L'entreprise derrière l'organigramme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'entreprise derrière l'organigramme"

Transcription

1 L'entreprise derrière l'organigramme Du TGV à l'agv : dépasser l'entreprise hiérarchique pour aboutir à l'entreprise communautaire Rafaël STOFER Manager Entreprise Content Management Logica Management Consulting Paris, le 13 mars 2008 Logica All rights reserved

2 L'importance de l'informel

3 Objectif de la présentation de ce soir Echanger autour d'une certaine vision des rapports sociaux et surtout de l'entreprise Vous faire part d'une vision des réseaux sociaux Opportunités Contraintes Régulation Discipline sociale Contrôle et solidarité Vous sensibiliser à la nécessité de changer de modèle de pensée

4 L'importance des relations dites sociales entre acteurs Déjà tout petit Demandez à des enfants d'une classe d'école primaire quels sont leurs amis dans leur classe. Seules 60% des amitiés seront réciproques.

5 L'importance des relations dites sociales entre acteurs puis plus tard : Le monde est tout petit : une série d'études à montré qu'un courrier pouvait aller d'une côte à l'autre des Etats-Unis en ne changeant en moyenne que 6 fois de mains. Une étude chez HP a montré le lien entre la morphologie des réseaux et les trajectoires de carrières chez les cadres. Moins il y a de redondance entre les contacts d'un acteur, plus son réseau est efficace pour sa carrière (hétérogénéité des profils et dons des apports).

6

7 L'entreprise derrière l'organigramme Organigramme formel Dans la pratique Recherche Luc Industrie Bernard PDG Jean Finance Françoise RH Franck Ventes Isabelle Finance Françoise PDG Jean Industrie Bernard RH Franck Ventes Isabelle Usine A Jacques Usine B Marie Secteur A Michel Secteur B Louis Usine A Jacques Recherche Luc Secteur B Louis Secteur A Michel Usine B Marie

8 Les évolutions actuelles de l'entreprise Les nouveaux enjeux : Favoriser la coopération interne et la transversalité Accroitre les synergies avec l'environnement extérieur de l'entreprise Gérer les connaissances Valoriser les expertises informelles Capitaliser pour ne pas réinventer la roue tous les jours Se protéger contre les vulnérabilités Fidéliser les salariés et garder contact avec les anciens salariés (le monde est petit) Mettre en place des communautés de pratiques Intégrer les différentes générations présentes dans l'entreprise Etre capable d'innover Réduire le time to market Protéger l'environnement

9 Les répercussions sur le management et la vie professionnelle Les acteurs de l'entreprise viennent travailler avec leur sphère sociale. Le fait d'avoir une sphère sociale n'est en rien nouveau La fait de l'amener sur son lieu de travail non plus Ce qui est nouveau, c'est que les moyens technologiques à la disposition des acteurs ont 2 caractéristiques intéressantes pour notre approche : Les outils personnels sont souvent plus efficaces que ceux mis à disposition par les entreprises Ces outils permettent aux acteurs d'être en liaison avec leur sphère sociale en permanence

10 Une vision de la sphère sociale Sphère «Personnelle» Connaissances Amis Anciens d'ecole Anciens collègues Voisins Coéquipiers Famille Clients VOUS Collaborateurs Personnels de l'entreprise Partenaires Sphère «Entreprise»

11 So what? A quoi servent les sphères sociales? Elles constituent le CAPITAL RELATIONNEL Elles permettent de : Trouver des clients Valider des informations Coopter Se faire recruter Acquérir du contrôle sur des situations, des acteurs, ou d'autres sphères Trouver un intervenant pour une conférence Leur prise en compte permet d'élargir les horizons de l'entreprise et de ses acteurs pour évoluer vers un modèle de management plus participatif et un modèle de travail plus collaboratif

12 Aujourd hui Demain TGV Sécurité et Rapidité Performance et Modularité : Motorisation en tête : traction Innovation de rupture Motorisation répartie : propulsion Se baser sur un existant fort

13 Comment y parvenir? Pour s'intégrer dans une telle organisation, il convient de changer de modèle intellectuel : Passer d'une logique de consommateur (utilisateur) à une logique de contributeurinvestisseur (acteur). Passer d'un modèle centré sur l'individu à un modèle centré sur la communauté d'appartenance. Il faut également comprendre et accepter le fait qu'il y a un coût social inhérent à tout échange : même si aucune relation sociale n'est totalement réciproque, il faut intégrer l'idée de redevabilité à une communauté.

