BILAN URODYNAMIQUE DANS L HYPERACTIVITÉ VÉSICALE

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN URODYNAMIQUE DANS L HYPERACTIVITÉ VÉSICALE"

Transcription

1 BILAN URODYNAMIQUE DANS L HYPERACTIVITÉ VÉSICALE 1 Dr Loïc Le Normand CHU Nantes, service Urologie Centre Fédératif de Pelvi-Périnéologie

2 PLAN! Définition de l hyperactivité vésicale! Définition de l hyperactivité detrusorienne! HAV et HAD?! Les objectifs du BUD! Comment réaliser le BUD! Les pièges! Les situations cliniques 2

3 RAPPEL DE DÉFINITIONS! Le syndrome clinique d hyperactivité vésicale (HAV)! Hyperactivité détrusorienne:! Hyperactivité détrusorienne phasique! Hyperactivité détrusorienne terminale! La sensation normale de réplétion vésicale! La première sensation de remplissage vésical! Le premier besoin d uriner! Le besoin intense d uriner! Hypersensibilité vésicale

4 DÉFINITION DE L HYPERACTIVITÉ VÉSICALE Le syndrome d hyperactivité vésicale (HAV) est défini selon l International Continence Society (ICS) par: «Une urgenturie, généralement associées à une pollakiurie et une nycturie, avec ou sans incontinence urinaire, en l absence d infection des voies urinaires ou d une De Tayrac, Prog Urol, 2016 Haylen, Neurourol, 2010 Habb, Prog Urol autre pathologie évidente». 4

5 DÉFINITION DE L HYPERACTIVITÉ DÉTRUSORIENNE! survenue de contractions détrusoriennes involontaires pendant la cystomanométrie de remplissage. Ces contractions, qui peuvent être spontanées ou provoquées, produisant des augmentations de pression sur l enregistrement, de durée et d amplitude variables 5

6 QUELLE RELATION ENTRE HYPERACTIVITÉ VÉSICALE ET HYPERACTIVITÉ DETRUSORIENNE? Digesu GA et al. Neurourol Urodyn 2003; 22: femmes étudiées 18,7% avec sympt. HAV 36,5% avec HAD au BUD 54,2% HAD 27,6% sympt. HAV HAD absente dans 30 à 60 % des cas d HAV

7 QUELLE RELATION ENTRE HYPERACTIVITÉ VÉSICALE ET HYPERACTIVITÉ DETRUSORIENNE?! Association entre HAV et HAD plus fréquente chez l homme! 76.1% chez l homme Vs 58.7% chez la femme Si incontinence par urgenturie! 93% chez l homme Vs 69.8% chez la femme

8 ENQUÊTE DE PRÉVALENCE DES SYMPTÔMES LIÉS À L'HAV MENÉE DANS 6 PAYS EU EN FONCTION DU SEXE ET DE L ÂGE Prévalence européenne de l hyperactivité vésicale (%) Hommes Femmes N = Tranches d d âge (Années) Milsom I, et al., How widespread are the symptoms of an overactive bladder and how are they managed? A population based prevalence study. BJU Int 2001;87:760 6

9 LE CONTEXTE CLINIQUE EST PRIMORDIAL! Interrogatoire ± questionnaires symptômes! Anamnèse! Catalogue mictionnel +++! CVF, diurèse, polyurie! Examen clinique! Neurologique! Périnéal! Cystoscopie! Imagerie "car l interprétation du BUD dépend de ces éléments 9

10 HAV : LES OBJECTIFS DU BUD! Préciser les mécanismes des symptômes! Tous les équilibres sont possibles! HAD avec fortes contraction! HAD avec hypo-activité! Obstruction! Insuffisance sphinctérienne! Acontractilité vésicale! Adapter le traitement en fonction de cet équilibre 10

11 HAV ET BILAN URODYNAMIQUE : LES INDISPENSABLES! La débitmétrie! Permet de préciser la normalité ou non de la miction! Dysurie! Débit explosif! Couplé à la mesure du résidu post mictionnel! Élimine une rétention chronique! Qui peut se présenter comme une HAV 11

12 RÉALISATION DU BILAN URODYNAMIQUE! Position assise! Pour permettre la miction! Possible sur une chaise de débitmétrie! Sonde 2 voies suffisante! L uréthro-cystomanométrie n a pas d intérêt Assis! Si pas de contraction involontaire du detrusor, obtenir impérativement une miction! Test de provocation Rectum Vessie! Laisser seul 12

13 CYSTOMANOMÉTRIE : Mesure de la pression rectale indispensable PV PR ml Toux contraction rectale Poussée abdominale Contraction vésicale

14 CE N EST PAS UNE HAD 14

15 CONTRACTIONS + POUSSÉES besoin besoin besoin 15

16 HAV ET OBSTRUCTION Nom du patient: M. BARBOTIN Yves né(e) le: 6/11/36 (-27 ans) N de dossier: Médecin prescripteur : LE NORMAND Pathologie Pollakiurie Cystomanométrie du jeudi 21 janvier P.V. mictionnelle =101 Cm eau VP 100 ml 200 Besoin P.V Base= 17 Cm eau P.V. pré mictionnelle= 32 Cm eau vessie 10 Cm eau/gd. Dif Abdominal 10 Cm eau/gd. COMMENTAIRES : Bonne compliance Besoin urgent vers 200ml Miction de 150ml(C.V:101cmH2O)résidu:75ml Miction:150ml résidu:75ml mn

17 ACONTRACTILITÉ VÉSICALE! Acontractilité vésicale! Vuriné : 235ml! RPM = 350ml Nom du patient: Mme. BALLAND Suzanne né(e) le: 1/05/31 (-20 ans) N de dossier: Médecin prescripteur : BUZELIN Pathologie Incontinence VP ML besoin P.V Base= 6 cm H2O VESSIE 10 cm H2O/gd. P.V. fin de remplissage = 12 cm H2O ABD 10 cm H2O/gd. Dif résidu 150 ml DEBIT 5 Ml/S/gd mn COMMENTAIRES : Bonne compliance besoin bien perçu à partir de 300 ml de rempliassage miction de 275 ml par poussées résidu 50 ml

18 L URODYNAMIQUE PEUT AIDER À ÉLIMINER LES HYPERACTIVITÉS SECONDAIRES DANS CERTAINES SITUATIONS :! Défaut de compliance vésical

19 L URODYNAMIQUE PEUT AIDER À ÉLIMINER LES HYPERACTIVITÉS SECONDAIRES DANS CERTAINES SITUATIONS :! Vessie douloureuse Douleur

20 L ÉQUILIBRE URODYNAMIQUE DES HYPERACTIVITÉS VÉSICALES IDIOATHIQUES PEUT ÊTRE TRÈS VARIABLE! Hyperactivité detrusorienne phasique B3 B3 B3 B3 B3

