p o u r l e s j e u n e s p u b l i c s

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "p o u r l e s j e u n e s p u b l i c s"

Transcription

1

2 3 d i s t r i b u t i o n / l h i s t o i r e 4 n o t e d i n t e n t i o n 6 v e r s d e n o u v e a u x p r o c e s s u s d é c r i t u r e p o u r l e s j e u n e s p u b l i c s 7 l é q u i p e 9 l e P h a r e p r o j e t s e n c o u r s 10 c o n t a c t s e t p a r t e n a i r e s 2

3 création t h é â t r e d e r é c i t e t c i r q u e / à p a r t i r d e 9 a n s d u r é e 1 h d a n s l e c a d r e d u p r o j e t «é c r i t u r e s d e p l a t e a u à d e s t i n a t i o n d e s p u b l i c s j e u n e s» distribution t e x t e S y l v a i n L e v e y, M a g a l i M o u g e l et C a t h e r i n e V e r l a g u e t m i s e e n s c è n e O l i v i e r L e t e l l i e r i n t e r p r é t a t i o n C l é m e n t B e r t a n i ( c o m é d i e n ), J é r ô m e F a u v e l ( c o m é d i e n ), T h é o T o u v e t ( c o m é d i e n e t c i r c a s s i e n ) a s s i s t a n a t J o n a t h a n S a l m o n c r é a t i o n l u m i è r e S é b a s t i e n R e v e l c r é a t i o n s o n o r e M i k a e l P l u n i a n s c é n o g r a p h i e A m a n d i n e L i v e t c r é a t i o n c o s t u m e s I n g r i d P e t t i g r e w c o o r d i n a t i o n t e c h n i q u e C o l a s R e y d e l l e t p r o d u c t i o n F a n n y S p i e s s A v e c l e s v o i x d e R o s e D e v a u x, S i m o n L e g a c e t I n ê s L e G u é l histoire A u d é b u t d e s a n n é e s 8 0, S u z a n n e v o y a g e a u B r é s i l. A u g r é d u h a s a r d, s o n p é r i p l e l a c o n d u i t d a n s u n c o u v e n t p e r d u e n p l e i n d é s e r t. L e s s œ u r s y a c c u e i l l e n t d e s f e m m e s e n c e i n t e s p o u r l e u r p e r m e t t r e d a c c o u c h e r d a n s l a s é c u r i t é e t l a d i g n i t é. L à, S u z a n n e a s s i s t e à u n a c c o u c h e m e n t s o u s X. A l a d e m a n d e d e S œ u r M a r i a L u z, e l l e s o c c u p e u n m o m e n t d u b é b é q u e s a m è r e, M a g d a l e n a G., a d û a b a n d o n n e r. U n e é v i d e n c e s i m p o s e à e l l e : e l l e n e p e u t p a s s e s é p a r e r d e l e n f a n t L a N u i t o ù l e j o u r s e s t l e v é r a c o n t e l h i s t o i r e s i m p l e e t p r o f o n d e d e l a m o u r d u n e m è r e. U n e a v e n t u r e h u m a i n e i n t e n s e e t é v i d e n t e, o ù i l e s t q u e s t i o n d e d e s t i n, d e c o u r a g e, et d ' e n g a g e m e n t. 3

4 note d intention u n e t h é m a t i q u e c o l l e c t i v e : l E n g a g e m en t S e n g a g e r : c o m m e n t s u r v i e n t c e t t e m i s e e n m o u v e m e n t n é c e s s a i r e, c e m o m e n t o ù l o n d é c i d e d e «f a i r e l e p a s»? L e s h i s t o i r e s p a r t a g é e s d a n s l e p r o j e t «é c r i t u r e s d e p l a t e a u à d e s t i n a t i o n d e s p u b l i c s j e u n e s», q u i l s a g i s s e d e n o s t r o i s s o l o s ( M a i n t e n a n t q u e j e s a i s / J e n e v e u x p l u s / M e t a i r e ) o u d e L a N u i t o ù l e j o u r s e s t l é v é, s o n t d e s i n s t a n t a n é s d u n e n g a g e m e n t q u o t i d i e n, s a n s é c l a t. E t p o u r t a n t, c e s m e n u e s a c t i o n s b o u l e v e r s e n t d e s v i e s. N o u s c h e r c h o n s e n s e m b l e à e x p l o r e r l a m é c a n i q u e d e l e n g a g e m e n t, d a n s s e s e x t r ê m e s c o m m e d a n s s a m e s u r e, d a n s l e p o s i t i f c o m m e d a n s l e n é g a t i f. u n e fo r m e p o u r 3 co m é d i e n s, m ê l a n t t h é â t re d e ré c i t e t c i r q u e C e r é c i t d e v i e s e r a p o r t é p a r t r o i s c o m é d i e n s, d o n t l u n ( T h é o T o u v e t ) e s t s o r t i d i p l ô m é d e l E c o l e n a t i o n a l e d e s A r t s d u c i r q u e, e t p r a t i q u e l a r o u e C y r. ( D a n s c h a c u n d e n o s s p e c t a c l e s, l e t h é â t r e d e r é c i t d i a l o g u e a v e c d a u t r e s f o r m e s a r t i s t i q u e s : l o b j e t, l a v i d é o, l a m a r i o n n e t t e N o u s a v i o n s d e p u i s l o n g t e m p s c e t t e e n v i e d e t r a v a i l l e r a v e c u n c i r c a s s i e n, a u p l u s p r è s d u c o r p s e t d e s l a n g a g e s p h y s i q u e s. F a i r e c i r c u l e r l a p a r o l e e t l e r é c i t e n t r e t r o i s h o m m e s p o u r n o u s r a c o n t e r c e t t e h i s t o i r e d e m a t e r n i t é, m a i s a u s s i f a i r e e n t r e r e n r é s o n n a n c e l e s m o t s, l e t r a v a i l d e s c o r p s, l a m u s i q u e, p o u r e n t r a î n e r l e s s p e c t a t e u r s d a n s u n e e x p é r i e n c e é m o t i o n n e l l e p a r t i c u l i è r e, e n t r e r é c e p t i o n d u n r é c i t f o r t e t r e l a t i o n s e n s o r i e l l e, p h y s i q u e a u p l a t e a u. U n e c o - é c riture a u p l a t e a u S u i t e a u x l a b o r a t o i r e s, l e s a u t e u r s S y l v a i n L e v e y, M a g a l i M o u g e l e t C a t h e r i n e V e r l a g u e t o n t v i v e m e n t s o u h a i t é p o u r s u i v r e l a v e n t u r e, d a b o r d e n é c r i v a n t c h a c u n u n s o l o c r é é s u r l a s a i s o n , p u i s e n s e r a s s e m b l a n t a u t o u r d e l h i s t o i r e d e S u z a n n e, s u r l a t h é m a t i q u e d e l E n g a g e m e n t, p o u r l é c r i t u r e à s i x m a i n s d e c e t t e g r a n d e f o r m e m ê l a n t t h é â t r e e t c i r q u e. U n p a r i p a l p i t a n t, q u i r é u n i t t r o i s a u t e u r s d o n t l e s u n i v e r s d r a m a t u r g i q u e s, t o u s t r o i s c o n s t r u i t s a u p l u s p r è s d e s p r o b l é m a t i q u e s p r o p r e s a u x p u b l i c s j e u n e s, r é s o n n e n t a v e c n o t r e t r a v a i l s u r l a d r e s s e s p é c i f i q u e a u x j e u n e s s p e c t a t e u r s. ) C e t t e c r é a t i o n e s t l e f r u i t d u n d é f i a r t i s t i q u e q u e n o u s n o u s s o m m e s l a n c é e n s e m b l e : o p é r e r l a r e n c o n t r e e n t r e l e s u n i v e r s d e t r o i s a u t e u r s, d ' u n m e t t e u r e n s c è n e, d e c o m é d i e n s, d u n c i r c a s s i e n, d u n e s p a c e, d e c r é a t e u r s s o n e t l u m i è r e C r é e r l e p o i n t d e f r o t t e m e n t, d ' u n e v é r i t a b l e r e n c o n t r e e n t r e e u x, p o u r l e s t i s s e r e n s e m b l e d a n s l a c r é a t i o n. 4