14 Il faut prendre en compte le fait que les réseaux sont organisés autour des rôles et des statuts. Tous les individus ne jouent pas le même rôle dans une structure sociale, et tous les acteurs n'ont évidement pas le même statut dans l'organisation. De ces rôles et statuts découlent des opportunités, des obligations, des profits et des comportements différents. Dans le cadre professionnel le réseau rapporte même si on ne peut le manipuler complètement : il est utilisé individuellement pour obtenir de nouvelles informations, des coups de main, surveiller la concurrence, se tenir au courant des évolutions. C'est par exemple le modèle de la communauté du logiciel libre.

15 Alors qu'est-ce que ça veut dire tout ça concrètement? - Si je veux progresser dans ma carrière? - Je dois avoir accès aux informations avant les autres. - Je dois figurer sur les bonnes listes. Les gens doivent penser à moi. - Comment? En tissant des liens avec des personnes d'horizons très différents. - Si je suis à la recherche d'un emploi? - Je dois me poser la question de "qui je connais?" avant de "qu'est-ce que je veux faire?". - Qui va pouvoir me conseiller ou m'aider efficacement? - Qui est en position de m'aider? - Qui connait qui? - Si je viens de rejoindre une entreprise? - Je dois observer les relations autour de moi pour cartographier les forces en présence. - Avec qui suis-je en concurrence ou non? - Au regard de ces éléments, sur qui puis-je m'appuyer pour obtenir les informations qui vont m'être nécessaires avec un niveau de confiance élevé.

16 Conclusions Le networking est un investissement relationnel : il faut accepter de donner sans un retour calculé, sans une échéance précise, mais avec un retour éventuellement indirect. Mais il faut se garder d'instrumentaliser les personnes.

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Réseau social collaboratif d'i-cart

Réseau social collaboratif d'i-cart Réseau social collaboratif d'i-cart Destination : Stagiaires François Boerkmann, Matice, Pôle TICE CDDP16 francois.boerkmann@ac-poitiers.fr 1/10 Table des matières Présentation...3 Le réseau...4 Les groupes...8

Plus en détail

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM 1 HEG- 2006- Cours Statistique et techniques d'enquête Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM "Nous sommes des étudiants de la Haute Ecole de Gestion à Genève nous faisons des études pour travailler

Plus en détail

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Comptes rendus experts des compétences et guide de développement Paul Durand 21 Boulevard Haussmann 75009 PARIS T 01 80956881 I www.groupehumanmobility.fr

Plus en détail

Katja Ingman. Être pro en anglais. Sous la direction de Marie Berchoud. Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0

Katja Ingman. Être pro en anglais. Sous la direction de Marie Berchoud. Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0 Katja Ingman Être pro en anglais Sous la direction de Marie Berchoud, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0 Fiche 1 Grow Your English : autoévaluation et plan d action Passez à l action : définissez votre objectif,

Plus en détail

Corrigé : Enquête terrain : La communication interne

Corrigé : Enquête terrain : La communication interne Corrigé : Enquête terrain : La communication interne Source : Entretien du XX/12/13 avec Mme D. de l entreprise EDF réalisé par Ludivine Moi : Bonjour Madame, j'aurais quelques questions à vous poser dans

Plus en détail

M1/m2 bac+4 / bac+5 COMMUNICATION DIGITALE

M1/m2 bac+4 / bac+5 COMMUNICATION DIGITALE M1/m2 bac+4 / bac+5 COMMUNICATION DIGITALE NICOLAS BORDAS Vice-Président de TBWA\Europe et Président du réseau BEING Worldwide Parrain de la promotion ECS Paris 2012-2013 Il y a 3 grands mouvements majeurs

Plus en détail

ENTREPRISE : MIDIART

ENTREPRISE : MIDIART Titech Jules 3ème RAPPORT DE STAGE ENTREPRISE : MIDIART Période du stage : du 22 au 26 Octobre 2012 Page 1 /15 SOMMAIRE I QUELLE ENTREPRISE 3 II LES DIFFERENTES FONCTIONS 5 DANS L'ENTREPRISE III ECONOMIE

Plus en détail

ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant

ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant LES QUESTIONS PROPRES À L ÉTUDIANT 4 Ai-je bien identifié mes besoins de formation et d'encadrement et les objectifs que je désire atteindre

Plus en détail

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82 La communication : un outil de vente ouvert à tous jeudi 6 mars 2008 Go Between - Christian Fabre Plan de la présentation Pourquoi communiquer?

