2èmes Journées Avenir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2èmes Journées Avenir"

Transcription

1 2èmes Journées Avenir Atelier Découverte D en Télé-rhumatologieT Lyon 25 septembre 2010 Pr Louis Lareng * Pr Arnaud Constantin * Dr Monique Savoldelli * * Travaux du GIP Réseau Télémédecine et Midi-Pyrénées

2 Télémédecine et / Les Bases du DéveloppementD L hyperspécialisation croissante et rapide de la médecine / Progrès diagnostiques et thérapeutiques nécessité de réflexion collective et concertation pluridisciplinaire : «Du singulier au pluriel» La problématique aigue de la démographie médicale Le vieillissement de la population L «exigence accrue des usagers» / Culture internet Nomadisme Contraintes environnementales et économie de santé / limiter les déplacements de patients et de professionnels Le contexte en matière de Politique de Santé : Privilégier les actions de coopération entre acteurs de santé / Coordination et Continuité des Soins / SROS Loi Hospitalière du 31 Juillet Ordonnances du 24 Avril 1996 Loi du 4 Mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé La Télémédecine T / Un nouveau mode de pratique médicale m reconnu par la loi relative à l Assurance Maladie du 13 août t 2004 et précis cisé par la Loi du 21 Juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (HPST), qui définit le cadre de son développement. d

3 Télémédecine et Une Histoire, une Actualité, des Perspectives Institut Européen de TélémédecineT

4 Télémédecine et / Définitions La Télémédecine est : Un nouveau mode de pratique médicale Permettant de garantie l accès à des soins de qualité pour tous et la rupture de l isolement géographique Mettant en contact différents intervenants (médecins / médecins, professionnels de santé / médecins, patients / médecins) Par le biais de 2 technologies pouvant être associées : la visioconférence (mode synchrone) la télétransmission d images médicales fixes ( téléradiologie / téléanatomocytopathologie / téléecg / télééchographie / télésurveillance ) (mode asynchrone) La Télémédecine permet la transmission de données médicales, en vue de : Téléconsultations / Téléexpertises à visée diagnostique et / ou thérapeutique au bénéfice des patients Téléformations / Télésatffs / Téléréunions à des fins d enseignement, de recherche, de formation continue, de concertations administratives Tous les échanges réalisés sont sécurisés.

5 Télémédecine et en Midi-Pyrénées Historique (1/2) 1989: Création de l Institut Européen de Télémédecine par l UPS au sein du CHU de Toulouse : 10 Juillet Décision du gouvernement de faire de la Région Midi-Pyrénées un territoire expérimental pour le développement de la Télémédecine Labellisation par le Conseil Régional Midi-Pyrénées :Constitution du noyau du Réseau Télémédecine Régional Midi-Pyrénées (Contrat de Plan Etat-Région) 1998: Constitution du premier Groupement de Coopération Sanitaire dénommé Réseau Télémédecine Régional / GCS RTR Arrêté d approbation du Directeur de l ARH : 14 / 09 / : Transformation en Groupement d Intérêt Public Réseau Télémédecine Régional Midi-Pyrénées / GIP RTR Midi - Pyrénées : Arrêté Préfectoral du 29 / 11/ : Création d un Service Télémédecine au CHU de Toulouse Un service à vocation régionale.

6 Télémédecine et en Midi-Pyrénées Historique et actualité (2/2) : L évolution vers l e-santé et le DMP Constitution pour la transition du consortium dénommé Groupement de Coopération Momentané / GCM iconvergence DMP Midi-Pyrénées (20 Juillet 2007) Objectifs pour les acteurs de santé de la Région Assurer la cohérence : du Projet DMP et du Projet de mise en œuvre d une Plateforme Régionale de Santé destinée à faciliter les échanges entre acteurs de santé régionaux, impulsé par l ARH Midi-Pyrénées Un Chef de File ou mandataire commun : Le GIP RTR Midi-Pyrénées qui assure la MOA opérationnelle de la Plateforme Régionale e-santé et du projet DMP La croissance annoncée de l usage de la Télémédecine d une part, le fort développement de l e-santé, structurant pour l ensemble du système de santé d autre part, la perspective d évolution de la Plateforme Régionale e-santé vers l Espace Numérique Régional de Santé une réflexion d ores et déjà engagée avec les autorités sanitaires pour l évolution du GIP. Pour l évolution du GIP vers une structure permettant la mise en place de l ENRS, il est prévu un GCS, dont les grandes lignes de fonctionnement seront définis par l ASIP, et l installation par l ARS

