Mémoire et Deuil. Conseils aux familles. Les funérailles se préparent à l avance. L organisation des obsèques. Apprendre à faire son deuil

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mémoire et Deuil. Conseils aux familles. Les funérailles se préparent à l avance. L organisation des obsèques. Apprendre à faire son deuil"

Transcription

1 SUPPLÉMENT PUBLICITAIRE DU COURRIER PICARD OCTOBRE 2013 Mémoire et Deuil Conseils aux familles Les funérailles se préparent à l avance L organisation des obsèques Apprendre à faire son deuil Le choix du monument funéraire

2 2 GUIDE COURRIER PICARD

3 Conseils aux familles Édito La perte d un être cher est une épreuve à laquelle tout le monde est confronté un jour ou l autre. Durant ces moments diffi ciles, nous nous sentons parfois seuls face aux multiples conséquences d un deuil. Pourtant, il faut presque immédiatement planifi er, prévenir, faire au mieux. Cette situation d urgence est malheureusement inévitable. Un soutien, simplement pratique, se révèle alors précieux pour répondre à toutes les questions qui se posent. Telle est la raison d être de Mémoire et Deuil, conseils aux familles, dont vous avez entre les mains le deuxième numéro. Cette nouvelle publication du Courrier picard a pour but d accompagner et de conseiller les familles. Elle n a d autres ambitions que de prolonger le travail essentiel que les pompes funèbres effectuent quotidiennement au côté des familles endeuillées. De la préparation de son départ au long chemin du deuil, des organismes à prévenir au don d organes, autant de sujets que Mémoire et Deuil, conseils aux familles traite de façon claire, sensible et franche. Nous vous laissons le découvrir. Bruno Ringard Directeur de Picardie Matin Publicité Sommaire Les funérailles se préparent à l avance p. 04 Le don d organes... p. 06 Établir un testament... p. 07 Les organismes à prévenir... p. 08 L organisation des obsèques... p. 10 L ABC du décès... p. 11 Le choix du monument funéraire... p. 12 Acheter une concession... p. 14 Après la crémation... p. 15 SUPPLÉMENT 24 pages - Octobre , rue de la République AMIENS Publicité : P.M. Pub Directeur de la publication : Gabriel d Harcourt Conception / Réalisation : Studio P.M. Pub Rédactionnel (Agence) : Libre Service Presse Impression : Léonce Déprez Apprendre à faire son deuil... p L entretien de la tombe... p. 18 L annuaire... p Des mots pour en rire... p. 23 GUIDE COURRIER PICARD 3

4 Les funérailles se préparent à l avance Pour faciliter l organisation de ses funérailles, il est possible de laisser à ses proches un montant prédéfini ou de planifier directement tout le déroulement de la cérémonie. Nous mourrons tous un jour. On peut se voiler la face ou décider que notre décès ne constituera pas une charge trop importante pour nos proches. Les assurances obsèques ont été conçues dans ce but. Elles permettent de financer les obsèques et, plus encore, de laisser une trace de nos dernières volontés. Thinkstock Les similitudes Il existe plusieurs types de contrat mais ils ont tous un point commun : ils permettent de constituer une somme préétablie, qui sera ensuite versée aux héritiers ou aux personnes désignées comme telles. Le coût des funérailles étant rarement inférieur à 3 000, il est préférable de capitaliser un minimum correspondant à ce montant, voire plus, les tarifs n étant généralement pas revus à la baisse avec le passage des années. Quel que soit le type de prestation choisie, le reliquat sera ensuite redistribué aux proches en deuil. Il existe plusieurs moyens de garantir cette somme, soit en versant une seule cotisation, soit par mensualités fixes (généralement calculées en fonction de l âge). Il faut souvent avoir dépassé les 50 ans et ne pas être âgé de plus de 85 ans pour pouvoir souscrire ce genre de contrat. Les souscripteurs les plus jeunes préféreront un nombre de paiements préétabli, afin de ne pas cotiser pour une somme plus importante que celle qui sera finalement versée à leurs héritiers. Thinkstock Les différences On peut aussi opter pour la capitalisation d une somme qui sera versée aux proches après le décès : c est ce qu on appelle le «contrat en capital». Les bénéficiaires n auront alors aucune obligation d utiliser ce montant pour les obsèques. Un simple contrat d assurance-vie ou une épargne fixe (les lois bancaires autorisent les héritiers à ponctionner sur le compte d une personne décédée pour payer ses funérailles) auront quasiment les mêmes effets. Cependant, ces contrats sont généralement assortis de services d assistance à la famille, notamment pour les formalités administratives, et peuvent apporter un soutien bienvenu. Les contrats en prestation permettent quant à eux d organiser de son vivant toute la cérémonie funéraire, du choix entre crémation et inhumation à la sélection d une entreprise de pompes funèbres. Les musiques et les textes choisis pourront cependant rester à la convenance des proches. Il faut simplement définir au préalable jusqu à quel point on est prêt à préparer ses propres obsèques. Ne pas oublier Il ne suffit cependant pas de souscrire ces contrats : il faut aussi avertir les personnes concernées qu ils existent. Il serait en effet dommage de les voir payer un enterrement qui a déjà été financé. Par ailleurs, il peut être utile de se renseigner sur les offres annexes des compagnies d assurances, comme le rapatriement des proches, la garde à domicile, les heures de ménage ou l assistance psychologique Ces services sont peut-être accessoires mais apportent un confort supplémentaire appréciable dans ces moments difficiles. 4 GUIDE COURRIER PICARD

5 GUIDE COURRIER PICARD 5

6 Le don d organes Le don d organes est un geste ultime de générosité. Le dialogue avec la famille permet d éviter des situations aussi douloureuses que compliquées. En France, le don d organes repose sur le principe du droit d opposition. La loi (article I, du Code de la santé publique) dit que toute personne est considérée comme consentante au don d éléments de son corps, en vue de greffe, si elle n a pas manifesté d opposition de son vivant. Deux moyens permettent à l équipe médicale d avoir connaissance d une éventuelle opposition au don : le registre national des refus et la consultation des proches. En effet, en France, en matière de don et de greffe d organes, la volonté du défunt prime sur toutes les autres. Cependant, faute d avoir évoqué ce sujet délicat ensemble, les familles touchées par le deuil sont confrontées à une décision pénible : décider au nom du défunt. Même si, en 2006, 82% des Français se déclaraient favorables au don de leurs propres organes, cet acte peut être traumatisant lorsque l on doit décider pour lui. Savoir que son corps va être utilisé alors que le deuil nous accable est plus que délicat. C est pourquoi, les personnes favorables doivent le faire savoir à leurs proches pour qu ils puissent en témoigner et permettre ainsi à la mort d être donneuse de vie. Pour les personnes s y opposant, ils ont la possibilité de s inscrire sur le registre national des refus, auprès de l agence de biomédecine. Dès lors, aucun organe ne pourra être prélevé. La plupart des religions y sont favorables, mises à part l hindouisme et le shintoïsme. La France manque cruellement de greffons. 424 malades sont décédés en attente de greffons en personnes étaient en attente d un organe au 1 er janvier Thinkstock Pour toutes ces raisons les personnes favorables doivent en parler, mais peuvent aussi porter la carte de donneur. Cependant, cette carte n a aucune valeur légale. Un proche qui n a pas été préparé peut ne pas accepter le prélèvement malgré la présence du document sur le corps du défunt. À savoir : Qui peut être donneur? Toute personne en état de mort encéphalique est considérée comme donneur potentiel. Cependant il existe des contre-indications absolues : infections sévères, cancers À quel âge? Il n y a pas réellement d âge minimal. Lorsqu un mineur décède, ce sont les parents - ou les personnes titulaires de l autorité - qui doivent consentir au don par écrit. À contrario, l âge maximum n existe pas non plus : seule la qualité des organes compte. À qui va le don? Il est anonyme. Tous les individus ont des chances égales quant à l attribution des greffons. Quand un organe est disponible, il est attribué selon des règles strictes dont l agence de la biomédecine est garante. 6 GUIDE COURRIER PICARD