Plus en détail

«Quel Syndicalisme pour Demain?»

«Quel Syndicalisme pour Demain?» «Quel Syndicalisme pour Demain?» Février 2010 OpinionWay Mathieu Doiret - 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 00 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

fonctionne quoi l entreprise ... comment? développement éveloppem qu u C est «%» 8l entreprise au cœur du? entreprise entrepris fonctionne qu une?

fonctionne quoi l entreprise ... comment? développement éveloppem qu u C est «%» 8l entreprise au cœur du? entreprise entrepris fonctionne qu une? Comment témoignages C est quoi uneentreprise... Comment 8 8l entreprise au cœur du développement durable le Medef témoignages comment avoir voyez-vous «%»... l entreprise % entreprise au cœur du 8 88 éveloppem

Plus en détail

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication MÉTHODOLOGIE La partie de l'image avec l'id de relation rid11 n'a pas été trouvé dans le fichier. Phase qualitative

Plus en détail

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Octobre 2013 Contact Inergie Toute publication

Plus en détail

Dès qu'une action atteint un certain degré de complexité ou qu'il s'agit d'actions collectives il est nécessaire d'organiser, c'est-à-dire de diviser et coordonner. L'organisation suppose donc division

Plus en détail

Qu'est ce que le KM? M. Prax a d'abord défini le KM par la négative. Le KM n'est pas :

Qu'est ce que le KM? M. Prax a d'abord défini le KM par la négative. Le KM n'est pas : Compte-rendu : «Les enjeux des TIC : le Knowledge Management» Conférence du 3 ème millénaire, Salon Initiatives du jeudi 18 octobre 2001 Orateur : Jean-Yves Prax, Directeur de POLIA CONSULTING Face à un

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

LES TENDANCES DU MANAGEMENT

LES TENDANCES DU MANAGEMENT Université d été Vendredi 30 mai 2008 Au château de la Pigossière LES TENDANCES DU MANAGEMENT Sur la période 2005/2010 Le management à distance Sommaire I- Le management à distance: pourquoi? Les raisons

Plus en détail

Jean-Claude Kaufmann "L'invention de soi - Une théorie de l'identité"

Jean-Claude Kaufmann L'invention de soi - Une théorie de l'identité Séminaire de sociologie des migrations et des relations interethniques. Jean-Claude Kaufmann "L'invention de soi - Une théorie de l'identité" Introduction Le collectif comme ressource L'identité fournit

Plus en détail

Attrape-moi si tu peux

Attrape-moi si tu peux Attrape-moi si tu peux La révolution numérique change la donne et multiplie les opportunités de CONTACT. Env. 26h C est le temps passé sur internet par les Européens chaque mois. ¼ de ce temps est dédié

Plus en détail

La carte de mon réseau social

La carte de mon réseau social La carte de mon réseau social Avant de commencer Un réseau social, c est quoi? Dans ta vie, tu es entouré de plusieurs personnes. Certaines personnes sont très proches de toi, d autres le sont moins. Toutes

Plus en détail

Programme détaillé DIPLÔME SPECIALISE MARKETING DES PRODUITS INDUSTRIELS. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation

Programme détaillé DIPLÔME SPECIALISE MARKETING DES PRODUITS INDUSTRIELS. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation Programme détaillé Objectifs de la formation Le diplôme spécialisé en Marketing des Produits Industriels est une formation de niveau BAC +5. Il valide votre qualification professionnelle et votre aptitude

Plus en détail

Pratiques psychologiques Le psychologue du travail. Licence 1. Psychologie

Pratiques psychologiques Le psychologue du travail. Licence 1. Psychologie Pratiques psychologiques Le psychologue du travail Licence 1. Psychologie Nadra Achour-2014 ISSHT-Université Tunis-El Manar Introduction Qu est ce qu un psychologue du travail? Ses champs d intervention?

