L assurance française : le bilan de l année 2012

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L assurance française : le bilan de l année 2012"

Transcription

1 L assurance française : le bilan de l année

2 L assurance française : le bilan de l année L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance du secteur et soutien à l économie L assurance française : le bilan de l année

3 L assurance française : le bilan de l année 2012 Les deux missions de l assurance La protection des ménages et des entreprises Le rôle des assureurs dans le financement de long terme de l économie L assurance française : le bilan de l année

4 L assurance française : le bilan de l année L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance du secteur et soutien à l économie L assurance française : le bilan de l année

5 1 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Marchés financiers : une accalmie en Evolution du CAC40 sur l année +15% 2011 Evolution du CAC40 sur l année 17% Source : Euronext L assurance française : le bilan de l année

6 1 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Zone euro : de médiocres performances économiques 2012 PIB 0,4% Consommation des ménages 1,1% Investissement 3,7% Taux de chômage (fin 2012) 11,8% 2011 PIB +1,5% Consommation des ménages +0,1% Investissement +1,6% Taux de chômage 10,1% Sources : Consensus Forecasts, Eurostat L assurance française : le bilan de l année

7 1 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude France : les difficultés économiques se sont poursuivies en PIB +0,1% Consommation des ménages 0,1% Investissement des entreprises 0% Taux de chômage (fin 2012) 10,5% 2011 PIB +1,7% Consommation des ménages +0,2% Investissement des entreprises +5,1% Taux de chômage 9,6% Sources : Consensus Forecasts, Eurostat L assurance française : le bilan de l année

8 1 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Un fort alourdissement de la fiscalité de l assurance depuis 2009 : +8,7 Md de prélèvements annuels récurrents, soit 40% de plus qu en 2008 Nouveaux prélèvements 2009/2012 8,7 Md (*) de prélèvements annuels nouveaux récurrents, soit l équivalent de 0,8 point de rendement pour les assurés vie 3 Md (*) de prélèvements ponctuels (*) Champ : ensemble des nouveaux prélèvements fiscaux ou assimilés affectant spécifiquement le secteur de l assurance (contrats ou entreprises) et dont le chiffrage est possible ; évaluation en année pleine sans prise en compte de l éventuel effet sur le stock. Le chiffrage ne tient pas compte des mesures générales de fiscalité d entreprise. L assurance française : le bilan de l année

9 1 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Pour la première fois, la collecte nette de l assurance vie est négative 64,8 34,5 42,9 52,0 53,9 28,4 50,4 51,1 7,7-3, (e) L'assurance française en 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 FFSA, Conférence de presse, 24 janvier

10 1 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude La carte de l identité de l épargnant en 2012 : un effort moindre d épargne de long-terme 1/Taux d épargne 2/ Flux d épargne financière 85 Md Taux d épargne Collecte nette ,1% Livret A/LDD 13,9 5,6 17,5 49,2 Assurance vie 53,9 51,1 7,7 3,4 6,8% Taux d épargne financière 3/ Composition du patrimoine des ménages 66% d actifs non financiers 34% d actifs financiers dont 13% d assurance vie Mds L assurance française : le bilan de l année

11 L assurance française : le bilan de l année L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance du secteur et soutien à l économie L assurance française : le bilan de l année

12 2 Le bilan d activité : résistance du secteur et soutien à l économie La protection des ménages et des entreprises Des cotisations en baisse légère, une sinistralité forte en dommages Le rôle des assureurs dans le financement de long terme de l économie Un soutien massif aux entreprises françaises L assurance française : le bilan de l année

13 2 Le bilan d activité : résistance du secteur et soutien à l économie La protection des ménages et des entreprises Des cotisations en baisse légère, une sinistralité forte en dommages L assurance française : le bilan de l année

14 La protection des ménages et des entreprises Des cotisations en baisse légère, une sinistralité forte en dommages Une protection au quotidien contre tous les risques (2011) Maladie 33 Md 100 Md de prestations en risques sociaux * Auto 8,8 millions 14 millions de sinistres en assurances dommages MRH 4 millions Retraite 39 Md Décès 28 Md Dommages aux biens professionnels et agricoles 1,2 million * : Estimations FFSA pour l ensemble des organismes de l assurance L assurance française : le bilan de l année

15 1 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude La collecte nette de l assurance et de l épargne réglementée : une année hors norme Sources : FFSA, Banque de France, Caisse des Dépôts L'assurance française en 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 FFSA, Conférence de presse, 24 janvier

16 La protection des ménages et des entreprises Des cotisations en baisse légère, une sinistralité forte en dommages Protection contre les risques sociaux Les organismes d assurances confortent leur position d acteurs complémentaires en versant 100 Mds à leurs assurés Régimes publics 490 Mds Organismes d'assurances 100 Mds Estimations FFSA pour l ensemble des organismes de l assurance L assurance française : le bilan de l année

17 2 Le bilan d activité : résistance du secteur et soutien à l économie Le rôle des assureurs dans le financement de long terme de l économie : Un soutien massif aux entreprises françaises L assurance française : le bilan de l année

