Projet clinique express

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet clinique express"

Transcription

1 d; CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE MONTMAGNY- L ISLET 4 juillet Vol 1, Numéro 1 Dans ce numéro : Un nouvel outil d information Le projet clinique 2 Les membres du comité 2 Perte d autonomie liée au vieillissement (PALV) Jeunes en difficultés 4 Santé mentale 5 Déficience physique 6 Déficience intellectuelle 7 Dépendances 8 Formation des comités de travail Membres des comités de travail Sommaire : Présentation des programmes et des comités de travail découlant de la réorganisation des services dans le cadre du projet clinique Le PROJET CLINIQUE EXPRESS est un média d information dédié à tout le personnel du CSSS de Montmagny-L Islet ainsi qu aux partenaires du réseau local de services intégrés. Son but est d informer et de favoriser la participation de chacun et chacune à l élaboration du projet clinique. Nous projetons une publication ponctuelle afin de vous informer de l avancement des travaux des comités de travail et de susciter la discussion. En tant que chargée de projet, ma fonction, pour la réalisation du projet clinique consiste à coordonner les efforts des divers intervenants du CSSS et des partenaires vers l élaboration d une offre de services et d un plan d action visant le maintien et l amélioration de l état de santé de la population de Montmagny-L Islet. Tournée des installations Dans cette perspective, le sens même du mot PROJET implique une planification de ce que l on veut accomplir dans un temps déterminé. Je vous invite à prendre connaissance, dans les pages suivantes, des particularités de notre projet clinique et des étapes à réaliser durant les prochains mois. Bonne lecture. Diane Boivin est chargée de projet pour la réalisation du projet clinique au CSSS de Montmagny-L Islet Soucieuse de répondre aux questions des employés, la directrice générale, madame Marie-Claude Ouellet visitera l ensemble des installations accompagnée de quelques cadres supérieurs au tout début de l automne. L horaire des visites sera annoncé au cours des prochaines semaines. D ici là, bon été à tous! Marie-Claude Ouellet, directrice générale du CSSS de Montmagny-L Islet et les cadres supérieurs feront une tournée des établissements à l automne.

2 Page 2 Le projet clinique CE QU IL EST C est l offre de services que le réseau local de services intégrés de Montmagny-L Islet doit proposer à la population de son territoire pour répondre à l ensemble de ses besoins de santé et de services sociaux. Ces services sont dispensés par le CSSS lui-même ou par le biais d ententes de service ou de collaboration avec des partenaires externes tels que les cabinets de médecins, GMF, pharmacies communautaires, résidences privées, organismes communautaires, réseau scolaire et municipal, sécurité publique, Centres de réadaptation, centre jeunesse, Centre hospitalier universitaire, Centre hospitalier affilié et autres. PAR QUI? Le CSSS de Montmagny-L Islet est responsable de l élaboration et de la mise en œuvre du projet clinique. POUR QUI? Pour la population de Montmagny-L Islet. POURQUOI? Pour améliorer l accessibilité aux services. Pour améliorer la continuité des services. Pour améliorer la qualité des services. COMMENT? En se centrant sur les besoins de la population. En rendant le bon service, au bon moment, par la bonne personne. En élaborant des services selon le modèle de programmes-services. Présentation des programmes services Nous vous présentons six des neuf programmes-services qui feront l objet des premiers travaux en comités de travail dès septembre. En septembre, 6 des 9 programmes débuteront leurs travaux. Notre objectif commun est d élaborer une offre de services et un plan d action afin de maintenir et d améliorer l état de santé de la population de Montmagny-L Islet. Diane Boivin Chargée de projet Dans un deuxième temps, nous identifions la composition de chaque comité de travail. Cette composition a été déterminée par les membres du comité de pilotage en juin et tient compte des particularités de chaque programme. Les membres du comité de pilotage Mme Ginette Bernier Directrice des services dans la communauté Mme Diane Boivin Directrice de la qualité des services et des soins infirmiers Chargée de projet clinique Mme Madeleine Corriveau Représentante de l AGESSS M. Richard Coulombe Représentant pour le Conseil des infirmières et infirmiers M. Daniel Cyr Représentant pour le Conseil multidisciplinaire Mme Mireille Gaudreau Conseillère en communication Dr Annie Mercier Représentante pour le Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens Mme Lorraine Mercier Directrice de la santé physique Mme Marie-Claude Ouellet Directrice générale M. Claude Voisine Directeur du programme perte d autonomie liée au vieillissement