5 5

6 vers de nouveaux processus d écriture pour les jeunes publics : un projet «laboratoire» D e p u i s s a t o u t e p r e m i è r e c r é a t i o n, L H o m m e d e F e r, l e T h é â t r e d u P h a r e - O l i v i e r L e t e l l i e r d é v e l o p p e u n e r e l a t i o n t o u j o u r s p l u s é t r o i t e à l é c r i t u r e, aux t e x t e s e t a u x a u t e u r s v i v a n t s. E n , l a c o m p a g n i e a s o u h a i t é i n i t i e r u n g r a n d p r o j e t «é c r i t u r e s d e p l a t e a u à d e s t i n a t i o n d e s p u b l i c s j e u n e s» s u r 3 a n s, p l a ç a n t l é c r i t u r e a u p l a t e a u e t l e x p é r i m e n t a t i o n c o l l e c t i v e a u c e n t r e d u p r o c e s s u s d e c r é a t i o n. E t a p e 1 : l a b o r a t o i r e s T r o i s c e s s i o n s d e r e c h e r c h e d u n e s e m a i n e, s u r l a t h é m a t i q u e d e l E n g a g e m e n t, a v e c q u a t r e a u t e u r s e t u n e é q u i p e d a r t i s t e s i n t e r p r è t e s. L o b j e c t i f d e c e s l a b o r a t o i r e s : c r é e r l a r e n c o n t r e e n t r e t h é â t r e d e r é c i t, é c r i t u r e d e p l a t e a u e t a d r e s s e a u x p u b l i c s j e u n e s. E t a p e 2 : t r o i s s o l o s a u t o n o m e s L e s t e m p s d e t r a v a i l c o l l e c t i f e n l a b o r a t o i r e ( ) o n t l a i s s é é m e r g e r u n e h i s t o i r e, à p a r t i r d e l a q u e l l e n o u s a v o n s m o n t é e n t r o i s s o l o s, é c r i t s p a r t r o i s d e s a u t e u r s, a v e c t r o i s c o m é d i e n n e s d u l a b o r a t o i r e, d a n s t r o i s f o r m a t s d i f f é r e n t s e t p o u r t r o i s â g e s d e p u b l i c ( g r a n d s p r i m a i r e s, c o l l é g i e n s e t l y c é e n s ) : M A I N T E N A N T Q U E J E S A I S / J E N E V E U X P L U S / M E T A I R E. E t a p e 3 : c r é a t i o n g r a n d e f o r m e t h é â t r e / c i r q u e L A N U I T O U L E J O U R S E S T L E V E, p i è c e c o - é c r i t e p a r S y l v a i n L e v e y, M a g a l i M o u g e l e t C a t h e r i n e V e r l a g u e t, r é u n i t d e u x c o m é d i e n s e t u n c i r c a s s i e n ( r o u e C y r ), p o u r r a c o n t e r l h i s t o i r e d e S u z a n n e, g e n è s e d e s l a b o r a t o i r e s e t d e s t r o i s s o l o s. 6

7 p a rcour s O L IVIE R LE TE L L IE R / m ett eur en sc ène F o r m é à l é c o l e J a c q u e s L e c o q, i l s e m e t e n s c è n e e n d a n s s o n p r e m i e r s p e c t a c l e, L H o m m e d e f e r. I l c r é e e t i n t e r p r è t e e n L a M o r t d u r o i T s o n g o r d a p r è s l e r o m a n d e L a u r e n t G a u d é. E n , i l m o n t e O h B o y! e t o b t i e n t l e M o l i è r e d u S p e c t a c l e J e u n e P u b l i c E n J a n v i e r , i l m e t e n s c è n e V e n a v i, d e R o d r i g u e N o r m a n, p o u r l a b i e n n a l e O d y s s é e s e n Y v e l i n e s ( T h é â t r e d e S a r t r o u v i l l e ), e t c r é e l a m ê m e a n n é e L a S c a p h a n d r i è r e, é c r i t p a r D a n i e l D a n i s s u i t e à l e u r r e n c o n t r e. E n n a î t s a c r é a t i o n U n C h i e n d a n s l a t ê t e, d e S t é p h a n e J a u b e r t i e. E n , i l i n i t i e l e p r o j e t «é c r i t u r e s d e p l a t e a u à d e s t i n a t i o n d e s p u b l i c s j e u n e s», a v e c d e s l a b o r a t o i r e s m e n é s a u T h é â t r e N a t i o n a l d e C h a i l l o t, a u F r a c a s - C D N d e M o n t l u ç o n e t a u C e n t r e J e a n V i l a r d e C h a m p i g n y - s u r - M a r n e. D a n s l e c a d r e d e c e g r a n d p r o j e t, t r o i s s o l o s s o n t c r é é s e n : " M a i n t e n a n t q u e j e s a i s " d e C a t h e r i n e V e r l a g u e t, " J e n e v e u x p l u s " d e M a g a l i M o u g e l e t " M e t a i r e " d e S y l v a i n L e v e y. S a d e r n i è r e c r é a t i o n, «L a N u i t o ù l e j o u r s e s t l e v é», c o - é c r i t e a u p l a t e a u p a r S y l v a i n L e v e y, M a g a l i M o u g e l e t C a t h e r i n e V e r l a g u e t, e s t p r é s e n t é e p a r l e T h é â t r e N a t i o n a l d e C h a i l l o t h o r s - l e s - m u r s a u T h é â t r e d e s A b b e s s e s e n n o v e m b r e E n j u i l l e t , i l m e t e n s c è n e l o p é r a K a l i l a w a D i m n a, d e M o n e i m A d w a n, u n e c o m m a n d e d u F e s t i v a l d A i x - en- P r o v e n c e. E n j a n v i e r , i l a d a p t e r a s o n s p e c t a c l e O h B o y! ( t o u j o u r s e n t o u r n é e e n F r a n c e ) p o u r l a c r é a t i o n d u n e v e r s i o n a n g l o p h o n e à N e w - Y o r k. O l i v i e r L e t e l l i e r e s t a r t i s t e a s s o c i é a u T h é â t r e N a t i o n a l d e C h a i l l o t d e s e p t e m b r e à j u i n