18 Le rôle des assureurs dans le financement de long terme de l économie : Un soutien massif aux entreprises françaises Un biais domestique élevé Les assureurs investissent à 42% en France et en quasi-totalité en zone euro Hors zone euro <10 % Zone euro hors France >48 % Destination géographique des placements des assureurs français France 42 % dont 470 Md investis dans les entreprises en France Conférence L assurance Perspectives de française 2013 presse de FFSA : l assurance le bilan 24 de janvier l année française

19 Le rôle des assureurs dans le financement de long terme de l économie : Un soutien massif aux entreprises françaises Evolution de la part des placements consacrés aux entreprises Les actifs d entreprises représentent une part croissante des placements des assureurs malgré la crise 50% 2% 54% 2% 56% 2% immobilier d'entreprise 30% 27% 38% obligations d'entreprise 18% 25% 16% actions L assurance française : le bilan de l année

20 Le rôle des assureurs dans le financement de long terme de l économie : Un soutien massif aux entreprises françaises Financement des entreprises par les assureurs en 2012 Pour la première fois, les placements des assureurs dans les entreprises dépassent Md 1053 milliards d euros investis par les assureurs dans les entreprises 56 % des actifs des assureurs L'assurance française en 2011 L assurance française : le bilan de l année 2012 FFSA, Conférence de presse, 26 janvier

21 Le rôle des assureurs dans le financement de long terme de l économie : Un soutien massif aux entreprises françaises Les sociétés d assurances : des financeurs domestiques majeurs des entreprises (470 Mds ) Les obligations de sociétés françaises Les sociétés d assurances représentent 32 % des obligations de sociétés françaises détenues par les résidents, soit 286 Md. Les actions de sociétés françaises Les sociétés d assurances représentent un quart des actions de sociétés cotées détenues par les résidents, soit 184 Md. Classement parmi les résidents Résidents Classement parmi les résidents Assurances 1 42% 32% Assurance 42% 25% 1 2 Sociétés non financières Assurances Sources : évaluation FFSA L assurance française : le bilan de l année

22 Le rôle des assureurs dans le financement de long terme de l économie : Un soutien massif aux entreprises françaises Les assureurs financent massivement les PME et les ETI bilan 2012 environ 42 Md de financements des PME et ETI par les assureurs L assurance française : le bilan de l année

23 Le rôle des assureurs dans le financement de long terme de l économie : Un soutien massif aux entreprises françaises PME et ETI : 4,2 Md d investissements nouveaux en ,2 Md d investissements nouveaux en ,7 Md Financement privé des PME 1,9 Md pour les PME non cotées (private equity)* 0,8 Md pour les PME cotées (fonds small / middle caps) 1,5 Md Soutien à OSEO * Estimé à fin 2012, hors investissements d infrastructure et filiales opérationnelles L'assurance française en 2012 FFSA, Conférence L assurance Conférence de française presse de presse, FFSA : le bilan de janvier l année

24 Le rôle des assureurs dans le financement de long terme de l économie : Un soutien massif aux entreprises françaises Qui détient la dette publique française? Les sociétés d assurances représentent 41 % de la dette détenue par les résidents, soit 209 Md Tous résidents Classement parmi les résidents 1 Assurances 42% Assurances 41% L assurance française : le bilan de l année % 24

25 Le rôle des assureurs dans le financement de long terme de l économie : Un soutien massif aux entreprises françaises Financement de l économie par les assureurs en 2012 mission accomplie 1391 Md +3% d encours de l assurance vie 1881 Md de placements des assureurs 490 Md autres (provisions dommages, fonds propres & valorisation des actifs) +10% L assurance française : le bilan de l année

26 L assurance française : les chiffres clés

27 L'assurance française en 2012 Les chiffres clés L état du marché Les assurances de personnes Les assurances de biens et de responsabilité Les placements des assureurs Les données de l année 2011 sont issues des états comptables des sociétés d assurances et d enquêtes spécifiques. Les données de l année 2012 sont des estimations. L assurance française : les chiffres clés

28 L'assurance française en 2012 Les chiffres clés L état du marché Les assurances de personnes Les assurances de biens et de responsabilité Les placements des assureurs L assurance française : les chiffres clés

29 1 L état du marché Evolution de l'assurance française Affaires directes (Mds ) (e) Variation Cotisations 189,5 182,3-4 % Assurances de personnes 141,6 132,5-6 % Assurances de biens et de responsabilité 47,9 49,8 + 4 % Sinistres*, prestations et rachats 162,9 165,8 + 2 % (e) estimation * y compris les dotations aux provisions pour les contrats dommages Des cotisations en baisse pour la seconde année consécutive L assurance française : les chiffres clés

30 1 L état du marché Cotisations (affaires directes, en milliards d'euros) Assurances de personnnes Assurances de biens et de responsabilité 183,2 199,6 207,2 189,5 182,3 49,8 132, (e) -6% +9 % + 4 % - 9 % -4 % Une année 2012 proche de 2008 L assurance française : les chiffres clés

31 1 L état du marché Sinistres*, prestations et rachats (affaires directes, en milliards d'euros) Assurances de biens et de responsabilité Assurances santé-accidents Assurance vie 162,9 165,8 136,2 134,1 139,5 35,0 13,2 117, (e) + 9 % -2 % + 4 % + 17 % + 2 % * y compris les dotations aux provisions pour les contrats dommages Des prestations en faible croissance L assurance française : les chiffres clés

32 L'assurance française en 2012 Les chiffres clés L état du marché Les assurances de personnes Les assurances de biens et de responsabilité Les placements des assureurs L assurance française : les chiffres clés

