IRM pelvienne dynamique

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IRM pelvienne dynamique"

Transcription

1 IRM pelvienne dynamique Valérie Laurent, Laurent Bresler Service de Radiologie Adultes Hôpital de Brabois CHU - NANCY

2 Introduction Gde fréquence des troubles de la statique pelvienne Diagnostic et traitement difficile IRM : Eude dynamique possible avec l utilisation des séquences rapides

3 Méthodes d imagerie des troubles de la statique pelvienne Colpocystoproctographie Sensible Inconvénients: long Préparation patient +++ Pas d étude de l environnement Irradiation ++++ (100 à 200 mgy) Invasivité car opacification des différents compartiments pour étude urinaire, génitale et rectale Echographie endoanale IRM pelvienne dynamique

4 Avantages de l IRM pelvienne dynamique Excellente résolution en contraste Résolution spatiale élevée Haute résolution temporelle Absence d irradiation Etude complète des anomalies pelviennes Analyse de la structure et de la qualité des muscles élévateurs de l anus et du canal anal Données nouvelles et significatives : paramètres du plancher pelvien Etude statique et Etude dynamique dans le même temps

5 Préparation du patient 1.Protocole Remplissage rectum : 300 ml gel d échographie Remplissage vagin : 10 ml gel d échographie Absence d opacification des autres organes = contraste spontané (vessie ½ pleine) Explications claires au patient et notamment de l étude dynamique Installation du patient Decubitus Bras le long du corps Jambes semi repliées Protection

6 2.Déroulement de l examen 1. Etude statique Fast Spin Echo T2 dans les plans axial, frontal et sagittal

7 2.Déroulement de l examen 2. Etude dynamique Séquence rapide : steady state free precession Une coupe sagittale ( 10 mm épaisseur), axe du canal anal Répétition de cette même coupe pdt : 1 mn 10 en Contraction en Poussée, retenue Poussée (x 3, x 4) En poussée évacuation Sur rectum vide Sur rectum

8 2.Déroulement de l examen Résumé de l étude dynamique En contraction : Plan sagittal Plan frontal par rapport au canal anal En poussée retenue Plan sagittal En poussée évacuation Plan sagittal : 4 poussées successives Plan frontal : axe du canal anal Plan frontal : axe de l ampoule rectale Plan sagittal : 1 à 2 poussées successives Plan sagittal : 1 à 2 poussées avec rectum vide Durée totale de l examen : 20 à 25 min

9 3.Etapes de l interprétation Interrogatoire ++++ Age ATCD obstétricaux et chirurgicaux Analyse morphologique : Analyse des 3 compartiments Ligne pubo coccygienne Trophicité des releveurs Hiatus des releveurs Aspect canal anal : raccourci ou non Béance spontanée du canal anal Espace entre la face post. du vagin et la paroi antérieure rectale (Attention entérocèle+++++) Pathologies associées Utérus : position, aspect de l endomètre Ovaires Paroi rectale : lésion tumorale

10 3.Etapes de l interprétation 1. Analyse morphologique (étude statique) Au repos Col vésical et col urétral se projettent au dessus de la ligne pubo coccygienne(lpc) Bord postérieur du canal anal reste à moins de 25 mm en dessous de la LPC Angle pubo urétral 45 +/- 15 Angle urétro vésical 110 Angle ano-rectal 110 Cul de sac de Douglas : au dessus de la LPC

11 3.Etapes de l interprétation 1. Analyse morphologique (étude statique)

12 Aspect des releveurs 3.Etapes de l interprétation 1. Analyse morphologique (étude statique)

13 3.Etapes de l interprétation 1. Analyse morphologique (étude statique) Espace entre la face post. du vagin et la face ant. du rectum

14 3.Etapes de l interprétation 1. Analyse dynamique (étude statique) En contraction Fermeture de l angle ano rectal Fermeture de la sangle musculaire (muscles ilio coccygiens) Persistance ou non d une béance du canal anal.

15 3.Etapes de l interprétation 1. Analyse dynamique (étude statique) En contraction

16 3.Etapes de l interprétation 1. Analyse dynamique (étude statique) En contraction

17 3.Etapes de l interprétation 1. Analyse dynamique (étude statique) En poussée maximale Urètre translation en ar. Utérus se redresse, col utérin translation vers le bas et l arrière Col vésical et col utérin restent au dessus de la LPC Cul de sac de Douglas reste au dessus de la LPC Bord post canal anal reste à moins de 3,5 cms de la LPC

18 3.Etapes de l interprétation 1. Analyse dynamique (étude statique) En poussée

19 4.Résultats Les anomalies morphologiques Les prolapsus Le syndrome du périnée descendant Autres anomalies morphologiques du compartiment postérieur Procidence rectale interne Syndrome de l ulcère solitaire du rectum Colitis cystica profunda Anomalies fonctionnelles L anisme, contraction paradoxale du muscle pubo rectal Direction des poussées

20 4.1 Les anomalies morphologiques : Les prolapsus

21 Compartiment antérieur 4.1 Les prolapsus Cystocèle : vessie, col reste au dessus Cervico-cystoptose : col vésical et base de la vessie Cervicoptose : abaissement isolé col Compartiment moyen Hystéroptose Etage péritonéal Elythrocèle, entérocèle Compartiment postérieur Rectocèle Prolapsus rectal extériorisé