8 C AT H E R IN E VE R LA GUET / aut eur e N é e e n E l l e i n t è g r e l e s s e c t i o n s d A r t D r a m a t i q u e d e s C o n s e r v a t o i r e s d e T o u l o u s e, p u i s d e M a r s e i l l e, p a r a l l è l e m e n t à s a f o r m a t i o n u n i v e r s i t a i r e à A i x - e n P r o v e n c e, p u i s à P a r i s N a n t e r r e. C o m m e n ç a n t à s e p r o d u i r e e n t a n t q u e c o m é d i e n n e d è s s o n a r r i v é e à P a r i s e n , e l l e é c r i t e t m o n t e A m i e s d e l o n g u e d a t e ( p u b l i é e a u x é d i t i o n s L e s C y g n e s, a i n s i q u e s o n r o m a n S o u s l a r c h e t d u n e c o n t r e b a s s e e t s a d e u x i è m e p i è c e C h a c u n s o n d u ). D e p u i s, e l l e a d a p t e L a F i n d u n e l i a i s o n d e G. G r e e n e p o u r A l a i n M o l l o t ( T h é â t r e d e l a J a c q u e r i e ) e t é c r i t e n t r e a u t r e s L œ u f e t l a p o u l e ( p u b l i c a t i o n e n n o v e m b r e ). M AG AL I M OUGEL / a ut eur e M a g a l i M o u g e l e s t a u t e u r e d r a m a t i q u e e t r é d a c t r i c e ( T h é â t r e N a t i o n a l d e S t r a s b o u r g ). E l l e e n s e i g n e p a r a i l l e u r s à l U n i v e r s i t é d e S t r a s b o u r g d a n s l e d é p a r t e m e n t d e s A r t s d u s p e c t a c l e, e t a c c o m p a g n e d a n s l e u r p a r c o u r s à l o c c a s i o n d e s é m i n a i r e s d e j e u n e s a u t e u r s d a n s l e c a d r e d e s f o r m a t i o n s d i s p e n s é e s à l E N S A T T à L y o n e t à l I n s t i t u t L i t t é r a i r e à B i e n n e ( S u i s s e ). D e p u i s , M a g a l i M o u g e l e s t a u t e u r e a s s o c i é e a u x C e n t r e s d e R e s s o u r c e s d e s É c r i t u r e s C o n t e m p o r a i n e s : T r o i s i è m e B u r e a u à G r e n o b l e. E l l e é c r i t e t c o l l a b o r e r é g u l i è r e m e n t a v e c d e s c o m p a g n i e s e t d e s t h é â t r e s a v e c t o u j o u r s l e s o u c i d e p a r t i r à l a r e n c o n t r e d e n o u v e a u x t e r r i t o i r e s d r a m a t i q u e s, g é o g r a p h i q u e s, c u l t u r e l s. P o u r c e t t e s a i s o n , e l l e e s t a u t e u r e a s s o c i é e a u A u F r a c a s C D N / M o n t l u ç o n, à l a C o m é d i e d e l E s t C D N / C o l m a r d a n s l e c a d r e d e L a B e l l e S a i s o n, a u T h é â t r e E x a l t é ( V i l l e u r b a n n e ) C i e B a p t i s t e G u i t o n, à l a C o m p a g n i e L A s t r o l a b e C h r i s t o p h e G r e i l s a m m e r ( S t r a s b o u r g ) e t s e r a l a u t e u r e a c c u e i l l i e e n r é s i d e n c e d é c r i t u r e à l a M C 2 G r e n o b l e p o u r l e p r e m i e r s e m e s t r e T o u s c e s t e x t e s p o u r t h é â t r e s o n t é d i t é s p a r l e s E d i t i o n s E s p a c e s 3 4 M o n t p e l l i e r. S Y L VA IN LE V EY / aut eu r Né en à M a i s o n s - L a f f i t t e ( Y v e l i n e s ), S y l v a i n L e v e y e s t c o m é d i e n et a u t e u r. Il t r a v a i l l e p r i n c i p a l e m e n t d a n s la c o m p a g n i e F e l m u r s o u s la d i r e c t i o n de G w e l t a z C h a u v i r é et d a n s la c o m p a g n i e Z u s v e x s o u s la d i r e c t i o n de M a r i e B o u t. Il a un t e m p s d i r i g é le t h é â t r e du C e r c l e à R e n n e s où il c r é e le P t i t F e s t i v a l ( t h é â t r e p a r l e s e n f a n t s p o u r t o u t p u b l i c ). Il e s t a u t e u r a s s o c i é au F e s t i v a l V i n g t S c è n e s o r g a n i s é p a r la m u n i c i p a l i t é de V i n c e n n e s en Il e s t a c c u e i l l i en r é s i d e n c e à l A D E C 35 en A v e c O u a s m o k?, p u b l i é en , il o u v r e s o n œ u v r e j e u n e s s e. Se d e s s i n e une é c r i t u r e en c o n n e x i o n p r o f o n d e a v e c l u n i v e r s de l a d o l e s c e n c e et de l e n f a n c e. S y l v a i n L e v e y, m ê m e d a n s s o n t h é â t r e g é n é r a l i s t e é c r i t le m o n d e du p o i n t de v u e de la j e u n e s s e. D e p u i s , il a é c r i t p r è s de v i n g t t e x t e s de t h é â t r e a u s s i b i e n p o u r l e s e n f a n t s, l e s a d o l e s c e n t s q u e l e s a d u l t e s. 8

9 le Théâtre du Phare L e T h é â t r e d u P h a r e p o r t e l e s p r o j e t s a r t i s t i q u e s d O l i v i e r L e t e l l i e r, c r o i s a n t l a r t d u c o n t e a v e c d i f f é r e n t e s d i s c i p l i n e s ( t h é â t r e, t h é â t r e d o b j e t, p h o t o g r a p h i e, v i d é o, c r é a t i o n s o n o r e, d a n s e, c i r q u e ), e n d i r e c t i o n d e t o u s l e s p u b l i c s. C h a c u n d e s p r o j e t s d O l i v i e r L e t e l l i e r c h e r c h e à m e t t r e e n l u m i è r e l e c œ u r d e c e q u e r a c o n t e l h i s t o i r e, a v e c s i m p l i c i t é e t c l a r t é, a f i n q u e l e s p u b l i c s «j e u n e s» d a n s l e u r e x p é r i e n c e d e s p e c t a t e u r s p u i s s e n t r e c e v o i r l e s p e c t a c l e e t s e n n o u r r i r à l e u r f a ç o n. projets en cours M e taire ( C r é a t i o n ) De S y l v a i n L e v e y. M i s e e n s c è n e O l i v i e r L e t e l l i e r. A v e c O l i v i a D a l r i c. A p a r t i r d e 9 a n s. Ma intenant que je sais ( C r é a t i o n ) De C a t h e r i n e V e r l a g u e t. M i s e e n s c è n e O l i v i e r L e t e l l i e r. A v e c J e a n n e F a v r e. A p a r t i r d e 1 5 a n s. Je ne v eux plus ( C r é a t i o n ) De M a g a l i M o u g e l. M i s e e n s c è n e O l i v i e r L e t e l l i e r. A v e c M a i a L e F o u r n. A p a r t i r d e 1 2 a n s. Un Chien dans la tête ( C r é a t i o n ) C o m m a n d e d é c r i t u r e à S t é p h a n e J a u b e r t i e. M i s e e n s c è n e O l i v i e r L e t e l l i e r. A v e c C a m i l l e B l o u e t, A l e x a n d r e E t h è v e, J é r ô m e F a u v e l. A p a r t i r d e 9 a n s. V enavi ( C r é a t i o n ) C o m m a n d e d e m i s e e n s c è n e d u T h é â t r e d e S a r t r o u v i l l e e t d e s Y v e l i n e s C e n t r e D r a m a t i q u e N a t i o n a l, à l o c c a s i o n d O d y s s é e e n Y v e l i n e s , s u r u n e c o m m a n d e d é c r i t u r e à R o d r i g u e Y. N o r m a n. M i s e e n s c è n e O l i v i e r L e t e l l i e r. A v e c G a ë l K a m i l i n d i. A p a r t i r d e 7 a n s. Oh Boy! ( C r é a t i o n M o l i è r e d u S p e c t a c l e J e u n e P u b l i c ) D a p r è s l e r o m a n d e M a r i e - A u d e M u r a i l, a d a p t a t i o n C a t h e r i n e V e r l a g u e t. A v e c e n a l t e r n a n c e L i o n e l E r d o g a n, L i o n e l L i n g e l s e r e t G u i l l a u m e F a f i o t t e / M i s e e n s c è n e O l i v i e r L e t e l l i e r. A p a r t i r d e 9 a n s. L Homme de fer (Cré a t i o n ) D a p r è s u n c o n t e d e s F r è r e s G r i m m. A v e c O l i v i e r L e t e l l i e r. A p a r t i r d e 8 a n s. 9