Plus en détail

Le Conseil Interne, Accélérateur de performance Jacques Pansard www.pansard.ch

Le Conseil Interne, Accélérateur de performance Jacques Pansard www.pansard.ch Le Conseil Interne, Accélérateur de performance Jacques Pansard www.pansard.ch 18 Septembre 2012 Le Conseil Interne - Jacques Pansard 2012 1 5 objectifs Réduction des budgets de prestations externes Acquérir

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU FORM ACTEUR

GUIDE PRATIQUE DU FORM ACTEUR GUIDE PRATIQUE DU FORM ACTEUR Parce que transmettre votre savoir et votre expérience fait partie de votre mission quotidienne édito L IFCAM, Université du Groupe Crédit Agricole, s appuie depuis son origine

Plus en détail

CIHEAM-IAMM - Janvier 2002 Synthèse documentaire - C. Adamolle. VEILLE STRATEGIQUE & RESEAU INTERNET des outils et méthodes à maîtriser

CIHEAM-IAMM - Janvier 2002 Synthèse documentaire - C. Adamolle. VEILLE STRATEGIQUE & RESEAU INTERNET des outils et méthodes à maîtriser CIHEAM-IAMM - Janvier 2002 Synthèse documentaire - C. Adamolle VEILLE STRATEGIQUE & RESEAU INTERNET des outils et méthodes à maîtriser 2 PLAN : 1 ère Partie : L information : un outil de gestion stratégique

Plus en détail

L OUTIL COLLABORATIF AU SERVICE DE

L OUTIL COLLABORATIF AU SERVICE DE L OUTIL COLLABORATIF AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ENTREPRISES De l idée simple de mettre en relation les différents acteurs du progrès est née une plateforme de travail collaboratif proche du métier

Plus en détail

La nuit des RH LIVRET TEMPS PARTAGÉ. Avril 2015 - Direction marketing & communication Groupe IGS. En partenariat avec

La nuit des RH LIVRET TEMPS PARTAGÉ. Avril 2015 - Direction marketing & communication Groupe IGS. En partenariat avec La nuit des RH LIVRET TEMPS PARTAGÉ En partenariat avec Avril 2015 - Direction marketing & communication Groupe IGS 4 MÉMENTO Dans le cadre d un projet d étude collectif, notre promotion a effectué un

Plus en détail

Quand le privé rencontre l EIC

Quand le privé rencontre l EIC DOSSIER DE PRESSE Quand le privé rencontre l EIC 1 er «Entraînement interculturel à la candidature» en Lorraine en partenariat avec le Crédit Agricole de Lorraine Contacts presse CREDIT AGRICOLE : Parcidio

Plus en détail

L intégration des jeunes en entreprise : > Enquête sur les pratiques de GRH

L intégration des jeunes en entreprise : > Enquête sur les pratiques de GRH L intégration des jeunes en entreprise : > Enquête sur les pratiques de GRH - Par les étudiants du Master Management des Ressources Humaines (IAE Toulouse): Caroline Conesa, Johann Cristol, Emmanuelle

Plus en détail

De l évaluation individuelle à la performance organisationnelle : Surfer sur les notes!

De l évaluation individuelle à la performance organisationnelle : Surfer sur les notes! De l évaluation individuelle à la performance organisationnelle : Surfer sur les notes! Luc Mélotte Administrateur Plan de la présentation Stratégie d entreprise et Performance Stratégie RH et Performance

Plus en détail

Webmarket 360 S AFFICHER RECRUTER VENDRE FIDÉLISER. Agence. Stratégie et accompagnement Marketing et Webmarketing

Webmarket 360 S AFFICHER RECRUTER VENDRE FIDÉLISER. Agence. Stratégie et accompagnement Marketing et Webmarketing Agence Webmarket 360 Stratégie et accompagnement Marketing et Webmarketing S AFFICHER RECRUTER VENDRE FIDÉLISER «Pour atteindre ses objectifs, tous les moyens sont bons!» 1 LA CREATRICE DE L AGENCE Je

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Conseil et formation en Marketing Web /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Catalogue de

Plus en détail

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Version du 30-01 08h30 Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Consul général, Madame la Conseillère, Chers

Plus en détail

CAPITAINE D EQUIPE : Quel est votre rôle à jouer? Félicitations!

