UBS (CH) Property Fund Swiss Residential «Anfos» Rapport annuel 2009/2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UBS (CH) Property Fund Swiss Residential «Anfos» Rapport annuel 2009/2010"

Transcription

1 UBS (CH) Property Fund Swiss Residential «Anfos» Rapport annuel 2009/2010

2

3 1

4 Organisation Direction du fonds UBS Fund Management (Switzerland) SA, Brunngässlein 12, 4002 Bâle Conseil d administration Thomas Rose, Président (à partir du 31 mai 2010) Managing Director, UBS SA, Bâle et Zurich Reto Ketterer, Vice-Président (à partir du 31 mai 2010) Managing Director, UBS SA, Bâle et Zurich Markus Steiner, Délégué Jean-Paul Gennari Managing Director, UBS Fund Services (Luxembourg) S.A., Luxembourg Christian Eibel (à partir du 6 mai 2010) Executive Director, UBS SA, Bâle et Zurich Markus Lesmann (à partir du 6 mai 2010) Director, UBS SA, Bâle et Zurich Directoire Markus Steiner Directeur et Délégué du Conseil d administration André Valente Directeur adjoint Riccardo Boscardin Responsable Real Estate Funds Franz Cadalbert Responsable Finance, Controlling and Accounting André Debrunner Responsable Fund Reporting and Information Services Karsten Illy Responsable Operations Securities Funds Beat Schmidlin Responsable Legal and Tax Thomas Zimmerli Responsable Compliance and Risk Control Eugène Del Cioppo Responsable Business Development & CRM Experts chargés des estimations KPMG AG Real Estate, Zurich Experts immobiliers agréés Stefan Pfister Ulrich Prien Beat Ochsner Organe de révision Ernst & Young SA, Bâle Gérance immobilière Livit Immobilien Management AG, Zurich Wincasa, Winterthour EPM Swiss Property Management SA, Wallisellen Services de paiement UBS SA, Bâle et Zurich et ses succursales en Suisse Représentant fiscal en Allemagne UBS Deutschland SA Case postale D Francfort-sur-le-Main Contacts au Liechtenstein Service de paiement/représentant Liechtensteinische Landesbank Aktiengesellschaft, Städtle 44, FL-9490 Vaduz Banque dépositaire UBS SA, Bâle et Zurich 2

5 Les principaux chiffres à la clôture Exercice Fortune nette du fonds (en mio. de CHF) 1 378, , ,7 Nombre de parts Valeur d inventaire par part (en CHF) Distribution par part (en CHF) Dernier cours boursier à la clôture (en CHF) Biens-fonds/immobilier (en mio. de CHF) 1 684, , ,0 Fortune totale du fonds (en mio. de CHF) 1 755, , ,0 Fonds étrangers (en mio. de CHF) 376,7 452,0 387,3 Revenus locatifs (en mio. de CHF) 101,4 97,2 90,6 Entretien ordinaire (en mio. de CHF) 7,9 7,6 7,3 Revenu net (en mio. de CHF) 54,4 48,9 48,1 Performance 1 10,7% 2 19,3% 2,9% SXI Real Estate Funds TR (performance annuelle) 3 10,8% 11,2% 0,4% Immeubles d habitation 75,0% 76,0% 75,5% Immeubles à usage commercial 13,9% 14,8% 8,2% Immeubles à usage mixte 8,4% 6,4% 12,7% Terrains à bâtir/immeubles en construction 2,7% 2,8% 3,6% Canton de Zurich 39,7% 40,1% 38,7% Canton de Bâle-Ville/Bâle-Campagne 22,4% 22,8% 23,7% Canton de Berne 9,8% 10,3% 10,5% Canton de Argovie 6,8% 5,5% 5,4% Canton de St-Gall 5,3% 5,1% 5,1% Autres cantons 16,0% 16,2% 16,6% Chiffres clés selon la SFA Rendement de placement 4,7% 5,2% 8,0% Rendement sur distribution 3,3% 3,4% 4,0% Coefficient de distribution (Payout ratio) 90,8% 96,4% 90,3% Rendement des fonds propres (ROE «Return on Equity») 4,5% 4,9% 7,1% Agio/Disagio 23,2% 17,5% 2,9% Marge de bénéfice d exploitation (marge EBIT) 72,7% 73,8% 73,4% Coefficient d endettement 16,3% 21,9% 19,2% Taux de perte sur loyer (perte de produit) 3,8% 3,2% 2,7% Quote-part des charges d exploitation du fonds (TERREF) 0,87% 0,88% 0,87% 1 Calcul selon les prescriptions de la Swiss Funds Association (SFA) 2 Modification du calcul de la performance, avec prise en compte de l augmentation de capital effectuée le et d un nouveau facteur d ajustement 3 Changement d indice de référence de Rüd Blass Immobilienfonds à SXI Real Estate Funds TR au 1 er octobre 2009 La performance passée n offre aucune garantie de l évolution future. La performance représentée ne tient pas compte de commissions et de coûts éventuels prélevés lors de la souscription et du rachat de parts. 3

6 Communications aux investisseurs I. Indemnisation de la Direction du fonds conformément au contrat de fonds, maximum: 0,25% par trimestre taux effectif perçu: 0,225% par trimestre calculé sur la base de la fortune totale moyenne du fonds. Avec cette indemnité, la Direction du fonds a rémunéré les distributeurs et les gestionnaires de fortune pour la distribution du fonds de placement. La Direction du fonds a également accordé des rétrocessions aux investisseurs institutionnels détenant des parts du fonds pour des tiers. 4