22 Les prolapsus : compartiment antérieur Cystocèle Repos Poussée Rectum Vessie Vag Vessie

23 Les prolapsus : compartiment antérieur Repos Poussée Vessie * Rectum Vessie * * * Cystocèle - colpocèle

24 Les prolapsus : compartiment antérieur et moyen

25 Prolapsus : compartiment postérieur Rectocèle antérieure

26 Prolapsus : compartiment postérieur Rectocèle ant. Poussée Poussée Vessie Vessie Rectocèle ant. Rectum

27 Prolapsus : compartiment postérieur Rectocèle ant. (taille 3 cms) se vidangeant complètement

28 Prolapsus : compartiment postérieur Rectocèle de pulsion Efforts de poussée Constipation de transit Asynchronisme abdomino pelvien Défaut de relaxation sphinctérienne à l évacuation rectale Effort de poussée excessif sur un anus verrouillé Svt associée à une intussuception recto anale

29 Prolapsus : compartiment postérieur Rectocèle par affaissement Après accouchement par voie basse Ruptures partielles musculo ligamentaires Association avec des lésions neurologiques qui se décompensent après la ménopause. Hiatus entre les muscles pubo rectaux Correspond à un effondrement du 1/3 moyen et du 1/3 inf. de l espace recto vaginal Association à un raccourcissement du canal anal et un périnée descendant Patiente 75 ans ATCD 12 accouchements par voie basse

30 Prolapsus : compartiment postérieur Rectocèle iatrogène après chir. de l étage antérieur et moyen. Ap cystocèle Ap.hystérectomie par voie basse (1/3 chez une patiente porteuse d une rectocèle ant.) Risque secondaire de ptose du dome vaginal et du cul de sac de Douglas. Patiente 74 ans ATCD d hystérectomie et de cystopexie

31 Prolapsus : compartiment postérieur Patiente 72 ans ATCD de colpopexie au promontoire

32 Prolapsus : étage péritonéal Hernies du cul de sac de Douglas

33 Prolapsus : Etage péritonéal Entérocèle Première poussée Deuxième poussée

34 Prolapsus : étage péritonéal Entérocèle

35 Prolapsus : étage péritonéal Enterocèle Lienemann et al. Diagnosing enteroceles using magnetic resonance imaging. Dis Colon Rectum 2000;43:

36 4.2 Autres anomalies

37 Autres anomalies : intussuception Début Intussusception Fin Repos

38 Autres anomalies : intussuception Intussusception

39 Colitis cystica profunda Troubles dyschésiques et pseudo-tumeur rectale Colitis cystica profunda ou Hamartome polypoide inversé

40 Anomalies fonctionnelles Anisme Contraction paradoxale du SE Empreinte du muscle pubo rectal IRM n a de valeur que si rectum vide Akinésie rectale Analyse de la direction des poussées

41 Anomalies fonctionnelles Contraction paradoxale du muscle pubo rectal

42 Anomalies fonctionnelles Contraction paradoxale du muscle pubo rectal

43 Anomalies fonctionnelles Anisme

44 Anomalies fonctionnelles Axe des poussées

45 Anomalies fonctionnelles Healy 1997 (AJR) 10 patientes MR/proctographie constipation Descente jonction ano-rectale Angle ano-rectale Axe rectum durant poussée Profondeur de la rectocèle Excellente concordance Healy 1997 (Br J Surg) 11 patientes MR/proctographie constipation Descente des organes pelviens Descente m.élévateurs de l anus Lieneman patientes MR/CCD Prolapsus viscéral MR > CCD Gufler patientes /10 MR/CCD (Séquence rapide T2) Prolapsus viscéral Excellente concordance MR> CCD Kelvin patientes MR/CCD Prolapsus Mesures MR < 10-15%/CCD Gufler patientes/7 MR/CCD décubitus Et position assise MR entérocèle > CCD CCD > MR 1 rectocèle CCD = Colpocystodéfécographie

46 Performances diagnostiques Open MR Defecography (Patient en position verticale) Roos : Experience of 4 years with Open MR Defecography : Pictorial Review Bertschinger : Dynamic MR Imaging of the Pelvic Floor Performed with Patient Sitting in an Open-Magnet Unit versus with Patient Supine in a Closed- Magnet Unit Sitting MRI Supine MRI Sens Rectal descent % Bladder descent % Anterior rectocele % All the intussusceptions are missed with supine MRI

47 Limites Position allongée : loin des conditions physiologiques Gel d échographie remplissage rectum Méconnaissance de certaines rectocèles ant. Sous estimation mesures Déféco IRM n a de valeur que si ampoule rectale vide en fin d examen Indispensable : Au moins une poussée avec rectum VIDE

48 Conclusion Analyse morphologique des différents composants du pelvis Etude statique et dynamique des troubles de la statique pelvienne avec analyse conjointe des trois compartiments (Urinaire,Génital,Digestif) Etude dynamique dans les différents plans des anomalies Analyse de la fonction des muscles releveurs de l anus Analyse de l axe des poussées

Apport de l IRM pelvienne dynamique pour l exploration des troubles de la statique