7 Télémédecine et e-santé : L Actualité L Impact des Evolutions Nationales sur les Actions Régionales Les différentes initiatives régionales dans le cadre de programmes Télémédecine et e-santé convergent sur la nécessaire coordination de la mise en œuvre aux fins d interopérabilité et de mutualisation des moyens et Infrastructures dans la perspective de transversalité des usages / MOA Opérationnelle mutualisée. Le développement de ces différents moyens coopératifs et infrastructures Télémédecine et e-santé a vocation à s inscrire dans le cadre de la constitution des Espaces Numériques Régionaux de Santé (ENRS), aux fins de garantir la cohérence des initiatives et la convergence des systèmes.

8 Les pratiques de la Télémédecine

9 Télémédecine / Un nouveau mode de pratique médicalem La Télémédecine suppose en terme d organisation et de fonctionnement de prendre en compte et d assurer les activités suivantes qu il convient de distinguer : Les Activités de Support Missions transversales de coordination médicale, technique et administrative / MOA opérationnelle : pilotage projets, processus organisationnels, déploiement, Accompagnement, formation et assistance utilisateurs, évaluation/ Observatoire, Ethique et sécurité des échanges Les Activités Primaires Echanges médicaux pluridisciplinaires (Téléconsultations /Téléexpertise, Téléstaffs / Téléformations, Education à la Santé, Télésurveillance ) conduits et «produits» via Télémédecine par le corps médical ainsi que l ensemble des professionnels de santé de la région Midi-Pyrénées.

10 Télémédecine et LE DOMAINE DES SOINS Accès s au niveau d expertise d requis dans toutes les spécialit cialités Téléconsultation Téléexpertise Avis consultatifs à visée e diagnostique et/ou thérapeutique et aide à l indication de transferts de patients

11 LE DOMAINE DES SOINS Coopération Inter-Etablissements de Santé L ancrage du Réseau R et le Maillage du Territoire Partenariats Ville-Hôpital / L ouverture L vers les Professionnels de Santé Libéraux Télémédecine au domicile du Patient / Une première expérience en EHPAD

12 Réseau Télémédecine et Midi-Pyrénées - GIP Midi-Pyrénées U.C.S.A. Etab. Public C.M.P. (Centre Médico Psy.) Cabinet Libéral Etab. Privé Maison Médicale EHPAD Etab. Privé participant au service public Condom Fleurance Nogaro Auch St Céré Gourdon Figeac Espalion Decazeville Salles la Source Cahors Rodez Villefranche R. Salles-Curan Moissac Nègrepelisse Carmaux Millau Montauban Fronton Bondigoux Albi St Affrique Lacaune Toulouse Lavaur Castres Albi U.C.S.A. CH Lannemezan U.C.S.A C.M.P. Tarbes Saint Lombez Blancard St Gaudens Barbazan Salies Lannemezan C.M.P. Lourdes St-Girons Bagnères de Bigorre Membres du RéseauR au 31/12/2009 Galan Luchon Gaillac Toulza Villefranche L. Foix U.C.S.A. Colomiers Seysses U.C.S.A. Muret Mazamet Cornebarrieu U.C.S.A. Saint Jean Toulouse 60 établissements / 78 sites hospitaliers 31 établissements de santé publics / 49 sites 29 établissements de santé privés / 29 sites 1 réseau de santé Association TMVES

13 Réseau Télémédecine T et Midi-Pyr Pyrénées Echanges en mode Synchrone

14 Réseau Télémédecine et Séances de Télémédecine T Inter-Hospitali Hospitalières

15 Télémédecine de Proximité Un exemple : L Interniste et le Médecin Généraliste Le Cabinet du Médecin Généraliste Le Médecin référent Interniste CHU Toulouse

16 Télémédecine en Maison de Retraite Projet Healthware Médicalisation d une d maison de retraite isolée e par le médecin m traitant Le Médecin M Traitant La Maison de Retraite Maison de Retraite

17 Réseau Télémédecine T et Midi-Pyr Pyrénées Transmission d Images d Médicales M et données associées Échanges en mode Asynchrone

18 - La solution peut être utilisée depuis n importe quel poste (plus de déplacement nécessaire vers une station dédiée), à la fois pour rédiger la demande d avis et pour recevoir et instruire la demande. - La fiche suiveuse s adapte au contexte clinique. - Outre les données cliniques renseignées dans le SI, des fichiers peuvent être attachés (comptes-rendus de laboratoire, comptes-rendus de radiologie, images jpeg). - Le dossier peut-être envoyé vers plusieurs services, permet des réponses concertées, permet l envoi de compléments d information.