CAPITAINE D EQUIPE : Quel est votre rôle à jouer? Félicitations! 24H DE MOBILISATION CONTRE LE CANCER Une manifestation de la ligue contre le cancer CAPITAINE D EQUIPE : Quel est votre rôle à jouer? Félicitations! Vous venez de créer votre équipe pour participer au

Plus en détail

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II Sommaire 1.Les Tourelles en quelques mots... 2 2. Le CNAM en quelques mots... 3 3. Objectifs de la formation... 4 4. Poursuites

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

Brief créatif site e-commerce

Brief créatif site e-commerce Brief créatif site e-commerce L objectif du brief créatif est de permettre au webdesigner de cerner l univers graphique de référence que doivent évoquer vos outils de communication graphique, et le restituer

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

«Identifier et définir le besoin en recrutement»

«Identifier et définir le besoin en recrutement» «Identifier et définir le besoin en recrutement» LES ETAPES DU RECRUTEMENT Le recrutement est une démarche structurée qui comporte plusieurs étapes aux quelles il faut attacher de l importance. La majorité

Plus en détail

La Formule pour la réussite des satellites de club

La Formule pour la réussite des satellites de club La Formule pour la réussite des satellites de club COMMENT LANCER UN SATELLITE Vous voulez rendre votre club encore plus pratique, gratifiant et attrayant pour les membres potentiels et les membres actuels?

Plus en détail

Importation des données dans Open Office Base

Importation des données dans Open Office Base Importation des données dans Open Office Base Il est aujourd'hui assez rare dans les bureaux de créer un environnement de base de données de toutes pièces. Les données sont manipulées depuis longtemps

Plus en détail

Qu'est-ce que l'innovation?

Qu'est-ce que l'innovation? Qu'est-ce que l'innovation? Résumé : L innovation est avant tout un état d esprit. C est un processus vivant qui amène la direction à chercher à tous les niveaux la manière d être la plus performante pour

Plus en détail

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA Vérification de la gestion des ressources humaines 13 mai 2010 Préparée par le Centre de gestion publique Inc. TABLE DES MATIÈRES 1.0 Sommaire...

Plus en détail

La surveillance prudentielle du secteur financier

La surveillance prudentielle du secteur financier La surveillance prudentielle du secteur financier Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre II Chapitre I Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation Niveau Code Module Intitulé Unité d Enseignement Objectifs B B AF 2 Agro-fourniture Agro-ressources Acquérir une connaissance approfondie du marché des céréales alimentaires et non alimentaires dans un

Plus en détail

HND Business en Ressources Humaines et Management de Qualité

HND Business en Ressources Humaines et Management de Qualité Présentation HND Business en Ressources Humaines et Management de Qualité Higher National Diploma (BTEC 5, level 5, Bac+2, 120 crédits ECTS) Le HND est un diplôme préparant à des fonctions d'assistant

Plus en détail

MANAGEMENT D UNE UNITE STRATEGIQUE ou BUSINESS UNIT MANAGEMENT Nouméa Paris Shanghai

MANAGEMENT D UNE UNITE STRATEGIQUE ou BUSINESS UNIT MANAGEMENT Nouméa Paris Shanghai EXECUTIVE MASTÈRE SPÉCIALISÉ MANAGEMENT D UNE UNITE STRATEGIQUE ou BUSINESS UNIT MANAGEMENT L EVOLUTION DES MODES D ORGANISATION privilégie la création d unités stratégiques autonomes confiées à des managers

Plus en détail

Les Master Class du Club THOT programme 2012 2014

Les Master Class du Club THOT programme 2012 2014 CREATIS, résidence d entrepreneurs culturels, ouverte depuis mai 2012 au 7 e étage de la Gaité Lyrique, accueille une vingtaine de jeunes entreprises de la culture. Les entrepreneurs sont insérés dans

Plus en détail

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I. APPELLATION DU DIPLÔME BEP métiers des services administratifs RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Une réponse au défi Création de richesses collectives durables

Une réponse au défi Création de richesses collectives durables 29 Une réponse au défi Création de richesses collectives durables La question de la propriété est au centre des valeurs qui animent l économie sociale. L économie est devenue guerrière lorsqu elle a mis

Plus en détail

S INFORMER SUR LE METIER DE.