10 contacts T h é â t r e d u P h a r e O l i v i e r L e t e l l i e r 1 1 r u e F é n e l o n P a r i s w w w. t h e a t r e d u p h a r e. f r CO- D I R E C T I O N / P R O D U C T I O N E T A D M I N I S T R A T I O N F a n n y S P I E S S T > ( 0 ) f a n n h e a t r e d u p h a r e. f r D I F F U S I O N A l i c e B R O Y E L L E T > ( 0 ) a l i c h e a t r e d u p h a r e. f r O R G A N I S A T I O N D E S T O U R N E E S E T D E S A C T I O N S C U L T U R E L L E S I n è s L e G u é T > ( 0 ) i n e h e a t r e d u p h a r e. f r partenaires C O P R O D U C T I O N T h é â t r e N a t i o n a l d e C h a i l l o t T h é â t r e d e s A b b e s s e s / T h é â t r e d e l a V i l l e, P a r i s L a T r i b u - T h é â t r e D u r a n c e - C h â t e a u - A r n o u x / S a i n t - A u b a n, T h é â t r e d e G r a s s e, S c è n e s e t C i n é s O u e s t P r o v e n c e, T h é â t r e M a s s a l i a, L e C a r r é S t e M a x i m e, A g g l o s c è n e T h é â t r e l e F o r u m, P o l e J e u n e P u b l i c - T P M P ô l e A r t s d e l a s c è n e F r i c h e d e l a B e l l e d e M a i T h é â t r e A n d r é M a l r a u x, C h e v i l l y - L a r u e C e n t r e J e a n V i l a r, C h a m p i g n y - s u r - M a r n e L e T r i o S, I n z i n z a c - L o c h r i s t F A C M - F e s t i v a l T h é â t r a l d u V a l d O i s e I t i n é r a i r e s B i s, S a i n t - B r i e u c F o n t e n a y - en- s c è n e s, F o n t e n a y - s o u s - B o i s C e n t r e c u l t u r e l J a c q u e s D u h a m e l - V i l l e d e V i t r é S O U T I E N S L a C h a r t r e u s e d e V i l l e n e u v e - l e s - A v i g n o n L a C o m é d i e d e C a e n F o n d s S A C D T h é â t r e L e T h é â t r e d u P h a r e e s t c o n v e n t i o n n é p a r l a D r a c I l e - de- F r a n c e a u t i t r e d e c o m p a g n i e à r a y o n n e m e n t n a t i o n a l e t i n t e r n a t i o n a l, e t s o u t e n u a u f o n c t i o n n e m e n t p a r l e C o n s e i l g é n é r a l d u V a l - de- M a r n e 10

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Patrick Ciarlet et Vivette Girault ciarlet@ensta.fr & girault@ann.jussieu.fr ENSTA & Laboratoire Jacques-Louis Lions, Paris 6 Condition

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS DE L ASSOCIATION Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 Statuts adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire du dimanche 1 er avril 2007 ËØ ØÙØ Ð³ Ó Ø ÓÒ ÖØ Ð ÔÖ Ñ Ö¹ ÒÓÑ Ò Ø

Plus en détail

Chap. 9 : L affectation du résultat

Chap. 9 : L affectation du résultat 1 / 9 Chap. 9 : L affectation du résultat L affectation du résultat de l exercice N est une opération de l exercice suivant N+1. Les bénéfices peuvent être maintenus dans l entreprise (mis en réserves)

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent Poè Navajo SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Alnt q = 6 à mémoire de JeanPaul Rioelle s as or s as or tout le long s as or Hugues Lecir 4 s as or t(ent)à cha re tour des sai sons Pour Pour re re 7 vien

Plus en détail

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation Inscription en ligne FQSC Guide d utilisation Ce Guide est rédigé comme aide-mémoire pour l achat de votre licence sur le site internet de la FQSC. Dans un prem ier temps, vous devrez vous rendre sur le

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø ÅÓÒØÖ Ð ÍÒ ÑÓ Ð ÙÒ ÓÖÑ ÔÓÙÖ Ð ÑÓ Ð Ø ÓÒ Ø Ð Ñ Ø ÑÓ Ð Ø ÓÒ ³ÙÒ Ñ ÑÓ Ö ³ ÒØÖ ÔÖ Ô Ö ÇÐ Ú Ö Ö Ô ÖØ Ñ ÒØ ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ø Ö Ö ÓÔ Ö Ø ÓÒÒ ÐÐ ÙÐØ ÖØ Ø Ò Ì ÔÖ ÒØ Ð ÙÐØ ØÙ ÙÔ Ö ÙÖ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö È

Plus en détail

Ê ÙÐ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ö Ø ØÙÖ Ø Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ö Ï ÙØ Ð Ø ÙÐØ ÆÓØÖ ¹ Ñ Ä È Ü Æ ÑÙÖ Ð ÕÙ Û ÙØ Ð Ò Óº ÙÒ Ôº º Ê ÙÑ º ij ÑÔÓÖØ Ò Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ô ÖØ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ò³ Ø ÔÐÙ ÑÓÒØÖ Öº Ò Ø Ð Ó Ü ³ÙÒ ØÝÔ

Plus en détail

S T A T U T S. de l association D A N C E W I T H M E. : Nom et siège

S T A T U T S. de l association D A N C E W I T H M E. : Nom et siège S T A T U T S de l association D A N C E W I T H M E I : NOM - SIÈGE - BU T - COTISAT IONS Articl e 1 e r : Nom et siège Sous le nom de D a n c e w i t h m e il est constitué, pour une durée illimitée,