7 Rapport succinct de l organe de révision selon la loi sur les placements collectifs (LPCC) En notre qualité de société d audit des placements collectifs, nous avons révisé le rapport annuel du fonds de placement UBS (CH) Property Fund Swiss Residential «Anfos» constitué des comptes annuels et des autres données conformément à l art.89 al.1 let. a à h et à l art. 90 de la loi sur les placements collectifs de capitaux pour l exercice clôturé le 30 septembre Responsabilité du Conseil d administration Conformément aux dispositions légales relatives aux placements collectifs de capitaux, il appartient au Conseil d administration de la Direction du fonds d établir le rapport annuel. En outre, le Conseil d administration de la Direction du fonds est responsable du choix et de l application de méthodes de présentation des comptes appropriées, ainsi que de la mise en œuvre d estimations adéquates. Responsabilité de la société d audit Notre responsabilité consiste, sur la base de notre audit, à rendre une opinion sur le rapport annuel. Nous avons effectué notre audit conformément à la législation suisse en la matière et aux Normes d audit suisses en vigueur. D après ces normes, nous sommes tenus de planifier et de réaliser l audit de façon à obtenir une assurance raisonnable que le rapport annuel ne contient pas d anomalies significatives. Tout audit comporte la mise en œuvre de procédures d audit en vue de recueillir des éléments probants concernant les valeurs et les informations fournies dans le rapport annuel. Le choix des procédures d audit est à la discrétion de l auditeur et inclut l'évaluation des risques de présence d anomalies significatives dans le rapport annuel résultant de fraudes ou d erreurs. Un audit comprend en outre une évaluation de l adéquation des méthodes comptables appliquées, du caractère plausible des estimations comptables effectuées ainsi qu une appréciation de la présentation du rapport annuel dans son ensemble. Nous estimons que les éléments probants recueillis constituent une base suffisante et adéquate pour former notre opinion d audit. Opinion d audit Selon notre appréciation, le rapport annuel pour l exercice arrêté au 30 septembre 2010 est conforme à la loi fédérale sur les placements collectifs, aux ordonnances associées ainsi qu au contrat de fonds. Rapport sur la base d autres dispositions légales Nous attestons que nous remplissons les exigences légales d agrément conformément à la loi sur la surveillance de la révision (LSR) et d indépendance (art. 127 LPCC et art. 11 LSR) et qu aucune circonstance ne s oppose à une telle indépendance. Bâle, le 15 novembre 2010 Ernst & Young AG Jürg Müller Expert-réviseur agréé (réviseur en chef) Matthias Bühler Expert-réviseur agréé 5

8 Rapport d évaluation Mandat Conformément à la loi fédérale sur les placements collectifs de capitaux (LPCC), les immeubles de fonds immobiliers suisses doivent être évalués à la clôture de l exercice par des experts immobiliers indépendants. Sur mandat de la Direction du fonds et aux fins de l établissement des comptes, KPMG SA a évalué l ensemble des biens immobiliers détenus par UBS (CH) Property Fund Swiss Residential «Anfos» (UBS «Anfos») au 30 septembre Au jour de référence, le fonds comprenait 148 immeubles en portefeuille (dont des nouvelles acquisitions et des immeubles évalués pour la première fois). Trois autres immeubles se trouvent en phase de projet ou de construction. Les documents nécessaires à l évaluation ont été préparés par la Direction du fonds et les sociétés de gestion concernées. Les estimations se fondent sur l évaluation et l analyse de ces documents, sur des visites régulières sur place ainsi que sur l évaluation de la situation générale du marché et de la situation spécifique à chaque bien. Les experts immobiliers de KPMG SA, agréés par la FINMA pour UBS «Anfos», ont mené à bien l ensemble du projet, en accord avec la Direction du fonds, depuis la définition des paramètres d évaluation et la saisie des données dans le logiciel d évaluation, jusqu au controlling et à la publication des résultats de façon impartiale et uniquement en vue d une évaluation indépendante, en passant par le travail d évaluation proprement dit. Normes d évaluation KPMG SA confirme que les évaluations sont conformes aux dispositions légales de la LPCC et de l OPC ainsi qu aux directives de la SFA et qu elles correspondent aux normes d évaluation habituelles du secteur immobilier. La valeur de marché indiquée par immeuble représente la «juste valeur», autrement dit le prix de vente susceptible d être obtenu dans des conditions normales et dans le contexte de marché actuel, sans tenir compte d éventuels frais de transaction. Méthode d évaluation Les évaluations ont été effectuées de manière uniforme, selon la méthode de l actualisation des flux de trésorerie («discounted cash-flow» (DCF)). Dans la méthode DCF, la valeur de marché d un bien immobilier est déterminée par le total attendu des revenus nets futurs actualisés au jour de référence. L actualisation est faite pour chaque immeuble, conformément aux conditions du marché et ajustée en fonction des risques, c est-à-dire en tenant compte du potentiel et des risques de chaque bien. Dans le cadre de l évaluation sont effectuées une analyse détaillée et une appréciation des divers postes de revenus et de dépenses. Comme base, l expert immobilier dispose des valeurs comptables de chaque bien immobilier pour les dernières années, de la situation locative actuelle et d informations complètes sur le marché. A partir de ces éléments, il estime le cashflow attendu et fixe le taux d actualisation. Les évaluations se font selon le principe de la continuation de l exploitation actuelle, c est-à-dire qu elles ne prennent pas en compte les éventuels changements d affectation, surélévations ou densifications majeurs. 6

9 Rapport d évaluation Indépendance et confidentialité Les experts immobiliers agréés de KPMG SA confirment leur indépendance et se portent garants du traitement confidentiel des informations relatives à leur mandat d évaluation. Résultats de l évaluation au 30 septembre 2010 Au 30 septembre 2010, la valeur de marché de l ensemble du portefeuille UBS «Anfos» a été estimée par les experts à 1 684,9 millions de CHF. La valeur de marché du portefeuille a donc augmenté de 62,5 millions de CHF (3,9%) par rapport au 30 septembre Les travaux de réhabilitation prévus pour les dix ans à venir ont été vérifiés. Ce faisant, l échéance et le volume de l investissement dans les divers biens immobiliers ont été réévalués et, le cas échéant, ajustés. Les taux d escompte appliqués se fondent sur une observation constante du marché immobilier et sont déduits et rendus plausibles sur la base d un modèle. Dans l évaluation actuelle, le taux d escompte nominal moyen des immeubles de rapport, pondéré de la valeur de marché, s élève à 4,95%. Le taux d escompte nominal le plus bas choisi pour un immeuble individuel est de 4,60%, le plus haut étant de 5,50%. Le rendement brut de l ensemble du portefeuille est de 6,30%. Zurich, le 30 septembre 2010 KPMG SA Ulrich Prien Partner, MRICS Beat Ochsner Senior Manager, MRICS 7

