LA DÉLÉGATION DE LA VÉRIFICATION DES PILULIERS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA DÉLÉGATION DE LA VÉRIFICATION DES PILULIERS"

Transcription

1 LA DÉLÉGATION DE LA VÉRIFICATION DES PILULIERS Formation théorique sur la DVCC Auditoire : les ATP délégataires pressentis ou déjà sélectionnés UN PROGRAMME DÉVELOPPÉ ET OFFERT PAR :

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Objectifs Formation théorique : la vérification contenant-contenu Comment doit-elle être effectuée? Les exclusions Les erreurs les plus communes et leur degré de gravité Comment les prévenir et les gérer Prochaines étapes Évaluation écrite Formations pratiques Éléments importants et outils Période de questions

3 OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION À la fin de la journée de formation, les participants seront en mesure de : Mieux comprendre le concept de la délégation Connaître leur rôle au sein de l'équipe du laboratoire Être à l'aise dans l'utilisation des outils fournis selon l'acte à déléguer Travailler plus efficacement et de façon systématique afin d assurer la réussite de la DVCC et la sécurité des patients

4 PLAN DE LA PRÉSENTATION Objectifs Formation théorique : la vérification contenant-contenu Comment doit-elle être effectuée? Les exclusions Les erreurs les plus communes et leur degré de gravité Comment les prévenir et les gérer Prochaines étapes Évaluation écrite Formations pratiques Éléments importants et outils Période de questions

5 QU'EST-CE QUE LA VCC? De façon simplifiée, il s'agit de s'assurer que.le bon médicament à la bonne dose et au bon moment est servi au bon patient de la bonne façon

6 COMMENT LA VÉRIFICATION DOIT-ELLE ÊTRE EFFECTUÉE? UN EXEMPLE : Prenons le cas où les ordonnances sont déjà inscrites dans le dossier du patient et où aucun changement ne sera requis après la préparation du pilulier

7 VÉRIFICATION DES MÉDICAMENTS DANS UN PILULIER Vérification de l'impression de la fiche du pilulier (versus cartable): Le pilulier est attribué au bon usager Les bonnes dates figurent sur la fiche du pilulier (dates de début et de fin) Le bon nombre de piluliers est préparé (1 versus 4) Tous les médicaments au dossier y figurent Tous les médicaments ainsi que leur localisation doivent être identiques

8 Vérification du contenu du pilulier Chaque alvéole contient le bon nombre de médicaments et l'horaire de prise des médicaments est respecté Les bons produits ont été utilisés : Le DIN (si logistiquement possible) Le nom du fabricant La forme (capsule/comprimé) et la formulation (XL/SR) La teneur du produit La photo du produit à l'aide du logiciel ou du contenant original (si nécessaire et/ou possible) Les dates de péremption des médicaments utilisés

9 PRÉPARATION DU PILULIER A) Si aucune erreur n'est détectée par l'atpd, celui-ci appose ses initiales et la date de vérification sur le registre de préparation/vérification B) Si une erreur est détectée par l'atpd, celui-ci demande à l'atpp d'effectuer les corrections nécessaires (L ATPd inscrit l erreur dans le registre de préparation/vérification et l ATPp signe. L'ATPd revérifie le pilulier Si aucune erreur n'est détectée, il remplit alors le registre de préparation/vérification C) Une fois que tout est complété, le pilulier est prêt à être livré ou mis en «passera»

10 LE DÉROULEMENT DE L'IMPLANTATION DE LA DVCC Période d'implantation ATPp: prépare le médicament ATPd: vérifie selon limites accordées Pharmacien: vérifie 100 % de la production préalablement vérifiée par l'atpd Période de contrôle de la qualité ATPp: prépare le médicament ATPd: vérifie selon limites accordées Pharmacien: vérifie 10 à 30 % de la production préalablement vérifiée par l'atpd Tolérance d'erreur = 0!

11 PÉRIODE D IMPLANTATION : 12 SEMAINES Tous les piluliers doivent être soumis au pharmacien en service avant d'être scellés Le pharmacien effectue une vérification complète du contenant-contenu du piluliers Si aucune erreur n'est détectée par l'atpd, le pharmacien remplit le registre de préparation/vérification Une fois que tout est complété, le pilulier est prêt à être livré ou mis en «passera»

12 PÉRIODE D IMPLANTATION 12 SEMAINES Si une erreur est détectée par le pharmacien, il remplit le registre des erreurs et s'assure que les corrections requises sont apportées Le pilulier doit refaire le cycle complet : préparation par l'atpp, vérification par l'atpd et finalement, vérification complète par le pharmacien Une fois la vérification par le pharmacien terminée, celui-ci scelle le pilulier et remplit le registre de préparation/vérification. Le pilulier est prêt à être livré ou mis en «passera» Une rencontre devra être planifiée pour un entretien de mise au point

13 DVCC APRÈS LA PÉRIODE DE 12 SEMAINES Le pharmacien ne vérifie que 10 à 30% de la production Les mêmes étapes s appliquent Remplir le registre de préparation vérification Remplir le registre d erreur au besoin Planifier une rencontre Le pharmacien vérifie toutes les exclusions et les hors piluliers

14 MÉDICAMENTS POSSIBLEMENT EXCLUS DE LA DÉLÉGATION Les piluliers auxquels on a apporté des changements Les médicaments hors piluliers (ex. : pompes, gouttes, injectables, crèmes ) Les médicaments administrés selon un calendrier (ex.: Coumadin MD, prednisone, Synthroid MD, Toloxin MD ) Les piluliers contenant plus de X* médicaments narcotiques Autres**

15 ATTENTION Une erreur commise dans les médicaments d'exclusion ne doit pas être attribuée à une faute de vérification de la part de l'atpd car cette tâche n'est pas déléguée! Une erreur commise dans les médicaments hors pilulier n'est pas causée par une mauvaise vérification de la part de l'atpd, car celui-ci ne les vérifie pas!