S INFORMER SUR LE METIER DE. S INFORMER SUR LE METIER DE. 1 Descriptif métier En quoi consiste le travail d une personne exerçant cette profession? Que doit-elle savoir faire? Que doit-elle connaître? Quelles sont : - les conditions

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE. Discours de bienvenue de M. Koïchiro Matsuura

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE. Discours de bienvenue de M. Koïchiro Matsuura DG/2000/38 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Discours de bienvenue de M. Koïchiro Matsuura Directeur général de l'organisation des Nations Unies

Plus en détail

LE GUIDE PRATIQUE RESSOURCES HUMAINES DE L'INTEGRATION* DES NOUVEAUX EMBAUCHES A LA SECURITE SOCIALE

LE GUIDE PRATIQUE RESSOURCES HUMAINES DE L'INTEGRATION* DES NOUVEAUX EMBAUCHES A LA SECURITE SOCIALE LE GUIDE PRATIQUE RESSOURCES HUMAINES DE L'INTEGRATION* DES NOUVEAUX EMBAUCHES A LA SECURITE SOCIALE INTEGRATION* Le Petit Robert : opération par dictionnaire de laquelle un la langue individu ou française

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

Forum Web et Innovation Sociale

Forum Web et Innovation Sociale Forum Web et Innovation Sociale L entreprise, Foyer d Innovation Sociale 1 Présentation finale forum web et innovation sociale.pptx Six mutations changent le business La fin des temps modernes Les basculements

Plus en détail

ATELIER Forces et faiblesses de la protection sociale au Bénin

ATELIER Forces et faiblesses de la protection sociale au Bénin FORMATION SUR LE DEVELOPPEMENT DE L ASSURANCE MALADIE UNIVERSELLE www.coopami.org ATELIER Forces et faiblesses de la protection sociale au Bénin Projet d Appui Institutionnel au Ministère de la santé (AIMS)

Plus en détail

Un lieu de débats privilégié

Un lieu de débats privilégié Un lieu de débats privilégié Créé en 2009 par La Rechercheet Le Monde, le Forum Science, Recherche Sociétéattire chaque année près de 900 personnesvenant s informer, réfléchir, débattre autour de multiples

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Aperçu et raison d être du programme d études

Aperçu et raison d être du programme d études Section I Section I - Aperçu et raison d être du programme Aperçu et raison d être du programme d études Contexte Le cours Carrière et vie 2231 s inspire, du point de vue conceptuel, philosophique et pratique,

Plus en détail

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR «Rien ne sert de bien sélectionner, il faut aussi savoir intégrer à point!» Si un recrutement réussi dépend avant toute chose d une solide procédure de sélection,

Plus en détail

Dossier de Presse 2015

Dossier de Presse 2015 Dossier de Presse 2015 www.plus-que-pro.fr Contactez-nous au 0 811 650 610* ou sur info@plus-que-pro.fr * prix d'un appel local Avis clients contrôlés Process certifié ISO 20252 Label Qualité d Avis Clients

Plus en détail

ENTREPRISE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

ENTREPRISE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE ENTREPRISE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE de Document préparé par SADC de Nicolet-Bécancour Janvier 2013 CONTENU L ENTREPRISE ET LE DD... 2 LES CONDITIONS DE REUSSITE DU DEVELOPPEMENT DURABLE EN ENTREPRISE...

Plus en détail

C A P S U R L E S V E N T E S WWW.IEXPO.CA. Hyatt Regency, Montréal 22 mars, 2011 Centre des Congrès Ottawa Gatineau 12 mai, 2011

C A P S U R L E S V E N T E S WWW.IEXPO.CA. Hyatt Regency, Montréal 22 mars, 2011 Centre des Congrès Ottawa Gatineau 12 mai, 2011 C A P S U R L E S V E N T E S Hyatt Regency, Montréal 22 mars, 2011 Centre des Congrès Ottawa Gatineau 12 mai, 2011 WWW.IEXPO.CA E-Marketing, E-Relations Clients, E-Business, Mobile Marketing, Vidéo Marketing,

Plus en détail

Première étude statistique sectorielle sur la performance du processus d embauche intégrant la PERIODE D ESSAI.

Première étude statistique sectorielle sur la performance du processus d embauche intégrant la PERIODE D ESSAI. Première étude statistique sectorielle sur la performance du processus d embauche intégrant la PERIODE D ESSAI. En 2010, le Taux d Echec du Processus d Embauche TEPE a représenté 17% des embauches CDI,

Plus en détail

Business Process Modeling (BPM)

Business Process Modeling (BPM) Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA Cécile Hardebolle cecile.hardebolle@supelec.fr Programme 8 nov. 15 nov. Introduction. Enjeux, rôle de l'architecte SI Partie n 1 du cas d'étude Architecture

Plus en détail

Et vous, qu attendez vous pour être Open?