10 Rapport du gestionnaire du portefeuille Au cours de l exercice 2009/2010, UBS «Anfos» a poursuivi sa croissance et étoffé son portefeuille de 62,5 millions de CHF, à 1 684,9 millions de CHF, grâce à l achat d un immeuble et à un projet de nouvelle construction. Le fonds a réalisé une très forte performance de 10,7% et a pu accroître de manière réjouissante sa valeur nette d inventaire par part de 0,5%. Le succès de l augmentation de capital effectuée en décembre 2009 a permis de recueillir 164,5 millions de CHF d argent frais. Situation du marché L économie Suisse renoue avec la croissance Certes, l économie Suisse a également été touchée par la crise financière et économique mondiale, mais elle a relativement bien surmonté cette difficulté. L année 2009 a été marquée par une croissance négative de 1,5%. Cependant, l économie suisse est sortie de la récession dès le 4 e trimestre 2009, et l on s attend à un taux de croissance positif de 2,5% pour La récession s est également fait sentir sur le marché de l emploi, mais le taux de chômage est de nouveau en baisse depuis février En juillet 2010, il s établissait à 3,6%. Forte demande de logements locatifs La population a augmenté un peu moins vite en 2009 qu en 2008, mais son taux de croissance, de 1,1%, est resté supérieur à la moyenne sur 10 ans. Le ralentissement de la croissance démographique s explique par un solde migratoire positif un peu plus faible. La croissance démographique de 1,2% dans les zones urbaines a nettement dépassé celle des zones rurales (0,8%). La tendance à l urbanisation et le développement des agglomérations se poursuivent, avec pour corollaire, dans ces zones, de très faibles taux d inoccupation et une hausse des loyers supérieure à la moyenne. Les loyers proposés ont enregistré une forte hausse de 3,0% en 2009, puis ils sont restés stables au premier semestre 2010 ( 0,1%). Cette année, le nombre de logements en construction a de nouveau augmenté dans toute la Suisse. Malgré l intense activité de construction, le taux de vacance a chuté, en 2009, à un niveau bas de 0,9%. Dans le canton de Zoug, par exemple, les logements vides sont quasi-inexistants, le taux de vacance étant de 0,3%. Les cantons de Zurich, Lucerne et Bâle-Campagne ont eux aussi enregistré des taux de vacance moyens très faibles. Les logements en construction pointent vers une hausse persistante de la construction de logements en 2010 et en En termes de croissance démographique, les prévisions tablent sur une légère diminution en 2010 et Même si la faiblesse du taux d intérêt hypothécaire de référence devrait atténuer la hausse des loyers en 2010, l offre réduite de locations continuera à avoir des répercussions positives sur l évolution des loyers. En raison de l aversion au risque des investisseurs, la demande en placements immobiliers directs reste très élevée, ce qui a pour effet de soutenir les prix des logements collectifs, quel que soit leur emplacement. Même les prix des immeubles collectifs avec un défaut (retard de rénovation, taux de vacance élevé, etc.) ou un emplacement excentré restent élevés et nous observons, pour certains groupes d investisseurs, une augmentation de l appétit pour les risques, qui à notre avis, n est pas justifiée. Evolution du fonds Cours et performance Durant l exercice , le cours d UBS «Anfos» a progressé, passant de CHF à CHF. Dans un contexte d incertitudes économiques, la stabilité de l immobilier suisse, notamment l immobilier rési- 8

11 Rapport du gestionnaire du portefeuille dentiel, continue d être très appréciée, ce qui se traduit par une hausse du cours. Compte tenu d une distribution de 2.00 CHF, le fonds a affiché une performance réjouissante de 10,7% sur l exercice écoulé. Le fonds a ainsi fait pratiquement jeu égal avec l indice de référence (SXI Real Estate Funds TR), en hausse de 10,8%. L évolution du cours boursier par rapport à la valeur nette d inventaire a généré un agio de 23,2% à la fin de l exercice. Performance du fonds et de l indice de référence Distribution et évolution de la valeur d inventaire Malgré le contexte économique incertain, la valeur nette d inventaire par part a progressé de 0,5% au cours de l exercice écoulé, passant de CHF à CHF. Outre l évolution des valeurs vénales des immeubles en portefeuille, cette hausse résulte de l achèvement de nouveaux projets, ainsi que de rénovations permettant de valoriser les biens. En glissement annuel, les revenus locatifs ont progressé de 4,3%, à 101,4 millions de CHF. Le présent résultat a incité la Direction du fonds à maintenir le montant de la distribution au niveau de l exercice précédent, soit 2.00 CHF. Le rendement de distribution s établit par conséquent à 3,3% (sur la base du cours boursier à la fin de l exercice). Compte tenu de la distribution de l année précédente et de l évolution de la valeur d inventaire, le rendement total s établit à 4,7%. Evolution de la valeur d inventaire par part en CHF Emission de nouvelles parts Avec la libération du 11 décembre 2009, la Direction du fonds a procédé à une augmentation de capital pour UBS «Anfos» dans un rapport de 1:7. Ce faisant, nouvelles parts ont été émises, qui ont apporté au fonds 164,5 millions de CHF d argent frais. Toutes les parts proposées ont pu être placées pendant la période de souscription. Le produit de l émission a majoritairement été utilisé pour l acquisition et la réalisation de projets de nouvelles constructions, ainsi que pour la réduction du ratio d endettement. Portefeuille immobilier Au cours de l exercice écoulé, la somme des valeurs vénales des immeubles a augmenté de 3,9% pour atteindre 1 684,9 millions de CHF. Outre l évolution des valeurs vénales des immeubles en portefeuille, cette hausse résulte de l acquisition d un immeuble à 9

12 Rapport du gestionnaire du portefeuille Saint-Gall et d un nouveau projet à Schöftland, ainsi que de rénovations permettant de valoriser les biens. A des fins d optimisation du portefeuille, le fonds a par ailleurs vendu les immeubles situés Pfeidstrasse 8 à Brügg, Stadtbachstrasse 9 15 à Baden et Place du Tunnel 19, 21 à Lausanne, car ils ne correspondaient plus à ses exigences stratégiques. En juillet 2010, le portefeuille s est étoffé d une parcelle rurale située à Schöftland, dans le canton d'argovie, faisant l'objet d'un projet séduisant de construction résidentielle intitulé «Wohnen am Mühleweg». Le projet prévoit trois immeubles collectifs, comprenant environ 66 logements, ainsi que des garages souterrains, qui devraient être livrés au troisième trimestre Le début des travaux est prévu pour le premier trimestre Les frais d investissement pour l ensemble du projet s élèvent à environ 22 millions de CHF. Pendant l année sous revue, le complexe résidentiel «Länggen» à Bachenbülach a été achevé. Les travaux de ce projet avaient débuté en juillet 2009 avec un volume d investissement de près de 31 millions de CHF et la totalité des 60 logements était déjà disponible au troisième trimestre Principaux domaines d investissement d UBS «Anfos» Logements Immeubles à usage commercial Bâtiments à usage mixte Terrains à bâtir 10