21 L ÉQUILIBRE URODYNAMIQUE DES HYPERACTIVITÉS VÉSICALES IDIOATHIQUES PEUT ÊTRE TRÈS VARIABLE! Hyperactivité detrusorienne phasique! Evaluation de la contractilité B3 B3

22 L ÉQUILIBRE URODYNAMIQUE DES HYPERACTIVITÉS VÉSICALES IDIOATHIQUES PEUT ÊTRE TRÈS VARIABLE! Hyperactivité detrusorienne phasique! Evaluation de la contractilité B3 B3

23 L ÉQUILIBRE URODYNAMIQUE DES HYPERACTIVITÉS VÉSICALES IDIOATHIQUES PEUT ÊTRE TRÈS VARIABLE!! Hyperactivité detrusorienne phasique Evaluation de la contractilité : hypercontractilité n est pas synonyme d obstruction B3

24 L ÉQUILIBRE URODYNAMIQUE DES HYPERACTIVITÉS VÉSICALES IDIOATHIQUES PEUT ÊTRE TRÈS VARIABLE! Bilan urodynamique normal Ordre de miction

25 L ÉQUILIBRE URODYNAMIQUE DES HYPERACTIVITÉS VÉSICALES IDIOATHIQUES PEUT ÊTRE TRÈS VARIABLE! Acontractilité vésicale! Inhibition! Douleurs! Test de provocations Toux Valsalva Changement de position Stimuli sensoriels S asseoir sur les toilettes sans uriner Test à l eau glacée Pas de miction possible

26 L ÉQUILIBRE URODYNAMIQUE DES HYPERACTIVITÉS VÉSICALES IDIOATHIQUES PEUT ÊTRE TRÈS VARIABLE! Insuffisance sphinctérienne!!! Réflexe urétro-vésical Parfois provoqué par l effort ou la toux À confronter aux données cliniques Fuites à la poussée! Urètre fixé!!

27 L ÉQUILIBRE URODYNAMIQUE DES HYPERACTIVITÉS VÉSICALES IDIOATHIQUES PEUT ÊTRE TRÈS VARIABLE! Hypertonie uréthrale! C est la conséquence de l HAV! Et non la cause

28 CONCLUSION! L urodynamique n est pas fait pour faire le diagnostic d hyperactivité vésicale! Mais pour en comprendre certains mécanismes! Repérer ce qui n est pas une hyperactivité vésicale idiopathique! À évaluer la contractilité : peut être utile pour la décision thérapeutique! Surtout dans les situations d échecs de traitement de première ligne.

FAUT-IL FAIRE UN BILAN

FAUT-IL FAIRE UN BILAN FAUT-IL FAIRE UN BILAN URODYNAMIQUE ET COMMENT, DANS UN PROLAPSUS DE HAUT GRADE? Dr Le Normand L. 1 CHU de Nantes, Service Urologie Centre Fédératif de Pelvi-Périnéologie PROLAPSUS DE HAUT GRADE 2 SIGNES

Plus en détail

REEDUCATION DE L HYPERACTIVITE VESICALE FEMININE. Julie LADET MKDE - Nîmes

REEDUCATION DE L HYPERACTIVITE VESICALE FEMININE. Julie LADET MKDE - Nîmes REEDUCATION DE L HYPERACTIVITE VESICALE FEMININE Julie LADET MKDE - Nîmes Définition de l HAV Le syndrome d hyperactivité vésicale (HAV) est défini selon l International Continence Society (ICS) par: «Une

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE MIXTE ET HYPOCOMPLIANCE

INCONTINENCE URINAIRE MIXTE ET HYPOCOMPLIANCE INCONTINENCE URINAIRE MIXTE ET HYPOCOMPLIANCE Travail des membres du Comite d Urologie et de Pelvi-périnéologie de la Femme (Association Française D urologie) Madame RAU, 56 ans, consulte pour une incontinence

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE. Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS

INCONTINENCE URINAIRE. Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS INCONTINENCE URINAIRE Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS DÉFINITIONS Incontinence urinaire : c est une perte involontaire d urine Il existe plusieurs formes d incontinence

Plus en détail

LA DYSURIE CHEZ L HOMME

LA DYSURIE CHEZ L HOMME LA DYSURIE CHEZ L HOMME Dr Loïc Le Normand CHU de Nantes, Service Urologie Institut de Transplantation, d Urologie et de Néphrologie Centre Fédératif de Pelvi-Périnéologie 1 Physiopathologie Le concept

Plus en détail

Hyperactivité vésicale: Indications des anticholinergiques et des injections de toxine botulinique

Hyperactivité vésicale: Indications des anticholinergiques et des injections de toxine botulinique Hyperactivité vésicale: Indications des anticholinergiques et des injections de toxine botulinique Dr Olivier HELFRICH Urologue Clinique Axium Congrès Gynaix 26/01/2019 Aucun Conflits d intérêt Plan Définitions

Plus en détail

Hyperactivité vésicale chez l homme ayant une HBP

Hyperactivité vésicale chez l homme ayant une HBP Hyperactivité vésicale chez l homme ayant une HBP Quel bilan avant de traiter? N Barry Delongchamps, Paris HAV chez l homme Quel bilan? HAV Roehrborn Reviews in Urology 2005, Coyne et al. European Urology

Plus en détail

Typologie des Troubles Vésicosphinctériens DR Maaoui Rim

Typologie des Troubles Vésicosphinctériens DR Maaoui Rim Typologie des Troubles Vésicosphinctériens DR Maaoui Rim DR Ksibi Imene PR AG Rahali Hajer Service de Médecine Physique et Réadaptation Fonctionnelle HMPIT introduction Les troubles vésico-sphinctériens

Plus en détail

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS 14/02/12. Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien. Physiologie

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS 14/02/12. Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien. Physiologie TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien Physiologie DES Vessie Σ D10 L2 TRAUMATISES CRANIENS Sphincter Col Pudendal Pelvien PΣ S2 Soma S4 Certaines zones cérébrales augmentent

Plus en détail

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien Physiologie Vessie Hypogastrique Σ D10 L2 Sphincter Col Pudendal Pelvien PΣ S2 Soma S4 Certaines zones

Plus en détail

PARTICULARITÉS URODYNAMIQUES DANS LES VESSIES NEUROLOGIQUES I. K S I B I, R. M A A O U I, H. R A H A L I

PARTICULARITÉS URODYNAMIQUES DANS LES VESSIES NEUROLOGIQUES I. K S I B I, R. M A A O U I, H. R A H A L I PARTICULARITÉS URODYNAMIQUES DANS LES VESSIES NEUROLOGIQUES I. K S I B I, R. M A A O U I, H. R A H A L I S E R V I C E D E M E D E C I N E P H Y S I Q U E E T R E A D A P T A T I O N F O N C T I O N N

