Sommaire OUTILS DE GESTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire OUTILS DE GESTION"

Transcription

1 BTS Tertiaires - Enseignement supérieur OUTILS DE GESTION ThÈme 1 : le patrimoine et l approche du bilan La notion d emplois ressources... 5 Application 1 - Origine et utilisation des ressources... 6 Application 2 - Détermination de la valeur d une entreprise... 6 Application 3 - Présentation du bilan d une entreprise... 7 Application 4 - La variation des postes du bilan... 8 THÈME 2 : Les flux dans l entreprise ET LEURS ENREGISTREMENTS Fi c h e - Flux réels et flux monétaires... 9 Analyse des flux Application 1 - Analyse des opérations par les flux : cas d une entreprise industrielle - La Conserverie Nantaise Application 2 - Les flux monétaires - Entreprise CAMPION Fi c h e - Les comptes et le principe de la partie double Application 1 - La présentation du compte : le compte caisse - Entreprise MARTIGNY Application 2 - La présentation du compte : le compte banque - Association ÉTUDIANT Application 3 - Le principe de la partie double - Entreprise LOGISTICS Application 4 - Opérations avec la banque - Entreprise ELECTROPRO Application 5 - Emplois-Ressources - Entreprise COLINO Application 6 - Les comptes d actif et passif et de charges et produits - Entreprise MIRADON. 21 THÈME 3 : Organisation de la comptabilité générale Fi c h e - Comptabilité générale et plan comptable Approche pratique du plan comptable Le Journal et le Grand-Livre La balance Application 1 - Enregistrement d opérations courantes au journal - Entreprise DURAND Application 2 - La réciprocité des comptes - Entreprises JOYE et SOPHIE Application 3 - La réciprocité des comptes - Entreprise MARTEL Application 4 - Testez vos connaissances - Entreprise WALID 31 THÈME 4 : Les documents de synthèse : bilan, tableau des comptes de résultat Fi c h e - Les documents de synthèse Application 1 - Le bilan - Société VECIX Application 2 - Le compte de résultat - Entreprise DUVERGER 36 Application 3 - Bilan à la création d une entreprise - Cas LASLANDE Application 4 - Le résultat d une entreprise prestataire de services - Entreprise PIAUJ Application 5 - Détermination du résultat d une entreprise commerciale avec prise en compte des stocks - Entreprise PALOMA THÈME 5 : Facturation et tva Fi c h e - Les factures et la TVA.. 43 La taxe sur la valeur ajoutée Application 1 - Calcul de TVA à décaisser - Déclarations CA3/CA4 - Enregistrement des déclarations - Entreprise LA TOURRAINE La facture de «DOIT» et sa comptabilisation Application 2 - Calculs commerciaux se rapportant à la facturation et à la vente Application 3 - Facturation - PRETTY SA Application 4 - Facturation et relevé de factures - Société CHIC La facture d avoir Application 5 - Enregistrement d opérations simples et calcul de la TVA à décaisser - Entreprise FRENCHY Application 6 - Les acomptes et frais accessoires sur factures - Entreprise PHOTO STAR Sommaire

2 THÈME 6 : Calculs commerciaux et financiers Fi c h e - Taux, pourcentages, remises Les calculs commerciaux Application 1 - Taux, pourcentages, remises Application 2 - Marges commerciales, taux de marque et taux de marge Application 3 - Les indices Application 4 - Exercice de synthèse : rentabilité commerciale - Cas JORDI Intérêts simples et escomptes Application 5 - Calculs financiers et intérêts simples Application 6 - L escompte des effets de commerce Application 7 - Équivalence de capitaux Application 8 - Prix et négociation commerciale THÈME 7 : Les règlements Fi c h e - Les règlements et les opérations de trésorerie La LCR Les règlements et le chèque Les règlements par effets de commerce Application 1 - Règlements et effets de commerce - Entreprise MARSYL L état de rapprochement bancaire Application 2 - État de rapprochement - Cas MERLOT Application 3 - Exercice de synthèse - Établissement CUITOUT THÈME 8 : Les charges et les produits Fi c h e - Notions de charges et de produits Application 1 - Charges et produits d exploitation, financiers et exceptionnels - Entreprise PRALINE Les charges de personnel La comptabilisation de la paye Application 2 - La paie : bulletins et comptabilisation - Entreprise PRIM S SARL Application 3 - Exercice de synthèse : enregistrement de documents - Cas STYLIS THÈME 9 : Les immobilisations et les amortissements Fi c h e - Acquisition et amortissement des immobilisations. 109 Application 1 - Acquisition des immobilisations - Société MITAS Application 2 - Présentation des plans d amortissement d un matériel Application 3 - Amortissement linéaire et amortissement en fonction des avantages économiques attendus Application 4 - Tableaux des amortissements et des dépréciations Application 5 - Plans d amortissements en fonction du nombre d unités de production - Extraits de bilans - Entreprise KOMPRAS Application 6 - Cas de synthèse : les amortissements - Entreprise GULLIEZ THÈME 10 : Les dépréciations Fi c h e - Les dépréciations Application 1 - Dépréciations de stocks - Entreprise VESTIMOD Application 2 - Dépréciation des créances clients - Entreprise DORAS Application 3 - Dépréciation des titres - Entreprise THOMS Application 4 - Dépréciation d un terrain - SARL MAROUS Application 5 - Dépréciation des stocks et de créances - Entreprise FLOR INTER THÈME 11 : Travaux d inventaire et documents de synthèse Fi c h e - Les travaux de fin d exercice - La variation des stocks La valorisation des stocks et l inventaire permanent Application 1 - Valorisation et variation de stocks de marchandises - Cas BLANBRUN Application 2 - Variation des stocks, bilan et compte de résultat - Cas MAGOT Application 3 - Le compte de résultat et le bilan - Entreprise TOUVERT Application 4 - Tableau des soldes intermédiaires de gestion - Entreprise MAELYS Application 5 - Présentation du compte de résultat - Tableau des soldes intermédiaires de gestion - Entreprise LEZART

