Favoriser l intégration des Bac Pro en 1 ère année STS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Favoriser l intégration des Bac Pro en 1 ère année STS"

Transcription

1 Lycée G. Colomb 70 Lure Accompagner les élèves en difficulté Favoriser l intégration des Bac Pro en 1 ère année STS Rapport final - Résumé du projet : Améliorer l intégration des étudiants issus de baccalauréat professionnel en section STS, c est à dire leur donner toutes les chances de réussir à l examen et de se projeter dans l avenir. Nature de l établissement Acteurs adultes : - enseignants - non enseignants Acteurs élèves : Conditions de l action : rural/urbain/rurbain ZEP, RAR spécificités éventuelles Nombre total : 4 Nombre : 4 Discipline(s) : Anglais - Mathématiques Français Economie Gestion Nombre : 0 Catégorie(s) professionnelle(s) Nombre total d élèves 23 1 ère année STS CGO : 8 1 ère année STS PME PMI : 15 Pourcentage d élèves concernés par niveau : 50% (23/46) Durée totale (1 année, 2 ans, 3 ans) : 1 an Année concernée (1 ère, 2 ème, 3 ème ) Nombre total de classes : 2 1 ère année STS CGO 1 ère année STS PME PMI Pourcentage filles-garçons : Filles : 70% Garçons : 30% Périodicité : hebdomadaire Horaire élèves 8 h ou 7 h hebdomadaire Nombre de groupes d élèves : 1 Nombre d adultes par groupe : 1 Place dans l emploi du temps de l élève : Personnes ressources : Sur temps disciplinaire : disciplines concernées et part de chacune le cas échéant : Anglais : 3 h Français : 3 h Méthodologie Eco-droit : 1 h Mathématiques : 1 h (STS CGO) Partenaires appartenant au système éducatif : nature et nombre Hors temps disciplinaire : dispositif concerné (IDD, accompagnement éducatif, action du projet d établissement, etc.) Partenaires extérieurs : nature et nombre Moyens mis à disposition de HSE sur DHG : 41 HSE hors DHG : 36 l équipe : Crédits d établissement Crédits académiques Correspondant de l action : Joëlle Prudhon Enseignante et coordonnatrice Economie Gestion Adresse académique :

2 1 LA PRESENTATION DE L ACTION (fiche technique page 1) 2 LE DEROULEMENT DE L ACTION Conclusions du diagnostic La finalité du bac pro étant l insertion professionnelle les élèves de bac pro ne sont pas suffisamment préparés à la poursuite d études. L hétérogénéité pose d emblée un problème majeur d intégration dans la classe. Ces élèves peuvent très vite se sentir inférieurs aux autres et décrocher rapidement. Motifs et motivations à agir Le nombre croissant d élèves issus de Bac Pro dans les 2 sections STS du lycée et les difficultés de leur intégration constatées par les équipes pédagogiques : STATISTIQUES BAC PRO BTS AG-PME-PMI Cycles Effectif total Effectif bac pro Abandon en 1ère année Redoublement en fin de 1ère année Echec au BTS des Bac pro Réussite au BTS des bac pro Session BTS 2009/ / / / / / Effectif total section Effectif Bac Pro STATISTIQUES BAC PRO BTS CGO Abandon Bac Pro en 1 ère année Redoublement Bac Pro en fin 1 ère année Echec BTS Bac Pro Réussite BTS Bac Pro Cycles Formation Apprentis FI AP FI AP FI AP FI AP FI AP initiale (1) Session BTS Néant 1 Néant 0 Néant 0 Néant 0 Néant 1 Néan t (1) 1 abandon en cours de 2 ème année 2006 Les élèves ne sont pas habitués à l abstraction, à la conception ni à la modélisation et ne savent pas sortir de la procédure ou du protocole enseigné au LP. En revanche, ils maîtrisent assez bien les pratiques professionnelles de référence

3 Le profil des élèves de Bac Pro : Besoin d être revalorisés et rassurés et Ignorance de leurs capacités et aptitudes. Leurs difficultés : - un niveau insuffisant en enseignement général : mathématiques, français, langue, enseignement technique théorique - des difficultés d expression à l oral et à l écrit - un manque de culture générale - des lacunes sur les méthodes de travail personnel : rythme de travail, manque de méthode et d organisation, résistance à un emploi du temps chargé, manque d autonomie et de travail personnel Leurs atouts : - une meilleure connaissance de l entreprise - plus de maturité - des compétences certaines dans les pratiques professionnelles (mise en œuvre logiciels et équipements) La prise en charge de ces élèves doit donc pouvoir se faire le plus rapidement possible. Objectifs visés Mise en place d un accompagnement fort et attentif qui vont permettre aux étudiants de «mieux vivre» leur intégration dans une classe de STS axée sur: - la mise à niveau et maîtrise des connaissances fondamentales à partir des acquis du LP - l acquisition de nouvelles méthodes de travail et le développement de la capacité de communication - l aide méthodologique visant à développer l efficacité personnelle. Effets attendus Eviter les abandons et échecs en cours de cursus ; redonner confiance et leur permettre d évoluer ; réussir à l examen. Description des différentes étapes de la réalisation du projet Le dispositif s est caractérise par un aménagement des horaires et un enseignement différencié partiel pendant 10 semaines la 1 ère année pour les élèves des 2 spécialités de l établissement STS CGO et Assistant de Gestion PME-PMI. Economie Droit Management BTS CGO Référentiel Bacs professionnels 1 h (1) BTS Assistant de Gestion Référentiel Bacs professionnels 1 h (1) Français LV1 Maths 3 h 2 h 2 h 1 h (3) 2 h 4 h 0 _ 0 Enseignements professionnels 18 h 17 h 17 h 1/2 16 h 1/2 Total hebdomadaire 31 h 31 h 29 h 1/2 29 h 1/2 (1) soutien : pallier aux difficultés de conceptualisation et aide méthodologie - 3 -