Plus en détail

Gaston, 72 ans, ancien facteur à la retraite, consulte pour :

Gaston, 72 ans, ancien facteur à la retraite, consulte pour : Gaston, 72 ans, ancien facteur à la retraite, consulte pour : -> Pollakiurie nocturne (3 à 4) et diurne (toutes les 2 heures) -> Dysurie importante, surtout la nuit -> Gouttes retardataires -> 2 épisodes

Plus en détail

Recommandations. Bilan. sur la pratique du. UroDynamique

Recommandations. Bilan. sur la pratique du. UroDynamique Recommandations sur la pratique du Bilan UroDynamique Pourquoi des recommandations pour la réalisation d un BUD? Un ensemble d examens complémentaires techniques codifié pour «affiner» l interprétation

Plus en détail

Conséquences pour la prise en charge d une incontinence d effort

Conséquences pour la prise en charge d une incontinence d effort Conséquences pour la prise en charge d une incontinence d effort Dr Loïc Le Normand CHU de Nantes, Service Urologie Institut de transplantation et recherche en transplantation, d Urologie et de Néphrologie

Plus en détail

FPC CNGOF / OGC. Indications, réalisation et résultats attendus du bilan urodynamique

FPC CNGOF / OGC. Indications, réalisation et résultats attendus du bilan urodynamique FPC CNGOF / OGC Indications, réalisation et résultats attendus du bilan urodynamique Renaud de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU Carémeau, Nîmes, France Une femme de 32 ans vous consulte en

Plus en détail

Quand, comment et pourquoi réaliser un bilan urodynamique. B.Fatton Urogynécologie CHU Caremeau - NIMES

Quand, comment et pourquoi réaliser un bilan urodynamique. B.Fatton Urogynécologie CHU Caremeau - NIMES Quand, comment et pourquoi réaliser un bilan urodynamique B.Fatton Urogynécologie CHU Caremeau - NIMES 2007 Son but: identifier des facteurs responsables de l IU étudier le fonctionnement vésico-sphinctérien

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT

INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 DR.F MENACER PR. A DAHDOUH DEFINITION ICS 1976 Fuite d urine involontaire par le méat urétral et ayant un retentissement social ou hygiénique

Plus en détail

Examens complémentaires : ce qu il convient de faire et de ne pas faire de première intention?

Examens complémentaires : ce qu il convient de faire et de ne pas faire de première intention? Examens complémentaires : ce qu il convient de faire et de ne pas faire de première intention? philippe.chassagne@chuv.ch Néant Conflits d intérêt Mots clés Femme âgée, Incontinence Urinaire (IU) chronique

Plus en détail

Femme de 64 ans. Consulte car elle est gênée par une dysurie (mictions par poussée) et des. infections urinaires (6 en un an).

Femme de 64 ans. Consulte car elle est gênée par une dysurie (mictions par poussée) et des. infections urinaires (6 en un an). Cas clinique 3 Femme de 64 ans Consulte car elle est gênée par une dysurie (mictions par poussée) et des infections urinaires (6 en un an). Pas de signes anorectaux ni sexuels. Votre examen clinique objective

Plus en détail

DIU de neuro-urologie, explorations urodynamiques et périnéales. 6 mai 2011 Annecy

DIU de neuro-urologie, explorations urodynamiques et périnéales. 6 mai 2011 Annecy DIU de neuro-urologie, explorations urodynamiques et périnéales 6 mai 2011 Annecy M. Jousse, D. Verollet, P. Raibaut, F Le Breton, G. Amarenco Service de Neuro-Urologie et d Explorations Périnéales, APHP,

Plus en détail

Samedi 14 octobre Dr Lopez Laurent Chirurgie Urologique Clinique Saint Augustin

Samedi 14 octobre Dr Lopez Laurent Chirurgie Urologique Clinique Saint Augustin Samedi 14 octobre 2017 Dr Lopez Laurent Chirurgie Urologique Clinique Saint Augustin Diabète de type 1 Troubles urinaires : Trouble de la sensibilité vésicale Trouble de la contractilité Grande vessie

Plus en détail

Hyper-activité vésicale. Comment analyser le symptôme? Ph. Ballanger

Hyper-activité vésicale. Comment analyser le symptôme? Ph. Ballanger Hyper-activité vésicale. Comment analyser le symptôme? Ph. Ballanger Cas clinique Patiente âgée de 56 ans, mère de 2 enfants après accouchements voie basse sans problème. Elle est secrétaire de direction

Plus en détail

L étude Pression Débit. idée séduisante

L étude Pression Débit. idée séduisante Etude pression debit (EPD) conclusions? DIU Rééducation Périnéale L étude Pression Débit idée séduisante application et interprétation bien difficile EPD les réserves DIU Rééducation Périnéale Réserves

Plus en détail

Les troubles mictionnels de la femme âgée. Les troubles mictionnels de la femme âgée

Les troubles mictionnels de la femme âgée. Les troubles mictionnels de la femme âgée Les troubles mictionnels de la femme âgée Journée du 12 octobre 2002 Dr N. Michel-Laaengh Service de gérontologie Hôpital G. Clemenceau Vieillissement vésico-sphinctérien Endogène / Exogène Maladie infraclinique

Plus en détail

Identifier les différents SBAU (symptômes du bas appareil urinaire) de l homme

Identifier les différents SBAU (symptômes du bas appareil urinaire) de l homme Identifier les différents SBAU (symptômes du bas appareil urinaire) de l homme Une enquête sur les différentes méthodes de diagnostic et de traitement actuellement utilisées dans la pratique clinique pour

Plus en détail

Etude cystomanométrique de la sensibilité vésicale chez la femme : apport de l échelle visuelle analogique dans la numérisation des trois besoins

Etude cystomanométrique de la sensibilité vésicale chez la femme : apport de l échelle visuelle analogique dans la numérisation des trois besoins Etude cystomanométrique de la sensibilité vésicale chez la femme : apport de l échelle visuelle analogique dans la numérisation des trois besoins P. Dompeyre 1,2, G. Amarenco 3, P. Denys 4, A. Fauconnier

Plus en détail

En quoi les stratégies diagnostiques, diffèrent elles suivant l étiologie d une neurovessie? J.J. Labat (Nantes),

En quoi les stratégies diagnostiques, diffèrent elles suivant l étiologie d une neurovessie? J.J. Labat (Nantes), En quoi les stratégies diagnostiques, diffèrent elles suivant l étiologie d une neurovessie? J.J. Labat (Nantes), 1 Conflit d intérêt Aucun conflit d intérêt en rapport avec le sujet 2 Qu est ce qu une