Apport de l IRM pelvienne dynamique pour l exploration des troubles de la statique Apport de l IRM pelvienne dynamique pour l exploration des troubles de la statique S Novellas,F Dausse,, P Chevallier,, M Fournol,, T Piche,, JN Bruneton Service d imagerie médicale Hopital de l archet

Plus en détail

IRM DYNAMIQUE PELVIENNE

IRM DYNAMIQUE PELVIENNE IRM DYNAMIQUE PELVIENNE Dr Mina SMITH Dr Sandrine SIRONNEAU Dr Sylvie BERNARD Service d imagerie MSP Bagatelle 1. Avantages de l IDP - Excellent contraste entre les espaces cellulo-graisseux et les muscles

Plus en détail

Apport diagnostique de la déféco-irm dans les troubles fonctionnels du périnée postérieur

Apport diagnostique de la déféco-irm dans les troubles fonctionnels du périnée postérieur Apport diagnostique de la déféco-irm dans les troubles fonctionnels du périnée postérieur Céline Savoye-Collet, Edith Koning, Anne- Marie Leroi, Jean-Nicolas Dacher CHU Charles Nicolle Rouen - France Introduction

Plus en détail

La promontofixation chez la femme: indications, techniques, imagerie et complications

La promontofixation chez la femme: indications, techniques, imagerie et complications La promontofixation chez la femme: indications, techniques, imagerie et complications M Pouquet (1), M Mathonnet (1), H Caly (1), K Lacheheub (1), P Bouillet (1), JP Rouanet (2), A Maubon (1) (1)Limoges

Plus en détail

Exploration IRM des troubles de la statique pelvienne

Exploration IRM des troubles de la statique pelvienne Exploration IRM des troubles de la statique pelvienne Dr Pedro FERNANDEZ Service de radiologie Hôpital Bichat, Paris Centre d IRM de l Orangerie, Le Perreux DU urodynamique, 11 janvier 2014 Généralités

Plus en détail

Imagerie des troubles de la statique pelvienne

Imagerie des troubles de la statique pelvienne ABDOMINALE_53.fm Page 1 Mercredi, 28. juillet 2010 9:14 09 Chapitre 53 Imagerie des troubles de la statique pelvienne V. LAURENT Les troubles de la statique pelvienne sont un problème clinique de plus

Plus en détail

Mise au point sur l IRM l troubles de la statique pelvienne chez la femme

Mise au point sur l IRM l troubles de la statique pelvienne chez la femme Mise au point sur l IRM l et les troubles de la statique pelvienne chez la femme V.FAUTH P.MESTDAGH M.COSSON J.P.LUCOT E.PONCELET Service d imagerie d médicalem Hôpital Jeanne de Flandres - CHRU Lille

Plus en détail

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Marc Papillon ASRCC 2012 Différents troubles de la statique rectale : - Prolapsus extériorisé du rectum - Prolapsus rectal

Plus en détail

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Club d Echanges en Pelvi-Périnéologie Samedi 4 octobre 2014 Institut Portman Dr philippe FARBOS Service de Radiologie (drs DESCAT, FARBOS, LEVANTAL,

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA DÉFÉCO-IRM. Hervé Laumonier*, Sébastien Brunot, Hervé Bouin Polyclinique Bordeaux Tondu

RÉSULTATS DE LA DÉFÉCO-IRM. Hervé Laumonier*, Sébastien Brunot, Hervé Bouin Polyclinique Bordeaux Tondu RÉSULTATS DE LA DÉFÉCO-IRM Hervé Laumonier*, Sébastien Brunot, Hervé Bouin Polyclinique Bordeaux Tondu Corrélation clinico-radiologique Approche multi-disciplinaire de «pelvipérinéotologie» indispensable.

Plus en détail

Laurent SIPROUDHIS P COULOM

Laurent SIPROUDHIS P COULOM Laurent SIPROUDHIS P COULOM Intérêt des explorations complémentaires dans les troubles de la statique pelvienne - Connaitre les explorations complémentaires dans les troubles de la statique - Connaitre

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007 COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007 TRENTE ET UNIÈMES

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

Incontinence urinaire chez la femme

Incontinence urinaire chez la femme Incontinence urinaire chez la femme C est une perte involontaire d urine par l urètre. Elle est multifactorielle. Elle retentie sur l activités professionnelles, sociales et psychiques des patientes. Dans

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE Pr Claude Hocké Pôle Gynécologie- Obstétrique-Reproduction Hôpital Pellegrin CHU Bordeaux 1 INTERROGATOIRE IL RESTE FONDAMENTAL ET PEUT ÊTRE DIVISÉ

Plus en détail

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE SEMINAIRE 1 FACULTE DE MEDECINE VERSAILLES / St QUENTIN EN YVELINES Hôpital Ambroise Paré - Boulogne Billancourt (Métro : Boulogne Jean Jaurès, ligne 10)

Plus en détail

IMPLICATION DU MANIPULATEUR EN ELECTRO RADIOLOGIE DANS LA REALISATION D UNE D DYNAMIQUE DU RECTUM

IMPLICATION DU MANIPULATEUR EN ELECTRO RADIOLOGIE DANS LA REALISATION D UNE D DYNAMIQUE DU RECTUM IRM GENERAL ELECTRIC 1,5 T excite IMPLICATION DU MANIPULATEUR EN ELECTRO RADIOLOGIE DANS LA REALISATION D UNE D IRM DYNAMIQUE DU RECTUM LANGARD Laure, LENTHERIC Jean Michel, LIPREAU Xavier, JOYAU Aurélie,