4 (2) cours différenciés (3) soutien en mathématiques uniquement pour les BTS CGO, pendant 26 semaines Ce dispositif sur 1 an avec groupe d adaptation a permis : - d éviter les surcharges horaires - de maintenir une dynamique (motivation des étudiants) par l émulation au niveau de la classe du fait de la mixité des publics issus de formations différentes, sans pour autant subir les inconvénients de l hétérogénéité. Deux bilans ont été effectués : début décembre 2009 et fin juin L ANALYSE DE L ACTION ET LES EFFETS OBSERVES Effectifs concernés et implication des acteurs Ce dispositif a concerné 23 étudiants : 8 CGO et 15 PME-PMI et 4 professeurs, tous impliqués par ailleurs dans les équipes pédagogiques STS 1 ère ou 2 ème années. Les heures ont été placées judicieusement dans l emploi du temps de l élève (entre deux heures de cours, et non en fin ou début de journée). Certains professeurs ont assuré le dispositif et le cours de la section relevant de leur discipline. La notation a été proscrite lors de ces séances. L étudiant doit se sentir aidé et non jugé. Les professeurs ont constaté une bonne assiduité au dispositif. Par discipline, les difficultés, les blocages et les effets observés : (voir document annexe «Bilan du 8 décembre 2009) - Economie-Droit/Management, Anglais et Français : Le groupe de 23 élèves a été jugé trop conséquent pour être efficace, aussi bien par les professeurs que par les étudiants. Les professeurs ont estimé que le dispositif a été positif pour des étudiants (50% en Eco/Droit, 30% en Anglais, 3/ 23 en Français). Le manque d intérêt, d efforts, la passivité et le refus de changement de méthodes ont été généralement constatés par les professeurs. Les étudiants ont apprécié le rythme moins soutenu des cours et pris conscience, pour certains, de la nécessité de fournir plus de travail personnel et d acquérir des outils méthodologiques (Eco-Droit/Management et Français). - Mathématiques : 1 heure de soutien pendant 26 semaines En mathématiques : l enseignant a fixé des objectifs à atteindre pour chaque heure, qu il a préalablement établi en fonction des besoins et des attentes des étudiants concernés (en parallèle du cours suivi avec les étudiants hors dispositif). Ce dispositif a été jugé satisfaisant par aussi bien par les professeurs que par les étudiants. Pour les professeurs, les résultats ont été en nette progression et l implication plus marquée. Pour les étudiants le soutien «en continue» leur a permis de combler leurs lacunes et de progresser et ils en ont perçu «l utilité». Impact de ce dispositif sur les taux de démission et de redoublement :(voir données tableau page 2) Peu de recul pour cette année, compte tenu de sa nouveauté. On peut dégager un léger tassement de ces taux dans les deux sections, sachant par ailleurs que le nombre d étudiants d origine bac pro est en nette augmentation : - en PME-PMI : : 57% : 40% - en CGO : : 60% : 40%

5 Impact de ce dispositif sur la réussite à l examen (en attente de la session 2011) A noter que le dispositif en mathématiques (1 heure de soutien par semaine en STS CGO 1 ère année) existe au lycée depuis 5 ans et à montrer son efficacité pour les étudiants issus de bac pro (les notes obtenues à l examen en mathématiques sont généralement supérieures à 10 (et pour les plus faibles très rarement inférieures à 8) et le taux de réussite à l examen est bon)

6 Prospective : évolutions et réorientations souhaitées du dispositif A) Durant la formation en STS Conserver pour les étudiants issus de bac pro, le dispositif des cours différenciés pendant 10 semaines de cours, en : o Langue vivante o Français o Economie-droit/Management Problème de ce dispositif : le sentiment de stigmatisation des étudiants issus de bac pro pendant ces 10 semaines. On peut envisager une seule heure de cours différenciée en langue et en français afin de donner des outils, des méthodes. Conserver le dispositif d 1 heure de renforcement en mathématiques (26 heures année) qui a montré son efficacité. Propositions d amélioration du dispositif actuel : - réduire la taille du groupe de soutien : 2 groupes avec un maximum de étudiants - pratiquer des tests en début d année (sur les 2 ou 3 premières semaines) pour détecter les difficultés de l ensemble des étudiants - décaler le début du dispositif de quelques semaines - proposer d intégrer dans le dispositif, de façon ponctuelle, tous les étudiants qui ont des lacunes (dont STG) ; objectif attendu : moins stigmatiser les étudiants issus de bac pro. - définir plus régulièrement des objectifs à atteindre : le contenu de ces heures doit mieux correspondre aux besoins et attentes des étudiants. Mais également : Adapter le rythme des cours. Les premiers chapitres de certaines disciplines doivent être abordés de façon moins rapide afin de ne pas décourager dès le départ les étudiants en difficultés. Amener les étudiants issus de bac pro à mieux et plus travailler : Les faire travailler en binôme avec un étudiant issu d un autre type de bac (général ou techno) En particulier, les équipes pédagogiques peuvent créer un tutorat entre élèves de filières différentes (exemple : devoir maison à rendre par binôme). Améliorer les méthodes de travail : Il est nécessaire de leur apprendre à s organiser. Plusieurs pistes sont envisageables : - L enseignant peut concevoir des fiches avec l étudiant lui permettant de vérifier son travail (notamment dans les matières d enseignement général). - L enseignant peut aussi varier ces méthodes de travail. Par exemple, prévoir du travail en petits groupes, en prenant soin de mixer les groupes en fonction de la classe d origine. Pratiquer une notation différente : Exemple : Proposer trois sujets d évaluation avec la même trame, mais avec des questions supplémentaires ou plus difficiles en fonction de la notation que l on veut attribuer : - 1 sujet sera noté sur 20-1 sujet sur 16 - le dernier sur 14 L étudiant choisi le devoir qu il souhaite traiter