19 Conjuguer Qualité de Visualisation et Souplesse d utilisation Logiciel Client de visualisation avancée Fonctions logicielles / Fonctionnalités avancées de travail des examens destinées notamment aux radiologues référents qui ont besoin d un confort de lecture, similaire aux consoles d interprétation qu ils ont l habitude d utiliserdonner aux médecins référents des conditions optimales autorisant une prise de décision Fonctionnement en mode Web Un utilisateur peut créer, répondre à ou consulter ses dossiers (images et données associées) depuis son poste de travail, au sein d un établissement et/ou depuis son domicile

20 Visualisation avancée Exemple d outil : Reconstruction multiplanaire Coupes axiales de départ Construction coupes sagittales et coronales

21 Visualisation en mode Web

22

23 Réseau Télémédecine et Midi-Pyrénées Dossiers Patients Traités par Télémédecine Les données d activité

24 RESEAU TELEMEDECINE ET MIDI-PYRENEES Dossiers traités par Télémédecine (Intra et Trans-Régional) Spécialit cialités s sollicitées en référencer rence dossiers 3025 H 50 - Avril 1996 à Décembre 2009 Temps moyen/séance 23 min Temps moyen/dossier 9 min Nb Dossiers/séances 2,5 Cancérologie 33% Pneumologie 11% Radiologie 11% Neurochirurgie 9% Cardiologie 7% Traumato Orthopédie 6% Gynéco Obstétrique 4% Urgences Diverses 3% Chirurgie Cardio Vasculaire 2% Neurologie 2% Médecine Interne 2% Chirurgie Thoracique 2% Diabétologie 1% Médecine Vasculaire 1% Médecine Nucléaire 1% Pédiatrie 1% Chirurgie Digestive 0,5% Dermatologie 0,5% Anatomo Cyto Pathologie 0,5% Gérontologie 0,5% Urologie 0,5% Soins Palliatifs/Douleur 0,5% Autres spécialités 1% Chirurgie Générale Hépato Gastro Entérologie Psychiatrie Anesthésie Réanimation Maladies Infectieuses Stomatologie ORL Endocrinologie Réanimation Rhumatologie Chirurgie Vasculaire Néphrologie Médecine Physique Chirurgie Plastique Néonatologie Parasitologie

25 RESEAU TELEMEDECINE ET MIDI-PYRENEES Evolution du nombre de dossiers de patients traités par Télémédecine Nombre de Dossiers Nbre Dossiers 2009 = 1,33 *n2008 Nbre Dossiers 2009 = 2,06*n Visioconférence Solution Téléradiologie Année

26 RESEAU TELEMEDECINE ET MIDI-PYRENEES Téléformation et Téléstaffs

27 RESEAU TELEMEDECINE ET MIDI-PYRENEES Evolution du nombre de séances s de Téléformation T / Téléstaffs Téléformation et Téléstaffs Régionaux / Nationaux / Internationaux Nombre de Séances Téléformations / Téléstaffs Données séances 670: connexions 2262:35 Nombre séances 2009 = 1,6 * n2007 Soit participations de professionnels de santé à des TéléformationsT sur les cinq dernières res années Régional Total National 50 International 0 Année

28 Réseau Télémédecine et Midi-Pyrénées Application de la Télémédecine en Rhumatologie

29 Applications de la télémédecine en Rhumatologie : téléconsultations Zones géographiques à faible densité rhumatologique. Patients à mobilité restreinte: EHPAD, UCSA Diagnostic retenu à l issue de la téléconsultation : polyarthrite œdémateuse du sujet âgé.

30 Applications de la télémédecine en Rhumatologie : téléconsultations Evaluation de la téléconsultation dans une étude nord irlandaise concernant 100 patients se plaignant de symptômes rhumatologiques. Pour le médecin : 97% de précision diagnostique. Pour le patient : 90% de satisfaction. Leggett P et al. Br J Gen Pract 2001;51:746-8

31 Applications de la télémédecine en Rhumatologie : téléradiologie Patient de 35 ans. Douleurs fessières d horaire mixte depuis 3 ans. Radiographies normales. Compte-rendu de l IRM des sacro-iliaques: atteinte dégénérative. Transmission des images à votre collègue rhumatologue et/ou radiologue référent dans le domaine inflammatoire. Au vu des images IRM, il s agit en fait d une sacro iléite bilatérale Et non d une atteinte dégénérative. Le diagnostic finalement retenu est celui de spondylarthrite ankylosante.