13 Rapport du gestionnaire du portefeuille Mühleweg à Schöftland Wöschnauerstrasse à Schönenwerd En plus de nombreux projets assez modestes de remise en état et de rénovation des biens immobiliers existants, le fonds a lancé plusieurs projets de réhabilitation plus importants, dont certains sont déjà achevés et d autres, encore en cours. Ainsi, les immeubles d habitation situés Wöschnauerstrasse 14 18/ à Schönenwerd ont fait l objet d une rénovation globale en plusieurs étapes. Les cuisines et les salles de bains ont été remplacées, l isolation de la façade a été changée et l espace de jardin a été réagencé. Les cuisines et les salles de bains sont en cours de rénovation dans l immeuble collectif situé Röhrliberg 18, 20 à Cham. En outre, des ascenseurs extérieurs ont été installés car l immeuble de quatre étages ne disposait jusque-là d'aucun ascenseur. La rénovation doit se terminer fin décembre Evolution de la valeur du portefeuille immobilier en millions de CHF Röhrliberg à Cham 11

14 Rapport du gestionnaire du portefeuille Les cuisines et les salles de bains sont également rénovées dans les immeubles situés Amriswilerstrasse à Weinfelden (Thurgovie). La rénovation devrait s achever à la fin du quatrième trimestre L immeuble situé Adlerstrasse 2, 4, 6, 8 à Bâle fait l objet d une rénovation globale, représentant un volume d investissement d environ 6 millions de CHF. Les balcons seront à cette occasion agrandis. La rénovation se déroule en deux étapes. Les travaux de la première étape sont actuellement en cours et la deuxième étape débutera en février La réhabilitation devrait être achevée au deuxième trimestre Informations actuelles concernant UBS «Anfos» Des informations relatives à UBS «Anfos» sont disponibles à tout moment sur Internet à l adresse La lettre d information semestrielle «Immo-Update» contient également des renseignements utiles concernant les fonds immobiliers suisses d UBS. Depuis peu, vous pouvez également prendre connaissance de l actualité grâce à notre publication intitulée «Immo Flash». Vous pouvez vous inscrire à ces deux newsletters via le lien ci-dessus. Adlerstrasse à Bâle 12

15 Rapport du gestionnaire du portefeuille Rapport financier Principes d évaluation et de calcul de la valeur nette d inventaire La valeur d inventaire d une part est égale à la valeur vénale de la fortune du fonds, déduction faite des éventuelles dettes du fonds de placement et des impôts payables lors de la liquidation du fonds, divisée par le nombre de parts en circulation. Conformément à l'art. 88, al. 2 de la LPCC, aux art. 92 et 93 de l OPCC et aux directives de la SFA concernant les fonds immobiliers ( les immeubles du fonds sont régulièrement estimés par des experts immobiliers indépendants agréés par l autorité de surveillance, à l aide d une méthode dynamique d évaluation de la valeur de rendement. L évaluation est effectuée au prix qui pourrait raisonnablement être obtenu en cas de vente au moment de l estimation. En cas d acquisition ou de cession de biens fonciers dans la fortune du fonds ainsi qu à chaque clôture d exercice financier, la valeur vénale des biens dans la fortune du fonds doit être vérifiée par les experts immobiliers. La valeur vénale des divers immeubles représente un prix susceptible d être obtenu dans le cadre d une relation commerciale habituelle, en supposant un comportement raisonnable en matière d achat et de vente. Dans certains cas, notamment lors de l acquisition ou de la vente d immeubles du fonds, les éventuelles opportunités sont exploitées au mieux, dans l intérêt du fonds. Ces cas exceptionnels peuvent conduire à des écarts d évaluation. D autres informations concernant les valeurs vénales figurent dans l'attestation d évaluation des experts immobiliers. Explications relatives au compte de fortune A la clôture de l exercice, la fortune nette du fonds s élève à 1 378,5 millions de CHF, ce qui représente une augmentation de 14,9% par rapport à l exercice précédent. A la fin de la période sous revue, la dette hypothécaire s élève à 275,0 millions de CHF. Ce montant correspond à un taux d endettement de 16,3%, nettement inférieur au plafond légal de 50%. Evolution du taux d endettement Les impôts de liquidation sont estimés à 97,0 millions de CHF. L augmentation de 5,1 millions de CHF par rapport à l année précédente est essentiellement due à la hausse des valeurs vénales et à la croissance continue du fonds immobilier. Les plus-values latentes résultent de la différence entre la variation des valeurs comptables et celle des valeurs vénales du fonds. 13

16 Rapport du gestionnaire du portefeuille Explications relatives au compte de résultat Evolution du taux de perte de loyer Pour l exercice , le revenu locatif s élève à 101,4 millions de CHF. Evolution du revenu locatif en millions de CHF Au jour de clôture du bilan, aucun contrat de bail ne dépasse 5% du revenu locatif total. Le taux de perte de loyer, résultant de locaux vacants et de pertes de revenus locatifs, a augmenté pendant la période sous revue, passant de 3,2% à 3,8% des revenus locatifs théoriques. Les intérêts hypothécaires s élèvent à 8,1 millions de CHF, ce qui correspond à un taux moyen de 2,6%. Pour réduire le risque de variation des taux pour le portefeuille, les échéances des prêts hypothécaires sont échelonnées. 14

17 Rapport du gestionnaire du portefeuille Echéance des hypothèques par exercice en millions de CHF Le résultat total s élève à 61,5 millions de CHF. Après prise en compte d une dotation aux provisions pour des travaux futurs de réparation de 8,9 millions de CHF et d une reprise de 7,9 millions de CHF au titre de l entretien extraordinaire, le solde du compte de provisions s élève à 56,8 millions de CHF, soit 56,0% du revenu locatif. La plus-value réalisée, de 5,6 millions de CHF, résulte de trois cessions d immeubles. Le poste «Charges d entretien ordinaire et de réparations» s élève à 7,9 millions de CHF, soit 7,8% du revenu locatif. A la clôture de l exercice, les charges des immeubles s élèvent à 3,8 millions de CHF, soit 3,8% du revenu locatif. Pour l assainissement des immeubles en portefeuille, un montant total de 16,1 millions de CHF a été investi. La baisse des bénéfices imposables des sociétés immobilières a entraîné une diminution du poste «Impôts et taxes». A la suite d une rationalisation de la structure du fonds, le nombre de sociétés immobilières a été réduit. 15