3 THÈME 12 : Le bilan fonctionnel Fi c h e - Analyse fonctionnelle du bilan L élaboration du bilan fonctionnel - SA MOUSSE L analyse d un bilan fonctionnel - Société YAMAHO Application 1 - Analyse fonctionnelle - Cas ANGLADE Application 2 - Analyse de bilans fonctionnels - Société d hypermarchés Application 3 - Société ACTIVA Application 4 - Analyse fonctionnelle du bilan - Commentaire de ratios - Société VITAL THÈME 13 : Le bilan financier Fi c h e - Analyse financière du bilan Application 1 - L analyse du bilan - Entreprise MARILAND Bilan financier - Bilan condensé - Représentation graphique Application 2 - Calcul de différents ratios - Entreprise VELYS Application 3 - Calcul de différents ratios et fonds de roulement - Établissement OLFAC Application 4 - Bilan financier - Ratios - Entreprise SUPCYCLES Application 5 - Analyse financière - Entreprise EURONAVAL SA Application 6 - Exercice de synthèse : bilan comptable - Bilan financier - Ratios - Fonds de roulement THÈME 14 : Les coûts complets Fi c h e - Les coûts dans une entreprise commerciale La hiérarchie des coûts dans une entreprise commerciale - Société AZTHÈK Application 1 - La hiérarchie des coûts dans une entreprise commerciale - Société JOUETCLUB 167 Application 2 - Les différentes méthodes de valorisation des sorties de stock - Société BOISART 168 Application 3 - La société SMIT : coûts d une entreprise commerciale Fi c h e - Les coûts dans une entreprise industrielle La hiérarchie des coûts dans une entreprise industrielle - Société MALUS Application 4 - Coûts et marges d une entreprise industrielle - Entreprise CHAUSKY Application 5 - Les coûts complets et la répartition des charges indirectes - Société TÉLÉSKI Application 6 - Les coûts complets avec charges indirectes - Cas Castagna Application 7 - Calcul d un coût de production industriel - La tôlerie de METOL Application 8 - Société HFI Cas MERCONSEIL Application 9 - Société AUTOBYE Application 10 - Affectation des charges indirectes - Comparaison des deux méthodes : méthode de répartition par unité d œuvre et méthode des coûts par activité - Cas AUTOCAR Application 11 - Coût d une opération de publipostage - Cas H THÈME 15 : Les coûts variables et le seuil de rentabilité Fi c h e - Charges variables, charges fixes et seuil de rentabilité Application 1 - Étude des différentes charges - Cas STUDENTAL Application 2 - Le seuil de rentabilité - Entreprise CONVERT Application 3 - Marge sur coût variable et seuil de rentabilité dans une entreprise commerciale - Établissements RAMETTE Application 4 - Marge sur coût variable et seuil de rentabilité dans une entreprise industrielle - BOVICOOP Application 5 - Coût variable - Charges fixes - Seuil de rentabilité - Société SALMON Application 6 - Tableau d analyse différentielle - Seuil de rentabilité - Point mort - SA BÉBÉDOU 200 Application 7 - Analyse différentielle, changement de structure et de marge sur coût variable - Cas BIO-PHARE Application 8 - Coût variable et seuil de rentabilité - Entreprise RIOTTE Application 9 - Seuil de rentabilité - Changement de structure - Société MARMARA Application 10 - Variations saisonnières - Graphe - Seuil et point mort - Entreprise TROYENNE DE BONNETERIE Application 11 - Tableau différentiel - Seuil de rentabilité - Changement de structure - Société PeRsson

4 THÈME 16 : Applications financières à intérêts composés Fi c h e - Les intérêts composés Application 1 - Valeur acquise par un capital Application 2 - Taux équivalents et taux proportionnels Application 3 - Valeur actuelle d un capital Application 4 - Valeurs acquises et valeurs actuelles de plusieurs capitaux Application 5 - Les annuités constantes Application 6 - Comparaison de plusieurs modes de financement Application 7 - Achat d un fonds de commerce Application 8 - Remboursement d une dette Fi c h e - Les emprunts indivis Application 9 - Les emprunts indivis Fi c h e - La rentabilité des investissements Les différentes méthodes de rentabilité prévisionnelle d un investissement Application 10 - La rentabilité des investissements : méthode de la VAN et du TRI Application 11 - Rentabilité d investissements Application 12 - Étude d un projet d investissement - Entreprise JOUET GROS Application 13 - Étude d un projet d investissement : choix de locaux Application 14 - Modes de financement : emprunt et crédit-bail 227 Application 15 - Rentabilité et choix d investissements - Société FRANCE-CYCLES THÈME 17 : Statistiques Fi c h e - Caractéristiques de position et caractéristiques de dispersion Application 1 - Paramètres de position et de dispersion : cas d une variable discrète Application 2 - Paramètres de position et de dispersion : cas d une variable continue Application 3 - Représentation graphique et caractéristiques de tendance centrale Fiche - Séries statistiques doubles : détermination de tendance et corrélation Application 4 - L ajustement linéaire Application 5 - La corrélation. 242 Application 6 - Les coefficients saisonniers THÈME 18 : LES INCOTERMS Fi c h e - Les incoterms Application 1 - Le choix de l incoterm Application 2 - Cotations Application 3 - Analyse de situations diverses Application 4 - Exportation en Chine - Cas BIERLUX Application 5 - SAS AZTARIAN Application 6 - Entreprise MULLER THÈME 19 : Ordonnancement des tâches Application 1 - Le graphique de Gantt La méthode PERT Application 2 - Réseau PERT - Entreprise PLANET Application 3 - Réseau PERT - Société PETSUN THÈME 20 : Budgets et calculs prévisionnels Fi c h e - Budgets et tableau de bord Application 1 - Le budget des ventes Application 2 - Le budget des approvisionnements Application 3 - Le budget de production Application 4 - Le budget de trésorerie Application 5 - Le budget flexible Application 6 - Cas de synthèse sur les budgets - Entreprise MEETAL Application 7 - Rentabilité d une action promotionnelle Application 8 - Gestion des frais de déplacement des représentants Application 9 - Seuil de rentabilité - Résultat prévisionnel - Entreprise FACILIT M. BABOULALL - G. MATHIEU

5 LE PATRIMOINE ET L APPROCHE DU BILAN Thème 1 La notion d emplois ressources Dans toute entreprise des RESSOURCES financières permettent d acquérir des moyens de production qualifiés d EMPLOIS. EMPLOIS OU ACTIF { } Immobilisations Stocks Créances Disponibilités Capitaux Emprunts Dettes fournisseurs RESSOURCES OU PASSIF Où va l argent? D où vient l argent? La situation nette : La situation nette ou valeur de l entreprise est égale à la valeur de l actif moins les dettes. Comment sont classés les emplois et les ressources sur le schéma ci-dessus? S agit-il d emploi ou de ressource pour l entreprise? 1 Achat d une machine-outil. 2 Emprunt obtenu auprès de la banque E virés sur le compte banque de l entreprise par un client. 4 L équivalent de E en espèces déposés dans la caisse de l entreprise. 5 Un associé prête E à l entreprise. 6 Un fournisseur est d accord pour que l entreprise règle une facture dans 2 mois. 7 Achat d un ordinateur E. 8 Crédit accordé à un client pour un montant de E. Emplois Ressources Quels sont les emplois stables? Donnez des exemples : Comment appelle-t-on les autres emplois? Citez les deux grandes catégories de ressources d une entreprise. 5