Plus en détail

IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE

IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 PLACE de l IMAGERIE TROUBLES IRRITATIFS du VIEILLISSEMENT Ø Distinguer vieillissement physiologique

Plus en détail

Echographie du périnée

Echographie du périnée GE Healthcare Echographie du périnée Apport des modes volumiques dans l évaluation pré-opératoire et post-opératoire de la chirurgie de l incontinence et du prolapsus génital. Jean-Marc LEVAILLANT, Hôpital

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Constipation H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Un peu de physiologie Fonction défécatoire Physiologie ano-rectale Appareil recto-anal au repos: Rectum vide Continence assurée par: -sphincter

Plus en détail

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations)

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

A. ROCK, E. PONCELET, V. FAUTH, M. LERNOUT, M. COSSON, P. ZERBIB, J.F. QUINTON

A. ROCK, E. PONCELET, V. FAUTH, M. LERNOUT, M. COSSON, P. ZERBIB, J.F. QUINTON A. ROCK, E. PONCELET, V. FAUTH, M. LERNOUT, M. COSSON, P. ZERBIB, J.F. QUINTON Il est communément admis, au regard de la littérature, que la défécographie est l examen de référence le plus performant pour

Plus en détail

Examen clinique. Motif de la rééducation : Pourquoi la patiente vient? Quel est sa motivation?

Examen clinique. Motif de la rééducation : Pourquoi la patiente vient? Quel est sa motivation? Examen clinique L examen clinique ne peut être réalisé en une seule fois. La 1 ère séance est explicative : donner des infos (planches anatomiques, examen réalisés ) et cerner la patiente par rapport à

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Incontinence Anale : Définition Absence de continence anale Continence anale Emission de

Plus en détail

DIAPHRAGME PELVIEN. Pr Mamourou KONE

DIAPHRAGME PELVIEN. Pr Mamourou KONE 1 DIAPHRAGME PELVIEN Pr Mamourou KONE 1 Généralités Le diaphragme pelvien est hamac musculo-tendineux étalé transversalement dans le petit bassin qu il divise en deux étages : l un supérieur pelvien, l

Plus en détail

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel R. MATIS Département de périnéologie du GH-ICL Examen clinique Interrogatoire Manœuvre de Bonney Calendrier Mictionnel Interrogatoire Circonstances

Plus en détail

Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles

Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles R. Villet* P O I N T S F O R T S P O I N T S F O R T S Devant une patiente consultant pour des troubles de l un des étages du plancher

Plus en détail

RTC 3D CANCER DU RECTUM

RTC 3D CANCER DU RECTUM RTC 3D CANCER DU RECTUM INDICATIONS de la RTE Adénocarcinome du rectum T3-4 ou N+ RT-CT concomitante pré-opératoire Adénocarcinome rectal avec facteur de risque de récidive locale (R1, T4, N+) Mais SANS

Plus en détail

Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique

Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique CNGOF 2013 : «PROLAPSUS» Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique Dr Pauline Roumeguère Service de gastroentérologie CHU de Bordeaux Hôpital St André Service de proctologie Clinique

Plus en détail

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Motricité intestinale Sensibilité digestive Anatomie du périnée Physiologie de la défécation Sémiologie des troubles du transit

Plus en détail

Tumeurs rectales. Bilan d extension A.OLIVER F.JAUSSET 2013

Tumeurs rectales. Bilan d extension A.OLIVER F.JAUSSET 2013 Tumeurs rectales. Bilan d extension A.OLIVER F.JAUSSET 2013 Introduction - Déterminer l extension locale précise d une tumeur rectale est un enjeu majeur pour le radiologue - Le bilan local s associe à

Plus en détail

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE Principes généraux Données cliniques Me C, Age, OMS 0 Antécédents Métrorragies post ménopausique? Ex complémentaires = hystéroscopie curetage et TDM TAP Chirurgie: hystérectomie

Plus en détail

CONSTIPATION TERMINALE

CONSTIPATION TERMINALE CONSTIPATION TERMINALE Dr El Mekkaoui Amine Service de gastro-entérologie Faculté de médecine et de pharmacie d Oujda (FMPO) Journée du printemps, Programme Scientifiq ue, Vendredi 16 Mai 2014 Hôtel Royal

Plus en détail

Entérocolpodéfécographie associée à l'étude du temps de transit colique: procédure diagnostique pour exécution en même temps.

Entérocolpodéfécographie associée à l'étude du temps de transit colique: procédure diagnostique pour exécution en même temps. Entérocolpodéfécographie associée à l'étude du temps de transit colique: procédure diagnostique pour exécution en même temps. Marco Estienne, Piero Glorialanza, Veronica Giasotto, Fabrizio Gandolfo, Marianella

Plus en détail

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe Le patient neurologique et ses prolapsus M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe prolapsus pelvien = pathologie fréquente pourtant risque de méconnaissance / dysfonctions pelvi-périnéales

Plus en détail

Constipation terminale: Diagnostic et traitement

Constipation terminale: Diagnostic et traitement Constipation terminale: Diagnostic et traitement G. Staumont,, GCB 2006 Edouard Chabrun Bordeaux Tursac,, octobre 2006 Généralités Appartient au syndrome de constipation fonctionnelle. = Dyschésie = difficulté

Plus en détail

Sphincter anal Comment l explorer en 2017?