Plus en détail

&RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV

&RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV SRXU &RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV (WXGH GHIDLVDELOLWpG XQHILOLqUHUpJLRQDOHLQIRUPDWLTXH HQ 2SHQ6RXUFH ª 6RPPDLUH / REMHWGHO pwxgh /HVSURMHWVHWDSSOLFDWLRQVHQ13'& /HVDWRXWVHWIDLEOHVVHVGHODUpJLRQ /HVFRQVWDWV

Plus en détail

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES Ministère de l Éducation TA B L E D E S M AT I È R E S 2 I N T RO D UC TI ON E T C O N T EX T E Q

Plus en détail

Classement Raid 2015

Classement Raid 2015 Classement Raid 2015 Table des matières Classement Général... 1 Classement Actif... 2 Classement Etudiant... 3 Classement J1... 4 Classement J2... 6 Classement J3... 8 Classement Général Rang Nom de l

Plus en détail

Nos partenaires d aujourd hui sont les leaders de demain

Nos partenaires d aujourd hui sont les leaders de demain Nos partenaires d aujourd hui sont les leaders de demain SECURITY SOLUTIONS Godrej & Boyce Mfg. Co. Ltd. Pirojshanagar, Vikhroli, Mumbai 400 079. INDIA. Website: www.godrej-security.de - www.godrejsecure.com

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

À travers deux grandes premières mondiales

À travers deux grandes premières mondiales Les éco-i ovatio s, le ouvel a e st at gi ue d ABG À travers deux grandes premières mondiales - éco-mfp, premier système d impression à encre effaçable - e-docstation, premier système d archivage intégré

Plus en détail

ÇÆ ÈÌÁÇÆ Ì Ê ÄÁË ÌÁÇÆ ³ÍÆ ÈÈÄÁ ÌÁÇÆ ËÌÁÇÆ Ê Ë Í Ë ÇÅÈÇË ÆÌË Ê È ÊÌÁË Ô Ö ÅÓ Ñ Ö Þ Ñ ÑÓ Ö ÔÖ ÒØ Ù Ô ÖØ Ñ ÒØ Ñ Ø Ñ Ø ÕÙ Ø ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö Ñ ØÖ Ò ÅºËºµ ÍÄÌ Ë Ë Á Æ Ë ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ËÀ Ê ÊÇÇÃ

Plus en détail

LCE.5B Techniques de bureau, spécialisation juridique HIVER 2012 1 re session. Code du cours Cours Titre Coût

LCE.5B Techniques de bureau, spécialisation juridique HIVER 2012 1 re session. Code du cours Cours Titre Coût LCE.5B Techniques de bureau, spécialisation juridique 1 re session 412-102 Saisie et traitement de textes I - Word 2007, fonctions de base/ S. Gardonio, - Word 2007, fonctions avancées/ S. Gardonio, 412-308

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

Portrait de métier. sommaire du portrait de métier

Portrait de métier. sommaire du portrait de métier Pôle métiers formation Portrait de métier Le métier de charé des relations avec le public Les portraits de métiers» sont une proposition du Pôle métiers formation de l Arcade. L atelier charé des relations

Plus en détail

Géomètres-Experts, simplifiez-vous la vie!

Géomètres-Experts, simplifiez-vous la vie! Géomètres-xperts, simplifiez-vous la vie! Septembre 2012 Pour découvrir les services de votre syndicat, cliquez sur les applications. CO FO TIO MA C U C CO M MU TIO ICA O -B UT IQ U S I S FA AF CIAL SO

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

Le Processus Unifié de Rational

Le Processus Unifié de Rational Le Processus Unifié de Rational Laurent Henocque http://laurent.henocque.free.fr/ Enseignant Chercheur ESIL/INFO France http://laurent.henocque.perso.esil.univmed.fr/ mis à jour en Novembre 2006 Licence

Plus en détail

Expertise, Indépendance et Performances Durables

Expertise, Indépendance et Performances Durables Expertise, Indépendance et Performances Durables Atelier «Gouvernance et engagement actionnarial» Chaire «Finance durable et Investissement Responsable» Gwenaël Roudaut Ecole Polytechnique 2 juillet 2012

Plus en détail

Programme Prélavage vapeur. Nettoyage automatique du tambour Permet de nettoyer automatiquement le tambour.

Programme Prélavage vapeur. Nettoyage automatique du tambour Permet de nettoyer automatiquement le tambour. Ó ² ¼ù ² «½ ±² ¼«Ô ª»óÔ ²¹» ÓßÒËÛÔ Üù ÒÍÌÎËÝÌ ÑÒÍ ÜÉÝóÔÝïîïïÍ ñ ÜÉÜóÔÜïìïÕÝÍ Verrouillage enfant Le système de verrouillage enfant empêche que les enfants appuient sur un bouton et modifient le programme

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Thuraya XT-LITE Simple. Fiable. Abordable.

Thuraya XT-LITE Simple. Fiable. Abordable. Thuraya XT-LITE Simple. Fiable. Abordable. www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Le téléphone satellitaire ayant l'un des meilleurs rapports qualité-prix au monde Il n'a jamais

Plus en détail

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Comptes annuels illustratifs. kpmg.ch

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Comptes annuels illustratifs. kpmg.ch AUDIT Le nouveau droit comptable Comptes annuels illustratifs kpmg.ch 2 KPMG Le nouveau droit comptable: comptes annuels illustratifs Table des matières Remarques préliminaires et hypothèses 3 Comptes

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux. Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux

Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux. Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux Je déclare n avoir aucun conflit d intérêt en lien avec cette présentation

Plus en détail

DYNACOR: LES NOUVEAUX FORAGES AU DIAMANT PROLONGENT LE MANTO DORADO VERS LE SUD-OUEST ET DÉCOUVRENT LE NOUVEAU MANTO RAQUEL MINÉRALISÉ EN OR

DYNACOR: LES NOUVEAUX FORAGES AU DIAMANT PROLONGENT LE MANTO DORADO VERS LE SUD-OUEST ET DÉCOUVRENT LE NOUVEAU MANTO RAQUEL MINÉRALISÉ EN OR 2015 Mines d or Dynacor inc. (Dynacor) Symbole : DNG Bourse de Toronto (TSX) OTC : DNGDF Actions en circulation : 36 484 167 DYNACOR: LES NOUVEAUX FORAGES AU DIAMANT PROLONGENT LE MANTO DORADO VERS LE

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Î ÐÙ Ø Ê Ñ ÙÖ Ô Ø Ð ÓÒÓÑ ÕÙ µ Ð Ê ÓÙÐ Ø ² Ì ÖÖÝ ÊÓÒ ÐÐ ÖÓÙÔ Ê Ö ÇÔ Ö Ø ÓÒÒ ÐÐ Ö Ø ÄÝÓÒÒ Ñ Ð ÐºÖ ÓÙÐ ØÖ ØÐÝÓÒÒ º Ö Ø ÖÖݺÖÓÒ ÐÐ Ö ØÐÝÓÒÒ º Ö ÈÐ Ò Ð³ ÒØ ÖÚ ÒØ ÓÒ ½º ÁÒØÖÓ ÙØ ÓÒ ÓÒ ÔÖÓÔÖ Ø Î ÐÙ ¹ Ø¹Ê Ä Ü