33 2 Les assurances de personnes Evolution des assurances de personnes Affaires directes (Mds ) (e) VARIATION Cotisations 141,6 132,5-6 % dont vie et capitalisation 124,1 114,2-8 % dont santé et accidents 17,5 18,3 + 5 % Prestations et rachats 129,2 130,8 + 1 % dont vie et capitalisation 116,4 117,6 + 1 % dont santé et accidents * 12,8 13,2 + 3 % Collecte nette vie 7,7-3,4 n.s. Encours vie ** 1 349, ,0 + 3 % * y compris les dotations aux provisions ** provisions mathématiques + provisions pour participation aux bénéfices Des cotisations en recul et des prestations élevées L assurance française : les chiffres clés

34 2 Les assurances de personnes Cotisations vie (affaires directes, en milliards d'euros) 92,1 105,3 120,7 140,2 137,1 122,4 137,9 143,8 124,1 114, (e) + 8 % + 14 % + 15 % + 16 % -2 % - 11 % + 13 % + 2 % - 14 % - 8 % Des cotisations vie au niveau des années L assurance française : les chiffres clés

35 2 Les assurances de personnes Prestations et rachats vie (affaires directes, en milliards d'euros) 116,4 117,6 57,7 62,4 68,7 75,4 83,1 94,0 87,5 92,8 7,3% 7,3% 7,2% 7,1% 7,2% 8,2% 7,0% 6,9% 8,6% 8,5% (e) + 7 % + 8 % + 10 % + 10 % + 10 % + 13 % -7 % + 6 % + 26 % + 1 % Taux de sorties des contrats (prestations+ rachats /encours) Des prestations et des rachats qui restent à un niveau élevé L assurance française : les chiffres clés

36 2 Les assurances de personnes Collecte nette vie (affaires directes, en milliards d'euros) 64,8 34,5 42,9 52,0 53,9 28,4 50,4 51,1 7,7-3, (e) Pour la première fois, une collecte nette négative L assurance française : les chiffres clés

37 2 Les assurances de personnes Encours assurance vie (affaires directes, en milliards d'euros) Supports euros Supports UC PPB (e) + 0 % + 9 % + 7 % + 1 % + 3 % Des encours en hausse de 41 milliards d euros en 2012 L assurance française : les chiffres clés

38 2 Les assurances de personnes Flux des placements financiers des ménages Sources : Banque de France et estimations FFSA à partir des prévisions Bipe et Les Cahiers de l Epargne pour 2012 Un fort attrait pour les placements liquides L assurance française : les chiffres clés

39 2 Les assurances de personnes Epargne longue et patrimoine total des ménages en 2012 Patrimoine total des ménages Mds Epargne longue des ménages Mds Sources : Estimations FFSA à partir des prévisions Bipe et Les Cahiers de l Epargne L assurance vie représente toujours plus de la moitié de l épargne longue des Français L assurance française : les chiffres clés

40 2 Les assurances de personnes Performance des supports UC et rendements des supports euros Sources : ACP, FFSA, Euronext Des rendements attractifs L assurance française : les chiffres clés

41 2 Les assurances de personnes Rémunération des actifs (brut de fiscalité) en 2012 (e) L assurance vie très bien placée en termes de rendement L assurance française : les chiffres clés

42 L'assurance française en 2012 Les chiffres clés L état du marché Les assurances de personnes Les assurances de biens et de responsabilité Les placements des assureurs L assurance française : les chiffres clés

43 3 Les assurances de biens et de responsabilité Evolution des assurances de biens et de responsabilité Affaires directes (Mds ) (e) Variation Cotisations 47,9 49,8 + 4 % Professionnels 19,5 20,2 + 3,5 % Particuliers 28,4 29,6 + 4 % Une croissance qui reste soutenue en 2012 L assurance française : les chiffres clés

44 3 Les assurances de biens et de responsabilité Cotisations (affaires directes, en milliards d euros) 44,8 45,0 46,0 47,9 49,8 19,0 18,7 18,8 19,5 20,2 Professionnels 25,8 26,3 27,2 28,4 29,6 Particuliers (e) +2,5% +0,5% +2,3% +4,2% +4% Une hausse soutenue des cotisations sur deux années consécutives L assurance française : les chiffres clés

45 3 Les assurances de biens et de responsabilité Cotisations des principales branches Affaires directes (Mds ) (e) Variation Automobile 18,9 19,5 + 3 % Multirisques habitation 8,4 8,9 + 6 % Dommages aux biens des professionnels (hors agricoles) 6,1 6,3 + 3 % Responsabilité civile générale 3,5 3,6 + 4 % Construction 2,4 2,4-1 % Autres branches 8,6 9,1 + 6 % Une croissance dans presque tous les secteurs L assurance française : les chiffres clés

46 3 Les assurances de biens et de responsabilité Sinistralité (affaires directes, en milliards d euros) 31,6 35,2 34,6 33,6 35, (e) - 1 % + 11 % - 2 % - 3 % + 4 % Une sinistralité en hausse sensible de 4 % L assurance française : les chiffres clés