7 Établir un testament : rédaction, coût et révocation De quoi s agit-il? Le testament est un écrit dans lequel vous pouvez donner les informations suivantes : désignation du ou des bénéficiaire(s) de vos biens après votre décès et leur répartition dans la limite de ce que la loi autorise, indications sur le sort à donner à votre corps (don d organes, organisation des funérailles, crémation, etc), désignation d une personne chargée d exécuter vos dernières volontés (attribution des legs, etc), désignation d un ou plusieurs exécuteurs testamentaires, désignation d un tuteur pour vos enfants. Qui peut faire un testament? Être sain d esprit Pour que votre testament soit valable, vous devez être sain d esprit. À défaut, vos héritiers pourront, après votre décès, demander en justice l annulation de votre testament. Avoir au moins 16 ans Pour que votre testament soit valable, vous devez posséder la capacité juridique de disposer de vos biens. Si vous avez entre 16 et 18 ans, vous ne pouvez pas disposer de la totalité de vos biens mais seulement de la moitié. Un testament par personne Vous ne pouvez pas rédiger un seul testament pour vous et la personne avec laquelle vous vivez en couple. Chaque membre du couple doit rédiger son testament. Comment rédiger un testament? Faire seul son testament Vous pouvez rédiger votre testament tout seul, sans faire appel à un notaire. Appelé testament olographe, vous devez respecter les 3 conditions suivantes pour qu il soit valable : l écrire en entier à la main sur papier libre (il ne doit jamais être tapé à la machine, même en partie), le dater précisément (l indication du jour, du mois, et de l année sont indispensables), le signer. Afin d éviter tout risque d annulation de votre testament, vous pouvez demander conseil à un professionnel du droit pour le rédiger. Faire établir son testament par un notaire Appelé testament authentique, vous le dictez : à 2 notaires, ou à un seul, assisté de 2 témoins. Dans les 2 cas, une fois rédigé, il vous est fait lecture de votre testament. Vous le signez, ainsi que le ou les notaires et les éventuels témoins. À noter : vous pouvez aussi faire un testament dit mystique, du fait de son caractère secret. Vous le remettez au notaire dans une enveloppe fermée, en présence de 2 témoins. Toutefois, il est peu utilisé, car la procédure est complexe. Où déposer son testament? Testament authentique ou mystique Si votre testament est authentique ou mystique, le notaire le conserve à son étude et s occupe de le faire enregistrer au fichier central des dispositions de dernières volontés (FCDDV). Testament olographe Si votre testament est olographe, vous pouvez le confier à un notaire afin qu il en assure la conservation. Vous pouvez aussi le faire enregistrer au FCDDV. Quel est le coût d un testament? Les tarifs notariés en matière de testaments sont réglementés. Le testament olographe n occasionne pas de frais, sauf si vous le déposez chez un notaire. Peut-on révoquer son testament? Oui, vous pouvez à tout moment changer d avis et remettre en cause votre testament, en partie ou en totalité. Vous avez plusieurs manières de vous y prendre, selon l importance des modifications que vous souhaitez : faire un acte de déclaration de changement de volonté devant notaire, ou faire un nouveau testament, révoquant le précédent, ou détruire votre testament (en le déchirant par exemple). À savoir : après votre décès, dans certains cas, vos héritiers peuvent demander en justice la révocation ou l annulation de votre testament (par exemple, si votre légataire n exécute pas vos conditions). Mise à jour le Direction de l information légale et administrative (Premier ministre) et Ministère en charge de la justice - GUIDE COURRIER PICARD 7

8 Il n y a pas de décès sans formalités L administration rythme notre vie comme notre mort. Même dans les moments les plus délicats, il y a toujours des papiers à remplir. Cette liste vous aidera à faire le tri. Il n y a pas d ordre de grandeur dans la douleur liée à la perte d un être cher. Il existe par contre une suite d actes à effectuer. Parce que la vie continue et qu il est toujours préférable de se la simplifier, ce planning vous accompagnera dans les jours et les semaines qui suivent un décès. Thinkstock Tout de suite après Il faut immédiatement faire établir un certificat de décès, généralement délivré par un médecin (la police ou la gendarmerie ont aussi autorité dans ce domaine). Il faut ensuite déclarer la mort à la mairie, à l aide de ce certificat et d une pièce d identité du défunt. Obtenir plusieurs exemplaires de l acte de décès peut s avérer utile pour les formalités suivantes. Cette démarche peut être effectuée auprès d un hôpital, voire d une entreprise de pompes funèbres. Il peut cependant être utile de se rendre directement sur place afin de faire établir un certificat d hérédité en vue de la succession. En plus des précédents documents, il faut alors présenter le livret de famille de la personne décédée, et être accompagné de deux témoins majeurs. L organisation des obsèques sera ensuite votre priorité. Rapidement Il est indispensable de prévenir la banque du défunt, qui bloquera ses comptes (uniquement s il en est le seul titulaire). Le service succession de la banque vous accompagnera dans vos démarches, non seulement en recherchant tous les éléments pouvant faire partie de la succession (comptes, placements ) mais aussi en réglant les frais d obsèques (sur présentation de la facture, et dans la limite de à condition que le compte soit approvisionné). C est également ce service qui pourra procéder aux déclarations fiscales obligatoires. Il faut ensuite prévenir les assurances, l employeur éventuel (ou le Pôle emploi), la mutuelle, la caisse primaire d assurance-maladie, les organismes de retraite, la caisse d allocations familiales, voire le bailleur dans le cas d une location. Les organismes de protection sociale auront d ailleurs peut-être des aides à proposer Ensuite Il n est pas obligatoire de passer par un notaire pour une succession, principalement s il n y a pas de biens immobiliers. Il suffit de faire une déclaration de succession auprès du centre des impôts si vous héritez en ligne directe (conjoint survivant ou enfant) d une somme inférieure à (3 000 dans les autres cas). Il faudra alors débloquer les comptes, après avoir vérifié l existence d éventuels crédits ou d une assurance-vie. Pensez cependant à prévenir tous les fournisseurs du défunt : eau, gaz, électricité, téléphone, abonnements quelconques. Il faudra enfin faire les demandes pour obtenir des prestations telles que les pensions de réversion ou l allocation de veuvage. La dernière étape sera certainement la déclaration annuelle au centre des impôts, à effectuer le moment venu. 8 GUIDE COURRIER PICARD

9 POMPES FUNÈBRES PAVIA Ouvert 7j/7 - Permanence téléphonique 24h/24 Accompagnement des familles dans les diverses démarches funéraires Contrats obsèques Une entreprise proche de vous Caveaux Monuments N d habilitation : Articles funéraires 2 CHAMBRES FUNÉRAIRES pour vous accueillir à ROYE et NESLE GUIDE COURRIER PICARD 9