7 Contractualiser les résultats : au moment des conseils de classe Les étudiants sont amenés à rédiger eux-mêmes un contrat dans lequel ils disent vouloir améliorer leurs résultats. Ils doivent chiffrer le but à atteindre «j ai telle note, il faut que j atteigne telle autre note». Lors des conseils de classe, chacun doit s engager sur ce qu il peut faire. Le contrat peut être affiché et l on fait le bilan au prochain conseil de classe. Améliorer l intégration par des sorties périscolaires En début d année ou en cours d année, il s agit de favoriser le rapprochement des étudiants. (Jeux de piste, accrobranche.) B) Dispositifs en amont de la formation en STS : - mieux assurer l information des bacheliers sur les contenus, les attentes et les spécificités (intervention services du CIO et professeurs du lycée, accompagnés d étudiants issus de LEP) - construire une offre cohérente (mise en réseau du lycée avec les lycées professionnels) - collaborer avec les professeurs de LP : croisement des référentiels bac pro et STS échanges sur les pratiques pédagogiques respectives et sur les savoirs et savoir-faire - mettre en place des modules «passerelle» pour les élèves de bac pro : professeurs volontaires de LEP et du Lycée Colomb qui s engagent dans cette démarche afin de faciliter l accès aux sections STS et d enrayer le taux d échec et de d abandon (Ex : Module de méthodologie en Economie-Droit-Management). Effets attendus de ces dispositifs en amont : S il mesure de façon concrète les attendus de la STS, l élève saura davantage tirer profit des enseignements de Terminale Baccalauréat Professionnel et de son vécu professionnel pour sa poursuite d études. Si un élève de bac pro est volontaire dès la classe de Terminale pour consacrer une partie de son temps libre à la préparation de son intégration en STS, alors il sera psychologiquement mieux préparé à cette intégration. Il devrait être plus facile de l amener à l autonomie indispensable en STS en faisant de l élève l acteur de son devenir

PROJET D ACTION VISANT LA REUSSITE DES ELEVES DE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EN STS «PEDAGOGIE DIFFERENCIEE EN BTS CGO» LYCEE LE CORBUSIER DE POISSY

PROJET D ACTION VISANT LA REUSSITE DES ELEVES DE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EN STS «PEDAGOGIE DIFFERENCIEE EN BTS CGO» LYCEE LE CORBUSIER DE POISSY Cité scolaire Le CORBUSIER 88, rue de Villiers 78300 POISSY Tél.: 01-39-65-13-55 / Fax: 01-30-65-99-22 www.lyc-lecorbusier-poissy.acversailles.fr Logo établissement conçu par une élève de 3 ème B du collège

Plus en détail

Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier

Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier Collège Anatole France - Bethoncourt Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier - Rapport d étape - Résumé du projet : Afin de favoriser le lien entre les apprentissages du collège et du lycée en utilisant

Plus en détail

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale.

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale. Le Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration au Lycée Professionnel Camille Claudel à Caen Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat général

Plus en détail

Communication et Gestion des Ressources Humaines. Comptabilité et Finance d Entreprise NOVEMBRE 2013

Communication et Gestion des Ressources Humaines. Comptabilité et Finance d Entreprise NOVEMBRE 2013 Communication et Gestion des Ressources Humaines Comptabilité et Finance d Entreprise NOVEMBRE 2013 Après le Bac STMG S.T.S. (B.T.S.) I.U.T. (D.U.T.) 44 % 10 % UNIVERSITÉ (Licence 1) 20 % C.P.G.E. économiques

Plus en détail

Lycée Français Mermoz Dakar Octobre 2012

Lycée Français Mermoz Dakar Octobre 2012 Lycée Français Mermoz Dakar Octobre 2012 Comptabilité et Finance d Entreprise Études Emploi Se documenter Problématique Les voies de formation : généralités Études courtes Études longues Problématique

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac général 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54 55 53 00 Messagerie : contact.tscompta@laposte.net

Plus en détail

Bilan de l expérimentation 2013-2014. Enseignements d exploration en classe de seconde. Lycée Henri Vogt, Commercy. Académie de Nancy-Metz

Bilan de l expérimentation 2013-2014. Enseignements d exploration en classe de seconde. Lycée Henri Vogt, Commercy. Académie de Nancy-Metz Bilan de l expérimentation 2013-2014 Enseignements d exploration en classe de seconde Lycée Henri Vogt, Commercy Académie de Nancy-Metz 1 Rappel du contexte Les enseignements d exploration ont été mis

Plus en détail

Réforme du du BTS Comptabilité Gestion. Comptabilité Gestion. Jean-Charles Diry Nathalie Freydière Jean-Philippe Minier Amélie Zurita

Réforme du du BTS Comptabilité Gestion. Comptabilité Gestion. Jean-Charles Diry Nathalie Freydière Jean-Philippe Minier Amélie Zurita Réforme du du BTS Jean-Charles Diry Nathalie Freydière Jean-Philippe Minier Amélie Zurita 1 Bacs Généraux S & ES Retours d université Bacs Professionnels (notamment Gestion Administration) Bacs Technologiques