3 Page 3 PROGRAMME PERTE D AUTONOMIE LIÉE AU VIEILLISSEMENT Claude Voisine, directeur Claude Voisine travaille dans le secteur de la santé et des services sociaux depuis Travailleur social dans les secteurs de la protection de la jeunesse, des ressources, des familles et du soutien à domicile, il œuvre en gestion depuis 1992 dans les secteurs : soutien à domicile, centre de jour, CHSLD, réadaptation et famille-enfance-jeunesse. M. Voisine est détenteur d une maîtrise en service social. À qui s adresse-t-il? (Pour qui?) Quelles problématiques seront abordées? (Pourquoi?) Quelles gammes de services seront dispensés? (Quoi?) Quelles seront les modalités de services? (Comment?) Qui y sera associé? (Par qui?) À quels endroits seront-ils disponibles? (Où) Toute personne en perte d autonomie liée au vieillissement et leurs proches-aidants: Les personnes âgées de 75 ans et plus vivant à domicile Les personnes âgées souffrant de la maladie d Alzheimer et de troubles cognitifs Les proches aidants âgés Les personnes âgées présentant des problèmes de santé mentale, une déficience intellectuelle ou de multiples problématiques pour l organisation de services à domicile Les personnes âgées à profil gériatrique (environ 10% de la clientèle hébergée) Il s agit de problèmes de santé physique ou cognitifs permanents, générant une perte d autonomie fonctionnelle ou significative. Des services de première ligne offerts dans la communauté tels : accueil, évaluation et orientation, prévention et dépistage, information, soins et aide à domicile, support psychosocial, services médicaux diagnostiques et cliniques, systèmes de sécurité, centre de jour De l hébergement temporaire ou permanent en ressources de type familial, intermédiaire ou en CHSLD Demande personnelle ou d un proche Référence médicale ou professionnelle Référence inter établissement L Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux Chaudière-Appalaches Les cliniques médicales Les pharmacies communautaires Les organismes communautaires Les entreprises d économie sociale Les milieux d hébergement substituts privés Les résidences privées Les regroupements des aînés À domicile ou dans les résidences privées. Au CLSC. À l hôpital. Au CHSLD. Dans les ressources de type familial ou intermédiaire (Pavillons).

4 Page 4 PROGRAMME JEUNES EN DIFFICULTÉS Ginette Bernier, directrice Responsable des programmes: jeunes en difficultés, santé mentale, déficience physique, déficience intellectuelle et dépendances Infirmière originaire de la région, madame Bernier travaille dans le réseau de la santé depuis 29 ans. Elle y a accumulé des expériences variées en santé physique, en hébergement de longue durée et en santé communautaire à titre de directrice des services à la clientèle et des soins infirmiers. Elle occupe maintenant le poste de directrice des services dans la communauté. Elle détient différentes formations universitaires dont un diplôme de 2 e cycle en gestion et développement des organisations. Sa maîtrise dans le même secteur se terminera sous peu. À qui s adresse-t-il? (Pour qui?) Quelles problématiques seront abordées? (Pourquoi?) Quelles gammes de services seront dispensées? (Quoi?) Quelles seront les modalités de services? (Comment?) Qui y sera associé? (Par qui?) À quel endroit seront-ils disponibles? (Où) Aux enfants et jeunes de 0-18 ans qui présentent des troubles de développement ou de comportement, des problèmes d adaptation sociale et ceux qui ont besoin de protection de même que leur famille. Troubles de développement et de comportement Problème d adaptation sociale Décrochage scolaire Négligence abus Grossesse à l adolescence ou jeune adulte Service individuel ou familial Suivi intensif auprès des jeunes parents en pré et post-natal Activités de groupes sur différents thèmes Projets communautaires émergents des tables préventionpromotion Services de réadaptation et de répit-dépannage Références interétablissements Demande personnelle Référence médicale ou professionnelle Ententes de services L Agence de santé et de services sociaux Chaudière - Appalaches La direction de la Santé publique Le Centre Jeunesse CRDI-CRDP Les cliniques médicales Les organismes communautaires Les commissions scolaires Les Centres de la petite enfance Le Centre local d emploi Les ressources régionales Au CSSS de Montmagny-l Islet Dans les écoles du territoire À domicile

5 Page 5 PROGRAMME SANTÉ MENTALE Directrice du programme: Madame Ginette Bernier À qui s adresse-t-il? (Pour qui?) Quelles problématiques seront abordées? (Pourquoi?) Quelles gammes de services seront dispensés? (Quoi?) Quelles seront les modalités de services? Comment?) Qui y sera associé? (Par qui?) À quels endroits seront-ils disponibles? (Où) Toute personne à risque de souffrir d un problème de santé mentale, qu il soit transitoire ou permanent. Troubles transitoires ou sévères en santé mentale Détresse psychologique Idées suicidaires Diagnostic et traitement en mode hospitalisé ou ambulatoire Services de crise (écoute téléphonique, intervention sur place, hébergement de crise) Services de suivi communautaire Évaluation, promotion et prévention Soutien aux proches et à la famille Références interétablissements Demande personnelle Référence médicale ou professionnelle Ententes de service Urgence-détresse L Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux Chaudière-Appalaches Centre hospitalier régional de Lévis Cliniques médicales Médecins en cabinet privé Organismes communautaires Ressources intermédiaires et de type familial Centre jeunesse Centre de réadaptation en déficience intellectuelle Commission scolaire Centre local d emploi Entreprises d économie sociale Au CSSS de Montmagny-l Islet et ses points de service Ressources intermédiaires et de type familial Ressources régionales spécialisées