10 L organisation des obsèques Parce que, statistiquement, chacun d entre nous sera amené à organiser des funérailles un jour, il est important de connaître la marche à suivre. La mort d un proche anéantit, perturbe et déstabilise, rendant les conditions d organisation d obsèques extrêmement difficiles et contraignantes. C est pourquoi, il est vivement conseillé de s entourer d une personne extérieure et de confiance, un ami par exemple, avant d entreprendre les démarches. La plupart du temps, la famille d un disparu dispose de six jours ouvrables à partir de la date du décès pour organiser ses funérailles, ce qui laisse le temps de faire les choses correctement, sans se précipiter. Les démarches La première étape consiste à choisir l entreprise de pompes funèbres qui organisera la cérémonie dans sa totalité sauf si elle a déjà été contractée par une assurance obsèques, ce qui facilite les choses. Si les particuliers se tournent généralement vers des entreprises de proximité, rien ne les empêche d aller étudier les prestations concurrentes des communes et des départements avoisinants. Les sociétés doivent être en mesure d indiquer leurs tarifs en matière d inhumation ou de crémation, mais aussi de cercueil et de frais de corbillard et de porteurs. Depuis le 1 er janvier 2011, toutes les entreprises de pompes funèbres sont obligées de fournir un devis type à leurs clients : il comprend le coût des principales opérations funéraires et permet d y voir plus clair et de comparer les différents honoraires. Le funéraire est un marché juteux qui a engrangé 5 milliards d euros de chiffres d affaires en Chaque service souscrit demande alors une grande vigilance. Les pompes funèbres se chargent de tous les services extérieurs, c est-à-dire le transport du corps avant et après la mise en bière ; l organisation des obsèques et la mise à disposition du personnel et du matériel nécessaires à l enterrement ou à la crémation ; les soins de conservation ; le choix du cercueil (ou de l urne) et de ses accessoires ; la gestion de la chambre funéraire ; les corbillards et voitures de deuil. Les services annexes, tels que l impression de faire-part, la cérémonie religieuse, l achat de fleurs et de plaques funéraires ainsi que les travaux de marbrerie, ne sont pas pris en compte (sauf exception) et exigent donc l appel à d autres prestataires traditionnels (marbrerie, fleuriste, etc.). Le jour J Dans le cas d une cérémonie civile ou laïque, donc dénuée d intervention religieuse, les proches sont libres de célébrer la mémoire du disparu à leur façon. Un maître de cérémonie qui n est autre qu un opérateur des pompes funèbres se charge d accueillir familles et amis (au cimetière, au funérarium ou au crématorium) et de rendre un dernier hommage au défunt. La cérémonie comprend l évocation du mort et des grands moments de sa vie, la lecture de discours ou de poème, l écoute d une musique, le recueillement par le silence, le dépôt de fleurs ou d objets personnels sur le cercueil ainsi qu un dernier geste avant l inhumation ou la crémation, généralement un jet de pétales de roses. Ces différentes étapes s effectuent dans n importe quel ordre, selon les désirs de l entourage. Les proches plus intimes du mort se réunissent ensuite généralement autour d un repas au cours duquel ils partagent leurs souvenirs. Thinkstock Thinkstock 10 GUIDE COURRIER PICARD

11 L ABC du décès Avis de presse : Publication dans un quotidien d information des avis de décès, remerciements Ex : Le Carnet et avis de décès du journal Courrier picard. Cette publication est généralement assurée par les pompes funèbres pour le compte des familles au titre des tiers et incluse dans le coût des obsèques. Cet avis permet d informer très vite le plus grand nombre de personnes. Il a donc un rôle social de premier plan. Catafalque : Estrade funéraire sur laquelle est placé le cercueil lors de la cérémonie. Caveau : Structure généralement en béton qui évite le contact de la terre avec le cercueil. Caveautin : Appelé également fausse-case de fond, ce monument funéraire constitué d une dalle en ciment entoure le cercueil avant le comblement de la fosse. Ce dispositif permet d éviter la pression de la terre sur le cercueil Rapatriement : Dans de nombreux pays, la réglementation exige de déclarer un décès aux autorités locales. Il est dans tous les cas recommandé d en faire de même auprès du consulat de France. C est ce dernier qui procède ensuite aux formalités réglementaires pour le rapatriement du corps ou des cendres. Les frais de retour, comme ceux d une inhumation sur place, sont à la charge de la famille. Thanatopraxie : Pratique qui vise à améliorer l aspect du défunt. Voie publique (décès sur la) : La loi interdit de rapatrier directement le corps au domicile. Il doit d abord transiter par l institut médico-légal. Seuls les services de police et de gendarmerie ou le procureur de la République peuvent autoriser son transfert. Chambre funéraire ou mortuaire : À ne pas confondre. La chambre funéraire est une structure publique ou privée, destinée à la conservation et à la présentation du corps de la personne décédée dans l attente de l inhumation ou de la crémation. Les chambres mortuaires sont, quant à elles, situées dans un établissement de soins (hôpital) ou une maison de retraite. L hébergement en chambre mortuaire est gratuit pendant les 3 jours qui suivent l admission. Aucun frais de transport ne doit être facturé. Délai de carence : Période pendant laquelle tout ou une partie du capital n est pas garanti dans le cas d une souscription d un contrat de prévoyance funéraire. Le délai de carence démarre le jour de la date d effet du contrat. Sa durée doit y être précisée. Elle est le plus souvent de 1 ou 2 ans. Sachez par ailleurs que les décès consécutifs à un accident vasculaire cérébral ou à un accident cardiovasculaire sont considérés comme un décès par maladie pour les assureurs. Gravure/épitaphe : En fonction du règlement du cimetière, l accord du maire de la ville où se situe le monument funéraire peut être requis avant d inscrire une épitaphe sur une stèle ou une pierre tombale. Dans le cas où celle-ci est en langue étrangère, la traduction doit être jointe à la demande d autorisation. Oraison : Discours prononcé en l honneur d un défunt illustre. Pension de réversion : Partie de la retraite dont bénéficiait ou aurait pu bénéficier l assuré avant son décès et qui est reversée à son conjoint survivant. Pour faire valoir son droit, le conjoint doit répondre à plusieurs critères. GUIDE COURRIER PICARD 11

12 Le choix du monument funéraire Stèle, semelle, épitaphe le vocabulaire funéraire peut paraître compliqué! Pourtant, sa connaissance est indispensable pour concevoir une tombe. Explications. Le monument funéraire est un lieu de recueillement et de souvenir. Personnel ou artistique, il doit aussi être solide afin de résister aux dégradations et aux intempéries. Du cercueil à la pierre tombale en passant par l urne, des décisions s imposent Avant la cérémonie Le premier choix se porte sur celui du cercueil, qui répond à des normes bien précises. En effet, son épaisseur ne doit pas être inférieure à 22 millimètres 18 millimètres en cas de crémation ou lorsque la durée de transport n excède pas deux heures (ou quatre heures si des soins de conservation ont été pratiqués). Il doit également pouvoir supporter une personne de 100 kg pour 1,85 m et contenir une garniture étanche conçue dans un matériau biodégradable. Réalisé en bois noble (noyer, merisier, chêne, bouleau ) ou plus léger (pin, peuplier), le cercueil peut également être fabriqué en contreplaqué, à condition qu il contienne un placage en bois encollé. Les crémations autorisent d autres matériaux, comme le carton recyclé alvéolé ou contreplaqué. Quatre poignées et un système d étanchéité sont dans tous les cas obligatoires. Et après Une fois l enterrement passé, les proches attendent généralement six mois avant de terminer un monument funéraire ce laps de temps est nécessaire au tassement de la terre. Toutes les sortes de réalisations sont soumises au règlement intérieur du cimetière et à l approbation de la commune qui impose parfois des restrictions particulières. Un permis de construire n est obligatoire que pour les structures de plus de 12 mètres de hauteur hors sol et excédant un volume total de plus de 40 mètres cubes. Le cercueil est placé dans un caveau recouvert d une semelle, un cadre en ciment ou en granit chargé de soutenir le monument à venir. Celui-ci se compose d un soubassement, une pierre au contact du sol, et d une tombale qui prend la forme d une dalle décorative légèrement penchée afin d éviter les stagnations d eau suite aux fortes pluies. Il peut être agrémenté d une stèle, une plaque verticale où sont inscrits les noms, prénoms et dates de naissance et de mort du défunt, ou d un prie-dieu, sorte de petite marche à l avant du monument, ou encore de jardinières. Les pierres tombales se choisissent généralement en granit rose, gris ou noir (ce dernier étant le plus résistant sur la durée). La pierre, plus onéreuse, offre plus de possibilités et de couleurs, mais demande un entretien régulier. Contrairement aux idées reçues, le marbre, fragile et peu adapté à l extérieur, est de moins en moins courant dans les cimetières. Des citations ou oraisons funèbres appelées «épitaphes» peuvent être inscrites sur la tombe. De plus en plus rares à cause des frais de gravure, elles restent soumises à l accord préalable du maire. Aujourd hui, divers éléments ornent la sépulture, en plus des traditionnels médaillons et fleurs : sculptures et reliquaires design, porte-photos, divers objets commémoratifs et images incrustées dans une résine pour un résultat proche de l hologramme Quant à l urne, elle existe dans de multiples formes, teintes et matières. Des bijoux cinéraires permettent de garder le souvenir d un proche toujours sur soi Karl Weatherly 12 GUIDE COURRIER PICARD