18 16

19 17

20 18

21 19

22 20

23 21

24 22

25 23

26 24

27 25

28 26

29 27

30 Sociétés immobilières Anfos Immobilien AG, Bâle Immobiliengesellschaft IMMOSIP AG, Zurich S.I. Mauverney C, Lausanne SI Servette-Parc A, Genève Société Immobilière Charmilles Centre B, Genève Société Immobilière Charmilles Centre C, Genève Photos atelier ww Architekten; Photo de titre Flubacher Nyfeler Partner; Adlerstrasse Fischer Architekten Zürich; Mühleweg René Röteli; Wöschnauerstrasse Rolf Rogger; Röhrliberg Le capital-actions de toutes les sociétés immobilières énumérées appartient intégralement et sans exception à UBS Fund Management (Suisse) SA, qui agit pour le compte du fonds immobilier UBS (CH) Property Fund Swiss Residential «Anfos». 28

31

32 UBS Fund Management (Switzerland) AG Brunngässlein Basel UBS Le symbole des clés et le nom «UBS» sont des marques déposées et non déposées d UBS. Tous droits réservés. Paraît également en allemand F-1002

FONDS IMMOBILIERS SUISSES UNE CATÉGORIE DE PLACEMENTS QUI A FAIT SES PREUVES. Compact

FONDS IMMOBILIERS SUISSES UNE CATÉGORIE DE PLACEMENTS QUI A FAIT SES PREUVES. Compact FONDS IMMOBILIERS SUISSES UNE CATÉGORIE DE PLACEMENTS QUI A FAIT SES PREUVES Compact La Swiss Funds & Asset Management Association SFAMA (SFAMA), fondée en 1992 et ayant son siège à Bâle, est l organisation

Plus en détail

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE 22 JUILLET 2015

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE 22 JUILLET 2015 REAL ESTATE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE 22 JUILLET 2015 www.edr-realestatesicav.com Marché immobilier & cours de bourse Rapport du gestionnaire Rapport annuel, comptes annuels pour l exercice au 31 mars

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Immobilier. Nicolas Di Maggio, CIIA (BCV) 22.11.2013

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Immobilier. Nicolas Di Maggio, CIIA (BCV) 22.11.2013 Immobilier Nicolas Di Maggio, CIIA (BCV) 22.11.2013 Contenu Marché suisse description et évolution bulle immobilière et position de la BNS Marchés internationaux cycles immobiliers Investissements immobiliers

Plus en détail

UBS SA. Media Relations Tél. +41-44-234 85 00. www.ubs.com. 30 mars 2007. Communiqué de presse

UBS SA. Media Relations Tél. +41-44-234 85 00. www.ubs.com. 30 mars 2007. Communiqué de presse Communiqué de presse UBS SA Tél. +41-44-234 85 00 www.ubs.com UBS communique le dividende ainsi que la valeur d inventaire de trois UBS Real Estate Funds et annonce une augmentation de capital avec droit

Plus en détail

UBS (CH) Property Fund Léman Residential «Foncipars»

UBS (CH) Property Fund Léman Residential «Foncipars» Real Estate investment management Pour l'utilisation général UBS (CH) Property Fund Léman Residential «Foncipars» Elvire Massacand Fund Manager, Global Real Estate Switzerland 22 janvier 2015 Global Real

Plus en détail

N ISIN CH0039415010 / SYMBOLE SIX RSPF AU 30 SEPTEMBRE 2014 NON AUDITÉ

N ISIN CH0039415010 / SYMBOLE SIX RSPF AU 30 SEPTEMBRE 2014 NON AUDITÉ N ISIN CH0039415010 / SYMBOLE SIX RSPF RAPPORT SEMESTRIEL AU 30 SEPTEMBRE 2014 NON AUDITÉ Sommaire Organisation 2 Compte de fortune 3 Compte de résultat 4 Engagements hypothécaires 5 Taux de rémunération

Plus en détail

Credit Suisse Real Estate Fund LivingPlus Présentation du produit. Real Estate Asset Management Janvier 2015

Credit Suisse Real Estate Fund LivingPlus Présentation du produit. Real Estate Asset Management Janvier 2015 Présentation du produit Real Estate Asset Management Janvier 2015 Demographie une société viellissante Année 2015 2030 2040 Population 8.2 mio. 8.7 mio. 8.9 mio. 65+ 1.5 mio. (17.4%) 2.1 mio. (24.2%) 2.4

Plus en détail

Début des travaux à Sihlcity

Début des travaux à Sihlcity COMMUNIQUÉ DE PRESSE Début des travaux à Sihlcity Un consortium formé par Credit Suisse Asset Management (CSAM) et Swiss Prime Site AG, comme investisseurs et par Karl Steiner SA, en tant que concepteur

Plus en détail

À la recherche du rendement perdu Investissements immobiliers indirects, quels risques et opportunités aujourd hui?

À la recherche du rendement perdu Investissements immobiliers indirects, quels risques et opportunités aujourd hui? À la recherche du rendement perdu Investissements immobiliers indirects, quels risques et opportunités aujourd hui? Nicolas Di Maggio, CIIA 5 et 6 novembre 2014 Sommaire Marché Suisse Description et évolution

Plus en détail

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Comptes annuels illustratifs. kpmg.ch

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Comptes annuels illustratifs. kpmg.ch AUDIT Le nouveau droit comptable Comptes annuels illustratifs kpmg.ch 2 KPMG Le nouveau droit comptable: comptes annuels illustratifs Table des matières Remarques préliminaires et hypothèses 3 Comptes

Plus en détail

Rapport annuel 2014/ AXA Vie SA

Rapport annuel 2014/ AXA Vie SA Rapport annuel 2014/ AXA Vie SA Traduction Le présent rapport annuel est une traduction libre en français du texte original anglais. En cas de différence d interprétation, la version anglaise fait foi.