6 Page 6 PROGRAMME DEFICIENCE PHYSIQUE Directrice du programme: Madame Ginette Bernier À qui s adresse-t-il? (Pour qui?) Quelles problématiques seront abordées? (Pourquoi?) Quelles gammes de services seront dispensés? (Quoi?) Quelles seront les modalités de services? (Comment?) Qui y sera associé? (Par qui?) À quels endroits seront-ils disponibles? (Où) Toute personne ayant une déficience physique vivant à domicile et requérant des services dans leur milieu de vie ainsi que les familles et proches aidants. Les problématiques entraînant des incapacités significatives et persistantes reliées à l audition, la vision, le langage ou les activités motrices. L intégration sociale de la personne est également inclue dans le programme. Services de réadaptation Soutien à domicile Répit aux proches aidants Aides techniques Adaptation du domicile Les services de soutien à domicile, d aides techniques et d adaptation à domicile sont offerts par les CLSC du CSSS de Montmagny-l Islet Les services de réadaptation sont offerts par le CRDP-CA. Centre de réadaptation en déficience physique de Chaudière- Appalaches Télésurveillance Chaudière-Appalaches Les organismes communautaires Autres ressources spécialisées CLSC du CSSS de Montmagny-L Islet À domicile Dans les écoles Dans les Centres de la petite enfance

7 Page 7 PROGRAMME DEFICIENCE INTELLECTUELLE Directrice du programme: Madame Ginette Bernier À qui s adresse-t-il? (Pour qui?) Quelles problématiques seront abordées? (Pourquoi?) Quelle gammes de services seront dispensés? (Quoi?) Quelles seront les modalités de services? (Comment?) Qui y sera associé? (Par qui?) À quels endroits seront-ils disponibles? Où) Toute personne présentant une déficience intellectuelle et leurs proches. Toute personne aux prises avec un trouble envahissant du développement (TED) et leurs proches. Il s agit de problèmes psychosociaux ou de santé physique associés à la déficience. Les services de première ligne de base : Accueil, évaluation, orientation, accompagnement et référence Dépistage et intervention précoce Services de soutien à la famille Programme transport-hébergement Soins infirmiers et psychosociaux Services d ergothérapie, physiothérapie Hébergement Référence interétablissements Référence médicale ou professionnelle Demande personnelle Le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle Chaudière- Appalaches (CRDI-CA) Les organismes communautaires Les cliniques médicales Les commissions scolaires Les Entreprises d économie sociale À domicile Au CLSC du CSSS de Montmagny-L Islet Dans les écoles Dans les ressources de types familial

8 Page 8 PROGRAMME DÉPENDANCES Directrice du programme: Madame Ginette Bernier À qui s adresse-t-il? (Pour qui?) Quelles problématiques seront abordées? (Pourquoi?) Quelles gammes de services seront dispensés? (Quoi?) Quelles seront les modalités de services? (Comment?) Qui y sera associé? (Par qui?) À quels endroits seront-ils disponibles? (Où) Toute personne aux prises avec des problèmes d abus ou de dépendances quel que soit l âge. Alcoolisme et toxicomanie Jeu compulsif Cyberdépendance et autres Service de réadaptation et de réinsertion sociale Services de désintoxication Services aux familles et aux proches des personnes ayant une dépendance Référence interétablissements Demande personnelle Référence médicale ou professionnelle Entente de service Urgence-détresse Organismes communautaires Centre Jeunesse Les corps policiers Les commissions scolaires Médecins en cabinets privés et cliniques médicales Centre de réadaptation en déficience physique (CRDP CA) Centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI CA) Direction de la santé publique Centre de réadaptation en alcoolisme et toxicomanie Chaudière- Appalaches (CRATCA) Au CSSS Montmagny-l Islet (CH et CLSC) Organismes communautaires Écoles du territoire Centre de réadaptation en alcoolisme et toxicomanie de ChaudièreAppalaches (CRATCA)

9 Page 9 SEPTEMBRE : FORMATION DES COMITÉS DE TRAVAIL Afin d assurer la représentativité des membres sur les comités de travail, les présidents des conseils professionnels du CMDP, CII, CIIA et CM ont reçu une demande afin d identifier des représentants pour les six programmes. Si vous êtes intéressés à participer à l un de ces comités et que votre fonction correspond au profil recherché, vous êtes invités à rejoindre les personnes suivantes : Au cours des prochaines semaines, les présidents de conseil vous solliciteront pour participer à la constitution des tables de travail. CMDP : Dr Gilles Labrecque, président Tél. : Dr Annie Mercier, vice-présidente Tél. : CII : Marlène Blouin, présidente Tél. : CIIA : Fabienne Ouellet, présidente Tél. : CM : Pierre Bouchard, président Tél. : Pour atteindre ces objectifs, des rencontres en grand comité ainsi qu en sous-comités seront requises à raison d une par mois. Elles auront une durée approximative de trois heures et seront rémunérées. Nous prévoyons environ 6 rencontres jusqu en mars Les personnes qui siègeront sur les comité auront à représenter leur groupe respectif et à alimenter le comité de travail de leur expertise. De plus, elles seront aussi appelées à transmettre à leur groupe l état des travaux du comité de travail. D ici le 31 mars 2006, chaque comité de travail devra : Définir l offre de service actuelle : qui donne les services, à qui, où, comment? Définir la clientèle ciblée selon chaque programme. Identifier les écarts afin d améliorer l accessibilité, la continuité et la qualité des services c est à dire, dispenser le bon service, au bon moment, par la bonne personne. Identifier un plan d action à mettre en place et les échéanciers.

