COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com"

Transcription

1 COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec, le 11 février 2003 L Industrielle-Alliance Compagnie d Assurance sur la Vie termine l année 2002 en force, tant au chapitre de la croissance des affaires qu au chapitre de la rentabilité. La société enregistre une augmentation de son revenu de primes de 20 % au quatrième trimestre, tous les secteurs d activité ayant affiché une croissance de leurs ventes, y compris le secteur de l Assurance individuelle, et obtient un rendement annualisé sur les capitaux propres de 14,5 %, un taux qui se situe dans le haut de la fourchette cible visée par la société. «Nous avons connu l une de nos meilleures années au chapitre de la croissance des affaires, alors que nos ventes ont été supérieures à celles de l industrie dans la majorité de nos secteurs d activité, et dégagé un bénéfice élevé malgré un environnement économique et financier parfois difficile, a déclaré Yvon Charest, président et chef de la direction. Le succès de la société repose en bonne partie sur sa philosophie de gestion, qui est fondée sur deux principes fort simples : prudence et conservatisme pour la gestion financière, dynamisme et esprit d entrepreneurship pour le développement des affaires.» Ainsi, au chapitre de la croissance des affaires, le revenu de primes totalise 525,1 millions de dollars pour le quatrième trimestre, ce qui représente une hausse de 20 % par rapport à la même période en 2001, en excluant les affaires de l Association médicale canadienne (AMC). La vigueur des ventes du quatrième trimestre a permis à la société de clore l année 2002 avec un revenu de primes de 2,3 milliards de dollars, soit une croissance de 24 % par rapport à l année 2001, toujours en excluant les affaires de l AMC. Ce sont les secteurs de l Assurance et des Rentes collectives qui ont le mieux fait en 2002, enregistrant des ventes records, grâce à la signature d importants contrats, avec Bombardier dans le cas de l Assurance collective et avec le Trust Banque Nationale dans le cas des Rentes collectives. Au chapitre de la rentabilité, la société termine le quatrième trimestre 2002 avec un bénéfice net aux actionnaires de 30,8 millions de dollars (0,82 $ par action), comparativement à un bénéfice net ajusté de 29,5 millions de dollars (0,78 $ par action) pour la même période en L augmentation du bénéfice provient principalement du secteur de l Assurance individuelle, qui a connu un autre excellent trimestre, et ce, malgré des charges à l établissement des contrats (drain) plus importantes que l année précédente, résultat de la vigueur des ventes au cours du trimestre. Le bénéfice du trimestre se traduit par un rendement annualisé sur les capitaux propres de 14,5 %, comparativement à 15,3 % en Ces taux se situent dans la tranche supérieure de la fourchette cible visée par la société, qui se situe entre 13 % et 15 %, ou l excède même. Cumulativement, la société termine l année 2002 avec un bénéfice net supérieur à 100 millions de dollars pour une deuxième année consécutive, soit 100,7 millions de dollars pour l année 2002 (2,66 $ par action), comparativement à 107,3 millions de dollars (2,84 $ par action) pour l année 2001 sur une base comparable. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 2

2 La société a dû composer avec deux événements éprouvants en 2002 : la prise d une provision pour couvrir les obligations de Téléglobe et le comportement des marchés boursiers, qui ont suivi une tendance baissière pour une troisième année consécutive. Abstraction faite de la provision prise pour Téléglobe, qui est venue diminuer le bénéfice net de 19,4 millions de dollars, la société aurait terminé l année avec un bénéfice net de 120,1 millions de dollars (3,18 $ par action), représentant une hausse de 12 % par rapport à l année antérieure. Ce bénéfice se serait traduit par un rendement sur les capitaux propres de 14,4 % (12,2 % en incluant la provision de Téléglobe). Monsieur Charest a par ailleurs réitéré les deux grands objectifs financiers poursuivis par la société pour les prochaines années, à savoir : réaliser un taux de rendement sur les capitaux propres qui se situe entre 13 % et 15 % et obtenir un taux de croissance des ventes, pour chacun des secteurs d activité, supérieur de cinq points de pourcentage à celui de l industrie. 2 FAITS SAILLANTS Quatrième trimestre Données annuelles Bénéfice net attribuable aux actionnaires (Millions de dollars) (Millions de dollars) Bénéfice net 30,8 28,6 100,7 103,9 Charge liée à l écart d acquisition -- 0,9 -- 3,4 Bénéfice net ajusté 30,8 29,5 100,7 107,3 Provision pour Téléglobe ,4 -- Bénéfice net ajusté, excluant la provision pour Téléglobe 30,8 29,5 120,1 107,3 Variation 4 % % -- Bénéfice par action (Dollars) (Dollars) Bénéfice net ajusté 0,82 0,78 2,66 2,84 Bénéfice net ajusté, excluant la provision pour Téléglobe 0,82 0,78 3,18 2,84 Taux de rendement des capitaux propres Rendement trimestriel annualisé Rendement annuel Excluant la provision pour Téléglobe 14,5 % 15,3 % 14,4 % 14,4 % Incluant la provision pour Téléglobe 14,5 % 15,3 % 12,2 % 14,4 % Revenu de primes (excluant AMC) (Millions de dollars) (Millions de dollars) Primes d assurance et de rentes 525,1 438, , ,0 Variation 20 % % -- Voici quelques-uns des autres faits saillants de l année : Les nouvelles ventes ont ajouté 1,68 $ par action à la valeur intrinsèque de la société en 2002, soit l une des données les plus élevées de l industrie. Le ratio de solvabilité de la société a augmenté de onze points de pourcentage au cours du quatrième trimestre, pour atteindre 186 % au 31 décembre Cette augmentation est attribuable en bonne partie à la remontée des marchés boursiers en fin d année. Le ratio de solvabilité se situe confortablement à l intérieur de la fourchette cible de 175 % à 200 % visée par la société. L actif sous gestion et sous administration a progressé de 11 % au cours de l année 2002, pour atteindre 16,8 milliards de dollars au 31 décembre L augmentation provient à la fois de la vigueur du revenu de primes ainsi que de l apport de la nouvelle filiale de l Industrielle Alliance en valeurs mobilières, créée plus tôt au cours de l année. 3