Plus en détail

P h i l h a r m o n i s

P h i l h a r m o n i s Adoptez un nouveau rythme pour vos placements P h i l h a r m o n i s NOTE D INFO R M ATI O N C o n t rat Collectif d assurance sur la vie à adhésion facultative L e s c a r a c t é r i s t i q u e s d

Plus en détail

www.cnrs.fr GUIDE MISSIONS EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ET À L ÉTRANGER

www.cnrs.fr GUIDE MISSIONS EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ET À L ÉTRANGER 2005 www.cnrs.fr GUIDE MISSIONS EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ET À L ÉTRANGER POUR PRÉPARER VOTRE MISSION Vous devez remplir suffisamment tôt une demande ordre de mission que vous transmettez pour accord à

Plus en détail

Numéro de Sécurité Sociale : C M U. Si autre régime ou département autre que Indre-et-Loire, indiquer coordonnées (Nom, adresse, téléphone) :

Numéro de Sécurité Sociale : C M U. Si autre régime ou département autre que Indre-et-Loire, indiquer coordonnées (Nom, adresse, téléphone) : MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES D INDRE ET LOIRE 19 rue Edouard Vaillant CS 14233 37042 TOURS CEDEX Tél. : 02 47 75 26 66 Fax : 02 47 75 26 38 D E M AN DE D E F I N AN C E M E N T C O M

Plus en détail

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos L A P P R E N T I S S A G E E N P R O F O N D E U R Présenté par : Michael Lafontaine, CGA, M. Fisc. Bruce Lagrange, CA, M. Sc. Patricia Michaud, CA, MBA Francis Belzile, CA, M. Fisc. Janie Bérubé, CA,

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Newmont Mining» Floored Floater sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Newmont Mining» Dans l

Plus en détail

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16 ÉO TUIT FOULS TUILLS SU TT Probbé ouo 3 dfféré4 ee gère be à ere échu 5 ee gère be à ere échu ueur fo d ée 6 ee gère à ere be d ce7 ee gère à ere be d ce ueur fo d ée8 urce décè 9 urce décè à c rbe cro

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

Elargissez l horizon de votre gestion. www.mercator.eu

Elargissez l horizon de votre gestion. www.mercator.eu www.mercator.eu Elargissez l horizon de votre gestion Mercator se profile comme la solution de gestion commerciale et de comptabilité alliant simultanément les avantages de la solution informatique standard

Plus en détail

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche. Camp des Cactus JD1 @ Stanstead 16:30 18:30 FOOTBALL CADET D2

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche. Camp des Cactus JD1 @ Stanstead 16:30 18:30 FOOTBALL CADET D2 Août 2015 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 RENTRÉE SERVICE DES SPORTS 11 Cactus JD1 15:00 18:30 Accueil et mee ng au local 287 + prépara on des équipements au ves

Plus en détail

WebInfoRoute. Gestion de l'information routière. outil développé en partenariat avec le. Conseil Général des Hautes-Alpes.

WebInfoRoute. Gestion de l'information routière. outil développé en partenariat avec le. Conseil Général des Hautes-Alpes. WebInfoRoute Gestion de l'information routière outil développé en partenariat avec le Conseil Général des Hautes-Alpes Sommaire L'information routière dans les Hautes-Alpes Patrouilles Viabilité hivernale

Plus en détail

Taux d intérêts simples

Taux d intérêts simples Taux d intérêts simples Les caractéristiques : - < à 1 ans - Rémunération calculée uniquement sur investissement initial. Période de préférence = période sur laquelle on définit le taux de l opération

Plus en détail

Campus Afrique Centrale Un Centre d Excellence pour la Formation Professionnelle aux métiers de l eau, de l énergie et de l environnement

Campus Afrique Centrale Un Centre d Excellence pour la Formation Professionnelle aux métiers de l eau, de l énergie et de l environnement Campus Afrique Centrale Un Centre d Excellence pour la Formation Professionnelle aux métiers de l eau, de l énergie et de l environnement Paul Giniès, Directeur général, 2IE François Ombanda, Directeur

Plus en détail

Conditions générales (CG)

Conditions générales (CG) Conditions générales (CG) pour l achat et l utilisation de l appli mobile pour les titres de transport communautaires Libero et les titres de transport électroniques Libero (application mobile LiberoTickets)

Plus en détail

LILLE MÉTROPOLE BUREAUX

LILLE MÉTROPOLE BUREAUX CONSEIL MÉTROPOLE CHIFFRES CLÉS BUREAUX ème TRIMESTRE 015 ARTEPARC - Lesquin - 1 er bâtiment inauguré en juillet Parc tertiaire 3 ème génération qui proposera à termes bâtiments et 44 000 m de bureaux

Plus en détail

2 ÈME ANNÉE (VALABLE EN PARTIE POUR LES AUTRES PROFILS E ET B)

2 ÈME ANNÉE (VALABLE EN PARTIE POUR LES AUTRES PROFILS E ET B) TQG RÉCAPITULATION 2 ÈME ANNÉE (VALABLE EN PARTIE POUR LES AUTRES PROFILS E ET B) 1. Les changes : le journal 1.1. Cas particulier : les marchandises Le cas particuliers relatif aux marchandises n'apparaît

Plus en détail

Manuel d utilisation. ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0

Manuel d utilisation. ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0 Manuel d utilisation ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0 Table des matières Table des matières introduction...1 Pré-requis...2 Coniguration système requise...2 Présentation du produit...3 Contenu de

Plus en détail

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail.

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Début d un nouvel emploi

Plus en détail

Emprunt n 710 Budget Ville : 95,43 % + ancien piscine : 0,98 % Budget Eaux : 3,47 % Budget OIC : 0500 : 0,12 %

Emprunt n 710 Budget Ville : 95,43 % + ancien piscine : 0,98 % Budget Eaux : 3,47 % Budget OIC : 0500 : 0,12 % [201876] Ville de MACON/Contrat N:8ORef: Type: Inconnue 110001201876-80 Emprunt n 710 Budget Ville : 95,43 % + ancien piscine : 0,98 % Budget Eaux : 3,47 % Budget OIC : 0500 : 0,12 % N de dossier : MPH199235EUR

Plus en détail

Multi Defender VONCERT

Multi Defender VONCERT Multi Defender VONCERT sur le SMI, EuroStoxx 50 et le S&P 500 Vous souhaitez profiter de la hausse de cours potentielle de grands indices boursiers sans pour autant exclure des corrections de cours? Le

Plus en détail

Affectation du résultat et prélèvements sur les dividendes dans une SARL à l IS

Affectation du résultat et prélèvements sur les dividendes dans une SARL à l IS Affectation du résultat et prélèvements sur les dividendes dans une SARL à l IS FORMALITES au moment de la clôture de l exercice comptable Inscrire les modalités d affectation du résultat dans le PV de

Plus en détail

Membre. www.eve grenoble.org

Membre. www.eve grenoble.org Demo-TIC est une communauté d'usagers et de producteurs dans le domaine des T.I.C. (Technologies de l'information et de la Communication). Ses activités sont dédiées aux particuliers, aux associations,