Sphincter anal Comment l explorer en 2017? Sphincter anal Comment l explorer en 2017? Henri Damon Hôpital Édouard Herriot Hospices Civils de Lyon Lyon Clinique Protestante Caluire et Cuire henri.damon@chu-lyon.fr LIENS D INTÉRÊT Medtronic, Allergan,

Plus en détail

IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy

IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy Spécificités prise en charge thérapeutique d un cancer

Plus en détail

BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE

BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE INTRODUCTION Ce sont l interrogatoire et l examen clinique bien conduits qui font le diagnostic d incontinence urinaire, pas le BUD L'urgenturie n est pas toujours

Plus en détail

Le lambeau vaginal dans la. la chirurgie des fistules cervico urétrales obstétricales

Le lambeau vaginal dans la. la chirurgie des fistules cervico urétrales obstétricales Le lambeau vaginal dans la préservation de la continence dans la chirurgie des fistules cervico urétrales obstétricales Situation difficile Fréquence 10 à 30 % Résultat parfois décevant et pour le chirurgien

Plus en détail

40 Patients 85% 15% -L examen physique et les analyses conventionnels préalables n ont pàs révélé une étiologie précise

40 Patients 85% 15% -L examen physique et les analyses conventionnels préalables n ont pàs révélé une étiologie précise OBJECTIF: Montrer notre expérience dans le domaine de la RMN Décrire les observations structurelles et dynamiques. POPULATION: 40 Patients 85% 15% -L examen physique et les analyses conventionnels préalables

Plus en détail

QCM/examen final DIU de Pelvi périnéologie de la femme

QCM/examen final DIU de Pelvi périnéologie de la femme QCM/examen final DIU de Pelvi périnéologie de la femme 1 - Quel(s) est (sont) le(s) facteur(s) protecteur(s) contre l incontinence urinaire postnatale? a - Césarienne délibérée (de convenance) b. Episiotomie

Plus en détail

G Abboud, N Colignon, C Dromain, N Hamrit, F Bidault, S Canale. Département d Imagerie Médicale, Institut Gustave-Roussy, Villejuif, France

G Abboud, N Colignon, C Dromain, N Hamrit, F Bidault, S Canale. Département d Imagerie Médicale, Institut Gustave-Roussy, Villejuif, France 1 Sx Rectum, logiciel d'aide au diagnostic dédié au rectum : résultats préliminaires. G Abboud, N Colignon, C Dromain, N Hamrit, F Bidault, S Canale Département d Imagerie Médicale, Institut Gustave-Roussy,

Plus en détail

Confrontation examen clinique-irm dans l évaluation des prolapsus génitaux : étude rétrospective à propos de 100 cas

Confrontation examen clinique-irm dans l évaluation des prolapsus génitaux : étude rétrospective à propos de 100 cas Confrontation examen clinique-irm dans l évaluation des prolapsus génitaux : étude rétrospective à propos de 100 cas P. Fouvez*, M. Lernout*, N. Laurent*, C. Rubod**, JP. Lucot**, M. Cosson**, E. Poncelet*

Plus en détail

Les troubles de la statique ano-rectale sont fréquents.

Les troubles de la statique ano-rectale sont fréquents. Les troubles de la statique ano-rectale sont fréquents. Ils résultent de lésions du système de soutien de la filière ano-rectale (muscles, ligaments et aponévroses) qui induisent la perte de ses rapports

Plus en détail

Femme de 65 ans (75 kg pour 1m65)

Femme de 65 ans (75 kg pour 1m65) Cas clinique 1 Femme de 65 ans (75 kg pour 1m65) Appendicectomie, cholécystectomie, cure de hernie inguinale bilatérale il y a 10 ans. Deux accouchements par voie vaginale (3500 et 3400g) avec épisiotomie

Plus en détail

EVALUATION PAR IRM DU CANCER DE L ENDOMETRE : VERS UNE CLASSIFICATION «FIGO-IRM»?

EVALUATION PAR IRM DU CANCER DE L ENDOMETRE : VERS UNE CLASSIFICATION «FIGO-IRM»? EVALUATION PAR IRM DU CANCER DE L ENDOMETRE : VERS UNE CLASSIFICATION «FIGO-IRM»? I Jammet (1), E Decroisette (1), M Pouquet (1), Y Aubard (1), JP Rouanet (2), A Maubon (1) (1) Limoges France, (2) Montpellier

Plus en détail

Bilan d extension locale d une tumeur rectale. François Jausset, Radiologie Brabois Adultes

Bilan d extension locale d une tumeur rectale. François Jausset, Radiologie Brabois Adultes Bilan d extension locale d une tumeur rectale François Jausset, Radiologie Brabois Adultes Introduction - Déterminer l extension locale précise d une tumeur rectale est un enjeu majeur pour le radiologue

Plus en détail

Biomécanique et physiologie des cystocèles

Biomécanique et physiologie des cystocèles Biomécanique et physiologie des cystocèles Théories physiologiques expliquant l apparition des cystocèles E Delorme Simulations de la chirurgie des cystocèles G Lamblin Biomécanique des tissus et simulation