Plus en détail

IUE de la Femme agée. M Carbonnel

IUE de la Femme agée. M Carbonnel IUE de la Femme agée M Carbonnel Introduction Augmentation de IU et de sa sévérité avec age Variable en fonction du lieu de vie ( >80 ans 80% institution, 25% domicile) Viellissement physiologique Dépendance,

Plus en détail

Bilan clinique et paraclinique d une incontinence urinaire à l effort de la femme : Evaluation urodynamique pré-opératoire

Bilan clinique et paraclinique d une incontinence urinaire à l effort de la femme : Evaluation urodynamique pré-opératoire Bilan clinique et paraclinique d une incontinence urinaire à l effort de la femme : Evaluation urodynamique pré-opératoire Dr Loïc Le Normand CHU de Nantes, Service Urologie Institut de transplantation

Plus en détail

HYPER ACTIVITE VESICALE DU BLESSE MEDULLAIRE. Docteur JM SOLER Centre Bouffard VERCELLI -CERBERE

HYPER ACTIVITE VESICALE DU BLESSE MEDULLAIRE. Docteur JM SOLER Centre Bouffard VERCELLI -CERBERE HYPER ACTIVITE VESICALE DU BLESSE MEDULLAIRE Docteur JM SOLER Centre Bouffard VERCELLI -CERBERE Contrôle neurologique Vésico sphinctérien Sphincter Vessie Col Σ Hypogastrique Plexus Hypogastrique inférieur

Plus en détail

Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU»

Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU» Clinique de chirurgie urologique et de transplantation rénale EHS DAKSI CONSTANTINE Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU» LOUCIF.M SAYOUD.R DAHDOUH.A Plan : I/- Introduction II/- Classification III-Les

Plus en détail

Troubles neuro périnéaux et sclérose en plaques. 1ere partie

Troubles neuro périnéaux et sclérose en plaques. 1ere partie DIU Rééducation Périnéale Troubles neuro périnéaux et sclérose en plaques 1ere partie Dr Frédérique LE BRETON Service de Neuro-Urologie et d Explorations Périnéales, hôpital Tenon. Paris Troubles urinaires

Plus en détail

Hyperactivité Vésicale et Prolapsus

Hyperactivité Vésicale et Prolapsus Hyperactivité Vésicale et Prolapsus Xavier Gamé Département d Urologie, Transplantation Rénale et Andrologie CHU Rangueil - Toulouse Syndrome clinique d hyperactivité vésicale Episodes d urgenturies habituellement

Plus en détail

EFFICACITÉ AU LONG TERME DE LA TOXINE BOTULIQUE CHEZ LES PATIENTS SUIVIS POUR UNE VESSIE NEUROLOGIQUE DANS LE CADRE D UNE SCLÉROSE EN PLAQUES :

EFFICACITÉ AU LONG TERME DE LA TOXINE BOTULIQUE CHEZ LES PATIENTS SUIVIS POUR UNE VESSIE NEUROLOGIQUE DANS LE CADRE D UNE SCLÉROSE EN PLAQUES : EFFICACITÉ AU LONG TERME DE LA TOXINE BOTULIQUE CHEZ LES PATIENTS SUIVIS POUR UNE VESSIE NEUROLOGIQUE DANS LE CADRE D UNE SCLÉROSE EN PLAQUES : Gabay B, Maucort-boulch D, Scheiber nogueira M, Ruffion A,

Plus en détail

DYSURIE ET PROLAPSUS D R J. L E R U T H C H U S A R T T I L M A N, L I E G E B E L G I Q U E

DYSURIE ET PROLAPSUS D R J. L E R U T H C H U S A R T T I L M A N, L I E G E B E L G I Q U E DYSURIE ET PROLAPSUS D R J. L E R U T H C H U S A R T T I L M A N, L I E G E B E L G I Q U E Définitions Dysurie = difficulté à évacuer le contenu de la vessie Symptômes phase mictionnelle Faiblesse jet

Plus en détail

Les syndromes. Les dysuries-rétentions. OAB / sd clnique d HV / signes irritatifs. sd de douleur pelvienne chronique. IU de stress

Les syndromes. Les dysuries-rétentions. OAB / sd clnique d HV / signes irritatifs. sd de douleur pelvienne chronique. IU de stress Les syndromes Les dysuries-rétentions OAB / sd clnique d HV / signes irritatifs sd de douleur pelvienne chronique IU de stress etc Intrications. urgency OAB Stress Urinary Urge Voiding dysfunction Incontinence

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME

INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME DR.F MENACER I/DEFINITION Fuite d urine involontaire par le méat urétral et ayant un retentissement social ou hygiénique et démontré de manière objective La prévalence

Plus en détail

Les Questions que je me pose en Neuro-Urologie. Pr. G. Amarenco

Les Questions que je me pose en Neuro-Urologie. Pr. G. Amarenco Les Questions que je me pose en Neuro-Urologie Pr. G. Amarenco Service de Neuro-Urologie et d Explorations Périnéales Hôpital Tenon, AP HP. Unité Er6 UPMC SIFUD-PP, Marrakech, 13-15 Janvier 2011 10 Questions

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L AUTOSONDAGE: la gestion du calendrier mictionnel.

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L AUTOSONDAGE: la gestion du calendrier mictionnel. EDUCATION THERAPEUTIQUE A L AUTOSONDAGE: la gestion du calendrier mictionnel. ME PASCALE THARAUD IDE DR DAVID GOOSSENS CMPR LA TOUR DE GASSIES BORDEAUX INTRODUCTION Le calendrier mictionnel reste une part

Plus en détail

Troubles urinaires et sclérose en plaques corrélation entre gravité de la maladie, statut fonctionnel et qualité de vie

Troubles urinaires et sclérose en plaques corrélation entre gravité de la maladie, statut fonctionnel et qualité de vie Troubles urinaires et sclérose en plaques corrélation entre gravité de la maladie, statut fonctionnel et qualité de vie S Alila, Pr S. Ghroubi, Pr M.H. Elleuch Service de Medicine Physique Sfax Introduction

Plus en détail

Sphinctérométrie VLPP, CLPP et autres mesures sphinctérienne. Sphinctérométrie globale Mesure d une pression hydrostatique.