6 Application 1 - Origine et utilisation des ressources Monsieur MISOL, qui dispose d un capital personnel de E décide d ouvrir un magasin d instruments de musique. Il acquiert un fonds de commerce qui comprend : éléments incorporels du fonds commercial : E, stock d instruments : E, mobilier divers : E. Pour démarrer son activité commerciale, Monsieur MISOL achète du mobilier commercial pour E et vire E sur le compte bancaire de l entreprise. La BNP lui accorde un prêt de E remboursable sur 7 ans et la Chambre de Commerce une subvention de E destinée à favoriser la création d entreprise. 1 - Indiquez ci-dessous les RESSOURCES dont dispose l entreprise et l utilisation de cellesci ou EMPLOIS? EMPLOIS TOTAL DES EMPLOIS ou ACTIF Entreprise MISOL RESSOURCES TOTAL DES RESSOURCES ou PASSIF Quelle remarque pouvez-vous faire? 3 - Définissez la notion de «fonds commercial» et indiquez les éléments qui le composent. Application 2 - Détermination de la valeur d une entreprise Monsieur NOTO, commerçant à Annecy, vous communique les différents éléments relatifs au patrimoine de son entreprise : un local à usage commercial : E, mobilier et matériel de bureau : E, stock de marchandises : E, une camionnette : E, disponibles sur le compte bancaire de l entreprise : E, un emprunt à la Banque Populaire contracté pour aménager le local professionnel : E, factures dues par les clients : E, factures dues aux fournisseurs : E, une dette fiscale (taxe professionnelle) : E. Déterminez la valeur de l entreprise de Monsieur NOTO. 6

7 Application 3 - Présentation du bilan d une entreprise On a extrait de la comptabilité de l entreprise PAOLI les éléments suivants au 1 er janvier de l année N (date de la création de l entreprise) et au 31 décembre N (terme du premier exercice). POSTES AU 1/1/N AU 31/12/N EMPLOIS RESSOURCES EMPLOIS RESSOURCES Capital Emprunt auprès des établissements de crédit Fonds commercial Installations techniques, matériel et outillage Matériel de bureau et informatique Stock de matières premières Clients Fournisseurs Banque Caisse Résultat de l exercice - - TOTAUX Complétez le tableau emplois ressources ci-dessus et analysez les variations entre le 1 er janvier N et le 31 décembre N. 2 - Présentez le bilan de cette entreprise en complétant l annexe. 3 - Déterminez l actif net de cette entreprise au 31 décembre N. Annexe BILAN ACTIF AU 1/1/N AU 31/12/N PASSIF AU 1/1/N AU 31/12/N ACTIF IMMOBILISÉ CAPITAUX PROPRES Immobilisations incorporelles Capital Fonds commercial Résultat de l exercice Immobilisations corporelles Installations techniques Autres immobilisations corporelles TOTAL I TOTAL I ACTIF CIRCULANT Stock de matières premières Créances Disponibilités TOTAL II TOTAL GÉNÉRAL I + II DETTES Emprunts auprès des Éts de crédit Fournisseurs TOTAL II TOTAL GÉNÉRAL I + II 7

8 Application 4 - La variation des postes du bilan OPÉRATIONS 1 - Apport d un capital de E virés sur le compte bancaire de l entreprise ACTIF VARIATION DES POSTES PASSIF 2 - Achat à crédit d une machine E 3 - Emprunt de E auprès du Crédit Lyonnais. Cette somme est virée sur le compte bancaire de l entreprise 4 - Règlement d un fournisseur à l aide d un chèque de E, facture A Un client règle une facture de E par chèque 6 - Retrait de E de la banque pour alimenter la caisse 7 - Remboursement d un emprunt de E par chèque 8 - Versement d espèces sur le compte bancaire de l entreprise de E 1 - Complétez le tableau ci-dessus. Pour identifier les postes du bilan, vous pouvez vous reporter au tracé fourni en annexe de l application précédente. 2 - Analyse des opérations en termes d emplois ressources. Exemple : pour l opération 1, vous remarquez que la ressource poste de passif : capital augmente et que l emploi poste d actif banque augmente également. Quelle conclusion pouvez-vous formuler après avoir analysé les autres opérations? 8

9 LES FLUX DANS L ENTREPRISE ET LEURS ENREGISTREMENTS Thème 2 Flux réels et flux monétaires L entreprise DOWIN est un grossiste en articles de sport qui s approvisionne auprès de fabricants français et étrangers et fournit essentiellement des détaillants et des grandes surfaces spécialisées. Les flux dans l entreprise DOWIN : Fiche Flux... Achats de marchandises auprès des clients Dettes Entreprise DOWIN Créances Ventes de marchandises auprès des clients Décaissements BANQUE Encaissements Qu est-ce qu un flux économique? Comment est-il caractérisé (comment peut-on le décrire )? Analyse de l activité liée au cycle d exploitation Les flux relatifs au cycle d exploitation sont schématisés par des flèches. Qu est-ce qu un flux réel (en traits pleins)? Quels sont les flux réels représentés sur le schéma? Qu est-ce qu un flux monétaire? Où se trouve-t-il sur le schéma? Quels sont les flux monétaires représentés sur le schéma? Est-il possible d établir une relation entre les flux réels et les flux monétaires?

10 Analyse des flux 1 - Effectuez l analyse des opérations schématisées ci-dessous en terme d emplois et de ressources dans l entreprise DOWIN et qualifiez les différents flux. 2 - Effectuez le total des emplois-ressources de l entreprise DOWIN. 3 - Quel est le résultat financier réalisé par l entreprise DOWIN à la suite de ces six opérations? DANS L ENTREPRISE DOWIN CHEZ LES TIERS Opération 1 «Entreprise DOWIN» Emploi :... Ressource :... Marchandises : E Règlement E par chèque Fournisseur PUMA Opération 2 «Entreprise DOWIN» Emploi :... Ressource :... Marchandises : E Règlement E par chèque Client SPORT 2000 Opération 3 «Entreprise DOWIN» Emploi :... Ressource :... Marchandises : E Paiement à 60 jours Fournisseur ADIDAS Opération 4 «Entreprise DOWIN» Emploi :... Ressource :... Marchandises : E Règlement à 30 jours Client TOUT LE SPORT Opération 5 «Entreprise DOWIN» Emploi :... Ressource :... Paiement par chèque : E Extinction de la dette Fournisseur ADIDAS Opération 6 «Entreprise DOWIN» Emploi :... Ressource :... Règlement : E Extinction de la créance Client TOUT LE SPORT 10