Et vous, qu attendez vous pour être Open? Et vous, qu attendez vous pour être Open? une nouvelle aventure commence pour vous Rejoindre Open sera pour vous une nouvelle étape (ou la première!) de votre carrière que nous souhaitons enrichissante

Plus en détail

LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE

LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE Samedi 30 mai 2015 Photo : Jaymantir UNE DESTINATION, C EST QUOI? Juin 2015 Brigitte Bloch Le touriste, un oiseau migrateur Le touriste n a pas de frontière. Sa vision

Plus en détail

Juin 2014. Fonction consolidation A la recherche des frontières de demain

Juin 2014. Fonction consolidation A la recherche des frontières de demain Juin 2014 Fonction consolidation A la recherche des frontières de demain Intervenants Caroline MARROT Associée Deloitte José BAGHDAD Directeur Deloitte Vincent Michelet SODEXO Hervé Cardelli SANOFI Stéphane

Plus en détail

Commence à explorer les carrières pendant tes études secondaires Alors que tu te prépares à la transition vers le secondaire, tu

Commence à explorer les carrières pendant tes études secondaires Alors que tu te prépares à la transition vers le secondaire, tu Que veux-tu faire après le secondaire? Section 3 Commence à explorer les carrières pendant tes études secondaires Alors que tu te prépares à la transition vers le secondaire, tu dois répondre à la question

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

Partenaires Officiels. Bilan Edition 2014. Partenaires officiels :

Partenaires Officiels. Bilan Edition 2014. Partenaires officiels : Partenaires Officiels Bilan Edition 2014 Partenaires officiels : Le salon des décideurs de la Côte d Azur Rendez-vous d affaires avant tout, Riviera Network permet de : Développer et diversifier votre

Plus en détail

«Les enjeux du SIRH pour les trois années à venir» Le mercredi 14 mars 2012 19h Musée de la poste

«Les enjeux du SIRH pour les trois années à venir» Le mercredi 14 mars 2012 19h Musée de la poste «Les enjeux du SIRH pour les trois années à venir» Le mercredi 14 mars 2012 19h Musée de la poste Programme Conférence animée par Carole Blancot - Directrice Conseil - SpotPink 19h15 19h30 : Présentation

Plus en détail

Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique

Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique Faut-il reculer l âge de la retraite? Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique Entretien avec

Plus en détail

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Décembre 2009 Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Sommaire Introduction La loi handicap Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Résultats de l enquête nationale Recrutement, sous-traitance,

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Informateur social/informatrice sociale (23111 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Informateur social..............................................

Plus en détail

Aptitude : Identifiez les Meilleurs Talents Plus Vite et à Moindre Coût

Aptitude : Identifiez les Meilleurs Talents Plus Vite et à Moindre Coût Aptitude : Identifiez les Meilleurs Talents Plus Vite et à Moindre Coût L'utilisation des évaluations, nous a aidé à gagner en objectivité dans l'étude du potentiel d'un candidat, plus que via l'analyse

Plus en détail

Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch

Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch Les réseaux sociaux 2003 leur apparition 2010 leur essor quelques chiffres Réseaux

Plus en détail

Le coaching d entreprise. Réalisé par: Tarik KELLAF

Le coaching d entreprise. Réalisé par: Tarik KELLAF Le coaching d entreprise Réalisé par: Tarik KELLAF L intérêt du sujet L importance de la pratique du coaching au sein de l entreprise afin d orienter le personnel, booster sa motivation et mettre en place

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION UNIVERSITÉ LAVAL MARKETING RELATIONNEL MRK-22339

FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION UNIVERSITÉ LAVAL MARKETING RELATIONNEL MRK-22339 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION UNIVERSITÉ LAVAL Trimestre : Hiver Responsable du cours : Michel Zins 1. INTRODUCTION MARKETING RELATIONNEL MRK-22339 Ce cours est obligatoire pour les étudiants

Plus en détail

Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel

Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel Bachelor Ressources Humaines Programme / Niveau II (Bac+3) Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel Métiers / Emplois Collaborateur de direction / Adjoint(e) de direction / Responsable

Plus en détail

NOS FORMATIONS. Pour toute demande d information et inscription, contacter : Michèle LORRAIN contact@lorraine-developpement.com LORRAINE DEVELOPPEMENT