Plus en détail

Après la seconde Choisir une série de Baccalauréat au lycée Français de Valence

Après la seconde Choisir une série de Baccalauréat au lycée Français de Valence Après la seconde Choisir une série de Baccalauréat au lycée Français de Valence Comment choisir? Faire le bon choix d orientation suppose que l on ait vraiment réfléchi sur soi et que l on se soit bien

Plus en détail

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr Dans un parc de 17 ha 2160 élèves 560 internes 9 sections post-bac 21 classes de terminale

Plus en détail

2013-2014. psychologie. UFR des Sciences de l Homme

2013-2014. psychologie. UFR des Sciences de l Homme 2013-2014 DU LYCÉE À L UNIVERSITÉ psychologie UFR des Sciences de l Homme OBJECTIFS de la formation Vous êtes intéressé par les études de psychologie? A l Université Bordeaux Segalen, cette formation s

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

LES ECOLES DE COMMERCE. Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015

LES ECOLES DE COMMERCE. Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015 LES ECOLES DE COMMERCE Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015 Une école de commerce : pour quels métiers? Les diplômés d écoles de commerce sont amenés à occuper des postes et fonctions

Plus en détail

Après la classe de seconde

Après la classe de seconde Compte- rendu de la réunion d orientation du 19 février 2015 M. Ritter Après la classe de seconde Pour tout renseignement complémentaire, n hésitez pas à contacter M. Ritter : pritter@lfjtokyo.org et le

Plus en détail

REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS

REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS Année 2011 / 2012 Véronique MONMARON Bruno CHARMOILLE IEN Economie et Gestion Martine GIONTA Elisabeth

Plus en détail

Les inégalités dans l accès aux hauts diplômes se jouent surtout avant le bac

Les inégalités dans l accès aux hauts diplômes se jouent surtout avant le bac Les inégalités dans l accès aux hauts diplômes se jouent surtout avant le bac Olivier Lefebvre* Sur 100 jeunes entrés en 6 e en 1995, 44 sont désormais titulaires d un diplôme de l enseignement supérieur.

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : UFR Sciences de l Homme et de la Société Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Management et gestion des organisations Parcours 1 : Développement d activité

Plus en détail

LICENCE. Mathématiques

LICENCE. Mathématiques LICENCE Mathématiques Que sont les mathématiques? Les mathématiques, par l étude d objets abstraits (nombres, figures géométriques...) et le recours au raisonnement logique, permettent de décrire et de

Plus en détail

Je ne sais pas quoi faire

Je ne sais pas quoi faire Septembre 2009 Les bonnes questions à se poser. Qu est-ce qui me plaît dans la vie? Qu est-ce que j aime faire? Quelles matières me plaisent le plus? Dans lesquelles suis-je le plus à l aise? Puis-je progresser?

Plus en détail

L Y C E E D A U T E T

L Y C E E D A U T E T L Y C E E 18 rue Delayant - BP 534-17022 La Rochelle Cedex 1-05 46 28 05 70-05 46 41 51 31 ce.0170028n@ac-poitiers.fr - http://hebergement.ac-poitiers.fr/l-jd-larochelle D A U T E T Grâce à l informatique,

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION S.T.G.

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION S.T.G. SERIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION S.T.G. LES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION - Pourquoi rénover la filière Sciences et Technologies Tertiaires (STT)? - Quelles sont les principales caractéristiques

Plus en détail

Réunion Parents - Professeurs Principaux pour les parents des élèves du Lycée Professionnel Vendredi 4 octobre 2013 «ACCOMPAGNER LE PROJET DE CHACUN»

Réunion Parents - Professeurs Principaux pour les parents des élèves du Lycée Professionnel Vendredi 4 octobre 2013 «ACCOMPAGNER LE PROJET DE CHACUN» Réunion Parents - Professeurs Principaux pour les parents des élèves du Lycée Professionnel Vendredi 4 octobre 2013 «ACCOMPAGNER LE PROJET DE CHACUN» Le Respect: la tenue d examen (mardi) Le nombre de

Plus en détail

Informations sur le baccalauréat économique et social

Informations sur le baccalauréat économique et social Informations sur le baccalauréat économique et social MAHIEU - 2011 La filière sciences économiques et sociales au lycée Une démarche scientifique appliquée à des problématiques généralistes au service

Plus en détail

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES I - ANALYSE DE SITUATION DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES STRUCTURES PEDAGOGIQUES : 21 divisions LV1 : anglais, allemand, russe allemand section européenne en 4 ème et 3 ème. LV2 : anglais,

Plus en détail

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation PROFILS DES ELEVES Difficultés d ordre méthodologique et d organisation Les élèves commencent les exercices avant d avoir vu la leçon; ils ne savent pas utiliser efficacement les manuels. Ils ne se rendent

Plus en détail

APRES LA TROISIEME * * * * * BASSIN DE FORMATION ISTRES - MARTIGUES * * * * *

APRES LA TROISIEME * * * * * BASSIN DE FORMATION ISTRES - MARTIGUES * * * * * APRES LA TROISIEME * * * * * BASSIN DE FORMATION ISTRES - MARTIGUES * * * * * LYCEES GENERAUX, TECHNOLOGIQUES ET PROFESSIONNELS. CENTRES DE FORMATION DES APPRENTIS LES LYCEES et CFA PUBLICS DU BASSIN D