11 Application 1 - Analyse des opérations par les flux : cas d une entreprise industrielle - La Conserverie Nantaise L entreprise La Conserverie Nantaise, dont l activité est schématisée annexe 1, est spécialisée dans la fabrication de conserves de fruits et légumes provenant de Touraine et du Val de Loire. Voici quelques-unes des opérations réalisées au cours du mois de septembre : 05/09 : Reçu la facture de la coopérative agricole de Couëron, 40 tonnes de légumes primeurs : E, règlement à 30 jours fin de mois. 07/09 : Emprunt accordé par la Banque Populaire destiné à l achat d une machine de conditionnement : E, virés sur le compte de l entreprise. 10/09 : Reçu du fournisseur Bayart la facture de la machine de conditionnement : E dont réglés au comptant et le solde le 15/10. 13/09 : Vente au client Casino de 8 tonnes de boîtes de légumes en conserves : E payés au comptant par chèque. 15/09 : Règlement au comptant, par chèque, d une facture du transporteur Josselin : 800 E, relative à une expédition à un client. 20/09 : Facturé à la cuisine centrale de St-Nazaire, 3 tonnes de fruits en sirop : E. 26/09 : Reçu du Trésor Public l avis d imposition relatif à la taxe foncière : E, à payer au plus tard le 15/10. 30/09 : Reçu la quittance EDF-GDF : E, le règlement sera effectué première décade d octobre. 1 - Analysez ces opérations en représentant les différents flux sur l annexe Complétez l annexe 2 pour déterminer pour chaque opération l emploi et la ressource. 3 - Calculez le montant des dettes et des créances de la Conserverie Nantaise au 30 septembre. Annexe 1 Représentation des flux Flux réels : Flux financiers :... Fournisseur d immobilisation BAYART Fournisseur de biens et de services Coopérative agricole COUËRON SEMENT Achat de matières et fournitures Banque Populaire INVESTIS- FINANCE- MENT Entreprise La Conserverie Nantaise TRÉSORERIE Vente de produits finis Client CASINO Client Cuisine centrale de St-Nazaire stockage production stockage CYCLE D'EXPLOITATION EDF-GDF fournisseurs de biens et de services ÉTAT Transporteur JOSSELIN 11

12 Annexe 2 Tableau des emplois et des ressources DATE EMPLOIS MONTANT RESSOURCES MONTANT 5/09 7/09 10/09 13/09 15/09 20/09 26/09 30/09 Application 2 - Les flux monétaires - Entreprise CAMPION Analysez chaque opération concernant la caisse et la banque de l entreprise Campion en complétant le tableau ci-dessous. Une entrée d argent ou recette est un... Une sortie d argent ou dépense est une... OPÉRATIONS DE CAISSE Emplois Ressources OPÉRATIONS DE BANQUE Emplois Ressources 1 Ventes au comptant 76,22 E 1 Achat de marchandises E 2 Achat de timbres poste 4,57 E 2 Règlement d un fournisseur E 3 Achat de produits d entretien 18,29 E 3 Achat d une caisse enregistreuse E 4 Ventes du jour 182,94 E 4 Virement d un client 800 E 5 Achat de papier d emballage 121,96 E 5 Prélèvement automatique France Télécom 750 E 6 Remis à la banque 45,73 E 6 Remise d espèces prélevées de la caisse 300 E 7 Achat de petites fournitures de bureau 38,11 E 7 Prélèvement des intérêts relatifs à l emprunt E 8 Pourboire payé au livreur 10 E 8 Intérêts en notre faveur avis de crédit 280 E 12

13 LES FLUX DANS L ENTREPRISE ET LEURS ENREGISTREMENTS I - PRINCIPES ET CONVENTIONS Les comptes et le principe de la partie double L analyse des opérations en termes de flux que vous avez expérimentée aux applications du thème précédent met en évidence que tout emploi est financé par une ressource et que toute ressource finance un emploi. Fiche Le principe fondamental de la comptabilité - PRINCIPE DE LA PARTIE DOUBLE - consiste à enregistrer pour une même opération l origine des ressources et l emploi de ces ressources. TOUT EMPLOI S APPELLE, TOUTE RESSOURCE S APPELLE. L ensemble des opérations réalisées par l entreprise est regroupé par nature dans des comptes qui servent à enregistrer les flux réels et monétaires et qui permettent de connaître la situation de l entreprise. PAR CONVENTION : - la partie gauche du compte s appelle LE et enregistre les EMPLOIS, - la partie droite du compte s appelle LE et enregistre les RESSOURCES. II - EXEMPLES DE COMPTES CAISSE BANQUE EMPLOIS RESSOURCES EMPLOIS RESSOURCES Exemples :... Exemples :... Exemples :... Exemples :... III - EXEMPLES D ENREGISTREMENT DES FLUX Complétez les comptes. Q MARCHANDISES ENTREPRISE 200 F CLIENT DION ESPÈCES PRINCE 200 F Comptes de l entreprise DION : CAISSE VENTES EMPLOI Exemples :... RESSOURCE Exemples :... 13

14 Fiche W FOURNISSEUR STONE ACHAT D UNE MACHINE F RÈGLEMENT DANS 90 JOURS ENTREPRISE DION Comptes de l entreprise DION : MAT. ET OUTIL. FOURNISSEUR EMPLOI Exemples :... RESSOURCE Exemples :... 3 PRESTATAIRE DE SERVICES AVENIR SA CAMPAGNE D AFFICHAGE F RÈGLEMENT CHÈQUE BANCAIRE F ENTREPRISE DION Comptes de l entreprise DION : PUBLICITÉ BANQUE EMPLOI Exemples :... RESSOURCE Exemples :... IV - CLASSEMENT DES EMPLOIS ET DES RESSOURCES Deux catégories d emplois et deux catégories de ressources. Les emplois et les ressources de l entreprise peuvent être classés comme suit : EMPLOIS RESSOURCES INTERMÉDIAIRES DÉFINITIFS EXTERNES INTERNES Biens permettant à l entreprise d agir Consommations de l entreprise Ressources mises à la disposition de l entreprise Ressources produites par l activité de l entreprise Exemples : bâtiment, matériel, disponibilités Exemples : matières et fournitures, prestations de services utilisées Exemples : capital, emprunts, dettes Exemples : ventes de marchandises, prestations de services fournies ACTIFS DE L ENTREPRISE CHARGES DE L ENTREPRISE PASSIF DE L ENTREPRISE PRODUITS DE L ENTREPRISE 14