32 Applications de la télémédecine en Rhumatologie : téléstaffs Réunions mensuelles de concertation thérapeutique sur les biothérapie (CHU Purpan, Toulouse). Discussion de dossiers avec collègues hospitaliers (Albi, Auch, Foix, Montauban, Rodez) et libéraux. Au lieu de se réunir physiquement à Purpan un vendredi par mois, il serait possible d organiser ces réunions en télémédecine, ce qui éviterait aux rhumatologues des CHG de se déplacer à Toulouse

33 «La santé en mouvement: évolution vers le dialogue numérique»

34 Conclusion

35 Télémédecine et / Etat des Lieux et Perspectives Sur le plan technique Après une phase d innovation, des solutions techniques matures aujourd hui disponibles et des travaux de recherche toujours à poursuivre et à inciter notamment pour le champ du domicile - Le défi de l interopérabilité et l intégration des solutions et systèmes : comment permettre d échanger entre eux à différents outils destinés à échanger? Des besoins croissants fortement exprimés sur le terrain pour l Hôpital, la Ville et le Domicile Le défi de «l interopérabilité» des processus organisationnels / la formalisation des échanges L apprentissage du travail en partenariat Les besoins d accompagnement Les enjeux actuels pour permettre le développement des usages L organisation de la référence doit être adaptée à la croissance de la demande / Assurer la disponibilité et la qualité de la réponse Ex.: Les travaux d organisation de la référence en Téléradiologie Un financement adapté pour les activités de support et les activités primaires Le renforcement des missions support transversales de coordination

36 Développement de la Télémédecine T et de l Télémédecine et concourent : à la mise en complémentarité des compétences des professionnels et des structures contribuant ainsi à l optimisation du maillage de l offre de soins et à l optimisation du temps médical au bénéfice des patients Le développement de l organisation de l offre territoriale : des soins de proximité de qualité Faciliter le recours aux ressources régionales hautement spécialisées Permettre l accès au niveau d expertise requis (démarche diagnostique et thérapeutique) et au traitement le plus adapté pour les patients en tout point du territoire régional à la coordination et la continuité des soins (plateaux techniques spécialisés - structures de proximité PS Libéraux - domicile) / qualité et sécurité de la prise en charge des patients

37 Plateforme DMP et Télémédecine complémentaires pour la coordination et la continuité des soins délivrés aux Patients - De mieux en mieux informés s (culture Internet) - De plus en plus mobiles Patients Télémédecine Impact sur les relations entre patients et professionnels de santé Label Qualité Confiance Impact sur les relations entre professionnels de santé Établissements de Santé Professionnels de Santé Médecins Libéraux Autres Professionnels de Santé (Laboratoires, centres d Imagerie, d infirmières res libérales, sage-femmes libérales, pharmaciens)

38 La Télémédecine et l / atouts majeurs pour la réduction r des inégalit galités s sociales et territoriales et l optimisation l de l accl accès à des soins de qualité pour tous les patients

39 «Voyez-vous dans la vie, il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer, et les solutions les suivent.» Antoine de Saint Exupéry

40

Programme régional de télémédecine

Programme régional de télémédecine e-santé Programme régional de télémédecine 2012 > Consultation réglementaire www.sante.midi-pyrenees.fr PRT > Programme régional Télémédecine Contexte p. 4 Les actions du premier Programme régional de

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Télémédecine Un levier pour la restructuration de l offre de soins

Télémédecine Un levier pour la restructuration de l offre de soins , l heure «H»? >> Progression de la durée de vie 2000-2050 Ont collaboré à ce dossier : Dr Pierre SIMON : un levier pour la restructuration de l offre de soins.............10 Jean-Yves Robin : unn rôle

Plus en détail

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 NOUMBISSIE Emmanuel, ingénieur en organisation et méthodes à la direction générale de l hôpital marne la vallée ( Lagny) Transfert d activités sur un nouveau site :

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

La mise en place du PACS 1 Midi-Pyrénées s inscrit

La mise en place du PACS 1 Midi-Pyrénées s inscrit Pr Louis Lareng ADMINISTRATEUR Dr Monique Savoldelli DIRECTEUR SIH Karine Seymour CHEF DE PROJET 35 GROUPEMENT DE COOPÉRATION SANITAIRE TÉLÉSANTÉ MIDI-PYRÉNÉES, TOULOUSE Mise en place d un PACS mutualisé