Plus en détail

TUTORAT. U Guelma. Guide du Tuteur FMISM

TUTORAT. U Guelma. Guide du Tuteur FMISM TUTORAT Guide du Tuteur Définition. Le tutorat est une mission de suivi et d'accompagnement permanents de l'étudiant afin de faciliter son intégration dans la vie universitaire et son accès aux informations

Plus en détail

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3 Janvier 2015 Annexe 3 FORUMS PREMIERES Pour renforcer le continuum des formations Bac-3/Bac+3, la politique d orientation des lycéens vers l enseignement supérieur s appuie sur le conseil en orientation

Plus en détail

RÉUNIONS DE RENTRÉE : COMPTE RENDU

RÉUNIONS DE RENTRÉE : COMPTE RENDU RÉUNIONS DE RENTRÉE : COMPTE RENDU 1 PRÉSENTATION / TOUR DE TABLE Rappel : il manque quelques fiches de renseignements 2 RAPPEL DES FORMATIONS 2012 2013 ET DATES ANGLAIS EN SEGPA : 9 novembre, 8 février,

Plus en détail

UNIVERSITÉ 66,8 C.P.G.E. 74,8 % D.U.T. B.T.S. 13,4 % 2,3 11,1 Autres formations 9,7. Total : 97,5 % 7,8 0,2. Lettres Economiques

UNIVERSITÉ 66,8 C.P.G.E. 74,8 % D.U.T. B.T.S. 13,4 % 2,3 11,1 Autres formations 9,7. Total : 97,5 % 7,8 0,2. Lettres Economiques APRES LE BAC UNIVERSITÉ 66,8 C.P.G.E. Lettres Economiques 8 7,8 0,2 74,8 % D.U.T. B.T.S. 2,3 11,1 Autres formations 9,7 Ecoles de commerce, vente, gestion Ecoles artistiques (y compris archi) Ecoles paramédicales

Plus en détail

LICENCES BTS DUT CLASSES PREPAS ECOLES SPECIALISEES

LICENCES BTS DUT CLASSES PREPAS ECOLES SPECIALISEES LICENCES BTS DUT CLASSES PREPAS ECOLES SPECIALISEES LES LICENCES L université propose des formations dans + de 30 filières LMD : L pour licence = 3 ans (L1, L2, L3) après le bac M pour master = 2 ans après

Plus en détail

L Y C E E D A U T E T

L Y C E E D A U T E T L Y C E E 18 rue Delayant - BP 534-17022 La Rochelle Cedex 1-05 46 28 05 70-05 46 41 51 31 ce.0170028n@ac-poitiers.fr - http://www.lyceedautet.fr D A U T E T C:\DOCUME~1\Guy\LOCALS~1\Temp\Plaquette CGO.doc

Plus en détail

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008 Evaluation des IUT Cachan Sceaux Orsay 1 Principaux chapitres de l évaluation Bilan du CQD 2006-2009 (points forts points faibles) Formation initiale et continue

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL GESTION-ADMINISTRATION

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL GESTION-ADMINISTRATION BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL GESTION-ADMINISTRATION Formation en trois ans après la troisième intégrant le diplôme intermédiaire du BEP MSA (Métiers des Services Administratifs) Une nouvelle voie de réussite

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE. Systèmes informatiques et logiciels

LICENCE PROFESSIONNELLE. Systèmes informatiques et logiciels LICENCE PROFESSIONNELLE Systèmes informatiques et logiciels Spécialité : Gestion des systèmes d information analyse de production exploitation systèmes réseaux et applications Arrêté d habilitation : 2001299

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques appliquées et sciences sociales de l Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Orientation. Présentation d APB et des débouchés du bac STMG. Accompagnement Personnalisé Lundi 20 septembre 2015. Sophie Dupaquier-Dars

Orientation. Présentation d APB et des débouchés du bac STMG. Accompagnement Personnalisé Lundi 20 septembre 2015. Sophie Dupaquier-Dars Orientation Présentation d APB et des débouchés du bac STMG Accompagnement Personnalisé Lundi 20 septembre 2015 (Inspiré des présentations de M. Lamine) Présentation d APB Sophie Dupaquier Qu est-ce que

Plus en détail

L apprentissage à L IUT de Sceaux

L apprentissage à L IUT de Sceaux L apprentissage à L IUT de Sceaux Sommaire 1. Présentation de l Institut Universitaire de Technologie de Sceaux 2. Présentation de l apprentissage 3. Présentation succincte des formations en apprentissage

Plus en détail

I. Compte-rendu groupe 1 II. Compte-rendu groupe 2 III. Compte-rendu groupe 4

I. Compte-rendu groupe 1 II. Compte-rendu groupe 2 III. Compte-rendu groupe 4 JOURNEE D'ANIMATION SUR LA LIAISON BAC PRO/BTS DANS LE SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL MME GANDON IEN-ET SBSSA MME CAPRA IA-IPR SMS BSE MERCREDI 19 FEVRIER 2014 LYCEE VOLTAIRE ORLEANS LIAISON BAC PRO ASSP/BTS

Plus en détail

STG La filière communication :

STG La filière communication : STG La filière communication : Terminales CGRH ou MERCATIQUE COMMENT CHOISIR ENTRE TERMINALE CGRH ou MERCATIQUE? QUELQUES PISTES À EXPLORER POUR MIEUX VOUS CONNAÎTRE Vos goûts : Vous «aimez» Prenez le

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles

CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles L institut Léonard de Vinci en quelques mots Autorisé par le Ministère de l Education Nationale et de l Enseignement Supérieur, l Institut Léonard de Vinci

Plus en détail

information Un effectif global stable mais des évolutions détaillées contrastées

information Un effectif global stable mais des évolutions détaillées contrastées note d information 04.16 JUIN www.education.gouv.fr/stateval Trait d union entre l enseignement secondaire et les grandes écoles, les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) accueillent, en 2003-2004,

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques et applications aux sciences et à la finance de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

L ÉVALUATION, UN OUTIL AU SERVICE DE LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES EN EPS?