Sphinctérométrie VLPP, CLPP et autres mesures sphinctérienne. Sphinctérométrie globale Mesure d une pression hydrostatique. Sphinctérométrie VLPP, CLPP et autres mesures sphinctérienne L. Le Normand C.H.U. NANTES Service Urologie Centre fédératif de pelvipérinéologie Nantes Sphinctérométrie De quelle mesure s agit-il? Donner

Plus en détail

Symptômes invisibles : troubles vésico-sphinctériens

Symptômes invisibles : troubles vésico-sphinctériens Symptômes invisibles : troubles vésico-sphinctériens Journée rhônalpine d information sur la SEP Dr C. BENETON, Dr O. DE PARISOT Centre Médical G. REVEL St Maurice sur Dargoire Lyon, 20 octobre 2012 Fréquence

Plus en détail

Peut-on traiter l hyperactivité vésicale sans l HBP? Aurélien DESCAZEAUD Lyon 28 septembre 2018

Peut-on traiter l hyperactivité vésicale sans l HBP? Aurélien DESCAZEAUD Lyon 28 septembre 2018 Peut-on traiter l hyperactivité vésicale sans l HBP? Aurélien DESCAZEAUD Lyon 28 septembre 2018 Définition ICS de l HAV L hyperactivité vésicale est définie par des urgenturies, avec ou sans incontinence

Plus en détail

L auteur déclare n avoir aucun lien d intérêt en relation avec le contenu de cet article.

L auteur déclare n avoir aucun lien d intérêt en relation avec le contenu de cet article. Communication Apport de l urodynamique et modalités thérapeutiques actuelles des troubles complexes de la continence et de la miction chez la femme MOTS-CLÉS : URODYNAMIQUE. FEMME. SYMPTÔMES DU BAS APPAREIL

Plus en détail

CAS CLINIQUE: TROUBLES MICTIONNELS ET AVC

CAS CLINIQUE: TROUBLES MICTIONNELS ET AVC CAS CLINIQUE: TROUBLES MICTIONNELS ET AVC R.CAREMEL Prog Urol (2014) 24, 30-33 Mr André L 69 ans - Adressé pour avis par le service de médecine physique et réadaptation - AVC ischémique sylvien droit par

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE. Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS

INCONTINENCE URINAIRE. Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS INCONTINENCE URINAIRE Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS DÉFINITIONS Incontinence urinaire : c est une perte involontaire d urine Il existe plusieurs formes d incontinence

Plus en détail

EN QUOI LES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES DIFFÈRENT ELLES SUIVANT L ÉTIOLOGIE D UNE NEUROVESSIE?

EN QUOI LES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES DIFFÈRENT ELLES SUIVANT L ÉTIOLOGIE D UNE NEUROVESSIE? EN QUOI LES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES DIFFÈRENT ELLES SUIVANT L ÉTIOLOGIE D UNE NEUROVESSIE? 1 L. Le Normand (Nantes) Mêmes Objectifs thérapeutiques Assurer la sécurité pour la haut appareil Par le maintien

Plus en détail

Diagnostic DSVS pendant une cystomanométrie. Débimétrie. Intérêt de la profilométrie pour le diagnostic DSVS? Diagnostic DSVS et cystométrie AUCUN!

Diagnostic DSVS pendant une cystomanométrie. Débimétrie. Intérêt de la profilométrie pour le diagnostic DSVS? Diagnostic DSVS et cystométrie AUCUN! D é b im é t r ie # 1 D é b i t m l /s V o l. U m l r i n é 2 1 1 4 3 2 1 D M Q M s : 1 : 2 : 3 : 4 : 1 : 1 : 1 DEBIMETRIE couplée à la pression rectal ou à l!enregistrement de l!emg PERINEAL Dr Patrick

Plus en détail

Vessie distendue : neurologie et incontinence

Vessie distendue : neurologie et incontinence Vessie distendue : neurologie et incontinence Professeur S. DEMAILLE Médecine Physique et de Réadaptation Neurophysiologie du bas appareil urinaire C est une unité fonctionnelle complète Comprend : vessie,

Plus en détail

Les symptomes. Les syndromes. tr. mictionnels. évaluation paraclinique. scores de qualité de vie. scores de symptômes

Les symptomes. Les syndromes. tr. mictionnels. évaluation paraclinique. scores de qualité de vie. scores de symptômes Terminologie, sémiologie et examen clinique des troubles vésicosphincteriens tr. mictionnels évaluation paraclinique scores de symptômes scores de qualité de vie Copyright Medtronic France Dr Amarenco

Plus en détail

PATHOLOGIES URINAIRES T. Linet

PATHOLOGIES URINAIRES T. Linet PATHOLOGIES URINAIRES T. Linet ÉPIDÉMIOLOGIE PHYSIOPATHOLOGIE ÉPIDÉMIOLOGIE PRÉVALENCE ESTIMÉE Difficile +++ : tabou, invalidante. 3-5 M de femmes en France Sous estimation probable > 500 000 sévères...

Plus en détail

DU Spécificité du travail en équipe mobile de gériatrie

DU Spécificité du travail en équipe mobile de gériatrie DU Spécificité du travail en équipe mobile de gériatrie Sandrine DERVILLE IDE Urodynamique GHUPO site Corentin CELTON APHP 92130 Issy-les-Moulineaux Février 2016 Problème de santé publique Toutes les tranches

Plus en détail

Bilan des infections urinaires récidivantes chez le patient neurologique. Dr Alexia EVEN Unité de Neuro-Urologie Hôpital Raymond Poincaré, Garches

Bilan des infections urinaires récidivantes chez le patient neurologique. Dr Alexia EVEN Unité de Neuro-Urologie Hôpital Raymond Poincaré, Garches Bilan des infections urinaires récidivantes chez le patient neurologique Dr Alexia EVEN Unité de Neuro-Urologie Hôpital Raymond Poincaré, Garches Définition Au moins 3 épisodes/an ou 2 épisodes dans les

Plus en détail

L incontinence urinaire dans la mucoviscidose mécanismes et fréquence

L incontinence urinaire dans la mucoviscidose mécanismes et fréquence L incontinence urinaire dans la mucoviscidose mécanismes et fréquence INTRODUCTION Définition Incontinence urinaire Perte involontaire d urines par le méat urétral En dehors de la phase de miction Incontinence

Plus en détail

P. Costa - P. Roulette

P. Costa - P. Roulette P. Costa - P. Roulette Définition de la Dysurie Voiding symptoms : slow stream splitting or spraying intermittent stream (intermittency) hesitancy straining terminal dribble Post micturition symptoms feeding

Plus en détail

Quelques situations pratiques dans l hyperactivité vésicale neurologique

Quelques situations pratiques dans l hyperactivité vésicale neurologique Quelques situations pratiques dans l hyperactivité vésicale neurologique Dr Jean Marc SOLER, Dr Pauline SIMONNET-VIGERAL, Dr Patrick RENE-CORAIL,Pr Gérard AMARENCO Monsieur D Patient agé de 61 ans présentant

Plus en détail

Dyssynergies fonctionnelles. Dr Guinet-Lacoste Amandine PHC Unité B1 Service de Médecine Physique et Réadaptation Henry Gabrielle-CHLS