3 3 La performance des fonds de placement a encore une fois été exceptionnelle en 2002, alors que 69 % de l actif des fonds de la société a connu une performance brute au-dessus de la médiane. Et cette proportion est encore plus élevée si l on examine la performance pour les périodes de trois, de cinq ou de dix ans. Rappelons qu un peu plus des deux tiers de l actif des fonds de placement sont gérés par la propre équipe de gestionnaires de la société. L Industrielle Alliance a par ailleurs fait l acquisition de trois sociétés de courtage en valeurs mobilières en 2002 et a pris une participation de 25 % dans FundEX, une société de courtage en fonds communs de placement. Les trois sociétés de courtage en valeurs mobilières ont été regroupées au sein d une nouvelle filiale, l Industrielle Alliance Valeurs mobilières, qui administrait, au 31 décembre 2002, un actif de 313 millions de dollars. Ces acquisitions s inscrivent à l intérieur d une stratégie de croissance qui vise à élargir encore davantage la capacité de distribution de la société, et ce, dans tous les champs des services financiers, ainsi qu à doter les représentants d un éventail complet de produits financiers. Rentabilité Voici les résultats du quatrième trimestre et de l année 2002 au chapitre de la rentabilité de même que quelques commentaires supplémentaires quant à la rentabilité de la société par secteurs d activité. BÉNÉFICE NET PAR SECTEURS D ACTIVITÉ Quatrième trimestre Données annuelles (Millions de dollars) (Ajusté) (Excluant provision pour Téléglobe) (Ajusté) Assurance individuelle 19,3 15,6 68,7 57,4 Assurance collective 2,9 3,7 19,8 12,8 Rentes individuelles 4,9 7,4 19,0 21,3 Rentes collectives 3,7 2,8 12,6 15,8 Total 30,8 29,5 120,1 107,3 Ce sont les deux secteurs de la protection qui ont le mieux fait en 2002, au chapitre de la rentabilité : l Assurance individuelle, grâce aux bénéfices tirés du bloc d affaires en vigueur un bloc d affaires qui est en constante croissance et à l excellente expérience de mortalité et de déchéance; et l Assurance collective, grâce au succès de la politique de redressement tarifaire mise en place au cours des dernières années et aux résultats favorables de mortalité et de morbidité. On estime par ailleurs que le repli des marchés boursiers a affecté le bénéfice net de l année d un montant de 9,3 millions de dollars. C est le secteur des Rentes individuelles qui a été le plus touché par ce repli, en raison, principalement, de la diminution des honoraires perçus sur les fonds sous gestion, de l augmentation des réserves à l égard des garanties accordées pour les fonds distincts et de la diminution du montant de l amortissement des gains nets sur les actions appariant le capital. Deux facteurs ont cependant fait contrepoids à la baisse des marchés : une rentrée nette de fonds de 2,2 millions de dollars à la suite du règlement favorable d un long différend judiciaire et des rajustements fiscaux de 3,0 millions de dollars découlant principalement d une décision prise par les autorités fiscales à l égard des années antérieures. 4

