ou majeure, n'atteint pas le patient Dans ce cas-là, il faut trouver la source de l'erreur, qui n'est pas nécessairement une personne, mais peut-être une méthode de travail, un problème dans le circuit de travail, etc.

37 ERREURS MINEURES ET MAJEURES Puis il faut procéder aux modifications nécessaires. Par exemple, des formations pour le personnel du laboratoire, le réaménagement du laboratoire et/ou de la technique de travail

38 ERREURS MINEURES ET MAJEURES Malheureusement, dans certains cas, l'erreur atteint le patient. Que faut-il faire alors? Il faut poser les bons gestes, prendre les mesures appropriées et éviter que l'erreur ne dégénère en une catastrophe! Référez au pharmacien! Sauf que vous l'aidez quand: Vous gardez votre calme et vous ne perturbez pas le déroulement du travail Vous ne faites pas de reproche à la personne impliquée dans l'erreur (autre ATP, caissière, pharmacien).

39 COMMENT PRÉVENIR LES ERREURS Lisez l'étiquette/le nom du médicament AU COMPLET avant de chercher le produit Demandez quand vous n'êtes pas certain. Nous sommes une équipe! Validez la photo du produit sur le logiciel de prescription Ne jamais remplir un pot original avec des comprimés restants Ne jamais transvider les contenants (restants d'un pot dans un pot plein)

40 COMMENT PRÉVENIR LES ERREURS Travailler dans une ambiance calme Avoir établi un ordre logique et efficace dans la chaîne de travail et le respecter Effectuer des rotations après 2 heures de travail Une chaîne est aussi solide que son maillon le plus faible!

41 GARDEZ EN TÊTE QUE Vous êtes en période d'essai Des erreurs peuvent se glisser, surtout au début de l'implantation Le registre des erreurs est un outil permettant de déterminer les causes des erreurs et d'améliorer le système en conséquence On vous a choisi car vous avez manifesté votre intérêt pour le poste et que vous correspondez bien au profil de l'emploi Mais pour réussir Vous devrez être vigilant!

42 PLAN DE LA PRÉSENTATION Objectifs Formation théorique : la vérification contenant-contenu Comment doit-elle être effectuée? Les exclusions Les erreurs les plus communes et leur degré de gravité Comment les prévenir et les gérer Prochaines étapes Évaluation écrite Formations pratiques Éléments importants et outils Période de questions

43 PROCHAINES ÉTAPES Évaluation écrite Test de connaissances pour les ATPd suite à la formation spécifique sur la DVCC Une note supérieure à 80 % est requise Formations pratiques Test de qualification basé sur l'identification des médicaments. Taux de réussite attendu : 95 % Test pratique de détection d'erreurs. Taux de réussite attendu : 100 % Contrôles périodiques de la qualité des interventions (grille d observation)

44 PLAN DE LA PRÉSENTATION Objectifs Formation théorique : la vérification contenant-contenu Comment doit-elle être effectuée? Les exclusions Les erreurs les plus communes et leur degré de gravité Comment les prévenir et les gérer Prochaines étapes Évaluation écrite Formations pratiques Éléments importants et outils Période de questions

45 QUELQUES ÉLÉMENTS IMPORTANTS ET OUTILS

46 ATTENTION La possibilité qu'une tâche soit déléguée ne signifie pas qu'elle doive l'être en tout temps ou dans toutes les conditions ATP délégataire malade/absent/fatigué Donc dans l'impossibilité d'assurer une bonne vérification contenant-contenu C'est pourquoi il est recommandé de former au moins 2 ATP pour être délégataires, ce qui permettra d'éviter cette situation, dans la plupart des cas

47 ATTENTION Le fait de changer fréquemment le système (chaîne de travail) fait en sorte que le risque d'erreur augmente Exemples de perturbations de la chaîne de travail : Déléguer 1 jour sur 2 Cesser la délégation, car présence d'un pharmacien remplaçant Etc.

48 Date de début du pilulier Date de fin du pilulier Date d impression Initiales ATPp Date de vérification Initiales ATPd Date de remplissage Initiales ATPp Date vérification ATPd Initiales ATPd Date vérification pharmacien Initiales pharmacien Date de renouvellement Médicaments hors piluliers périodiques renouvelés Initiales ATPp Date de vérification ATPd Initiales ATPd Date de vérification pharmacien Initiales pharmacien Date d envoi ou de rangement dans les «passera» Envoi REGISTRE DE PRÉPARATION / VÉRIFICATION DES MÉDICAMENTS PILULIERS La fiche pilulier Le remplissage du pilulier Le renouvellement Impression Vérification Remplissage Vérification Renouvellement Vérification