Dyssynergies fonctionnelles. Dr Guinet-Lacoste Amandine PHC Unité B1 Service de Médecine Physique et Réadaptation Henry Gabrielle-CHLS Dyssynergies fonctionnelles Dr Guinet-Lacoste Amandine PHC Unité B1 Service de Médecine Physique et Réadaptation Henry Gabrielle-CHLS Définition Dysurie: difficulté d évacuation du contenu vésical Trouble

Plus en détail

Item 123 (Item 247) Hypertrophie bénigne de la prostate EVALUATIONS

Item 123 (Item 247) Hypertrophie bénigne de la prostate EVALUATIONS Item 123 (Item 247) Hypertrophie bénigne de la prostate EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Quels sont les diagnostics différentiels de l HBP? A - Vessie neurologique B - Cancer de la prostate C - Sténose

Plus en détail

Prise en charge urologique des infections urinaires récidivantes. DESC infectiologie Avril 2018 Professeur Jean-Nicolas CORNU

Prise en charge urologique des infections urinaires récidivantes. DESC infectiologie Avril 2018 Professeur Jean-Nicolas CORNU Prise en charge urologique des infections urinaires récidivantes DESC infectiologie Avril 2018 Professeur Jean-Nicolas CORNU Plan Contextualisation IU récidivantes chez la femme ++ Bilan initial Investigations

Plus en détail

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Rappel sur la clinique de l infection urinaire et des prostatites et place de la biologie dans le diagnostic de ces infections Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Epidémiologie Infections

Plus en détail

Syndrome douloureux de vessie: Démembrement à partir des données du catalogue mictionnel. Étude prospective bicentrique

Syndrome douloureux de vessie: Démembrement à partir des données du catalogue mictionnel. Étude prospective bicentrique Syndrome douloureux de vessie: Démembrement à partir des données du catalogue mictionnel Étude prospective bicentrique Geneviève Boudry, interne en urologie Syndrome douloureux vésical (ESSIC) douleur

Plus en détail

PATHOLOGIES URINAIRES T. Linet

PATHOLOGIES URINAIRES T. Linet PATHOLOGIES URINAIRES T. Linet ÉPIDÉMIOLOGIE PHYSIOPATHOLOGIE 1 2 ÉPIDÉMIOLOGIE PRÉVALENCE ESTIMÉE Difficile +++ : tabou, invalidante. 3-5 M de femmes en France Sous estimation probable > 500 000 sévères...

Plus en détail

Incontinence urinaire masculine

Incontinence urinaire masculine Incontinence urinaire masculine «Toute perte involontaire d urine dont se plaint le patient» (International Continence Society, Abrams and Coll, 2003) A distinguer des «gouttes retardataires» en fin de

Plus en détail

Traitement médical de la dysurie. Gilberte Robain

Traitement médical de la dysurie. Gilberte Robain Traitement médical de la dysurie Gilberte Robain Mécanismes de la dysurie Hypo-acontractilité vésicale Obstacle urétral Adénome de prostate Hypertonie uréthrale Dyssynergie vésico-sphinctérienne Hypo-acontractilité

Plus en détail

Question 2 Comment interrogez- vous la patiente pour éliminer un problème de fistule vésico- vaginale? Que faites- vous si un doute persiste?

Question 2 Comment interrogez- vous la patiente pour éliminer un problème de fistule vésico- vaginale? Que faites- vous si un doute persiste? Cas clinique 1 Madame TM 45 ans Secrétaire de direction Mariée, 2 enfants Dernier accouchement il y a 5 ans Deux accouchements voie basse Asthme (traité par Ventoline) Consultation pour «incontinence urinaire»

Plus en détail

CLINIQUE Examen périnéal. CLINIQUE Les symptômes urinaires CLINIQUE INTERROGATOIRE CATALOGUE MICTIONNEL EPINES IRRITATIVES. Bilan neurologique

CLINIQUE Examen périnéal. CLINIQUE Les symptômes urinaires CLINIQUE INTERROGATOIRE CATALOGUE MICTIONNEL EPINES IRRITATIVES. Bilan neurologique DYSFONCTIONNEMENTS VESICO- SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES VERTEBRO- MEDULLAIRES I. PHYSIOLOGIE II. PHYSIOPATHOLOGIE III. BILANS a. clinique b. urodynamique c. radiologique IV. NATURE DES DYSFONCTIONNEMENTS

Plus en détail

LES LOIS HYDRODYNAMIQUES. EXPÉRIMENTATIONS IN VITRO EN URODYNAMIQUE

LES LOIS HYDRODYNAMIQUES. EXPÉRIMENTATIONS IN VITRO EN URODYNAMIQUE LES LOIS HYDRODYNAMIQUES. EXPÉRIMENTATIONS IN VITRO EN URODYNAMIQUE Loïc Le Normand Centre Fédératif de PelviPérinéologie CHU Nantes NOTION DE PRESSION / TENSION DE MEMBRANE Pression / Tension / Loi de

Plus en détail

Quelques situations pratiques dans l hyperactivité vésicale

Quelques situations pratiques dans l hyperactivité vésicale Quelques situations pratiques dans l hyperactivité vésicale En gynécologie Dr Chloé Chattot Service de gynécologie-obstétrique CHU de la Martinique Cas clinique n 1 Patiente de 55 ans, ménopausée depuis

Plus en détail

La vessie hyperactive Pr.Emmanuel Chartier-Kastler, Chirurgie urologique,

La vessie hyperactive Pr.Emmanuel Chartier-Kastler, Chirurgie urologique, La vessie hyperactive Pr.Emmanuel Chartier-Kastler, Chirurgie urologique, Hopital universitaire Pitié-Salpétrière, AP-HP Faculté de médecine P. et M. Curie,Paris 6 duction 2ics ite. emmanuel.chartier-kastler@aphp.fr

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR L ENURÉSIE

TOUT SAVOIR SUR L ENURÉSIE TOUT SAVOIR SUR L ENURÉSIE Dr E. Eyssartier Chirurgie Urologique et Viscérale Pédiatrique CHU Angers Définitions Incontinence intermittente pendant le sommeil après l âge de 5 ans L énurésie est dite primaire

Plus en détail

9éme Congrés National 7 & 8 MAI 2011 Palais de la Culture Moufdy Zakaria Alger TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT

9éme Congrés National 7 & 8 MAI 2011 Palais de la Culture Moufdy Zakaria Alger TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT 9éme Congrés National 7 & 8 MAI 2011 Palais de la Culture Moufdy Zakaria Alger TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT NOTRE EXPERIENCE DU BURCH Dr A.SAIDI, Dr S.BOUZID,Dr K. KACIMI