16 ET S'IL Y AVAIT UN CHANGEMENT OU NOUVEAU PATIENT? Gardez en tête que : Le changement peut survenir à n'importe quel moment La majorité des fois où cette situation se produira, vous aurez déjà préparé le pilulier. Parfois, le patient pourra même l'avoir déjà reçu à la maison à l'avance et vous devrez aller le récupérer La première étape consiste à faire valider le changement par le pharmacien en service avant de faire quoi que ce soit. Il s'agit d'une activité demandant son jugement clinique

17 PLAN DE LA PRÉSENTATION Objectifs Formation théorique : la vérification contenant-contenu Comment doit-elle être effectuée? Les exclusions Les erreurs les plus communes et leur degré de gravité Comment les prévenir et les gérer Prochaines étapes Évaluation écrite Formations pratiques Éléments importants et outils Période de questions

18 LES ERREURS Le but de la délégation est de diminuer le nombre d'erreurs et d'assurer une vérification minutieuse Les erreurs les plus communes vous sont présentées dans les prochaines diapositives afin de les prévenir!

19 LE CLASSEMENT DES ERREURS Les erreurs peuvent être classées de différentes façons : Selon le coût des dommages Selon le type de dommage Selon la nature de l'erreur Selon la cause de l'erreur Etc.

20 LES ERREURS SELON LA GRAVITÉ Les répercussions d une erreur ne sont pas les mêmes selon le médicament en cause Glyburide Nitrazépam (benzo) Coumadin Versus Tylenol Calcium Mauvais générique Mais garder en tête qu une erreur est TOUJOURS une erreur!

21 LES ERREURS LES PLUS COMMUNES CLASSÉES SELON LA NATURE DE L'ERREUR Source : Études annuelles des sinistres Dale-Parizeau L.M. inc.

22 LES ERREURS DUES À UNE MAUVAISE LISIBILITÉ DE LA PRESCRIPTION

23 LES ERREURS CLASSÉES SELON LA CAUSE

24 LES FAUX JUMEAUX Beaucoup de médicaments présents sur le marché ont une apparence similaire Donc, si la vérification ne se fait pas de façon minutieuse, certaines erreurs peuvent facilement nous échapper Sur les diapositives suivantes, nous allons parcourir quelques exemples de médicaments qui se ressemblent en ce qui a trait à leur apparence

25 LES FAUX JUMEAUX Glyburide 5 mg

26 LES FAUX JUMEAUX Asaphen EC 80 mg D tabs UI Synthroid 50 mcg Prednisone 5 mg

27 LES FAUX JUMEAUX Apo Allopurinol 100 mg Apo furosémide 20mg Aricept 5 mg

28 LES FAUX JUMEAUX Lyrica 75mg Altace 5 mg

29 LES FAUX JUMEAUX Lyrica 50 mg Gabapentin 100 mg

30 LES FAUX JUMEAUX Renagel 800mg Neurontin 800mg

31 LES DIFFÉRENTES FORMULATIONS Un autre type d'erreur serait attribué au nombre de différentes formulations disponibles sur le marché pour un même médicament Cette erreur est très commune. Pourquoi? Parce qu'on ne prend pas le temps de lire le nom du médicament au complet!

32 LES DIFFÉRENTES FORMULATIONS : LES EXEMPLES LES PLUS COMMUNS Tegretol MD chewtabs/cr/ libération immédiate Lopresor MD SR/ Lopresor libération immédiate Tiazac MD XC/ Cardizem MD Diltiazem T/CD/HCL ER Prevacid MD / Prevacid MD Fast Tab Biaxin MD XL/ libération immédiate

33 DES ERREURS FRÉQUEMMENT RENCONTRÉES Pourquoi? Parce qu'on ne prend pas le temps de lire le nom du médicament au complet! Calcium Les non croquables Les croquables Asaphen MD

34 ERREURS MINEURES ET MAJEURES Une erreur est une erreur! Sauf que nous pouvons la classer de la façon suivante : Erreurs majeures : Mauvais médicament (produit dont la dénomination commune est différente) Mauvaise concentration (teneur) Mauvaise identification du patient (étiquette) Médicament manquant (omission) Mauvaise heure d'administration Nombre incorrect d'unités servies (mauvaises quantités) Erreurs mineures : Mauvais médicament (compagnie différente) Médicament périmé

35 ERREURS MINEURES ET MAJEURES Sachez qu'une erreur majeure dans une situation spécifique ne l'est peut-être pas nécessairement dans une autre. Par exemple, dans un pilulier, l'omission d'un comprimé de calcium ne constitue pas une erreur de la même gravité que l'omission d'un comprimé de Coumadin MD

36 ERREURS MINEURES ET MAJEURES Dans un monde parfait, l'erreur, qu'elle soit mineure ou majeure, n'atteint pas le patient Dans ce cas-là, il faut trouver la source de l'erreur, qui n'est pas nécessairement une personne, mais peut-être une méthode de travail, un problème dans le circuit de travail, etc.

37 ERREURS MINEURES ET MAJEURES Puis il faut procéder aux modifications nécessaires. Par exemple, des formations pour le personnel du laboratoire, le réaménagement du laboratoire et/ou de la technique de travail

38 ERREURS MINEURES ET MAJEURES Malheureusement, dans certains cas, l'erreur atteint le patient. Que faut-il faire alors? Il faut poser les bons gestes, prendre les mesures appropriées et éviter que l'erreur ne dégénère en une catastrophe! Référez au pharmacien! Sauf que vous l'aidez quand: Vous gardez votre calme et vous ne perturbez pas le déroulement du travail Vous ne faites pas de reproche à la personne impliquée dans l'erreur (autre ATP, caissière, pharmacien).

39 COMMENT PRÉVENIR LES ERREURS Lisez l'étiquette/le nom du médicament AU COMPLET avant de chercher le produit Demandez quand vous n'êtes pas certain. Nous sommes une équipe! Validez la photo du produit sur le logiciel de prescription Ne jamais remplir un pot original avec des comprimés restants Ne jamais transvider les contenants (restants d'un pot dans un pot plein)

40 COMMENT PRÉVENIR LES ERREURS Travailler dans une ambiance calme Avoir établi un ordre logique et efficace dans la chaîne de travail et le respecter Effectuer des rotations après 2 heures de travail Une chaîne est aussi solide que son maillon le plus faible!