13 N habilitation : N siret : Mémoire et Deuil Vous accompagne avant, pendant et après. SPÉCIALE TOUSSAINT -15% * sur l ensemble des monuments en exposition et des caveaux Chambre funéraire Contrats pré-obsèques Cercueils Transport de corps jour et nuit 7/7 Caveau pour le jour des obsèques Monuments funéraires *Offre valable jusqu au 16/11/13. n d habilitation n d habilitation n d habilitation POMPES FUNÈBRES -MARBRERIE -FUNÉRARIUM DESPREZ 2 magasins PROMOTIONS SPÉCIALES TOUSSAINT sur les monuments de -5 % à -20 %* *Offre valable jusqu au 16/11/13. PORTES OUVERTES dimanche 27 octobre Place Jean-Catelas à CORBIE , rue Léon-Blum à MOREUIL Transport de corps. Démarches et formalités 24 h/24 GUIDE COURRIER PICARD 13

14 Acheter une concession La concession est une parcelle de terrain d un cimetière municipal concédée à un particulier. Si beaucoup de personnes pensent qu ils achètent ce «bout de terrain», ils se trompent car il ne s agit ici que d un droit d usage De même, beaucoup pensent à tort qu être inhumé dans sa commune est un droit : faux. On peut être enterré dans le cimetière communal à condition d avoir l autorisation du maire, accordée de fait pour le lieu de résidence principale ou le lieu de décès, et dans le cas où il existe déjà une concession familiale. L inhumation dans une propriété privée est possible mais assez rare, car celle-ci est soumise à une autorisation préfectorale. À savoir : Il existe quatre catégories de concession (mais les communes ne sont pas obligées de prévoir les quatre) : La concession temporaire (entre 5 et 15 ans) La concession trentenaire La concession cinquantenaire La concession perpétuelle (mais la plupart des mairies évitent) La plus utilisée reste la trentenaire, car elle correspond à une génération. La surface moyenne d une concession est de 2 m² dans le cas d une inhumation. La famille choisit le mode de sépulture en pleine terre ou en caveau cimenté. Il est souvent possible de renouveler une concession pour la même durée ou pour une durée supérieure. Dans le cas où la concession n est pas renouvelée, les restes du défunt sont déposés dans l ossuaire du cimetière. Le prix des concessions varie d une commune à l autre Il est évident qu en souscrivant un contrat obsèques, toutes les dernières volontés de la personne disparue seront respectées à la lettre dans la mesure où elle aura choisi sa dernière demeure en la payant par avance. De même, en choisissant cette formule, les personnes assurent une quiétude aux personnes qui restent Ets TIMMERMAN Maison fondée en 1899 Pompes funèbres Marbrerie N d habilitation : Toutes démarches et formalités À Villers-Bretonneux CHAMBRE FUNÉRAIRE 6, route de Péronne - VILLERS-BRETONNEUX Tél. : GUIDE COURRIER PICARD

15 Après la crémation Beaucoup l ignorent mais les familles ne font plus ce qu elles veulent des cendres après une crémation. En effet, une loi encadre leur disposition. Les possibilités Dans un premier temps, la famille qui reçoit l urne dispose de plusieurs possibilités : la déposer dans une case de columbarium ou répandre les cendres sur un site prévu à cet effet (un jardin funéraire). Une déclaration en mairie est nécessaire. Si la famille choisit de conserver les cendres elle doit les inhumer. Il est possible de disperser les cendres en pleine nature, sauf sur voie publique. Une déclaration à la mairie du lieu de naissance du défunt est nécessaire. Un registre indique l identité du défunt, la date et le lieu de dispersion des cendres. Il est cependant interdit de les disperser dans un jardin privé. Pourquoi un tel encadrement? Au fil des ans, de plus en plus de contentieux sont portés devant les tribunaux. Effectivement, l évolution des mœurs : familles recomposées, divorces, héritages ont rendu très compliqué de définir qui aura le droit sur l urne. Cette loi implique que les cendres doivent être traitées «avec respect, dignité et décence» et conservées ou dispersées «dans leur totalité». Il n est donc plus possible pour les héritiers de se partager les cendres ou les garder à leur domicile. Cette disposition plaide l apaisement familial et veut permettre à tous de se recueillir dans un endroit définit. Le service nécrologique Publication des avis nécrologiques du lundi au dimanche. En éditions Somme, Oise ou Saint Quentin. Délais de publication : - Avis de décès : envoi de votre texte avant 17h pour parution le lendemain. - Envoi de votre texte le samedi avant 15h pour parution le dimanche. - Avis de remerciements, messes, anniversaires... envoi de votre texte à j-2, avant 12h. Possibilité d insérer une photo, un symbole ou une image dans votre avis. Catalogue des symboles et images disponibles auprès de notre service. Transmission de vos annonces : Par Par fax : Renseignements au : Service fermé le dimanche GUIDE COURRIER PICARD 15

LES POMPES FUNÈBRES DU GRAND NARBONNE 51, voie des Élysiques 11100 Narbonne Tél. : 04 68 42 88 77 Télécopie : 04 68 42 88 33.

LES POMPES FUNÈBRES DU GRAND NARBONNE 51, voie des Élysiques 11100 Narbonne Tél. : 04 68 42 88 77 Télécopie : 04 68 42 88 33. ( LES POMPES FUNÈBRES DU GRAND NARBONNE 51, voie des Élysiques 11100 Narbonne Tél. : 04 68 42 88 77 Télécopie : 04 68 42 88 33 Guide Obsèques ) Sommaire Le décès........................... p 4 Ce qu il

Plus en détail

Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil

Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil La perte d un proche est douloureuse et pas facile à surmonter. C est volontiers que nous vous aidons à

Plus en détail

Aide-mémoire en cas de décès. Informations et conseils pour la famille de la personne défunte

Aide-mémoire en cas de décès. Informations et conseils pour la famille de la personne défunte Aide-mémoire en cas de décès Informations et conseils pour la famille de la personne défunte 1 Perdre un être cher Chère lectrice, cher lecteur, La mort d un être cher est synonyme de douleur profonde.

Plus en détail

ÉDITION 2013 MUTUELLES SANTÉ PRÉVOYANCE AUTONOMIE RETRAITE

ÉDITION 2013 MUTUELLES SANTÉ PRÉVOYANCE AUTONOMIE RETRAITE ÉDITION 2013 Tout organiser maintenant pour vivre l esprit tranquille MUTUELLES SANTÉ PRÉVOYANCE AUTONOMIE RETRAITE Pourquoi souscrire une Assurance Obsèques? L espérance de vie augmente... Nous vivons

Plus en détail

PETIT PENSE BETE A remplir avant de mourir

PETIT PENSE BETE A remplir avant de mourir Un peu d humour ne nuit jamais, même et surtout dans les moments difficiles, d où ce titre de pense-bête qui rendra plus ludique l exercice que nous vous proposons. Prévoir n a jamais fait mourir personne

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Garanties obsèques FRANCHIR LE CAP

PRÉVOYANCE. Garanties obsèques FRANCHIR LE CAP PRÉVOYANCE Garanties obsèques FRANCHIR LE CAP BÉNÉFICIER DE NOTRE EXPERTISE Notre société évolue rapidement avec la modification de la cellule familiale, l allongement de la durée de vie... Exprimer ses

Plus en détail

Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital.

Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital. SOLLICITUDES ASSURANCE OBSÈQUES MGEN Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital. Sans questionnaire médical Capital décès garanti mgen.fr Mutuelle Santé Prévoyance Autonomie Retraite

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Garanties obsèques GUIDE DES DÉMARCHES

PRÉVOYANCE. Garanties obsèques GUIDE DES DÉMARCHES PRÉVOYANCE Garanties obsèques GUIDE DES DÉMARCHES Le décès d un être cher est une douloureuse épreuve de la vie. Il faut soudain accomplir des démarches particulières, gérer des questions pratiques ou

Plus en détail

Aléa Prevoyance Funéraire Mayennets 12 1950 Sion Tél 027 322 28 30

Aléa Prevoyance Funéraire Mayennets 12 1950 Sion Tél 027 322 28 30 Aléa Prevoyance Funéraire Mayennets 12 1950 Sion Tél 027 322 28 30 Le testament obsèques "Dignité", d'alea Prévoyance vous donne les moyen de décider de la façon dont doivent se dérouler vos obsèques

Plus en détail

Dispositions en cas de décès Informations importantes à l intention des proches et des personnes de référence

Dispositions en cas de décès Informations importantes à l intention des proches et des personnes de référence Dispositions en cas de décès Informations importantes à l intention des proches et des personnes de référence Avant-propos Vous en conviendrez, rares sont les personnes qui se penchent volontiers sur l

Plus en détail

QUE FAIRE EN CAS DE DECES?

QUE FAIRE EN CAS DE DECES? QUE FAIRE EN CAS DE DECES? ORGANISATION DES OBSEQUES Déclaration de décès Un décès doit être déclaré dans les 24 heures à la mairie du lieu de décès. Cette démarche peut-être effectuée par les proches

Plus en détail

Nous devons faire face au décès d'un proche

Nous devons faire face au décès d'un proche Nous devons faire face au décès d'un proche Mise à jour le 07.11.2012 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Devoirs et obligations : Lors du décès d'un proche, des démarches

Plus en détail

VOTRE PROCHE A FAIT DON DE SON CORPS. Ecole de Chirurgie ou Faculté de Médecine

VOTRE PROCHE A FAIT DON DE SON CORPS. Ecole de Chirurgie ou Faculté de Médecine VOTRE PROCHE A FAIT DON DE SON CORPS Ecole de Chirurgie ou Faculté de Médecine Que devient son corps? Quelle cérémonie envisager? Quel lieu de mémoire? Comment vivre ce deuil? Quels accompagnements sont

Plus en détail

FORMALITES A ACCOMPLIR SUITE A UN DECES

FORMALITES A ACCOMPLIR SUITE A UN DECES Document réalisé avec la collaboration du bureau ARCEA Valduc FORMALITES A ACCOMPLIR SUITE A UN DECES Avant toute démarche, prendre connaissance - s il y a lieu - du contrat assurance obsèques. I FORMALITES

Plus en détail

JE DOIS FAIRE FACE AU DÉCÈS D'UN PROCHE

JE DOIS FAIRE FACE AU DÉCÈS D'UN PROCHE JE DOIS FAIRE FACE AU DÉCÈS D'UN PROCHE Mise à jour le 07.11.2012 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Lors du décès d'un proche, des démarches sont rapidement nécessaires

Plus en détail

Guide de planification successorale

Guide de planification successorale Guide de planification successorale Guide de planification successorale renseignements personnels Nom et prénom à la naissance : Pour vous aider à effectuer la planification de votre succession, nous avons

Plus en détail

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide succession d un proche guide des premières démarches POUR EN SAVOIR DAVANTAGE, RENSEIGNEZ-VOUS AUPRÈS DE VOTRE CONSEILLER CAISSE D EPARGNE OU SUR : parce que la perte d un proche est un MOMent difficile,

Plus en détail

LE DÉCÈS D UN PROCHE 1

LE DÉCÈS D UN PROCHE 1 LE DÉCÈS D UN PROCHE 1 Le décès d un proche Vous souhaitez prendre des dispositions anticipatives (dernières volontés, don d organes, don de corps à la Science, euthanasie ). Vous devez faire face au décès

Plus en détail

Comment bien préparer. ses obsèques

Comment bien préparer. ses obsèques Comment bien préparer ses obsèques Edition 2015 Edito Il n est pas évident de penser à ses obsèques lorsqu on est encore jeune et en bonne santé. La perte d un être cher est un moment douloureux et on

Plus en détail

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 AMICALE DES ANCIENS C.A.M. 64 Cher Adhérent, Soucieux d aider tous nos adhérents, notre Amicale vous propose un dossier d aide pour accomplir les formalités

Plus en détail

Situation personnelle : "Et, après moi?"

Situation personnelle : Et, après moi? Situation personnelle : "Et, après moi?" Ce document, à compléter soigneusement, est un état des lieux de votre situation personnelle et peut s'avérer bien utile en cas de décès - A remettre à une personne

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

Donneur ou pas... Pourquoi et comment je le dis à mes proches.

Donneur ou pas... Pourquoi et comment je le dis à mes proches. L Agence de la biomédecine DON D ORGANES le guide L Agence de la biomédecine, qui a repris les missions de l Etablissement français des Greffes, est un établissement public national de l Etat créé par

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

PIERRE NATURELLE. VOTRE SITE CINERAIRE en. La pierre naturelle est faite pour durer au-delà des hommes

PIERRE NATURELLE. VOTRE SITE CINERAIRE en. La pierre naturelle est faite pour durer au-delà des hommes VOTRE SITE CINERAIRE en PIERRE NATURELLE La pierre naturelle est faite pour durer au-delà des hommes Choisir, concevoir et réaliser votre site cinéraire VOTRE SITE CINERAIRE en PIERRE NATURELLE La crémation

Plus en détail

Mes volontés quand je mourrai. Vivre signifie : vouloir s'accrocher et devoir quand même lâcher

Mes volontés quand je mourrai. Vivre signifie : vouloir s'accrocher et devoir quand même lâcher Mes volontés quand je mourrai Vivre signifie : vouloir s'accrocher et devoir quand même lâcher Mes volontés quand je mourrai 1 Avant-propos Objectif Il n'est pas toujours facile de discuter de sujets douloureux,

Plus en détail

Démarches lors d un décès

Démarches lors d un décès Province de Liège Administration Communale Theux Démarches lors d un décès Une initiative du Conseil Consultatif des Aînés Acte de décès C est l entrepreneur des pompes funèbres qui se charge de la déclaration

Plus en détail

Rachel Frély. Le guide des formalités après un décès

Rachel Frély. Le guide des formalités après un décès Rachel Frély Le guide des formalités après un décès Introduction Nous sommes tous concernés, un jour ou l autre, à la situation du deuil. La mort d un proche est une épreuve terrible. La douleur, le désarroi,

Plus en détail

Les demarches administratives

Les demarches administratives Les demarches administratives Après la disparition d un être cher, s ajoute à la douleur de l événement une série de démarches administratives. Celles-ci sont nombreuses et répondent à un calendrier précis.

Plus en détail

Le guide. Don d organes. Donneur ou pas. Pourquoi et comment je le dis. à mes proches.