47 3 Les assurances de biens et de responsabilité Assurance Auto Evolution du ratio combiné* (en %) 350 Niveau de fréquences (o/oo) (e) (e) Inflation de l indemnisation (base 100 en 2007) Dommages matériels Bris de glace Dommages corporels Indice des prix à la consommation * (sinistres + dotation provisions + frais) / cotisations L assurance française : les chiffres clés (e) 47

48 3 Les assurances de biens et de responsabilité Assurance MRH Evolution du ratio combiné* (en %) Fréquence des sinistres pour contrats Fréquence vol et incendie Fréquence dégats des eaux (e) 2 Incendie Vol Dégats des eaux 25 * (sinistres + dotation provisions + frais) / cotisations (e) 20 L assurance française : les chiffres clés

49 L'assurance française en 2012 Les chiffres clés L état du marché Les assurances de personnes Les assurances de biens et de responsabilité Les placements des assureurs L assurance française : les chiffres clés

50 4 Les placements des assureurs En valeur de marché (Mds ) (e) Variation Ensemble des actifs 1 703, ,0 + 10,4% dont plus values latentes 15,6 146,0 - dont actions et OPCVM à revenus variables 399,6 406,2 + 1,6 % dont obligations et OPCVM à revenus fixes 1 194, ,0 + 14,6 % dont immobilier 70,0 72,5 + 3,6 % Des plus values latentes en forte progression cette année L assurance française : les chiffres clés

51 4 Les placements des assureurs Répartition de l actif des assureurs par type de placement (*) Obligations d Etats de l OCDE 31 % Actifs d entreprises 56 % Immobilier 2 % Actions 16 % Monétaires 8 % Autres 5 % Obligations 38 % Les actifs d entreprises représentent 56 % des placements des assureurs * après mise en transparence des OPCVM (1 881 Mds d actifs estimés au ) L assurance française : les chiffres clés

Chiffres clés du marché français

Chiffres clés du marché français Chiffres clés du marché français Version présentée lors de la conférence de presse du 27 janvier 2011 Conférence de presse du 27 janvier 2011 1 L environnement économique et financier Une croissance modérée

Plus en détail

le point sur l assurance française

le point sur l assurance française 2014 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / mercredi 25 juin 2014 2014 le point sur l assurance française le bilan les perspectives 2 1/ La situation

Plus en détail

Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013

Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013 Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013 Conférence de presse FFSA Retour sur 2012 et premières tendances pour 2013 : l assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les chiffres

Plus en détail

Les assurances de personnes en 2013

Les assurances de personnes en 2013 Club Est-France 18 octobre 2013 1 Situation fin août 2013 Une collecte nette vie de 9,7 Mds (cotisations en hausse de 8 %, prestations en baisse de 13 %) Un encours de 1 436 Mds (+ 4 % sur un an) Des prestations

Plus en détail

point sur l assurance française

point sur l assurance française le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / jeudi 29 janvier le point sur l assurance française ce qu il faut pour 2 Loi ALUR Publication Omnibus 2 L année

Plus en détail

L assurance vie en janvier 2012 une remontée des cotisations, des versements par les assureurs qui restent élevés, la collecte nette se redresse

L assurance vie en janvier 2012 une remontée des cotisations, des versements par les assureurs qui restent élevés, la collecte nette se redresse L assurance vie en janvier 2012 une remontée des cotisations, des versements par les assureurs qui restent élevés, la collecte nette se redresse 27 février 2012 1 L assurance vie en janvier 2012 une remontée

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Les assurances de personnes Données clés 28 Fédération Française des sociétés d Assurances Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour

Plus en détail

le bilan de l année les perspectives de l assurance 2014 conférence de presse de la FFSA 30 janvier 2014

le bilan de l année les perspectives de l assurance 2014 conférence de presse de la FFSA 30 janvier 2014 le bilan de conférence de presse de la FFSA de l assurance 30 janvier l environnement du Bernard Spitz Président de la FFSA l environnement du A/ Introduction Une activité législative et réglementaire

Plus en détail

Confirmation du dynamisme commercial et renforcement de l assise financière

Confirmation du dynamisme commercial et renforcement de l assise financière Le Groupe Crédit Mutuel Centre Est Europe Sud-Est Ile-de-France Savoie-Mont Blanc et CIC en 2007 Confirmation du dynamisme commercial et renforcement de l assise financière Résultat net : 2 161 millions

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

La gestion financière de l assurance, clé du développement économique

La gestion financière de l assurance, clé du développement économique La gestion financière de l assurance, clé du développement économique Grâce aux placements qu elle doit effectuer en contrepartie de ses engagements envers les assurés, l assurance joue un rôle primordial

Plus en détail

Automobile : état des lieux des sinistres en 2012 et premières tendances 2013. Jérôme CORNU Gestion des sinistres Argus, le 4 avril 2013

Automobile : état des lieux des sinistres en 2012 et premières tendances 2013. Jérôme CORNU Gestion des sinistres Argus, le 4 avril 2013 Automobile : état des lieux des sinistres en 2012 et premières tendances 2013 Jérôme CORNU Gestion des sinistres Argus, le 4 avril 2013 Etat des lieux des sinistres en 2012 et premières tendances 2013

Plus en détail

Cette mise à jour fait ressortir une progression positive de 9% par rapport au premier trimestre 2014.