15 V - CLASSIFICATION DES COMPTES COMPTES DE BILAN COMPTES D ACTIF Exemples : COMPTES DE PASSIF } permettent de connaître le patrimoine de l entreprise Fiche Exemples : COMPTES DE GESTION COMPTES DE CHARGES Exemples : COMPTES DE PRODUITS } produits - charges = bénéfice ou perte Exemples : CONCLUSION : COMMENT FONCTIONNENT LES COMPTES DE BILAN ET LES COMPTES DE GESTION? Généralisez en complétant les comptes ci-dessous. Posez-vous des questions du type : «quand un compte d actif augmente, je fais quoi?» etc. COMPTES DE BILAN COMPTES D ACTIF COMPTES DE PASSIF COMPTES DE GESTION COMPTES DE CHARGES COMPTES DE PRODUITS 15

16 Application 1 - La présentation du compte : le compte caisse - Entreprise MARTIGNY RAPPEL : par convention en comptabilité tout emploi est un débit et s enregistre dans la colonne gauche du compte et toute ressource est un crédit et s enregistre dans la colonne droite du compte. En enregistrant les opérations qu elle réalise, une entreprise connaît ainsi sa situation exacte. Arrêter un compte consiste à en calculer le solde. D Compte C D Compte C D Compte C Opérations de la période Opérations de la période Opérations de la période Opérations de la période Opérations de la période Opérations de la période Solde créditeur Total débits < Total crédits Solde nul Total débits = Total crédits Solde débiteur Total débits > Total crédits L entreprise MARTIGNY dispose le 1 er novembre, d une somme de 980,43 E en caisse. Les opérations du mois de novembre en espèces sont les suivantes : 03/11 : Achats de fournitures de bureau : 53,36 E. 07/11 : Ventes au comptant de marchandises : 121,96 E. 10/11 : Règlement de la facture d entretien d un véhicule : 152,45 E. 14/11 : Ventes au comptant de marchandises : 76,22 E. 18/11 : Dépôt sur le compte bancaire : 457,35 E. 24/11 : Achat de timbres poste : 18,29 E. 26/11 : Règlement du plein d essence : 45,92 E. 30/11 : Ventes au comptant de marchandises : 68,60 E. Présentez le compte caisse et arrêtez-le au 30/11 en vous servant du tracé ci-dessous. Compte Caisse Date Libellé Somme Date Libellé Somme 16

17 Application 2 - La présentation du compte : le compte de banque - Association ÉTUDIANT Les étudiants d une école ont décidé, pour financer les activités scolaires et extrascolaires, de créer une association dont vous êtes le trésorier. Pour savoir où vous en êtes, après deux mois de fonctionnement, vous récapitulez toutes les opérations effectuées avec la banque en mettant à jour le compte dont le tracé vous est donné en annexe. Liste des opérations effectuées du 15/10 au 15/12 : 14/10 : Subventions versées à l association par l école E. 15/10 : Encaissement des cotisations versées par les étudiants E. 16/10 : Achats de petites fournitures de bureau payées par chèque 140,50 E. 18/10 : Encaissements de cotisations versées par de nouveaux étudiants adhérant à l association 350 E. 20/10 : Paiements de la réservation d une salle pour organiser une rencontre avec les chefs d entreprise de la région. Payé par chèque 300 E. 25/10 : Encaissements de 50 chèques de 68 E provenant des étudiants pour l achat groupé de livres : 68 E x 50 = E. 27/10 : Reçu la facture du libraire E qui a accordé une remise de 10 %. 30/10 : Remboursements du trop-perçu sur les livres par chèque 340 E. 30/10 : Règlement par chèque de frais de photocopies 18 E. 05/11 : Achat de tee-shirts imprimés destinés à financer des voyages d études 600 E. 07/11 : Versé en espèces 10 E de pourboire au livreur des tee-shirts. 10/11 : Remboursement de la cotisation d un étudiant démissionnaire 60 E. 15/11 : Frais d organisation de la rencontre étudiants - chefs d entreprise 840 E. 20/11 : Encaissements de chèques relatifs à la vente de tee-shirts E. 30/11 : Location d un stand au week-end des associations 100 E. 04/12 : Ventes de tee-shirts encaissées par chèques 95 E. 05/12 : Participation aux voyages d études versée par les étudiants E. 14/12 : Paiement du voyage d étude E. Dates Libellés Compte BANQUE Montant Soldes Débit Crédit Débiteurs Créditeurs 17

18 Application 3 - Le principe de la partie double - Entreprise LOGISTICS Le tableau suivant vous présente quelques opérations courantes réalisées par l entreprise LOGISTICS. Recherchez les comptes devant être débités et crédités pour chaque opération. OPÉRATIONS MONTANTS EMPLOI RESSOURCE 1 Achat d un bâtiment Financement par emprunt E Bâtiment Emprunt Achat de marchandises Règlement par chèque E 3 Ventes au comptant de marchandises payées en espèces 300 E 4 Achat d un véhicule utilitaire Règlement dans 60 jours E 5 Achat de fournitures de bureau Réglées au comptant par chèque 380 E 6 Règlement de frais de transport en espèces 700 E 7 8 Augmentation du capital, les associés effectuent un apport de E versés sur le compte bancaire de l entreprise Un client règle le montant de sa créance par virement bancaire E E 9 La banque prélève sur le compte de l entreprise des intérêts relatifs à l emprunt E 10 Règlement d une facture d un fournisseur par chèque E 11 La banque nous avise qu elle a porté sur notre compte des intérêts en notre faveur 800 E 12 Retiré E de la banque pour alimenter la caisse E 13 Achat de carburant payé en espèces 300 E 14 Achat de matériel de bureau : un photocopieur payé par chèque E 15 Paiement du salaire de la secrétaire par virement bancaire E 18

19 Application 4 - Opérations avec la banque - Entreprise ELECTROPRO L entreprise ELECTROPRO spécialisée dans l achat et la revente d appareils électroménagers a réalisé au cours du mois de décembre les opérations suivantes : 01/12 : 914,69 E sont retirés de la caisse pour alimenter la banque. 04/12 : Achat à crédit de machines à laver : E. 05/12 : Ventes au comptant payées par chèque : E. 09/12 : Règlement par chèque d un fournisseur : E. 11/12 : Achat de carburant pour le véhicule de livraison : 80 E payés par chèque. 15/12 : Payé par chèque la prime d assurance : 500 E. 20/12 : Vente à crédit de plusieurs appareils destinés à un restaurant : E. 23/12 : Ventes au comptant payées par chèque : E. 27/12 : Reçu la facture d entretien du magasin : 50 E. 30/12 : Règlement par chèque du loyer de l entrepôt : E. 1 - Enregistrez ces opérations dans les comptes concernés donnés ci-dessous. 2 - Calculez le solde du compte banque après chaque opération. Que constatez-vous? 3 - Arrêtez les comptes caisse, clients et fournisseurs. Compte BANQUE Dates Libellés Montant Soldes Débit Crédit Débiteurs Créditeurs 1/12 À nouveau Caisse Clients Ventes de marchandises À nouveau 914,69 Achats de marchandises Fourn. de biens et services Achats non stockés À nouveau Primes d assurance Entretien réparations Locations 19