Plus en détail

RESULTATS FOURNITURE DE GAZ MEDICAUX, GAZ DE LABORATOIRE ET GAZ INDUSTRIELS : BOUTEILLES et CENTRALES DE PRODUCTION

RESULTATS FOURNITURE DE GAZ MEDICAUX, GAZ DE LABORATOIRE ET GAZ INDUSTRIELS : BOUTEILLES et CENTRALES DE PRODUCTION Lot Sslot LIBELLE PU HT euros Fluides médicaux avec AMM AIR PRODUCTS Mélange Oxygène 0% + protoxyde d'azote 0% conditionné en bouteille avec et sans manodétendeur intégré - tous types de bouteille et toutes

Plus en détail

CERES logiciel de gestion commerciale pour négociants en vin

CERES logiciel de gestion commerciale pour négociants en vin CERES logicil gion commrcial pour négocian n vin. Gion complè acha vn : comman, rérvaion, gion courag commrciaux.. Moul campagn primur : piloag la campagn via un ablau bor prman viualir accér aux informaion

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10 mode Notes Sommaire Le RSA, c est quoi? 4 Qui peut en bénéficier? 5 Mes droits l L allocation RSA l L accompagnement Mes obligations et engagements l Mes démarches d insertion l Mes démarches administratives

Plus en détail

CFP & Associés. Mutuelle des transports sanitaires Offre April Entreprises

CFP & Associés. Mutuelle des transports sanitaires Offre April Entreprises CFP & Associés Société de courtage indépendante, spécialiste des solutions d assurances de personnes pour les professionnels et les particuliers. Notre société met au service de ses clients et de ses partenaires

Plus en détail

Ä ÇÊ ÌÇÁÊ ÈÀ ËÁÉÍ ÌÀ ÇÊÁÉÍ ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ÈÁ ÊÊ ÌÅ ÊÁ ÍÊÁ ij ÇÄ ÆÇÊÅ Ä ËÍÈ ÊÁ ÍÊ ÌÀ Ë Ç ÌÇÊ Ì Ä³ÍÆÁÎ ÊËÁÌ È ÊÁË ËÔ Ð Ø ÈÀ ËÁÉÍ ÌÀ ÇÊÁÉÍ Ë Ö ÄÇÊ ÆË ÔÖ ÒØ Ô Ö Ç Ì ÍÊ Ä³ÍÆÁÎ ÊËÁÌ È ÊÁË ÔÓÙÖÓ Ø Ò ÖÐ Ö ÇÀ Ê Æ ÌÄÇ

Plus en détail

communication digitale

communication digitale communication digitale 1 Conseil en stratégie e-marketing Pour gagner une guerre, il faut en comprendre les enjeux Le web occupe aujourd hui une place centrale dans les plans de communication des entreprises

Plus en détail

Une avancée majeure dans le domaine de l implantologie. Roxolid SLActive Moins invasif pour de nouveaux standards

Une avancée majeure dans le domaine de l implantologie. Roxolid SLActive Moins invasif pour de nouveaux standards Une avancée majeure dans le domaine de l implantologie. Roxolid SLActive Moins invasif pour de nouveaux standards 1 Excellentes performances scientifiquement démontrées. Roxolid est un matériau unique

Plus en détail

Bureau : 238 Tel : 04 76 82 58 90 Email : dominique.muller@upmf-grenoble.fr

Bureau : 238 Tel : 04 76 82 58 90 Email : dominique.muller@upmf-grenoble.fr Dominique Muller Laboratoire Inter-universitaire de Psychologie Bureau : 238 Tel : 04 76 82 58 90 Email : dominique.muller@upmf-grenoble.fr Supports de cours : webcom.upmf-grenoble.fr/lip/perso/dmuller/m2r/acm/

Plus en détail

GEt. Start-UP LIVRE DES START-UP

GEt. Start-UP LIVRE DES START-UP LIVRE DES STARTUP 11 OCTOBRE 2013 NS A D T SAU D N A P! R U G T E L R TA S OSE S E ED D N O LE M P U Start K C I K E R VENTU ARTUP ST Z I U Q ISIS rtes O H C e E T tions fo C N A CH sa n A e T s E à au

Plus en détail

Tâche finale : communiquer avec un locuteur natif par webconference lors d activités menées en classe par petits groupes. Niveau : Cycle 3 CM1 /CM2

Tâche finale : communiquer avec un locuteur natif par webconference lors d activités menées en classe par petits groupes. Niveau : Cycle 3 CM1 /CM2 Domaine : LV et TUIC Tâche finale : communiquer avec un locuteur natif par webconference lors d activités menées en classe par petits groupes. Niveau : Cycle 3 CM1 /CM2 Descriptif du projet : alors qu

Plus en détail

LE DÉCLIC DU COUPE-FEU.

LE DÉCLIC DU COUPE-FEU. Logiciel Assistant projets coupe-feu Hilti CFS-DM LE DÉCLIC DU COUPE-FEU. Hilti. Performance. Fiabilité. Hilti CFS-DM Assistant Projets Coupe-Feu UNE INSTATION PLANIFIEE ET DOCUMENTEE. Pour la première

Plus en détail

MT940-MultiLine. Formats. Version 3.02 du 17/01/2013. Sommaire: Extraits de compte (Formats utilisés) 2

MT940-MultiLine. Formats. Version 3.02 du 17/01/2013. Sommaire: Extraits de compte (Formats utilisés) 2 MT940-MultiLine ormats Version 3.02 du 17/01/2013 Sommaire: Extraits de compte (ormats utilisés) 2 1. Structure de l extrait de compte < ormat MT940 > 3 2. Structure de l extrait de compte < ormat étendu

Plus en détail

Online Intelligence Solutions! AUDIENCE ANALYTICS

Online Intelligence Solutions! AUDIENCE ANALYTICS Online Intelligence Solutions! AUDIENCE ANALYTICS AT INTERNET ET nugg.ad UN PARTENARIAT UNIQUE Vos Groupes cibles disponibles pour AT INTERNET AFIN D AMELIORER LES FONCTIONNALITES ANALYTIQUES QUI visite

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR REDIGER UN SCENARIO PEDAGOGIQUE

GUIDE PRATIQUE POUR REDIGER UN SCENARIO PEDAGOGIQUE Comment s y prendre? Par quoi commencer? GUIDE PRATIQUE Qui doit l écrire? POUR REDIGER Quand? UN SCENARIO PEDAGOGIQUE Sous quelle forme et quel contenu? A quoi ça sert exactement? 2 SOMMAIRE I LE SCENARIO

Plus en détail

Analyse du temps de réponse des systèmes temps réel

Analyse du temps de réponse des systèmes temps réel Analyse du temps de réponse des systèmes temps réel Pascal Richard Laboratoire d Informatique Scientifique et Industrielle, ENSMA BP 40198 Téléport 2 F-86960 Futuroscope pascal.richard@ensma.fr RÉSUMÉ.