Le guide. Don d organes. Donneur ou pas. Pourquoi et comment je le dis. à mes proches. Don d organes. Donneur ou pas à mes proches. Le guide Pourquoi et comment je le dis Don d organes. Pourquoi est-ce si important d en parler? En matière de don et de greffe d organes, la loi française prévoit

Plus en détail

Avant et après un décès

Avant et après un décès Avant et après un décès Brochure pour mieux vous aider dans vos démarches administratives 1 Table des matières : 1. Annonce du décès p. 3 2. Organismes et personnes à aviser p. 4 3. Les rentes de survivants

Plus en détail

CONSÉCUTIVES À UN DÉCÈS

CONSÉCUTIVES À UN DÉCÈS CONSÉCUTIVES À UN DÉCÈS Ce livret est destiné à vous accompagner dans votre deuil en facilitant les démarches administratives consécutives à tout décès SOMMAIRE LA CONSTATATION DU DÉCÈS p 1 LA DÉCLARATION

Plus en détail

POUR MA FIN DE VIE. je m'organise. Peut-être vous préoccupez-vous de votre fin de vie, pour vous, pour vos proches Que faire?

POUR MA FIN DE VIE. je m'organise. Peut-être vous préoccupez-vous de votre fin de vie, pour vous, pour vos proches Que faire? Peut-être vous préoccupez-vous de votre fin de vie, pour vous, pour vos proches Que faire? Dès à présent, il vous est conseillé de constituer un dossier (rassemblant des documents administratifs et financiers),

Plus en détail

Les notaires vous informent ET APRES MOI? Instructions à mes proches

Les notaires vous informent ET APRES MOI? Instructions à mes proches Les notaires vous informent ET APRES MOI? Instructions à mes proches Nous vous invitons à compléter ce fascicule afin de faciliter l organisation de vos funérailles, la rédaction de la déclaration de succession

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CRÉMATORIUM DU PÈRE LACHAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CRÉMATORIUM DU PÈRE LACHAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CRÉMATORIUM DU PÈRE LACHAISE ARTICLE 1 Le Crématorium du Père Lachaise a fait l'objet d'une attestation de contrôle de la Société VÉRITAS, mandatée par la Direction Départementale

Plus en détail

Un placement pour l éternité

Un placement pour l éternité essais u 6 CONTRATS DE PRESTATIONS D OBSÈQUES Un placement pour l éternité centre d essais Des contrats d assurance-vie spécifiques permettent à chacun de financer et d organiser à l avance ses propres

Plus en détail

DON D ORGANES Donneur ou pas

DON D ORGANES Donneur ou pas Agence de la biomédecine L Agence de la biomédecine, qui a repris les missions de l Etablissement français des Greffes, est un établissement public national de l Etat créé par la loi de bioéthique du 6

Plus en détail

Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre?

Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre? Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre? Vous venez de perdre quelqu un de proche. Toutes nos condoléances. Il s agit d une période difficile durant laquelle de nombreuses

Plus en détail

INFORMATION EN CAS DE DéCèS D UN MEMBRE DE VOTRE FAMILLE

INFORMATION EN CAS DE DéCèS D UN MEMBRE DE VOTRE FAMILLE INFORMATION EN CAS DE DéCèS D UN MEMBRE DE VOTRE FAMILLE Aux membres de la famille, Aux amis du défunt, La direction, les membres du personnel des Cliniques de l Europe se joignent à nous pour vous présenter

Plus en détail

Contrat d assurance vie et prestations funéraires Bulletin de souscription

Contrat d assurance vie et prestations funéraires Bulletin de souscription Contrat assuré par Dexia Epargne Pension SA au capital de 93 562 500 a, libéré à hauteur de 63 558 750 a - RCS Paris B 387 983 893 Entreprise régie par le code des assurances - Siège social : 76, rue de

Plus en détail

Financement Obsèques + Assistance Obsèques. Pour tout prévoir dès aujourd hui en toute sérénité

Financement Obsèques + Assistance Obsèques. Pour tout prévoir dès aujourd hui en toute sérénité Financement Obsèques + Assistance Obsèques Pour tout prévoir dès aujourd hui en toute sérénité JUILLET 2007 La Garantie Obsèques du Crédit Agricole UNE SOLUTION TRÈS COMPLÈTE POUR VOTRE TRANQUILLITÉ ET

Plus en détail

Que faire après un décès? Aborder la fin de vie

Que faire après un décès? Aborder la fin de vie Que faire après un décès? Aborder la fin de vie Table des matières 1. Que faut-il faire? 4 1.1 Déclaration du décès 4 1.2 Modalités pratiques 4 2. Conséquences financières 6 2.1 Banque 6 2.2 La succession

Plus en détail

INFORMATION EN CAS DE DéCèS D UN MEMBRE DE VOTRE FAMILLE

INFORMATION EN CAS DE DéCèS D UN MEMBRE DE VOTRE FAMILLE INFORMATION EN CAS DE DéCèS D UN MEMBRE DE VOTRE FAMILLE Aux membres de la famille, Aux amis du défunt, La direction, les Membres du Personnel des Cliniques de l Europe se joignent à nous pour vous présenter

Plus en détail

OBJET : FORMULES DE FINANCEMENT EN PREVISION D OBSEQUES.

OBJET : FORMULES DE FINANCEMENT EN PREVISION D OBSEQUES. MINISTERE DE L INTERIEUR ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Paris, le 20/12/06 Le Ministre d Etat, ministre de l'intérieur et de l aménagement du

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE.

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE. ETUDE DU NOTAIRE BERNARD LEMAIGRE Rue des Preys, 28 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tel : 071/32.09.94 ou 071/32.88.14 Fax : 071/32.15.68 Email : bernard.lemaigre@notaire.be INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION

Plus en détail

Pour ma fin de vie, je m'organise

Pour ma fin de vie, je m'organise Pour ma fin de vie, je m'organise Peut-être vous préoccupez-vous de votre fin de vie, pour vous, pour vos proches Que faire? Dès à présent, il vous est conseillé de constituer un dossier (rassemblant des

Plus en détail

s éteindre Des mots pour le dire...

s éteindre Des mots pour le dire... s éteindre Des mots pour le dire... Madame, Monsieur, En associant compétences et expérience dans notre activité, nous offrons aux familles endeuillées une qualité de prestations et de services fondés

Plus en détail

CONTRAT OBSEQUES ET TUTELLE : UN ARRET* PRECISE LES MODALITES D APPLICATION

CONTRAT OBSEQUES ET TUTELLE : UN ARRET* PRECISE LES MODALITES D APPLICATION JURISPRUDENCE JURISPRUDENCE JURISPRUDENCE JURISPRUDENCE JURISPRUDENCE JURISPRUDENCE CONTRAT OBSEQUES ET TUTELLE : UN ARRET* PRECISE LES MODALITES D APPLICATION La Cour d appel de Douai a rendu le 16 Juin

Plus en détail

PACA FORMATION Thanatology 5, Place Pôl Lapeyre 13005 MARSEILLE

PACA FORMATION Thanatology 5, Place Pôl Lapeyre 13005 MARSEILLE Le partenaire de votre réussite! CATALOGUE DE FORMATION 2010 Centre de formation spécialisé dans les métiers du funéraire PACA FORMATION Thanatology 5, Place Pôl Lapeyre 13005 MARSEILLE Nouvellement installé

Plus en détail

Le guide. pour tout comprendre. Agence relevant du ministère de la santé

Le guide. pour tout comprendre. Agence relevant du ministère de la santé DON D ORGANES, IL SUFFIT DE LE DIRE. MAINTENANT. Le guide pour tout comprendre Agence relevant du ministère de la santé La greffe D organes comment s y prendre? des vies La greffe d organes est un acte

Plus en détail

Décès et succession LE DECES

Décès et succession LE DECES Décès et succession Des Services ou organismes accompagnent les personnes et familles à vivre leur deuil. Ci-dessous, nous nous limiterons à présenter quelques conseils et informations pratiques concernant

Plus en détail

POUR SE RASSEMBLER, SE RECUEILLIR ET. se souvenir. VOTRE REGISTRE FAMILIAL

POUR SE RASSEMBLER, SE RECUEILLIR ET. se souvenir. VOTRE REGISTRE FAMILIAL POUR SE RASSEMBLER, SE RECUEILLIR ET se souvenir. VOTRE REGISTRE FAMILIAL VOTRE REGISTRE FAMILIAL NOUS VOUS PROPOSONS CE REGISTRE FAMILIAL POUR VOUS PERMETTRE D ÉTABLIR AVEC PRÉCISION L INVENTAIRE COMPLET

Plus en détail

Attention, lors de la rédaction, aux vices de forme et de fonds : n hésitez pas à demander conseil auprès de votre notaire, avant de vous lancer.