Plus en détail

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Angers FHF 13 septembre 2012 Ce qui a changé dans l exercice

Plus en détail

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) De quoi parlons-nous? Le cadre de la santénumérique

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe Un éclairage pour un déploiement national Journée Télémédecine ASIP Santé 3 mai 2012 Pascale MARTIN - ANAP Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

Direction générale de l offre de soin

Direction générale de l offre de soin Apport de la télémédecine en matière de coopération territoriale 1. Une nouvelle organisation de l offre sanitaire pour mieux répondre aux besoins des populations 2. Comment organiser des activités de

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Télémédecine, télésanté, esanté. Pr. François KOHLER kohler@medecine.uhp-nancy.fr

Télémédecine, télésanté, esanté. Pr. François KOHLER kohler@medecine.uhp-nancy.fr Télémédecine, télésanté, esanté Pr. François KOHLER kohler@medecine.uhp-nancy.fr Télémédecine : Définition et domaines «Exercice de la médecine à distance» => Implique un médecin En France : Décret n 2010-1229

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 Une place d auto-assureur unique en France : Rôle traditionnel de défense de l Institution

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

Les permanences d accès aux soins de santé :

Les permanences d accès aux soins de santé : Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales de Midi-Pyrénées Les permanences d accès aux soins de santé : «Les PASS» en Midi-Pyrénées Mars 2003 Rapport réalisé dans le cadre de l évaluation

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Accompagnement à la mise en œuvre de services de télésanté et de téléservices médico-sociaux sur le territoire de Figeac

Accompagnement à la mise en œuvre de services de télésanté et de téléservices médico-sociaux sur le territoire de Figeac Accompagnement à la mise en œuvre de services de télésanté et de téléservices médico-sociaux sur le territoire de Figeac Rapport de fin de phase 1 (DIAGNOSTIC) : Etude de l existant et identification de

Plus en détail

Un programme de télémédecine au service des objectifs prioritaires de santé de la région Languedoc-Roussillon

Un programme de télémédecine au service des objectifs prioritaires de santé de la région Languedoc-Roussillon Un programme de télémédecine au service des objectifs prioritaires de santé de la région Languedoc-Roussillon PROGRAMME RELATIF AU DÉVELOPPEMENT DE LA TÉLÉMÉDECINE 2 INTRODUCTION Selon la définition adoptée

Plus en détail

Journées de formation DMP

Journées de formation DMP Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé

Plus en détail

Application DCC Réseau ONCOLIE --- Application DMI Réseau Gérontologique de Baumes Les Dames ---- Application RAPID Réseau RAPIDFR-NAT

Application DCC Réseau ONCOLIE --- Application DMI Réseau Gérontologique de Baumes Les Dames ---- Application RAPID Réseau RAPIDFR-NAT ATELIER PROJETS REGIONAUX DEMONSTRATION Application DCC Réseau ONCOLIE --- Application DMI Réseau Gérontologique de Baumes Les Dames ---- Application RAPID Réseau RAPIDFR-NAT 1 I. CONTEXTE L Agence Régionale

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

SOMMAIRE... 2 1 PREAMBULE... 5 2 INTRODUCTION... 7 3 LE PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA TELEMEDECINE. 10

SOMMAIRE... 2 1 PREAMBULE... 5 2 INTRODUCTION... 7 3 LE PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA TELEMEDECINE. 10 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1 PREAMBULE... 5 2 INTRODUCTION... 7 3 LE PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA TELEMEDECINE. 10 3.1 UN PLAN NATIONAL... 10 3.2 LES CHANTIERS NATIONAUX PRIORITAIRES... 11 Imagerie

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Insuffisance cardiaque et télémédecine: Exemple du Projet E care : prise en charge à domicile des insuffisants cardiaques en stade III

Insuffisance cardiaque et télémédecine: Exemple du Projet E care : prise en charge à domicile des insuffisants cardiaques en stade III Insuffisance cardiaque et télémédecine: Exemple du Projet E care : prise en charge à domicile des insuffisants cardiaques en stade III de la NYHA Emmanuel ANDRES et Samy TALHA Service de Médecine Interne,

Plus en détail

Une nouvelle ère du soin. Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE

Une nouvelle ère du soin. Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE Une nouvelle ère du soin Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE ÉDITO Principal acteur dans l offre de soins de la région, le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse est

Plus en détail

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 P.3! " P.7! # $!%& # $!# $ ' (") P.9 *$ (") +,(") a) )! " #$ %$ lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 & ' (()# " )2 #% * +,,,- - -$. / 0 ()./ *. 1 - -() * 2+,3+ 1 (.