L ÉVALUATION, UN OUTIL AU SERVICE DE LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES EN EPS? L ÉVALUATION, UN OUTIL AU SERVICE DE LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES EN EPS? CA N3 : Moduler l'intensité et la durée de ses déplacements, en rapport avec une référence personnalisée, pour produire et identifier

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : IUT d EVRY Département Génie Thermique et Energie Domaine : DEG / STS Mention : Métiers de l'immobilier : gestion et développement de patrimoine immobilier Parcours

Plus en détail

La série STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion. Série STMG

La série STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion. Série STMG La série STMG Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Le choix de la filière STMG Le contenu de la formation Les études supérieures Les perspectives d emploi Partie 1 : Le choix de la filière

Plus en détail

LA SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION

LA SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION LA SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION Les sciences de gestion, une matière de plus en plus reconnue Une place qui a profondément évolué dans l enseignement supérieur : Université,

Plus en détail

Après la seconde Choisir une série de baccalauréat. pour la rentrée 2015

Après la seconde Choisir une série de baccalauréat. pour la rentrée 2015 Après la seconde Choisir une série de baccalauréat pour la rentrée 2015 Comment choisir? Faire le bon choix d orientation suppose que l on ait vraiment réfléchi sur soi et que l on se soit bien informé

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE Assurance, Banque, Finance

LICENCE PROFESSIONNELLE Assurance, Banque, Finance LICENCE PROFESSIONNELLE Assurance, Banque, Finance Spécialité : CARRIERES DE L IMMOBILIER Arrêté d habilitation : 20014018 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

Aide à l orientation. Classe de TERMINALE

Aide à l orientation. Classe de TERMINALE Aide à l orientation Classe de TERMINALE Se poser les bonnes questions Quels sont mes goûts, mes envies? Domaines d études Durée De quoi est-ce que je me sens capable? Travail? Assiduité Ambition? Quels

Plus en détail

SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE

SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE l // Les professeurs particuliers SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE COURS EN PETITS GROUPES & STAGES DE VACANCES 1 6 R U E C H A R L E M A G N E, P A R I S 4 e 1 LES PROFESSEURS PARTICULIERS EN BREF LES PROFESSEURS

Plus en détail

LICENCE MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2014 2015

LICENCE MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2014 2015 LICENCE Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES Mention : ARTS DU SPECTACLE Tronc commun : L1-L2-L3 Parcours : Spectacle et musique Numéro d accréditation : [20140588] Régime : formation initiale et formation

Plus en détail

La Formation. Champ Professionnel : Alarme Sécurité Incendie. Télécom & Réseaux

La Formation. Champ Professionnel : Alarme Sécurité Incendie. Télécom & Réseaux A partir de la rentrée scolaire 2009, le Baccalauréat Professionnel SEN (Systèmes Electronique Numériques) sera préparé en 3 ans dans tous les s de la filière Electronique professionnelle de l Académie

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

Rénovation de la filière tertiaire administratif

Rénovation de la filière tertiaire administratif Rénovation de la filière tertiaire administratif Bac pro COMPTABILITE Bac pro SECRETARIAT Bac pro GESTION-ADMINISTRATION De la comptabilité vers la gestion du secrétariat vers l administration 2 Présentation

Plus en détail

LIVRET DE L ETUDIANT DECESF. 1. Le métier de CESF..page 2. 2. La formation avec le CNED...page 3. 3. L organisation de la formation.

LIVRET DE L ETUDIANT DECESF. 1. Le métier de CESF..page 2. 2. La formation avec le CNED...page 3. 3. L organisation de la formation. LIVRET DE L ETUDIANT DECESF 1. Le métier de CESF..page 2 2. La formation avec le CNED...page 3 3. L organisation de la formation.page 4 4. Le contenu de la formation page 5 5. Les modalités de validation

Plus en détail

La Formation des Enseignants. Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole»

La Formation des Enseignants. Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole» La Formation des Enseignants Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole» 1 Avant-propos Le président de la République a fait de la refondation de l Ecole une priorité de son action.

Plus en détail

Guide du tutorat 1 ère année Semestre d automne

Guide du tutorat 1 ère année Semestre d automne Pôle Egalité des chances et Diversité Guide du tutorat 1 ère année Semestre d automne Nicolas Vinci Margarete Sturm-Foucault 1 SOMMAIRE Introduction...3 Le tutorat en pratique...4 Programme indicatif...5

Plus en détail

(Sciences et Technologies du Management et de la. (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion)

(Sciences et Technologies du Management et de la. (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion) (Sciences et Technologies du Management et de la (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion) Les poursuites d études possibles selon la spécialité du bac STMG suivie : BTS, DUT, Classe Prépa

Plus en détail

LES FORMATIONS. Métiers. A l'issue de cette activité, tu devras être capable de te : Repérer les types de formations.