Plus en détail

PROLAPSUS RECTAL. CHU Pontchaillou ; Rennes

PROLAPSUS RECTAL. CHU Pontchaillou ; Rennes PROLAPSUS RECTAL Laurent SIPROUDHIS Véronique DESFOURNEAUX Pôle Abdomen & Métabolisme CHU Pontchaillou ; 35033 Rennes Cedex @mail: laurent.siproudhis@chu-rennes.fr CONFLITS D INTÉRÊT aucun Connaître les

Plus en détail

UE - Maïeutique. Fiche de cours n 9

UE - Maïeutique. Fiche de cours n 9 UE - Maïeutique Fiche de cours n 9 Anatomie du vagin, organes génitaux externes et filière urinaire Notion tombée 1 fois au concours Notion tombée 2 fois au concours Notion tombée 3 fois ou plus au concours

Plus en détail

Place de la TDM dans le diagnostic d endométriose

Place de la TDM dans le diagnostic d endométriose Place de la TDM dans le diagnostic d endométriose M. Benjoar, A. Morel, L. Jarboui S. Dechoux-Vodovar, I. Thomassin-Naggara, M. Bazot Service de Radiologie Hôpital Tenon Paris Plan Pourquoi la TDM Littérature

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

Dyschésie traitement chirurgical. Docteur Christian THOMAS CLAUZEL Groupe hospitalier Diaconesses- Croix St Simon jfpd fmc 2005

Dyschésie traitement chirurgical. Docteur Christian THOMAS CLAUZEL Groupe hospitalier Diaconesses- Croix St Simon jfpd fmc 2005 Dyschésie traitement chirurgical Docteur Christian THOMAS CLAUZEL Groupe hospitalier Diaconesses- Croix St Simon jfpd fmc 2005 Chirurgie de la dyschésie la prise en charge chirurgicale de la dyschésie

Plus en détail

Description et intérêt de l IRM dans le cadre des troubles de la statique pelvienne

Description et intérêt de l IRM dans le cadre des troubles de la statique pelvienne Description et intérêt de l IRM dans le cadre des troubles de la statique pelvienne Techniques and clinical applications of MRI analysis of female pelvic floor dysfunction doi: 10.1684/hpg.2008.0233 Pedro

Plus en détail

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux!

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Définitions! Diagnostic! Score! Explorations! Traitements.! !Lʼappareil sphinctérien! Sphincter interne : continence basale!

Plus en détail

Ce qu attend le chirurgien du compte-rendu radiologique L.Bresler

Ce qu attend le chirurgien du compte-rendu radiologique L.Bresler Ce qu attend le chirurgien du compte-rendu radiologique L.Bresler De quoi parle-t-on Du prolapsus total du rectum De la dyschésie Rectocèle Prolapsus interne De l ulcère solitaire du rectum Qu attend le

Plus en détail

ppg : l autre moyen de progresser!

ppg : l autre moyen de progresser! ppg : l autre moyen de progresser! Cinq exercices de PPG 1. Gainage Intérêt : renforcement musculaire et particulièrement les chaînes musculaires abdominaux/dorsaux/pectoraux. a) Gainage ventral sur les

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme I- Introduction - Définition : Dr Mehdi Jaidane L incontinence urinaire est à la fois un symptôme dont se plaint la patiente, un signe clinique et une pathologie. L

Plus en détail

Cas cliniques : IUE CNGOF. Dr Adrien Vidart Dr Marie Carbonnel Hôpital Foch Suresnes

Cas cliniques : IUE CNGOF. Dr Adrien Vidart Dr Marie Carbonnel Hôpital Foch Suresnes Cas cliniques : IUE CNGOF Dr Adrien Vidart Dr Marie Carbonnel Hôpital Foch Suresnes Cas Clinique n 1 Madame D. âgée de 36 ans vient vous voir pour une incontinence urinaire à l'effort typique apparue à

Plus en détail

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE Incontinence urinaire a l effort chez la femme Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Forme d incontinence la plus fréquente chez la femme Pathologie souvent méconnue ou minimisée

Plus en détail

imagerie de la sexualité féminine J.F. LAPRAY Lyon

imagerie de la sexualité féminine J.F. LAPRAY Lyon imagerie de la sexualité féminine J.F. LAPRAY Lyon laur.. V fixée + HT compétition cystoptose, rectocèle, entérocèle PD RCA 3 (7 cm) EC 3 (7 cm) R U EER SP baud.. er rouland.. baud.. gland corps corps

Plus en détail

urinaire féminine à l effort de la femme

urinaire féminine à l effort de la femme Evaluation clinique préopératoire d une incontinence urinaire féminine à l effort de la femme Jean-François HERMIEU Service d Urologie CHU Bichat 46, rue Henri Huchard 75018 Paris E mail : jean-francois.hermieu@bch.aphp.fr

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Prolapsus génital

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Prolapsus génital CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Prolapsus génital Qu est-ce que c est? Le prolapsus génital est une affection féminine. Il se définit par une saillie des organes pelviens (vessie, utérus, rectum) à travers

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

Sémiologie en imagerie

Sémiologie en imagerie Sémiologie en imagerie gynécologique et obstétricale Pr Alain Le Blanche Université de Picardie Jules Verne le_blanche.alain@chu-amiens.fr 03 22 66 84 07 Amphithéâtres Sylvius_Riolan lundi 28 septembre