Plus en détail

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 1 RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 2 LE PSIT A DÉFINI UN CADRE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA

Plus en détail

Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers

Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers Fidèle à sa tradition humaniste de partage et d ouverture, la faculté de médecine Paris Diderot propose des programmes d accueil aux

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco

Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco Réseau Régional de Cancérologie ONCOPACA-Corse Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco 1. CONTEXTE ET OBJECTIF Contexte : Cette présente charte a été définie

Plus en détail

PROJET DE TÉLÉMEDECINE

PROJET DE TÉLÉMEDECINE PROJET DE TÉLÉMEDECINE ISIFC 2 ème année Année universitaire 2011-2012 LA TÉLÉSURVEILLANCE Louis ACHA Rafaël MINACORI ISIFC Génie biomédical 23,rue Alain SAVARY 25000 Besançon Cedex Tél : 03 81 66 66 90

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE EN FRANCHE-COMTÉ

TÉLÉMÉDECINE EN FRANCHE-COMTÉ TÉLÉMÉDECINE EN FRANCHE-COMTÉ PROGRAMME 2012-2016 Préface Dans une région à forte composante rurale et dont la démographie médicale pourrait rapidement devenir préoccupante, nous devons anticiper et permettre

Plus en détail

La Télémédecine pour améliorer l accès aux soins

La Télémédecine pour améliorer l accès aux soins La Télémédecine pour améliorer l accès aux soins Dr Pierre Simon Président de la Société Française de Télémédecine Congrès Association Lyon 23 avril 2015 Quelques dates historiques de la TLM. 1920, première

Plus en détail

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle possible? 18 octobre 2012 Professeur Philippe KOLH CIO, Directeur du Service des Informations Médico-Economiques CHU de LIEGE Plan

Plus en détail

Nouvelles Technologies d investigation de surveillance du patient dont Télétransmission

Nouvelles Technologies d investigation de surveillance du patient dont Télétransmission Plateforme Médicalisée 24/7 de Services Santé et Télémédecine M.D Jean-Michel Souclier H2AD propose des solutions entièrement sécurisées permettant le maintien et le retour àdomiciledes personnes fragiles:

Plus en détail

Plus d un bénéficiaire sur quatre réside à Toulouse

Plus d un bénéficiaire sur quatre réside à Toulouse Caractéristiques et recours aux soins des populations bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU_C) : plus jeunes, plutôt féminines et en moins bonne santé En Midi-Pyrénées,

Plus en détail

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 1 Le GCS Télésanté Lorraine La télésanté en lorraine Groupement de Coopération Sanitaire créé en

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE. Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2)

MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE. Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2) MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2) 1 - SCP Radiolor 2 - CHU de Nancy MODE D EXERCICE DU PRATICIEN Choix

Plus en détail

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants 8 : 00 am 9 : 00 am 9 : 00 am 10 : 00 am Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales 22 octobre 2013 8 : 00 Inscription et accueil 8 : 30 Ouverture Président

Plus en détail

Messagerie Securisee de Sante. Jeudi 23 Avril 2015

Messagerie Securisee de Sante. Jeudi 23 Avril 2015 Messagerie Securisee de Sante Jeudi 23 Avril 2015 Déploiement de la Messagerie sécurisée de santé en Haute-Normandie Actions régionales Actions ville-hôpital Actions d animation 1 Actions Régionales Déploiement

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 4. I Les méthodes et principes... 8

Sommaire INTRODUCTION... 4. I Les méthodes et principes... 8 Sommaire INTRODUCTION... 4 I Les méthodes et principes... 8 II Le Centre Hospitalier dans son territoire de santé Constats Objectifs régionaux et perspectives... 11 II 1 Caractéristiques démographiques...