LES FORMATIONS. Métiers. A l'issue de cette activité, tu devras être capable de te : Repérer les types de formations. 1/7 Observe attentivement les schémas suivants et recopie-les sur une feuille de cours : Les principales voies de formation après la 3 eme CAP : certificat d aptitude professionnelle BEP : brevet d études

Plus en détail

Après un bac STG Série Sciences et Technologies de la Gestion

Après un bac STG Série Sciences et Technologies de la Gestion Après un bac STG Série Sciences et Technologies de la Gestion AEFE - Service Orientation / CIO «Nord» - Novembre 2009 L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR EN FRANCE 11 10 DOCTORAT Thèse Thèse MASTER Recherche 2 MASTER

Plus en détail

De nouveaux contenus d'enseignement sont proposés : la gestion des risques liés à l'environnement écologique, à la santé

De nouveaux contenus d'enseignement sont proposés : la gestion des risques liés à l'environnement écologique, à la santé Une réforme du BTS Assistant de Gestion PME -PMI a été mise en œuvre pour mieux répondre aux attentes des entreprises. De nouveaux contenus d'enseignement sont proposés : la gestion des risques liés à

Plus en détail

Choisir une formation BTS à Saint-Joseph La Salle d Auxerre

Choisir une formation BTS à Saint-Joseph La Salle d Auxerre Choisir une formation BTS à Saint-Joseph La Salle d Auxerre L Enseignement supérieur à Saint-Joseph comporte deux filières post-baccalauréat : BTS Commerce International & BTS Notariat. Le BTS Commerce

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Vins et commerce de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

I. Les points essentiels abordés en introduction par P. VINARD (IGEN)

I. Les points essentiels abordés en introduction par P. VINARD (IGEN) Compte-rendu du Séminaire sur la mise en oeuvre du BTS Technico-commercial - le 14 mars 2012 à Paris - Programme : 9 heures : accueil 9 h 30 : présentation de la journée par Pierre VINARD, IGEN Economie

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des flux internationaux des PME/PMI - Achats, vente, négociation internationale de l Université du Littoral

Plus en détail

MASTER. Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION

MASTER. Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION Niveau : MASTER année 15-16 Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION M2 Mention : Parcours : METIERS DE L'EDUCATION, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE - FINANCE

LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE - FINANCE LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE - FINANCE Spécialité: Gestion Clientèle Particuliers Arrêté d habilitation : 20090979 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

LICENCE 2014-2015. Mention Droit Parcours «Economie et Droit» (Double diplôme) BAC + 1 2 3 4 5. 1. Présentation

LICENCE 2014-2015. Mention Droit Parcours «Economie et Droit» (Double diplôme) BAC + 1 2 3 4 5. 1. Présentation LICENCE 2014-2015 Mention Droit Parcours «Economie et Droit» (Double diplôme) BAC + 1 2 3 4 5 1. Présentation La double licence «Economie et Droit» est proposée conjointement par les départements d'économie

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT Années scolaires 2012-2015

PROJET D'ÉTABLISSEMENT Années scolaires 2012-2015 ACADÉMIE DE DIJON ---------- VIE SCOLAIRE Date de transmission au Rectorat : //0 PROJET D'ÉTABLISSEMENT Années scolaires 0-05 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Nom et adresse de l établissement : N d identification

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

5. LES PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL (PFMP)

5. LES PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL (PFMP) 5. LES PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL (PFMP) 5.1. PRÉCONISATIONS POUR LA PRÉPARATION ET LA MISE EN ŒUVRE DES PFMP Le baccalauréat professionnel ELEEC est composé de deux champs d application,

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE PLASTURGIE ET COMPOSITES REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES FORMATION INITIALE. Année Universitaire 2013-2015

LICENCE PROFESSIONNELLE PLASTURGIE ET COMPOSITES REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES FORMATION INITIALE. Année Universitaire 2013-2015 1 LICENCE PROFESSIONNELLE PLASTURGIE ET COMPOSITES Spécialité : Matériaux Diffusion et Haute Performance : Conception, Caractérisation et Optimisation Arrêté d habilitation : 20050249 REGLEMENT DU CONTRÔLE

Plus en détail

Aider l élève à se projeter et à s impliquer dans son projet professionnel

Aider l élève à se projeter et à s impliquer dans son projet professionnel Lycée Lumière LUXEUIL-LES-BAINS Aider l élève à se projeter et à s impliquer dans son projet professionnel - Rapport d étape - Résumé du projet : La mise en œuvre de cette action doit conduire les élèves

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : UFR SHS Domaine : Droit Economie Gestion Mention : Organisation et gestion des établissements hôteliers et de restauration Parcours : Management des entreprises de

Plus en détail

Tablettes numériques au lycée

Tablettes numériques au lycée Tablettes numériques au lycée Lycée Follereau BELFORT - rapport d étape Résumé du projet : Que ce soit à travers la fréquentation des salles multimédias, l utilisation de logiciels spécifiques, comme les

Plus en détail

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges.

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges. Projet Pédagogique La scolarité vise à aborder les apprentissages en prenant en compte les compétences de chacun afin de permettre l épanouissement de tous. La communauté éducative propose donc un enseignement

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : UFR SHS Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Métiers de la gestion et de la comptabilité : responsable de portefeuille clients en cabinet d'expertise Numéro

Plus en détail

RENTREE 2011. Inscriptions. Dès maintenant sur rendez-vous. Contactez-nous. Lycée de l Abbaye 2 rue de l Abbaye 45190 BEAUGENCY

RENTREE 2011. Inscriptions. Dès maintenant sur rendez-vous. Contactez-nous. Lycée de l Abbaye 2 rue de l Abbaye 45190 BEAUGENCY Inscriptions Dès maintenant sur rendez-vous Contactez-nous Mme CHAREYRON - Chef d établissement Lycée de l Abbaye 2 rue de l Abbaye 45190 BEAUGENCY 02 38 44 51 25 02 38 44 14 62 RENTREE 2011 Ouverture

Plus en détail

Adoptez l Esprit Galien...