10 Page 10 CALENDRIER DES TÂCHES ACTIVITÉS Consultations population Juin Réalisé Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Janv Fév Mars 2006 Avril 2006 Mai 2006 Juin 2006 Consultations partenaires externes Réalisé Consultations et information personnel Réalisé Appel pour représentants auprès des conseils professionnels et organismes Préparation des travaux des comités de travail Formation pour les cadres responsables des comités de travail Comité perte d'autonomie liée au vieillissement En cours En cours Diagnostic : écart Plan d'action Comité jeunes en difficultés Diagnostic : écart Plan d'action Comité santé mentale Diagnostic : écart Plan d'action Comité déficience physique Diagnostic : écart Plan d'action Comité déficience intellectuelle Diagnostic : écart Plan d'action Comité Dépendances Diagnostic : écart Plan d'action Comité Santé physique Diagnostic : écart Plan d'action Comité Services généraux Diagnostic : écart Plan d'action Comité Santé publique Diagnostic : écart Plan d'action Plan d'affaires CSSS Mont.-L'Islet

11 Page 11 MEMBRES DES COMITÉS DE TRAVAIL CMDP CII CIIA CM COMITÉ USA- GERS ORG. COMM. CADRE INT. RÉSIDENCES PRIVÉES OU RTF DÉPENDANCES DÉFICIENCE PHYSIQUE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE ET TROUBLES ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT GINETTE BERNIER DIRECTRICE PPALV JEUNES EN DIFFICULTÉ SANTÉ MENTALE GINETTE BERNIER GINETTE BERNIER CLAUDE VOISINE GINETTE BERNIER GINETTE BERNIER DIRECTRICE DIRECTRICE DIRECTEUR DIRECTRICE DIRECTRICE 1 médecin 1 médecin 1 médecin pédo 1 médecin équipe 1 médecin 1 médecin cabinet ambulatoire gériatrique privé 1 médecin pédo 1 médecin pédo 1 médecin CHSLD et 1 psychiatre 1 inf. scolaire au secondaire 1 int. AEO (TS) 1 ergo 1 physio 1 TES communautaire 1 inf. SAD 1 inf. en jeunesse 1 inf. gestionnaire de plan de services 1 inf. aux. SAD 1 inf. aux. coach milieu de vie 1 int. DI-TED 1 T.S. CLSC 1 int. social 1 ergo CLSC 1 usager groupe AA 1 personne ayant une déficience 1 parent d enfant ayant une déficience 1 intervenant 1 intervenant 2 intervenants, soit 1 représentant des 2 MRC serait souhaité 1 inf. scolaire 1 inf. périnatalité 1 éducatrice spécialisée 1 int. social CLSC 1 inf. CH 2 parents 1 usager 1 parent 1 usager 1 cadre resp. 1 cadre resp. 1 cadre resp. 1 cadre soutien à domicile 1 cadre hébergement 1 Arc-en-ciel 1 RTF 2 rés. privées (1 par MRC) Pharmacie d officine 1 pharmacie d officine PHARMACIE 1 pharmacien CHSLD PASTORALE 1 représentant de la pastorale BÉNÉVOLES 1 CECB 1 bénévole COOP. DE SERVI- CES À DOMICILE SCOLAIRE OU CPE CENTRE JEU- NESSE 1 Commission scolaire au secondaire 1 intervenant 1 intervenant 2 Commission scolaire 1 primaire et 1 secondaire 1 CPE 2 Commission scolaire (1 int. primaire et 1 int. secondaire) 1 CPE 1 psychologue CLSC 1 ère ligne adulte 1 T.S. 2 e ligne enfant 1 éd. spéc. 1 accueil AEO 1 intervenant 2 intervenants, soit 3 intervenants dont 1 représentant 1 représentant des 2 des 2 MRC serait MRC serait souhaité souhaité 1 cadre resp. 1 cadre resp. 2 Commission scolaire 1 primaire 1 secondaire 2 CPE (1 par MRC) 1 RTF 1 pharmacien d officine 1 professionnel école primaire 1 intervenant 1 intervenant 1 intervenant 1 intervenant CRDI 1 intervenant 1 intervenant 1 intervenant 1 intervenant 1 médecin pédiatre 1 intervenant CRDP 1 ortho 1 cadre SÉCURITÉ PU- BLIQUE 2 policiers (1 par MRC) 2 policiers (1 par MRC) 2 policiers (1 par MRC) 2 policiers (1 par MRC) CRATCA 1 int. Alto

12 350, boul. Taché Ouest Montmagny (Québec) G5V 3R8 Téléphone : (418) Télécopie : (418) Le CSSS de Montmagny-L Islet est issu de la fusion du Centre de santé de la MRC de L Islet, des CLSC et CHSLD de la MRC de Montmagny et de l Hôtel-Dieu de Montmagny. Le CSSS de Montmagny-L Islet s engage à assurer l accessibilité, la continuité et la qualité des soins et services en complémentarité avec les établissements et organismes du milieu. Les valeurs du CSSS de Montmagny-L Islet sont: Humanisme Équité Confidentialité Respect Engagement Excellence Vous avez des questions ou des commentaires concernant le projet clinique? Contactez Diane Boivin au poste 319 ou par lotus à Direction des ressources humaines et informationnelles Service des communications

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC Direction de l'hébergement ADMISSIONS ET TAUX D'OCCUPATION Centre d'hébergement Quatre-Saisons 34 28 90,20% 99,47% Centre d'hébergement Quatre-Temps 168 190 99,40% 98,45% Centre d'hébergement Saint-Michel

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée?

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Hélène Le Brun, conseillère septembre 2007 D-11815 Centrale des syndicats du Québec

Plus en détail

VOTRE BIEN-ÊTRE UNE OFFRE DE SERVICE ADAPTÉE AUX VISAGES DE BELLECHASSE CHUTES-CHAUDIÈRE DESJARDINS LOTBINIÈRE NOUVELLE-BEAUCE

VOTRE BIEN-ÊTRE UNE OFFRE DE SERVICE ADAPTÉE AUX VISAGES DE BELLECHASSE CHUTES-CHAUDIÈRE DESJARDINS LOTBINIÈRE NOUVELLE-BEAUCE UNE OFFRE DE SERVICE ADAPTÉE AUX VISAGES DE VOTRE BIEN-ÊTRE BELLECHASSE CHUTES-CHAUDIÈRE DESJARDINS LOTBINIÈRE NOUVELLE-BEAUCE www.csssalphonsedesjardins.ca Mot du directeur général... 3 Centre de santé

Plus en détail

G U I D E S O C I AU X

G U I D E S O C I AU X G U I D E D ACCÈS SANTÉ ET SERVICES S O C I AU X 2012 Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Sud de Lanaudière a pour mission d améliorer l état de santé et le bien-être de la population des

Plus en détail

Les offres de services spécialisés

Les offres de services spécialisés Les offres de services spécialisés Le contexte et les enjeux, incluant les offres de services spécialisés aux familles et aux proches, aux partenaires ainsi que notre engagement dans la collectivité. PAVILLON

Plus en détail

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Mise à jour au 28 février 2013 Véronique Bibeau, Conseillère en gestion

Plus en détail

document révisé le 2008-03-05

document révisé le 2008-03-05 document révisé le 2008-03-05 Table des matières Présentation... 3 1.0 Objectifs... 4 2.0 Organisation... 5 3.0 Personnel d encadrement... 7 4.0 Modalités d accès au CRM... 8 5.0 Processus de réintégration

Plus en détail

Rapport de recherche Présenter au Comité des usagers du CSSS Lucille-Teasdale

Rapport de recherche Présenter au Comité des usagers du CSSS Lucille-Teasdale Le comité des usagers des gens à votre écoute Rapport de recherche Présenter au Comité des usagers du CSSS Lucille-Teasdale Étude exploratoire visant l identification de pistes de réflexion stratégique

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2012-2013

RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2012-2013 RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2012-2013 Aussi disponible sur notre site internet : www.csssetchemins.qc.ca Adopté par le conseil d administration du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins le

Plus en détail

Projet de loi n o 21 (2009, chapitre 28)

Projet de loi n o 21 (2009, chapitre 28) PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 21 (2009, chapitre 28) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et

Plus en détail

stratégique2010 plan du Ministère de la Santé et des Services sociaux

stratégique2010 plan du Ministère de la Santé et des Services sociaux stratégique2010 plan 2015 du Ministère de la Santé et des Services sociaux 2010 2015 du Ministère de la Santé et des Services sociaux plan stratégique Édition La Direction des communications du ministère

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE GESTION

RAPPORT ANNUEL DE GESTION RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2013-2014 12 juin 2014 Ensemble, pour la santé et le mieux-être au cœur de notre communauté 2 TABLE DES MATIÈRES Message des autorités... 6 Mot de la présidente et du directeur

Plus en détail

CERTIFICAT EN TOXICOMANIE. 8 avril 2015

CERTIFICAT EN TOXICOMANIE. 8 avril 2015 Dîner d information Programmes d études en toxicomanie CERTIFICAT EN TOXICOMANIE 8 avril 2015 Programmes de formation créditée en toxicomanie Offert dans différentes villes du Québec Certificat en toxicomanie

Plus en détail

Projet de loi n o 20

Projet de loi n o 20 Loi édictant la Loi favorisant l accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée et modifiant diverses dispositions législatives en matière de procréation assistée Mémoire présenté

Plus en détail

Services complémentaires en Outaouais

Services complémentaires en Outaouais Services complémentaires en Outaouais La réalisa4on et le succès d un main4en à domicile d une personne âgée en perte d autonomie est un travail d équipe. Les acteurs de ce=e équipe sont d abord la personne

Plus en détail

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Cadre de référence Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Révisé en février 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Abréviations utilisées. 3 Mise en contexte. 4 Buts et objectifs.

Plus en détail

Journée d étude des leaders en soins infirmiers

Journée d étude des leaders en soins infirmiers Journée d étude des leaders en soins infirmiers Région : Abitibi-Témiscamingue Date : 10 mai 2012 Rouyn-Noranda Geneviève Ménard, M. Sc. inf., M. Sc. (Adm. de la santé) Directrice-conseil Direction, Affaires

Plus en détail

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones Édition de février 2011 Réalisé par le Comité patronal de négociation

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU 27 AVRIL 2015

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU 27 AVRIL 2015 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU 27 AVRIL 2015 RAPPORT ANNUEL 2014 TABLE DES MATIÈRES PAGE MOT DE LA PRÉSIDENTE 3 STRUCTURE ADMINISTRATIVE : - ORGANIGRAMME.. 4 - LISTE DES MEMBRES 5 - LISTE DES MEMBRES DU

Plus en détail

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement.

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Automne 2014 MOT DE BIENVENUE ET PRÉSENTATION DES FORMATRICES Réjeanne Bouchard Guylaine Cloutier

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

2014-94 -01 Adoption de l ordre du jour

2014-94 -01 Adoption de l ordre du jour PROCÈS-VERBAL de la quatre-vingt-quatorzième séance régulière du conseil d administration, tenue le 17 décembre 2014, à 17 h, à la salle des Augustines de l Hôpital Membres présents : Assistent : Mme Aline

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 Planification stratégique 2012-2015 A Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides Rédaction : Données, graphiques et analyses statistiques : Révision : Nadia Poulin, conseillère cadre, Direction

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers RAPPORT ANNUEL 2012-2013 Conseil des Infirmières et Infirmiers PRÉSENTATION DES MEMBRES ÉLUS Fréderic Drolet, vice-président infirmier au soutien à domicile, CLSC Saint-Laurent Nicole Exina, secrétaire

Plus en détail

Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport du Protecteur du citoyen

Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport du Protecteur du citoyen Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport du Protecteur du citoyen L accès, la continuité et la complémentarité des services pour les jeunes (0-18 ans) présentant une déficience intellectuelle

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2010 2015 DE LA MAURICIE ET DU CENTRE DU QUÉBEC

PLAN STRATÉGIQUE 2010 2015 DE LA MAURICIE ET DU CENTRE DU QUÉBEC PLAN STRATÉGIQUE 2010 2015 DE LA MAURICIE ET DU CENTRE DU QUÉBEC PLAN STRATÉGIQUE 2010-2015 DE LA MAURICIE ET DU CENTRE-DU-QUÉBEC Le présent document a été publié en quantité limitée et est disponible

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT L art de cultiver des savoirs, des expériences, des compétences et des talents www.chuq.qc.ca/fr/info_plus/formations_en_ligne DES ACTIVITÉS DE FORMATION EN LIGNE

Plus en détail

L accès au suivi et au traitement pour les personnes atteintes de l hépatite C au Québec 1

L accès au suivi et au traitement pour les personnes atteintes de l hépatite C au Québec 1 L accès au suivi et au traitement pour les personnes atteintes de l hépatite C au Québec 1 DOCUMENT SYNTHÈSE Lina Noël, Julie Laforest, Pier-Raymond Allard, Marc Dionne, INTRODUCTION Au Québec, près de

Plus en détail

Coordination des travaux Robert Faulkner. Rédaction Marie-Claude Paquette Guylaine Doré. Secrétariat Francine Hardy Dolorès Larouche Sylvie Tremblay

Coordination des travaux Robert Faulkner. Rédaction Marie-Claude Paquette Guylaine Doré. Secrétariat Francine Hardy Dolorès Larouche Sylvie Tremblay 1 Coordination des travaux Robert Faulkner Rédaction Marie-Claude Paquette Guylaine Doré Secrétariat Francine Hardy Dolorès Larouche Sylvie Tremblay Collaboration Paul Roberge Mario Fréchette Marie-Josée

Plus en détail

Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU. Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux

Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU. Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux Présences : Denyse April, Collège Héritage Gilles Coulombe, CSSS

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

Calendrier des formations INTER en 2011

Calendrier des formations INTER en 2011 Calendrier des formations INTER en 2011 THEMES Liste des formations INTER MOTIVEZ ET DYNAMISEZ VOS EQUIPES 98 % de participants satisfaits et se sentant reconnus à la sortie de nos formations! L environnement

Plus en détail

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB)

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) valable à partir du 1 er janvier 2014 1 Introduction... 2 2 Traitements ambulatoires... 3 2.1 Interventions chirurgicales... 3 2.2 Diagnostics

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

Repérage de la perte d autonomie

Repérage de la perte d autonomie Repérage de la perte d autonomie France Morissette, MSc. Inf Directrice, Opérations soins 24 novembre 2014 LE GROUPE MAURICE PROFIL CORPORATIF, EN BREF Fondé en 1998 Un seul créneau : l habitation pour

Plus en détail

HARMONISATION DES SERVICES GÉNÉRAUX

HARMONISATION DES SERVICES GÉNÉRAUX HARMONISATION DES SERVICES GÉNÉRAUX MISSION CLSC, CH ET CHSLD Regroupement des CSSS et du CHA de la Montérégie Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie Septembre 2007 REMERCIEMENTS

Plus en détail

Édition La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux

Édition La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Édition La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Le présent document a fait l objet d un tirage limité et peut être consulté en ligne à l adresse : www.autonomie.gouv.qc.ca

Plus en détail

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées 3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées Ce groupe de base comprend les infirmiers autorisés, les infirmiers praticiens, les infirmiers psychiatriques autorisés et les finissants d'un programme

Plus en détail

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord CSSS La Pommeraie, Hôpital Brome Missisquoi Perkins certifié de l Initiative Ami des bébés 1999 Hôpital recertifié 2004 CLSC certifié 2005 CSSS certifié mai 2010 Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Plus en détail

Guichets d'accès clientèle orpheline (GACO) : Recension de pratiques sur les facteurs. favorisant la collaboration

Guichets d'accès clientèle orpheline (GACO) : Recension de pratiques sur les facteurs. favorisant la collaboration Guichets d'accès clientèle orpheline (GACO) : Recension de pratiques sur les facteurs favorisant la collaboration Pascale Navert Courtière de connaissances Direction de la planification, de la performance

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER PRODUCTION Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

Assurances collectives

Assurances collectives Assurances collectives Regroupement des organismes nationaux de loisir et de sport du Québec Conditions de renouvellement au 1 er avril 2015 et modification du choix d option Regroupement des organismes

Plus en détail

ACTUALITÉS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES. Août - Septembre 2013

ACTUALITÉS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES. Août - Septembre 2013 ACTUALITÉS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX Août - Septembre 2013 Notre équipe de droit de la santé vous propose, mensuellement, une vigie des textes législatifs et réglementaires

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Dép. 75 «Enfant présent»

Dép. 75 «Enfant présent» Dép. 75 «Enfant présent» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Créée en 1987, l association Enfant Présent, dispositif multi-accueil à caractère préventif, dispose de plusieurs

Plus en détail

Le contrôle de la qualité des services

Le contrôle de la qualité des services Le contrôle de la qualité est essentiel à l amélioration continue des services aux usagers. En fonction des obligations du ministère de la Santé et des Services sociaux, le Protecteur du citoyen a analysé,

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Janvier 2015 Contributions Équipe de travail Réal Cloutier, Hôpital Rivière-des-Prairies Louise

Plus en détail

Dr Julie Dauphin, Ph.D. Psychologue clinicienne

Dr Julie Dauphin, Ph.D. Psychologue clinicienne CHAMPS D EXPERTISE Dr Julie Dauphin, Ph.D. Psychologue clinicienne Hôpital Louis- H. Lafontaine Institut Universitaire en santé mentale Programme des troubles psychotiques - Clinique Sherbrooke 7401 Hochelaga

Plus en détail

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES JUIN 2007 Nous tenons à remercier Madame Suzanne Nicolas, consultante en santé primaire et gestion, pour la consultation qu elle a effectué et le rapport

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

Orientations régionales concernant les services offerts aux personnes présentant des problématiques multiples et le Complément

Orientations régionales concernant les services offerts aux personnes présentant des problématiques multiples et le Complément Orientations régionales concernant les services offerts aux personnes présentant des problématiques multiples et le Complément Orientations régionales concernant les services offerts aux personnes présentant

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif Isabelle Cyr, B.sc. Psychologie. B.sc. Service social. T.s. Thérapeute Josée Dostie, B.A. Psychologie. Thérapeute

Plus en détail

La réadaptation après un implant cochléaire

La réadaptation après un implant cochléaire La réadaptation après un implant cochléaire Ginette Diamond, chef en réadaptation Sophie Roy, audiologiste Colloque CRDP InterVal 2009 But de la présentation Sensibiliser les participant(e)s à un outil

Plus en détail

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec)

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Modèle de curriculum vitae thématique Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Résidence : 514) 873-0000 Bureau : (514) 873-1111 Télécopieur : (514) 873-9304 Courriel : pdupont@pdup.com Cadre infirmier

Plus en détail

Novembre 2014 volume 1 n o 2. espacecommunautaire. longueuil. donner,recevoir et partager

Novembre 2014 volume 1 n o 2. espacecommunautaire. longueuil. donner,recevoir et partager Novembre 2014 volume 1 n o 2 espacecommunautaire longueuil donner,recevoir et partager 2 hiver printemps 2015 APHASIE RIVE-SUD Mission : regrouper des s aphasiques et leurs proches afin de briser l isolement,

Plus en détail

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir?

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? CG 08-02-29 / 011 (FEC) Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? Document de réflexion présenté au Conseil général de la Fédération des enseignantes

Plus en détail

Le modèle conceptuel de gestion des connaissances (Ballay, 2000)

Le modèle conceptuel de gestion des connaissances (Ballay, 2000) Le modèle conceptuel de gestion des connaissances (Ballay, 2000) 1. Utilité d un modèle conceptuel en courtage de connaissances 2. Cycle de gestion et courtage des connaissances 1. Capitaliser 2. Apprécier

Plus en détail

LOI MODIFIANT L ORGANISATION ET LA GOUVERNANCE DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX NOTAMMENT PAR L ABOLITION DES AGENCES RÉGIONALES

LOI MODIFIANT L ORGANISATION ET LA GOUVERNANCE DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX NOTAMMENT PAR L ABOLITION DES AGENCES RÉGIONALES Chapitre II Remplacer l intitulé du chapitre II du projet de loi par le suivant : «CENTRES INTÉGRÉS DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX ET ÉTABLISSEMENTS NON FUSIONNÉS». Article 3 Modifier l article 3 du projet

Plus en détail

Lignes. directrices. droits. d enfants. d accès. Pour l expertise en matière de garde. et des. février 2oo6

Lignes. directrices. droits. d enfants. d accès. Pour l expertise en matière de garde. et des. février 2oo6 Lignes directrices Pour l expertise en matière de garde d enfants et des droits d accès février 2oo6 INTRODUCTION................. 3 PRÉAMBULE.................. 3 I. AMORCE DU PROCESSUS........... 4 A.