49 AIDE-MÉMOIRE DE PILULIER Fiche pilulier Le pilulier est attribué au bon usager OUI NON Les bonnes dates figurent sur la fiche du pilulier OUI NON Le bon nombre de piluliers est préparé (1 versus 4) OUI NON Tous les médicaments correspondent à ce qui est dans la fiche du cartable? OUI NON Le contenu du pilulier Chaque alvéole contient le bon nombre de médicament et l'horaire de prise des médicaments est respecté OUI NON

50 REGISTRE DES ERREURS EN PÉRIODE D'IMPLANTATION Dat e (J- M) Initia le ATP N o ord. Médicament I/A /O* * Code erreur (voir liste) Description P h Correction apportée D at e (J- M ) Date entretien de mise au point J-M (obligatoir e)

51 LE REGISTRE DE CHANGEMENT Modification du Dispill MD Date : Heure : Ordonnance verbale : Ordonnance écrite : N o licence médecin : J ai récupéré les piluliers Oui Non Semaine : Semaine : Semaine : Semaine : J ai fait les changements des piluliers déjà préparés Oui Non J ai fait les changements à l ordinateur Oui Non J ai cessé les anciennes Rx au dossier Oui Non J ai envoyé 2 copies du nouveau profil aux infirmières Oui Non J ai changé le profil dans le cartable Oui Non J ai changé les fiches Dispill MD Oui Non J ai refacturé Oui Non Changements en vigueur à compter du : Date de livraison : Changements effectués par : Signature : Pharmacien(n

52 Le pharmacien L ATP délégataire LA GRILLE D'OBSERVATION POUR PILULIER Personne qui procède à la vérification L élément observé OUI NON L ATPp sélectionne les bons médicaments au dossier patient qui doivent être contenus dans le pilulier. Il se réfère à la fiche classée dans le cartable*. L ATPp inscrit dans le registre de préparation/vérification la date d impression de la fiche des médicaments contenus dans le pilulier, la date de début d utilisation du pilulier ainsi que ses initiales. L ATPp remplit le pilulier et vérifie son travail. L ATPp inscrit la date de remplissage du pilulier et appose ses initiales sur le registre de préparation/vérification ainsi que sur le pilulier préparé. L ATPd effectue la vérification contenant-contenu du pilulier, selon les limites accordées (respecte les critères d exclusion). Bon patient Vérification de la fiche du pilulier Vérification du contenu du pilulier Bonnes dates Bon nombre de piluliers préparés Bonne sélection de médicaments au dossier S assure que dans chaque alvéole le bon nombre de médicaments est présent et que les médicaments se trouvent dans la bonne alvéole horaire Vérifie pour chaque pilule ajoutée au pilulier DIN (si logistiquement possible) Compagnie Forme (comprimé vs capsule) Formulation (XL, SR, etc.) Teneur Image du produit au besoin Date de péremption si requise Lorsqu aucune erreur n est détectée, l ATPd remplit le registre de préparation/vérification, appose ses initiales ainsi que la date où a eu lieu la vérification et le remet au pharmacien. Lorsque l ATPd repère des erreurs faites par l ATPp, il s assure que les corrections nécessaires sont apportées par l ATPp. Il ne corrige pas lui-même les erreurs. Ensuite, il vérifie le pilulier à nouveau, remplit le registre de préparation/vérification et le remet au pharmacien.

53 LA RÉUSSITE APPARTIENT À TOUT LE MONDE C'EST AU TRAVAIL D'ÉQUIPE QU'EN REVIENT LE MÉRITE ATP ATP ATP délégataire Pharmacien ATP ATP

54 PÉRIODE DE QUESTIONS

DÉLÉGATION CONTENANT CONTENU : EST-CE RENTABLE?

DÉLÉGATION CONTENANT CONTENU : EST-CE RENTABLE? DÉLÉGATION CONTENANT CONTENU : EST-CE RENTABLE? TOUR D HORIZON DÉLÉGATION CONTENANT - CONTENU Christiane Mayer, conseillère en organisation du travail AVANTAGES EST-CE RENTABLE? NORME DE L OPQ REGISTRES

Plus en détail

Bureau du registraire

Bureau du registraire Bureau du registraire DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE DANS UN MILIEU CLINIQUE À L INTENTION DES INFIRMIÈRES DIPLÔMÉES HORS QUÉBEC DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION

Plus en détail

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Formation Recherche Clinique OncoBasseNormandie 02/12/2013 MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Jean-Michel GRELLARD ARC Coordinateur - Centre François Baclesse Quelques définitions Cahier d observation ou

Plus en détail

Lignes de conduite pour le diagnostic présymptomatique de la Chorée de Huntington par l'analyse d'adn.