Cette mise à jour fait ressortir une progression positive de 9% par rapport au premier trimestre 2014. NOTE DE CONJONCTURE DU MARCHE DES ASSURANCES Deuxième trimestre 2015 Avant de présenter les chiffres au titre du second trimestre 2015, il est à noter que l actualisation des données du premier trimestre

Plus en détail

GROUPAMA Présentation des résultats annuels 2013. Présentation presse 20 février 2014

GROUPAMA Présentation des résultats annuels 2013. Présentation presse 20 février 2014 1 GROUPAMA Présentation des résultats annuels 2013 Présentation presse 20 février 2014 Groupama en 2013 2 Efficacité opérationnelle et réduction des coûts Stratégie de performance vs. stratégie de taille

Plus en détail

Structure du marché Vie & Capi en 2013 selon le mode de distribution -Source : FFSA Autres 3%

Structure du marché Vie & Capi en 2013 selon le mode de distribution -Source : FFSA Autres 3% La place de l assurance chez les bancassureurs Depuis de nombreuses années, on sait que les bancassureurs se sont accaparés plus de 60 % du marché de l assurance vie. Cette part de marché est maintenant

Plus en détail

COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION

COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION Association régie par la loi 1901 4, place Richebé 59 000 LILLE www.nordeuroperetraite.fr CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 19 MARS 2012 DE L'ASSOCIATION NORD EUROPE RETRAITE COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION

Plus en détail

Structure du patrimoine des ménages et assurance vie

Structure du patrimoine des ménages et assurance vie Structure du patrimoine des ménages et assurance vie Résumé L assurance-vie est une composante essentielle du patrimoine financier des ménages. Les encours d assurance-vie atteignaient 1 391 milliards

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2010

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2010 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2010 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes de la Direction des études et des statistiques FFSA-GEMA.

Plus en détail

Conférence de Presse du Crédit Agricole d Ile-de-France 7 février 2014

Conférence de Presse du Crédit Agricole d Ile-de-France 7 février 2014 Conférence de Presse du Crédit Agricole d Ile-de-France 7 février 2014 Activité et Résultats 2013 Perspectives 1 Activité 2013 Intervention de Bertrand CHEVALLIER Directeur Général Adjoint 2 Le climat

Plus en détail

Didier Davydoff 19 avril 2012

Didier Davydoff 19 avril 2012 Didier Davydoff 19 avril 2012 60 50 49 51 55 40 33 30 20 20 2009 2010 2011 10 8 0 Collecte nette de l'assurance vie Collecte nette de l'épargne bancaire 2 3 4 5 6 7 Où va la fuite de cotisations d assurance

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

PLAN DE L ETUDE : I. Le Marché Mondial II. Le Marché zone FANAF : - Marché Vie, - Marché Non Vie EVOLUTION DU MARCHE DE L ASSURANCE EN 2014

PLAN DE L ETUDE : I. Le Marché Mondial II. Le Marché zone FANAF : - Marché Vie, - Marché Non Vie EVOLUTION DU MARCHE DE L ASSURANCE EN 2014 EVOLUTION DU MARCHE DE L ASSURANCE EN 2014 PLAN DE L ETUDE : I. Le Marché Mondial II. Le Marché zone FANAF : - Marché Vie, - Marché Non Vie (situation de l assurance automobile 2010-2014) I. Le Marché

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Avril 2015 Le montant des émissions a atteint, en 2014 un total

Plus en détail

ACORE ASSOCIATION POUR LE COMPLEMENT DE RETRAITE PAR L EPARGNE RAPPORT D ACTIVITE EXERCICE 2009

ACORE ASSOCIATION POUR LE COMPLEMENT DE RETRAITE PAR L EPARGNE RAPPORT D ACTIVITE EXERCICE 2009 ACORE ASSOCIATION POUR LE COMPLEMENT DE RETRAITE PAR L EPARGNE RAPPORT D ACTIVITE EXERCICE 2009 Conformément à la loi et à nos statuts, nous vous avons réunis en assemblée générale ordinaire, pour vous

Plus en détail

Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012. Economie Finance et Stratégie

Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012. Economie Finance et Stratégie Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012 I. Les changements règlementaires 1. Les changements règlementaires concernent non seulement les banques mais aussi l ensemble du système

Plus en détail

Les données récentes de l AFG sur l épargne salariale et le PERCO. Association française de la gestion financière

Les données récentes de l AFG sur l épargne salariale et le PERCO. Association française de la gestion financière CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 11 Document de travail, n engage pas le Conseil Les données récentes

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 22 juin 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO - AVRIL 2015 En avril 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

Pioneer Investments, 27 février 2003

Pioneer Investments, 27 février 2003 Pioneer Investments, 27 février 2003 1995-2002 Heurs et malheurs des épargnants européens par André Babeau Président du Comité d orientation Conseiller Scientifique au BIPE 1 Le choc de l année 2000 la

Plus en détail

Prestations et frais 2011 2012 18 844,27 20 134,74 Prestations et frais payés 2011 2012 13 638,83 15 176,05

Prestations et frais 2011 2012 18 844,27 20 134,74 Prestations et frais payés 2011 2012 13 638,83 15 176,05 ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale DOMOF/SSTAT / Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2012 Mai 2013 Le montant des émissions a atteint, en 2012,

Plus en détail

DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014

DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014 Atelier de dissémination des données du marché de l assurance au titre de l exercice 2014 et échanges sur les problèmes du secteur DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014 Présenté par: Urbain

Plus en détail

Euro-Croissance Un nouveau contrat d assurance vie

Euro-Croissance Un nouveau contrat d assurance vie Euro-Croissance Un nouveau contrat d assurance vie Euro-Croissance Un nouveau contrat d assurance vie 1 L environnement 2 Description du produit 3 Les enjeux de la commercialisation 4 Perspectives 2 Euro-Croissance

Plus en détail

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2011. 10 novembre 2011

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2011. 10 novembre 2011 Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2011 10 novembre 2011 Avertissement Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur

Plus en détail

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 SOMMAIRE Faits marquants de l année 2010 Le marché Activité commerciale 2010 Résultat annuel 2010 Evolution du cours de bourse

Plus en détail

3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie?