NOS FORMATIONS. Pour toute demande d information et inscription, contacter : Michèle LORRAIN contact@lorraine-developpement.com LORRAINE DEVELOPPEMENT Pour toute demande d information et inscription, contacter : Michèle LORRAIN contact@lorraine-developpement.com LORRAINE DEVELOPPEMENT Centre Ariane 0 rue de Cumène 50 Neuves-Maisons NOS FORMATIONS Tél

Plus en détail

Stratégie de rémunération

Stratégie de rémunération CONSULTING Offre Conseil RH Stratégie de rémunération La stratégie de rémunération est un facteur de stabilité et de performance de l'entreprise. GFI Consulting vous accompagne en mettant en cohérence

Plus en détail

OPTIMISER VOTRE COMMUNICATION DANS VOTRE ACTIVITE PROFESSIONNELLE

OPTIMISER VOTRE COMMUNICATION DANS VOTRE ACTIVITE PROFESSIONNELLE OPTIMISER VOTRE COMMUNICATION DANS VOTRE ACTIVITE PROFESSIONNELLE Réf : C 01 Durée : 21 heures 1090 HT / jour Dates : à définir en 2012 Maîtriser les principes de communication Mieux se connaître pour

Plus en détail

Elaborer un «Référentiel d Organisation 2.0»

Elaborer un «Référentiel d Organisation 2.0» Elaborer un «Référentiel d Organisation 2.0» Process Oriented, Human Centric & Graphic dans l environnement Microsoft SharePoint avec Microsoft Office Visio - Septembre 2009 - Présentateur : Cédric Berger

Plus en détail

A. Secteur des services aux entreprises

A. Secteur des services aux entreprises A. Secteur des services aux entreprises 1 Services Aux Entreprises I. Diagnostic sectoriel Services Aux Entreprises 1. Contexte des entreprises Démographie des entreprises 382 417 499 286 1845 1838 1271

Plus en détail

La gestion du personnel

La gestion du personnel Auto-diagnostic de votre fonction Ressources Humaines Le questionnaire ci-après vous permet de préparer vos réponses avant de les saisir en ligne sur www.fact.aract.fr Evaluez la gestion des compétences

Plus en détail

Lors de la création d AXILEO nous avons réfléchi à comment exercer le métier de conseil et quelle identité nous voulions donner à AXILEO Aujourd hui,

Lors de la création d AXILEO nous avons réfléchi à comment exercer le métier de conseil et quelle identité nous voulions donner à AXILEO Aujourd hui, Lors de la création d AXILEO nous avons réfléchi à comment exercer le métier de conseil et quelle identité nous voulions donner à AXILEO Aujourd hui, AXILEO grandit et notre modèle de développement et

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

OUTILS IFP OUTILS IFP - RH. OUTILS IFP Sécurité alimentaire. OUTILS IFP - Environnement

OUTILS IFP OUTILS IFP - RH. OUTILS IFP Sécurité alimentaire. OUTILS IFP - Environnement OUTILS IFP OUTILS IFP - RH Moniteur des compétences Moniteur de gestion des âges Moniteur de gestion des candidatures Accueil Efficace Cap Food Compétences Introtool Bilan de formations OUTILS IFP Sécurité

Plus en détail

Développer son réseau

Développer son réseau Jour 2 Développer son réseau Développer son réseau Créer sa marque personnelle grâce aux réseaux sociaux D après le gourou des affaires Jack Canfield, nous sommes la moyenne des cinq personnes avec lesquelles

Plus en détail

Stages Erasmus à l étranger

Stages Erasmus à l étranger BROCHURE ERASMUS PARTIE 1 GENERALITES FEVRIER 2012 Stages Erasmus à l étranger HAUTE ECOLE GALILEE ISSIG Institut Supérieur de Soins Infirmiers Galilée TABLE DES MATIERES Avant-propos : - Prends le large

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

Les cinq premiers pas pour devenir vraiment agile à XP Day Suisse 2009 par Pascal Van Cauwenberghe et Portia Tung: La Rétrospective

Les cinq premiers pas pour devenir vraiment agile à XP Day Suisse 2009 par Pascal Van Cauwenberghe et Portia Tung: La Rétrospective Ce qui était bien Ce qui n était pas bien Questions J ai appris Bon résumé des valeurs Simplicité du format Présentateurs sympathiques et joie communicative Bonbons Utilisation réelle du feedback Présentation

Plus en détail