Attention, lors de la rédaction, aux vices de forme et de fonds : n hésitez pas à demander conseil auprès de votre notaire, avant de vous lancer. LUNDI Quelles sont les différentes formes de testament? Tout d abord, Le testament olographe Il doit être entièrement écrit de la main du testateur, daté et signé. Il ne peut être ni dactylographié, ni

Plus en détail

ANTICIPER LE DÉCÈS ET SES CONSÉQUENCES. Vous guider à chaque étape avant et après le décès.

ANTICIPER LE DÉCÈS ET SES CONSÉQUENCES. Vous guider à chaque étape avant et après le décès. ANTICIPER LE DÉCÈS ET SES CONSÉQUENCES Vous guider à chaque étape avant et après le décès. 1 ÉDITO Penser à la préparation de ses obsèques n est jamais facile. C est pourtant un acte naturel et légitime

Plus en détail

Commune d Yvorne LA MUNICIPALITÉ REGLEMENT DU CIMETIERE D YVORNE

Commune d Yvorne LA MUNICIPALITÉ REGLEMENT DU CIMETIERE D YVORNE Commune d Yvorne LA MUNICIPALITÉ REGLEMENT DU CIMETIERE D YVORNE Art. 1 Le Service des inhumations et des incinérations ainsi que la police du cimetière rentrent dans les attributions de la Municipalité,

Plus en détail

Pourquoi acheter de l assurance-vie?

Pourquoi acheter de l assurance-vie? À propos de ce guide Ce livret fait partie d une série de publications conçues pour vous aider à créer un programme complet de sécurité financière pour toutes les étapes de votre vie. Il donne une vue

Plus en détail

Quand vous ne. Pourrez. plus gérer vos affaires, qui le fera?

Quand vous ne. Pourrez. plus gérer vos affaires, qui le fera? Pourrez Quand vous ne plus gérer vos affaires, qui le fera? Le Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick (SPEIJ-NB) est un organisme à but non lucratif. Il a pour but

Plus en détail

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur)

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) Note : Certains renseignements contenus dans la présente liste peuvent ne pas s

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au décès d un proche

Nous sommes avec vous, au décès d un proche Nous sommes avec vous, au décès d un proche Le décès d un proche peut bouleverser votre monde. Votre conseiller financier peut alléger votre fardeau. Nous savons que vous traversez une épreuve difficile

Plus en détail

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte Exposé sur les successions du 26 février 2015 Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte «Les formalités bancaires formalités diverses et déclaration fiscale de succession»

Plus en détail

MA DIRECTIVE ANTICIPEE

MA DIRECTIVE ANTICIPEE MA DIRECTIVE ANTICIPEE Préambule Dans votre directive anticipée ( Patientenverfügung ), vous pouvez consigner vos volontés pour votre fin de vie. La loi du 16 mars 2009 relative aux soins palliatifs, à

Plus en détail

HYGECO POST MORTEM ASSISTANCE. au service des professionnels du funéraire. qualité, réactivité et fiabilitéq

HYGECO POST MORTEM ASSISTANCE. au service des professionnels du funéraire. qualité, réactivité et fiabilitéq HYGECO POST MORTEM ASSISTANCE Qualité, réactivité et fiabilité, au service des professionnels du funéraire qualité, réactivité et fiabilitéq au service des professionnels du funéraire INTRODUCTION LA QUALITÉ

Plus en détail

REGLEMENT DES CIMETIERES ET DES SITES CINERAIRES DE LA COMMUNE DE LILLERS. ***

REGLEMENT DES CIMETIERES ET DES SITES CINERAIRES DE LA COMMUNE DE LILLERS. *** MAIRIE DE LILLERS Service Etat-Civil Elections REGLEMENT DES CIMETIERES ET DES SITES CINERAIRES DE LA COMMUNE DE LILLERS. *** Sommaire 1 ère PARTIE TITRE I - CONDITIONS GENERALES D INHUMATION Chapitre

Plus en détail

le guide DON D ORGANES : DONNEUR OU PAS, je sais pour mes proches, ils savent pour moi L Agence de la biomédecine

le guide DON D ORGANES : DONNEUR OU PAS, je sais pour mes proches, ils savent pour moi L Agence de la biomédecine le guide L Agence de la biomédecine L Agence de la biomédecine est un établissement public national de l État créé par la loi de bioéthique de 2004. Elle exerce ses missions dans les domaines du prélèvement

Plus en détail

Exemple 1.2.3.4. Les deux types de protection au dernier décès Le coût de protection libéré au premier décès

Exemple 1.2.3.4. Les deux types de protection au dernier décès Le coût de protection libéré au premier décès 10 Assurance vie Exemple Guylaine et Yves sont mariés depuis 30 ans. Ils ont eu quatre enfants et sont sept fois grands-parents. Ils aimeraient laisser une certaine somme à leur décès pour leurs descendants.

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche.

Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche. Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche. BMO Groupe financier peut vous aider Nous savons que vous traversez une épreuve difficile. Le décès d un proche peut

Plus en détail

FACE AU DECES LES DEMARCHES LES AIDES ET SOUTIENS POSSIBLES

FACE AU DECES LES DEMARCHES LES AIDES ET SOUTIENS POSSIBLES FACE AU DECES LES DEMARCHES LES AIDES ET SOUTIENS POSSIBLES Madame, Monsieur, La mort d un être cher est une douloureuse épreuve de la vie. C est une période où les personnes en deuil peuvent se sentir

Plus en détail

DECES VEUVAGE Les démarches à accomplir

DECES VEUVAGE Les démarches à accomplir DECES VEUVAGE Les démarches à accomplir FICHE PRATIQUE DECES VEUVAGE Mise à jour 06/10 CLIC Oléron Conseils pratiques Pour faciliter ses démarches futures, informez votre entourage (famille, service d'aide

Plus en détail

Les délais à respecter

Les délais à respecter Les délais à respecter Dans les 24 heures Contacter les pompes funèbres et organiser les obsèques Si le défunt a souscrit une assurance Garantie obsèques au Crédit Agricole*, prévenir Assistance Obsèques

Plus en détail

I. Dispositions générales. Article premier : Le cimetière de Cotterd est le lieu officiel d inhumation de la commune de Bellerive.