3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie? Sommaire 1. Qu est-ce qu une SCPI? 1.1 Définition 1.2 Fonctionnement d une SCPI 2. Le marché des SCPI 3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie? 3.1 Avantages et risques liés à

Plus en détail

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes.

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes. Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne, toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Plus en détail

CIC Activité commerciale en hausse

CIC Activité commerciale en hausse Paris, le 28 juillet 2011 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale en hausse Résultats au 30 juin 2011 Résultats financiers - Produit net bancaire 2 420 M - Résultat brut d exploitation 927 M - Coût

Plus en détail

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Les dépenses du régime général... 4 II - Les recettes

Plus en détail

Good Value for Money situation financière des fonds en euros à fin 2013 l évolution des politiques d investissement des assureurs vie

Good Value for Money situation financière des fonds en euros à fin 2013 l évolution des politiques d investissement des assureurs vie Good Value for Money a le plaisir de vous envoyer présentement sa 18 ème newsletter. Good Value for Money vous apporte par la présente un éclairage sur la situation financière des fonds en euros à fin

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

ENQUETE SUR L ASSURANCE-VIE

ENQUETE SUR L ASSURANCE-VIE ENQUETE SUR L ASSURANCE-VIE Le chiffre d'affaires de l'assurance-vie constitue un élément central du compte de production du secteur S.125 des comptes nationaux. La variation des créances des ménages sur

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2014. 14 avril 2015 André Renaudin, Directeur général

CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2014. 14 avril 2015 André Renaudin, Directeur général Résultats 2014 14 avril 2015 André Renaudin, Directeur général BIENVENUE 2 Comité exécutif AG2R LA MONDIALE SOMMAIRE 3 1 / FAITS MARQUANTS 2014 2 / RÉSULTATS 2014 AG2R LA MONDIALE 3 / AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

Allianz, un groupe solide

Allianz, un groupe solide Allianz, un groupe solide Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Direction de la Communication - Allianz France Achevé de rédiger le 19 mars 2014 AVERTISSEMENT: Ce document

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

Un mécanisme exclusif et avantageux

Un mécanisme exclusif et avantageux Un mécanisme exclusif et avantageux Pendant les 8 premières années Pendant les huit premières années de votre contrat, la participation aux bénéfices est constituée : au titre du support en euros : des

Plus en détail

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 26 février 2014 RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une forte amélioration de son résultat

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014 DYNAMISME CONFIRME MALGRE LA FAIBLESSE CHRONIQUE DE L EPARGNE LONGUE EN ACTIONS 1 En France, les encours globaux sous gestion (mandats et OPC)

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

Assurance-vie MACSF PERFORMANCES 2015

Assurance-vie MACSF PERFORMANCES 2015 @groupe_macsf #PerfMACSF2015 Assurance-vie MACSF PERFORMANCES 2015 Communiqué de presse 12 janvier 2016 La MACSF a présenté aujourd hui lors de sa conférence de presse annuelle, les performances pour son

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestre 2015

Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestre 2015 Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestre 2015 PRODUCTION DU 1 er TRIMESTRE 2015 : EVOLUTION DE LA PRODUCTION : Le chiffre d affaires réalisé par le secteur des assurances (y compris

Plus en détail

Solidité financière et nouvelle phase de développement

Solidité financière et nouvelle phase de développement Le Groupe CM4-CIC en 2008 Solidité financière et nouvelle phase de développement Dans une année marquée par une crise financière et économique sans précédent, le Groupe CM4-CIC a enregistré une activité

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951

Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951 Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951 Lettre trimestrielle n 37 : T2 2015 Points saillants : Baisse de 2,1% de la part C sur le trimestre à 220,77. Encours de 2 274

Plus en détail

FICHE INFO FINANCIERE ASSURANCE VIE POUR LA BRANCHE 23

FICHE INFO FINANCIERE ASSURANCE VIE POUR LA BRANCHE 23 Type assurance vie 1 est une assurance placement de la Branche 23 dont le rendement est lié à un ou plusieurs fonds d'investissement. Garantie principale : Garanties Paiement de la réserve en cas de décès.