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé Dr Jean Jacques ANTOINE FEMALOR 14 Juin 2012 METZ 57 1 Déclara'on d intérêts J ai actuellement ou j ai eu au cours des trois

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

Télémédecine. F. Brunet 28 octobre 2010

Télémédecine. F. Brunet 28 octobre 2010 Télémédecine F. Brunet 28 octobre 2010 Définition Idée générale : Faire voyager les informations plutôt que les patients Selon le CNOM (Conseil National de l Ordre des Médecins) : La télémédecine est une

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Système d Information des Réseaux de Santé

Système d Information des Réseaux de Santé Système d Information des Réseaux de Santé Cadre National Septembre 2011 V 1.0.0 SOMMAIRE 1 Synthèse... 3 2 Préambule... 6 2.1 Le système d information des réseaux de santé : problématique commune à l

Plus en détail

SDRSIS Systèmes d information en santé

SDRSIS Systèmes d information en santé SDRSIS Systèmes d information en santé SCHÉMA DIRECTEUR RÉGIONAL DES SYSTÈMES D INFORMATION EN SANTÉ SDRSIS Systèmes d information en santé Introduction...4 La démarche...5 Le contexte des Systèmes d

Plus en détail

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon)

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Intervention personnalisée à tous les stades de la Maladie Rénale Chronique Prévention de la progression de la maladie rénale Consultation

Plus en détail

Les différents modes d exercice de la médecine. Commission Ordinale de Communication

Les différents modes d exercice de la médecine. Commission Ordinale de Communication Les différents modes d exercice de la médecine Commission Ordinale de Communication Pierre DELPLA Jean THEVENOT Les différents modes d exercice de la médecine : salariée ou libérale Hôpital public Hôpital

Plus en détail

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND PREAMBULE - Déçisions du directoire de l APHP : 1) le site de l HTD ne serait pas fermé 2) le site de l HTD ne serait pas

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

projet d établissement

projet d établissement projet d établissement Juin 2010 2010-2014 Synthèse générale du projet d établissement C est dans le contexte nouveau créé, d une part, par la loi HPST qui doit permettre de mettre en place une offre de

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

Télésanté et parcours de soins

Télésanté et parcours de soins Télésanté et parcours de soins Dr Pierre Simon Président de la Société Française de Télémédecine (SFT-Antel) JetSan, Compiègne, 28 mai 2015 La santé connectée, aujourd hui et demain Les outils supports

Plus en détail

Projet de communication

Projet de communication PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / 2016 - TOME 6 - Projet de communication 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 RECAPITULATIF DES FICHES ACTIONS... 5 Communication Interne... 6 FICHE N COM INT 01 A... 7 Communication

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Organisation du Système de Santé en France

Organisation du Système de Santé en France Organisation du Système de Santé en France Dr Marion ALBOUY-LLATY Staff de santé publique 5 janvier 2011 Organisation du Système de Soins en France Plan 1. Introduction et Définitions 2. La Demande de

Plus en détail

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation.

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation. Services Pas d avance de frais Qualité des soins Médecine spécialisée Accessibles Innovation Mutualiste Kinésithérapie Animateurs Médecine générale Centres de santé Les Etablissements MGEN Quand les soins

Plus en détail

Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services

Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services hospitaliers. Ce projet d amélioration de la qualité porte

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

De nouvelles organisations et pratiques de soins par télémédecine

De nouvelles organisations et pratiques de soins par télémédecine Dossier thématique P. Simon Président de l Association nationale de télémédecine (ANTEL), Paris. De nouvelles organisations et pratiques de soins par télémédecine New organizations and healthcare management

Plus en détail

La télésanté : un nouvel atout au service de notre bien-être

La télésanté : un nouvel atout au service de notre bien-être La télésanté : un nouvel atout au service de notre bien-être Un plan quinquennal éco-responsable pour le déploiement de la télésanté en France Rapport remis à Madame Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre

Plus en détail

Accès aux soins. avec couverture maladie. ACCèS AUX SOINS AVEC COUVERTURE MALADIE. d examens de santé. (CES) pour adultes Saint-Vincent

Accès aux soins. avec couverture maladie. ACCèS AUX SOINS AVEC COUVERTURE MALADIE. d examens de santé. (CES) pour adultes Saint-Vincent Accès aux soins avec couverture maladie Les centres d examens de santé Ce sont des structures qui proposent un «examen périodique de santé» qui représente un droit pour tout assuré social. L examen périodique

Plus en détail

Stratégie de déploiement

Stratégie de déploiement Messageries Sécurisées de Santé (MSSanté) Mars 2014 Page 1 La présente note vise à éclairer la démarche de mise en place d un système de messageries sécurisées de santé en concertation avec l ensemble

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU PROJET DMP EN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ

GUIDE PRATIQUE DU PROJET DMP EN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ GUIDE PRATIQUE DU PROJET DMP EN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ 2 e édition Mai 2012 www.dmp.gouv.fr GuideDMP_ASIP_Couv.indd 1 27/04/12 11:35 2 - GUIDE PRATIQUE DU PROJET DMP EN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ INTRODUCTION