Lignes de conduite pour le diagnostic présymptomatique de la Chorée de Huntington par l'analyse d'adn. Lignes de conduite pour le diagnostic présymptomatique de la Chorée de Huntington par l'analyse d'adn. 1. Il faut donner une information appropriée et actualisée à toute personne qui souhaite un DIAGNOSTIC

Plus en détail

Christiane Mayer OPÉRATIONNALISER L INTÉGRATION DES NOUVELLES ACTIVITÉS EN PHARMACIE

Christiane Mayer OPÉRATIONNALISER L INTÉGRATION DES NOUVELLES ACTIVITÉS EN PHARMACIE OPÉRATIONNALISER L INTÉGRATION DES NOUVELLES ACTIVITÉS EN PHARMACIE Christiane Mayer Pharmacienne Conseillère en amélioration des processus Crescendo Pharma inc. AGENDA Prérequis 7 éléments de stratégie

Plus en détail

RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ENSEIGNANT

RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ENSEIGNANT RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ENSEIGNANT Mise à jour Mars 2014 GUIDE DE L ENSEIGNANT LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

MDI Chèque de Allégroupe Réclamation

MDI Chèque de Allégroupe Réclamation Introduction MDI Chèque de Allégroupe Réclamation MDIChèques est une suite logique d' Allégroupe Réclamation. Une fois que l'adjudicateur a pris la décision de payer le lot, il fait une Requête de paiement

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

Foires aux Questions pour le Programme d'assurance E & O de BFL CANADA Inc

Foires aux Questions pour le Programme d'assurance E & O de BFL CANADA Inc Foires aux Questions pour le Programme d'assurance E & O de BFL CANADA Inc Nous avons compilé une liste des questions les plus fréquemment posées concernant notre programme d assurance afin de vous aidez

Plus en détail

STAGE DE FORMATION DANS L'INDUSTRIE DE LA MODE

STAGE DE FORMATION DANS L'INDUSTRIE DE LA MODE STAGE DE FORMATION DANS L'INDUSTRIE DE LA MODE Design et stylisme de mode - MOD4420 Commercialisation de la mode - MOD4620 Gestion industrielle du vêtement - MOD5511 PROTOCOLE INTERVENU ENTRE: L'entreprise

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Centre Equestre du Grand Poitiers NIVEAU INITIATION

DOSSIER PEDAGOGIQUE Centre Equestre du Grand Poitiers NIVEAU INITIATION DOSSIER PEDAGOGIQUE Centre Equestre du Grand Poitiers NIVEAU INITIATION Ligue Poitou-Charentes de Course d Orientation Sommaire Préambule : les écoles de Course d Orientation 1- Présentation 2- Objectifs

Plus en détail

Base de données Guide de l utilisateur 2014-2015

Base de données Guide de l utilisateur 2014-2015 Base de données Guide de l utilisateur 2014-2015 TABLE DES MATIÈRES NOTES 3 1. CONNEXION 3 2. GESTION DE L AFFILIATION 4 1. Vérification du profil du club 4 2. Affiliation du club pour la saison en cours

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F13. FORMULAIRES ET CERTIFICATS

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F13. FORMULAIRES ET CERTIFICATS LES DIX QUESTIONS DU MEDECIN LIBERAL SUR LES FORMULAIRES ET CERTIFICATS REQUIS PAR LES COMPAGNIES D ASSURANCE DES PATIENTS «L information médicale est nécessaire à l assureur que ce soit pour l évaluation

Plus en détail

Ainsi en quelques secondes et avec une saisie simplifiée, vous pourrez séparer le «bon grain» de l ivraie lors des réceptions fournisseurs...

Ainsi en quelques secondes et avec une saisie simplifiée, vous pourrez séparer le «bon grain» de l ivraie lors des réceptions fournisseurs... Produit concerné : Sage 100 Gestion Commerciale i7- Pack Plus Sujet mis en avant : Réduisez le nombre de produits défectueux fabriqués ou les réclamations clients grâce au contrôle qualité! Vous avez une

Plus en détail

Établir l orientation du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins à l égard de la gestion des risques.

Établir l orientation du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins à l égard de la gestion des risques. SERVICES À LA CLIENTÈLE OBJET : Politique de déclaration des incidents et accidents SC-24 Page 1 de 12 1. Principes généraux : Établir l orientation du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins

Plus en détail

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne.

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne. Bienvenus dans le Système de demande de subvention en ligne du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies, disponible chaque année entre le 1 er janvier et le 1 er avril pour recevoir les demandes

Plus en détail

Comment créer une facture

Comment créer une facture Comment créer une facture Nous sous-entendons que la «société», les véhicules et chauffeurs aient été créés dans le logiciel. Si ce n est pas le cas, veuillez lire le document «Démarrage rapide TéléTaxi».

Plus en détail

Les frais d envoi ne sont pas compris dans le prix.