I. Dispositions générales. Article premier : Le cimetière de Cotterd est le lieu officiel d inhumation de la commune de Bellerive. I. Dispositions générales Article premier : Le cimetière de Cotterd est le lieu officiel d inhumation de la commune de Bellerive. Art. 2. Le service des inhumations et des incinérations, ainsi que la police

Plus en détail

Pleins Services Obsèques Epargne

Pleins Services Obsèques Epargne Pleins Services Obsèques Epargne Contrat d assurance vie Conditions générales OFPF, partenaire fondateur de la Charte du respect de la personne endeuillée, signée le 29 octobre 2009 avec Nadine Morano,

Plus en détail

Les de marches en cas de de ce s

Les de marches en cas de de ce s Les de marches en cas de de ce s Le décès d un proche nous plonge souvent dans un grand désarroi. Certaines démarches doivent cependant être accomplies rapidement. Ce mini-guide est destiné à vous informer

Plus en détail

Formation obligatoire d adaptation à l emploi

Formation obligatoire d adaptation à l emploi Cycle de formation Praxis Conforme à l arrêté du 16 juillet 2009 Formation obligatoire d adaptation à l emploi Agent de service mortuaire Madame, Monsieur, Depuis l arrêté du 16 juillet 2009 relatif à

Plus en détail

Guide du bénéficiaire GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT AU TITRE DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE

Guide du bénéficiaire GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT AU TITRE DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE Guide du bénéficiaire GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT AU TITRE DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE Lorsque survient un décès dans la famille, le premier souci est souvent de trouver l argent

Plus en détail

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE LES PREMIÈRES DÉMARCHES Devenir tuteur familial Une gestion prudente et avisée Vous venez d être nommé tuteur d un majeur à protéger La tutelle est un régime de

Plus en détail

Les démarches en cas de décès

Les démarches en cas de décès OCTOBRE 2013 N 4 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Les démarches en cas de décès Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE L assurance vie n est pas un sujet des plus palpitants, mais vos proches peuvent être dans le pétrin, au moment de votre décès, si vous n avez pas réfléchi

Plus en détail

TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS. Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS. Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

LE DÉCÈS SOMMAIRE. Préparer ses obsèques Premières démarches Vos coordonnées Droits CPR Pièces justificatives CPR. Page 1/8

LE DÉCÈS SOMMAIRE. Préparer ses obsèques Premières démarches Vos coordonnées Droits CPR Pièces justificatives CPR. Page 1/8 L DÉÈ MMA réparer ses obsèques remières démarches Vos coordonnées Droits ièces justificatives age 1/8 e dossier concerne : Vos dernières volontés révenir d urgence la personne désignée ci dessous Nom rénom

Plus en détail

NOTICE à L USAGE D UN CURATEUR CURATELLE RENFORCÉE. Vous venez d être désigné en qualité de curateur d un parent ou d un proche.

NOTICE à L USAGE D UN CURATEUR CURATELLE RENFORCÉE. Vous venez d être désigné en qualité de curateur d un parent ou d un proche. TUTELLES MAJEURS Adresse internet : www.ti-toulouse.justice.fr Standard T.I. : 05.34.31.79.79 NOTICE à L USAGE D UN CURATEUR CURATELLE RENFORCÉE Vous venez d être désigné en qualité de curateur d un parent

Plus en détail

LÉGUEZ-LEUR UN AVENIR!

LÉGUEZ-LEUR UN AVENIR! LÉGUEZ-LEUR UN AVENIR! 1 SOMMAIRE Page 3 Unhéritage àpartager Pages 4-5 Le legs: un geste pour la vie Pages 6-8 Tendez-leur la main en leur offrant un avenir! Pages 9-11 Vous vous posez des questions?

Plus en détail

Quelles démarches accomplir

Quelles démarches accomplir 4E1 MAJ 02/02/2012 Quelles démarches accomplir après le décès d'un proche? CONSEILS PRATIQUES Pour faciliter ses démarches futures, informez votre entourage (famille, service d'aide à domicile, service

Plus en détail

Guide pratique genevois. Guide sur les successions

Guide pratique genevois. Guide sur les successions Guide pratique genevois Guide sur les successions Edition janvier 2011 Sommaire Sommaire Préambule 3 Compétence de la Justice de paix 4 Qui sont les héritiers? 5 Comment s acquiert la successions? 6 Quels

Plus en détail

Déclarations anticipées concernant mes soins de santé et ma fin de vie

Déclarations anticipées concernant mes soins de santé et ma fin de vie Déclarations anticipées concernant mes soins de santé et ma fin de vie Nom et prénom: Adresse: Numéro de registre national: Mes valeurs et convictions personnelles Outre les déclarations anticipées expressément

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS ANJEU-TC juin 2008-1 - PETIT GUIDE PRATIQUE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS Dès 18 ans, le jeune est légalement capable de tous les actes de la vie civile et ses parents ne peuvent plus agir pour son

Plus en détail

Que faire maintenant?

Que faire maintenant? Que faire maintenant? NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE Un guide de référence pour votre liquidateur ou votre exécuteur testamentaire La vie est plus radieuse sous le soleil Quel que soit votre

Plus en détail

DansNosCoeurs au service des professionnels des pompes funèbres. Un partenariat gagnant-gagnant

DansNosCoeurs au service des professionnels des pompes funèbres. Un partenariat gagnant-gagnant DansNosCoeurs au service des professionnels des pompes funèbres Un partenariat gagnant-gagnant DansNosCoeurs au service des professionnels des pompes funèbres Créé par la presse quotidienne régionale,

Plus en détail

Les aides légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne

Les aides légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne guide pratique Les aides légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DES AÎNÉS eslégalesà

Plus en détail

guide pratique Les aides légales PDF Create! 5 Trial à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne www.nuance.com

guide pratique Les aides légales PDF Create! 5 Trial à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne www.nuance.com guide pratique Les aides légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne es légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne Les aides légales à la gestion du patrimoine

Plus en détail

Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs.

Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs. Le Guide de l Héritier Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs. Le Crédit Agricole souhaite être à vos côtés dans cette période

Plus en détail

LES ACTEURS ET LES MESURES DE PROTECTION

LES ACTEURS ET LES MESURES DE PROTECTION LES ACTEURS ET LES MESURES DE PROTECTION Les acteurs : Le juge des tutelles : magistrat du siège, il est d abord un juge d instance chargé à ce titre d autres fonctions (juge civil pour contentieux général

Plus en détail

Reconstruire. Les démarches à accomplir après la perte de son conjoint

Reconstruire. Les démarches à accomplir après la perte de son conjoint Reconstruire Les démarches à accomplir après la perte de son conjoint LES INSTITUTIONS MEMBRES DE L OCIRP Les garanties OCIRP sont diffusées par les institutions de prévoyance membres des groupes : AG2R

Plus en détail

Les démarches après un décès

Les démarches après un décès Les démarches après un décès Il faut savoir que la succession s'ouvre dès le jour du décès. En conséquence, de nombreuses démarches doivent être faites assez rapidement pour ne pas perdre d'éventuels avantages.

Plus en détail

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO.

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. 1 GAMME DE SOLUTIONS PREVOYANCE IMPERIO PRECISO HOSPITALIS EDUCALIA SERENITE Plus ASSURANCE

Plus en détail

Les démarches en cas de décès d un proche Les conseils pratiques de votre banque

Les démarches en cas de décès d un proche Les conseils pratiques de votre banque Les démarches en cas de décès d un proche Les conseils pratiques de votre banque WWW.ING.BE 2 Contenu Choisir une entreprise de pompes funèbres 5 Les démarches à la banque 6 Des solutions pour éviter les

Plus en détail

édition 2010 la succession Nathalie Cheysson-Kaplan gérer le décès d un proche préparer sa succession guides EXPeRTS

édition 2010 la succession Nathalie Cheysson-Kaplan gérer le décès d un proche préparer sa succession guides EXPeRTS édition 2010 Le guide EXPeRT de Nathalie Cheysson-Kaplan gérer le décès d un proche préparer sa succession & la collection guides EXPeRTS Nathalie Cheysson-Kaplan Le décès d un proche implique des démarches

Plus en détail

Comment vendre 100 % serein et acheter 100 % confiant?

Comment vendre 100 % serein et acheter 100 % confiant? Auto Comment vendre 100 % serein et acheter 100 % confiant? Le Pack Changement de véhicule inclus dans les contrats auto d AXA Un ensemble de garanties et services offerts pour sécuriser la vente de l

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Livret d accompagnement des familles

Livret d accompagnement des familles Livret d accompagnement des familles 1 Un membre de votre famille ou un de vos amis est hospitalisé en Réanimation. L équipe médicale vient de vous annoncer le décès attendu de votre proche. Ce livret

Plus en détail