20 Application 5 - Emplois-ressources - Entreprise COLINO 1 - Distinguez pour chaque opération l emploi (intermédiaire ou définitif) et la ressource (interne ou externe) tels qu ils sont présentés au point 4 de la fiche. 2 - Quels sont les effets des variations de ces différents types d emplois et de ressources sur la situation financière d une entreprise? Au cours du mois de septembre, l entreprise COLINO a réalisé les opérations suivantes : Date OPÉRATIONS EMPLOIS RESSOURCES Intermédiaires Définitifs Externes Internes Ex. : À la création de son entreprise, Monsieur COLINO apporte un local évalué à E pour démarrer l activité commerciale Bâtiment E Capital E 2/10 Monsieur COLINO dépose sur le compte bancaire de l entreprise un apport de E 4/10 Achat de matériels de bureau et informatique - Fourn. INFOPLUS E ; règlement au 31/12 5/10 Emprunt auprès du Crédit Agricole : E virés sur le compte de l entreprise 10/10 Achat à crédit de matières premières : E 11/10 Achat d une machine électronique à crédit à 90 jours : E 15/10 Vente au comptant de produits finis réglés en espèces : 120 E 20/10 Règlement d une facture de l agence publicitaire : E par chèque 22/10 Payé en espèces : 45,73 E de timbres poste 25/10 Reçu par chèque : 800 E. Règlement du loyer de novembre d un local appartenant à l entreprise COLINO 30/10 Vente à crédit de produits finis : E, règlement à 30 jours 20

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013 OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr Vocabulaire : Débiter un compte signifie inscrire une somme au débit de ce compte Créditer un compte

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité 155 INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Etre capable d assurer le suivi quotidien des opérations courantes dans une entreprise afin de faciliter les échanges avec son expert comptable. Assistante

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 2 : LE COMPTE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 2 : LE COMPTE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 2 : LE COMPTE 1. LE PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL ET LES CLASSES La loi impose des règles concernant la présentation et le contenu des documents comptables. Ces règles font l'objet

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE L État et la TVA 25 C H A P I T R E8 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE La TVA représente plus de 40 % des recettes de l État. Son importance justifie l étude de son fonctionnement pour lequel les entreprises jouent

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS Il s agit d une révision rapide d un cours de première afin de mieux aborder le cours sur les amortissements. Ne seront pas vus l acquisition d immobilisations

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux»)

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux») Liste des formules (Consultez également «Liste des tableaux») Table des matières LES CALCULS COMMERCIAUX... 4 Le coefficient multiplicateur... 4 Montant de TVA... 4 TVA collectée... 4 TVA déductible...

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

Introduction à la gestion de l entreprise

Introduction à la gestion de l entreprise 1 L2S4 Introduction à la gestion de l entreprise Devoirs 2 Devoir 1 La société CEVRERO enregistre les opérations suivantes en 2010 : 1 - vente de marchandises à un client 4 000 à crédit 2 - payement note

Plus en détail

FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION

FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION Pour plus d informations, visitez www.marathonprobono.fr/campus-hec-2012 Préambule Ce contenu pédagogique est destiné aux responsables

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

Comptabilité générale

Comptabilité générale DUT GEA, 1 ème année, 2006-2007 M711 - Introduction à la gestion comptable La comptabilité générale est une technique permettant de codifier et de conserver une trace des opérations réalisées par une entreprise

Plus en détail

Cas de synthèse n 1 : Société BIGFLASH SA Bilan d ouverture, journal, grand-livre et balance

Cas de synthèse n 1 : Société BIGFLASH SA Bilan d ouverture, journal, grand-livre et balance Enoncé Cas de synthèse n 1 : Société BIGFLASH SA Bilan d ouverture, journal, grand-livre et balance En date du 1 er juillet N, la société BIGFLASH reprend l activité de distribution de produits de luxe

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Le Petit 2014 Compta Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : Autres biens et services AGO : Assemblée

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

Introduction à la gestion

Introduction à la gestion Introduction à la gestion comptable La comptabilité générale est une technique permettant de codifier et de conserver une trace des opérations réalisées par une entreprise dans le cadre de son activité.

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT Nom Prénom : Activité : Ecrivez dans les cases grises DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT LA DEMANDE Prêt NACRE : Quel Montant? Quelle durée? Affectation? Prêt d honneur : Quel Montant? Quelle durée? Quel

Plus en détail

SESSION 2011 - BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS E4 : OBLIGATIONS COMPTABLES, FISCALES ET SOCIALES

SESSION 2011 - BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS E4 : OBLIGATIONS COMPTABLES, FISCALES ET SOCIALES SESSION 2011 - BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS E4 : OBLIGATIONS COMPTABLES, FISCALES ET SOCIALES SARL PEINT SOL Barème global sur 80 points Dossier 1 Opérations

Plus en détail

SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE

SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE 1 Factures de doit p. 9 Processus 1 2 Réductions sur factures de doit p. 11 Processus 1 3 Frais accessoires sur factures p. 13 Processus 1 4 Comptabilisation

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES

ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES Objectif(s) : ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES Connaître les conventions et principes comptables. Modalité(s) : Comptes, Bilans, Activité, Trésorerie. TABLE DES MATIERES Chapitre 1. INTRODUCTION....

Plus en détail

Sommaire. BilanStat manuel de présentation et d utilisation Page 2

Sommaire. BilanStat manuel de présentation et d utilisation Page 2 BilanStat-Audit Sommaire Présentation... 3 Chapitre 0 : Gestion des bases de données... 5 Chapitre 0 : Gestion des missions... 12 Chapitre 1 : Eléments généraux... 17 Chapitre 2 : Capitaux propres... 28

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

COURS 470 Série 04. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 04. Comptabilité Générale COURS 470 Série 04 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA Sommaire Partie 1 : Analyse des documents de synthèse Cours 1 - Soldes Intermédiaires de Gestion... 3 Cas 1-1 : Marie (SIG sans retraitement)...

Plus en détail

Examen décembre 1994

Examen décembre 1994 Examen décembre 1994 QUESTION REDIGEE Temps conseillé: 2 heure 30 minutes noté sur 100 points ENONCE: FRANCOTRANS SA, entreprise de transport public de marchandises, ayant l usage de 15 ensembles identiques

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

11 e édition. 2011-2012 À jour des nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Béatrice et Francis GRANDGUILLOT.