41 GARDEZ EN TÊTE QUE Vous êtes en période d'essai Des erreurs peuvent se glisser, surtout au début de l'implantation Le registre des erreurs est un outil permettant de déterminer les causes des erreurs et d'améliorer le système en conséquence On vous a choisi car vous avez manifesté votre intérêt pour le poste et que vous correspondez bien au profil de l'emploi Mais pour réussir Vous devrez être vigilant!

42 PLAN DE LA PRÉSENTATION Objectifs Formation théorique : la vérification contenant-contenu Comment doit-elle être effectuée? Les exclusions Les erreurs les plus communes et leur degré de gravité Comment les prévenir et les gérer Prochaines étapes Évaluation écrite Formations pratiques Éléments importants et outils Période de questions

43 PROCHAINES ÉTAPES Évaluation écrite Test de connaissances pour les ATPd suite à la formation spécifique sur la DVCC Une note supérieure à 80 % est requise Formations pratiques Test de qualification basé sur l'identification des médicaments. Taux de réussite attendu : 95 % Test pratique de détection d'erreurs. Taux de réussite attendu : 100 % Contrôles périodiques de la qualité des interventions (grille d observation)

44 PLAN DE LA PRÉSENTATION Objectifs Formation théorique : la vérification contenant-contenu Comment doit-elle être effectuée? Les exclusions Les erreurs les plus communes et leur degré de gravité Comment les prévenir et les gérer Prochaines étapes Évaluation écrite Formations pratiques Éléments importants et outils Période de questions

45 QUELQUES ÉLÉMENTS IMPORTANTS ET OUTILS

46 ATTENTION La possibilité qu'une tâche soit déléguée ne signifie pas qu'elle doive l'être en tout temps ou dans toutes les conditions ATP délégataire malade/absent/fatigué Donc dans l'impossibilité d'assurer une bonne vérification contenant-contenu C'est pourquoi il est recommandé de former au moins 2 ATP pour être délégataires, ce qui permettra d'éviter cette situation, dans la plupart des cas

47 ATTENTION Le fait de changer fréquemment le système (chaîne de travail) fait en sorte que le risque d'erreur augmente Exemples de perturbations de la chaîne de travail : Déléguer 1 jour sur 2 Cesser la délégation, car présence d'un pharmacien remplaçant Etc.

48 Date de début du pilulier Date de fin du pilulier Date d impression Initiales ATPp Date de vérification Initiales ATPd Date de remplissage Initiales ATPp Date vérification ATPd Initiales ATPd Date vérification pharmacien Initiales pharmacien Date de renouvellement Médicaments hors piluliers périodiques renouvelés Initiales ATPp Date de vérification ATPd Initiales ATPd Date de vérification pharmacien Initiales pharmacien Date d envoi ou de rangement dans les «passera» Envoi REGISTRE DE PRÉPARATION / VÉRIFICATION DES MÉDICAMENTS PILULIERS La fiche pilulier Le remplissage du pilulier Le renouvellement Impression Vérification Remplissage Vérification Renouvellement Vérification

49 AIDE-MÉMOIRE DE PILULIER Fiche pilulier Le pilulier est attribué au bon usager OUI NON Les bonnes dates figurent sur la fiche du pilulier OUI NON Le bon nombre de piluliers est préparé (1 versus 4) OUI NON Tous les médicaments correspondent à ce qui est dans la fiche du cartable? OUI NON Le contenu du pilulier Chaque alvéole contient le bon nombre de médicament et l'horaire de prise des médicaments est respecté OUI NON

50 REGISTRE DES ERREURS EN PÉRIODE D'IMPLANTATION Dat e (J- M) Initia le ATP N o ord. Médicament I/A /O* * Code erreur (voir liste) Description P h Correction apportée D at e (J- M ) Date entretien de mise au point J-M (obligatoir e)

51 LE REGISTRE DE CHANGEMENT Modification du Dispill MD Date : Heure : Ordonnance verbale : Ordonnance écrite : N o licence médecin : J ai récupéré les piluliers Oui Non Semaine : Semaine : Semaine : Semaine : J ai fait les changements des piluliers déjà préparés Oui Non J ai fait les changements à l ordinateur Oui Non J ai cessé les anciennes Rx au dossier Oui Non J ai envoyé 2 copies du nouveau profil aux infirmières Oui Non J ai changé le profil dans le cartable Oui Non J ai changé les fiches Dispill MD Oui Non J ai refacturé Oui Non Changements en vigueur à compter du : Date de livraison : Changements effectués par : Signature : Pharmacien(n

52 Le pharmacien L ATP délégataire LA GRILLE D'OBSERVATION POUR PILULIER Personne qui procède à la vérification L élément observé OUI NON L ATPp sélectionne les bons médicaments au dossier patient qui doivent être contenus dans le pilulier. Il se réfère à la fiche classée dans le cartable*. L ATPp inscrit dans le registre de préparation/vérification la date d impression de la fiche des médicaments contenus dans le pilulier, la date de début d utilisation du pilulier ainsi que ses initiales. L ATPp remplit le pilulier et vérifie son travail. L ATPp inscrit la date de remplissage du pilulier et appose ses initiales sur le registre de préparation/vérification ainsi que sur le pilulier préparé. L ATPd effectue la vérification contenant-contenu du pilulier, selon les limites accordées (respecte les critères d exclusion). Bon patient Vérification de la fiche du pilulier Vérification du contenu du pilulier Bonnes dates Bon nombre de piluliers préparés Bonne sélection de médicaments au dossier S assure que dans chaque alvéole le bon nombre de médicaments est présent et que les médicaments se trouvent dans la bonne alvéole horaire Vérifie pour chaque pilule ajoutée au pilulier DIN (si logistiquement possible) Compagnie Forme (comprimé vs capsule) Formulation (XL, SR, etc.) Teneur Image du produit au besoin Date de péremption si requise Lorsqu aucune erreur n est détectée, l ATPd remplit le registre de préparation/vérification, appose ses initiales ainsi que la date où a eu lieu la vérification et le remet au pharmacien. Lorsque l ATPd repère des erreurs faites par l ATPp, il s assure que les corrections nécessaires sont apportées par l ATPp. Il ne corrige pas lui-même les erreurs. Ensuite, il vérifie le pilulier à nouveau, remplit le registre de préparation/vérification et le remet au pharmacien.