Plus en détail

Quo Vadis Gérant Indépendant? 21 septembre 2011 Jean-Luc Epars, Partner, Legal Yvan Mermod, Partner, Audit FS

Quo Vadis Gérant Indépendant? 21 septembre 2011 Jean-Luc Epars, Partner, Legal Yvan Mermod, Partner, Audit FS Quo Vadis Gérant Indépendant? 21 septembre 2011 Jean-Luc Epars, Partner, Legal Yvan Mermod, Partner, Audit FS Agenda 1. Les gérants indépendants sous pression 2. Surveillance actuelle 3. Directive AIFM

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Loterie Romande. financier

Loterie Romande. financier 2011 Rapport financier Société de la Loterie de la Suisse Romande 13, rue Marterey Case postale 6744 1002 Lausanne CH Tél. + 41 21 348 13 13 Fax + 41 21 348 13 14 info@loro.ch www.loro.ch Sommaire Bilan

Plus en détail

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Fonds de placement en Suisse Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Table des matières Page Avant-propos 3 Définitions 4 Fonctionnement d un fonds de placement 6 Caractéristiques des fonds

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

Loterie Romande. Rapport financier

Loterie Romande. Rapport financier 2013 Loterie Romande Rapport financier Sommaire Sommaire Bilan au 31 décembre 2013 2 Compte de résultat 2013 3 Tableau de financement 2013 4 Tableau des fonds propres 5 Répartition 2013 5 Répartition 2013

Plus en détail

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier VIRGIN REAL ESTATE INVEST PRIVATE EQUITY La solidité et la prospérité du marché suisse Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier L excellence de la place luxembourgeoise. ADEJE

Plus en détail

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. 2012 Votre assureur suisse. 1/12 Compte d exploitation Assurance vie collective 2012 2012: des résultats positifs et encore plus de transparence. Chère

Plus en détail

013-014 RAPPORT SEMESTRIEL NON RÉVISÉ

013-014 RAPPORT SEMESTRIEL NON RÉVISÉ RAPPORT SEMESTRIEL NON RÉVISÉ 013-014 Fonds à compartiments multiples Patrimonium Real Estate Funds de droit suisse de la catégorie fonds immobiliers, ouvert au public, créé pour Patrimonium Property Advisors

Plus en détail

1 La fortune de base est utilisée par la Fondation comme. 2 La fortune de base ne doit pas être utilisée pour

1 La fortune de base est utilisée par la Fondation comme. 2 La fortune de base ne doit pas être utilisée pour Swiss Prime Fondation de placement Règlement Le 30 mars 2015 Conformément aux statuts de Swiss Prime Fondation de placement, l Assemblée des investisseurs a adopté le présent règlement: Art. 1. Cercle

Plus en détail

Tarification gestion de fortune clientèle privée

Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarifs en vigueur dès le 01.01.2013 S informer Index Page 1. Mandats de gestion discrétionnaires 2 2. Administration des dépôts titres 6 3. Achats et ventes

Plus en détail

Gestion et contrôle de l entreprise

Gestion et contrôle de l entreprise Gestion et contrôle de l entreprise La Mobilière entend pratiquer un reporting clair et compréhensible et présenter de manière transparente les principes régissant la gouvernance d entreprise au sein du

Plus en détail

Swisscanto (CH) Real Estate Fund Swiss Commercial C'est le bon moment pour investir

Swisscanto (CH) Real Estate Fund Swiss Commercial C'est le bon moment pour investir Swisscanto (CH) Real Estate Fund Swiss Commercial C'est le bon moment pour investir Swisscanto Asset Management SA Isabelle Cohen Solal, Relationship Manager Zurich, janvier 2015 Réservé aux investisseurs

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances L année 2002 est de nouveau marquée par une forte baisse des marchés financiers. Celle-ci entraîne une diminution des plus-values latentes et des produits

Plus en détail

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015 Rapport intermédiaire Comptes du Groupe au 30 juin 2015 2 Message des présidents En présentant de très bons résultats semestriels dans un environnement global incertain, la BCV démontre une nouvelle fois

Plus en détail

Nouvelle émission. du 1 au 12 novembre 2010. Real Estate Asset Management

Nouvelle émission. du 1 au 12 novembre 2010. Real Estate Asset Management Real Estate Asset Management Nouvelle émission du 1 au 12 novembre 2010 Prospectus d émission Credit Suisse Real Estate Fund Hospitality Fonds de placement de droit suisse de la catégorie «fonds immobiliers»

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1 Bruxelles, 27 mars 2014 17h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE RESULTATS ANNUELS 2013 IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair

Plus en détail

Swiss Prime Fondation de placement SPF Immobilier Suisse Prospectus du groupe de placements

Swiss Prime Fondation de placement SPF Immobilier Suisse Prospectus du groupe de placements Swiss Prime Fondation de placement SPF Immobilier Suisse Prospectus du groupe de placements Les informations figurant dans le présent prospectus se fondent sur les statuts, le Règlement et les directives

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

Dynamic Real Estate Fund

Dynamic Real Estate Fund Dynamic Real Estate Fund * * * * * Fonds de droit suisse investissant principalement dans l immobilier d habitat en Suisse romande Direction du fonds : Banque dépositaire : FidFund Management SA Banque

Plus en détail

FIBROSE KYSTIQUE CANADA

FIBROSE KYSTIQUE CANADA États financiers de FIBROSE KYSTIQUE CANADA KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet www.kpmg.ca Toronto

Plus en détail

> Cet article synthétise les points de vue de spécialistes de l investissement immobilier qui

> Cet article synthétise les points de vue de spécialistes de l investissement immobilier qui L INVESTISSEMENT IMMOBILIER DANS LES CAISSES DE PENSION > Cet article synthétise les points de vue de spécialistes de l investissement immobilier qui apportent des éclairages en termes de structure, d

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

SICAV Agréée CSSF Code ISIN LU0685178344

SICAV Agréée CSSF Code ISIN LU0685178344 Un produit de placement différenciant et solide SICAV Agréée CSSF Code ISIN LU0685178344 RÉSERVÉ EXCLUSIVEMENT AUX INVESTISSEURS QUALIFIÉS* - NON DESTINÉ À LA COMMERCIALISATION *au sens de la directive

Plus en détail

FIP Axe Croissance. FIP Axe Croissance investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes :

FIP Axe Croissance. FIP Axe Croissance investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes : Souscription ouverte jusqu au 21 juin 2012 sous certaines conditions* (pour les parts A1) Souscription ouverte jusqu au 31 décembre 2012 (pour les parts A2) Diversifiez votre patrimoine financier avec

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision www.pwc.ch Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision Aperçu des modifications du Code des obligations suisse Décembre 2011 Un document PwC destiné aux responsables de la

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

Ordonnance réglant la perception d émoluments et de taxes par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers

Ordonnance réglant la perception d émoluments et de taxes par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers Ordonnance réglant la perception d émoluments et de taxes par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Ordonnance sur les émoluments de la FINMA, Oém-FINMA) du Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance

Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance Bruxelles, le 31 août 2012 8h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance Résultat opérationnel consolidé

Plus en détail

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

SCPI Amundi DEFI Foncier

SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI de Déficit Foncier à capital fixe Souscription ouverte jusqu au 16 décembre 2015 - Pour bénéficier du dispositif fiscal de déficit foncier en 2014, souscription jusqu au 16

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS À l intention des actionnaires du Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (F.T.Q.) Nous avons

Plus en détail

Un holding d'investissement dans les PME

Un holding d'investissement dans les PME Un holding d'investissement dans les PME La Financière Viveris Diversifier Optimiser Capitaliser L objet de la Financière Viveris est de prendre des participations dans les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE Ligne de conduite de la SCHL en matière d assurance prêt hypothécaire pour les ensembles de

Plus en détail

Rapport annuel ACTYS 2. au 31 mars 2014. FORME JURIDIQUE DE L OPCVM FCPR de droit français CLASSIFICATION. Document public. labanquepostale-am.

Rapport annuel ACTYS 2. au 31 mars 2014. FORME JURIDIQUE DE L OPCVM FCPR de droit français CLASSIFICATION. Document public. labanquepostale-am. Rapport annuel au 31 mars 2014 ACTYS 2 FORME JURIDIQUE DE L OPCVM FCPR de droit français CLASSIFICATION Document public La Banque Postale Asset Management 34, rue de la Fédération 75737 Paris Cedex 15

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille SCPI GEMMEO COMMERCE L immobilier de commerce français en portefeuille AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après «SCPI»), vous devez tenir

Plus en détail

Selon la charte de l expertise en évaluation immobilière, 3 ème édition Juin 2006, la valeur vénale est :

Selon la charte de l expertise en évaluation immobilière, 3 ème édition Juin 2006, la valeur vénale est : COMPAGNIE NATIONALE DES EXPERTS IMMOBILIERS * 1 Alain MANZON Expert Immobilier-Consultant JANVIER 2013 N d agrément - 1004 - Diplômé de l Enseignement Supérieur RD559 Beauvallon Guerre vieille 83310 GRIMAUD

Plus en détail

Les fonds immobiliers suisses grandis par la crise

Les fonds immobiliers suisses grandis par la crise Les fonds immobiliers suisses grandis par la crise 17 septembre 2009 Serge Courtet Director Sommaire 1. Faits à propos des placements immobiliers en Suisse 2. Marché immobilier suisse soutenu malgré la

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels. 5.5.5. Autres rémunérations

5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels. 5.5.5. Autres rémunérations 5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels Sous la direction de son Président, le Conseil d administration évalue régulièrement sa taille, sa composition

Plus en détail

Informations générales pour les investisseurs institutionnels 4 e trimestre 2012. Inform Immobilier suisse un segment d investissement attractif

Informations générales pour les investisseurs institutionnels 4 e trimestre 2012. Inform Immobilier suisse un segment d investissement attractif Informations générales pour les investisseurs institutionnels 4 e trimestre 2012 Inform Immobilier suisse un segment d investissement attractif Swisscanto leader de la gestion d actifs Swisscanto figure

Plus en détail

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier»

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier» S informer sur Les SCPI la «pierre papier» Janvier 2014 Autorité des marchés financiers Les SCPI / la «pierre papier» Sommaire Les particularités d un placement en SCPI 03 Les différentes catégories de

Plus en détail

FAITS MARQUANTS DU 1 er TRIMESTRE 2008

FAITS MARQUANTS DU 1 er TRIMESTRE 2008 SOMMAIRE Faits marquants du 1 er trimestre 2008 2 Analyse de la production Locindus au 31 mars 2008 3 Analyse des activités 4 Analyse des comptes de résultats 5 Finance et trésorerie 7 Comptes consolidés

Plus en détail

Le nouveau droit comptable. Dispositions transitoires (art. 2 al. 4) AUDIT. Impact sur la présentation des comptes

Le nouveau droit comptable. Dispositions transitoires (art. 2 al. 4) AUDIT. Impact sur la présentation des comptes AUDIT Le nouveau droit comptable Dispositions transitoires (art. 2 al. 4) Impact sur la présentation des comptes annuels lors de la première application kpmg.ch Table des matières 1. Bases légales et remarques

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

FIRST ASSET REIT INCOME FUND. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

FIRST ASSET REIT INCOME FUND. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 FIRST ASSET REIT INCOME FUND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 Fonds : First Asset REIT Income Fund Titres :, Période

Plus en détail

FIP AMUNDI FRANCE DEVELOPPEMENT 2014 investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes :

FIP AMUNDI FRANCE DEVELOPPEMENT 2014 investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes : FIP Amundi France Développement 2014 Fonds d investissement de Proximité : Ile de France, Bourgogne, Rhône Alpes Provence Alpes Côte d Azur Parts A1 : éligibles à la réduction ISF commercialisation ouverte

Plus en détail

SWISS limite les pertes à 200 millions de CHF au premier trimestre

SWISS limite les pertes à 200 millions de CHF au premier trimestre Communiqué de presse 27 mai 2003 SWISS limite les pertes à 200 millions de CHF au premier trimestre La compagnie aérienne SWISS a réalisé un chiffre d affaires de 1 044 milliards de francs suisses au cours

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

Résultats semestriels 2014

Résultats semestriels 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JUILLET 2014 Résultats semestriels 2014 PARIS, le 30 JUILLET 2014 - Le Directoire de Foncière de Paris s est réuni le 30 juillet 2014 et a arrêté les comptes semestriels de la société

Plus en détail

Quelques aspects fiscaux du financement

Quelques aspects fiscaux du financement Petit-déjeuner des PME 28 septembre 2012 Quelques aspects fiscaux du financement Vincent Thalmann Agenda Capital propre dissimulé (I à V) Structure simplifiée du bilan Exemple d endettement admis Détermination

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

Analyse immobilière. 11985-11989 Av. Monty, Montréal, Québec. Résidentiels (60) Daniel Francoeur, B.A.A RE/MAX Alliance inc.