Plus en détail

Insuffisance sphinctérienne

Insuffisance sphinctérienne Insuffisance sphinctérienne Recommandations Xavier Deffieux (Clamart) 1 Historique des hypothèses physiopathologiques de l IUE Kelly (1914) Bonney Enhorning (1961) Parks (1962) McGuire (1976) Blaivas Petros

Plus en détail

Les Troubles vésico-sphinctériens (TVS) de la Sclérose en plaques (SEP)

Les Troubles vésico-sphinctériens (TVS) de la Sclérose en plaques (SEP) Les Troubles vésico-sphinctériens (TVS) de la Sclérose en plaques (SEP) Dr M. Jousse & D. Verollet Service de Neuro-Urologie et d Explorations Périnéales Hôpital Tenon, AP-HP, Unité ER6 UPMC PLAN Épidémiologie

Plus en détail

EVALUATION DU CARACTERE POSITIONNEL DE L URGENTURIE : L URGENTURIE AU PASSAGE A L ORTHOSTATISME REVELE-T-ELLE D UN

EVALUATION DU CARACTERE POSITIONNEL DE L URGENTURIE : L URGENTURIE AU PASSAGE A L ORTHOSTATISME REVELE-T-ELLE D UN EVALUATION DU CARACTERE POSITIONNEL DE L URGENTURIE : L URGENTURIE AU PASSAGE A L ORTHOSTATISME REVELE-T-ELLE D UN MECANISME URETRAL? Katelyne Hubeaux 1,2, Xavier Deffieux 1,4, Kristell Desseaux 3, Delphine

Plus en détail

Troubles vésico-sphinctériens d origine neurologique

Troubles vésico-sphinctériens d origine neurologique Troubles vésico-sphinctériens d origine neurologique Chapitre spécificité des soins chez les personnes handicapées. Dr N. BRADAÏ Service de Médecine Physique et de Réadaptation du Pr A. YELNIK GH Lariboisière-F.

Plus en détail

Physiopathologie, diagnostic, stratégie thérapeutique de l hypertrophie benigne de la prostate. et traitement chirurgical traditionnel

Physiopathologie, diagnostic, stratégie thérapeutique de l hypertrophie benigne de la prostate. et traitement chirurgical traditionnel Physiopathologie, diagnostic, stratégie thérapeutique de l hypertrophie benigne de la prostate et traitement chirurgical traditionnel Pr BAUMERT Hervé EURO-PHARMAT 1 DECLARATIONS LIENS D INTERETS formateur

Plus en détail

Terminologie des troubles fonctionnels du bas appareil urinaire : adaptation française de la terminologie de l International Continence Society

Terminologie des troubles fonctionnels du bas appareil urinaire : adaptation française de la terminologie de l International Continence Society RECOMMANDATIONS Progrès en Urologie (2004), 14, 1103-1111 Terminologie des troubles fonctionnels du bas appareil urinaire : adaptation française de la terminologie de l International Continence Society

Plus en détail

EL Arem S, Sghir M, Haj Hamad W, Haj Salah A, Said W, Zantour B, Kessomtini W

EL Arem S, Sghir M, Haj Hamad W, Haj Salah A, Said W, Zantour B, Kessomtini W EL Arem S, Sghir M, Haj Hamad W, Haj Salah A, Said W, Zantour B, Kessomtini W Service de Médecine Physique et Réadaptation Fonctionnelle Service d Endocrinologie CHU Tahar Sfar, Mahdia Introduction Le

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 VESICARE 10 mg, comprimé pelliculé B/30 : CIP 365 516-7 VESICARE 5 mg, comprimé pelliculé B/30 : CIP 365 515-0 Laboratoire Yamanouchi Pharma solifénacine

Plus en détail

Les facteurs de risque uronéphrologique Suivi des neurovessies de la SEP :

Les facteurs de risque uronéphrologique Suivi des neurovessies de la SEP : Troubles vésico-sphinctériens de la Sclérose en Plaque Typologie, principes de prise en charge et recommandations de suivi du GENULF (Groupe d Etude Neuro-Urologique de Langue Française) Les troubles vésico-sphinctériens

Plus en détail

l incontinence urinaire: une pathologie sous estimée dans la mucoviscidose

l incontinence urinaire: une pathologie sous estimée dans la mucoviscidose l incontinence urinaire: une pathologie sous estimée dans la mucoviscidose Diagnostique, traitement médical / rééducation et spécificités dans la mucoviscidose 5 Avril 2018, Lyon Dr Katelyne Hubeaux Fondation

Plus en détail

FONCTION URINAIRE. Sébastien Kozal. Service d Urologie Pitié-Salpétrière, Paris CCA

FONCTION URINAIRE. Sébastien Kozal. Service d Urologie Pitié-Salpétrière, Paris CCA FONCTION URINAIRE Sébastien Kozal CCA Service d Urologie Pitié-Salpétrière, Paris Cours IFSI S.Kozal -- Mars 2015 Fonction Urinaire Anatomie Physiologie Fonction infirmière : En urgence En post-opératoire

Plus en détail

Paramètres de la débimétrie DEBIMETRIE ETUDE PRESSION - DEBIT. Etude du débit mictionnel

Paramètres de la débimétrie DEBIMETRIE ETUDE PRESSION - DEBIT. Etude du débit mictionnel DEBIMERIE EUDE PRESSION - DEBI Dr Patrick Raibaut Service de Neuro-Urologie et d!explorations Périnéales, hôpital enon Etude du débit mictionnel! Dépistage de l!obstruction sous cervicale HBP, sténose,

Plus en détail

Hyperactivité vésicale et Nouveautes thérapeutiques

Hyperactivité vésicale et Nouveautes thérapeutiques Hyperactivité vésicale et Nouveautes thérapeutiques Pr François HAAB Chirurgien urologue Urologie Paris Opera professeur.haab@gmail.com Conflits d intérêt Astellas Mylan Pfizer Allergan Le syndrome clinique

Plus en détail

Troubles urinaires et ano-rectaux dans la SEP

Troubles urinaires et ano-rectaux dans la SEP Troubles urinaires et ano-rectaux dans la SEP Dr Marie-Caroline POUGET Journée Rhônalpine 27/09/2014 Troubles génito-sphinctériens Très fréquents 80 à 90% ont des troubles vésicoshinctériens 75% ont des

Plus en détail

Liens d intérêt avec les industries de santé en rapport avec le thème de la présentation (loi du 4 mars 2002) NON. NON HAS NON

Liens d intérêt avec les industries de santé en rapport avec le thème de la présentation (loi du 4 mars 2002) NON. NON HAS NON Liens d intérêt avec les industries de santé en rapport avec le thème de la présentation (loi du 4 mars 2002) Titulaire de brevets/porteur de parts sociales ou membre d une structure de gouvernance ou