Les frais d envoi ne sont pas compris dans le prix. CONDITIONS DE VENTE Les présentes conditions générales s appliquent à la vente de tous les produits armancerotceig. Le fait de commander des produits sur ce site entraine l application automatique de toutes

Plus en détail

La gestion des doublons

La gestion des doublons fims.informatique@skynet.be 01.10 10.02 N 3 La gestion des doublons Dans la plupart des bases de données, les doublons sont souvent inévitables. Il est parfois complexe de les gérer car les informations

Plus en détail

L objectif est de contrôler en amont la qualité du produit, afin :

L objectif est de contrôler en amont la qualité du produit, afin : Réduisez le nombre de produits défectueux fabriqués ou les réclamations clients grâce au contrôle qualité! Produit concerné : Sage 100 Gestion Commerciale i7- Pack Plus Contexte Vous avez une activité

Plus en détail

HANDIDENT FRANCHE-COMTE DOMUS MEDICA 1 rue de Morimont 90000 BELFORT CONVENTION DE PARTENARIAT

HANDIDENT FRANCHE-COMTE DOMUS MEDICA 1 rue de Morimont 90000 BELFORT CONVENTION DE PARTENARIAT HANDIDENT FRANCHE-COMTE DOMUS MEDICA 1 rue de Morimont 90000 BELFORT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre un établissement et l association Handident Franche-Comté Préambule - Faciliter l accès aux soins dentaires

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : AGENT/AGENTE EN ACCUEIL ET TOURISME FORMATION EN COURS DE CARRIERE Avec l'aide du Fonds Social Européen Outils pédagogiques

Plus en détail

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL93-101 TITRE : POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 21 décembre 1993 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Service des ressources

Plus en détail

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers Découverte de l ordinateur Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers SOMMAIRE I L ORDINATEUR ET L EXPLORATEUR... 3 1.1 : PRESENTATION ET GENERALITES... 3 1.2 : CONNAÎTRE LES PROPRIETES D UN ELEMENT...

Plus en détail

1 Concevoir et réaliser un projet de formation

1 Concevoir et réaliser un projet de formation 1 Concevoir et réaliser un projet de formation Nous présentons, dans ce chapitre, la méthodologie générale de conception et de réalisation d un projet de formation. La caisse à outils du formateur 2 1.1

Plus en détail

Formations et orientations Employé

Formations et orientations Employé Formations et orientations Employé Août 2011 Urgence Médicale Code Bleu 2 Formations et orientations Présentation du guide Soucieuse de la qualité des soins prodigués par ses employés, Urgence Médicale

Plus en détail

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions ASSURANCE COLLECTIVE Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions Pour une vue détaillée de l outil, consultez l aide-mémoire qui est accessible à partir de la section «Liens utiles» du simulateur.

Plus en détail

Gestion de stock des utérotoniques

Gestion de stock des utérotoniques Cahier du Participant Gestion de stock des utérotoniques Résumé de la session La disponibilité des médicaments utérotoniques est une composante clé de n importe quelle intervention GATPA. L ocytocine est

Plus en détail

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière MANUEL DU COMITÉ LOCAL Module 5 Gestion financière TABLE DE CONTENU Introduction p. 2 Questions financières p. 2 Comptes bancaires p. 3 Rôle de la trésorière ou du trésorier p. 3 Budget annuel p. 4 Tenue

Plus en détail

CHORUS-DT MODE D EMPLOI. En pied de chaque page vous trouverez un lien. pour revenir à la table des matières

CHORUS-DT MODE D EMPLOI. En pied de chaque page vous trouverez un lien. pour revenir à la table des matières CHORUSDT MODE D EMPLOI En pied de chaque page vous trouverez un lien pour revenir à la table des matières Cliquez sur la rubrique qui vous intéresse Je suis un personnel itinérant (IEN, TZR, SP.). Dans

Plus en détail

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :...

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... RENSEIGNEMENTS ÉLÈVE Nom Prénom Adresse Classe Tél. / L élève est autorisé à quitter l institut

Plus en détail

Service CDT - Cahier de textes - Administrateur Document à destination des administrateurs d'enoe : ATICE, Chefs d'établissement

Service CDT - Cahier de textes - Administrateur Document à destination des administrateurs d'enoe : ATICE, Chefs d'établissement Service CDT - Cahier de textes - Administrateur Document à destination des administrateurs d'enoe : ATICE, Chefs d'établissement 4.9.3.7 Jean-Pierre Frigo, Agnès Albersammer 4.9.3.7 Date : Editeur : Auteur(s)

Plus en détail

Introduction à la gestion de projets. Laurent Poinsot. Introduction. 26 janvier 2009

Introduction à la gestion de projets. Laurent Poinsot. Introduction. 26 janvier 2009 26 janvier 2009 Le modèle du est une méthodologie de développement logiciel qui est devenue un standard de l industrie logicielle. Ce modèle est constitué de deux phases : l une est dite descendante et

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous?