Analyse immobilière. 11985-11989 Av. Monty, Montréal, Québec. Résidentiels (60) Daniel Francoeur, B.A.A RE/MAX Alliance inc. 2 Analyse immobilière Résidentiels (60) 14 Fiche descriptive Immeuble # 64 SIA # 8535465 Statut Prix Type d'unités Bâtiment Terrain En vigueur Original $3 375 000 Résidentielles 60 Isolé x Façade (p) 179,0

Plus en détail

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Laurent Batsch ahier de recherche n 2005-01 Le financement adossé est une des modalités de financement de l investissement

Plus en détail

Société Financière Manuvie

Société Financière Manuvie Société Financière Manuvie États financiers consolidés Pour l exercice terminé le 31 décembre 2008 - MODIFIÉS États financiers consolidés TABLE DES MATIÈRES 3. Responsabilité en matière d information financière

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES Octobre 2011 Gabriela TURCATTI Jordi GUILLO SOMMAIRE IMMOBILIER SUISSE 3 CATÉGORIES L immobilier résidentiel 4 L immobilier commercial 5 L immobilier de bureau 5

Plus en détail

UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR

UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR RAPPORT AUX MEMBRES 2005 EXERCICE 2005 ACTIF DU BILAN Continuité a été le maître mot de 2005 pour la CPP, aussi bien pour son fonctionnement interne que pour son environnement:

Plus en détail

Tirez le meilleur profit de votre argent. Solutions de placement

Tirez le meilleur profit de votre argent. Solutions de placement Tirez le meilleur profit de votre argent Solutions de placement 2 TIREZ LE MEILLEUR PROFIT DE VOTRE ARGENT Sommaire 3 Bienvenue chez Valiant 4 Solutions de placement Valiant 9 Gestion de fortune 14 Conseil

Plus en détail

PATRIMMO COMMERCE. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO COMMERCE. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO COMMERCE Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER COMMERCIAL Patrimmo Commerce a pour objectif de constituer un patrimoine immobilier

Plus en détail

Action quote-part d'une valeur patrimoniale; participation au capital-actions d'une société.

Action quote-part d'une valeur patrimoniale; participation au capital-actions d'une société. Glossaire Action quote-part d'une valeur patrimoniale; participation au capital-actions d'une société. Alpha Alpha est le terme employé pour indiquer la surperformance d un placement après l ajustement

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 Editorial Les dernières données statistiques sur le marché locatif révèlent finalement que les loyers ont globalement augmenté

Plus en détail

Surveillance consolidée des banques et des négociants en valeurs mobilières

Surveillance consolidée des banques et des négociants en valeurs mobilières Foire aux questions (FAQ) Surveillance consolidée des banques et des négociants en valeurs mobilières (Dernière modification : 31 mars 2015) La FINMA surveille plus de 100 groupes de banques et de négociants

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de 2013

La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de 2013 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers

Plus en détail

Tarif de nos prestations financières.

Tarif de nos prestations financières. Tarif de nos prestations financières. Table des matières Courtages bourse suisse.......................................................... 4 Courtages bourses étrangères.................................................

Plus en détail

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE Conférence de presse 13 mars 2012 SOMMAIRE Introduction p. 3 CALCULS DE RENTABILITE IMMOBILIERE Cinq exemples avec des prélèvements sociaux portés à 15,5 %...p.

Plus en détail

LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013

LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013 1 LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013 2 Sommaire Contexte et objectifs 3 Les Principales Caractéristiques des SCPI 4 Les SCPI dans un contrat Spirica 13 Exemple de calculs

Plus en détail

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15%

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Communiqué de presse Paris, le 29 avril 2014 Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Hausse des revenus locatifs de la Foncière de 41,7 % à périmètre courant (- 0,8 % à périmètre

Plus en détail

Investissez indirectement dans l immobi

Investissez indirectement dans l immobi SCPI PRIMO 1 Investissez indirectement dans l immobi PRIMO 1 a pour objectif de constituer un patrimoine immobilier résidentiel, permettant l accès aux avantages fiscaux du nouveau dispositif Scellier.

Plus en détail

Circulaire 2013/xy Distribution de placements collectifs. Distribution au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux

Circulaire 2013/xy Distribution de placements collectifs. Distribution au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

ISATIS Antin FCPI 2014. Fonds Commun de placement dans l innovation Document à caractère promotionnel. Commissaire aux comptes

ISATIS Antin FCPI 2014. Fonds Commun de placement dans l innovation Document à caractère promotionnel. Commissaire aux comptes ISATIS Antin FCPI 2014 Fonds Commun de placement dans l innovation Document à caractère promotionnel Commissaire aux comptes Le capital investissement un enjeu majeur : pour notre économie, l emploi et

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

Stratégie d investissement (1)

Stratégie d investissement (1) Le FCPI s adresse à des investisseurs qui souhaitent diversifier leur portefeuille en investissant sur le long terme et réduire leur impôt en contrepartie d une durée de blocage de 7 ans, soit jusqu au

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève SOIXANTE-HUITIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A68/49 Point 24.1 de l ordre du jour provisoire 8 mai 2015 Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

Résultats annuels 2005

Résultats annuels 2005 Résultats annuels 2005 SOMMAIRE Chiffres clés Activité 2005 - Crédit-Bail Immobilier/Location Longue Durée - Location simple Résultats 2005 Structure financière LOCINDUS en bourse Perspectives pour 2006

Plus en détail

8 Certifications Minergie

8 Certifications Minergie 8 Chapitre 8 Être Minergie, est-ce aussi être «autrement»? Pour de nombreux acteurs du marché immobilier, un label de durabilité devrait s accompagner d une appréciation de la valeur de leur immeuble,

Plus en détail

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 12 : IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

Multi Defender VONCERT

Multi Defender VONCERT Multi Defender VONCERT sur le SMI, EuroStoxx 50 et le S&P 500 Vous souhaitez profiter de la hausse de cours potentielle de grands indices boursiers sans pour autant exclure des corrections de cours? Le

Plus en détail

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Communication à caractère promotionnel BNP Paribas REIM, société de gestion de portefeuille, lance une nouvelle SCPI Scellier, «label BBC» : Pierre

Plus en détail

EXPERTISE. Motel One Brussels, Bruxelles, Belgique Architecte : SM Archi 2000 Victor Demeester

EXPERTISE. Motel One Brussels, Bruxelles, Belgique Architecte : SM Archi 2000 Victor Demeester 106 Motel One Brussels, Bruxelles, Belgique Architecte : SM Archi 2000 Victor Demeester 107 Le Groupe BESIX Développement Immobilier Développement Immobilier 108 BESIX RED développement en vitesse de croisière

Plus en détail