Adoptez l Esprit Galien... Adoptez l Esprit Galien... Cohésion Progression Réussite Partage PRÉPARATION AUX CONCOURS DU médical PACES Médecine Pharmacie Dentaire Maïeutique Filières Paramédicales 2 La PACES, une année parmi les

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

APRES UN BAC PRO COMPTABILITE QUELLE INSERTION PROFESSIONNELLE?

APRES UN BAC PRO COMPTABILITE QUELLE INSERTION PROFESSIONNELLE? APRES UN BAC PRO COMPTABILITE QUELLE INSERTION PROFESSIONNELLE? A SAVOIR la grande majorité des bacheliers professionnels choisit la vie active. BAC PRO = qualification minimale requise par les employeurs.

Plus en détail

Guide du tuteur. Baccalauréat professionnel. Accueil-Relation Clients et Usagers

Guide du tuteur. Baccalauréat professionnel. Accueil-Relation Clients et Usagers Guide du tuteur Baccalauréat professionnel Accueil-Relation Clients et Usagers Lycée Professionnel Henri Brulle 65 Route de Saint Emilion 33500 Libourne Tél : 05.57.48.12.30 Fax : 05.57.85.11.52 Présentation

Plus en détail

ONISEP. Guide du lycée. Groupe Eyrolles, 2006, ISBN 2-7081-3656-9. www.onisep.fr

ONISEP. Guide du lycée. Groupe Eyrolles, 2006, ISBN 2-7081-3656-9. www.onisep.fr ONISEP Guide du lycée Groupe Eyrolles, 2006, ISBN 2-7081-3656-9 www.onisep.fr Table des matières Sommaire....................................................... 5 Avant-propos....................................................

Plus en détail

Master CST. Culture Scientifique et Technologique. IUFM «Célestin Freinet Académie de Nice» Service Communication - IUFM

Master CST. Culture Scientifique et Technologique. IUFM «Célestin Freinet Académie de Nice» Service Communication - IUFM Master CST Culture Scientifique et Technologique IUFM «Célestin Freinet Académie de Nice» 1 Architecture du Master Ouvert depuis sept. 2010 2 Spécialité Sciences Industrielles de l ingénieur Parcours Médiation

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU 29-03-2013. A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1)

COMPTE-RENDU DU 29-03-2013. A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1) 1 COMPTE-RENDU DU 29-03-2013 A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1) Dispositifs généraux de licence à Paris 1 Panthéon-Sorbonne M. Boutry, président 51 000 inscrits sur

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

Présentation des poursuites d études après la seconde

Présentation des poursuites d études après la seconde Présentation des poursuites d études après la seconde Schéma poursuites d études 2 nde générale et technologique Stage passerelle 1 ère de série générale: S, ES ou L 1 ère de série technologique: STI2D,

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE SCOLARITE EN SEGPA RELEVE DE COMPETENCES

LIVRET DE SUIVI DE SCOLARITE EN SEGPA RELEVE DE COMPETENCES Académie d Aix-Marseille Année scolaire LIVRET DE SUIVI DE SCOLARITE EN SEGPA RELEVE DE COMPETENCES NOM : Prénom : Livret de suivi de scolarité en SEGPA Préambule à l attention des enseignants L objectif

Plus en détail

Réunion des coordonnateurs et chefs de travaux tertiaires

Réunion des coordonnateurs et chefs de travaux tertiaires Economie-Gestion Réunion des coordonnateurs et chefs de travaux tertiaires Novembre 2013 Novembre 2013 Le groupe d inspection en économie et gestion dans l académie de Versailles Frédéric CERANI, IA-IPR

Plus en détail

Enseignement modulaire en Maintenance industrielle

Enseignement modulaire en Maintenance industrielle Enseignement modulaire en Maintenance industrielle Niveaux V et IV GUIDE DE MISE EN OEUVRE CAFOC - GIP de l académie de Lyon - 39, rue Pierre Baizet - CP201-69336 Lyon cedex 09! 04 72 19 80 21 -! 04 78

Plus en détail

Renasup Auvergne Présentation par domaines de l ensemble des formations Post Bac de l Enseignement Catholique de la région Auvergne :

Renasup Auvergne Présentation par domaines de l ensemble des formations Post Bac de l Enseignement Catholique de la région Auvergne : Renasup Auvergne Présentation par domaines de l ensemble des formations Post Bac de l Enseignement Catholique de la région Auvergne : Un réseau de 12 établissements 30 formations 1500 étudiants Agriculture

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Vendredi 6 mars 2015

Vendredi 6 mars 2015 Vendredi 6 mars 2015 Les rêves Le point d équilibre pour réfléchir à l orientation Les résultats Les capacités Les parcours ne sont pas forcément en ligne droite, Un projet se monte, se défait, se reconstruit

Plus en détail

Master Former aux métiers de l enseignement et de la formation

Master Former aux métiers de l enseignement et de la formation Pour naviguer sur les différentes diapositives, cliquez sur les diapositives, les liens hypertextes et les boutons d action Université de Cergy-Pontoise IUFM de l académie de Versailles Préparer un Master

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / ÉCONOMIE Sous réserve d accréditation LA LICENCE EN ÉCONOMIE Certification de niveau II (Bac+3) : 6 Semestres - 180 crédits

Plus en détail