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? La prise en charge de votre affection de longue durée Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? Sommaire Edito Votre prise en charge à 100 % Comment cela

Plus en détail

Guide d Installation du logiciel Calimco pour Windows XP,Vista et 7

Guide d Installation du logiciel Calimco pour Windows XP,Vista et 7 Guide d Installation du logiciel Calimco pour Windows XP,Vista et 7 Ce guide a été créé par le Programme «Nutrition, Prévention, Santé des enfants et adolescents en Aquitaine» afin d aider les personnes

Plus en détail

Initiation à la sécurité avec Malwarebytes 1/ 6. Installation. Télécharger Malwarebytes anti-malware

Initiation à la sécurité avec Malwarebytes 1/ 6. Installation. Télécharger Malwarebytes anti-malware Initiation à la sécurité avec Malwarebytes 1/ 6 Malwarebytes Anti-malware est un logiciel anti-spywares proposé par le même éditeur que le logiciel RogueRemover qui aujourd'hui n'existe plus et est inclu

Plus en détail

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES :

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES : 1 Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du

Plus en détail

S INFORMER SUR L UTILITE DU COMPTE-RENDU

S INFORMER SUR L UTILITE DU COMPTE-RENDU S INFORMER SUR L UTILITE DU COMPTE-RENDU Maintenance industrielle Niveau V CAFOC - GIP de l académie de Lyon - 39, rue Pierre Baizet - CP201-69336 Lyon cedex 09 04 72 19 80 21-04 78 47 27 11 - gipal-cafoc@ac-lyon.fr

Plus en détail

Les principes et les thèmes PRINCE2

Les principes et les thèmes PRINCE2 31 Chapitre 3 Les principes et les thèmes PRINCE2 1. Les principes de la méthode PRINCE2 Les principes et les thèmes PRINCE2 Les principes de la méthode PRINCE2 définissent un cadre de bonnes pratiques

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DU CÉGEP SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU

PROGRAMME D'ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DU CÉGEP SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU PROGRAMME D'ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DU CÉGEP SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU FÉVRIER 2004 SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE Conception et rédaction : Marie Lefebvre,

Plus en détail

Rapport de stage en pharmacie. Après-midi : de 15 heures à 17 heures

Rapport de stage en pharmacie. Après-midi : de 15 heures à 17 heures Rapport de stage en pharmacie Horaires donnés lors du stage : Matin : de 10 heures à 12 heures Après-midi : de 15 heures à 17 heures 1. Motivation : J ai choisit de faire un stage dans une pharmacie car

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1.

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1. TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES 1. Préambule La politique et procédure de déclaration d un incident ou d un accident

Plus en détail

Le NAS du client est obligatoire afin de pouvoir créer un cas dans le LaMPSS.

Le NAS du client est obligatoire afin de pouvoir créer un cas dans le LaMPSS. Bienvenue à la Formation en gestion de cas dans le LaMPSS. Cette séance en salle de classe est offerte au personnel de gestion de cas qui se servira directement du cycle de gestion de cas dans le LaMPSS.

Plus en détail

LAM500. Logiciel d aide au comptage leucocytaire. - Mode d emploi -

LAM500. Logiciel d aide au comptage leucocytaire. - Mode d emploi - LAM500 Logiciel d aide au comptage leucocytaire 2.01 - Mode d emploi - I- Démarrage... 2 1- Premières actions... 2 2- Pré requis... 2 II- Paramétrages... 3 1-Options Générales... 3 2- Les cellules supplémentaires...

Plus en détail

gcaisse 1.Réglages a. Boutique b. Mots de passe c. Ventes

gcaisse 1.Réglages a. Boutique b. Mots de passe c. Ventes gcaisse 1.Réglages a. Boutique Cette fiche permet de renseigner les informations sur la boutique. Les coordonnées d adresse seront reprises dans l impression d entête des factures, quand vous cliquez sur

Plus en détail

ÉDUCATION. Le Conseil scolaire Viamonde (le Conseil) reconnaît trois types d intervention physique :

ÉDUCATION. Le Conseil scolaire Viamonde (le Conseil) reconnaît trois types d intervention physique : Approuvées le 3 mars 2007 Révisées le 22 mai 2015 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 8 TYPE D Le Conseil scolaire Viamonde (le Conseil) reconnaît trois types d intervention physique : 1. Les interventions

Plus en détail

VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE

VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE Introduction L objectif de ce guide est de fournir au candidat une compréhension du format utilisé pour le volet I de l Examen National des Spécialités

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09) Adoptée par le Conseil d'administration le 14 février 1985

Plus en détail

Rapport d activités. Efrei

Rapport d activités. Efrei Rapport d activités Efrei Rue (bureau) Code postal (bureau) Ville (bureau) Pays (bureau) T Tél. (pro.) F Tél.-fax (pro.) Adresse électr. (pro.) URL (professionnelle) La solution actuelle Présentation de

Plus en détail

Pour être certain de recevoir les courriels, nous vous invitons à ajouter l adresse électronique no-reply@cerise-collection.com à vos contacts et, si

Pour être certain de recevoir les courriels, nous vous invitons à ajouter l adresse électronique no-reply@cerise-collection.com à vos contacts et, si Pour être certain de recevoir les courriels, nous vous invitons à ajouter l adresse électronique no-reply@cerise-collection.com à vos contacts et, si possible, de la mettre dans la liste des expéditeurs

Plus en détail

ITIL Examen Fondation

ITIL Examen Fondation ITIL Examen Fondation Échantillon d examen B, version 5.1 Choix multiples Instructions 1. Essayez de répondre aux 40 questions. 2. Vos réponses doivent être inscrites sur la grille de réponses fournie.

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DE LA PLATEFORME D ENVOI DE COURRIELS

GUIDE D UTILISATION DE LA PLATEFORME D ENVOI DE COURRIELS GUIDE D UTILISATION DE LA PLATEFORME D ENVOI DE COURRIELS Table des matières Présentation de la plateforme d envoi de courriels... 4 1- Gestion des contacts... 5 1.1. Base de données... 5 1.1.1- Création

Plus en détail

Manuel d'instruction. Manuel d'instruction. Transmission électronique. du rapport mensuel. en ligne. Novembre 2014 Version 1.2

Manuel d'instruction. Manuel d'instruction. Transmission électronique. du rapport mensuel. en ligne. Novembre 2014 Version 1.2 Manuel d'instruction Manuel d'instruction Transmission électronique du rapport mensuel en ligne Novembre 2014 Version 1.2 LE COMITÉ PARITAIRE DE L'INDUSTRIE DES SERVICES AUTOMOBILES DE LA RÉGION DE MONTRÉAL

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

Application Web d administration des succursales Guide d utilisation

Application Web d administration des succursales Guide d utilisation Application Web d administration des succursales Guide d utilisation Janvier 2015 BAGUIDE-15 Table des matières En quoi consiste l Application Web d administration des succursales?... 3 Préambule... 3

Plus en détail

Novembre 2002. Programme PharmaBanq. - 1 / 15 -

Novembre 2002. Programme PharmaBanq. - 1 / 15 - - 1 / 15 - Novembre 2002 Programme PharmaBanq. Principe : Téléchargement des virements bancaires effectués par les organismes à votre banque. Pointage et rapprochement de ces virements avec vos retours

Plus en détail

Collège Essor 2700, Rachel Est, Montréal (QC) H2H-1S7 Tél. 514 525-5551 Téléc. 514-525-3777 www.collegeessor.com

Collège Essor 2700, Rachel Est, Montréal (QC) H2H-1S7 Tél. 514 525-5551 Téléc. 514-525-3777 www.collegeessor.com Collège Essor 2700, Rachel Est, Montréal (QC) H2H-1S7 Tél. 51 525-5551 Téléc. 51-525-3777 www.collegeessor.com Madame, Monsieur, Le Collège Essor offre une gamme riche et diversifiée de formations courtes

Plus en détail

Pour la saison 2014-2015 de vaccination contre la grippe

Pour la saison 2014-2015 de vaccination contre la grippe Programmes publics de médicaments de l Ontario, Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Avis de l administratrice Administration par un pharmacien du vaccin antigrippal subventionné et demande

Plus en détail

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE.

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE. PRE-REQUIS A LA VISITE Service : UF : Cadre de santé : GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU Mobilier Etiquetage Fonctionnement Dotation Circuit de demande Médicaments MédiMath Médimath Simple casier Double

Plus en détail

1 Courriels automatiques pour l'assiduité

1 Courriels automatiques pour l'assiduité 1 Courriels automatiques pour l'assiduité Courriels automatiques pour l'assiduité 1 Les courriels automatiques se trouvent soit à Assiduité / Appels et Messages/ Envoyer les courriels ou encore à Modules

Plus en détail

SIO1. La sécurisation des mails via cryptage et authentification

SIO1. La sécurisation des mails via cryptage et authentification Bossert Sébastien SIO1 2014-2015 La sécurisation des mails via cryptage et authentification Sommaire Partie 1 : Qu'est ce que le cryptage? Partie 2 : Authentification des mails avec SPF Partie 3 : Sécuriser

Plus en détail

L application Soumission RHM, RPM, FinhostaPortal

L application Soumission RHM, RPM, FinhostaPortal L application Soumission RHM, RPM, FinhostaPortal Helpdesk : en cas de problème, vous pouvez contacter notre helpdesk Portahealth via l adresse suivante : portahealth@sante.belgique.be. Pour le bon fonctionnement

Plus en détail

Décret n 2010-1229 du 19 octobre

Décret n 2010-1229 du 19 octobre Télémédecine et diabète : le plan d éducation personnalisé électronique para médical (epep) Lydie Canipel Colloque TIC Santé 2011, 8 et 9 février 2011, Paris Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif

Plus en détail

Maître de stage : Fonction : Nom de l entreprise : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel :

Maître de stage : Fonction : Nom de l entreprise : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel : . Identification des personnes supervisant le stagiaire * Entreprise : Maître de stage : Fonction : Nom de l entreprise : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel : Autres personnes qui accompagnent

Plus en détail

Mise à jour des régimes d avantages sociaux de McGill

Mise à jour des régimes d avantages sociaux de McGill Décembre 2015 Destinataire : Sujet : Les employés de l Université McGill Mise à jour des régimes d avantages sociaux de McGill La mise à jour des avantages sociaux de cette année contient des informations

Plus en détail

Mise à jour de BlackBerry Device Software via le réseau sans fil

Mise à jour de BlackBerry Device Software via le réseau sans fil Préambule : Ce document présente comment mettre à jour la version logicielle de l OS déployé et contrôlé depuis le serveur BES. Cette procédure est tirée du Guide de Mise à jour du BlackBerry Device Software

Plus en détail

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE)

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier incluant une note d accompagnement à destination du candidat 1. Conditions de recevabilité d une demande de VAE

Plus en détail

Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation.

Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation. Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation. Vous devez revoir votre rapport sur votre régime de capitalisation au moins une fois par année afin de vous assurer que celui-ci reflète

Plus en détail

Protéger les données et le poste informatique

Protéger les données et le poste informatique Protéger les données et le poste informatique Sommaire 1.Introduction 2.Sauvegarde de fichiers et de dossiers 2.1. Sélectionner des fichiers, des dossiers et des lecteurs en vue d'une sauvegarde 2.2. Sélectionner

Plus en détail

Formation continue Le cas du Québec

Formation continue Le cas du Québec Assemblée générale de la CIOPF Paris, France 20 novembre 2013 Formation continue Le cas du Québec Diane Lamarre, pharmacienne, M.Sc. Présidente de l Ordre des pharrmaciens du Québec Professeure titulaire

Plus en détail

Canadian Council on Animal Care Conseil canadien de protection des animaux

Canadian Council on Animal Care Conseil canadien de protection des animaux Canadian Council on Animal Care Conseil canadien de protection des animaux WEBINAIRE SUR LES INSTRUCTIONS POUR REMPLIR LA FICHE D UTILISATION DES ANIMAUX D EXPÉRIMENTATION (FUAE) QUESTIONS ET RÉPONSES

Plus en détail

Information Urgente de de Sécurité

Information Urgente de de Sécurité Medtronic (Suisse) AG Talstrasse 9 Postfach 449 CH-3053 Münchenbuchsee / BE Tel. 031 868 01 00 Fax 031 868 01 99 swisscontact@medtronic.com www.medtronic.ch Information Urgente de de Sécurité Recommandations

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2012 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

Qu est-ce que l effet de levier?

Qu est-ce que l effet de levier? EMPRUNTER POUR INVESTIR : CE N EST PAS POUR TOUT LE MONDE Qu est-ce que l effet de levier? L effet de levier consiste à investir en empruntant une partie ou la totalité des sommes. De cette façon, vous

Plus en détail

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations.

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations. Chapitre 4 A. Introduction Le contrôle d'accès représente une opération importante au niveau de la gestion de la sécurité sur un serveur de bases de données. La sécurisation des données nécessite une organisation

Plus en détail

Guide pour le repérage des personnes en situation d illettrisme

Guide pour le repérage des personnes en situation d illettrisme Guide pour le repérage des personnes en situation d illettrisme La personne ne maîtrise pas le français et/ou les compétences de base NON Action d alphabétisation A-t-elle été confrontée à l apprentissage

Plus en détail

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Rôle dans le système de gestion de la qualité Qu est ce que l évaluation? Pourquoi réaliser une L évaluation est un élément important des 12 points essentiels.

Plus en détail

Techniques juridiques

Techniques juridiques Techniques juridiques CAHIER DE STAGE INTRODUCTION Programme du DEC Les cours du programme de Techniques juridiques, d'une durée de trois ans, sont dispensés par des juristes. La formation spécifique occupe

Plus en détail

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENTET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ELEMENTS

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYÉ 2013 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE- SALAIRE 1 $ 68$ 3 2 $ 10 $ 7 HOWTO-13

GUIDE DE L EMPLOYÉ 2013 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE- SALAIRE 1 $ 68$ 3 2 $ 10 $ 7 HOWTO-13 GUIDE DE L EMPLOYÉ 2013 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE- SALAIRE 1 $ 1 $ $ 7 $3 5 $7 68$ 3 $ $9 $9 1 2 $ 10 $ 7 $3 8$9 HOWTO-13 Des personnes différentes, des objectifs différents

Plus en détail

7. ECONOMIE 7.1. TRAVAIL DE BUREAU 7.1.3. AIDE-COMPTABLE

7. ECONOMIE 7.1. TRAVAIL DE BUREAU 7.1.3. AIDE-COMPTABLE CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 7. ECONOMIE 7.1. TRAVAIL DE BUREAU 7.1.3. AIDE-COMPTABLE en entreprises en fiduciaires

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

Objet du document...2 SOLUSMAO...2. Description du développement logiciel, fonctionnalités...3

Objet du document...2 SOLUSMAO...2. Description du développement logiciel, fonctionnalités...3 1. INTRODUCTION...2 Objet du document...2 SOLUSMAO...2 2. FONCTIONNALITES...3 Description du développement logiciel, fonctionnalités....3 Fonctionnement attendu... 3 Fonctionnement du poste client... 4

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR NORIT 250 mg comprimés NORIT 200 mg gélules Charbon activé Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations

Plus en détail

Annexe I. Passage de la version 2.xx à 3.xx

Annexe I. Passage de la version 2.xx à 3.xx Annexe I Passage de la version 2.xx à 3.xx 14 Passage de la version 2.xx à la version 3.xx Principes de base Cete section indique les étapes à suivre pour passer de version 2.xx à la version 3.xx. De façon

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation A savoir avant de commencer

SOMMAIRE. Présentation A savoir avant de commencer SOMMAIRE Présentation A savoir avant de commencer Page 3 Page 4 Mettre à jour les données d'un dossier 1 Créer un nouveau dossier 2 Modifier les paramètres du dossier 3 Modifier la date de travail Se repérer

Plus en détail

INFORMATIONS IMPORTANTES AU SUJET DU SERVICE 911

INFORMATIONS IMPORTANTES AU SUJET DU SERVICE 911 INFORMATIONS IMPORTANTES AU SUJET DU SERVICE 911 Il y a d importantes différences entre le fonctionnement du service 911 à partir d un téléphone voix sur IP (VoIP) et celui d un service de téléphonie traditionnel.

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE

VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE DEMANDE DE VALIDATION SUR LE FOND Nom Prénom Matricule RÉSERVÉ AU SERVICE N de la demande Date de réception Date de recevabilité Décision de recevabilité jointe Date

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Outils pédagogiques construits selon l approche FORMATION EN COURS DE par les compétences

Plus en détail

Logiciel de gestion Pour les Coiffeurs à domicile

Logiciel de gestion Pour les Coiffeurs à domicile Logiciel de gestion Pour les Coiffeurs à domicile Concentrez-vous sur votre métier Améliorez vos performances Easybel mobile propose des fonctionnalités strictement adaptées à votre métier Sa facilité

Plus en détail

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011 AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE COLLOQUE EXPOSITION LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE 4 OCTOBRE 2011 De la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Programme du diplôme du Baccalauréat International Dossier d inscription année 2015-2016

Programme du diplôme du Baccalauréat International Dossier d inscription année 2015-2016 Programme du diplôme du Baccalauréat International Dossier d inscription année 2015-2016 Nom de l étudiant : Dossier à retourner complété au plus tard le 2 février 2015 TOUTES LES DEMANDES POUR LE DIPLÔME

Plus en détail

PROGRAMME DE TECHNIQUE DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION 410.BA

PROGRAMME DE TECHNIQUE DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION 410.BA SESSION HIVER 2015 PROGRAMME DE TECHNIQUE DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION 410.BA PLAN DE COURS Titre du cours: Impôt sur le revenu No du cours: 410-609-BA Préalable: aucun Pondération: 2-2-2 Code de compétence(s):

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

SALARIÉS INTÉRIMAIRES ET PERMANENTS FORMATION EN ENTREPRISE UTILISATRICE FICHES PRATIQUES «PLAN» v1-11/2013 - photo : gettyimages

SALARIÉS INTÉRIMAIRES ET PERMANENTS FORMATION EN ENTREPRISE UTILISATRICE FICHES PRATIQUES «PLAN» v1-11/2013 - photo : gettyimages L accord du 21 septembre 2012 a restreint les possibilités de formation des salariés intérimaires en entreprise utilisatrice (EU) dans le cadre du plan de formation. Les salariés intérimaires pourront

Plus en détail