Plus en détail

Anticholinergiques Algorithme thérapeutique dans l HV

Anticholinergiques Algorithme thérapeutique dans l HV Anticholinergiques Algorithme thérapeutique dans l HV Estimated Prevalence of OAB in Comparison With Other Selected Chronic Conditions: 1990s Data Condition Millions of Americans Chronic Sinusitis Arthritis

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE FÉMININE. Oser en parler pour mieux la traiter

INCONTINENCE URINAIRE FÉMININE. Oser en parler pour mieux la traiter INCONTINENCE URINAIRE FÉMININE Oser en parler pour mieux la traiter Définition Qu est-ce que l incontinence urinaire? L incontinence urinaire se manifeste par des «fuites» d urine, c est-à-dire des pertes

Plus en détail

Les troubles vesico sphincteriens de l hemiplegie. Incidence des TVS et AVC. Étude longitudinale de Borrie sur l incontinence urinaire

Les troubles vesico sphincteriens de l hemiplegie. Incidence des TVS et AVC. Étude longitudinale de Borrie sur l incontinence urinaire Les troubles vesico sphincteriens de l hemiplegie Les troubles urinaires sont ils liés à l atteinte cérébrale ou à la dépendance et l age Quels sont les troubles urinaires Comment les prendre en charge

Plus en détail

Recommandations pour la pratique de l examen urodynamique dans l exploration d une incontinence urinaire féminine non neurologique

Recommandations pour la pratique de l examen urodynamique dans l exploration d une incontinence urinaire féminine non neurologique Progrès en Urologie (2007), 17 1264-1284 Recommandations pour la pratique de l examen urodynamique dans l exploration d une incontinence urinaire féminine non neurologique Jean François HERMIEU Clinique

Plus en détail

Module : L hyperac1vité vésicale en consulta1on

Module : L hyperac1vité vésicale en consulta1on Module : L hyperac1vité vésicale en consulta1on Le Catalogue Mic1onnel: les Objec1fs Préciser les symptômes Quan1fier la diurèse et sa répar11on dans le nycthémère Diagnos)c de polyurie nocturne Étudier

Plus en détail

Des bonnes indications dans l'incontinence urinaire d effort

Des bonnes indications dans l'incontinence urinaire d effort Des bonnes indications dans l'incontinence urinaire d effort Aubert Agostini QCM Pré-Test / Cochez les réponses vraies 1) A propos du traitement de l IUE. a/ Le TVT est une technique de référence du traitement

Plus en détail

D UNE COHORTE MONOCENTRIQUE

D UNE COHORTE MONOCENTRIQUE SIFUD-PP 18 septembre 2015 La Baule LES BALLONS ACT DANS L INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME : QUELLES INDICATIONS? RÉSULTATS À MOYEN ET LONG TERME D UNE COHORTE MONOCENTRIQUE C. Bergot, B. Vayleux, F.

Plus en détail

Jeudi 11 Mai Dr Rym BAATI Dr Hadj Khalifa I L 1 Dr Baati R 1, Pr Miri I 2, Pr Lebib S 2, Pr Ben Salah F Z 2, Pr Chebil Pr Dziri C 2

Jeudi 11 Mai Dr Rym BAATI Dr Hadj Khalifa I L 1 Dr Baati R 1, Pr Miri I 2, Pr Lebib S 2, Pr Ben Salah F Z 2, Pr Chebil Pr Dziri C 2 S Jeudi 11 Mai 2017 Dr Rym BAATI Dr Hadj Khalifa I L 1 Dr Baati R 1, Pr Miri I 2, Pr Lebib S 2, Pr Ben Salah F Z 2, Pr Chebil Pr Dziri C 2 1. Urologie Hôpital Charles Nicolle Tunis 2.. Service MPR Institut

Plus en détail

Hyperactivité vésicale et chirurgie de l incontinence d effort. Dr Campagne-Loiseau Sandrine, CHU CLERMONT-FERRAND

Hyperactivité vésicale et chirurgie de l incontinence d effort. Dr Campagne-Loiseau Sandrine, CHU CLERMONT-FERRAND Hyperactivité vésicale et chirurgie de l incontinence d effort Dr Campagne-Loiseau Sandrine, CHU CLERMONT-FERRAND Le «syndrome clinique d hyperactivité vésicale» ou «syndrome urgenturie-pollakiurie» est

Plus en détail

LES TROUBLES FONCTIONNELS ET PSYCHOGENES DE LA MICTION

LES TROUBLES FONCTIONNELS ET PSYCHOGENES DE LA MICTION LES TROUBLES FONCTIONNELS ET PSYCHOGENES DE LA MICTION Professeur Michel PERRIGOT Médecine Physique et Réadaptation Hôpital la Salpêtrière 75651 PARIS CEDEX 13 michel.perrigot@psl.aphp.fr Réf.: Les troubles

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE. Vinciane Pardessus Hôpital gériatrique les Bateliers CHRU Lille

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE. Vinciane Pardessus Hôpital gériatrique les Bateliers CHRU Lille INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE Vinciane Pardessus Hôpital gériatrique les Bateliers CHRU Lille Définition Incontinence urinaire du sujet âgé Particularités épidémiologiques Pathologie féminine 1 femme

Plus en détail

Education Thérapeutique de l enfant et des parents aux auto ou hétéro-sondages. C.JOLLY - congrès APNP 15/10/2016

Education Thérapeutique de l enfant et des parents aux auto ou hétéro-sondages. C.JOLLY - congrès APNP 15/10/2016 Education Thérapeutique de l enfant et des parents aux auto ou hétéro-sondages C.JOLLY - congrès APNP 15/10/2016 INTERET SONDAGE INTERMITTENT (SI) RETENTION URINAIRE CHRONIQUE complète ou non : Distension

Plus en détail

Situations pratiques dans l HAV urologique. HAV idiopathique. Virginie ROUX CHU de Pointe à pitre

Situations pratiques dans l HAV urologique. HAV idiopathique. Virginie ROUX CHU de Pointe à pitre Situations pratiques dans l HAV urologique HAV idiopathique Virginie ROUX CHU de Pointe à pitre CAS CLINIQUE Julie, 28 ans MC: Syndrome d HAV avec IUU ayant débuté il y a 1 an, de début progressif nécessitant

Plus en détail

Pour ou Contre? Faut-il faire un bilan urodynamique avant chirurgie pour incontinence urinaire d effort? Forum AFU novembre h30-10h30

Pour ou Contre? Faut-il faire un bilan urodynamique avant chirurgie pour incontinence urinaire d effort? Forum AFU novembre h30-10h30 Pour ou Contre? Faut-il faire un bilan urodynamique avant chirurgie pour incontinence urinaire d effort? Forum AFU 2007 16 novembre 2007 9h30-10h30 AFU www.urofrance.net 12 rue de la Croix Faubin, 75557

Plus en détail