Plus en détail

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes Rapport financier 2007 Budget prévisionnel 2008 Rapport du commissaire aux comptes Parc Euromédecine 209 rue des Apothicaires 34196 Montpellier cedex 5 Tél 04 67 52 64 17 Fax 04 67 52 02 74 E-mail contact@ors-lr.org

Plus en détail

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Mai 2005 Rapport de OEE-Etudes pour la F.F.S.A. TABLE DES MATIÈRES I. COMPORTEMENTS D'EPARGNE ET D'INVESTISSEMENT DES MENAGES EUROPÉENS

Plus en détail

BASE DE DONNÉES FRANCE

BASE DE DONNÉES FRANCE BASE DE DONNÉES FRANCE 2013 SOMMAIRE Partie I Démographie Partie II Retraite Partie III Economie générale Partie IV Epargne / Finances Partie V Finances publiques Partie I - Démographie Évolution de la

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Janvier 2008 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour

Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour Sommaire ASSURANCE... 1 Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour... 1 Module 2 : L épargne / Durée : 1,5 jour... 2 Module 3 : La retraite / Durée : 1,5 jours... 5 Module 4 : Les contrats

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Octavie. Contrat d assurance vie

Octavie. Contrat d assurance vie Octavie Contrat d assurance vie Octavie, est un contrat d assurance vie multisupport et multigestionnaire qui vous permet de bénéficier d un mécanisme de participation aux bénéfices différée. Pendant les

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

Conférence de presse du 3 mars 2015

Conférence de presse du 3 mars 2015 Conférence de presse du 3 mars 2015 Aperçu annuel 2014 Zoom sur les assurances dommages et catastrophes naturelles L assurance de groupe dans un contexte de taux d intérêts faibles 1 03/03/2015 Ordre du

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 212 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 213 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d assurances relevant

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

HSBC FRANCE RESULTATS ANNUELS 2015 ET FAITS MARQUANTS

HSBC FRANCE RESULTATS ANNUELS 2015 ET FAITS MARQUANTS Communiqué de presse 22 février 2016 HSBC FRANCE RESULTATS ANNUELS 2015 ET FAITS MARQUANTS Le Conseil d'administration de HSBC France, réuni le 8 février 2016, a arrêté les comptes de l'exercice 2015 du

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013 7 mai 2013 Résultats du 1 er trimestre 2013 AVERTISSEMENT Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances. Ces données ne

Plus en détail

RÉSULTATS SEMESTRIELS

RÉSULTATS SEMESTRIELS RÉSULTATS SEMESTRIELS 7 octobre 2 Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Chiffres clés Activité commerciale financiers Coût du risque Fonds propres Conclusion Annexe 3 Faits marquants Acquisition en décembre 2003 de Banque

Plus en détail

Top-Hat Plus Plan. Type d assurance-vie Assurance vie du type branche 21. Garanties

Top-Hat Plus Plan. Type d assurance-vie Assurance vie du type branche 21. Garanties Top-Hat Plus Plan Type d assurance-vie Assurance vie du type branche 21. Garanties - En cas de vie de l assuré à l échéance du, le garantit le paiement de la réserve d épargne totale au bénéficiaire, c

Plus en détail

L exercice en bref 09

L exercice en bref 09 L exercice en bref 09 Introduction PKRück poursuit son succès PKRück peut se montrer plus que satisfaite de son évolution. Au terme de son cinquième exercice, l entreprise enregistre déjà 10 % de part

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

VOTRE EPARGNE FINANCIERE. Osez la durée

VOTRE EPARGNE FINANCIERE. Osez la durée VOTRE EPARGNE FINANCIERE Osez la durée Taux Immobilier Taxes Confiance PEA Les placements court terme et les taux d intérêt bas bas bas.. L inflation passe au second plan des politiques monétaires Même

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2015 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2012 2013 Prévisions 2014 0,6 0,2-0,2-2,5-3,2-2,9-5,9-6,8-6

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Communiqué aux médias

Communiqué aux médias 1 Mobilière Suisse Holding SA Bundesgasse 35 Case postale 3001 Berne Téléphone 031 389 61 11 Téléfax 031 389 68 52 lamobiliere@mobi.ch www.mobi.ch Communiqué aux médias Exercice 2014: la Mobilière poursuit

Plus en détail

Le PNB de la banque de détail ressort à 1 481 millions d euros au 30 juin 2009 contre 1 496 millions au 30 juin 2008.

Le PNB de la banque de détail ressort à 1 481 millions d euros au 30 juin 2009 contre 1 496 millions au 30 juin 2008. Evolution des métiers La priorité donnée au développement a permis, sur un an, au niveau de la banque de détail : - la conquête de 142 472 nouveaux clients : particuliers, professionnels et entreprises

Plus en détail

BIG Expert. Simulateur. Epargne professionnelle

BIG Expert. Simulateur. Epargne professionnelle BIG Expert Simulateur Epargne professionnelle Epargne salariale et épargne retraite Ł Un contexte favorable un système de retraite en difficulté une fiscalité des revenus dissuasive une perte de vitesse

Plus en détail

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER ASSURANTIEL

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER ASSURANTIEL Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER ASSURANTIEL Perspectives du marché de l épargne retraite entreprise Les points de vigilance dans le choix d un dispositif d épargne Retraite Gaël COLLIN Sinfoni

Plus en détail

Pension Libre Complémentaire Indépendants

Pension Libre Complémentaire Indépendants Pension Libre Complémentaire Indépendants Type d assurance-vie Assurance vie du type branche 21. Garanties - En cas de vie de l assuré à l échéance du, le garantit le paiement de la réserve d épargne totale

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques NOTE SUR LES DESEQUILIBRES DES FINANCES PUBLIQUES 1. Les facteurs d aggravation de la dette La dette publique en France s est fortement