11 e édition. 2011-2012 À jour des nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Béatrice et Francis GRANDGUILLOT. Principes de la modélisation comptable Analyse comptable des opérations courantes Analyse comptable des opérations de fin d'exercice Analyse financière des tableaux de synthèse 11 e édition 2011-2012 À

Plus en détail

CALCUL ET INTERPRETATION DES SOLDES

CALCUL ET INTERPRETATION DES SOLDES CALCUL ET INTERPRETATION DES SOLDES LE CALCUL DES SOLDES DES COMPTES EN T Le SOLDE d un compte correspond à la différence entre les sommes enregistrées au débit et au crédit de ce compte. Exemple : On

Plus en détail

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité آتابة الدولة المكلفة بالتعليم المدرسي الا طار المرجعي للامتحان الموحد الوطني للبكالوريا شعبة العلوم الاقتصادية والتدبير: مسلك العلوم الاقتصادية المادة: المحاسبة Filière : Sciences économiques Matière :

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

Travaux pratiques : Les dépenses de Véronique

Travaux pratiques : Les dépenses de Véronique Travaux pratiques : Les dépenses de Véronique Patrice MARIE À travers l histoire de Véronique, nous allons voir comment il convient de gérer un cabinet médical : Le livre-journal Les rapprochements bancaires

Plus en détail

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation Cours 4 (STS, J.-M. Schwab) Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan 1 Actifs 10 Actifs mobilisés 11 Actifs immobilisés 15 Comptes de régulation de l actif (Actifs transitoires) 2 Passifs 20 Capital étranger

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011 LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents Mardi 29 novembre 2011 SOMMAIRE Introduction : pourquoi la gestion de la trésorerie est-elle indispensable?

Plus en détail

M E ÉLISABETH BEAUDOIN, NOTAIRE JOURNAL GÉNÉRAL

M E ÉLISABETH BEAUDOIN, NOTAIRE JOURNAL GÉNÉRAL M E ÉLISABETH BEAUDOIN, NOTAIRE chap. 2, n o 13 (suite) 19 20X4 01 21 Comptes fournisseurs 4 8 0 80 Fournitures de bureau utilisées 41800 TPS à recevoir 2926 TVQ à recevoir 3354 (retour de fournitures

Plus en détail

Module 02 - Leçon 02 : Classification des charges et des produits

Module 02 - Leçon 02 : Classification des charges et des produits Module 02 - Leçon 02 : Classification des charges et des produits En comptabilité générale les charges et les produits sont classés par nature (par exemple pour les charges : 60 Achat, 61 Services extérieurs,

Plus en détail

Applications - Comptabilité et gestion des activités Terminale - BAC PRO Comptabilité

Applications - Comptabilité et gestion des activités Terminale - BAC PRO Comptabilité Applications - Comptabilité et gestion des activités Terminale - BAC PRO Comptabilité Compétences professionnelles DOSSIER 1 - Les travaux de fin d exercice Activités et connaissances nouvelles Page SAS

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

Session Juin 2013 Gestion financière. Donnée de l examen

Session Juin 2013 Gestion financière. Donnée de l examen Porrentruy Gestion financière - SED3 EXAMEN Session Juin 2013 Gestion financière Donnée de l examen Nom : Prénom : Durée : 160 minutes (2 heures 40 minutes) Matériel autorisé : Calculatrice non programmable

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN REGIONAL EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES - 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES Objectif(s) : o o Pré-requis : o Modalités : Relation Besoin en Fonds de Roulement (B.F.R.) et Chiffre d'affaires (C.A.), Eléments variables

Plus en détail

DEFINTIONS ET FORMULES

DEFINTIONS ET FORMULES DEFINTIONS ET FORMULES Comptabilité financière (I) BILAN COMPTABLE : Photographie à un moment t de la situation financière. tableau à 2 colonnes : Actif (emploi des ressources disponibles) et Passif (ressources,

Plus en détail

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont achetés par l entreprise afin de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Déterminer et financer le cycle d exploitation Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Définition du : C est l'ensemble des opérations réalisées, de l'achat (matières premières, fournitures,

Plus en détail

LE CONTROLE DES COMPTES. Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie. Modalités : TABLE DES MATIERES

LE CONTROLE DES COMPTES. Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie. Modalités : TABLE DES MATIERES LE CONTROLE DES COMPTES Objectif(s) : o o o Lettrage, Apurement des comptes d'attente, Contrôle du compte banque. Pré-requis : o Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie.

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DOSSIER 2014

RENSEIGNEMENTS DOSSIER 2014 1 ASSOCIATION DE GESTION AGREEE SUD EST FRANCILIEN 3 avenue du Général de Gaulle CS 70328 Lisses 91021 EVRY Cedex Tél : 01 84 18 00 10 - Télécopie : 01 64 97 23 27 Site internet : http://www.agasef.com

Plus en détail

FIL CONDUCTEUR (Session principale 2006)

FIL CONDUCTEUR (Session principale 2006) FIL CONDUCTEUR (Session principale 2006) PREMIERE PARTIE Etude de rentabilité des produits P1 et P2 «Méthode des coûts partiels» Constatation de la non rentabilité du produit P2 Décision d investissement

Plus en détail

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 FISCALITE DES ENTREPRISES - UF 661 - IMPOT DES SOCIETES 1. Il s agit d une SPRL comptant deux associés gérants dont l un n est pas rémunéré. 2. La société

Plus en détail

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail

1. Quelles sont les nécessités et obligations comptables. 2. Pourquoi établir un bilan, un compte de résultat, un budget?

1. Quelles sont les nécessités et obligations comptables. 2. Pourquoi établir un bilan, un compte de résultat, un budget? Sommaire 1. Quelles sont les nécessités et obligations comptables 2. Pourquoi établir un bilan, un compte de résultat, un budget? 3. Quels outils? 4. Quelle fiscalité? 5. Quels documents conserver? Introduction

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015 LE MANS LAVAL ALENCON Siège social 1 rue de la Paix Parc d activités du Londreau 126-128 rue de la Mariette CS 60506 BP 230 - Cerisé 72000 LE MANS 53005 LAVAL CEDEX 61007 ALENCON CEDEX Tel : 02 43 86 36

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée)

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) Voici les documents de synthèse conformes au Plan Comptable Général. Pour les rendre accessibles, nous n en avons reproduit que les lignes rencontrées

Plus en détail

CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA

CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA La comptabilité générale n est pas seulement nécessaire pour le Chef d entreprise, elle répond aussi à des besoins d informations comptables pour les partenaires,

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien.

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien. I L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

LES COMPTES DE SITUATION

LES COMPTES DE SITUATION PROGRAMME DETAILLE DE L ARRETE DES COMPTES Contexte législatif et rappel des principes comptables liés à l arrêté des comptes ; Traitement des aspects juridiques, comptables et fiscaux des principaux comptes

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime technique Division de la formation administrative et commerciale Cycle moyen Comptabilité Classe de 10CM Nombre de leçons: 3.0 Nombre minimal de devoirs: 2 devoirs

Plus en détail

Régime matrimonial : Votre conjoint participe-t il (elle) à votre projet : Oui Non

Régime matrimonial : Votre conjoint participe-t il (elle) à votre projet : Oui Non BUSINESS PLAN Présentation du porteur de projet et de ses associés Etat Civil Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Téléphone : Télécopie : Portable : Date de naissance : Lieu de naissance : Nationalité

Plus en détail

GESTION BUDGETAIRE. BTS MUC, Gestion commerciale. Lycée Charles de Gaulle Vannes 56 000 INTRODUCTION :

GESTION BUDGETAIRE. BTS MUC, Gestion commerciale. Lycée Charles de Gaulle Vannes 56 000 INTRODUCTION : BTS MUC, Gestion commerciale. GESTION BUDGETAIRE INTRODUCTION : Les outils statistiques permettent de chiffrer l activité d une entreprise (méthode Mayer, lissages, régression linéaire), la gestion budgétaire

Plus en détail

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Etudes Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DECISIONS FINANCIERES Note de cours N 2

Plus en détail

LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES. Connaissance des documents relatifs aux opérations de règlement..

LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES. Connaissance des documents relatifs aux opérations de règlement.. LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES Objectif(s) : o Traitements comptables des opérations relatives aux: paiements de dettes, encaissements de créances. Pré-requis : o Connaissance des documents relatifs

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : GESTION ET FINANCE

Sciences de Gestion Spécialité : GESTION ET FINANCE Sciences de Gestion Spécialité : GESTION ET FINANCE Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion I. PRESENTATION GENERALE 1. Les objectifs du programme Le système

Plus en détail

Projet de création / reprise d entreprises

Projet de création / reprise d entreprises Projet de création / reprise d entreprises Repère méthodologique pour élaborer votre plan d affaires Cet outil est destiné à vous aider dans l élaboration de votre plan d affaires. Il est scindé en 2 parties

Plus en détail

Introduction à la gestion de l entreprise

Introduction à la gestion de l entreprise L2S4 Introduction à la gestion de l entreprise Notes de cours 1 Avertissement - Ces notes sont les notes de cours de l enseignant. Elles sont susceptibles d être révisées régulièrement. - Leur usage est

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIèRE Des Banques Populaires Régionales

COMMUNICATION FINANCIèRE Des Banques Populaires Régionales COMMUNICATION FINANCIèRE Des Banques Populaires Régionales AU 30 JUIN 2011 Banque Populaire du centre sud Valeurs en caisse, Banques centrales, Trésor public, Service des chèques postaux 182 505 183 673

Plus en détail

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT 1. Les pièces comptables A. La facture Définition : Etat détaillé des biens et services vendus que le fournisseur remet ou envoie à l acheteur. C est un document

Plus en détail

Recueil d éditions Sage FRP 1000 Comptabilité

Recueil d éditions Sage FRP 1000 Comptabilité Recueil d éditions Sage FRP 1000 Comptabilité Dernière mise à jour : 30 avril 2013 Sommaire Comptabilité générale TVA Etat préparatoire de TVA 10 Etat préparatoire de TVA avec détail de la déclaration

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages ABCD Avenir Agricole et Rural Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31.08.2013 Montants exprimés en Euros Avenir Agricole et Rural Ce rapport contient 12 pages 2014 KPMG S.A., société anonyme

Plus en détail

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX DES COMPTES DIVISIONNAIRES Directive n 03/11-UEAC-195-CM-22 relative au plan

Plus en détail

CHAPITRE 9 : SYSTEME MINIMAL DE TRESORERIE

CHAPITRE 9 : SYSTEME MINIMAL DE TRESORERIE 423 CHAPITRE 9 : SECTION 1 : PRINCIPE DU SYSTEME MINIMAL DE TRESORERIE Les très petites entreprises (T.P.E.), dont le chiffre d'affaires ne dépasse pas les seuils fixés par le présent Acte uniforme, distincts

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants :

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants : 1 http://www.boutique.afnor.org/livre/la-comptabilite-en-pratique-des-ecritures-comptables-a-l-interpretation-des-comptes-annuels/article/674901/fa092236 PREPARATION DES COMPTES ANNUELS Contrôler et justifier

Plus en détail

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes 13 septembre 2005 GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes Ce glossaire a été élaboré sous l égide du CCSF. Il est conçu à des fins purement informatives, et destiné à vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010 COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS Commentaires Note 1: CAISSE RUBRIQUES 2009 Caisse XOF 1,428,933,201 2,054,162,600 625,229,399 44% Caisse EUR 123,667,574 164,363,145 40,695,571 33% Caisse USD 118,203 446,683

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL (article R* 813-19 du code rural) SESSION 2007 Section : SCIENCES ET TECHNIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES EPREUVE D ECONOMIE

EXAMEN PROFESSIONNEL (article R* 813-19 du code rural) SESSION 2007 Section : SCIENCES ET TECHNIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES EPREUVE D ECONOMIE EPREUVE D ECONOMIE (Coefficient : 1 - Durée : 4 heures) ------------------------------ L usage de la calculatrice est autorisé. Elle comprend deux parties notées chacune sur 10 points. Le candidat doit

Plus en détail

Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2007 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient :

Plus en détail

LA COMPTABILITE ET LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION

LA COMPTABILITE ET LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION LA COMPTABILITE ET LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Objectifs : permettre aux élèves d acquérir des savoirs comptables, sans tomber dans le travers de reproduire en classe l apprentissage

Plus en détail

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER REMARQUES PRELIMINAIRES Les ménages n ont pas d obligation de tenir une comptabilité. En revanche, d une part, certaines situations liées à un état de dépendance

Plus en détail

ADVANS Cameroun SA. Rapport du Commissaire aux Comptes au Conseil d'administration

ADVANS Cameroun SA. Rapport du Commissaire aux Comptes au Conseil d'administration ADVANS Cameroun SA Rapport du Commissaire aux Comptes au Conseil d'administration Rapport présenté en application de l article 715 de l acte uniforme OHADA relatif au droit des sociétés commerciales et

Plus en détail