4 4 Globalement, pour l année 2002, le secteur de l Assurance individuelle a contribué pour 57 % au bénéfice de la société, celui de l Assurance collective pour 17 %, celui des Rentes individuelles pour 16 % et celui des Rentes collectives pour 10 %. Deux choses à signaler quant à la contribution de chacun des secteurs au bénéfice de la société : le secteur de l Assurance collective a obtenu d excellents résultats en 2002 les meilleurs de son histoire, grâce à des gains d expérience dans tous les segments de marché, alors que le secteur des Rentes individuelles n a pas encore atteint son plein potentiel. Le plein potentiel de rentabilité de ce secteur sera progressivement atteint à mesure que les marchés boursiers reviendront à des taux de croissance plus normaux. Si le coût des options d achat d actions avait été comptabilisé en 2002, le bénéfice par action aurait été inférieur de 0,02 $ à ce qu il a été pour le quatrième trimestre et de 0,09 $ pour l année La société commencera à comptabiliser les options d achat d actions à compter de Croissance des affaires L année 2002 constitue sans aucun doute une des meilleures années de l histoire de la société au chapitre de la croissance des affaires. Voici les résultats de ventes pour le quatrième trimestre et pour l année 2002 de même que quelques commentaires quant aux résultats pour chacun des secteurs d activité. CROISSANCE DES VENTES (Excluant AMC) Quatrième trimestre 2002 Données annuelles 2002 (Millions $) Variation p/r 2001 (Millions $) Variation p/r 2001 Assurance individuelle (primes annualisées) 35,8 7 % 133,3 (2 %) Assurance collective Employeurs/employés (primes annualisées) 55,5 288 % 92,4 56 % Assurance des débiteurs (primes uniques) 29,6 11 % 124,5 15 % Marchés spéciaux (SMG) (primes nettes) 18,9 56 % 65,7 103 % Rentes individuelles (primes) 128,7 25 % 590,7 12 % Rentes collectives (primes et dépôts) 82,5 75 % 561,3 63 % Une solide fin d année a permis au secteur de l Assurance individuelle de rattraper une bonne partie du retard accumulé au cours de l année. Si l on se fie à la tendance observée à ce jour, la baisse des ventes enregistrée à la société en 2002 (-2 %) devrait être à peu près équivalente à celle de l industrie, qui affichait une baisse des ventes de 3 % pour les neuf premiers mois de l année. Rappelons que l Industrielle Alliance se classait au deuxième rang, au Canada, au chapitre des ventes d assurance individuelle, après neuf mois, en 2002, avec une part de marché de 12,9 %. Un excellent quatrième trimestre a permis au secteur des Rentes individuelles de terminer l année avec des ventes en croissance de 12 % pour l année. À titre de comparaison, l industrie des fonds mutuels a terminé l année 2002 avec une baisse des ventes brutes de 10 %. Quant aux ventes nettes de fonds distincts, celles-ci sont encore une fois positives à la société (152,1 millions de dollars pour l année 2002). La société se classait au troisième rang au Canada au chapitre des ventes nettes de fonds distincts pour l année 2002 (un rang de mieux que l année dernière à pareille date), avec 14,4 % du marché. Une année record de ventes dans le secteur de l Assurance collective pour les régimes employeurs/employés, grâce à la signature d une entente avec Bombardier. 5

5 5 Une bonne année pour le secteur de l assurance des débiteurs, qui a connu une croissance des ventes de 15 % en Cette croissance s explique par la vigueur des ventes de véhicules automobiles (la société est le chef de file au Canada dans le marché de l assurance des débiteurs auprès des concessionnaires d automobiles) de même que par les acquisitions réalisées dans le secteur au cours des deux dernières années. Une année record de ventes, également, dans le secteur des marchés spéciaux (SMG), celles-ci ayant doublé en 2002, grâce à la souscription d assurance auprès de deux groupes en particulier. Rappelons que ce secteur s est spécialisé depuis quelques années dans l assurance accidents, devenant notamment le plus important fournisseur de ce produit aux étudiants dans l Ouest du pays. Une excellente année, finalement, dans le secteur des Rentes collectives, grâce notamment au transfert des régimes de retraite collectifs du Trust Banque Nationale. Ce transfert s est fait en deux temps : une première tranche, de quelque 200 millions de dollars d actif, a été transférée au premier trimestre de 2002, et une seconde tranche, également de quelque 200 millions de dollars, l a été le 1 er janvier Qualité des placements D une façon générale, la qualité des placements est excellente. Ainsi, les placements douteux nets ont été à la baisse au cours de l année et s établissent à 19,3 millions de dollars au 31 décembre 2002, ce qui représente à peine 0,22 % des placements totaux (0,28 % au 31 décembre 2001). Il s agit de l un des taux les plus bas atteints par la société au cours des dernières années. À noter que les placements de la société dans Téléglobe ont été entièrement provisionnés. Le taux de délinquance du portefeuille obligataire, à 0,03 % au 31 décembre 2002, est resté pratiquement au même niveau tout au long de l année. En ce qui regarde le portefeuille hypothécaire, deux prêts sont tombés en défaut au cours du dernier trimestre, ce qui a fait passer le taux de délinquance de 0,50 % au 30 septembre 2002 à 0,74 % au 31 décembre Il s agit cependant, dans les deux cas, de prêts assurés; le capital est donc protégé. Soulignons, enfin, que le taux d occupation du parc immobilier s est légèrement amélioré au cours du trimestre, de même que le ratio valeur marchande/valeur aux livres du portefeuille d actions et d indices boursiers, les marchés ayant remonté après avoir atteint un creux en septembre. QUALITÉ DES PLACEMENTS 31 décembre septembre décembre 2001 Qualité des placements Placements douteux nets 19,3 M$ 19,8 M$ 24,1 M$ Placements douteux nets en % des placements totaux 0,22 % 0,23 % 0,28 % Provisions pour pertes 41,1 M$ 41,0 M$ 15,7 M$ Provisions en % des placements douteux bruts 68,0 % 67,5 % 39,1 % Obligations Valeur du portefeuille 4 686,4 M$ 4 578,4 M$ 4 193,2 M$ Titres cotés BB et moins 0,11 % 0,12 % 0,03 % Taux de délinquance 0,03 % 0,03 % 0,03 % Prêts hypothécaires Valeur du portefeuille 2 526,5 M$ 2 548,7 M$ 2 660,4 M$ Taux de délinquance 0,74 % 0,50 % 0,48 % Proportion des prêts délinquants qui sont assurés 49,0 % 23,9 % 23,3 % Immeubles Valeur du portefeuille 436,0 M$ 426,0 M$ 424,9 M$ Taux d occupation 92,1 % 91,5 % 96,3 % Ratio valeur marchande/valeur aux livres, en % 104,5 % 106,5 % 106,3 % Actions et indices boursiers Valeur du portefeuille 720,1 M$ 690,5 M$ 703,2 M$ Ratio valeur marchande/valeur aux livres, en % 96,1 % 93,2 % 98,2 % 6

6 6 Déclaration de dividende Le conseil d administration a déclaré le paiement d un dividende de 0,17 $ l action ordinaire pour le quatrième trimestre Ce dividende sera payable en argent, le 14 mars 2003, aux actionnaires inscrits le 21 février Déclaration prospective Ce communiqué peut renfermer des déclarations prospectives sur les activités, les objectifs et les stratégies de l Industrielle Alliance, ainsi que sur sa situation financière et son rendement. Ces déclarations sont assujetties à des risques et à des incertitudes. Plusieurs facteurs, notamment des modifications législatives et réglementaires, la concurrence, des changements technologiques, les marchés financiers mondiaux, les taux d intérêt, l évolution des données démographiques et les conditions économiques générales au Canada ou ailleurs dans le monde peuvent avoir une influence importante sur les résultats de la société. Cette liste de facteurs ne contient pas tous ceux qui pourraient avoir une influence sur quelque déclaration prospective que ce soit de l Industrielle Alliance. Ces facteurs et d autres doivent être analysés de près et les lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux déclarations prospectives de l Industrielle Alliance. À propos du Groupe Industrielle Alliance Le Groupe Industrielle Alliance figure parmi les plus solides institutions financières au pays, où il exerce un leadership dans les domaines de l assurance et des services financiers. Le Groupe est présent partout au Canada, par le biais de l Industrielle Alliance (Québec), de La Nationale Vie (Toronto) et de l Industrielle Alliance Pacifique (Vancouver). Septième plus importante société d assurance de personnes au Canada, le Groupe Industrielle Alliance assure plus d un million et demi de Canadiens et de Canadiennes, emploie plus de personnes et administre un actif de 16,8 milliards de dollars. Le titre de l Industrielle Alliance est inscrit à la Bourse de Toronto sous le symbole IAG. L Industrielle Alliance compte parmi les 100 plus importantes sociétés publiques au Canada Information : Jacques Carrière, vice-président, Relations avec les investisseurs Tél. bureau : (418) ; cellulaire : (418) Courriel : Site Internet :

Description de ia Groupe financier

Description de ia Groupe financier Industrielle Alliance Profil de l entreprise Données au 31 décembre 2014 Description de ia Groupe financier ia Groupe financier est une société d assurance de personnes qui compte quatre grands secteurs

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

Notice annuelle Pour l exercice terminé le 31 décembre 2005. Le 28 mars 2006

Notice annuelle Pour l exercice terminé le 31 décembre 2005. Le 28 mars 2006 Notice annuelle Pour l exercice terminé le 31 décembre 2005 Le 28 mars 2006 Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. Notice annuelle 2005 1 TABLE DES MATIÈRES AVIS ET MISE EN GARDE...

Plus en détail

Great-West Lifeco annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2014 et augmente son dividende de 6 %

Great-West Lifeco annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2014 et augmente son dividende de 6 % COMMUNIQUÉ TSX : GWO MISE À JOUR 13 h HNC La page 7 a été modifiée pour tenir compte du nouveau code d accès pour l écoute différée de la conférence téléphonique du quatrième trimestre. Les lecteurs sont

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RAPPORT AUX ACTIONNAIRES POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2005

BANQUE HSBC CANADA RAPPORT AUX ACTIONNAIRES POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2005 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2005 Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 212 millions de $CA pour le semestre terminé le 30 juin 2005, soit une

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005

Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005 Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005 16 février 2006 P. 1 Mise en garde - énoncés prospectifs Certains énoncés contenus dans cette présentation concernant

Plus en détail

Conférence téléphonique du 1 er trimestre 2010

Conférence téléphonique du 1 er trimestre 2010 Conférence téléphonique du 1 er trimestre 2010 Réjean Robitaille, président et chef de la direction Michel C. Lauzon, chef de la direction financière Le 3 mars 2010 à 14 h 00 1-866-226-1792 ÉNONCÉS PRÉVISIONNELS

Plus en détail

Rapport de gestion 2013

Rapport de gestion 2013 Rapport de gestion 2013 pour l'exercice terminé le 31 décembre 2013 SRM158-1(13-03) 13 février 2014 Votre partenaire de confiance. RAPPORT DE GESTION 2013 RAPPORT DE GESTION 2013 2 Mise en garde 3 Description

Plus en détail

COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate LA BANQUE LAURENTIENNE DÉCLARE UN BÉNÉFICE NET LE 1 ER JUIN 2007

COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate LA BANQUE LAURENTIENNE DÉCLARE UN BÉNÉFICE NET LE 1 ER JUIN 2007 COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate LE 1 ER JUIN 2007 LA BANQUE LAURENTIENNE DÉCLARE UN BÉNÉFICE NET DE 20,7 MILLIONS $ POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE 2007 La Banque Laurentienne du Canada a déclaré un bénéfice

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de 2013

La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de 2013 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 29 juillet 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,56 $ avec un ratio combiné de 91,6 %.

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 2 novembre 2011 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 0,97 $ attribuable aux résultats en assurance

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

RAPPORT DU DEUXIÈME TRIMESTRE POUR LE TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 AVRIL 1999. Les gens avant tout

RAPPORT DU DEUXIÈME TRIMESTRE POUR LE TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 AVRIL 1999. Les gens avant tout RAPPORT DU DEUXIÈME TRIMESTRE POUR LE TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 AVRIL 19 Les gens avant tout MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL POUR LE TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 AVRIL 19 LA OBTIENT AU DEUXIÈME TRIMESTRE UNE

Plus en détail

ING Canada Inc. Résultats financiers et d exploitation du premier trimestre 2005. 12 mai 2005 PRELIMINARY DRAFT. www.ingcanada.com

ING Canada Inc. Résultats financiers et d exploitation du premier trimestre 2005. 12 mai 2005 PRELIMINARY DRAFT. www.ingcanada.com ING Canada Inc. Résultats financiers et d exploitation du premier trimestre 2005 12 mai 2005 PRELIMINARY DRAFT www.ingcanada.com Mise en garde - énoncés prospectifs Certains énoncés contenus dans cette

Plus en détail

GROUPE CANACCORD GENUITY INC. ANNONCE DES RÉSULTATS ANNUELS RECORD POUR 2015

GROUPE CANACCORD GENUITY INC. ANNONCE DES RÉSULTATS ANNUELS RECORD POUR 2015 GROUPE CANACCORD GENUITY INC. ANNONCE DES RÉSULTATS ANNUELS RECORD POUR 2015 Compte non tenu des éléments importants, résultat dilué par action de 0,05 au quatrième trimestre 1 (Tous les montants sont

Plus en détail

Fonds Fidelity Revenu élevé tactique Devises neutres

Fonds Fidelity Revenu élevé tactique Devises neutres Fonds Fidelity Revenu élevé tactique Devises neutres Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 30 septembre 2014 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs Certaines parties de

Plus en détail

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier Fonds immobilier de la Canada-Vie (CIGWL) Préparez-vous à faire face à la volatilité des marchés et à la faiblesse des taux d intérêt. Songez à

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre 2015. ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre 2015. ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage détail en valeurs mobilières au Québec Juin 2015 Premier trimestre 2015 L Enquête sur le courtage détail en valeurs mobilières au Québec,

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

Survol de l entreprise

Survol de l entreprise Survol de l entreprise Votre partenaire de confiance. www.inalco.com PAGE SUIVANTE L Industrielle Alliance en bref Valeurs de l entreprise Produits et services L entreprise en chiffres Outils d analyse

Plus en détail

FIRST ASSET REIT INCOME FUND. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

FIRST ASSET REIT INCOME FUND. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 FIRST ASSET REIT INCOME FUND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 Fonds : First Asset REIT Income Fund Titres :, Période

Plus en détail

REVENU GARANTI POUR LA VIE. Série

REVENU GARANTI POUR LA VIE. Série REVENU GARANTI POUR LA VIE Série Série Un revenu garanti pour la vie, quelle que soit la conjoncture des marchés. SÉRIE ECOFLEXTRA vous procure un revenu à vie garanti de ne pas diminuer, sans égard au

Plus en détail

L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA

L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA États financiers trimestriels de L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Trimestre terminé le L'OFFICE D'INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA État des résultats Trimestre Trimestre

Plus en détail

DE L INFORMATION FINANCIÈRE SUPPLÉMENTAIRE

DE L INFORMATION FINANCIÈRE SUPPLÉMENTAIRE GUIDE DE L UTILISATEUR DE L INFORMATION FINANCIÈRE SUPPLÉMENTAIRE Pour le premier trimestre terminé le 31 janvier 2011 Service des Relations avec les investisseurs Pour de plus amples renseignements, veuillez

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT ET DE GESTION Adopté le 26 septembre 2009 1 RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT

Plus en détail

DOLLARAMA OBTIENT DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE ET ANNONCE UN FRACTIONNEMENT D ACTIONS ORDINAIRES À RAISON DE DEUX POUR UNE

DOLLARAMA OBTIENT DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE ET ANNONCE UN FRACTIONNEMENT D ACTIONS ORDINAIRES À RAISON DE DEUX POUR UNE Pour diffusion immédiate DOLLARAMA OBTIENT DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE ET ANNONCE UN FRACTIONNEMENT D ACTIONS ORDINAIRES À RAISON DE DEUX POUR UNE MONTRÉAL (Québec), le 11 septembre

Plus en détail

L Empire, Compagnie d Assurance-Vie

L Empire, Compagnie d Assurance-Vie L Empire, Compagnie d Assurance-Vie Rapport annuel 2013 Cette page a été intentionnellement laissée en blanc. Table des matières 4 Faits saillants financiers 5 Message du président du conseil d'administration

Plus en détail

Établissement des taux d actualisation fondés sur la meilleure estimation aux fins des évaluations de provisionnement sur base de continuité

Établissement des taux d actualisation fondés sur la meilleure estimation aux fins des évaluations de provisionnement sur base de continuité Ébauche de note éducative Établissement des taux d actualisation fondés sur la meilleure estimation aux fins des évaluations de provisionnement sur base de continuité Commission des rapports financiers

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 30 juin 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Analyse Financière Les ratios

Analyse Financière Les ratios Analyse Financière Les ratios Présenté par ACSBE Traduit de l anglais par André Chamberland andre.cham@sympatico.ca L analyse financière Les grandes lignes Qu est-ce que l analyse financière? Que peuvent

Plus en détail

L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance aujourd hui Notre offre de produits et de services

L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance aujourd hui Notre offre de produits et de services L'Industrielle Alliance Yvon Charest Président et chef de la direction Industrielle Alliance 1 Ordre du jour L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

Analyse par la direction des résultats d exploitation et de la situation financière

Analyse par la direction des résultats d exploitation et de la situation financière Analyse par la direction des résultats d exploitation et de la situation financière Cette section du Rapport annuel présente l analyse par la direction des résultats d exploitation et de la situation financière

Plus en détail

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur :

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : Avoir un commerce : Avoir un immeuble à revenus : mais cela sous-entend aussi gérer des troubles,

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Circulaire d offre Compagnie Pétrolière Impériale Ltée Aucune commission de valeurs mobilières ni organisme similaire ne s est prononcé de

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques COMMUNIQUE DE PRESSE RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques Points clés Paris-Nanterre, le 18 février 2014 Chiffre d affaires net record

Plus en détail

FONDS D ACTIONS BAROMETER DISCIPLINED LEADERSHIP

FONDS D ACTIONS BAROMETER DISCIPLINED LEADERSHIP RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS Pour le semestre clos le 30 juin 2015 FONDS D ACTIONS BAROMETER DISCIPLINED LEADERSHIP BAROMETER CAPITAL MANAGEMENT INC. VOTRE GESTION DE

Plus en détail

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002.

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA DIVERSIFICATION DE SIX FNB VANGUARD D ACTIONS INTERNATIONALES

Plus en détail

Information Le secteur des services financiers canadien

Information Le secteur des services financiers canadien L industrie canadienne des assureurs de personnes Aperçu Au Canada, l industrie des assurances de personnes se compose de 120 entreprises, comparativement à 163 en 1990; elle englobe les sociétés constituées

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

Enquête de 2004 auprès des intermédiaires financiers de dépôts : banques à charte, sociétés de fiducie, caisses populaires et coopératives de crédit

Enquête de 2004 auprès des intermédiaires financiers de dépôts : banques à charte, sociétés de fiducie, caisses populaires et coopératives de crédit Enquête unifiée auprès des entreprises - annuelle Enquête de 2004 auprès des intermédiaires financiers de dépôts : banques à charte, sociétés de fiducie, caisses populaires et coopératives de crédit Guide

Plus en détail

Nouvelles et opinions

Nouvelles et opinions Publications Nouvelles et opinions Volume 12 numéro 4 Avril 2015 Dans ce numéro 1 Budget du Québec et réforme de la fiscalité 2 Budget de l Alberta 3 Alberta : Directive sur la suspension et la liquidation

Plus en détail

Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13. Des solutions simples pour vous faciliter la vie!

Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13. Des solutions simples pour vous faciliter la vie! Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13 Des solutions simples pour vous faciliter la vie! Comment attirer et fidéliser un personnel qualifié dans un marché compétitif. Aux yeux des employés,

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 31 mars 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Découvrez les avantages et désavantages des trois méthodes vous permettant d avoir accès à vos fonds.

Plus en détail

les fonds distincts Renseignements sur Des placements spécialement conçus pour vous protéger Comprend des renseignements généraux sur la police

les fonds distincts Renseignements sur Des placements spécialement conçus pour vous protéger Comprend des renseignements généraux sur la police Fonds distincts de la Canada-Vie Renseignements sur les fonds distincts Des placements spécialement conçus pour vous protéger Comprend des renseignements généraux sur la police Table des matières Les polices

Plus en détail

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Pour atteindre vos objectifs financiers, vous devez pouvoir compter sur un partenaire fiable pour la gestion de votre patrimoine. Et, à ce titre,

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

Conférence téléphonique

Conférence téléphonique Conférence téléphonique T2-2015 Énoncés prospectifs et mesure non établie selon les IFRS Mise en garde concernant les déclarations prospectives Cette présentation peut contenir des énoncés prospectifs

Plus en détail

Revue de la performance du T2-2014

Revue de la performance du T2-2014 Revue de la performance du T2-2014 Intact Corporation financière (TSX : IFC) Le mercredi 30 juillet 2014 Intact Corporation financière Charles Brindamour Chef de la direction Intact Corporation financière

Plus en détail

Donnéesfinancières. sur l assurance-vie avec participation. Responsabilité Solidité Rendement

Donnéesfinancières. sur l assurance-vie avec participation. Responsabilité Solidité Rendement 2014 Donnéesfinancières sur l assurance-vie avec participation Responsabilité Solidité Rendement Ce guide fournit des données financières clés à propos de la gestion, du rendement et de la solidité du

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

D assurance-vie avec participation

D assurance-vie avec participation D assurance-vie avec participation Le Réalisateur Patrimoine et Le Réalisateur Succession Michel Poulin,Pl,fin. Expert-conseil Régional De Commercialisation Ordre du jour Aperçu de l assurance-vie avec

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario avril Situation financière des ménages au et en Au cours des cinq dernières années, les Études économiques ont publié quelques analyses approfondies sur l endettement des ménages au. Un diagnostic sur

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

Un survol des marchés de valeurs de placement

Un survol des marchés de valeurs de placement 2 Chapitre2 Un survol des marchés de valeurs de placement D ans le présent chapitre, nous survolerons les principaux marchés offrant des produits d épargne et des valeurs de placement. Après avoir effectué

Plus en détail

Document d information

Document d information Document d information La croissance rapide des «fiducies de revenu» Les «fiducies de revenu» ou entités intermédiaires cotées en bourse 1 sont de plus en plus présentes dans le milieu canadien des affaires.

Plus en détail

Fonds d investissement Tangerine

Fonds d investissement Tangerine Fonds d investissement Tangerine Prospectus simplifié Portefeuille Tangerine revenu équilibré Portefeuille Tangerine équilibré Portefeuille Tangerine croissance équilibrée Portefeuille Tangerine croissance

Plus en détail

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NEUF DES PLUS GRANDES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ET CAISSES DE RETRAITE CANADIENNES PRÉSENTENT

Plus en détail

L'Industrielle Alliance Quand le potentiel devient performance

L'Industrielle Alliance Quand le potentiel devient performance L'Industrielle Alliance Quand le potentiel devient performance Jacques Carrière Vice-président Relations avec les investisseurs 1 Étudiants du cours de théorie financière, MBA-Finance, Université Laval

Plus en détail

Financière Sun Life inc.

Financière Sun Life inc. Financière Sun Life inc. Régime canadien de réinvestissement des dividendes et d achat d actions CIRCULAIRE D OFFRE MODIFIÉE ET MISE À JOUR Table des matières Dans la présente circulaire d offre... 1

Plus en détail

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Ligne directrice Objet : (entreprises d assurance-vie) Catégorie : Comptabilité N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Introduction La présente ligne directrice énonce les

Plus en détail

UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR

UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR RAPPORT AUX MEMBRES 2005 EXERCICE 2005 ACTIF DU BILAN Continuité a été le maître mot de 2005 pour la CPP, aussi bien pour son fonctionnement interne que pour son environnement:

Plus en détail

Avis aux organisations participantes et aux membres

Avis aux organisations participantes et aux membres Avis aux organisations participantes et aux membres Le 13 août 2007 2007-027 MARCHÉS BOURSIERS TSX AVIS DE MODIFICATION DES FRAIS DE NÉGOCIATION DES ACTIONS En prévision du lancement de TSX Quantum, la

Plus en détail

1 000 000 000 $ Prospectus préalable de base Nouvelle émission Le 29 avril 2011

1 000 000 000 $ Prospectus préalable de base Nouvelle émission Le 29 avril 2011 Le présent prospectus préalable de base a été déposé dans chacune des provinces du Canada selon un régime permettant d attendre après qu il soit dans sa version définitive pour déterminer certains renseignements

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

EssentIA. REER collectif. Rencontre d adhésion

EssentIA. REER collectif. Rencontre d adhésion EssentIA REER collectif Rencontre d adhésion Ordre du jour Introduction Caractéristiques de votre régime Planifiez votre retraite en deux temps, trois mouvements! Étape 1 : Fixez-vous un objectif de retraite

Plus en détail

8. Nouvelles vidéos : visionnez-les et partagez! Avez-vous vu nos récentes vidéos des Placements et retraite? (Voir page 4)

8. Nouvelles vidéos : visionnez-les et partagez! Avez-vous vu nos récentes vidéos des Placements et retraite? (Voir page 4) Édition janvier 2015 ASSURANCE VIE 1. Printemps 2015 : version améliorée de FlexTerm! La FlexTerm en version améliorée pointera ce printemps! Et à voir les belles caractéristiques qui s y ajouteront, il

Plus en détail

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année RÉGIME DE RETRAITE À L INTENTION DU GROUPE MANOEUVRES, HOMMES DE MÉTIER ET DE SERVICES DES DISTRICTS SCOLAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK Rapport de l administrateur pour l année 2006 Décembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande N o 11 626 X au catalogue N o 018 ISSN 1927-5048 ISBN 978-1-100-99873-2 Document analytique Aperçus économiques La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande par Komal Bobal, Lydia Couture

Plus en détail

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS À l intention des actionnaires du Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (F.T.Q.) Nous avons

Plus en détail

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique

Plus en détail

Étude sur la rémunération des membres du CFA

Étude sur la rémunération des membres du CFA Étude sur la rémunération des membres du CFA 11 juillet 2012 Table des matières Sommaire 3 Méthodologie et échantillonnage 8 Profil d emploi sommaire 10 Mesures de rémunération 15 Avantages sociaux 41

Plus en détail

Imposition des sociétés

Imposition des sociétés Imposition des sociétés Introduction L imposition des sociétés est un sujet qui revêt une grande importance pour toute personne qui s occupe de planification financière ou successorale. La mise en place

Plus en détail

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Le 6 décembre 2011 #dettes #hypothèque Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement Waterloo Les résultats du plus

Plus en détail

Prospectus simplifié en date du 1 avril 2014 LE FONDS D INVESTISSEMENT RÉA II FIERA CAPITAL INC.

Prospectus simplifié en date du 1 avril 2014 LE FONDS D INVESTISSEMENT RÉA II FIERA CAPITAL INC. Prospectus simplifié en date du 1 avril 2014 LE FONDS D INVESTISSEMENT RÉA II FIERA CAPITAL INC. Actions de catégorie A série 2014, classes Conseillers, Investisseurs et F et Actions de catégorie A séries

Plus en détail

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 COMMUNIQUÉ QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 TSX-SMF PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 Montréal, Québec, le 21 avril 2004 SEMAFO (TSX SMF)

Plus en détail

Société Financière Manuvie

Société Financière Manuvie Société Financière Manuvie États financiers consolidés Pour l exercice terminé le 31 décembre 2008 - MODIFIÉS États financiers consolidés TABLE DES MATIÈRES 3. Responsabilité en matière d information financière

Plus en détail

Votre guide des des polices d assurance-vie avec participation. de la Great-West

Votre guide des des polices d assurance-vie avec participation. de la Great-West Votre guide des des polices d assurance-vie avec participation de la Great-West Ce guide vous donne un aperçu de haut niveau des principales caractéristiques de l assurance-vie avec participation de la

Plus en détail

FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie. 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2

FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie. 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2 FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2 13-09-27 17:26 LES PORTEFEUILLES DIAPASON Plus qu une solution pour vos placements Vous avez des obligations

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

OPTIMAXMD. GUIDE DU PRODUIT Assurance vie permanente avec participation L avenir commence dès aujourd hui RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

OPTIMAXMD. GUIDE DU PRODUIT Assurance vie permanente avec participation L avenir commence dès aujourd hui RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS OPTIMAXMD GUIDE DU PRODUIT Assurance vie permanente avec participation L avenir commence dès aujourd hui RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS FAITS SAILLANTS Options de primes Optimax 100 Optimax 20 primes Options

Plus en détail

Rapport annuel 2014 AVRIL 2015. Renseignements financiers au 31 décembre 2014 FONDS DE PLACEMENT GARANTI DSF

Rapport annuel 2014 AVRIL 2015. Renseignements financiers au 31 décembre 2014 FONDS DE PLACEMENT GARANTI DSF FONDS DE PLACEMENT GARANTI DSF AVRIL 2015 Rapport annuel 2014 Renseignements financiers au 31 décembre 2014 Les Fonds de placement garanti DSF sont établis par Desjardins Sécurité financière, compagnie

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

UBS SA. Media Relations Tél. +41-44-234 85 00. www.ubs.com. 30 mars 2007. Communiqué de presse

UBS SA. Media Relations Tél. +41-44-234 85 00. www.ubs.com. 30 mars 2007. Communiqué de presse Communiqué de presse UBS SA Tél. +41-44-234 85 00 www.ubs.com UBS communique le dividende ainsi que la valeur d inventaire de trois UBS Real Estate Funds et annonce une augmentation de capital avec droit

Plus en détail

Alliez un potentiel de rendement boursier à la protection du capital

Alliez un potentiel de rendement boursier à la protection du capital Série offerte du Alliez un potentiel de rendement boursier à la protection du capital Bénéficiez d une protection complète du capital Profitez du potentiel d un rendement boursier Investissez dans la plus-value

Plus en détail

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements.

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements. SECTION III Généralités Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur/la société à produire ses relevés. Ces définitions ne constituent pas une liste exhaustive des termes utilisés

Plus en détail