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise Communiqué de presse 28 juin 21 PRESENTATION DU 4 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 4» Les entreprises du CAC 4 ont renforcé leur bilan malgré la crise Paris, le 28 juin 21 Ricol Lasteyrie publie pour la quatrième

Plus en détail

POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014

POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014 POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014 1. PLACEMENTS COURT TERME 1.1 Fonds monétaire Ces placements permettent d optimiser la gestion de trésorerie sur un horizon 1 à 15

Plus en détail

Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise

Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise Juillet N. Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise Les gouvernements européens et les autorités européennes ont mis en place une pratique de «mutualisation rampante»,

Plus en détail

1 er. trimestree 2014

1 er. trimestree 2014 Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestree 214 PRODUCTION DU 1 er TRIMESTRE 214 : EVOLUTION DE LA PRODUCTION : Le chiffre d affaires 1 réalisé par le secteur durant le 1 er trimestre

Plus en détail

BASE DE DONNEES - FRANCE

BASE DE DONNEES - FRANCE BASE DE DONNEES - FRANCE SOMMAIRE Partie I Démographie Partie II Retraite Partie III Economie générale Partie IV Epargne/Finances Partie V Finances publiques Partie I - Démographie Évolution de la population

Plus en détail

Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens BUDGET PRIMITIF (BP) 2016 DE SYNTHESE > INFORMATIONS FINAN SÉANCE DU 19 FÉVRIER 2016

Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens BUDGET PRIMITIF (BP) 2016 DE SYNTHESE > INFORMATIONS FINAN SÉANCE DU 19 FÉVRIER 2016 Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens BUDGET PRIMITIF (BP) 2016 DE SYNTHESE CIÉRES > INFORMATIONS FINAN > NOTE 1 SÉANCE DU 19 FÉVRIER 2016 BUDGET 2016 UN BUDGET RESPONSABLE Budget départemental

Plus en détail

La baisse des taux : un puissant soutien au pouvoir d achat des ménages depuis l élection de François Hollande. 1 9 m a i 2 0 1 5

La baisse des taux : un puissant soutien au pouvoir d achat des ménages depuis l élection de François Hollande. 1 9 m a i 2 0 1 5 La baisse des taux : un puissant soutien au pouvoir d achat des ménages depuis l élection de François Hollande 1 9 m a i 2 0 1 5 Intervenants Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président

Plus en détail

Bilan 2014. perspectives

Bilan 2014. perspectives Mars 2015 Dossier de presse Bilan 2014 et perspectives 2015 Sommaire Bilan 2014 p. 3 Ce qu il faut retenir 1. Résultats financiers p. 4 2. L année 2014 en 10 faits marquants p. 7 3. Financement de l économie

Plus en détail

Dossier de presse Le Conservateur. Jeudi 23 janvier 2014

Dossier de presse Le Conservateur. Jeudi 23 janvier 2014 Dossier de presse Le Conservateur Jeudi 23 janvier 2014 PERFORMANCES 2013 TAUX NETS SERVIS 2013 : FONDS (1) Contrats commercialisés : Taux 2013 Variation CONSERVATEUR PERP +4,10 % stable CONSERVATEUR HELIOS

Plus en détail

Le marché ISR français en 2009

Le marché ISR français en 2009 Le marché ISR français en 2009 Anne-Catherine Husson-Traore Directrice Générale Dominique Blanc Responsable de la recherche ISR 19 mai 2010 Panel et méthodologie Travail d enquête réalisé auprès de chacun

Plus en détail

Résultats du 4 e trimestre et de l année 2009. Extrait de la présentation Crédit Agricole S.A. concernant le pôle Banque de proximité en France - LCL

Résultats du 4 e trimestre et de l année 2009. Extrait de la présentation Crédit Agricole S.A. concernant le pôle Banque de proximité en France - LCL Résultats du 4 e trimestre et de l année 2009 Extrait de la présentation Crédit Agricole S.A. concernant le pôle Banque de proximité en France - LCL Résultats consolidés de Crédit Agricole S.A. Avertissement

Plus en détail

ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES

ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES L assurance serait-elle entrée dans une nouvelle ère en 2012 avec une décollecte de 3,4 milliards. S il ne s agit pas de véritable rupture, il s agit

Plus en détail

L assurance-vie et le Financement du secteur privé en Afrique Subsaharienne

L assurance-vie et le Financement du secteur privé en Afrique Subsaharienne L assurance-vie et le Financement du secteur privé en Afrique Subsaharienne Nelly MONGOSSO O BAKANG Administrateur et Directeur Général Adjoint Allianz Cameroun Assurances Vie Plan de la présentation Introduction

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012. 19 Février 2013

RESULTATS ANNUELS 2012. 19 Février 2013 RESULTATS ANNUELS 2012 19 Février 2013 Sommaire 1. L UFF : chiffres clés 2. Faits marquants et activité 2012 3. Résultat et dividendes 4. Perspectives 2013 19 / 02/ 2013 2 Chiffres clés Au 31.12.2012 1

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Paris, le mardi 15 février 2011, l année des SCPI Les Chiffres clés : (au 31 décembre ) 138 SCPI gérées par 23 groupes Capitalisation : 22,31 milliards Collecte nette : 2,46 milliards

Plus en détail