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉ(S) RÉSERVÉE(S) Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Contribuer au suivi de la grossesse,

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

l isolement chez des adultes

l isolement chez des adultes Évaluation de la surveillancee constante et des technologies d aide à la surveillance comme mesures alternatives à la contention et à l isolement chez des adultes hospitalisés ou en centre d hébergement

Plus en détail

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de et de services sociaux Présenté le 11 novembre 2003 Principe adopté le 10 décembre

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Qu est-ce que la maladie de Huntington?

Qu est-ce que la maladie de Huntington? Qu est-ce que la maladie de Huntington? Description sommaire Qu est-ce que la maladie de Huntington? La maladie de Huntington (MH) est une maladie neurodégénérative longtemps connue sous le nom de Chorée

Plus en détail

L'expérience client au centre de nos priorités. RAPPORT ANNUEL de gestion

L'expérience client au centre de nos priorités. RAPPORT ANNUEL de gestion L'expérience client au centre de nos priorités RAPPORT ANNUEL de gestion 2013 2014 Adopté par le conseil d administration le 11 juin 2014 Le Rapport annuel de gestion 2013-2014 est disponible qu en version

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC :

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : L ORDRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

164-02 LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR AMENDÉ RÉSOLUTION (D)

164-02 LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR AMENDÉ RÉSOLUTION (D) APPROUVÉ LE 25 SEPTEMBRE 2013 CONSEIL D ADMINISTRATION CENTRE JEUNESSE CHAUDIÈRE-APPALACHES PROCÈS-VERBAL de la cent soixante-quatrième séance ordinaire du conseil d administration du Centre Jeunesse Chaudière-Appalaches

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Objectifs : indiquer les objectifs de prévention du Service départemental de Protection Maternelle et

Plus en détail

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013 DEVIS D ÉVALUATION Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan Automne 2013 La mise en contexte de l évaluation Depuis sa création en 1993, la commission d évaluation de l enseignement

Plus en détail

Pour joindre Jeu : aide et référence par téléphone: Aide en ligne : www.jeu-aidereference.qc.ca

Pour joindre Jeu : aide et référence par téléphone: Aide en ligne : www.jeu-aidereference.qc.ca Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes. Centre de Référence du Grand Montréal Organisme de charité enregistré (10689 5840 RR0001)

Plus en détail

RECENSEMENT DES ACTIVITÉS/STRATÉGIES D ACTION EN LIEN AVEC LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE ET LA PERSÉVÉRANCE / MRC L ASSOMPTION

RECENSEMENT DES ACTIVITÉS/STRATÉGIES D ACTION EN LIEN AVEC LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE ET LA PERSÉVÉRANCE / MRC L ASSOMPTION Action RH Lanaudière Conciliation études-travail Nous encourageons au sein de l entreprise la conciliation études/travail dans le but de favoriser la formation continue et ainsi l apprentissage de nouvelles

Plus en détail

FICHES D INFORMATION Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Août 2011

FICHES D INFORMATION Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Août 2011 FICHES D INFORMATION Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Août 2011 Agence de la santé et des services sociaux de Montréal 3725, rue Saint-Denis Montréal (Québec) H2X 3L9 514 286-6500

Plus en détail

LE SAMU SOCIAL DE BRUXELLES

LE SAMU SOCIAL DE BRUXELLES LE SAMU SOCIAL DE BRUXELLES Le SAMU SOCIAL DE BRUXELLES Un dispositif de lutte contre l exclusion : 24h/24, 365j/an : 1) Une permanence téléphonique le N vert : 080099/340 2) Des équipes mobiles d aide

Plus en détail

La réinsertion sociale. Pour que la rue ait une issue...

La réinsertion sociale. Pour que la rue ait une issue... La réinsertion sociale Pour que la rue ait une issue... La philosophie d intervention du service de réinsertion sociale de la Maison du Père repose sur une approche de réduction des méfaits. Elle prône,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales.

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. 1 Les outils de mesure existants et description du handicap épileptique Il ne s agit pas ici de mesurer

Plus en détail

Le programme de maîtrise avec stage

Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage comporte 45 crédits, répartis comme suit : - 15 crédits de cours - 12 crédits de stage - 18 crédits pour la rédaction d'un rapport

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

I. Qu est ce qu un SSIAD?

I. Qu est ce qu un SSIAD? 1 Plan Introduction I. Qu est ce qu un SSIAD? II. L accompagnement du SSIAD III. Présentation du SSIAD de Meyssac et de Beynat IV. Les personnes prises en soin dans le SSIAD V. Présentation d une situation

Plus en détail

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action Orientations gouvernementales en matière d agression sexuelle Plan d action Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Pour obtenir d autres

Plus en détail

Rapport d activités de. l Association Québécoise. pour les Enfants Dyspraxiques (AQED)

Rapport d activités de. l Association Québécoise. pour les Enfants Dyspraxiques (AQED) Rapport d activités de l Association Québécoise pour les Enfants Dyspraxiques (AQED) Année 2013-2014 Introduction L association a été constituée par lettres patentes du registraire des entreprises au nom

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier Le projet de formation «Partenaires, jusqu à la fin» Déterminer avec le patient et ses proches les objectifs de ses soins en contexte de maladie grave et de fin de vie 7 octobre 2014 Entretiens Jacques

Plus en détail