Plus en détail

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier DGOS/PF3/CdC MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier L article L. 6323-3 du code de la santé publique prévoit

Plus en détail

Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances

Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances Juin 2014 TITRES UNIVERSITAIRES ET HONORIFIQUES La loi du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur permet aux universités de délivrer, sous

Plus en détail

Droits des personnes malades en fin de vie

Droits des personnes malades en fin de vie R S L S Droits des personnes malades en fin de vie Dr. R. Mislawski Médecin coordonnateur, Docteur en droit Sommaire Introduction 1 Domaine de la loi 2 Conditions de fond de mise en œuvre de la loi 3 Critères

Plus en détail

soins va changer et quelle est la place des TIC?

soins va changer et quelle est la place des TIC? Pourquoi l organisation des soins va changer et quelle est la place des TIC? Docteur Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Luxembourg 15 avril 2010 UN RAPPORT «La place

Plus en détail

Dossier communicant de cancérologie (DCC) et dossier médical personnel (DMP)

Dossier communicant de cancérologie (DCC) et dossier médical personnel (DMP) Dossier communicant de cancérologie (DCC) et dossier médical personnel (DMP) Cadre national Octobre 2010 Mesure 18 : Personnaliser la prise en charge des malades et renforcer le rôle du médecin traitant

Plus en détail

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Colloque Tic Santé,11 février 2010 Dr France Laffisse, Orange Healthcare Plan Télésurveillance

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques _ Sous-direction observation de la santé et de l assurance maladie _ Bureau établissements

Plus en détail

Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace!

Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace! Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace! Mardi 14 Février 2012 L accompagnement des professionnels de santé sur le terrain M. Gaston STEINER directeur d Alsace e-santé(gcs) Le DMP, socle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Basse-Normandie Champagne-Ardenne Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims RECRUTE DEUX PRATICIENS EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION À TEMPS PLEIN Missions : Renseignements & candidatures : 03 26 78 74 44

Plus en détail

Le guide de l assurance responsabilité

Le guide de l assurance responsabilité Le guide de l assurance responsabilité Questions, réponses et comparatifs, statistiques des plaintes et poursuites, remboursement de la quote-part et liste des primes IL VOUS est obligatoire de souscrire

Plus en détail

Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs?

Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs? Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs? Aude Le Divenah Praticien hospitalier, chargée de mission, Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Les soins palliatifs se

Plus en détail

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012 Le DMP en Bretagne Assemblée générale ANIORH Vendredi Ordre du Jour 1- Présentation du DMP 2- Déploiement du DMP en Bretagne 3- Présentation de la démarche en établissement 4- Présentation de la démarche

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

Parcours du patient cardiaque

Parcours du patient cardiaque Parcours du patient cardiaque Une analyse HAS à partir de la base QualHAS, des Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité & Sécurité des Soins (IPAQSS)- Infarctus du myocarde Linda Banaei-Bouchareb,

Plus en détail

Rapport. La place de la télémédecine. dans l organisation des soins

Rapport. La place de la télémédecine. dans l organisation des soins Ministère de la Santé et des Sports Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des Soins Rapport La place de la télémédecine dans l organisation des soins Etabli par : Pierre Simon et Dominique

Plus en détail

Controverse UDM télésurveillée Pour. P. Simon Association Nationale de Télémédecine

Controverse UDM télésurveillée Pour. P. Simon Association Nationale de Télémédecine Controverse UDM télésurveillée Pour P. Simon Association Nationale de Télémédecine Controverse Peut-on être en 2013 opposé au développement de la télémédecine? Pourquoi les patients en insuffisance rénale

Plus en détail

TERRITOIRES ET SANTE

TERRITOIRES ET SANTE TERRITOIRES ET SANTE UNE REPONSE A L EVOLUTION DE LA DEMOGRAPHIE DES PROFESSIONNELS DE SANTE ET A L AMELIORATION DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : LES MAISONS DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRES GUIDE DE MISE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Voyage au cœur des réseaux d imagerie médicale

DOSSIER DE PRESSE. Voyage au cœur des réseaux d imagerie médicale DOSSIER DE PRESSE Voyage au cœur des réseaux d imagerie médicale Service de presse et de communication : MHC Communication Marie-Hélène Coste / Véronique Simon 38 avenue Jean Jaurès - 94110 Arcueil Tél.

Plus en détail