Plus en détail

Les troubles de la statique pelvi-périnéale chez la femme

Les troubles de la statique pelvi-périnéale chez la femme Les troubles de la statique pelvi-périnéale chez la femme Rappels anatomo-cliniques élémentaires* Dr Didier CORBERON Gynécologie médicale, Dijon Soirée café-réseau de l Association Réseau Rééducation Périnéale

Plus en détail

Les critères du diagnostic de névralgie pudendale par syndrome canalaire (critères de Nantes)

Les critères du diagnostic de névralgie pudendale par syndrome canalaire (critères de Nantes) Les critères du diagnostic de névralgie pudendale par syndrome canalaire (critères de Nantes) JJ Labat. Centre fédératif de pelvi périnéologie CHU Nantes T Riant, R Robert, M Guérineau, J Rigaud Et le

Plus en détail

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU BSU Bandelette Synthétique Non résorbable Intervention chirurgicale Par voie vaginale Faible morbidité Hospitalisation maximum 48h BSU - Principes Intervention

Plus en détail

Troubles de la statique et de la dynamique pelvienne chez la femme en IRM

Troubles de la statique et de la dynamique pelvienne chez la femme en IRM :162-71 2008. Éditions Françaises de Radiologie. Édité par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés formation médicale continue le point sur Troubles de la statique et de la dynamique pelvienne chez la

Plus en détail

Prolapsus. Dr Emeline QUIBOEUF Service de gynécologie chirurgicale du Pr HOCKE Centre Aliénor d Aquitaine CHU Bordeaux.

Prolapsus. Dr Emeline QUIBOEUF Service de gynécologie chirurgicale du Pr HOCKE Centre Aliénor d Aquitaine CHU Bordeaux. Prolapsus Dr Emeline QUIBOEUF Service de gynécologie chirurgicale du Pr HOCKE Centre Aliénor d Aquitaine CHU Bordeaux 20 janvier 2016 Définition Défaillance des systèmes de soutènement et de suspension

Plus en détail

«CONTREVERSE : L IRM DANS LE BILAN DE PROLAPSUS»

«CONTREVERSE : L IRM DANS LE BILAN DE PROLAPSUS» DIU STATIQUE PELVIENNE ET URODYNAMIQUE MEMOIRE «CONTREVERSE : L IRM DANS LE BILAN DE PROLAPSUS» Dr VEJUX Nadège Gynécologue obstétricien Année 2011-2012 Les dysfonctions du plancher pelvien sont des situations

Plus en détail

Prolapsus Rectal. Comment se manifeste t il? Dr Thierry Higuero (Monaco - Nice - Beausoleil)

Prolapsus Rectal. Comment se manifeste t il? Dr Thierry Higuero (Monaco - Nice - Beausoleil) Prolapsus Rectal Comment se manifeste t il? Dr Thierry Higuero (Monaco - Nice - Beausoleil) Définition Invagination endoluminale de toute ou partie de la paroi rectale Début à 8 cm de la marge anale

Plus en détail

Incontinence anale: bilan, indications thérapeutiques. Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard

Incontinence anale: bilan, indications thérapeutiques. Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard Incontinence anale: bilan, indications thérapeutiques Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard Incontinence anale Anatomie Epidémiologie Physiopathologie

Plus en détail

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor Bilan urodynamique Continence et miction = résultat d'un rapport de forces vessie/urètre: 1. Pression vésicale de remplissage (compliance): doit rester

Plus en détail

I. Contenu. II. Base juridique

I. Contenu. II. Base juridique Les modalités et les critères de qualification particulière permettant à la sage-femme de pratiquer la connaissance et la maîtrise du périnée: la formation de base I. Contenu Le (date à déterminer), le

Plus en détail

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques Introduction Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche Caractère inadapté de la hanche aux fonctions vitales et cérébrales? = prévalence de la coxarthrose 1.3% à 80 ans incidence 80/100 000 par an

Plus en détail

CLASSIFICATION ET ANALYSE CLINIQUE DES PROLAPSUS

CLASSIFICATION ET ANALYSE CLINIQUE DES PROLAPSUS DIU Rééducation Périnéale CLASSIFICATION ET ANALYSE CLINIQUE DES PROLAPSUS M A T T H I E U M E Z Z A D R I C H I R U R G I E G Y N É C O L O G I Q U E PRÉVALENCE POP-Q Stade > II : 8,6% Bland. Am J Obst

Plus en détail

LESIONS TRAUMATIQUES DE LA CEINTURE PELVIENNE. Dr BOUAKKADIA EPIDEMIOLOGIE. traumas violents traumatologie routière lésions associées fréquentes

LESIONS TRAUMATIQUES DE LA CEINTURE PELVIENNE. Dr BOUAKKADIA EPIDEMIOLOGIE. traumas violents traumatologie routière lésions associées fréquentes LESIONS TRAUMATIQUES DE LA CEINTURE PELVIENNE Dr BOUAKKADIA EPIDEMIOLOGIE traumas violents traumatologie routière lésions associées fréquentes 20% des polytraumatiséont une fracture du bassin EPIDEMIOLOGIE