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø ËØÖ ÓÙÖ Á ÙÐØ Ë Ò ÓÒÓÑ ÕÙ Î ÄÍ ÌÁÇÆ ÅÈÁÊÁÉÍ Ë Å ÆÁËÅ Ë ÌÊ ÆËÅÁËËÁÇÆ Ë ÀÇ Ë ÇÆ Å ÆÌ Í Ì ÆÇÆ ÇÆ Å ÆÌ Í Î ÊË Ä Ë Å Ê À Ë ÇÍÊËÁ ÊË Ì ÔÖ ÒØ ÔÓÙÖ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ø ØÖ ÓØ ÙÖ Ä³ÍÒ Ú Ö Ø ËØÖ ÓÙÖ Á ÈÖ ÒØ

Plus en détail

L assurance auto de la Bâloise Sur la route, la garantie d une couverture efficace

L assurance auto de la Bâloise Sur la route, la garantie d une couverture efficace L assurance auto de la Bâloise Sur la route, la garantie d une couverture efficace L assurance auto de la Bâloise Sur la route, la garantie d une couverture efficace Pour choisir un véhicule, vous regardez,

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

GlobalScape Secure FTP Server 3.0.2 Buffer Overflow

GlobalScape Secure FTP Server 3.0.2 Buffer Overflow GlobalScape Secure FTP Server 3.0.2 Buffer Overflow muts@whitehat.co.il Traduction française: jerome[at]athias.fr http://www.athias.fr/jerome/doc/ Qu est-ce que le Serveur FTP Sécurisé GlobalScape?...

Plus en détail

La méthode de régression par discontinuité et l évaluation des politiques de l emploi

La méthode de régression par discontinuité et l évaluation des politiques de l emploi La méthode de régression par discontinuité et l évaluation des politiques de l emploi Thomas Lemieux University of British Columbia Le 24 novembre 2009 Plan de la présentation La méthode de régression

Plus en détail

Utilité et nécessité de disposer d une bonne politique de mot de passe.

Utilité et nécessité de disposer d une bonne politique de mot de passe. Utilité et nécessité de disposer d une bonne politique de mot de passe. Chaque utilisateur de PC est identifié dans son CPAS par deux éléments : 1. son UID (user identification), c'est-à-dire son nom d

Plus en détail

Acquisition des données - Big Data. Dario VEGA Senior Sales Consultant

Acquisition des données - Big Data. Dario VEGA Senior Sales Consultant Acquisition des données - Big Data Dario VEGA Senior Sales Consultant The following is intended to outline our general product direction. It is intended for information purposes only, and may not be incorporated

Plus en détail

TARIFS & PRESTATIONS (SUISSE) SA

TARIFS & PRESTATIONS (SUISSE) SA TARIFS & PRESTATIONS (SUISSE) SA (SUISSE) SA À VOUS SIMPLIFIER LA VIE AU QUOTIDIEN EN VOUS PRÉSENTANT UNE TARIFICATION TRANSPARENTE ET DES INFORMATIONS CLAIRES SUR NOS OFFRES. DÉCOUVREZ L'ENSEMBLE DE NOS

Plus en détail

Philippe-Didier GAUTHIER

Philippe-Didier GAUTHIER -Didier Ingénierie, Management, Administration en Éducation et Formation 1 - Parcours professionnel 2 - Projet professionnel 3 - Missions et interventions Portfolio Numérique : - Didier Parcours professionnel

Plus en détail

Mobilité, quand tout ordinateur peut devenir cheval de Troie

Mobilité, quand tout ordinateur peut devenir cheval de Troie Mobilité, quand tout ordinateur peut devenir cheval de Troie SSTIC 2004, 2-4 juin, Rennes Cédric Blancher Arche, Groupe Omnetica MISC Magazine Agenda 1)Introduction : le concept

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne La compagnie Zéotrope : Depuis 1999, la compagnie Zéotrope réinvente sans cesse le rapport spectateur(s) et comédiens(s), privilégiant

Plus en détail

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

BILAN DES CONCOURS 2013 ET PERSPECTIVES 2014 POUR LA 1ERE FOIS DEPUIS SA CREATION PLUS DE 8000 CANDIDATS AU CONCOURS PREPA

BILAN DES CONCOURS 2013 ET PERSPECTIVES 2014 POUR LA 1ERE FOIS DEPUIS SA CREATION PLUS DE 8000 CANDIDATS AU CONCOURS PREPA BILAN DES CONCOURS 2013 ET PERSPECTIVES 2014 En 2013 : POUR LA 1ERE FOIS DEPUIS SA CREATION PLUS DE 8000 CANDIDATS AU CONCOURS PREPA LES ETUDIANTS LITTERAIRES DE PLUS EN PLUS NOMBREUX PROGRESSION DE 26

Plus en détail

De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I)

De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I) De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I) Collaboration: - Laboratoire de Radiotoxicologie et Oncologie (L. Sabatier) CEA, DSV - Laboratoire de Génotoxicité et Modulation de l Expression

Plus en détail

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance?

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Ajaccio 12 mai 2012 F. Carré Université Rennes 1 Hopital Pontchaillou Inserm UMR 1099 Les «tests» chez le sportif Exploration performance

Plus en détail

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes Les besoins sont importants Insuffisance Organique Terminale en Tunisie Rein :

Plus en détail

International : les références d Ineo Systrans

International : les références d Ineo Systrans International : les références d Ineo Systrans Ineo Systrans Références SAEIV* *Système d Aide à l Exploitation et d Information des Voyageurs ZONE EUROPE BELGIQUE Bruxe l les Liège Mons ROYAUME-UNI Edimbourg

Plus en détail

Vous pouvez envoyer des EMails à vos clients, fournisseurs, laboratoires ou confrères, de presque n importe où dans Cinnaber.

Vous pouvez envoyer des EMails à vos clients, fournisseurs, laboratoires ou confrères, de presque n importe où dans Cinnaber. v.3.0.2.01 - Envoi de documents par email Vous pouvez envoyer des EMails à vos clients, fournisseurs, laboratoires ou confrères, de presque n importe où dans Cinnaber. Configuration du module La première

Plus en détail

DELIBERATION N CP 13-639

DELIBERATION N CP 13-639 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 13-639 DELIBERATION N CP 13-639 DU 17 OCTOBRE 2013 La politique sociale régionale La politique régionale pour les personnes en situation de handicap Cinquième affectation

Plus en détail

accident du travail ou maladie professionnelle du

accident du travail ou maladie professionnelle du accidents travail et maladies définis et prescrits par le en avec le médecin conseil volet 1 à conserver par le médecin traitant nom de naissance (suivi s'il y a lieu nom d'usage)-prénom accident travail

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Sony» sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Sony» Dans l environnement actuel caractérisé par

Plus en détail

L ABC de l acquisition de petites entreprises

L ABC de l acquisition de petites entreprises L ABC de l acquisition de petites entreprises Bienvenue Séries d acquisition de petites entreprises Comment aborder le sujet. Comment vendre aux petites entreprises. Accroître la connaissance des produits

Plus en détail

Objectifs du cours d aujourd hui. Informatique II : Cours d introduction à l informatique et à la programmation objet. Complexité d un problème (2)

Objectifs du cours d aujourd hui. Informatique II : Cours d introduction à l informatique et à la programmation objet. Complexité d un problème (2) Objectifs du cours d aujourd hui Informatique II : Cours d introduction à l informatique et à la programmation objet Complexité des problèmes Introduire la notion de complexité d un problème Présenter

Plus en détail

Consolidation des argiles. CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER

Consolidation des argiles. CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER Consolidation des argiles CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER Plan Introduction Argiles Phénomène de consolidation Essais de consolidation Equation de la consolidation Degré de consolidation et facteur

Plus en détail

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail