MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 1. Philippe PRIAULET

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 1. Philippe PRIAULET"

Transcription

1 MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET UNIVERSITE d EVRY Séance 1 Philippe PRIAULET

2 Plan du Cours Introduction Définition de la courbe des taux La multitude de courbes des taux Pourquoi utiliser un modèle de taux? La (les) courbe(s) de taux Définition et utilisation des différents taux Quelles formes prend la courbe des taux? Comment évolue empiriquement la courbe des taux? (ou le modèle factoriel de la courbe des taux)

3 Plan du Cours (2) Les modèles de reconstitution de la courbe des taux A quoi servent-ils? Courbe Trésor/ Courbe Interbancaire/ Courbe des spreads de crédit Méthode théorique directe, bootstrapping Méthodes indirectes: splines cubiques et exponentielles, fonctionnelle de Nelson et Siegel Les modèles stochastiques de la courbe des taux: Présentation générale Pourquoi utiliser un modèle stochastique? Panorama des différents types de modélisation Quel modèle de taux utiliser?

4 Plan du Cours (3) Les modèles stochastiques de la courbe des taux: Approche détaillée Le modèle de Black: la référence du marché pour l évaluation de caps, floors et swaptions Les modèles de Vasicek et CIR Le modèle HJM et ses variantes (Hull et White, Ho et Lee) Evaluation et couverture de produits de taux à flux aléatoires Présentation de quelques options exotiques de taux Le calage des modèles Evaluation et couverture de produits dérivés de taux

5 Supports de Cours Bibliographie L. Martellini et P. Priaulet, «Produits de taux d intérêt: Méthodes dynamiques d évaluation et de couverture», Economica (2000) L. Martellini, P. Priaulet et S. Priaulet, «Fixed-Income Securities: Valuation, Risk Management and Portfolio Strategies», Wiley, 2003 => le cours renverra à de nombreuses lectures dans ces ouvrages

6 Bibliographie Autres Ouvrages Conseillés J. Hull, «Options, futures and other derivatives», Prentice Hall (1999) M. Musiela et M. Rutkowski, «Martingale Methods in Financial Modelling», Springer-Verlag (1998) R. Rebonato, «Interest Rate Option Models», Wiley (1998)

7 Introduction Définition de la courbe des taux La structure par terme des taux d intérêt (ou courbe des taux ou encore gamme des taux) est la fonction qui à une date donnée et pour chaque maturité en abscisse, indique le niveau du taux d intérêt associé en ordonnée. Exemple: Courbe Trésor des taux zéro-coupon US - 05/09/2001 issue des strips (obligation zéro-coupon dite aussi simplement zéro-coupon) du Trésor américain

8 Introduction Définition de la courbe des taux (2)

9 Introduction La multitude de courbe des taux A une date donnée et dans un pays ou une zone économique unifiée, il existe une multitude de courbes de taux. On distingue les courbes de marché et les courbes implicites. Les courbes de marché sont construites directement à partir des cotations de marché d instruments comme les obligations et les swaps.

10 Introduction La multitude de courbe des taux (2) Les courbes implicites sont dérivées indirectement à partir des cotations de marché d instruments comme les obligations et les swaps. Parmi les courbes de marché: - la courbe des taux de rendement à maturité: elle est construite à partir des taux de rendement des obligations. - la courbe des taux de swaps: elle est construite à partir des taux de swaps.

11 Introduction La multitude de courbe des taux (3) Parmi les courbes implicites: - la courbe des taux zéro-coupon - la (les) courbe(s) de taux forwards - la courbe des taux forwards instantanés - la courbe des taux de rendement au pair

12 Introduction La multitude de courbe des taux (4) On distingue les courbes de taux selon l émetteur, le secteur auquel il appartient et son niveau de rating. Exemple: - la courbe des taux de rendement du Trésor - la courbe des taux de rendement des entreprises du secteur bancaire disposant du rating A - la courbe des taux de rendement de la société France Télécom

13 Introduction Rappel de l échelle des ratings Moody s et S&P Notation Moody's Signification Aaa Meilleure qualité de signature Aa1, Aa2, Aa3 Haute qualité A1, A2, A3 Qualité supérieure obligation moyenne catégorie Baa1, Baa2, Baa3 Qualité moyenne Ba1, Ba2, Ba3 Présence de facteurs spéculatifs B1, B2, B3 Absence de facteurs propice à l'investissement Caa Qualité médiocre Ca Hautement spéculatif C Pas propice à l'investissement on Standard and Poor's AAA AA A BBB BB et B CCC, CC, C D Capacité à rembourser extrêmement forte Capacité à rembourser très forte Forte capacité à rembourser mais sensibilité aux aléas économiques Capacité suffisante mais grande sensibilité aux aléas économiques Caractère spéculatif et incertitude du paiement Créance douteuse Défaut de paiement

14 Introduction Pourquoi utiliser un modèle de taux? On distingue trois grands types de modèles de taux: - le modèle d analyse en composantes principales de la courbe des taux. Il porte généralement sur la courbe des taux zéro-coupon ou des taux forwards. - les modèles de reconstitution de la courbe des taux au comptant. Il portent généralement sur la courbe des taux zéro-coupon. - les modèles stochastiques de la courbe des taux. Il portent généralement sur la courbe des taux zéro-coupon ou des taux forwards instantanés.

15 Introduction Pourquoi utiliser un modèle de taux? (2) Le modèle d analyse en composantes principales de la courbe des taux a pour but de mettre en évidence les principaux facteurs qui expliquent les déformations de la courbe des taux. Utilisations concrètes: 1) meilleure connaissance de l évolution empirique de la courbe des taux, fondamentale pour la mise en place d un modèle stochastique réaliste 2) couverture contre le risque de taux de produits à flux déterministes par immunisation contre les principaux facteurs de déformation de la courbe des taux

16 Introduction Pourquoi utiliser un modèle de taux? (3) Les modèles de reconstitution de la courbe des taux zérocoupon au comptant ont trois principales applications en pratique: - Ils permettent d évaluer (et pour certains de couvrir) à la date de reconstitution les produits de taux à flux déterministes (obligation à taux fixe, par exemple) => l analyse «rich and cheap» (bond picking) qui consiste à détecter les produits sur-et sous-évalués par le marché pour tenter d en tirer profit. Cette analyse peut être menée dans un contexte de trading en salle de marché ou de gestion obligataire ou/et alternative en société de gestion.

17 Introduction Pourquoi utiliser un modèle de taux? (4) - Ils permettent de dériver les autres courbes implicites: courbe des taux forward, courbe des taux de rendement au pair, courbe des taux de rendement instantanés. - enfin, ils sont le point de de départ pour la mise en place de modèles stochastiques de déformation de la courbe des taux.

18 Introduction Pourquoi utiliser un modèle de taux? (5) Les modèles stochastiques de déformation de la courbe des taux sont utilisés à deux fins essentielles: - pour l évaluation et la couverture de produits de taux délivrant des flux aléatoires dans le futur (par exemple, options de taux d intérêt). Le vendeur d option doit être capable de donner un prix au produit qu il vend, mais surtout de répliquer (ou couvrir) l option qu il vend car il encourt une perte illimitée. cf profil P&L d une vente de call ou put (voir slide suivant) Ces modèles sont surtout utilisés en salle de marché dans un contexte de trading, et dans les cellules de contrôle des risques.

19 Introduction Pourquoi utiliser un modèle de taux? (6) Les payoffs (ou valeur à maturité en T) des options en fonction du prix du sous-jacent S T Payoff Payoff K S T K S T Payoff Payoff K S T K S T

20 Introduction Pourquoi utiliser un modèle de taux? (7) - pour la mise en place de l analyse par scénario. Quand un gérant de portefeuille met en place une stratégie, il a besoin de savoir ce qu il va gagner dans le scénario de déformation de la courbe des taux qu il anticipe. Mais comme il n est pas sûr que son scénario se réalise, il a aussi besoin de mesurer le risque qu il prend si ce scénario ne se réalise pas dans les faits. Pour cela, il a besoin de mettre en place un outil qui lui permet d envisager tous les scénarios possibles de déformation de la courbe des taux.

21 Introduction Pourquoi utiliser un modèle de taux? (8) Cet outil appelé analyse par scénario ou «scenario analysis» lui permettra de calculer: - le taux de rendement le plus défavorable suite à la mise en place de la stratégie d investissement. - le taux de rendement moyen et son écart-type en prenant en compte l ensemble des scénarios possibles de déformation de la courbe.

22 Définition et utilisation des différents taux Nous allons considérer 6 différents taux et voir dans quels contextes ils sont utilisés: - le taux de rendement à maturité - le taux de swap - le taux zéro-coupon - le taux forward - le taux forward instantané - le taux de rendement au pair

23 Définition et utilisation des différents taux (2) Le taux de rendement à maturité (Yield to Maturity (YTM) en anglais) Il est associé à un produit de taux d intérêt, l obligation à taux fixe. L obligation à taux fixe est classiquement cotée en prix ou en taux. Ce taux est le taux de rendement à maturité de l obligation. Rappel: L obligation à taux fixe est évaluée par actualisation des flux futurs qu elle délivre. A la date t, le taux de rendement actuariel à maturité de l obligation de prix V(t) délivrant les flux F(i) aux dates futures i = t+1,..., m est le taux R(t) qui vérifie l équation suivante: V ( t) F( i) = m i= t+ 1 ) [ 1+ R( t ] i t

24 Définition et utilisation des différents taux (3) Le taux de rendement à maturité

25 Définition et utilisation des différents taux (4) Pourquoi ce taux est-il appelé taux de rendement à maturité? Aujourd hui, nous achetons une obligation de maturité 3 ans, de montant principal 100$, de taux de coupon 5% et de taux de rendement 10%. Les flux perçus sont 5, 5 et 105 au bout respectivement d un an, deux ans et trois ans. Le prix de cette obligation est égal à euros. V = = 87.57

26 Définition et utilisation des différents taux (5) Illustration du taux de rendement à maturité En supposant que les flux intermédiaires i.e. les coupons reçus au bout d un an et deux ans ont pu être réinvestis au taux annuel de 10%, le flux total à maturité s élève à: 5 (1.1) (1.1) = L opération a permis de générer un taux de rendement annuel R sur la période tel que (1 + R) 3 = = 10%

27 Définition et utilisation des différents taux (6) La courbe des taux de rendement à maturité La courbe des taux de rendement à maturité associe à chaque maturité d une obligation son taux de rendement. En pratique, cette courbe souffre de l effet coupon pour des raisons essentiellement fiscales, certains pays taxant différemment le capital et les coupons. Ainsi, deux obligations de même échéance mais de taux de coupon différent n auront pas forcément le même taux de rendement, les investisseurs préférant l obligation qui a le coupon le plus élevé, ce qui a pour effet d accroître son prix et de diminuer son taux de rendement.

28 Définition et utilisation des différents taux (7) Exemple de courbe de taux de rendement à maturité

29 Définition et utilisation des différents taux (8) Exemple de courbe de taux de rendement à maturité (2)

30 Définition et utilisation des différents taux (9) Avantage du taux de rendement à maturité Le taux de rendement actuariel à maturité permet d associer un seul facteur de risque responsable de la variation du prix de l obligation ou d un portefeuille obligataire. Pour le détenteur d un portefeuille obligataire qui souhaite protéger son capital, il suffit alors d immuniser son portefeuille contre les variations ce taux. On appelle cela la couverture en duration (voir MP p 40 à 44).

31 Définition et utilisation des différents taux (10) Limite du taux de rendement à maturité Le fait d utiliser le taux de rendement pour évaluer une obligation consiste à faire l hypothèse que la courbe des taux est plate. En effet on utilise le même taux R dans chaque facteur d actualisation. Or la courbe des taux est très rarement plate. Une obligation est plus justement évaluée à l aide des taux zéro-coupon.

32 Définition et utilisation des différents taux (11) Le taux de swap Rappel: Un swap standard (ou plain vanilla) est caractérisé par: - l échange d une patte (ou jambe) fixe dont les paiements dépendent d un taux fixe pour une patte variable dont les paiements dépendent d un taux variable. - un montant principal constant tout au long de la vie du swap. - enfin, la maturité du taux variable est identique à la durée entre deux paiements de la patte variable.

33 Définition et utilisation des différents taux (12) Le taux de swap La valeur d un swap standard de montant nominal N est égale à celle: - d une obligation à taux fixe de maturité identique à celle du swap et de même montant nominal que le swap; - moins le montant nominal du swap. A une date t donnée, le taux fixe est déterminé de telle façon que la valeur du swap soit égale à 0. Ce taux fixe est appelé taux de swap. C est ainsi que sont cotés les swaps.

34 Définition et utilisation des différents taux (13) Exemple de cotation de swaps euribor 3 mois

35 Définition et utilisation des différents taux (14) La courbe des taux de swap Les taux de swap cotés sur le marché sont issus de swaps standards entre banques. C est la raison pour laquelle cette courbe est couramment appelée courbe interbancaire. En zone Euro, elle est construite à l aide des taux euribor de maturité 1 jour à 1 an pour la partie courte et des taux de swaps pour les maturités au-delà. A l instant t, c est une véritable photo des cotations sur le marché interbancaire.

36 Définition et utilisation des différents taux (15) Définition du taux zéro-coupon Il est implicitement défini dans la relation suivante: B(0, t) = [ 1+ R(0, t) ] t où: - B(0,t): prix de marché à la date 0 d une obligation zérocoupon délivrant 1 euro à la date t. On appelle aussi B(0,t), le facteur d actualisation en 0 pour la maturité t. - R(0,t): taux de rendement en 0 de l obligation zéro-coupon délivrant 1 euro en t. R(0,t) est aussi le taux zéro-coupon en 0 de maturité t. Nota Bene: les concepts de taux de rendement à maturité et de taux zéro-coupon sont identiques pour des obligations zéro-coupon (appelées strips). 1

37 Définition et utilisation des différents taux (16) Reprenons l équation qui caractérise le prix de l obligation en utilisant le taux de rendement à maturité R V ( t) F( i) = m i= t+ 1 ) [ 1+ R( t ] En l absence d opportunités d arbitrages, il est équivalent de détenir cette obligation ou l ensemble des m strips Vi qui la composent et délivrent chacune le flux F(i) à la date i. V ( t) = m Vi i= t+ 1 Le fait d utiliser le taux de rendement à maturité revient à actualiser chacun des flux au même taux et donc à donner des prix erronés aux obligations zéro-coupon sauf dans le cas où la courbe est plate. ( t) i t

38 Définition et utilisation des différents taux (17) Dans la pratique les taux de rendement associés à chacune des obligations zéro-coupon sont différents (sauf quand la courbe est plate). Le prix du strip Vi est égal à V F( i) ( t) F( i) B( t, i) i = = i t [ 1+ R( t, i t) ] R(t, θ) : taux de rendement de l obligation zéro-coupon d échéance t + θ B(t, T) : prix à la date t de l obligation zéro-coupon rapportant 1 euro en T («facteur d actualisation») On appelle plus simplement R(t, θ) le taux zéro-coupon en t d échéance t + θ

39 Définition et utilisation des différents taux (18) Le prix V de l obligation à la date t s écrit donc plus justement V i ( t) = m i= t+ 1 F( i) [ 1+ R( t, i t) ] = m i t i= t+ 1 F( i) B( t, i) Exemple: Soit l obligation de montant nominal 100$, de maturité 3 ans et de taux de coupon 10%. Les strips à 1 an, 2 ans et 3 ans cote respectivement 7%, 9% et 10%. Le prix P de l obligation est égal à 10 P = 1+ 7% ( 1+ 9% ) ( 1+ 10% ) 3 = $

40 Définition et utilisation des différents taux (19) Pour évaluer convenablement une obligation, il suffit donc de connaître les taux zéro-coupon associés aux maturités de chacun des flux de l obligation. Ces taux zéro-coupon n existent malheureusement pas sur le marché pour un continuum de maturité. Il n existe en effet que trop peu d obligations zéro-coupon. Les courbes de taux zéro-coupon obtenues directement en utilisant les strips sont en effet fortement discontinues: voir slides suivantes

41 Définition et utilisation des différents taux (20)

42 Définition et utilisation des différents taux (21)

43 Définition et utilisation des différents taux (22) Il est donc nécessaire d estimer cette courbe des taux zérocoupon par d autres méthodes (voir séances 3 et 4). La connaissance de cette courbe de taux zéro-coupon (en fait nous verrons qu il y en a plusieurs caractérisées par différents risques de contrepartie) permet d évaluer n importe quel produit de taux à flux déterministes. La connaissance de la courbe des taux zéro-coupon permet aussi de déduire deux autres courbes très utilisées en pratique: - la courbe des taux forwards; - et la courbe des taux de rendement au pair.

44 Définition et utilisation des différents taux (23) Définition du taux forward Le taux forward (ou taux forward zéro-coupon) F(t,x,y-x), déterminé en t, démarrant en x et d échéance y, est défini par: F( t, x, y x) = ( 1+ R( t, y) ) ( 1+ R( t, x) ) Pour un emprunt avec remboursement des intérêts et du capital à l échéance, F(t,x,y-x) est le taux d intérêt auquel on peut signer un contrat aujourd hui, avec un démarrage en x et l échéance en y. Voir slide suivante pour une illustration y t x t 1 y x 1

45 Définition et utilisation des différents taux (24) Un taux qu on peut se garantir Aujourd hui, nous empruntons 1 $ à 2 ans et prêtons 1$ à 1 an. Les cash-flows de cette double opération sont: Aujourd hui Dans 1 an Dans 2 ans Emprunt 1 -[1+R(0,2)]² Prêt -1 1+R(0,1) Solde total 0 1+R(0,1) -[1+R(0,2)]² Cette opération est équivalente à emprunter 1+R(0,1) dans un an, et à rembourser [1+R(0,2)]² dans deux ans. Le taux implicite du prêt est égal à ( 1+ R(0,2) ) 1+ R(0,1) 1 = F(0,1,1) F(0,1,1) est le taux d intérêt garanti aujourd hui pour un prêt démarrant dans un an et finissant dans 2 ans. 2

46 Définition et utilisation des différents taux (26) La courbe des taux forwards (zéro-coupon) Il s agit de la courbe déterminée à la date t, qui à y-x fait correspondre F(t,x,y-x) avec des taux démarrant en x. Concrètement la quantité y-x varie toujours entre 1 jour et 30 ans, la quantité x étant fixée au départ. On peut tracer de très nombreuses courbes des taux forwards selon la valeur choisie de x: - la courbe des taux forwards dans un mois (x = 1/12); - la courbe des taux forwards dans un an (x = 1); - la courbe des taux forwards dans 10 ans (x = 10); mais aussi courbe des taux forwards CMS, CMT...

47 Définition et utilisation des différents taux (27) Le taux forward instantané Il s agit d un taux forward particulier défini comme suit f ( t, x) = lim y x 0 F( t, x, y x) Il s agit concrètement du taux forward déterminé en t, démarrant en x et finissant un instant (infiniment petit) plus tard. Pour des raisons pratiques, ce taux est très souvent utilisé en modélisation (cf le modèle de Heath, Jarrow et Morton). Nota bene: f(t,t) = r(t), r(t) étant connu comme le taux court, c est-à-dire le taux en t finissant un instant plus tard. On trace la courbe des taux forwards instantanés qui à x fait correspondre f(t,x).

48 Définition et utilisation des différents taux (28) Différence entre une courbe de taux forwards classique et la courbe des taux forwards instantanés Pour la courbe des taux forwards instantanés, le paramètre qui varie est le paramètre x. A chaque valeur de x dans le futur correspond donc la valeur du taux forward instantané à cette date. La courbe tracée n est donc pas une courbe par maturité des taux, celle-ci étant toujours infinitésimale. Au contraire, pour une courbe des taux forwards classique, le paramètre qui bouge est le paramètre z=y-x, x étant fixé. Dans ce cas précis, on retrouve une véritable courbe des taux par maturité.

49 Définition et utilisation des différents taux (29) Le taux de rendement au pair Pour gommer l effet coupon rencontré sur la courbe des taux de rendement à maturité, on trace la courbe des taux de rendement au pair. Rappelons qu une obligation au pair est une obligation dont le taux de coupon est identique au taux de rendement actuariel, c est-à-dire qui vaut 100 (100% du montant nominal de l obligation). R(0,t) désignant le taux zéro coupon de maturité t, le taux de rendement au pair r(n) de maturité n est calculé comme suit r( n) r( n) 100+ r( n) = R(0,1) 2 n 1+ R(0,2) 1+ R(0, n) ( ) ( )

50 Définition et utilisation des différents taux (30) Le taux de rendement au pair soit r ( n) = n i= (1 + ( 1 + R (0, n) ) R (0, i)) i n Cette courbe associe à la maturité n le taux r(n). Elle est classiquement utilisée afin de déterminer le niveau du coupon lors de l émission d une obligation au pair.

51 Définition et utilisation des différents taux (31) Liens entre les différents taux Nous avons précédemment exhibé les liens entre les différents taux en supposant que les taux étaient composés annuellement. Revenons sur la notion de composition par un exemple: Si vous investissez 100$ pour 5 ans au taux R 2 de 6% avec composition semi-annuelle: 6% - au bout de 6 mois, vous aurez: 100$ au bout d un an vous aurez: 6% 100$ % - au bout d un an et demi, vous aurez: 100$ etc... 3

52 Définition et utilisation des différents taux (32) Liens entre les différents taux (2) A présent, si vous investissez 100$ pour 5 ans au taux de 6% avec n compositions dans l année: Au bout de T ans, vous aurez: 100$. 1+ R Quand n tend vers l infini, le mode de composition est continu. On obtient: C R n est le taux exprimé en composition continue. n n nt R n C R. T lim 100$. 1 + = 100$. e n nt R n

53 Définition et utilisation des différents taux (33) Liens entre les différents taux (3) Le lien entre le taux exprimé en composition continue et le taux R 1 = R exprimé en composition annuelle est d après l équation précédente: R C R C = ln( 1+ R) En composition continue, les liens entre les différents taux sont les suivants: 1- Lien entre le facteur d actualisation et le taux zéro-coupon: B( t, T ) = e R C.( T t)

54 Définition et utilisation des différents taux (34) Liens entre les différents taux (4) 2- Lien entre le taux forward et les taux zéro-coupon: 3- Lien entre le taux zéro-coupon et le taux forward instantané: voir MP p. 16 à 18 x y t x t R t x t y t R t y x y x t F C C C = ), ( ) ( ), ( ) ( ),, ( = y t C C ds s t f t y t y t R ), ( 1 ), (

55 Quelles formes prend la courbe des taux? La courbe des taux peut prendre cinq formes différentes en fonction des évènements de marché: - quasi-plate - croissante - décroissante - décroissante sur le court terme, puis croissante - croissante sur le court terme, puis décroissante cf slides suivantes pour des illustrations concrètes La forme croissante est la plus couramment obtenue.

56 Quelles formes prend la courbe des taux? (2) Courbe Trésor des taux de rendement au pair - US - 03/11/ % 6.00% Par Yield 5.50% 5.00% Maturity

57 Quelles formes prend la courbe des taux? (3) Courbe Trésor des taux de rendement au pair - Japon - 27/04/ % 2.00% Par Yield 1.50% 1.00% 0.50% 0.00% Maturity

58 Quelles formes prend la courbe des taux? (4) Courbe Trésor des taux de rendement au pair - UK - 19/10/ % 5.50% Par Yield 5.00% 4.50% Maturity

59 Quelles formes prend la courbe des taux? (5) Courbe Trésor des taux de rendement au pair - Europe (France + Allemagne) - 04/04/ % 5.00% Par Yield 4.50% 4.00% Maturity

60 Quelles formes prend la courbe des taux? (6) Courbe Trésor des taux de rendement au pair - US - 29/02/ % 6.50% Par Yield 6.00% 5.50% Maturity

61 Quelles formes prend la courbe des taux? (7) Il existe un lien direct entre la forme de la courbe des taux de rendement au pair et la position relative par rapport aux courbes des taux zéro-coupon et forward correspondantes. Quand la courbe des taux de rendement au pair est croissante (décroissante): - la courbe des taux zéro-coupon se situe au-dessus (endessous) de celle-ci; - la courbe des taux forward se situe au-dessus (en-dessous) de la courbe des taux zéro-coupon. Exercice: Démontrer ces deux assertions. Cf les 2 slides suivantes pour une illustration concrète.

62 Quelles formes prend la courbe des taux? (8) Positions relatives des courbes de taux de rendement au pair, zéro-coupon et forward pour une forme croissante Yield (in %) Japan Par Yield Curve Japan 0 Coupon Rate Curve Japan 1Y forward 0 Coupon Rate Curve Maturity

63 Quelles formes prend la courbe des taux? (9) Positions relatives des courbes de taux de rendement au pair, zéro-coupon et forward pour une forme décroissante UK 1Y Forward 0 Coupon Rate Curve UK Par Yield Curve UK 0 Coupon Rate curve Yield (in %) Maturity

64 Comment évolue empiriquement la courbe des taux? L étude historique des mouvements de la courbe des taux met en relief les points suivants: - les taux d intérêt ne sont pas négatifs. - les taux d intérêt sont affectés par des effets de retour à la moyenne. - les taux n évoluent pas de façon parfaitement corrélés. - les taux à court terme sont plus volatiles que les taux à long terme. - 3 facteurs de niveau, pente et courbure sont à l origine de plus de 95% des mouvements de la courbe des taux.

65 Comment évolue empiriquement la courbe des taux? (2) Les taux ne sont pas négatifs Si les taux d intérêt réels sont parfois négatifs, généralement dans un contexte où l inflation devient galopante sous l effet de chocs extérieurs (par exemple, crise du pétrole) et où parallèlement l économie ne peut supporter des taux d intérêt nominaux trop élevés sous peine de déprimer la consommation et par conséquent la croissance, les taux d intérêt nominaux ne sont pas négatifs. Il apparaît en effet aberrant d un point de vue économique de prêter de l argent à un taux négatif. Il est en effet préférable de conserver son argent sans le prêter. Pour respecter cette propriété, on ne peut modéliser les taux par des processus gaussiens.

66 Comment évolue empiriquement la courbe des taux? (3) L effet de retour à la moyenne des taux Des valeurs élevées des taux ont tendance à être suivies plus fréquemment par des baisses que par des hausses. L effet inverse est également constaté pour des niveaux de taux inhabituellement bas. Le graphique suivant montrent que les taux n ont pas de trend sur longue période. Ils évoluent au sein d un tunnel contrairement aux actions et indices actions.

67 Comment évolue empiriquement la courbe des taux? (4) Dow Chemical en US $ Taux de swap 10 ans en % /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/1999

68 Comment évolue empiriquement la courbe des taux? (5) Comment modéliser l effet de retour à la moyenne des taux? Vasicek (1977) a proposé de modéliser le taux court par un processus d Ornstein-Uhlenbeck où r(t): taux court en t (assimilable au taux JJ). b: moyenne sur long terme du taux court. a: vitesse de retour à la moyenne. W(t): mouvement brownien voir MP p 72 à 74 [ b r( t) ] dt + σdw ( ) dr( t) = a t

69 Comment évolue empiriquement la courbe des taux? (6) Lorsque r(t) est éloigné de b, l espérance de variation instantanée de r(t), égale à a(b-r(t)) est positive si r(t) < b. Dans ce cas, le taux court a tendance à augmenter, se rapprochant de la moyenne sur long terme d autant plus intensément qu il s en est écarté et que le paramètre a est grand. A l inverse, si r(t) > b, l espérance de variation instantanée de r(t) est négative et r(t) diminue dans le temps pour se rapprocher de b. L inconvénient de cette modélisation est que le taux court suit un processus gaussien, donc est négatif avec une probabilité non nulle.

70 Comment évolue empiriquement la courbe des taux? (7) Cox, Ross et Ingersoll (1985) ont proposé de modéliser le taux court par un processus racine carré [ b r( t) ] dt + σ r( t) dw ( t) avec (0) 0 dr( t) = a r = Ce processus bénéficie du même effet de retour à la moyenne. En outre, le taux court ainsi modélisé reste toujours positif.

71 Comment évolue empiriquement la courbe des taux? (8) Les taux n évoluent pas de façon parfaitement corrélés L étude statistique des variations de taux zéro-coupon de maturité par exemple 3 mois, 2 ans et 10 ans montre qu un seul facteur ne suffit pas à rendre compte de ces évolutions. En particulier, l évolution des taux à court terme apparaît peu corrélée avec l évolution des taux à long terme. Nous reportons ci-dessous les corrélations entre les variations quotidiennes de taux zéro-coupon issus de la courbe interbancaire pour la France de 1995 à 1998.

72 Comment évolue empiriquement la courbe des taux? (9) Un exemple empirique 1M 3M 6M 1A 2A 3A 4A 5A 7A 10A 1M 1 3M M A A A A A A A

73 Comment évolue empiriquement la courbe des taux? (10) L étude du tableau précédent montre que: - les corrélations sont toutes positives. - plus l écart de maturité entre deux taux est important, moins la corrélation est élevée. - le segment court terme [1 mois - 6 mois] est très corrélé. - le segment long terme [5 ans - 10 ans] est également très corrélé. - les modèles de taux à un facteur sont déficients dans la mesure où ils impliquent une matrice de corrélation entre variations de taux ne contenant que des termes égaux à un.

74 Comment évolue empiriquement la courbe des taux? (11) Les taux à court terme sont plus volatiles que les taux à long terme Historiquement, on constate que: - la volatilité est généralement une fonction décroissante de la maturité des taux, ou croissante sur le court terme jusqu à un an puis décroissante au delà. - la volatilité des taux semble corrélée avec le niveau des taux. - il est donc important que les fonctions de volatilité induites par les modèles de taux satisfassent au moins le premier critère.

Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations

Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Objectifs de la session. Comprendre les calculs de Valeur Actuelle (VA, Present Value, PV) Formule générale, facteur d actualisation (discount

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne 2006-2007 Séance 1. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne 2006-2007 Séance 1. Philippe PRIAULET Finance 1 Université d Evry Val d Essonne 2006-2007 Séance 1 Philippe PRIAULET L environnement d investissement: banques et marchés Depuis le début des années 70, on a assisté à un décloisonnement des

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement...

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement... III Table des matières Avant-propos Remerciements................................. Les auteurs..................................... Chapitre 1 L intérêt............................. 1 1. Mise en situation...........................

Plus en détail

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison)

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) Université de Lorraine Faculté des Sciences et Technologies MASTER 2 IMOI, parcours AD et MF Année 2013/2014 Ecole des Mines de Nancy LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) 2.1 Un particulier place 500 euros

Plus en détail

PROJET MODELE DE TAUX

PROJET MODELE DE TAUX MASTER 272 INGENIERIE ECONOMIQUE ET FINANCIERE PROJET MODELE DE TAUX Pricing du taux d intérêt des caplets avec le modèle de taux G2++ Professeur : Christophe LUNVEN 29 Fevrier 2012 Taylan KUNAL - Dinh

Plus en détail

Chapitre 2 : l évaluation des obligations

Chapitre 2 : l évaluation des obligations Chapitre 2 : l évaluation des obligations 11.10.2013 Plan du cours Flux monétaires, prix et rentabilité Bibliographie: caractéristiques générales Berk, DeMarzo: ch. 8 obligations zéro-coupon obligations

Plus en détail

Génération de scénarios économiques

Génération de scénarios économiques Modélisation des taux d intérêt Pierre-E. Thérond ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 22 novembre 2013 Motivation La modélisation des taux d intérêt est

Plus en détail

Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB. Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les

Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB. Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-7 Cours et rendement

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille (33 points) Monsieur X est un gérant de fonds obligataire qui a repris la responsabilité de gestion du portefeuille obligataire

Plus en détail

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone...

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone... Liste des notes techniques.................... xxi Liste des encadrés....................... xxiii Préface à l édition internationale.................. xxv Préface à l édition francophone..................

Plus en détail

Le modèle de Black et Scholes

Le modèle de Black et Scholes Le modèle de Black et Scholes Alexandre Popier février 21 1 Introduction : exemple très simple de modèle financier On considère un marché avec une seule action cotée, sur une période donnée T. Dans un

Plus en détail

Les mathématiques de la finance Université d été de Sourdun Olivier Bardou olivier.bardou@gdfsuez.com 28 août 2012 De quoi allons nous parler? des principales hypothèses de modélisation des marchés, des

Plus en détail

Options, Futures, Parité call put

Options, Futures, Parité call put Département de Mathématiques TD Finance / Mathématiques Financières Options, Futures, Parité call put Exercice 1 Quelle est la différence entre (a) prendre une position longue sur un forward avec un prix

Plus en détail

Problèmes de crédit et coûts de financement

Problèmes de crédit et coûts de financement Chapitre 9 Problèmes de crédit et coûts de financement Ce chapitre aborde un ensemble de préoccupations devenues essentielles sur les marchés dedérivésdecréditdepuislacriseducréditde2007.lapremièredecespréoccupations

Plus en détail

Gestion obligataire passive

Gestion obligataire passive Finance 1 Université d Evry Séance 7 Gestion obligataire passive Philippe Priaulet L efficience des marchés Stratégies passives Qu est-ce qu un bon benchmark? Réplication simple Réplication par échantillonnage

Plus en détail

TP1 Méthodes de Monte Carlo et techniques de réduction de variance, application au pricing d options

TP1 Méthodes de Monte Carlo et techniques de réduction de variance, application au pricing d options Université de Lorraine Modélisation Stochastique Master 2 IMOI 2014-2015 TP1 Méthodes de Monte Carlo et techniques de réduction de variance, application au pricing d options 1 Les options Le but de ce

Plus en détail

Les techniques des marchés financiers

Les techniques des marchés financiers Les techniques des marchés financiers Corrigé des exercices supplémentaires Christine Lambert éditions Ellipses Exercice 1 : le suivi d une position de change... 2 Exercice 2 : les titres de taux... 3

Plus en détail

Pratique des options Grecs et stratégies de trading. F. Wellers

Pratique des options Grecs et stratégies de trading. F. Wellers Pratique des options Grecs et stratégies de trading F. Wellers Plan de la conférence 0 Philosophie et structure du cours 1 Définitions des grecs 2 Propriétés des grecs 3 Qu est ce que la volatilité? 4

Plus en détail

Chapitre 8 L évaluation des obligations. Plan

Chapitre 8 L évaluation des obligations. Plan Chapitre 8 L évaluation des obligations Plan Actualiser un titre à revenus fixes Obligations zéro coupon Obligations ordinaires A échéance identique, rendements identiques? Évolution du cours des obligations

Plus en détail

Options et Volatilité (introduction)

Options et Volatilité (introduction) SECONDE PARTIE Options et Volatilité (introduction) Avril 2013 Licence Paris Dauphine 2013 SECONDE PARTIE Philippe GIORDAN Head of Investment Consulting +377 92 16 55 65 philippe.giordan@kblmonaco.com

Plus en détail

Probabilités III Introduction à l évaluation d options

Probabilités III Introduction à l évaluation d options Probabilités III Introduction à l évaluation d options Jacques Printems Promotion 2012 2013 1 Modèle à temps discret 2 Introduction aux modèles en temps continu Limite du modèle binomial lorsque N + Un

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

3- Le risque de taux d'intérêt

3- Le risque de taux d'intérêt 3- Le risque de taux d'intérêt Risque de taux d'intérêt : «risque de variation des prix d'un titre de dette (obligations, titres de créance négociables) ou d'un titre composé ou d'un produit dérivé, résultant

Plus en détail

Finance 1. Université d Evry Val d Essonne Séance 4. Philippe PRIAULET

Finance 1. Université d Evry Val d Essonne Séance 4. Philippe PRIAULET Finance 1 Université d Evry Val d Essonne Séance 4 Philippe PRIAULET Plan de la formation Les swaps Définition Terminologie, convention et cotation Utilisations en pratique des swaps Evaluation des swaps

Plus en détail

L essentiel des marchés financiers

L essentiel des marchés financiers Éric Chardoillet Marc Salvat Henri Tournyol du Clos L essentiel des marchés financiers Front office, post-marché et gestion des risques, 2010 ISBN : 978-2-212-54674-3 Table des matières Introduction...

Plus en détail

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA MATHS FINANCIERES Mireille.Bossy@sophia.inria.fr Projet OMEGA Sophia Antipolis, septembre 2004 1. Introduction : la valorisation de contrats optionnels Options d achat et de vente : Call et Put Une option

Plus en détail

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES l'ensemble de ces sujets de formations ont été construits sur mesure à la demande de nos clients SOMMAIRE LES MARCHÉS 3 LES MARCHÉS FINANCIERS NIVEAU 1 4 LES MARCHÉS FINANCIERS

Plus en détail

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2 Placements financiers CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2 Profitez de la hausse potentielle des taux de l économie américaine et d une possible appréciation du dollar américain (1). (1) Le support Conservateur

Plus en détail

Propriétés des options sur actions

Propriétés des options sur actions Propriétés des options sur actions Bornes supérieure et inférieure du premium / Parité call put 1 / 1 Taux d intérêt, capitalisation, actualisation Taux d intéret composés Du point de vue de l investisseur,

Plus en détail

G&R Europe Distribution 5

G&R Europe Distribution 5 G&R Europe Distribution 5 Instrument financier émis par Natixis, véhicule d émission de droit français, détenu et garanti par Natixis (Moody s : A2 ; Standard & Poor s : A au 6 mai 2014) dont l investisseur

Plus en détail

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée Éligibilité

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée  Éligibilité Total Sélection Instrument financier émis par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 20 novembre 2014) dont l investisseur supporte le risque de crédit. Total Sélection est une alternative

Plus en détail

Guide de l investisseur

Guide de l investisseur Guide de l investisseur Sommaire 2 Les principes d investissement 5 Les différentes formes d investissement 6 Les obligations 16 Les actions 24 Les fonds d investissement 36 Les produits dérivés 42 Les

Plus en détail

Votre coupon augmente avec la hausse des taux d intérêt. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) Interest Evolution 2018 STRATÉGIE P. 2. DURÉE p.

Votre coupon augmente avec la hausse des taux d intérêt. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) Interest Evolution 2018 STRATÉGIE P. 2. DURÉE p. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) STRATÉGIE P. 2 Crédit Agricole CIB - fait bénéficier l investisseur d un coupon brut annuel intéressant pendant 8 ans. Concrètement, le calcul du coupon s opère sur la base

Plus en détail

Les Turbos. Guide Pédagogique. Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits présentant un risque de perte en capital

Les Turbos. Guide Pédagogique. Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits présentant un risque de perte en capital Les Turbos Guide Pédagogique Produits à effet de levier avec barrière désactivante Produits présentant un risque de perte en capital Les Turbos 2 Sommaire Introduction : Que sont les Turbos? 1. Les caractéristiques

Plus en détail

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance.

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. alpha sélection alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

Valorisation d es des options Novembre 2007

Valorisation d es des options Novembre 2007 Valorisation des options Novembre 2007 Plan Rappels Relations de prix Le modèle binomial Le modèle de Black-Scholes Les grecques Page 2 Rappels (1) Définition Une option est un contrat financier qui confère

Plus en détail

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Pierre Andreoletti pierre.andreoletti@univ-orleans.fr Bureau E15 1 / 20 Objectifs du cours Définition

Plus en détail

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital.

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. TURBOS WARRANTS CERTIFICATS Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. 2 LES TURBOS 1. Introduction Que sont les Turbos? Les Turbos sont des produits

Plus en détail

TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300!

TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300! TURBOS Jour TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300! PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRéSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL Société Générale propose une nouvelle génération de Turbos,

Plus en détail

LES OPTIONS DE CHANGE DE SECONDE GÉNÉRATION : UN APERÇU

LES OPTIONS DE CHANGE DE SECONDE GÉNÉRATION : UN APERÇU LES OPTIONS DE CHANGE DE SECONDE GÉNÉRATION : UN APERÇU En forte croissance depuis le début des années quatre-vingt, le marché des options sur devises s est enrichi, au début des années quatre-vingt-dix,

Plus en détail

QUESTIONS D ENTRETIENS EN FINANCE DE MARCHE

QUESTIONS D ENTRETIENS EN FINANCE DE MARCHE QUESTIONS D ENTRETIENS EN FINANCE DE MARCHE Le présent document est un recueil de questions, la plupart techniques, posées à des candidats généralement jeunes diplômés, issus d école d ingénieurs, de commerce

Plus en détail

Les obligations. S. Chermak infomaths.com

Les obligations. S. Chermak infomaths.com Les obligations S. Chermak Infomaths.com Saïd Chermak infomaths.com 1 Le marché des obligations est un marché moins médiatique mais tout aussi important que celui des actions, en terme de volumes. A cela

Plus en détail

Les Obligations Convertibles (introduction)

Les Obligations Convertibles (introduction) TROISIEME PARTIE Les Obligations Convertibles (introduction) Avril 2011 Licence Paris Dauphine 2011 Sommaire LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES Sect 1 Présentation, définitions Sect 2 Eléments d analyse et typologie

Plus en détail

Hedging delta et gamma neutre d un option digitale

Hedging delta et gamma neutre d un option digitale Hedging delta et gamma neutre d un option digitale Daniel Herlemont 1 Introduction L objectif de ce projet est d examiner la couverture delta-gamma neutre d un portefeuille d options digitales Asset-Or-Nothing

Plus en détail

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 1 - DEFINITION DES PRODUITS DERIVES 2 - DEFINITIONS DES MARCHES 3 - USAGE DES CONTRATS 4 - COMPTABILISATION DES OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 51 SECTION 5

Plus en détail

Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1

Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1 Master IMEA Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o Corrigé exercices8et9 8. On considère un modèle Cox-Ross-Rubinstein de marché (B,S) à trois étapes. On suppose que S = C et que les facteurs

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

ERRATA ET AJOUTS. ( t) 2 s2 dt (4.7) Chapitre 2, p. 64, l équation se lit comme suit : Taux effectif = 1+

ERRATA ET AJOUTS. ( t) 2 s2 dt (4.7) Chapitre 2, p. 64, l équation se lit comme suit : Taux effectif = 1+ ERRATA ET AJOUTS Chapitre, p. 64, l équation se lit comme suit : 008, Taux effectif = 1+ 0 0816 =, Chapitre 3, p. 84, l équation se lit comme suit : 0, 075 1 000 C = = 37, 50$ Chapitre 4, p. 108, note

Plus en détail

Pratique des produits dérivés P3 : futures, forwards

Pratique des produits dérivés P3 : futures, forwards Pratique des produits dérivés P3 : futures, forwards Olivier Brandouy Université de Bordeaux 2014 2015 Diapo 1/60 Olivier Brandouy Master 2 Métiers de la Banque (CPA) Plan 1 Introduction Futures et Forwards

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

Théorie Financière 8 P. rod i u t its dé dérivés

Théorie Financière 8 P. rod i u t its dé dérivés Théorie Financière 8P 8. Produits dit dérivés déié Objectifsdelasession session 1. Définir les produits dérivés (forward, futures et options (calls et puts) 2. Analyser les flux financiers terminaux 3.

Plus en détail

INTRODUCTION. Stratégie de gestion de portefeuille obligataire (Notes pédagogiques) Notes produites par Kodjovi ASSOÉ.

INTRODUCTION. Stratégie de gestion de portefeuille obligataire (Notes pédagogiques) Notes produites par Kodjovi ASSOÉ. Stratégie de gestion de portefeuille obligataire (Notes pédagogiques) Notes produites par Kodjovi ASSOÉ. INTRODUCTION Les obligations occupent une place prépondérante dans le portefeuille de plusieurs

Plus en détail

Méthodes de la gestion indicielle

Méthodes de la gestion indicielle Méthodes de la gestion indicielle La gestion répliquante : Ce type de gestion indicielle peut être mis en œuvre par trois manières, soit par une réplication pure, une réplication synthétique, ou une réplication

Plus en détail

Ask : Back office : Bar-chart : Bear : Bid : Blue chip : Bond/Junk Bond : Bull : Call : Call warrant/put warrant :

Ask : Back office : Bar-chart : Bear : Bid : Blue chip : Bond/Junk Bond : Bull : Call : Call warrant/put warrant : Parlons Trading Ask : prix d offre ; c est le prix auquel un «market maker» vend un titre et le prix auquel l investisseur achète le titre. Le prix du marché correspond au prix le plus intéressant parmi

Plus en détail

Gestion des risques et institutions financières

Gestion des risques et institutions financières Gestion des risques et institutions financières John Hull université de Toronto, Canada Édition française réalisée et adaptée par Christophe Godlewski et Maxime Merli université Louis Pasteur Strasbourg

Plus en détail

I. Introduction. 1. Objectifs. 2. Les options. a. Présentation du problème.

I. Introduction. 1. Objectifs. 2. Les options. a. Présentation du problème. I. Introduction. 1. Objectifs. Le but de ces quelques séances est d introduire les outils mathématiques, plus précisément ceux de nature probabiliste, qui interviennent dans les modèles financiers ; nous

Plus en détail

Mémoire d actuariat - promotion 2010. complexité et limites du modèle actuariel, le rôle majeur des comportements humains.

Mémoire d actuariat - promotion 2010. complexité et limites du modèle actuariel, le rôle majeur des comportements humains. Mémoire d actuariat - promotion 2010 La modélisation des avantages au personnel: complexité et limites du modèle actuariel, le rôle majeur des comportements humains. 14 décembre 2010 Stéphane MARQUETTY

Plus en détail

GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille!

GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille! GUIDE DES WARRANTS Donnez du levier à votre portefeuille! Instrument dérivé au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Produits non garantis en capital à effet de levier EN SAVOIR PLUS? www.listedproducts.cib.bnpparibas.be

Plus en détail

DIPLOME D'ETUDES APPROFONDIES EN ECONOMIE ET FINANCE THEORIE DES MARCHES FINANCIERS. Semestre d hiver 2001-2002

DIPLOME D'ETUDES APPROFONDIES EN ECONOMIE ET FINANCE THEORIE DES MARCHES FINANCIERS. Semestre d hiver 2001-2002 Département d économie politique DIPLOME D'ETUDES APPROFONDIES EN ECONOMIE ET FINANCE THEORIE DES MARCHES FINANCIERS Semestre d hiver 2001-2002 Professeurs Marc Chesney et François Quittard-Pinon Séance

Plus en détail

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique

Plus en détail

Le call 6 mois strike 35 coûte 6 EUR ; le call 6 mois strike 40 coûte 4 EUR. L action sous-jacente cote 37.50 EUR.

Le call 6 mois strike 35 coûte 6 EUR ; le call 6 mois strike 40 coûte 4 EUR. L action sous-jacente cote 37.50 EUR. Exercice 09/02 #3 Le call 6 mois strike 35 coûte 6 EUR ; le call 6 mois strike 40 coûte 4 EUR. L action sous-jacente cote 37.50 EUR. a) Comment créer un bull spread avec ces calls? b) Quel est le gain,

Plus en détail

LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan. Paper Audit & Conseil 1

LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan. Paper Audit & Conseil 1 LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan Paper Audit & Conseil 1 Sommaire 1. Définition de la relation de couverture 2. Le swap

Plus en détail

Produits structurés. Sacha Duparc, Développement & Trading Produits Structurés 20.12.2013

Produits structurés. Sacha Duparc, Développement & Trading Produits Structurés 20.12.2013 Produits structurés Sacha Duparc, Développement & Trading Produits Structurés 20.12.2013 Importance du marché des produits structurés en Suisse Les produits structurés constituent une catégorie d investissement

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 9 CREDITS BANCAIRES ET EMPRUNTS OBLIGATAIRES LE MARCHE OBLIGATAIRE LE RISQUE DE TAUX

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 9 CREDITS BANCAIRES ET EMPRUNTS OBLIGATAIRES LE MARCHE OBLIGATAIRE LE RISQUE DE TAUX COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 9 CREDITS BANCAIRES ET EMPRUNTS OBLIGATAIRES LE MARCHE OBLIGATAIRE LE RISQUE DE TAUX SEANCE 9 CREDITS BANCAIRES ET EMPRUNTS OBLIGATAIRES LE MARCHE OBLIGATAIRE LE RISQUE

Plus en détail

Qu est-ce-qu un Warrant?

Qu est-ce-qu un Warrant? Qu est-ce-qu un Warrant? L epargne est investi dans une multitude d instruments financiers Comptes d epargne Titres Conditionnel= le detenteur à un droit Inconditionnel= le detenteur a une obligation Obligations

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

Turbos & Turbos infinis

Turbos & Turbos infinis & Turbos infinis L effet de levier en toute simplicité PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL Avertissement : «PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL»

Plus en détail

Introduction à la finance quantitative présenté par N. Champagnat IECL et INRIA

Introduction à la finance quantitative présenté par N. Champagnat IECL et INRIA Introduction à la finance quantitative présenté par N. Champagnat IECL et INRIA Contents 1 Introduction aux marchés financiers 2 1.1 Rôle des marchés financiers......................... 2 1.2 Les différents

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

28 PLF 2015 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS

28 PLF 2015 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS 28 PLF 2015 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS Loi organique n 2001-692 du 1er août 2001 relative aux lois de finances, article 22. Textes pris dans le cadre de l entrée

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long»

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» REFERENCE : 202 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Souligner les aspects techniques et économiques

Plus en détail

Protégez vous contre l inflation

Protégez vous contre l inflation Credit Suisse (A+/Aa) À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Inflation Booster 0 Credit Suisse Inflation Booster 0 est un titre de dette structuré. Le produit est émis par Credit Suisse AG et vous donne droit à un coupon

Plus en détail

INFORM OBLIGATIONS DE PREMIÈRE QUALITÉ ET OBLIGATIONS À HAUT RENDEMENT: AUGMENTER LE RENDEMENT ET DIMINUER LE RISQUE GRÂCE À UNE JUSTE COMBINAISON

INFORM OBLIGATIONS DE PREMIÈRE QUALITÉ ET OBLIGATIONS À HAUT RENDEMENT: AUGMENTER LE RENDEMENT ET DIMINUER LE RISQUE GRÂCE À UNE JUSTE COMBINAISON 2 2002 INFORM INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION OBLIGATIONS DE PREMIÈRE QUALITÉ ET OBLIGATIONS À HAUT RENDEMENT: AUGMENTER LE RENDEMENT ET DIMINUER LE RISQUE GRÂCE À UNE

Plus en détail

TURBOS Votre effet de levier sur mesure

TURBOS Votre effet de levier sur mesure TURBOS Votre effet de levier sur mesure Société Générale attire l attention du public sur le fait que ces produits, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations,

Plus en détail

OPTIMISATION DU RISQUE DE TAUX DANS LA FIRME BANCAIRE PAR LES SWAPS ET AUTRES INSTRUMENTS DE COUVERTURE

OPTIMISATION DU RISQUE DE TAUX DANS LA FIRME BANCAIRE PAR LES SWAPS ET AUTRES INSTRUMENTS DE COUVERTURE INSTITUT D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE BRETAGNE OCCIDENTALE FACULTE DE DROIT ET SCIENCES ECONOMIQUES DESS «INGENIERIE FINANCIERE» Responsable Pr. Christian CADIOU OPTIMISATION DU RISQUE DE TAUX DANS

Plus en détail

INTRODUCTION INTRODUCTION

INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION Les options sont des actifs financiers conditionnels qui donnent le droit mais pas l'obligation d'effectuer des transactions sur des actifs supports. Leur intérêt réside dans

Plus en détail

Présentation Salle des marchés. Centrale Lille Octobre 2007. Contacts: Matthieu MONLUN Responsable de la salle des marchés

Présentation Salle des marchés. Centrale Lille Octobre 2007. Contacts: Matthieu MONLUN Responsable de la salle des marchés Présentation Salle des marchés Centrale Lille Octobre 2007 Contacts: Matthieu MONLUN Responsable de la salle des marchés Jérôme CHANE Sales Fixed Income Tel: 03.20.57.50.00 Email: prenom.nom@calyon.com

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Disponible du 26 mai au 16 septembre 2014 (dans la limite de l enveloppe disponible, soit 5 millions d euros)

Disponible du 26 mai au 16 septembre 2014 (dans la limite de l enveloppe disponible, soit 5 millions d euros) Aréalys Support présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Un objectif de gain de 6 % (nets de frais de gestion annuels)* par année écoulée grâce à l indice CAC 40 À l échéance

Plus en détail

Gestion des risques financiers 4 ème année ESCE. Chapitre 4

Gestion des risques financiers 4 ème année ESCE. Chapitre 4 Gestion des risques financiers 4 ème année ESCE Chapitre 4 1) et entrent dans un swap de taux plain vanilla le 5 septembre 2009 pour une durée de deux ans où s engage à payer à le taux de 2% par an (en

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Sony» sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Sony» Dans l environnement actuel caractérisé par

Plus en détail

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Charte de bonne conduite SOMMAIRE Préambule - Remarques

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

Exercice du cours Gestion Financière à Court Terme : «Analyse d un reverse convertible»

Exercice du cours Gestion Financière à Court Terme : «Analyse d un reverse convertible» Exercice du cours Gestion Financière à Court Terme : «Analyse d un reverse convertible» Quand la trésorerie d une entreprise est positive, le trésorier cherche le meilleur placement pour placer les excédents.

Plus en détail

Campus. Les formations Finance active

Campus. Les formations Finance active Campus Les formations Finance active Gestion du risque de change 1. Négocier et traiter au mieux spots et termes S approprier les fondamentaux du risque de change - Déterminer sa position et son risque

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Newmont Mining» Floored Floater sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Newmont Mining» Dans l

Plus en détail

Le risque Idiosyncrasique

Le risque Idiosyncrasique Le risque Idiosyncrasique -Pierre CADESTIN -Magali DRIGHES -Raphael MINATO -Mathieu SELLES 1 Introduction Risque idiosyncrasique : risque non pris en compte dans le risque de marché (indépendant des phénomènes

Plus en détail

Dérivés Financiers Futures et Contrats à Terme

Dérivés Financiers Futures et Contrats à Terme Dérivés Financiers Futures et Contrats à Terme Owen Williams Grenoble Ecole de Management > 2 Introduction Les forwards et futures sont des engagements à acheter ou vendre un actif à une date future donnée,

Plus en détail

Bien investir sur les marchés financiers

Bien investir sur les marchés financiers Bien investir sur les marchés financiers avec les CFD Bien investir sur les marchés financiers IG 1 Qu est-ce qu un CFD (Contrat pour la Différence)? Produit dérivé accessible aux investisseurs particuliers,

Plus en détail

Les débats sur l évolution des

Les débats sur l évolution des D o c u m e n t d e t r a v a i l d e l a B r a n c h e R e t r a i t e s d e l a C a i s s e d e s d é p ô t s e t c o n s i g n a t i o n s n 9 8-0 7 C o n t a c t : La u re nt V e r n i è r e 0 1 4

Plus en détail

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Ligne directrice Objet : Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Date : Introduction La simulation de crise

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

Arbitrage de titres convertibles

Arbitrage de titres convertibles AIMA CANADA SÉRIE DE DOCUMENTS STRATÉGIQUES Arbitrage de titres convertibles Depuis une quinzaine d années, l arbitrage de titres convertibles fournit des rendements intéressants qui sont non corrélés

Plus en détail

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : OPCVM conforme aux normes européennes

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : OPCVM conforme aux normes européennes SG MONETAIRE EURO PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : DENOMINATION : SG MONETAIRE EURO FORME JURIDIQUE : SICAV de droit français COMPARTIMENTS/NOURRICIER

Plus en détail

TRAVAIL D ETUDE ET DE RECHERCHE. Utilisation des arbres binomiaux pour le pricing des options américaines

TRAVAIL D ETUDE ET DE RECHERCHE. Utilisation des arbres binomiaux pour le pricing des options américaines Ensimag - 2éme année Mai 2010 TRAVAIL D ETUDE ET DE RECHERCHE Utilisation des arbres binomiaux pour le pricing des options américaines Anne-Victoire AURIAULT 1/48 2/48 Cadre de l Étude Cette étude a été

Plus en détail

Risque de défaut - Risque de crédit. Ecole Nationale des Ponts et Chausses

Risque de défaut - Risque de crédit. Ecole Nationale des Ponts et Chausses 1 Risque de défaut - Risque de crédit Ecole Nationale des Ponts et Chausses Vivien BRUNEL - Benoît ROGER This version: September 23, 2009 2 Introduction Ces notes de cours représentent le support de cours

Plus en détail