53 LA RÉUSSITE APPARTIENT À TOUT LE MONDE C'EST AU TRAVAIL D'ÉQUIPE QU'EN REVIENT LE MÉRITE ATP ATP ATP délégataire Pharmacien ATP ATP

54 PÉRIODE DE QUESTIONS

DÉLÉGATION CONTENANT CONTENU : EST-CE RENTABLE?

DÉLÉGATION CONTENANT CONTENU : EST-CE RENTABLE? DÉLÉGATION CONTENANT CONTENU : EST-CE RENTABLE? TOUR D HORIZON DÉLÉGATION CONTENANT - CONTENU Christiane Mayer, conseillère en organisation du travail AVANTAGES EST-CE RENTABLE? NORME DE L OPQ REGISTRES

Plus en détail

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Formation Recherche Clinique OncoBasseNormandie 02/12/2013 MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Jean-Michel GRELLARD ARC Coordinateur - Centre François Baclesse Quelques définitions Cahier d observation ou

Plus en détail

Rapport de stage en pharmacie. Après-midi : de 15 heures à 17 heures

Rapport de stage en pharmacie. Après-midi : de 15 heures à 17 heures Rapport de stage en pharmacie Horaires donnés lors du stage : Matin : de 10 heures à 12 heures Après-midi : de 15 heures à 17 heures 1. Motivation : J ai choisit de faire un stage dans une pharmacie car

Plus en détail

Christiane Mayer OPÉRATIONNALISER L INTÉGRATION DES NOUVELLES ACTIVITÉS EN PHARMACIE

Christiane Mayer OPÉRATIONNALISER L INTÉGRATION DES NOUVELLES ACTIVITÉS EN PHARMACIE OPÉRATIONNALISER L INTÉGRATION DES NOUVELLES ACTIVITÉS EN PHARMACIE Christiane Mayer Pharmacienne Conseillère en amélioration des processus Crescendo Pharma inc. AGENDA Prérequis 7 éléments de stratégie

Plus en détail

ITIL Examen Fondation

ITIL Examen Fondation ITIL Examen Fondation Échantillon d examen B, version 5.1 Choix multiples Instructions 1. Essayez de répondre aux 40 questions. 2. Vos réponses doivent être inscrites sur la grille de réponses fournie.

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F13. FORMULAIRES ET CERTIFICATS

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F13. FORMULAIRES ET CERTIFICATS LES DIX QUESTIONS DU MEDECIN LIBERAL SUR LES FORMULAIRES ET CERTIFICATS REQUIS PAR LES COMPAGNIES D ASSURANCE DES PATIENTS «L information médicale est nécessaire à l assureur que ce soit pour l évaluation

Plus en détail

Ouvrir dossier D appel

Ouvrir dossier D appel Ouvrir dossier D appel Table des matières 1. TRAITER UN APPEL... 3 1.1. ORGANISATION GENERALE D'UN SERVICE DESK... 3 1.2. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT... 4 2. PRISE EN CHARGE DE L'UTILISATEUR ET DE SON APPEL...

Plus en détail

Bureau du registraire

Bureau du registraire Bureau du registraire DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE DANS UN MILIEU CLINIQUE À L INTENTION DES INFIRMIÈRES DIPLÔMÉES HORS QUÉBEC DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION

Plus en détail

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Rôle dans le système de gestion de la qualité Qu est ce que l évaluation? Pourquoi réaliser une L évaluation est un élément important des 12 points essentiels.

Plus en détail

Établir l orientation du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins à l égard de la gestion des risques.

Établir l orientation du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins à l égard de la gestion des risques. SERVICES À LA CLIENTÈLE OBJET : Politique de déclaration des incidents et accidents SC-24 Page 1 de 12 1. Principes généraux : Établir l orientation du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins

Plus en détail

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE.

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE. PRE-REQUIS A LA VISITE Service : UF : Cadre de santé : GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU Mobilier Etiquetage Fonctionnement Dotation Circuit de demande Médicaments MédiMath Médimath Simple casier Double

Plus en détail

Pour la saison 2014-2015 de vaccination contre la grippe

Pour la saison 2014-2015 de vaccination contre la grippe Programmes publics de médicaments de l Ontario, Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Avis de l administratrice Administration par un pharmacien du vaccin antigrippal subventionné et demande

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR NORIT 250 mg comprimés NORIT 200 mg gélules Charbon activé Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations

Plus en détail

VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE

VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE VOLET I GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE Introduction L objectif de ce guide est de fournir au candidat une compréhension du format utilisé pour le volet I de l Examen National des Spécialités

Plus en détail

RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ENSEIGNANT

RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ENSEIGNANT RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ENSEIGNANT Mise à jour Mars 2014 GUIDE DE L ENSEIGNANT LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1.

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1. TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES 1. Préambule La politique et procédure de déclaration d un incident ou d un accident

Plus en détail

INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES...

INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES... INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES... 3 5. CONDITIONS SPÉCIALES À RESPECTER... 3 5.1 RESTRICTIONS

Plus en détail

OUVERTURE ET MISE EN PLACE

OUVERTURE ET MISE EN PLACE OUVERTURE ET MISE EN PLACE Estelle Marcault 20/01/2012 URC PARIS NORD 1 Ouverture et mise en place Trois types de visites/ réunions peuvent avoir lieu : Visite de sélection Réunion investigateur Visite

Plus en détail

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions ASSURANCE COLLECTIVE Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions Pour une vue détaillée de l outil, consultez l aide-mémoire qui est accessible à partir de la section «Liens utiles» du simulateur.

Plus en détail

STAGE DE FORMATION DANS L'INDUSTRIE DE LA MODE

STAGE DE FORMATION DANS L'INDUSTRIE DE LA MODE STAGE DE FORMATION DANS L'INDUSTRIE DE LA MODE Design et stylisme de mode - MOD4420 Commercialisation de la mode - MOD4620 Gestion industrielle du vêtement - MOD5511 PROTOCOLE INTERVENU ENTRE: L'entreprise

Plus en détail

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire. Politique de Contrôle Direction Santé des Animaux et Sécurité des Produits Animaux

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire. Politique de Contrôle Direction Santé des Animaux et Sécurité des Produits Animaux Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Politique de Contrôle Direction Santé des Animaux et Sécurité des Produits Animaux WTC III Boulevard Simon Bolivar, 30 B-1000 Bruxelles Tél. 02

Plus en détail

EPO, enfin un circuit sécurisé

EPO, enfin un circuit sécurisé PROTOCOLES DE QUALITE EPO, enfin un circuit sécurisé S. FLANGAKIS-BARBE - Pharmacie Médicaments - CHU - 31 - TOULOUSE Ce travail collectif, réalisé au CHU de Toulouse, trouve son origine dans une réflexion

Plus en détail

Lignes de conduite pour le diagnostic présymptomatique de la Chorée de Huntington par l'analyse d'adn.

Lignes de conduite pour le diagnostic présymptomatique de la Chorée de Huntington par l'analyse d'adn. Lignes de conduite pour le diagnostic présymptomatique de la Chorée de Huntington par l'analyse d'adn. 1. Il faut donner une information appropriée et actualisée à toute personne qui souhaite un DIAGNOSTIC

Plus en détail

L application Soumission RHM, RPM, FinhostaPortal

L application Soumission RHM, RPM, FinhostaPortal L application Soumission RHM, RPM, FinhostaPortal Helpdesk : en cas de problème, vous pouvez contacter notre helpdesk Portahealth via l adresse suivante : portahealth@sante.belgique.be. Pour le bon fonctionnement

Plus en détail

MDI Chèque de Allégroupe Réclamation

MDI Chèque de Allégroupe Réclamation Introduction MDI Chèque de Allégroupe Réclamation MDIChèques est une suite logique d' Allégroupe Réclamation. Une fois que l'adjudicateur a pris la décision de payer le lot, il fait une Requête de paiement

Plus en détail

Les frais d envoi ne sont pas compris dans le prix.

Les frais d envoi ne sont pas compris dans le prix. CONDITIONS DE VENTE Les présentes conditions générales s appliquent à la vente de tous les produits armancerotceig. Le fait de commander des produits sur ce site entraine l application automatique de toutes

Plus en détail

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL93-101 TITRE : POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 21 décembre 1993 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Service des ressources

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUR LES LICENCES DE MISE EN MARCHÉ :

RENSEIGNEMENTS SUR LES LICENCES DE MISE EN MARCHÉ : Le Communiqué mensuel de la DPSN est une publication de la Direction des produits de santé naturels (DPSN) de Santé Canada, l entité fédéral chargé de la réglementation des produits de santé naturels vendus

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

Foires aux Questions pour le Programme d'assurance E & O de BFL CANADA Inc

Foires aux Questions pour le Programme d'assurance E & O de BFL CANADA Inc Foires aux Questions pour le Programme d'assurance E & O de BFL CANADA Inc Nous avons compilé une liste des questions les plus fréquemment posées concernant notre programme d assurance afin de vous aidez

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

HORAIRISTES DE TRAJETS ET PRÉPOSÉS À L'AFFECTATION DES ÉQUIPAGES. Poste : Conditions d accès à la profession : Tâches :

HORAIRISTES DE TRAJETS ET PRÉPOSÉS À L'AFFECTATION DES ÉQUIPAGES. Poste : Conditions d accès à la profession : Tâches : Norme professionnelle (Pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Poste : Description du poste (selon la définition

Plus en détail

Retenues sur les salaires

Retenues sur les salaires Retenues sur les salaires Les employeurs sont tenus de payer les employés régulièrement pour toutes les heures travaillées. Mais il se peut quune ou lautre des parties préfère que des montants soient retenus

Plus en détail

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011 AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE COLLOQUE EXPOSITION LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE 4 OCTOBRE 2011 De la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Neurobion 100 mg 100 mg 1 mg / 3 ml solution injectable Vitamines B 1 + B 6 + B 12

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Neurobion 100 mg 100 mg 1 mg / 3 ml solution injectable Vitamines B 1 + B 6 + B 12 NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Neurobion 100 mg 100 mg 1 mg / 3 ml solution injectable Vitamines B 1 + B 6 + B 12 Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle

Plus en détail

Spécialistes INDEX 4. PAIEMENT... 2 4.1 MODE DE PAIEMENT... 2 4.2 DÉLAI DE PAIEMENT... 2

Spécialistes INDEX 4. PAIEMENT... 2 4.1 MODE DE PAIEMENT... 2 4.2 DÉLAI DE PAIEMENT... 2 INDEX INDEX Page.............................................. 2 4.1 MODE DE PAIEMENT.......................................... 2 4.2 DÉLAI DE PAIEMENT.......................................... 2 4.3 FACTURATION

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

LAM500. Logiciel d aide au comptage leucocytaire. - Mode d emploi -

LAM500. Logiciel d aide au comptage leucocytaire. - Mode d emploi - LAM500 Logiciel d aide au comptage leucocytaire 2.01 - Mode d emploi - I- Démarrage... 2 1- Premières actions... 2 2- Pré requis... 2 II- Paramétrages... 3 1-Options Générales... 3 2- Les cellules supplémentaires...

Plus en détail

REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE Année Scolaire 2011 / 2012

REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE Année Scolaire 2011 / 2012 REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE Année Scolaire 2011 / 2012 Préalablement à toute fréquentation occasionnelle ou régulière du restaurant au cours de l année scolaire, les familles doivent impérativement

Plus en détail

Collège Essor 2700, Rachel Est, Montréal (QC) H2H-1S7 Tél. 514 525-5551 Téléc. 514-525-3777 www.collegeessor.com

Collège Essor 2700, Rachel Est, Montréal (QC) H2H-1S7 Tél. 514 525-5551 Téléc. 514-525-3777 www.collegeessor.com Collège Essor 2700, Rachel Est, Montréal (QC) H2H-1S7 Tél. 51 525-5551 Téléc. 51-525-3777 www.collegeessor.com Madame, Monsieur, Le Collège Essor offre une gamme riche et diversifiée de formations courtes

Plus en détail

FIDUCIES DESTINÉES AUX ENFANTS QUESTIONS ET RÉPONSES

FIDUCIES DESTINÉES AUX ENFANTS QUESTIONS ET RÉPONSES FIDUCIES DESTINÉES AUX ENFANTS QUESTIONS ET RÉPONSES Révisé Avril 2011 Table des matières Définitions 2 Qu est-ce que le Curateur public du Manitoba? 2 Quelles sont les fonctions du Curateur public? 2

Plus en détail

1. QU EST CE QUE INDOCOLLYRE ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISE

1. QU EST CE QUE INDOCOLLYRE ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISE NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR INDOCOLLYRE 1 mg/ml COLLYRE EN SOLUTION Indométacine Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Formation continue Le cas du Québec

Formation continue Le cas du Québec Assemblée générale de la CIOPF Paris, France 20 novembre 2013 Formation continue Le cas du Québec Diane Lamarre, pharmacienne, M.Sc. Présidente de l Ordre des pharrmaciens du Québec Professeure titulaire

Plus en détail

Réseau ISO-Raisin. Surveillance des. Infections du Site Opératoire. (Surveillance des interventions prioritaires)

Réseau ISO-Raisin. Surveillance des. Infections du Site Opératoire. (Surveillance des interventions prioritaires) Réseau ISO-Raisin Surveillance des Infections du Site Opératoire (Surveillance des interventions prioritaires) Guide d utilisation de l application WEBISO Année 2015 Sommaire Guide utilisateur - Application

Plus en détail

La gestion des doublons

La gestion des doublons fims.informatique@skynet.be 01.10 10.02 N 3 La gestion des doublons Dans la plupart des bases de données, les doublons sont souvent inévitables. Il est parfois complexe de les gérer car les informations

Plus en détail

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Chef de projet Hémato-Onco CHRU Tours Vice Présidente CPP Région Ouest1 Le contexte juridique Directive 2001/20/CE du Parlement européen et du

Plus en détail

Novembre 2002. Programme PharmaBanq. - 1 / 15 -

Novembre 2002. Programme PharmaBanq. - 1 / 15 - - 1 / 15 - Novembre 2002 Programme PharmaBanq. Principe : Téléchargement des virements bancaires effectués par les organismes à votre banque. Pointage et rapprochement de ces virements avec vos retours

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE D'ÉVALUATION DES CADRES (PO-09) Adoptée par le Conseil d'administration le 14 février 1985

Plus en détail

Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Description des tâches, rôles et responsabilités. 1.1.102 Version F1.0

Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Description des tâches, rôles et responsabilités. 1.1.102 Version F1.0 Numéro de PNF: Remplace: Objet: Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Description des tâches, rôles et responsabilités 1.1.102 Version F1.0 Description des tâches, rôles et responsabilités Date

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX GROUPEMENT D ACHAT MAIRIE DE CESTAS CCAS DE CESTAS COMMUNAUTE DE COMMUNES JALLE EAU BOURDE MAIRIE DE CANEJAN Tél. : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Les bonnes pratiques cliniques : avis aux promoteurs et aux investigateurs

Les bonnes pratiques cliniques : avis aux promoteurs et aux investigateurs Les bonnes pratiques cliniques : avis aux promoteurs et aux investigateurs Texte des bonnes pratiques cliniques non paru au JO, avis aux promoteurs et aux investigateurs. Texte du Ministère des Affaires

Plus en détail

Manuel d'instruction. Manuel d'instruction. Transmission électronique. du rapport mensuel. en ligne. Novembre 2014 Version 1.2

Manuel d'instruction. Manuel d'instruction. Transmission électronique. du rapport mensuel. en ligne. Novembre 2014 Version 1.2 Manuel d'instruction Manuel d'instruction Transmission électronique du rapport mensuel en ligne Novembre 2014 Version 1.2 LE COMITÉ PARITAIRE DE L'INDUSTRIE DES SERVICES AUTOMOBILES DE LA RÉGION DE MONTRÉAL

Plus en détail

Mise à jour de BlackBerry Device Software via le réseau sans fil

Mise à jour de BlackBerry Device Software via le réseau sans fil Préambule : Ce document présente comment mettre à jour la version logicielle de l OS déployé et contrôlé depuis le serveur BES. Cette procédure est tirée du Guide de Mise à jour du BlackBerry Device Software

Plus en détail

Comment créer une facture

Comment créer une facture Comment créer une facture Nous sous-entendons que la «société», les véhicules et chauffeurs aient été créés dans le logiciel. Si ce n est pas le cas, veuillez lire le document «Démarrage rapide TéléTaxi».

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation A savoir avant de commencer

SOMMAIRE. Présentation A savoir avant de commencer SOMMAIRE Présentation A savoir avant de commencer Page 3 Page 4 Mettre à jour les données d'un dossier 1 Créer un nouveau dossier 2 Modifier les paramètres du dossier 3 Modifier la date de travail Se repérer

Plus en détail

Décret n 2010-1229 du 19 octobre

Décret n 2010-1229 du 19 octobre Télémédecine et diabète : le plan d éducation personnalisé électronique para médical (epep) Lydie Canipel Colloque TIC Santé 2011, 8 et 9 février 2011, Paris Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif

Plus en détail

Mouvement Académique. Notice Technique pour se connecter à Lilmac Enseignant

Mouvement Académique. Notice Technique pour se connecter à Lilmac Enseignant Mouvement Académique Notice Technique pour se connecter à Lilmac Enseignant 1. Vous pouvez vous connecter en tapant directement l adresse : https://portailrh.ac-bordeaux.fr/lilmac/ Ou en passant par le

Plus en détail

Fiche Contenu 14-1 : Vue d ensemble de la gestion des problèmes

Fiche Contenu 14-1 : Vue d ensemble de la gestion des problèmes Fiche Contenu 14-1 : Vue d ensemble de la gestion des problèmes Rôle dans le système de gestion de la qualité Gérer les problèmes, ou traiter les erreurs est important pour que le laboratoire offre un

Plus en détail

utils de perfectionnement

utils de perfectionnement O Préambule utils de perfectionnement Les inhalothérapeutes travaillant dans les établissements de santé et services sociaux ont le devoir de dispenser des soins de qualité. Il est de leur responsabilité,

Plus en détail

Base de données Guide de l utilisateur 2014-2015

Base de données Guide de l utilisateur 2014-2015 Base de données Guide de l utilisateur 2014-2015 TABLE DES MATIÈRES NOTES 3 1. CONNEXION 3 2. GESTION DE L AFFILIATION 4 1. Vérification du profil du club 4 2. Affiliation du club pour la saison en cours

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE NUMÉRO 152 : JUIN 2005 DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE Depuis quelques années, le Bureau des substances contrôlés (BSC)

Plus en détail

système medissimo Manuel d utilisation

système medissimo Manuel d utilisation système medissimo Manuel d utilisation v0.6 du 22/06/2015 Rédacteur : E. MARY Version : v0.6 Référence : Date de création : 25/07/2007 MANUEL D'UTILISATION SYSTEME MEDISSIMO.DOCX Date de mise à jour :

Plus en détail

1. Faire Démarrer, Paramètres, Panneau de configuration, Outils d administration, Gestion de l ordinateur.

1. Faire Démarrer, Paramètres, Panneau de configuration, Outils d administration, Gestion de l ordinateur. TP PERSONNALISER SON POSTE DE TRAVAIL LES COMPTES, LES GROUPES C'EST QUOI? Les comptes et les groupes permettent de gérer plus facilement l administration d une machine. Il semble assez logique que sur

Plus en détail

Questions les plus fréquentes Dossier de formation en ligne

Questions les plus fréquentes Dossier de formation en ligne Questions les plus fréquentes Dossier de formation en ligne 1. J ai suivi une activité de formation qui s est tenue à l extérieur du Québec. Comment puisje la répertorier dans mon dossier de formation

Plus en détail

4/04/07 LILMAC ENSEIGNANTS. Cette instance de l'application permet aux enseignants de saisir une demande pour le mouvement académique.

4/04/07 LILMAC ENSEIGNANTS. Cette instance de l'application permet aux enseignants de saisir une demande pour le mouvement académique. 4/04/07 LILMAC ENSEIGNANTS Description générale Accueil : Identification Menu principal Description générale Cette instance de l'application permet aux enseignants de saisir une demande pour le mouvement

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉCLARATION DES INCIDENTS ET DES ACCIDENTS RELATIFS AUX USAGERS ET AUX TIERS

POLITIQUE DE DÉCLARATION DES INCIDENTS ET DES ACCIDENTS RELATIFS AUX USAGERS ET AUX TIERS POLITIQUE DE DÉCLARATION DES INCIDENTS ET DES ACCIDENTS RELATIFS AUX USAGERS ET AUX TIERS POLITIQUE D ESTINATAIRES : TOUT LE PERSONNEL, AUX MÉDECINS, AUX USAGERS ET AUX STAGIAIRES DU CHSLD MANOIR HARWOOD

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE 1 CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE Préambule Conformément à la mesure 29 du premier Plan Cancer et à la mesure 18 du second plan, la pratique de la cancérologie,

Plus en détail

TRAITEMENTS DE FIN DE PERIODE DE CONGES PAYES

TRAITEMENTS DE FIN DE PERIODE DE CONGES PAYES TRAITEMENTS DE FIN DE PERIODE DE CONGES PAYES La période de congés payés est la période de référence, d'une durée d'un an, qui sert pour le calcul et le décompte des droits aux congés payés. Cette période

Plus en détail

CONDITONS GENERALES DE LOCATION

CONDITONS GENERALES DE LOCATION CONDITONS GENERALES DE LOCATION Toute commande passée à COLOS implique de la part du locataire, et ce sans restriction aucune, l acceptation de nos conditions générales de location qui prévalent sur tout

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - DE TRAJET

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - DE TRAJET LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - DE TRAJET Qu est-ce qu un accident du travail? Quelles sont les caractéristiques de l accident du travail et comment reconnaître son caractère professionnel? Définir l'accident

Plus en détail

SIO1. La sécurisation des mails via cryptage et authentification

SIO1. La sécurisation des mails via cryptage et authentification Bossert Sébastien SIO1 2014-2015 La sécurisation des mails via cryptage et authentification Sommaire Partie 1 : Qu'est ce que le cryptage? Partie 2 : Authentification des mails avec SPF Partie 3 : Sécuriser

Plus en détail

CONCOURS «Vous pourriez gagner 2000$ en argent avec Intact Assurance!»

CONCOURS «Vous pourriez gagner 2000$ en argent avec Intact Assurance!» CONCOURS «Vous pourriez gagner 2000$ en argent avec Intact Assurance!» RÈGLEMENT DE PARTICIPATION Le concours «Vous pourriez gagner 2000$ en argent avec Intact Assurance!» (ci-après le «Concours») est

Plus en détail

Service CDT - Cahier de textes - Administrateur Document à destination des administrateurs d'enoe : ATICE, Chefs d'établissement

Service CDT - Cahier de textes - Administrateur Document à destination des administrateurs d'enoe : ATICE, Chefs d'établissement Service CDT - Cahier de textes - Administrateur Document à destination des administrateurs d'enoe : ATICE, Chefs d'établissement 4.9.3.7 Jean-Pierre Frigo, Agnès Albersammer 4.9.3.7 Date : Editeur : Auteur(s)

Plus en détail

Archives et factures électroniques

Archives et factures électroniques Archives et factures électroniques Edito En 2001, le Conseil de l Union Européenne a publié la Directive 2001/115/CE relative à la facturation. Son objectif était de simplifier, de moderniser et d harmoniser

Plus en détail

Fenêtre principale du logiciel «L Ordonnance»

Fenêtre principale du logiciel «L Ordonnance» 1 Ce guide simplifié explique les étapes à faire pour exécuter les principales opérations en lien avec ce logiciel. Une version complète du manuel est aussi disponible. FENÊTRE PRINCIPALE DE L ORDONNANCE...2

Plus en détail

FormatChecker for Adobe FrameMaker

FormatChecker for Adobe FrameMaker FormatChecker for Adobe FrameMaker 2006 STAR AG Tous droits réservés. Toute utilisation du texte ou des images, y compris par extraits, sans l'autorisation préalable de STAR AG est formellement interdite.

Plus en détail

7. ECONOMIE 7.1. TRAVAIL DE BUREAU 7.1.3. AIDE-COMPTABLE

7. ECONOMIE 7.1. TRAVAIL DE BUREAU 7.1.3. AIDE-COMPTABLE CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 7. ECONOMIE 7.1. TRAVAIL DE BUREAU 7.1.3. AIDE-COMPTABLE en entreprises en fiduciaires

Plus en détail

Directive de la Direction 6.6. Procédures relatives à l acquisition et à la maintenance d équipements informatiques à l UNIL

Directive de la Direction 6.6. Procédures relatives à l acquisition et à la maintenance d équipements informatiques à l UNIL Directives de la Direction Directive de la Direction 6.6. Procédures relatives à l acquisition et à la maintenance d équipements informatiques à l UNIL Les achats d équipements informatiques sont effectués

Plus en détail

La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation

La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation Note La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation Ce document présente le fonctionnement du module de comptabilisation qui prend la relève entre les programmes de facturation

Plus en détail

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers Découverte de l ordinateur Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers SOMMAIRE I L ORDINATEUR ET L EXPLORATEUR... 3 1.1 : PRESENTATION ET GENERALITES... 3 1.2 : CONNAÎTRE LES PROPRIETES D UN ELEMENT...

Plus en détail

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :...

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... RENSEIGNEMENTS ÉLÈVE Nom Prénom Adresse Classe Tél. / L élève est autorisé à quitter l institut

Plus en détail

HUMEX ALLERGIE LORATADINE 10 mg, comprimé Loratadine

HUMEX ALLERGIE LORATADINE 10 mg, comprimé Loratadine HUMEX ALLERGIE LORATADINE 10 mg, comprimé Loratadine Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement. Ce médicament

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : K. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 101 Appel n o : GE-14-945 ENTRE : K. B. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

Terminal Infocomm et Poste Infocomm

Terminal Infocomm et Poste Infocomm Terminal Infocomm et Poste Infocomm Introduction Ces deux programmes permettent la communication entre le serveur et les autres postes InformaStock du réseau d un commerce. Généralement, le serveur exécutera

Plus en détail

Mémento professeur du réseau pédagogique

Mémento professeur du réseau pédagogique Mémento professeur du réseau pédagogique 1. Accéder au réseau pédagogique Il suffit quand on vous demande votre nom d utilisateur et votre mot de passe de renseigner ceux-ci. Votre nom d utilisateur est

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

Menu : Permet l accès à l ensemble des fonctions du programme

Menu : Permet l accès à l ensemble des fonctions du programme Dans ce document nous allons voir comment faire une facture. Nous supposons donc que l ensemble des fichiers (clients, animaux, articles ) sont correctement paramétrés. Quelques rappels : Veto_win est

Plus en détail

Loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie. (M.B. 22.06.2002) Texte coordonné: dernière mise à jour: 12.03.2014

Loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie. (M.B. 22.06.2002) Texte coordonné: dernière mise à jour: 12.03.2014 Loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie. (M.B. 22.06.2002) Texte coordonné: dernière mise à jour: 12.03.2014 Art. 1. La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution. CHAPITRE

Plus en détail

Initiation à la sécurité avec Malwarebytes 1/ 6. Installation. Télécharger Malwarebytes anti-malware

Initiation à la sécurité avec Malwarebytes 1/ 6. Installation. Télécharger Malwarebytes anti-malware Initiation à la sécurité avec Malwarebytes 1/ 6 Malwarebytes Anti-malware est un logiciel anti-spywares proposé par le même éditeur que le logiciel RogueRemover qui aujourd'hui n'existe plus et est inclu

Plus en détail

Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble

Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble Rôle dans le système de gestion de la qualité La gestion de l approvisionnement, la gestion des achats et des stocks est une composante

Plus en détail

Systèmes de distribution robotique des médicaments d ordonnance

Systèmes de distribution robotique des médicaments d ordonnance Systèmes de distribution robotique des médicaments d ordonnance Vos patients comptent sur vous, à titre de pharmacien, pour les conseiller en matière de médicaments. Le manque de temps peut compromettre

Plus en détail

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires Distribution de médicaments dans les milieux scolaires Août 2013 Table des matières 1. DISTRIBUTION DE MÉDICAMENTS DANS LES MILIEUX SCOLAIRES... 3 2. DIRECTIVES À SUIVRE... 3 3. DIRECTIVES À SUIVRE (SITUATIONS

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

Rapport d activités. Efrei

Rapport d activités. Efrei Rapport d activités Efrei Rue (bureau) Code postal (bureau) Ville (bureau) Pays (bureau) T Tél. (pro.) F Tél.-fax (pro.) Adresse électr. (pro.) URL (professionnelle) La solution actuelle Présentation de

Plus en détail