Plus en détail

Rôle de l imagerie dans l exploration des troubles de la statique pelvienne

Rôle de l imagerie dans l exploration des troubles de la statique pelvienne Progrès en urologie (2009) 19, 953 969 Rôle de l imagerie dans l exploration des troubles de la statique pelvienne The role of medical imaging in the exploration of pelvic floor disorders J.-F. Lapray

Plus en détail

Docteur Eric Le Goupils JMH Janvier 2018

Docteur Eric Le Goupils JMH Janvier 2018 Docteur Eric Le Goupils JMH Janvier 2018 Pierre Fabre Coloplast Ferring Teva astellas MSD Bayer Ferring Iprad Ethicon GE Docteur Eric Le Goupils JMH Janvier 2018 MOUVEMENTS IONIQUES PLAQUE NEURALE FORCE

Plus en détail

A propos d un cancer du rectum

A propos d un cancer du rectum A propos d un cancer du rectum L Cany B Carles P.E Chémaly J El Kohen L Prié Ph Santoni QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. Monsieur R, 56 ans Syndrome rectal depuis trois

Plus en détail

Muscles et fascias du petit bassin

Muscles et fascias du petit bassin Muscles et fascias du petit bassin Le petit bassin est ouvert au dessus et communique largement avec l'abdomen, dont il est séparé par la limite virtuelle de la ligne terminale, appelée en obstétrique

Plus en détail

Yves Gandon CANCER DU RECTUM

Yves Gandon CANCER DU RECTUM Yves Gandon CANCER DU RECTUM Enjeux Problème de santé publique: 2 nd K pays développés, 1/3 des CCR 15000 nouveaux cas/ an en France Mauvais pronostic selon : extension locale T, CRM et lymphonoeuds N

Plus en détail

PROLAPSUS RECTAL. Diagnostic, traitement

PROLAPSUS RECTAL. Diagnostic, traitement PROLAPSUS RECTAL Diagnostic, traitement PHYSIOPATHOLOGIE SOUTIEN Plancher pelvien Profond Superficiel AMARRAGE Releveurs anus Pubo-rectal Muscles périnéaux Noyau central périnée Ailerons viscéraux Mésorectum

Plus en détail

Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte EVALUATIONS

Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte EVALUATIONS Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Une incontinence urinaire permanente chez la femme doit faire évoquer : A - Une incontinence urinaire par urgenturie

Plus en détail

Recommandations pour la pratique de l imagerie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine non neurologique

Recommandations pour la pratique de l imagerie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine non neurologique Pelvi-Périnéologie (2009) 4:291-303 DOI 10.1007/s11608-009-0274-5 PRATIQUE MÉDICALE / MEDICAL PRACTICE Recommandations pour la pratique de l imagerie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine

Plus en détail

TOPOGRAPHIE PELVIENNE

TOPOGRAPHIE PELVIENNE TOPOGRAPHIE PELVIENNE QCM 1 A. Sur une coupe frontale du petit bassin, les épines iliaques antéro-supérieures sont crâniales par rapport à l acétabulum B. Le périnée fait partie du petit bassin C. Le diaphragme

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE (OBSTRUCTION ET INCONTINENCE) 10, 11 et 12 octobre 2006 Dr Jacques BISERTE Urologie = pathologies des app. excréto-urinaire et génital masculin

Plus en détail

Rôle de l échographie dans l exploration des troubles de la statique pelvienne

Rôle de l échographie dans l exploration des troubles de la statique pelvienne Progrès en urologie (2009) 19, 947 952 Rôle de l échographie dans l exploration des troubles de la statique pelvienne The role of ultrasound in the exploration of pelvic floor disorders J.-F. Lapray a,,

Plus en détail

L'examen du bassin peut mettre en évidence les modifications suivantes : Iliaque en ouverture. Iliaque en fermeture. Bassin en ouverture

L'examen du bassin peut mettre en évidence les modifications suivantes : Iliaque en ouverture. Iliaque en fermeture. Bassin en ouverture L'examen du bassin peut mettre en évidence les modifications suivantes : Iliaque en Lors des tests d'allongement et de racourcissement : Le membre inférieur s'allonge et se raccourcit - ou 0. Explication

Plus en détail

LE RECTUM. Il est situé dans le petit bassin en avant du sacrum et du coccyx

LE RECTUM. Il est situé dans le petit bassin en avant du sacrum et du coccyx LE RECTUM Le rectum et le canal anal constituent le segment terminal du tube digestif. Le rectum ou ampoule rectale est le segment pelvien et forme un réservoir contractile. Le segment périnéal est le

Plus en détail

LES MALFORMATIONS ANO-RECTALES

LES MALFORMATIONS ANO-RECTALES LES MALFORMATIONS ANO-RECTALES Jean-Michel GUYS Hôpital d enfants de la TIMONE. Marseille LES MALFORMATIONS ANO-RECTALES ANATOMIE CHIRURGICALE EMBRYOLOGIE SIMPLIFIEE PRISE EN CHARGE NEONATALE CORRECTION

Plus en détail

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE 1 Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire Dr Béatrice DAVENNE Médecin de Médecine Physique et de Réadaptation. Chef de service Rééducation Neurologique et Urodynamique

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus. Observatoire Vieillissement et Société

Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus. Observatoire Vieillissement et Société Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus Observatoire Vieillissement et Société Conférencière Une présentation de: Chantale Dumoulin, PT, PhD. Professeure

Plus en détail